Vous êtes sur la page 1sur 16

Numéro :

Corrigé
/20
SUJET D’EXAMEN
Année universitaire 2019-2020
Classe : Aéro-3
Type d’examen : PARTIEL
Matière : Transfert thermique
Code matière : En 311
Date : 11 janvier 2020
Horaire :
Durée : 2 h
Enseignant : Bouguechal / Gomit / Kasraoui
Documents autorisés : NON, Formulaire fourni à la fin du sujet.
Calculatrices autorisées : OUI, y compris programmables.

CADRE RÉSERVÉ A L’ENSEIGNANT :

Si au cours de l’épreuve, vous repérez ce qui vous parait être une erreur ou un oubli dans l’énoncé,
vous le signalez clairement dans votre copie et vous poursuivez l’examen en proposant une
solution.
Le barème est donné à titre indicatif.
Pour les QCM, chaque question comporte une ou plusieurs réponses.
Lorsque l’étudiant ne répond pas à une question ou si la réponse est fausse, la note attribuée
sera égale à zéro.
Rédigez directement sur la copie.
Il sera tenu compte du soin apporté à la rédaction.

Exercice 1 : /10 Exercice 2 : /5 Exercice 3 : /4 Exercice 4 : /4

Annexes : Propriétés physiques de l’air, table de erfc, Formulaire de thermique

CADRE RÉSERVÉ A L’ETUDIANT(E) :

Merci de compléter ce cadre et votre numéro en haut de page à gauche :

NOM :

Prénom :

Classe :

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 1/16


Exercice 1 : Flux thermique à travers un toit (10 points)

Un toit plan et horizontal d’une maison est constitué de différents matériaux :

Conductivités Epaisseurs
λ(Wm-1 °C-1) e (mm)
Couche d’asphalte λ As=0,17 eAs= 9
Couche de liège λ Li=0,043 eLi=12
Couche de laine de verre λ La=0,049 eLa=200
Bois λ B=0,065 eB=125
Le toit a une surface S = 100 m2.
On appellera Tse la température sur la face extérieure du toit
et Tsi la température sur la face intérieure du toit.
A l’intérieur, la température de l’air est Ti = 293 K (20°C) et le coefficient de
transfert par convection est hi = 10 W/m2.°C.
A l’extérieur, la température de l’air est Te = 273 K (0°C) et le coefficient de
transfert par convection est he = 35 W/m2.°C.
σ = 5,67 10-8 W/m2.K4 Constante de Stefan-Boltzmann
La surface extérieure du toit se comporte comme un corps noir et reçoit une
densité de flux solaire incident φsol = 750 W/m2.
On suppose que l’espace environnant se comporte comme un corps noir et que sa
température est Tesp =250 K (-23°C).

1) Faire un schéma en y reportant toutes les données du texte.


2) Compléter le schéma en y reportant tous les flux thermiques échangés
(convection, conduction et rayonnement) sur la face extérieure du toit.
3) Donner la valeur du flux solaire Φsol reçu par la face extérieure du toit.
4) Donner l’expression du flux thermique échangé par convection entre la face
extérieure du toit et l’air. Calculer ce flux en fonction de Tse.
5) Donner l’expression du flux thermique échangé par rayonnement Φray entre
la face extérieure du toit et le milieu environnant considéré comme un corps
noir. Calculer ce flux en fonction de Tse.
6) Donner l’expression du flux thermique échangé par conduction et
convection arrivant sur la face extérieure du toit à partir de Ti. Calculer ce
flux en fonction de Tse.
7) Déterminer la température Tse à la surface extérieure du toit.
8) Déterminer les différents flux perdus par convection, par conduction et par
rayonnement et en déduire le flux total perdu par le toit.
9) Déterminer la température Tsi à la surface intérieure du toit.

