Vous êtes sur la page 1sur 12

ISSN 0335-3931

NF P 18-500
Juin 1995

Indice de classement : P 18-500

ICS : 91.100.30

Béton
Béton de sable

E : Concrete — Sand concrete


D : Beton — Sand beton

Norme française homologuée


© AFNOR 1995 — Tous droits réservés

par décision du Directeur Général de l'AFNOR le 20 mai 1995 pour prendre effet
le 20 juin 1995.
Remplace la norme expérimentale de même indice, d'octobre 1987.

Correspondance À la date de publication du présent document, il n'existe pas de travaux euro-


péens ou internationaux traitant du même sujet.

Analyse Le présent document énonce les spécifications relatives aux bétons de sable
lorsqu'elles diffèrent de celles des bétons traditionnels.

Descripteurs Thésaurus International Technique : matériau de construction, béton, béton de


sable, constituant, granulat, ciment, composition, exigence, durabilité, résis-
tance à la compression, désignation, assurance de qualité.

Modifications Par rapport à la précédente édition, cette norme introduit principalement la


possibilité d'utiliser des additions et les modalités de leur prise en compte en
substitution partielle du ciment, ainsi que la définition des caractéristiques de
durabilité à respecter selon des critères d'environnement et de types
d'ouvrages.

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR), Tour Europe 92049 Paris La Défense Cedex — Tél. : (1) 42 91 55 55

© AFNOR 1995 AFNOR 1995 1er tirage 95-06-F


Bétons AFNOR P18B

Membres de la commission de normalisation


Président : M COSTE
Secrétariat : MLLE KERTESZ — AFNOR

M ALEXANDRE CTPL
M ALVAREZ CH SYND ENTREPRENEURS CONST RP
M AMIAND CERIB
M BENSIMHON CSTB PSL
M BESSET SNBPE
M BILLHOUET SABLOCRETE
M BOUINEAU CEBTP
M BROCHERIEUX SPIE BATIGNOLLES
M CARRON SIFRACO
M CHARONNAT LCPC
M COQUILLAT CEBTP
M COSTE LCPC
M DE LA JUGANNIERE PECHINEY ELECTROMETALLURGIE
M DELORT ATILH
MLLE DUBOIS CERIB
M ETIENNE DAEI METT
M GROSJEAN UNION NATIONALE DE LA MACONNERIE
M GUIBON UNIBETON SA
M HAWTHORN ARENA SERVICES
M JACQUES LCPC
M LAINE FIB
M LEROUX LAFARGE BETONS GRANULATS
M MAFFIOLO EDF PRODUCTION TRANSPORT ENVIRONNEMENT
M MAILLOT RMC GROUPE SERVICES
M MIERSMAN SURSCHISTE SA
M MONACHON CAMPENON BERNARD SGE
M MORIN SNCF DION EQUIPEMENT
M NOVAK SIKA SA
M OLIVIER EDF DION EQUIPEMENT
MME PAILLERE LCPC
M PIKETTY PIKETTY FRERES SA
M POITEVIN INGENIEUR CONSEIL
M POULALION PECHINEY ELECTROMETALLURGIE
M ROUGEAUX GIE EUROMATEST SINTCO
M SCHMOL SNBATI
M THONIER SPETPFOM
MLLE VINCENSINI AFNOR
—3— NF P 18-500

Sommaire
Page

1 Domaine d'application ..................................................................................................................... 4

2 Références normatives ..................................................................................................................... 4

3 Définition ........................................................................................................................................... 5

4 Spécificité du béton de sable .......................................................................................................... 5

5 Matériaux constitutifs ...................................................................................................................... 5


5.1 Granulats ........................................................................................................................................... 5
5.2 Ciment ................................................................................................................................................ 5
5.3 Additions ........................................................................................................................................... 6
5.4 Adjuvants ........................................................................................................................................... 6
5.5 Eau ..................................................................................................................................................... 6
5.6 Gravillons .......................................................................................................................................... 7
5.7 Autres ajouts ..................................................................................................................................... 7

6 Exigences concernant la composition d'un béton de sable ......................................................... 7

7 Exigences de durabilité relatives à l'environnement .................................................................... 7


7.1 Classes d'environnement ................................................................................................................. 7
7.2 Spécifications liées à l'environnement et au type de béton de sable .......................................... 7

