Vous êtes sur la page 1sur 24

UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.

me/whatsnws

VENDREDI 21 ET SAMEDI 22 AOÛT 2020

« Elisabeth II, une reine « Elon Musk, l’entrepreneur séries


dans son siècle » Episode 15 // P. 9 du siècle » Episode 5 // P. 8
d’été
Assurance-vie :
les taux vont
Impôts : l’exécutif encore baisser
garde son cap ÉPARGNE Le taux ser vi par
les fonds en euros des contrats
d’assurance-vie devrait s’établir

pro-entreprises
entre 1 % et 1,10 % cette année,
estime Facts & Figures. Le cabi-
net s’attend à un plancher entre
0,5 et 0,7 % d’ici deux à trois ans.
Les assureurs devraient du coup
favoriser la diversification des
portefeuilles des fonds en euros
pour aller chercher du rende-
ment alors que les taux d’inté-
rêt resteront durablement bas,
l Bercy maintient pour voire négatifs. Cette stratégie
2021 la baisse de l’impôt est rendue possible par une
moindre garantie sur le capital
sur les sociétés promise mais aussi par des assouplisse-
ments réglementaires. Certains
avant la crise. assureurs préfèrent toutefois

l Cela s’ajoute à la se délester de vieux contrats


qui leur coûtent cher en fonds
réduction de 10 milliards propres, comme Allianz, qui
vient de vendre un portefeuille
des impôts de production. en Belgique. // PAGE 21

// PAGE 2

Le nouveau défi Le point de vue de


Frédéric Merlin
des centres Le centre commercial est-il
commerciaux en passe de devenir une forme
obsolète de développement
urbain et économique, que
les enjeux environnementaux
Bruno Le Maire, ministre de l’Economie. Photo Blondet Eliot/Abaca via Reuters

mettront au rebut ? Pas si sûr,


estime Frédéric Merlin.
Son apport au vivre-ensemble
reste considérable. Tout l’enjeu
est de rendre cette forme
d’activité compatible avec
les nouvelles préoccupations
de nos sociétés. // PAGE 6

Le virus flambe
à Paris, Madrid
et Berlin
Moins Le chinois La Ligue
SUR de ressources Alibaba sur les des champions
naturelles traces des géants redonne
consommées américains du lustre au
cette année du numérique football français
DANIEL FORTIN
ÉDITO ÉCO À 7H15 ENVIRONNEMENT Le jour du E-COMMERCE Comme les géants SPORT Le championnat de France
DANS LE 6H30-9H DE SÉBASTIEN KREBS dépassement de la Terre, celui à du numérique américains, le de Ligue 1 reprend ce week-end
compter duquel ses capacités à champion de l’e-commerce chinois alors que se joue, dimanche soir,
reconstituer ses ressources renou- a profité du confinement dans le une finale de la Ligue des cham-
velables sont entamées, tombe ce monde. Société chinoise la mieux pions historique, la première du
samedi, soit trois semaines plus valorisée en Bourse, avec une capi- PSG. L’élite du foot tricolore a déjà
tard qu’en 2019. Cela s’explique par talisation de près de 700 milliards gagné en attractivité à la faveur de La hausse des contaminations se poursuit à Paris.
les mesures de confinement prises de dollars, Alibaba a publié un cette édition inédite de la plus pres- Photo Bertrand Guay/AFP
face à la pandémie. Mais il ne s’agit chiffre d’affaires de 153,8 milliards tigieuse des compétitions de clubs
en rien d’un renversement de ten- de yuans (18,7 milliards d’euros), en européennes, compte tenu aussi SANTÉ Le nombre de nouveaux hausse des décès et réanimations,
dance. Depuis le début des années hausse de 34 %, et un bénéfice net du beau parcours de Lyon. Une ten- cas de Covid-19 flambe en France, sauf à Paris et Madrid. Ailleurs
1970, le jour du dépassement n’a de 47,6 milliards de yuans au cours dance qui tombe à pic alors que la en Allemagne et en Espagne, à en Europe, les contaminations
cessé d’avancer dans le calendrier. du premier trimestre, clos fin juin, crise pèse sur l’économie des clubs. des niveaux inédits depuis la fin régressent nettement depuis huit
ISSN0153.4831 113e ANNÉE
NUMÉRO 23267 24PAGES Et il n’y a que dans les périodes de de son exercice décalé. Son patron, La forte revalorisation des droits du confinement en mai. Les flux jours dans une dizaine de pays,
Antilles Réunion 4,10 €. Belgique 3,50 €. crise, comme celle des « subpri- Daniel Zhang, souligne néanmoins TV de la Ligue 1, avec l’arrivée de détectés ont triplé depuis la mi- dont le Royaume-Uni, longtemps
Espagne 4,40 €. Grande-Bretagne 3£80. mes », où la tendance à la surcon- les incertitudes liées à l’évolution Mediapro dans le paysage audio- juillet, suscitant l’inquiétude des considéré comme le mauvais
Grèce 4,20 €. Italie 4,40 €. Luxembourg sommation des ressources ralentit. de la crise sanitaire et aux tensions visuel, permet de compenser pouvoirs publics qui craignent élève du continent. Elles stagnent
3,80 €. Maroc 31 DH. Suisse 5,90 FS. Tunisie
5,00 TND. Zone CFA 3100 CFA. // PAGE 5 ET L’ÉDITORIAL entre les Etats-Unis et la Chine. l’affluence réduite à 5.000 person- une deuxième vague. A ce stade, dans une dizaine d’autres, dont
DE LUCIE ROBEQUAIN PAGE 10 // PAGE 11 ET « CRIBLE » PAGE 24 nes dans les stades. // PAGE 12-13 ils ne s’accompagnent pas d’une l’Italie. // PAGE 4
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

FRANCE Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

Bercy maintient la baisse de l’impôt sur


les sociétés sur les deux années à venir
l La mesure votée l’an dernier pour 2021 et 2022 sera bien
réalisée, en plus des 10 milliards d’impôts de production
en moins promis pour l’an prochain.
l Avec la crise, elle devrait toutefois coûter beaucoup
moins cher aux finances publiques qu’initialement prévu.

ses. Puis, en 2020, celles-ci avaient moyenne du taux d’IS dans les pays
FISCALITÉ bien eu droit à une réduction de leur développés est passée de 32,2 % en
taux (de 33 % à 31 %), mais moindre 2000 à 23,5 % en 2019. En mainte-
Renaud Honoré qu’attendu. « Ce que nous avons nant coûte que coûte cette trajec-
@r_honore craint longtemps, c’était qu’une nou- toire de baisse, l’exécutif se veut donc
velle fois l’exécutif recule pour les fidèle à sa politique en faveur de
Ce sera fromage et dessert. Alors que grands groupes, au prétexte que cela l’attractivité des entreprises, qui n’a
les entreprises se sont vu promettre aurait pu politiquement être inter- pas été remise en cause par la crise
au début de l’été une baisse inédite prété comme un cadeau de trop en sanitaire. « En termes d’image, la
des impôts de production l’an pro- période de crise », analyse un repré- mesure représente un vrai signal »,
chain, pour la rondelette somme de sentant patronal. assure la source patronale.
10 milliards d’euros, le gouverne-
ment leur a aussi confirmé fin juillet Chute d’activité
que l’impôt sur les sociétés (IS) serait Selon l’OCDE, Bercy est d’autant plus enclin à gar-
bien réduit comme il s’y était engagé la moyenne du taux der le cap que la mesure va coûter
l’an dernier. La facture de la mesure d’IS dans les pays bien moins cher que prévu. « Les
devrait être toutefois nettement chiffrages que nous avions faits doi-
moins lourde que prévu, du fait de la développés est passée vent être réévalués, compte tenu de la
crise économique, selon plusieurs de 32,2 % en 2000 crise. Les bénéfices des entreprises ont
sources. « Effectivement la baisse sera à 23,5 % en 2019. beaucoup diminué et donc l’effet de la
respectée. Nous ne souhaitons pas de baisse des taux [sur les finances publi-
hausse d’impôts ou remettre en cause ques] sera plus faible », convient-on à
des baisses d’impôts déjà prévues Mais cette fois, l’exécutif a décidé Bercy. Initialement, la facture laissée
dans les projets de loi de finances pré- de s’en tenir à ses plans établis avant par cette baisse d’IS devait s’établir à
cédents », explique-t-on à Bercy. la crise du Covid-19, sans nouveau 3,7 milliards pour 2021, alors que
Il y a quelques semaines, le patro- report. Le projet de loi de finances celle opérée en 2020 devait coûter
nat s’inquiétait du devenir de cette 2020 voté l’an dernier prévoit deux 2,5 milliards. Mais la crise sanitaire
promesse d’allégement de la facture étapes qui seront donc respectées : est passée par là, provoquant une
de l’IS, faute de confirmation offi- en 2021, le taux d’impôt sur les socié- récession économique jamais vue
cielle venue de Bercy. Certes, Bruno tés sera ramené de 28 % à 26,5 % depuis la Seconde Guerre mondiale.
Le Maire répétait partout qu’il n’y pour les entreprises réalisant moins Cette année, la chute de l’activité
aurait pas de hausse d’impôts. Mais de 250 millions d’euros de chiffre pourrait être de 11 %, si bien que les
les patrons avaient été échaudés : d’affaires, tandis que celles situées recettes d’IS devraient s’effondrer de
par deux fois, le gouvernement était au-dessus de ce seuil verront leur 70 % en 2020, à 15 milliards contre
revenu sur la trajectoire de baisse de taux passer de 31 % à 27,5 %. Pour 48 milliards attendus.
cet impôt, promise durant la campa- 2022, la baisse se poursuivra avec un En appliquant cette chute de 70 %
gne présidentielle d’Emmanuel taux censé s’établir à 25 % pour tou- au coût de la baisse d’IS, celui-ci
Macron en 2017. tes les entreprises. serait ramené à 750 millions… L’effet
Après la crise des « gilets jaunes », A ce niveau, la France devrait se devrait être similaire en 2021. Le
la baisse promise en 2019 avait été rapprocher grandement de ce qui se coût réel de la mesure sera « très fai-
annulée pour les grandes entrepri- fait chez nos voisins. Selon l’OCDE, la ble », assure un proche du dossier. n

Les choix de l’exécutif compliquent un peu plus la donne budgétaire


Durant l’été, le gouverne- prises au cours de l’été, on peut logi- tuyaux, mais pas forcément jugés du taux de l’impôt sur les sociétés liées au plan de relance qui n’avaient coûteuse que prévu du fait de la
ment a tout à la fois quement se dire que la missive a fait indispensables au sein même de la (IS), alors qu’il n’avait pas hésité à le pas été prises en compte fin juin, crise économique.
annoncé une baisse l’objet d’un classement vertical majorité. Une option finalement faire deux fois durant la crise des dont certaines seront pérennes. Ces choix faits durant l’été
de 10 milliards d’euros sur assez rapide à l’Elysée. repoussée par Jean Castex. « gilets jaunes ». Cela vaut pour les 10 milliards de devraient aussi avoir des effets
les impôts de production Les choix faits par le gouverne- Ces choix compliquent un peu baisse des impôts de production, importants sur le déficit structurel,
et maintenu les mesures ment ces dernières semaines vont à Statu quo plus l’équation budgétaire de 2021. comme pour les sommes qui seront calculé hors effets de conjoncture.
sur la taxe d’habitation rebours des préconisations du gou- sur la taxe d’habitation Fin juin, Bercy avait annoncé pré- déboursées dès 2021 après le Depuis le début du quinquennat,
et l’impôt sur les sociétés. verneur de la Banque de France. Il y Le Premier ministre a décidé de voir pour l’an prochain un déficit « Ségur de la santé » (dont le coût l’effort de l’exécutif avait été faible en
a d’abord eu l’annonce d’une baisse maintenir la très coûteuse suppres- réduit à 5,5 % du PIB (–11,4 % en dépassera à terme 8 milliards). Le la matière, mais celui-ci pouvait se
Au début de l’été, François Villeroy massive des impôts de production sion progressive de la taxe d’habita- 2020). Certes, les experts budgétai- report de la suppression progres- targuer de l’avoir stabilisé en 2020
de Galhau avait pris sa plume pour dès l’an prochain – 10 milliards tion pour les 20 % de Français les res du ministère s’étaient alors basés sive de la taxe d’habitation aurait au même niveau que 2019 malgré la
sa lettre annuelle au président de la d’euros – alors que le gouvernement plus aisés (au moins 7 milliards), sur des hypothèses économiques sans doute été accueilli avec soula- crise économique sans précédent,
République. Il faut « résister à la ten- renâclait depuis le début du quin- alors même qu’Emmanuel Macron particulièrement pessimistes, qui gement par Bercy, mais il faudra du fait de mesures d’urgence a priori
tation toujours récurrente de baisses quennat à faire un geste sur ce point. avait ouvert la porte à un possible pourraient être revues dans les pro- donc faire sans pour réduire le défi- temporaires. Rien de tel avec les
d’impôts permanentes non finan- Pour financer tout cela et rassurer report lors de son allocution du chaines semaines. De quoi donner cit. Les experts budgétaires pour- décisions prises cet été, qui promet-
cées », écrivait alors le gouverneur François Villeroy de Galhau, l’exé- 14 juillet. De la même façon, l’exécu- un peu d’air aux finances publiques. ront tout juste se consoler en tent d’avoir des effets durables sur
de la Banque de France. Un mois et cutif aurait pu au moins renoncer à tif a décidé durant l’été de ne pas Mais dans le même temps, il va se disant que la baisse du taux les comptes publics durant la pro-
demi plus tard, au vu des décisions d’autres gestes fiscaux déjà dans les revenir sur la trajectoire de baisse falloir intégrer toutes les mesures d’IS sera finalement bien moins chaine décennie. — R. Ho.

Les Verts veulent se poser en vraie alternative au gouvernement


tiers-lieu écoresponsable de la Cité grammes politiques », rappelle Pier- « l’écologie, ce n’est pas seulement « les mouvements LFI et EELV pou-
POLITIQUE Fertile à Pantin, pour renforcer sa « S’ouvre re-Louis Vernhes (Mouvement des s’occuper de la nature ». vaient s’entendre aux élections
Le coup d’envoi
légitimité politique. Associé cette la possibilité progressistes), la montée en puis- Alors qu’EELV n’a dirigé qu’une départementales et régionales de
année à cinq autres forces politi- sance des Verts change la donne. seule fois une région (Nord - Pas-de- 2021 », le numéro deux du parti,
des Journées d’été ques dont Génération.s, la petite
d’incarner Calais, 1992), le parti a d’ores et déjà Adrien Quatennens, s’est montré
des écologistes a été formation de Benoît Hamon, EELV un leadership. Affirmation aux régionales indiqué que, l’an prochain, il viserait plus prudent, appelant les Verts à
donné jeudi soir à la mise sur la construction d’un « pôle On passe d’un « Il s’ouvre aujourd’hui la possibilité plus large : « Il y aura une liste écolo- « clarifier leur position ».
Cité Fertile de Pantin. écologiste », selon son secrétaire
angle de l’écologie d’incarner un leadership. On passe giste dans l’intégralité des régions. » Quant à la présidentielle de 2022,
national, Julien Bayou, en vue des d’un angle de l’écologie politique face Bien que les Verts veuillent ras- également dans le viseur des éco-
prochaines échéances électorales politique face au au pouvoir à celui de l’écologie politi- sembler « tous ceux qui prônent la logistes, elle divise au sein même
Des Journées d’été à la participation de 2021 et 2022. pouvoir à celui de que au pouvoir », certifie l’eurodé- justice sociale, la démocratie et l’éco- du parti. Pas de quoi inquiéter Gré-
réduite en raison de la pandémie de « Nous voulons convaincre les l’écologie politique puté EELV David Cormand. Un logie », les aspirations à une union gory Doucet, le nouveau maire de
Covid-19, mais une ambition citoyens que nous sommes prêts à désir d’affirmation qui se retrouve plus large des mouvements éco- Lyon, pour qui « l’écologie, la tran-
accrue. Désormais fort de neuf mai- l’exercice politique », a déclamé au pouvoir. » dans les thématiques abordées aux logistes font encore hésiter certains sition écologique, ça ne se fait pas
ries de plus de 100.000 habitants mercredi Benjamin Lucas, le porte- DAVID CORMAND Journées d’été : de l’écoféminisme à mastodontes de la gauche, La par une femme ou un homme provi-
battant pavillon vert, Europe Ecolo- parole de Génération.s, lors d’un Eurodéputé EELV la démocratie hongroise en pas- France insoumise en tête. dentiel dans son coin », mais « par
gie Les Verts a le vent en poupe. point de presse commun. sant par la gestion de l’eau pour Si Jean-Luc Mélenchon a estimé, une adhésion, un embarquement, la
Et compte bien profiter de ces Alors que l’écologie était autre- l’agriculture et la question de la dans les colonnes des quotidiens mobilisation générale ».
trois jours de débats et d’ateliers, au fois « une valeur ajoutée aux pro- dette, les Verts veulent montrer que régionaux du groupe Ebra, que — C. A.
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

Les Echos Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 FRANCE // 03

Plan de relance : un effort Rentrée délicate


pour Jean-Luc
massif pour la formation Mélenchon
l Entre 200 et 300 millions d’euros sont prévus dans le plan de relance POLITIQUE
EELV pour impulser une dyna-
mique d’union », analyse Chloé
pour aider les organismes de formation à basculer dans le numérique. La France
Morin, experte à la Fondation
l La crise a accru les besoins de formation des jeunes et de reconversion insoumise tient en
Jean-Jaurès. L’idée d’une
alliance pour battre Emmanuel
des salariés et chômeurs. cette fin de semaine
son université d’été.
Macron se fait de plus en plus
prégnante, même si sa mise en
œuvre s’avère, sans surprise,
plus compliquée que prévu
EMPLOI Grégoire Poussielgue compte tenu des fractures
@Poussielgue qui la divisent.
Alain Ruello A LFI, l’heure est donc à la
@AlainRuello Si, malgré leurs divisions, les main tendue aux écologistes,
écologistes d’EELV ont le vent en d’abord dans la perspective des
Passer la vitesse supérieure dans la poupe en cette rentrée politique élections départementales
modernisation de la formation et affichent leurs ambitions au et régionales du printemps
professionnelle en France à la niveau national, ce n’est pas vrai- 2021. Avec EELV, « les divergen-
faveur de la crise du coronavirus : ment le cas pour La France ces sont sérieuses. […] Mais cela
c’est ce que vise le gouvernement insoumise (LFI). Le mouvement ne concerne pas les élections
via le plan de relance qui sera pré- fondé par Jean-Luc Mélenchon départementales ou régionales.
senté mardi prochain. Selon nos tient en cette fin de semaine son La voie est donc libre en 2021 pour
informations, son volet compéten- université d’été dans la Drôme. s’entendre. En 2022, le peuple
ces prévoit de consacrer plusieurs Au lendemain de son échec aux tranchera sur l’orientation géné-
centaines de millions d’euros pour élections municipales qui faisait rale », déclare Jean-Luc Mélen-
aider la profession – bousculée par suite à sa contre-performance chon dans une interview accor-
l’arrivée sur le marché de nouveaux lors des élections européennes dée jeudi à la presse régionale.
entrants issus du numérique – à de mai 2019 (6,3 %), LFI et son
faire un usage massif des technolo- leader cherchent un nouveau Repoussoir
gies d’enseignement à distance souffle à moins de deux ans de la Le leader de LFI pose aussi ses
les plus modernes, comme les présidentielle. Et se remettent à limites : il préfère la ligne incar-
« serious games », la réalité vir- parler d’union de la gauche. née par Eric Piolle – qu’il doit
tuelle ou augmentée. La dynamique qui était celle rencontrer ce vendredi dans la
de Jean-Luc Mélenchon lors de Drôme –, maire écologiste de
La France en retard l’élection présidentielle de 2017 Grenoble (élu avec le soutien de
Les arbitrages sur la répartition et sa quatrième place au pre- LFI) et principal concurrent de
des 100 milliards du plan de relance mier tour avec 19,6 % des voix Yannick Jadot pour l’investiture
ne sont pas encore connus, mais n’est plus. Son hégémonie à gau- d’EELV à la présidentielle. Jean-
on évoque une enveloppe de 200 che non plus. La percée d’EELV Luc Mélenchon accuse Yannick
à 300 millions pour la formation. aux européennes puis dans les Jadot d’appartenir à « une aile
Les crédits seraient attribués par grandes métropoles aux muni- assez libérale », un péché mortel
appel à projets sur deux à trois ans, cipales, la bonne résistance du chez LFI.
en association avec les branches PS lors de ces mêmes élections Pour 2022, tout reste encore à
professionnelles, pour des forma- locales ont rebattu les cartes. écrire même si le rapproche-
iStock

tions certifiantes. « L’effort finan- La question du leadership est ment de l’échéance échauffe les
cier sera conséquent avec la volonté Le gouvernement veut aider les organismes de formation à basculer sur des pratiques numériques. à nouveau ouverte. « A gauche, il esprits. Déjà candidat deux fois
d’aller vite », assure-t-on de source y a une bataille entre le PS, LFI et à l’élection reine de la Ve Répu-
proche du dossier. Il y aura bien activée dans le cadre du plan dit rien de la qualité des cursus déli- ligne, équiper les centres mais blique, le leader de La France
un projet de modernisation emploi jeunes annoncé fin juillet et vrés en ligne et secundo la profes- aussi les usagers et favoriser les insoumise laisse planer le
dans le cadre du plan de relance, pour la reconversion des chô- sion est sans doute allée au bout de projets innovants. doute sur ses intentions.
confirme le ministère du Travail meurs voire des salariés. Qui plus ce qu’elle était capable de faire. Les « La salle de cours tradition-
« Les divergences « Laissez vivre le suspense »,
mais sans avancer de chiffre. est, la persistance du Covid ne peut formations les plus « basculées » nelle éclate : on s’échappe du modèle sont sérieuses. répond-il à la question de savoir
Le chantier, qui a germé avant la que favoriser les pratiques à dis- en ligne ont concerné des matières maître-élève », poursuit son pré- […] Mais cela s’il annoncera dimanche sa can-
crise, apparaît d’autant plus urgent tance. Les derniers freins régle- générales ; il reste beaucoup à faire sident, qui plaide pour des moda- ne concerne pas didature. Jean-Luc Mélenchon
que la formation va être fortement mentaires ont été levés avec la loi pour les formations techniques. lités d’aides publiques innovantes, doit clôturer l’université d’été de
« Pour la liberté de choisir son ave- sous la forme d’avances rembour- les élections LFI par un discours dimanche
nir professionnel » de septem- Pour des modalités d’aides sables par exemple. départementales matin. « Jean-Luc Mélenchon est
« La salle de cours bre 2018 même si « certains finan- publiques innovantes Autre syndicat professionnel ou régionales. toujours le mieux placé pour
ceurs restent réticents vis-à-vis des Autre constat : les publics peu du secteur, le Synofdes a aussi représenter notre famille politi-
traditionnelle formations en ligne », souligne ou pas qualifiés ne sont pas envoyé ses contributions au débat,
La voie est donc que », a plaidé jeudi matin sur
éclate : Pierre Courbebaisse, le président tous à l’aise avec le numérique. confirmant qu’avec la crise une libre en 2021 France 2 Adrien Quatennens,
on s’échappe de la Fédération de la formation Copier/coller un programme prise de conscience forte s’était fait pour s’entendre. député LFI du Nord.
professionnelle (FFP). papier en ligne ne suffit pas, il jour parmi les formateurs d’ensei- Cette option serait aussi un
du modèle Une grande enquête menée faut inventer des nouvelles péda- gner selon différentes modalités.
En 2022, le peuple choix par défaut, tant il n’existe
maître-élève. » durant le confinement a montré gogies, plus ludiques. Problème, cela se heurte, notam- tranchera pas de successeur naturel
PIERRE COURBEBAISSE que les organismes de formation, En attendant d’en savoir plus ment, à un manque d’expertise sur l’orientation au fondateur de La France
Président de la Fédération centres d’apprentissage y compris, sur le plan du gouvernement, la dans les rangs. générale. » insoumise, qui vient de fêter
de la formation professionnelle ont mis à profit la période pour FFP a fait passer ses messages. Il faut aussi, ajoute-t-il comme ses soixante-neuf ans. « Jean-
faire un bond en avant dans la Les crédits prévus doivent servir à la FFP, dépasser le cadre du finan- JEAN-LUC MÉLENCHON Luc Mélenchon sait aussi que,
numérisation de leurs pratiques. former les formateurs, concevoir cement basé sur les heures en
Fondateur de LFI pour une partie de la gauche, il est
Avec deux bémols : primo cela ne les contenus de formation en face-à-face. n aussi un repoussoir et un obsta-
cle à l’union de la gauche »,
souligne Chloé Morin. n

L’urgence du chantier de la modernisation


Le confinement
a montré le retard
criant des organismes
teur dans le plan de relance qui sera
présenté mardi prochain. Le taux
de réponse à cette enquête, à
avait décidé ainsi malgré une pro-
position alternative en distanciel.
La bascule s’est donc faite pour
insuffisante quand ce n’est pas, tout
simplement, l’ordinateur qui fait
défaut : un organisme de formation
en bref
de formation vis-à-vis laquelle « Les Echos » ont eu accès, la moitié de la profession, mais sur deux a mis en avant les problè-
des enseignements démontre à quel point la crise a à marche forcée car ceux qui mes d’accès de leurs apprenants.
à distance. Ils ont dû servi d’électrochoc dans les rangs : l’ont faite ont dû, pour la quasi-tota- « Cette crise accentue donc potentiel-
opérer une bascule environ 14.400 répondants, soit lité d’entre eux, bousculer leur lement les inégalités entre appre-
à marche forcée, selon un très grand pourcentage des organisation dans l’urgence. Au nants, les conditions de vie (loge-
une enquête du ministère organismes de formation actifs début du confinement, un orga- ment, contexte familial) venant
du Travail et des régions. en France, centre d’apprentis nisme de formation sur deux qui a ajouter des difficultés périphériques
inclus. « En soi, un tel niveau c’est poursuivi ne délivrait aucune for- à celles relatives à l’accès aux ressour-
Entre autres conséquences du un indicateur », confirme un spécia- mation au moins partiellement ces informatiques et numériques en
confinement, des milliers de per- liste qui a participé aux travaux. en ligne. Pour plus d’un quart, tant que telles », souligne l’enquête.
Hamilton/pool/AFP

sonnes – apprentis, salariés, chô- c’était moins de 10 %.


meurs ou particuliers – ont trouvé Fracture numérique Inégalités accentuées
porte close du jour au lende- Premier constat, près d’un orga- Les derniers enseignements seront
main auprès de leur organisme nisme de formation sur deux a Près d’un organisme utiles pour dessiner les grands axes
de formation le 17 mars. réussi à maintenir une activité de formation du plan de modernisation dont
Conscient de la nécessité de la avec ses apprenants, en basculant la profession ne peut plus faire
voir poursuivre son activité, le tout ou partie de ses enseigne-
sur deux a réussi l’économie. En tête de liste de ce Dupont-Moretti appelé à accorder
ministère du Travail a aidé la pro- ments à distance ou parce que à maintenir que les répondants estiment qu’il l’asile politique à Assange en France
fession pour qu’elle bascule autant c’était déjà le cas. une activité avec va falloir retravailler pour l’après-
que possible ses enseignements à A contrario, un tiers d’entre eux
ses apprenants. crise, figurent des contenus péda- POLITIQUE L’association Robin des Lois a appelé jeudi l’exécutif
distance, ce qu’elle a réussi à faire en ont dû fermer boutique sans gogiques, des modalités d’éva- à accorder l’asile politique à Julian Assange et a interpellé le garde
partie, mais en partie seulement. modalités de reprise identifiée, luation ou d’animation adaptés à des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, l’ex-avocat du fondateur de
C’est ce qui ressort d’une enquête quand ils n’ont pas dû annuler leurs L’enquête rappelle, par ailleurs, un enseignement multicanal. WikiLeaks, qui avait plaidé pour l’octroi de cette protection en
que le ministère et les régions ont formations, souvent, il est vrai, car à quel point la fracture numéri- Mais aussi les aides au finance- février. L’Australien de 49 ans, détenu au Royaume-Uni, est pour-
lancée durant cette période et qui elles ne pouvaient pas se réaliser que reste une réalité. Manque de ment des plateformes numéri- suivi aux États-Unis pour avoir diffusé, à partir de 2010, plus de
explique la nécessité d’inclure un sans la présence physique du sta- compétences dédiées, débits de ques modernes qui vont avec. 700.000 documents classifiés sur les activités militaires et diplo-
chantier de modernisation du sec- giaire, ou parce que le client en connexion imparfaits, autonomie — A. R. matiques américaines, notamment en Irak et en Afghanistan.
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

MONDE Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

Les cas de Covid-19 flambent


en France, Allemagne et Espagne
l Le flux de nouvelles infections
en France, Allemagne et Espagne
atteint aujourd’hui des sommets
depuis début mai.
l Mais l’Europe est, inexplicablement,
coupée en deux : la plupart des autres
pays n’enregistrent pas de flambée
récente, voire constatent
un reflux des nouvelles infections.
flux de cas sont le quadruple de
EUROPE ceux du printemps. Quant à la Croa-
tie, elle semble vivre l’étrange expé-
Yves Bourdillon rience d’une… troisième vague en
@yvesbourdillon cinq mois. Dans tous ces pays, le
nombre de décès demeure toute-
Record, mercredi, de nouveaux fois stable, à un faible niveau.
cas quotidiens de Covid-19 en
Allemagne et en France depuis la Des évolutions
fin du confinement, début mai, mystérieuses
flambée en Espagne… Les flux de Ces évolutions et surtout cette
nouvelles infections enregistrées disparité, parfois entre pays voi-
ces derniers jours dans ces trois sins, comme le Danemark et
pays, deux à trois fois supérieurs à l’Allemagne, ou l’Irlande et le
ceux d’il y a trois semaines, appor- Royaume-Uni sont, pour l’ins-
tent de l’eau au moulin de ceux qui tant, difficiles à expliquer. Certes,
prédisent depuis le début de l’été selon l’adage « quand on cherche
une deuxième vague épidémique. plus on trouve plus », la hausse
De quoi pousser Paris, Madrid et du nombre de cas peut s’expli-
Berlin à durcir les mesures pro- quer par celle des tests, mais pour
phylactiques et à multiplier les moitié seulement au vu des don-
messages alarmistes. Même si les nées. La propagation du virus est
flux quotidiens sont encore deux confirmée par la hausse de la pro-
à trois fois inférieurs au pic
observé mi-avril, selon les comp-
tages de Johns Hopkins Univer-
portion de séropositifs parmi les
personnes testées.
Cela ne s’est toutefois toujours
Les niveaux d’infection allemands
sity et Worldometer.

Un continent disparate
pas traduit, sept semaines après
le début du reb ond, pa r une
hausse notable des décès, réani-
comparables à ceux de fin avril
En outre, la flambée de cas dans mations ou hospitalisations en
ces trois pays importants ne Europe, sauf en Espagne. Le pays a enregistré La multiplication massive des retour tests et quarantaine en
s’observe pratiquement pas dans En France, la situation est plus jeudi 1.707 nouveaux tests pratiqués sans symptômes La crainte attendant le résultat.
le reste de l’Europe, dressant la contrastée et suscite une forte cas d’infection en vingt- permet de révéler davantage de d’un nouveau Ce rythme de propagation du
carte d’un continent disparate. inquiétude des pouvoirs publics. quatre heures, un niveau cas, ce qui produit un effet Covid-19 fait néanmoins craindre
Certes, tous les pays européens, Le nombre de patients en réani- comparable à fin avril, d’optique grossissant. Alors que
confinement aux organisations syndicales un
sauf la Russie, ont enregistré un mation a cessé sa chute, amorcée quand le pays commençait l’Allemagne avait comptabilisé dramatique retour des mesures de confine-
rebond de cas quotidiens à partir début avril, pour stagner à trois tout juste de rouvrir 578.000 tests au cours de la der- pour l’économie ment qui seraient dramatiques
de début ou mi-juill et, p our cent soixante personnes, du fait ses commerces. nière semaine de juillet, elle en
et l’emploi relance pour l’emploi. Pour limiter la
atteindre des niveaux parfois que le nombre d’arrivées quoti- totalisait 875.000 quinze jours casse, le président d’IG Metall,
équivalents à ceux du printemps. dienne, monté à vingt-sept jeudi Ninon Renaud plus tard. le débat sur Jörg Hofmann, vient de proposer
Mais cette ébauche de deuxième contre une quinzaine en @NinonRenaud la semaine de ramener la semaine de travail à
vague ne progresse générale- moyenne au début du mois, est — Correspondante à Berlin 39 % des cas d’infections de quatre jours. quatre jours. Le ministre du Tra-
ment plus depuis début août. équivalent désormais au nombre ont eu lieu à l’étranger vail social-démocrate, Hubertus
C’est même un net reflux qui est de sorties. Il en est de même, en La vitesse de propagation du coro- Les ratés de la campagne menée Heil, soutient la proposition et
observé depuis huit à dix jours au navirus ne cesse de s’accélérer en Bavière, où 900 porteurs du derniers jours ont été infectés à évoque une possible « compensa-
Royaume -Uni (longtemps le depuis la fin juillet. L’Allemagne a virus n’ont eu leur résultat de test l’étranger. Avec 27 % de ces cas, le tion salariale partielle ».
« mauvais élève » du continent et En France, enregistré 1.707 nouveaux cas que deux semaines plus tard, ont Kosovo est le principal foyer Malgré l’opposition des con-
où le nombre de décès a même la situation d’infection en vingt-quatre heures cependant fait de certaines de ces d’infection des vacanciers alle- servateurs et de la Fédération
chuté de manière spectaculaire), est plus contrastée et dix décès supplémentaires, por- personnes des vecteurs de propa- mands à l’étranger, devant la Tur- des employeurs, 60 % des Alle-
Pays-Bas, Serbie, Suède, Bulgarie, tant leur total à 9.253, a révélé gation accélérée. Surtout, la réou- quie (17,6 %) et la Croatie (12 %). Le mands interrogés par Yougov y
Danemark, Etats baltes, Norvège
et suscite jeudi l’Institut Robert-Koch (RKI). verture des frontières, couplée RKI a, pour cette raison, déclaré seraient favorables. Plusieurs
et Belgique, où le gouvernement une forte inquiétude C’est un niveau jamais atteint avec le début des vacances outre- jeudi une partie de celle-ci, notam- grandes entreprises comme
envisage pourtant de durcir la des pouvoirs depuis la fin avril, quand le pays Rhin, a redonné de l’air au corona- ment la côte dalmate, nouvelle Bosch ou Daimler viennent en
« bulle sociale », c’est-à-dire commençait tout juste à assouplir virus. Selon le RKI, 39 % des mala- zone à risque imp osant aux outre de conclure des accords de
réduire encore le nombre de per-
publics. ses règles de confinement. des identifiés au cours des huit vacanciers allemands à leur réduction du temps de travail. n
sonnes que chacun est autorisé à
fréquenter, actuellement fixé à raison d’une progression des
cinq.
Les flux de cas quotidiens sont
grosso modo stables en Italie, au
arrivées à environ 140 par jour,
pour le nombre total de person-
nes hospitalisées, stable désor-
Madrid détient le record du nombre
Portugal, en Pologne, en Républi-
que tchèque, à Chypre et en Fin-
lande, à des niveaux très faibles, de
mais à un peu moins de 5.000. Un
sixième toutefois du pic d’avril.
Le flux quotidien de décès est sta-
de contaminations en Europe
l’ordre de 0,001 % de la population. ble depuis mi-juillet, à une quin-
En revanche, le rebond amorcé en zaine de personnes. Et demeure En même temps que University. Pour la seule journée notifiés avec retard. Mais l’embal- tants sur deux semaines, contre
juillet continue de s’amplifier, sans très inférieur au pire du prin- l’accélération des cas de mercredi, le ministère espagnol lement est bien réel. La région de 43 en France et 17 en Allemagne.
flamber pour autant, en Grèce, temps. Le bilan de mercredi identifiés, le nombre de de la Santé a fait état de 3.715 nou- Madrid redevient la zone la plus Face à cette nouvelle vague, le
Irlande, Suisse, Ukraine, Slovaquie, représentait ainsi environ un morts hebdomadaires veaux cas, donnant l’impression touchée, comme au pic de la pan- pays a décidé, vendredi, la ferme-
Roumanie. Chez cette dernière les centième du record du 15 avril… n vient de doubler d’un ralentissement après le pic démie, puisque le nombre de nou- ture des boîtes de nuit et l'inter-
d’un jour sur l’autre. observé autour du 15 août où les veaux cas a lui aussi bondi avec diction de fumer dans la rue si
déclarations quotidiennes 6.700 de plus, en incluant les tests une distance de sécurité de 2
Michel De Grandi oscillaient autour de 5.000 cas. sérologiques, recensés en vingt- mètres ne peut pas être respectée,
@MdeGrandi quatre heures. Le nombre de cas s'ajoutant à l'obligation déjà géné-
Nouvelle vague dans cette région, estimé pour ralisée du port du masque. Le
L’Espagne est encore loin des pics Une autre mesure, celle du nom- 100.000 habitants sur les 14 der- décret d'application pour Madrid
enregistrés en mars et du record bre de morts hebdomadaires, niers jours (17.873), y est deux fois n’est entré en vigueur qu’en milieu
SUR absolu établi ce mois-là de 10.851 donne des allures inquiétantes à supérieur à la moyenne nationale de semaine, soit deux jours après
nouveaux cas de coronavirus cette deuxième vague redoutée. d'après le dernier bilan du minis- la Catalogne. Seule bonne nou-
identifiés en une seule journée. Les décès comptabilisés sur une tère de la Santé. Ce taux régional a velle : la létalité du virus a sensi-
RETROUVEZ DOMINIQUE SEUX Mais la tendance est clairement à semaine ont doublé d’un jour sur quadruplé, passant de 66 au 4 août blement diminué : depuis la fin
l’accélération ces dernières semai- l’autre : le pays a recensé mercredi à 268 mercredi. du confinement, le 21 juin, 474
DANS « L’ÉDITO ECO » nes. Le pays, en termes de conta- 131 morts contre 63 la veille. Les En conséquence, le pays connaît décès ont été enregistrés sur les
À 7H45 minations, demeure le plus tou- nouveaux décès recensés n'ont pas un taux de contagion bien plus plus de 28.600 morts officielle-
DU LUNDI AU VENDREDI ché d’Europe occidentale, avec nécessairement eu lieu en vingt- élevé que ses voisins européens ment comptabilisés depuis le
370.870 cas, selon Johns Hopkins quatre heures, car beaucoup sont avec 130 cas pour 100.000 habi- début de la pandémie. n
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