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 2/16


he = 35 Wm-2 °C-1 TEsp =250 K

1 3
TE =273K
TSE
2*0,50
Asphalte λAs = 0,17 eAS = 9
Liège 2 λLi = 0,043 eLi = 12
Laine de verre λLa = 0,049 eLa=200
Bois λB = 0,065 eB=200

TSI
Ti =293K
hi = 10 Wm-2 °C-1
1)

2) Voir figure flèches jaunes 2*0,50


3) Flux solaire : 𝒆𝑳𝒊 𝟏𝟐 𝟏𝟎−𝟑
𝚽𝒔𝒐𝒍 = 𝝋𝒔𝒐𝒍 𝑺 = 𝟕𝟓𝟎 ∗ 𝟏𝟎𝟎 𝑹𝑳𝒊
𝒄𝒐𝒏𝒅 = =
𝝀𝑳𝒊 𝑺 𝟎, 𝟎𝟒𝟑 ∗ 𝟏𝟎𝟎
𝚽𝒔𝒐𝒍 = 𝟕𝟓, 𝟎 𝟏𝟎𝟑 𝑾 2*0,25
= 𝟐, 𝟕𝟗 𝟏𝟎−𝟑 𝑲/𝑾
4) Flux convectif externe : 𝒆𝑨𝒔 𝟗 𝟏𝟎−𝟑
𝚽𝒄𝒐𝒏𝒗 = 𝒉𝒆 𝑺(𝑻𝑺𝑬 − 𝑻𝑬) 𝑹𝑨𝒔
𝒄𝒐𝒏𝒅 = =
2*0,25 𝝀𝑨𝒔 𝑺 𝟎, 𝟏𝟕 ∗ 𝟏𝟎𝟎
= 𝟑𝟓 ∗ 𝟏𝟎𝟎(𝑻𝑺𝑬 − 𝟐𝟕𝟑)
= 𝟎, 𝟓𝟐𝟗 𝟏𝟎−𝟑 𝑲/𝑾
𝚽𝒄𝒐𝒏𝒗 = 𝟑, 𝟓 𝟏𝟎𝟑 𝑻𝑺𝑬 − 𝟗𝟓𝟓, 𝟓 𝟏𝟎𝟑 𝚫𝐓 𝑻𝒊 − 𝑻𝑺𝑬
5) Flux thermique rayonné 𝚽𝒄𝒐𝒏𝒅_𝒄𝒐𝒏𝒗 = =
𝑹 𝑹𝒕𝒐𝒕
𝚽𝒓𝒂𝒚 = 𝝈𝑺(𝑻𝟒𝑺𝑬 − 𝑻𝟒𝑬𝒔𝒑 )
= 𝟓, 𝟔𝟕𝟏𝟎−𝟖 𝑩 𝑳𝒂 𝑳𝒊
2*0,25 𝑹𝒕𝒐𝒕 = 𝑹𝒊𝒏𝒕
