Vous êtes sur la page 1sur 93

République de Côte d’Ivoire

Union-Discipline-Travail

PRIMATURE

Bureau National d’Études


Techniques et de Développement

Cycle Ingénieur de Conception

TRAVAIL DE FIN D’ÉTUDES


Thème :
ESTIMATION DU COÛT DE LA MAINTENANCE DU
SYSTÈME DE CLIMATISATION DE L’ESPLANADE,
EXTENSION DU PALAIS DE LA PRÉSIDENCE À
ABIDJAN
Période de stage : du 18 Février 2019 au 17 Juin 2019

Auteur :
FOFANA Khoicou Mohamed, Élève Ingénieur des Travaux Publics 3e année
Maître de stage :
M. KOUAMÉ Bertin, Ingénieur des Travaux Publics et chef de service au Pôle
Bâtiment du BNETD
Encadreur pédagogique :
M. AMARI Adangba Felix, Enseignant Chercheur à l’INP-HB
Encadreur technique :
M. KOUAMÉ François, Ingénieur Equipements Techniques et Consultant au Pôle
Bâtiment du BNETD

Année Académique 2018 - 2019


Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

DÉDICACE

Mon Père
Et

Ma Mère

I
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

REMERCIEMENTS
À travers ces lignes, nous tenons tout d’abord à remercier Dieu de nous avoir
donné la volonté, la force, le courage et la santé pour réaliser ce travail. Puis nos sincères
remerciements vont à l’endroit de toutes ces personnes qui nous ont aidé et soutenu pour
la réalisation de ce mémoire. Il nous est difficile de tous les citer dans nos écrits, mais
nous tenons à rassurer chacune d’elles, de toute notre reconnaissance et notre gratitude.
Au nombre de ces personnes, nous tenons particulièrement à remercier M.
Kinapara COULIBALY, Directeur Général du Bureau National d’Études Techniques et
de Développement (BNETD) qui nous a permis d’effectuer ce travail de fin d’études au
sein du BNETD, puis à M. SORO Porolo, coordinateur du projet de l’esplanade du
palais de la Présidence de la République à Abidjan pour nous avoir accueilli au sein de
son équipe.
Ensuite, nous remercions notre maître de stage M. KOUAMÉ Bertin, chef de
mission du projet susmentionné, pour nous avoir aidé et encadré durant ce stage.
Ces remerciements vont également à l’endroit de M. AMARI Adingba Felix et
M. KOUAMÉ François respectivement encadreurs pédagogique et technique.
Ces cinq (05) mois de stage passés au sein de l’équipe BNETD présente sur le
chantier de l’esplanade du palais de la Présidence à Abidjan nous ont permis de
bénéficier d’un environnement propice à notre épanouissement professionnel. Pour ce
faire, nous tenons à remercier M. KANGA Yao René, technicien supérieur, M. LASME
Agnéro Emmanuel et Mlle KOUMARÉ Barakissa, tous deux (02) ingénieurs des
travaux publics. Nous remercions également le personnel de PFO présent sur le chantier.
Nous remercions par ailleurs, tout le personnel de l’administration de l’École
Supérieure des Travaux Publics (ESTP) notamment M. Dénis KONAN le Directeur de
l’ESTP, M. GBOGA Ouaga Jean Brice le Directeur des Études, M. N'ZI Kouakou Juste-
Claire le Directeur des Études par intérim et l’ensemble des professeurs et inspecteurs
pour leur suivi durant les trois (03) ans de formation à l’ESTP.
Ce travail a été également possible grâce à la patience et au soutien de ma famille,
sans qui, il n’aurait pu aboutir. À cet effet, nous remercions sincèrement les familles
FOFANA et COULIBALY.
Enfin, nous terminerons cette vague de remerciements en exprimant notre
profonde gratitude à l’ensemble de tous nos amis pour leur soutien durant toutes ces
années et surtout l’intérêt qu’ils ont porté à notre Travail de Fin d’Études.

II
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

AVANT-PROPOS
La base de tout développement durable pour un pays passe incontestablement par
une population qualifiée et compétente, donc par l’éducation. C’est dans ce cadre que
la Côte d’Ivoire s’est dotée d’écoles prestigieuses dont l’Institut National Polytechnique
Félix Houphouët-Boigny (INP-HB).
Ainsi, créé le quatre (04) septembre 1996 par le décret n°96-678, l’INP-HB est un
établissement public d’enseignement supérieur et de recherche. Il est le fruit de la fusion
et de la restructuration de quatre grandes écoles à savoir, l’Institut Agricole de Bouaké
(IAB), l’Institut National Supérieur de l’Enseignement Technique (INSET), l’École
Nationale Supérieur d’Agronomie (ENSA), l’École Nationale Supérieure des Travaux
Publics (ENSTP). C’est de cette fusion que sont nées sept (07) nouvelles écoles que sont
:
- L’École de Formation Continue et de Perfectionnement des Cadres (EFCPC) ;
- L’École Préparatoire (EP) ;
- L’École Supérieure d’Agronomie (ESA) ;
- L’École Supérieure de Commerce et d’Administration des Entreprises
(ESCAE) ;
- L’École Supérieure d’Industrie (ESI) ;
- L’École Supérieure des Mines et Géologie (ESMG) ;
- L’École Supérieure des Travaux Publics (ESTP).
L’ESTP, l’école à laquelle nous appartenons, comporte deux 02) cycles qui forment
distinctement des ingénieurs et des techniciens supérieurs dans le domaine du génie
civil. Soucieuse d’offrir une formation de qualité, la direction des études du cycle
ingénieur envoie chaque année ses étudiants effectuer un stage en vue de parfaire leur
formation.

En particulier, ce stage s’avère crucial pour les élèves ingénieurs de la troisième année,
en fin de cycle. En effet au cours ce stage, qui s’étend sur presque un semestre en
entreprise, ils sont soumis à un Travail de Fin d’Études (TFE). Et ce Travail de Fin
d’Études se solde par la production d’un mémoire et par une soutenance devant un jury
d’experts pour l’obtention du Diplôme d’Ingénieur des Travaux publics.
Le présent document constitue le mémoire de notre TFE, effectué au BNETD
dans le service Mission de Contrôle du Département Travaux de Bâtiments, dont le
thème est : « Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan ».

III
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

SOMMAIRE
DÉDICACE..................................................................................................................I
REMERCIEMENTS .................................................................................................. II
AVANT-PROPOS..................................................................................................... III
SOMMAIRE ............................................................................................................. IV
LISTE DES ABRÉVIATIONS ................................................................................... V
LISTE DES FIGURES .............................................................................................. VI
LISTE DES TABLEAUX ....................................................................................... VII
RÉSUMÉ ............................................................................................................... VIII
ABSTRACT .............................................................................................................. IX
INTRODUCTION GÉNÉRALE ................................................................................. 1
PREMIÈRE PARTIE : GÉNÉRALITÉS ..................................................................... 5
I. Définition de la maintenance............................................................................ 6
II. Enjeux de la maintenance................................................................................. 6
III. Différents aspects de la maintenance ............................................................ 8
IV. Cadre institutionnel de la maintenance de bâtiment en Côte d’Ivoire ......... 23
V. Présentation du projet de l’esplanade, extension du palais de la Présidence de la
République à Abidjan ............................................................................................ 24
DEUXIÈME PARTIE : MAINTENANCE DANS LE CADRE DU PROJET DE
L’ESPLANADE ........................................................................................................ 27
I. Maintenance des installations de climatisation ............................................... 28
II. Plan de maintenance ...................................................................................... 38
TROISIÈME PARTIE : ESTIMATION DU COÛT DE LA MAINTENANCE ........ 48
I. Estimation financière ..................................................................................... 49
II. Retour sur la conception ................................................................................ 52
CONCLUSION GÉNÉRALE .................................................................................... 55
BIBLIOGRAPHIE .................................................................................................... 56
ANNEXES ................................................................................................................ 58
TABLE DE MATIÈRES ........................................................................................... 77

IV
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

LISTE DES ABRÉVIATIONS


BNETD : Bureau National d’Études Techniques et Développement ;
MCLU : Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme ;
CCTP : Cahier des Clauses Techniques Particulières ;
DCM : Direction de la Construction et de la Maintenance ;
MOD : Maître d’Ouvrage Délégué ;
ATMO : Assistance Technique à la Maitrise d’Ouvrage ;
PFO Africa CI : Pierre Fakhoury Operators Africa Côte d’Ivoire ;
GPEG : Groupe de Production d’eau Glacée ;
CTA : Centrale de Traitement d’Air ;
AN : Air Neuf ;
AR : Air Repris ;
HP : Haute Pression ;
BP : Basse Pression ;
VC : Ventilo-Convecteurs ;
ERP : Établissement Recevant du Public ;
Cfo : Courant fort ;
Cfa : Courant faible.

V
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

LISTE DES FIGURES


Figure 1 : Principe de fonction d’une machine frigorifique(réfrigérateur) .................. 28
Figure 2 : Principe fonctionnement du groupe d’eau glacée ....................................... 29
Figure 3: Planning d’intervention sur les VC ............................................................. 47
Figure 4 : Planning d’intervention sur les autres équipements.................................... 47
Figure 5 : Classement SEER ...................................................................................... 54

VI
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1 : Description générale des niveaux du bâtiment ......................................... 26
Tableau 2 : Caractéristiques des pompes.................................................................... 32
Tableau 3 : Tableau récapitulatif des équipements ..................................................... 34
Tableau 4 : Plan de maintenance de GPEG ................................................................ 39
Tableau 5 : Plan de maintenance de CTA .................................................................. 41
Tableau 6 : Plan de maintenance de VC..................................................................... 42
Tableau 7 : Plan de maintenance de pompe ............................................................... 43
Tableau 8 : Plan de maintenance des armoires électriques ......................................... 45
Tableau 9 : Plan de maintenance du réservoir tampon ............................................... 46
Tableau 10 : Plan de maintenance de réseau hydraulique et aéraulique ...................... 46
Tableau 11 : Total du nombre d’heures de maintenance par année ............................ 50
Tableau 12 : Tableau du coût annuel de remplacement des équipements ................... 51
Tableau 13 : Capacité calorifique de l’eau et de l’air ................................................. 53

VII
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

RÉSUMÉ
Après la construction et la livraison des ouvrages du génie civil, des bâtiments
publics, force est de reconnaître que la maintenance des différents éléments du bâti est
une activité qui est beaucoup négligée, voire inexistante, durant la durée de vie de
l’ouvrage. On assiste alors à une dégradation rapide de ces éléments qui occasionnent
des problèmes prématurés dans le fonctionnement de ces bâtiments.
Et à la longue, ces problèmes résolus sans planification et arbitrairement
engendrent des coûts exorbitants qui sont déboursés par les décideurs et/ou maitres
d’ouvrages.
La maintenance planifiée apparaît à cet effet indispensable pour non seulement
détecter et résoudre de façon efficace les différentes anomalies résultant de
l’exploitation des bâtiments, mais aussi réduire considérablement les dépenses annuelles
allouées à la maintenance.
C’est dans cette optique que s’inscrit notre travail de fin d’études. L’objectif de
ce travail est de faire une estimation du coût de la maintenance des installations de
climatisation pour le projet de construction de l’esplanade, extension du palais de la
présidence de la république à Abidjan.

Le présent rapport, scindé en trois (03) parties, résume les études menées pour
atteindre cet objectif.

La première partie présente de façon détaillée la notion de maintenance à travers ses


enjeux, ses catégories, le cadre institutionnel de la maintenance en Côte d’Ivoire et
s’achève par une brève présentation du projet sur lequel porte notre étude.

Dans la seconde partie, une description des installations techniques est faite dans un
premier temps. En effet, il s’agit principalement de la description du système de
climatisation c’est-à-dire des équipements pour la climatisation et ventilation. À la suite
de cette description, la maintenance de ces équipements a été présentée. Enfin, un
programme, un plan montrant la fréquence de maintenance de ces équipements a été
établi.
Pour terminer, l’estimation du coût de la maintenance des installations techniques
décrites dans la seconde partie est réalisée dans la dernière partie. En s’appuyant sur le
plan de maintenance élaboré, cette estimation est réalisée sur les trois (03) premières
années d’exploitation du bâtiment après l’année de garantie. En outre, un retour sur la
conception du projet a été fait.

VIII
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

ABSTRACT
After the construction and delivery of engineering works, public buildings, it is
important to notice that the maintenance of the various elements of the building is an
activity that is neglected or non-existent during the lifetime of the building. We then
witness a rapid deterioration of these elements that cause premature problems in the
operation of these buildings.
And in the long run, these problems arbitrarily resolved, without any kind of
planification will result in enormous expenses that are disbursed by decision-makers
and/or masters of works.
For this reason, a planned maintenance is not only essential to effectively detect
and resolve the various anomalies resulting from the operation of the buildings, but also
to considerably reduce the annual expenditure allocated for maintenance.
It is in this perspective that our final dissertation falls. The purpose of this work
is to make an estimate of maintenance cost of the air-conditioning installations for the
construction project of the esplanade, extension of the palace of the presidency of the
republic in Abidjan.
This report, divided into three (03) parts, summarizes the studies conducted to
achieve this objective.
The first part presents in detail the concept of maintenance through its issues, its
categories, the institutional framework of maintenance in Côte d'Ivoire and ends with a
brief presentation of the project of our study.
The second part starts with a description of the technical installations. In fact, it mainly
focusses on the description of the air-conditioning system which comprises the
equipment for air-conditioning and ventilation. Following this description, the
maintenance of this equipment was presented. Finally, a program, a plan showing the
frequency of maintenance of these equipments was established.
Finally, the estimation of maintenance cost of the technical installations described in the
second part is carried out in the last part of the dissertation. Based on the maintenance
plan developed, this estimate is made for the first three (03) years of the building
operation after the year of warranty. In addition, some feedback on the design of the
project was provided.

IX
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

INTRODUCTION GÉNÉRALE
Contexte d’étude
Les constructions des bâtiments publics de la Côte d’Ivoire sont conçues et
réalisées par des professionnels dont les préoccupations ne sont généralement pas les
mêmes que celles des gestionnaires.
Dès lors, ces derniers trouvent quelques difficultés à assurer l’exploitation et
surtout la maintenance des bâtiments, car n’étant pas souvent associés aux opérations
d’investissement. Ils doivent parfois engager des travaux supplémentaires et pesants
pour la mise en service des bâtiments. Et bien souvent, ces travaux supplémentaires sont
en rapport avec le système de climatisation de ces bâtiments. Ainsi, les installations de
climatisation sont les plus affectées.
La maintenance du bâtiment et principalement celle de son système de
climatisation doivent donc être prises en compte dès la phase de conception d’un
bâtiment. Ce qui devrait améliorer cette situation.
Plusieurs raisons permettent d’entrevoir l’amélioration de cette situation au
nombre desquelles nous pouvons citer le fait que :
- Les ouvrages publics font l’objet de recherche d’innovation en matière
architecturale dans laquelle la qualité se doit d’être présente, et toutes les
préoccupations d'exploitation et de maintenance du bâtiment rentrent maintenant
de plus en plus fréquemment parmi les critères de choix des projets ;
- Le constat de dysfonctionnements répétés de certains bâtiments neufs, surtout
niveau de leurs systèmes de climatisation, qui ont coûtés chers aux contribuables,
devrait servir d’exemple à ne pas suivre.
En outre, vu que tous soient résolument tournés vers le développement durable,
la maintenance des ouvrages publics s’avère indispensable pour une exploitation
économique, et écologique desdits ouvrages durant leurs cycles de vie.
Débuté en septembre 2017, le projet de construction de l’esplanade, extension du
palais présidentiel à Abidjan est un bâtiment qui se construit comme un pont haubané.
Pour une durée de vingt-quatre (24) mois, ce bâtiment servira d’extension du palais de
la présidence de la République de Côte d’Ivoire.
Ainsi pour assurer sa pérennité, un budget conséquent devra être alloué à la maintenance
de ce joyau architectural.
C’est dans cette vision que s’inscrire ce sujet : Estimation du coût de la maintenance
du système de climatisation de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à
Abidjan.

1
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Problématique
La Côte d’Ivoire dispose d’un important patrimoine bâti, mais sa sauvegarde reste
problématique. Il présente aujourd’hui un état de dégradation avancé. Cet état de
dégradation est plus important au niveau du système de climatisation.
Les causes de cette dégradation sont multiples à savoir l’indifférence, la négligence, les
modifications d’aménagements incontrôlées (illicites) et le manque de fonds pour la
maintenance ; ce qui entraine une maintenance partielle voire inexistante des bâtiments.
En outre, toutes ces causes sont le résultat du fait que la maintenance n’est pas prise en
compte dès les prémices de la conception des bâtiments.
Pour ce faire, le bâtiment Esplanade encore en phase de construction ne doit en aucun
cas de figure présenter tous ces défauts susmentionnés dans la mesure où il s’agit d’un
bâtiment à caractère présidentiel.
Il serait donc judicieux de faire une étude sur le coût de la maintenance des installations
de climatisation de ce bâtiment, patrimoine national. Ce qui permettrait, dès sa livraison,
de fournir une documentation en rapport avec la maintenance du système de
climatisation qui orientera les utilisateurs et les gestionnaires de ce bâtiment.
Il s’agira donc de répondre aux questions suivantes :
- Quels sont les enjeux de la maintenance d’un bâtiment ?
- Quel est le cadre institutionnel de la maintenance des bâtiments la Côte d’Ivoire ?
- Quel est le plan de maintenance adapté au système de climatisation de
l’esplanade, extension du palais de la présidence de la République à Abidjan ?
- Quelle estimation peut-on faire des coûts engendrés par ce plan de maintenance ?
Objectifs d’étude
Objectif général
L’objectif général que vise cette étude est l’estimation du coût de la maintenance du
système de climatisation de l’esplanade, extension du palais de la présidence à Abidjan.
Objectifs spécifiques
- Montrer les enjeux de la maintenance d’un bâtiment ;
- Mettre en exergue le cadre institutionnel de la maintenance des bâtiments la Côte
d’Ivoire ;
- Décrire la maintenance du système de climatisation de l’esplanade, extension du
palais de la présidence à Abidjan et proposer un plan de maintenance de ce
système de climatisation ;

2
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

- Faire une estimation du coût de la maintenance du système de climatisation du


bâtiment Esplanade à Abidjan sur les trois (03) années après l’année de
garantie.
Démarche méthodologique
Pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre notre étude, nous procéderons par :
- La lecture et la compréhension des plans de référence fournis par l’entreprise
d’exécution PFO (les CCTP des corps d’état techniques, les fiches techniques des
équipements et les plans architecturaux) ;
- Des séances de travail avec des professionnels du bâtiment en matière de
maintenance, tels que le personnel de la DCM/MCLU ;
- Une consultation des ouvrages de référence en matière de maintenance des
bâtiments ;
- Des recherches via internet dans le but d’approfondir nos connaissances et de
découvrir d'autres approches de la problématique ;
- Des séances de travail avec également la participation des professeurs spécialistes
en la matière ;
- La vérification des résultats obtenus à l’issue de cette étude, par des
professionnels du domaine de la construction de bâtiments, et de la maintenance.

Toutefois, l’estimation du coût de la maintenance du système de climatisation de ce


projet sur les trois (03) années après l’année de garantie, a été faite avec des données
restreintes. En effet, à la suite de notre rencontre avec la DCM, nous n’avons pas pu
avoir le contrat de maintenance des installations techniques de certains bâtiments
publics existants.
Par ailleurs, le service de maintenance qui nous a aidé dans notre étude est celui de
l’immeuble POSTEL 2001 dont la réhabilitation a pris fin en 2016. C’est l’une des
raisons qui nous ont poussé à faire cette estimation sur les trois années après l’année de
garantie. Mais, nous n’avons pas eu accès aux rapports de suivi et de maintenance des
installations de climatisation ainsi qu’à la nature et au coût des différentes pièces de
rechange de ces installations sur les trois années.

