Vous êtes sur la page 1sur 189

REPOBLIKAN’I MADAGASIKARA

Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE

DIRECTION DES CURRICULA ET DES INTRANTS


DCI

PROGRAMMES SCOLAIRES

ème
Classe de 6

à partir de l’Année Scolaire 2015-2016

1
3
MINISTERE DE L’EDUCATION REPOBLIKAN’I MADAGASIKARA
NATIONALE Tanindrazana-Fahafahana-Fahamarinana

ARRETE N° 1617/96-MEN du 02-04-96


fixant les programmes scolaires des classes
de onzième, sixième, seconde

LE MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE

Vu la Constitution du 18 Septembre 1992 ;


Vu la loi n°94-033 du 13 mars 1995 portant Orientation générale du Système
d’Education et de Formation à Madagascar ;
Vu le Décret n°95/701 du 10 novembre 1995 modifié et complété par le Décret
n° 95/713 du 01 novembre 1995 portant nomination des membres du Gouvernement ;
Vu le Décret n° 95/ 136 du 7 février 1995 fixant les attributions du Ministre de
l’Education Nationale ainsi que l’organisation générale de son ministère ;
Vu l’arrêté n° 103-95/MEN du 7 juin 1995 fixant les programmes scolaires des
Lycées et des Collèges d’Enseignement Général de Madagascar.

ARRETE :

Article premier : Les programmes d’enseignement des classes de onzième, sixième et


seconde sont fixés et seront appliqués à compter de l’année 1996-1997 suivant les
dispositions portées en annexe du présent Arrêté.
Article 2 : Toutes dispositions contraires à celles mentionnées dans le présent
arrêté sont et demeurent abrogées.
Article3 : Le Secrétaire Général du Ministère de l’Education Nationale, le Directeur
de l’Enseignement Primaire, le Directeur de l’Enseignement Secondaire et les
Directeurs Provinciaux de l’Education Nationale sont chargés, chacun en ce qui le
concerne, de l’exécution du présent Arrêté qui sera enregistré et publié partout où
besoin sera.

Antananarivo, le 23 février 1996

Le Ministre de l’Education Nationale


Fulgence FANONY

4
Teny fampidirana
Natao teny Ivato tamin’ny 08 ka hatramin’ny 10 oktobra 2014 ny
“Dinam-Pirenen’ny
Pirenen’ny Fanabeazana”. Nisongadina tamin’izany fa
mangetaheta fanavaozana ny fandaharam-pianarana
fandaharam ny Malagasy. Tsy
maintsy hirosoana izany na dia mitaky fotoana sy fandinihana lalina
kokoa aza, satria hetahetan’ny besinimaro.

Mandra-pahavitan’izany
pahavitan’izany fanavaozana izany, dia nanapa-kevitra
nanapa
ny ministera fa hamafisina ny fahalalana sy ny fahaizana fototra ho
an’ny mpianatra tsy an-kanavaka.
kanavaka.

Mba hahatrarana izany tanjona izany, ny fandaharam-pianarana


“Pédagogie par Objectifs, na PpO” no heverin’ny ministera fa mety ho
hain’ny mpampianatra rehetra ampiasaina miohatra amin’ireo fomba
fampianarana hafa, na ho an’ireo efa tranainy manana traikefa, na ho
an’ireo mpisehatra vaovaovao eo amin’ny fampianarana. Io fandaharam-
fandaharam
pianarana “PpO” io mantsy no fototra niaingan’ny fomba fampianarana
hafa rehetra nampiasaina. Ny fomba fampianarana sasany mantsy dia
mbola mitaky fepetra maro vao ahazoana fahombiazana. Matetika
anefa, dia tsy tanteraka
nteraka ireo fepetra ireo.

Mila manana, mampita fahalalana sy fahaiza-manao


fahaiza ary toetra
amam-pihetsika
pihetsika fototra ny mpampianatra vao mety ahitam- ahitam
pahombiazana ny fanavaozana tian-katao.
tian Ny fampiasana ny
fandaharam-pianarana
pianarana mifototra amin’ny “Pédagogie par Objectifs”,
Ob
dia efa dingana iray lehibe mankany amin’ny fanavaozana tiana
hotratrarina.

5
Introduction Programmes scolaires
Introduction générale
Amélioration qualitative de l’enseignement, changements fondamentaux
d’orientation politiques et économiques de la nation, ouverture sur les innovations en
matière pédagogique…, autant de raisons majeures qui ont dicté la recontextualisation
des programmes scolaires. Le Ministère de l’Éducation Nationale, par le biais de l’Unité
d’Étude et de Recherche Pédagogique, s’est donné comme tâche le réexamen, voire la
refonte de ces derniers.
Pour ce faire, la procédure habituelle en la matière a été respectée : réflexion
sur les textes actuellement en vigueur, enquêtes et entretiens auprès des professeurs des
Collèges et Lycées de différentes localités répartis sur l’ensemble du territoire national,
consultation auprès des enseignants et chercheurs d’Universités, d’Écoles Normales
Supérieures et des Instituts Spécialisés, des Cadres de la Direction de l’Enseignement
Secondaire et des Projets à caractère pédagogique.
Les présents programmes sont donc le résultat d’un processus qui a débuté
en1993. Ils ne constituent qu’une étape dans l’élaboration de la version définitive des
curricula des Lycées et des Collèges. Car ceux des classes de 5ème et 1ère ne seront mises
à la disposition des écoles qu’à la rentrée 1997, ceux de 4ème et Terminales en 1998 et
ceux de 3ème en 1999.
Certaines approches pourraient paraître inhabituelles aux yeux de beaucoup.
Ainsi, l’enseignement de la Géographie, matière considérée dorénavant comme science
au même titre que la Biologie ou la Chimie, sera désormais dissocié de celui de
l’Histoire ; l’Éducation Civique redevenue discipline à part entière, dispose d’un volume
horaire plus conséquent ; enfin et surtout, la formulation des différents thèmes a été
pensée dans le triple souci d’harmoniser l’enseignement dans toutes les écoles, de
faciliter l’acquisition par l’apprenant des compétences minimales correspondant à
chaque niveau, et de rechercher une plus grande rigueur pédagogique. Le professeur
trouvera outre les finalités et les objectifs généraux de l’éducation, les objectifs de la
matière pour chaque classe ainsi que la liste des contenus à enseigner.
Par ailleurs, pour la plupart des matières, l’ordre des thèmes n’est ni impératif ni
contraignant : le professeur a tout loisir de le modifier en fonction des réalités de sa
classe, l’essentiel étant qu’il réussisse à atteindre les objectifs.