Les Echos Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 MONDE // 05

Le principal
opposant La planète a réduit sa consommation
russe entre
la vie de ressources naturelles
et la mort l Le jour du dépassement de la Terre,
à compter duquel ses capacités
EUROPE à reconstituer ses ressources sont
Alexeï Navalny entamées, sera atteint ce samedi.
a été admis en
réanimation l Un « retard » de trois semaines
dans un hôpital sur l’an dernier dû à l’effet Covid
de Sibérie après et aux mesures de confinement.
un très probable
empoisonnement.
dance, celui d’un rallongement de
L’opposant numéro un au ENVIRONNEMENT ce délai et non plus d’un raccour-
Kremlin, Alexeï Navalny, se cissement, préviennent les experts
trouve entre la vie et la mort. Les Joël Cossardeaux du Global Footprint Network
médecins du service d’urgences @JolCossardeaux (GFN). Cette ONG, inlassablement,
de la ville de Tomsk, en Sibérie, mesure depuis plusieurs décen-
où il a été admis en réanimation L’événement, rarissime, vaut d’être nies l’évolution de l’empreinte éco-
ce jeudi, disent « se battre pour signalé. Le point de non-retour éco- logique mondiale. Cette année, en
sa vie » suite à un empoisonne- logique de la planète, celui à partir dépit d’« une contraction de près de
ment selon son entourage. duquel elle n’est plus, théorique- 10 % » de celle-ci, « nous pesons
Viatcheslav Guimadi, le ment, en mesure de reconstituer les toujours autant sur la nature que si
directeur juridique du Fonds ressources prélevées par les activi- nous vivions sur 1,6 Terre », alertent
de lutte contre la corruption tés humaines, survient avec un très ses représentants.
(FBK) d’Alexeï Navalny, a net retard cette année. C’est exacte-
estimé sur Twitter qu'il n'y ment ce samedi 22 août que la dette Crises salutaires
avait « aucun doute sur le fait de l’humanité envers la planète va En fait, tout le mérite de cette baisse
que Navalny a été empoisonné recommencer à se creuser, soit trois quasi inédite de pression observée
pour ses activités et ses positions bonnes semaines après le déclen- sur la biodiversité revient non pas
politiques ». Il représente chement du précédent compte à aux actions conduites par les Etats
l’opposant du Kremlin le plus rebours, le 29 juillet 2019. pour réduire les impacts des activi-
brillant et le plus célèbre de C e d é c a l a g e , q u i r e nvo i e à tés humaines, mais aux seules
Russie. Son blog dénonçant la l’année 2004, est bien sûr bon à mesures de confinement qui leur
corruption et les mensonges prendre. il n’augure cependant en ont été dictées pour contenir et faire
des élites dirigeantes est suivi rien d’un renversement de ten- reculer la pandémie de Covid-19
par des millions de personnes. dans le monde.
Il voyageait à travers la Russie Il n’y a d’ailleurs que les crises qui,
pour promouvoir sa stratégie
« Il faut jusqu’à présent, aient permis à la
électorale dans la perspective absolument planète de souffler. En 2008, l’effon-
des élections dans une tren- engager des choix drement des marchés financiers dû
taine de régions en septembre. à la crise des subprimes a coïncidé
très structurants avec un allongement de la biocapa-
« Pression dans nos cité de la Terre, c’est-à-dire son Comme pour les années précé- faut absolument engager des choix fait de réduire de moitié les gaspilla-
sur l’opposition » économies. » temps de régénération. Le constat dentes, la date du dépassement pré- très structurants dans nos écono- ges le ferait reculer de 13 jours, tou-
Alexeï Navalny et le FBK, dont PIERRE CANET est le même s’agissant de la période vue en 2020 se base sur toute une mies », martèle Pierre Canet, chargé jours selon cette ONG.
les avoirs ont été gelés l'an Chargé du plaidoyer des deux chocs pétroliers survenus série de données et de projections du plaidoyer au WWF France. A noter que l’impact positif
passé, sont régulièrement la au WWF France au début et à la fin des années 1970, fournies par divers instituts et gran- Selon une récente étude de cette du confinement sur l’empreinte
cible de perquisitions et une époque où le jour du dépasse- des organisations opérant dans ONG, une relance axée sur les sec- carbone ne s’est pas fait sentir
d'amendes et ses partisans sou- ment tombait en novembre. divers secteurs : pêche, agriculture, teurs de la transition énergétique — partout cette année. Les catastro-
vent interpellés. S’il est le chou- développement urbain ou encore à savoir le tourisme, l’agriculture, phes écologiques survenues dans
chou des Occidentaux, malgré énergie via les chiffres de l’Agence les transports, la rénovation et les plusieurs pays l’ont effacé. L’Aus-
sa doctrine relativement natio-
naliste, Alexeï Navalny n’a L’Inde prête à sacrifier internationale de l’énergie (AIE). Elle
n’est donc pas définitive et pourrait
énergies renouvelables — permet-
trait de soutenir 1 million d’emplois
tralie, notamment, que les méga-
feux de forêt survenus en 2019-

son environnement
jamais eu l’occasion de tester sa même reculer substantiellement. en France d’ici à 2022. Les « écobé- 2020 ont fait perdre la moitié
popularité dans les urnes : ses En la matière, beaucoup dépendra néfices » à tirer de ces politiques de sa biocapacité et ont plongée
candidatures ont été systéma- de la nature et de l’intensité de la seraient loin, également, d’être en situation de déficit écologique
tiquement invalidées sous des
prétextes juridico-techniques.
Reste à savoir qui aurait
au nom de la relance reprise. Il est prévu que celle-ci tire
nettement sur le vert dans les plans
de relance des Etats européens et
négligeables. Une réduction de
50 % de l’empreinte carbone de la
planète permettrait de repousser la
pour la première fois de son
histoire.

essayé d’attenter à sa vie : l’un


des nombreux hommes d’affai-
res visés par des accusations du
Le gouvernement indien
veut assouplir le processus
visant à évaluer l’impact
« Les audiences publiques sont pour-
tant cruciales en Inde, explique
Manju Menon, affiliée au Centre for
notamment celui de la France.
Cela suffira-t-il à bloquer le calen-
drier du jour du dépassement ? « Il
date du jour du dépassement de la
Terre de 93 jours, assure-t-on au
GFN. Dans l’alimentation, le seul
( Lire l’éditorial
de Lucie Robequain
Page 10
FBK, ou le Kremlin lui-même ? environnemental des Policy Research. Dans le passé, elles
« L’ordre de l’empoisonner n’est projets d’infrastructures. ont permis aux populations affectées
pas forcément venu de Poutine par des projets d’intérêt privé de
personnellement, mais il est tota- Carole Dieterich demander des compensations pour

CHAQUE MOIS,
lement responsable du fait que @caroledieterich leurs terres mais aussi en matière
quelque chose de mauvais arrive — Correspondante à New Delhi d’emplois. »
constamment à ses détracteurs
Des mines de charbon

CONNAISSANCE
en Russie et à l’étranger », a « L’Inde n’est pas à vendre » ou
estimé jeudi le politologue encore « Le pillage de la nation ». aux enchères
Fedor Kracheninikov, « tout Ces slogans se sont multipliés sur Le texte prévoit, enfin, des restric-

DES ARTS
cela se passe dans le cadre du sys- les réseaux sociaux au cours des tions environnementales après
tème politique qu'il a créé, où la dernières semaines. Les auteurs de coup, sur la base de l’impact déjà
pression sur l'opposition est ces hashtags réclament le « retrait causé par des projets illégaux. Une

FAIT DE VOUS
constante ». du projet EIA 2020 ». Une réforme disposition extrêmement contro-
qui vise à alléger la procédure d’éva- versée, allant à l’encontre du prin-
Des empoisonnements luation du coût environnemental cipe de précaution. L’Inde serait-elle
fréquents

UN EXPERT
de la construction d’une usine ou prête à sacrifier l’environnement ?
Nombre de personnes gênant le d’une mine. Objectif : rendre le pro- D’autres décisions récentes le lais-
Kremlin ont fait l’objet d’empoi- cessus plus transparent et rapide sent à penser. Afin de relancer une
sonnement ces dernières pour faciliter les affaires. économie durement frappée par la
années, de l’ex-agent double Ser- Coronavirus oblige, les oppo- pandémie de Covid-19, le gouverne-
gueï Skripal, qui avait inhalé un sants ont déployé tous leurs efforts ment indien n’a pas hésité à mettre
gaz interdit de l’arsenal soviéti- en ligne. Tant et si bien que le minis- aux enchères 41 mines de charbon,
que en 2018 à Londres, à l’ex- tère de l’Environnement a été sub- au mois de juin dernier.
agent secret russe en exil, mergé par près de deux millions de Les classements internationaux
Alexandre Litvinienko, mort commentaires. Les citoyens sont, eux aussi, éloquents : depuis
d'un empoisonnement au polo- avaient en effet jusqu’au 11 août l’arrivée au pouvoir de Narendra
nium-210 en 2006. Là, comme pour faire part de leur opinion. Modi en 2014, l’Inde est passée de la
en de nombreux autres exem- D ’a p r è s l e s é c o l o g i s t e s , l a 134e à la 63e position du classement
ples moins connus, les autorités réforme reviendra à « légaliser tou- de la Banque mondiale sur la facilité
russes ont démenti toute res- tes les violations de l’environnement : à faire des affaires. Un thème cher
ponsabilité. Il y a un an, jour de nombreuses industries polluantes aux nationalistes hindous. En
pour jour, tandis qu'il purgeait dans le secteur des mines ou de la chi- revanche, en matière de perfor-
une courte peine de prison pour mie seront désormais exemptées de mances environnementales, le pays
organisation de manifestations toute autorisation relative à leur ne se classe que 168 e sur 180.
illégales, Alexeï Navalny avait impact environnemental », fait « L’ensemble du projet laisse trans-
aussi affirmé avoir été empoi- valoir Vimlendu Jha, environne- paraître la vision d’une Inde indus-
sonné. Les autorités avaient évo- mentaliste et fondateur de l’ONG trialisée mais qui n’aurait pas besoin
qué une réaction allergique et Swechha. d’air et d’eau pour survivre et qui
assuré n'avoir retrouvé aucune La réforme réduit aussi le nom- ignore totalement les préoccupations
substance toxique. Le Kremlin a bre de projets soumis à consulta- des citoyens », regrette Vimlendu
souhaité jeudi à Alexeï Navalny tion publique : par exemple, l’élar- Jha. Le gouvernement a néanmoins
un « prompt rétablissement ». gissement d’une route pourra se assuré qu’il prendrait en compte les
EN KIOSQUE DÈS AUJOURD’HUI
Y. B., avec B. Q. faire sans l’avis des populations. milliers de commentaires reçus. n
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

06 // Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

idées&débats

LE POINT
DE VUE

de Frédéric Merlin

Les centres
commerciaux
au défi de l’écologie
J ean Castex, lors de son
discours de politique géné-
rale, a exposé sa conviction,
qui guidera la politique du gou-
vernement : l’écologie doit être au
lié à la construction, et le bilan
énergétique de la construction des
sites est déjà amorti. En visant les
positionnements en centre-ville,
nous ne créons pas de flux comme
que les générations précédentes
pensaient antagonistes.
Pour y parvenir, c’est toute la
profession qui doit être au rendez-
vous afin de répondre à l’urgence
cœur des préoccupations du pays. le ferait une destination commer- environnementale et de démontrer
Il a également annoncé un mora- ciale supplémentaire, mais nous sa bonne volonté. Donnons-nous
toire sur la construction de cen- bénéficions au contraire des lieux les moyens d’agir ensemble, pou-
tres commerciaux en périphérie, de passage naturels et historiques. voirs publics, élus et professionnels,
dont l’objectif est notamment Mieux encore, cela contribue à pour que la promotion immobilière
de lutter contre l’artificialisa- raccourcir les distances dans la commerciale, déjà au rendez-vous
tion des sols. ville et crée une diversité d’offres lorsqu’il s’agit de créer des richesses
Le centre commercial serait-il commerciales au cœur des lieux et de promouvoir le vivre-ensem-
alors devenu une forme obsolète de vie et de travail sans devoir ble, devienne vertueuse en matière
de développ ement urbain et recourir à la voiture. d’environnement.
écon omique, que les enjeux Les pouvoirs publics peuvent
environnementaux mettront au prendre leur part dans cette
rebut ? Je ne le crois pas, tant il est On peut reprendre démarche, en facilitant les procé-
vrai qu’il a un rôle à jouer sur le des actifs anciens dures administratives et en levant
plan économique comme sur les obstacles à la restructuration
celui du vivre-ensemble pour
qui ont déjà amorti d’actifs existants. Pourquoi ne pas
relever les défis que rencontre le coût écologique imaginer également une forme de
notre pays, qui doit renouer avec la de la construction, subvention, exonération totale ou
création de richesses et retrouver puis les mettre partielle des taxes foncières pen-
le sens du collectif. Tout l’enjeu est dant les périodes de transforma-
de rendre cette forme d’activité au niveau des normes tion de ces sites existants vers
commerciale compatible avec des des centres les plus un nouveau modèle économique
préoccupations environnementa- modernes. responsable ? Elle serait vertueuse
les que nous devons intégrer au pour le promoteur du projet et
centre de nos réflexions. pour le commerçant, qui verrait
Dans ce contexte, l’heure est Un autre modèle de promotion alors ses charges allégées pendant
donc plus que jamais à la restructu- immobilière commerciale est pos- la phase de réhabilitation. Les nou-
ration des actifs existants. Cette sible, nous en avons la conviction : velles équipes municipales qui
démarche, dans laquelle la Société reprendre des actifs anciens qui viennent d’arriver aux commandes
des Grands Magasins s’investit ont déjà amorti le coût écologique ont aussi un rôle à jouer pour soute-
pleinement depuis deux ans, per- de la construction puis les mettre nir les projets responsables et le
met de concilier impératifs envi- au niveau des normes des centres rééquilibrage de l’activité entre
ronnementaux, enjeux écono- les plus modernes améliore dou- cœur de ville et périphérie.
miques et de relancer l’activité des blement leur empreinte environ- Mais le sujet nécessite bien sûr,
centres-villes. nementale. Mener des travaux enfin et surtout, la prise de cons-
L’ADN « écolo-compatible » du de réhabilitation ambitieux per- cience et l’action des profession-
centre commercial en centre-ville met d’assurer le fonctionnement nels. Je forme ici le vœu que nous
n’est pas une vue de l’esprit. d’un centre ancien une fois rénové puissions travailler tous ensemble à
Les points forts de la démarche avec des économies d’énergie de la création d’un label vert pour les
Pascal Sittler/RÉA

portée par la Société des Grands l’ordre de 40 %. Sensibiliser les réhabilitations vertueuses, assujetti
Magasins sont le réalisme et l’effi- commerçants locataires aux ques- à un contrôle indépendant, pour
cacité : en reprenant un actif exis- tions énergétiques et de gestion des qu’il voie le jour en 2021.
tant, il n’y a de fait pas de « bétonisa- déchets assure une progression
tion » supplémentaire des sols, pas constante sur ces sujets. Il est alors Frédéric Merlin est président de
d’impact écologique additionnel possible de réconcilier des enjeux la Société des Grands Magasins. Pour Frédéric Merlin, « un autre modèle de promotion immobilière commerciale est possible ».

DANS LA PRESSE
ÉTRANGÈRE

La charge violente d’Obama


contre Donald Trump

•Mercredi
« Ne les laissez pas emporter votre démocratie. »
soir, parmi les intervenants à la conven-
faisaient courir au pays : « Depuis près de qua-
tre ans maintenant, il n’a manifesté aucun intérêt
commentateurs, un ancien président n’avait jugé
aussi durement l’un de ses pairs. « Donald Trump ne
de vous priver de votre vote. Ou faire en sorte que
votre vote soit considéré comme quantité négligeable. »
tion démocrate qui se tient – Covid oblige – de pour cette charge, a notamment déclaré Obama. Aucun s’est pas élevé à la hauteur de la fonction parce qu’il ne En délivrant son message en vidéo depuis le musée
façon virtuelle, c’est, une fois encore, Barack Obama intérêt à utiliser le pouvoir impressionnant de sa le peut pas, a poursuivi Obama. Et les conséquences de de la Révolution américaine à Philadelphie, dans
qui a fait sensation. Dans un discours particulière- fonction pour aider qui que ce soit d’autre que lui- cet échec sont graves. » une salle où la Constitution américaine tapisse
ment musclé à l’encontre de son successeur à la même et ses amis. » L’ancien président appelle donc les électeurs les murs, Obama a voulu donner une charge symbo-
Maison-Blanche, l’ancien président des Etats-Unis Un discours implacable, particulièrement sombre, à se mobiliser pour chasser l’équipe au pouvoir : lique forte à son discours, note le journal : c’est la
a clairement mis en garde le peuple américain note le « New York Times », de la part d’un Obama « Trump et son entourage savent qu’ils ne peuvent vous démocratie qui est en danger.
contre le danger que Donald Trump et son équipe plus prophétique que jamais. Jamais, selon les convaincre par leur politique. Donc ils vont essayer — Daniel Fortin
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

Les Echos Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 IDEES & DEBATS // 07

opinions
Publiez vos contributions
sur le Cercle des Echos :
lecercle.lesechos.fr

LE POINT
DE VUE Trois leçons à tirer
de Jean-François Vitoux
de la crise des Ehpad
face au Covid-19
L es crises sont des accélérateurs
de l’Histoire. Celle du Covid-19,
qui met en tension extrême les
résidences pour personnes âgées
dépendantes (Ehpad), n’échappe pas à
réside dans la conjonction des décès et
de l’absence de personnels, infectés ou
inquiets face à la rapidité et à l’imprévi-
sibilité de la contamination. Dans une
activité à forte intensité en personnel, le
sionnement non optimisés, devraient
être invités plus fermement à les
mutualiser pour en réduire le coût. Les
opérateurs privés solidaires (associa-
tions, fondations) devraient être incités

L’aéroport de Marseille Provence. Camille Moirenc/Hemis.fr via AFP


la règle. Elle révèle les limites du secteur point de rupture ne se trouve pas dans à se regrouper pour économiser sur les
et conduit à en tirer les leçons. Elle les pathologies des résidents mais dans mêmes postes et, au-delà, sur les struc-
appelle une réponse pragmatique et la disponibilité des équipes. tures de siège. Les opérateurs privés
rapide, éloignée du plan centralisé La deuxième leçon à tirer, c’est qu’il commerciaux, dont la rentabilité élevée
adossé aux finances publiques dont le faut renforcer ces équipes mais en réor- bénéficie des barrières à l’entrée que
jacobinisme français est coutumier. ganisant le secteur. L’activité des Ehpad confèrent les autorisations d’exploiter
Les données publiques établies par est financée à 40 % par de l’argent (autorisations données gratuitement
l’Insee montrent qu’environ 15 % des public et cet argent public en finance par l’Etat), devraient acquitter une rede-
600.000 décès annuels en France inter- 100 % de la ressource essentielle, les vance inversement proportionnelle au
viennent dans des établissements qui équipes soignantes. prix de journée pratiqué pour rémuné-
accueillent des personnes âgées. La rer cette autorisation.
progression lente mais régulière de ce La troisième leçon consiste à se doter
chiffre constitue le symétrique de Le principal point des moyens d’affronter une crise systé-
l’allongement non moins régulier de la de rupture de la crise mique. Le Covid-19 a provoqué dans
durée de vie. Il est fréquent – sans que la certains établissements des taux
qualité des soins soit en cause – de
n’a pas été les d’absentéisme supérieurs à 25 %. Pour-
constater dans les Ehpad des taux de pathologies des patients quoi ne pas suivre l’exemple de la
décès supérieurs à 25 % par an. Autre- mais la disponibilité réserve citoyenne et mettre en place
ment dit, même si, par intérêt commer- une réserve médico-sociale ? Consti-
cial ou hypocrisie morale, on continue
des équipes. tuée de volontaires bénéficiant de for-
de parler du « bien vieillir », les Ehpad mations simples et de mises à niveau

Il faut sauver
sont avant tout des maisons de « fin de Dans un contexte de raréfaction de régulières, elle permettrait d’augmen-
vie ». Et c’est cette réalité qui est impac- l’argent public, il est illusoire de penser ter le nombre de personnels mobilisa-
tée par l’épidémie. dimensionner les équipes des Ehpad à bles à un niveau d’expertise proche de

les aéroports français


La première leçon à tirer de cette l’aune des conséquences de la crise du celui des aides-soignantes pour affron-
crise, c’est que les Ehpad restent un Covid-19. Il est évident qu’il faut accroî- ter les crises paroxystiques.
métier de main-d’œuvre. L’épidémie de tre les équipes permanentes d’aides- Cet aggiornamento collectif doit
grippe hivernale 2017-2018, dont Santé soignantes et d’infirmières, la fin de vie s’accompagner de mesures simples et
publique France avait chiffré à près de et les troubles du comportement requé- connues pour permettre aux opéra-
13.000 la surmortalité, avait durement rant une individualisation de l’accom- tionnels de se consacrer plus et mieux à LE POINT la reconstruction de la connectivité
affecté les Ehpad. Pour autant, cette épi- pagnement par nature consommatrice leur métier. Nul besoin d’attendre une DE VUE aérienne dans le plan tourisme est de mau-
démie n’avait pas conduit à la situation de temps. Mais il est tout aussi évident grande loi de programmation. vais augure.
de tension extrême qu’on connaît qu’en même temps que le contribuable, De fait, cette reconstruction nécessitera
aujourd’hui. La raison ? Au prix les agences régionales de santé doivent Jean-François Vitoux est l’ancien de Thomas Juin des mesures fortes de baisse des taxes sur le
d’efforts importants, les équipes des demander aux opérateurs de contri- directeur général des Essentielles transport aérien. Les compagnies aérien-
Ehpad avaient pu rester en place pour buer à cet effort. Les opérateurs publics, (groupe privé d’Ehpad nes ne rouvriront que les lignes les plus ren-
gérer l’épidémie. La véritable « excep- dont le nombre élevé conduit souvent à et de résidences services) tables et iront se poser sur les plateformes
et directeur général du groupe GDP.

L
tion » de la crise des derniers mois des coûts d’équipements ou d’approvi- où le coût de touchée sera le plus attractif. Il
a crise du Covid-19 a figé le transport s’agit donc bien pour la France de permettre
aérien au sol et anéanti les liaisons à ses aéroports d’être suffisamment compé-
aériennes de la France et de ses ter- titifs en Europe pour reconquérir le maxi-
ritoires. La reconstruction de ce lien pas- mum de compagnies aériennes, tant fran-
LE POINT
DE VUE Mieux défendre sera avant tout par la reconquête des com-
pagnies aériennes low cost et donc par la
compétitivité de nos aéroports. Elle dépen-
çaises qu’européennes.
Les aéroports français seront très mal
partis dans la compétition internationale si
de Michaël Fribourg
notre souveraineté dra aussi étroitement de la volonté de l’Etat
de prendre toutes les mesures nécessaires
à la redynamisation de la connectivité
les conditions actuelles de financement des
missions régaliennes de sûreté et de sécu-
rité aéroportuaires, qui repose sur le seul

économique régionale.
Avec une perte de plus de 40 millions de
passagers entre mars et juin et une prévi-
passager par le biais de la taxe d’aéroport,
ne sont pas revues dès à présent.

sion de chute de trafic de 60 % en 2020, le


Les conditions actuelles

L
constat est sans appel : le réseau préexistant
a souveraineté économique est, dans le même temps, devenir un troi- tal. Bien sûr, les droits associés seraient à la crise du Covid-19 sur les aéroports fran- de financement
au départ et à l’arrivée, un enjeu sième levier de souveraineté retrouvée. neutralisés en cas d’OPA pour ne jamais çais est entièrement à reconstruire. des missions
d’efficacité et de sûreté collecti- Donnons plus de poids à l’innovation, léser les minoritaires. Les grandes Les compagnies aériennes, particulière-
ves. Quand la souveraineté économi- aux circuits logistiques courts, à la familles d’entrepreneurs et grands ment touchées par la crise, vont se livrer,
régaliennes de sûreté
que s’effrite, le contrat social se délite. robustesse des contrôles qualité, dans assureurs du pays devraient aussi s’unir lors de la reprise du trafic, à une rude con- et de sécurité
L’amalgamer, comme elle l’a été depuis les critères de notre commande publi- pour prendre part à la recomposition currence entre elles. Les plus fragiles ne aéroportuaires
trente ans, à des relents populistes que. Assumons une préférence domes- du capital de nos fleurons économiques passeront pas l’hiver. Le transport aérien
revient à nier que nos ressources collec- tique – mise en œuvre de facto à l’étran- cotés, qui souffrent en pleine crise. Le connaîtra inéluctablement un phénomène
doivent être revues.
tives sont rares, donc précieuses, que ger – pour les contrats en deçà d’un second pilier d’une souveraineté écono- de concentration et une réduction corol-
nos succès communs sont le fruit certain seuil. Et accroissons les moyens mique retrouvée, c’est l’Europe. Pre- laire de l’offre des compagnies. Les premiè- Le modèle low cost qui a permis la démo-
d’efforts et de peines qu’on ne saurait de détection et d’analyse par les direc- nons l’initiative d’un Acte Unique pour res annonces d’Air France de réduction de cratisation du transport aérien est sans con-
ébranler ou dilapider. tions d’achat public, des innovateurs l’industrie et les services en Europe, 40 % de son offre domestique n’en sont que teste le plus adapté sur les courtes distances
C’est pourquoi l’avenir de cette souve- d’avenir investissant en France. avec un objectif quantifié d’emplois pro- les prémices. La compagnie nationale assu- et s’imposera encore plus à l’avenir dans le
raineté doit être reconstruit sur deux tégés et à créer. rant encore 55 % du trafic domestique contexte de la crise. La direction d’Air
piliers : la souveraineté domestique, qui Deuxièmement, redéfinissons la hexagonal, le coup est rude pour les aéro- France en est elle-même convaincue lors-
est notre vie, notre réalité quotidienne, Les grandes familles doctrine de la politique de concurrence. ports français. L’offre globale de liaisons qui qu’elle exprime sa volonté de renforcer la
notre horizon naturel, et la souveraineté Le consommateur est roi, oui, mais le existait jusque-là est clairement menacée. présence de la compagnie Transavia dans
européenne, qui est notre communauté
d’entrepreneurs travailleur à même de protéger son La pression des compagnies aériennes va sa stratégie de redéploiement de son offre
de destin et qui justifie le projet euro- et grands assureurs savoir-faire compte plus encore. L’inté- par conséquent s’accentuer sur nos aéro- domestique. Les compagnies low cost assu-
péen lui-même. Le premier pilier, la sou- du pays devraient s’unir rêt industriel européen est en soi un ports avec la concentration annoncée. Les rent déjà 43 % du trafic total des aéroports
veraineté domestique, peut être rebâti, objectif à placer au-dessus du reste. Il premières demandes par certaines d’entre régionaux et ont porté 86 % de la croissance
non pas à coups de milliards, mais grâce
pour prendre part faut créer des champions européens elles de diminution, voire de suppression de leur trafic ces dix dernières années.
à quelques idées neuves, où le bon sens à la recomposition dans des activités de niche, sans que le des charges aéroportuaires, sont une préfi- L’avion doit rester accessible au plus
économisera la course aux déficits. du capital de nos droit de la concurrence ne vienne entra- guration du nouveau contexte. grand nombre parce qu’il répond, dans son
Protégeons et développons ensuite fleurons économiques. ver leurs ambitions. Pour boucler la L’Etat voudra-t-il limiter les effets néga- domaine de pertinence, à des besoins
nos savoir-faire domestiques. Faisons boucle, mettons en place un plan euro- tifs de la concentration et préserver un spécifiques de mobilité de nos conci-
de la France une forteresse juridique et péen pour le développement des ETI. Il réseau aéroportuaire régional de proxi- toyens. Le verdissement du transport
Dessin Mailys Glaize pour « Les Echos »

un paradis fiscal pour la propriété intel- Renforçons, en parallèle, le capital de faut un Mittelstand européen. mité, vecteur de développement économi- aérien ne doit pas se faire au détriment de
lectuelle. Un brevet déposé en France long terme dans notre pays. Non, la Oui, la souveraineté économique est que et social des territoires, gage d’équilibre la connectivité régionale mais doit reposer
doit être mieux protégé et plus rentable France ne manque pas de fonds propres possible. Elle est à portée de mains. entre les régions ? Voudra-t-il conserver la sur quatre exigences : le renouvellement
que partout ailleurs. Créer une fiscalité à investir. Elle manque d’investisseurs N’hésitons pas à utiliser les mêmes possibilité au plus grand nombre d’accéder de la flotte, l’optimisation des flux, la mise
privilégiée pour les brevets et les mar- patients et d’entrepreneurs reconnus armes que nos amis américains ou chi- à l’avion, notamment en région ? La capa- en œuvre d’une véritable filière de biocar-
ques coûtera peu aux recettes existan- pour leur contribution à l’économie du nois. Le goût des autres n’exclut pas cité des aéroports à rebâtir leur réseau est burants et l’invention des ruptures techno-
tes – dès lors que les bases sont pays. Il faudrait donc conforter les l’amour des siens. pourtant vitale pour la filière touristique, logiques de demain.
aujourd’hui souvent à l’étranger – et actionnaires de long terme, en autori- pour le maintien du tissu régional d’entre-
accroîtra les flux dans notre pays. La sant ceux-ci à franchir, par des droits de Michaël Fribourg est PDG prises, pour répondre aux besoins de dépla- Thomas Juin est président de l’UAF
commande publique domestique doit, vote double, les seuils de 30 % du capi- du groupe Chargeurs. cement. L’absence pour l’heure du sujet de (Union des Aéroports Français).
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

08 // SÉRIE D’ÉTÉ Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

SÉRIE D’ÉTÉ
5/5
ELON MUSK, L’ENTREPRENEUR DU SIÈCLE

Elon Musk,
Une autre de ses initiatives incongrue
fait polémique : transformer l’homme en
cyborg. En 2017, il a fondé la start-up Neuralink,
à laquelle il a assigné la mission d’élaborer
une connexion directe entre le cerveau de

patron démiurge
l’homme et les ordinateurs grâce à des implants
d’électrodes dans le cortex. L’idée n’est pas nou-
velle. Comme d’autres entreprises qui se sont
lancées dans ce domaine, il vise un usage
d’abord médical pour redonner aux handica-
pés la capacité de bouger ou soigner des trou-
bles neurologiques tels que l’épilepsie et la
Il a bouleversé le marché des paiements avec PayPal, révolutionné l’industrie maladie de Parkinson. Mais le démiurge de la
Silicon Valley voit plus loin, et prédit, grâce à
automobile avec Tesla, pris le contrôle de l’espace avec SpaceX. cette technologie de « lacet neuronal », dont
Visionnaire et mégalomane, admiré, mais aussi décrié, Elon Musk il emprunte le terme à l’auteur britannique
Iain Banks, de faire de nous des êtres augmen-
est l’un des plus audacieux entrepreneurs du moment. tés, mi-hommes mimachines.

Homme cyborg
C’est que, paradoxalement, Musk a une peur
bleue du potentiel dominateur de l’intelligence
artificielle sur l’espèce humaine. « Elle convoque
le démon », déclarait le milliardaire au cours
d’un symposium au Massachusetts Institute of
Technology de Boston fin 2014. Pour la maîtriser,
il faut donc transférer ses capacités dans des
êtres de chair et non pas dans des assemblages
de câbles et de vérins. « Il faut combiner l’intelli-
gence biologique et celle de la machine pour échap-
per à l’obsolescence humaine », est-il persuadé.
Il a investi près de 160 millions de dollars
dans cette mission que le milieu scientifique
juge aujourd’hui de plus en plus crédible.
Le développement de cette interface prévoit
la conception d’électrodes innovantes posées
sur des fils d’or souple noyés dans un polymère
biocompatible. Chaque implant en comptera
près d’un millier et on pourra en poser une
dizaine sur le cortex. Cela représente au total
près de 10.000 connexions, alors que les dispo-
sitifs actuels n’en comptent pas plus de cent.
En outre, une puce implantable viendra ampli-
fier, trier et numériser les signaux cérébraux.
Avec cette technologie, il sera par exemple possi-
ble de sauvegarder des souvenirs sur un cloud
informatique, prédit l’entreprise.

Les conventions sociales n’ont


plus aucun sens à ses yeux.
Alors il les réinvente, à l’image
du prénom improbable donné
à son dernier fils : X Ae A-12.

L’été dernier, via son compte Twitter, Elon


Musk a donné des nouvelles concernant les
avancées de Neuralink, affirmant que le système
avait été testé avec succès sur un singe. En
février, il poursuivait son teaser, prévoyant des
essais sur l’homme cette année. De prochaines
annonces seront faites fin août.
« Ses initiatives représentent moins des oppor-
tunités commerciales qu’une vision du monde »,
analyse le consultant Nicolas Bariteau, qui a
décortiqué « la théorie du champ unifié » d’Elon
Musk. Grâce à elle, l’entrepreneur valorise
chaque dollar pour réaliser ses avancées en
mutualisant les ressources entre ses entreprises
et en échangeant les technologies pour réduire
les délais, les coûts et améliorer sans cesse les

O
Des dizaines de millions de groupies vouent à Elon Musk une passion dévote. Photo Art Streiber/August produits. L’expert décrit ainsi le fonctionne-
ment de cet écosystème entrepreneurial inter-
n les appelle les « Elon Muske- berg, le leader mondial des informations com- nes qu’il convoite. « Je vois cet homme comme connecté : « Musk crée la demande par des inno-
teers ». Sur Internet, l’entrepre- merciales et financières : « J’aimerais mourir le Terminator. Il verrouille son regard sur quel- vations de rupture, fixe lui-même les nouvelles
neur peut compter sur l’enthou- en pensant que l’humanité a un bel avenir devant que chose et dit : “je l’aurai”. C’est comme ça règles du jeu pour asseoir un nouveau standard
siasme de ces mousquetaires elle. Ce serait vraiment génial si nous pouvions qu’il m’a eue », confie son ex-femme, Justine. industriel, et son agilité lui permet de contourner
pour défendre le moindre de ses aboutir à l’énergie durable et nous orienter vers Avec la même volonté, Musk a révolutionné les réglementations. »
faits et gestes. L’action Tesla plonge, les retards une voie qui ferait de nous une espèce vivant sur de tous les secteurs qu’il a touchés, faisant taire à Au fil de ses réussites, le cerveau décomplexé
de production s’accumulent, le gendarme multiples planètes pour survivre à un scénario chaque fois les moqueries qui accompagnent de Musk s’est forgé une confiance sans limites.
boursier le poursuit pour fraude, il est évincé catastrophe et à la fin de la conscience humaine », chacune de ses prédictions : un service de paie- « Il contrôle tout, même l’incontrôlable, imagine
de la présidence du groupe… Rien ne les déclare-t-il alors à ses rédacteurs. Cette citation, ment universel dématérialisé, un véhicule de tout, même l’inimaginable », disent ceux qui le
perturbe. Les plus radicaux sont même prêts comme beaucoup d’autres, figure désormais au luxe 100 % électrique, une fusée qui revient toute connaissent. Même les conventions sociales
à porter tous les coups pour défendre les pinacle de la parole muskienne. Comme la Bible, seule sur son pas de tir, un réseau de dizaines n’ont plus aucun sens à ses yeux. Alors il les réin-
vertus de leur idole sur les réseaux. les tweets de Musk ont même désormais leur de milliers de microsatellites en orbite pour vente, à l’image du prénom improbable donné à
Ces dizaines de millions de groupies vouent livre enluminé, « Tweeting Me Softly », fruit délivrer le Web sur toute la planète… son dernier fils : « X Ae A-12 »… Sa mère, Claire
à Elon Musk une passion dévote. Pour la majo- du travail déjanté d’un artiste de l’Illinois. Même l’aberrant projet Hyperloop, régulière- Boucher, Grimes de son nom de scène musicale,
rité des gens, l’entrepreneur est un magnat ment critiqué par les ingénieurs, pourrait voir le en a décrypté le sens sur Twitter : « X pour la
touche-à-tout des technologies. Mais pour cette Projets polémiques jour. Depuis 2013, le patron de SpaceX a financé variable inconnue ; Ae, mon orthographe elfique
communauté d’admirateurs, il est un vision- Elon a-t-il cette idée suprême de lui-même ? plusieurs concours de conception sous forme de de Ai (pour Amour et/ou intelligence artificielle) ;
naire qui cherche à sauver l’humanité d’elle- Celle d’un entrepreneur démiurge, créateur projet de recherche industriel ouvert mobilisant A-12, précurseur du SR-17, notre avion préféré… »
même. Les plus bruyants de ces fans ont un et animateur d’un nouveau monde ? « Je ne l’intelligence collective. L’objectif est de propul- Après avoir émis le souhait de « mourir sur
impact réel. « Ils sont une armée d’irréguliers crée pas des entreprises dans l’unique but de ser des capsules de transport dans des tubes Mars », l’homme d’affaires a franchi ce prin-
qui attendent d’être rassemblés par un tweet créer des entreprises, mais pour faire avancer hermétiques à une vitesse hallucinante de temps une nouvelle étape dans la considération
et envoyés sur le sentier de la guerre numérique les choses », répond l’intéressé. Jusqu’à proté- 1.200 km/h. Si Musk atteint ce pinacle, Paris ne qu’il a de sa mission sur Terre. « Je vends presque
contre tout ce que Musk décide qu’il n’aime pas. ger l’homme de lui-même ? « Je pense que les sera bientôt plus qu’à 22 minutes de Londres… toutes mes possessions matérielles », a-t-il tweeté
Ils sont la main de fer dans le gant de velours comics m’ont vraiment influencé. Les héros A mesure des travaux, les verrous techniques le 1er mai, avant d’expliquer avoir le sentiment
de Musk », analyse le site d’actualité techno- essaient toujours de sauver le monde avec sautent l’un après l’autre. L’an passé, lors du der- que « les biens physiques vous tirent vers le bas ».
logique américain « The Verge », qui les décrit des armures près du corps », répond encore nier concours, les Allemands de TUM Hyper- Mysticisme ou mystification ? — P. M.
comme des « apôtres de l’Evangile d’Elon Musk ». celui qui a inspiré le réalisateur d’« Iron Man ». loop ont atteint la vitesse record de 463,5 km/h, et 6
L’entrepreneur d’origine sud-africaine a bien Il met les moyens pour : 120 heures de travail convaincu l’entrepreneur milliardaire d’annon-
compris l’intérêt de ce pouvoir aveugle et il par semaine, une ténacité sans commune cer, début juillet, le lancement d’un cinquième
Et lundi Notre nouvelle série « Donald
l’abreuve régulièrement de sermons nourri- mesure et une exigence extrême qui le conduit challenge dans un tube d’essai qui aura une lon- Trump, le président qui a électrisé
ciers. Comme celui recueilli en 2015 par Bloom- à n’embaucher que les meilleurs des discipli- gueur de 10 km avec des courbes et virages. le monde » : Donald, fils de Trump

par Anaïs Moutot et Paul Molga


UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

Les Echos Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 SÉRIE D’ÉTÉ // 09

Elisabeth II, une reine dans son siècle


SÉRIE D’ÉTÉ 15/20

Sommet à haut risque à Lusaka


En 1979, alors que le Commonwealth se déchire au sujet de l’apartheid et de la situation en Rhodésie,
Elisabeth II se rend en Zambie pour une conférence de l’organisation. Un sommet à haut risque…