8 Propriétés des bétons de sable et méthodes de vérification ....................................................... 8

9 Spécifications et désignation d'un béton de sable ........................................................................ 8


9.1 Généralités ........................................................................................................................................ 8
9.2 Données nécessaires à la confection d'un béton de sable ............................................................ 8
9.3 Désignation d'un béton de sable ..................................................................................................... 8

10 Fabrication, transport et manutention ........................................................................................... 9

11 Assurance de la qualité des bétons de sable ................................................................................. 9

Annexe A (informative) Méthode de formulation/Structure d'un béton de sable ................................... 10

Annexe B (informative) Règles pour déterminer un facteur de conversion pour les résultats
d'un essai dont la méthode diffère de la méthode de référence ............................................... 11
NF P 18-500 —4—

1 Domaine d'application
Le présent document définit les exigences techniques se rapportant aux constituants du béton de sable et
à sa composition. ll caractérise les propriétés du béton frais et du béton durci lorsqu'elles diffèrent de cel-
les des bétons traditionnels. ll a également pour objet de préciser les conditions de fabrication de ces
bétons et d'en fixer les caractéristiques ainsi que les critères de conformité.
ll s'applique aux bétons de sable devant satisfaire aux exigences des ouvrages, parties d'ouvrage ou élé-
ments dans lesquels ils sont incorporés.
Le présent document ne concerne pas l'exécution des ouvrages, ni les éléments normalisés en béton.
Les prescriptions du présent document complètent ou remplacent les prescriptions des textes normatifs
ou réglementaires applicables au béton.

2 Références normatives
Ce document comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publications. Ces
références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées
ci-après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quelconque de ces
publications ne s'appliquent à ce document que s'ils y ont été incorporés par amendement ou révision.
Pour les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence
s'applique.
NF EN 196-6 Méthodes d'essais des ciments — Détermination de la finesse (indice de classement :
P 15-476).
NF EN 450 Cendres volantes pour béton — Définitions, exigences et contrôle de qualité (indice
de classement : P 18-050).
EN 1008 1) Eau de gâchage pour béton de construction (indice de classement : P 18-111).
ENV 206 Béton — Performances, production, mise en œuvre et critères de conformité (indice
de classement : P 18-325).
NF P 15-301 Liants hydrauliques — Ciments courants — Composition, spécifications et critères de
conformité.
NF P 18-103 Adjuvants pour bétons, mortiers et coulis — Définitions, classification et marquage.
P 18-302 Granulats — Laitier cristallisé de haut-fourneau.
P 18-305 Béton — Béton prêt à l'emploi.
NF P 18-309 Granulats d’argile ou de schiste expansés fabriqués en four rotatif destinés à la confection
des bétons.
NF P 18-353 Adjuvants pour bétons, mortiers et coulis — Mesure du pourcentage d'air occlus dans un
béton frais à l'aéromètre à béton.
P 18-359 Adjuvants pour bétons, mortiers et coulis — Coulis courants d'injection pour précontrainte
— Mesure de l'exsudation (stabilité).
NF P 18-452 Bétons — Mesure du temps d'écoulement des bétons et mortiers aux maniabilimètres.
NF P 18-501 Additions pour béton hydraulique — Fillers.
NF P 18-502 Additions pour béton hydraulique — Fumée de silice.
NF P 18-506 Additions pour béton hydraulique — Laitiers vitrifiés moulus de haut-fourneau.
NF P 18-508 Additions pour béton hydraulique — Additions calcaires — Spécifications et critères de
conformité.
P 18-541 Granulats — Granulats pour béton hydraulique — Spécifications.
NF P 18-571 Granulats — Détermination de l'homogénéité des granulats (D supérieure ou égale à 4 mm).
P 18-592 Granulats — Essai au bleu de méthylène — Méthode à la tache.
P 18-595 Granulats — Valeur de bleu de méthylène — Méthode turbidimétrique.