Finalités générales de l’enseignement


L’enseignement dispensé dans les Collèges et Lycées malgaches doit avant
tout
viser la formation d’un type d’individu autonome et responsable, imbu des valeurs
culturelles et spirituelles de son pays, notamment le « Fihavanana garant de l’unité
nationale » (Préambule de la Constitution), autant que des valeurs démocratiques.
L’identification de soi, autre axe de l’éducation, doit déboucher sur l’épanouissement
physique, intellectuel et moral. Formé à la liberté de choix, le futur citoyen sera amené à
participer à la vie culturelle de la communauté, au progrès scientifique et aux bienfaits
qui en résultent, promouvoir et protéger le patrimoine culturel national, accéder à la
production artistique et littéraire et être apte à contribuer au développement économique
et social de Madagascar.

7
Programmes scolaires Introduction
Objectifs généraux de l’enseignement
• Développer chez l’élève un esprit de rigueur et d’objectivité de manière à le rendre
apte à s’ouvrir et à agir sur le monde concret, complexe et diversifié.
• Assurer l’acquisition des connaissances sur lesquelles s’appuiera en permanence le
développement progressif des aptitudes et des capacités intellectuelles.
• Permettre à l’élève d’appréhender le caractère universel des connaissances
scientifiques et littéraires en partant des réalités malgaches.
• Favoriser la créativité et l’esprit d’initiative de l’élève afin de lui permettre de
s’épanouir et de participer au développement du pays.
• Développer chez l’élève l’esprit d’analyse et l’esprit critique afin de le rendre apte
à raisonner, refusant l’esprit de système et le dogmatisme, à avoir le souci de la
nuance et le sens du cas particulier.
• Développer la personnalité et la capacité d’expression et de communication.
• Donner à l’élève les moyens intellectuels et moraux d’agir sur son environnement
afin de promouvoir et de protéger celui-ci.

Comment lire ces programmes ?


Un bon enseignant doit avoir lu la Constitution et la Loi n° 94-033 du 13 mars
1995 portant Orientation Générale du Système d’Éducation et de Formation à
Madagascar. Il doit s’informer sur les finalités générales de l’éducation telles qu’elles
apparaissent à travers ces textes fondamentaux. Car il s’agit, avant tout acte
d’enseignement, de savoir pourquoi et comment le Malgache compte éduquer et former
ses enfants.
Le professeur doit ensuite s’imprégner :
- des objectifs généraux de l’enseignement,
- des objectifs de la matière qu’il enseigne,
- des objectifs de la matière pour la classe qui le concerne.
Ces objectifs ont été formulés dans le but de baliser son parcours. Car la
préparation d’une leçon ressemble à la préparation d’un voyage : on ne peut choisir ce
que l’on va mettre dans la valise que si on connaît d’avance la destination et ses réalités.
Ces objectifs serviront par la suite lors des évaluations mensuelles, trimestrielles et
annuelles, l’évaluation se faisant toujours en fonction des objectifs.
A chaque objectif correspond des intitulés résumant la somme de
connaissances à transmettre. Le professeur doit veiller à ce que les savoirs, savoir-être et
savoir-faire qu’il enseigne correspondent aux objectifs visés. Il doit en tout temps
observer la cohérence entre Objectifs, Processus d’Apprentissage et Evaluation. Des
indications pédagogiques, des notes de références ou des recommandations figurent dans
la colonne
Observations. Ces indications s’avèrent souvent utiles pour éclaircir certains points.
Ceci étant, l’enseignant peut dès lors procéder à la préparation de ses leçons
compte-tenu des réalités de sa classe et de la région où il sert.

8
Profil de sortie Programmes scolaires
Profil de sortie du Collège
A la sortie du Collège, l’élève doit être capable de (d’) :
• utiliser divers moyens ou méthodes d’observation et d’interprétation des
phénomènes naturels et physiques ;
• mener un raisonnement logique ;
• comprendre l’évolution des phénomènes sociaux, politiques, et les rouages
fondamentaux de l’économie ;
• comprendre et apprécier la culture malgache et ses valeurs ;
• utiliser correctement le malgache dans les différentes situations de la vie
quotidienne ;
• communiquer en français et utiliser correctement cette langue dans les différentes
situations d’enseignement/apprentissage ;
• communiquer en anglais oralement et par écrit ;
• se comporter en citoyen responsable connaissant ses devoirs et ses droits
fondamentaux ;
• faire preuve d’esprit critique et de tolérance ;
• faire preuve de créativité et utiliser d’une manière efficace les connaissances
acquises selon le milieu dans lequel il évolue ;
• situer sa région dans le contexte national en termes de réalités ;
socio-économiques et culturelles, et appréhender les réalités internationales ;
• créer et gérer de petites entreprises.

Endriky ny mpianatra nahavita ny Sekoly


Ambaratonga faharoa (SAR)
Ny mpianatra nahavita ny Sekoly Ambaratonga fahaRoa (SAR) dia tokony ho
afaka :
• mampiasa ireo fitaovana sy fomba fandinihana ny filazana ireo tranga
voajanahary isan-karazany sy ny toe-javatra fizika ;
• mampiasa rijan-kevitra lojika ;
• mahatakatra ny fivoaran’ny zava-mitranga ara-piaraha-monina,
ara-politika, ary ny firafitra fototry ny toe-karena ;
• mahatakatra sy manaja ny kolontsaina malagasy sy ny soatoavina raketiny ;
• mampiasa ny teny malagasy araka ny fitsipika mifehy azy eo amin’ny
sehatra isan-karazany misy eo amin’ny fiainana ;
• mampita hevitra amin’ny teny frantsay ary afaka mampiasa azy
ara-pitsipika eo amin’ny sehatry ny fampitana fanovozan-pahalalana ;
• mampita hevitra am-bava sy an-tsoratra amin’ny teny anglisy ;
• mitondra tena toy ny olom-pirenena tompon’andraikitra, sady
mahafantatra ny adidiny no mahalala ny zo fototra ananany ;
• maneho fahaizana mandanjalanja sy toetra tia fandeferana ;
• maneho fihetsika tia karokaroka sy mamoron-javatra, ary mampiasa ;
amim-pahombiazana ny fahalalana azony avy amin’ny tontolo iainany ;

9
• mametraka ny faritra misy azy na amin’ny lafiny sosialy sy toe-karena, na
amin’ny lafiny kolontsaina eo anivon’ny firenena, ary mahafantatra ny
zava-misy any ivelany ;
• manangana sy mitantana orinasa madinika.

