Vous êtes sur la page 1sur 26

Sommaire

O
Orthographe
19. L’adverbe en -ment
20. Le pluriel des noms composés
21. Le pluriel des noms et des verbes
22. Le féminin des noms et des adjectifs qualificatifs
23. Les accords :
a. L’accord dans le groupe nominal complexe
b. L’accord de l’adjectif qualificatif épithète
c. L’accord sujet-verbe
d. L’accord du participe passé
24. Les principaux homophones

58  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

19. L’adverbe en -ment


Les adverbes en -ment sont formés sur le féminin de l’adjectif auquel on ajoute le suffixe -ment.

Exemples : vif → vive → vivement / nouveau → nouvelle → nouvellement…

Mais il existe des règles particulières qu’il faut connaître.

I. ADVERBES FORMÉS SUR LE FÉMININ DES ADJECTIFS


Pour certains adverbes en -ûment, le -e du féminin est remplacé par un accent circonflexe sur le -u-.

Exemples : assidûment, continûment, crûment, goulûment, congrûment, dûment…

Certains adverbes prennent un accent aigu sur le -e final de l’adjectif au féminin.

Exemples : commodément, communément, confusément, énormément, expressément, immensément,


intensément, obscurément, précisément, profondément, uniformément…

Attention !
gentil → gentiment / gai → gaîment ou gaiement

II. ADVERBES FORMÉS SUR LE MASCULIN DES ADJECTIFS


Les adjectifs qui se terminent par -ai, -é, -i, -u forment en général leurs adverbes sur le masculin.

Exemples : infini → infiniment / sacré → sacrément / éperdu → éperdument / vrai → vraiment…

III. ADVERBES FORMÉS SUR LES ADJECTIFS EN -ANT OU EN -ENT


Les adjectifs en -ant forment des adverbes qui se terminent en -amment.

Exemples : méchant → méchamment / bruyant → bruyamment / constant → constamment…

Les adjectifs en -ent forment des adverbes qui se terminent par -emment.

Exemples : différent → différemment / évident → évidemment / prudent → prudemment…

Exceptions ! lent → lente → lentement / véhément → véhémente


→ véhémentement

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  59


Orthographe

20. Le pluriel des noms composés

I. DÉFINITION

Un nom composé est un mot avec un sens qui lui est propre. On peut former un nom composé avec :

-- deux éléments dans un même nom : un portefeuille


-- deux éléments reliés par un trait d’union : un timbre-poste
-- deux éléments reliés par une préposition : une pomme de terre
-- deux éléments juxtaposés : une chaise longue

II. LE PLURIEL DES NOMS COMPOSÉS


A Le nom composé qui s’écrit en un seul mot
Quand le nom composé s’écrit en un mot, il suit la règle générale et prend un -s ou un -x au pluriel.

Exemples : un portemanteau → des portemanteaux, un gendarme → des gendarmes.

Parfois, les deux éléments prennent la marque du pluriel :

Exemples : un monsieur → des messieurs, madame → mesdames, mademoiselle → mesdemoiselles, un


gentilhomme → des gentilshommes, un bonhomme → des bonshommes.

B Le nom composé qui s'écrit en plusieurs mots


Si le nom composé s’écrit en plusieurs mots, alors son orthographe au pluriel dépend de la classe
grammaticale, mais aussi du sens, des éléments qui le composent.

