Vous êtes sur la page 1sur 39

MESURE DE CONDUCTIVITÉ ÉLECTRIQUE

PRINCIPE DE LA MÉTHODE DE CONTRÔLE

PRINCIPE DE LA MÉTHODE DE CONTRÔLE


 
Un capteur est appliqué sur un métal conducteur, les courants induits
générés à l'intérieur de celui-ci vont modifier l'impédance du capteur.
La variation d'impédance dépend notamment de la conductivité.
L'appareil permet soit une mesure directe, soit une mesure indirecte.
La conductivité électrique est exprimée en méga Siemens par mètre (S/m)
et quelque fois en % I.A.C.S. (International Annealed Cooper
Standard).
1MS/m-1 = 1,7241 % IACS

1 % IACS  0,58 MS -1
ÉTALONNAGE DES APPAREILS

  Étalonnage avant essai

 L'étalonnage doit être effectué avant toute série de mesures.

Il est vérifié à intervalles réguliers.

 Vérification périodique

 La vérification d'un appareil doit être faite :


 en cas de réparation ;

 en cas de doute sur les résultats ;

 au minimum une fois par an.


PROCÉDURE DE CONTRÔLE

On peut utiliser deux types d'appareil :


 les appareils à lecture directe ;
 les appareils à lecture indirecte.

  Appareils à lecture directe


 Ce sont des appareils à aiguille ou digitaux donnant directement la valeur
de la mesure.
 Appareil à lecture indirecte
Ce sont des appareils de type Sigma Test. Il existe deux méthodes de
contrôle possible :
 la méthode de mesure ;
 la méthode de tri.
PROCÉDURE DE CONTRÔLE

 En méthode de mesure
 
On fait tourner le cadran de conductivité jusqu'à ce que l'aiguille de
l'appareil indique la valeur zéro. La valeur indiquée par le cadran donne
alors la valeur de conductivité.

 En méthode de tri
 
Le cadran est réglé sur la valeur moyenne supposée ou bien sur la valeur
limite admissible. Mesurer le nombre de divisions indiqué par l'aiguille
pour chaque pièce. Un étalonnage préalable permet d'évaluer la
conductivité en MS/m à partir de ce nombre de divisions.
NOMBRE DE POINT DE MESURE
PAR PIÈCE CONTRÔLÉE

Faire la moyenne de plusieurs points de contrôle.


Ce nombre de point est fonction des formes géométriques et dimensions
de la pièce.
PRÉCAUTIONS DE CONTRÔLE

 Épaisseur de la pièce

L'épaisseur doit être supérieure à la profondeur de pénétration. (3δ)

 Effet de bord

La distance du centre du palpeur au bord de la pièce doit être supérieure à


8 mm pour le Sigma Test.
PRÉCAUTIONS DE CONTRÔLE

 Effet de courbure
 
Les mesures doivent être effectuées de préférence sur une surface plane.
Dans le cas contraire, l'influence de la courbure est déterminée
expérimentalement.

 Zone de mesure
 
Les épaisseurs de revêtement doivent être inférieures à 100 m pour le
Sigma Test. De préférence les mesures doivent être faites sur métal nu.
PRÉCAUTIONS DE CONTRÔLE

• Température
 La conductivité d'un métal dépend de la température. Elle peut varier
d'environ 0,05 MS/m par degré. Il importe que la température de la
pièce à contrôler soit identique à celle des cales étalons.  

Il est nécessaire, surtout dans le cas des pièces massives, de placer les
cales étalons sur les pièces à mesurer, quelques instants avant de
vérifier l'étalonnage. Vu leur faible volume, les cales étalons atteignent
rapidement la température de la pièce à contrôler.
 Cas des pièces obtenues par fonderie
Le contrôle de conductivité est déconseillé sur les pièces coulées en raison
des dispersions importantes des résultats
PRÉCAUTIONS DE CONTRÔLE

 Cas des assemblages plaqués

 L'épaisseur et la nature du plaquage ont une influence sur les résultats.