3
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Plan de travail
Le rapport est subdivisé en trois (03) parties :
PREMIÈRE PARTIE : Généralités sur la maintenance du bâtiment
Dans cette partie, il s’agit de donner la définition de la maintenance, ses enjeux
ainsi que d’autres notions en rapport avec la maintenance. On y retrouve également une
présentation du projet sur lequel notre étude se base.
DEUXIÈME PARTIE : Maintenance dans le cadre du projet de l’esplanade
Il est question ici de mettre en exergue la manière dont la maintenance sera
exécutée dans le cadre du présent projet et principalement la maintenance des
installations de climatisation du projet. Cela sera accompagné d’un plan de maintenance.
TROISIÈME PARTIE : Estimation du coût de la maintenance
Cette dernière partie sera dédiée à l'estimation du coût de la maintenance des
installations de climatisation du projet sur les trois (03) premières années d’exploitation
du projet après la période de garantie (une année). Cette estimation sera suivie d’une
analyse, d’un retour sur la conception du projet.

4
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

PREMIÈRE PARTIE :
GÉNÉRALITÉS

5
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

I. Définition de la maintenance
La maintenance constitue l’ensemble de toutes les actions techniques,
administratives et de management durant le cycle de vie d’un bien, destinées à le
maintenir ou à le rétablir dans l’état dans lequel il peut accomplir la fonction requise
(NF EN 13306).
La maintenance vise ainsi à conserver un bien dans un état spécifié afin que celui-ci
soit en mesure d’assurer un service déterminé.
La maintenance regroupe les actions de dépannage et de réparation, de réglage,
de révision, de contrôle et de vérification des équipements matériels ou même
immatériels.
Cependant, il ne faut pas confondre la maintenance et l’entretien, car en plus
d’exiger l’exécution de tâches spécialisées, la maintenance inclut déjà de façon implicite
l’entretien qui, de son côté, ne nécessite pas l'intervention d'un technicien spécialisé.
En effet, les tâches d’entretien courantes telles que la peinture, le nettoyage des
planchers ou le remplacement des lampes sont des travaux facilement identifiables et
prévisibles. Dans la majorité des cas, ils ne nécessitent pas l’intervention d’un technicien
spécialisé.
Toutefois, lorsqu’on parle de gestion et de préservation des actifs, d’enveloppe
architecturale, d’entretien préventif, de fiabilité des systèmes ou de contrôle des coûts
d’entretien, le recours à un technicien spécialisé s’avère plus que nécessaire. L’ensemble
de ces méthodes ou concepts peut être regroupé sous le terme « maintenance ».
La maintenance est donc l’ensemble des actions de surveillance, d’entretien et de
renouvellement survenant pendant toute la durée d’utilisation d’un bâtiment.

II. Enjeux de la maintenance


De façon générale, les enjeux de la prise en compte de la maintenance d’un bien
dans les opérations d’investissement concernent les aspects économiques et techniques,
le service rendu à l’utilisateur, les conditions de travail pour le personnel d’entretien, la
considération de l’usager ; la maitrise de l’utilisation de l’argent du contribuable et la
notion de service public, etc.
Ainsi les principaux objectifs sont :

6
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

1. Minimisation des problèmes de fonctionnement

Les difficultés de fonctionnement sont susceptibles de produire des situations


désagréables dans l’utilisation des locaux, des dépenses d'exploitation excessives, une
maintenance plus difficile. Elles peuvent aboutir à engager prématurément des
investissements importants.
Ainsi la réduction de ces problèmes passe par :
- L’abandon des dispositions spatiales ou techniques qui conduisent parfois à
engager, dès les premiers mois d’utilisation du bâtiment, des travaux d’adaptation
aux véritables besoins ;
- Le rejet des conceptions qui engendrent des consommations énergétiques et coûts
de nettoyage anormalement élevés.
Des installations mal adaptées et une sous-utilisation ou non-utilisation de certains
espaces du bâtiment sont également des problèmes de fonctionnement à minimiser.
Ces dysfonctionnements, qui trouvent leur origine dans toutes les phases d’une
opération de construction, y compris dans les études conception, peuvent être minimisés
par une maintenance anticipée.
2. Réduction dépenses annuelles
Les dépenses annuelles de maintenance représentent une masse financière
importante et croissante. En effet, la totalité des dépenses de fonctionnement d’un bâti
peut atteindre trois (03) à quatre (04) fois le coût d’investissement si elle est cumulée
sur une période de l’ordre de 50 ans. De plus, le coût de fonctionnement évolue
rapidement de même que les exigences de la qualité qui tendent sans fin vers le confort.
Une qualité de service donnée s’accompagne donc de toutes dispositions contribuant
à réduire les dépenses annuelles et le budget de fonctionnement du bâtiment.
Dès lors, il paraît judicieux de penser le plus tôt possible aux conditions de
maintenance. Ce qui rend les coûts annuels de maintenance et de fonctionnement moins
budgétivore et réduit de ce fait les dépenses annuelles.

Tout ceci permettra la maitrise de l’investissement et d’obtenir la qualité dans les


différents services qu’offre le bâti.

7
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

3. Maitrise de l’investissement et de la qualité d’usage


Aborder les conditions de maintenance pendant toute l’opération d’investissement
permet de retenir les solutions les plus adaptées aux conditions d’utilisation, et donc de
renforcer l’objectif de qualité d’usage.
Ensuite, suivre de façon appropriée les points sensibles au niveau de l'exploitation et de
la maintenance, concourt à trouver efficacement des dispositions adéquates contre ces
points sensibles.
En outre, tenir compte des évolutions probables dans l’utilisation des futurs locaux
permet de prendre les dispositions favorisant l’adaptabilité de l’ouvrage et vise ainsi la
pérennité du bâti.
Enfin lorsqu’elle est prise en compte dès l’investissement, la maintenance
contribue notamment à limiter les dépenses publiques pour offrir une qualité de service,
rejoignant ainsi une préoccupation importante des élus.

III. Différents aspects de la maintenance


1. Maintenance anticipée

La maitrise des charges futures d’une construction nécessite la connaissance au bon


moment de tous les éléments qui auront une incidence sur ces charges.
Dans le cas contraire, l’on parcourt sans cesse le cercle de maintenance à budget
croissant.
En effet, la non-maitrise de charges futures entraine l’insatisfaction des utilisateurs.
Cette insatisfaction est résultat de la baisse de la qualité des services qui survient à la
suite d'un vieillissement, une dégradation précoce et une surconsommation du bâti.
Cela conduit à des travaux de maintenance précipités, non contrôlés, voire anarchiques.
On assistera inévitablement à une insatisfaction des utilisateurs à la suite de ces travaux.
Par conséquent, le cercle prémentionné sera parcouru indéfiniment
De ce fait, les réflexions portant sur la maintenance doivent être menées tôt c’est-
à-dire dès la phase d’étude de conception et au pire pendant la phase de construction du
bâti.
L’enjeu est de taille puisque la quasi-totalité des coûts de fonctionnement technique est
induite par les choix d’investissement.

8
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Ainsi maîtriser la maintenance marque la volonté de ne pas s’enfermer dans le cercle


vicieux de la maintenance impossible, interminable et de réduire les dépenses annuelles
du bâti.
2. Catégories de la maintenance

La maintenance englobe les prestations attachées au bâtiment et qu'il faut mettre en


œuvre régulièrement ou fréquemment dès sa livraison et pendant toute sa durée de vie.
La norme NF EN 13306 et le fascicule de documentation FD X 60-000 comportent de
nombreux termes et définitions relatifs à la gestion et à la maintenance des biens ainsi
que divers concepts relatifs aux contrats de maintenance.
Il ressort de ces deux (02) éléments que la notion maintenance renvoie généralement
à deux (02) catégories : la maintenance préventive et la maintenance corrective. Chaque
catégorie est elle-même subdivisée en différents types de maintenance dont la définition
est reproduite ci-dessous.
2.1. Maintenance préventive

Entretien périodique des composants d'un bien dans le but d'assurer son bon
fonctionnement et de dépister d'éventuels problèmes avant qu'ils n'entrainent des
défaillances importantes, la maintenance préventive est basée sur des données comme
le temps de fonctionnement moyen de chaque pièce.
Lorsque cette période est atteinte, on change la pièce, peu importe son état. La
maintenance préventive comprend :
2.1.1. Maintenance programmée
Elle est Maintenance préventive exécutée selon un calendrier préétabli ou selon
un nombre défini d'unités d'usage.
Elle s’applique principalement aux installations techniques des bâtiments ; il s’agit
d’une surveillance régulière, comprenant si nécessaire une remise en état ou un
remplacement de certaines parties de l’installation.
2.1.2. Maintenance systématique
C’est une maintenance préventive exécutée à des intervalles de temps préétablis ou
selon un nombre défini d'unités d'usage, mais sans contrôle préalable de l'état du bien.
Elle s’applique aussi bien à l’enveloppe, qu’au second œuvre et aux installations du
bâtiment.
2.1.3. Maintenance conditionnelle
La maintenance basée sur une surveillance du fonctionnement du bien et/ou des
paramètres significatifs de ce fonctionnement et intégrant les actions qui en découlent.

9
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Cette surveillance du fonctionnement et des paramètres peut être exécutée selon un


calendrier, ou à la demande, ou de façon continue.
2.1.4. Maintenance prévisionnelle
Elle est également une maintenance conditionnelle exécutée en suivant les prévisions
extrapolées de l’analyse et de l’évaluation de paramètres significatifs de la dégradation
du bien. Elle permet donc de retarder et de planifier les interventions.
2.2. Maintenance corrective

Elle est effectuée après qu’une défaillance est apparue, en vue de rétablir un
dispositif dans un état dans lequel il peut accomplir sa fonction requise. La maintenance
corrective peut aussi être déterminée au moment d’une inspection régulière.
Contrairement à la maintenance préventive, elle n’est pas programmée. Cette catégorie
renferme l’ensemble des dépenses opérationnelles non prévisibles. Elle tient compte
également des éléments qui n’ont pas été inclus dans le programme de maintenance
préventive à la suite de l’analyse de risques.
La maintenance corrective comprend en particulier ;
- La localisation de la défaillance et son diagnostic ;
- La remise en état avec ou sans modifications ;
- Le contrôle du bon fonctionnement.
La maintenance corrective peut se subdiviser en deux (02) types :
2.2.1. Maintenance différée
C’est une maintenance corrective qui n'est pas exécutée immédiatement après la
détection d'une panne, mais est retardée en accord avec des règles de maintenance
données.
La maintenance différée regroupe les activités de maintenance corrective permettant
d’accomplir provisoirement tout ou partie d’une fonction requise, activités qui seront
suivies d’actions curatives.
2.2.2. Maintenance d’urgence
Maintenance corrective exécutée sans délai après détection d'une panne afin d'éviter
des conséquences inacceptables.
Elle regroupe des activités de maintenance corrective ayant pour objet de rétablir un
bien dans un état spécifié ou de lui permettre d'accomplir une fonction requise. Le
résultat des activités réalisées doit présenter un caractère permanent.
Ces activités peuvent être des réparations, des modifications ou des améliorations ayant
pour objet de supprimer la (ou les) défaillance (s).

10
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Au-delà de ces deux (02) grandes catégories de maintenance, la norme NF EN 13306


définit également :
- La télémaintenance qui est la maintenance d’un bien exécutée sans accès
physique du personnel au bien ;
- La maintenance en ligne, maintenance exécutée alors que le bien est en
fonctionnement ;
- La maintenance sur site, maintenance exécutée à l'endroit où le bien est
utilisé ;
- L’automaintenance qui est la maintenance exécutée par un utilisateur ou un
personnel d'exploitation.

3. Maintenance des différents lots d’un bâtiment

Chaque partie d’un bâtiment a besoin d’un entretien constant, mais certaines parties
ont davantage besoin de soins constants que d’autres. Ainsi dans cette partie liée aux
généralités sur la maintenance d’un bâti, nous parlerons de la maintenance de certaines
parties du bâtiment aussi importantes que les installations de climatisation. Il s’agit du :
3.1. Lot enveloppe

Un bâtiment est composé d’un ensemble de parties qui sont reliées les unes aux autres
et qui forment un tout solide et agréable. Son enveloppe est généralement la partie qui
sépare l’intérieur de l’extérieur. Les finitions sont les dernières touches qui sont
apportées au bâtiment pour le rendre fonctionnel, confortable et attrayant. La fonction
principale de l’enveloppe du bâtiment est de le protéger contre l’eau, qui est l’élément
le plus destructeur d’un bâtiment.
La maintenance a lieu sur cette partie du bâtiment en cas d’apparition des signes de
problèmes d’humidité suivants :
 Tâches sur les cloisons sèches ou le plâtre ;
 Moisissures (surtout dans les coins) ;
 Isolation humide ou mouillée ;
 Éléments de charpente en bois humides ou pourris ;
 Tâches de rouille et de corrosion sur les pièces métalliques ;
 Peinture qui s’écaille où qui boursoufle ;
 Revêtement ou bardage pourri des murs
 Efflorescence (dépôts de sels) sur les surfaces intérieures et extérieures
 Odeur de froid humide ou de moisi, en particulier au sous-sol ou dans d’autres
espaces mal aérés.

11
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

3.2. L’ossature

L’ossature du bâtiment est le squelette ou le cadre qui soutient le corps du bâtiment.


Les éléments typiques de l’ossature sont notamment les poutres, les solives de plancher,
le plancher brut ou faux plancher, les montants et les fermes. Avec les fondations,
l’ossature supporte la charge du bâtiment. Elle est généralement complètement fermée
par d’autres matériaux et nécessite rarement des travaux de maintenance, sauf en cas
d’infiltration d’eau à cause de la déficience d’un autre système.
3.3. Lot fondations

Les fondations donnent au bâtiment une base stable, permettent de répartir


équitablement le poids de celui-ci dans le sol et de bien ancrer la construction contre des
forces latérales comme les vents forts. Sans fondations convenables, un bâtiment risque
de subir beaucoup de mouvements et de déplacements sous l’effet du tassement du sol
ou du soulèvement par le gonflement des argiles souterrain par exemple. De tels
mouvements entrainent souvent des fissures dans les murs et dans les carreaux de
fenêtres, le soulèvement des planchers et le blocage des portes. Plus les fondations sont
recherchées, plus elles sont stables, mais, en cas de problème, plus les travaux de
réparation sont importants. Il faut inspecter les fondations au moins une fois par an et
surtout après une grosse tempête ou en cas de travaux de construction ou d’excavation
près du bâtiment.
3.4. Lot murs extérieurs

Avec le toit, ce sont les murs extérieurs d’un bâtiment qui donnent à celui-ci son
caractère général, sa couleur, sa texture et ses caractéristiques. Pour préserver la
structure et le caractère d’un bâtiment, il est important d’effectuer régulièrement une
inspection des lieux et de veiller à l’entretien des murs extérieurs. Lors de l’inspection
de l’état des murs extérieurs, non seulement il est important de déceler les endroits
détériorés, mais il est aussi important de détecter les sources des problèmes qui sont
susceptibles de se présenter dans l’avenir. Cette méthode préventive qui évalue le
bâtiment permet d’intervenir tôt et de réduire ainsi à la fois les dommages et les coûts
de réparation ou d’entretien.
La détérioration des murs a des causes organiques, mécaniques ou chimiques :
La détérioration organique résulte de l’effet direct d’un organisme vivant sur la
structure physique.
La détérioration mécanique se reconnaît souvent du fait que les matériaux se
cassent ou s’effritent. La source du problème est soit un objet qui a frappé le bâtiment
ou l’eau qui a provoqué la séparation des matériaux sous l’effet de la dilatation.

12
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

La détérioration chimique résulte de la contamination localisée de l’air ou de


l’humidité, ou encore de l’incompatibilité des matériaux.
3.5. Lot toiture

Le toit constitue la première ligne de défense qui empêche l’eau de pénétrer dans un
bâtiment. Un bon écoulement de l’eau sur le toit, dans les gouttières et dans les tuyaux
de descente réduit au minimum le risque d’infiltration. Le toit est conçu pour supporter
les conditions climatiques extrêmes auxquelles un bâtiment peut être exposé pendant
une année à savoir l’ensoleillement direct, la chaleur et le froid intenses, vents forts et
débris tombés des arbres. Mais, lorsqu’on installe des exutoires de fumée, des cheminées
de ventilation, il y a des risques que l’eau pénètre par ces ouvertures. Il faut inspecter le
toit régulièrement pour prévenir la détérioration et les dégâts par l’eau. De façon
générale, une inspection visuelle peut être utile, surtout après une grosse tempête, mais
seule une inspection approfondie permet de garantir que la toiture est complètement
étanche. Une telle inspection devrait avoir lieu au moins une fois par an.
4. Les activités de maintenance

Dans cette partie, nous parlerons des différentes activités qui renvoient à la notion de
maintenance suivant la norme NF EN 13306.
4.1. L’inspection

C’est une activité de contrôle de conformité réalisé en mesurant, observant, testant


ou calibrant les caractéristiques significatives d'un bien. En général, l'inspection peut
être réalisée avant, pendant ou après d'autres activités de maintenance.
4.2. La surveillance de fonctionnement

Activité exécutée manuellement ou automatiquement ayant pour objet d'observer


l'état réel d'un bien, la surveillance de fonctionnement se distingue de l'inspection dans
la mesure où elle est utilisée pour évaluer l'évolution des paramètres du bien avec le
temps.
La surveillance de fonctionnement peut être continue sur un intervalle de temps ou
après un nombre d'opérations.
Elle est généralement conduite sur un bien en état de disponibilité.
4.3. L’essai de conformité

Cet essai est destiné à montrer si une caractéristique ou une propriété d'un bien est,
ou non, conforme aux spécifications nominales.

13
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

4.4. L’essai de fonctionnement

Actions menées après une action de maintenance, l’essai de fonctionnement permet


de vérifier que le bien est capable d'accomplir la fonction requise.
L'essai de fonctionnement est généralement exécuté après un état d'indisponibilité
4.5. La maintenance de routine

Ce sont des activités élémentaires de maintenance régulières ou répétitives qui ne


requièrent généralement pas de qualifications, autorisation(s) ou d'outils spéciaux.
À titre d’exemple, la maintenance de routine peut inclure le nettoyage, le resserrage
de connexions, le contrôle des niveaux de liquide, lubrification, etc.
4.6. La révision

C’est un ensemble complet d'examens et d'actions réalisés pour maintenir le niveau


requis de disponibilité et de sécurité.
Une révision peut être exécutée conduite à des intervalles prescrits de temps ou après
un nombre déterminé d'opérations. Elle peut également nécessiter un démontage total
ou partiel du bien.
4.7. La modification

C’est un ensemble des mesures techniques, administratives et de gestion, destiné à


changer la fonction d'un bien.
4.8. L’amélioration

C’est un ensemble des mesures techniques, administratives et de gestion, destiné à


améliorer la sûreté de fonctionnement d'un bien sans changer sa fonction requise.
4.9. La reconstruction

Cette action suit le démontage d'un bien et la réparation ou le remplacement des


composants qui approchent de la fin de leur durée de vie utile et/ou devraient être
systématiquement remplacés.
Toutefois, la reconstruction diffère de la révision en ce qu'elle peut inclure des
modifications et/ou améliorations.
L'objectif de la reconstruction est normalement de donner à un bien une vie utile qui
peut être plus longue que celle du bien d'origine.

14
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

4.10. La réparation

Ce sont des actions physiques exécutées pour rétablir la fonction requise d'un bien
en panne.
4.11. Le dépannage

Actions physiques exécutées pour permettre à un bien en panne d'accomplir sa


fonction requise pendant une durée limitée jusqu'à ce que la réparation soit exécutée.
4.12. Le diagnostic

Ce sont des actions menées pour la détection de la panne, sa localisation et


l'identification de la cause.
4.13. La localisation de panne

C’est l’ensemble des actions menées en vue d'identifier à quel niveau d'arborescence
du bien en panne se situe le fait générateur de la panne.
5. Dossier d’exploitation d’un bâtiment

L’exploitation et la maintenance d’un bâtiment sont deux notions liées, car toute
défaillance de maintenance entraine systématiquement des effets négatifs sur
l’exploitation et vice-versa.
Le dossier d’exploitation permet à cet effet d’organiser de façon rationnelle la
gestion d’un bâtiment et en particulier sa maintenance. Cette documentation générale
du bâtiment est requise pour servir de base aux tâches de mise en service, de
surveillance, de planification et exécution des mesures de maintenance, cas échéant aux
opérations de renouvellement.
Le dossier d’exploitation peut être plus ou moins exhaustif et détaillé selon la
complexité de l’ouvrage et de ses installations.
Dans ce qui va suivre, nous avons distinctement abordé les documents nécessaires à
la maintenance de la structure, de l’enveloppe et ceux des installations techniques du
bâtiment. Cette séparation répond au fait que les installations techniques nécessitent en
règle générale, en plus des dossiers techniques d’exécution, des instructions de conduite
et de maintien en état particulières.
5.1. Structure et enveloppe du bâtiment

Le dossier d’exploitation pour la structure et l’enveloppe du bâtiment est une


documentation complète comprenant normalement un descriptif général du bâtiment.

