Vous êtes sur la page 1sur 7

Chapitre I Présentation de projet

I.5 Caractéristiques des matériaux


I.5.1.INTRODUCTION :
 Le calcul des ouvrages en béton armé est effectué à partir d’hypothèses
des études qui tiennent compte, en particulier, des caractéristiques physiques,
chimiques et mécaniques des matériaux (béton, acier).
Les caractères des matériaux concernent :
 Les résistances caractéristiques à la compression et à la traction.
 Les déformations (allongement et raccourcissement).
 Les diagrammes déformations contraintes.

I.5.2.Béton CBA 93(A.2 .1) :

1 : Composition moyenne du béton :


En l'absence d'une étude détaillée de la composition du béton on propose la
composition moyenne suivante basée sur une estimation de la densité moyenne
du gravier et du sable et en utilisant un dosage en ciment permettant d'obtenir
dans des conditions courantes une résistance à la compression égale à «  25 MPa. »

Sable Graviers Composante


Eau Ciment
0/5 5/25 s
l 180 sacs 8 l 400 l 800 Volume
180 400 600 1200 Poids (Kg)

2 : La résistance caractéristique du béton :


a)Résistance du béton à la compression :
f = 25 Mpa.
C28 ((A-2-1-1-1) et (A-2-1-1-2)) CBA93
La résistance caractéristique en compression à l’âge <28 jours est donnée par la
formule 
- Pour des résistances fc28 ≤ 40Mpa
j
fc28
f cj = 4.76+0.83 j si j < 60 jours.
f cj = 1,1 fc28 si j > 60 jours

b)Résistance du béton à la traction :


La résistance du béton à la traction, pour un béton d’une contrainte de
compression inférieure a 40Mpa est définit par :

d’ou f tj 28 =2.1Mpa. f tj = 0.6+ 0.06 f cj


Etude d’un batimant R+2 en béton armé Page 1
Chapitre I Présentation de projet

3 : Déformation longitudinales du béton : 

 Déformations instantanées   « 
Eij  » C.B.A.93 [A.2.1.2.1].

3
Eij =32164.2[ MPa ] , déduite de la formule : Eij =11000 √ f cj [ MPa ] pour
le calcul sous charges de courte durée ( 24h).

 Déformations différées  « 
Evj  » C.B.A.93 [A.2.1.2.2].
3
Evj = 3700 √ f cj [ MPa] , Dans notre cas : Evj = 1 .08×10 4 [ MPa] ,
pour le calcul sous charges de longue durée pour lesquelles l'effet du retrait
(diminution de volume d'une pièce due à l'évaporation de l'eau restée libre dans le
béton.)
et du fluage (déformation croissante dans le temps sous une charge constante de
longue durée) est très influant.

 Coefficient de poisson  C.B.A [A.2.1.3] :


 υ = 0.2 pour le calcul des déformations.
 υ = 0 pour le calcul des sollicitations.
4 : Diagrammes déformations contraintes de béton  C.B.A.93 [A.4.3.4] :

On distingue (figure I.1) :


 Le diagramme « parabole rectangle » .
 Le diagramme rectangulaire simplifié qui sera étudié et utilisé dans nos
calculs en raison de :
 Sa simplicité d’emploi ;
 Sa concordance satisfaisante en flexion simple,avec le
diagramme « parabole rectangle ».

Avec:
 : Résistance caractéristique du béton à j
3.5
‰ jours ;
 : Coefficient de sécurité égale 1.5
 : Contrainte de calcul
0.80 yu

 Le coefficient θ prend les valeurs :


2
yu

‰ 1 pour une durée d’application des


charges >24h
0.9 Pour 1h≤ durée ≤ 24h

Etude d’un batimant R+2 en béton armé x 0.85 Si durée <1h Page 2
O
Diagramme Diagramme
Parabole rectangle Rectangulaire

Diagramme Diagramme
déformations

Chapitre I Présentation de projet

5 : Les contraintes limites : 


 Etat limite ultime  C.B.A 93 [A.3.3.2] :
Les sollicitations de calcul à considérer résultant des combinaisons d’action dont
on retient les plus défavorables. La contrainte limite du béton en compression est :
 La contrainte limite du béton en compression :
0 . 85 f c 28
f bu =
θ γb : Dans notre cas : f bu=14 . 17[ MPa ]

Notations:

Combinaisons courantes.
Combinaisons accidentelles.

0 2‰ 3.5 ‰

Fig. I.2

 La Contrainte limite de cisaillement :


τ̄ u = 3.33 [ MPa] Fissuration peut préjudiciable. Déduite de la formulesuivante :
f c 28
{
τ̄ u = min 0.20
γb
; 5 MPa
}
τ̄ u = 2.5 [ MPa] Fissuration préjudiciable et très préjudiciable. Déduite de l
a formule suivante :
f c28
{
τ̄ u = min 0.15
γb
; 5 MPa
}
 Etat limite de service :
Etude d’un batimant R+2 en béton armé Page 3
Chapitre I Présentation de projet

La contrainte de compression du béton est limitée à


0.6 f cj  ;
dans notre cas σ̄ bc =15 [ MPa] .