60  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

Éléments composant
Règles d’accord Exemples
le nom

nom + nom des chiens-loups


Les deux éléments prennent la marque
adjectif + nom des rouges-gorges
du pluriel.
adjectif + adjectif des sourds-muets

des pommes de terre (= de la


L’accord se fait selon le sens du nom
terre) → « terre » ne prend pas
nom + préposition + nom composé, mais le plus souvent seul
de -s.
le premier nom s’accorde.
des salles de jeux
des gratte-ciel (= qui grattent
Le verbe reste invariable et le nom prend
le ciel)
verbe + nom généralement la marque du pluriel,
des couvre-lits (= qui couvrent
selon le sens du nom composé.
les lits)
des laissez-passer
verbe + verbe Les deux verbes restent invariables.
des savoir-faire
L’adverbe reste invariable et le nom des après-midi (= après le midi)
adverbe + nom
s’accorde selon le sens. des arrière-gardes
un élément en -o suivi d’un Le premier élément reste invariable
des Anglo-Saxons
nom et le nom prend la marque du pluriel.
adjectif « semi » ou « Demi » et « Semi » restent invariables,
Des demi-portions.
« demi » + nom le nom s’accorde.

nom + nom

Les deux éléments s'accordent adjectif + nom

adjectif + adjectif

Le premier élément s'accorde nom + préposition + nom

Accord du nom composé verbe + nom

adverbe + nom
Le deuxième élément s'accorde
un élément en -o suivi d'un nom

adjectif « semi » ou « demi » + nom


Aucun accord verbe + verbe

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  61


Orthographe

21. Le pluriel des noms et des verbes


I. LE PLURIEL DES NOMS

Le nom commun est un mot variable en nombre.

Au pluriel, la plupart des noms communs prennent un -s.

Exemple : un enfant, des enfants.

Cas particuliers :

-- Les noms terminés par -x, -s, ou -z ne changent pas au pluriel.

Exemples : un tapis, des tapis – le gaz, des gaz…

-- Les noms en -au, -eau, -eu, prennent un -x au pluriel.

Exemples : un chapeau, des chapeaux – un cheveu, des cheveux…

sauf : bleus, pneus, landaus, sarraus, émeus…

-- Les noms terminés par -al au singulier ont un pluriel en -aux.

Exemples : un cheval, des chevaux – un journal, des journaux…

sauf : festivals, bals, chacals, récitals, étals, carnavals, régals, cérémonials…

-- Les noms terminés par -ail au singulier ont un pluriel en -ails.

Exemples : un éventail, des éventails…

sauf : vitraux, émaux, coraux, travaux, soupiraux, émaux…

-- Les noms terminés par -ou au singulier prennent un -s au pluriel.

Exemples : un clou, des clous…

sauf : bijoux, cailloux, choux, genoux, hiboux, joujoux, poux.

Attention !

un œil → des yeux – un bonhomme → des bonshommes –


un monsieur → des messieurs – un ciel → des cieux.

62  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

II. LE PLURIEL DES VERBES

Le verbe est le seul mot variable qui se conjugue. Il prend la marque de son sujet, c’est-à-dire de celui
qui fait l’action. À la 3e personne du pluriel, la terminaison ajoutée à la base verbale est -ent.

Exemples : Les enfants jouent au ballon. Ils s’amusent beaucoup et rient ensemble.

Les adultes qui les regardent encouragent tous les joueurs.

Attention !

On ne trouve la terminaison -s à un verbe que lorsque son sujet est tu. !

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  63


Orthographe

22. Le féminin des noms et des adjectifs


qualificatifs
I. LE FÉMININ DES NOMS COMMUNS

On forme le féminin des noms en ajoutant un « e » à la forme du nom masculin.

Exemple : un ami → une amie

Parfois, la terminaison du nom masculin est modifiée.

Exemples :

un ouvrier → une ouvrière un prince → une princesse


un champion → une championne un nageur → une nageuse
un acteur → une actrice un sportif → une sportive
un chat → une chatte un malheureux → une malheureuse

Le nom féminin peut aussi différer totalement du nom masculin.

Exemples : un roi → une reine, un père → une mère

Beaucoup de noms de métiers peuvent être employés au féminin. Deux méthodes existent alors :
on utilise un article féminin devant le nom masculin qui ne change pas.

Exemple : un ministre → une ministre

Dans d’autres cas, il suffit d’ajouter un « e ».

Exemple : un auteur → une auteure

Certains noms ont un sens différent au masculin et au féminin.

