Vous êtes sur la page 1sur 66

COURS DE BIOCHIMIE

STRUCTURALE

Module : LIPIDES

Prof. Ag. CISSE- CAMARA


EPSS M.
UNIV. NANGUI Biochimie Médicale
ABROGOUA UFR Sciences Médicalejans
Abidjan -CI
LIPIDES ou MATIERES
GRASSES
I) Généralités
(Définition, rôle, classification )
II) Lipides Saponifiables
(dérivés d’Acides Gras)
III) Lipides Insaponifiables
(Dérivés isopréniques et stéroïdes)
IV) lipoprotéines
INTRODUCTION
• Définition Les Lipides ou corps gras =
substances naturelles rencontrées
chez tous les organismes vivants ;
• caractérisés par :
– insolubilité dans l'eau : hydrophobie
– solubilité dans les solvants
organiques (éther, acétone, benzène,
mélange chloroforme- alcool, etc…) :
lipophilie
INTRODUCTION
Définition
- Les lipides sont des petites molécules car ce
ne sont pas des polymères.
A température ambiante :
Liquides (huiles) /
Solides (Cires)
donnent aux aliments un aspect Onctueux,
pâteux
- Caractère « gras »
INTRODUCTION
• Leurs composants fondamentaux
permettent de les différencier en :
• lipides simples : composés
ternaires : C, H, O
• lipides complexes : C, H, O + N,
P, S quelquefois oses.
INTRODUCTION
• Du point de vue de la nature chimique,
Ils sont formés de:
– esters
– amides
• Autres molécules hydrophobes,
– stérols
– stéroïdes
– carotenoïdes
– quinones
– carbures,
– Alcools aliphatiques …
I- GENERALITES
• I-1 Rôle biologique

• I-2 Classification

• I-3 Origine des lipides


I-1 Rôle biologique

• Rôle énergétique

• Rôle structural

• Rôle de protection

• Rôle Vitaminique

• Rôle hormonal
I-1 Rôle biologique
• Rôle énergétique :
- En tant que nutriment, 1g de lipides
fournit 9Kcal ;
• Les triglycérides (constitués de 3
molécules d’Acides gras) sont stockés
dans le tissu adipeux et représentent
la réserve énergétique de
l’organisme.
I-1 Rôle biologique
• Rôle structural :
- constituant des membranes cellulaires
(bicouche lipidique : phospholipides)
- constituant du tissu nerveux
(glycolipides)
- constituant du tissu adipeux
(triglycérides)
- Constituant du sang : Lipoprotéines
(cholestérol, Triglycérides)
I-1 Rôle biologique
• Rôle de protection
(surface de certains organes : cœur, peau,
surrénales)
• Rôle Vitaminique
les lipides sont le support des
-Vitamines liposolubles A, E, K et F
- AG essentiels =Vitamines F
I-1 Rôle biologique
• Rôle hormonal
& Messagers chimiques
inter/intracellulaires
-Prostaglandines,
-Vitamines D
-Hormones stéroïdes (progestérone,
œstrogènes, testostérone, cortisol, etc
• Rôle de Second messager hormonal
-IP3 (Inositol Tri Phosphate),
- DAG (Diacyl Glycérol),
- céramide…
I-2 Classification
• Ancienne classification
1.Lipides Saponifiables
2.Lipides non Saponifiables
• Nouvelle classification
• 8 sous classes
I-2 Classification
• I- 2.1 Lipides saponifiables
• Les lipides saponifiables sont des
dérivés d’acides gras (AG) ; Ils sont
formés par condensation
• - d‘AG et d'alcool = esters
• - d’AG et d’amine = amides
• Leur hydrolyse alcaline donne des
savons (sels d'acide gras + alcool)
I-2 Classification
1.Lipides Saponifiables= Dérivés d’AG
-Glycérides
-Cérides
-Stérides
-Glycérophospholipides
-sphingolipides
o céramides
o sphingomyélines
o glycolipides
I-2 Classification
• Lipides Saponifiables
Lipides simples : C, H, O
(Glycérides, Cérides, Stérides)
Lipides complexes : C, H, O +
N, P, S
-Glycérophospholipides,
-sphingolipides
I-2 Classification
- 2. Lipides Insaponifiables : Lipoïdes
 Dérivés naturels de même solubilité,
« extraits lipidiques » ne contenant
pas d’acides gras
- alcools gras
- dérivés isopréniques
- stérol, hormones stéroïdes
- Vitamines liposolubles (ADEK et
dérivés )
CLASSIFICATION DES LIPIDES
(NOUVELLE) 8 catégories :
1. acides gras
2. glycérides
3. phosphoglycérides
4. sphingolipides
5. stérols (et stéroïdes)
6. saccharolipides (ou glycolipides)
7. prénols (dérivés isopréniques et
terpénoïdes)
8. polykétides
I-3 Origine des lipides
• L’« Hypothèse acétate » : CH3-COO-
La voie des acétogénines :
condensations linéaires de l’unité
acétate sous sa forme active de
thioester : acétyl coenzyme A
(CH3-CO~ S-CoA)  Acides gras
 La voie des Isoprènes : condensations
de l’unité ramifié « isoprène actif ».
 terpenoïdes, cholestérol, stéroïdes
II- ETUDE DES LIPIDES
SAPONIFIABLES
II-1 Acides gras
II- 2 lipides saponifiables
SIMPLES
II-3 lipides saponifiables
COMPLEXES
II- ETUDE DES LIPIDES
SAPONIFIABLES
II -1 ACIDES GRAS (AG)
1. Définition-Intérêt
2. Classification-structure-
nomenclature
- AG Saturés
- AG Insaturés
- AG particuliers (ramifiés, hydroxylés,
cycliques)

