Vous êtes sur la page 1sur 55

ECOLE DE SKIKDA

Département Maintenance Industrielle et Transport

Séminaire
Alignement des machines tournantes

Préparé par: Mr. A.ZOUAD


Période : 2016
Lieu : Skikda

Entreprise Nationale Sonatrach, Institut Algérien du Pétrole, IAP.

Avenue du 1er novembre, Boumerdès 35000, Algérie.

Ecole de Skikda les Platanes Filfila, 21101.


Table des matières
Tel: (213) 38 92.92.46 – Fax: (213)38 92.00.00. Site web: http://www.iap.dz E-mail: iap@iap.dz

1
Sommaire

I) Accouplement
-Accouplement semi-rigide
-Accouplement flexible -Choix des accouplements
-Types d’irrégularités dans un accouplement
-Entretien des accouplements
II) Alignement
1- Généralités
2-Les problèmes de l’alignement
III) Généralités sur les méthodes d’alignement
1- Installation des machines
2- 2- Différents moyens pour réaliser les alignements
3- 3- Règles d’utilisation des comparateurs
4- Contrôle des défauts d’assise
5- Méthodes d’alignement aux comparateurs
6- Différentes méthodes d’alignement aux comparateurs
7- Contrôle d’alignement au laser

2
I) Accouplements

Entre la machine d’entrainement et la machine réceptrice il est nécessaire de réaliser


une liaison mécanique : c’est l’accouplement
L’accouplement permet de transmettre le mouvement de rotation de l’arbre de la
machine motrice à l’arbre de la machine réceptrice
Il est constitué de 2 plateaux (appelés aussi moyeux , manchons ) montés chacun sur
un arbre et reliés par un ressort , doigt , lamelle, engrenage

Accouplement sans pièce d’espacement

On trouve très souvent des accouplements munis d’une pièce d’espacement entre
plateaux

Accouplement avec pièce d’espacement

Remarque :

Les arbres de certaines machines sont reliés entre eux au moyen d’un arbre de transmission

fixé rigidement sur eux .

Les problèmes d’alignement sont identiques à ceux que posent des accouplements . Seules les
tolérances peuvent être particulières

3
Accouplement par arbre de transmission

4
Un accouplement permet de relier les arbres de 2 machines. Il doit pouvoir assurer la
transmission de la puissance à la vitesse de rotation des machines et doit avoir une bonne
fiabilité (+10ans)
De ce fait , les accouplements sont conçus pour transmettre une puissance ou plutôt un couple
à une vitesse . Cette distinction couple – vitesse vis-à-vis de puissance est importante car :
- Le couple critère ‘’statique ‘’de résistance des matériaux , influence le choix d’un type
d’accouplement et permet son dimensionnement
- La vitesse , critère ‘’dynamique’’ détermine :
. une qualité de construction
. une classe d’équilibrage
. un choix de matériaux
Quelle que soit son utilisation , l’accouplement possède une qualité intrinsèque : être en
général la ‘’pièce d’usure’’ d’une ligne d’arbre ou être la ‘’pièce de sécurité ‘’
Les axes des arbres des différentes machines formant ‘’la ligne d’arbre’’ doivent être alignés
avec une bonne précision (de l’ordre de 0, 05mm) pour éviter une réduction de la durée de vie
de l’ensemble des machines
Les changements de température et d’efforts pendant le fonctionnement modifient en
permanence l’alignement. Il est donc indispensable de relier les arbres au moyen d’un
accouplement pouvant accepter des défauts de désalignement
On utilise pour cela divers types d’accouplements dits flexibles. Les plus courants sont les
accouplements :
-à doigts
-de type ‘’pneu’’
-à ressort
-à dentures
-à lamelles

5
1 - ACCOUPLEMENTS SEMI-RIGIDES

a - Accouplements FLEXACIER (à ressort):

Ces accouplements possèdent un seul plan d'encaissement des défauts. Ils ne pourront
accepter que des défauts angulaires.

Accouplement flexacier

Ce type d'accouplement utilise des ressorts comme pièces de liaison entre les dentures des 2
plateaux (ou moyeux) ; il nécessite une lubrification par de la graisse. Des revêtements _
spéciaux et un traitement de surface des dentures et des ressorts permettent une fréquence de
graissage très réduite (jusqu’a 2 ans dans certains cas).

Accouplements à ressort

6
b -Accouplement type ‘pneu’

Accouplement type ‘’pneu’’

c- Accouplement à doigts

7
Accouplements à doigts

2 – ACCOUPLEMENTS FLEXIBLES

Ces accouplements ont 2 plans d'articulation et transforment le désaxement en déformation


angulaire.

On peut rapprocher ce type d'accouplement des dispositifs de transmission "cardan".

-Accouplements à lamelles flexibles

Pour ces accouplements , ce sont des lamelles en acier ressort qui assurent la transmission .
Ces lamelles sont fixées à la fois sur un plateau d’accouplement et sur un plateau de la pièce
d’espacement. La disposition est symétrique .

Le couple est transmis au travers de deux ensembles de membranes métalliques flexibles très
minces assemblées .Leur nombre , leur forme et leur dimension sont fonction des couples à
transmettre et de la vitesse de rotation .

Les membranes sont reliées alternativement aux parties menantes et aux parties menées à
l’aide de visserie à haute résistance . Leurs profils sont étudiés pour permettre la transmission
d’un couple à une vitesse et l’absorption des désalignement des arbres

Accouplement METASTREAM

8
Accouplement à lamelles

Les accouplements à lamelles ne présentent aucune pièce en mouvement , donc ne sont pas
sujet à usure

Entretien
Ces accouplements ne nécessitent aucun entretien ; nul besoin de graissage ni de lubrification
du fait de la conception même de l’accouplement et nul besoin d’entretien préventif par
remplacement de pièce d’usure du fait que ce type d’accouplement n’en possède pas .
Cependant par souci de sécurité il est recommandé de procéder régulièrement , lors de l’arrêt
des machines , à un simple examen visuel des ensembles membranes sans aucun démontage .
Si pour quelque cause que ce soit , l’accouplement se trouvait détérioré , une rénovation en est
toujours possible par remplacement de l’élément incriminé

9
b - Accouplements à dentures

Ces accouplements construits entièrement en acier , sont constitués essentiellement par deux
moyeux dentés calés sur chacun des arbres à relier , sur lesquels sont montés deux boitiers à
denture intérieure assemblés par boulons .

Dans certains cas les deux boitiers sont remplacés par un manchon comportant deux dentures
intérieures

Les dentures des moyeux sont généralement bombées ou courbes , ce qui donne à ces
accouplements la possibilité d’accepter les défauts angulaires d’alignement ; rigides en torsion
ils permettent le déplacement axial des arbres

La lubrification des dentures est assurée par de la graisse introduite à l’intérieur des
couronnes dentées par l’intermédiaire de graisseurs .

Pour ces accouplements, réservés surtout à la transmission de puissances importantes


(supérieures à 450 kW et même dans certains cas à partir de 100 kW), ce sont des dentures sur
le manchon qui entraînent le tube d'espacement.

Ils nécessitent un graissage soit à la graisse pour des graissages séquentiels soit el l'huile pour
des graissages en continu (groupes compresseurs).

Exemple d’accouplement à dentures

10
3- LE CHOIX DES ACCOUPLEMENTS

TABLEAU DU CHOIX D'UN ACCOUPLEMENT (Puissance et vitesse)

Le tableau ci-dessus montre les zones d'utilisation des accouplements courants. Tirés des
catalogues constructeur on n'a pas fait apparaître toutes les conditions de marche (fiabilité,
fréquences d'intervention, rigidité et souplesse, création de vibrations, etc.) qui sont des
facteurs très importants du choix. On peut noter que certaines sociétés pétrolières ont ainsi
limité l'utilisation do certains accouplements (par exemple 430 kW et 3000 t/mn sur Flexa-
cier et Metastream TSP).