Exemple : le vase de fleurs / la vase de l’étang

II. LE FÉMININ DES ADJECTIFS QUALIFICATIFS

On forme le féminin des adjectifs qualificatifs en ajoutant un « e » à la forme du masculin. 

Exemple : un court instant → une courte pause

64  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

Il existe cependant quelques formes particulières au féminin.

• Certains adjectifs doublent la consonne avant la terminaison quand ils deviennent féminins.

Exemple : gros → grosse, nul → nulle

• La plupart des adjectifs terminés par -et prennent un accent grave au féminin.

Exemple : complète - concrète – discrète.

Exceptions :
net → nette, muet → muette, coquet → coquette, violet → violette

• Les adjectifs terminés par -eur et -eux font généralement leur féminin en -euse.

Exemples : pollueuse, pleureuse, flatteuse, précieuse

Exceptions :
réducteur → réductrice, vengeur → vengeresse, intérieur → intérieure

• Les adjectifs terminés par -en, -on, -ien deviennent -enne, -onne, -ienne au féminin.

Exemples : européen → européenne, bon → bonne, estonien → estonienne

• Les adjectifs en -er ont un féminin en -ère.

Exemples : léger → légère, amer → amère

• Le féminin des adjectifs en -f est en -ve.

Exemples : vif → vive, neuf → neuve

• Les adjectifs masculins en -eau ont une terminaison en -elle au féminin.

Exemple : nouveau → nouvelle

• Certains adjectifs en -c ou -s au masculin ont une terminaison en -che au féminin.

Exemples : sec → sèche, blanc → blanche, frais → fraîche

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  65


Orthographe

23.a. L’accord dans le groupe nominal complexe


I. L’ACCORD DU DÉTERMINANT AVEC LE NOM
A Règle générale
Le déterminant s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il détermine.

Exemples : le livre Ø / les livres ; une page Ø / des pages ; ce recueil Ø / ces recueils

Le déterminant indéfini tout suit la même règle :

Exemples : tout livre ; toute histoire ; tous les recueils ; toutes les fables

Attention !

Un ou une + adjectif mis au pluriel devient de (et pas des ! ) + adjectif + nom.
Exemples : un beau livre / de beaux livres ; une belle histoire / de belles histoires

B Cas particuliers
Certains déterminants indéfinis obéissent à des règles qu’il faut retenir :

• Aucun, aucune et chaque ne s’emploient qu’au singulier. Sauf pour aucun, aucune avec les noms qui sont tou-

MRXUVDXSOXULHOExemples : aucun livre; aucune histoire; chaque fable; chaque romanDXFXQVIUDLVDXFXQHVYDFDQFHV

• Quelque(s) s’emploie au singulier lorsqu’il est synonyme de n’importe lequel et au pluriel lorsqu’il
est synonyme de plusieurs.

Exemples : quelque roman → n’importe quel roman ; quelques romans → plusieurs romans

II. L’ACCORD DE L’ADJECTIF QUALIFICATIF AVEC LE NOM


A Règle générale
L’adjectif qualificatif s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie.

Exemple : un livre original et une musique douce

66  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

B Cas particulier
S’il qualifie plusieurs noms de même genre, l’adjectif se met au pluriel et porte le genre des noms.

Exemple : un livre et un marque-page neufs

masc. sing. + masc. sing. = masculin pluriel

S’il qualifie plusieurs noms de genres différents, l’adjectif se met au masculin pluriel.

Exemple : J’ai lu un roman et une nouvelle intéressants.

masc. sing. + fém. sing. = masculin pluriel

Plusieurs adjectifs mis au singulier peuvent qualifier un nom pluriel si chaque adjectif se rapporte
à un seul élément du nom pluriel.

Exemple : Il apprécie les romans américain, français et allemand.

→ Il apprécie le roman américain, le roman français et le roman allemand.