3. Propriétés physicochimiques
II-1-LES ACIDES GRAS (AG)
1.Définition
- Acides monocarboxyliques
- Chaîne aliphatique > 4 carbones
=> chaîne longue confère le
caractère gras (hydrophobe)
- Nombre pair de carbones (4-32)

-Notation ou représentation générale :


Cn : x Exple C10:0 C18:1
II-1 LES ACIDES GRAS (AG)

1.Intérêt
- Présents dans les graisses alimentaires
s/forme estérifiée (90% Glycérides, 5%
stérides)
- Intérêt nutritionnel ( goût, texture:
aliment gras, huiles, beurre,
- Intérêt métabolique (énergétique) et
- industriel (margarines,
savons,cosmétiques…)
II- 2 Classification
Structure - Nomenclature
• CLASSIFICATION DES AG
1- AG à chaîne saturée ou AG
saturés
2- AG à chaîne insaturée (AGI)
comportant 1 ou plusieurs doubles
liaisons
3- acides gras particuliers :
hydroxylés, ramifiés, cycliques
ACIDES GRAS SATURES
• II-2.1 1*Formule chimique
- générale : CH3- (CH2)n-2 – COOH ;
(semi développée)

- développée:
CH3-CH2- CH2-CH2 -CH2-- -- -- -- -CH2-
CH2-CH2-COOH
ACIDES GRAS SATURES

• *Structure developpée spatiale


• Exple d’un AG à 6c.
C6 : 0 ; CH3- (CH2)4 – COOH
La numérotation des carbones
• Quelque soit le type d’AG, il est utile
d’en numéroter les atomes de carbones
afin de repérer la place des doubles
liaisons, des substituants ou des
réactions qui interviennent sur eux.
• Il existe 2 systèmes de numérotation :
• Le système numérique
• Le système alphabétique
La numérotation des carbones
• Système numérique
*COOH= numéro 1
*(CH3) terminal numéro le plus élevé.
• Système alphabétique (en lettre grecque)
-carbone adjacent au carboxyle (C2) = α,
C3 = β, γ
-le carbone terminal (méthyl) = ω
La numérotation des carbones
• EXPLE C8 : 0
8 7 6 5 4 3 2 1
CH3- CH2-CH2 -CH2 -CH2-CH2-CH2-COOH
ω β α
ACIDES GRAS SATURES

