Vous êtes sur la page 1sur 47

Corrigé de l’exercice 1

Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de la série N 3
(Intégration dans C)

USTHB/ Faculé des mathématiques

2ème année Lic ST GC et GM Section A et groupes 1 et 4


N.BENNENNI

30/05/2020
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Plan

1 Corrigé de l’exercice 1

2 Corrigé de l’exercice 2

3 Corrigé de l’exercice 3
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

Plan

1 Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’énoncé de l’exercice 1
Déterminer la valeur des intégrales suivantes
Z
1
I1 = dz, C est le segment de droite [1, 2 + i]
ZC z
I2 = z̄dz, où C est le chemin joignant le point (1, 1) au point
C
(2, 4)Zle long de la parabole d’équation y = x2
   
I3 = x2 − 2xy dx + y2 − x2 y dy où C est le carré de
C
sommets (0, 0), (2, 0), (2, 2) et (0, 2)
Z (2,4)
I4 = (x2 − 2xy)dx + (y2 − x2 y)dy, le long de la parabole
(0,3)
x = 2t,
Z y = t + 3.
2

I5 = Re(z2 )dz, où C est le cercle unité centré en 0.


ZC
I6 = (iz + z)dz, de z = 0 à z = 2 + i le long de la courbe C
C
paramétrée par z(t) = 12 t2 + 2i t
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

Rappel

L’intégrale d’une fonction complexe f (z) le long d’une courbe (ou


contour) donné C allant d’un point z1 à un point z2 dans le plan
complexe (intégrale curviligne), dont la valeur dépend en général
aussi bien du contour C que de la fonction f . On l’écrit
Z Z z2
f (z)dz ou f (z)dz,
C z1

la dernière notation étant réservée au cas où la valeur de l’intégrale est


indépendante du choix du contour entre les deux points z1 et z2 .
Supposons que l’équation

z = z(t), a≤t≤b

représente un contour C, s’étendant d’un point z1 = z(a) à un point


z2 = z(b). Si la fonction f (z) = u(x, y) + iv(x, y) est continue par
morceaux sur C,
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

Rappel

on définit l’intégrale curviligne ou intégrale de contour de f le long de


C comme : Z Z b
f (z)dz = f [z(t)]z0 (t)dt.
C a
On a alors
Z Z b Z b
f (z)dz = ux0 − vy0 dt + i vx0 + uy0 dt,
 
C a a

soit encore :
Z Z Z
f (z)dz = udx − vdy + i vdx + udy
C C C
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

Rappel

1) Le cercle de centre z0 et de rayon r est une courbe paramétrée par


la fonction
z(t) = z0 + r(cos t + i sin t), 0 ≤ t ≤ 2π
ou
z(t) = z0 + reit , 0 ≤ t ≤ 2π
2) Le segment d’extrémités z0 et z1 noté [z0 , z1 ] est une courbe
paramétrée par la fonction

z(t) = z0 (1 − t) + tz1 , 0 ≤ t ≤ 1

ou
z(t) = z0 + t (z1 − z0 ) , 0 ≤ t ≤ 1
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I1

1) Le segment de droite [1, 2 + i] est paramétré par la fonction


suivante :
z(t) = z0 (1 − t) + z1 t, 0≤t≤1
z0 = 1, z1 = 2 + i, ainsi z(t) = 1 − t + (2 + i)t = 1 + t + it
z0 (t) = 1 + i.

On alors

1+i
Z Z 1 Z 1
1 1 0
dz = z (t)dt = dt
C z 0 z(t) 0 1 + (1 + i)t
= [log(1 + (1 + i)t)]10 = log(2 + i) − log(1) = log(2 + i)

Ici on désigne la détermination principale du logarithme.


Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I2

 
2) Le chemin est paramétré par t 7→ t, t2 , où t ∈ [1, 2]. on a donc, le
long du chemin, z(t) = t + it2 (car : z = x + iy = x + ix2 ),
dz = (1 + 2it)dt, et donc
2 2 #2
t2 it3 t4
Z Z  Z  "
z̄dz = t − it (1 + 2it)dt =
2
t + it + 2t dt =
2 3
+ + =
C 1 1 2 3 2 1

7
= 9 + i.
3
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I3

Z    
3) I3 = x2 − 2xy dx + y2 − x2 y dy
C
où C est le carré de sommets
(0,0),(2,0),(2,2) et (0,2) On a

C = C1 ∪ C2 ∪ C3 ∪ C4 .