𝒄𝒐𝒏𝒗 + 𝑹𝒄𝒐𝒏𝒅 + 𝑹𝒄𝒐𝒏𝒅 + 𝑹𝒄𝒐𝒏𝒅
∗ 𝟏𝟎𝟎(𝑻𝟒𝑺𝑬 − 𝟐𝟓𝟎𝟒 )
+ 𝑹𝑨𝒔
𝒄𝒐𝒏𝒅
𝚽𝒓𝒂𝒚 = 𝟓, 𝟔𝟕𝟏𝟎−𝟔𝑻𝟒𝑺𝑬 − 𝟎, 𝟐𝟐𝟏𝟓 𝟏𝟎𝟓 𝑹𝒕𝒐𝒕 = 𝟏𝟎−𝟑 + 𝟏𝟗, 𝟐𝟑 𝟏𝟎−𝟑
6) Flux conductif-convectif + 𝟒𝟎, 𝟖𝟐 𝟏𝟎−𝟑
• Calcul des résistances thermiques + 𝟐, 𝟕𝟗 𝟏𝟎−𝟑
𝟏 𝟏
𝑹𝒊𝒏𝒕
𝒄𝒐𝒏𝒗 = = = 𝟏𝟎−𝟑 𝑲/𝑾 + 𝟎, 𝟓𝟐𝟗 𝟏𝟎−𝟑
𝒉𝒊 𝑺 𝟏𝟎 ∗ 𝟏𝟎𝟎 𝑹𝒕𝒐𝒕 = 𝟔𝟒, 𝟑𝟕 𝟏𝟎−𝟑 𝑲/𝑾 2*0,25
𝑩 𝒆𝑩 𝟏𝟐𝟓 𝟏𝟎−𝟑
𝑹𝒄𝒐𝒏𝒅 = =
𝝀𝑩 𝑺 𝟎, 𝟎𝟔𝟓 ∗ 𝟏𝟎𝟎 𝑻𝒊 − 𝑻𝑺𝑬 𝟐𝟗𝟑 − 𝑻𝑺𝑬 2*0,25
𝚽𝒄𝒐𝒏𝒅_𝒄𝒐𝒏𝒗 = =
= 𝟏𝟗, 𝟐𝟑 𝟏𝟎−𝟑 𝑲/𝑾 𝑹𝒕𝒐𝒕 𝟔𝟒, 𝟑𝟕 𝟏𝟎−𝟑
𝒆𝑳𝒂 𝟐𝟎𝟎 𝟏𝟎−𝟑 𝚽𝒄𝒐𝒏𝒅_𝒄𝒐𝒏𝒗 𝟑
= 𝟒, 𝟓𝟓𝟐 𝟏𝟎 − 𝟏𝟓, 𝟓𝟑𝟓 𝑻𝑺𝑬
𝑹𝑳𝒂
𝒄𝒐𝒏𝒅 = =
𝝀𝑳𝒂 𝑺 𝟎, 𝟎𝟒𝟗 ∗ 𝟏𝟎𝟎
7) A l’équilibre : flux reçu = émis 2*0,25
= 𝟒𝟎, 𝟖𝟐 𝟏𝟎−𝟑 𝑲/𝑾
𝚽𝒔𝒐𝒍 + 𝚽𝒄𝒐𝒏𝒅_𝒄𝒐𝒏𝒗 = 𝚽𝒄𝒐𝒏𝒗 + 𝚽𝒓𝒂𝒚
Les températures en K, car formules 𝟕𝟓, 𝟎 𝟏𝟎𝟑 + 𝟒, 𝟓𝟓𝟐 𝟏𝟎𝟑 − 𝟏𝟓, 𝟓𝟑𝟓 𝑻𝑺𝑬
du rayonnement en Kelvin !! = 𝟑, 𝟓 𝟏𝟎𝟑 𝑻𝑺𝑬 − 𝟗𝟓𝟓, 𝟓 𝟏𝟎𝟑
2*0,50
+ 𝟓, 𝟔𝟕𝟏𝟎−𝟔 𝑻𝟒𝑺𝑬 − 𝟎, 𝟐𝟐𝟏𝟓 𝟏𝟎𝟓