Attention !
Les adjectifs de couleur et les adjectifs composés obéissent
à leurs propres règles d’accord au pluriel.

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  67


Orthographe

23.b. L’accord de l’adjectif qualificatif épithète


I. RÈGLE GÉNÉRALE

L’adjectif qualificatif s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Lorsqu’un
adjectif complète un nom féminin, il prend généralement un –e, lorsqu’il complète un nom pluriel,
il prend généralement un –s.

Masculin Féminin

Ø -e
Singulier
exemple : charmant exemple : charmante
-s -es
Pluriel
exemple : charmants exemple : charmantes

Mais au pluriel, il y a quelques exceptions.

• les adjectifs en -x au singulier gardent le -x au pluriel. Exemple : heureux

• les adjectifs en -eau ont un pluriel en -eaux. Exemple : nouveaux

• les adjectifs en -al font leur pluriel en -aux sauf bancals, fatals, finals, navals, natals, glacials.

Exemple : rivaux

Un adjectif qui qualifie plusieurs noms se met au pluriel.

Exemple : Souriantes, Peggy et Marie déballent leurs cadeaux.

Mais si un de ses noms est au masculin, alors l’accord se fait au masculin pluriel.

Exemple : Souriants, Scarlett et Alec déballent leurs cadeaux.

II. LES ADJECTIFS DE COULEURS

Les adjectifs de couleur simples suivent la règle générale d’accord des adjectifs qualificatifs, c’est-à-dire
qu’ils s’accordent en genre et en nombre avec le nom qu’ils qualifient.

Exemple : des mouchoirs bleus, des serviettes bleues

Mais certains adjectifs de couleur restent invariables. Ce sont :

• Les adjectifs de couleur composés de deux mots, qui apportent une nuance.

Exemple : des tissus rougeØ foncéØ (= d’un rouge foncé)

68  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

• Les adjectifs qui sont dérivés d’un nom :

→ les noms de fruits : abricot, cerise, citron, noisette, orange, prune…

→ les noms de fleurs : lavande, pervenche, bleuet…

→ les noms de matériaux : or, argent, émeraude, crème…

Exemples : des yeux marron, des livres orange, des chaussures argent…

Attention !
Rose, fauve, mauve, écarlate, et pourpre s’accordent.
Exemple : des joues roses.

III. LES ADJECTIFS COMPOSÉS

Quand l’adjectif est composé de deux autres adjectifs, on accorde en genre et en nombre les deux
adjectifs avec le nom auquel ils se rapportent.

Exemple : des plats sucrés-salés

L’adjectif peut être composé d’un adverbe, d’une abréviation, d’un mot invariable suivi d’un adjectif. Dans
ce cas, seul l’adjectif s’accorde, le premier élément reste invariable.

Exemple : Des acteurs italo-américains

IV. LES ADJECTIFS APPOSÉS

Qu’il soit placé avant, après, éloigné du nom auquel il se rapporte, l’adjectif apposé s’accorde en genre et
en nombre avec ce nom.

Exemple : Attentive aux moindres détails, Hélène relut son texte.

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  69


Orthographe

23.c. L’accord sujet-verbe

En règle générale, le sujet se trouve avant le verbe.

Exemple. : Les exemples de cette leçon sont inspirés de Fahrenheit 451, un roman de Ray Bradbury.

I. DIFFICULTÉS LIÉES À LA PLACE DU SUJET

• Le sujet peut être inversé.

Exemple : Peut-être la jeune femme avait-elle peur de Montag.

• Le sujet est parfois éloigné du verbe.

Exemple : Montag, dont le métier était pompier, avait pour fonction de brûler tous les livres.

• Lorsqu’un pronom complément s’intercale entre le sujet et le verbe, il faut prendre garde à accorder
le verbe avec le sujet et non avec ce complément.

Exemple : La suie les collait après leurs incendies.