• Nomenclature
1 Nomenclature chimique / systématique
(dérivé de l’hydrocarbure) + Acide +
« Oïque »
- Ex: AGS à 18 c C18:0 ,
= acide octadécanoïque
2 Nomenclature usuelle : nom courant
- Ex : Acide Stéarique : C18
Tableau des AGS
Notation Nom chimique Nom usuel
AGS
Acide Acide
C4 butanoïque butyrique
C6 hexanoïque caproïque
C8 octanoïque caprylique
C10 décanoïque caprique
C12 dodécanoïque Laurique
C14 Tétradécanoïque myristique
Tableau des AGS

Notation Nom chimique Nom usuel

C16 Ac Hexadécanoïque palmitique


C18 Ac Octadécanoïque stéarique
C20 Ac Eicosanoïque arachidique
C22 Ac Eidocosanoïque béhénique
C24 Ac Tétracosanoïque lignocérique
C26 Ac hexacosanoïque cérotique
C28 Ac octacosanoïque montanique
C30 Ac tricosanoïque mélissique
C32 Ac dotricosanoïque lacéroïque
II- 1.2 Classification
Structure - Nomenclature
• CLASSIFICATION DES AG
- 1. AG à chaîne saturée ou AG
saturés
-2. AG à chaîne insaturée (AGI)
comportant 1 ou plusieurs doubles
liaisons
-3. acides gras particuliers :
AGhydroxylés, AGramifiés, AGcycliques
II-1.2. 2. AG INSATURES
• Les acides gras insaturés (AGI) sont des
AG comportant 1 ou plusieurs doubles
liaisons.
• Aussi appelés AG éthyléniques ou AG
désaturés, rappelant leur origine
métabolique.
Leur formule générale est :
CH3- (CH2)m – CH=CH- (CH2)n – COOH
II-1.2. 2. AG INSATURES
• Les AGI sont plus réactifs et de plus
grande valeur alimentaire
• Ils sont généralement contenus dans les
huiles végétales suivantes (soja, olive
tournesol, Maïs, arachide,) et
• les huiles de poissons
AGI OU ETHYLENIQUES
• Notation : La double liaison est
indiquée par 
Cn : xy ex C18 : 29
Ecriture
• Quand il existe +rs , elles sont
disposées en position malonique
(distantes de 3 carbones)
•  induit une isomerie cis/trans dans la
structure: Les AGI naturels sont tous
des isomères cis.
Formule d’un AGI
• Formule semi développée :

CH3 – (CH2)7 – CH=CH – (CH2)7 – COOH

H H H H H H H H H H O

C C C C C C C C C C C

H H H H H H H H O H
Nomenclature des AGI
1. Nom chimique :
nom de l’alcène équivalent
+ précision du nombre de 
+ la désinence oïque
2 Nom usuel : comme les AGS ;

3 Nomenclature biochimique
3 Nomenclature biochimique
-CH3 = N°1 et
la place de  indiquée par ω /CH3.
exple ω3 (n-3) ou ω6 (n-6)
• la position des double-liaisons par
rapport au Cω détermine des familles
ou séries.
• séries : n-9(ω9), n-6(ω6), n-3(ω3)
Classification des AGI
• AG mono insaturés :
1 double liaison (mono éthylénique)

• AG polyinsaturés
- 2  : AG diéthyléniques
- 3  : AG tri éthyléniques
- 4  : AG tétra éthyléniques
AGPI = AG essentiels ou indispensables
(vitamines F)
Écriture d’un AGI
Particularités d’écriture
• Isomérie : 2 possibilités (Cis /trans)
• AGI naturels = isomères cis.
4) Acides gras monoinsaturés :
- Toujours nbre pair de carbone
- Géométrie cis (Z Zuzammen)
=> crée une angulation

- AG type : Oleique (t de fusion 16°C)


Le plus répandu dans la nature
Le plus abondant dans le tissu adipeux et le plasma
4) Acides gras monoinsaturés :
- Formation par des désaturases (- 2H)
localisées dans le réticulum endoplasmique

- Nomenclature :
9 désaturase, 6, 4, 12, 15 …
le nbre du C portant la = à partir du COOH
La famille d’AG crée : n-a à partir du CH3 terminal