Ce tableau donne une indication mais n'est en aucun cas suffisant pour choisir un
accouplement

Lors de l’accouplement de la transmission à l’arbre correspondant , les deux moitiés de


l’accouplement doivent être alignés pour garantir une durée de vie et des performances
optimales .

4-Types d’irrégularité dans un accouplement

Deux types d’irrégularités peuvent se produire

Angularité , c'est-à-dire : les faces de l’accouplement ne sont pas parallèles entre elles

11
Excentricité , c'est-à-dire : les moitiés de l’accouplement ne sont pas concentriques entre
elles

Une combinaison des deux problèmes est également possible

5 -Entretien des accouplements:


• Accouplement flexacier
L'entretien de l'accouplement flexacier consiste essentiellement à vérifier :
— le maintien du bon graissage dans les rainures des moyeux dentés,
— l'état des joints,
— l'état des ressorts
La graisse est à remplacer tons les deux ans, pour une température relevée sur l'accouplement
qui n'excède pas 70° C.

• Autres accouplements
L'entretien des accouplements consiste, tous les 6 000 à 8 000 heures de service
— à vérifier les fixations,
— à contrôler l'alignement des arbres,
— à ajouter ou renouveler la graisse (pour les accouplements à denture).

II ) ALIGNEMENT
1 -Généralités :
L'alignement d'arbre est l'opération par laquelle deux machines ou plus (par exemple un
moteur et une pompe) sont positionnées de telle sorte qu'au niveau du point de transfert des
forces d'un arbre à un autre, les axes de rotation des deux arbres soient colinéaires quand la
machine fonctionne dans des conditions normales.

Le point important à noter dans la définition ci-dessus est : Au niveau du point de transfert des
forces...
Prés d’une panne sur deux est due à un défaut d’alignement .Avec les machines optimisées
d’aujourd’hui , l’alignement d’arbres est devenu une mission importante de la maintenance
au quotidien . Les machines tournent 24h sur 24 ne peuvent pas supporter d’arrêts imprévus .

A l’œil nu on reconnaîtra très vite les symptômes d’un défaut d’alignement . Une
dégradation prématurée des roulements , des garnitures , des arbres et des accouplements ,
combinée à des phénomènes vibratoires et à une augmentation anormale de la température des
machines préviendra de la nécessité d’aligner les arbres

12
L'alignement correct des machines apporte une augmentation du temps de production, moins
de bruits de roulement et de garniture, moins de vibrations et moins de coûts de maintenance
.Pour garantir une longue durée de vie du dispositif d'entraînement et de l'équipement, les
machines doivent être correctement alignées l'une par rapport à l'autre.

2- LES PROBLÈMES DE L'ALIGNEMENT

-Le désalignement

Le défaut d’alignement est dû à la non coïncidence des axes de rotation de 2 machines


accouplées. Selon les positions géométriques des deux axes, on distingue 3 types de
désalignement :
Désalignement parallèle : Défaut de concentricité des deux arbres

Désalignement angulaire : Défaut de parallélisme des deux arbres

13
Désalignement angulaire et parallèle : Combinaison des deux précédents

La figure illustre les deux principaux types de désalignement : désalignement axial et


désalignement angulaire. Les dessins I et III montrent la position initiale des deux arbres et les
dessins II et IV, leur position après qu’il ont effectué un demi-tour, en supposant, pour
simplifier, que l’arbre de gauche et ses paliers ont une rigidité infinie.
En pratique, les deux arbres et leurs paliers ont une certaine flexibilité. Ainsi, les forces de
réaction exercées par l’arbre de droite sur l’arbre de gauche font vibrer ce dernier également.

14
Pour réduire ces forces au minimum, on utilise souvent des accouplements flexibles. Ce terme
est trompeur parce que ces accouplements ne peuvent absorber que des vibrations causées par
de très faibles désalignements. Un désalignement plus important que celui qui est spécifié par
le fabricant provoquera probablement des vibrations excessives.

Le désalignement des arbres peut varier selon les conditions de fonctionnement. Un certain
nombre de conditions de fonctionnement peuvent provoquer un désalignement et des
vibrations :
• Les socles de machine en béton peuvent subir une dilatation thermique, ou s’affaisser ou se
fissurer avec le temps.
• Les paliers peuvent subir une usure excessive localisée.
Le premier cas est celui qui se présente le plus souvent, habituellement pendant les périodes
de fonctionnement transitoires : au démarrage et à l’arrêt des machines ou lorsque la charge
varie. C’est, avec l’arcure transitoire du rotor sous l’effet des contraintes thermiques, une des
raisons pour lesquelles les vibrations augmentent pendant les périodes de fonctionnement
transitoires

Ce n'est pas toujours facile de détecter un défaut d'alignement sur des machines en cours de
fonctionnement. Les forces radiales qui sont transmises d'arbre en arbre sont difficiles à
mesurer de l'extérieur. En recourant à l'analyse des vibrations ou à la thermographie
infrarouge, il est possible d'identifier les symptômes primaires d'un défaut d'alignement tels
que les valeurs élevées de vibrations dans les sens radial et axial ou des gradients anormaux
de température dans les carters des machines, mais sans une telle instrumentation, il est
également possible d'identifier des problèmes machine secondaires susceptibles d'indiquer un
alignement inexact des arbres.
󲐀 Boulons de fondation desserrés ou cassés
󲐀 Cales de blocage ou goupilles cylindriques lâches
󲐀 Fuite d'huile excessive au niveau des bagues de palier
󲐀 Boulons d'accouplement desserrés ou cassés
󲐀 Certains éléments d'accouplement flexibles s'échauffent en cas de défaut d'alignement. Si
l'accouplement présente des éléments en élastomère, chercher des signes de poudre de
caoutchouc à l'intérieur de la coiffe d'accouplement
󲐀 Des pièces d'équipement similaires vibrent moins ou ont une durée de vie plus longue
󲐀 Taux anormalement élevé de défaillances d'accouplement ou d'usure.
󲐀 Quantité excessive de graisse ou d'huile à l'intérieur des protections d'accouplement
󲐀 Les arbres cassent ou se fissurent au niveau ou à proximité des paliers ou des moyeux
d'accouplement
Le défaut d’alignement crée des contraintes internes au niveau des arbres et des paliers des
machines accouplées. La contrainte exercée au niveau du palier génère une non-linéarité de
raideur de ce dernier.
Une étude a été conduite aux USA par l'Infraspection Institute pour évaluer l'effet du défaut
d'alignement sur des éléments de machine clés tels que les paliers, les garnitures et les
accouplements.
Lors d'une série de tests, un défaut d'alignement a été introduit dans un groupe de moteurs
pompe. À chaque nouvel intervalle de défaut d'alignement, des photos thermographiques ont
été prises pour identifier le degré d'augmentation de la température au niveau des éléments
clés.
Les tests ont été conduits sur une grande diversité de types d'accouplement flexibles. Sans
exception, tous les accouplements, paliers et carters de machine (et par conséquent les
garnitures) présentaient une augmentation significative de la température. Le graphique ci-
dessous illustre l'effet d'un d'alignement sur les composants quand le groupe de machines a
été aligné à +/- 0,05 mm et quand le défaut d'alignement a été augmenté à + 0,5 mm.