II. LE SUJET EST CONSTITUÉ DE PLUSIEURS MOTS

• Quand le sujet est constitué de plusieurs noms ou pronoms, le verbe est au pluriel, la personne du
verbe dépend de la combinaison des pronoms personnels.

Exemple : Elle et lui partiront. Toi et moi marchons.

• Lorsque le sujet est un groupe nominal, le verbe s’accorde avec le noyau du groupe.

Exemple : Tant de gens avaient peur des pompiers !

70  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

• Si le noyau de ce GN est un nom collectif, l’accord peut se faire au singulier, avec le noyau,
ou au pluriel, en fonction du sens.

Exemple : Une foule de badauds regardait (aient) les livres brûler.

• Lorsque les termes d’une accumulation sont repris à la fin par le pronom « tout », « rien », « cela »
ou « personne », le verbe est au singulier.

Exemple : Le casque, les gants, la tenue pour se tenir très près du feu, tout était noir de suie !

III. LE SUJET EST UN PRONOM INDÉFINI

• Le verbe est au singulier après : « on », « chacun » (ou chaque + nom), « aucun », « plus d’un »,
« tout », « tout le monde », « personne ».

Exemple : Chacun voulut venir voir le feu.

• Le verbe est au pluriel après : « peu (de) », « beaucoup (de) », « la plupart (de) », « tous ».

Exemple : Peu savent la vérité mais la plupart la devinent.

IV. AUTRES CAS

• Dans une proposition subordonnée relative introduite par « qui », le verbe s’accorde avec le sujet
« qui » : son genre, son nombre, sa personne sont ceux de son antécédent.

Exemple : C’est moi qui ai allumé l’incendie !

• Le présentatif « c’était » est au singulier si le nom qui suit est au singulier et non au pluriel.

Exemple : C’étaient les livres qui brûlaient.

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  71


Orthographe

L'accord sujet–verbe

Place du sujet

En général, placé AVANT le verbe

Peut être placé APRÈS le verbe (il est alors inversé)

Peut être séparé du verbe

Nature du sujet et accord du verbe

Plusieurs noms ou pronoms

Verbe au pluriel

Groupe nominal

Verbe s'accorde en fonction du mot “noyau”

Pronom indéfini

"on" - "chacun" - "aucun" - "tout le monde" - "personne"

Verbe au singulier

"peu" - "beaucoup" - "la plupart" - "tous"

Verbe au pluriel

72  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

23.d. L’accord du participe passé


I. ORTHOGRAPHE DU PARTICIPE PASSÉ

Le participe passé des verbes du premier groupe se termine par -é.

Exemples : parler → parlé, tomber → tombé

Au deuxième groupe, le participe passé se termine par -i.

Exemples : finir → fini, applaudir → applaudi

Il existe quatre terminaisons pour le participe passé des verbes du troisième groupe :

• soit par un -i : partir → parti

• soit par un -u : voir → vu

• soit par un -s : prendre → pris

• soit par un -t : faire → fait

II. ACCORD DU PARTICIPE PASSÉ EMPLOYÉ SEUL

Comme un adjectif, il s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Exemple : «  Deux incisives écartées lui faisaient un sourire plus large que lui. » (La fée carabine,
Daniel Pennac)

III. ACCORD DU PARTICIPE PASSÉ EMPLOYÉ AVEC L’AUXILIAIRE ÊTRE

Dans un temps composé, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe,
quand il est utilisé avec l’auxiliaire être.

Exemple : «  La voix du grand Bertholet était montée d’un demi-ton. » (La fée carabine, Daniel Pennac)

IV. ACCORD DU PARTICIPE PASSÉ AVEC L’AUXILIAIRE AVOIR

• On n’accorde jamais le participe passé avec le sujet quand il suit l’auxiliaire avoir.