1) À l'état de projet.
—5— NF P 18-500

3 Définition
En complément aux définitions incluses dans la norme P 18-305 et pour les besoins du présent document,
la définition suivante s'applique :
béton de sable : Le béton de sable est un béton fin constitué par mélange de sable(s), de ciment, d'addi-
tion(s) et d'eau ; outre ces composants de base, le béton de sable comporte habituellement un (ou plu-
sieurs) adjuvant(s).
Les ajouts (fibres, colorants, ...) utilisés dans le béton traditionnel peuvent également être incorporés au
mélange.
L'incorporation de gravillons d/D autorise l'appellation «béton de sable» tant que le rapport massique
G/S reste inférieur à 0,7 (G = gravillon ; S = sable) : on parle alors de béton de sable chargé.
On peut admettre l'emploi d'un granulat à granulométrie continue de 0 mm à un maximum de 8 mm tant
que le rapport pondéral entre les éléments supérieurs à 4 mm et les éléments inférieurs à 4 mm reste
également inférieur à 0,7.

4 Spécificité du béton de sable


Le béton de sable se distingue d'un béton traditionnel par un fort dosage en sable(s), l'absence ou le faible
dosage de gravillons et l'incorporation d'addition(s).
Le béton de sable se distingue d'un mortier par sa composition — le mortier est en général fortement dosé
en ciment et ne comporte pas systématiquement d'addition — et surtout par la destination : les bétons de
sable sont essentiellement destinés aux usages traditionnels du béton.

5 Matériaux constitutifs
5.1 Granulats
Les granulats sont conformes aux normes P 18-541, ou P 18-302, ou NF P 18-309.
Les sables peuvent déroger à la norme P 18-541, ou bien la compléter, sur les points suivants :
— granulométrie : le module de finesse des sables utilisés ne doit pas différer de la valeur nominale
au-delà de ± 20 % ;
— homogénéité (NF P 18-571) : le coefficient d'homogénéité (H) est supérieur ou égal à 90 %
pour α = 0,4 (H ≥ 90 %) ;
— la teneur maximale en éléments inférieurs à 0,08 mm d'un sable pour béton de sable, mesurée dans
les mêmes conditions et avec les mêmes caractéristiques de dispersion que la norme P 18-541, peut
être portée à 20 % pour la valeur supérieure spécifiée et à 25 % pour la valeur limite absolue, lorsque
ces éléments constituent les seuls éléments fins du béton de sable, au sens de la norme P 18-541 ;
— propreté : la valeur de bleu des fines d'un sable pour béton de sable doit respecter la spécification
suivante de la norme P 18-541 :
• VBta ≤ 1 (mesure à la tache, norme P 18-592) ;
ou
• VBtu ≤ 0,5 (essai turbidimétrique, norme P 18-595).
Le respect de cette spécification ne se substitue pas aux valeurs spécifiées pour les mesures d'équivalent
de sable ES.

5.2 Ciment
Le ciment est conforme à la norme NF P 15-301.
NF P 18-500 —6—

5.3 Additions
Généralement, les additions utilisées dans les bétons de sable sont des produits normalisés.
Des additions bénéficiant d'un agrément technique peuvent, le cas échéant, être employées dans les
conditions prévues par celui-ci.

5.3.1 Additions utilisées en substitution partielle du ciment


Les additions normalisées suivantes peuvent être utilisées en substitution partielle du ciment :
— fumées de silice, conformes à la norme NF P 18-502 ;
— laitiers vitrifiés moulus de haut-fourneau de classe B, conformes à la norme NF P 18-506 ;
— cendres volantes de houille, conformes à la norme NF EN 450 ;
— fillers siliceux de classes B, C et suivantes, conformes à la norme NF P 18-501 ;
— additions calcaires, conformes à la norme NF P 18-508.
L'association d'une de ces additions et du ciment constitue le liant équivalent dans les conditions définies
dans la norme P 18-305.