15
Non seulement, il a pu être montré que l'élément flexible chauffait, mais les machines elles-
mêmes présentaient aussi des températures élevées et plus particulièrement autour des corps
de paliers. Ni les paliers ni les garnitures ne sont conçus pour opérer pendant des périodes
prolongées aux températures élevées causées par un défaut d'alignement. Le résultat
inévitable de leur fonctionnement dans ces conditions est la défaillance prématurée et la
réduction de la durée de vie de la machine..
Un certain nombre de raisons peuvent provoquer un déplacement d'un arbre par rapport à
l'autre telles que : variation de température du moteur et/ou de la machine entrainée
modifications des efforts des tuyauteries sur les brides de la machine, présence ou non du
soleil sur une partie du matériel, etc. ...

C'est également le cas d'arbres montés sur paliers lisses et qui, entre le moment où la machine
est arrêtée et le moment où elle tourne, s'élèvent de 1 à 3 centièmes de mm au minimum. Il est
donc très difficile d'obtenir un réglage parfait en service et ce à tout moment de la durée de
vie du groupe .Certains accouplements peuvent admettre une valeur maximum de
désalignement. C'est la raison pour laquelle la pièce de liaison doit être élastique (ressort,
doigt, lamelles métalliques, etc. ...) ou doit pouvoir pivoter (accouplements à denture). On
verra que tout désalignement entraine des inconvénients tels qu'il est impératif de réaliser un
alignement des plus précis.

- INFLUENCE DE LA TEMPERATURE DE SERVICE DES DIFTERENTES


MACHINES SUR L'ALIGNEMENT -

La plupart des machines utilisées sont en acier .


Le coefficient de dilatation de l'acier est de :
1,2 mm par mètre pour 100°C ou
1,2 micron par mm pour 100°C ou
1,2/100 de mm par cm pour 100°C
Par exemple l'élévation de hauteur d'un palier d'une pompe fixée au sol et véhiculant un
produit à 120°C pour une hauteur d'axe de 100 mm est égale à 0,12 mm (la pompe étant à
20°C à l'origine).

Pour limiter cette dilatation on limite la distance entre l'axe de l'arbre et le support.

16
On donne ci-dessous quelques exemples de l'influence de la température sur différents types
de machines.

a) Cas des pompes

Types de 2 fixations de pompes centrifuges

Avec un supportage de la pompe par sa partie inférieure on observe des décalages de niveau
d'axe très importants dus aux dilatations cumulées du support et de la pompe.

Ces décalages importants peuvent être évités en réalisant le supportage dans le plan
horizontal passant par l'axe de la pompe par l'intermédiaire de pattes fixées sur 2 supports
éventuellement refroidis dans le cas de pompes chaudes.

Cependant la dilatation d'un support non refroidi n'est pas négligeable pour un fluide véhiculé
à une température de l'ordre de 150°C. On relève expérimentalement une dilatation de l'ordre
de 0,1 mm pour un support de 250 mm.

b) Cas des moteurs électriques

La plupart des moteurs électriques sont fixés sur un bâti au sol. La température de la carcasse
du moteur se situe entre 40 et 70°C. Cela provoque dans le cas d'un moteur à hauteur d'axe de
280 mm et à 50°C un soulèvement de l'axe de 0,10 mm.

17
Fixation d’un moteur électrique

c) Cas des turbines à vapeur

Le supportage des petites turbines mono étagées se faisant au sol, la variation de niveau entre
le moment où la machine est froide et celui où la machine est chaude (140 à 200°C) est
importante (plusieurs dixièmes de mm).

Pour les grosses turbines le supportage se fait beaucoup plus près de l'axe mais les
températures très importantes et différentes entre admission. et échappement occasionnent des
variations de niveau non négligeables.

d) Autres cas

Les compresseurs centrifuges posent des problèmes comparables à ceux rencontrés à propos
des turbines. De plus ils peuvent aspirer (cas des compresseurs d'air) de l'air froid la nuit et
plus chaud le jour, ce qui entraîne des variations de dilatation dans le courant de la journée
donc des désalignements.

Compte tenu de leur faible vitesse de rotation , les compresseurs alternatifs tolèrent des
alignements moins précis

Correction de l'expansion thermique :


Les températures d'exploitation ont une influence considérable sur l'alignement. Ces
températures doivent donc être prises en compte lors de l'alignement. La température de la
machine est plus basse lors de son installation qu'en cours d'exploitation. C'est pourquoi le
centre de l'arbre est plus haut, c'est à dire plus loin des pieds, lorsque la machine est en
marche.
Il est par conséquent nécessaire d'utiliser un alignement à compensation de chaleur en
fonction de la température d'exploitation de l'équipement entraîné, du type d'accouplement, de
la distance entre les machines, etc.
Il est important que les machines soient alignées à leur température de fonctionnement à cause
des effets de la dilatation thermique

- Les conséquences du désalignement


EFFETS D'UN MAUVAIS ALIGNEMENT

a) Efforts dus à un désalignement :

L'accouplement par l'intermédiaire des pièces de liaison (ressorts, lamelles acier, doigts,
engrenages, ...) doit transmettre un couple, qui se traduit pas l'application de forces sur chaque
élément d'entraînement.

Dans l'accouplement ci-dessous la lame ressort est soumise à des forces qui l'amènent à
fléchir.

18
Forces de transmission sur un accouplement

Forces de transmission et de glissement

Lorsque les arbres ne sont pas parallèles les dentures vont glisser avec un double mouvement
alternatif sur les ressorts, ce qui conduit à une force de glissement alternative parallèle à l'axe
qui est encaissée par les butées des machines.

b - Effets mécaniques des désalignements

Les glissements radiaux sur les accouplements ‘Flexacier’ occasionnés par un mauvais
alignement, usent les dentures (apparition des "escaliers. bien connus des mécaniciens, (fig.
précédente) et entraînent des ruptures des ressorts par fatigue et usure.

Mécanisme de création ‘’d’escalier’’ sur une dent

- Pour les accouplements à lamelles, les efforts alternés fatiguent ces lamelles et provoquent
leur rupture.

- Pour les accouplements à dentures l'usure des dents est le signe d'un désalignement
(asymétrie d'usure) ou d'un manque de graissage (symétrie d'usure).

19
Remarque pour les accouplements lubrifiés

Pour que la graisse ne quitte pas l'intérieur de l'accouplement les joints doivent être étanches
sinon la graisse est centrifugée, l'huile s'en sépare, et est éjectée à l'extérieur.

La graisse devient alors épaisse et en quantité suffisante. Elle n'assure plus la lubrification.

Facteurs influençant les effets mécaniques des désalignements.

La vitesse de rotation et l'importance du désalignement sont les facteurs influençant les effets
mécaniques.

’’ Plus la vitesse de rotation est importante plus la fréquence des forces est élevée et plus les
pièces mécaniques supportant ces forces sont soumises à des contraintes élevées qui limitent
leur durée de vie (paliers, roulements en particulier)’’.

"Plus les désalignements sont importants plus les forces créées sont importantes et plus les
pièces supportant ces efforts ont des durés de vie réduites".

- Dilatation axiale

On a surtout étudié l'effet de température sur le désalignement mais il est important de bien
positionner les manchons pour que la dilatation axiale n'occasionne pas d'efforts axiaux
supplémentaires sur le matériel.

La position des butées dans les machines (proches ou éloignées de l'accouplement), ainsi que
la température des arbres conditionnent la valeur du rapprochement des 2 plateaux
d'accouplement. Il sera nécessaire dans certains cas d'ajouter à la distance entre plateaux la
valeur de cette dilatation.

Exemple :

- pour les accouplements Flexacier

l'emboitement de la pièce d'espacement impose suivant les modèles 3 ou 4 mm pour le


démontage.