Exemple : «  Eh ! J'ai vu une fée ! » (La fée carabine, Daniel Pennac)

• Mais si le COD est placé avant l’auxiliaire avoir, alors on accorde le participe passé en genre et en
nombre avec ce COD

Exemple : «  Le rouquin les avait rejoints. » (La fée carabine, Daniel Pennac)

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  73


Orthographe

• Attention, si le COD est après le verbe, le participe passé ne s’accorde avec rien dans la phrase.

Exemple : «  Les grands-pères et les enfants […] ont desservi la table. » (La fée carabine, Daniel Pennac)

V. ACCORD DU PARTICIPE PASSÉ DES VERBES PRONOMINAUX

Pour rappel, un verbe à la forme pronominale se forme à l’aide d’un pronom personnel réfléchi,
c’est-à-dire qui a la même personne que le sujet du verbe : me, te, se, nous, vous, se.

Exemple : Je me tais, tu te tais, il se tait, nous nous taisons…

Les verbes de forme pronominale se conjuguent avec l’auxiliaire être, mais ce n’est pas pour autant
que le participe s’accorde toujours avec le sujet.

Pour savoir si c’est le cas, il faut chercher la fonction du pronom réfléchi.

• Si le pronom a la fonction COD, alors on accorde le participe avec le sujet.

Exemple : Clara s’est levée. Les grands-pères se sont aperçus de loin.

• Si le pronom a une fonction de COI, il reste invariable.

Exemple : Elle s’est lavé les cheveux. (se = à elle, c’est un COI, le COD est «  les cheveux », il est après donc on
n’accorde pas)

74  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

V. LE PARTICIPE PASSÉ SUIVI D’UN VERBE À L’INFINITIF

• Les participes passés « laissé » et « fait » sont invariables quand ils sont suivis d’un infinitif.

Exemple : Ces robes, je les ai fait coudre pour toi. Ses sœurs, il les a laissé gagner une fois de plus !

• Quand le participe passé est suivi d’un infinitif, et que ce participe a un COD qui est placé avant, alors
le participe s’accorde avec le COD.

Exemple : Les films que Joël a vus passer à la télévision ne l’intéressaient pas.

• Si le participe est suivi d’un infinitif qui a un COD, il n’y a pas d’accord.

Exemple : Les films que j’ai pu regarder hier étaient amusants.

Accord du participe passé

Employé seul accord en genre et nombre avec le nom

Avec I'auxiliaire être accord en genre et nombre avec le sujet

pas d'accord avec le sujet


Avec I'auxiliaire avoir
accord avec le COD quand il est avant I'auxiliaire

accord avec le pronom réfléchi COD


Avec un verbe pronominal
pas d'accord avec le pronom réfléchi COI

accord avec le COD de I´infinitif s'il est placé devant


Suivi d'un infinitif
pas d'accord avec le COD de I'infinitif placé derrière

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  75


Orthographe

24. Les principaux homophones

Les homophones sont des mots qui ont la même prononciation


mais qui ne s’écrivent pas de la même manière.

I. LES HOMOPHONES DISTINGUÉS PAR L’ACCENT


A a/à

Comment
Homophones Natures grammaticales Exemples
les distinguer ?
Il a de bonnes notes car Il avait de bonnes
a a : verbe ou auxiliaire avoir.
il a tout compris. notes.
à : préposition (suivie d’un GN, Si on peut remplacer
à d’un pronom, ou d’un verbe à Il va à l’école. a par avait, c’est un
l’infinitif). verbe, sans accent !

B la/ là / l’a / l’as

Comment
Homophones Natures grammaticales Exemples
les distinguer ?

la la : article (suivi d’un nom). La rue est vide. Remplacer la par une.

la : pronom personnel / COD Remplacer la par le.


la Il la regarde.
suivi d’un verbe. Il le regarde.
Remplacer là par ici.
là là : adverbe de lieu. J’habite là.
J’habite ici.
l’a : pronom personnel COD
Remplacer l’a par
l’a suivi de l’auxiliaire avoir Sa maison, il l’a vendue.
l’avait.
(3e personne).
l’as : pronom personnel COD
Ta maison, tu l’as Remplacer l’as par
l’as suivi de l’auxiliaire avoir
vendue ? l’avais.
(2e personne).