Tableau des horaires


6è 5è 4è 3è
Disciplines
P CL TD P CL TD P CL TD P CL TD

Malagasy 4 4 - 4 4 - 4 4 - 4 4 -
Français 5 3 1 5 3 1 5 3 1 5 3 1
Anglais 3 3 - 3 3 - 3 3 - 3 3 -
Education Civique 2 2 - 2 2 - 2 2 - 2 2 -
Histoire 2 2 - 2 2 - 2 2 - 2 2 -
Géographie 2 2 - 2 2 - 2 2 - 2 2 -
Mathématiques 4 4 - 4 4 - 4 4 - 5 5 -
Sciences Physiques 2 2 - 2 2 - 4 4 - 4 4 -
Sciences Naturelles 3 3 - 3 3 - 3 3 - 3 3 -
E.P.S. 2 2 - 2 2 - 2 2 - 2 2 -
Total 29 27 01 29 27 01 31 29 01 32 30 01

P = Professeur CL : Classe (Cours) TD : Travaux Dirigés

10
Table des matières
CONTENUS PAGES

• Arrêtés 3-4
• Teny fampidirana 5
• Introduction générale 7-8
• Profil de sortie du collège 9
• Tableau des horaires 10
• Malagasy 13 - 29
• Français 31 - 55
• Anglais 57- 76
• Education Civique 77 - 86
• Histoire 87 - 97
• Géographie 99 - 110
• Mathématiques 111 - 146
• Sciences Physiques 147 - 160
• Sciences Naturelles 161 - 180
• Education Physique et Sportive 181 - 189

11
Malagasy
Malagasy
Tanjon’ny taranja
Toy ny teny rehetra fampiasan’ny firenen-tsamihafa eran-tany, ny teny malagasy
dia fitaovana mahomby ahafahana mamolaka sy mifehy ny fahalalana, ny fahaiza-
manao ary ny teknika anabeazana feno ny maha olona (vatana, saina, fanahy) sy ahazoa-
mivelatra eo amin’ny lafim-piainana rehetra.
Noho izany, ny fampianarana ny taranja Malagasy dia tokony hitaiza ny
mpianatra :
• hahafantatra ny kolontsaina sy ny rafi-pisainana malagasy manaraka ny
fivoaran’ny tantara ;
• ho afaka mandalina sy mikolo ary mampiroborobo ny kolontsaina
malagasy ;
• ho afaka misokatra amin’ny haren-tsain’ny hafa ;
• ho matotra eo amin’ny fifampikasohany amin’ny hevitra isan-karazany ;
• hahay mikirakira sy mampiasa ny teny Malagasy amin’ny maha
fitaovam-panehoan-kevitra azy.

Tanjon’ny taranja Malagasy aty amin’ny ambaratonga


faharoa
Ny mpianatra nahavita ny fianarana ato amin’ny ambaratonga faharoa
dingana voalohany dia mpianatra afaka :
• mamakafaka ny haren-tsaina sy fahendrena Malagasy voatahiry ao anatina
• lahabolana sy lahatsoratra na lovantsofina ;
• maneho hevitra matotra sy mirindra ary tsy ahitana tsipelina diso, na an-tsoratra na
am-bava ;
• mamakafaka sy mandanjalanja ny vontoatin’ny hevitra mifampikasoka aminy ;
• manaporofo ny fahaizany mitrandraka lahabolana sy lahatsoratra.

Tanjona ankapobeny ato amin’ny kilasy fahenina


Amin’ny fiafaran’ny fianarany ato amin’ny kilasy fahenina ny mpianatra dia :
• mahay mampihatra ny fitsipika nianarany eo amin’ny fanononany an-dalan-tsoratra
mirakitra fanoritsoritana sy fitantarana ;
• afaka misintona lesona avy amin’ny lahatsoratra dinihina ;
• mahay mitantara zava-natrehina na niainana amin’ny fampiasana fehezanteny tsotra
nefa feno sy mazava ary mirindra (am-bava sy an-tsoratra) ;
• mankato ny hasarobidin’ny fifanajana eo anivon’ny fianakaviana sy ny
fiarahamonina.

Lanjan’ora
Ora 4 isan-kerinandro

14
Malagasy

Ny fianakaviana
Faharetany : ora 10
Tanjona ankapobeny
Mpianatra :
• mankato ny hasarobidin’ny fifankatiavana sy ny fifanajana eo anivon’ny
fianakaviana ary manana toetra tia mandalina izany ;
• afaka mampihatra ny tetika fandinihana lahatsoratra.

Tanjona manokana Vontoatiny Fanamarihana


Mpianatra afaka : ▼Famaritana
• manoritsoritra ny • ny ankohonana • Tsara raha miainga
maha-samihafa ny amin’ny fiheverana
ankohonana sy ny misy eo amin’ny faritra
fianakaviana ;
• ny fianakaviana
• ny rohim-pianakaviana
misy

• mitanisa ireo ▼Ireo toetra amam- • Paika fitrandrahana :


andraikitra sy fihetsika pihetsika mampirindra - vakiteny
tokony hananana eo ny fifandraisana eo - tsianjery
anivon’ny ankohonana anivon’ny ankohonana - fandinihana lahatsoratra
sy ny fianakaviana - soratononina
- fianarana ohabolana
momba ny fifanajana sy
ny fifanampiana
• ny fitiavan-janaka sy ny • Fitaovana : lahatsoratra (
fitiavana ray aman- jereo ireo ohatra
dreny vitsivitsy natolotra ao
• ny fifanajana eo amin’ny tahirin-kevitra)
anivon’ny ankohonana
• ny fankatoavana
• ny fifandeferana
• ny fifanampian’ny
mpianakavy :
- asa
- fahafoizan-tena ho
an’ny hafa.

15
Malagasy
Torolalana
• Miainga amin’ny fandinihana lahatsoratra hatrany ny fitrandrahana ny lohateny.
• Tsy maintsy manao tsianjery ny andian-teny na any fehezanteny heverin’ny
mpampianatra fa mafonja ka tokony raiketina an-tsaina ny mpianatra.Tsy maintsy
tadidiny ny mpanoratra sy ny boky.
• Ny fomba fanadihadiana lahatsoratra no tena trandrahina eo amin’ity toko
ity. Noho izany:
- atao matetika ny fanazaran-tsaina momba ny asa fanadihadiana lahatsoratra
- tsy mbola dinihina ny tononkalo fa atao tsianjery fotsiny ihany.
Tombana
• Vakiteny
• Soratononina
• Tsianjery
• Fanadihadiana lahatsoratra

Ny tanindrazana sy ny firenena
Faharetany : ora 12
Tanjona ankapobeny
Mpianatra afaka :
• mamaritra ny hasarobidin’ny fikolokoloana ny tanindrazana;
• misintona lesona avy amin’ny fandinihana lahatsoratra;
• mampihatra ny tetika fandinihana tononkalo