Alors
Z Z Z Z Z
= + + +
C C1 C2 C3 C4
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I3

• Sur C1 : y = 0, dy = 0, et 0 ≤ x ≤ 2
Z  Z 2
   8
x2 − 2xy dx + y2 − x2 y dy = x2 dx =
C1 0 3

• Sur C2 : x = 2, dx = 0, et 0 ≤ y ≤ 2
Z  Z 2
    8
x − 2xy dx + y − x y dy =
2 2 2
y2 − 4y dy = − 8
C2 0 3

• Sur C3 : y = 2, dy = 0, et 0 ≤ x ≤ 2
Z  Z 0
    8
x − 2xy dx + y − x y dy =
2 2 2
x2 − 4x dx = − + 8
C3 2 3
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I3

• Sur C4 : x = 0, dx = 0, et 0 ≤ y ≤ 2
Z Z 0
    8
y − 2xy dx + y − x y dy =
2 2 2
y2 dy = −
C4 2 3

donc
Z     8 8 8 8
y2 − 2xy dx + y2 − x2 y dy = + − 8 − + 8 − = 0
C 3 3 3 3
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I4
Z (2,4)
I4 = (x2 − 2xy)dx + (y2 − x2 y)dy, le long de la parabole x = 2t,
(0,3)
y = t2 + 3.
• Les valeurs de t :
pour x = 0 et y = 3 ⇒ 0 = 2t et 3 = t2 + 3 ⇒ t = 0.
pour x = 2 et y = 4 ⇒ 2 = 2t et 4 = t2 + 3 ⇒ t = 1
• On a x(t) = 2t et y(t) = t2 + 3 ⇒ dx = 2dt et dy = 2tdt.
• En remplaçant dans l’intégrale
Z 1h i h i
(4t2 − 4t(t2 + 3)) 2 dt + (t2 + 3)2 − 4t2 (t2 + 3) 2t dt
0
Z 1 
= −6t5 − 32t3 + 20t2 − 6t dt
0
h i1
= −t6 − 8t4 + 10t3 − 3t2 = −2
0
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I5
Z
5) I5 = Re(z2 )dz, où C est le cercle unité centré en 0.
C
• z est la paramétrisation du cercle de centre (0, 0) et de
r = 1 ⇒ z(t) = eit où 0 ≤ t ≤ 2π.

Rappel
Le cercle de centre z0 et de rayon r est une courbe paramétrée par

z(t) = z0 + reit = z0 + r(cos t + i sin t), 0 ≤ t ≤ 2π

• Or eiθ = cos
 θ + i sin θ ⇒ z (t) = e = cos 2t + i sin 2t,
2 2it

⇒ Re z2 = cos 2t et on a dz = ieit dt.


Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I5

Donc
  R 2π
• I5 = Re z2 dz = 0 (cos 2t) ieit dt
R
C
eit + e−it ei2t + e−i2t
• On a cos t = ⇒ cos(2t) =
2 2
e + e−2it it
Z 2π 2it
I5 = ie dt
0 2
i 2π  2it
Z 
= e + e−2it eit dt
2 0
i 2π  3it
Z 
= e + e−it dt
2 0
 2π
i  e3it e−it
=  − =0
2 3i i 0
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I6

Z
I6 = (iz + z)dz, de z = 0 à z = 2 + i le long de la courbe C
C
paramétrée par z(t) = 12 t2 + 2i t
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I6

Z
I6 = (iz + z)dz, de z = 0 à z = 2 + i le long de la courbe C
C
paramétrée par z(t) = 12 t2 + 2i t
" ! #
1 i
z(t) = t2 + t = 0 =⇒ t = 0 , de même
2 2
" ! #
1 2 i
z(t) = t + t = 2 + i =⇒ t = 2 , d’où
2 2
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I6