76  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

C ou / où

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

Choisis un gâteau Si on peut remplacer ou par


ou ou : conjonction de coordination.
ou des bonbons. ou bien, il n’y a pas d’accent.

où où : pronom indiquant le lieu. Où vas-tu ? C’est le lieu !

D mur / mûr // sur / sûr

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

mur mur : nom. Le mur est haut.


L’adjectif peut se mettre
mûr mûr : adjectif qualificatif Le fruit est mûr.
au féminin.
Il est posé sur une Remplacer par sous.
sur sur : préposition
table. Il est posé sous une table.
sûr sûr : adjectif qualificatif Il est sûr de lui. Elle est sûre d’elle.

II. LES HOMOPHONES VERBAUX

A est / et / ai / es

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

est Le drapeau français Si on peut remplacer


est : 3e personne du singulier du
est bleu, blanc et l’homophone par était,
verbe être (indicatif présent).
rouge. il s’agit du verbe être.
On peut remplacer et par
et puis.
et et : conjonction de coordination
Le drapeau était bleu, blanc
et puis rouge.
ai : 1re personne du singulier
ai J’ai faim.
du verbe avoir (indicatif présent)
es : 2e personne du singulier
es Tu es content de toi.
du verbe être (indicatif présent)

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  77


Orthographe

B on / ont

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

Remplacer par on.


on on : pronom On a bien travaillé.
Il a bien travaillé.
Si on peut remplacer
ont : 3e personne du pluriel Ils ont fini leur l’homophone par avaient,
ont
du verbe avoir (indicatif présent) travail. il s’agit du verbe avoir.
Ils avaient fini leur travail

C c’est / s’est / sait / sais / ces / ses

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?


c’est c’est : pronom démonstratif + Narcisse, c’est un C’ peut être remplacé par
verbe être. homme qui s’est cela, s’est par s’était.
s’est transformé en fleur. Cela est un homme qui
s’est : pronom personnel
s’était transformé en fleur.
réfléchi + verbe être.

Ces s’accompagne souvent


d’un geste pour montrer
la chose désignée.
Remplacer ses par mes
ou tes.
sait : 3e personne singulier
sait du verbe savoir (indicatif Il sait où c’est.
présent)
sais : 2e personne singulier
sais du verbe savoir (indicatif Je sais ma leçon.
présent)
ces : déterminant démonstratif Vois-tu ces
ces
(se place devant un nom) montagnes au loin ?
ses : déterminant possessif (se
Il a chaussé ses
ses place devant un nom et indique
skis.
l’appartenance)

78  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

D son / sont

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

Son peut être remplacé


son son : déterminant possessif Son travail est fait.
par mon ou ton.
Sont peut être remplacé
sont : 3e personne du pluriel du Les professeurs
sont par étaient.
verbe être (indicatif présent) sont satisfaits.
Ils étaient satisfaits.

E peux / peut / peu

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

peux / peut : 1re, 2e et 3e Je peux courir Remplacer par pouvais


peux / peut personnes du verbe pouvoir très vite. Et lui, le ou pouvait.
(indicatif présent). peut-il ? Je pouvais courir très vite.
Remplacer par ne… pas
peu peu : adverbe (faible quantité). Je m’entraîne peu.
beaucoup.

III. HOMOPHONES DIVERS

A mais / mes / mets / met

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

mais : conjonction de
mais
coordination. Il fait chaud mais j’ai
froid. J’ai mis mes Mes est toujours suivi d’un
mes mes : déterminant possessif.
gants. Je mets aussi nom : c’est un déterminant !
mets / met : 1re, 2e et 3e mon écharpe. Et
mets /met ­personnes du singulier du verbe Gabriel, que met-il ? Met et mets sont des
verbes : ils se conjuguent !
mettre (indicatif présent).