U n soleil brûlant, un vent frais et


des milliers de personnes attendant
patiemment le passage de la reine :
en ce 27 juillet 1979, rien ne distingue en
apparence la visite qu’Elisabeth II s’apprête
que « de passage ». Tous les chefs d’Etat
du Commonwealth la connaissent ; tous
l’apprécient, y compris Kenneth Kaunda.
La Première ministre n’a d’autre choix
que de s’incliner : la reine, après tout, est chef
à faire à Lusaka, capitale de la Zambie du Commonwealth. Mieux ! Elisabeth II
(Afrique australe), des autres voyages offi- obtient de se rendre en Zambie le 27 juillet,
ciels qu’elle a effectués à travers le Com- quelques jours avant le commencement
monwealth. Comme à chaque fois, la popu- officiel de la Conférence du Commonwealth
lation, encouragée par les autorités, et l’arrivée sur place de Margaret Thatcher.
a déployé des banderoles à la gloire de la Le jour dit, Lusaka se pare de quelques pan-
souveraine. « La reine est le brillant symbole cartes hostiles au passage de la reine. Mais
de l’amour et de la liberté dans le monde démo- elles ne pèsent pas lourd face à la chaleur de
cratique », proclame l’une. Une autre qualifie l’accueil : Kenneth Kaunda a soigneusement
Elisabeth II de « reine du monde » et salue dosé ses effets, faisant passer quelques
le « courage » dont elle a fait preuve en se messages clairs tout en s’efforçant de ne
déplaçant jusqu’en Zambie. Mais derrière pas braquer l’ancienne métropole. Ce qui
les slogans et l’enthousiasme – réel – de la se dit après, personne, sur le moment,
population, c’est une partie autrement n’en est informé. On en sait un peu plus
délicate que la reine s’apprête à jouer… aujourd’hui. Dans les jours qui suivent
En cet été 1979, les rapports son arrivée à Lusaka, tout en menant à
d’Elisabeth II avec le Common- bien ses activités officielles, la reine
wealth sont au beau fixe. Il faut dire s’entretient avec le président Kaunda
que la reine a tout fait pour mainte- auquel elle demande, avec succès, de
nir des relations étroites avec les modérer sa rhétorique antibritanni-
anciennes colonies du Royaume- que. Lorsque la Conférence débute
Uni. Depuis son accession au trône, le 1er août, elle continue d’œuvrer en
en février 1952, elle y a effectué 21 tour- coulisses. La Constitution lui interdit
nées, visitant au moins une fois une de prendre parti et de s’engager clai-
centaine de pays. Elle y a reçu à chaque rement au nom du Royaume-Uni.
fois un accueil chaleureux, signe de la Mais rien ne lui interdit de faire passer
force des liens qui unissent le Royau- quelques messages.
me-Uni à ses anciennes colonies, mais
aussi de sa propre popularité. Au fil des Une grande connaissance
années, Elisabeth II a, de son propre chef, des dossiers
allégé le protocole qui, depuis des lustres, C’est ce qu’elle fait depuis la « hutte » offi-
régit les voyages du souverain. En 1970, lors cielle qui lui a été attribuée. Cinq jours
d’un voyage en Australie et en Nouvelle- durant, elle y reçoit un à un tous les chefs
Zélande, elle s’est pour la première fois livrée d’Etat du Commonwealth pour un entretien
à un bain de foule, allant seule à la rencontre de quinze à vingt minutes. Le soir du ban-
de la population et se mêlant de bonne grâce quet donné en l’honneur des quarante-
aux spectateurs. Une « innovation » qui n’a deux dirigeants présents, on la voit discuter
pas échappé aux commentateurs et qui avec eux jusqu’à plus de minuit. A tous, et en
devient une habitude. Elle n’entend pas y particulier aux représentants des pays afri-
renoncer lors de son voyage à Lusaka où cains, elle fait part de sa sympathie et de sa
doit se tenir, du 1er au 7 août 1979, la Ve Confé- compréhension, sans jamais dévoiler ses
rence des chefs d’Etat du Commonwealth. propres opinions. Certains raconteront plus
tard avoir été impressionnés par sa connais-
Deux mouvements de guérilla sance des dossiers, des problèmes de leurs
L’affaire, pourtant, se présente mal. C’est que Rhodésie ». Un Premier sécurité de la reine. Sur pays et des défis auxquels ils sont confrontés.
la situation en Zambie, et plus largement ministre noir, qualifié, lui, place à Lusaka, la situation est Comme à son habitude, Elisabeth II a, avant
en Afrique australe, inquiète au plus haut de « marionnette néocoloniale » tendue. On craint un raid des Rhodé- son départ, longuement préparé son dépla-
point. La raison ? La Rhodésie du Sud, par Robert Mugabe, a également pris la tête siens sur des installations militaires zam- cement, lisant avec soin les documents
l’actuel Zimbabwe. En 1965, cette ancienne du gouvernement. Mais ces concessions ne biennes ou, pire, un tir de missile de la Zapu transmis par le Foreign office.
colonie de la Couronne a proclamé unilaté- trompent personne : officiellement minis- A dire vrai, Margaret Thatcher n’est pas ou de la Zanu sur l’avion de la souveraine. Le A-t-elle évité l’éclatement du Common-
ralement son indépendance, s’attirant les tre sans portefeuille, Ian Smith reste le véri- très favorable à la visite d’Elisabeth II à risque est réel. Les deux mouvements de wealth ? Certains historiens et commenta-
foudres de Londres et de la communauté table maître du pays. Lusaka. Pour des raisons politiques et diplo- guérilla se sont même fait une spécialité de teurs l’ont prétendu. Ce qui est sûr, c’est que
internationale. Sous l’impulsion de son C’est dans ce contexte que doit s’ouvrir à matiques d’abord. La Première ministre l’abattage d’avions en plein vol… Dans ces ses interventions, discrètes mais très appré-
Premier ministre, Ian Smith, un régime Lusaka, en août 1979, la Ve Conférence du n’a en effet aucune envie de voir la reine, conditions, un déplacement de la reine à ciées, ont contribué à rapprocher les points
d’apartheid similaire à celui qui existe en Commonwealth. Les chefs d’Etats des pays dont les pouvoirs sont plus symboliques que Lusaka pourrait se révéler à très haut risque. de vue et à resserrer les liens d’une organisa-
Afrique du Sud a été mis en place, provo- membres doivent y approuver l’organisation réels, se retrouver impliquée à son corps Elisabeth II, cependant, s’obstine. Quel- tion déchirée depuis des années par la ques-
quant l’apparition de deux mouvements de prochaine, à Londres, d’un sommet réunis- défendant dans des débats sur l’apartheid ques années plus tôt, en 1971, sous la pres- tion de la Rhodésie et de l’apartheid. Elles
guérilla noire : la Zapu, fondée par Joshua sant Ian Smith et les deux chefs de la guérilla et l’avenir de la Rhodésie. Elle n’a pas non sion du Premier ministre Edward Heath, ont également permis à Margaret Thatcher
Nkomo, et la Zanu, d’obédience marxiste et noire, Robert Mugabe et Joshua Nkomo, plus envie que les caméras du monde entier elle avait renoncé au sommet du Com- – dont l’accueil à Lusaka a été bien moins
dirigée, elle, par Robert Mugabe. En 1979, pour y discuter de l’organisation d’élec- la montrent obligée d’écouter le discours monwealth à Singapour afin de ne pas se chaleureux que celui réservé à sa souve-
une lutte féroce – la « guerre du Bush » – tions libres. Mais les choses sont loin d’être que le président zambien, Kenneth Kaunda, retrouver impliquée – déjà ! – dans des raine – de se rapprocher de la position majo-
oppose toujours les forces de sécurité de la gagnées. Depuis des années, la question de a prévu de faire en clôture de la conférence le débats sur l’apartheid. Londres y avait été ritaire au sein du Commonwealth, comme
Rhodésie du Sud aux guérilleros noirs. Mais la Rhodésie du Sud – et plus largement celle 7 août, discours dont Londres connaît déjà le sévèrement critiquée pour avoir levé le lui conseillent son propre ministre des
la situation de Ian Smith est fragile. Affaibli de l’apartheid – empoisonne les relations contenu et au cours duquel le dirigeant afri- l’embargo sur les armes contre l’Afrique Affaires étrangères et le Premier ministre
par la guerre et les sanctions internationa- entre les pays membres de l’organisation. cain a l’intention de s’en prendre aux Anglais du Sud. Elisabeth II avait alors fait part australien. La déclaration finale de la Confé-
les, le Premier ministre rhodésien fait aussi Les pays africains, en particulier, en veulent à et de qualifier Robert Mugabe et Joshua au Premier ministre de son « mécontente- rence appelle ainsi à de nouvelles négocia-
face à l’hostilité de la Zambie et du Mozam- Londres dont les positions sont jugées ambi- Nkomo de « combattants de la liberté ». ment » et déploré les querelles qui avaient tions constitutionnelles sur l’avenir de la
bique voisins, engagés l’un et l’autre aux guës et à laquelle ils reprochent son soutien opposé le Royaume-Uni aux Etats africains Rhodésie et condamne au passage « l’infâme
côtés des guérilleros noirs. Le régime de Ian à l’Afrique du Sud. Dans leur ligne de mire : du Commonwealth. Elle avait également politique » de l’apartheid, qualifiée d’« insulte
Smith, à dire vrai, n’en a plus pour long- la nouvelle Première ministre du Royaume- Cinq jours durant, la reine regretté le manque d’intérêt – réel – à l’Humanité ». Ce faisant, Margaret
temps. Lâché par les Américains et les Uni depuis mai 1979, Margaret Thatcher. reçoit un à un tous les chefs d’Edward Heath pour les anciennes colo- Thatcher renonce à soutenir l’accord
Sud-Africains, qui ont réduit substantielle- La Dame de Fer, qui est également d’Etat du Commonwealth nies anglaises, le Premier ministre donnant de 1978 signé entre Ian Smith et les Noirs
ment leur aide militaire, il l’est aussi par les attendue à Lusaka pour la conférence du la priorité absolue à l’adhésion du Royaume- modérés. C’est sur ces bases qu’un mois plus
Anglais qui, depuis longtemps, poussent à Commonwealth, ne fait pas mystère de ses pour un entretien Uni à l’Union européenne. Cette fois, la reine tard, les accords de Lancaster House, en
une solution négociée. En 1978, Smith a dû convictions : à ses yeux, les deux chefs de la de quinze à vingt minutes. est bien décidée à passer outre les réticences Grande-Bretagne, actent l’indépendance
Keystone - France/Gamma-Rapho

se résigner à ouvrir des discussions avec des guérilla sont des terroristes et tout doit être de Margaret Thatcher et à se rendre en Zam- définitive du Zimbabwe et consacrent
mouvements noirs modérés et promettre fait pour que l’accord de partage du pouvoir bie. Elle et son entourage sont persuadés l’accession de Robert Mugabe. L’ancien gué-
des élections libres avant de faire machine négocié par Ian Smith avec les mouvements Margaret Thatcher, enfin, craint qu’Elisa- qu’elle peut désamorcer les conflits et jouer rillero va rapidement se métamorphoser
arrière à la suite d’attentats meurtriers réali- noirs modérés en 1978 soit mis en œuvre. beth II ne soit contrainte de saluer Joshua un rôle de conciliateur. Elisabeth II, de fait, a en authentique dictateur, donnant a poste-
sés par la Zapu. Depuis, la situation sur place Une solution inacceptable pour les pays afri- Nkomo que Kaunda a prévu d’inviter lors de un double avantage sur Margaret Thatcher : riori raison à Margaret Thatcher… n
semble gelée : en avril 1979, Ian Smith a cains. Le risque est réel qu’un certain nom- la Conférence du Commonwealth – il y elle n’a jamais soutenu, ne serait-ce que du
organisé des élections législatives, qualifiées bre d’entre eux quittent le Commonwealth renoncera finalement. Londres, en un mot, bout des lèvres, les régimes fondés sur
d’« imposture » par les Nations unies tan- si la majorité noire n’accède pas au pouvoir craint l’incident diplomatique. A ces raisons l’apartheid. Surtout, elle est là depuis long- 6
dis que le pays a été rebaptisé « Zimbabwe- au Zimbabwe-Rhodésie… politiques s’en ajoutent d’autres, liées à la temps alors que la Première ministre n’est Et lundi «Maggie», l’autre reine
par Tristan Gaston-Breton
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

« Le bel été », Andrea Mongia pour « Les Echos »

DERNIÈRE HEURE

La canicule a conduit Guadeloupe : à peine Manchester : prison Steve Bannon inculpé


L’ÉDITORIAL à 2.400 passages arrivé, le nouveau à vie pour le frère de pour détournement
DES « ÉCHOS » aux urgences préfet contaminé l’auteur de l’attentat de fonds

' ' ' '


SANTÉ – L’épisode CORONAVIRUS – Fraîche- EUROPE – Trois ans après ÉTATS-UNIS – Steve Ban-
Climat : une vérité caniculaire qui a concerné
une grande partie de
ment arrivé sur l’île en tant
que préfet de région de
l’attentat-suicide de Man-
chester, la justice britanni-
non, ancien conseiller de
Donald Trump et directeur
qui dérange la France début août s’est traduit
par une hausse de l’activité
Guadeloupe, Alexandre Rochatte,
qui a pris ses fonctions le 10 août,
que a condamné jeudi à la perpé-
tuité avec un minimum de 55 ans
exécutif de sa campagne présiden-
tielle de 2016, a été inculpé pour
hospitalière, avec notamment plus a annoncé jeudi sa contamination en prison le frère du kamikaze détournement de fonds versés via
Ce n’est pas en bannissant l’avion et la voiture, en un de 2.400 passages aux urgences, au Covid-19. Le test qu’il avait pour l’avoir aidé à préparer un site de financement participatif
mot en refusant le progrès, que l’on sauvera la planète. a annoncé jeudi Santé publique réalisé 72 heures avant son départ l’explosion qui avait fait 22 morts censé contribuer à la construction
Malgré la brutalité des restrictions imposées France. L’agence sanitaire précise de métropole était négatif. Alexan- et des centaines de blessés d’un « mur » à la frontière améri-
ces derniers mois – 3 milliards d’individus confinés, que l’impact sur la mortalité dre Rochatte s’est donc immédia- à la sortie d’un concert. En mars, cano-mexicaine promis par le
une économie mondiale à l’arrêt et une privation ne pourra être estimé « qu’un mois tement mis en isolement, pour Hashem Abedi, 23 ans, avait été président américain, a indiqué
de nombreuses joies quotidiennes –, leurs bienfaits après l’épisode caniculaire ». Plus sept jours. « Ne présentant pas de reconnu coupable par la cour jeudi la procureure fédérale de
environnementaux ont été plus modestes qu’espéré. de la moitié (57 %) des passages symptômes à ce jour, le préfet peut criminelle de l’Old Bailey des Manhattan. Steve Bannon aurait
Le jour du dépassement climatique – ce moment aux urgences liés à la canicule continuer à exercer ses fonctions meurtres de 22 personnes lors de notamment utilisé des centaines
symbolique de l’année où l’on estime que l’humanité se sont traduits par une tout en restant en isolement durant l’attentat revendiqué par le groupe de milliers de dollars pour couvrir
a consommé l’ensemble des ressources que la Terre hospitalisation, soit 1.370 au total. cette période », selon la préfecture. djihadiste Etat islamique (EI). des dépenses personnelles.
pouvait régénérer sur douze mois – n’a été retardé
que de trois semaines par rapport à 2019. Pourquoi ?
Parce qu’en dépit de tous ces renoncements, nous LA PHOTO DU JOUR
avons continué de manger, de nous éclairer, de nous
chauffer… bref, de vivre ! C’est un formidable désaveu
pour les adeptes de la décroissance, nostalgiques
d’une période où l’on consommait moins
et l’on voyageait à peine. Mais cela n’efface en rien
la nécessité d’agir de toute urgence pour le climat. Car
derrière ce concept hautement
contesté de dépassement
climatique, bâti sur des
indicateurs approximatifs
et hétérogènes, qui n’a d’autre
vertu que de médiatiser
la gravité des enjeux, s’impose
une certitude : la Terre
Par Lucie ne coupera pas à une
Robequain augmentation massive
des températures, et donc
Ce n’est une possible extinction de
notre espèce, sans innovation
pas en énergétique radicale. L’une
bannissant des clés sera de découpler
l’avion et la la croissance de l’activité et celle
voiture que des émissions de gaz à effet de
serre, autrement dit d’investir
l’on sauvera massivement dans des énergies
la planète. renouvelables et d’en réduire
la consommation, via
la rénovation thermique, par
exemple. La bonne nouvelle est que ces progrès sont
déjà à l’œuvre dans les pays développés. La mauvaise
est qu’ils sont beaucoup trop lents pour nous
prémunir des incendies et inondations meurtrières
qui ravagent déjà la Californie et Chongking,
le cœur industriel de la Chine. La crise du coronavirus
a prouvé que les Etats étaient capables d’immenses
largesses budgétaires pour sauver des vies.
Il est évidemment plus facile de réagir à une menace
qui tue plus en 15 jours qu’en cinquante ans. Mais le
changement climatique est certainement plus mortel
et requiert, logiquement, des efforts supérieurs.
C’est tout le sens des mesures devant être annoncées
par la France mardi prochain, dans le cadre du plan
de relance. Quelque 30 milliards d’euros sont prévus
pour accélérer la décarbonation de l’économie
et les innovations vertes. Les tenants de la rigueur ANGELA MERKEL À BRÉGANÇON La Chancelière allemande Angela Merkel était l’invitée du président de la République au fort de Brégançon (Var).
budgétaire ne manqueront pas de trouver le chiffre L’occasion pour les deux dirigeants de faire le point sur les sujets chauds, notamment le coronavirus, la Biélorussie ou la stabilité en Méditerranée orientale.
vertigineux. Il reste pourtant bien modeste au regard Photo Christophe Simon/Pool/Reuters
du péril.

( Lire nos informations


Page 5
26 SAMEDI DIMANCHE LUNDI MARDI
22/26 18/21 16/19 15/19 15/20
27 22/30 23/32 23/32 23/31 21/32
26
25 29 17/23 21/34 21/24 19/23 15/22 16/22
30
21/27 17/24 15/21 14/21 14/22
20 29 17/21 19/25
30 SAMEDI 31/41 31/41 30/42 29/41 29/41
24 33 16/25
29 21/31 20/26 18/23 16/22 15/23

RÉAGIR
27 27/31 27/30 27/29 27/30 28/30
27 30 21/27 20/28 21/26 21/26 21/26
24 31 18/27 23/32
26 18/22 16/23 15/21 14/19 13/19
26 18/31 19/33 19/33 19/33 19/34
FACE À UNE CRISE 24 34
15/21 23/33 24/33 23/28 20/25 19/29
31 11/23 13/24 14/25 16/25 18/24

AGIR
13/20 16/23
20/29 23/30 23/30 23/30 24/31
30 35 DIMANCHE
24 15/23 18/20 17/18 16/19 16/22 16/23
15/20 14/18 14/18 14/18 14/17
34 27/34 27/33 27/34 28/37 30/36
POUR PRÉPARER L’APRÈS 25 33
29
17/25 22/30
26/32 25/33 26/30 25/32 25/31
28 12/16 10/17 9/14 10/15 9/15
14/21 26/36 26/35 27/33 25/28 25/31
Reprenez un temps d’avance avec Les Echos. 30 30 19/28 20/29 20/28 20/26 19/28
31 13/20 14/22
abonnement.lesechos.fr LUNDI 19/31 19/23 16/23 13/22 12/23
32 13/23

15/25 20/29
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

n n J n n
CAC 40 DOW JONES EURO/DOLLAR ONCE D’OR PÉTROLE (BRENT) Vendredi 21 et
4.911,24 points 27.690,77 points 1,186 $ 1.927,15 $ 44,78 $ samedi 22 août 2020
-1,3258 % -0,0076 % 5,0629 % -2,7183 % -0,9511 % www.lesechos.fr

DEVISES EUR/GBP 0,9002 EUR/JPY 125,53 EUR/CHF 1,0774 GBP/USD 1,3182 USD/JPY 105,828 USD/CHF 0,9085 TAUX EONIA -0,469 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,488 OAT 10 ANS -0,2291 T-BONDS 10 ANS 0,5942

Le SARS-CoV-2 serait moins virulent Alibaba


sur les traces
des géants
SANTÉ
américains
Yann Verdo
@verdoyann
du numérique
Enfin une bonne nouvelle sur le front de la
pandémie de Covid-19 ? SARS-CoV-2, le
INTERNET
désormais tristement célèbre coronavirus
responsable de la maladie, aurait subi une Si les relations entre l’Amérique de
mutation génétique qui, tout en le rendant Donald Trump et la Chine de Xi-Jiping
plus contagieux, lui ferait en même temps n’étaient pas aussi tendues, sans doute
perdre de sa virulence. Au moins trois étu- faudrait-il ajouter un A au fameux acro-
des scientifiques, dont l’une dans la revue nyme Gafam. Le Chinois Alibaba ne
« Cell » en date du 3 juillet, sont venues déparerait pas, en effet, aux côtés des
étayer cette thèse, relayée notamment par le Google, Apple, Facebook, Amazon et
président de la Société internationale des Microsoft. Comme ces géants du numé-
maladies infectieuses, Paul Tambyah. rique américains, le champion de
Cette étude de « Cell » et les deux autres l’e-commerce dans l’ex-empire du
(postées les 12 juin et 6 juillet sur le site Milieu a largement profité des confine-
d’archives ouvertes bioRxiv) portent sur la ments décrétés ici ou là afin de ralentir
mutation D614G, qui aurait proliféré ces la pandémie de Covid-19.
derniers mois au point de devenir domi- Société chinoise la mieux valorisée en
nante à l’échelle mondiale. Alors qu’avant Bourse, avec une capitalisation boursière
le 1er mars dernier, ce variant D614G n’était de près de 700 milliards de dollars, Ali-
observé que dans 10 % des séquences géné- baba a publié ce jeudi un chiffre d’affaires
tiques du virus, on la retrouvait, dès le de 153,8 milliards de yuans (18,7 milliards
mois suivant, dans 78 % des séquences. Or, d’euros), en hausse de 34 %, et un béné-
cette mutation est cruciale, car elle fice net de 47,6 milliards de yuans au
affecte le gène dit Spike, codant pour la cours du premier trimestre, clos fin juin,
protéine du même nom grâce à laquelle le de son exercice décalé. Tous deux ont
virus se fixe aux récepteurs ACE-2 des cel- La mutation du SARS-CoV-2 affecte le gène Spike qui permet au coronavirus de s’arrimer aux cellules humaines. Photo iStock dépassé les prévisions. « L’activité com-
lules humaines. merciale principale en Chine [11,8 mil-
Tout en accroissant la capacité du virus à hausse – la France en a comptabilisé Comme tous les virus à ARN, le corona- système d’auto-réparation ultra-efficace liards d’euros] a entièrement retrouvé les
s’arrimer aux cellules et y pénétrer – d’où, 3.776 supplémentaires le 19 août –, ceux des virus SARS-CoV-2 est susceptible de muter. permettant à SARS-CoV-2 de maintenir niveaux antérieurs à l’épidémie dans tous
probablement, la plus forte contagiosité hospitalisations et des admissions en réani- Le simple fait qu’il ait franchi la barrière son ARN intact, un système dont les myxo- les domaines », a écrit le groupe, basé à
associée à cette souche –, cette mutation a mation n’ont, l’un comme l’autre, pas d’espèces pour passer de la chauve-souris à virus sont dépourvus. « Les quelque 30.000 Hangzhou dans un communiqué.
aussi pour effet d’amoindrir sa pathoge- bougé : on ne compte, le 19 août, que 4.806 l’homme (via le pangolin) implique séquences réalisées depuis l’apparition du Alibaba, comme d’autres groupes
nèse, c’est-à-dire sa capacité de nuisance. En patients hospitalisés, dont 374 en réanima- d’ailleurs qu’il l’a fait. Ce que l’on observe le virus chez l’homme n’ont permis d’identi- technologiques en Chine, a été large-
clair, le virus ainsi muté se répand plus faci- tion (à comparer aux plus de 7.000 patients plus souvent lors des épidémies, c’est que fier, dans la totalité de son génome, que 7.551 ment épargné et son patron, Daniel
lement dans la population humaine, mais admis en « réa » au pic de l’épidémie). les mutations d’un virus endémique ten- mutations, ce qui est très peu », explique Zhang, a affirmé clairement que la pan-
provoque moins de dégâts. Si le virus, tout en devenant plus conta- dent à le rendre moins virulent. C’est dans Patrick Berche. démie, le confinement et la distancia-
gieux, devient moins virulent, ces chiffres son intérêt : un virus, « programmé » pour Encore ces 7.551 mutations ont-elles été tion physique étaient à l’origine du choix
Des chiffres bizarroïdes n’ont plus lieu d’étonner. « Attention, pré- proliférer le plus possible, n’a rien à gagner observées, pour la grande majorité, dans les des consommateurs de se tourner vers
Pour le professeur Patrick Berche, membre vient toutefois Patrick Berche, cette explica- à tuer trop vite ses organismes-hôtes. « zones silencieuses » du génome, là où elles les boutiques en ligne. Le successeur du
de l’Académie de médecine et ancien direc- tion par la mutation génétique n’est encore Mais, jusqu’à présent, le coronavirus sont sans conséquences sur le virus. Parmi charismatique Jack Ma s’est toutefois
teur général de l’Institut Pasteur à Lille, ce qu’une hypothèse. Une autre explication pos- SARS-CoV-2 a fait montre d’une grande elles, seules 14 ont eu lieu dans le gène Spike, montré prudent lors d’une conférence
phénomène pourrait expliquer les chiffres sible est que le virus se propage désormais stabilité sur le plan génétique. Cette carac- responsable de la fameuse protéine-hame- téléphonique, soulignant « les incertitu-
quelque peu bizarroïdes enregistrés ces dans des populations plus jeunes et donc plus téristique constitue une différence çon. La mutation D614G est l’une d’elles. Et des non seulement quant à la pandémie
dernières semaines par notre pays sur le résistantes. Cependant, cette évolution saillante entre le SARS-CoV-2 et les myxo- la première qui semble avoir quelque inté- mais aussi quant aux tensions croissantes
plan sanitaire. En effet, alors que le nombre récente me rend plus optimiste pour l’avenir virus responsables de la grippe, qui rêt pour nous, pauvres hôtes humains de entre les Etats-Unis et la Chine ».
de contaminations est fortement reparti à la qu’il y a quelques semaines. » mutent continuellement ; elle est due au l’agent pathogène… n

Trump a ordonné
en mai une enquête sur
= LES ENTREPRISES CITÉES
l’essentiel Les Rolling Stones ouvrent les sociétés chinoises
cotées sur les marchés
ABN Amro 21
Accor 15, 24
Aegon 21
Generali 21
Gestal 15
Peugeot 18

Renault 24 Les foncières commerciales


un flagship à Londres financiers américains,
dont Alibaba.
Allianz 21 IHG 15 RMC Sport 12 plongent en Bourse
Apollo 21 Inora Life 21 Rockwool 18 Malgré la réouverture des centres com- boutique disposera, en outre, d’une incar-
Athora 21 Intercontinental merciaux, les Unibail-Rodamco-West- COMMERCE nation en ligne au même nom. L’administration Trump fait tout
Aviva 21 Hotels Group 24 Simon Property
field et autres Klépierre sont délaissés L’objectif est de plaire aux aficionados pour serrer la bride aux géants techno-
Group 14
Ceetrus 23 Klépierre 14 Société par les investisseurs. La profession Clotilde Briard de tous âges. Mais aussi de proposer des logiques chinois. Après la campagne
Cheyenne Générale 21 souffre des difficultés des enseignes @ClotildeBriard produits plus haut de gamme que ceux pour isoler le groupe de télécoms
Productions 15 Ledus 18 SPVIE d’habillement. // P. 14 célébrant déjà Mick Jagger et ses acolytes. Huawei, le président américain a
CS Group 23 Assurances 23 A partir du 9 septembre, les fans des Rol- Des lunettes, gravées avec le célèbre motif déclaré que l’application Tiktok et Byte-
Daikin 23
Mediapro 12
Monument Re 21 TF1 12
L’appel au secours d’un ling Stones vont pouvoir satisfaire leur de la langue rouge incarnant les rockeurs, Dance, sa maison-mère, représentaient
Delta Lloyd 21
producteur de spectacles passion pour tout ce qui touche au groupe ont ainsi été spécialement créées avec des menaces pour la sécurité nationale
Nenking 18 Unibail- indépendant de rock mythique en faisant leurs emplet- Baccarat. Tout comme des imperméables des Etats-Unis.
EY 23 Netflix 16 Rodamco 14, 24 Dans une longue lettre au Petit Prince, tes sur Carnaby Street à Londres. Le qua- et des chapeaux seront signés de la mar- Il a laissé entendre dernièrement que
qu’il devait mettre en scène, le patron tuor y ouvre, en partenariat avec Bravado, que suédoise premium Stutterheim. d’autres sociétés, dont peut-être Alibaba,
de Cheyenne Productions crie sa la branche merchandising et gestion de Jouant de toutes les cartes marketing étaient susceptibles d’être soumises à
détresse face à l’indifférence des ban- marque d’Universal Music, son premier que le groupe maîtrise déjà très bien, le des mesures similaires. Donald Trump a
ques. // P. 15 magasin flagship. magasin aura même sa couleur, le rouge également ordonné en mai une enquête
Baptisé « RS No. 9 Carnaby », le point de Stones, estampillé Pantone, le spécialiste sur les sociétés chinoises cotées sur les
Cinéma, télévision : été meurtrier vente commercialisera les t-shirts, mugs mondial des teintes qui donne le « la » en la marchés financiers américains, dont
pour le vieil Hollywood et même masques déjà existants autour matière. Elle reprend la nuance du logo du Alibaba, JD. com, Baidu et bien d’autres.
A LA UNE DE L’ECO Des dirigeants de WarnerMedia ont été
remerciés et les coupes dans les effectifs
de leur image mais aussi des produits spé-
cialement conçus pour lui. Son quartier
groupe et se déclinera sur une série de pro-
duits. Les sorties d’albums et singles,
Mais la concurrence croissante en
Chine est sans doute le défi le plus
DU LUNDI AU VENDREDI se multiplient. Le monde du d’implantation, Soho, a été comme le coffret remastérisé de l’album immédiat pour Alibaba. Pinduoduo a
6H50 streaming a pris le contrôle des choisi pour ses liens avec le « Goats Head Soup » comprenant le titre attiré les acheteurs des petites villes tan-
grands groupes de médias inté- monde de la musique. inédit « Scarlet » qui doit arriver début sep- dis que JD. com, traditionnellement
Retrouvez le fait économique du jour grés. // P. 16 Le sol en verre reprendra tembre, seront mises en avant. très fort dans l’électronique grand
en partenariat avec des paroles de chansons Pour Bravado, il s’agit de franchir une public, a vu l’alimentation devenir le
Frederic J. Brown/AFP

Nvidia, bientôt sur tandis que les cabines étape supplémentaire dans la montée en plus gros contributeur à son chiffre
les plates-bandes d’Intel d’essayage arboreront une puissance d’une griffe se construisant d’affaires au premier semestre.—
Le champion des cartes graphi- décoration en lien avec les depuis des décennies. Il reste à voir si les A. Bo. (avec Agences)
À réécouter également sur ques pourrait racheter l’anglais albums. La vitrine diffusera Français inconditionnels du groupe
RTL.fr ARM, spécialiste des proces-
seurs. // P. 16
des ondes sonores inspirées
du titre « Paint It Black ». La
seront prêts à subir une quarantaine pour
aller à Londres découvrir ce lieu inédit. n ( Lire « Crible »
Page 24
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

ENTREPRISES Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

Football : la Ligue
des champions redonne
du lustre à la Ligue 1
l Le championnat de France de Ligue 1 reprend ce week-end alors
que se joue, dimanche, une finale de la Ligue des champions historique.
l L’élite du foot tricolore a déjà gagné en attractivité à la faveur de cette
édition inédite de la plus prestigieuse des compétitions de clubs européennes.
tivité avec l’arrivée, dans le sillage d’une nouvelle donne audiovisuelle,
SPORT du Qatar, de nouveaux investis- par l’accord conclu entre la Ligue de « [Les
seurs étrangers, à Monaco, Nice, football professionnel (LFP) et le performances de
Christophe Palierse Marseille, Lille et, cette année, à groupe espagnol Mediapro, désor-
@cpalierse Toulouse, relégué en L2. mais son diffuseur principal. Paris et Lyon sont]
Le ticket d’entrée reste modéré top pour les clubs
Fin de semaine inédite pour le foot- pour les investisseurs étrangers. Revalorisation français ! »
ball français avec un télescopage de La deuxième division attire aussi. des droits télévisés
calendriers. La reprise de la Ligue 1 Après Auxerre, Sochaux, Clermont- Le groupe espagnol, qui lance la
ZINÉDINE ZIDANE
Entraîneur du Real Madrid
et de la Ligue 2 sonne en effet ce Ferrand, le Paris FC en témoigne chaîne Téléfoot, s’est engagé à ver-
week-end alors que se jouera, avec l’annonce, fin juillet, de l’entrée ser à la LFP autour de 790 millions
dimanche soir, une finale de la à son capital de Bahreïn à hau- d’euros par saison pour les princi-
Ligue des champions historique, la teur de 20 %. Le petit royaume du paux lots de la Ligue 1 pour les sai-
première pour le PSG. En quête golfe Persique devient même spon- sons 2020-2021 à 2023-2024, aux-
d’un sacre continental depuis sa sor principal. quels s’ajoutent 34 millions au titre 2019-2020 du fait de la crise sani-
reprise, à l’été 2011 par le Qatar, le Zinédine Zidane, entraîneur du de droits sur la L2. Au global, la L1 taire, contrairement aux autres
club parisien, emmené par le trio de Real et icône du foot français, a disposera de 1,15 milliard par sai- grands championnats européens.
choc Neymar-Mbappé-Di Maria, déclaré à l’AFP, au lendemain de la son. Au-delà de la revalorisation Sans compter la perte de 291 mil-
affrontera la solide formation victoire du PSG en demi-finale de continue de ses droits télé, le cham- lions d’euros pour la Ligue 1, pour
allemande du Bayern Munich, un la Ligue des champions face au pionnat de première division est cause de Covid-19, estimé par Jean-
exemple de permanence au plus RB Leipzig, que les performances reconnue par l’excellence de sa for- Marc Mickeler, le président de la
haut niveau depuis des décennies. de Paris et Lyon sont « top pour les mation et la qualité de ses stades. DNCG, le « gendarme financier » du
Ce modèle allemand, qui com- clubs français » ! Ce regain d’attractivité du foot football français, dans un entretien
bine puissance économique et Ce coup de projecteur intervient français, du fait d’une Ligue des accordé à « L’Equipe » fin juillet.
performance sportive, inspire au moment où l’élite du foot français champions hors normes, tombe à Dans ce contexte déprimé, qui
d’ailleurs bien des responsables voit la mise en œuvre, cette saison, pic après l’arrêt brutal de la saison pourrait peser sur un marché des
du foot français. C’est le cas de Jean- transferts qui alimente grassement
Michel Aulas, le médiatique prési- les caisses des clubs français, Jean-
dent de l’Olympique lyonnais, qui Audience record sur TF1 Marc Mickeler a réitéré son appel
a fait de l’OL une référence en
France par sa structuration autour pour le match OL/Bayern
à la responsabilité et la modéra-
tion des clubs, dans une L1 chroni- L’Olympique Lyonnais,
un exemple de grand
de son grand stade et de son centre quement déficitaire.
de formation. Ne lui manque plus, Près de 6,7 millions de téléspectateurs ont regardé S’ils dépendent largement des
à lui aussi, qu’une consécration mercredi soir sur TF1 la deuxième demi-finale droits télé, la limitation de la capa-
européenne que les Lyonnais ont
approché au cours de cette der-
nière édition de la Ligue des cham-
de la Ligue des champions, remportée par le Bayern
Munich contre l’Olympique Lyonnais, selon des chiffres
de Médiamétrie diffusés jeudi. La première chaîne
cité des stades à 5.000 personnes,
à moins d’une dérogation préfecto-
rale, n’est pas une bonne nouvelle.
club moderne
pions tombant en demi-finale s’est facilement hissée en tête des audiences de la soirée, Pas plus que le report du match
face aux Bavarois. avec une part d’audience durant le match de 32,1 %. OM – AS Saint-Etienne, censé ouvrir Eliminé par le Bayern Inauguré début 2016, le Grou-
RMC Sport, qui diffuse en crypté la Ligue des champions, la saison ce vendredi, pour cause Munich en demi-finale pama Stadium, du nom de son
Lustre supplémentaire n’a pas communiqué pour le moment sur ses propres de virus circulant au sein du club de la Ligue des champions, sponsor titre, est une enceinte
Il n’empêche, cette édition 2019- scores. Le diffuseur sportif avait battu ses propres records phocéen. En cette fin de semaine, l’OL n’a pas encore ultramoderne de quelque
2020 de la plus prestigieuse des d’audience avec la demi-finale entre le PSG et le RB Leipzig le foot « pro » tricolore paraît donné la pleine mesure 59.000 places, permettant à OL
compétitions de clubs européennes mardi soir avec 1,7 million de téléspectateurs en moyenne, osciller entre lumière et ombre. sportive de grand club Groupe de diversifier son activité
a donné un lustre supplémentaire et 2,5 millions en cumulé sur l’ensemble de la rencontre. Une victoire du PSG dimanche face européen qu’il est avec l’organisation d’autres mani-
au foot français. Depuis quelques Le match Bayern/PSG dimanche sera sur RMC Sport au Bayern le mettrait assurément dans sa structuration. festations sportives, de specta-
années déjà, il avait gagné en attrac- (accès payant), et en clair sur TF1. sous les feux des projecteurs. n cles, ainsi que des séminaires
L’Olympique Lyonnais n’aura d’entreprises. A ce programme de
donc pas droit à un 70e anniver- 410 millions d’euros s’est greffé la