Z
I6 = (iz + z)dz, de z = 0 à z = 2 + i le long de la courbe C
C
paramétrée par z(t) = 12 t2 + 2i t
" ! #
1 i
z(t) = t2 + t = 0 =⇒ t = 0 , de même
2 2
" ! #
1 2 i
z(t) = t + t = 2 + i =⇒ t = 2 , d’où
2 2
Z 2" ! !# !
1 2 i 1 2 i 1 2 i
I6 = i t − t + t + t d t + t
0 2 2 2 2 2 2
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I6

Z 2" ! !#
1 2 i 1 2 i  i
I6 = i t − t + t + t t + dt
0 2 2 2 2 2
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I6

Z 2" ! !#
1 2 i 1 2 i  i
I6 = i t − t + t + t t + dt
0 2 2 2 2 2

1 2
Z " ! ! #
1 3 2 i 1
I6 = (1 + i)t +
3
+ i t + − t dt
2 0 2 2 2 2
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 3

L’intégrale I6

Z 2" ! !#
1 2 i 1 2 i  i
I6 = i t − t + t + t t + dt
0 2 2 2 2 2

1 2
Z " ! ! #
1 3 2 i 1
I6 = (1 + i)t +
3
+ i t + − t dt
2 0 2 2 2 2
" ! ! #2
1 1 1 1 3 3 1 i 1 2 13 5
I6 = (1 + i)t +
4
+ i t + − t = + i
2 4 3 2 2 2 2 2 0 6 2
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Plan

2 Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

L’énoncé de l’exercice 2

Exercice 2
En utilisant le théorème fondamental de l’intégrale, calculer les
intégrales suivantes
Z i Z 2+i Z i
I1 = 3z
e dz, I2 = (3z + 2z)dz,
2
I3 = z cos zdz.
−i 1−i 0
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Rappel

Corollaire
Si z0 et z1 sont deux points quelconques de D (simplement connexe),
alors Z z1
f (z)dz = [F]zz10 = F(z1 ) − F(z0 ),
z0

où F est appelée intégrale indéfinie ou primitive (f et F deux


fonctions holomorphes dans un domaine connexe D)
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Première intégrale

Z i
I1 = e3z dz,
−i

La fonction e3z est holomorphe.


Z i " #i
1 3z
On a alors e dz = e
3z
= 13 e3i − 31 e−3i
−i 3 −i
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Première intégrale

Z i
I1 = e3z dz,
−i

La fonction e3z est holomorphe.


Z i " #i
1 3z
On a alors e dz = e
3z
= 13 e3i − 31 e−3i
−i 3 −i
1
= [cos(3) + isin(3) − cos(−3) − isin(−3)]
3
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Première intégrale

Z i
I1 = e3z dz,
−i

La fonction e3z est holomorphe.


Z i " #i
1 3z
On a alors e dz = e
3z
= 13 e3i − 31 e−3i
−i 3 −i
1
= [cos(3) + isin(3) − cos(−3) − isin(−3)]
3
1
= [cos(3) + isin(3) − cos(3) + isin(3)]
3
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Première intégrale

Z i
I1 = e3z dz,
−i

La fonction e3z est holomorphe.


Z i " #i
1 3z
On a alors e dz = e
3z
= 13 e3i − 31 e−3i
−i 3 −i
1
= [cos(3) + isin(3) − cos(−3) − isin(−3)]
3
1
= [cos(3) + isin(3) − cos(3) + isin(3)]
3
1
= [isin(3) + isin(3)]
3
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Première intégrale

Z i
I1 = e3z dz,
−i

La fonction e3z est holomorphe.


Z i " #i
1 3z
On a alors e dz = e
3z
= 13 e3i − 31 e−3i
−i 3 −i
1
= [cos(3) + isin(3) − cos(−3) − isin(−3)]
3
1
= [cos(3) + isin(3) − cos(3) + isin(3)]
3
1
= [isin(3) + isin(3)]
3
2
= isin(3)
3
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Deuxième intégrale

Z 2+i
I2 = (3z2 + 2z)dz
1−i

La fonction 3z2 + 2z est holomorphe dans C (Polynôme).