Influence qu'il y a lieu de déterminer avant chaque contrôle.
MESURE D'ÉPAISSEUR REVÊTEMENTS
NON-CONDUCTEURS
PRINCIPE DE LA MÉTHODE

La mesure d'épaisseur de pièce électriquement conductrice est basée sur la


variation de l'entrefer.

L'étalonnage est effectué sur un échantillon du support métallique non


peint.

L'appareil doit être étalonné à l'aide d'une feuille échantillon dont


l'épaisseur se rapproche le plus de celle du revêtement à mesurer, tout
en restant supérieure.
PRINCIPE DE LA MÉTHODE

VÉRIFICATION DE L'ANGLE DE
ÉPAISSEUR DE REVÊTEMENT

Cale d'épaisseur
Épaisseur de peinture
connue
MÉTAL SUPPORT
Métal support
APPAREILS DE MESURE

Les mesures d'épaisseurs de couches sont faites à l'aide des appareils


suivant :

 appareils à lecture directe ;


 appareils à lecture indirecte.

 Appareils à lecture directe

Ce sont des appareils à aiguille ou digitaux donnant directement la valeur


de mesure (type LTM 4000 ).
PRINCIPE DE LA MÉTHODE

 Appareils à lecture indirecte

Faire le zéro sur une zone sans peinture. Régler le gain pour que
l'épaisseur de peinture corresponde à une déviation maximale.

Il suffira d'ajouter autant de cales que nécessaire (sur une zone sans
peinture) pour obtenir la même déviation que sur la peinture et de
mesurer l'épaisseur totale de cales.
PRÉCAUTIONS DE CONTRÔLE

 Épaisseur de la pièce
 
La pièce doit posséder une certaine épaisseur en fonction de la fréquence
utilisée. (3δ)

 Effet de bord

Ne pas effectuer de mesures lorsque le capteur se trouve trop près du


bord.
PRÉCAUTIONS DE CONTRÔLE

 Effet de courbure

Les mesures doivent être effectuées de préférence sur une surface plane.
Dans le cas contraire, l'influence de la courbure est déterminée
expérimentalement.

 Température
 
La conductivité d'un métal dépend de la température. Elle peut varier
d'environ 0,05 MS/m par degré. Il importe que la température de la
pièce à contrôler soit uniforme.
PRÉCAUTIONS DE CONTRÔLE

• Propriétés électriques du métal de base


 
Les principaux revêtements mesurables sont :

- Supports amagnétiques;
- Anodisation sulfurique;
- Anodisation chromique;
- Peinture;
- Chromage;
- Cadmiage.
PRÉCAUTIONS DE CONTRÔLE

 Rugosité de surface

Si le matériau support est rugueux, vérifier régulièrement le zéro, si c’est


le revêtement, effectuer un plus grand nombre de mesures.

 Particules étrangères

La propreté de la surface et du palpeur doit être vérifiée régulièrement.


PRÉCAUTIONS DE CONTRÔLE

 Pression palpeur

La pression doit être impérativement constante sous peine d’obtention de


résultats aléatoires.

 Orientation palpeur

Toute variation d’entrefer entraînera des fluctuations sur l’appareil de


lecture.
PRÉCAUTIONS DE CONTRÔLE

 Déformation des étalons


 
Les feuilles plastiques présentent l’inconvénient de s’entailler facilement.
Elles doivent être changées régulièrement.

 Épaisseur du revêtement

La gamme d’épaisseurs contrôlables varie de 5 à 2000 m.


ET - barre cylindrique
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 Fréquence caractéristique
Le symbole de la fréquence caractéristique pour une barre est Fg.
2
 en S/m  en H/m Fg 
d en mètreFg en Hertz  . .  . d. 2

La fréquence caractéristique n'est pas la fréquence de travail et elle ne


tient compte que
des caractéristiques géométriques de la barre.
Fg peut encore s'écrire :
  en S/m r sans unité 506600
Fg 
 .
 d en mètre Fg en Hertz 2
r . d.
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 Le symbole de la fréquence réduite est Fr.