Le PSG espère passer dans une autre dimension saire de prestige. Battu mercredi
soir par le Bayern Munich, le club
rhônalpin, fondé en 1950, a, pour
réalisation d’un nouveau centre
d’entraînement et d’un centre de
formation accueillant de jeunes
la deuxième fois en dix ans, été éli- joueurs, soit un investissement
Racheté en 2011 par Qatar (635 millions d’euros en 2019), il tre de formation, de bâtiments gues (anglais, arabe, espagnol, japo- miné en demi-finale de la Ligue supplémentaire d’une quaran-
Investment Authority (QSI), s’est notamment attaché les servi- d’hébergement, ainsi que d’un nais, chinois, portugais et indoné- des champions. Pour autant, son taine de millions.
le club de la capitale ces de Neymar (222 millions stade de 5.000 places. sien) sur l’image glamour de Paris. parcours est digne du grand club
pourrait enfin accéder d’euros), Kylian Mbappé (180 mil- Le Paris Saint-Germain conserve continental que son médiatique Croissance rentable
au Graal en remportant lions), Angel Di Maria (63 millions), Le PSG a lancé des marges de progression. Il peine président et principal action- Au fil du temps, l’OL a formé et
la finale de la Ligue Edinson Cavani (60 millions) ou notamment à faire de la place à ses naire, Jean-Michel Aulas, a bâti vu partir, entre autres, le jeune
des champions. encore Icardi (50 millions, plus
les travaux nombreux jeunes talents. Grand dans la durée. Karim Benzema pour le Real
5 millions de bonus). d’un nouveau centre espoir du club, le défenseur Tanguy A sa tête depuis juin 1987, le Madrid, Corentin Tolisso pour le
Adrien Lelièvre La Ligue 1 a beau être considérée d’entraînement Kouassi a, par exemple, filé cet été au fondateur et ancien patron du Bayern ou encore Alexandre
@Lelievre_Adrien comme un championnat mineur, Bayern Munich avant de signer son groupe informatique Cegid a Lacazette pour Arsenal. Son der-
par rapport à ses concurrents bri-
à Poissy. premier contrat professionnel. Mais d’abord sorti l’OL d’une deuxième nier record de transfert a été réa-
Il n’y a encore pas si longtemps, il tannique, espagnol ou allemand, le les investisseurs qataris, qui ont division dans laquelle il végétait lisé à l’été 2019, avec le départ d’un
était de bon ton de se moquer du PSG est capable de vaincre les réti- Ce campus maintenu leur confiance à l’entraî- au moment de sa reprise, pour jeune non formé au club, Tanguy
Paris Saint-Germain (PSG), ce club cences de presque n’importe quelle représente neur Thomas Tuchel après une pre- l’installer au sommet de la L1 dans Ndombélé, cédé pour 60 millions
qui pulvérisait les records sur le star du ballon rond grâce à ses salai- un investissement mière saison en demi-teinte, et rap- les années 2000, avec sept titres à Tottenham.
marché des transferts mais res XXL. Mais l’ascension vers les pelé Leonardo, considéré comme de champion de France consécu- Fort de ce nouveau modèle,
essuyait chaque année des échecs sommets a d’autres ressorts.
de près de l’un des meilleurs directeurs spor- tifs entre 2002 et 2008. Dans la l’OL Groupe s’est installé dans
retentissants en Ligue des cham- 300 millions d’euros. tifs d’Europe, pourraient voir ce foulée de cette décennie glo- une croissance rentable après
pions, la reine des compétitions Un nouveau centre dimanche leurs efforts récompen- rieuse, il l’a en outre doté, sur plu- avoir accumulé les pertes. Au
européennes de football. d’entraînement Le PSG a aussi augmenté ses reve- sés par la consécration suprême sieurs années, d’un nouveau terme de la saison 2018-2019, il
Ce temps pourrait bien être En parallèle à ces transferts clin- nus commerciaux (363,4 millions pour un club de foot européen. modèle économique assurant la affichait ainsi un total de revenus
révolu. Vainqueur du RB Leipzig quants, le club de la Ville Lumière a d’euros en 2019) grâce à des contrats Ils ont atteint une finale euro- solidité d’OL Groupe, l’entité juri- record de 309 millions d’euros, et
mardi, le PSG a une occasion en or construit patiemment son projet. Il avec Nike Jordan, Nivea, McDonald’s péenne avant Manchester City, aux dique « portant » le club de foot. un quatrième profit consécutif,
d’entrer dans le gotha de la planète s’est offert un lifting des loges du ou encore le groupe hôtelier Accor, mains d’un membre de la famille Inspiré, notamm ent, des de 6,2 millions.
football, dimanche, face au Bayern Parc des Princes, devenues un lieu son principal sponsor maillot. Un royale des Emirats arabes unis exemples anglais d’Arsenal et La « crise sanitaire » a contre-
Munich. Ce serait un aboutissement prisé des hommes d’affaires et des partenariat avec la société informa- depuis 2008. Et, en cas de succès allemand du Bayern Munich, carré cette marche en avant. En
pour le club de la capitale française, stars du show-business, et a lancé tique américaine Oracle serait en face au Bayern Munich, ils égale- ce nouvel OL repose sur deux mai, la société a estimé son impact
racheté en 2011 par QSI (Qatar les travaux d’un nouveau centre négociation, rapportait le quotidien raient Chelsea, l’une des autres piliers : un grand stade, exploité pour la seule fin de saison 2019-
Investment Authority) et qui fête d’entraînement à Poissy (Yvelines). sportif « L’Equipe » en juin. superpuissances financières de la en direct ; un centre de forma- 2020 à 50 millions environ, tout en
cette année son 50e anniversaire. Ce campus flambant neuf, dont la planète football, à qui il avait fallu tion, offrant la possibilité d’ali- confirmant ses « objectifs à hori-
livraison était prévue en 2022 avant Marges de progression neuf ans pour remporter la coupe menter l’équipe première et de zon 2023-2024 », soit un chiffre
Transferts record la crise du Covid-19, représente un Le club a également réalisé des aux grandes oreilles après son réaliser de juteux transferts. d’affaires compris entre 420 et
Le PSG récolterait les fruits d’inves- investissement de près de 300 mil- tournées estivales lucratives en rachat par l’homme d’affaires russe Fort de ce socle, l’OL a pu aussi 440 millions d’euros, et un excé-
tissements qui ont fait trembler lions d’euros. Le site sera composé Chine ou aux Etats-Unis et a massi- Roman Abramovitch. A Doha dynamiser sa politique commer- dent brut d’exploitation dépassant
l’Europe ces dernières années. Cin- d’une quinzaine de terrains pour les vement investi les réseaux sociaux, comme à Paris, la soirée de diman- ciale et amorcer son internatio- 100 millions, à comparer à 77 mil-
quième club le plus riche du monde professionnels et les jeunes du cen- où il communique en plusieurs lan- che pourrait devenir inoubliable. n nalisation. lions pour 2018-2019. — C. P.
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

Les Echos Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 ENTREPRISES // 13

Le casse-tête des clubs « pros » avec la limitation


de capacité des enceintes sportives
La limitation de capacité Lors de la saison 2018-2019, la tous sont très dépendants des à 6.500 places. Avec ces règles sanitai-
des stades et salles dernière pour laquelle les données « recettes matchs » et soumis à res, on divise par deux nos recettes de
à 5.000 personnes de la DNCG – le « gendarme finan- l’impératif de la distanciation phy- matchs, sachant que la billetterie
et la confirmation de cier » des clubs de foot – sont dispo- sique. A la Ligue nationale de représente 35 % des revenus des
la distanciation physique nibles, le montant des droits TV handball (LNH), son directeur clubs », constate le président de la
met à mal le modèle pour le championnat de France et général, Etienne Capon, explique Ligue nationale de basket, Alain
économique des clubs. les coupes nationales représentait qu’« à l’exception de Nantes [leurs] Béral, avant d’ajouter : « Si nous
Surtout ceux dont les droits en moyenne un tiers des revenus de clubs n’ont pas de salle de plus de n’avons pas d’aide, économiquement,
TV ne sont pas prédomi- l’élite du foot « pro » hors transferts, 5.000 places, avec une capacité avoi- les clubs ne pourront pas tenir. »
nants, c’est-à-dire tous… cette part pouvant dépasser allègre- sine de 4.300. Mais, les procédures
sauf les clubs de foot. ment les 60 % pour des clubs de d’accueil se traduisent par une réduc- Négation du modèle
second rang ou considérés comme tion de capacité de 30 à 40 % ». économique
La crise sanitaire n’en finit pas « petits ». Un cas de figure que l’on Le président du SIG Strasbourg,
d’asphyxier les sports collectifs pro- retrouve également en Ligue 2. Martial Bellon, témoigne : « La
fessionnels. Après la perte de reve- La dégradation billetterie grand public représente
nus consécutive à l’arrêt brutal de la Besoin d’un soutien fort de l’expérience client 50 % de notre budget. Jouer à huis
saison 2019-2020 – peu ou prou pour le rugby clos serait une négation de notre
compensée par les mesures de sou- La situation est tout autre dans le pourrait, à terme, modèle économique mais jouer avec
tien du gouvernement –, la prolon- rugby « pro », quand bien même il affecter les recettes la moitié de la jauge reste très handi-
gation de la limitation de capacité bénéficie des droits TV les plus éle- des clubs de handball capant. » Pour cette saison 2020-
des stades et salles à 5.000 person- vés après ceux du foot, soit 97 mil- 2021, le club a bâti « un budget de
nes au-delà du 31 août et le maintien lions d’euros en moyenne par sai-
tirées de leurs 6 millions d’euros, au lieu de 7,5 mil-
des règles de distanciation physi- son pour le Top 14. Le championnat partenariats. lions pour le prévisionnel et à compa-
que portent un nouveau coup rude réunissant les 14 meilleures équi- rer à un budget final de 6,6 millions
aux clubs à l’approche du démar- pes de l’ovalie en France reprendra Ceux-ci représentent pour 2019-2020 », précise le diri-
rage de la saison 2020-2021. le premier week-end de septembre, geant. « Si la situation actuelle per-
Les footballeurs sont les pre- comme la Pro D2. La Ligue natio-
51,4 % de leurs revenus. dure, on ne pourra plus exercer notre
miers à reprendre, dès le 22 août nale de Rugby (LNR) « prend acte » activité », ajoute-t-il.
pour la Ligue 2, le 23 août pour la de la décision de prolonger la limi- En outre, selon le dirigeant de la Le volley-ball paraît, lui, échap-
Ligue 1, mais cette limitation de tation de l’affluence, mais l’associa- LNH, la dégradation de l’expérience per à cette sinistrose. Et pour cause,
capacité, susceptible d’être revue à tion qui gère le secteur profession- client pourrait, à terme, affecter les 55 % des recettes des clubs dépen-
la hausse « à titre exceptionnel » nel du rugby à XV souligne que recettes des clubs de hand tirées de dent de subventions territoriales,
par dérogations préfectorales, « dans une économie de club où 60 % leurs partenariats, lesquels repré- pour des budgets, modestes, de
affecte bien plus encore les autres du budget repose sur les recettes de sentent 51,4 % de leurs revenus, 1,6 million d’euros en moyenne.
disciplines. Du fait de droits TV partenariat et de billetterie, [ils] contre 14,1 % pour les « recettes Pour autant, sa saison 2020-2021,
colossaux, les clubs de L1 sont auron[t] besoin d’un soutien fort matchs » et 4,2 % pour les droits TV qui débute en octobre, est incer-
moins dépendants de l’exploitation pour passer le cap ». Parallèlement, et marketing. La première division, taine. « Ce qui nous pose le plus de
de leurs stades que ceux du rugby, les clubs ont déjà pris « des mesures la Lidl Starligue, reprendra le problèmes est de savoir si on jouera
du basket ou du handball. A l’excep- drastiques de façon responsable avec 23 septembre et la deuxième divi- en continu ou pas », observe le direc-
tion des grandes équipes, en parti- baisses des salaires et des charges », sion, la Proligue, dès le 4 septembre. teur général de la ligue profession-
culier le PSG et l’Olympique Lyon- notamment, rappelle la LNR. Le championnat de première nelle, Gurvan Kervadec. Les instan-
nais, pour lesquelles l’exploitation Les sports de salle sont eux aussi division de basket, Jeep Elite, ces du volley ont d’ailleurs organisé
de leurs stades respectifs est une inquiets. Si nombre de ces clubs ne reprendra le 25 septembre. Et là des groupes de travail afin de défi-
composante forte de leur modèle disposent pas d’enceinte pouvant encore l’inquiétude domine. « La nir « les grandes lignes » de scéna-
économique. accueillir plus de 5.000 personnes, capacité de nos salles varie de 3.500 rios au cas où… — C. P.

Rugby : le Stade Toulousain veut obtenir « Il faudra agir pour éviter


une dérogation à la jauge de 5.000 spectateurs des dépôts de bilan »
Propos recueillis par C. P.
Le club va faire des avec une jauge partielle de specta- nir une dérogation à la limitation club rouge et noir, en assurant que CHRISTOPHE
propositions d’organisation teurs. On a déjà prévenu les pouvoirs à 5.000 spectateurs qui vient d’être la santé passe avant l’économie. Avec la persistance de la crise LEPETIT
pour ne pas subir une jauge publics. Car le deuxième sport pro- prolongée. « Nous demandons le « Une jauge pleine est moins facile sanitaire, de la limitation Responsable des
restreinte à 5.000 specta- fessionnel français a une économie maximum de capacité [le stade à organiser qu’une jauge partielle de capacité des enceintes études économiques
teurs. Il espère toujours particulière qui ne se fait pas à tra- Ernest-Wallon a 19.000 places et le mais être limité à 5.000 spectateurs sportives, la saison 2020-2021 et des partenariats
jouer le quart de finale vers les droits TV. » Le sponsoring Stadium municipal 33.000, NDLR] ne paraît pas adapté. C’est pour cela ne s’annonce-t-elle pas plus au Centre de droit
de Coupe d’Europe contre pèse environ 55 % du budget des et attendons de voir si nos préco- que l’Etat a donné la main aux préfec- difficile que la dernière ? et d’économie
l’Ulster, le 20 septembre, clubs du Top 14 et la billetterie 15 %, nisations seront acceptées », expli- tures, pour vérifier l’état sanitaire de La situation est plus que délicate. du sport de Limoges
dans un Stadium comble, quand les droits de retransmission que Didier Lacroix. chaque région et la capacité de cha- Au tout début de l’épidémie, il y
les 33.000 places ayant télévisée apportent moins de 15 % Chaque stade a une configura- que stade à respecter les conditions de avait une énorme inquiétude
déjà été vendues. des recettes. tion différente mais il sera interdit sécurité », ajoute le dirigeant. mais les mesures de soutien éco- Quelle est la marge
de s’agglutiner derrière les guichets nomique ont permis d’amortir le de manœuvre ?
Laurent Marcaillou Préconisations et les bars. « Si l’on guide les specta- Coupe d’Europe au Stadium choc assez largement pour la sai- On peut s’agiter dans tous les
— Correspondant à Toulouse Cet été, le club vingt fois cham- teurs à leur place, on pense pouvoir Le Stade Toulousain doit jouer son 2019-2020. Grâce à cela, il n’y sens, c’est la crise sanitaire qui
pion de France a réfléchi à la étudier la jauge à laquelle chaque six matchs de championnat d’ici a pas eu de faillite de club jusqu’à guidera les décisions. Il va falloir
Didier Lacroix, président du direc- meilleure organisation possible stade pourra prétendre pour préser- au 31 octobre, dont le premier à présent, ce qui est très positif. être fataliste. Cela étant, les clubs
toire du Stade Toulousain, est for- avec le coronavirus. Il fera des ver la sécurité du public, des salariés domicile le 12 septembre contre Mais, c’est clair, on peut difficile- sont confrontés à un casse-tête :
mel : « Le rugby ne peut pas jouer propositions au préfet pour obte- et des joueurs », détaille le patron du La Rochelle. Surtout, il doit jouer un ment faire perdurer des mesures quel public privilégier dans cette
quart de finale de Champions Cup qui p èsent sur les comptes situation de limitation de capa-
contre l’Ulster le 20 septembre dans publics. Or, les compétitions vont cité ? Grand public ? Ultras ou
un Stadium attendu comble avec reprendre dans une situation fans les plus engagés ? Il n’y a que
33.000 spectateurs, et peut-être compliquée. Les clubs de foot des coups à prendre pour les
ensuite une demi-finale. « Nous semblent un peu à part grâce aux clubs dans de tels arbitrages. Si on
sommes prêts : on a adapté le disposi- droits TV. Mais le rugby est en est cynique, il faudrait privilégier
tif d’entrée et nous fournirons du gel difficulté avec cette limitation de les VIP qui rapportent plus, ce qui
hydroalcoolique et des masques à tout capacité à 5.000 personnes. Le renforcerait et accélérerait un
le monde », poursuit Didier Lacroix. hand, le basket ou le volley ne phénomène de gentrification des
Selon ce dernier, « les clubs de pourront pas jouer non plus à gui- tribunes déjà latent et dangereux.
rugby professionnel perdront chets fermés du fait de la réduc- Il y a un équilibre à trouver entre
30 millions d’euros de billetterie en tion de capacité de leurs salles. ambiance générale et recettes.
deux mois si la jauge est limitée à
5.000 personnes. Nous serons obligés Y a-t-il une mesure
de demander des mesures d’accom- que vous préconiseriez
pagnement à l’Etat car les clubs aux pouvoirs publics ?
seront en danger de mort si la limita- On peut difficilement continuer
tion dure longtemps ». de dégrader les comptes publics
Après une dernière saison tron- mais le sport professionnel doit
quée d’un tiers, le Stade Toulousain a être regardé comme une activité
dû souscrire un prêt garanti de comme une autre. La gestion de la
3,2 millions d’euros. Cette saison, il trésorerie sera encore au cœur
prévoit une baisse de 15 % de son des préoccupations. Peut-être
budget, qui s’élevait à 35 millions pourrait-on étaler les charges des
d’euros avant le Covid-19. « La cam- clubs afin de faire face au manque
pagne d’abonnement avait bien à gagner d’autant que leurs char-
débuté avec 4.000 places vendues aux ges augmentent avec les coûts
particuliers et 2.000 aux partenaires,
mais elle a subi un coup d’arrêt à cause
« Le sport profes- inhérents aux protocoles sanitai-
res. Espérons que la situation ne
de la limitation à 5.000 spectateurs », sionnel doit être se dégrade pas. On ne peut pas
déplore Didier Lacroix. Les deux regardé comme exclure des annulations de ren-
premiers sponsors, Airbus et Peu-
geot, terminent leur contrat triennal
une activité comme contre voire de journée pour
cause de cas de Covid-19. Pas plus
cette saison. Le renouvelleront-ils une autre. » qu’on ne peut exclure le huis clos.
Le Stade Toulousain doit jouer six matchs de championnat d’ici au 31 octobre, dont le premier avec la crise ? « Ils ont donné une vali- CHRISTOPHE LEPETIT Il faudra agir pour éviter des
DR

à domicile, à Ernest-Wallon (19.000 places), le 12 septembre contre La Rochelle. Photo Remy Gabalda/AFP dation de principe », assure-t-il. n dépôts de bilan. n
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

14 // ENTREPRISES Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

Le Royaume-Uni
s’alignera sur
l’Europe pour
les normes de CO2
de véhicules électrifiés, dont
AUTOMOBILE dépendront leurs performances
en matière d’émissions, il aurait
Les constructeurs été pour le moins compliqué
s’inquiétaient d’avoir plusieurs jeux de règles
d’avoir à satisfaire à suivre sur le Vieux Continent
plusieurs jeux après le 31 décembre 2020, date
de normes sur du Brexit.
le Vieux Continent Toutes les dispositions des
après le Brexit. normes bruxelloises (bonus
accordés aux voitures électri-
ques et hybrides, assouplisse-
Anne Feitz ment en deçà d’un certain seuil
@afeitz de ventes) devraient donc
s’appliquer au Royaume-Uni.
Premier soulagement chez les De même que les objectifs futurs
constructeurs automobiles : (– 15 % pour les émissions de CO2
l’une des nombreuses épées d’ici à 2025, et – 37,5 % d’ici à

Les foncières commerciales


de Damoclès qui planent au- 2030). Le pays s’est lui-même
dessus de leur tête avec le Brexit donné pour objectif de ne plus
vient de disparaître. Le gouver- vendre de véhicules à moteurs
nement britannique a publié thermiques en 2035.
pour consultation un projet de

plongent en Bourse
texte prévoyant de transposer Certificats de conformité
dans le droit national les règles Les constructeurs attendent
européennes en matière d’émis- maintenant les résultats des
sions de CO2. Une consultation négociations sur d’autres
qui s’achève ce vendredi. points, non moins cruciaux.
Les constructeurs avaient L’acceptation des certificats de
c r a i n t q u e , ave c l a s o r t i e conformité de part et d’autre
du Royaume-Uni de l’Union des frontières, d’abord : devoir l Malgré la réouverture des centres commerciaux, les Unibail-Rodamco-
européenne, le pays souhaite
s’affranchir des règles contrai-
obtenir des homologations
spécifiques renchérirait lour-
Westfield et autres Klépierre sont délaissés par les investisseurs.
gnantes imposées par Bruxelles dement les coûts. l La profession souffre des difficultés des enseignes d’habillement,
en la matière. Dès cette année,
en effet, les voitures neuves ven-
Mais surtout, la libre circula-
tion dans la zone. Plus de la
mais aussi de la vague écologique qui menace les projets de développement.
dues en Europe sont tenues de moitié des voitures produites
ne pas émettre, en moyenne, au Royaume-Uni sont expor- Bloomberg attribuaient aux diri- Dans une note fin juillet sur ment a annoncé un moratoire sur la
plus de 95 grammes de CO 2 tées en Europ e, et le pays COMMERCE geants d’URW l’intention de lever URW, Citi posait la question : la fon- création de surfaces commerciales,
par kilomètre. Faute de quoi, importe lui-même 90 % des 3 milliards d’euros sur les marchés cière « peut-elle gommer l’impact [de pour limiter l’artificialisation des
les constructeurs seront soumis voitures vendues sur son terri- Philippe Bertrand pour assainir sa situation. la crise] sur les ventes de ses locatai- sols. La profession est aussi frappée
à de fortes amendes, de 95 euros toire. De même certains com- @Bertra1Philippe Les centres commerciaux ont été res et les loyers afin de retrouver les par la vague écologique.
par gramme de dépassement. posants franchissent plusieurs pénalisés en France par une ferme- niveaux de 2019 ? » L’interrogation Les derniers résultats publiés
Une somme qui sera « transpo- fois la frontière. « Il reste très La crise du coronavirus n’est pas ter- ture administrative de plus de deux porte aujourd’hui sur l’existence soulignent ces difficultés. Le résul-
sée en son équivalent en livres peu de temps pour parvenir à minée pour les propriétaires de cen- mois provoquée par le coronavirus. même de locataires en nombre suf- tat net récurrent semestriel d’URW
sterling, soit 86 livres », explique un accord de libre-échange », tres commerciaux. Les foncières URW a vu ses complexes subir le fisant. Outre-Atlantique, Simon pour le premier semestre a baissé
le document. s’inquiète David Leggett, ana- cotées plongent en Bourse. Le leader même sort, de façon moins systéma- Property Group a pris des partici- de 27 %, les facturations de loyers
Les acteurs du secteur avaient lyste chez GlobalData. Plu- Unibail-Rodamco-Westfield (URW) tique, aux Etats-Unis. La fermeture a pations dans plusieurs enseignes nets de 15 %, et le taux de recouvre-
milité pour une telle harmoni- sieurs constructeurs, comme a vu son cours plonger de plus de 6 % conduit de nombreux locataires à ne en dépôt de bilan. ment des loyers plafonnait à 67 %.
sation, d’autant que les règles Nissan, ont déjà prévenu : l’ins- vendredi 14 août, puis de 5 % environ plus payer leur loyer. La perte ne sera Pourtant, certains analystes sont
européennes seront mainte- tauration de droits de douane le lundi et le mardi suivants. Le titre a pas sèche, car les foncières disposent plus tempérés. Fin juillet, Oddo souli-
nues en Irlande du Nord. Alors de 10 % dans le secteur compro- perdu 23 % en un mois et plus de 70 % de garanties bancaires. Mais les con- Les foncières gnait les « signes encourageants » de
que tous les constructeurs ont mettrait l’avenir de leurs usines depuis le 1er janvier. Klépierre, l’autre tentieux vont durer quelques mois. remplacent la reprise de l’activité des sites d’URW
les yeux rivés sur leurs ventes outre-Manche. n grand spécialiste français, a baissé des magasins et relevait que les loyers impayés
de 60 % depuis le début de l’année. Dépôts de bilan d’enseignes seraient recouverts à la fin de l’année.
Les plus petits acteurs, qui ne L’inquiétude des investisseurs
de vêtements par Suite aux rumeurs de marché,
gèrent que des galeries marchan- dépasse la simple crise du Covid des restaurants, le groupe dirigé par Christophe
des activités de loisir
à suivre
des d’hypermarchés, sont à peine qui peut durer. Les difficultés Cuvillier a rappelé qu’il disposait de
mieux lotis. Carmila, la foncière de des boutiques d’habillement, près de 13 milliards d’euros de cash
Carrefour, a perdu plus de 50 % très – trop – nombreuses dans les
et de service. et de lignes de facilités de crédit, et
depuis le 1er janvier et sa rivale Mer- galeries, remontent à plusieurs qu’il avait engagé, entre autres
cyalis, adossée à Casino, plus de années. Les dépôts de bilan et les Les foncières remplacent des mesures d’économies, la vente de
55 %. Altarea, qui opère de façon reprises partielles se sont multi- magasins de vêtements par des cinq centres en France. Les fonciè-
Dieselgate : le président de Volkswagen plus diversifiée dans le logement, pliés en France (André, La Halle, restaurants, des activités de loisir res misent aussi sur la volonté de
va payer 1,5 million d’euros les bureaux ou l’hôtellerie, a tout de Camaïeu, etc.) comme au Royau- et de service. Le doute n’en reste pas densification urbaine des gouver-
même perdu 35 %. Le 14 août des me-Uni et aux Etats-Unis. Zara a moins ancré dans la tête des inves- nements. Elles se transforment en
AUTOMOBILE Le parquet de Stuttgart, en Allemagne, a mis fin rumeurs de marché relayées par fermé 1.200 points de vente. tisseurs. En France, le gouverne- aménageurs urbains. n
aux poursuites visant le président du conseil de surveillance de
Volkswagen, Hans Dieter Pötsch, moyennant une compensa-
tion de 1,5 million d’euros. Le dirigeant était accusé d’avoir
informé les marchés trop tard après le scandale des moteurs
truqués, qui a éclaté en 2015. Le parquet a également aban-
Le géant des « malls » américains rachète ses locataires
donné une poursuite similaire à l’encontre de Matthias Müller,
qui était alors directeur général du groupe, mais sans lui Le plus grand propriétaire pour les jeunes adultes, après avoir ciaux. De quoi assurer la livraison Au premier semestre, le chiffre
demander de payer une amende. de « malls » aux Etats-Unis, investi dans Aéropostale en 2016. du dernier kilomètre, alors que la d’affaires de SPG s’est élevé à
Simon Property Group, Pour David Simon, le PDG du crise sanitaire a dopé le commerce 2,4 milliards de dollars, en retrait de
a pris des participations groupe d’Indianapolis (Indiana) en ligne et amplifié les difficultés du 15 % sur les six premiers mois de
dans plusieurs enseignes fondé par son père et son oncle au commerce « en dur ». Un entrepôt l’an dernier. Pour amortir le choc, le
en dépôt de bilan. début des années 1960, racheter des pourrait ainsi remplacer des locaux groupe a réduit ses dépenses et gelé
activités en difficulté ne serait pas délaissés par JC Penney et Sears, nombre de projets, ce qui lui a per-

IMMOBILIER
Véronique Le Billon un moyen de solvabiliser ses loca- deux grandes surfaces de prêt-à- mis de dégager un résultat net de
@VLeBillon taires, mais plutôt un investisse- porter elles aussi en dépôt de bilan. 692 millions de dollars au premier
— Bureau de New York ment à bon prix. Avec des loyers traditionnelle- semestre. Et il dispose d’un solide

LES VILLES Le meilleur moyen de remplir ses


centres commerciaux est-il de
Investissement à bon prix
« Sa participation en capital dans
ment moins élevés que les bouti-
ques plus petites, remplacer un
grand magasin par un centre de
matelas de liquidités.
Aujourd’hui, la plupart des ensei-
gnes présentes dans ses « malls »
GAGNANTES racheter ses locataires ? Le plus
grand propriétaire de « malls » aux
les deux enseignes serait d’environ
50 millions de dollars et le manage-
stockage pourrait « être suffisam-
ment attractif pour que les investis-
ont rouvert (91 % début août). Sur-
tout, le groupe a réussi à collecter

DU TÉLÉTRAVAIL Etats-Unis, Simon Property Group,


multiplie depuis quelques mois les
investissements dans les enseignes
ment a indiqué penser pouvoir récu-
pérer cet investissement environ un
an après l’intégration », indique
seurs gagnent en confiance pour les
cash-flows futurs de SPG », décrypte
dans une note Caitlin Burrows, ana-
73 % de ses loyers du mois de juillet,
et espère faire encore grimper ce
chiffre de 20 points, pour collecter
en difficulté. Coup sur coup, il a dans une note Michael Mueller, lyste à Goldman Sachs. au final 85 % des loyers au deuxième
annoncé le rachat de deux ensei- analyste chez JP Morgan. Au prin- trimestre. Et il espère revenir au
d gnes, en collaboration avec son par- temps, Simon était prêt à racheter Solide matelas de liquidités taux usuel de 97 à 98 % en août. n
e m a in che z votre marchan aire tenaire Authentic Brands Group : son concurrent Taubman, valorisé Dans un contexte difficile pour les
D
tre hebdomad

2,4
de journaux, vo
l’enseigne de prêt-à-porter mascu- 3,6 milliards de dollars, avant d’y « malls » américains avant même la
lin Brooks Brothers, en dépôt de renoncer en juin. crise sanitaire, « la bonne nouvelle
bilan après avoir habillé presque Simon Property Group (SPG) étu- pour Simon est qu’une partie de son
tous les présidents américains, et dierait d’autres pistes pour garantir portefeuille est constituée de centres
Lucky Brand, une marque de vête- l’avenir de ses « malls ». Selon le commerciaux en plein air, ce qui
ments californienne. « Wall Street Journal », le groupe pourrait mieux convenir à des con- MILLIARDS DE DOLLARS
Le groupe immobilier avait déjà est aussi en discussion avec Ama- sommateurs hésitant à aller dans des Le chiffre d’affaires de SPG
mis la main sur Forever 21 en zon pour lui louer des surfaces dis- espaces fermés, et qu’il a un bilan au premier semestre, en retrait
février, une enseigne de vêtements ponibles dans ses centres commer- solide », note JP Morgan. de 15 % par rapport à l’an dernier.
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

Les Echos Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 ENTREPRISES // 15

L’appel au secours d’un producteur Accor lorgne


à nouveau le
de spectacles indépendant groupe IHG
HÔTELLERIE
CULTURE Le groupe français
a réétudié
Dans une longue lettre un rapprochement
au Petit Prince, qu’il avec le britannique.
devait mettre en scène,
le patron de Cheyenne
Productions crie sa Thibaut Madelin
détresse face à l’indif- @ThibautMadelin
férence des banques. et Christophe Palierse
@cpalierse
L’entrepreneur sera C’est un serpent de mer de
bientôt reçu au minis- l’hôtellerie qui a momentané-
tère de la Culture. ment émergé ces dernières
semaines. Le champion français
Martine Robert Accor, numéro sept mondial du
@martiRD secteur par le nombre de cham-
bres sous enseignes (près de
L’histoire de Cheyenne Productions 748.000 à la fin juin), a examiné,
n’est pas un cas isolé. C’est pourquoi à nouveau, un éventuel rappro-
elle est devenue virale, en quarante- chement avec le Britannique
huit heures, sur les réseaux sociaux. IHG, cinquième opérateur pla-
Claude Cyndecki, le fondateur de nétaire (plus de 883.00 cham-
cette entreprise spécialisée dans les bres au 30 juin). Sur le papier, ce
grands spectacles, chers à produire nouvel ensemble ravirait la
et nécessitant de longues tournées place de leader du géant améri-
pour être amortis, est un entrepre- cain Marriott International
neur indépendant. Autant dire qu’il depuis l’absorption, en 2016, de
coche toutes les cases pour faire son compatriote Starwood
peur aux banquiers : aucun n’a Hotels & Resorts. Interrogé par
d’ailleurs voulu lui accorder un PGE, « Les Echos », Accor ne fait
prêt pourtant garanti par l’Etat. aucun commentaire.
Désespéré, Claude Cyndecki a Concert « Stars 80 & Friends » au Stade de France à Saint-Denis en mai 2019. Photo Sadaka Edmond/Sipa Selon des sources concor-
tenté un coup : il a écrit une lettre au dantes, qui confirment une
Petit Prince, clin d’œil au spectacle de créer sa société de production en accords avec les artistes ficelés. « On payer, ces campagnes d’affichages Aujourd’hui, le producteur, qui information du « Figaro »,
qu’il devait monter sur scène, « car 1996 à Tours. allait produire le 20e anniversaire de sans utilité, ce film que je n’arrive pas à n’a pas la chance d’être adossé à un Accor a mis en place en juin une
lui seul peut m’entendre », dit-il. Et il la comédie musicale “Roméo et finir : la mousson emportera, avec les groupe, ne voit pas le bout du tunnel. équipe consacrée à une telle
l’a adressée aux artistes et techni- De 500 à 700 dates par an Juliette” au Palais des Sports puis décors, tous mes espoirs », s’attriste le « Cette année, les tournées notam- opération, avec son directeur
ciens avec lesquels il travaille, les- « Lorsque la Covid-19 a frappé, mes dans tous les Zénith de France, mon- patron de Cheyenne Productions. ment de “Stars 80” et des Bodin’s, qui général adjoint notamment en
quels l’ont diffusée autour d’eux, productions à succès, Maître Gims, ter le spectacle de “Ben Hur La Paro- Lequel, comme d’autres confrè- attirent respectivement 500.000 et charge des finances, Jean-Jac-
jusqu’au Syndicat national des Les Bodin’s, “Stars 80”, I Muvrini, Les die”, et celui du “Petit Prince” », énu- res, a connu auparavant les difficul- 250.000 spectateurs, devaient remet- ques Morin, et les banques
entreprises de spectacle, le SNES, Frères Taloche, Jeanne Mas, Lenni- mère Claude Cyndecki. tés liées aux attentats de 2015, puis tre mes compteurs à zéro. Même si les d’affaires Centerview et Roths-
qui l’a transmise au ministère de la Kim étaient ou partaient en tour- Quand le ministre de la Santé a aux manifestations des « gilets jau- grandes jauges étaient de nouveau child. L’examen d’un tel projet
Culture. née », explique le chef d’entreprise, interdit, le 29 février dernier, les nes ». Certains de ses choix ont par autorisées avec distanciation, com- par le conseil d’administration a
Résultat, le producteur y sera qui organise de 500 à 700 représen- spectacles rassemblant plus de ailleurs été trop ambitieux. Ainsi la ment assurer la sécurité de mes tech- conduit des banques de finance-
reçu la semaine prochaine. « Le tations par an, emploie 21 salariés 5.000 personnes, « j’avais payé les comédie musicale « Priscilla, folle niciens qui dorment pendant des ment à travailler dessus, selon
gouvernement doit faire bouger les permanents, mais signe des mil- salles, créé les shows, et même investi du désert » a été un succès artisti- mois dans des bus contenant 15 à ces sources. Le dossier serait
banques pour maintenir à flot nos liers de fiches de paie. dans un film sur Les Bodin’s inter- que avec 150 dates au Casino de 18 couchages ? Il suffit que l’un d’eux néanmoins refermé à ce stade.
entreprises », exhorte ce profession- Ses spectacles de la saison 2020- rompu en plein tournage en Paris, mais a laissé une ardoise de soit malade et il n’y a plus de tour- Provisoirement ?
nel autodidacte, qui a commencé 2021 étaient en préparation, les Thaïlande. En quelques jours, j’ai 4 millions quand le chiffre d’affaires née », observe l’entrepreneur, qui Le PDG d’Accor, Sébastien
comme manutentionnaire, puis décors en fabrication, les salles perdu trente-cinq ans de vie. Ces tour- de la société oscille entre 30 et plaide pour une mise sous cloche du Bazin, qui privilégie jusqu’à pré-
régisseur et promoteur local, avant réservées, la promotion engagée, les nées annulées, ces fournisseurs à 40 millions d’euros par an. secteur de six mois à un an. n sent les acquisitions « ciblées »,
serait prudent dans un contexte
sectoriel déprimé. S & P Global
Ratings vient d’ailleurs de dégra-

Les recettes de la PME industrielle Gestal : der la notation de crédit long


terme du groupe, à BB +, avec
une perspective négative.