2 + 2z)dz = z3 + z2 2+i
R 2+i h i
1−i
(3z
h 1−i i h i
= (2 + i)3 + (2 + i)2 − (1 − i)3 + (1 − i)2
= 7 + 19i
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2 L’énoncé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Troisième intégrale

Z i
I3 = z cos zdz
0

La fonction z cos z est holomorphe dans C (produit de fonctions


holomorphes).
Ri Ri
On a 0 z cos z dz = [z sin z]i0 − 0 sin z dz
= [z sin z]i0 + [cos z]i0
= i sin i + cos i − 1
eit + e−it eit − e−it
En utilisant le fait que cos t = et sin t = , on
2 2i
trouve Z i
z cos z dz = e−1 − 1.
0
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Plan

3 Corrigé de l’exercice 3
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

L’énoncé de l’exercice n 3
1) Montrer en utilisant le théorème de Cauchy que l’intégrale suivante
est nulle : Z
(3z2 + iz − 4)dz,
C
où C désigne le carré de sommets 1 ± i, −1 ± i .

2) a) Soit C un cercle parcouru une fois dans le sens trigonométrique.


Discuter en fonction du cercle la valeur de l’intégrale
Z
cos(2z)
dz
C z
b) En utilisant la formule intégrale de Cauchy, calculer les intégrales
suivantes
3z2 + 2z + sin(z + 1)
Z
• dz où γ parcourt une fois dans le sens direct
γ (z − 2)2
le cercle |z − 2| = 1
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

L’énoncé de l’exercice n 3

ez
Z
• dz et γ parcourt une fois dans le sens direct le cercle
γ z(z + 2)
|z| = 1.
2
ez
Z
c) Calculer  dz dans les cas suivants
γ (z − 1) z + 4
2 2
1. γ parcourt une fois dans le sens direct le cercle de centre 1 et de
rayon 1
2. γ parcourt une fois dans le sens direct le cercle de centre 2i et de
rayon 1
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Rappel (Théorème de Cauchy)

Théorème
Soit f une fonction holomorphe dans un domaine connexe D et sur sa
frontière C. Alors I
f (z)dz = 0
C

Définition
Un domaine D du plan complexe est dit simplement connexe si toute
courbe fermée simple de D peut être réduite par déformation continue
à un point sans quitter D. Dans le cas contraire D est dit multiplement
connexe.
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Rappel (Formule intégrale de Cauchy)

Soit f une fonction holomorphe à l’intérieur d’une courbe fermée


simple C et sur C, soit w un point intérieur à C (w est un point
singulier), alors
I
1 f (z)
• f (w) = dz, où la courbe C est décrite dans le sens
2πi C z − w
direct.
• De même, la n-ième dérivée de f en w est donnée par
I
n! f (z)
f (w) =
(n)
dz, n ∈ N ∗
2πi C (z − w)n+1
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3

1)
Z Par le théorème de Cauchy, on montre que l’intégrale
(3z2 + iz − 4)dz, est nulle, où C désigne le carré de sommets 1 ± i,
C
−1 ± i

F IGURE – Carré de sommets 1 ± i, −1 ± i


Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3

? La fonction f (z) = 3z2 + iz − 4 est holomorphe dans C (c’est un


polynôme).
On peut vérifier facilement que f est holomorphe, en utilisant les
condition de Cauchy-Riemenn. En effet, on a
f (x + iy) = (3x2 − 3y2 − y − 4) + i(6xy + x).
∂u ∂v ∂u ∂v
Alors = 6x = et = −6y − 1 = − = −(6y + 1),
∂x ∂y ∂y ∂x
d’où f est holomorphe.
? De plus, le carré C de sommets 1 ± i et −1 ± iRest un domaine
connexe. Donc, d’après le théorème de Cauchy C f (z)dz = 0.
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3

2) a) Soit C un cercle parcouru une fois dans le sens trigonométrique.