Acide Stéarique
Ou C18:0
9

9

n n-
9

Acide Oléique
Ou C18:1 (n-9)
Ecriture des AGMI
Acide oléique /oléiate
• ou Ac. 9 cis Octa decénoïque
• abondant dans les graisses végétales et
animales.
• C18 : 1 9 ce qui s’écrit C18 :1 ω9.
AG MONOINSATURES
Notation Nom courant sources

C16 : 19 palmitoléate Huile de palme

C18: 19 Ac. Oléique/oléate Huile d’olive

C20 : 19 Ac Gadoléïque Huile de foie de


C22 : 112 Ac érucique morue
C24 : 115 Ac. nervonique cerveau

C11 : 110 Ac undécylénique Graisse des


cheveux
AG mono éthylénique à nombre
impair de carbones

• Ac. undécylénïque : C11 : 110


CH2 = CH - (CH2)8 – COOH
= AG à activité antifongique
remarquable (contre les teignes).
• abondant dans la graisse des cheveux
des adultes mais rare chez les
enfants ; ceci explique le
développement des teignes chez les
enfants.
AG polyinsaturés ou
polyéthyléniques
• Peuvent Comporter 2, 3, 4 .
• AG (12, 15) Pas synthétisés
dans l’organisme ;
• doivent être apportés par
l’alimentation.
Acides gras essentiels ( vitamin F)
Notion de famille/série des AGPI
Il existe 3 familles principales :
• n-9 : chef de file oléate C18:1
• n-6 : chef de file linoléate C18:2
• n-3 : chef de file linolénate C18:3
formés par désaturation du C18 :0 par des
désaturases
La notation ( n-x) se super pose à celle
utilisant ω : n-9 = ω9 ; n-6 = ω6
Notion de famille/série d’AGPI
• Désaturation en 9:9 serie n-9
existe chez les animaux;
• Désaturation en 12  12 série n-6
• Désaturation en 12  15 série n-3
• Les désaturases en 12 et 15 n’existent
que chez les végétaux
• mais n’existent pas chez les animaux
donc les AG désaturés en 12 et en 15
sont essentiels pour les animaux
6) Filiation des acides gras :
Chez le végétal : création des chefs de file : progression vers le CH3
9
COOH
C18:0
18 CH3
 9 désaturase
12 9
CH3 COOH
1 C18:1(n-9)
8 6 Oléique
Végétaux  12 désaturase

15 12 9 COOH
C18:2(n-6)
Linoléique
CH3
18  15 désaturase
CH3 15 12 9
18 C18:3(n-3)
COOH
a Linolénique
Nomenclature des AGI
notati Nom Non N
on Systématique courant
Aciide Acide
C 16 hexadécenoïquePalmitoléï- monoène
que
C18 Octadécenoïque oléïque monoène

C18 Octadécadiénoï linoléïque diène


que
C18 Octadecatriénoï linolénique triène
que
C20 Eîcosa arachidoni tétraène
tétraénoïque que
Quelques AGI importants pour
l’organisme
Nom Rôle dans Sources alimentaires
l’organisme
Acide oléique 53 % du tissu Huile d’olive, toutes les huiles
C18 : 1 n-9 adipeux comestibles
Acide linoléique Constituant des Huiles de lin, de tournesol, de
C18 : 2 n-6 phospholipides maïs, de soja, de pépin de
raisin, Blé, noix
Acide Constituant des Huiles de lin, de tournesol, de
linolénique phospholipides maïs, de soja, de pépin de
C18 : 3 n-6 raisin, Blé, noix

Acide Précurseur des Exclusivement dans les


arachidonique prostaglandines, produits animaux : viandes de
C20 : 4 n-6 des leucotriènes, bœuf, œuf, hareng, poulet…
thromboxane et
prostacylines
ECRITURE DES AG INSATURES
notation Nom usuel Nom chimique