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 3/16


𝟓, 𝟔𝟕 𝟏𝟎−𝟔 𝑻𝟒𝑺𝑬 + 𝟑, 𝟓 𝟏𝟎𝟑 𝑻𝑺𝑬
− 𝟏, 𝟎𝟓𝟕𝟐 𝟏𝟎𝟔 = 𝟎
2*0,50
Résolution avec calculatrice
𝑻𝑺𝑬 = 𝟐𝟖𝟗, 𝟒 𝑲 (16,40°C)
8) Détermination des différents flux :

✓ Flux perdu par convection par le


toit :
𝚽𝒄𝒐𝒏𝒗 = 𝟑, 𝟓 𝟏𝟎𝟑 𝑻𝑺𝑬 − 𝟗𝟓𝟓, 𝟓 𝟏𝟎𝟑
= 𝟓𝟕, 𝟒𝟎 𝟏𝟎𝟑 𝑾
✓ Flux perdu par rayonnement par le
2*0,25
toit :
𝚽𝒓𝒂𝒚 = 𝟓, 𝟔𝟕𝟏𝟎−𝟔 𝑻𝟒𝑺𝑬 − 𝟎, 𝟐𝟐𝟏𝟓 𝟏𝟎𝟓 2*0,25
𝚽𝒓𝒂𝒚 = 𝟏𝟔, 𝟔𝟐 𝟏𝟎𝟑 𝑾
Il n’y a pas de flux perdu par conduction 2*0,25
par le toit.
𝚽𝑻𝒐𝒕𝒂𝒍_𝒑𝒆𝒓𝒅𝒖 = 𝟓𝟕, 𝟒𝟎 𝟏𝟎𝟑 + 𝟏𝟔, 𝟔𝟐 𝟏𝟎𝟑
𝚽𝑻𝒐𝒕𝒂𝒍_𝒑𝒆𝒓𝒅𝒖 = 𝟕𝟒 𝟏𝟎𝟑 𝑾 2*0,25
9) Température TSI
𝒊𝒏𝒕
𝚽𝒄𝒐𝒏𝒗 = 𝒉𝒊 𝑺(𝑻𝒊 − 𝑻𝑺𝑰 ) =
𝟏𝟎 ∗ 𝟏𝟎𝟎(𝟐𝟗𝟑 − 𝑻𝑺𝑰 )=𝚽𝒄𝒐𝒏𝒅_𝒄𝒐𝒏𝒗 2*0,50

𝑻𝑺𝑰 = 𝟐𝟗𝟑 − 𝟏𝟎−𝟑 ∗ 𝟓𝟔, 𝟎𝟕 = 𝟐𝟗𝟐, 𝟗 𝑲


(19,94°C)

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 4/16


IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 5/16
Exercice 2 : Convection naturelle autour d’une ampoule à incandescence (5 points)

On considère une ampoule à incandescence de puissance P = 40 W qu’on peut


approximer par une sphère de diamètre D. A l’équilibre sa température à sa surface
extérieure est TS. La température de l’air environnant loin de l’ampoule est T∞.
La chaleur de l’ampoule est transférée par convection naturelle dans l’air ambiant.
L’objectif est de déterminer le pourcentage de puissance perdu par la convection
naturelle par rapport à la puissance de l’ampoule.
𝟒
𝑺𝒑𝒉è𝒓𝒆 ∶ 𝒗𝒐𝒍𝒖𝒎𝒆 ∶ 𝑽 = 𝝅𝑹𝟑 𝑺𝒖𝒓𝒇𝒂𝒄𝒆 ∶ 𝑺 = 𝟒 𝝅𝑹𝟐
𝟑

On rappelle les nombres sans dimension suivants :


𝒉𝑫 𝝂 𝒈𝜷|𝑻𝑺 − 𝑻∞ |𝑫𝟑 𝒈𝜷|𝑻𝑺 − 𝑻∞ |𝑫𝟑
𝑵𝒖 = 𝑷𝒓 = 𝑮𝒓 = 𝑹𝒂 =
𝝀 𝜶 𝝂𝟐 𝝂𝜶
Nu : nombre de Nusselt, Pr : nombre de Prandtl, Gr : nombre de Grashof et Ra : nombre
de Rayleigh.

La corrélation dans le cas de l’exercice est donnée par :

𝑵𝒖 = 𝑪 (𝑮𝒓. 𝑷𝒓)𝒎 𝑪 = 𝟎, 𝟔𝟎 𝒎 = 𝟏/𝟒

h est le coefficient de convection naturelle moyen entre l’ampoule et l’air ( W/(m2. K)).
D = 50 mm diamètre de l’ampoule.
𝝀 est la conductivité de l’air à la température moyenne ( W/(m. K)).

𝝂 Viscosité cinématique de l’air (m2/s)


𝜶 Diffusivité thermique de l’air (m2/s)

g = 9,81 m/s2 intensité de la pesanteur.


β coefficient de dilatation isobare à la température moyenne de l’air.
𝑻 +𝑻
La température moyenne de l’air est donnée par : 𝑻𝒇 = 𝑺 𝟐 ∞
𝑻𝑺 = 𝟏𝟐𝟕°𝑪 Température à la surface de l’ampoule.
𝑻∞ = 𝟐𝟕°𝑪 Température loin de l’ampoule.
O K = -273°C ( zéro absolu)
1) Quel phénomène physique intervient dans la convection naturelle (deux
lignes maximum).