« Chaque crise est l’opportunité de se diversifier »


L’agence a estimé qu’il lui sera
plus long et plus coûteux que
prévu réduire ses coûts fixes et
de rétablir son activité et son
profil financier.
chrome pour l’aéronautique, ainsi permis de compenser la baisse avec 8 % de cadres sur 500 employés.
INDUSTRIE que Total, Man, ArcelorMittal, Bic et ALAIN ET PATRICK d’activité. Jusqu’à l’an passé nous n’avions pas Liquidités
Waterman. Faute de successeurs ALLAIRE Nous savons aussi nous adapter de DRH. Mais chaque employé pou- Accor, qui disposait de 4 mil-
Du rebobinage des familiaux, l’entreprise a été reprise Actionnaires familiaux de façon opportuniste : nous avons vait obtenir un rendez-vous avec l’un liards d’euros de disponibilités
moteurs de machine en 2019 par le fonds d’investisse- de Gestal créé très tôt notre propre société de de nous deux dans la journée. Cela financières à fin juin 2020, a
à laver après guerre ment FCDE, ce dernier assurant la travail temporaire, parce que nous nous a demandé beaucoup d’inves- donné le coup d’envoi à une réor-
aux équipements pérennité et le développement nous sommes rendu compte que si tissement. Nous avons toujours ganisation devant se traduire
des avions Airbus et national et international. Alain nous faisions nous-mêmes travailler recherché la polyvalence chez nos par 200 millions d’euros d’éco-
des plus gros paquebots, Allaire, ancien président et gestion- présents sur tous les navires un soudeur ou un chaudronnier employés avec, à chaque arrivée nomies récurrentes. Elle se tra-
le petit sous-traitant naire de la structure, et Patrick construits à Saint-Nazaire. intérimaires dans nos ateliers, nous dans un nouveau métier, beaucoup duira par la suppression d’un
a grossi au fil Allaire, patron de l’opérationnel, connaissions sa valeur et pouvions de formations. Les employés sui- millier de postes dans les sièges,
des diversifications. accompagnent encore l’entreprise Votre entreprise a changé ensuite le recommander à d’autres. vent. En contrepartie, il n’y a pas eu sur un effectif groupe de
pour quelques mois. régulièrement de visage ? de licenciement économique 18.000 personnes. Un rappro-
P. A. : Elle n’a cessé de se diversifier On dit souvent que les entre- depuis 1984. chement avec IHG serait un
Le secret de la pros- Comment naît un gros depuis plus de soixante-dix ans et prises et leurs employés sont A. A. : Notre circuit de décision levier d’économies considéra-
père PME de l’Ouest : sous-traitant de l’industrie ? d’évoluer d’une activité unique à très difficiles à faire bouger. est très court et notre management bles, soulignent des sources. Le
un circuit de décision A. A. : Par la consolidation de son une dizaine aujourd’hui. C’est grâce Comment faites-vous ? souple. Nous sommes « agiles », rapprochement permettrait de
court et la polyvalence expertise et la diversification cons- à cette stratégie de diversification P. A. : Nous avons toujours eu une pour reprendre un mot à la mode, et consolider deux réseaux plané-
du personnel. tante de ses activités. Notre père a que nous avons grandi et prospéré structure de management légère, ne sommes pas bloqués par des taires, mais complémentaires,
débuté en rebobinant des moteurs et tous les jours lorsque nous arri- suprastructures. On perd en puis- du fait de la dimension nord-
électriques après la guerre. Il a pros- vons dans nos locaux (qui sont sance de feu ce que l’on gagne en américaine d’IHG, et du lea-
Propos recueillis par péré en accompagnant le dévelop- aujourd’hui à Saint-André-des- mobilité d’action. dership d’Accor en Amérique
Philippe Bertrand pement de ses clients et en diversi- Eaux, à proximité de La Baule), nous du Sud, leurs blocs européens et
@Bertra1Philippe fiant au fur et à mesure ses marchés. continuons de nous demander ce Depuis votre position de asiatiques se renforçant. Il serait

G
Là où sont apparus de nouveaux que nous pourrions faire de plus. dirigeants d’une PME prospère dominant dans l’hôtellerie haut
estal est l’une de ces PME de besoins, lui, puis nous par la suite, A. A. : Chaque crise économique de l’industrie, quels sont, selon de gamme et luxe, et aurait une
l’industrie qui prospèrent avons su apporter des solutions. Les a été l’opportunité de trouver des vous, les freins qui ralentissent puissance de feu colossale en
loin de Paris et en toute dis- gros industriels apprécient de activités qui compensaient celles les entreprises françaises ? termes de distribution.
crétion. Fondée en 1946 à Saint-Na- s’adresser aux mêmes interlocu- qui se trouvaient en difficulté. En A. A. : Ce qui pèse sur l’activité, ce Au cours des douze dernières
zaire par Lucien Allaire, électricien teurs pour des besoins différents. 2008, les deux secteurs de l’aéro- ne sont pas les salaires, mais les années, ce mariage avait été exa-
de métier, qui a débuté avec son C’est ainsi que, dans la zone de Saint- nautique et de la navale ont été charges et les impôts de production miné au moins par deux fois, du
épouse en rebobinant des moteurs Nazaire, entre l’aéronautique, avec sévèrement touchés. C’est à cette qui augmentent régulièrement. temps des PDG Gilles Pélisson,
dans son garage, l’entreprise n’a notamment Airbus, et la navale, date que nous avons décidé de ren- Sans oublier les 35 heures, qui ont puis Denis Hennequin. A l’épo-
cessé de grandir, développée ensuite avec notamment les Chantiers de forcer la prestation de service en augmenté d’un coup de plus 11 % que, la complémentarité était
par ses deux fils, Alain et son cadet l’Atlantique, tout se joue entre maintenance industrielle sur de « Nous avons tou- notre coût horaire. encore plus forte, Accor étant
Patrick, pour devenir l’un des gros 25 sous-traitants environ. gros sites industriels. En parallèle, jours eu une struc- P. A. : J’ajouterai la dévalorisa- alors surtout un ténor de l’hôtel-
sous-traitants actuels des grands
acteurs industriels de la région.
P. A. : Du rebobinage nous som-
mes passés à l’électricité générale
nous avons également développé
une expertise dans la maintenance
ture de manage- tion constante du travail manuel,
qui conduit au fait que nous avons
lerie économique. Sébastien
Bazin, alors représentant de
Gestal partage aujourd’hui ses pour le bâtiment, puis à l’électricité des pods (moteurs électriques ment légère. » du mal à recruter, alors qu’il y a des Colony Capital – actionnaire de
53 millions d’euros de chiffre d’affai- navale, très spécifique, et, de là, à la orientables équipés d’hélices fixés emplois et des carrières à faire dans référence, avec Eurazeo –, s’y
res entre les Chantiers de l’Atlanti- tuyauterie et à la chaudronnerie. sous la coque des bateaux) en sous- PATRICK ALLAIRE nos métiers. La valeur travail est était, dit-on, opposé. Le manage-
que, Naval Group et autres GE pour Depuis la construction du paque- traitance des constructeurs Als- (à droite, avec son frère tout simplement, et malheureuse- ment est une question clé dans
Alain)
DR

la navale, Stelia, Airbus et Meca- bot France en 1960, nous sommes tom, Rolls-Royce puis G.E.. Cela a ment, dévalorisée. n cette affaire. n
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

HIGH-TECH&MEDIAS Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

Cinéma, télévision : été meurtrier Nvidia,


bientôt sur
pour le vieil Hollywood les plates-
bandes
d’Intel
l Des dirigeants de WarnerMedia ont été remerciés et les coupes dans les effectifs se multiplient.
l Le monde du streaming a pris le contrôle des grands groupes de médias intégrés. ÉLECTRONIQUE
Le champion des
MÉDIAS cartes graphiques
pourrait racheter
Nicolas Madelaine l’anglais ARM,
@NLMadelaine spécialiste des
processeurs.
Si le management du Hollywood tra-
ditionnel des grands studios intégrés
avec des branches cinéma et télévi- Florian Dèbes
sion entretenait encore des illusions, @FL_Debes
il y a peu de chances qu’elles survi-
vent à l’été 2020. La pandémie de Ce ne sont encore que des
Covid-19 accélère la transition vers rumeurs relayées par la presse
les plateformes de streaming et les anglo-saxonne. Mais les derniè-
studios en prennent acte, parfois res déclarations du patron du
sans ménagements pour des cadres californien Nvidia leur donnent
autrefois intouchables. un peu plus de sens. Tout en se
Comme dit le chroniqueur média refusant à commenter le projet
du « New York Times », « pendant qui lui est prêté de racheter
des décennies, le bon côté d’être un ARM à SoftBank, Jensen Huang
dirigeant à Hollywood, en réalité, était ne cache plus son envie de se
la façon dont vous vous faisiez virer ». faire une place sur le marché
Il cite l’exemple d’un haut cadre de des processeurs CPU pour ser-
Sony Pictures parti en 2015 avec un veurs informatiques. Juste-
package de 40 millions de dollars ment, c’est l’une des spécialités
pour produire des films ailleurs. de la pépite anglaise du design
Cette époque est révolue. Le pré- de puces qui valait 32 milliards
sident de WarnerMedia Entertain- de dollars en 2016. De quoi
ment responsable du streaming, éveiller l’attention d’Intel, le
Bob Greenblatt, aurait appris son numéro un de cette activité.
licenciement le matin même. Un ARM se présente en effet en
responsable du « licensing » ayant alternative au géant américain.
travaillé dans la même société pen- « Nous pensons que la future
dant trente-sept ans aurait eu une entreprise informatique est une
heure pour ranger ses affaires et entreprise à l’échelle d’un centre
partir. Comme un trader chez Leh- de données », a ainsi soufflé à
man Brothers… WarnerMedia, qui des analystes financiers Jensen
chapeaute entre autres les studios Huang, le PDG de Nvidia, lors
Warner et la prestigieuse chaîne d’une conférence téléphonique
payante devenue plateforme HBO, en marge de la présentation des
est désormais une division d’un résultats financiers du groupe.
opérateur de télécoms, AT&T, qui Interrogé par le « Financial
n’a pas peur de heurter ces ego. Times », il a ensuite précisé que
Nvidia prévoyait de fournir à
ses clients la gamme complète
Certains craignent des puces nécessaires aux ser-
des coupes claires veurs sur lesquels reposent de
plus en plus de services en ligne
chez Disney, qui a à l’image de Netflix, Zoom ou
déjà mis en chômage A Hollywood, les dirigeants de studios mis sur la touche sont désormais privés de golden parachutes. Photo Frederic J. Brown/AFP des jeux vidéo.
partiel des milliers
L’eldorado des centres
d’employés.

Au-delà des égards, ce sont


Comme l’explique Rich Greenfield,
du bureau LightShed, « le déclin des
abonnés à la télévision payante tradi-
Netflix teste le pouvoir de données
Spécialiste des cartes graphi-
ques GPU, Nvidia a vu s’ouvrir
600 postes qui devraient être suppri-
més chez WarnerMedia, si l’on en
croit « Hollywood Reporter ». Mais
tionnelle s’est accéléré de 2,5 %, l’an
dernier, à 6 % ». Il n’y a plus que
83 millions d’abonnés aux Etats-
de la télévision traditionnelle un nouveau marché quand il
s’est avéré que cette technolo-
gie conçue pour afficher sur
ce groupe est loin d’être le seul Unis, contre 105 millions en 2010, le écran de belles images de syn-
concerné. Certains craignent des pic. Pour Rich Greenfield, Disney La plateforme de vidéo Pour l’instant, la fonctionnalité en teste aucune ou une autre. Net- thèse était aussi très efficace
coupes claires chez Disney, qui a déjà « a réalisé que l’écroulement du à la demande américaine est testée sur les téléviseurs flix a par exemple testé des ban- pour entraîner sur des serveurs
mis en chômage partiel des milliers modèle du bouquet de chaînes était veut mettre en place connectés. Mais « l’espoir est que des annonces se déclenchant les algorithmes d’intelligence
d’employés, notamment dans ses assuré », ce qui, selon lui, va con- un bouton dit « Shuffle cela aboutisse à une nouvelle automatiquement quand on artificielle.
parcs à thème. Filiale du câblo-opé- duire le groupe à proposer même play » (lire au hasard) fonctionnalité, absolument », a dit p a s s e s u r l a c a s e d ’u n p r o - Entré par cette porte dans les
rateur Comcast, NBCUniversal, qui son sport sur une plateforme de pour ceux qui ne savent un porte -parole de Netflix à gramme, ce qui a pu agacer cer- centres de données de nouveaux
abrite les studios Universal, Dream- streaming. Or à part chez Disney, où pas quoi regarder. « Variety ». « Le but est qu’il soit tains. Il teste différentes photos clients comme les plates-formes
Works et la plateforme de streaming les studios de cinéma disposent de plus facile pour nos abonnés de pour le même film selon d’informatique en ligne («cloud
Peacock, va licencier 10 % de ses équi- juteuses franchises, les liquidités Qui n’a pas fait l’expérience de trouver quelque chose à voir », l’abonné, etc. Il a même déjà testé computing»), Nvidia a ensuite
pes qui totalisent 35.000 emplois à de la télévision faisaient tenir les zapper pendant des heures des poursuit le porte-parole. des variantes de ce « Shuffle play ». signé un chèque de 7 milliards
temps plein. Pour ne rien arranger à grands studios intégrés. chaînes de la télévision, même le de dollars pour s’offrir Mellanox,
l’ambiance, le patron historique de Le pire est que les services de bouquet basique de la TNT gra- Télévision linéaire un expert de l’interconnexion
Universal Studios, Ronald Meyer, streaming qui sont censés assurer tuite, alors qu’un autre soir devant Le nouveau bouton sur MyCanal des serveurs dans les centres de
a lui dû quitter son poste après une l’avenir ne sont pas encore rentables. une plateforme de télévision à la lance des séries, Ceux qui sont abonnés à Canal+ et données. Mais Nvidia manque
aventure avec une actrice. N’empêche, ce sont ceux qui se sont demande qu’on a payée parce des documentaires ses déclinaisons et le regardent encore d’une empreinte sur le
La crise sanitaire affecte la pro- formés dans cet univers, moins gla- qu’elle propose des programmes via MyCanal ont déjà accès à un marché des CPU. Avec ARM,
duction d’œuvres, la fréquentation mour et sans les déjeuners ou dîners qu’on recherche, on renonce au
ou des films bandeau de télévision linéaire. Le Nvidia pourrait proposer des
des cinémas et des parcs, et a con- qui s’éternisent, qui prennent la bout de 20 minutes de frustration en fonction portail de la filiale de Vivendi pro- puces réputées plus efficientes
duit à des annulations d’événe- place des « moguls » d’autrefois. de ne pas savoir choisir quoi de ce que l’abonné pose en effet, à côté des program- sur le plan énergétique que les
ments sportifs qui alimentaient les Jason Kilar, le nouveau patron de regarder ? mes à la demande, le fil des chaî- modèles x86 d’Intel, très majori-
bouquets de chaînes sportives. WarnerMedia, vient d’Amazon… n Cela n’a pas échappé à l’entre-
a regardé nes du groupe, celui des chaînes taires dans les serveurs.
prise qui a révolutionné la façon auparavant. du câble de ses bouquets et toute Pour Nvidia, les centres de
dont les téléspectateurs regardent la TNT gratuite. données sont un eldorado. Pour
le petit écran. Netflix a en effet Les abonnés ont découvert ce D a n s c e q u’o n a p p e l l e l a son deuxième trimestre, l’entre-

n LES ECHOS décidé d’exploiter lui aussi ce pou- test par hasard et c’est le site Tech- « guerre du streaming », Netflix, prise a pour la première fois tiré
FORMATION voir magique de la télévision crunch qui a révélé qu’il était en qui a près de 7 millions d’abonnés davantage de recettes de cette
linéaire. La plateforme améri- cours. La fonctionnalité n’avait en France sur 193 millions dans le activité (en croissance de 167 %)
CYCLE DIRIGEANT caine de vidéo à la demande pas fait l’objet d’une annonce monde à la fin du premier semes- que de ses ventes de cartes gra-
6 jours de rencontres inédites, de workshops pour (SVOD) est en effet en train de tes- publique. C’est habituel pour le tre 2020, se positionne comme le phiques pour le jeu vidéo. Au
innover... 6 aspects du Leader (Connecté, Visionnaire, ter dans le monde entier un bou- groupe de Reed Hastings. Les service « par défaut » : il n’est pas total, Nvidia enregistre un chiffre
Agile, Inspirant, de la Complexité et de la Confiance) que ton dit « Shuffle play » (lire au ingénieurs de la société sondent cher et propose une offre généra- d’affaires trimestriel de 3,9 mil-
vous devez devenir pour mener une transformation de hasard) qui lance des séries, des en effet en permanence les utili- liste et agrégeant de nombreuses liards de dollars, en hausse de
votre organisation responsable et performante ! documentaires ou des films en sateurs, notamment par le biais niches éditoriales. Son modèle est 50 % par rapport à la même
Rendez-vous du 25 septembre au 07 novembre 2020 ou fonction de ce que l’abonné a de la méthode du « A-B testing ». de laisser penser qu’il y a énormé- période l’an dernier, porté par les
du 20 novembre 2020 au 09 janvier 2021 regardé auparavant, de sa liste de On prend un échantillon qu’on ment de choses à voir, voire trop. investissements des géants du
En savoir plus sur http://cycledirigeant.lesechos-formation.fr/ programmes sélectionnés, le tout divise en deux et on mesure Mais il se doit d’aider les abonnés cloud dont les services sont très
traité par l’algorithme de recom- l’impact d’une nouvelle fonction- qui se sentent paralysés par la sollicités depuis le début de l’épi-
Un service proposé par Les Echos Solutions
mandation maison. nalité par rapport à la moitié qui tyrannie du choix.— N. M. démie de Covid-19. n
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

Les Echos Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 // 17

APPEL D’OFFRE EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE - CESSION D’ENTREPRISE APPEL D’OFFRE POUR CESSION D’ENTREPRISE DANS LE CADRE
INDUSTRIE MÉTALLURGIQUE - MÉCANIQUE DE PRÉCISION D’UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE SELARL YVON PERIN
(Articles L.631-13, L.642-2 et L.642-22 du Code de commerce) (articles L.642-22 et R.642-40 du Code de Commerce) &
Raison sociale : SAS TAM JEAN-PHILIPPE BORKOWIAK
Activité : Mécanique de précision. Fraisage-Tournage / Mécanosoudure / Ajustage Société de Mandataires Judiciaires NICOLAS SOINNE
C.A. au 31/12/2019 (14 mois) : 3,2 M € Siège social : ZI La Grange Cléard 69170 TARARE Société d’Exercice Libéral à Responsabilité
Activité : Ennoblissement textile. MANDATAIRE JUDICIAIRE
Effectifs : 24 salariés (tourneurs, fraiseurs, ajusteurs, monteurs, soudeurs ... ) Limitée de Mandataires Judiciaires
Nombre de salariés : 12 Liquidateurs judiciaires de la société JULIE GUERLANDE
Localisation : Région Centre-Val de Loire (37) Actifs : machines d’impression destinées aux textiles, matériel de bureau
Particularité : Entreprise fondée il y a + de 70 ans, sous-traitant pour l’industrie et d’exploitation divers. APPEL D’OFFRES – CESSION DE BAUX COMMERCIAUX
aéronautique notamment, savoir-faire important et salariés hautement qualifiés. Clientèle : chaînes spécialisées dans le secteur de l’habillement, du textile. Le Tribunal de Commerce de LILLE METROPOLE,
Redressement judiciaire : 01/07/2020 er
Eléments comptables : 1 exercice du 26/04/2018 au 31/07/2019 (16 mois) : CA : 2 870 K€ par jugement rendu le 24 juillet 2020 a prononcé la liquidation judiciaire de la :
Date Limite de Dépôt des Offres : 4 septembre 2020 à 12h00 SACO JULIE GUERLANDE – 23 rue des Châteaux – ZI la Pilaterie, 59290 WASQUEHAL
L’accès aux informations (data-room électronique et/ou dossier de présentation) sera possible après Dont l’objet est le commerce de prêt à porter
Une data room électronique sera accessible après régularisation d’un engagement de confidentialité demande écrite précisant l’identité du Candidat-repreneur et justifiant de sa capacité commerciale et
et transmission d’une présentation du candidat à la reprise auprès de l’étude : dataroom@a2jz.fr financière à intervenir sur cette affaire et après la régularisation d’un engagement de confidentialité. Les baux commerciaux concernés par la présente • STRASBOURG (67100), Centre commercial
cession porte sur les établissements suivants : Place des Halles
Les offres devront être conformes aux dispositions de l’article L.642-2 du code de commerce. Les Candidats intéressés sont invités à déposer une offre avant le 24/09/2020 à 16h00 • BAR LE DUC (55000), 38 rue Jean Jacques • LISIEUX (14100), 16 Place de la République
SELARL A2JZ – Maître Julien ZETLAOUI – Administrateur Judiciaire dernier délai en l’étude de : Maître Eric ETIENNE-MARTIN, Administrateur Judiciaire ROUSSEAU • MAUREPAS (78383), Centre Commercial
9 rue de Lucé I 37 000 TOURS 12 rue Louis Braille - 42000 Saint-Etienne – E-mail : saintetienne@ajup.fr • BASSE GOULAINE (44115), Centre AUCHAN,
Commercial Pôle Sud, route de Clisson • OBERNAI (67210), 41 et 43 rue du Général
• BRESSUIRE (79049), 35 rue Gambetta/13 bis
Gouraud
rue du Temple
• CHALLANS (85300), 12 Place du Général de • OYONNAX (01100), 80 rue Anatole France
Gaulle • TAVERNY (95607), Lieu-dit LES BOIS DE
BOISSY, Centre Commercial
DANS LE CADRE D’UNE PROCÉDURE DE CONCILIATION OFFRE DE REPRISE EN « PREPACK CESSION »
• CHATEAU GONTIER (53200), 10 Place Pilori,
place Doumer et Place Chevreul • VERNON (27200), 4 et 4 bis rue Saint-Jacques
Un réseau de distribution de prêt-à-porter féminin propose Usine de produits chimiques dérivés de l’ammoniaque
Chiffre d’affaires au 31/03/2020 : 78,5 M €
• CHATEAUBRIANT (44110), n°1 de la rue des • VITRY LE FRANCOIS (51300), 7 Grand Rue
de Vaux
Quatre œufs et 2 Place St Nicolas
une partie de son parc de magasins à la cession (43% production / 57% négoce) – Effectif : 80 salariés • HAGUENAU (67500), 24 Grand Rue • MONTARGIS (45200), 8 rue Dorée
Me Nicolas DESHAYES Site de production de 160 ha, bail emphytéotique, SEVESO.III.
Implantations centres commerciaux Paris et Province et Maxime LEBRETON Activité : Usine de synthèse de produits chimiques dérivés de l’ammoniaque, Accès au dossier de présentation après signature d’un engagement de confidentialité
contacter Maitre YVON PERIN, Mandataire Judiciaire à TOURCOING (59976) – Tour Mercure,
Affiliation possible 46 Pr. Jean Rostand
93000 BOBIGNY
nitrate d’ammonium – NH3 (à destination des mines / engrais agricoles)
8ème étage, 445 Boulevard Gambetta (03.28.36.50.60) ; mail : yvon.perin333@orange.fr
Localisation : Hauts de France
Les offres devront être déposées Date limite dépôt offres financées : 07/09/2020 Les offres de reprise doivent être écrites et comporter l’indication :
CONTACT : 1. De la désignation précise des contrats inclus dans l’offre. 2. Du prix offert, des modalités de règlement,
AU PLUS TARD LE VENDREDI 18 SEPTEMBRE 2020 à 16h Jérôme CHEVALIER
Cet appel d’offres s’inscrit dans le cadre d’une procédure amiable pour laquelle le
caractère confidentiel sera préservé. Le candidat devra signer un engagement de de la qualité des apporteurs de capitaux et le cas échéant de leurs garants. 3. De la date de la réalisation
à ASCAGNE AJ, Administrateur judiciaire Tél : 01 64 39 81 68
Fax : 01 39 50 87 52 confidentialité et communiquer des informations précises sur sa situation (Kbis, de la cession. 4. Des garanties souscrites en vue d’assurer l’exécution de l’offre. 5. De la durée de chacun
garantie financière, comptes annuels) avant tout accès à la Dataroom constituée. des engagements pris par l’auteur de l’offre.
25 bis rue Jasmin - 75016 PARIS contact@ajassocies.fr
j.chevalier@ajassocies.fr Manifestations d’intérêt avant le 01/09/2020. Offre ferme avant le 07/09/2020 Les candidats doivent transmettre leur offre de reprise au plus tard le 15 septembre 2020 à 16H00
Le dossier de présentation est disponible après en avoir fait la demande www.ajadataroom.fr devra respecter l’article L. 642-2 du Code de commerce. Réf. à rappeler : 23422 au Greffe du Tribunal de Commerce de LILLE METROPOLE, le cachet de la poste faisant foi.
Les offres seront transmises sous pli cacheté. Aucune surenchère ne sera possible.
écrite par courrier postal ou par mail Franck MICHEL - Alain MIROITE - Charles GORINS - Nicolas DESHAYES - Christophe BIDAN - Serge PREVILLE -
Lesly MIROITE - Nicolas GRICOURT - Céline MASCHI - Hervé COUSTANS - Maxime LEBRETON
Blois-Bobigny-Cayenne-Chartres-Créteil-Evreux-Fort de France-Gosier-Le Mans-Marseille-Melun-Mulhouse-Nantes-Nevers-Orléans
Contact par mail : ABDELMAJID.ZOUAG@ASCAGNE-AJ.FR Paris Flandrin-Paris La Fayette-Poitiers-Rennes-La Réunion-Rouen-Saint-Martin-Tours-Versailles

RECHERCHE CANDIDATS REPRENEURS RECHERCHE CANDIDATS REPRENEURS


Entreprise en administration provisoire Entreprise en redressement judiciaire
Activité : Taxi transport de personnes et de leurs bagages Activité : conception, réalisation et installation de tous types de vous souhaitez paraître
au moyen d’un véhicule de 9 places au plus couvertures, zinguerie, charpentes, petits travaux de maçonnerie
Département : Charente-Maritime
Salariés à l’effectif : 5
Département : 17
Salariés à l’effectif : 7 (dont 3 CDI) - CA au 31/12/19 : 494.672 € dans cette rubrique
CA au 31/03/2020 : 285 837 €
Date limite de dépôt des offres : vendredi 4 septembre 2020
Date limite de dépôt des offres : le 15 septembre 2020 à 18 heures à l’étude à 18 heures à l’étude annonce@lesechos.fr
Un dossier complet sera adressé sur demande écrite à : Un dossier complet sera adressé sur demande écrite à :
SELARL « Vincent MEQUINION Administrateur Judiciaire »
6 rue d’Enghien – 33000 BORDEAUX
SELARL « Vincent MEQUINION Administrateur Judiciaire» sarah Medard : 01 87 39 74 94
Tél. : 05 56 56 91 91 6 rue d’Enghien - 33000 BORDEAUX
Tél. : 05.56.56.91.91 Mail : polepc@etude-mequinion.fr
Mail:collaborateuramiable@etude-mequinion.frOUserviceamiable@etude-mequinion.fr
ou collaborateur-bordeaux@etude-mequinion.fr

ventes aux enchères publiques // EN


EN PARTENARIAT
PARTENARIAT AVEC
AVEC

VOUS SOUHAITEZ PARAÎTRE DANS CETTE RUBRIQUE


AGENCE@IMMOLEGAL.FR
01 42 96 96 72
75
93 VENTE aux enchères publiques au palais de justice de BOBIGNY (93), VENTE aux enchères publiques Maître Benjamin ENGLISH avocat associé
93 77 22 de la SCP MARION-LEROUX-SIBILLOTTE-ENGLISH
93 le mardi 22 septembre 2020 à 13h30 - EN UN SEUL LOT 93
93
au Palais de Justice de MELUN (77), 2 avenue du Général-Leclerc
le jeudi 1er octobre 2020 à 14h
93 75 au Barreau de SAINT-BRIEUC - 17 Allée Marie Le Vaillant
Avocats
UN APPARTEMENT de 78.49m² 93 BP 4223 - 22042 SAINT-BRIEUC cedex
à LA COURNEUVE (93) - 25 rue Edgar Quinet 93 à LA ROCHETTE (77) VENTE JUDICIAIRE
Au 3 étage de l’Escalier D, porte droite, comprenant : cuisine avec cellier SdB, WC,
ème Impasse du Château ADJUDICATION le mardi 15 septembre 2020 à 14 H, à l’audience des criées du Tribunal
séjour double, 3 chambres - CAVE - BOX DES ENSEMBLES DE PIECES A USAGE DE BUREAUX Judiciaire de SAINT-BRIEUC, dans l’annexe du Palais de justice, 2 Boulevard de Sévigné à
75 à Prix : 50.000 € (Consignation pour enchérir : 5.000 €)
Mise 75 SAINT BRIEUC
S’adresser93
: - A la SCP DOMINIQUE-DROUX & BAQUET avocats, 14 allée Michelet (93) LES PAVILLONS 93 Mise(Formant 13 lots de copropriété) - LIBRES
à Prix : 250.000 € (outre les charges) DESIGNATION DES BIENS A VENDRE :
SOUS BOIS, Tél. 01.48.47.43.47, dépositaire d’une copie du CCV - Au greffe du juge de l’exécution du TJ de En la commune de PLESIDY, lieudit « Troland » : Section ZV, parcelles n°84 et 173. Pour une
Consignations pour enchérir (chèques de banque) : 25.000 Euros superficie globale en exploitation de 49 109 m2 et une surface d’emprise au sol de la construction
BOBIGNY où le CCV est déposé - Sur les lieux pour visiter, le lundi 14 septembre 2020 de 14h30 à 15h30. (à l’ordre du Bâtonnier Séquestre) et 12.000 Euros (à l’ordre de la CARPA) de 10 400 m2. ENSEMBLE IMMOBILIER À USAGE AVICOLE pour poules pondeuses, constitué
Pour consulter le cahier des conditions de vente s’adresser au Greffe du Tribunal Judiciaire de quatre constructions parallèles sur deux niveaux :
Retrouvez toutes les informations sur le site www.vlimmo.fr (réf : 130905) de MELUN (Tél. : 01 64 79 81 72), où il est déposé (RG : 19/53), ou à la SCPA FGB, Avocats à - d’une capacité unitaire par niveau de 29 280 poules, soit 58 560 poules par bâtiment sur 2 ×
MELUN (77), 3 avenue du Général Leclerc, Tél : 01 64 79 78 68, mail : contact@scp-fgb.com 2014 m²
92 93 VENTE aux enchères publiques au Tribunal Judiciaire de NANTERRE, VISITE le Mardi 22 septembre 2020 de 12 H 00 (précises) à 14 H 00 - de couloirs et liaisons techniques entre les quatre avec locaux sociaux et grands débarras ou
stockage
93 à l’Extension du Tribunal, 6 rue Pablo-Neruda
le jeudi 1er octobre 2020 à 14h30
- de salles de conditionnement avec quais d’expédition et réception
- d’un grand hangar destiné au stockage des matériels et équipements divers
UN APPARTEMENT à NEUILLY-SUR-SEINE (92) VENTE aux enchères publiques
Constructions spécialisées et monovalents, de bonne facture en structure béton édifiée pour
71 boulevard Victor Hugo 94 l’ensemble en 1982 avec des réaménagements et de la rénovation entre 2011 et 2013/2014.

de 69,24 m² (hors balcon). Bâtiment 1, escalier B, au 4 étage à droite en sortant de


ème 93 au Tribunal Judiciaire de CRETEIL, Place du Palais
le jeudi 8 octobre 2020 à 9h30
Grevées d’un bail en cours. Avec circonstances et dépendances.
SUR LA MISE A PRIX DE : 1 100 000 € (UN MILLION CENT MILLE D’EUROS)
l’ascenseur,75
comprenant : entrée, séjour avec coin-cuisine, 2 chambres, couloir, salle d’eau,
93 et balcon de 6,26 m². Avec une CAVE au sous-sol - Occupé
w.-c., placards UN PAVILLON à LIMEIL-BREVANNES (94) Cette vente a lieu en exécution d’une ordonnance rendue le 22 novembre 2019 par le Juge Commissaire de la
liquidation judiciaire de la SARL LES ROCHES dont le siège est sis Pont Ar Go à PLESIDY 22720 à la requête
Mise à Prix : 450.000 € (outre les charges) 42 rue Condorcet de la SAS DAVID GOIC ET ASSOCIES représentée par Maître Daniel DAVID, mandataire judiciaire, agissant
Pour consulter le cahier des conditions de vente, s’adresser : Sur un terrain de 04 a 91 ca - Lot n° 28 du groupe d’habitation dénommé en qualité de mandataire liquidateur de la SARL LES ROCHES, 45 rue Lafayette à SAINT BRIEUC. Ayant
Au Greffe du Juge de l’Exécution du Tribunal Judiciaire de NANTERRE, de 9 H 30 à 11 H 30, où il a 75 etDES
« LE DOMAINE GRANDS BOIS », de type « RAMBOUILLET », de 108,88 m² constitué la SCP MARION, LEROUX, SIBILLOTTE et ENGLISH pour avocats.
été déposé sous la Référence Greffe 19/00150, à Maître Céline RANJARD-NORMAND, Avocat à BOIS- 93
(hors terrasse garage), comprenant au rez-de-chaussée : couloir d’entrée avec
placard, séjour avec cheminée, terrasse, cuisine, w.-c. avec lave-mains, garage de
L’adjudication aura lieu aux clauses du cahier des conditions de vente déposé le 25 février 2020 au greffe du
Juge de l’Exécution du Tribunal judiciaire de SAINT BRIEUC où quiconque pourra en prendre connaissance
COLOMBES (92), 5 rue des Bourguignons, Tél. : 01 47 80 75 18 (de 14 H à 16 H) ainsi qu’au Cabinet de Maître Benjamin ENGLISH de la SCP MARION, LEROUX, SIBILLOTTE ENGLISH,
VISITE sur place le Vendredi 25 septembre 2020 de 9 H à 11 H 14,17 m² ; à l’étage : couloir de dégagement avec placard, 4 chambres dont une avec
placard et salle de bain attenante, salle d’eau, w.-c. Combles non aménageables - avocats poursuivants.
Jardin de 312,77 m² - Occupé La visite de l’immeuble sera réalisée par l’intermédiaire de la SCP MOREAU-PASQUET, huissiers de justice
à GUINGAMP, le 1er septembre 2020 à 14 H. Les enchères seront obligatoirement portées par un Avocat
Mise à Prix : 75.000 € inscrit au Barreau du Tribunal judiciaire de SAINT BRIEUC.
VENTE aux enchères publiques au Tribunal de PARIS,
75 Avec faculté de baisse du 1/4, du 1/3 puis de la moitié en l’absence d’enchères
93 Parvis du Tribunal de PARIS, à PARIS 17ème
le jeudi 24 septembre 2020 à 14h
Pour consulter le cahier des charges et conditions de vente s’adresser au Greffe du Juge de Retrouvez toutes les informations sur le site www.vlimmo.fr (réf : 131122)
l’Exécution du Tribunal Judiciaire de CRETEIL, 2ème étage de l’immeuble de grande hauteur, les
UN APPARTEMENT à PARIS 3 ème lundis et mardis de 9 H 30 à 17 H 00, où il a été déposé, à Maître Francis RAIMON membre
VENTE aux enchères publiques
40 rue de Bretagne de la SCP A.K.P.R., Avocat à VINCENNES (94300), 14 rue Lejemptel, Tél : 01 43 74 74 94, à 77
Maître Jean-Luc SABBAH, SELARL CABINET SABBAH & ASSOCIES, Avocat à PARIS (75002), 93
93
au Palais de Justice de MELUN (77), 2 avenue du Général-Leclerc
le jeudi 1er octobre 2020 à 14h
de 132,51 m², au 1er étage, comprenant : entrée, salon/séjour avec 2 cheminées, salle à manger 14 rue Vivienne, Tél : 01 42 97 54 25
75
avec cuisine
chambres,93
ouverte, chambre parentale avec baignoire, douche, dressing et cheminée, 2
dégagement, salle de bain/w.-c., placards. Avec 2 CAVES au 2ème sous-sol - Occupé
VISITE : Lundi 28 septembre 2020 de 9 h 00 à 10 h 00 (Port du masque obligatoire) 93 à LA ROCHETTE (77)
Impasse du Château
Mise à Prix : 840.000 € (outre les charges) DES PIECES A USAGE DE BUREAUX ET DE SALLE DE REUNION
Pour consulter le cahier des conditions de vente, s’adresser au Greffe du Juge de l’Exécution
« Ventes Immobilières » du Tribunal Judiciaire de PARIS, où il a été déposé sous la Référence LES MEILLEURES OPPORTUNITÉS AUX ENCHÈRES 75
(lots n°s 40 et 46 et les 13.664/14.014èmes indivis du n° 30) - LIBRES
Greffe 19/00334, à Maître Laure HOFFMANN, Avocat à PARIS 17ème, 97 avenue de Villiers,
93 Mise à Prix : 50.000 € (outre les charges)
Tél. : 01 42 97 46 50 Retrouvez le calendrier des prochaines ventes aux Consignations pour enchérir (chèques de banque) : 5.000 Euros
VISITE sur place le Mardi 15 septembre 2020 de 11 H 00 à 12 H 00 (à l’ordre du Bâtonnier Séquestre) et 12.000 Euros (à l’ordre de la CARPA)
enchères et consultez gratuitement les résultats Pour consulter le cahier des conditions de vente s’adresser au Greffe du Tribunal Judiciaire
de MELUN (Tél. : 01 64 79 81 72), où il est déposé (RG : 19/52), ou à la SCPA FGB, Avocats à
ainsi que notre newsletter MELUN (77), 3 avenue du Général Leclerc, Tél : 01 64 79 78 68, mail : contact@scp-fgb.com
Si vous souhaitez paraître dans cette rubrique : sur le site VLimmo.fr VISITE le Mardi 22 septembre 2020 de 12 H 00 (précises) à 14 H 00
agence@immolegal.fr - Tél : 01.42.96.96.72
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

18 // PME & REGIONS Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

SÉRIE D’ÉTÉ
DES REPRISES À SURPRISES 5/10

FC Sochaux : de la famille Peugeot à la Chine


En 2014, lorsque Peugeot a annoncé
vouloir vendre le club, les supporters Dates clefs
des Lions ont crié à la trahison. Relégué 1928 Fondation
du club
en Ligue 2, le FC Sochaux a été repris 1937 Victoire en finale
par le chinois Ledus, puis donné de la Coupe de France
en gage au conglomérat Nenking. 1981 Le club atteint
les demi-finales
de la Coupe Uefa
Monique Clémens de Sochaux, avec le soutien du direc- 2007 Deuxième victoire