I.5.3.L’Acier :

Les aciers utilisés pour le ferraillage des éléments de la structure sont de trois
types :
 Les ronds lisses de nuance FeE215 pour les armatures
transversales.
 Les barres hautes adhérence de nuance FeE 400 pour les
armatures longitudinales.
 Les treillis soudés (Φ6) pour les hourdis des planchers à corps
creux.

Caractéristiques des aciers utilisés 

Limite Allongemen Cœfficien Coefficien


Résistanc t relatif à la
Type Symbol d’élasticit t de t de [ψ]
Nomination e à la Rupture
d’acier e é fissuratio scellemen
Rupture
Fe [MPa] [‰] n t

Rond lisse
Aciers FeE235 RL 235 410-490 22 ‰ 1 1
en
Haute
Barre
adhérence
HA 400 480 14 ‰ 1,6 1,5
FeE400
Treillis
Aciers
soudé (T S)
en
TL520 TS 520 550 8‰ 1,3 1
treillis
(<6)

1- Module d’élasticité longitudinale : 


5
Est près égale : Es =2 × 10 [ MPa]

2 -Contraintes limites :
 Etat limite ultime: 

Barre lisse :
Combinaisons courantes.
CombinaisonsBarre
accidentelles.
H.A :

Etude d’un batimant R+2 en béton armé Page 4


Chapitre I Présentation de projet

 Etat limite de service


2
σ̄ s= f
- Cas de fissuration peu préjudiciable 3 e ,
Dans notre cas: σ̄ s = 266 . 67 [ MPa ]

- Cas de fissuration préjudiciable


σ̄ s=min {23 f , 110 √ η f }
e tj

Dans notre cas :

σ̄ s=201 . 63 [ MPa ] Avec : η coefficient de


fissuration.
η =1 pour ronds lisses .
η =1.6 pour acier HA .

3 - Diagramme déformations contraintes :

La mise en évidence des caractéristiques mécaniques de l’acier se fait à partir de


l’essai de traction, qui consiste à rompre une tige en acier sous l’effet de la traction
simple.
Le diagramme contrainte déformation a l’allure suivante :

σs (MPa)

fr C
D
A B

0 εes εr ε ( ‰)

Avec : fr : Résistance à la rupture


fe:Limite d’élasticité
es : Allongement relatif correspondant à la limite élastique de l’acier
r : Allongement à la rupture

On distingue du diagramme précédent 04 parties :


Zone 0A : Domaine élastique linéaire
Zone AB : Domaine plastique
Zone BC : Domaine de raffermissement
Zone CD : Domaine de striction

s (MPa)
Fig.I.3

Etude d’un batimant R+2 en béton armé Page 5


fe/s

Allongement
-10 ‰ -es s ( ‰)
es 10‰
0
Raccourcissement
Chapitre I Présentation de projet

I-6 Hypothèses de calcul : C.B.A.93 [A.4.3.2] :


Les hypothèses de calcul sont énumérées ci-dessous :
 Les sections droites restent planes et il n y a pas de glissement relatif entre
les armatures et le béton.
 La résistance à la traction du béton et négligée.

 E.L.U:
 Les déformations des sections sont limitées pour l'allongement unitaire
de l'acier à 10‰,
pour le raccourcissement unitaire du béton à 3.5 ‰ en flexion et 2‰ en
compression simple.
 On peut supposer concentrer en son centre de gravité la section d'un
groupe de plusieurs barres, tendues ou comprimées, pourvue que
l'erreur ainsi commise sur la déformation unitaire ne dépasse pas 15‰.

 E.L.S:
 Le béton et l’acier sont considérés comme des matériaux élastiques.
 L’aire de l’acier est concentre en son centre de gravité.
Es
η=
 Le coefficient d’équivalence E b est fixé forfaitairement à 15 .

 Combinaisons de calcul:
Les sollicitations sont calculées en appliquant à la structure les combinaisons
d’actions définies ci après :

Les combinaisons de calcul à l’état limite de résistance sont :


a. pour les situations durables : 
P1= 1,35G+1,5Q
b. pour les situations accidentelles (séisme,…) :
P2 = G + Q  E
P3 = G + Q  1,2 E
P4 = 0,8 G  E

Etude d’un batimant R+2 en béton armé Page 6


Chapitre I Présentation de projet

c. les combinaisons de calcul à l’état limite service de déformation sont 


P5 = G + Q
Avec :
G : charge permanente
Q : charge d’exploitation
E : l’effort de séisme.

Les règlements utilisés :


 Règlements généraux : BAEL91 –CBA93
 Règlements locaux : RPA 99/ version 2003 –RNV99 –DTR B.C2.2

 Les logiciels utilisés :


 sap: pour la modélisation de la structure.
 AUTOCAD : pour les dessins des plans .

Notre hotel à une longueur L=42.5m >25m pour éviter de mettre le


joint de dilatation on tient compte l’effet de la température.
D’après le CBA 91 :
Tmax =25 °C
Tmin = -15 °C

Combinaisons d’action  :

 À l’ELU :
 1)1.35G +1.5Q
 2)1.35G+1.5Q +0.8T
 3) 1.35G+ 1.35T + Q

 À l’ELS :
 1) G +Q
 2) G + Q +0.6T
 3) G +T +0.77Q

Etude d’un batimant R+2 en béton armé Page 7