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 6/16


2) A quelle température faut-il prendre la valeur des grandeurs physiques de
l’air et pourquoi ?
3) Déterminer la formule du coefficient de dilatation isobare β à la
température moyenne de l’air T pour un gaz parfait d’équation 𝑷𝑽 = 𝑹𝑻 .
𝟏 𝝏𝑽
Le coefficient de dilatation isobare est donné par : 𝜷 = 𝑽 (𝝏𝑻)
𝑷
4) En déduire sa valeur et donner son unité.
5) Calculer le nombre de Grashof Gr.
6) Calculer le nombre de Prandtl Pr.
7) Calculer le nombre de Nusselt Nu.
8) En déduire le coefficient de convection h.
9) Déterminer le flux de chaleur échangé par convection naturelle.
10) Quel est alors le pourcentage de puissance perdu par la convection
naturelle.

1) Le mouvement de l’air est dû à 𝟏/𝟒


𝑵𝒖 = 𝟎, 𝟔𝟎 (𝟖, 𝟏𝟑 𝟏𝟎𝟓 . 𝟎, 𝟔𝟗𝟔) 2*0,25
une différence de température qui 𝑵𝒖 = 𝟏𝟔, 𝟒𝟔
induit une différence de masse
2*0,25 volumique et donc une poussée 8) Coefficient de convection
d’Archimède.
2) L’air n’est pas à la même 𝒉𝑫
température, proche et loin de 𝑵𝒖 = = 𝟏𝟔, 𝟒𝟔
l’ampoule, il faut donc prendre les 𝝀
grandeurs physiques à la 𝝀 𝟎, 𝟎𝟑𝟎𝟎𝟑
température moyenne : 𝒉 = 𝟏𝟔, 𝟒𝟔 = 𝟏𝟔, 𝟒𝟔
2*0,25 𝑻 +𝑻 𝟐𝟕+𝟏𝟐𝟕 𝑫 𝟓𝟎 𝟏𝟎−𝟑
𝑻𝒇 = 𝑺 𝟐 ∞ = 𝟐 =77 °C = 350 K 𝒉 = 𝟗, 𝟖𝟖 𝑾𝒎 °𝑪−𝟐 −𝟏
2*0,25
𝟏 𝝏𝑽 9) Flux de chaleur
3) On a : 𝜷 = 𝑽 (𝝏𝑻) 𝒆𝒕 𝑷𝑽 = 𝑹𝑻
𝑷 Φ = ℎ 𝑆 (𝑇𝑆 − 𝑇∞ )
𝟏 𝝏𝑽 𝑹 𝟏 𝟐
2*0,25 𝜷= ( ) = = 𝟓𝟎 𝟏𝟎−𝟑
𝑽 𝝏𝑻 𝑷 𝑽𝑷 𝑻 Φ = 𝟗, 𝟖𝟖 ∗ 𝟒𝝅 ( )
T en Kelvin !! 𝟐 2*0,25
4) Valeur de 𝜷 ∗ (𝟏𝟐𝟕 − 𝟐𝟕) = 𝟕, 𝟕𝟔 𝑾
𝟏 𝟏
2*0,25 𝜷= = = 𝟐, 𝟖𝟓𝟕 𝟏𝟎−𝟑 𝑲−𝟏 10) Pourcentage de puissance dissipée
𝑻𝒇 𝟑𝟓𝟎 par convection naturelle :
5) Calcul de Grashof
𝒈𝜷|𝑻𝑺 − 𝑻∞ |𝑫𝟑 𝟕, 𝟕𝟔
𝑮𝒓 = = 𝟏𝟗, 𝟒 %
𝝂𝟐 𝟒𝟎 2*0,25
𝟗, 𝟖𝟏 ∗ 𝟐, 𝟖𝟓𝟕 𝟏𝟎−𝟑 (𝟏𝟐𝟕 − 𝟐𝟕)(𝟓𝟎𝟏𝟎−𝟑)𝟑
=
(𝟐𝟎, 𝟕𝟔 𝟏𝟎−𝟔 )𝟐
2*0,25 𝑮𝒓 = 𝟖, 𝟏𝟑 𝟏𝟎𝟓
6) Calcul de Prandtl
𝝂 𝟐𝟎, 𝟕𝟔 𝟏𝟎−𝟔
2*0,25 𝑷𝒓 = = = 𝟎, 𝟔𝟗𝟔
𝜶 𝟎, 𝟐𝟗𝟖𝟑 𝟏𝟎−𝟒