Tanjona manokana Vontoatiny Fanamarihana


Mpianatra afaka : ▼Famaritana • Asa ampanaovina ny
mpianatra ny manome
izay heverin’ny ho
famaritana ny teny hoe:
“Tanindrazana”
• mamaritra ireo • Tanindrazana: • Mandravona sy
hevitra fonosin’ny - ny vohitry ny razana mampandrakitra an-
teny hoe - ny akany nahafoizana tsoratra ny
“tanindrazana” ; - ny tanàna niaviana mpampianatra
anaovana adidy sy
andraikitra ary ananana zo

16
Malagasy
- itambaran’ny olona manana • Paika fitrandrahana:
tantara, teny, kolontsaina - vakiteny
iraisana ary miaina ao - tsianjery
amin’ny faritra iray, ohatra - fandinihana lahatsoratra
ny Malagasy arahina ady hevitra
- fandinihana tononkalo
- famoronan-dahatsoratra
- soratononina.
• manazava ny tokony ▼Ny tenim-pirenena
• Azo iaingana amin’ny
hanajana sy • ny teny maha firenena ny
fandinihana ity fizarana ity
hampiroboroboana ny firenena
ny resadresaka tarihin’ny
tenim-pirenena ; • ny fanajana ny tenim- mpampianatra mba
pirenena mira fanajana ny hitaizana ny mpianatra
tena hanaja sy ho tia ny
tenindrazany.

• mamantatra ny ▼Ny fikojakojana ny soa • Fitaovana:


fahendrena Malagasy navelan’ny razana “lahabolana” sy/na
avy amin’ny • ny lova: lahatsoratra,(jereo ireo
alalan’ny fandinihana - ny toe-tsaina tia fikirizana ohatra vitsivitsy natolotra
lahatsoratra ; - ny toe-tsaina tia mifanampy ao amin’ny tahirin-
- ny zavakanto… kevitra).

• manakatra ny • Ny fifankatiavana, ny
hasarobidin’ny fifanajana eo anivon’ny
fifankatiavana sy ny firenena:
fifanajana avy - ny fitiava-namana
amin’ny fandinihana - ny fahaiza-mandefitra
lahatsoratra na - ny fifanotronana
tononkalo.

Torolalana
• Manomboka eto amin’ny fampianarana ity toko ity ny fanazarana ny
mpianatra hampiasa ny fomba fandinihana tononkalo.
• Tsy maintsy hain’ny mpianatra tsianjery ny andininy rehetra amin’ny
hiram-pirenena.
• Tokony hanao famoronan-dahatsoratra fandokoana ny tanànany sy ny
fiainan’ny mponina ao aminy ny mpianatra.
• Hamafisina ny fahaizana mamaky teny.

17
Malagasy
Tombana
• Tsianjery
• Fandinihana lahatsoratra
• Fandinihana tononkalo
• Famoronan-dahatsoratra fandokoana
• Soratononina

Ny asa
Faharetany : ora 14
Tanjona ankapobeny
Mpianatra afaka :
• manoritsoritra ny soa azo avy amin’ny fitiavana asa ;
• mifehy ny fomba fandinihana lahatsoratra ;
• misintona lesona avy amin’ny fandinihana tononkalo ;
• mampiasa fehezanteny mazava sy mirindra ao amin’ny fanehoan-kevitra
an-tsoratra sy eo amin’ny fitantarana am-bava ny toe-javatra natrehina.

Tanjona manokana Vontoatiny Fanamarihana

Mpianatra afaka : ▼Ny soa azo avy • Tsara raha miainga


amin’ny asa amin’ny fandinihana
lahatsoratra ny
fitrandrahana ny
lohahevitra.
• manakatra ny • fahafinaretana • Azo atao koa ny
hasarobidin’ny fitiavana • fahasalama mitrandraka izany amin’ny
asa avy amin’ny • fivelomana resadresaka tarihin’ny
fandinihana lahatsoratra mpampianatra.
sy tononkalo ;
▼Ny karazana asa • Ampanaovina asa
• ny asa vatana fitantarana sy
• ny asa saina fanoritsoritana ny
• ny asa an-tanàn-dehibe mpianatra.
sy any ambanivohitra

• mamantatra ny atao hoe ▼Ny herim-po sy • Atao matetika ny


fikirizana ny herim-po fikirizana toetry ny fandinihana ny tononkalo.
avy amin’ny fanadi- mpiasa mahafatra-po • Hamafisina ny fahaizana
hadiana tononkalo ; mamaky teny

18
Malagasy
• Efa manao famoronana
andalan-tsoratra
fandokoana sy
fitantarana ny mpianatra.
• mampiasa fehezanteny ▼Fianarana mamorona • Mianatra ny fomba
mazava sy mirindra andalan-tsoratra fitantarana toe-javatra
amin’ny fitantarana am- natrehina koa ny
mpianatra eto.
bava.
• Fanabeazam-boho ny
teny.
• Fitaovana :
Lahatsoratra (jereo ireo
ohatra vitsivitsy natolotra
ao amin’ny tahirin-
kevitra).

Torolalana
• Hamafisina ny fahaizan’ny mpianatra mandinika lahatsoratra sy ny
fahaizana mamaky teny.
• Efa miditra amin’ny fanakaran-kevitra ny fandinihana ny tononkalo.
• Manomboka eto ny fitantarana am-bava toe-javatra natrehina.
• Manomboka eto ny famoronana lahatsoratra tsotra nefa mazava sy
mirindra.