On prendra donc un jeu de 4 ou 5 mm au montage entre manchons.

- pour les accouplements flexibles (à lamelles, à denture)

La plupart des constructeurs de ces types d'accouplements donnent la valeur de la distance


entre bout d'arbre, qui correspond à peu près toujours à la distance entre moyeux.

20
Les tolérances entre bouts d'arbre dépendent de la taille de l'accouplement par exemple

Metastream type TSP 0060 Diamètre extérieur = 130 tolérance 1,5 mm

Thomas type 201 082 Diamètre extérieur= 138 tolérance 1,6 mm

D'autre part lorsque les arbres ou que les corps de machines se dilatent (pompes chaudes,
turbines ...) il faut prévoir un jeu ,entre arbres, supérieur au jeu donné par le constructeur pour
éviter de faire travailler les membranes en fatigue.

Ainsi des utilisateurs d'accouplement Metastréam ont adopté les règles suivantes :

Pour des motopompes véhiculant :

• un produit entre 100 et 200°C : prévoir Y + 0,5 mm

• un produit entre 200 et 250°C : prévoir Y + 1 mm

Distance entre manchons

L’alignement joue un rôle prépondérant sur la durée de vie des éléments d’une transmission .
Un mauvais alignement des arbres , produit un effort les accouplements .
Les conséquences des mauvais alignements sont :
-Vibrations
-Fuites des garnitures
-Rupture de roulement
-Rupture d’arbre
-Jeu et bruit des accouplements
Les avantages cumulés d’un alignement des arbres réalisé avec précision :
-Améliorer la durée de vie et la fiabilité de l'installation
-Réduire les coûts des pièces de rechange telles que les garnitures et les paliers
-Réduire les frais de main d'œuvre liés à la maintenance
-Améliorer la disponibilité de l'installation
-Réduire la perte de production due à la défaillance de l'installation
-Améliorer la sécurité d'exploitation de l'installation

Paliers
Les paliers sont des composants usinés avec précision conçus pour fonctionner avec une
lubrification propre et constante mais à des températures de service limitées. Les composants
usinés en respectant une précision inférieure à 0,005 mm ne sont pas :
󲐀 capables de résister à un fonctionnement pendant de longues périodes à des températures
élevées dues à un défaut d'alignement.

21
󲐀 usinés pour fonctionner pendant de longues périodes avec un défaut d'alignement imposant
des charges de choc axial à leurs différents composants.
En plus des dommages imposés aux paliers par le défaut d'alignement proprement dit, quand
une garniture mécanique casse, ceux - ci doivent être démontés, parfois remontés ou
remplacés dans la plupart des cas. L'opération de démontage / remontage elle-même peut
causer des dommages aux paliers. La plupart des fabricants et réparateurs de pompes
recommandent de remplacer systématiquement les paliers lors de la réparation de pompes
endommagées et ce, quel que soit leur état visible. C’est en effet très facile de passer à côté
d'un dommage minime sur un palier. Ce dommage est alors susceptible de s'aggraver
progressivement après le remontage.

Garnitures mécaniques
L'usure des garnitures augmente en raison des charges créées par le désalignement et
auxquelles sont soumis les arbres. Les garnitures de pompe sont des éléments très onéreux
coûtant souvent jusqu'à un tiers du prix total de la pompe. Une mauvaise installation et un
défaut d'alignement d'arbre excessif va réduire leur durée de vie de manière substantielle. Les
fabricants ont résolu le problème de mauvaise installation en introduisant sur le marché les
garnitures de type cartouche pouvant être installés avec peu d'assemblage sur site, voire même
aucun. Toutefois, ces garnitures possèdent des composants précisément rectifiés et usinés
avec une précision de 2 microns (0,002 mm), ils ne peuvent fonctionner correctement en cas
de désalignement ; le frottement des surfaces, les températures élevées et la pénétration de
contaminants endommagent rapidement ces composants onéreux.
La casse d'une garniture est souvent catastrophique, elle arrive quasiment sans préavis.
L'indisponibilité en résultant, les coûts de remplacement de la garniture, les coûts de
réparation de la pompe et les remplacements des paliers font de ces défaillances, causées par
un défaut d'alignement, un problème onéreux et qui peut être évité.

Vibrations de la machine
Les vibrations de la machine augmentent avec le défaut d'alignement. Les vibrations
importantes entraînent la fatigue des composants de la machine et par conséquent sa
défaillance prématurée.

-Défaut d'alignement admissible


Il est impossible de définir des tolérances d'alignement définitives étant donné le nombre
élevé de facteurs qui entrent en jeu. Des tolérances trop grandes entraînent des vibrations et
peuvent endommager les paliers et d'autres pièces. Il est par conséquent recommandé de
chercher à utiliser les tolérances les plus étroites possibles. Les défauts d'alignement
admissibles maximums sont indiqués dans le Tableau : Défauts d'alignement admissibles
recommandés.
REMARQUE : Les tolérances données par les fabricants d'accouplements concernent les
tolérances de l'accouplement, et non les tolérances de l'alignement du dispositif
d'entraînement ou de l'équipement entraîné. Les tolérances données par le fabricant de
l'accouplement doivent être utilisées comme référence pour l'alignement, uniquement si elles
sont inférieures aux défauts d'alignement admissibles maximums indiqués dans le Tableau
Défauts d'alignement admissibles recommandés.

22
Défauts d'alignement admissibles recommandés

Les accouplements peuvent absorber le défaut d'alignement ?


Un commentaire fréquemment cité est « ...pourquoi se soucier d'aligner la machine quand elle
est dotée d'un accouplement flexible conçu pour absorber le défaut d'alignement ? »
L'expérience et les tolérances d'alignement des fabricants d'accouplements disent le contraire.
Une preuve anecdotique suggère que 50 % des arrêts de machine peuvent être directement
attribués à un alignement incorrect des arbres.

Il est exact que les accouplements flexibles sont conçus pour absorber le défaut d'alignement,
généralement jusqu'à 10 mm ou plus de décalage radial des arbres. Mais la charge imposée
aux arbres, donc aux paliers et aux garnitures augmente alors considérablement. C’est dû aux
forces de réaction générées au sein de l'accouplement en cas de défaut d'alignement. Par
exemple, un accouplement vulcan de 445 mm conçu pour un décalage radial maximal de 6
mm à 600 tr/min produit une force de réaction de 1,2 kN par mm de décalage radial.

En résumé, l’accouplement peut “digérer” le désalignement, mais les forces de réactions


créeront des vibrations qui vont malgré tout détériorer les éléments mécaniques.

-Contrôle des défauts d'alignement

• Défauts d'alignement lorsque la machine fonctionne et que les arbres tournent, les signes
suivants peuvent indiquer des défauts d'alignement

— une oscillation des arbres,

— des vibrations excessives,

— une température élevée des paliers,

— des bruits inhabituels.

23
Ces signes indicateurs sont appréciés par les techniciens lors de la vérification quotidienne.
L'usure accentuée des paliers provient généralement d'un défaut d'alignement. Il en est de
même que celle de l'accouplement, et surtout si l'usure est inégale.

- Contrôle par méthode vibratoire.

Les 5 composantes de l’analyse vibratoire :

Pour contrôler l’alignement on utilise des appareils de mesure de vibration qui, eux, sont
d’une utilisation relativement simple et très courante

Ce type d’appareil permet, compte tenu de la fréquence ou se situe un niveau de vibration


élevé de la direction de la prise de mesure et du niveau de vibration de trouver :

- La cause de la vibration
- Son danger à créer une panne catastrophique.