15
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

C’est un cahier d’instructions qui donne les informations et directives relatives à la


surveillance et à l’entretien de certaines parties de la construction et permet donc de
localiser et d’identifier les composants du bâtiment.
Ce dossier d’exploitation sera donc composé des pièces et des informations
suivantes :
- Dossier de mise à l’enquête publique comprenant plans et formulaires
nécessaires ; permis de construire, permis d’habiter et/ou d’exploiter,
autorisations spéciales ;
- Plan de situation avec toutes les indications relatives à la parcelle, aux
raccordements des parcelles et bâtiments voisins, aux accès routiers et piétons,
aux réseaux d’évacuation (canalisations d’eaux claires et d’eaux usées) et aux
réseaux d’alimentation (eau, gaz, électricité, téléphone, chauffage urbain, TV,
etc.) ;
- Plans de construction à l’échelle 1/50 avec indication de la composition des
éléments de construction et des matériaux utilisés ;
- Plans des détails importants ;
- Soumissions et contrats d’entreprises, procès-verbaux de réception, durées de
garanties, listes des entreprises ;
- Procès-verbaux d’essai de matériaux, rapports géologiques ;
- Dossier photographique des différentes étapes du chantier, notamment
d’éléments ou de composants cachés après l’achèvement des travaux, etc. ;
- Dossiers d’instructions particulières des parties de la construction qui
nécessitent une surveillance ou un entretien périodique.
Cette documentation, en particulier les plans de construction, est à réviser en
fonction des modifications éventuelles intervenues en cours de travaux ; cette mise à
jour des documents restera une tâche permanente et doit se poursuivre au fur et à mesure
que des adaptations, améliorations ou modifications seront apportées au bâtiment au
cours de son utilisation.
5.2. Installations techniques des bâtiments

Cet ensemble de dossiers regroupe tous les documents touchant à l’exploitation


technique d’un bâtiment et ses installations. Ils doivent aider l’exploitant ou l’usager,
non seulement dans la conduite et l’entretien des équipements, mais aussi lors de
réparation et de transformation éventuelle. Le dossier d’exploitation pour les
installations techniques d’un bâtiment est constitué de la documentation technique, la
documentation contractuelle et la documentation chronologique.

16
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

5.2.1. Documentation technique


Cette documentation est composée de plusieurs éléments à savoir :
5.2.1.1. Plans d’exécution
Ces plans doivent permettre de localiser et de recenser tous les conduits, tuyaux,
appareils, organes, auxiliaires. Ils servent à retrouver tous les appareils à contrôler ou à
entretenir et peuvent être d’une grande utilité lors de l’établissement d’un diagnostic en
cas de défaut.
Ils favorisent également l’étude des modifications utilisant au mieux le matériel et
les dispositions existantes dans le cas d’une future adaptation des équipements à de
nouvelles exigences.
Les plans d’exécution comprennent :
- Les plans d’implantation et de montage. Pour chaque fluide, les équipements
apparents et cachés sont représentés sur les plans du bâtiment (terrain, sous-
sol, étages) avec la mention des fluides, des types et dimensions des conduits,
des embranchements, des appareils, des organes, des détecteurs, des
accessoires, la désignation claire des modèles et la numérotation des
raccordements électriques ;
- Les plans de centrale. Ils complètent à une échelle appropriée les plans
d’implantation et de montage ;
- Les plans de coordination. Dans les gaines techniques ou les nappes de
conduits, ils définissent l’emplacement de chaque fluide, y compris les
réserves de place affectées ;
- Les passages spéciaux. Ils complètent les plans de coordination dans les
croisements, les cloisons coupe-feu, les traversées bétonnées, etc.
5.2.1.2. Schémas électriques

Les schémas électriques représentent tous les appareils électriques du bâtiment avec
leurs connexions, forces, commandes, mesures et signalisations. Ils doivent permettre à
l’homme du métier de localiser chaque appareil, chaque câble et chaque connexion pour
corriger une erreur éventuelle, dépanner, échanger des appareils ou modifier les
installations.
Les appareils électriques multiples ou peu connus sont à étiqueter pour assurer une
correspondance fiable entre schéma et installation. Les schémas électriques sont à
regrouper par partie d’installation formant une unité fonctionnelle ou logique.
Les installations électriques comprennent entre autres :
- L’alimentation générale de l’immeuble et les distributions principales ;

17
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

- Les distributions d’étage avec les comptages des appartements et autres


utilisateurs ;
- Les installations de logement avec l’éclairage, les prises, la cuisson, la
réfrigération, le lavage ;
- Les services communs avec les éclairages extérieurs et communs, la buanderie,
les caves, les ascenseurs, les locaux techniques, etc.
- L’électro régulation (force et automatisme des installations techniques) ;
- L’antenne et les signaux radio et vidéo ;
- Le téléphone ;
- La détection incendie ;
- Les surveillances diverses avec téléalarme ou télétransmission.

5.2.1.3. Notice des appareils


Il s’agit de rassembler la documentation technique de tous les appareils et
composants. Ce sont :
- Les modes d’emploi ;
- Les instructions de montage, de raccordement, de mise en service, de réglage ;
- Les instructions de contrôle et d’entretien ;
- Les fiches techniques de performances et caractéristiques ;
- Les prospectus, catalogues.
Ces informations sont particulièrement utiles dix ans ou plus après la mise en service
pour vérifier le fonctionnement d’un appareil, en changer le réglage, le remonter et le
mettre en service après révision, le dépanner et l’entretenir ou retrouver quelque chose
d’équivalent lorsque l’appareil est soit défectueux, soit n’est plus sur le marché.
5.2.1.4. Répertoire des fournisseurs et fabricants
Pour faciliter à long terme l’approvisionnement en pièces de rechange ou la
recherche du spécialiste d’un composant original, il est utile de mentionner pour chaque
appareil ou composant :
- Les entrepreneurs ou installeurs ;
- Les fournisseurs ou vendeurs ;
- Le fabricant si possible.
Plusieurs adresses permettent de se réapprovisionner au cas où un fournisseur vendrait
à disparaître.
5.2.1.5. Description du fonctionnement
Si les plans d’exécution, les schémas électriques et les notices des appareils
représentent l’ouvrage dans son aspect matériel, il faut aussi en décrire le

18
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

fonctionnement général, surtout celui des équipements de climatisation. Pour ce faire,


les éléments nécessaires à cette description sont les suivants :
- Les schémas de principe qui expriment globalement les circuits fonctionnels
avec seulement les composants qui en influencent le comportement ;
- Les grandeurs fonctionnelles nominales figurant sur les schémas de principe à
savoir débits, puissances, températures, pressions différentielles, vitesses, ainsi
que les positions théoriques ou de mise en service des organes d’équilibrage ;
- Une description claire accompagnant le schéma de principe pour décrire les
fonctionnements normaux, les automatismes, les séquences particulières de
démarrages, régime réduit, alarme feu, désenfumage, les priorités et dérogations,
les commandes manuelles, etc.
5.2.1.6. Procès-verbaux de mise en service
Les procès-verbaux transcrivent les valeurs et performances réelles observées ou
mesurées lors de la mise en service. D’une part, ils démontrent que les installations ont
été vérifiées et, d’autre part, ils illustrent un fonctionnement concret. Parmi ces procès-
verbaux, on peut citer :
- Le procès-verbal de mise en service du brûleur mentionnant les tests de sécurité,
la qualité de la combustion et les pertes par les fumées ;
- Les performances de la distribution hydraulique du chauffage avec les débits
d’eau des branches, les pressions différentielles typiques, la position des clapets
d’équilibrage ;
- Les performances des distributions aérauliques avec le débit mesuré des bouches
d’air, les débits traités, les niveaux de bruit, la vitesse d’air dans les locaux, la
position des clapets d’équilibrage ;
- Le procès-verbal de réglage des disjoncteurs de protection thermique par la liste
des appareils avec leur courant nominal et le visa de l’électricien qui a procédé
au réglage ;
- Le réglage de mise en service du traitement d’eau, mentionnant la dureté de l’eau
mélangée (adoucissement partiel).
5.2.1.7. Instructions de conduite
Cette partie a pour but de faire fonctionner les installations de manière à satisfaire
les usagers. Elle permet le déclenchement, l’ajustement des consignes et des
programmes pour satisfaire les utilisateurs tout en évitant les prestations excessives
(surchauffe) ou non perçues (aération ou éclairage artificiel de locaux inoccupés).
Les instructions de conduite qui accompagnent d’habitude les descriptions de
fonctionnement permettent à l’exploitant les opérations suivantes :
- Choisir les séquences et régimes appropriés ;

19
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

- Repérer les fonctionnements mal adaptés aux prestations perçues et corriger les
prestations délivrées en ajustant les automatismes et programmes ;
- Repérer les fonctionnements anormaux pour les entretenir, dépanner ou réparer.

5.2.1.8. Instructions de maintien en état


Ces instructions permettent d’assurer la disponibilité des services et des
prestations délivrées par les équipements. Les instructions de maintenance se
réfèrent aux notices des appareils pour le détail et aux instructions établies par
l’entreprise pour l’installation dans son ensemble. Elles comprennent :
- Les nettoyages systématiques ou conditionnels ;
- Les entretiens préventifs éventuels (vidange, régénérations) ;
- Les vérifications précisant l’objet, la grandeur à vérifier, le critère ou la valeur
critique ;
- Les interventions conditionnelles correspondantes ;
- Les pannes et défauts courants, avec les réparations à entreprendre ;
- Les programmes ou rythmes des contrôles et des interventions systématiques ;
- La liste du matériel d’entretien qu’il est recommandé de stocker.
5.2.2. Documentation contractuelle

5.2.2.1. Garantie des entreprises et fournisseurs


Au début de l’exploitation, la part de la maintenance couvrant les pannes, les défauts
de matériel ou de fonctionnement est couverte par les garanties des entreprises et des
fournisseurs éventuellement. Pour une gestion efficace, il est utile que l’exploitant ou le
gérant technique soit clairement informé des garanties en cours.
Les documents utiles à cette gestion des garanties sont :
- Les procès-verbaux de réception, avec la liste des défauts et des retouches ;
- La correspondance traitant de la correction de ces défauts et retouches ;
- La description contractuelle des ouvrages, éventuellement.
5.2.2.2. Contrat de maintenance
Il s'agit d'un contrat signé entre le propriétaire (ou le gestionnaire ou l’exploitant)
d’un bâti et l’entreprise chargée de la maintenance. Son but est notamment d'assurer la
bonne gestion et la maintenance des installations techniques du bâti.
Il est important que l’exploitant ou l’usager soit clairement informé des contrats de
maintenance passés avec des entreprises. Pour ce faire, il peut se poser les questions
suivantes :
- Quels sont les équipements concernés ?
- Qui appeler en cas de défaut ?

20
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

- Que couvre le forfait ?


- Qu’est-ce qui est facturable en sus ?
- Quels sont les contrôles et interventions convenus ?
- Que doit vérifier l’exploitant ?

5.2.2.2.1. Les postes de facturation


Il existe une multitude de formes de contrat de maintenance qui peuvent se composer
d’un ou plusieurs postes de facturation c'est-à-dire des prestations. Au nombre de ces
postes de facturation, on a :
 Le Poste P1 :
Il s’intéresse à la fourniture d'énergie ou de combustible par l’entreprise. Ce qui
implique que le gestionnaire n'a pas à gérer cet aspect (au niveau administratif) et que
l'entreprise peut (théoriquement) obtenir des tarifs plus avantageux puisqu'il achète de
l'énergie en grande quantité.
 Le Poste P2 :
C’est l’ensemble des prestations de maintenance et de petit entretien. C’est le poste
« de base » présent dans tout contrat de maintenance, puisqu'il est lié à l'entretien et à la
maintenance des installations du bâti. Dans le cadre de cette prestation, l'entreprise doit
assurer :
- Le contrôle et l'entretien annuel des installations au minimum ;
- La maintenance préventive des installations de chauffage ;
- La conduite, la surveillance et le dépannage des installations collectives de
chauffage et/ou d'eau chaude sanitaire (mise en marche, équilibrage, réglages des
températures de consigne, etc.) ;
- La surveillance de la bonne température des locaux chauffés ou froids.
 Le Poste P3 :
C’est une garantie totale et un renouvellement des matériels. Ce poste couvre,
comme un contrat d'assurance, le remplacement des appareils en cas de casse, de
dommages et d'usures. Le gestionnaire peut inclure dans cette « garantie totale » les
éléments qu'il souhaite, mais il n'est pas obligé d'inclure toutes ses installations
techniques.

 Le poste P4 :
Le poste P4 concerne le financement de travaux importants à savoir la rénovation
des installations techniques, les gros travaux de mise en conformité.

21
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Autrement dit, l’entreprise peut financer ce type de travaux à la place du gestionnaire


ou du propriétaire du bâti.
5.2.2.2.2. Les différents marchés de contrat de maintenance
Ainsi, de ces différentes prestations découlent plusieurs marchés de contrat de
maintenance. Chaque type de marché a des caractéristiques intrinsèques. Ce sont :
 Le marché « Prestation et Forfait » (PF)
Le marché PF est le plus basique et le moins coûteux : il inclut le poste P2 uniquement
 Le marché « Forfait » (MF)
Ce marché quant à lui, inclut les postes P1 et P2. Son coût est entièrement
forfaitaire et déterminé à l'avance, sans ajustements par rapport à la consommation réelle
ou aux conditions climatiques.
 Le marché « Température » (MT)
Le marché MT est semblable au marché MF. Cependant, la différence réside dans
le fait que le coût du combustible dans le poste P1 est adapté aux conditions climatiques
et donc il est plus « juste » dans le cas du marché MT.
 Le marché « Comptage » (MC)
Ce marché prend en compte la consommation réelle de combustible pour établir
son coût. La consommation est mesurée par l'exploitant.
 Le marché « Combustible et Prestation » (CP)
Dans le cadre de ce type de contrat, le combustible est vendu par l'entreprise au
propriétaire avant son utilisation. L'énergie est donc gérée par l'entreprise, mais
possédée par le propriétaire. Et le coût de l’énergie reflète les consommations réelles. À
noter que pour chacun de ces marchés, les postes P3 et P4 peuvent être souscrits en
option.

5.2.2.3. Prescriptions et contrôles obligatoires


Cette partie est assurée par les services de détection d'incendie, le contrôle des
récipients sous pression et autres inspections de sécurité des biens et des personnes qui
interviennent selon leurs obligations règlementaires.
Ils remettent des instructions, des procès-verbaux de mise en service et rapports de
contrôle.
5.2.3. Documentation chronologique

Cette documentation est constituée de journaux d’interventions par partie


d’installations techniques.

22
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Pour ce faire, un journal d’intervention est rédigé pour chaque centrale technique ou
équipement principal. Ce journal permet de noter et de dater dans l’ordre toutes les
interventions sur ledit équipement. Au nombre de ces interventions, on a :
- Enclenchement, déclenchement ;
- Correction d’une consigne ;
- Contrôles personnels ou externes ;
- Nettoyages, entretien, révisions ;
- Transformations ;
- Dépannages ;
- Livraisons ;
- Heures de fonctionnement ;
- Consommations, etc.

Ces journaux donnent le fonctionnement réel d’une installation, son taux d’utilisation,
ses anomalies systématiques. Ils permettent d’adapter les interventions aux besoins. Ils
permettent également de concevoir des équipements ajustés lors de rénovations ou de
modifications. Ils sont établis par l’exploitant du bâti.
IV. Cadre institutionnel de la maintenance de bâtiment en Côte
d’Ivoire
En Côte d’Ivoire, la principale institution qui s’occupe de la maintenance des
bâtiments publics est le Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme
(MCLU). Cette administration publique a plusieurs missions au nombre desquelles nous
avons :

- Définir et faire appliquer la politique nationale en matière d’urbanisme, de


foncier, d’habitat et d’architecture ;
- Promouvoir l’aménagement foncier ;
- Élaborer, approuver et promouvoir les outils de planification urbaine, notamment
les schémas directeurs d’urbanisme ;
- Rénover et restructurer les quartiers urbains et moderniser les communautés
villageoises ;
- Promouvoir l’utilisation des matériaux locaux dans les constructions
immobilières ;
- Participer à la mise en œuvre de la promotion de la qualité architecturale ;
- Élaborer et mettre en œuvre un cadre institutionnel, règlementaire et financier
permettant l’émergence d’un véritable marché du logement.

23
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Ce ministère est divisé en trois (03) directions générales, dont la Direction Générale de
la Construction, de la Maintenance, de l’Architecture et de l’Assainissement. Et c’est
cette direction générale par le biais de sa direction centrale nommée la Direction de la
Construction et de la Maintenance (DCM) qui s’occupe des travaux de maintenance de
tous les édifices publics sur le territoire national.
À cet effet, la DCM a pour missions :

- D’élaborer, de proposer et de veiller à l’application de la politique nationale en


matière de construction, de gestion et de maintenance des ouvrages et des édifices
publics ainsi que de veiller à son application ;
- De proposer les législations et les réglementations en matière de construction et
de maintenance des ouvrages et des édifices publics ;
- De veiller à l’actualisation de la législation et de la réglementation en matière de
construction et de maintenance des ouvrages et des édifices publics avec les
services compétents ;
- De veiller à l’application et au respect de la réglementation et de la législation en
matière de construction, d’architecture, de gestion et de maintenance des
ouvrages et des édifices publics, d’assainissement, de drainage, de voiries et
réseaux divers ;
- De veiller à la prise en compte des personnes à mobilité réduite dans les normes
de construction immobilière ;
- D’élaborer un cadre institutionnel, règlementaire et financier pour la
construction, la gestion et la maintenance des ouvrages et des édifices publics ;
- De définir les modalités d’assistance aux collectivités décentralisées en matière
de construction, d’architecture et de maintenance ;
- D’assurer la maitrise d’œuvre de toutes les opérations et projets publics de
construction, d’entretien et de la maintenance ;
- De proposer la politique nationale en matière de matériaux de construction.

V. Présentation du projet de l’esplanade, extension du palais de la


Présidence de la République à Abidjan

La Troisième République (IIIe République), officiellement République de Côte


d'Ivoire est le régime en place en Côte d'Ivoire depuis le 8 novembre 2016, à la suite
du référendum du 30 octobre 2016. La constitution de la troisième république inclut
plusieurs changements, dont l’apparition du poste de vice-président et du sénat,
transformant le système parlementaire en système bicaméral.

