Vous êtes sur la page 1sur 2

La qualification :

Le droit international privé est un ensemble de règle de droit qui sont sensé organiser les
relations entre les personnes privées, à conditions que cette relation comporte un élément
étranger. Compte tenu que les relations de droit international peuvent impliquer plusieurs
lois, on dépend sur la méthode conflictuelle pour la résolution des conflits de lois.

La méthode conflictuelle, il convient de faire un choix entre les divers rattachements possibles pour
en dégager la loi applicable. La méthode conflictuelle comporte trois éléments indissociables: la
qualification, la catégorie de rattachement, le critère de rattachement. Mais à ce sujet, nous mettons
toutefois en évidence la question de la qualification. C'est quoi la qualification ? Et quelles sont les
difficultés qui peuvent s’entrainer dans cette phase ?

Le Plan :
I- Définition de la qualification :

II- Types de qualification en droit international privé :


a) Qualification lege fori :
b) Qualification lege causae :
I- Définition de la qualification :

La qualification permet de comprendre le cas pour déterminé la matière de droit, le tribunal


compétent, la loi applicable… et de choisir une institution.

La qualification passe par deux phases : la compréhension puis chercher à qualifier selon le
droit marocain ou le droit étranger.

II- Les types de qualification :

a) Qualification lege fori :

Le juge qualifie la situation en faisant appel à son droit interne. Si on qualifie selon le droit
marocain, on essaye de rapprocher la situation à une institution de droit marocain et de
l’assimiler à une institution marocaine (Ex : des étrangers qui veulent faire une adoption, on
le rapproché de la kafala et on se réfère au droit de la famille).

b) Qualification lege causae :

Dans le cadre de la qualification selon la loi applicable à la situation en cause, le juge fait
appel au droit étranger éventuellement applicable au rapport de droit concerné. La
qualification lege causae au stade du choix de la règle de conflit demeure minoritaire.

Conclusion : Le problème n’est pas lié à la qualification elle-même, mais, au conflit de


qualification, c'est-à-dire par référence à quel loi on va qualifier (interne ou internationale),
on doit choisir entre les différents systèmes pour pouvoir qualifier. La difficulté est de savoir
se confronté à des différentes situations qui n’ont pas leur équivalent en droit marocain.