Tombana
• Tsianjery
• Vakiteny
• Soratononina
• Fandinihana lahabolana na lahatsoratra
• Fandinihana tononkalo
• Famoronana lahatsoratra fanoritsoritana

19
Malagasy

Ny olombelona sy ny tontolo iainana


Faharetany : ora12
Tanjona ankapobeny
Mpianatra afaka:
• mahatsapa ny fifandraisana sy ny fifampiankinan’ny singa rehetra ao amin’ny
tontolom-piaraha-miaina misy rindra ;
• hitia, hikajy ary miaro ny biby sy ny zavamaniry ary ny tontolo manodidina azy ;
• mampiasa fehezanteny tsotra vitsivitsy ahitana fehezan-kevitra tsotra sy mazava
amin’ny fitantarana am-bava, ny zavatra natrehiny ;
• mandrindra andalan-tsoratra vitsivitsy ahitana fehezanteny tsotra sy mazava ary
tsy misy fahadisoana tsipelina.
Tanjona manokana Vontoatiny Fanamarihana
Mpianatra afaka: ▼Famaritana • Asa azo tanterahina :
• mitanisa ireo singa ao - fandinihana angano,
amin’ny tontolom- - fandinihana,
piaraha-miaina feno sy lahatsoratra (arahina
mirindra ; fanitsiana sy
fanazavana ny
fifandraisan’ireo singa
mifaningotra aina),
- tsoa-kevitra.
• manoritsoritra (am- ▼Ny anjara toeran’ny • Ny karazany misy eo
bava) ny toe-javatra biby,ny zavamaniryeo an-toerana sy ny voka-
hitany na fantany amin’nyfianan’nyolom- tsoa azo avy aminy no
amin’ny alalan’ny belona, ny Malagasy iaingana ; vao itarina
fomba samihafa (vaky, amin’ireo hita any
boky, gazety, resaka amin’ny faritra hafa.
taman’olona…) ;

• manaporofo ny ilana ny • Ny voka-tsoa azo avy • Asa azo tanterahina :


fifampiankinan’ireo aminy : - fanoritsoritana ataon’ny
singa ; - fahasalamana mpianatra,
- fitaovana - fandinihana lahabolana
na lahatsoratra,
- fahafinaretana
- fiaraha-mandrafitra
andalana vitsivitsy
horaketina an-tsoratra.
• ny fomban-drazana

20
Malagasy
• manoritsoritra amin’ny ▼Ny fomba atao mba • araka ny zava-misy eo
andalan-dalatsoratra ny hananana tontolo iainana an-toerana no itondrana
fizotry ny asa feno sy mirindra ny lesona. Azo atao
ihany koa ny :
fikolokoloana ny • ny fikolokoloana ny
- mitantara angano iray
tontolo iainana izay zavamaniry ary mandinika izany
nandraisany anjara, na • ny fiarovana ny biby - mandinika lahatsoratra
natrehiny na • ny fanadiovana ny tontolo - momba ny biby tokony
notantaraina taminy na manodidina. harovana sy ny lalàna
novakiny tamina boky. mifehy izany, dia jereo
ny tahirin-kevitra.

Torolalana

Fitaovana
• Lahabolana sy lahatsoratra (jereo ny ohatra vitsivitsy azo iaingana ao amin’ny
tahirin-kevitra).
• Eto amin’ny fandinihana ity lohahevitra ity no anamafisana orina ireo fahaiza-
manao, toy ny :
- vaky teny milamina, sady manaja ny lantom-peo araka ny mari-piatoana,
- fandinihana lahatsoratra sy tononkalo araka ny paika sahaza ny sokajin-
taonan’ny mpianatra,
- famoronana an-dalan-tsoratra mandoko na manoritsoritra,
- fandaharana sy fanehoana hevitra mazava amin’ny fitantarana am-bava ny toe-
javatra natrehina na amin’ny fanoritsoritana am-bava ny zavatra iray mazava
tsara ao an-tsainy,
- famerenana izay voalazan’ny namany.
Tsy tokony hahena mihitsy ny fotoana lany amin’ny vakiteny isaka ny seho
itrandrahana ny lohahevitra.

Tombana
• Fandinihana lahatsoratra na lahabolana.
• Fandinihana tononkalo.
• Famoronana andalan-tsoratra fandokoana (na fanoritsoritana) :
- ifaninanan’ny sokajy,
- ifaninanan’ny tsirairay.
• Fanaovana sary maneho ny ampahany na ny lohahevitra manontolo.

21
Malagasy

Haiteny
Tanjona manokana
Amin’ny fiafaran’ny fianarany ny amin’ity zana-taranja ity, ny mpianatra dia
afaka :
• mamolaka tsara ny fahalalana fototra momba ny haiteny amin’ny ankapobeny ;
• mampiasa ny fahalalana azony momba ny haiteny, ho fitaovana enti-mitrandraka
sy/na manakatra ny hevitra rehetra mety horaketin’izay hafatra miantefa aminy na
volavolainy ;
• mampiasa rafitra mazava ao an-tsainy, amin’ny fanehoan-kevitra tsotra sy
mirindra na amin’ny teny malagasy na amin’ireo teny vahiny.

Ny fehezanteny
Faharetany : ora 20
Tanjona ankapobeny
Mpianatra mahay mandrafitra fehezanteny mazava sy tsotra.

Tanjona manokana Vontoatiny Fanamarihana


Mpianatra afaka : • Famerenana sy fandinihana
ny efa hita tany amin’ny
kilasy fahafito.

• mamaritra ny antsoina ▼Famaritana • Tsy mbola ianarana ny


hoe fehezanteny ary fehezanteny misy EM
mahay ny fomba enti- voasoritra.
manavaka azy ;
• manavaka fehezanteny • nylantom-peo ao • Vakiteny mirindra sy
amin’ny alalan’ny amin’ny fehezanteny. mazava atao
lantom-peo ; amin’ampahan-dahatsoratra
iray miafara amina
fandinihana fehezanteny
nalaina avy ao.

• manavaka fehezanteny • ny teny manana ny • Paikan’ny fanafoanana


amin’ny alalan’ny anjara asa fototry ny
fisian’ireo singa fototra famaritana ny • Fanazarana sy tombana :
roa mandrafitra azy ; fehezanteny - fanolosoloana ;
- famenoana banga ;
- famantarana tsotra araka
ny lantom-peo.

22
Malagasy
• mamaritra sy manavaka ▼Ny anjara asa fototra
ireo singa fototry ny ao amin’ny fehezanteny
fehezanteny ;
• mamantatra sy mamaritra • ny enti-milaza (EM) • Asa iaraha-manao
ny teny enti-maneho ny - famaritana mifototra amin’ny
hevitra (asa, toetra…) - karazany fitarihan’ny
fototra ao amin’ny - teny tokana, andian-teny, mpampianatra sy
fehezanteny ; teny misy mpampitohy amin’ny paikan’ny
- matoanteny , tsy fanolosoloana, ny
matoanteny : anarana, fanafoanana. Avy
mpamari-toetra, ny amin’izany no amoahana
mpisolo rehetra. ny : famaritana, karazan-
tsokajy roa.
• mamantatra sy mamaritra • ny Lazaina (L) • Fanamarihana : tsy
ny teny maneho ny - famaritana asongadina na ianarana
zavatra (na olona, na - karazany ny olana aterak’ireo
biby) ifotoran’ny resaka - teny tokana, andian-teny, fehezanteny ahitana
ao amin’ny fehezanteny ; teny roa misy mpisolo manondro sy
mpampitohy, lazaina mpisolo manolotra
takona… mitana anjara asa fototra.
- matoanteny, mpamari-
toetra, anarana, ny
mpisolo rehetra
• mamantatra sy ▼Ny rafi-pifehezanteny • Asa iaraha-manao :
mandrafitra fehezanteny - fitsimponana fehezanteny
araka ny karazan-drafitra • ny fehezanteny tso- ao amin’ny ampahan-
rehetra ; drafitra dahatsoratra,
- fanasokajiana,
- fampitahana,
- famaritana.
• manavaka ny • ny fehezanteny mivadi- • Fanamarihana : tokony
fehezanteny mivadi- drafitra ho avy amin’ny
drafitra ary misintona fahatsapan’ny mpianatra,
fitsipika avy amin’izany ; vokatry ny fandinihana
nataony no ahazoana ny
fitsipika, ny famaritana.
• mahafolaka ny • ny fehezanteny tsotra na • Asa fampiharana
teknikan’ny fandrasana mivadi-drafitra ary ny
sy ny rafi-pehezanteny mifamaly rafitra aminy
ary mahay mampiasa
izany.