24
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Ces changements vont évidemment s’accompagner d’une augmentation du personnel


au sein du gouvernement. On assiste alors à un déficit en termes de bureaux disponibles.
C’est ainsi que la présidence de la République de Côte d’Ivoire aidée par le MCLU en
tant que MOD et par le BNTED comme ATMO, a mis en place le projet de l’esplanade
du palais de la république Abidjan. Il s’agit de la construction d’un bâtiment
principalement à usage de bureaux constituant l’extension des bureaux du palais de la
présidence de République.
Situé à Abidjan dans la commune du plateau, le bâtiment occupe un ilot d’un (01)
hectare en face du Palais de la Présidence de la République. Construit comme un pont
haubané, l’esplanade du palais de la Présidence à Abidjan est un immeuble qui est
composé en superstructure de cinq niveaux répartis en un (01) rez-de-chaussée, un (01)
étage technique et trois (03) étages de bureaux.
L’ensemble surplombe quatre niveaux souterrains (partie infrastructure) comportant
deux (02) restaurants, une (01) salle de sport, des locaux d’archives et de stockages, et
deux cent soixante-cinq (265) places de stationnement. Les façades du bâtiment sont
entièrement vitrées.
La conception, la réalisation et la mise en place de financement pour ce projet ont été
confiées à PFO Africa CI.
Les différentes affections à chaque niveau du bâtiment seront présentées à page suivante
dans un tableau :

25
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Niveaux Description des niveaux


Un parc de stationnement non public de 75 places + motos
Une SAS d’intercommunication entre les locaux d’archives et le parc de
N-4
stationnement
Des locaux d’archives
Un parc de stationnement de 81 places
Des locaux d’archives
Des locaux de stockage
N-3
Une SAS d’intercommunication entre les locaux d’archives et le parc de
stationnement
Des vestiaires
Un parc de stationnement de 59 places + motos
Des locaux d’archives
Des locaux de stockage
N-2
Une SAS d’intercommunication entre les locaux d’archives et le parc de
stationnement
Des vestiaires
Un parc de stationnement non public de 50 places + motos
Des locaux techniques
N-1 Un complexe sportif privé
Un espace restauration composé de salles de restaurant, et de locaux cuisine
Des bureaux
Un hall d’entrée principale
RDC
Un hall d’entrée secondaire
Mezzanine Des installations techniques pour la climatisation et ventilation
Des bureaux et des locaux annexes
R+1
Des vestiaires
Des bureaux et des locaux annexes
R+2
Des vestiaires
Des bureaux et des locaux annexes
R+3
Des vestiaires
Tableau 1 : Description générale des niveaux du bâtiment

26
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

DEUXIÈME PARTIE :
MAINTENANCE DANS
LE CADRE DU PROJET
DE L’ESPLANADE

27
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

I. Maintenance des installations de climatisation


Dans ce qui va suivre, nous allons nous intéresser uniquement au système de
climatisation du projet de l’esplanade du palais de la Présidence à Abidjan.
1. Description du système de climatisation

1.1. Généralité

Le système de climatisation repose principalement sur le fonctionnement d’une machine


(groupe) frigorifique. Ce groupe permet, à l’aide d’appareils et d’un circuit fermé de
tuyauteries interconnectant ces appareils, de déplacer la chaleur d’un local vers un autre.
La machine frigorifique est constituée de quatre (04) éléments :
- Le compresseur qui aspire le fluide frigorigène (gaz à basse pression) et le rejette
sous forme gazeuse avec une haute pression et une haute température au
condenseur ;
- Le condenseur refroidit brutalement ce gaz qui se condense et devient liquide.
La chaleur issue de ce refroidissement est envoyée à l’extérieur. Le liquide
frigorigène sort du condenseur avec une haute pression pour aller vers le
détendeur ;
- Le détendeur diminue la température et la pression du liquide frigorigène. Il
régule également le débit de ce fluide dans le circuit fermé. Le liquide arrive alors
à l’évaporateur avec une basse pression ;
- L’évaporateur transmet le froid dans le local à refroidir en captant l’énergie
thermique dudit local. Cette chaleur permet l’évaporation du liquide frigorigène
qui à son tour va produire le froid qui va être diffusé dans le local. Le fluide
frigorigène retourne donc sous forme gazeuse avec une basse pression au
compresseur pour nouveau cycle.

Figure 1 : Principe de fonction d’une machine frigorifique(réfrigérateur)


Source : Google

28
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

En termes de classification des systèmes de climatisation, on peut parler de système


unitaire et de système central. Dans le système central, toutes les composantes du
système sont regroupées ensemble dans une chambre centrale mécanisée à partir de
laquelle l'air conditionné est envoyé aux espaces à climatiser à travers un réseau de
conduites. Le système unitaire, par contre, utilise des unités en monobloc qui s'installent
facilement et rapidement sur un mur, une fenêtre ou au-dessus d'une porte du local à
climatiser.
En outre, on peut également classer les systèmes de climatisation en fonction type de
détente. On parlera alors d’un côté du système à détente directe dans le cas où c’est le
fluide frigorigène qui refroidit directement l’air de l’espace à climatiser et d’un autre
côté de système à détente indirecte. Dans ce dernier système, le fluide frigorigène
refroidit un liquide intermédiaire en captant sa chaleur. Et à son tour, ce liquide va
refroidir l’air du local à climatiser.
1.2. Système de climatisation pour le projet

Le système de climatisation retenue pour ce projet est un système de climatisation


centrale. Il s’agit du système de climatisation à eau glacée. Il est composé d’un circuit
frigorifique (machine frigorifique) et d’un réseau hydraulique. Ce système est à détente
indirecte et le liquide intermédiaire est l’eau. L’eau capte l’énergie thermique des locaux
à climatiser puis arrive dans le circuit frigorifique (l’évaporateur) d’où elle sort refroidie
(7°C). Cette eau continue son trajet dans le circuit hydraulique jusqu’au réservoir
tampon qui permet de stocker l’eau refroidie. À ce niveau, des pompes acheminent l’eau
froide jusqu’aux CTA, aux ventilo-convecteurs (VC). Ces derniers permettent à l’eau
de refroidir l’air des locaux à climatiser. L’eau redevient donc chaude avec une
température de 12°C et le cycle reprend.
Tout ce cycle se fait à l’aide de conduites, de vannes et d’autres accessoires.
Figure 2 : Principe fonctionnement du groupe d’eau glacée

Source : YouTube : fonctionnement des groupes d’eau glacée de PARTENAIR

29
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Dans la suite, nous allons présenter les différents équipements majeurs du système de
climatisation à eau glacée du projet.
1.2.1. Les groupes de production d’eau glacée

Dans le cadre de ce projet, la production d’eau glacée est assurée par deux (02) groupes
d’eau glacée de modèle RTAF245HSS XLN de la marque TRANE. Chaque groupe a
une puissance frigorifique de 842,25 kW, une puissance sonore de 97 dBA et le fluide
frigorigène utilisé est le R134a. Le régime d’eau à l’évaporateur (entrée/sortie) est
12°C/7°C avec un débit de 41,96 L/s.

Ces groupes seront installés au niveau N-1 du bâtiment dans la zone technique sur des
châssis métalliques.

1.2.2. Les CTA

Une centrale de traitement d'air est un élément technique dédié soit au chauffage,
soit au rafraîchissement, soit à l'humidification, soit à la déshumidification des locaux
tertiaires ou industriels, c'est un système tout air à débit constant ou variable. Une CTA
est soit de type monobloc, soit elle est constituée de modules additionnés les uns aux
autres, suivant la configuration qui sont les modules ventilation, module batteries
froides, chaudes et électriques, module filtres, de piège à son, etc.

Pour notre projet, les CTA comportent les éléments suivants :


- De filtre à poche souple et/ou de filtre synthétique ;
- De batterie froide ;
- De batterie électrique ;
- De piège à son ;
- De ventilateurs (soufflage et reprise) ;
- De moteurs.
Ainsi, ces CTA sont simple flux de la marque TRANE et sont au nombre de sept
(07). Cinq de ces CTA sont au N-1 entre les files H-K et les files 10-11.
Ce sont :
- Une CTA compensation cuisines qui est une CTA simple flux tout air neuf avec
un débit d’air soufflé de 20 000 m3/h ;
- Une CTA pour le restaurant, simple flux en mélange d’air neuf (AN) et air
repris (AR) du local avec un débit de reprise et de soufflage de 10000 m3/h ;
- Une CTA pour le HALL RDC avec un débit de soufflage de 7500 m3/h et un
débit de reprise de 7400 m3/h, c’est une CTA simple flux en assemblage d'AN et
d’AR du hall ;

30
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

- Une CTA pour la zone de stockages et d’archives, simple flux en mélange


AN/AR avec 6700 m3/h de débit de reprise et 5750 m3/h de débit de soufflage ;
- Une CTA pour autres locaux en infrastructure et au RDC, simple flux
AN/AR avec un débit de soufflage de 7650 m3/h et un débit de reprise de 5700
m3/h.
Les deux (02) dernières CTA sont situées dans la mezzanine et assurent le traitement de
l’air en superstructure. Ces CTA sont en simple flux AN/AR avec débit de soufflage de
7300 m3/h. Cependant la CTA qui assure le traitement d’air en superstructure SUD a un
débit de 5700 m3/h tandis que celle qui assure le traitement d’air en superstructure
NORD a un débit de 6200 m3/h.
1.2.3. Les ventilo-convecteurs

Le ventilo-convecteur (VC) est un radiateur équipé d’un ventilateur qui va pulser


l’air froid dans le cas où il est utilisé pour la climatisation. Il comprend dans son châssis
un moteur et une turbine pour souffler l’air, des filtres, un bac de récupération de l’eau
condensée. Le VC comprend également une ou plusieurs batteries (ou échangeurs)
électriques, des batteries à eau chaude et/ou glacée un thermostat pour régler la
température et la vitesse de ventilation. L’air circule à travers les échangeurs afin d’être
refroidi quand il s’agit d’une climatisation. Il existe trois (03) types de VC, ce sont :
- Le VC à deux (02) tubes, qui ne possède qu'une seule batterie qui peut être
alimentée soit en été et en hiver par une pompe à chaleur réversible, soit en été
en eau glacée par un groupe d’eau glacée, soit en hiver par une chaudière gaz,
fuel ou autres ;
- Le VC à deux (02) tubes deux (02) fils, qui possède une seule batterie alimentée
en eau glacée et pour assurer le chauffage une résistance électrique ;
- Le VC à quatre (04) tubes, qui comprend deux (02) batteries, une batterie à eau
froide et une batterie à en chaude.

Dans le cadre de ce projet, les ventilo-convecteurs utilisés sont tous à deux (02) tubes
de batterie à eau glacée alimentée par les GPEG. Ils sont fabriqués par le constructeur
TRANE. On y retrouve d’abord un VC de modèle WFS-IR 4 qui est un ventilo-
convecteur mural avec une puissance frigorifique 2526 W. Il est situé au N-4 dans
l’atelier de maintenance.
Ensuite, nous avons quarante-deux (42) VC de modèle CWS qui sont des ventilo-
convecteurs cassettes. La puissance électrique de chaque VC est soit 32 W, soit 44 W,
soit 50 W. Ces ventilo-convecteurs cassettes sont installés dans certains locaux du N-3,
N-2, N-1 et au RDC.
Enfin nous des ventilo-convecteurs gainables de modèle DCHC. Ces VC sont les plus
utilisés sur ce projet. En effet en plus d’être installés dans certains locaux de tous les
niveaux en infrastructure, on retrouve également dans tous les locaux de la

31
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

superstructure du bâtiment sauf au RDC et la puissance frigorifique de chaque VC


gainable varie entre 1,5 kW et 24 kW. À cet effet, ils sont au nombre de deux cent huit
(208) ventilo-convecteurs.
1.2.4. Autres équipements

Il s’agit des pompes, du réservoir tampon, du circuit hydraulique et aéraulique.

 Les pompes
Il s’agit de cinq (05) pompes dont trois (03) alimentent les VC et deux (02) alimentent
CTA. Elles sont de la marque WILO. Le tableau suivant présente quelques
caractéristiques de ces pompes :
Puissance
Modèle Débit(m3/h)
absorbée (kW)
Stratos GIGA-D 50/4-53/11 39,10 6,83
VC Stratos GIGA-D 50/4-53/11 39,20 7,25
Stratos GIGA-D 80/1-37/5,3 44,77 4,98
CTA Stratos GIGA-D 80/2-31/11 93,50 9,47
Tableau 2 : Caractéristiques des pompes

 Les armoires électriques


Les armoires électriques sont des lieux où sont regroupés différents systèmes
participant à la distribution d'une installation électrique. Ils sont importants pour le
système de climatisation en ce sens qu’ils distribuent l’énergie électrique nécessaire au
fonctionnement de chaque équipement de ce système.
L’armoire électrique à un contenu modulable selon l'installation, la puissance
disponible, l'utilisation des locaux, etc. Mais une armoire électrique en général et de
façon non exhaustive :
- L'enveloppe de l'armoire électrique, c'est-à-dire la structure qui va contenir les
équipements. Elle peut être en métal ou en plastique ;
- Des systèmes de réglettes et de fixations, permettant d'accrocher les différents
modules formant le contenu ;
- Les modules eux-mêmes, comme les protections (disjoncteurs, tableau de
répartition avec coupe-circuits pour chaque partie de l'installation, etc.) ;
- Des modules de commande et de contrôle (à distance) ;
- Un arrêt d'urgence ;
- Des équipements de signalisations ;
- Un dispositif parafoudre.

32
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Pour ce projet, dix (10) armoires électriques seront dédiées au système de climatisation
dont :
- Un (01) pour les GPEG et les pompes ;
- Un (01) pour chaque CTA ;
- Deux (02) pour les VC.
Ces armoires électriques comprennent entre autres :
- Un (01) interrupteur général à commande extérieure sans ouvrir la porte du
compartiment technique ;
- Un (01) compteur divisionnaire d’énergie ;
- Des disjoncteurs pour chaque moteur des ventilateurs ;
- Un (01) disjoncteur pour la télécommande ;
- Des relais de sécurité ;
- Une (01) prise de terre générale.

 Le réservoir tampon
Ce réservoir est en acier noir calorifugé avec un volume de 2 m3. Il permettra de stocker
l’eau refroidie qui sera produite en majorité la nuit (prix du kWh peu élevé la nuit). Sa
capacité de stockage de 5,82 kWh/m3. Cette capacité dépend du régime de
fonctionnement des groupes production d’eau glacée (∆ = 5℃) et de la chaleur
sensible de l'eau qui est de 1,163 kWh/m³.K.

 Les réseaux
Pour le réseau (circuit) hydraulique, il s’agit de conduites en acier noir calorifugé
dont les diamètres nominaux varient de 25 mm à 300 mm.
Quant au réseau aéraulique, il est composé de gaines rectangulaires et circulaires qui
sont métalliques dans ce projet.
- La dimension du plus grand des gaines rectangulaires varie de 400 mm à 2500
mm pour les métalliques ;
- Le diamètre nominal pour les gaines circulaires varie de 315 mm à 1250 mm pour
les métalliques.

33
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Tableau 3 : Tableau récapitulatif des équipements


Équipements Modèle Nombre
GPEG TRANE RTAF245HSS XLN 2
TRANE CLCF 2.5 2
TRANE CLCF 3 2
CTA TRANE CLCF 3.5 1
TRANE CLCF 4 1
TRANE CLCF 8 1
TRANE (mural) 1
VC TRANE (cassette) 42
TRANE (gainable) 208
Stratos GIGA-D 50/4-53/11 1
Stratos GIGA-D 50/4-53/11 1
Pompes
Stratos GIGA-D 80/1-37/5,3 1
Stratos GIGA-D 80/2-31/11 2
Source : auteur

2. Maintenance des équipements

2.1. Les groupes de production d’eau glacée

Au titre de la maintenance préventive générale dans le cadre des GPEG nous avons :
- Le contrôle visuel des fuites de fluide (fluide frigorigène et eau) et de dégradation
(rouille, etc.) ;
- Le nettoyage des échangeurs de chaleur ;
- La vérification et le bon fonctionnement du raccordement hydraulique ;
- Le nettoyage du groupe lui-même ;
- Le contrôle de la température de l’eau.
Pour le compresseur, on vérifie la pression et la température de refoulement et
d’aspiration du compresseur. Et l'on contrôle le niveau d’huile des carters du
compresseur.
Quant à l’évaporateur on vérifie que la mousse d’isolation n’est pas décollée (la
remplacer si nécessaire) et que le débit d’eau dans l’évaporateur. Contrôler aussi le bon
fonctionnement des réchauffeurs des sondes ainsi que leurs supports.
Pour le condenseur, il s’agit de vérifier et nettoyer les batteries à ailettes. On vérifie
la pression du fluide frigorigène dans le condenseur et l’évaporateur.
Enfin pour le détendeur on procède par le nettoyage et le contrôle l’état du détendeur.

34
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

2.2. Les CTA

Pour la maintenance préventive des ventilateurs, on vérifie :


- L’intensité absorbée ;
- La pression différentielle ;
- Le débit d’air (si un dispositif de mesurage a été installé lors de la construction) ;
- Les bruits ou vibrations, état de vétusté de certaines parties ;
- L’état des pales ;
- L’absence de jeu sur l’axe moteur et l’axe du ventilateur ;
- La tension et l'état d’usure des courroies ;
- Etc.
On procède également par le nettoyage des pales et le dépoussiérage de la volute et les
tronçons de gaine de raccordement.

Pour la maintenance préventive des batteries à eau, on vérifie :


- La perte de charge aéraulique ;
- Les températures d’entrée et de sortie du circuit d’eau, la température de l’air en
amont et en aval de la batterie ;
- L’absence de fuites d’eau et d’air ;
- L’état de propreté de l’échangeur et des ailettes ;
- Le fonctionnement des vannes de régulation suivant les instructions du
constructeur ;
- Dans le cas de la batterie froide, le bon état du bac à condensats et de sa pompe
d’évacuation ;
- Etc.
En outre, on dépoussière l’intérieur du caisson et on effectue le nettoyage des ailettes de
la batterie et du bac à condensats

La maintenance préventive des filtres comprend la vérification du bon état des


manomètres à liquide et des pressostats. On relève la perte de charge de chaque étage
de filtration et on la compare à la valeur maximale en fin de colmatage. En outre, on
vérifie visuellement le bon état des filtres et de leur système de montage.
Cette maintenance comprend également :
- Le démontage et nettoyage des préfiltres de protection des batteries (s’ils
existent) ;

35
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

- Le démontage des filtres qui ont dépassé leur perte de charge limite ou de ceux
dont le remplacement systématique est prévu. Les emballer en vue de leur
transport vers leur lieu d’élimination ;
- Le nettoyage des parties accessibles des caissons de filtration (si nécessaire
s’équiper d’une tenue propre) ;
- Le nettoyage du cadre de montage et son plan de joints ;
- La mise en place le filtre neuf avec précautions. Serre progressivement en suivant
les recommandations du fournisseur du filtre ;
- Les relevés de perte de charge des filtres neufs ;
- Les tests d’intégrité des filtres et de l’étanchéité de leur montage ;
- Etc.
2.3. Les ventilo-convecteurs

Dans le cadre de la maintenance préventive des ventilo-convecteurs, il s’agira de :


- Nettoyer ou changer les filtres de l’unité ;
- Inspecter les ailettes de la batterie et si nécessaire extraire les éventuelles
accumulations de poussières, peluches, etc. ;
- Inspecter et nettoyer le bac à condensats de l’unité et enlever tout corps étranger
éventuellement présent ;
- Vérifier que les branchements électriques sont bien serrés (pour le bon
fonctionnement du moteur) ;
- Contrôler que le filtre est suffisamment propre ;
- Vérifier, en purgeant la batterie, que de l’air n’est pas entré dans le circuit
hydraulique ;
- Contrôler que l’évacuation de condensats est inclinée dans la bonne direction ;
- Contrôler que l’évacuation de condensats n’est pas bouchée ;
- Etc.
2.4. Autres équipements

 Les pompes
Il s’agit de :
- Vérifier visuellement qu’il n’a pas de fuites au niveau du joint ;
- Contrôler que l’alimentation est branchée ;
- Contrôler l’état pompes (bruit et débit) ;
- Vérifier le bon raccordement de conducteurs à l’aide des schémas électriques ;

36
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

- L’interrupteur général et le commutateur saisonnier soient dans la position


correcte ;
- Etc.