7) Calcul de Nusselt
𝑵𝒖 = 𝟎, 𝟔𝟎 (𝑮𝒓. 𝑷𝒓)𝟏/𝟒

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 7/16


IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 8/16
Exercice 3 : Conduite d’eau potable (4 points)

Les conduites d’eau potable sont enterrées dans le sol et doivent être à l’abri du gel.
L’objectif de cet exercice est de déterminer la profondeur d’enfouissement sécuritaire x
pour éviter que l’eau de la conduite gèle, on doit donc avoir une température supérieure
ou égale à O°C.
On suppose que le sol est un milieu semi-infini et que sa température initiale est uniforme
et égale à Ti = 10°C. A une date ultérieure une température T∞ = -15°C s’abat et se
maintient durant une période de 120 jours à la surface du sol.

T∞ = -15°C
°C
0

x
Milieu semi-infini
Ti =10 °C

Propriétés du sol :
λ = 0,52 Wm-1k-1 ; μ = 2050 kg/m3 ; cP = 1840 Jkg-1K-1
L’évolution de la température T(x, t) est donnée par :
𝑻(𝒙, 𝒕) − 𝑻𝒊 𝒙 𝝀
= 𝒆𝒓𝒇𝒄 ( ) 𝒂=
𝑻∞ − 𝑻𝒊 𝟐√𝒂𝒕 𝝁 𝒄𝑷
a est la diffusivité.

Déterminer la profondeur x d’enfouissement sécuritaire pour les conditions données dans


l’exercice.
La table de la fonction erreur complémentaire (erfc) est fournie en annexe.

𝑻(𝒙, 𝒕) − 𝑻𝒊 𝒙 𝝀 𝝀 𝟎, 𝟓𝟐
= 𝒆𝒓𝒇𝒄 ( ) 𝒂= 𝒂= = 2*0,50
𝑻∞ − 𝑻𝒊 𝟐√𝒂𝒕 𝝁 𝒄𝑷 𝝁 𝒄𝑷 𝟐𝟎𝟓𝟎 ∗ 𝟏𝟖𝟒𝟎
= 𝟏, 𝟑𝟕𝟗 𝟏𝟎−𝟕 𝒎𝟐 /𝒔

𝑻𝒊 = 𝟏𝟎°𝑪 𝑻∞ = −𝟏𝟓°𝑪 𝒕 = 𝟏𝟐𝟎 𝒋 𝑻(𝒙, 𝒕 = 𝟏𝟐𝟎 𝒋) = 𝟎°𝑪

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 9/16


𝑻(𝒙, 𝒕) − 𝑻𝒊 𝟎 − 𝟏𝟎 𝟐
= =
𝑻∞ − 𝑻𝒊 −𝟏𝟓 − 𝟏𝟎 𝟓
𝒙
= 𝒆𝒓𝒇𝒄 ( )
𝟐√𝒂𝒕

𝒙 𝟐
𝒆𝒓𝒇𝒄 ( )= = 𝟎, 𝟒𝟎
𝟐√𝒂𝒕 𝟓 2*0,50
D’après les tables, on a

𝒙
= 𝟎, 𝟓𝟗𝟓
𝟐√𝒂𝒕
2*0,50
𝒙 = 𝟐 ∗ 𝟎, 𝟓𝟗𝟓 √𝒂𝒕

𝒙 = 𝟐 ∗ 𝟎, 𝟓𝟗𝟓√𝟏, 𝟑𝟕𝟗 𝟏𝟎−𝟕 ∗ 𝟏𝟐𝟎 ∗ 𝟐𝟒 ∗ 𝟑𝟔𝟎𝟎

𝒙 = 𝟏, 𝟒𝟐 𝒎 2*0,50

𝟏𝟐𝟎 𝒋𝒐𝒖𝒓𝒔 = 𝟏𝟐𝟎 ∗ 𝟐𝟒 ∗ 𝟑𝟔𝟎𝟎 = 𝟏, 𝟎𝟑𝟔𝟖 𝟏𝟎𝟕 𝒔

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 10/16


Exercice 4 : Température d’une plaque rectangulaire par discrétisation (4 points)

On considère une petite plaque carrée avec des températures imposées sur les 4 cotés. Le
pas est identique et petit le long des axes x et y. Voir figure ci-dessous.