D
— Correspondante à Besançon teur, Jean-Pierre Peugeot. Les Jaune en finale de la Coupe
et Bleu, deux fois champions de de France
epuis l’annonce de la France avant-guerre, gagnèrent
vente du FC Sochaux- aussi une Coupe de la Ligue, deux 2014 Relégation en Ligue 2
Montbéliard (FCSM) Coupes de France (la dernière en 2015 Vente du club
par PSA, en 2014, « il y 2007) et se hissèrent jusqu’à la demi- à Ledus.
aurait de quoi faire finale de la coupe de l’Uefa en 1981.
une série Netflix », lance Mathieu 2018 Le club est mis en
Triclot, enseignant-chercheur « Un lâchage » gage par Ledus à Nenking
en philosophie et président de Mais en mai 2014, six jours après 2019 Nenking devient
Sociochaux. En 2018, ce supporter la relégation en Ligue 2, le bruit qui propriétaire du club
du club de football doubiste avait court depuis quelques semaines se
lancé cette association – calquée sur confirme : PSA annonce vouloir
le modèle des « socios » espagnols – vendre le FCSM. « Un lâchage qu’on
pour défendre un modèle d’action- n’a jamais compris », se souvient, que », raconte Samuel Laurent, le
nariat populaire. « C’était un modèle amer, Jean-François Bonnet, prési- nouveau directeur général du club.
de sauvegarde en cas d’urgence, lié dent du club de supporters de 2000 Coïncidence, ce Français barou-
aux erreurs de la gestion de l’ancien à 2019. L’industriel vient de faire Le club des Lions a été fondé en 1928 par deux ouvriers footballeurs de l’usine Peugeot de Sochaux, deur, parlant le chinois et « conseil-
propriétaire chinois, Ledus », entrer à son capital le construc- avec le soutien du directeur, Jean-Pierre Peugeot. Photo PhotoPQR/«L’Est républicain »/Maxppp ler depuis cinq ans » du PDG de
explique-t-il. Le club venait teur chinois Dongfeng et Nenking, est né dans le pays de
d’être donné en gage l’Etat français, et la comme le montant de la vente. La club pour 50.000 euros en acceptant aux enfers pour le FCSM. Avec un Montbéliard. Son grand-père et son
par Ledus à son famille Peugeot n’en somme de 7 millions d’euros est 15 millions d’euros dans les caisses. déficit structurel de 5 millions grand-oncle ont même joué au club
compatriote Nen- compte plus que évoquée, mais, sur le forum Planète “L’Equipe” a repris l’info et PSA d’euros par an, ses passages devant – « ils sont encore en photo dans les
king, en contre- 14 %. Le nouveau Sochaux, une version circule selon n’a jamais démenti. » la DNCG, le gendarme financier du vestiaires », a-t-il découvert.
partie d’un prêt. patron, Carlos laquelle le FCSM aurait pu être Le PDG de Ledus lui-même, Wing foot français, sont de plus en plus Les supporters soufflent, rassurés
Pendant près Tavares, n’est pas « donné » à cette « boîte fantôme ». Sang Li, est nommé président du acrobatiques. Au printemps 2018, par ce nouvel actionnaire qui, à
de quatre -vingt- fan de ballon rond. « Nous, simples supporters, nous club. Mais avec les supporters et les Wing Sang Li tente un accord avec le l’été 2019, a pu débloquer 4 millions
dix ans, la vie du « La vente du club, nous rendons compte de l’arnaque en élus du territoire, le courant passe club espagnol d’Alavés et emprunte d’euros supplémentaires pour éviter
FCSM avait été indisso- c’est un symbole. Il veut une demi-journée. Tech Pro perdait mal. affirme-t-il. « M. Li arrive a près de 4 millions d’euros à Nenking, la relégation et vise une remontée
ciable de celle de Peugeot. montrer que la gestion à la 10 millions d’euros par an. Je ne peux priori plein d’argent, mais on s’aper- un conglomérat aux multiples acti- en Ligue 1 d’ici à trois ou quatre ans.
Pendant des décennies, le papa, c’est fini, qu’il est un vrai pas croire que le directeur financier çoit vite qu’il ne connaît rien au foot », vités… dont le sport. Incapable de « C’est jouable », estime Jean-Guy
samedi soir avec femmes et enfants, directeur au pouvoir », analyse de PSA n’avait rien vu », assène affirme Charles Demouge, président rembourser, il lui cédera finalement Jurettigh, le nouveau président du
les ouvriers applaudissaient tous l’historien local Pierre Lamard. Fabrice Lefèvre, président de de l’agglomération, la collectivité le club. Après en avoir pris le pilotage club de supporters.
leurs joueurs au stade Bonal, situé En juillet 2015, PSA vend son club Planète Sochaux. Contacté, le propriétaire du stade Bonal et du à l’été 2019, Nenking en devient pro-
à côté des ateliers. Le club des Lions de foot à Ledus, spécialiste des constructeur ne souhaite plus centre de formation. « Il dispose priétaire à 100 % fin avril.
6
– l’emblème du constructeur auto- éclairages et filiale de Tech Pro, coté s’exprimer sur le sujet. « Plus tard, du fonds laissé par PSA, vend les « Nous cherchions à nous implan- Et lundi Le rêve chinois
mobile – avait été fondé en 1928 par à la Bourse de Hongkong. Pourquoi une enquête de “L’Est républicain” joueurs et s’achète une Tesla. » ter dans le foot en Europe et 4 millions de l’aveyronnais SAM
deux ouvriers footballeurs de l’usine un tel repreneur ? Mystère, tout a conclu que PSA aurait “offert” le Entre 2015 et 2018, c’est la descente d’euros, ce n’était pas un gros ris- Technologies s’est envolé

La Tomate de Marmande Le projet d’usine Rockwool à Soissons


devient une marque
de nouveau reporté
huit mois de l’année. La marque
NOUVELLE- Tomate de Marmande est portée
AQUITAINE par 16 exploitants, qui produisent
1.500 tonnes de produits frais cul- HAUTS-DE-FRANCE
En attendant tivés sous des serres légères en
d’obtenir l’indication plastique pendant trois mois envi- Le groupe danois
géographique ron. « Si l’on ne fait rien, dans fabricant de laine
protégée (IGP), quinze ans, ce mode de production de roche suspend,
les producteurs aura disparu car, progressivement, pour la seconde fois, la
du Lot-et-Garonne les producteurs arrêtent, confron- création de sa seconde
espèrent une tés à une rentabilité qui n’est pas au usine française prévue
meilleure visibilité rendez-vous », insiste Gilles Ber- à Soissons (Aisne).
trandias, le directeur général de
de leurs produits pour P ays a n s d e R o u g e l i n e , q u i
le consommateur. regroupe cinq coopératives du Guillaume Roussange
sud de la France. — Correspondant à Amiens
Frank Niedercorn
@FNiedercorn Contractualisation C’est ce qui s’appelle avoir la guigne.
— Correspondant à Bordeaux Cette marque concerne également Douze ans après avoir renoncé – une
des variétés différentes, destinées première fois – à son projet d’usine
Le logo « Tomate de Marmande » à la transformation industrielle et de laine de roche de Soissons (Aisne)
va faire son apparition dans les produites par 70 agriculteurs, à pour cause de crise des subprimes,
rayons fruits et légumes, mais hauteur d’environ 35.000 tonnes le danois Rockwool a décidé de la Les incertitudes liées à la pandémie ont refroidi les ardeurs du producteur de laine de roche. Photo iStock
aussi sur les produits en conserve par an. Une production bien faible, reporter sine die en raison des incer-
de la grande distribution. Avec quand, il y a encore quelques titudes économiques liées à la crise site Internet dédié, où il détaillait le le dispositif industriel du danois qui s’agit de l’un des rares projets indus-
cette marque collective reconnue décennies, elle alimentait jusqu’à sanitaire. « La décision finale d’inves- dossier, sans doute aussi pour désa- détient une vingtaine d’usines dans triels de la zone, où le taux de chô-
par l’Institut national de la pro- 8 usines de transformation autour tissement n’a pas encore eu lieu. Il morcer les oppositions naissantes le monde. En Europe, il est histori- mage dépasse 11 % et le taux de
priété industrielle (Inpi), « l’objec- de la ville de Marmande. Les sau- s’agit d’un projet d’investissement de au projet : moyennant 130 millions quement présent aux Pays-Bas ou personnes sans diplôme avoisine
tif est de permettre aux consomma- ces tomate étant désormais majo- long terme qui est et sera évalué dans d’euros, celui-ci prévoit la construc- en Espagne, mais aussi en France où 30 %. Les collectivités doivent donc
teurs de nous repérer et de leur ritairement faites à partir de toma- cette perspective », confirme, sibyllin, tion d’un complexe moderne, tour- il détient, depuis une quarantaine redoubler d’efforts pour maintenir
fournir une garantie sur la prove- tes importées, il faudra faire Matthieu Biens, directeur marke- nant 24 heures sur 24, capable de d’années, une usine à Saint-Eloy- sur place de l’activité. La commu-
nance et la méthode de produc- redémarrer la production. ting et développement pour la zone produire quelque 110.000 tonnes les-Mines, dans le Puy-de-Dôme. nauté d’agglomération est ainsi
tion », explique Danièle Marcon, « Je suis persuadé qu’on peut Europe du Sud du groupe. de laine de roche par an. parvenue à faire classer le parc du
présidente de la section tomate de faire revenir des producteurs vers le Sur place, tout est pourtant prêt. Feu de tout bois Plateau, où doit s’implanter Rock-
l’Association des fruits et légumes maraîchage grâce à la contractuali- En février, Rafael Rodriguez, direc- Les incertitudes pesant sur la wool, parmi les 78 sites industriels
du Lot-et-Garonne. sation, qui permet de leur assurer teur général France de Rockwool, Rockwool veut plus de conjoncture ont conduit le groupe à « clés en main » instaurés pour faci-
Le cahier des charges précise des débouchés », explique Lucien et Jean-Marie Carré, président de visibilité pour réaliser suspendre ses prévisions de ventes liter les investissements industriels,
l’étendue de l’aire géographique Georgelin, l’industriel de la confi- l’agglomération du Soissonnais, l’investissement. et d’investissements pour 2020. « A dont la liste a été publiée le 20 juillet.
de production, essentiellement ture qui, après la pâte à tartiner, posaient devant l’objectif pour scel- suspendre, mais pas à annuler », tem- Le Grand Soissons s’est aussi
centrée sur le département, et le s’est diversifié dans la sauce ler la vente d’un terrain de 40 hecta- pèrent les élus du Soissonnais, ras- déclaré candidat à l’implantation
recours à la culture en pleine tomate. Cette marque n’est toute- res, sis sur le parc du Plateau. La col- Au total, le groupe promet la créa- surés par les récentes déclarations du futur centre de conservation qui
terre. Une approche désormais fois qu’un premier pas, puisque lectivité avait même entamé des tion de 80 emplois pour la construc- de Jens Birgersson, PDG du groupe, doit voir le jour, d’ici à 2027, pour
très minoritaire, puisque même les producteurs espèrent obtenir pourparlers avec les associations tion de l’usine et de 130 à 150 directs sur la situation du groupe et ses pers- abriter des collections, de presse
en Lot-et-Garonne l’essentiel des ensuite une indication géographi- présentes sur l’aérodrome de Sois- pour son fonctionnement, auxquels pectives de marché à long terme. notamment, de la Bibliothèque
30.000 tonnes de tomates fraîches que protégée (IGP) décernée par sons, contraintes de déménager. il additionnait 300 à 400 postes L’impatience des élus à voir se nationale de France. Plus de 70 mil-
produites par 130 exploitations est l’Etat et à laquelle ils travaillent De son côté, Rockwool a multiplié induits. A proximité de la région réaliser le projet Rockwool est lions d’euros pourraient être inves-
cultivé hors sol dans des serres sur depuis trois ans. n les réunions publiques et créé un parisienne, l’unité devait compléter d’autant plus compréhensible qu’il tis et une centaine d’emplois créés. n
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

RÉAGIR
FACE À UNE CRISE

AGIR
POUR PRÉPARER L’APRÈS

0,59 € *

par jour

• Le site et l’appli
en illimité
• Le journal numérique
en avant-première
• Les newsletters
réservées
aux abonnés
*dans le cadre d’un abonnement digital à 18€ par mois au lieu de 36€ par mois, soit 50% de réduction

Reprenez un temps d’avance avec Les Echos.


abonnement.lesechos.fr
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

FINANCE&MARCHES Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

Les pays émergents peinent


à se remettre de la crise sanitaire
l A l’exception de la Chine et de Taïwan, la plupart des marchés émergents sont encore en forte baisse cette année.
l Fragilisés par la crise sanitaire, ils subissent le contrecoup de l’arrêt de l’activité dans les pays occidentaux.

BOURSE
Les Bourses des économies
émergentes d’Europe affichent les Les devises émergentes
plombées par le Covid-19
pires performances. Les marchés
Sophie Rolland bulgare, hongrois et croate sont
@Sorolland encore en baisse de plus de 20 %
depuis le début de l’année. La
Le pire de la crise est passé, mais la Bourse tchèque, à –18 %, n’est pas Le plongeon des taux sud-américain comparée à celle des
grande majorité des places loin. « Pourtant, on pourrait penser d’intérêt, la chute Etats-Unis fait baisser leurs devises,
financières émergentes restent que ces économies pourraient figurer de l’activité et la perte soulignent les stratèges de la ban-
extrêmement fragiles. « Les ventes parmi les gagnantes d’une éventuelle de confiance des investis- que HSBC. En outre, leurs banques
massives du début de l’année ont été démondialisation, les groupes euro- seurs pénalisent centrales, à l’exception de celle du
plus préjudiciables aux actifs émer- péens y rapatriant une partie de leur les monnaies émergentes. Mexique, ont ramené leurs taux
gents que toutes les autres crises production délocalisée en Asie », d’intérêt réels en territoire négatif
survenues ces quinze dernières remarquent les économistes Nessim Aït-Kacimi après leurs assouplissements moné-
années », rappelle Xavier Hovasse, d’Aurel BGC. @NessimAitKacimi taires successifs. »
responsable des actions émergen- Le problème est qu’un tel scé- Les troubles sociaux, qui
tes chez Carmignac. nario est très hypothétique. Dans Les devises émergentes ont avaient pénalisé leurs devises en
En février et en mars, 69 mil- l’immédiat, ces pays souffrent de affronté une nouvelle crise et ne fin d’année dernière, pourraient
liards de dollars de capitaux sont la dégradation de la conjoncture voient guère le bout du tunnel. La repartir avec la montée du chô-
sortis des actions émergentes, selon en Allemagne, en Italie, en baisse du dollar depuis la fin de la mage et la chute de l’activité pro-
l’Institute of International Finance. Fr a n c e e t a u R o y a u m e - U n i . tempête sur les marchés début voquées par la crise sanitaire.
Un véritable mouvement de pani- « Enfin, s’ils pourront bénéficier avril a surtout profité aux grandes Dans un pays comme la Turquie,
que. Les flux de capitaux vers les d’une partie du fonds de relance de monnaies des pays du G10. Les qui a connu une chute de plus de
actions se sont ensuite stabilisés 750 milliards d’euros de l’UE, ils ne devises émergentes n’ont rebondi 18 % de sa monnaie, les tensions
avant de redevenir positifs en juin profitent que très indirectement globalement que de 3,6 % en près géopolitiques (conflit avec la
(+7 milliards) et en juillet (+2 mil- des largesses de la BCE, puisqu’ils de cinq mois, loin derrière les Grèce) génèrent une volatilité
liards), mais pas suffisamment ne sont pas membres de l’Union marchés boursiers mondiaux. supplémentaire sur une des mon-
pour compenser les sorties massi- économique et monétaire. » Certaines d’entre elles sont naies déjà les plus risquées. Les
ves du début d’année. encore nettement dans le rouge. interventions massives de la ban-
Les investisseurs internationaux Un refuge pour l’épargne « Contrairement au passé, les que centrale turque dans sa lutte
ont eu tendance à rechercher la L’Amérique latine se distingue par devises émergentes n’ont pas forte- contre les spéculateurs peinent à
sécurité. Un réflexe classique en ses contrastes. Au Venezuela, la ment remonté après les mesures de ramener le calme.
temps de crise boursière, qui Bourse a bondi de 450 % depuis le soutien décidées par la Réserve
s’explique notamment « par les début de l’année. « C’est essentielle- fédérale pour lutter contre la crise, Epicentre et périphérie
craintes sur la stabilité globale de ces ment parce que le marché des actions constate Stephen Jen, stratège Proche de l’épicentre de la crise
économies, par l’état de leur situa- est l’un des refuges privilégiés pour chez Eurizon SLJ Capital. Elles ont sanitaire, les monnaies asiatiques
tion extérieure nette ou par leur sauvegarder le pouvoir d’achat de même reculé pour la plupart avaient été les premières à souffrir.
spécialisation internationale, géo- l’épargne dans une économie tou- quand la Fed a baissé ses taux Elles ont aussi rebondi les premiè-
graphique ou produits », expliquent chée par l’hyperinflation. » La d’intérêt les 3 et 16 mars. Elles n’ont res avec la reprise de l’activité en
les économistes d’Aurel BGC Chris- même logique est à l’œuvre en pas suivi le rebond des marchés Chine. Elles ont bien mieux résisté
tian Parisot et Jean-Louis Mourier. Argentine, où l’indice Merval pro- boursiers internationaux. La que leurs homologues latino-
Le problème est que les fuites de gresse de 16,5 %. Les autres places sphère des monnaies émergentes a américaines. Les plus fortes
capitaux créent un cercle vicieux. financières de la région, toujours été bien peu homogène, avec de for- baisses annuelles (Indonésie,
« Elles dégradent la performance des très sensibles à la conjoncture tes divergences en son sein. » Thaïlande) sont de l’ordre de 5 %.
actifs locaux en même temps qu’elles internationale – et notamment à un Le won coréen ne cède que 2 % et le
dégradent les conditions de finance- regain de tensions entre Pékin et Crise de confiance dollar de Taïwan gagne même
ment, aggravant la situation écono- Washington –, restent mal en point. durable 1,7 %. Sa banque centrale comme
mique et justifiant en retour les Le Mexique, très lié aux Etats-Unis, Avec le plongeon des taux d’inté- celle de l’Inde s’efforce de freiner la
craintes des investisseurs. » accuse une perte de 10,5 %. Le Bré- rêt (Brésil, Afrique du Sud…), les hausse de sa monnaie. Une action
L’indice MSCI des marchés émer- sil, plombé par la gestion de la crise obligations sont peu attrayantes qui pourrait lui valoir d’intégrer la
gents ne baisse plus que de 1,37 % sanitaire par Bolsonaro, est en aux yeux des investisseurs étran- liste des pays sous surveillance du
depuis le début de l’année. Cet appa- baisse de 12 %. n gers. D’ailleurs, les marchés Trésor américain pour son impli-
rent rétablissement cache des émergents de la dette ont connu cation dans la « guerre des chan-
situations très disparates. « A une réduction de leurs sorties ces ges », la course aux dévaluations
l’exception des pays qui, comme la « Les ventes trois derniers mois, mais pas compétitives. La Thaïlande court
Chine, bénéficient d’avantages qui massives du début encore d’entrées nettes de la part aussi ce risque d’être mise à
devraient leur permettre de sortir des non-résidents. Les taux l’index. Sa monnaie, le bath, baisse
plus forts de la crise en termes rela- de l’année ont été d’intérêt bas, sous leur niveau de principalement en raison des
tifs, pour les autres, le chemin risque plus préjudiciables la crise des émergents de 2015, ali- sombres perspectives d’évolution
d’être plus tortueux », estime Xavier aux actifs mentent la faiblesse persistante du tourisme dans un pays où ce
Hovasse. de leurs devises. secteur, désormais sinistré, pesait
émergents que Dépendantes de l’évolution des près de 18 % de son PIB avant la
L’Asie toujours en forte toutes les autres cours des matières premières, les crise sanitaire.
baisse crises survenues devises latino-américaines – real Les économies de pays émer-
Ainsi en Asie, certaines Bourses brésilien (–28 %), peso mexicain gents où le secteur technologique
sont toujours en forte baisse. C’est
ces quinze (–15 %), peso colombien (–13 %), sol est important comme la Taïwan,
notamment le cas de la place de dernières années. » péruvien (–7 %) – ont particulière- le Vietnam et la Corée, ont profité
Manille (–22,4 %), de celle de XAVIER HOVASSE ment souffert. Historiquement, les de la bonne résistance de cette
Jakarta (–16,7 %) ou de celle de Responsable des actions devises colombienne et chilienne industrie à la crise. Leurs mon-
Colombo (–14,2 %). Le cas de Hong émergentes chez Carmignac perdent près de 2,3 % par rapport naies, corrélées à l’évolution du
Kong (–10,7 % pour le Hang Seng) au billet vert au mois d’août, selon marché américain des valeurs
est particulier car la cité-Etat souf- les données de Exante. « La fai- technologiques (Nasdaq), ont
fre de la situation politique. blesse de la croissance du continent bénéficié de ce soutien de la tech. n

Pourquoi le marché chinois résiste à la crise


Première touchée, la Chine la Chine, elle, affole tous les de capitaux se sont élevées à investissements a été facilité par autorité ont levé le pied, réservant le L’ex-empire du Milieu profite
a été la première économie compteurs : l’indice CSI 300 12,7 milliards de dollars en mars, une gestion de la crise sanitaire financement aux secteurs clés de aussi d’une structure de son écono-
à sortir du confinement. Les gagne 14,22 % depuis le début de selon les données de l’Institute visiblement efficace. La Corée du l’économie », explique Xavier mie plus résistante à la crise. Les
investissements reviennent l’année. « La Chine et les pays for International Finance avant Sud a par exemple enregistré un Hovasse, limitant ainsi le risque services, très affectés par la crise,
dans l’ex-empire du Milieu d’Asie ont bénéficié de la dynami- de rebondir avec des flux peu plus de 300 morts et, grâce à d’entreprises zombies. Les sec- sont moins importants en Chine
après des sorties massives que du “first in-first out”, analyse entrants de 4,2 milliards le mois sa politique de tests systémati- teurs favorisés ont été ceux de la qu’ailleurs. L’industrie y représente
de capitaux en mars. Xavier Hovasse, responsable suivant. Juin a également été ques, a pu limiter les mesures technologie, de l’intelligence arti- encore 40 % du PIB contre seule-
La Bourse progresse de 14 % actions dans les émergents chez marqué par des entrées d’argent contraignantes. Le souvenir de ficielle, des voitures électriques ou ment 15 % aux Etats-Unis. « L’écart
depuis le début de l’année. Carmignac, après avoir été les pre- de 4,1 milliards. Le retour des l’épidémie de SRAS en 2003 a encore de la santé. La pandémie a de croissance entre la Chine et le reste
miers touchés par la crise, ils sont sans doute contribué à une accéléré la révolution numérique. du monde devrait donc continuer à
Etienne Goetz apparemment aussi les premiers à meilleure réactivité. Et en Chine comme ailleurs, ce évoluer en faveur de la Chine », pré-
@etiennegoetz se relever. » Le gérant relève éga- Les services, sont les valeurs tech qui ont porté dit le gérant de Carmignac. Enfin la
lement des fondamentaux éco- très affectés par Le facteur tech la Bourse. Shenzhen, où les valorisation des actions chinoises
Dans le marasme que traversent nomiques plus solides qu’ailleurs Si la reprise a été si fulgurante, valeurs technologiques sont est actuellement plus attrayante,
les places financières émergen- qui ont facilité la reprise. la crise, sont moins c’est grâce au soutien des autorités dominantes, grimpe de près de notamment par rapport aux améri-
tes, certains pays d’Asie font Après s’être massivement reti- importants en Chine qui ont tiré les leçons du krach de 30 %, tandis que la place de Shan- caines qui « s’échangent à des
figure d’exception. Taïwan gagne rés de Chine, les investisseurs qu’ailleurs. 2015. « Plutôt que d’ouvrir le robi- ghai, dominée par la finance ne niveaux historiquement élevés »,
3,05 % et le Kospi coréen 3,48 %, sont revenus dès avril. Les sorties net du crédit sans distinction, les prend que 10 %. souligne Xavier Hovasse. n
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

Les Echos Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 FINANCE & MARCHES // 21

Assurance-vie : les rendements


tomberont à 1 % cette année
l Le taux servi par les fonds euros des contrats d’assurance-vie devrait s’établir entre 1 % et 1,10 % cette année.
l Le cabinet Facts & Figures s’attend à une stabilisation des rendements sur un plancher d’ici deux à trois ans.
lecte nette sur l’assurance-vie, donc de réduire le besoin de fonds
ASSURANCE soit 5 milliards d’euros, s’expli- propres requis. Cet été, la société
que avant tout par la faiblesse de d’assurances Spirica, filiale de Cré-
Eric Benhamou la collecte sur les fonds en euros, dit Agricole Assurances, a même
@eric_benhamou qui n’est pas compensée par une été encore plus loin : elle a arrêté de
hausse de la collecte sur les uni- commercialiser ses anciens fonds
L’exception de 2019 devrait deve- tés de compte, investis en actions. en euros pour proposer à ses clients
nir la règle en 2020. Selon les esti- Toutefois, le « désamour » des un nouveau contrat avec une
mations de Facts & Figures, le Français n’est pas encore acté, garantie du capital à 98 %. Une
taux moyen servi des fonds en comme en témoigne la stabilité petite révolution dans le monde de
euros des contrats en assurance- des retraits ces deux dernières l’assurance-vie qui risque de faire
vie pourrait osciller entre 1 % et années. tache d’huile.
1,1 % cette année, net de frais de « Le fonds en euros est indisso- Enfin, les assureurs incitent
gestion, contre 1,33 % en 2019. ciable de l’assurance-vie, juge leurs clients à investir dans des
L’an dernier, plusieurs assureurs, Cyrille Chartier-Kastler. Une contrats en unités de compte
comme Swiss Life et Generali, grande majorité d’épargnants (UC) aux côtés du fonds en euros,
avaient défrayé la chronique en recherche avant tout un placement souvent selon une clé de réparti-
communiquant un taux de ren- sécurisé. » En clair, sans fonds en tion de 30-70. Cette stratégie a
dement de 1 % sur leurs fonds en euros, beaucoup de Français cependant ses limites : à force de
euros. L’évolution des taux d’inté- n’auront pas d’intérêt à investir privilégier les unités de compte,
rêt, qui sont à nouveau négatifs dans de l’assurance-vie (excepté dont les frais de gestion restent
pour la dette publique française, les gros patrimoines). « Le fonds élevés, l’épargnant pourrait pré-
ne plaide pas en faveur d’une en euros à capital garanti sera tou- férer investir directement dans
remontée des rendements. La jours demandé par les clients un compte titres, comme le PEA.
baisse devrait se poursuivre mais même s’il ne rapporte rien. Un D’ailleurs, la bonne tenue des
jusqu’à une certaine limite. taux de 0 % reste une garantie », unités de compte dans les chiffres
« Nous allons vers un atterris- confirme Yohann Niddam, asso- de l’assurance-vie est plus appa-
sage du taux servi sur un plancher cié chez Périclès, un cabinet de rente que réelle : elle s’explique
de 0,5 à 0,7 % d’ici deux à trois conseil. en effet davantage par la chute de
ans », estime Cyrille Chartier- la collecte des fonds en euros que
Kastler, fondateur du cabinet Moins de garanties par un boom sur les unités de
Facts & Figures. Selon l’expert, le sur le capital compte. Pour les assureurs, l’ave-
nouveau dispositif permettant Les assureurs eux-mêmes en nir des fonds en euros passe par
d’intégrer la provision pour par- sont pleinement conscients. Ils leur diversification. n
ticipation aux bénéfices (PBB) multiplient les initiatives pour
dans le ratio de solvabilité pour- préserver le fonds en euros. La
rait jouer un rôle d’amortisseur à principale repose, paradoxa-
la baisse des rendements. Consé- lement, sur la limitation de la col-
« Nous allons vers
quence : à capital égal, les assu- lecte afin de freiner la dilution un atterrissage
reurs-vie peuvent davantage des rendements. Ces fonds repré- du taux servi
prendre de risque sur les porte- sentent en effet un immense
f e u il l e s , e n a u g m e n ta n t p a r stock de 1.400 milliards d’euros.
sur un plancher
de 0,5 à 0,7 %

Formations à Distance
exemple la part investie dans les Autre initiative, la plupart des
actions, p our aller chercher assureurs basculent leurs con- d’ici deux
davantage de rendement. trats d’une garantie du capital à trois ans. »
« net de frais » en une garantie

ou en présentiel
Indissociables « brut de frais », ce qui permet, en CYRILLE CHARTIER-KASTLER
de l’assurance-vie théorie, d’imputer les frais de
Fondateur du cabinet
Facts & Figures
La baisse observée des rende- gestion sur le capital.
ments depuis dix ans inquiète sur Cet « habillage », conforme au

c’est vous qui choisissez !


l’avenir des fonds en euros. Au Code des assurances, permet de ne
premier semestre, la forte décol- plus garantir à 100 % le capital, et

Formez-vous dès la rentrée


Les cessions de portefeuilles Dans un environnement économique incertain, nous
se multiplient vous accompagnons dans vos missions et nous mettons
en place des formations à distance ou en présentiel pour
mieux nous adapter à votre agenda.
Allianz a annoncé Une promesse difficile à tenir dans L’italien Generali chercherait à
le transfert d’un portefeuille un environnement où les taux des se séparer d’un portefeuille tandis Le dispositif FNE évolue, 100% de vos frais
belge en « run-off », c’est-à- obligations d’Etat sont négatifs. que le britannique Aviva, parte- pédagogiques de formation sont pris en charge
dire fermé à la commerciali- L’assureur allemand préfère se naire de la puissante association que vous soyez à temps plein ou à temps partiel
sation et géré en extinction. recentrer sur des contrats hybrides, d’épargnants Afer, a signalé son si votre entreprise est en activité partielle.
L’acheteur Monument Re qui combinent assurance-vie tradi- intention de se recentrer sur le mar-
étudie plusieurs dossiers tionnelle avec produits en unités de ché britannique. Société Générale a Découvrez nos formations à distance ou en présentiel :
en France. compte, plus risqués. « Cela simpli- déjà vendu sa filiale irlandaise www.lesechos-formation.fr/formations-distance.htm
fiera nos activités opérationnelles et Inora Life à Monument Re.
Thibaut Madelin renforcera davantage notre position Ce dernier n’est pas seul sur le • Cycle Certifiant Compétences du DPO
@ThibautMadelin financière déjà solide », avance marché. Athora, une compagnie 35 heures pour vous préparer à la certification
Kathleen Van den Eynde, qui dirige des Bermudes financée par le fonds
de la CNIL (Examen inclus)
Il y a vingt ans, c’était leur vache à Allianz Belgium. de capital-investissement Apollo, a
lait. Aujourd’hui, les assureurs veu- « Les cessions de portefeuilles sont acheté des portefeuilles de Delta www.lesechos-formation.fr/competences-dpo.htm
lent au contraire se séparer de por- un phénomène qui se développe en Lloyd en Allemagne, Aegon en
tefeuilles d’assurance-vie, impactés raison des coûts de l’assurance-vie Irlande ou Generali en Belgique. • Le leader communicant
par les taux bas. Le géant allemand traditionnelle en termes de solvabi- Viridium Group, soutenu par le Comment convaincre sans imposer ?
Allianz a ainsi annoncé mardi le lité », explique Cyrille Chartier- fonds Cinven, a acheté un porte- www.lesechos-formation.fr/leader-communicant.htm
transfert d’un portefeuille belge en Kastler, président du bureau d’étu- feuille de Generali en Allemagne.
« run-off », c’est-à-dire fermé à la des Facts & Figures. Celui cédé par
commercialisation et géré en Allianz à Monument Re représente Baleines échouées • Lobbying territorial
extinction. 1,4 milliard d’euros de provisions. « Mais ce sont des opérations com- Comment développer et entretenir la relation
Pour le repreneur, un réassureur Monument Re, qui signe ainsi sa plexes, prévient Yohann Niddam, avec les élus locaux ?
bermudien Monument Re, cette quinzième transaction, estime pou- associé chez Périclès, un cabinet www.lesechos-formation.fr/Lobbying-territorial.htm
opération est la cinquième sur le voir gérer le portefeuille de manière de conseil. Certaines compagnies
marché belge après les acquisitions plus efficace, avec des économies ne trouvent pas de repreneurs car
de portefeuilles d’ABN Amro et de d’échelle, des coûts informatiques elles ont des garanties cachées et Informations et inscriptions :
diverses compagnies. L’acteur veut plus faibles et moins de personnel, finissent comme des baleines www.lesechos-formation.fr/formations-distance.htm
se positionner comme « consolida- explique Manfred Maske, pour qui échouées. » Une solution pour le
teur de premier plan sur le marché la crise liée à la pandémie devrait vendeur est de transférer la ges-  01 85 58 32 95
belge », selon son PDG, Manfred accélérer le mouvement. tion des contrats, tout en conti-  fr-lesechosformation@wolterskluwer.com
Maske. « Le Covid-19 a montré à certains nuant à payer la garantie.
assureurs que leur solidité financière Le vendeur doit être prudent.
Recentrage n’était pas aussi forte que ce qu’ils « Souvent, le repreneur va vers les
sur des contrats hybrides pensaient, estime le dirigeant. Une clients pour renégocier les taux
Le transfert porte sur 95.000 poli- des solutions sera de vendre leurs garantis et convertir leur contrat en
ces d’assurance-vie, qui ont été portefeuilles fermés », ajoute-t-il aux unités de compte, selon un expert.
commercialisées jusqu’au début « Echos », précisant que « certaines On a parfois à faire à des méthodes de
des années 2000 avec une rémuné- c o m p a g n i e s s o n t e n ve n t e e n voyou. » Allianz et Monument Re
ration garantie et dont le taux France ». Sa compagnie est sur assurent que le transfert ne
moyen s’élève à 4,2 %, selon Allianz. plusieurs dossiers. changera rien pour les clients. n
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

22 // FINANCE & MARCHES Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

euronext
SÉANCE DU 20 - 08 - 2020 A : Indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : Bénfice par action. PER : Price Earning Ratio. Les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
CAC 40 : 4911,24 (-1,33 %) NEXT 20 : 10481,69 (-1,13 %) civile. Les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres A pour les capitalisations
CAC LARGE 60 : 5433 (-1,31 %) supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et C pour les capitalisations inférieures
CAC ALL-TRADABLE : 3810,34 (-1,28 %) à 150 millions d’euros. L : Valeurs de l’indice CACNext20. R : Valeurs de l’indice CACLarge60. G : Valeurs de l’indice CACMid60. g : Valeurs de l’indice
DATE DE PROROGATION : 26 AOÛT CACSmall. Les bénéfices par action : source FacSet JCF Estimates.

