Vous êtes sur la page 1sur 1

Recherche

Publications Ressorts de compression - Tenue en fatigue


Logiciels
Sous l'action de charges répétées ou alternées, la rupture d'un matériau peut se produire sous des contraintes inférieures á la résistance du matériau en statique : c'est la rupture en fatigue. Cette
rupture vient principalement de fissures microscopiques qui apparaissent dans le matériau dès les premiers cycles de chargement et qui progressent doucement á chaque fois que l'on sollicite le
(+) Généralités
matériau. Il existe de nombreuses courbes pour définir la durée de vie en fatigue d'un matériau. Ces courbes sont issues de campagnes d'essais et reflètent le comportement statistique du matériau,
elles sont souvent tracées á 90% de probabilité de résistance.
(-) Ressorts de compression
la courbe de Wohler
Nomenclature
On trace sur la courbe de Wohler ou courbe S.N. (Stress-Number of cycles) l'amplitude de la contrainte de cisaillement alternée en fonction du nombre de cycles á la rupture. La contrainte moyenne
Extrémités est nulle.
Longueurs de travail
Angle d'hélice

Flambage

Contrainte statique

Tenue en fatigue

Contrainte à spires jointives


Méthode de calcul
Courbe de Wohler

(+) Ressorts coniques On distingue trois zones sur la courbe de Wohler :

1. La zone de fatigue oligocyclique, sous forte contrainte, la rupture survient après un très petit nombre d'alternances et est précédée d'une déformation plastique
(+) Ressorts de traction notable. En conception, on utilise alors la limite élastique en statique (tracée en pointillés).

2. La zone de fatigue (ou endurance limitée), où la rupture est atteinte après un nombre de cycles qui augmente quand la contrainte diminue.
(+) Ressorts de torsion

3. La zone d'endurance illimitée (ou zone de sécurité), sous faible contrainte, pour laquelle la rupture ne se produit pas avant 107 cycles et reste supérieure á la
Infos pratiques durée de vie envisagée pour la pièce.
Accueil
Le diagramme de Goodman

Pour un nombre de cycles donné N, on trace la courbe représentant la contrainte maximale acceptable avant rupture en fonction de la contrainte minimale.

Goodman diagram

Un point de fonctionnement est acceptable s'il reste en dessous de la courbe limite. La zone acceptable est toujours restreinte par la limite élastique en statique (en
pointillés). Le diagramme étant en effet tracé en fonction de la rupture du matériau, la contrainte maximale est limitée á la contrainte statique maximale acceptable
de manière á éviter une déformation du matériau dès les premiers cycles de fonctionnement.

So that the concept of lifetime remains valid, it is necessary to take care to avoid the problems of corrosion and friction on the sides of the spring.

Les diagrammes de Goodman des matériaux usuels sont fournis par la norme DIN pour 107 cycles (voir généralités - matériaux). En calculant la contrainte minimale et la contrainte maximale pour
votre application, vous pouvez rapidement vérifier votre conception.

Manuel Paredes