23
Malagasy

Ny rafi-teny
Faharetany : ora 16
Tanjona ankapobeny
Ny fahafantaran’ny mpianatra ny fiforonan’ny teny amin’ny ankapobeny.

Tanjona manokana Vontoatiny Fanamarihana


Mpianatra afaka : Ny fototeny • Famerenana sy fandalinana
• mamantatra ny antsoina ▼Famaritana ny hita tany amin’ny kilasy
hoe “fototeny” ary faha-7.
mahay manavaka izany • Paika :

• manavaka ny fototeny; - Fitsimponana,


- Fanasokajiana,
- Fandinihana (fandrasana
ataon’ny mpianatra araka
izay fahalalana efa
ananany),
• mamantatra ny karazam- ▼Ny karazany - fanasokajiana araka ny
pototeny ; • ny fototeny tsotra endriny,
• mamantatra ny hevitra • ny fototeny verindroa - fampitahana ny hevitra
ambaran’ny fanaovana ambaran’ny fototeny tsotra
“verin-droa”; sy ny verin-droa,
• mamantatra ny fototeny • fandrasana teny - tsoa-kevitra avy amin’ny
nforonan’ny sampan- • famaritana ny alalan’ny fandinihana
teny ary afaka manome sampan-teny. tsotra sampan-teny
ny famaritana ny maromaro avy amina
antsoina hoe sampan- fototeny iray.
teny ;
• mamantatra amin’ny Ny tsirin-teny • Famerenana ny famaritana
ankapobeny, ireo tsirin- ny sampan-teny
teny ahazoana mamorona
sampanteny ;
• mamantatra ny antsoina • famaritana • Fandrasana teny
hoe : tsirin-teny sy ny • fandrasana teny maromaro
karazany fahita amin’ny • misy ireo karazan-tsirin-
teny Malagasy ; teny hianarana : tovona,
tovana, tsirin-teny sara-
droa.
▼Ny tovona
• manavaka ny tovona • famaritana • Fampitahana ny tovona
amin’ny tsirin-teny hafa ; amin’ireo tsirin-teny hafa.

24
Malagasy
• mamantatra ireo tovona • karazany : • Fandrasan-teny
misy amin’ny teny - tsy mivaky: ha-faha-… • Famoronana sampan-
malagasy ary mahay - mivaky : teny (tsy mbola atao ny
mampiasa izany ; *m-i-; m-a-; m-an- (…) voa- sy tafa-)
*mp-an-(…) ; f-an-… ;
• mamantatra ny ▼Ny tovana
fiforonan’ny teny
amin’ny alalan’ny
fanovanana sy ny fiovana
endriky ny fototeny ;
• manavaka ny tovana • famaritana • Fitsimponana teny
amin’ny tsirin-teny hafa ; • Fandrasana
• Fampitahana
• mamantatra ny karazana • karazany: • Famaritana:
tovana fahita - ina, -ana, - tsirin-teny (filazana
- a, -y, -o tsotra),
- tsirin-tenin’ny filaza
mandidy.
• mamantatra amin’ny ▼Ny fanita-pototeny
ankapobeny ny fiovana • -n- ; -s- ; -v-
endrika hita ao amin’ny • -an- ; -as- ; -av- • Fanamarihana: aseho
fototeny notovanana ; fotsiny fa tsy
▼Ny fifanoloana sy ny fakafakaina
fifanovam-peo • Paika:
• tr/r, t, f ; n/m - fandrasana,
• k/h, f…
• i/é,à - fampitahana ny
fototeny am-panovana
sy ny fototeny
▼Ny tsirin-teny sara- niaingana,
droa
• manavaka ny tsirin-teny • famaritana - fandrasana
sara-droa amin’ireo tsirin- - fampitahana,
teny hafa ;
• mamantatra ny karazan- • karazany - fandrasana,
tsirin-teny sara-droa misy a- ; an- ; i-…-ana, - fampitahana(jereo ny
amin’ny teny malagasy ka-, ki-…-ina… lesona momba ny
amin’ny ankapobeny ; tovana)

• mamantatra ny fiovana ▼Ny fifanovam-peo


endriky ny fototeny am-
panovonana sy am-
panovanana

25
Malagasy

▼Ny fifanoloam-peo
• mamolaka ny • famerenana : - fandrasana,
fiforonan’ny sampan- - fototeny - famoronana ( mahakasika
teny amin’ny - tovona ny tsirin-teny rehetra
ankapobeny. - tovana nianarana).
- tsirin-teny sara-droa

Ny sokajin-teny
Faharetany : ora 14
Tanjona ankapobeny
Mpianatra mahay mamantatra sy manavaka teny araka ny sokajy misy ilay teny.