CAC 40 SRD Suite VALEURS FRANÇAISES SRD Suite VALEURS FRANÇAISES


VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL
% AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA
OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS
+ HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER
ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S.
+ BAS AN RDT ISIN / DEVISE / DATE DÉTACH. / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT
ACCOR (AC) R A 23,59 23,68 + 2,25 - 43,28 MICHELIN (ML) R A 94,54 94 - 1,63 - 13,84 GENSIGHT (SIGHT) g C 2,99 2,95 - 1,5
+ 18,71 ROTHSCHILD & CO (ROTH) G A 21,55 22,3 - 3,67 - 12,89
1792600 24,31 + 0,51 42,24 349018 94,84 - 0,61 112,8 92647 3,03 - 4,84
4,88 19279 23,1 + 4,21 26
FR0000120404 10/05/19 1,05 261.355.688 23,07 - 38,49 20,15 FR0000121261 01/07/20 2 178.641.341 93,76 + 2,2 68 2,13 FR0013183985 32.827.362 2,95 +110,71
1,36 FR0000031684 20/05/19 0,79 77.617.512 21,5 - 10,8 14,62
AIR LIQUIDE (AI) R A 139,25 138,95 - 1,24 + 10,1 ORANGE (ORA) R A 9,93 9,866 - 1,39 - 24,8 GETLINK (GET) LR A 12,95 12,99 - 0,61
- 16,25
731114 139,75 - 0,82 143,7 4745029 9,972 -11,2 13,545 RUBIS (RUI) G A 39,62 39,42 - 1,3 - 28
524659 13,05 - 3,06
17,04 DIV 2 28/07/17 142641 39,96 - 1,7 57,45
FR0000120073 11/05/20 2,7 473.509.961 138,45 + 24,57 94,86 1,94 FR0000133308 02/06/20 0,2 2.660.056.599 9,806 - 26,92 8,84 2,03 FR0010533075 23/05/19 0,36 550.000.000 12,9 + 4 8,615
AIRBUS GROUP (AIR) R A 69 69,17 - 1,54 - 46,99 3,4 PERNOD-RICARD (RI) R A 145,6 145,3 - 1,29 - 8,85 FR0013269123 17/06/20 1,75 103.554.889 39,2 - 23,75 31,6 4,44
GL EVENTS (GLO) g B 10,5 10,1 - 4,72
- 58
1494100 69,61 + 5,27 139,4 20,37 295479 145,8 + 3,79 171,1 21517 10,5 -17,21
24,45 SARTORIUS STED. BIO. (DIM) G A 294,2 299,4 + 1,15 +102,71
NL0000235190 15/04/19 1,4 784.064.748 68,09 - 45,19 48,12 2,39 FR0000120693 08/07/20 1,18 261.876.560 144,1 - 8,21 112,25 0,81 FR0000066672 01/07/19 0,65 29.982.787 10 - 59,11
10 DIV 6 10/05/16 43393 300 + 5,2 300
ARCELORMITTAL (MT) R A 9,87 9,738 - 4,08 - 37,74 PEUGEOT (UG) R A 14,82 14,655 - 3,08 - 31,2 GROUPE CRIT (CEN) g B 50 49,9 - 1,97
- 32,2 FR0013154002 29/06/20 0,34 92.180.190 292,6 +116,17 133,9 0,11
6714637 9,9 - 4,34 16,85 2184441 14,945 + 0,31 22,01
LU1598757687 16/05/19 0,15 1.102.809.772 9,734 - 18,46 5,98 FR0000121501 02/05/19 0,78 904.828.213 14,63 - 23,25 8,878 524 50,4 + 0,2
74,4 SAVENCIA (BH) B 54,2 53,6 - 0,74 - 12,7
FR0000036675 26/06/19 1 11.250.000 49,7 - 22,52
36,15 2 1291 54,2 + 5,51 64,8
ATOS SE (ATO) R A 70,52 70,08 - 1,3 - 5,71 PUBLICIS GROUPE (PUB) R A 28,28 28,81 + 0,35 - 28,62
343757 70,6 -10,13 82,46 829740 28,99 + 6,74 43,7 GROUPE GORGÉ (GOE) g B 12,02 12,2 + 1,5
- 28,4 FR0000120107 13/05/19 1 14.032.930 53,6 - 19,03 45,1
FR0000051732 03/05/19 1,7 109.993.166 69,44 + 4,19 43,26 FR0000130577 25/06/19 2,12 240.712.988 28,1 - 31,21 20,94 7,36 3518 12,4 - 9,09
19 SCOR (SCR) LR A 21,94 22,02 - 0,54 - 41,15
FR0000062671 01/07/20 0,32 13.502.843 12,02 - 7,58
8,59 2,62
AXA (CS) R A 17,362 17,418 - 1,08 - 30,63 RENAULT (RNO) R A 23,87 23,195 - 4,86 - 45,01 334056 22,1 -12,55 39,12
4673565 17,454 - 5,92 25,615 1709330 23,96 - 4,43 43,365 GTT (GTT) G A 79,5 80 - 0,44
- 6,32 FR0010411983 30/04/19 1,75 186.674.276 21,76 - 40,1 15,88
FR0000120628 07/07/20 0,73 2.417.706.674 17,228 - 18,93 11,844 4,19 FR0000131906 18/06/19 3,55 295.722.284 23,05 - 52,42 12,77 28094 80,55 + 4,92
102,7
FR0011726835 08/06/20 1,75 37.078.357 78,5 - 4,13
48,76 2,19 SEB (SK) G A 145,6 147,4 - 0,34 + 11,33
BNP PARIBAS (BNP) R A 36,07 35,955 - 2,39 - 31,94 SAFRAN (SAF) R A 98,32 97,64 - 1,75 - 29,07
2804170 36,21 - 5,41 54,22 575084 98,96 + 4,76 152,3 GUERBET (GBT) g B 29,15 28,6 - 2,56
- 30,75 42764 147,7 + 1,66 150,6
FR0000131104 29/05/19 3,02 1.249.798.561 35,625 - 11,29 24,505 FR0000073272 27/05/19 1,82 427.235.939 96,94 - 22,81 51,1 2760 29,15 -12,27
44,1 FR0000121709 22/05/20 1,43 50.307.064 145,6 + 8,54 86,35 0,97
BOUYGUES (EN) R A 32,51 32,32 - 1,85 - 14,68 SAINT-GOBAIN (SGO) R A 33,95 33,78 - 1,92 - 7,45 FR0000032526 30/06/20 0,7 12.599.674 28,6 - 45,32
26 2,45 SES-IMAGOTAG (SESL) Gg B 25,2 25,25 - 20,35
662581 32,54 - 0,62 41,32 1225145 34 + 2,09 37,255 HAULOTTE GROUP (PIG) g B 4,775 4,7 - 1,67
- 11,32 922 25,25 + 9,78 37,5
FR0000120503 30/04/19 1,7 380.062.741 32,16 + 0,12 22,27 FR0000125007 10/06/19 1,33 544.683.717 33,59 + 5,51 16,408 3509 4,775 - 3,89
5,78 FR0010282822 25/06/12 0,5 15.758.108 25,15 - 18,42 19,5
CAP-GEMINI (CAP) R A 112,7 112,3 - 1,19 + 3,12 SANOFI (SAN) R A 87,02 86,97 - 0,76 - 2,96 FR0000066755 15/07/20 0,22 31.371.274 4,635 - 28,57
3,27 4,68
280249 112,8 + 4,47 120,9 1458569 87,9 - 7,76 95,82 SHOWROOMPRIVÉ (SRP) g C 0,737 0,75 + 0,67 + 13,44
HEXAOM (HEXA) g B 31,5 31,3 + 0,64
- 14,95 837315 0,81 +27,16 0,87
FR0000125338 03/06/20 1,35 169.449.699 111,45 + 6,75 51,78 1,2 FR0000120578 04/05/20 3,15 1.258.936.943 86,67 + 12,86 67,65 3,62 1272 31,5 - 1,88
39,8
CARREFOUR (CA) R A 13,39 13,16 - 2,34 - 11,97 SCHNEIDER ELECTRIC (SU) R A 103 103,05 - 1,2 + 12,62 FR0013006558 51.201.284 0,726 + 31,94 0,243
FR0004159473 11/06/19 1,5 6.937.593 30,9 - 5,72
21,7
2646579 13,41 - 4,88 16,915 780950 103,45 + 1,88 105,55 HIGH CO (HCO) g C 4,58 4,59 - 24,51 SOITEC (SOI) G A 108 107,7 - 0,74 + 14,94
FR0000120172 08/06/20 0,23 817.623.840 13,08 - 14,88 12,095 1,75 FR0000121972 05/05/20 2,55 567.068.555 102,05 + 41,24 61,72 2,48 EX-DS 13/05/16 REGR.1P20 56779 108,8 + 3,36 111,5
2905 4,59
+17,09 6,32
CREDIT AGRICOLE (ACA) R A 8,514 8,462 - 2,71 - 34,53 SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (GLE) R A 13,618 13,55 - 2,62 - 56,31 FR0000054231 24/05/19 0,16 22.421.332 4,51
- 15,31 2,95 FR0013227113 33.180.921 106,7 + 21,63 48,86
4588979 8,518 - 7,32 13,8 3699599 13,654 -13,68 32,23
FR0000045072 24/05/19 0,69 2.884.688.712 8,398 - 16,47 5,7 FR0000130809 27/05/19 2,2 853.371.494 13,416 - 38,7 11,346 ICADE (ICAD) G A 54,45 55,85
+ 2,57 - 42,45 SOLOCAL GPE (LOCAL) g B 0,085 0,084 - 3,11 - 84,75
80555 56 - 3,79 106 REGR. 2730282 0,085 -23,94 0,583
DANONE (BN) R A 56,04 56,04 - 1,16 - 24,17 STMICROELETRONICS (STM) R A 24,37 24,29 - 1,86 + 1,34 0,23 FR0000035081 06/07/20 1,6 74.535.741 53,5
- 28,94 53,5
921555 56,46 - 7,77 75,16 1588763 24,49 - 9,3 29,44 106,89 FR0012938884 627.041.466 0,082 - 88,37 0,082
FR0000120644 14/07/20 2,1 686.629.600 55,64 - 29,9 50,26 3,75 NL0000226223 22/06/20 0,04 911.204.420 24,11 + 49,16 13,73 0,17 ID LOGISTIC (IDL) g A 191 192
+ 0,21 + 6,43 SOLUTIONS 30 (ALS30) A 13,71 13,86 + 1,02 + 39,16
DASSAULT SYSTEMES (DSY) R A 151,15 150,7 - 0,66 + 2,83 TELEPERFORMANCE (RCF) R A 254 255,8 - 0,08 + 17,66 278 192 + 5,15 196,6 135158 13,99 + 4,45 15,16
173401 151,75 - 6,19 164,15 97415 256,5 + 6,41 266,6 FR0010929125 5.649.427 190,8
+ 12,81 115
FR0013379484 107.127.984 13,64 + 66,09 5,3
FR0000130650 28/05/20 0,7 264.749.037 149,4 + 17,05 105 0,46 FR0000051807 02/07/20 2,4 58.730.600 253,4 + 33,51 150,3 0,94 IMERYS (NK) G A 33,52 33,14
- 1,95 - 12,05
77372 33,62
+ 4,94 43,54 SOMFY (SO) A 107,4 107,4 + 0,56 + 22,74
ENGIE (ENGI) R A 11,345 11,235 - 1,88 - 21,98 1,21 THALES (HO) R A 67,24 68 - 0,06 - 26,5 1214 107,4 +21,22 107,8
4444114 11,39 - 1,45 16,795 9,32 295512 68,44 - 3,55 99,96 FR0000120859 15/05/20 1,72 85.015.055 32,8
- 7,69 20,68 5,19
FR0010208488 21/05/19 0,8 2.435.285.011 11,155 - 16,72 8,626 FR0000121329 03/12/19 0,6 213.340.377 67 - 34,11 52,5 INGENICO GROUP (ING) LR A 135 136,45
- 0,47 + 40,96 FR0013199916 30/06/20 1,25 37.000.000 106 + 40,76 63,6 1,16
ESSILORLUXOTTICA (EI) R A 110,5 109,05 - 2,11 - 19,7 TOTAL (FP) R A 32,58 32,52 - 1,69 - 33,9 100570 136,95
- 2,36 147,9 SOPRA STERIA GP (SOP) G A 135 133,4 - 1,55 - 7,04
385848 110,65 - 6,99 145 5016519 32,9 - 2,06 50,93 FR0000125346 17/06/19 1,1 63.713.047 133,95
+ 55,27 64,46 19284 135 +12,48 162
FR0000121667 21/05/19 2,04 437.564.431 109,05 - 15,5 86,76 FR0000120271 29/06/20 0,68 2.653.124.025 32,32 - 25,52 21,12 2,09 INNATE PHARMA (IPH) g B 5,45 5,335
- 1,3 - 10,49 FR0000050809 02/07/19 1,85 20.547.701 132,7 + 14,6 78,15
HERMES INTL (RMS) R A 690 690,2 - 0,49 + 3,6 UNIBAIL-R/WFD (URW) R A 37,3 39,59 + 2,86 - 71,85 80306 5,455
- 5,91 7,48 SMCP (SMCP) g B 3,83 3,906 - 0,05 - 58,67
47176 696 - 9,09 788,2 1678163 39,62 -22,28 142,05 FR0010331421 78.898.264 5,32
- 7,14 2,9
FR0000052292 28/04/20 3,05 105.569.412 687,4 + 13,04 516 0,44 FR0013326246 24/03/20 5,4 138.472.385 36,82 - 67,44 35,92 45001 3,932 + 6,08 10,08
INTERPARFUMS (ITP) g A 40,7 41,35
+ 0,49 + 11,76 FR0013214145 74.117.760 3,82 - 69,91 2,945
KERING (KER) R A 494,25 494,15 - 1,13 - 15,56 VEOLIA ENV. (VIE) R A 19,1 18,63 - 3,22 - 21,43 5842 41,35
+ 4,42 42,85
119144 498,8 - 4,2 614,9 2690719 19,205 - 4,22 29,09 FR0004024222 02/05/19 0,71 47.262.190 40,45
+ 4,55 26,05 SPIE (SPIE) G A 13,4 13,43 - 1,03 - 26,05
FR0000121485 23/06/20 4,5 126.279.322 491,4 + 13,65 348,55 0,91 FR0000124141 12/05/20 0,5 567.266.539 18,63 - 14,11 16,015 2,68 184878 13,56 + 0,37 19,58
IPSEN (IPN) G A 87 86,7- 1,08 + 9,75
L.V.M.H. (MC) R A 381,35 383,35 - 0,99 - 7,45 VINCI (DG) R A 79,1 80,38 - 0,94 - 18,81 54465 88,3
+ 9,61 89,5 FR0012757854 24/09/19 0,17 157.698.124 13,3 - 15,96 7,805
377296 384,1 - 7,13 439,05 866207 80,8 - 2,24 107,35 FR0010259150 03/06/20 1 83.814.526 86,4
- 6,67 34,2 1,15 SQLI (SQI) g C 22,9 23 - 0,43 - 6,12
FR0000121014 07/07/20 2,6 504.757.339 379,35 + 7,77 278,7 0,68 FR0000125486 23/06/20 1,25 612.405.455 79,1 - 17,32 54,76 1,56
IPSOS (IPS) G A 21,7 21,65
- 0,23 - 25,22 3846 23 +16,75 24,5
LEGRAND (LR) R A 69,4 69,44 - 1 - 4,41 VIVENDI (VIV) R A 23,88 23,86 - 1 - 7,59 17370 21,7
- 8,65 32,1 FR0011289040 21/07/17 0,88 4.613.975 22,5 + 15,35 13,42
321464 69,94 - 1,73 77,94 1846095 23,96 - 0,33 26,42 FR0000073298 01/07/20 0,45 44.436.235 21,45
- 9,6 15,82 2,08
FR0010307819 01/06/20 1,34 267.447.746 69,2 + 12,18 45,91 1,93 FR0000127771 21/04/20 0,6 1.185.525.292 23,6 - 6,5 16,6 2,52 STEF (STF) g B 66,5 66,3 - 0,3 - 17,54
L'ORÉAL (OR) R A 280,9 279 - 1,41 + 5,68 WORLDLINE (WLN) G A 72,2 72,86 - 0,14 + 15,38 JACQUET METAL SERVICE (JCQ) g B 10,48 10,38
- 1,14 - 32,68 602 66,5 - 2,64 85,1
432282 282 - 3,79 297,2 524537 73,18 - 3,55 80,48 217 10,48
- 5,98 15,86 FR0000064271 03/05/19 2,5 13.000.000 66,2 - 17,13 57,2
FR0000120321 03/07/20 3,85 559.298.180 277,8 + 18,02 196 1,38 FR0011981968 183.390.254 71,28 + 16,02 36,36 FR0000033904 01/07/20 0,2 23.461.313 10,38
- 36,16 7,6 1,93
JCDECAUX (DEC) G A 15,62 15,58
- 1,89 - 43,3 SUEZ (SEV) LR A 11,4 11,345 - 1,13 - 15,87
139701 15,7
+ 3,87 27,74 1939427 11,55 + 8,1 16,035
FR0000077919 21/05/19 0,58 212.902.810 15,52
- 38,37 13,58 FR0010613471 18/05/20 0,45 628.362.580 11,32 - 15,96 8,046 3,97
KAUFMAN & BROAD (KOF) g B 34,5 34,65
- 0,14 - 6,35 SWORD GROUP (SWP) g B 34,15 34,05 - 0,44 - 0,15
20972 34,85
+ 1,46 41,86 3464 34,45 +18,23 37,15
SRD VALEURS FRANÇAISES FR0004007813
KLEPIERRE (LI) LR
08/06/20 1,75 22.088.023
A 13,39
34,25
- 0,66 19,4
13,77
+ 2,46 - 59,32
5,05 FR0004180578
SYNERGIE (SDG) g
07/05/19 1,02 9.544.965
B 20,8
34
20,8
+ 10,02 20,45
- 28,77
3,52

1783818 13,885
-16,19 34,66 429 20,85 - 1,19 31,4
FR0000121964 07/07/20 1,1 299.939.198 13,16
- 49,08 12,625 FR0000032658 19/06/19 0,8 24.362.000 20,8 - 29,85 13
VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA VALEURS MNÉMO / INFO / OUV CLOT % VEIL % AN BPA KORIAN (KORI) G A 32,5 32,22
- 1,11 - 23,14
OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER OST VOL. + HAUT % MOIS + HAUT AN PER 50898 32,58
- 0,56 45,66 TARKETT (TKTT) G B 10,82 10,89 - 0,55 - 24,38
ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT ISIN / DATE DÉTACH. COUPON / DIV NB TITRES + BAS % 52 S. + BAS AN RDT 19945 10,91 + 7,61 16,56
FR0010386334 11/06/19 0,6 82.920.740 32,22
- 10,85 25,16
A.S.T. GROUPE (ASP) g C 2,84 2,87 + 1,06 - 20,06 CATANA GROUP (CATG) g C 2,2 2,24 + 1,59 - 48,27 LAGARDÈRE (MMB) G A 15,2 14,93
- 2,67 - 23,16 FR0004188670 12/06/19 0,6 65.550.281 10,68 - 17,75 7,53
9474 2,88 + 9,54 4,05 109927 2,24 + 1,82 4,49 269298 15,2
+ 6,26 19,76 TELEPERFORMANCE (RCF) R A 254 255,8 - 0,08 + 17,66
FR0000076887 19/06/19 0,25 12.903.011 2,82 - 24,37 1,82 FR0010193052 30.514.178 2,14 - 12,16 1,7 FR0000130213 14/05/19 1,3 131.133.286 14,85
- 23 8,14 97415 256,5 + 6,41 266,6
AB SCIENCE (AB) g B 8,91 9,1 + 0,89 + 69,14 CGG (CGG) G A 0,77 0,781 - 0,31 - 73,02 LDC (LOUP) A 102 102 - 2,39 FR0000051807 02/07/20 2,4 58.730.600 253,4 + 33,51 150,3 0,94
73717 9,25 + 2,02 11 8446755 0,79 -15,71 3,121 163 102,5
+ 0,99 110,5
FR0010557264 41.597.243 8,91 +121,95 4,81 FR0013181864 711.323.839 0,76 - 54,82 0,704 TF1 (TFI) G A 5,32 5,21 - 3,34 - 29,59
FR0013204336 27/08/19 1,6 17.134.471 102 - 7,27 74,2 1,57 217011 5,325 + 8,54 7,805
ABC ARBITRAGE (ABCA) g B 6,98 6,96 - 0,14 + 3,88 CHARGEURS (CRI) g C 14,2 14,36 - 0,28 - 16,9 LE BÉLIER (BELI) g C 37,8 37,8
- 0,26 + 3,85
8811 6,99 - 2,25 7,27 44911 14,46 - 1,37 24,1 FR0000054900 29/04/19 0,4 210.397.574 5,21 - 40,59 4,062 7,68
2399 37,9
+ 1,89 38
FR0004040608 07/07/20 0,03 58.512.053 6,95 + 9,95 5,05 0,43 FR0000130692 04/05/20 0,2 24.003.377 14,2 - 10,36 7,9 1,39 FR0000072399 21/05/19 1,18 6.582.120 37,8
+ 49,7 26,15 TFF GROUP (TFF) B 29,3 28,9 - 1,37 - 21,25
ABIVAX (ABVX) g B 19,58 19,28 - 1,43 - 14,5 CHRISTIAN DIOR (CDI) A 351 346,6 - 1,48 - 24,12 1871 29,3 - 3,02 38,2
LNA SANTÉ (LNA) g B 49,55 48,1
- 2,53 - 2,93
6870 19,58 -16,54 25 EX D OP 08/06/17 7636 351 -11,4 479,8 3467 49,55
- 2,34 53 FR0013295789 06/11/19 0,35 21.680.000 28,9 - 20,82 22 1,21
FR0012333284 12.228.269 19,06 +125,76 10,4 FR0000130403 07/07/20 2,6 180.507.516 345 - 21,65 252,4 0,75 FR0004170017 08/07/20 0,45 9.705.937 48,1
- 0,62 31,75 0,94 THERMADOR GROUPE (THEP) B 56,6 54,8 - 2,49 + 3,4
ACTIA GROUP (ATI) g C 2,31 2,3 - 0,43 - 46,64 CNP ASSURANCES (CNP) G A 11,21 11,27 - 0,97 - 36,44 LECTRA (LSS) g B 19,32 19 - 1,76 - 14,99 5111 56,6 - 3,18 58,8
1788 2,31 + 5,26 4,625 386697 11,33 + 2,64 18,17 8985 19,32
+11,11 24,85 FR0013333432 09/04/20 1,8 9.200.849 53,4 - 5,19 35,7 3,29
FR0000076655 12/06/19 0,1 20.099.941 2,255 - 44,84 1,8 4,35 FR0000120222 26/04/19 0,89 686.618.477 11,1 - 32,39 5,3 FR0000065484 06/05/20 0,4 32.251.200 18,64
+ 5,44 12,2 2,11 TIKEHAU CAPITAL (TKO) g A 23 22,8 - 0,87 + 3,64
ADOCIA (ADOC) g B 8,43 8,36 - 1,07 - 15,56 COFACE (COFA) G A 6,59 6,62 - 0,6 - 39,65 LINEDATA SVICES (LIN) g B 24,6 24,4
- 0,81 - 8,61 EX D S 03/07/17 2915 23,1 + 1,33 26,4
5560 8,49 + 3,08 16,18 172662 6,67 + 1,85 12,51 2722 24,6
+ 2,09 30,9
FR0011184241 6.976.454 8,2 - 58,82 5,6 FR0010667147 22/05/19 0,79 152.031.949 6,53 - 37,19 4,448 FR0013230612 22/05/20 0,5 136.802.970 22,8 + 28,81 15,45 2,19
FR0004156297 06/07/20 0,95 6.625.726 24,3
- 16,15 18 3,89
AÉROPORTS DE PARIS (ADP) G A 84,6 85,05 - 0,93 - 51,7 COLAS (RE) A 115,5 117,5 + 2,17 - 16,55 TRANSGÈNE (TNG) g B 1,45 1,448 - 0,14 - 6,58
LISI (FII) g A 19,1 19,3
+ 0,52 - 35,77
38999 85,45 - 6,64 179,2 266 118 + 3,52 143 7495 19,3
+11,56 32,7 18241 1,458 + 0,84 2,08
FR0010340141 06/12/19 0,7 98.960.602 83,9 - 44,41 70,7 FR0000121634 29/04/19 5,55 32.654.499 115,5 - 15,95 90 FR0000050353 30/04/19 0,44 54.114.317 18,9
- 24,17 12,5 FR0005175080 83.841.334 1,432 - 14,82 0,81
AIR FRANCE-KLM (AF) LR A 3,7 3,66 - 2,45 - 63,12 COVIVIO (COV) G A 61,45 63,85 + 3,23 - 36,91 LUMIBIRD (LBIRD) g C 11,98 11,82
- 1,34 - 21,73 TRIGANO (TRI) G A 105,4 105,5 - 0,75 + 12,11
2231753 3,722 -11,44 10,27 164031 64,1 - 0,23 112,2 3141 11,98
- 1,83 15,499 18099 106,2 +12,06 108,8
FR0000031122 14/07/08 0,58 428.634.035 3,609 - 64,79 3,26 FR0000064578 27/04/20 4,8 94.488.052 60,95 - 32 38,84 FR0000038242 22.466.882 11,74
- 26,1 5,365 FR0005691656 14/01/20 2 19.336.269 103,8 + 23,61 41,76 1,9
AKKA TECHNOLOGIES (AKA) Gg B 16,3 15,8 - 3,07 - 73,47 COVIVIO HOTELS (COVH) A 14,65 14,55 - 0,68 - 48,95 M6-MÉTROPOLE TV (MMT) G A 10,68 10,7
- 0,56 - 36,23 UBISOFT ENTERTAINMENT (UBI) LRA 69,24 68,9 - 1,23 + 11,89
87601 16,3 -35,51 62,273 1223 14,7 -13,39 30 57515 10,8
+ 7,75 17,07
FR0004180537 28/06/19 0,49 20.291.990 15,74 - 70,84 15,74 4,43 FR0000060303 13/05/20 1,55 132.547.616 14,55 - 44,04 14,5 223135 69,46 - 0,95 80,8
FR0000053225 15/05/19 1 126.414.248 10,62
- 33,46 8,55 FR0000054470 122.239.704 68,46 - 4,12 51,16
AKWEL (AKW) g B 14,02 13,88 - 2,25 - 31,29 DASSAULT AV. (AM) G A 768,5 758,5 - 1,62 - 35,17 MAISONS DU MONDE (MDM) G B 14,2 14 - 2,1 + 7,94
1112 14,02 + 2,06 20,8 4422 768,5 - 7,331192 78914 14,2
+21,85 14,3 VALEO (FR) LR A 24,95 24,86 - 2,28 - 20,85
FR0000053027 08/06/20 0,2 26.741.040 13,7 - 16,18 8,8 1,41 FR0000121725 22/05/19 21,2 8.348.703 756,5 - 37 624 FR0013153541 02/07/19 0,47 45.241.894 13,81
- 14,63 5,35 741899 25,21 + 3,28 33
ALBIOMA (ABIO) Gg B 40,4 40,3 - 0,49 + 55 DBV TECHNOLOGIES (DBV) G B 3,95 3,85 - 3,99 - 80,39 FR0013176526 29/06/20 0,2 241.036.743 24,55 + 3,58 10,51 0,81
MANITOU (MTU) g B 16,16 15,64
- 3,34 - 27,09
31606 40,7 + 2,68 41,35 359939 4,046 -51,54 25,44 5870 16,16
- 4,63 22,3 VALLOUREC REG (VK) G A 27,78 28,025 - 1,25 - 75,08
FR0000060402 11/06/20 0,35 31.601.983 39,7 + 67,22 22,85 0,87 FR0010417345 54.927.187 3,83 - 77,77 3,5 FR0000038606 17/06/19 0,78 39.668.399 15,54
- 11,84 11,36 50119 28,03 -12,78 114,68
ALD (ALD) G A 8,8 8,71 - 2,25 - 37,07 DERICHEBOURG (DBG) g B 2,46 2,386 - 2,21 - 34,63 MARIE BRIZARD W & S (MBWS) g C 1,19 1,182
- 2,15 - 26,22 FR0013506730 11.449.694 27,52 - 70,87 25,35
50563 8,86 + 0,23 14,2 217347 2,46 - 3,24 3,784 2202 1,19
- 5,89 1,7 VALNEVA (VLA) g B 5,81 5,64 - 3,59 +119,46
FR0013258662 29/05/20 0,63 404.103.640 8,61 - 33,41 6,29 7,23 FR0000053381 07/02/20 0,11 159.397.489 2,366 - 25,3 2,07 4,61 FR0000060873 27/09/07 0,5 44.698.754 1,182
- 41,77 0,651 255305 5,82 + 4,64 5,99
ALPES (CIE DES ) (CDA) g B 15,2 15,14 + 0,13 - 49,28 DEVOTEAM (DVT) g C 97,2 97,2 - 0,1 + 2,86 MAUNA KEA (MKEA) g C 1,244 1,21
- 2,73 - 11,42 FR0004056851 90.951.812 5,56 + 84,01 1,784
6387 15,36 - 8,13 30,95 3839 97,5 - 0,31 99,1 41432 1,244
- 7,21 2
FR0000053324 10/03/20 0,7 24.510.101 15,02 - 37,18 13,2 4,62 FR0000073793 03/07/19 1 8.332.407 97,2 - 3,76 47,25 FR0010609263 30.558.480 1,2
- 20,29 0,566 VERALLIA (VRLA) g A 26,4 26,3 - 0,38 - 13,09
ALSTOM (ALO) LR A 48 47,51 - 1,66 + 12,5 EDENRED (EDEN) LR A 42,1 41,67 - 1,65 - 9,61 26947 26,55 36,01
MEDIAWAN (MDW) g B 11,94 11,96
+ 0,17 + 14,56
412508 48,01 - 4,08 50,64 476853 42,17 - 4,54 51,56 49534 11,96 12 FR0013447729 15/06/20 0,85 123.272.819 26,3 - 2,59 19,26 3,23
FR0010220475 15/07/19 5,5 226.867.161 47,25 + 23,18 29,73 FR0010908533 13/05/20 0,7 246.583.351 41,5 - 5,53 29,74 1,68 FR0013247137 32.147.961 11,94
+ 17,25 5,02 VERIMATRIX (VMX) g B 2,635 2,6 - 1,14 + 31,31
ALTAREA (ALTA) A 124,8 124,6 - 0,32 - 38,47 EDF (EDF) LR A 8,7 8,572 - 1,88 - 13,66 MERCIALYS (MERY) G A 5,555 5,63
+ 0,9 - 54,34 59671 2,635 +11,35 2,7
4285 126,4 + 4,01 210 EX-DS 7/03/17 1548251 8,738 -12,15 13,61 578807 5,63
-19,05 12,64 FR0010291245 84.927.567 2,56 + 39,78 1,138
FR0000033219 06/07/20 4,5 17.275.839 123 - 32,5 103,2 FR0010242511 26/11/19 0,15 3.103.621.086 8,53 - 18,05 5,978 FR0010241638 27/04/20 0,48 92.049.169 5,3
- 45,66 5,3 VICAT (VCT) g A 30,4 30,05 - 1,15 - 25,53
ALTEN (ATE) G A 68,45 67,65 - 2,38 - 39,87 EIFFAGE (FGR) LR A 78,22 77,6 - 1,62 - 23,92 MERSEN (MRN) g B 23,4 23,05
- 2,95 - 32,5 20417 30,4 + 8,29 41,65
40226 68,75 + 0,3 119 238872 78,52 - 3,53 111,75 15220 23,65
+ 5,01 35,3 FR0000031775 20/04/20 1,5 44.900.000 29,9 - 23,92 22,5 4,99
FR0000071946 20/06/19 1 34.196.917 67,65 - 36,83 54,5 FR0000130452 21/05/19 2,4 99.601.884 77,24 - 15,06 44,65 FR0000039620 03/07/19 0,95 20.856.460 22,9
- 21,47 12,38
AMUNDI (AMUN) G A 64,4 63,95 - 1,46 - 8,51 EKINOPS (EKI) g C 5,72 5,66 - 1,05 - 14,37 VILMORIN & CIE (RIN) g A 49,8 49,75 - 0,7 + 3,11
METABOLIC EXPLORER (METEX) g C 1,84 1,795
- 1,37 + 16,56 4053 49,8 +10,56 52,4
EX-DS 15/03/17 83550 64,65 -11,67 78,55 30295 5,72 - 3,08 6,8 22824 1,84
+ 3,16 2,04
FR0004125920 24/05/19 2,9 202.163.305 63,75 + 15,23 43,82 FR0011466069 24.628.580 5,65 + 80,83 3,67 FR0004177046 27.813.800 1,795
+ 27,3 0,921 FR0000052516 11/12/19 1,35 22.917.292 49 + 1,22 34,25 2,71
ARCHOS (JXR) g C 0,042 0,041 - 1,91 - 61,68 ELIOR (ELIOR) G A 4,838 4,906 + 0,33 - 62,55 NANOBIOTIX (NANO) g B 7,16 6,93
- 3,21 - 16,3 VIRBAC (VIRP) G A 192,6 192,6 - 0,21 - 18,56
820118 0,042 + 3,8 0,115 290495 4,962 - 2,66 13,83 43643 7,18
- 5,71 9,56 1272 193,4 + 0,94 244,5
FR0000182479 145.183.473 0,041 - 73,2 0,031 FR0011950732 07/04/20 0,29 174.125.268 4,78 - 56,04 4,072 5,91 FR0011341205 13/05/19 26.031.122 6,88
- 18,09 3,54 FR0000031577 26/06/15 1,9 8.458.000 190,8 + 10,44 132,2
ARGAN (ARG) A 84,8 85,2 + 0,95 + 9,79 ELIS (ELIS) G A 10,52 10,54 - 2,05 - 43,03 NATIXIS (KN) G A 2,39 2,385
- 2,29 - 39,74 WAVESTONE (WAVE) g B 19,98 20 + 0,1 - 23,08
596 85,2 + 4,16 93 231368 10,68 + 1,25 19 5718960 2,403
+ 1,84 4,411 119 20,1 - 0,5 29
FR0010481960 26/03/20 1,9 22.309.227 84,4 + 34,81 54 FR0012435121 27/05/19 0,37 221.793.981 10,48 - 33,29 5,375 FR0000120685 31/05/19 0,78 3.155.951.502 2,356
- 31,95 1,471 FR0013357621 19/09/19 0,23 20.196.492 19,82 - 23,37 15,5
ARKEMA (AKE) LR A 92,16 92,1 - 1,16 - 2,75 EOS IMAGING (EOSI) g C 1,412 1,402 - 0,71 - 36,7 NEOEN (NEOEN) G A 42,55 42,85
+ 0,71 + 38,67
119074 92,66 + 1,9 95,66 59110 1,42 + 1,74 2,9 WENDEL (MF) G A 86,85 85,4 - 2,23 - 27,93
56844 42,95
+ 9,17 43,2
FR0010313833 25/05/20 2,2 76.736.476 91,74 + 20,77 42,5 2,39 FR0011191766 26.569.946 1,392 + 46,81 1,18 FR0011675362 85.242.638 41,7
+ 86,3 25,3 36615 86,85 + 2,46 127,5
ARTMARKET.COM (PRC) g C 7,52 7,8 + 1,04 - 17,98 ERAMET (ERA) G A 27,82 26,44 - 5,57 - 42,32 FR0000121204 07/07/20 2,8 44.682.308 85,1 - 30 54,8 3,28
NEXANS (NEX) G A 46,72 46,12
- 2,58 + 6,05
9245 7,8 - 3,47 10,1 54887 27,82 -11,9 47,18 44397 46,72
+ 1,72 50,8 WORLDLINE (WLN) G A 72,2 72,86 - 0,14 + 15,38
FR0000074783 6.651.515 7,46 - 23,23 5,01 FR0000131757 29/05/19 0,6 26.636.003 26,44 - 34,36 18,665 FR0000044448 17/05/19 0,3 43.606.320 45,84
+ 62,39 21,55 524537 73,18 - 3,55 80,48
ASSYSTEM (ASY) B 22,15 22,2 + 0,23 - 31,27 ERYTECH PHARMA (ERYP) g B 6,23 6,14 + 0,33 - 8,36 NEXITY (NXI) G A 28,28 28,46
+ 0,35 - 36,44 FR0011981968 183.390.254 71,28 + 16,02 36,36
OPA 24/11/17 2992 22,2 - 0,22 34,65 28473 6,34 -13,76 11,46 82934 28,48
+ 2,82 46,2 XPO LOGISTICS (XPO) A 240 234 - 10
FR0000074148 08/07/20 1 15.668.216 21,85 - 42,78 16,58 4,51 FR0011471135 18.081.843 6,14 + 18,76 2,8 FR0010112524 25/05/20 2 56.129.724 27,9
- 32,78 23,3 7,03 45 240 280
ATARI (ATA) g C 0,291 0,316 + 7,31 - 4,27 ESI GROUP (ESI) g C 37,2 38 + 1,33 + 16,92 NICOX (COX) g B 4,03 4- 0,5 - 8,15 FR0000052870 20/06/19 0,6 9.836.241 234 - 20,95 214
2746599 0,317 +18,61 0,36 1584 38 41 30921 4,04
- 0,5 5,23
FR0010478248 267.782.050 0,287 - 9,96 0,17 FR0004110310 6.023.892 37,1 + 27,52 24,6 FR0013018124 33.491.370 3,98
- 8,88 2,53
AUBAY (AUB) g C 33,4
4026
32,5
33,4
- 2,7 - 2,84
+10,92 34,75
EURAZEO (RF) G A 43,5
78851
43,26
43,54
- 1,41 - 29,08
- 7,41 67,05
NRJ GROUP (NRG) B 5,94
2001
6
+ 0,67 - 10,45
6
+ 2,74 6,88
AUTRES VALEURS DE LA ZONE EURO
FR0000063737 15/05/20 0,27 13.208.296 32,4 - 0,31 15,32 0,83 FR0000121121 08/05/19 1,25 78.645.486 43 - 26,68 35,6 FR0000121691 03/06/19 0,17 78.107.621 5,94
- 9,64 4,5 EURONEXT (ENX) G A 102 100,5 - 1,76 + 38,33
AVENIR TELECOM (AVT) g C 0,013 0,012 - 2,38 + 0,82 EUROFINS SCIENTIFIC (ERF) LR A 692,2 695,4 + 0,17 + 40,71 ONXEO (ONXEO) g B 0,674 0,676
- 0,88 + 21,8 102862 102 + 6,91 102,3
7214342 0,013 + 2,5 0,029 26560 702 +22,69 702 30775 0,684
- 3,57 0,979
FR0000066052 21/10/11 0,05 848.797.338 0,012 - 55,11 0,005 FR0000038259 03/07/19 2,45 18.941.892 688,2 + 83,39 393 0,41 NL0006294274 20/05/20 1,35 70.000.000 99,9 + 43,16 52,9 1,58
FR0010095596 78.317.810 0,672
- 2,17 0,3
AXWAY SOFTWARE (AXW) g B 19,9 19,85 - 0,25 + 60,08 EUROPCAR GROUPE (EUCAR) g B 1,365 1,32 - 3,58 - 69,54 ORPÉA (ORP) LR A 106,2 104,6- 1,69 - 8,49 NOKIA (NOKIA) R A 4,21 4,224 - 0,4 + 27,73 0,3
93 19,9 + 1,79 21,2 1207425 1,365 -34,85 4,688 99496 106,3
+ 2,25 129 270915 4,251 + 8,71 4,352 14,27
FR0011040500 02/07/19 0,4 21.308.766 19,65 + 75,66 10,55 FR0012789949 21/05/19 0,26 163.884.278 1,32 - 76,13 1,22 FR0000184798 12/07/19 1,2 64.615.837 103,9
- 5,68 69,1 FI0009000681 29/07/19 0,02 5.653.886.159 4,198 - 8,43 2,083 1,18
BAINS MER MONACO (BAIN) B 57 56,6 - 0,35 - 1,39 EUTELSAT COM. (ETL) G A 8,78 8,562 - 2,64 - 40,91 PHARMAGEST INT. (PHA) g B 82,8 82,8
- 0,36 + 36,63 SES (SESG) LR 5,992 6,03 - 1,21 - 51,76
415 57 + 1,43 67,6 879108 8,78 + 2,07 14,825 1518 83,6
+ 0,24 85 766310 6,07 - 4,01 14,165
MC0000031187 26/09/14 0,01 24.516.661 56,4 - 0,7 44 FR0010221234 21/11/19 1,27 230.544.995 8,548 - 45,19 7,984 14,83 FR0012882389 01/07/20 0,9 15.174.125 82,4
+ 55,06 41,25 1,09 LU0088087324 21/04/20 0,34 370.693.490 5,936 - 57,28 4,87 6,63
BÉNÉTEAU (BEN) g B 6,675 6,55 - 1,21 - 39,52 EXEL INDUSTRIES (EXE) B 35,9 35,7 - 0,56 - 23,39 PIERRE & VACANCES (VAC) g B 14,15 13,8
- 2,47 - 31,68 X-FAB SILICON (XFAB) g A 3,27 3,2 - 2,14 - 23,26
35098 6,675 +18,12 10,9 50 35,9 - 6,79 47,8 6643 14,15
-12,93 33,9 139864 3,27 + 5,09 6,08
FR0000035164 12/02/20 0,23 82.789.840 6,5 - 23,97 4,9 3,51 FR0004527638 13/02/19 1,14 6.787.900 35,7 - 19,05 31 FR0000073041 19/03/12 0,7 9.891.447 13,7
- 14,81 9,9 BE0974310428 130.781.669 3,16 - 8,83 1,868
BIC (BB) G A 48,74 48,9 - 0,37 - 21,13 FAURECIA (EO) LR A 35,74 34,71 - 3,96 - 27,73 PLASTIC OMNIUM (POM) G A 18,6 18,2
- 3,4 - 26,91
42349 49 - 0,41 66,05 300601 35,84 - 2,28 49,49 80103 18,62
- 3,86 26,41
FR0000120966 01/06/20 2,45 45.532.240 48,34 - 14,96 41,86 5,01 FR0000121147 31/05/19 1,25 138.035.801 34,55 - 4,62 20,58
BIGBEN INT. (BIG) g C 13,48 13,3 - 2,92 - 17,08 FDJ (FDJ) G A 31,13 30,59 - 2,27 + 28,39
FR0000124570
PLASTIVALOIRE (PVL) g
29/04/20 0,49 148.566.107
B 3,865
18,16
- 9,9
3,84
12,01
- 0,65 - 44,51
2,69
VALEURS ZONE INTERNATIONALE
12547 13,56 + 9,74 17,1 124391 31,28 +13,42 32,18 DIV 8 02/05/17 4589 3,9
+ 3,5 7,48
FR0000074072 24/07/19 0,2 19.718.503 13,28 + 14,46 8,1 FR0013451333 26/06/20 0,45 191.000.000 30,59 + 56,87 18,3 1,47 FR0013252186 18/04/19 0,2 22.125.600 3,84
- 34,69 2,79 GENERAL ELECTRIC (GNE) 5,351 5,252 - 3,14 - 46,67 1,29
12453 5,4 -12,76 12,1
BIOMÉRIEUX (BIM) G A 139,7 139,1 - 1 + 75,3 FFP (FFP) g A 68,1 67,5 - 1,6 - 35,1 PROLOGUE (PROL) g C 0,239 0,237
- 0,42 - 30,7
61427 141,7 + 4,27 143,2 3309 68,1 + 1,2 105,6 US3696041033 USD 26/06/20 0,01 8.753.289.000 5,252 - 30,61 5,052
3815 0,239
- 0,42 0,387
FR0013280286 14/07/20 0,19 118.361.220 138,6 + 86,71 75 0,14 FR0000064784 22/05/20 2,15 24.922.589 66,8 - 20,31 42,15 3,19 FR0010380626 46.585.630 0,234
- 51,53 0,15 HSBC (HSB) 3,723 3,712 - 0,76 - 47,09 52,19
BOIRON (BOI) g A 34,2 33,4 - 2,34 - 8,24 FIGEAC AERO (FGA) g B 3,425 3,4 - 0,59 - 63,44 QUADIENT (QDT) g B 12,16 11,62
- 4,36 - 46,15 18602 3,723 -11,88 7,121
916 34,2 + 0,3 41,65 11768 3,45 - 9,09 9,69 37437 12,18
- 9,92 24,3 GB0005405286 USD 27/02/20 0,21 20.366.093.154 3,65 - 44,14 3,575
FR0000061129 02/06/20 1,05 17.545.408 33,4 - 12,11 26,75 3,14 FR0011665280 31.839.473 3,375 - 70,69 2,48 FR0000120560 02/08/19 0,53 34.562.912 11,62
- 35,37 10,67 4,56 LAFARGEHOLCIM LTD (LHN) A 40,15 40,15 - 0,32 - 17,98 4
BOLLORÉ (BOL) G A 3,13 3,104 - 1,59 - 20,21 FIN. ODET (ODET) A 690 690 + 1,47 - 11,76 RALLYE (RAL) A 5,94 5,82
- 2,19 - 42,49 10440 40,28 - 2,6 49,79
622890 3,138 + 5,15 3,996 297 690 + 2,99 810 22762 5,94
-12,48 10,3 CH0012214059 CHF 15/05/20 2 615.929.059 39,88 - 5,97 26,89
FR0000039299 04/06/20 0,04 2.946.208.874 3,102 - 18,49 2,01 1,29 FR0000062234 04/06/20 1 6.585.990 676 - 8,97 497 0,15 FR0000060618 20/05/19 1 52.373.235 5,82
+ 18,78 3,87
SCHLUMBERGER (SLB) A 16,4 16 - 4,48 - 55,43 3,45
BONDUELLE (BON) g B 19,96 19,88 - 0,6 - 14,68 FNAC DARTY (FNAC) G A 34,62 35,06 + 0,17 - 33,6 RAMSAY GDS (GDS) A + 1,15 + 4,76 31655 16,65 - 3,32 36,9
1821 19,98 - 2,55 23,9 33820 35,3 - 4,68 53,85 + 1,15 21,8
FR0000063935 06/01/20 0,5 32.538.340 19,76 - 14,68 16,58 2,52 FR0011476928 26.608.571 34,2 - 39,24 16,29 FR0000044471 02/12/14 1,4 110.389.690 - 5,88 15,2 AN8068571086 USD 02/06/20 0,13 1.385.122.304 16 - 48,05 11,05
BUREAU VERITAS (BVI) LR A 18,85 18,965 - 0,45 - 18,47 FONCIÈRE LYONNAISE (FLY) A 67,4 66,6 - 1,19 - 9,76 RECYLEX SA (RX) g C /130520 - 45,57
350082 18,995 - 8,2 26,01 135 67,6 - 1,19 83,4 3,66
FR0006174348 20/05/19 0,56 452.204.032 18,78 - 9,35 15,165 FR0000033409 21/04/20 2,65 46.528.974 66,4 - 0,3 58 FR0000120388 04/07/90 0,61 25.886.482 - 54,59 1,3
BURELLE SA (BUR) A 498 502 - 0,79 - 38,63 GECI INTERNATIONAL (GECP) g C 0,028 0,028 - 1,43 - 15,85 RÉMY COINTREAU (RCO) G A 137 137,5 - 0,58 + 25,57
18 502 - 5,28 842 176741 0,028 -16,36 0,07 42833 138,6 + 2,38 141,3
FR0000061137 03/06/20 15 1.757.623 498 - 37,25 407 2,99 FR0000079634 01/10/01 0,1 224.582.624 0,027 - 58,43 0,018 FR0000130395 28/07/20 1 50.149.787 136,6 + 5,77 79,2 0,73
CARMILA (CARM) g C 8,63 8,65 + 0,93 - 56,75 GECINA (GFC) LR A 109,7 113,1 + 2,17 - 29,14 REXEL (RXL) G A 11,1 11,17 + 0,05 - 5,7
79766 8,87 -16,83 20 88307 113,1 + 7,71 183,6 639214 11,27 + 1,09 13,415
FR0010828137 03/07/20 1 142.357.425 8,47 - 42,94 8,47 FR0010040865 01/07/20 2,5 76.411.605 109,7 - 19,33 88,5 FR0010451203 02/07/20 0,48 304.425.106 11,005 + 27,66 4,921
CASINO (CO) G A 23,55 23,25 - 2,23 - 44,24 GENFIT (GNFT) G B 4,486 4,4 - 0,81 - 75,07 ROBERTET (RBT) G B 891 896 + 0,56 - 2,93
335239 23,66 -17,52 42,85 153953 4,486 -10,93 20,96 272 898 - 2,93 1068
FR0000125585 09/05/19 1,56 108.426.230 23,07 - 40,55 21,58 6,71 FR0004163111 38.858.617 4,4 - 70,43 3,854 FR0000039091 02/07/20 5 2.172.551 891 + 33,73 662 0,56
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