- Exemple : groupe motopompe


• Caractéristiques
- 4 paliers à roulements : A et B pour le moteur électrique ; C et D pour la
pompe ;
- moteur asynchrone : 110 kW – 380 V – 2960 tr/mn – bipolaire ;

24
- pompe : rotor avec 2 impulseurs, pression aspiration = 0.3 bar ; pression
refoulement = 18 bar ;
- accouplement : type 2 ½ à denture + pièce d’espacement ;
- châssis : acier mécano-soudé, scellé sur massif en béton.

Schéma d’un groupe moto-pompe

• Diagnostic
- Lors d’un relevé périodique, on a constaté une augmentation du niveau
global de vibration.
- Spectres relevés sur le palier B du moteur en radial et en axial .
- Apparition d’un pic important à 100 Hz en axial et en radial.
- Le moteur de la pompe tourne à 3000 tr/mn ou 50 Hz ; or le pic est à 2 x
50 Hz, ce pic correspond donc à un désalignement entre l’arbre du moteur et celui de la
pompe (voir tableau récapitulatif de reconnaissance des principales anomalies).

Spectre du palier B : capteur en position verticale

25
Spectre du palier B : capteur en position axiale

• Conclusion
Après réalignement de la machine, on constate que le niveau du pic de désalignement à 100
Hz a été diminué par un facteur 5 et le niveau global par un facteur 4 .

Spectre du palier B après alignement : capteur en position radiale verticale

Spectre du palier B après alignement : capteur en position axiale

Illustration de l’analyse spectrale.

26
Sur un groupe moto pompe on a relevé sur le palier extérieur de la pompe (uniquement en
vertical et en horizontal axial)

Les spectres suivants :

Sur ces diagrammes sont représentées sur l’axe vertical, la vitesse et sur l’axe horizontal la
fréquence.

Ces fréquences sont exprimées en tours par minute (par exemple 3K=3000 t/mn) On peut
également représenter des fréquences en fonction de la vitesse de rotation N de la machine.
On a ainsi l’échelle N, 2N, 3N,….. 10 N.

-Analyse fréquentielle :

En mesure radiale les fréquences qui possèdent des « pics » significatifs sont 3000, 6000,
9000, 12000, 18000 et la zone de 30 000 tr/mn. On peut aussi les exprimer en N, 2N, 3N, 4N,
6N, 10N.

On se réfère à un tableau (reconnaissance des pannes ) pour déterminer les causes de ces pics
anormaux

27
28
29
Dans le cas étudié , les vibrations à N , 2N , et 3N , ont pour origine un mauvais alignement
de la machine car la mesure axiale montre un pic à N plus important que le pic pris en mesure
radiale

Les défauts autour de 10N, sur une zone relativement large, dénotent une détérioration des
roulements

Installation de machines
L'installation de machines telles qu'une pompe, un réducteur ou un compresseur, etc. requiert
l'observation de certaines règles générales.
󲐀 L'unité entraînée est généralement installée en premier et l'organe d’entraînement ou le
moteur principal est ensuite aligné sur l'arbre de l'unité entraînée.
󲐀 Si l'unité entraînée l’est par une boîte de vitesse (réducteur, multiplicateur), cette dernière
devrait être alignée sur l'unité entraînée et ensuite le moteur aligné sur le réducteur
(multiplicateur).
󲐀 Des contrôles de base devraient être effectués pour déterminer l’état des accouplements de
la machine, p. ex. des contrôles de « faux-rond » (concentricité et perpendicularité par rapport
aux axes centraux des arbres) des demi-accouplements à l'aide d'un comparateur, si possible
(des demi-accouplements voilés peuvent causer des problèmes de déséquilibre !).
󲐀 La préparation des châssis de la machine, des pieds, des socles, etc. est d'une importance
primordiale ! Sinon, l'alignement est difficilement réalisable !
󲐀 Nettoyer, rectifier et limer toutes les bavures sur les surfaces de montage et les alésages des
boulons de serrage, etc.
󲐀 Conservez des cales de qualité sous la main pour aligner avec précision et rapidité.
󲐀 Avant de monter le système d'alignement d'arbre/les instruments sur les machines, prenez
quelques minutes pour inspecter le positionnement accouplement/arbre. N'oubliez pas que vos
yeux sont votre premier système de mesure !
󲐀 Assurez-vous que la pompe/le moteur, etc. est bien perpendiculaire à la plaque de base.
(contrôle du pied bancal) et corrigez si nécessaire – voir pages suivantes.
󲐀 Réduisez les cales au strict minimum, p. ex., si possible pas plus de 3 cales max. sous les
pieds/supports de la machine.
󲐀 Corrigez l'alignement selon les exigences pour vous assurer que, quand la machine
fonctionne, les arbres des machines sont centrés dans leurs paliers et qu'ils sont alignés selon
les tolérances des fabricants
󲐀 Contrôlez systématiquement les valeurs d'alignement des fabricants avant de commencer à
travailler ! – il se peut que la croissance thermique nécessite des décalages d'alignement « à
froid » spécifiques.
󲐀 Assurez-vous que la tuyauterie raccordée aux machines est correctement soutenue mais
suffisamment libre pour bouger avec l'expansion thermique.

III) Généralités sur les méthodes d’alignement


1- Installation des Machines

30
Installation d’un groupe moto-pompe

L'installation d'un groupe moto pompe est un exemple très courant . Dans ce cas le corps de
pompe reste le plus souvent fixé aux tuyauteries et sur le socle.

Le réglage de l'alignement se fait donc en positionnant le moteur après fixation de la pompe.


Il en est pratiquement ainsi dans tous les cas de groupes de machines dont la puissance est
fournie par un moteur électrique. Même dans le cas de compresseurs alternatifs ou
centrifuges, utilisant des réducteurs ou multiplicateurs, c'est le moteur électrique qui est réglé
suivant la position de l'autre machine.

Pour les ensembles turbopompes ou turbocompresseurs l'alignement peut se faire


simultanément sur les 2 machines à condition d'avoir la possibilité d'une certaine souplesse de
réglage dans l'installation des tuyauteries reliées aux machines.

On supposera que les tuyauteries ne "tirent’’ pas , ce que l'on peut vérifier en desserrant les
.brides.

Pour faciliter l'alignement et permettre le montage des cales de mise à niveau, des vis de
réglage sont montées sur les pieds de la machine.

- LES 2 PLANS DE REGLAGE :

Pour réaliser l’alignement, il faut pouvoir déplacer les pieds d’une machine dans 2 plans.

• Correction des défauts d'alignement

Les défauts d'alignement peuvent être dus au desserrage des fixations, à la dégradation du bâti
d'emplacement ou à un mauvais positionnement provoqué par la vibration de l'environnement.

- Correction de défaut d'alignement vertical

Tous les défauts d'alignement verticaux, qu'ils soient angulaires ou parallèles, sont corrigés au
moyen des cales. Les cales sont des plaquettes d'acier ou de laiton qui sont placées sous les

31
pieds de la machine. On prend la machine menée comme référence et on corrige la position du
moteur après avoir enlevé les boulons de fixation. Ensuite on enlève ou on ajoute les cales
d'épaisseur sous les quatre pieds pour élever ou abaisser le moteur sans l'incliner dans le cas
d'un défaut de parallélisme et sous les deux pieds avant ou arrière pour faire lever ou plonger
l'arbre moteur dans le cas d'un défaits angulaire. Les cales sont à poser par paire pour ne pas
risquer d'accentuer le défaut d'alignement. Il vaut mieux utiliser les cales épaisses plutôt que
plusieurs cales minces. 1’empilement de cales entraîne un effet de ressort qui rend difficile un
alignement précis. Les cales doivent être propres, sans trace de graisse, de peinture ni de
salissures.