 Les armoires électriques


La maintenance d’une armoire électrique commence par un nettoyage quotidien de
l’extérieur de l’appareil et la vérification du bon état de tous les éléments apparents y
compris les cordons de raccordements. Il faut également s’assurer que la chaleur
dégagée par les différents composants de l’armoire est bien dissipée. À cela s’ajoute :
- La vérification de l’accessibilité de l’équipement ;
- La vérification de l’état général intérieur (état des connexions et traces
d’éventuels échauffements, etc.)
- La vérification et le nettoyage du tableau, resserrage des connexions ;
- La vérification des signalisations ;
- Les tests de lampes ;
- La vérification de la bonne exécution des coupe-feux ;
- Le contrôle de l’échauffement et des bruits anormaux ;
- Le contrôle des dispositifs différentiels ;
- Le contrôle de l’équilibrage des phases ;
- Le Remplacement des composants défectueux ou hors services
- La vérification de l’identification du conducteur de protection et du neutre ;
- La vérification des sécurités ;
- La mesure de la résistance d’isolement des circuits ;
- Etc.

 Le réservoir tampon
Pour le réservoir tampon, il sera question de vérifier son état de détérioration c’est-à-
dire la corrosion, les fuites et aussi l’état du calorifuge.

 Le réseau hydraulique et aéraulique


Pour la maintenance préventive des circuits :
- Relever les pressions différentielles entre les différents locaux ;
- Examen visuel de l’état extérieur des conduites et de leur calorifugeage ;
- Recherche de fuites éventuelles au niveau des raccordements ;
- Vérification de la classe d’étanchéité du réseau ;
- Vérifier l’état général et de propreté des bouches de soufflage et de reprise ;

37
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

- Vérifier le bon fonctionnement des registres, des clapets, des volets des bouches
de soufflage et de reprise ;
- Vérifier l’état de propreté des parties les plus empoussiérées du réseau.
À cela s’ajoute la vérification du bon fonctionnement des certains accessoires tels que
les clapets coupe-feu, les vannes, etc.
La maintenance corrective se fera dans le cas où une panne des éléments de chaque
équipement précité survienne et provoquerait le dysfonctionnement du système de
climatisation. Comme principale action dans le cadre d’une maintenance corrective, il
s’agira de réparer et/ ou de remplacer ces éléments suivant un process bien défini (par
le constructeur).

II. Plan de maintenance


Le plan de maintenance est un ensemble structuré de tâches qui comprennent les
activités, les procédures, les ressources et la durée nécessaire pour exécuter la
maintenance (NF EN 13306).
Dans cette partie, nous présenterons le plan de maintenance des différents
équipements du système de climatisation susmentionnés. Nous avons réalisé ce plan à
la suite d’une rencontre avec M. ANDO, agent de l’entreprise CEGELEC et responsable
de la maintenance du système de climatisation de l’immeuble POSTEL 2001.
Ce plan sera présenté en tableaux (voir pages suivantes) en fonction des équipements.

J : Journalier

H : Hebdomadaire ;

M : Mensuel ;

T : Trimestriel ;

S : Semestriel ;

A : Annuel.

38
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

1. Groupe de Production d’eau Glacée

Périodicité Temps
Niveau de
Équipements Opérations de maintenance J M T S A moyens
compétence
requis(heure)
Contrôle de pression HP/BP Technicien 0,4
Contrôle des sécurités HP/BP Technicien 0,3
Contrôle des voyants liquides Technicien 0,25
Contrôle des températures
Technicien 0,25
Entrée et Sortie d’eau glacée
Contrôle des températures
Technicien 0,25
Entrée et Sortie du condenseur
Contrôle des intensités absorbées Technicien 0,5
Contrôle de l’encrassement du filtre à
Technicien 0,75
eau
Contrôle des régulations Technicien 0,75
Contrôle de l’étanchéité du circuit
Technicien 0,25
frigorifique
GPEG Contrôle visuel des appareils Technicien 0,25
Mesures de surchauffe des
Technicien 0,25
compresseurs
Détartrage à l’acide du réseau
Technicien 1,1
hydraulique
Test acide de la qualité de l’huile Technicien 0,25
Vidange et remplacement de l’huile Technicien 0,75
Contrôle du niveau d’huile Technicien 0,2
Complément de charge du liquide
Technicien 0,75
frigorigène
Reprise de peinture si nécessaire Technicien 0,75
Contrôle de temporisation du
Technicien 0,5
démarrage
Contrôle et nettoyage du condenseur Technicien 0,6
Tableau 4 : Plan de maintenance de GPEG

39
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

2. Centrale de Traitement d’Air

Périodicité Temps
Niveau de
Équipements Opérations de maintenance J M T S A moyens
compétence
requis(heure)
Nettoyage des filtres ou
Technicien 1
remplacement si nécessaire
Vérification du bon état des
manomètres à liquide et des Technicien 0,5
pressostats
Vérification visuelle du bon état des
Technicien 0,5
filtres et de leur système de montage
Vérification du fonctionnement
Technicien 0,5
d’ensemble
Mesure de l’intensité absorbée par le
Technicien 0,2
moto-ventilateur
Mesure des températures
Technicien 0,2
CTA Entrée et sortie des batteries
Vérification du bon fonctionnement
Technicien 0,1
de la régulation
Vérification des échauffements des
Technicien 0,2
paliers et roulements
Vérification des leviers, des registres
Technicien 0,5
et réglages si nécessaire
Vérification du fonctionnement des
Technicien 0,2
servomoteurs
Vérification des sécurités Technicien 0,3
Manœuvre des vannes d’isolement Technicien 0,2
Nettoyage, détartrage et désembouage Technicien 0,1
Nettoyage du bac de condensats C Technicien 0,25

40
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Vérification de l’état
(empoussièrement, corrosion) des Technicien 0,2
C
batteries et de leur étanchéité
Contrôle de l'écoulement des bacs à
Technicien 0,25
condensats
Relevé de l’intensité absorbée par les
Technicien 0,1
résistances
CTA Vérification des câbles, du serrage des
Technicien 0,5
cosses
Vérification des peintures et
Technicien 0,1
revêtements intérieurs
Vérification du fonctionnement de la
pompe de circulation des batteries de Technicien 0,2
récupération
Nettoyage de l’échangeur 0,5
Tableau 5 : Plan de maintenance de CTA

41
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

3. Ventilo-convecteurs

Périodicité Temps
Niveau de
Équipements Opérations de maintenance J M T S A moyens
compétence
requis(heure)
Contrôle et réglage (thermostat,
Technicien 0,1
vannes, etc.)
Nettoyage des filtres et remplacement
Technicien 0,5
si nécessaire
Contrôle d’isolement du moteur Technicien 0,2
Inspecter les ailettes de la batterie et si
nécessaire extraire les éventuelles Technicien 0,2
accumulations
Contrôle du fonctionnement de la
Technicien 0,1
turbine
Contrôle de fonctionnement des
Technicien 0,1
régulations
Contrôle des tuyaux flexibles Technicien 0,1
VC
Nettoyage du bac à condensat et
Technicien 0,25
vérification de l’écoulement
Contrôle de l’évacuation du condensat 0,1
Nettoyage du réseau du condensat
0,2
jusqu’à la colonne de récupération
Nettoyage du châssis Technicien 0,1
Contrôle et nettoyage des batteries Technicien 0,2
Contrôle et resserrage de connexions Technicien 0,2
Mesure de l’intensité absorbée par les
Technicien 0,1
ventilo-moteurs
Nettoyage des bouches de soufflage et
Technicien 0,1
de reprise
Remettre les faux plafonds en place Technicien 0,1
Tableau 6 : Plan de maintenance de VC

42
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

4. Pompes

Périodicité Temps
Niveau de
Équipements Opérations de maintenance H M T S A moyens
compétence
requis(heure)
Contrôle de l’état des câbles, du
couvercle de protection, des fixations, Technicien 0,2
du circuit de refroidissement
Vérification de la roue (turbine et
Technicien 0,1
pales)
Vérification des boulons
Technicien 0,3
d’assemblage
Suivi de l’intensité des moteurs Technicien 0,1
Pompe Vérifications de l’absence de bruits,
de vibrations, d’odeur, Technicien 0,5
d’échauffements anormaux
Contrôle et remplacement de la
Technicien 0,3
garniture mécanique
Vérification de l’absence de fuite 0,1
Contrôle de l’état des filtres 0,1
Vérification et nettoyage des filtres Technicien 0,25
Analyse de liquide de refroidissement Technicien 0,1
Tableau 7 : Plan de maintenance de pompe

43
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

5. Armoires électriques

Périodicité Temps
Niveau de
Équipements Opérations de maintenance H M T S A moyens
compétence
requis(heure)
Contrôle visuel de l’état de
Technicien 0,1
fonctionnement général de l’armoire
Nettoyer intégrale de l’armoire Technicien 0,2
Nettoyage des tableaux Technicien 0,25
Contrôle des connexions électriques Technicien 0,1
Contrôle des voyants et leur
Technicien 0,2
remplacement si nécessaire
Contrôle de l’état des contacts Technicien 0,1
Contrôle de l’état des relais Technicien 0,1
Contrôle de l’état des temporisations Technicien 0,1
Contrôle de l’état de la filerie Technicien 0,1
Contrôle des liaisons équipotentielles
Technicien 0,1
de terre
Contrôle et régulation des protection
Technicien 0,2
électriques
Contrôle de la présence des schémas
Armoires Technicien 0,1
électriques
électriques
Vérification des tableaux et resserrage
Technicien 0,25
des connexions
Vérifications des accessoires de
Technicien 0,1
sécurité
Vérification de l’effectivité de
Technicien 0,1
l’isolement thermique
Vérification de l’échauffement du
Technicien 0,1
matériel
Vérification des consignes de sécurité
Technicien 0,1
et de la ventilation de l’armoire
Nettoyage et dépoussiérage des
ventilateurs et grilles d’aération du Technicien 0,2
l’armoire
Test des signalisations (bloc
d’éclairage de sécurité, appareil Technicien 0,1
portatif, éclairage ambiant)

44
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Resserrage des bornes de contrôle


Technicien 0,1
d’emboitement des relais
Contrôle des vibrations Technicien 0,1
Contrôle et serrage des borniers et des
Technicien 0,2
passes-fils
Contrôle des tensions et intensités Technicien 0,1
Vérification de la présence et de la
Armoires conformité des affichages Technicien 0,1
électriques règlementaires
Contrôle des portes (charnières,
fermeture, serrures et joints) et Technicien 0,1
remplacement si nécessaire
Vérification du fonctionnement et
l’absence d’obstruction de la
Technicien 0,1
ventilation naturelle ou mécanique de
l’armoire
Tableau 8 : Plan de maintenance des armoires électriques

45
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

6. Réservoir Tampon

Périodicité Temps
Niveau de
Équipements Opérations de maintenance H M T S A moyens
compétence
requis(heure)
Vérification de l’état de détérioration
Réservoir (corrosion, fuite, état du calorifuge),
Technicien 1
tampon remplacement du réservoir et
réfection du calorifuge si nécessaire
Tableau 9 : Plan de maintenance du réservoir tampon

7. Réseau hydraulique et aéraulique

Périodicité Temps
Niveau de
Équipements Opérations de maintenance J H M T S moyens
compétence
requis(heure)
Contrôle et vérification des fuites,
Technicien 0,2
pannes, etc.
Vérification visuelle de l’état des
vannes, des pompes, du serrage des Technicien 0,1
joints
Examen visuel de l’état extérieur des
Technicien 0,1
conduites et de leur calorifugeage
Vérification de l’état général et de
propreté des bouches de soufflage et Technicien 0,1
de reprise
Réseaux Vérification de l’étanchéité du
Technicien 0,1
réseau
Vérification l’état de propreté des
parties les plus empoussiérées du Technicien 0,1
réseau
Ébouage sommaire du réseau Technicien 0,1
Vérification des pertes de charge ou
des performances thermiques et Technicien 0,1
équilibrage
Vérifier la pression du circuit
Technicien 0,1
primaire
Tableau 10 : Plan de maintenance de réseau hydraulique et aéraulique

46
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Localisation Equipements
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53
N-4 4 VC
N-3 5 VC
N-2 7 VC
N-1 56 VC
RDC 4 VC
Zone Nord : 28 VC
R+1
Zone Sud : 30 VC
Zone Nord : 28 VC
R+2
Zone Sud : 30 VC
Zone Nord : 29 VC
R+3
Zone Sud : 30 VC

Figure 3: Planning d’intervention sur les VC

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Equipement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53
GPEG 1
CPEG 2
CTA 1 (N-1)
CTA 2 (N-1)
CTA 3 (N-1)
CTA 4 (N-1)
CTA 5 (N-1)
CTA 6 ( Mezz)
CTA 7 (Mezz)
Pompes
RT
Réseaux
AE
RT : Réservoir Tampon
AE : Armoires Electriques

Figure 4 : Planning d’intervention sur les autres équipements


Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

TROISIÈME PARTIE :
ESTIMATION DU COÛT
DE LA MAINTENANCE

48
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

L’estimation du coût de la maintenance nécessite la connaissance des coûts


directs et indirects de maintenance.
Les coûts directs de maintenance dans le cadre de notre étude comprennent :
- Le coût de la main-d’œuvre : c’est le produit du taux horaire et du temps requis
pour l’exécution d’une tâche. Le taux horaire est le salaire horaire et l’ensemble
des avantages sociaux dont bénéficie la personne qui réalise la tâche ;
- Le coût de remplacement des équipements : ce coût comprend le prix de traiter
une commande, le prix d’achat ainsi que le transport, dédouanement, taxes des
pièces et équipements de rechanges.
Les coûts indirects de maintenance sont l’ensemble des coûts générés par les temps
d’indisponibilité des équipements, les pertes de production engendrées par ces arrêts,
les coûts d’amortissement des équipements.
Toutefois dans le cadre de notre étude, nous ne pouvons pas évaluer ces coûts, car il
s’agit des équipements de production de froid pour le confort. L’arrêt du système de
climatisation entraine l’inconfort des occupants (manque de froid dans les locaux).
Dans ce qui va suivre, nous allons faire l’estimation financière sur les trois (03)
premières années (après l’année de garantie) de mise en service du bâtiment.
I. Estimation financière
En ce qui concerne de l’estimation du coût de la maintenance des installations de
climatisation du bâti sur les trois (03) premières années (après l’année de garantie) de
mise en service, il s’agira de mener principalement des actions ou activités en rapport
avec le poste de facturation P2 (voir partie 2, 5.2.2.2.1).
Ce poste comprend pour notre étude de façon générale :
- Le contrôle et l'entretien annuel des installations de climatisation ;
- La maintenance préventive des installations de climatisation ;
- La conduite, la surveillance et le dépannage des installations collectives de
climatisation (mise en marche, équilibrage, réglages des températures de
consigne, etc.) ;
- La surveillance de la bonne température des locaux à refroidir.
En outre, cette maintenance peut être assurée soit par des techniciens salariés du palais
de la Présidence soit par une (des) entreprise(s) à l’aide d’un contrat de maintenance. À
ce titre, le contrat de maintenance correspondant le mieux (s’il doit exister) durant ces
trois (03) premières années est un contrat de « Prestation et Forfait » (marché PF, voir
partie 2, 5.2.2.2.2).

49
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

- Calcul du coût annuel de la main-d’œuvre (Camo)


À l’aide du temps moyen requis pour chaque opération de maintenance vu
précédemment dans les différents plans de maintenance, on obtient le nombre d’heures
de maintenance (Nhm) par année pour chaque équipement du système de climatisation.
Ainsi les résultats de ce calcul figurent dans le tableau suivant :
Nhm unitaire Nombre Nhm Total
Équipements
(heures/an) d’équipement (heures/an)
GPEG 473,2 2 946,4
CTA 103,4 7 723,8
VC 5,7 251 1 430,7
Pompes 10,2 5 51
Armoires
7,6 10
électriques 76
Réservoir
1 1
tampon 1
Réseaux 365 365
Nombre total d’heures de maintenance (Nthm) 3 593,9
Tableau 11 : Total du nombre d’heures de maintenance par année

Vu que le salaire moyen d’un technicien est de 300 000 F CFA, alors pour notre étude
nous avons fixé le taux horaire d’interventions dans le cadre la maintenance à 2 000 F
CFA/heure.

Alors = ×

= 3 593,9 × 2 000

= /
Le coût de la main-d’œuvre est donc de 7 187 800 F CFA par année.

- Calcul du coût annuel de remplacement des équipements (Caré)


Certains éléments des équipements de ce système de climatisation peuvent être
remplacés annuellement durant ces trois premières d’exploitation. Il s’agit de :
Pour les 2 GPEG :
- Les filtres (deux par année) ;

50
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

- L’huile et le réfrigérant (par année) ;


- Le détendeur (un par année).
Pour les 7 CTA :
- Le moteur (un par année)
- Les filtres (trois par année)
Pour les 251 VC :
- Les filtres (vingt par année)
- Les moteurs (deux par année)
Pour les 5 pompes, une par année
Pour les 10 armoires électriques :
- Le contacteur (cinq par année) ;
- Le sectionneur (cinq par année).
Ainsi le tableau suivant présentera les coûts de ces différents éléments :
Coût unitaire Coût total
Équipements Éléments Unité Quantité
(F CFA) (F CFA)
Filtre U 2 250 000 500 000
Réfrigérant kg 60 50 000 3 000 000
GPEG
Huile L 30 25 000 750 000
Détendeur U 1 150 000 150 000
Moteur U 1 300 000 300 000
CTA
Filtre U 3 25 000 75 000
Moteur U 2 75 000 150 000
VC
Filtre U 2 10 000 20 000
Pompes U 1 3 500 000 3 500 000
Armoires Contacteur U 5 150 000 750 000
électriques Sectionneur U 5 300 000 1 500 000
Coût annuel de remplacement des équipements (F CFA/an) 10 695 000
Tableau 12 : Tableau du coût annuel de remplacement des équipements

Ainsi, é = /

Le coût de remplacement des équipements est donc de 10 695 000 F CFA par année.
Au regard de ce qui précède, le coût annuel de maintenance (Cam) est :

= + é => = 7 187 920 + 10 695 000

51
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

= /
Alors pour les trois premières années d’exploitation le coût sera :
= × => = ×
= /
Par conséquent, nous estimons le coût de la maintenance du système de climatisation du
projet de notre étude à 17 882 800 F CFA par année.
Ce qui correspond à 53 648 400 F CFA pour les trois premières années d’exploitation
du bâtiment qui suivent l’année de garantie.

II. Retour sur la conception


Dans cette partie, il s’agira pour nous de revenir, de critiquer le choix de certains
éléments du bâtiment qui ont d’une certaine manière une influence sur le coût de la
maintenance du système de climatisation. Il s’agit de l’enveloppe du bâti et des groupes
de production d’eau glacée.
1. L’enveloppe du bâtiment

Commençons par enveloppe du bâtiment qui est constituée de façades en vitres de


verre. En effet, ce sont tous des doubles vitrages avec isolation renforcée.
Pour ce projet, ces doubles vitrages sont constitués de deux verres. Ces deux verres sont
séparés par un vide rempli à 90 % d’argon. L’argon est un gaz efficace pour l’isolation
thermique, car il conduit moins la chaleur. À ce titre, la transmission thermique des
verres du projet est soit de 1,1 W/m²K soit de 2,4 W/m²K.
En plus, ces verres ont une isolation au bruit aérien estimé à environ 39 dB(A).
Ces doubles vitrages ont une épaisseur nominale soit de 35,52 mm soit de 36 mm, ou
de 53,52 mm.
Au regard de ces caractéristiques thermiques précédentes, nous retenons que ce type de
vitrage a réduit considérablement le besoin en climatisation de notre projet. Ce qui
n’aurait pas été le cas si le choix était porté sur les vitrages simples utilisés
habituellement.
Cela va réduire le temps de fonctionnement des équipements de climatisation et donc
réduire les frais liés à leur maintenance.
2. Les GPEG

Les GPEG sont dotés de compresseurs qui sont refroidis par l’air.

52
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

Toutefois, une autre proposition serait d’opter pour des groupes dont les compresseurs
sont refroidis par l’eau. Ce qui permet une meilleure efficacité énergétique et un
meilleur bilan d'exploitation en ce sens que l’eau a une plus grande capacité calorifique
(thermique) massique que l’air.
Bien que cette option permette une meilleure efficacité et un meilleur bilan
d'exploitation, la maintenance de ce système reste tout même difficile. En effet un autre
circuit avec de tours d’eau de refroidissement (situées en toiture) doit être mis en place
pour assurer le refroidissement des compresseurs. Ce qui va augmenter le temps de la
maintenance et accroitre les coûts de maintenance.
En plus, l’une des exigences de l’architecte du projet c’est que la toiture (toiture-
terrasse) est exemptée de tout équipement, car elle représente la cinquième façade du
bâtiment.
Ainsi, les GPEG à compresseurs refroidis par l’air s’avèrent les mieux adaptés au projet.