Tanjona manokana Vontoatiny Fanamarihana


Mpianatra afaka : ▼Ny matoanteny
• manavaka ny
matoanteny amin’ireo
teny sokajy hafa ;
• mamantatra ny • famaritana • Fandinihana (asan-tsokajy)
matoanteny araka ny • Fandrasana fehezanteny
hevitra fonosiny sy ny • Fampitahana
anjara asany ao amin’ny
fehezanteny ;
• manavaka ny samy • karazany : • Fandrasana : tsy mbola
matoanteny araka ny - fototeny atsidika ny fisian’ny
fiforonany ; - mitovona tovona Ø-ho an’ny fototeny
- mitovana… manaiky izany
(matoanteny fototeny).
• mamantatra amin’ny • famerenana
ankapobeny ny tsiri- • fanamafisana manokana
tenina matoanteny ;
• manavaka ny anarana ▼Ny anarana - fampitahana,
amin’ireo sokajin-teny • famaritana - fandinihana (ny karazan-
hafa ; javatra tondroin’ny sokajy
tsirairay),

26
Malagasy

• manavaka ny anarana • karazany :


araka ny zavatra - anarana iombonana
tondroiny - anaran-tsamirery
• manavaka ny anarana • Karazany : - fandrasana
araka ny fiforonany - fototeny - fampitahana
- sampan-teny :
• mamantatra amin’ny *mitovona : mp- ; f- ; ha- ;ko- ;ki- - tsy mbola tokony
ankapobeny ireo *misy tsirin-teny sara-droa: hasongadina eto ny
tsirin-teny ha- … -ana olana ateraky ny tsirin-
famoronana anarana f-an- …… -ana teny toy ny f-aha-
f-aha …… -ana …ana/fa-ha- … -ana,
fa-ha …..- ana

• mamantatra ny mety • EM, L - fandrasana fehezanteny


ho anjara asan’ny
anarana ao amin’ny
fehezanteny
• manavaka ny - fitsimponana,
mpamari-toetra sy ▼Ny mpamari-toetra
ireo teny hafa sokajy
• mamaritra • famaritana - fandinihana sy
nysokajin’ireo teny fampitahana ny
entina manambara ny tondroin’ny teny
toetrana zavatra, tsirairay,
olona, biby… - fanasokajiana,
- ny anjara asany ao
amin’ny fehezanteny,
- fanasokajiana sy
fandrasana,
• mamantatra ireo • karazany
karazam-pamari- - fototeny
toetra araka ny - sampan-teny :
fiforonany
• manavaka amin’ny *ny mpamari-toetra sampan-teny - fandrasana (asan-
ankapobeny ny tsirin- ahitana ny tsirin-teny: tsokajy),
teny famoronana *tovona :
m-a-, m-i-, m-an-,
mpamari-toetra
m- Ø-
ka-, ki-

27
Malagasy

*tovana : -ana - tsy mbola ampianarina


ny tsirin-teny ø-hita
amin’ny mpamari-toetra
antsoina ho “fototeny”
ohatra: ø-
*tsirin-teny sara-droa :
ka-, ki- …. -ina
ta-, va- … -ina
• mamantatra ireo fiovana • ny fifanoloam-peo sy ny - fandrasana,
endrika hita ao amin’ny fifanovam-peo - fandinihana (jereo
fototeny amin’ny tovana)
fanovonana sy fanovanana.

Torolalana
Teny, fehezanteny avy ao amin’ny lahabolana na lahatsoratra ihany no iaingana
amin’ny fampitana ny fitsipiky ny teny. Noho izany dia ny tanjona eo amin’ny lafiny
fahaizana sy fahalalana no hita eto fa ara-ketsika aman-tsapa kosa dia mitondra izay
mifanandrify amin’ny toko sy/na andininy ampidirana azy izy :
• fandrasana, fanasokajiana, fampitahana ary fanolosoloana hatrany no paika
enti-mamaritra ny singa ianarana. Ny teny mitovy tarika, karazana aminy (eo
amin’ny lafiny mijidina sy marindrano) no ampiharana izany.
• tsara raha toa ka mba misy fitoviana na eo amin’ny endriky ny fomba
fandrasan-teny na eo amin’ny fanehoana ny tsirin-teny (jereo ny tahirin-kevitra).

Tombana
- Tanisao ireo teny misy … amin’ireto teny ireto. Hamarino izany.
- Arafeto amina … ireto fototeny ireto.
- Rasao ireto teny ireto.
- Inona no tsirin-teny mirafitra amin’ny fototeny ka nahazoana ireto sampan-teny
ireto ?
- Manomeza sampan-teny (isa) … avy amin’ireto fototeny ireto.

28
Malagasy
Torolalana ankapobeny
• Tokony ho hentitra ato amin’ny kilasy fahenina ny famolahana ny mpianatra
amin’ny fahaizana mamaky teny. Koloina ao amin’ny mpianatra ihany koa ny
toe-tsaina tia vaky boky.
• Eo amin’ny fandinihana lahatsoratra dia tsy maintsy manao tsianjery ny andian-
teny na fehezanteny heverin’ny mpampianatra fa tokonyhoraketin’izy ireo an-
tsaina ny mpianatra. Tsy maintsy tadidiny nyanaran’ny mpanoratra sy ny
lohatenin’ny lahatsoratra nakana izany.
• Eo amin’ny lesona momba ny tenim-pirenena dia fanazavana tsotra mifanentana
amin’ny fivelaran’ny sain’ny mpianatra no ataon’ny mpampianatra.
• Ampiharina any amin’ny fandinihana ny lohahevitra ny fahaizan’ny mpianatra ny
fitsipika nianarany.
• Ny tetika famerimberenana ny fomba fanoratra manara-pitsipika nomahomby
indrindra amin’ny fanazarana ny mpianatra tsy hanao fahadisoan-tsipelina.
• Omena lanja manokana ato amin’ny kilasy fahenina ny famoronan- dahatsoratra
fanoritsoritana sy fitantarana.
• Azon’ny mpianatra atao ny mampiasa ny fiteny misy eo an-toerana eoamin’ny
fanehoan-kevitra am-bava, tsy maintsy mazava sy mirindra tsarany fehezanteny
ampiasainy.
• Eo amin’ny an-tsoratra kosa dia tsy maintsy Malagasy ôfisialy noampiasaina.
• Ampiharina amin’ny fiteny Malagasy ihany koa ny fampianarana nyfitsipiky ny
teny, araka izay fitaovana eo am-pelatanan’ny mpianatra, ohatra: angano …
• Mandritra ny lesona anadihadiana lahatsoratra na lahabolana no ianarana ny
fiteny Malagasy amin’ny alalan’ny fijerena ireo fanovana mety hisy any
amin’ny faritra samihafa (teny, fehezanteny). Fiteny iray no safidiana amin’ny
fiteny sihanaka, bezanozano ary betsimisaraka avaratra ; ary iray amin’ny fiteny
sakalava avaratra sy tsimihety.
• Mikasika ny literatiora, dia ianarana ato amin’ny kilasy fahenina ny mpanoratra :
Jean NARIVONY, ny momba azy, ny asa sorany indrindra ireo malaza sy/na
mifanaraka amin’ny lohahevitra ianarana. Anokanana seho iray ny fampianarana
ny tantaram-piainany (amin’ny ankapobeny).