Dans le plan vertical, le réglage de hauteur (vue de coté) permet, moyen de cales
« fourchettes » glissées sous les pattes du moteur, de monter plus ou moins le moteur et de
relever ou d’abaisser l’avant (coté accouplement) par rapport à l’arrière du moteur.

VUE DE COTE D’UN GROUPE MOTO-POMPE

-Correction de défaut d'alignement horizontal

Pour remédier aux défauts d'alignement horizontaux, on déplace le moteur horizontalement


sur son bâti. Le déplacement est parallèle ou avec pivotement selon le défaut de parallélisme
ou de concentricité.

Dans le plan horizontal (VUE DE DESSUS) on déplace le moteur grâce à des vis de réglage.

Vue de dessus d’un groupe moto-pompe

- FAUX ROND DES ARBRES ET ALIGNEMENT :

Un alignement est bien fait quand l’axe de l’arbre moteur coïncide avec l’axe de l’arbre mené.

32
Une difficulté vient du fait que ces axes sont des références imaginaires alors que les mesures
sont réalisées par rapport aux génératrices extérieures des arbres qui ne sont pas
nécessairement des cylindres parfaits.

Il est donc nécessaire de connaitre et de compenser certains défauts d’arbre en particulier le


faux rond (déformation de l’arbre) et le voile. La mesure de ces défauts est réalisée comme
indiqué sur le schéma ci-dessous

mesure du faux rond et du voile

Mesure du faux rond par mesure radiale et mesure du voile par mesure axiale

On limite généralement la valeur du faux rond à 0,05 mm maxi pour 3000t/mn mais cela
impose d’en tenir compte lors de l’opération d’alignement.

En fait en utilisant les méthodes d’alignement préconisées par la suite, ni le faux rond, ni le
voile n’ont d’importance pour l’alignement.

Par contre le faux rond occasionne un balourd qui provoque des vibrations. Pour éviter
l’influence du faux rond il suffit de relever toujours le même point sur l’accouplement,
autrement dit de faire tourner les 2 arbres en même temps

33
Influence d’un faux rond de l’arbre

Si l’on fait tourner l’arbre moteur seul on mesure en fait le faux rond de l’arbre de pompe.

Par contre si les 2 arbres tournent en même temps les points par contact sur chaque arbre
conservent le même écart (pas de variation d’écart) si les axes de rotation sont communs.

REGLAGE FONDAMENTAL N°1

DANS TOUS LES CAS

FAIRE TOURNER LES DEUX ARBRES SIMULTANEMENT

POUR EVITER L’INFLUENCE DU FAUX ROND

2– DIFFERENTS MOYENS POUR REALISER LES ALIGNEMENTS

Il existe un certain nombre de méthodes différentes permettant d'obtenir un alignement


acceptable des machines tournantes. Elles vont de la règle peu coûteuse (réglet) aux systèmes
laser plus sophistiqués et inévitablement plus onéreux. Nous pouvons résumer ces méthodes
en trois catégories de base :
-À vue – règle et jauges d'épaisseurs
-Comparateurs – jauges de déplacement mécaniques
-Systèmes d'alignement optiques laser
Au sein de chaque catégorie, il existe un certain nombre de variations et d'options.

a) Mesure à la réglette ou aux cales

Cette méthode peu précise car limitée à un contrôle optique, ne tenant pas compte des faux
ronds, des différences d’usinage entre mâchons, etc.… ne peut être utilisée que très rarement
(efforts faibles, vitesse de rotation peu élevée).

Par contre on peut l’employer en préréglage avant d’utiliser les méthodes étudiées
ultérieurement.

34
REGLAGE PAR REGLETTE ET CALES

À vue
Usage de la réglette

Cette méthode d'alignement des arbres était une pratique répandue dans de nombreuses
usines, sous réserve de l'utilisation d'un accouplement flexible, il était considéré comme
suffisant d'évaluer l'alignement à l'oeil nu et de boulonner la machine. Le système est
certainement peu coûteux et l'équipement est toujours disponible. Les valeurs correctives pour
les pieds de la machine étaient généralement estimées en fonction de l'expérience de
l'ingénieur ou du technicien chargé de l'alignement. Le plus souvent, les corrections au niveau
des pieds de la machine nécessitaient d'être répétées en procédant par tâtonnements avant que
l'état d'alignement « à vue » ne soit réalisé. Même dans ce cas, il n'y avait aucune certitude
que l'alignement effectué était correct. Comme la résolution de l'oeil humain est limitée à 0,1
mm, la précision de l'alignement est limitée en conséquence. En outre, sans avoir procédé à
des contrôles approfondis quant à la précision d'installation de l'accouplement sur l'arbre,
aucune corrélation directe ne peut être faite entre l'alignement effectué et l'alignement réel des
arbres de la machine.
Dans le meilleur des cas, cette méthode d'alignement peut être décrite comme un alignement
d'accouplements et non comme un alignement d'arbres comme défini plus haut.

La réglette est posée à plat sur les quatre positions du moyeux supérieur . Avec un jeu de cale
on mesure l’espace entre la réglette et le flanc du moyeu décalé

35
La jauge d'épaisseur

Bien que classifiée ici comme méthode « à vue » d'alignement d'arbres, dans certaines
circonstances et pour certaines machines, la méthode des jauges d'épaisseur peut s'avérer
parfaitement acceptable. Lors de l'installation et de l'alignement de groupes de turbines (par
exemple) où le demi-accouplement fait partie intégrante de l'arbre du rotor et qu'il ne possède
pas d'éléments flexibles, un ingénieur en turbines expérimenté est en mesure d'aligner les
deux demi-accouplements de manière relativement précise. (Comme noté à la section des
tolérances d'alignement, aucun écart n'est autorisé, ni en ouverture, ni en concentricité sur ces
types d'accouplement « rigides »).

En utilisant la jauge d'épaisseur ou un pied à coulisse à vernier, le technicien mesure avec


précision tout écartement entre les demi-accouplements.
Sur des machines dont la conception des accouplements recourt à des éléments flexibles,
l'utilisation de jauges d'épaisseur est entachée des mêmes limitations que la méthode de la
règle et peut uniquement être décrite comme alignement d'accouplements.

b) MESURE AU COMPARATEUR

c) Système d’alignement optiques laser

3- Règles d’utilisation des comparateurs


. Signe du comparateur

36
Le comparateur indique un déplacement par rapport à une cote de référence

Si la tige de mesure s’enfonce dans le comparateur la mesure est affectée du signe + et


inversement du signe -.

. Désaxement et lecture au comparateur

Pour mesurer à l’aide d’un comparateur la distance qu’il ya entre les axes de 2 arbres
parfaitement usinés (pas de faux rond et cylindricité parfaite)

On fixe un comparateur sur un arbre et on lui fait faire un demi-tour

Par exemple en ayant placé le zéro en haut on lit sur le comparateur une valeur après ½ tour
de -20 ( en 1/100 de mm )

La valeur entre les 2 axes sera en réalité- 10 car l’écart entre axes se retrouve une fois sur la
mesure supérieure une autre fois sur la mesure inférieure

Les méthodes utilisant des comparateurs permettent des résultats très précis.

Ces méthodes nécessitent que des mesures soient faites machines à l’arrêt et désaccouplées;
toutefois elles peuvent être faites à froid ou juste après un arrêt à une température proche de

37
celle de marche, en faisant circuler le produit chaud par by-pass du clapet, les vannes étant
ouvertes.