Capacité calorifique
État
massique (J/(kg.K))
Liquide 1 850
Eau
Gaz 4 185
Air Gaz sec 1005
Gaz saturé en
Air ≈1030
vapeur d'eau
Tableau 13 : Capacité calorifique de l’eau et de l’air

Source : Google

Ces GPEG fonctionnent également suivant le système à détente indirecte. Le


fluide intermédiaire utilisé (l’eau) est facile à manipuler et ne présente aucun danger
notamment pour ceux qui seront chargés de la maintenance. Les CPEG sont faciles à
installer et elles occupent un espace réduit.
L’eau, solution écologique, permet une bonne régulation au niveau des GPEG. Ce qui
améliore les coûts de la maintenance des GPEG.
De plus, le SEER (Seasonal Efficiency Energy Ratio) est le coefficient de performance
frigorifique saisonnière des groupes d’eau glacée. Le SEER se calcule en prenant la
somme d'énergie frigorifique produite sur la saison(l’année) qu’on la divise ensuite par
la somme d'énergie consommée sur cette même période.
Pour notre projet, le SEER des deux groupes est de 4,71. Ils sont donc de la classe B
(5,1 > SEER ≥ 4,6). Ce qui montre que la puissance de climatisation des GPEG est
bonne.
Ces caractéristiques vont donc permettre d’améliorer le coût de la maintenance du
système de climatisation ce qui aurait été difficile pour les systèmes à détente directe.

53
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

En effet la technologie de transport des fluides réfrigérants est plus compliquée que celle
de l'eau. De plus, la manipulation des fluides frigorigènes est plus contraignante.
Les vapeurs sont plus lourdes que l’air et peuvent provoquer des asphyxies (surtout pour
ceux qui font la maintenance) par réduction de la teneur en oxygène.
Le contact avec le liquide peut provoquer des gelures et des lésions oculaires
graves, de même que les problèmes de concentration dans des locaux des ERP. La
finesse de régulation est également plus difficile avec le fluide frigorigène.

Figure 5 : Classement SEER

Source : Google

54
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

CONCLUSION GÉNÉRALE
Le travail présenté dans ce mémoire a porté sur l’estimation du coût de la
maintenance du système de climatisation à eau glacée de l’esplanade, extension du
palais de la Présidence de République de Côte d’Ivoire à Abidjan, un bâtiment en phase
de construction. Cette estimation s’est faite sur les trois (03) premières années
d’exploitation de cet édifice public après l’année de garantie.
Nous avons d’abord montré l’importance que représente la maintenance pour tous les
bâtiments et surtout les bâtiments publics à travers principalement ses enjeux. Nous
avons également présenté l’institution ivoirienne qui s’occupe de la maintenance des
édifices publics sur tout le territoire national ; il s’agit du Ministère de la Construction,
du Logement et de l’Urbanisme.
Après quoi, nous avons décrit les différents équipements qui ont été choisis pour le
système de climatisation du projet de l’esplanade. Cette description a été suivie de la
maintenance et du plan de maintenance de chaque équipement. Ce plan montre les
opérations de maintenance et leurs périodicités pour chaque équipement de ce système.
En outre, nous avons porté un regard critique sur le choix de certains éléments du
bâtiment à savoir les groupes de production eau glacée et l’enveloppe du bâtiment. Il en
est ressorti que ce choix est le mieux adapté aux exigences du projet.
Pour terminer, nous avons estimé le coût de la maintenance de ces installations de
climatisation à l’aide du plan de maintenance, du taux horaire des intervenants pour la
maintenance et du coût des équipements de ce système de climatisation qui pourront
être remplacés sur ces trois (03) années.
Ainsi la maintenance de système de climatisation du projet esplanade sur les trois (03)
années d’exploitation s’élève à 53 648 400 francs CFA soit 17 882 800 francs CFA
par année.
Cependant, nous suggérons que les études en rapport avec cette estimation de la
maintenance soient approfondies et qu'elle se fasse sur de longues durées (5 ans, 10 ans,
20 ans). Nous suggérons également que cette étude s’étende aux autres éléments des
installations techniques à savoir l’électricité (Cfo, Cfa), les ascenseurs, la plomberie,
l’eau chaude sanitaire et l’eau froide sanitaire. Ce qui permettrait d’avoir le coût de
maintenance des installations techniques.

55
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

BIBLIOGRAPHIE
Ouvrages :

[1] Abdoulaye WADE, Cheikh Ahmed Tidiane GUEYE, Étude comparative de


différents systèmes de climatisation en zone tropicale. Bilans énergétique,
économique et impact environnemental, Projet de fin études, École Polytechnique de
Thiès, Juillet 1999 ;

[2] ANR, TECSOL, INES, EDF R&D, ENERPLAN, GDF SUEZ, PIMENT, Projet
MEGAPICS, Guide de la maintenance, Septembre 2011 ;

[3] Centre Technologique de la Construction Durable NOBATEK, Projet BAZED


(Bâtiment Zéro Déchet), Entretien/maintenance, 2012 ;

[4] CNRS/IDRIS, Exploitation et maintenance de notre infrastructure de


climatisation et chauffage, 14 Mars 2014 ;

[5] Institut Bruxellois pour la Gestion de l’Environnement (IBGE), Programme


minimal d’entretien des systèmes de climatisation, Juillet 2013 ;

[6] Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), Maintenance et prévention des


risques professionnels dans les projets de bâtiment, Édition INRS ED 829, Avril 2008 ;

[7] Jean PERRET, Guide de la maintenance des bâtiments, Éditions du Moniteur,


1995 ;

[8] KOUMARÉ Barakissa, Vérification du choix de l’enveloppe du bâtiment pour


l’amélioration des performances énergétiques de la climatisation pour le projet de
construction de l’esplanade à Abidjan, Travail de fin d’études, INPHB(ESTP), 2018 ;

[9] LOWE JOUONANG Narcisse, Plan de maintenance préventive d’une armoire


électrique, Stage pratique, Institut Universitaire de Technologie (IUT) de Douala,
2012 ;

[10] Lucilaine Bénédith NGANTSUI, Mise en place d’une politique de maintenance


du système de climatisation à eau glacée du siège de la BEAC de Brazzaville,
Mémoire, 2iE, 2016 ;

[11] Office fédéral des questions conjoncturelles, Le guide de le maintenance, 1991 ;

56
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

[12] Ouattara Adama, Étude comparative du système de climatisation à eau glacée et


du système de climatisation VRV : cas du POSTEL 2001, Travail de fin d’études,
INPHB(ESTP), 2016 ;

[13] République Française, Ministère de l’Équipement, des Transports et du Logement,


Guide pratique : Prendre en compte l’exploitation et la maintenance dans la conduite
de projet immobilier, juin 2002 ;

[14] Société des musées québécois (SMQ), Service de soutien aux institutions muséales
(SSIM), Plan de maintenance guide pratique pour les institutions muséales, 2010 ;

[15] Sokhna Ami DIOP, Dysfonctionnement des pompes ; planning de maintenance


préventive ; standardisation des garnitures mécaniques, Projet de fin d’études, École
Supérieur Polytechnique de Thiès, 2009.

Sites internet :
 https://coproprietes.senova.fr/conseils-techniques/tout-comprendre-contrats-
exploitation-copropriete/ , consulté le 18/04/2019 à 12 : 08 ;
 https://climatisation.ooreka.fr/astuce/voir/727583/groupe-d-eau-glacee, consulté
le 13/05/2019 à 16 : 26 ;
 http://www.ef4.be/fr/pompes-a-chaleur/technique-generalites/principe-de-
fonctionnement.html, consulté le 14/05/2019 à 10 : 30 ;
 http://construction.gouv.ci/missions-du-mclau/, consulté le 21/05/2019 à 15 :
27 ;
 http://construction.gouv.ci/construction-et-maintenance/, consulté 21/05/2019 à
15 : 28
 https://issuu.com/lowejouonangnarcisse/docs/rapport_de_stage_dut_-
_plan_de_main/62, consulté le 14/06/2019 à 9 : 30 ;
 https://fr.acrlatinoamerica.com/201210224990/articulos/refrigeracion-
comercial-e-industrial/ventajas-del-compresor-de-un-solo-tornillo.html,
consulté le 14/06/2019 à 20 : 03.

57
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

ANNEXES

ANNEXE 1 : PLAN DE PRINCIPE GENERAL NIVEAU N-1


ET NIVEAU MEZZANINE ;

ANNEXE 2 : BILAN THERMIQUE ET CHOIX DES


EQUIPEMENTS ;

ANNEXE 3 : FICHE TECHNIQUE DES CERTAINS


EQUIPEMENTS

58
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

ANNEXE 1 : PLAN DE PRINCIPE GENERAL NIVEAU N-1


ET NIVEAU MEZZANINE :

59
Bu
Bu se
se PV
P VC C
Ø
Ø 20 0
200 Ar
Re riv
tou ée
r
C
o
ff
re
t
P
o
m
p
e
s
T4
D0
UK
PV
SA

QM
Comptage

QM
DM2
G
E
2
G
E
1

A E
T1
D5
UK
PV
SA

T
G
G
E

T D
0

H A
S N
E CM n A
L o L
U0
PK
SV

U ti
a P
S
4

L s E
L IM e n
E ir e T
C op B Cuve fuel 10 000 l.
rm om G
IM T Diam : 1 900 mm
AC
Long : 5 760 mm
Poid net : 2 870kg
T4
D0
UK
PV
SA
U0
PK
SV
4

A
U
P
S
1
5
0
K
V
A

01
02

33

42
21
09
03

<<<< - 2
10
04

22

34
23
05

43
11

LOCAL SERVEUR
35

44
06

12

MAINTENANCE
INFORMATIQUE
24

SERVICE INFORMATIQUE

SORTIE
07

36
13

25

45
SERVICE INFORMATIQUE
08

14

37

46
26

SERVICE INFORMATIQUE
CHEF DE SERVICE INFORMATIQUE

47
38
15

27
CAISSES

<<<< - 2
39

48
16

28
17

40

49
29
18

41
30

50
19

31

ACCES -2
20

32
LIVRAISON LIVRAISON
Emplacement
distant
LIVRAISON
E G NO RD
A N N1 A V N1 A V N2 A N N2
A R
P ASSA GE 1 60 * 175 P ASSA GE 1 60 * 175
G AINE E XTRA CTION PK N-1 (2,50 m²)
G AINE TECHNIQUE
G AINE E XTRA CTION PK N-2 (2,50 m²)
G AINE E XTRA CTION PK N-3 (2,50 m²)
G AINE MONTE CHARGE
6 30 kg
G AINE E XTRA CTION PK N-4 (2,50 m²)
P ASSA GE 1 60 * 185 P ASSA GE 1 60 * 185
COLONNE SECHE
Fermetu re gai nes te chn iqu es en pla costil REI 120
G AINE TECHNIQUE

P ASSA GE 1 60 * 195 P ASSA GE 1 60 * 195


Pb. Pb.
A V CTA NORD
A V CTA SUD
P LI DE DALL E EN P H RDC
CTA 2 ZONE SUD CTA 1 ZONE NORD
Pb. Pb. Pb.
LOCAL TECHNIQUE CTA V MC G AINE CFA G AINE CFO SUD G AINE CFO NORD
TD C FO S UD - CTA

TD CFO NO RD - CTA

Pb. G AINE CFO


Poutr aison métall ique + s épar ateur métal déployé
1
2
3
4
5
6
7
3 6 (1 6,16 X 28)

8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
+36.24
+36.24
P 9 0 RE I 30 + FP
Pb. Pb. Pb.
P LI DE DALL E EN P H RDC
A N CTA NO RD
A N CTA SUD
Pb. Pb.
V MC
G AINE V ERS RDC
P ASSA GE 1 60 * 185 P ASSA GE 1 60 * 185

G AINE TECHNIQ UE P ROGR AMME INFRAST RUCTURE

Fermetu re gai nes te chn iqu es en pla costil REI 120


COLONNE SECHE
P ASSA GE 1 60 * 175 P ASSA GE 1 60 * 175
A R
A N S1 A V S1 A V S2 A N S2
E G SUD
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

ANNEXE 2 : BILAN THERMIQUE ET CHOIX DES


EQUIPEMENTS :

62
RESUME DU BILAN THERMIQUE
Nombre de
Puissance Totale Puissance Utile avec
NIVEAU DESIGNATIONS Ventilo- Type TRANE MODEL
FROIDE (W) surpuissance de 10% (W)
convecteur
ATTENTE ASCENSEURS 2 398 2 638 1 Gainable DCHC-400 2R 112 Pa
R-4 CIRCULATION PRINCIPALE + ATTENTE ACOMPAGNATEURS 4 304 4 734 1 Gainable DCHC-600 2R 112Pa
SAS D'INTERCOMMUNICATION 1 808 1 989 1 Gainable DCHC 200 3R 112 Pa

ATTENTE ASCENSEURS 2 422 2 664 1 Gainable DCHC-400 2R 112 Pa


R-3 CIRCULATION PRINCIPALE + ATTENTE ACOMPAGNATEURS 4 135 4 549 1 Gainable DCHC-600 2R 112Pa
SAS D'INTERCOMMUNICATION 1 668 1 835 1 Gainable DCHC 200 3R 112Pa

ATTENTE ASCENSEURS 2 422 2 664 1 Gainable DCHC-400 2R 112 Pa


R-2 CIRCULATION PRINCIPALE + ATTENTE ACOMPAGNATEURS 4 135 4 549 1 Gainable DCHC-600 2R 112Pa
SAS D'INTERCOMMUNICATION 1 668 1 835 1 Gainable DCHC 200 3R 112Pa

ATTENTE ASCENSEURS 3 337 3 670 1 Gainable DCHC-500 2R 112 Pa


CIRCULATION PRINCIPALE + ATTENTE ACOMPAGNATEURS 5 075 5 583 2 Gainable DCHC-400 2R 112 Pa
SAS D'INTERCOMMUNICATION 2 244 2 469 1 Gainable DCHC-300 2R 112Pa
POSTE DE GARDE ET ACCEUIL 2 11 176 12 293 1 Gainable DCHC-1400 4R 112 Pa
DISTRIBUTION LIBRE SERVICE 6 866 7 553 1 Gainable DCHC-1000 3R 112Pa
SALLE D'ATTENTE 9 048 9 952 1 Gainable DCHC-1200 3R 112Pa
R-1
HALL 5 986 6 584 1 Gainable DCHC-800 2R 112Pa
SALLE DE RESTAURANT - 8 places assises 3 324 3 657 1 Gainable DCHC-500 2R 112 Pa
SALLE DE RESTAURANT - 22 places assises 6 092 6 701 2 Gainable DCHC-400 4R 112 Pa
SALLE 1 - 93 PLACES ASSISES 22 226 24 449 6 Gainable DCHC 500 2R 112 Pa
SALLE 2 - 109 PLACES ASSISES 23 306 25 637 6 Gainable DCHC-600 2R 112Pa
SALLE DES PRESENTS DIPLOMATIQUES 5 344 5 879 1 Gainable DCHC-600 4R 112Pa

ZONE NORD
Open space 8P 3 964 4 361 2 Gainable DCHC-300 2R
Chef de service 1 (N) 3 225 3 547 1 Gainable DCHC-500 2R
Salle de reprographie 2 268 2 495 1 Gainable DCHC-400 2R
Open space 12P 10 228 11 250 4 Gainable DCHC-400 2R
Chef de service 2 ( E ) 1 970 2 167 1 Gainable DCHC-300 2R
Secretariat dep. 1 1 569 1 725 1 Gainable DCHC 200 3R
Chef departement 1 2 087 2 296 1 Gainable DCHC-400 2R
Chef departement 2 2 544 2 799 1 Gainable DCHC-400 2R
R+1 Secretariat dep. 2 1 624 1 786 1 Gainable DCHC 200 3R
Secretariat dir. 1 1 820 2 002 1 Gainable DCHC-200 4R
Direction 1 3 004 3 305 1 Gainable DCHC-400 3R
Salle multimédia 10 postes 8 284 9 112 4 Gainable DCHC-300 2R
Open space 6P. 8 044 8 848 3 Gainable DCHC-400 2R
Chef de service 5 (NO) 3 044 3 348 1 Gainable DCHC-400 3R
Réunion N°1 10P. 2 179 2 397 1 Gainable DCHC-300 2R 112Pa
Réunion N°2 10P. 2 179 2 397 1 Gainable DCHC-300 2R 112Pa
Circulation NORD 6 420 7 062 2 Gainable DCHC-500 2R 112 Pa
LOCAL VDI 1 629 1 792 1 Gainable DCHC 200 3R 112Pa

ZONE SUD
Secretariat dir. 2 1 858 2 043 1 Gainable DCHC-200 4R
Direction 2 2 249 2 474 1 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat dir. 3 1 799 1 978 1 Gainable DCHC-200 4R
Direction 3 2 352 2 588 1 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat dir. 4 1 858 2 043 1 Gainable DCHC-200 4R
Direction 4 2 352 2 588 1 Gainable DCHC-400 2R
Direction 5 2 373 2 611 1 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat dir. 5 1 698 1 867 1 Gainable DCHC-200 4R
Open space 10P ( E ) 7 550 8 305 3 Gainable DCHC-400 2R
Chef de service 3 (S) 1 556 1 711 1 Gainable DCHC 200 3R
R+1 Chef de service 4 (S) 1 803 1 983 1 Gainable DCHC-200 4R
Open space 10P (O) 8 058 8 864 3 Gainable DCHC-400 2R
Chef departement 5 2 059 2 265 1 Gainable DCHC-300 2R
Secretariat dep. 5 2 058 2 263 1 Gainable DCHC-300 2R
Chef departement 4 2 251 2 477 1 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat dep. 4 1 858 2 043 1 Gainable DCHC-200 4R
Secretariat dep. 3 1 973 2 170 1 Gainable DCHC-300 2R
Chef departement 3 2 307 2 538 1 Gainable DCHC-400 2R
Bureau de passage 2P. 2 061 2 267 1 Gainable DCHC-300 2R
Local detente et cafeteria + Attente + Accueil 4 415 4 857 3 Gainable DCHC 200 3R
Réunion N°3 20P. 4 240 4 664 1 Gainable DCHC-600 2R 112Pa
CIRCULATION SUD 7 054 7 759 3 Gainable DCHC-400 2R 112 Pa

ZONE NORD
Open space 8P 3 906 4 297 2 Gainable DCHC-300 2R
Chef de service 1 (N) 3 362 3 698 1 Gainable DCHC-500 2R
Salle de reprographie 2 267 2 494 1 Gainable DCHC-400 2R
Open space 12P 9 789 10 767 4 Gainable DCHC-400 2R
Chef de service 2 ( E ) 1 568 1 724 1 Gainable DCHC 200 3R
Secretariat dep. 1 1 801 1 981 1 Gainable DCHC-200 4R
Chef departement 1 1 520 1 672 1 Gainable DCHC 200 3R
Chef departement 2 2 124 2 337 1 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat dep. 2 1 616 1 777 1 Gainable DCHC 200 3R
R+2
Secretariat dir. 1 1 686 1 854 1 Gainable DCHC-200 4R
Direction 1 2 534 2 788 1 Gainable DCHC-400 2R
Chef de service 5 (O) 1 538 1 691 1 Gainable DCHC 200 3R
Open space 6P.( 1) 6 632 7 295 3 Gainable DCHC-400 2R
Open space 6P.(2) 7 087 7 795 3 Gainable DCHC-400 2R
Chef de service 6 (NO) 3 050 3 355 1 Gainable DCHC-400 3R
Réunion N°1 10P. 2 155 2 371 1 Gainable DCHC-300 2R 112Pa
Réunion N°2 10P. 2 155 2 371 1 Gainable DCHC-300 2R 112Pa
Circulation NORD 6 252 6 877 2 Gainable DCHC-400 4R 112 Pa
LOCAL VDI 1 618 1 780 1 Gainable DCHC 200 3R 112Pa