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  79


Orthographe

B ce / se / ceux

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

ce : déterminant démonstratif Ce bateau est à Ce peut être remplacé


ce
(placé devant un nom). voile. par cette (déterminant).
Ce peut être remplacé
ce : pronom démonstratif (devant Ce serait agréable par cela (pronom).
ce
un verbe). d’y monter.
Cela serait agréable !
Il fonctionne toujours avec
Il se promène au fil
se se : pronom personnel réfléchi. le verbe.
de l’eau.
se laver / se parler…
Ceux qui le
ceux ceux : pronom démonstratif. regardent sont Remplacer ceux par celles.
admiratifs.

C on / on n’

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

On pense qu’elle est


on on : pronom personnel. Remplacer par il.
partie.
Vérifier qu’il y a une négation
on n’ : pronom personnel + On n’a pas de
on n’ derrière le n’ : pas, plus,
négation ne. nouvelles d’elle.
guère, jamais…

D leur / leurs

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

leur : pronom personnel (devant


Leur Je leur parle. Remplacer par lui.
un verbe).
Leur maison Remplacer par un autre
leur / leurs : déterminant
leurs est belle. Leurs déterminant possessif :
possessif (devant un nom).
meubles aussi. mon / ma / mes.

80  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Orthographe

E ni / n’y

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

ni : négation (qui précède un nom Il n’y a ni route ni Ni s’emploie toujours deux


ni
ou un pronom). chemin. fois.
n’y : négation ne + pronom y
n’y Je n’y vois rien.
(précède un verbe).

F quelle / quelles / quel / quels / qu’elle / qu’elles


Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?
quelle / quelles / quel /
Quelle ville Ces homophones s’accordent
quels : adjectifs exclamatifs
quel immense ! en genre et en nombre avec
ou interrogatifs ou pronom
Quel est son nom ? le nom qu’ils qualifient.
interrogatif.
qu’elle qu’elle / qu’elles : mot
Le stylo qu’elle Remplacer qu’elle par qu’il.
subordonnant que + pronom
tient est noir. Le stylo qu’il tient est noir.
personnel elle ou elles.

G tout / tous

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

tout tout : adverbe. Il a tout mangé. Remplacer par entièrement.

Remplacer par toute ou


tout / tous : adjectif ou pronom Tous les enfants
tous toutes.
indéfini (s’accorde). sont partis.
Toutes les filles sont restées.

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  81


Orthographe

H quant / quand / qu’en

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

Quand adverbe ne se
trouve que dans une phrase
quand quand : adverbe interrogatif. Quand pars-tu ? interrogative.
Remplacer par À quel
moment.
Remplacer par lorsque.
quand : conjonction de Quand tu seras
quand Lorsque tu seras parti, je
subordination. parti, je dormirai.
dormirai.
Remplacer par en ce qui
quant (à) : locution prépositive
Quant à moi, j’irai (me/te…) concerne.
quant (à) toujours formé avec la
me promener. En ce qui me concerne, j’irai
préposition à.
me promener.
qu’en : pronom que + préposition Remplacer par que… de cela.
qu’en Qu’en penses-tu ?
en. Que penses-tu de cela ?

I sens / sent / s’en / sans / cent

Homophones Natures grammaticales Exemples Comment les distinguer ?

sens / sent : 1re, 2e et 3e Remplacer par sentais/


sens / sent personnes du verbe sentir Il sent bon. sentait.
(présent indicatif). Il sentait bon.
Remplacer le sujet par tu.
s’en s’en : pronom réfléchi se + en. Elle s’en va.
Tu t’en vas.

sans sans : préposition. Vivre sans amour. Remplacer par avec.

cent cent : déterminant numéral. Il a cent ans. Remplacer par mille.

82  CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret


Notes :

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

...........................................................................................................................................................................

CNED  LES ESSENTIELS FRANÇAIS – livret  83