T = 200°C
°C

T = 100°C T = 200°C
°C A °C

T = 100°C
On rappelle la formule
°C
𝟏
𝑻𝒊,𝒋 = (𝑻 + 𝑻𝒊+𝟏,𝒋 + 𝑻𝒊,𝒋+𝟏 + 𝑻𝒊,𝒋−𝟏 )
𝟒 𝒊−𝟏,𝒋
1) Déterminer la température au point A.

On considère la même plaque et on change le pas.

2) Déterminer la température aux points A, B, C, D, E et F.

T = 200°C

A B C

T = 100°C T = 200°C
D E
E FF

T = 100°C

Réponse :
1)

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 11/16


𝟏
𝑻𝒊,𝒋 = (𝑻 + 𝑻𝒊+𝟏,𝒋 + 𝑻𝒊,𝒋+𝟏 + 𝑻𝒊,𝒋−𝟏 )
𝟒 𝒊−𝟏,𝒋
𝟏
𝑻𝑨 = 𝟒 (𝟏𝟎𝟎 + 𝟏𝟎𝟎 + 𝟐𝟎𝟎 + 𝟐𝟎𝟎) = 𝟏𝟓𝟎°𝑪 0,5 * 2
2) Système d’équations
𝟒𝑻𝑨 = 𝑻𝑩 + 𝑻𝑫 + 𝟑𝟎𝟎
𝟒𝑻𝑩 = 𝑻𝑨 + 𝑻𝑪 + 𝑻𝑬 + 𝟐𝟎𝟎
𝟒𝑻𝑪 = 𝑻𝑩 + 𝑻𝑭 + 𝟒𝟎𝟎
𝟒𝑻𝑫 = 𝑻𝑨 + 𝑻𝑬 + 𝟐𝟎𝟎
𝟒𝑻𝑬 = 𝑻𝑩 + 𝑻𝑫 + 𝑻𝑭 + 𝟏𝟎𝟎
{ 𝟒𝑻𝑭 = 𝑻𝑬 + 𝑻𝑪 + 𝟑𝟎𝟎

𝟒𝑻𝑨 − 𝑻𝑩 − 𝑻𝑫 = 𝟑𝟎𝟎
𝟒𝑻𝑩 − 𝑻𝑨 − 𝑻𝑪 − 𝑻𝑬 = 𝟐𝟎𝟎
𝟒𝑻𝑪 − 𝑻𝑩 − 𝑻𝑭 = 𝟒𝟎𝟎
𝟒𝑻𝑫 − 𝑻𝑨 − 𝑻𝑬 = 𝟐𝟎𝟎
𝟒𝑻𝑬 − 𝑻𝑩 − 𝑻𝑫 − 𝑻𝑭 = 𝟏𝟎𝟎
{ 𝟒𝑻𝑭 − 𝑻𝑬 − 𝑻𝑪 = 𝟑𝟎𝟎

+𝟒 −𝟏 𝟎 −𝟏 𝟎 𝟎 𝑻𝑨 𝟑𝟎𝟎
−𝟏 +𝟒 −𝟏 𝟎 −𝟏 𝟎 𝑻𝑩 𝟐𝟎𝟎
𝟎 −𝟏 𝟒 𝟎 𝟎 −𝟏 𝑻𝑪
= 𝟒𝟎𝟎
−𝟏 +𝟎 𝟎 𝟒 −𝟏 𝟎 𝑻𝑫 𝟐𝟎𝟎
𝟎 −𝟏 𝟎 −𝟏 𝟒 −𝟏 𝑻𝑬 𝟏𝟎𝟎
(+𝟎 𝟎 −𝟏 𝟎 −𝟏 +𝟒 ) ( 𝑻𝑭 ) ( 𝟑𝟎𝟎)