1/2
RESUME DU BILAN THERMIQUE
Nombre de
Puissance Totale Puissance Utile avec
NIVEAU DESIGNATIONS Ventilo- Type TRANE MODEL
FROIDE (W) surpuissance de 10% (W)
convecteur
ZONE SUD
Secretariat dir. 2 1 756 1 931 1 Gainable DCHC-200 4R
Direction 2 2 671 2 939 1 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat dir. 3 1 814 1 995 1 Gainable DCHC-200 4R
Direction 3 2 575 2 833 1 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat dir. 4 1 680 1 848 1 Gainable DCHC-200 4R
Direction 4 2 658 2 924 1 Gainable DCHC-400 2R
Direction 5 2 380 2 618 1 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat dir. 5 1 713 1 884 1 Gainable DCHC-200 4R
Open space 10P ( E ) 7 481 8 229 3 Gainable DCHC-400 2R
Chef de service 3 (S) 1 597 1 756 1 Gainable DCHC 200 3R
R+2 Chef de service 4 (S) 1 969 2 165 1 Gainable DCHC-300 2R
Open space 10P (O) 7 560 8 316 3 Gainable DCHC-400 2R
Chef departement 5 2 438 2 682 1 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat dep. 5 1 763 1 939 1 Gainable DCHC-200 4R
Chef departement 4 2 527 2 780 1 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat dep. 4 1 877 2 064 1 Gainable DCHC-300 2R
Secretariat dep. 3 2 022 2 224 1 Gainable DCHC-300 2R
Chef departement 3 2 303 2 534 1 Gainable DCHC-400 2R
Bureau de passage 2P. 2 077 2 284 1 Gainable DCHC-400 2R
Local detente et cafeteria + Attente + Accueil 4 844 5 328 3 Gainable DCHC 200 3R
Réunion N°3 20P. 4 196 4 616 1 Gainable DCHC-600 2R 112Pa
CIRCULATION SUD 6 791 7 470 3 Gainable DCHC-300 2R 112Pa

ZONE NORD
Table de réunion + Bureau + Salon privé du Vice Président 13 936 15 329 4 Gainable DCHC-500 2R 112 Pa
Bureau collaborateurs du Vice President 4P. 3 608 3 969 2 Gainable DCHC-200 4R
Open space 6P. 1 (E ) 4 388 4 827 2 Gainable DCHC-400 2R
Open space 10P. 6 209 6 830 4 Gainable DCHC 200 3R
Open space 4P. 2 188 2 407 1 Gainable DCHC-400 2R
Bureau ministre 2 4 596 5 056 3 Gainable DCHC 200 3R
Secretariat ministre 1 2 162 2 378 1 Gainable DCHC-400 2R
R+3
Bureau ministre 1 5 188 5 707 3 Gainable DCHC-200 4R
Bureau assistants 2P. (1) 2 264 2 490 1 Gainable DCHC-400 2R
Bureau assistants 2P. (2) 3 441 3 785 2 Gainable DCHC-200 4R
Salon attente vice président 2 892 3 182 2 Gainable DCHC-200 2R
Sécretariat du vice président 3 073 3 381 1 Gainable DCHC-400 3R
Réunion Vice President 20P. 4 358 4 794 1 Gainable DCHC-600 2R 112Pa
Circulation NORD 7 062 7 768 1 Gainable DCHC-1000 3R 112Pa
LOCAL VDI 1 882 2 070 1 Gainable DCHC-200 4R 112Pa

ZONE SUD
Secretariat ministre 2 1 705 1 875 1 Gainable DCHC-200 4R
Open space 5P. 3 481 3 829 2 Gainable DCHC-200 4R
Secretariat ministre 3 1 604 1 764 1 Gainable DCHC 200 3R
Bureau ministre 3 4 293 4 722 2 Gainable DCHC-400 2R
Open space 6P. 2 (E ) 6 200 6 820 4 Gainable DCHC 200 3R
Open space 4P. 2( E ) 2 832 3 115 1 Gainable DCHC-400 3R
Table de réunion + Bureau + Salon privé du Président 13 617 14 978 4 Gainable DCHC-500 2R 112 Pa
R+3
Sécretariat du président 2 021 2 223 1 Gainable DCHC-300 2R
Bureau collaborateurs du Pr. 2P 2 172 2 389 1 Gainable DCHC-400 2R
Open space 6P. 3 (O) 6 691 7 360 4 Gainable DCHC-200 4R
Bureau ministre 4 5 042 5 546 2 Gainable DCHC-400 2R
Secretariat ministre 4 1 738 1 911 1 Gainable DCHC-200 4R
Local detente et cafeteria + Accueil 4 589 5 048 3 Gainable DCHC 200 3R
Salle de repos du Président 1 743 1 917 1 Gainable DCHC 200 3R 112 Pa
Circulation SUD 7 522 8 274 2 Gainable DCHC-600 2R 112Pa

2/2
RESUME DU BILAN THERMIQUE
Nombre de
Puissance Totale Puissance Utile avec
NIVEAU DESIGNATIONS Ventilo- Type TRANE MODEL
FROIDE (W) surpuissance de 10% (W)
convecteur
DIRECTION COURRIER 1 389 1 528 1 Cassette CWS02-2P-MX
R-3
SERVICE COURRIER 2 559 2 815 1 Cassette CWS22-2P-MX

SECRETARIAT SERVICE ACHAT 1 389 1 528 1 Cassette CWS02-2P-MX


R-2 DIRECTION SERVICE ACHAT 2 164 2 381 1 Cassette CWS12-2P-MX
SERVICE ACHAT 5 371 5 909 2 Cassette CWS22-2P-MX

MAINTENANCE INFORMATIQUE 1 711 1 883 1 Cassette CWS12-2P-MX


CAISSES 2 822 3 104 1 Cassette CWS22-2P-MX
CIRCULATION INTENDANCE + RECEPTION DECARTONNAGE 1 699 1 869 1 Cassette CWS12-2P-MX
RESERVES EPICERIE 1 203 1 323 1 Cassette CWS02-2P-MX
PREPARATIONS FROIDES N°1 1 460 1 606 1 Cassette CWS02-2P-MX
BUREAU DU CHEF 381 419 1 Cassette CWS02-2P-MX
DISTRIBUTION 928 1 021 1 Cassette CWS02-2P-MX
LOCAL CONTAINERS 703 773 1 Cassette CWS02-2P-MX
R-1 PREPARATIONS FROIDES N°2 396 435 1 Cassette CWS02-2P-MX
SERVICE MAINTENANCE INFORMATIQUE 2P 1 859 2 044 1 Cassette CWS12-2P-MX
SERVICE MAINTENANCE INFORMATIQUE 8P 3 344 3 679 2 Cassette CWS12-2P-MX
SERVICE INFORMATIQUE 2 822 3 104 1 Cassette CWS22-2P-MX
CHEF DE SERVICE INFO 1 353 1 488 1 Cassette CWS02-2P-MX
SALLE MUSCULATION 19 146 21 061 8 Cassette CWS22-2P-MX
SALLE FITNESS 16 636 18 300 8 Cassette CWS12-2P-MX
ACCUEIL 1 123 1 235 1 Cassette CWS02-2P-MX
POSTE DE SECURITE 3 709 4 079 1 Cassette CWS42-2P-MX

BUREAU DE VIDEOSURVEILLANCE 2 223 2 445 2 Cassette CWS02-2P-MX


RDC PC SECURITE 1 503 1 653 1 Cassette CWS12-2P-MX
LOCAL HOTESSES 1 345 1 479 1 Cassette CWS02-2P-MX
RESUME DU BILAN THERMIQUE
Nombre de
Puissance Totale Puissance Utile avec
NIVEAU DESIGNATIONS Ventilo- Type TRANE MODEL
FROIDE (W) surpuissance de 10% (W)
convecteur

R-4 ATELIER MAINTENANCE 2 528 2 781 1 Mural WFS-IR-4


Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

ANNEXE 3 : FICHE TECHNIQUE DES CERTAINS


EQUIPEMENTS :

67
TRAME·

Sintesis RTAF, Refroidisseur de liquide a condensation par air,

RTAF 245UTres bas niveau sonore (XLN), avec abaissement de


Job Name Job01

Infonnatlons generales

Tonnage nominal unilll • talile 245 EER brute 2.79 EER (kWlkW)

Type de runilll HSS • Avec un variateur sur

un comp, par circuit f

Systeme d'atlllnuation aonore Tril8 bas niveau sonora (XLN). ESEER brute awe condtions 4.53

avec abaisaement de Eurovent

Type de nlfrigerant Pre-dlarge Factory R134a ESEER nelte awe con<itions 4.33

Puissance Froide Brute 845.56 kW Puissance sonora 97dBA

Puissance froide nelle 842.25 kW Pression sonore a 10m 64dBA


SEER 4.71 Number of circuits
Nsc(%) 185 Number of compressors

SEPRHT 5.24 . Number of VFD 0

Version TOPSS 223

EcoDeslgn Compliance
EcoDesign • application confort Conforme

EcoDesign • Process application Haute Temperalute Conforme

Donnees evaporateur

Plage temp. 6vap. & type Temp. sortie std (4,5'C a Point de gel 6vap. O.OC
application 20°C)

Temp. entnie 6vap. 12.0C Configuration 6vaporateur Passes standard

Temp. sortie hap. 7.0 C Type nuide evap. Eau


Debit 6vap. 41.96lJ8 Concentration ftuide hap.

Pertes de charge evap, 51.1 kPn Factcur d'cncrassement evap. 0.000000 m2·deg ClkW

Donneescondenseur

Plage temp. condenseur Temp. ambo sid ( ·10·C I Nombre de ventiJateurs 12

+46°C) condenseur

Temperature ambiante 35 C D6bit d'air total condenseur 64.79m3/s


Type d'6changeur Microcanaux Aluminium avec Altitude O.Om
protection Ecoated 6pox

Donnees elecbiques

Alimentation 400 V/50 Hzl3 ph Intensit6 maxi. 550.30 A


Puissance abs0rb6e unilll 305.59 kW Intensilll de d6marrage de runilll 534.30 A

Puissance totale compresseurs 285.45 kW

Infonnation module hydraulique


I
Type de pompe Pompe double haute pression Puissance du module 17.27 kW

hydraulique
Pression sta~e disponible 215.1 kPa Courant nominal du module 33.86 A

hydraulique

Informations generales

Longueur 6770mm Charge fluide frigorigiIne circuit 1 63 kg


Largeur 2200mm Charge fluide frigorigilne cireuit 2 59 kg
Hauteur 2672 mm

Poids de runite a I'expedltion 5228 kg

Poids en ordre de man:he 5927 kg


Modelbox CLCF RW50 (EN 1886)
- Casing Strength: D1
TRAME - Air Leakage: L 1
- Filter Bypass: F9
- Thermal Transmittance: T2
- Thermal Bridging: TB2
Trane participe au ECC programme
EUROVENT pour centrales de traitement d'air
CERTIFIED (AHU) ; verifier la validite du certificat
PERFORMANCE sur Ie site
www.eurovent-certification.com ou
wvvvv.el.Jrovent-certification. com
utiliser www.certiflash.com.
SFP 4.8 WIlls = 4.8 kW/m3/s calcule
suivant la norme EN BS 13779.
Calcule avec filtres Semi encrassees
.et batteries humides.

W de I'offre 19-0029 ReI. 3.3.1.30 12-02-2018-


Utilisateur Aquib Shaikh AHU1 05011000/836. 953
Client CEGELEC - Date 05-05-2019
Reference de l'unite CTA SUPERSTRUCTURE SUD Ville ABIDJAN
Projet PROJET ESPLANADE - R8
Nurnero de serie

Debit d'air souffle m3/h 7300 Debit d'air repris 5700 m3/h

e d'unite - CLCF 2.5 - Comfort


Isolation Laine minerale 80 kg/m3 Epaisseur panneau mm: 50
Toiture Sans Cote interne panneau Acier peint
I Type de montage toiture Sans Cote externe panneau Acier peint

I Absent/pas de toit Local technique pour raccor Sans


I Support Avec base Type de porte Avec charnieres
Classe de registre Standard (Classe 2) Visserie Galvanise (standard)
Materiau bac a condensats Galva Type d'emballage : Film plastique
Cadre interne Acier galvanise Anneaux de lev age Absent

Cote d'acces (dans Ie sens Droite Cote de raccordement Droite


de I'air) (dans Ie sens de I'air)

Largeur mm 1617 Hauteur + Base mm 708 + 100 + 708 + 100


Longueur mm 4685 Poids total kg 1543

EXHAUST SIDE

Section 1 Longueur: (mm) 1055 Poids : (kg) 227


Accessoires section
:

Materiau Dimensions N. Efficacite


Filtre Fibre 592 x 592 x 48 mm 2 Classe G4 EN779 DP CL(Pa) 62
synthetique synthetique 287 x 592 x 48 mm 1 DP MP(Pa) 93
Des. Temp. 5.0°C DP DT(Pa) 123
Vitesse/Caiss 1.72 m/s

Piege a son Materiau Parois baffles accoustiques en acier qalvanise, Protection fibre de
verre

Longueur: (mm) 600 Attenuation moyenne


Attenuation: (dB) (Calcule jusqu'a 500 Hz) 18
Attenuation acoustique par octave
F [Hz] 63 125 250 500 1000 2000 4000 8000
Soufflage [dB] 3 4 14 18 25 27 22 15
Total pressure drop section 50 Pa

Section 2 Longueur: (mm) 610 Poids : (kg) 150


Accessoires section

Type de ventilateur Roue libre Debit d'air 5700 m3/h


Ventilateur de Taille GR35C 114922/H01 P. statique externe 1000 Pa
reprise P. statique totale 1398 Pa
RPM/SIGN. 3341 rpm / 9.8 V
P. absorbee 3.6 kW
'Efficacite 67 %
P. son ore en gaine (dBA) 91.8
Niveau de puissance son ore en gaine par octave
F [Hz] 63 125 250 500 1000 2000 4000 8000
Soufflage [dB] 82 78 82 87 88 86 81 78
Avec hublot d'inspection
Avec pressostat differential

Protection IP 54 tr/min 3400


Moteur Type EC Puissance installas 3.7 kW Alimentation electrique 400V /3ph/50Hz
I. nominale (A) 5.8
P. absorbee: (kW) 3.55
avec controle SFPv (SFPe): (WII/s) 2.2
integre

Section 3 Longueur: (mm) 750 Poids: (kg) 183


Accessoires section
Piege it son Materiau Parois baffles accoustiques en acier qalvanise, Protection fibre de
verre

Longueur: (mm) 600 Attenuation moyenne


Attenuation: (dB) (Calcule jusqu'a 500 Hz) 18
Attenuation acoustique par octave
F [Hz] 63 125 250 500 1000 2000 4000 8000
Soufflage [dB] 3 4 14 18 25 27 22 15
Total pressure drop section 50 Pa

SUPPLY SIDE

Section 4 Longueur: (mm) 780 Poids : (kg) 145


Accessoires section

Recuperation Type Roue I Debit air neuf m3/h 6300


d'enerqie Materiau Aluminium I Tea/HR - (Tsa/HR):CCI 5.0180.0(15.4/46.0)
Ep. * Diam. (mm) 290*1015 I Debitd'air extra it m /h
3
5700
W1 RRU-E-E18-1100/1100-1015 Tea/HR - (Tsa/HRJ:(OCI 20.0/50.0(8.5/95.0)
Moteur 3 x 400V PdC extraction - soufflage 196 - 200
Taux de Recyclage % 0 Puissanc (Kw) 25.53
Class of recovery 0 Eff.(Ashrae/EN) 0/69 %
Eff (EN balanced) 72.31 %
Donnees mode ete Debit air neuf m /h
3
6300
I Tea/HR - (Tsa/HR):CCI 33.0/85.0(24.1/95.0)
I Debit d'air extra it m /h
3
5700
Tea/HR - (Tsa/HR):(OCI 20.0/65.0(30.0/72.0)
PdC extraction - soufflage 196 - 236
Puissanc (Kw) 68.17
Eff.(Ashrae/EN) 0/69 %
Sans variateur de frequence (ALimentation 400V/3ph)
Registre d'air extrait en Aluminium 1 arbre situe cote d'acces
Avec servomoteur
W 1 x 10 Nm Servomoteur proportionnel 24V
Avec bride de raccordement
I Avec joints en bout de lame Etancheite Classe 2 (EN1571)
Registre d'air neuf en Aluminium 1 arbre situe cote d'acces
Avec servomoteur
W1x10Nm Servomoteur proportionnel 24V
Avec bride de raccordement
I Avec joints
en bout de lame Etancheite Classe 2 (EN1571)
Le recuperateur a probablement
..
ete
. . , .
selectionne pour un debit d air partiel et pas total.
Total pressure drop section (on supply) 345 Pa
Total pressure drop section (on return) 205 Pa
Total pressure drop dampers (on supply) 9 + 0 Pa
Total pressure drop dampers (on return) 9 Pa

Materiau Dimensions N. Efficacite


Filtre Fibre 592 x 592 x 48 mm 2 Classe G4 EN779 DP CL(Pa) 91
svnthetique synthetique
DP MP(Pa) 136
Des. Temp. 5.0°C DP DT(Pa) 182
Vitesse/Caiss 2.20 m/s

--- --- --- - -- -------


Section 5 Longueur: (mm) 2535 Poids: (kg) 478
Accessoires section

Materiau Dimensions N. Efficacite


DP CL(Pa) 104
Filtre is poches
souples Ciasse F7 EN779 (E) DP MP(Pa) 156

Fibre 592 x 592 x 535 mm 2 Des. Temp. 5.0°C DP DT(Pa) 207


synthetique 287 x 592 x 535 mm 1 Vitesse/Caiss 2.20 m/s
Cadre de filtres Galva
Acces lateral
Avec manornetre a liquide
Avec pressostat differentiel
Filtres Camfil
Avec hublot qualite marine

Tubes Cu/O.4 Type 60x30 P. totale (kW) 47.1 Fluide Eau

Batterie froide Ailettes AIPr/0.11 Dim. (mm) 540x1305 Tea-HRe('C-%) 24.1-95 Debit (kg/h) 8085
Cadre Zn/1.5 Rangs (n) 5 Tsa-HRs(OC-%) 18.0-100 Te/Ts 7 12
(OC)
Dia.conn. 1 1/2" Pas d'ail.(mm) 2 Vitesse/Batterie 2.88 PdC (kPa) 30.7
Volume (L) 15.2 Nbre de circuits (n) 7 DP toUdry(Pa) 199/90

FTA(mm) 1485
RatiO,.. 0.32
Cu-AIPr-FeZn P60AR 5R-9T-1305A-2.0pa 7C 11/2"
a
Separateur 3 chicanes PVC et cadre galva. Dp 23 Pa
- .-
Peinture complete
Total pressure drop section 222 Pa

Batterie electrique Nbre d'etaqes 1 Puissance elsctrique installe 9.00 kW


Alimentation electrique 3 Phases 400 V. 50 Hz Nbre d'etaqes 1
Materiau des resistances Acier noir Materiau du cadre Acier noir
Thermostat Auto (not wired)
Total pressure drop section 0 Pa

Piege a son Materiau Parois baffles accoustiques en acier qalvanise, Protection fibre de
verre

Longueur: (mm) 600 Attenuation moyenne


Attenuation: (dB) (Calcule jusqu'a 500 Hz) 18
Attenuation acoustique par octave
F [Hz] 63 125 250 500 1000 2000 4000 8000
Soufflage [dB] 3 4 14 18 25 27 22 15
Total pressure drop section 50 Pa

Section 6 Longueur: (mm) 570 Poids: (kg) 177


Accessoires section
Type de ventilateur Roue libre Debit d'air 2X3650 m3/h
K3G310-AZ88-02 P. statique externe 960 Pa
Ventilateur de Taille
soufflage 2 P. statique totale 1783 Pa
W VENTILATEURS
RPM/SIGN. 4058 rpm 19.9 V
Wall P. absorbee 3.1 kW
Configuration Efficacite 60 %

P. sonore en gaine (dBA) 95.6


Niveau de puissance sonore en gaine par octave
F [Hz] 63 125 250 500 1000 2000 4000 8QOO
Soufflage [dB] 84 77 80 90 89 88 86 82

Fans interconnection

Protection IP 54 tr/min
Moteur Type EC Puissance installee 2X3.24 kW Alimentation electrique 3Ph-380-480V
W MOTEURS 2 I. nominale (A) 2X4:9
P. absorbee: (kW) 6.30
avec controle SFPv (SFPe): (WIlls) 2X3.1
integre

Section 7 Longueur: (mm) 800 Poids: (kg) 183


Accessoires section

Piege it son Materiau Parois baffles accoustiques en acier galvanise, Protection fibre de
verre

Longueur: (mm) 600 Attenuation moyenne


Attenuation: (dB) (Calcule jusqu'a 500 Hz) 18
Attenuation acoustique par octave
F [Hz] 63 125 250 500 1000 2000 4000 8000
Soufflage [dB] 3 4 14 18 25 27 22 15
Total pressure drop section 50 Pa
Further to our offer N° Page 7

Reference: WFS-IR-4

Proposed model:

W-Line WFS-IR 4
Infra-red remote control for two-pipes
Connections on left hand side looking from the air outlet

Required
Required
accessories
accessories
1 Condensate drain pump (fitted on the unit) (CDP-M)

Working conditions in cooling at speed:


Working conditions in cooling at speed: Med Standard
Med Standard
Air entering temp. dry bulb°C: 27.0
Air humidity %: 48
Entering water temperature °C: 7.0
Leaving water temperature °C: 12.0
Water flow l/s: 0.160
Total emission W: 3313
Sensible emission W: 2424
Water pressure drop kPa: 31.4
Leaving air temperature °C: 14.8
Condensed water kg/h: 1.13

Technical data Technical data


Speed: Med Standard
Air flow m3/h 610
Input power W 32
Noise power Level Lw dB(A) 51.00
Noise pressure Level Lp dB(A)* 42.00
Dimensions (mm) Width, Depth, Height 1185 x 212 x 322
(*) The sound pressure level applies to the reverberant field of a 100 m3 room and a
reverberation time of 0.5 sec.