5.3.2 Autres additions


D'autres fines peuvent entrer dans la composition du béton de sable pour modifier certaines de ses pro-
priétés ou pour lui conférer des propriétés particulières, et donc jouer le rôle d'additions. Il peut s'agir :
— de la quantité d'additions (telles que définies en 5.3.1) non prise en compte dans le liant équivalent,
— d'additions normalisées qui ne peuvent être utilisées en substitution partielle du ciment : fillers de
laitier cristallisé, fillers (au sens de la norme P 18-541), ...
— d'additions non normalisées, mais bénéficiant d'un agrément technique, qui, elles non plus, ne peu-
vent être substituées au ciment.
L'utilisation d'un sable à teneur en éléments fins (éléments inférieurs à 0,08 mm) comprise entre 12 % et
20 % (voir paragraphe 5.1) peut dispenser de l'incorporation d'une addition.
Ces autres additions, ainsi que les éléments fins de l'alinéa précédent, ont une propreté telle que la valeur
de bleu (P 18-592) soit inférieure à 1 g pour 100 g de fines.
En outre, la régularité de la finesse est mesurée par la méthode définie dans la norme correspondant à
l'addition utilisée. Lorsqu'elle est mesurée par la méthode de Blaine (NF EN 196-6), elle est définie avec
une tolérance de ± 40 m2/kg par rapport à la valeur moyenne garantie par le producteur.

5.4 Adjuvants
Les adjuvants non chlorés entrant dans la composition d'un béton de sable sont conformes à la norme
NF P 18-103.
Les adjuvants chlorés utilisés doivent permettre de respecter les teneurs maximales en chlorures spéci-
fiées dans la norme P 18-305.

5.5 Eau
L'eau de gâchage est conforme à la norme NF EN 1008.
—7— NF P 18-500

5.6 Gravillons
Le (ou les) gravillon(s) est (sont) conforme(s) à la norme P 18-541.

5.7 Autres ajouts


Les autres ajouts (fibres, colorants, ...) sont soumis aux mêmes spécifications que pour les bétons
traditionnels.

6 Exigences concernant la composition d'un béton de sable


Les exigences que doit satisfaire la composition d'un béton de sable sont celles de la norme P 18-305.
En outre, les proportions des différents constituants d'un béton de sable sont déterminées soit par une
étude, soit par une expérimentation préalable dans les mêmes conditions que celles du chantier visé.
La méthode de formulation d'un béton de sable n'est pas forcément une méthode applicable au béton tra-
ditionnel. Une méthode est proposée en annexe A (informative) du présent document à titre d'exemple.
Dans tous les cas, la teneur en air occlus par volume, déduction faite de l'air entraîné par un adjuvant
entraîneur d'air et des pores présents dans les granulats, mesurée sur un béton de sable conformément à
la norme NF P 18-353, ne doit pas dépasser 6 %.

7 Exigences de durabilité relatives à l'environnement

7.1 Classes d'environnement


Les actions physiques et chimiques dues à l'environnement auxquelles le béton de sable est exposé, font
l'objet des mêmes classes d'exposition que celles définies dans la norme P 18-305.

7.2 Spécifications liées à l'environnement et au type de béton de sable


Selon la classe d'environnement du béton durci et selon le type de béton de sable (non armé, armé, pré-
contraint), les spécifications applicables au béton de sable sont conformes à celles prévues pour le béton
par la norme P 18-305 en ce qui concerne les points suivants :
— rapport maximal Eeff/(C + kA) ;
— rapport maximal A/(A + C) ;
— teneur minimale de ciment ou de liant équivalent 2) ;
— nature du ciment ;
3).
— résistance caractéristique minimale à la compression en mégapascals à 28 jours
En ce qui concerne la teneur minimale en air entraîné du béton de sable frais pour des environnements
avec gel sévère, la valeur de 4 % prévue pour le béton est portée à 8 % pour le béton de sable 4).

2) Pour un béton de sable, chargé ou non, les spécifications relatives à ce critère sont celles d'un béton
dont la dimension D du plus gros granulat est 12,5 mm.
3) Ce critère ne concerne qu'un béton de sable prêt à l'emploi à caractères normalisés (BCN).
4) Certaines formulations de béton de sable utilisées sur des ouvrages peu sollicités ne répondent pas à
l'ensemble des spécifications ci-dessus et sont donc hors norme : ces formulations peuvent prétendre
à l'appellation «béton de sable» si elles bénéficient d'un agrément technique et sont employées dans
les conditions fixées par celui-ci.
NF P 18-500 —8—