Les relevés obtenus permettent de déterminer la position des arbres l’un par rapport à l’autre,
la rotation simultanée des 2 arbres toujours dans le même sens évitant de tenir compte de leur
faux rond (on peut utiliser une clé chaine pour faire tourner les arbres et un inclinomètre pour
déterminer la verticale et l’horizontale). Par contre il est nécessaire de vérifier la flèche du
support de comparateur et d’en tenir compte.

Pour cette raison ainsi que pour assurer une bonne fixation, il est préférable d’utiliser un
support fixé sur l’arbre ou que les 2 points de contact entre magnétique car rien n’assure
restent les même après ½ tour de l’arbre les forces s’exerçant sur le pied étant alors en sens
contraire.

Il faut aussi rappeler que la rémanence magnétique laissée par un faux pied magnétique peut
perturber par la suite des mesures faites par certains capteurs de vibrations (capteur sans
contact que l’on trouve sur certaines machines)

La mesure de la flèche étant indispensable on indique ci-après le moyen de la déterminer.

MESURE DE LA FLECHE

La valeur de la flèche est égale à la moitié de la lecture faite sur le comparateur, soit la moitié
de l’écart des mesures faites sur la génératrice supérieure d’un arbre et après un ½ tour sur la
génératrice inférieur de même arbre.

REGLE FONDAMENTALE N°2

LE PIED MAGNETIQUE

EST FORTEMENT DECONSEILLE

On utilisera comme support de comparateur soit un élément fixé sur l’arbre ou sur le
manchon, soit les vis de fixation de la pièce d’espacement.

REGLE FONDAMENTALE N° 3

MESURER LA FLECHE AU
COMPARATEUR
38
ET EN TENIR COMPTE
Tous les relevés faits aux comparateurs doivent pouvoir être retrouvées autant de fois que l’on
veut. On dit que ces relevés sont alors répétitifs.

En outre il faut que les valeurs lues soient indépendantes de l’opérateur qui réalise ces
mesures.

REGLE FONDAMENTALE N° 4

LES RELEVES DE MESURES DOIVENT ETRE REPETITIFS

ET INDEPENDANTS DE L’OPERATEUR

. Préparation des machines à l'alignement

Avant de commencer la procédure d'alignement, il est nécessaire d'effectuer une série de


contrôles de pré alignement afin de s'assurer que les machines sont dans un état qui convient à
l'alignement. De la même manière, il convient de vérifier les deux comparateurs à cadran pour
s'assurer qu'ils sont précis et que leurs tiges se déplacent librement.

4- Contrôle des défauts d'assise

La machine peut être en déséquilibre sur ses pieds. Utiliser un comparateur en appui sur le
haut du pic. Desserrer le boulon et relever le déplacement sur le cadran du comparateur
(figure ).

Une règle pratique dit que, si la valeur excède 0,05 mm, il est nécessaire de procéder à un
ajustement au moyen de cales d'épaisseur ou par usinage. Si les pieds de la machine ne sont
pas parallèles, vérifier si l'assise est plane. Les défauts peuvent provenir du vieillissement du
béton, des écaillages et des variations thermiques. Vérifier aussi que les boulons de fixation
sont bien centrés dans les trous, afin de permettre le déplacement horizontal de la machine
lors de la correction d'alignement.

39
Contrôle du pieds bancal (ou boiteux)

Une composante essentielle de toute procédure d'alignement réussie est de déterminer et de


corriger le pied bancal. Au même titre qu'une chaise ou une table bancale est une gêne, un
support de machine instable entraîne des difficultés lors de l'alignement. La position de la
machine est différente à chaque tentative d'alignement et chaque mesure de contrôle indique
que la machine est toujours mal alignée. De plus quand la machine est serrée, une contrainte
est imposée à son carter et aux corps de paliers. Pour l'essentiel, il existe deux types de pied
bancal tel qu'illustré sur le croquis ci-dessous.

Un pied bancal parallèle indique que la plaque de base et le pied de la machine sont parallèles
l'un par rapport à l'autre, permettant une correction en ajoutant tout simplement des cales
d'épaisseur correcte. Le pied bancal angulaire est causé par les pieds de la machine formant un
angle l'un par rapport à l'autre ou par rapport au châssis.
Cette situation est plus complexe à diagnostiquer et à corriger ; une solution consiste à utiliser
des cales coniques pour remplir l'espace angulaire entre la plaque de base et le pied, une
solution plus radicale mais de longue haleine consiste à démonter la machine et à en rectifier
les pieds.

-Mesure du pied bancal


Toute une série de techniques permettent de déterminer le pied bancal avant de commencer
l'alignement.

40
À l'aide d'un comparateur monté sur un pied magnétique, positionnez le comparateur au-
dessus de l'un des pieds de la machine, mettez le comparateur à zéro et desserrez le pied de la
machine. Consignez tout changement du relevé du comparateur. Et resserrez le pied de la
machine.
Répétez cette opération pour tous les pieds de la machine ; ou bien avec un jeu jauges
d'épaisseur, desserrez un pied à la fois, mesurez l'intervalle qui apparaît sous le pieds de
machine desserré et consignez la valeur. Resserrez le pied de la machine et passez au pied
suivant ; ou avec un système d'alignement laser, desserrez un pied à la fois, le système
d'alignement enregistre la valeur de soulèvement du pied pour chaque pied. Resserrez le pied
de la machine avant de passer au pied suivant.
Une fois que vous avez déterminé la quantité de pied bancal présente tel qu'indiqué ci-
dessous, il est possible de procéder à des ajustements sur la machine en fonction de l'état
diagnostiqué.

Cet exemple montre des problèmes de pied bancal classiques avec un balancement entre les
pieds B et D. Il est tentant de placer des cales sous les deux pieds pour éliminer le
balancement mais ce serait une erreur. La meilleure solution consisterait à ne caler qu'un seul
pied (80/100 mm) et recontrôler les quatre pieds.

- Etapes pour éliminer les problèmes de pied bancal.


1 Contrôlez les quatre pieds de la machine, si un pied présente plus de 0,06 mm, corrigez de
manière appropriée.
2 Examinez le pied bancal le plus important (ou les deux plus importants si identiques) avec
des jauges d'épaisseur pour déterminer le type de pied bancal. Vous pouvez également
contrôler les autres pieds, mais concentrez-vous d'abord sur la détection et la résolution du
problème le plus important.
3 Corrigez l'état diagnostiqué en ne calant qu'un seul pied, le cas échéant.
4. Si tous les pieds sont conformes aux tolérances, commencez l'alignement.
L’appareil laser indiquera la présence et l’endroit du pied bancal. Mais le moyen de corriger
dépend du cas. L’expérience peut alors compter.

5 – METHODES D’ALIGNEMENT AUX COMPARATEURS

Alignement par comparateurs :


Généralités :
Les sections suivantes se réfèrent à un alignement final effectué à l'aide de comparateurs à
cadran, bien que d'autres équipements de mesure plus précis existent sur le marché. Les
comparateurs à cadran utilisés ici permettent cependant d'énoncer une théorie d'alignement.
REMARQUE : Les mesures doivent être effectuées uniquement une fois l'ajustement

41
terminé et une fois les boulons d'ancrage suffisamment serrés.
REMARQUE : Il est conseillé d'enregistrer les mesures effectuées lors de l'alignement final
pour les utiliser ultérieurement.

6 – LES DIFFERENTES METHODES D’ALIGNEMENT AUX COMPARATEURS


2 méthodes d’alignement aux comparateurs :

- 1ere qui consiste à régler une machine en fonction

1) Du parallélisme des axes de machines, ou concentricité

2) De l’écart entre les faces des manchons ou pincement.