Les Echos Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 FINANCE & MARCHES // 23

euronext//taux&changes
ACTIONS ACTIONS ACTIONS
EURONEXT HORS SRD FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES EURONEXT HORS SRD Suite FRANÇAISES CHANGES COURS AU COMPTANT
VAR. VAR.
20-08-2020 COURS VEILLE ANNÉE
ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL ISIN VALEUR OUV +HT +BS CLÔT ÉCART VOL 1 EURO EN DEVISE BCE EN % EN %
FR0013341781 2CRSI g C 3,405 3,495 3,3 3,32 - 3,21 35674 FR0010099515 ECA g B 22,2 22,3 22,1 22,2 365 FR0000077570 MICROPOLE g C 1,14 1,2 1,14 1,19 + 7,69 263361 DOLLAR US 1,186 0,13 5,69
FR0012616852 ABIONYX PHARMA g B 0,938 0,94 0,898 0,916 - 2,35 83629 FR0000072373 EGIDE g C 0,758 0,76 0,758 0,76 200 FR0013482791 NACON SAS B 6,19 6,19 6 6,04 - 0,98 12284 LIVRE STERLING 0,9002 -0,33 6,33
FR0000064602 ACANTHE DEV. C 0,423 0,423 0,422 0,422 - 3,87 2371 FR0012650166 ENGIE EPS g C 11,45 11,6 11 11,15 - 3,04 18448 FR0013018041 NAVYA g B 2,07 2,095 2,03 2,05 - 0,97 103775 FRANC SUISSE 1,0774 -0,54 -0,75
COURONNE DANOISE 7,4458 0,00 -0,37
FR0000076861 ACTEOS g C 1,845 1,89 1,765 1,77 - 4,07 11108 FR0000120669 ESSO g B 13,25 13,65 13,2 13,35 + 1,52 2693 FR0004154060 NETGEM g C 1,09 1,1 1,08 1,1 - 0,45 7394
COURONNE NORV. 10,6079 0,51 7,39
FR0000062978 ADL PARTNER g C 9,98 9,98 9,96 9,98 - 0,2 153 FR0000054678 EURO RESSOURCES C 3,6 3,6 3,48 3,5 - 2,78 13413 FR0004050250 NEURONES B 25 25,1 24,8 24,8 - 0,8 1435 KUNA CROATE 7,5315 0,01 1,16
FR0012821890 ADUX g C 1,46 1,46 1,46 1,46 201 FR0000075343 EUROMEDIS GROUPE C 9,9 10 8,95 9,45 - 4,55 10037 FR0000052680 OENEO g B 11,34 11,44 11,34 11,34 - 1,39 440 COURONNE SUEDOISE 10,3263 0,26 -1,62
FR0004152874 ADVENIS g C 1,04 1,04 1,02 1,04 + 1,96 193 FR0010490920 EUROPACORP g C 0,79 0,794 0,753 0,764 - 0,78 177056 FR0010428771 OL GROUPE g C 2,31 2,31 2,22 2,26 - 3 26995 DOLLAR CANADIEN 1,5627 -0,12 7,25
YEN JAPONAIS 125,53 -0,05 2,93
FR0013296746 ADVICENNE g C 7,3 7,38 7,28 7,38 + 1,1 785 FR0000038184 F.I.P.P. C 0,238 0,242 0,222 0,242 + 3,42 30980 FR0000075392 ORAPI g C 5,18 5,2 5,14 5,16 - 0,39 2440
DOLLAR AUSTRALIEN 1,6524 0,19 3,32
FR0000053043 ADVINI C 19 19,3 18,9 19,3 + 5,46 233 FR0011271600 FERMENTALG g C 1,676 1,7 1,65 1,656 - 1,43 28490 FR0010609206 OREGE C 1,04 1,04 1 1,02 - 0,97 21457 ROUBLE RUSSE 87,771 1,12 26,36
FR0000053837 ALTAMIR B 15,65 15,822 15,65 15,7 - 1,96 2223 FR0004076891 FLO (GROUPE) g B 0,152 0,152 0,15 0,15 - 0,33 20397 FR0012127173 OSE IMMUNO g C 7,66 7,8 7,1 7,14 - 3,51 192218 ROUPIE INDIENNE 88,9764 0,38 11,21
FR0011051598 AMOEBA g C 2,76 2,76 2,7 2,7 - 1,1 53442 FR0011277391 FONC. PARIS NORD g C 0,029 0,029 0,029 0,029 - 1,72 800 FR0004038263 PARROT B 3,6 3,61 3,37 3,52 - 1,68 40699 DOLLAR NEO-ZELANDAIS 1,8195 0,79 9,04
COURONNE TCHEQUE 26,0525 -0,16 2,53
FR0012789667 AMPLITUDE g C 2,12 2,13 2,12 2,13 + 0,47 11885 FR0010341032 FONCIERE INEA B 38,4 38,4 38 38 - 1,04 129 FR0000038465 PASSAT g C 4,78 4,84 4,7 4,84 + 1,26 5284
FORINT HONGROIS 349,1 0,06 5,43
FR0013258589 ANTALIS INTL g B 0,732 0,738 0,732 0,732 4678 FR0013030152 FRANCAISE ENERGIE g C 15,65 15,7 15,65 15,7 + 0,64 234 FR0000053514 PCAS B 10,9 10,9 10,2 10,3 + 1,98 961 ZLOTY POLONAIS 4,3833 -0,51 2,69
FR0011992700 ATEME g C 16 16,22 15,86 16,22 + 1,38 4285 FR0000053035 GEA g C 105 108 105 108 + 1,89 364 FR0012432516 POXEL g C 6,88 6,9 6,59 6,79 - 2,02 191553 LEV BULGARE 1,9614 0,36 0,26
FR0000039232 AUREA g C 4,59 4,69 4,56 4,67 + 1,74 1046 FR0010501692 GENERIX g C 7,12 7,18 7,1 7,1 1170 FR0012613610 PRODWAYS GROUP g C 1,7 1,725 1,7 1,7 10625 DOLLAR HONG-KONG 9,1915 0,14 5,21
FR0013183589 AURES TECHNO g C 13,8 13,8 13,8 13,8 180 FR0013399474 GENKYOTEX g C 2,93 2,95 2,9 2,9 13653 FR0000060329 PSB INDUSTRIES g B 18,3 18,5 18,05 18,1 - 1,09 674 WON SUD COREEN 1408,7248 0,62 8,72
PESO MEXICAIN 26,2671 0,16 23,65
FR0011800218 AWOX g C 0,89 0,898 0,88 0,886 - 0,45 18585 FR0011799907 GENOMIC VISION g C 0,401 0,41 0,401 0,408+ 0,87 216129 FR0000075954 RIBER g C 1,635 1,635 1,595 1,595 - 2,45 6501
REAL 6,6709 1,36 48,00
FR0013258399 BALYO g C 1,258 1,258 1,216 1,23 + 0,33 25731 FR0000065971 GRAINES VOLTZ C 65 65,5 65 65,5 + 2,34 1202 FR0013344173 ROCHE BOBOIS SA B 15,85 15,85 15,45 15,5 - 2,21 396 DOLLAR SINGAPOUR 1,6221 0,00 7,46
FR0004023208 BASSAC B 48,6 48,6 47,4 47,4 - 2,47 820 FR0004050300 GROUPE OPEN g C 14,7 14,8 14,7 14,8 + 0,14 1548 FR0006239109 SCBSM g C 6,75 6,8 6,75 6,8 + 0,74 251 RAND SUD-AFRICAIN 20,4946 0,31 30,45
FR0000035370 BASTIDE CONF.MED. g C 40,5 40,7 40,5 40,7 - 0,12 2309 FR0012612646 GROUPE PARTOUCHE B 19,95 20,1 19,4 20,1 + 3,08 1219 FR0000039109 SECHE ENVIRONNEM. g B 32,5 33 32,35 32,45 - 2,11 2520 LIVRE TURQUE 8,7096 0,91 30,48
RENMIBI YUAN 8,2029 0,08 5,05
FR0011814938 BOOSTHEAT C 4,67 4,72 4,6 4,6 - 1,5 998 FR0004155000 GROUPE SFPI g C 1,31 1,31 1,21 1,27 - 3,79 223193 FR0011950682 SERGEFERRARI GP g C 5,46 5,48 5,34 5,42 - 0,73 5660
RUPIAH 17520,6227 0,16 12,47
FR0000074254 BOURSE DIRECT C 1,66 1,7 1,66 1,69 + 1,81 2341 FR0000066722 GUILLEMOT g C 5,72 5,94 5,54 5,94 + 4,58 68809 FR0000074122 SII g C 20,4 20,5 20,2 20,3 - 0,98 1027 PESO PHILIPPIN 57,8162 0,36 1,77
FR0012969095 CAPELLI g C 25,5 25,5 25 25,4 - 0,39 321 FR0000038531 HF COMPANY C 3,79 3,79 3,77 3,77 - 0,79 169 FR0004016699 SMTPC g B 17,7 17,7 17,5 17,55 - 0,28 876 RINGGIT MALAIS 4,9491 0,16 7,76
FR0000072894 CAST g C 2,86 2,86 2,72 2,82 - 1,4 3797 FR0012821916 HIPAY GROUP g C 3,36 3,54 3,3 3,34 - 5,65 3789 FR0000072563 SODIFRANCE C 17,8 17,8 17,8 17,8 300 BATH THALANDAIS 37,2548 0,56 11,77
FR0000064446 CATERING INTL SCESg B 10,7 10,7 10,45 10,45 - 2,34 3293 FR0000051393 IDI B 40,7 41,5 40 41,5 + 2,22 304 FR0000078321 SODITECH C 0,56 0,56 0,56 0,56 7848
FR0010193979 CBO TERRITORIA C 3,25 3,27 3,22 3,24 - 1,52 23587 FR0000071797 INFOTEL g C 36,9 37 35 35,9 - 2,71 2476 FR0000065864 SOGECLAIR g C 13,6 14,35 13 13,45 - 1,83 2905 TAUX MARCHÉS MONÉTAIRES ET EURODEVISES
FR0000053506 CEGEDIM B 27,5 27,6 27,1 27,3 - 0,73 3649 FR0000064297 INNELEC MULTIMEDIAg C 5,3 5,32 5,24 5,28 - 0,38 453 FR0000131732 SPIR COMMUNIC. g C 4,9 5 4,84 5 948 MARCHÉS MONÉTAIRES
20-08-2020 JOUR 1 MOIS 3 MOIS 6 MOIS 1 AN
FR0000054322 CIBOX INTERACTIVE g C 0,172 0,174 0,172 0,173 - 2,26 12940 FR0013233012 INVENTIVA g B 10,1 10,1 9,9 9,9 - 2,37 43525 FR0010526814 SUPERSONICS g C 1,35 1,39 1,32 1,33 - 2,21 4865 ZONE EURO -0,43/-0,73 -0,37/-0,67 -0,32/-0,62 -0,33/-0,63 -0,29/-0,59
FR0013426004 CLARANOVA g B 6,345 6,45 6,28 6,42 + 0,23 128595 FR0000072597 IT LINK g C 12,45 12,75 12,45 12,75 + 2,41 337 FR0010918292 TECHNICOLOR g B 2,55 2,624 2,55 2,592 - 1,69 55485
ECARTS DE TAUX AVEC L’ALLEMAGNE
FR0000053399 CNIM GROUP C 14,15 14,25 12,85 13,1 - 7,42 2150 FR0012872141 JACQUES BOGART g C 8,48 8,48 8,36 8,42 - 0,71 401 FR0000060949 TIVOLY C 14,9 15 14,8 14,8 166 20-08-2020 6 MOIS 2 ANS 5 ANS 7 ANS 10 ANS
FR0000044323 CRCAM ALPES PROV. C 96,51 97,99 95 95 - 1,04 161 FR0004029411 KEYRUS g C 2,25 2,29 2,19 2,19 - 3,95 6106 FR0000033003 TOUAX g C 6,4 6,78 6,4 6,78 + 5,94 15222 ALLEMAGNE 100,27 -0,65 -0,71 -0,63 -0,48
FR0000185506 CRCAM ATL. VENDEE C 112,02 112,1 112 112 482 FR0000032278 LATECOERE g C 1,818 1,82 1,81 1,816 5749 FR0000036816 TOUR EIFFEL g B 30 30 29 29 - 1,7 1106 PORTUGAL 0 5,52 0,39 0,46 0,62
FR0010483768 CRCAM BRIE PIC. CC B 21,125 21,345 21 21 - 0,59 1650 FR0013233475 LYSOGENE g C 2,48 2,54 2,46 2,48 36628 FR0000034548 UNION FIN.FRANCE g B 17,15 17,15 17,1 17,1 1457 FRANCE -0,03 0,04 0,16 0,13 0,25
ESPAGNE -0,04 0,20 0,39 0,50 0,66
FR0010461053 CRCAM LANGUED CCI B 61,02 61,02 58,5 58,5 - 4,11 657 FR0000060196 M.R.M. C 0,945 0,945 0,945 0,945 - 1,05 2501 FR0000074197 UNION TECH.INFOR. g C 0,53 0,585 0,52 0,585+ 10,38 69235
ITALIE -0,10 0,35 0,26 1,16 1,37
FR0000045239 CRCAM LOIRE HAUTE C 70,1 70,1 67 67 - 4,42 646 FR0000032302 MANUTAN INTER. B 54,8 54,8 54,4 54,4 - 0,73 202 FR0004186856 VETOQUINOL B 73 73,4 72,8 73,4 + 0,82 1424
FR0000185514 CRCAM NORD FR. B 19,342 19,342 19,07 19,07 - 1,4 985 FR0000051070 MAUREL ET PROM g B 1,724 1,74 1,702 1,734 - 0,12 67545 FR0000050049 VIEL ET CIE C 5,04 5,1 5,04 5,1 + 1,19 1407
FR0007317813 CS GROUP g C 3,58 3,58 3,53 3,54 - 1,12 392 FR0011742329 MCPHY ENERGY g C 21,7 21,95 20,7 21,05 - 5,18 116082 FR0004183960 VOLUNTIS g C 1,466 1,59 1,454 1,536 + 4,78 28179 CERTIFICAT/FONDS INVESTIR 10
FR0013283108 DELTA PLUS g B 51,4 52,2 51,2 51,4 823 FR0004065605 MEDINCELL C 7,36 7,6 7,36 7,46 - 0,53 17375 FR0000062796 VRANKEN - POMMERY B 13,1 13,45 13,1 13,15 - 0,38 2611 INVESTIR 10 GRANDES VALEURS I10GS - FR0011630474 116,12 -1,40
FR0012202497 DIAGNOSTIC MEDICALg C 1,57 1,57 1,56 1,57 13473 FR0010298620 MEMSCAP g C 0,92 0,92 0,898 0,906 - 1,52 37578 FR0004034072 XILAM ANIMATION g C 45,2 45,4 44,45 44,5 - 1,77 2955 INVESTIR PEA PALATINE FR0013284114 98,24 -0,44

SICAV/FCP
VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER
CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION
DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DÉSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET
CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS**
MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE

Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Mirabaud Asset Management Tél. 04 72 07 31 50
Tél. +41 058 200 60 01
www.mirabaud.com bcgef.fr/fonds
marketing@mirabaud-am.com
SYNCHRONY (LU)
A la recherche d’une LU2004923152 SWISS ALL CAPS (EUR) 114,86 19/08
LU0704154292 RAM (L) SF EM MKT EQ 188,1 19/08 LU0705071701 RAM (L) SF L/S EUROPEAN EQ 137,68 19/08
gestion active de conviction ? LU1626130063 SWISS SMALL & MID CAPS (CHF) 115,17 19/08
LU0375629556 RAM (L) SF EUROPEAN EQ 435,37 19/08 LU0375630729 RAM (L) SF NORTH AM EQ 329,03 19/08 LU1626130816 SILK ROAD ZONE STOCKS (USD) 95,26 19/08
LU0851564038 BALANCED (EUR) 125,21 19/08
Tous les details de nos LU1048876350 RAM (L) SF GB STB INCOME EQ 119,45 19/08 LU0419186167 RAM (L) TF GB BD TOT RET 154,77 19/08
LU0851564384 DYNAMIC (EUR) 143,87 19/08
solutions d’investissement LU0705072691 RAM (L) SF L/S EM MKT EQ 106,01 19/08 LU0935723782 RAM (L) TF II ASIA BD TOT RET 154,53 19/08 LU1626130220 HIGH DIV. EUROPE STOCKS (EUR) 87,97 19/08
à disposition ici : www.mirabaud-am.com LU0851564541 WORLD EQUITY (EUR) 164,32 19/08

Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembour-
geoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DÉSIGNATION DES VALEURS».

carnet
fr

ENTREPRISES au sein de cabinets de conseil


comme Deloitte et Ernst &
Comptables professionnels
agréés au Canada. Après une pre-
études d’ingénieur (HEI). Il a
démarré sa carrière au sein du
division sous-marins. Chargée du
développement à l’export des +
SPVIE ASSURANCES
Renaud Adde
Young ainsi qu’à des fonctions de
direction du pilotage de la per-
mière expérience en tant qu’ana-
lyste chez BNP Paribas Nantes
g r o u p e i n t e r n a t i o n a l B o u y-
gues Construction. Il a dirigé
projets de concessions d’énergie
chez Eiffage en 2015, elle est deve-
Ils sont nés
Adrien Laplane formance du groupe VYV. pendant ses études, il a intégré en le groupe Projex, qu’il intègre nue directrice des plates-formes un 21 août
Astrid Cambournac L’année dernière, il a rejoint 2007 les équipes d’audit de PWC, en 2003 et dont il devient Air France de la branche Seats
Au sein du comité exécutif, SPVIE Assurances. avant d’œuvrer en transactions directeur général. En 2017, il a pour Zodiac en 2016.
ils sont respectivement nommés
directeur général délégué Astrid Cambournac, 42 ans,
services dès 2010. Trois ans plus
tard, il a rejoint Deloitte au
fondé la société Nodi, entre-
prise de reconversion des DAIKIN
•cofondateur
Bernard Blazin,
des Editions
du groupe, directeur général est titulaire d’un DESS banque Canada en transactions support. territoires urbains en lieux de Cyril Boiron Saint-Simon, 75 ans.
adjoint en charge des finances, finance assurance. Elle a d’abord Il est finalement devenu direc- v i e m i x t e s d e l ’a s s o c i a t i o n est désormais responsable • Usain Bolt, athlète, 34 ans.
et directrice générale adjointe
en charge du marketing
travaillé durant plus de quinze
ans c hez Cipres A ssura nces
teur chez Deloitte Paris en 2018.
Dans le cadre de son arrivée chez
familiale Mulliez. de la division chauffage
de Daikin France.
•deSergey Brin, cofondateur
Google, 47 ans.
et de la communication groupe. (Entoria). En 2017, elle a rejoint
SPVIE Assurances où elle était
EY, à partir du bureau de Nantes,
il est en charge de développer
CS GROUP
Marie de Saint Salvy Cyril Boiron, 42 ans, est diplômé
•cofondateur
Steve Case,
d’AOL, 62 ans.
Renaud Adde, 53 ans, est titulaire jusqu’alors directrice marketing l’activité transactionnelle avec les a rejoint CS Group en qualité d’un double cursus en génie élec- • Patrick
Coco, dessinatrice, 38 ans.
d’une licence de sciences écono-
miques et d’un executive MBA de
et communication du groupe. clients du cabinet, de contribuer
au renforcement de l’activité avec
de directrice générale adjointe
chargée des opérations.
trotechnique et technico-com-
mercial. Durant son parcours, il a
•chanteur-compositeur,
Juvet,
70 ans.
l’Ecole des hautes études commer-
ciales (HEC). Pendant vingt ans, il
EY
Arnaud Guillou
les fonds d’investissement, ainsi
que d’accompagner les clients Marie de Saint Salvy, 40 ans,
œuvré dans le groupe Weishaupt
jusqu’à assurer la direction d’une
•ex-ministre
Frédéric Mitterrand,
de la Culture,
a travaillé dans des filiales bancai- est nommé directeur associé français dans leurs enjeux inter- ancienne élève de l’Ecole nor- agence commerciale. Entré chez 73 ans.
res de services aux entreprises. Il a
également œuvré comme agent
au sein de l’activité transactions. nationaux. male sup érieure (ENS) et de
l’Ecole nationale d’administra-
Daikin France en 2017, il a dirigé
l’agence commerciale Centre-
•actrice,
Laura Morante,
64 ans.
général et courtier. C’est en 2015
qu’il est entré au sein de SPVIE
Arnaud Guillou, 36 ans, est
diplômé de l’Ecole supérieure des
CEETRUS
Antoine Grolin
tion (ENA), dirigeait la division
support et services de Safran
No r m a n d i e av a n t d e s e vo i r
confier la responsabilité des ven-
•roiMohammed VI,
du Maroc, 57 ans.
Assurances. sciences commerciales d’Angers
(ESSCA). Il est également titulaire
préside désormais le conseil
d’administration de Ceetrus.
Seats depuis près de deux ans.
Au cours de sa carrière, elle a
tes de solutions chauffage au siège. •fondateur
François Pinault,
du groupe PPR
Ad r i e n L a p l a n e , 3 5 a n s , e s t d’une licence de comptabilité et officié chez Naval Group où elle devenu Kering, 84 ans.
diplômé de l’AgroParisTech. Au
cours de sa carrière, il a exercé
d’un titre de formateur sur les
fusions acquisitions pour les
Antoine Grolin, 44 ans, est
diplômé de l’Ecole des hautes
a notamment été directrice
des opérations et des achats de la , Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
•fondatrice
Dominique Senequier,
d’Ardian, 67 ans.

Les Echos est une publication du ÉDITRICE Marie Van de Voorde-Leclerq Elsa Conesa (Finance et Marchés) DIRECTRICE ARTISTIQUE LES ECHOS WEEK-END DIRECTEUR DE LA DIFFUSION ET DU MARKETING CLIENTS
PRINCIPAL ASSOCIÉ UFIPAR (LVMH) ÉDITRICE ADJOINTE Clémence Callies Daniel Fortin (Magazine, Opinions et Innovation) Marion Moulin DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Etienne Porteaux
PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Pierre Louette DIRECTEUR DES DÉVELOPPEMENTS Arnaud Le Gal (Les Echos Entrepreneurs EDITORIALISTES Henri Gibier DIRECTEUR STRATÉGIE ET COMMUNICATION Fabrice Février
DIRECTRICE GÉNÉRALE PÔLE LES ECHOS Bérénice Lajouanie ÉDITORIAUX DU PÔLE LES ECHOS Henri Gibier et opérations spéciales) Cécile Cornudet, Jacques Hubert-Rodier, RÉDACTEURS EN CHEF Laura Berny, Karl
DIRECTEUR DÉLÉGUÉ Bernard Villeneuve DIRECTEUR DES RÉDACTIONS Nicolas Barré Etienne Lefebvre (France et international) Eric Le Boucher, Jean-Francis Pécresse, De Meyer et Mariana Reali PUBLICITÉ Les Echos Le Parisien Médias
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION DIRECTEURS DÉLÉGUÉS DE LA RÉDACTION Clémence Lemaistre (Information digitale) Jean-Marc Vittori, Sabine Delanglade, DIRECTRICE ARTISTIQUE Cécile Texeraud Tél. : 01 87 39 78 00.
& PRÉSIDENT DE LA SAS LES ECHOS Pierre Louette Dominique Seux et François Vidal Lucie Robequain (France, International et Enquête) Laurent Flallo, Sylvie Ramadier SÉRIE LIMITÉE PRÉSIDENTE Corinne Mrejen
Edité par Les Echos, SAS au capital de 794.240 euros RCS 582 071 437 RÉDACTEURS EN CHEF Marie-Christine Sonkin (Patrimoine) (Le Crible) RÉDACTRICE EN CHEF Frédérique Dedet DIRECTEUR GÉNÉRAL Philippe Pignol
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 David Barroux (Entreprises) DIRECTEUR DE CRÉATION LES ECHOS EXECUTIVES DIRECTRICE ARTISTIQUE DIRECTRICE PUBLICITÉ FINANCIÈRE Céline Vandromme
Tél. : 01 87 39 70 00. www.lessechos.fr Julie Chauveau (Entreprises) Fabien Laborde RÉDACTRICE EN CHEF Muriel Jasor Clarice Fensterseifer DIRECTRICE PUBLICITÉ COMMERCIALE Emmanuelle Denis

SERVICE ABONNEMENTS LES ECHOS 4, rue de Mouchy 60438 Noailles Cedex. Tél. : 01 70 37 61 36 du lundi au vendredi de 9h à 18h. IMPRESSION L’Imprimerie (Tremblay-en-France), Midi Libre (Montpellier). TIRAGE DU 20 AOÛT 2020 : 57.401 exemplaires. Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 56%.
Ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro FI/37/002. Eutrophisation : Ptot 0.01kg/tonne de papier Membre de membre ACPM OJD CPPAP : 0421 c 83015. Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

24 // Vendredi 21 et samedi 22 août 2020 Les Echos

= Les chiffres de l’économie

// Budget de l’Etat 2020 : 399,2 milliards d’euros // PIB 2019 :2.479,4 milliards d’euros courants
// Plafond Sécurité sociale :3.428 euros/mois à partir du 01-01-2020 // SMIC horaire :10,15 euros à partir du 01-01-2020
// Capitalisation boursière de Paris :1.827,78 milliards d’euros (au 06-01-2020)
// Indice des prix (base 100 en 2015) :103,55 en décembre 2020 // Taux de chômage (BIT) :8,6 % au 3etrimestre 2019
// Dette publique :2.415,1 milliards d’euros au 3etrimestre 2019

crible

EN VUE
Vues sans chambre
Roselyne Bachelot Airbnb avance à reculons vers la cotation en Bourse.

Mieux qu’une chambre avec vue, quelques vues sans chambre ?


On doute que les banquiers de Morgan Stanley et de Goldman Sachs
à qui, selon le « Wall Street Journal », Airbnb a confié le dossier
de son projet d’introduction en Bourse, choisiront un tel « pitch ». Mais ils
auront fort à faire pour éviter que les investisseurs aient le désagréable
sentiment que les mauvaises raisons président à la cotation la plus
attendue depuis celle, ratée, d’Uber l’an dernier. Brian Chesky, le patron-
fondateur, ne facilite pas leur tâche en comparant la crise sanitaire
à un « missile » ayant frappé sa petite « start-up » qui pourrait, d’après
lui, perdre la moitié de ses 4,8 milliards de dollars de revenus de 2019.
Sa persévérance à tester l’eau du bain boursier dès cette année n’a d’égale
que sa persistance à rester dans l’ombre confortable du capital-risque
pendant douze ans d’existence et les pressions externes et internes
pour en sortir. Aux yeux de ses actionnaires, la levée, en avril,
de 2 milliards de dollars de dette hybride onéreuse, pour tenir le temps
de la pandémie, plaide pour un refinancement rapide maintenant
que les réservations repartent. Et les salariés, qui ont payé un lourd tribut
par le licenciement d’un quart d’entre eux, verront, pour certains,
la valeur des actions reçues en rémunération s’évanouir à compter
de novembre prochain en l’absence d’échanges boursiers. Il faudra aussi
trouver un délicat équilibre entre les 52 milliards que valait Airbnb
il y a un an dans les transactions privées et les 18 milliards du tour

D
de table d’avril. Aussi simple que fixer le tarif d’une nuitée !
’emblée sacrée ministre la plus populaire du gou-
vernement, Roselyne Bachelot est bonne fille. Elle
est franche et directe, un peu trop, ont dit certains
au vu de quelques-unes de ses prestations médiatiques.
On ne s’attendait pas forcément à voir cette fille de famille
fondée par deux résistants, où, selon ses propres termes,
Un dragon qui crache
« 90 % des conversations étaient consacrées à la Républi-
que », se répandre en conseils à ses sœurs les « sexa + » du Entre le cloud et la finance, Alibaba conserve
style : « Mes chéries, jetez votre manteau d’astrakan », celui plusieurs fers au feu.
« qui vous donne le look de Marie Besnard ». C’est à Hillary
Clinton, raconte « Le Point », qu’elle-même demanda le « Des paroles carrées n’entrant pas dans les oreilles rondes »
conseil qu’elle donnerait à une femme politique. Réponse si l’on en croit la sagesse populaire chinoise, il était alors peut-être
de l’ex-future présidente : « Jamais de sacs à main. » normal que les preuves de l’effacement de l’épisode pandémique
Réponse abrupte mais judicieuse : ces sacs en effet embar- sur la croissance d’Alibaba (+34 % d’avril à juin pour le chiffre
rassent les femmes quand les hommes peuvent avancer d’affaires, pas loin des +38 % d’octobre à décembre 2019) ne suscitent
bras grands ouverts. Résultat, c’est désormais son officier pas les preuves d’amour subséquentes à la Bourse de New York (–1,4 %
de sécurité qui porte le sac de Roselyne. Souvent rose bon- dans une séance haussière). La plateforme d’e-commerce, qui met
bon, la couleur qu’elle adore. N’empêche que le monde de en relation vendeurs et clients, certes, a plus besoin qu’auparavant
la culture espère d’elle a aujourd’hui une besace bien rem- en Chine de la distribution physique, à l’origine de la plus forte
plie. Elle ne veut pas le décevoir : « Imagine-t-on que je tri- progression (+80 %) au sein d’une activité commerciale continentale
cote en me moquant du monde artistique ? Je n’ai pas de revenue à son étiage d’avant la crise sanitaire. Parallèlement,
goût pour le tricot. » On n’en doute pas une seconde. Déjà au moment où s’abaisse lentement une grande muraille numérique
elle a promis de défendre la fin de la distanciation dans les des deux côtés du Pacifique, l’activité à l’international avance plus
salles de spectacle, moyennant un port de masque obliga- vite qu’à l’intérieur de ses frontières, même si une partie de celle-ci
toire. Je suis là pour vous défendre dit-elle aux artistes. Ils provient de son pré carré asiatique. Pourtant, la croissance d’Amazon
peuvent compter sur elle. Elle est passionnée de culture, se paie 70 % plus cher que celle du dragon de Hangzhou, alors que
elle a surtout été ministre sous trois présidents différents, ce dernier « crache » une fois et demie plus de cash-flow libre
a connu l’enfer, la crise de la grippe H1N1, et le paradis, son opérationnel proportionnellement à ses revenus. A moins de
éclatante réhabilitation signée Covid. Résultat : elle est 700 milliards de dollars, sa capitalisation à Wall Street, atteignant
sans doute la ministre la plus expérimentée politique- juste 40 % de celle du géant de Seattle, garde néanmoins quelques
ment du gouvernement. La force d’un destin. ressorts. La branche du cloud est valorisée à 74 milliards par HSBC,
et son bras financier, Ant Financial, pourrait valoir autant que Bank of
America lors de sa prochaine introduction à Hong Kong et Shanghai.

La Bourse de Paris en baisse


SÉRIE D’ÉTÉ
ELON MUSK,
L’ENTREPRENEUR
DU SIÈCLE
Naissance d’un Geek • Naissance
d’un entrepreneur ( les premières années
californiennes) • Naissance de Tesla •
Naissance de Space X • Naissance
d’un démiurge

•phare
A la Bourse de Paris, l’indice
CAC 40 a terminé la séance
baisse, a perdu 4,86 % et Peugeot
3,08 %. Retrouvez tous les épisodes sur
en recul de 1,33 % à 4.911,24 points Les banques ont également cédé lesechos.fr
dans un volume d’échanges faible du terrain. Crédit Agricole a flan-
de 2,3 milliards d’euros. ché de 2,71 %, Société Générale a
Les pessimisme des investisseurs lâché 2,62 % et BNP Paribas 2,39 %.
a été alimenté par les minutes de la Accor a de son côté gagné 2,25 %.
Réserve Fédérale. Le compte rendu Le groupe hôtelier étudierait un
des débats a rappelé « l’incertitude projet de rapprochement avec son
qui entoure les perspectives écono- concurrent britannique Intercon-
miques » outre-Atlantique. La ban- tinental Hotels Group.
que centrale assure que tout Après plusieurs séances de
dépend de l’évolution du virus et baisse, sur fond de rumeur d’aug-
d’un nouveau plan d’aide. mentation de capital, Unibail-Ro-
Du côté des valeurs, les cycliques damco a repris un peu de hauteur
ont souffert. Renault, plus forte avec un bond de 2,86 %.

Vous aimerez peut-être aussi