8 Propriétés des bétons de sable et méthodes de vérification


Les propriétés du béton traditionnel, frais ou durci, et les méthodes de vérification de ces propriétés sont
identiques pour le béton de sable.
NOTE : Pour certains usages, le ressuage du béton de sable est une propriété utile à connaître et à
vérifier, par exemple par une méthode s'inspirant de la mesure de l'exsudation d'un coulis courant
(norme P 18-359).
La classification des bétons en classes de consistance ou en classes de résistance à la compression s'appli-
que de la même façon aux bétons de sable. Toutefois :
— en dehors des classes de consistance prévues pour les divers types d'essai applicables aux bétons
(voir P 18-325), la consistance d'un béton de sable peut également être spécifiée sous forme de temps
d'écoulement, mesuré au maniabilimètre à mortier, conformément à la norme NF P 18-452.
— pour la détermination de la résistance caractéristique à la compression à 28 jours d'un béton de
sable et de sa classe de résistance, les mesures sur cylindres de diamètre φ = 16 cm et de hauteur
h = 32 cm peuvent être remplacées par des mesures sur cylindres φ = 11 cm et h = 22 cm, affectées de
coefficients de conversion résultant d'une méthode de calcul préalablement établie, selon le modèle
figurant en annexe B (informative) du présent document.

9 Spécifications et désignation d'un béton de sable


9.1 Généralités
Les définitions du béton à caractères normalisés (BCN) et du béton à caractères spécifiés (BCS) de la
norme P 18-305 s'appliquent respectivement au béton de sable à caractères normalisés (BSCN) et au béton
de sable à caractères spécifiés (BSCS).

9.2 Données nécessaires à la confection d'un béton de sable


On retrouve pour les bétons de sable les mêmes données de base et les mêmes données complémentaires
que celles des bétons traditionnels.

9.3 Désignation d'un béton de sable


Dans le cas des bétons de sable à caractères spécifiés, les données précisant leur composition et, le cas
échéant, les caractères particuliers demandés ainsi que la référence au présent document sont expressé-
ment définis. Leur désignation abrégée peut éventuellement faire l'objet d'une convention particulière
entre le producteur et l'utilisateur.
Dans le cas des bétons de sable à caractères normalisés, notamment lorsqu'il s'agit de bétons prêts à
l'emploi, le recours à une désignation abrégée peut avoir lieu au même titre que pour les bétons prêts à
l'emploi (P 18-305). Cette désignation abrégée, dans laquelle le symbole BS signifie «béton de sable», res-
pecte toutes les spécifications des caractères normalisés et les éventuels caractères complémentaires défi-
nis à la commande.
NOTE : Pour un béton de sable chargé, la granularité de la charge n'est indiquée qu'en caractère
complémentaire.
EXEMPLES :
— BSCN : CPJ — CEM II/B32,5 — TP — B16 — 0/2 — E : 2a — NA — NF P 18-500 désigne un béton de
sable 0/2 sans gravillon, de classe de résistance 16 MPa, confectionné avec du ciment de nature et
classe CPJ — CEM II/B32,5, de consistance très plastique, destiné à un environnement humide sans gel
ou avec un gel faible, non armé.
L'addition contenue dans ce béton de sable n'entre pas dans la composition du liant équivalent.
— BSCN : CPA — CEM I/42,5 + Fc — F — B28 — 0/4 — E : 2b1 — BA — 8/16 — destiné à être pompé —
NF P 18-500.
Dans ce béton de sable, l'addition entre dans la composition du liant équivalent.
Les caractères complémentaires sont «8/16» (le béton de sable est chargé par un granulat d/D avec
d = 8 mm et D = 16 mm) et «destiné à être pompé».
—9— NF P 18-500

10 Fabrication, transport et manutention


Les prescriptions de la norme P 18-305 applicables aux bétons prêts à l'emploi pour ce qui concerne le
stockage, le dosage et le mélange des constituants, ainsi que le transport du béton, sont applicables aux
bétons de sable.
Les tolérances à respecter pour le dosage des constituants du béton de sable sont les suivantes :
— ciment ou liant équivalent ................................................ ± 2,5 %
— additions (selon 5.3.2) ....................................................... ± 5,0 %
— total des granulats (sable + charge éventuelle) .............. ± 3,0 %
— eau d'apport ....................................................................... ± 2,0 %
— eau totale ............................................................................ ± 6,0 %