C’EST LA METHODE DU « PINCEMENT ET CONCENTRICITE »

EXEMPLES DE RELEVES PAR LA METHODE DE PINCEMENT ET CONCENTRICITE »

- La 2eme consiste en un relevé réciproque de la distance entre l’axe théorique d’un arbre et
celui de l’autre arbre au point du relevé.

C’EST LA METHODE DES RELEVES SYMETRIQUES

Fig. 31 – METHODE DES RELEVES SYMETRIQUES

42
– REGLES COMMUNES A TOUTES METHODES AUX COMPARATEURS

ETAPES POINTS CLES


• Autorisation de travailler
S’ASSURER QUE LA SECURITE • Moteur électrique Débranché :
EST RESPECTEE Contrôle.
• Turbine isolée-
< Joints pleins sur vapeur
Arrêt d’urgence.
• Propreté
PREPARER LE SOCLE • Niveau des pieds – pas de boitement
• Etat des filetages et des vis
(graissage)
• 1 ou 2 comparateurs – fixation par vis
PREPARER LE MATERIEL (pas par socle magnétique)
• Cales pré usinées, ébavurées type
fourchette inox ou cliquant.

• Machine/Socle
POSITIONNER LA/LES • Blocage des écrous
MACHINES • Mise en ligne approximative)
(règle, réglet → - 1 mm)
• Comparateur fixé sur socle (ou sur
CONTROLER LES FAUX RONDS machine)

• Mesure des faux ronds sur les


manchons et sur la manchette
(éventuellement sur les arbres).
• Maxi admissible : 0,05 mm à 3000 t/
mn

- METHODE DU PINCEMENT ET CONCENTRICITE

a) Principe

Cette méthode progressive permet d’arriver à l’alignement par des étapes bien déterminées
dans lesquelles une seule opération est à faire à la fois.
Elle est en principe réalisée sans l’intermédiaire de calcul et le calage est assez souvent fait
par estimation. Elle conduit souvent à des tâtonnements avant d’arriver à l’épaisseur
définitive de calage.

43
b)- disposition des comparateurs

DISPOSITION DES COMPARATEURS

La disposition 1 présente un certain nombre d’avantages


1-il est presque toujours possible de garder la pièce d’espacement
2- la flèche au comparateur est réduite car les comparateurs sont placés près du support (dans
le cas d’accouplement semi rigides les supports peuvent être beaucoup plus proches l’un de
l’autre)
3- la distance des prises de mesures axiales est éloignée de l’axe de la machine d’où une
meilleure précision

Réalisation
1- Sans calcul de l’épaisseur des cales
Suivant LA FICHE DE PROCEDURE , le respect de l’ordre de réalisation des étapes de
cette procédure est indispensable pour conduire à un résultat acceptable

44
2- Par détermination de l’épaisseur des cales

Cale avant moteur :

Cale arrière moteur :

45
46
-METHODE DES RELEVES SYMETRIQUES
Cette méthode permet la détermination du calage des pieds ou du déplacement d’une
machine par lecture directe sur un graphique .
Elle permet également de choisir les pieds sous lesquels le calage doit se faire avec en
particulier une disposition et une seule qui conduit à un calage minimum de l’ensemble
du groupe
Cette méthode est intéressante quand il faut tenir compte des dilatations des machines
ou quand de plus on doit aligner plus de 2 machines

47
Alignement par la méthode des relevés symétriques Calage vertical

48
Alignement par la méthode des relevés symétriques : calage horizontal

49
-Méthode de la double concentricité
50
C'est une procédure d’alignement utilisant deux supports rigides et deux comparateurs. Il est
possible de vérifier l’alignement avec l'accouplement installé. Les deux comparateurs C1, et
C2, sont situés à un écart angulaire de 180°. On tourne les deux arbres simultanément et dans
la même direction pour ne pas affecter l'erreur venant des irrégularités circulaires des deux
bouts d'arbres. La lecture sera faite sur les quatre positions (figure ) pour les deux
comparateurs. La valeur mesurée est considérée positive lorsque le palpeur du comparateur
est poussé vers l’intérieur.

Interprétation des mesures vis-à-vis du plan vertical


Dans le plan vertical C1, l'action verticale vers le haut de l'arbre est prépondérante (figure ).
L'axe A est plus haut que l'axe B dans le plan C1

(a) Mesure avec comparateurs et (b) lecture des comparateurs

Dans le plan vertical C2 l'action verticale vers le haut de l'arbre B sur le comparateur est la
plus importante. l'axe B est plus haut que l'axe A dans le plan C2

Interprétation des mesures vis-à-vis du plan horizontal

La mesure indique que l'arbre A est plus sur le côté droit que l'arbre B dans le plan du
comparateur C1 (ligure )

L’arbre B est plus sur le côté droit que l'arbre A dans le plan du comparateur C1

51
L’arbre B est plus sur le côté droit que l’arbre A dans le plan du comparateur C2

Plans (a) verticaux et (b) horizontaux des comparateurs

7 -Contrôle d’alignement au laser


L'utilisation du laser pour l’alignement des arbres est de grand avantage. Avec le laser, le
travail est rapide, de haute précision et documenté. De plus, contrairement aux méthodes
traditionnelles, les résultats des mesures ne dépendent pas de l'opérateur.

52
Un émetteur placé sur l'arbre de la machine de référence émet un rayon laser. Ce rayon est
capté par un récepteur, situé sur l'arbre de la machine à aligner, et renvoyé au détecteur de
l'unité émettrice. Quand les deux arbres tournent de 180 dans le même sens, tout
désalignement provoque un déplacement du rayon réfléchi par rapport à sa position d'origine
réglé auparavant au centre du détecteur. On trouve deux types de matériel - émetteur et
récepteur (figure ) :l’unité émettrice possède un émetteur laser et un détecteur, l'unité
réceptrice est simplement un prisme permettant la réflexion du rayon incident. Au cours de la
rotation des arbres, les mouvements des rayons sont enregistrés par un calculateur qui, à l'aide
des données dimensionnelles, va calculer le désalignement de l'arbre - deux unités
émetteur/détecteur (figure) on utilise deux unités identiques comprenant chacune un émetteur
et un détecteur ; ces deux unités sont montées en opposition l'une par rapport à l'autre Sue lev
arbres respectifs. Le rayon laser émis par l'une des unités est capté par l'autre. L'écart docs
arbres, calculé par comparaison, est affiché par le calculateur. Le rayon émis par l'unité Y
(placé sur l'arbre de la machine de référence) indique la direction de rotation et le détecteur de
l'unité X mesure ce rayon et indique l'erreur radiale entre les deux arbres. Le détecteur de
l'unité Y mesure le rayon émis par l'unité X. la comparaison des deux mesures donne l'erreur
angulaire entre les deux axes de rotation.

53
Présentation de l’appareil

Procédure d’alignement

Montage des unités

54
Avantages offerts par les systèmes laser :
󲐀 Alignement de précision sans saisie manuelle de données et aucun calcul graphique ou
numérique à effectuer
󲐀 Affichage graphique des résultats d'alignement au niveau des plans de transmission des
forces et des corrections au niveau des pieds de la machine.
󲐀 Aucune fixation mécanique - aucun affaissement de support.
󲐀 Inutile de démonter l'accouplement pour procéder à un alignement.
󲐀 Inutile d’effectuer des relevés à des emplacements prédéterminés tels que midi, 3 heures, 6
heures et 9 heures. Les résultats peuvent être obtenus avec moins de 90° de rotation de l'arbre.
󲐀 Stockage des données et impression des résultats pour créer un rapport de l'état
d'alignement.

55