𝑻𝑨 = 𝟏𝟒𝟔, 𝟒 °𝑪
𝑻𝑩 = 𝟏𝟔𝟓, 𝟐°𝑪
𝑻𝑪 = 𝟏𝟕𝟗, 𝟕°𝑪
𝑻𝑫 = 𝟏𝟐𝟎, 𝟑°𝑪
0,5 * 6
𝑻𝑬 = 𝟏𝟑𝟒, 𝟖°𝑪
𝑻𝑭 = 𝟏𝟓𝟑, 𝟔°𝑪
T = 200°C

𝟏𝟒𝟔, 𝟒 °𝑪 𝟏𝟕𝟗, 𝟕°𝑪


A B C
𝟏𝟔𝟓, 𝟐 °𝑪
T = 100°C T = 200°C
𝟏𝟐𝟎, 𝟑°𝑪
D E 𝟏𝟓𝟑, 𝟔 °𝑪

F
𝟏𝟑𝟒, 𝟖 °𝑪

T = 100°C

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 12/16


IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 13/16
Annexes

Physical Properties of Air at Atmospheric Pressure

Exemple : T = 100K, μ= 0,692 10-5 kg/m.s (Pa.s) ν=1,923 10-6 m2/s

Notes:
T = temperature, ρ = density, cp = specific heat capacity,
μ = viscosity, ν = μ/ρ = kinetic viscosity, k = thermal conductivity,
α = cpρ/k = heat (thermal) diffusivity, Pr = Prandtl number

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 14/16


IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 15/16
FORMULAIRE

convection
Flux de convection (Loi de Newton) 𝚽 = 𝒉 𝑺 (𝑻𝒑 − 𝑻∞ )
Densité de flux de convection (Loi de 𝛗 = 𝒉 (𝑻𝒑 − 𝑻∞ )
Newton)
Conduction
Flux de conduction (Loi de Fourier) 𝝏𝑻
𝚽 = −𝝀 𝑺
𝝏𝒙
Densité de flux de conduction (Loi de 𝝏𝑻
𝛗 = −𝝀
Fourier) 𝝏𝒙
Résistance thermique de conduction d’une 𝒆
𝑹=
paroi d’épaisseur e 𝝀𝑺
Résistance de convection 𝟏
𝑹=
𝒉𝑺
Flux de chaleur 𝚫𝑻
𝚽=
𝑹
Densité de flux 𝚫𝑻
𝛗=
𝑹𝑺

Equation de la chaleur avec source 𝑸𝑽


𝚫𝑻 + =𝟎
𝝀
Equation de la chaleur sans source 𝚫𝑻 = 𝟎
Laplacien en coordonnées cartésiennes 𝝏 𝑻 𝝏𝟐 𝑻 𝝏𝟐 𝑻
𝟐
𝚫𝐓 = 𝟐 + 𝟐 + 𝟐
𝝏𝒙 𝝏𝒚 𝝏𝒛
Laplacien en coordonnées cylindriques 𝟏 𝝏 𝝏𝑻
𝚫𝐓 = (𝒓 )
(Unidimensionnel suivant r) 𝒓 𝝏𝒓 𝝏𝒓
Laplacien en coordonnées sphériques 𝟏 𝝏 𝟐 𝝏𝑻
𝚫𝐓 = 𝟐 (𝒓 )
(Unidimensionnel suivant r) 𝒓 𝝏𝒓 𝝏𝒓
Rayonnement
Emittance du corps noir 𝑴𝟎 (𝑻) = 𝝈 𝑻𝟒
Emittance entre deux corps 𝚽 = 𝜶 𝑺𝝈 (𝑻𝟒𝒓 − 𝑻𝟒𝒂 )
σ = 5.67 10-8 W/m2K4

IPSA | Partiel de transfert thermique du 11 janvier 2020 16/16