11 Assurance de la qualité des bétons de sable


Les bétons de sable sont soumis aux mêmes dispositions que les bétons traditionnels, aussi bien pour les
études et les convenances que pour les contrôles.
L'utilisation d'éprouvettes différentes de celles utilisées pour les bétons traditionnels est, lorsqu'elle est
permise par les normes d'essais, subordonnée à l'établissement de coefficients de conversion conformé-
ment à une méthode dont le modèle est décrit en annexe B.
NF P 18-500 — 10 —

Annexe A

(informative)

Méthode de formulation/Structure d'un béton de sable

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

Les proportions des différents constituants d'un béton de sable doivent conférer au mélange, après dur-
cissement, une structure fermée, c'est-à-dire une compacité proche de la valeur «optimale».
Cette prescription est considérée comme respectée lorsque le rapport massique entre la quantité de fines
(ciment + additions, y compris les fines apportées par les sables) et la somme des quantités de fines et de
granulats (ciment + additions + sables + gravillons d'ajouts éventuels) conduit à un temps d'écoulement
mesuré sur mélange sec au maniabilimètre à mortier (NF P 18-452) proche de la valeur minimale (cette
dernière est estimée en traçant par points la courbe de variation du temps d'écoulement en fonction du
rapport défini ci-dessus dans lequel on fait varier la quantité d'additions, à dosage en ciment constant).
— 11 — NF P 18-500

Annexe B

(informative)

Règles pour déterminer un facteur de conversion pour les résultats


d'un essai dont la méthode diffère de la méthode de référence

Init numérotation des tableaux d’annexe [B]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [B]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [B]!!!

B.1 Champ d'application


Cette procédure concerne le calcul d'un facteur de conversion pour des cas où il est possible d'utiliser deux
méthodes différentes afin d'évaluer une propriété du béton, c'est-à-dire une méthode de référence et une
méthode de substitution. Le facteur est calculé à partir d'une série de gâchées de béton où chaque fois que
la propriété est déterminée par la méthode de référence (x) elle est aussi déterminée par la méthode de
substitution (y). Lorsque, pour chacune des n gâchées, les deux propriétés sont déterminées, on obtient n
valeurs xi et n valeurs yi qui, en termes de statistique, constituent n couples de valeurs, la méthodologie
est la suivante :

B.1.1 Un essai est réalisé pour voir s'il y a une différence significative entre les deux moyennes des
caractéristiques X et Y.

B.1.2 Si on trouve une différence significative entre X et Y, on calcule un facteur de conversion d.

B.1.3 Si on ne trouve pas de différence significative entre X et Y, on considère que les deux méthodes
sont équivalentes.

B.2 Procédure statistique


B.2.1 Prendre un ensemble de n couples de valeurs, avec n ≥ 30.

B.2.2 Calculer :

∑ yi – ∑ xi ) = --n- ∑ di
1 1
d = --- ( ... (1)
n

∑ di ∑ di )
2 1 2
sd =
1
------------- – --- ( ... (2)
n–1 n

A1 = a1 sd ... (3)

Les valeurs de a1 sont données dans le tableau B.1 suivant :

Tableau B.1
n–1 a1
29 0,310
30 0,305
40 0,263
50 0,235
60 0,214
70 0,198
80 0,185
90 0,174
100 0,165
200 0,117
500 0,074
NF P 18-500 — 12 —

B.2.3 On essaye l'hypothèse «la moyenne des différences est nulle». C'est-à-dire qu'on ne peut pas
déceler de différence significative entre les moyennes µx et µy des caractéristiques X et Y.

La caractéristique Y est plus petite que X de manière significative si :

d < A1 ... (4)

La caractéristique Y est plus grande que X de manière significative si :

d > A1 ... (5)

B.2.4 Si la différence se révèle être significative, le facteur de conversion additif est d tel que :

µy = µx + d ... (6)

Des procédures plus élaborées peuvent être basées sur :


ISO 3301:1975 Interprétation statistique des données — Comparaison de deux moyennes dans le cas
d'observations appariées.
ISO 2854:1976 Interprétation statistique des données — Techniques d'estimation et tests portant sur
des moyennes et des variances (Annexe A : Comparaison ou Observations jumelées
utilisant la loi STUDENT).
NF X 06-051 à 063 Estimation et tests statistiques portant sur des moyennes et des variance.
NF X 06-066 Comparaison d'observations appariées.