C18 : 19 Ac. oléique ou Ac. 9 cis, Octa


18 ω9 oléate decénoïque
Série n-9
C18 : 29-12 ac linoléique ou Ac. 9,12 cis
18 : 2 ω6 linoléate Octadécadiénoïque
série n-6
C18 :9,12,15 Ac. linolénique ou Ac. 9 ,12 15 cis ,
18 ω3 linolénate Octa deca-
Série n-3 triénoïque
C20 :5,8,11,14 Arachidonate Ac. 5, 8, 11, 14 cis
20 ω6 eïcosa-
II- 1. 2 Classification
Structure - Nomenclature
• CLASSIFICATION DES AG
1. - AG saturés
2. - AG à chaîne insaturée (AGI)
3 - acides gras particuliers :
AG hydroxylés,
AG ramifiés,
AG cycliques
ACIDES GRAS HYDROXYLES

• Acide ricinoléique C18 12OL 9


huile de ricin
CH3 - (CH2)5 - CH (OH) - CH2 - CH =
CH - (CH2)7 - COOH

• Acide cérébronique C24 a OH


dans lipides du tissu cérébral
CH3 - (CH2)21 - CH-OH - COOH
ACIDES GRAS RAMIFIES
• Les plus importants en médecine sont les AG
ramifiés du bacille tuberculeux
• ex ac tuberculo-stéarique
(10 méthyl-stéarique),
facteur de croissance du BK
• Lorsque ces AG sont injectés à un animal;
ils induisent la formation de tubercules
caractéristiques
CH3
CH3-(CH2)7-CH-(CH2)8-COOH
ACIDES GRAS CYCLIQUES
Cycle penténique avec ch. latérale
- (CH2)n-COOH
• AC hydnocarpique C16 n = 10
• AC chaulmoogrique C18 n = 12
(Dérivés du chaulmoogra:
Utilisé dans le traitement de la lèpre)
• Acide gorlique C18 16
ACIDES GRAS CYCLIQUES
• (CH2)n-COOH

Dérivés du chaulmoogra : intérêt médical


(Utilisés dans le traitement de la lèpre)
• AC hydnocarpique C16 n = 10
(CH2)10-COOH

(CH2)12-COOH
AC chaulmoogrique C18 n = 12
ACIDES GRAS CYCLIQUES

AC gorlique C18 16


(CH2)6-CH=CH-(CH2)4-COOH
Les Eïcosanoïdes
• On désigne par ce terme, des AG en C20.
• Leur squelette de base est l’acide
prostanoïque qui comporte un cycle pentane
en son centre.
• L’acide arachidonique est aussi en C20 avec
(4)
• Les dérivés de l’arachidonate qui par
diverses réactions d’oxydations deviennent
cycliques, oxygénés, hydroxylés et
insaturés (n)  +rs s/familles
Les éicosanoïdes
AG en C20, n , OH ;
prostaglandines, leucotriènes,
thromboxanes et prostacylines

la prostaglandine A1
AG CYCLIQUES: prostaglandines
• sont dénommés avec des lettres
A, B C, D,E, F , G + numéro
ex ( Pg A1; Pg F2);

• Synthétisées par (poumon, thymus,


pancréas et cerveau…)
Rôle biologique des
prostaglandines
• Propriétés hormonales et pharma-
cologiques
• Pg E = puissantes activatrices de
l’adenylcyclase. Médiateurs de l’asthme.
• Pg F et leucotriènes activent la
contraction des muscles lisses et de
l'utérus
• Rôle dans l’inflammation et l’allergie
- Actions pharmacologiques des Eicosan.:
Actions ≠ selon tissus, espèces, PGs
Médiateurs de l ’inflammation
Activateurs (n-6) ou inhibiteurs (n-3)
Actions vasculaires :
Vasoconstricteurs
Perméabilité vasculaire et
agrégation plaquettaire
Action sur muscle lisse bronchique :
Bronchoconstricteurs
Sécrétion de Mucus
=> Médiateurs de l’Asthme
II ETUDE DES LIPIDES SIMPLES
SAPONIFIABLES
II -1 LES ACIDES GRAS (AG)
1. définition
2. nomenclature
3. classification
- AG Saturés
- AG Insaturés
- AG particuliers (hydroxylés, ramifiés,
cycliques)
4. propriétés physicochimiques