Z
cos(2z)
Discuter en fonction du cercle la valeur de l’intégrale dz.
C z

On observe que la fonction cos(2z)/z n’est pas défini en z = 0 (i.e.


z = 0 est un point singulier) et elle est holomorphe dans C∗
(Rappelons que les fractions rationnelles P(z)/Q(z) sont holomorphes
en dehors des zéros de Q). Alors on distingue trois cas.
? Si 0 est à l’intérieur du disque fermé D dont C est le bord ∂D, alors
on applique la première formule de Cauchy à f (z) = cos(2z) et on
trouve Z
1 cos 2z
1 = f (0) = dz
2iπ C z − 0
et par conséquent Z
cos 2z
dz = 2iπ
C z
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3

? Si 0 n’appartient pas à D, alors f (z) = cos(2z)/z est holomorphe


dans l’intérieur de D. On a donc (par le théorème de Cauchy)
Z Z
f (z)dz = f (z)dz = 0
C ∂D

? Si 0 ∈ ∂D, alors l’intégrale n’est pas bien définie.

b) En utilisant la formule intégrale de Cauchy, calculer les intégrales


suivantes
3z2 + 2z + sin(z + 1)
Z
• dz où γ parcourt une fois dans le sens direct
γ (z − 2)2
le cercle |z − 2| = 1
ez
Z
• dz et γ parcourt une fois dans le sens direct le cercle
γ z(z + 2)
|z| = 1.
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3
b.1/ La fonction f (z) = 3z2 + 2z + sin(z + 1) est holomorphe dans le
cercle de centre z = 2 est de rayon 1.

F IGURE – Cercle de centre 2 et de rayon 1.


Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3
Donc par la formule intégrale de Cauchy on a (n = 1 et z = 2 point
singulier), f 0 (z) = 6z + 2 + cos(z + 1). On obtient alors
3z2 + 2z + sin(z + 1)
Z
dz = 2iπf 0 (2) = 2iπ(14 + cos 3)
γ (z − 2)2
b.2/ Ici on a deux points singuliers z = 0 et z = −2. Or z = −2 < γ.
Alors, on considère dans ce cas la fonction f (z) = ez /(z + 2) qui est
holomorphe dans le domaine d’équation |z| = 1.

F IGURE – Cercle de centre 0 et de rayon 1.


Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3

D’après la première formule de Cauchy, on a


Z ez
(z+2) 1
dz = 2iπf (0) = 2iπ = iπ
γ z 2

2
ez
Z
c) Calculer  dz dans les cas suivants
γ (z − 1) z + 4
2 2
1. γ parcourt une fois dans le sens direct le cercle de centre 1 et de
rayon 1
2. γ parcourt une fois dans le sens direct le cercle de centre 2i et de
rayon 1
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3
2
 
1. Soit f (z) = ez / z2 + 4 . Cette fonction est holomorphe dans
l’intérieur du disque centré en 1 et de rayon 1 , et 1 appartient à ce
disque (car z = ±2i < γ).

F IGURE – Cercle de centre 1 et de rayon 1.


Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3

La formule de Cauchy donne donc


2
Z ez
(z2 +4)
dz = 2iπf 0 (1)
γ (z − 1)2

On trouve 2
  2
2zez z2 + 4 − 2zez
f (z) =
0
2
z2 + 4
et ainsi f 0 (1) = 8e/25. On a par conséquent
2
ez
Z
16eπ
 dz = i
γ (z − 1) z + 4
2 2 25
Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3
2
ez
2. On considère dans ce cas f (z) = qui est holomorphe
(z − 1)2 (z + 2i)
dans l’intérieur du disque et 2i appartient à l’intérieur du disque (c’est
son centre). Ici les deux points singuliers z = 1 et z = −2i < γ.

F IGURE – Cercle de centre 2i et de rayon 1.


Corrigé de l’exercice 1
Corrigé de l’exercice 2
Corrigé de l’exercice 3

Corrigé de l’exercice n 3

Par la formule de Cauchy, on obtient


2 2
ez ez
Z Z Z
f (z)
 dz = dz = dz,
γ (z − 1)2 z2 + 4 γ (z − 1)2 (z − 2i) (z + 2i) γ (z − 2i)
2
ez
où f (z) = . Il vient alors
(z − 1)2 (z − 2i)
2 2
ez ez
Z Z Z
f (z)
 dz = dz = dz
γ (z − 1)2 z2 + 4 γ (z − 1)2 (z − 2i) (z + 2i) γ (z − 2i)
2
ez
(z−1)2 (z+2i) −πe−4
= = 2iπf (2i) = .
z − 2i 2(3 + 4i)

Vous aimerez peut-être aussi