Fan coil High Wall WFS offer

Components description.

Casing

Made of auto-extinguishing ABS UL94 HB with great resistance to wear. Color RAL 9003

Selection tool FC Trane (V271)


Further to our offer N° Page 8

Air Filter

Washable synthetic filter, readily accessible.

Fan Assembly

Made of plastic tangential fan.


Electric motor

The motor is wired for single phase and has six speeds, three of which are connected, with capacitor. The motor is
fitted on sealed for life bearings and is secured on anti-vibration and self-lubricating mountings. Internal thermal
protection with automatic reset, protection IP 20, class B.
Heat exchange coil

Manufactured from drawn copper tube and the aluminum fins are mechanically bonded onto the tube by an
expansion process. The coil has two 1/2 inch BSP internal connections and 1/8 inch BSP air vent and drain. The
connections are on the left side facing the unit.

Condensate Collection Tray

Made from polypropylene; the outside diameter of the condensate discharge pipe is 16mm.

Installation template

Cardboard installation template.

Best regards

n
c
-

()

Tel. t - Fax
e-mail: e

Selection tool FC Trane (V271)


Caractéristiques techniques
Contact
E-mail Glanded high-efficiency double pump
Téléphone Stratos GIGA-D 50/4-53/11
Client Nom du projet Untitled project 2019-06-03 19:25:55.207

N° du projet
Contact Lieu de montage
E-mail Numéro de position du client
Téléphone

Date 03.06.2019

Courbe caractéristique Caractéristiques requises


Hauteur de refoulement Débit 39,10 m³/h
H /m ∆ p / MPa
Hauteur de refoulement 36,00 m
Fluide Eau 100 %
40 52 m 0,4 Température du fluide 10,00 °C
36 Qmin 0,353 Densité 998,30 kg/m³
30 41 m 0,3 Viscosité cinématique 1,00 mm²/s
A1
Caractéristiques hydr. (point de fonctionn.)
20 30 m 0,2
Débit 39,10 m³/h
19 m Hauteur de refoulement 36,00 m
10 0,1
7m Puissance absorbée P1 6,83 kW
0 0 NPSH 3,23 m
Puissance absorbée P1
P₁ / kW Caractéristiques du produit
6,83 52 m 41 m Glanded high-efficiency double pump
5
7m 19 m 30 m Stratos GIGA-D 50/4-53/11
0
Rendement hydraulique Mode de fonctionnement dp-v HR
η/% 52 m
Pression maxi. de fonctionnement 1,6 MPa
Température du fluide -20 °C ... + 140 °C
0 Maxi. température ambiante 40 °C
Valeurs NPSH Indice de rendement minimal (MEI) ≥ 0,4
NPSH / m
Caractéristiques moteur
3,233 Construction du moteur Standard
0
Classe énergétique IE5
0 5 10 15 20 25 30 35 39,1
40 45 50 55 60 65 Q / m³/h Alimentation réseau 3~ 400 V / 50 Hz
Tolérance de tension admissible ±10 %
Vitesse de rotation max. 2900 1/min
Puissance nominale P2 11,00 kW
Puissance absorbée 0 kW
Courant nominal 18,50 A
Indice de protection IP55
Classe d'isolation F
Protection moteur
Dimensions de raccordement
Raccord de tube côté aspiration DN 50, PN16
Raccord de tube côté refoulement DN 50, PN16
Longueur hors tout
Matériaux
Corps de pompe 5.1301, EN-GJL-250 (KTL coated)
Roue 5.1300, EN-GJL-200
mat_lantern 5.1301, EN-GJL-250 (KTL coated)
Arbre de la pompe 1.4122, X39CrMo17-1
Garniture mécanique AQ1EGG
Informations de commande
Poids env. 278 kg
Numéro d'article 2192006

Version du logiciel Spaix, Version 4.3.11 - 2019/01/31 (Build 242)


Sous réserve de modifications Version des données 04.03.2019 Pages 1/ 1
Caractéristiques techniques
Contact
E-mail Glanded high-efficiency double pump
Téléphone Stratos GIGA-D 50/4-53/11
Client Nom du projet Untitled project 2019-06-03 19:25:55.207

N° du projet
Contact Lieu de montage
E-mail Numéro de position du client
Téléphone

Date 03.06.2019

Courbe caractéristique Caractéristiques requises


Hauteur de refoulement Débit 39,20 m³/h
H /m ∆ p / MPa
Hauteur de refoulement 38,00 m
Fluide Eau 100 %
40 52 m 0,4 Température du fluide 10,00 °C
38 0,372
Qmin Densité 998,30 kg/m³
30 41 m A1 0,3 Viscosité cinématique 1,00 mm²/s
Caractéristiques hydr. (point de fonctionn.)
20 30 m 0,2
Débit 39,20 m³/h
19 m Hauteur de refoulement 38,00 m
10 0,1
7m Puissance absorbée P1 7,25 kW
0 0 NPSH 3,24 m
Puissance absorbée P1
P₁ / kW Caractéristiques du produit
7,249 52 m
5 41 m Glanded high-efficiency double pump
7m 19 m 30 m Stratos GIGA-D 50/4-53/11
0
Rendement hydraulique Mode de fonctionnement dp-v HR
η/% 52 m
Pression maxi. de fonctionnement 1,6 MPa
Température du fluide -20 °C ... + 140 °C
0 Maxi. température ambiante 40 °C
Valeurs NPSH Indice de rendement minimal (MEI) ≥ 0,4
NPSH / m
Caractéristiques moteur
3,237 Construction du moteur Standard
0
Classe énergétique IE5
0 5 10 15 20 25 30 35 39,2
40 45 50 55 60 65 Q / m³/h Alimentation réseau 3~ 400 V / 50 Hz
Tolérance de tension admissible ±10 %
Vitesse de rotation max. 2900 1/min
Puissance nominale P2 11,00 kW
Puissance absorbée 0 kW
Courant nominal 18,50 A
Indice de protection IP55
Classe d'isolation F
Protection moteur
Dimensions de raccordement
Raccord de tube côté aspiration DN 50, PN16
Raccord de tube côté refoulement DN 50, PN16
Longueur hors tout
Matériaux
Corps de pompe 5.1301, EN-GJL-250 (KTL coated)
Roue 5.1300, EN-GJL-200
mat_lantern 5.1301, EN-GJL-250 (KTL coated)
Arbre de la pompe 1.4122, X39CrMo17-1
Garniture mécanique AQ1EGG
Informations de commande
Poids env. 278 kg
Numéro d'article 2192006

Version du logiciel Spaix, Version 4.3.11 - 2019/01/31 (Build 242)


Sous réserve de modifications Version des données 04.03.2019 Pages 1/ 1
Caractéristiques techniques
Contact
E-mail Glanded pump-high efficiency-double pump
Téléphone Stratos GIGA-D 80/1-37/5,3
Client Nom du projet CI-Cegelec-Esplanade de la Presidence

N° du projet
Contact Lieu de montage
E-mail Numéro de position du client
Téléphone

Date 16/05/2019

Courbe caractéristique Caractéristiques requises


H/m Hauteur de refoulement Débit 44,77 m³/h
Hauteur de refoulement 29,00 m
30
29 Fluide Eau 100 %
34 m
25 A1 Température du fluide 20,00 °C
Qmin
Densité 998,20 kg/m³
20 26 m
Viscosité cinématique 1,00 mm²/s
15 18 m Caractéristiques hydr. (point de fonctionn.)
10 Débit 44,77 m³/h
10 m Hauteur de refoulement 29,00 m
5 Puissance absorbée P1 4,98 kW
3m
0 NPSH 1,50 m
P₁4,977
/ kW Puissance absorbée P1
Caractéristiques du produit
34 m 26 m 18 m Glanded pump-high efficiency-double pump
2 10 m
3m Stratos GIGA-D 80/1-37/5,3
0
NPSH / m Valeurs NPSH Mode de fonctionnement dp-v HR
Pression maxi. de fonctionnement1,6 MPa
4 Température du fluide -20 °C ... + 140 °C
1,504
0 Maxi. température ambiante 40 °C
/ % Rendement hydraulique
η77,77 ≥ 0.70
Indice de rendement minimal (MEI)
34 m
40 Caractéristiques moteur
Construction du moteur Standard
0
44,77 Classe énergétique IE5
0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 Q / m³/h
Alimentation réseau 3~ 380 V / 50 Hz
Tolérance de tension admissible ±10 %
Vitesse de rotation max. 3750 1/min
Puissance nominale P2 5,00 kW
Puissance absorbée 0 kW
Courant nominal 9,60 A
Indice de protection IP55
Classe d'isolation F
Protection moteur Oui
Dimensions de raccordement
Raccord de tube côté aspiration DN 80, PN 16
Raccord de tube côté refoulementDN 80, PN 16
Longueur hors tout 360 mm
Matériaux
Corps de pompe EN-GJL-250
Roue PPS-GF40
Lanterne EN-GJL-250
Arbre de la pompe 1.4122
Garniture mécaniqueAQ1EGG
Informations de commande
Poids env. 126 kg
Numéro d'article 2170244

Version du logiciel Spaix, Version 4.3.11 - 2018/06/19 (Build 185)


Sous réserve de modifications Version des données04.03.2019 Pages 31 / 32
Caractéristiques techniques
Contact
E-mail Glanded high-efficiency double pump
Téléphone Stratos GIGA-D 80/2-31/11
Client Nom du projet CI-Cegelec-Esplanade de la Presidence

N° du projet
Contact Lieu de montage
E-mail Numéro de position du client
Téléphone

Date 16/05/2019

Courbe caractéristique Caractéristiques requises


H/m Hauteur de refoulement Débit 93,50 m³/h
28 Hauteur de refoulement 26,00 m
26 Fluide Eau 100 %
24 30 m A1 Température du fluide 10,00 °C
Qmin
20 24 m Densité 999,60 kg/m³
16 Viscosité cinématique 1,30 mm²/s
18 m Caractéristiques hydr. (point de fonctionn.)
12
12 m Débit 93,50 m³/h
8
Hauteur de refoulement 26,00 m
4 4m Puissance absorbée P1 9,47 kW
0 NPSH 4,83 m
P₁9,471
/ kW Puissance absorbée P1
Caractéristiques du produit
5 30 m 24 m Glanded high-efficiency double pump
18 m
4m 12 m Stratos GIGA-D 80/2-31/11
0
/ % Rendement hydraulique30 m
η74,93 Mode de fonctionnement dp-v HR
Pression maxi. de fonctionnement1,6 MPa
40
Température du fluide -20 °C ... + 140 °C
0 Maxi. température ambiante 40 °C
Valeurs NPSH
NPSH / m Indice de rendement minimal (MEI)≥ 0,4
4,826
4 Caractéristiques moteur
Construction du moteur Standard
0
93,5 Classe énergétique IE5
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120 Q / m³/h
Alimentation réseau 3~ 400 V / 50 Hz
Tolérance de tension admissible ±10 %
Vitesse de rotation max. 2900 1/min
Puissance nominale P2 11,00 kW
Puissance absorbée 0 kW
Courant nominal 18,50 A
Indice de protection IP55
Classe d'isolation F
Protection moteur
Dimensions de raccordement
Raccord de tube côté aspiration DN 80, PN16
Raccord de tube côté refoulementDN 80, PN16
Longueur hors tout
Matériaux
Corps de pompe 5.1301, EN-GJL-250 (KTL coated)
Roue 5.1300, EN-GJL-200
mat_lantern 5.1301, EN-GJL-250 (KTL coated)
Arbre de la pompe 1.4122, X39CrMo17-1
Garniture mécaniqueAQ1EGG
Informations de commande
Poids env. 282 kg
Numéro d'article 2192012

Version du logiciel Spaix, Version 4.3.11 - 2018/06/19 (Build 185)


Sous réserve de modifications Version des données04.03.2019 Pages 32 / 32
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

TABLE DE MATIÈRES
DÉDICACE..................................................................................................................I
REMERCIEMENTS .................................................................................................. II
AVANT-PROPOS..................................................................................................... III
SOMMAIRE ............................................................................................................. IV
LISTE DES ABRÉVIATIONS ................................................................................... V
LISTE DES FIGURES .............................................................................................. VI
LISTE DES TABLEAUX ....................................................................................... VII
RÉSUMÉ ............................................................................................................... VIII
ABSTRACT .............................................................................................................. IX
INTRODUCTION GÉNÉRALE ................................................................................. 1
PREMIÈRE PARTIE : GÉNÉRALITÉS ..................................................................... 5
I. Définition de la maintenance............................................................................ 6
II. Enjeux de la maintenance................................................................................. 6
1. Minimisation des problèmes de fonctionnement........................................... 7
2. Réduction dépenses annuelles ...................................................................... 7
3. Maitrise de l’investissement et de la qualité d’usage .................................... 8
III. Différents aspects de la maintenance ............................................................ 8
1. Maintenance anticipée.................................................................................. 8
2. Catégories de la maintenance ....................................................................... 9
2.1. Maintenance préventive........................................................................ 9
2.1.1. Maintenance programmée ................................................................ 9
2.1.2. Maintenance systématique ............................................................... 9
2.1.3. Maintenance conditionnelle.............................................................. 9
2.1.4. Maintenance prévisionnelle ............................................................ 10
2.2. Maintenance corrective ...................................................................... 10
2.2.1. Maintenance différée...................................................................... 10
2.2.2. Maintenance d’urgence .................................................................. 10
3. Maintenance des différents lots d’un bâtiment ........................................... 11

77
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

3.1. Lot enveloppe..................................................................................... 11


3.2. L’ossature........................................................................................... 12
3.3. Lot fondations .................................................................................... 12
3.4. Lot murs extérieurs............................................................................. 12
3.5. Lot toiture .......................................................................................... 13
4. Les activités de maintenance ...................................................................... 13
4.1. L’inspection ....................................................................................... 13
4.2. La surveillance de fonctionnement ..................................................... 13
4.3. L’essai de conformité ......................................................................... 13
4.4. L’essai de fonctionnement .................................................................. 14
4.5. La maintenance de routine.................................................................. 14
4.6. La révision ......................................................................................... 14
4.7. La modification .................................................................................. 14
4.8. L’amélioration.................................................................................... 14
4.9. La reconstruction................................................................................ 14
4.10. La réparation ...................................................................................... 15
4.11. Le dépannage ..................................................................................... 15
4.12. Le diagnostic ...................................................................................... 15
4.13. La localisation de panne ..................................................................... 15
5. Dossier d’exploitation d’un bâtiment ......................................................... 15
5.1. Structure et enveloppe du bâtiment..................................................... 15
5.2. Installations techniques des bâtiments ................................................ 16
5.2.1. Documentation technique ............................................................... 17
5.2.1.1. Plans d’exécution .................................................................... 17
5.2.1.2. Schémas électriques ................................................................ 17
5.2.1.3. Notice des appareils................................................................. 18
5.2.1.4. Répertoire des fournisseurs et fabricants ................................. 18
5.2.1.5. Description du fonctionnement ................................................ 18
5.2.1.6. Procès-verbaux de mise en service .......................................... 19
5.2.1.7. Instructions de conduite ........................................................... 19

78
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

5.2.1.8. Instructions de maintien en état ............................................... 20


5.2.2. Documentation contractuelle .......................................................... 20
5.2.2.1. Garantie des entreprises et fournisseurs ................................... 20
5.2.2.2. Contrat de maintenance ........................................................... 20
5.2.2.2.1. Les postes de facturation .................................................. 21
5.2.2.2.2. Les différents marchés de contrat de maintenance ............ 22
5.2.2.3. Prescriptions et contrôles obligatoires ..................................... 22
5.2.3. Documentation chronologique ....................................................... 22
IV. Cadre institutionnel de la maintenance de bâtiment en Côte d’Ivoire ......... 23
V. Présentation du projet de l’esplanade, extension du palais de la Présidence de la
République à Abidjan ............................................................................................ 24
DEUXIÈME PARTIE : MAINTENANCE DANS LE CADRE DU PROJET DE
L’ESPLANADE ........................................................................................................ 27
I. Maintenance des installations de climatisation ............................................... 28
1. Description du système de climatisation..................................................... 28
1.1. Généralité ........................................................................................... 28
1.2. Système de climatisation pour le projet .............................................. 29
1.2.1. Les groupes de production d’eau glacée ......................................... 30
1.2.2. Les CTA ........................................................................................ 30
1.2.3. Les ventilo-convecteurs.................................................................. 31
1.2.4. Autres équipements ........................................................................ 32
2. Maintenance des équipements .................................................................... 34
2.1. Les groupes de production d’eau glacée ............................................. 34
2.2. Les CTA............................................................................................. 35
2.3. Les ventilo-convecteurs ...................................................................... 36
2.4. Autres équipements ............................................................................ 36
II. Plan de maintenance ...................................................................................... 38
1. Groupe de Production d’eau Glacée ........................................................... 39
2. Centrale de Traitement d’Air...................................................................... 40
3. Ventilo-convecteurs ................................................................................... 42

79
Estimation du coût de la maintenance du système de climatisation
de l’esplanade, extension du palais de la Présidence à Abidjan

4. Pompes ...................................................................................................... 43
5. Armoires électriques .................................................................................. 44
6. Réservoir Tampon ...................................................................................... 46
7. Réseau hydraulique et aéraulique ............................................................... 46
TROISIÈME PARTIE : ESTIMATION DU COÛT DE LA MAINTENANCE ........ 48
I. Estimation financière ..................................................................................... 49
II. Retour sur la conception ................................................................................ 52
1. L’enveloppe du bâtiment ............................................................................ 52
2. Les GPEG .................................................................................................. 52
CONCLUSION GÉNÉRALE .................................................................................... 55
BIBLIOGRAPHIE .................................................................................................... 56
ANNEXES ................................................................................................................ 58
TABLE DE MATIÈRES ........................................................................................... 77

80