 
F
Fr 
Fg
r est un nombre sans unité.
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 Variation de densité des courants de


Foucault

Comme pour les conducteurs plans la


densité des courants décroît
rapidement au fur et à mesure que
l'on pénètre dans le matériau.
Cette décroissance est d'autant plus
importante que , r et la fréquence
(c'est à dire F/Fg) sont élevées.
Plus F/Fg est grand et plus la densité
superficielle est grande  sensibilité
de détection en surface est grande.
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 Profondeur de pénétration

Contrairement au cas des pièces planes ou la profondeur de pénétration


conventionnelle peut être explicitée simplement par la relation :

 1 / ...F
Aucune relation simple n'est obtenue dans le cas d'une barre cylindrique.
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 Plus F/Fg est faible  plus  augmente.

 En aucun cas  ne peut excéder 63% du rayon  impossibilité de

contrôler le centre d’une barre.


 On pourra utiliser la formule du calcul de  des pièces planes pour un

conducteur cylindrique dans certaines conditions :


 Si F/Fg > 100 : valeurs identiques à quelques pour cent près.

 5 <F/Fg < 100 : erreur inférieure à 20 %.

 F/Fg < 5 : impossibilité d’utiliser la formule.


RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 SIGNIFICATION DE LA FRÉQUENCE CARACTÉRISTIQUE

La fréquence caractéristique d’une barre cylindrique Fg correspond à la


fréquence en dessous laquelle la profondeur de pénétration est
maximale.

Fg est encore appelée Fréquence limite.


 
F/Fg < 10   mais sensibilité .
F/Fg >> 10   mais sensibilité .
10<F/Fg <20 (voisin de 15) pour avoir un bon , une bonne
sensibilité et une bonne discrimination de phase.
ET - tube
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 Fréquence caractéristique

Le symbole de la fréquence caractéristique pour un tube est Fc.


 
  en S/m
  en H/m
2
Fc 
 de : en mètre
 Fc en Hertz
2
π.σ.μ.d e.
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

Fc peut encore s'écrire :


 
  en S/m
506600
 r sans unité
 de : en mètre
Fc  2
 Fc en Hertz σ.μ r .d e .
NB : Pour le contrôle d’un tube épais à l’aide d’une bobine interne, le
diamètre à prendre en compte est le diamètre interne di.
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 Fréquence réduite

Le symbole de la fréquence réduite est Fr.

F
Fr 
 Fc en Hertz.
Fc
 F en Hertz.
 Fr est un nombre sans unité.
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

Densité et phase des courants de Foucault des courants de Foucault

Plus le rapport F/Fc est grand, plus le rapport Ji/Je tend vers zéro
Þ sera faible.

Plus le rapport F/Fc est grand, plus le déphasage Øi /Øe est grand.

Le choix de la fréquence de travail résultera d'un compromis entre


déphasage et profondeur de pénétration pour correctement
différencier les effets liés à des défauts internes et externes.
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

DENSITÉ ET PHASE DES CF.


RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 Cas des tubes minces

Pour les tubes minces la fréquence caractéristique est la suivante :

  2
Fc 
 .  . d i. e
ou encore :
 
506600
Fc 
 .  r . d i. e
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 e : épaisseur du tube en m.

 di : diamètre intérieur du tube en m.

 : conductivité électrique en Siemens par mètre.

 µ: perméabilité magnétique.

 µr : coefficient de perméabilité magnétique.

 Fc : fréquence caractéristique du tube en Hertz.


RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 Cas particulier
Pour les tubes minces on travaillera à F/Fc = 1,4 car le déphasage entre
les CF circulant sur les faces internes et externes = 90° et Ji/Je vaut
0,43 quelle que soit la géométrie du tube.
RÉPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT

 Loi de similitude
 
Lorsque des produits de géométrie similaires sont placés dans des
conditions d'examen comparables, il y a similitude de la distribution
des courants de Foucault.

Ainsi, l'interprétation des effets liés à la variation de certains paramètres


(présence de défauts, variation dimensionnelle, de conductivité
électrique ou bien de perméabilité magnétique) obtenue sur un produit
peut alors être transposée d'un produit à un autre.

Vous aimerez peut-être aussi