Vous êtes sur la page 1sur 4

La vulgarisation ésotérique est un sport de combat (In mémoriam Serge

Hutin) II

suite

Souvenirs émus, et pour les esprits fâcheux, peut-être bien un soupçon de condescendance de
la part de ses "frères" qui semblent se complaire à raconter sa vie sous l'angle de la fatalité et
du mélodrame... Il n'est bien entendu pas question de remettre en cause la véracité de
témoignages provenant de personnes qui ont pu côtoyer durant de longues années Serge
Hutin.

Mais d'où proviennent ces témoignages d'ailleurs? Revenons à l'ouvrage collectif des éditions
J'ai Lu pour y détailler un peu les intervenants.

***

En terme de quantité de paroles retranscrites, et comme source principale, nous retrouvons


-faut-il s'en étonner? l'omniprésent Robert Amadou. Et comme l'exigence d'objectivité
commande une pluralité de points de vue, nous aurons droit à quelques mises au point de la
part de Serge Caillet, qui se dit "rattaché" à l’Église Orthodoxe mais largement reconnu
comme disciple et successeur de...  Robert Amadou.

Robert Amadou en majesté


Image trouvée sur lecrocodiledesaintmartin.wordpress.com
Présentation de Serge Caillet
sur babelio.com

Notons d'emblée que les paroles rapportées attribuées à ce dernier sont issues du n°113 de
Points de Vue Initiatiques, la revue officielle de la Grande Loge de France. Ce numéro,
paru en 1999 retranscrit une partie des interventions d'un colloque honorant la mémoire de
Serge Hutin, et c'est dès l'éditorial qu'un certain Patrick Négrier résume tout ce qui sera dit à
l'avenir à propos du défunt:

Les textes ainsi réunis dégagent le caractère ambivalent de l’œuvre de Serge Hutin où les
ouvrages académiques, techniquement rigoureux et objectifs, contrastent étrangement avec
des écrits où une imagination débridée sollicite des conclusions rationnellement incroyables
au risque de se discréditer auprès du lecteur bienveillant et intellectuellement ouvert mais
exigeant.
Désormais définitivement fixée puisque son auteur disparu ne peut plus la retoucher, cette
œuvre de l'ésotériste Serge Hutin se propose aujourd'hui à nous pour que nous découvrions
par delà toute corroboration ou toute critique qui demeurent les tâches individuelles de tout
lecteur, de quel universel elle fut et demeure le signe historial.

Il faut préciser que plusieurs déclarations attribuées à Robert Amadou dans l'ouvrage
collectif sont signées par Patrick Négrier dans la revue maçonnique, mais ce genre de
négligence assez révélatrice relève du simple détail.

Il y a cependant une remarque d'ordre général qui ne semble pas préoccuper les acteurs de ce
milieu très particulier.

Ces éminents chercheurs, tous historiens, sont d'accords pour signaler "l'ambivalence" d'une
œuvre dont on peut grossièrement situer vers la fin des années 60 les inflexions en direction
du grand public et du "mystère bon marché" (pour reprendre les termes de Pierre Lagrange)
Pourtant, aucun -à notre connaissance- ne semble vouloir relever que le point de non-retour
démarquant les "ouvrages académiques, rigoureux et objectifs" et les "écrits où une
imagination débridée sollicite des conclusions rationnellement incroyable" se situe entre son
initiation à la

C'est également durant ces quelques années qu'il fait une des rencontres les plus importantes
de sa vie en la personne d'une commissaire de la Direction de la Surveillance du Territoire (ou
D.S.T, ancêtre de la D.G.S.I actuelle)

La rencontre est mentionnée certes, mais nous arrivons assez vite à la case maison de retraite.
N'est-ce pas un peu court surtout lorsque que cela provient de personnes s'érigeant en
références méthodologiques et "intellectuellement exigeantes"?

***

Les plus désobligeants s'interrogeront sur le fait que les éditions J'ai Lu, sous prétexte
d'hommage, servent de porte-parole à la Grande Loge de France. Avec un peu de mauvaise
volonté, on peut d'ailleurs voir apparaître cet angle mort de la recherche francophone
concernant l'implication manifeste de Services de Renseignement dans le paysage culturel.

Nous tacherons de voir si cet épisode de la vie de Serge Hutin, vite expédié par ses amis et
"frères" ne pourrait pas introduire la question autrement plus vaste d'une implication directe
de plusieurs Services de Renseignement dans tout ce qui touche aux publications touchant à
"l'inexplicable", au "mystère" (qu'il soit bon marché ou non) et finalement, ce qu'on nommera,
selon les sensibilités, ésotérisme, occultisme, spiritualité.

Cela permettra de revenir à la postérité de l'espion anglais Aleister Crowley, postérité encore
active de nos jours et dont l'influence ne cesse de s'étendre... Mais nous ne pourrons y revenir
qu'en creusant encore un peu les pistes que l'existence de Serge Hutin peut offrir au profane
un peu curieux.

***

Note

(1) Nous prenons ce parti pour éviter les lourdeurs dues a des citations répétées, mais ce
montage de citations exactes ne change en rien les termes employés qui demeurent la
responsabilité de leurs auteurs. De même concernant certaines répétitions insistantes: on les
retrouve telles quelles dans l'ouvrage collectif Des sociétés secrètes au Paranormal: les
Grandes Enigmes et dans les retranscription du colloque mentionné plus bas.

(2) Un examen attentif de l’œuvre de Hutin pourrait d'ailleurs fortement relativiser cette
fameuse "ambivalence". Il se pourrait bien que les ouvrages académiques ne soient pas si
objectifs qu'on le dit et remplis d'anecdotes invérifiables du même tonneau que le Matin des
Magiciens. Tandis que ceux faisant preuves d'une "imagination débridée" possèdent des
références plus solides qu'il n'y paraît.
En fin de compte, il est possible d'envisager le fait que les lecteurs "intellectuellement ouverts
mais exigeants" n'aient pas la même notion de l'exigence selon leur appartenance à telle ou
telle "tradition initiatique.

Quoiqu'il en soit, nous n'avons pas la prétention d'apporter un avis définitif sur ce corpus
foisonnant qui vise essentiellement à distraire et stimuler l'imagination (dans un sens
éventuellement néfaste, mais c'est encore un autre sujet)

https://extensiondudomainedelaquenelle.blogspot.com/2020/07/la-vulgarisation-esoterique-est-
un.html