29
Français
Français
Objectifs de la matière
Une langue est à la fois objet d’étude, instrument de communication, moyen d’accès au
savoir et à la culture, moyen de formation.
Aussi son enseignement/apprentissage doivent-ils amener l’élève à :
• communiquer efficacement à l’oral et à l’écrit,
• développer ses compétences langagières,
• se familiariser aux types de discours,
• se servir de la langue à des fins diverses.

Objectifs de l’enseignement du français dans les Collèges


Sur la base des acquis du primaire, l’élève doit être capable, à la fin de ses études au
Collège, de (d’):
• comprendre un énoncé oral ou écrit, produit en français, liés à différents contextes et
situations de la vie familiale, de la classe, de l’école et de la vie quotidienne ;
• produire un énoncé oral, ou un texte écrit, enfrançais, liés à différents contextes et
situations de la vie familiale, de la classe, de l’école et de la vie quotidienne ;
• réfléchir sur le fonctionnement de la langue ;
• identifier et analyser différents types oraux et écrits ;
• accéder à une lecture consciente de textes variés lui permettant d’enrichir et d’élargir
sa culture ;
• suivre l’enseignement d’autres disciplines en français.

Objectifs de l’enseignement du français en classe de 6ème


A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable de communiquer, à l’oral comme à
l’écrit, dans des situations liées à la vie quotidienne, en utilisant à bon escient les acquis du
Primaire et de la classe de 6ème.
N.B : La pratique orale de la langue est à privilégier en 6ème. Cependant, cela ne signifie
pas qu’on néglige l’apprentissage de l’écrit : en effet, l’oral et l’écrit sont complémentaires et
la maîtrise de l’écrit sera d’autant mieux acquise qu’elle reposera sur la maîtrise d’un oral
bien stabilisé.

Volume horaire
4 heures par semaine

Contenu
1. Prendre contact
2. Poser une question/Formuler une réponse
3. Formuler une demande-Accepter/refuser
4. (Se) situer dans le temps et dans l’espace
5. Décrire
6. Raconter

32
Français

Prendre contact
Objectif général
A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable à l’oral comme à l’écrit
d’établir une communication, et tenant compte du fonctionnement de la langue et
de diverses situations de communication familières.

Objectifs opérationnels Contenus Activités possibles


L’élève doit être
capable de :
• saluer ▼Lexique ▼Compréhension orale
• Saluer, dire « Bonjour » • Jeux de rôle à partir
« Bonsoir », « Salut » … d’une vignette.
▼Compréhension écrite
• Lecture : texte où deux
personnages se
présentent.
• se présenter ▼Lexique ▼Expression orale
• Se présenter • Les élèves se présentent
- Je me présente …,
- Je m’appelle …,
- Je suis …,
- J’ai …,
▼Grammaire ▼Expression écrite
• Les pronoms personnels • Exercices systématiques
sujets et les formes • Réemploi des pronoms
toniques : moi…, toi…, personnels sujets et leur
forme tonique.
▼Conjugaison • Tableau de conjugaison
• Verbes être et avoir à compléter
• Verbes à la forme • Appariement ou (mise en
pronominale : se relation).
présenter, s’appeler …
• présenter quelqu’un ▼Lexique ▼Compréhension orale
• Les présentatifs : • Dialogues
- C’est…, Voici…, Voilà… ▼Compréhension écrite
• Les formules de • Classement de mots
présentation : selon les registres de
- tu connais… ? langue.
- vous vous connaissez… ?
• Les réponses aux
présentations :
- enchanté de vous connaître
- heureux de faire votre
connaissance …

33
Français

• Les autres formules de la • Expression écrite


conversation courante - Dialogue à compléter
pour présenter, pour - Petite annonce pour
prendre contact : - rechercher un
attendez, je vais vous correspondant.
mettre en contact avec…
▼Les registres ou ▼Exercices systématiques
(niveaux) de langue
• familier, courant, contenu • Passage d’un type de
- le tutoiement phrase à un autre.
- le vouvoiement • Réemploi de la phrase
▼Grammaire interrogative.
• La phrase déclarative
• La phrase interrogative
• L’interrogation directe,
inversée
▼Lexique ▼Compréhension orale
clore la communication
(Prendre congé) • Bon (allez) je te quitte…, • Présentation d’un texte
• Salut, à un de ces jours court dialogué
peut-être …
• Les formules de politesse ▼Compréhension écrite
à la fin d’une lettre • Dialogue à compléter
amicale :
- Sur ce, je te quitte.
- Amicalement.
- Sincères amitiés.
▼Identification des ▼Expression écrite
éléments de la situation
de communication
• L’émetteur/le récepteur • Laisser un message
• Le message • Lettre amicale pour se

•… présenter

34
Français

Poser une question/


Formuler une réponse
Objectif général
A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable àl’oral comme à l’écrit,
d’interroger et/ou de répondre à une interrogation, en tenant compte du
fonctionnement de la langue et des diverses situations de communication
familières.

Objectifs
Contenus Activités possibles
opérationnels
L’élève doit être ▼Lexique ▼Compréhension orale
capable de poser • Les principaux mots et • Présentation d’un texte
des questions expressions interrogatifs : dialogué, d’un tableau, etc.
sur : - qui … ? qui est-ce qui … ? -Mémorisation et
• l’agent - que fait … ? dramatisation du dialogue.
• l’action - que, qu’est-ce que … ? ▼Compréhension écrite
• l’objet - où … ?(lieu) • Exercices à trous. Q.C.M
• les circons- - quand … ? (temps) -Vrai/Faux.
tances. -Oui/Non
• Quelques adverbes de temps :
- hier, la veille, demain, (la ▼Expression orale
semaine prochaine), depuis • Lecture d’un texte court.
(un mois), dans (cinq jours…, • Poser des questions portant
etc... sur les éléments soulignés.
- Comment … (manière) • Jeux de devinettes.
- Pourquoi… ? (cause) ▼Expression écrite
• Exercices systématiques
▼Grammaire • Exercices à trous
• Les principaux pronoms • Exercices de substitution
personnels sujets. • Exercices de
• Les pronoms personnels transformation sur les
compléments. types de phrases.
• Les types de phrases
Le type interrogatif : • Trouverdes questions se
- l’interrogation totale : rapportant aux réponses.
est-ce que… ?
- l’interrogation partielle
- la phrase interro- négative
▼Registre de langues
• L’interrogation directe/inversée • Exercices sur l’intonation.
▼Prosodie
• Le schéma intonatif de
l’interrogation
35
Français

• Conjugaison • Orthographe des formes


• Les formes usuelles des verbes verbales
d’emploi fréquent
- faire, - présent,
- savoir, - passé composé,
- prendre, - imparfait,
- être, - futur simple de
- avoir. l’indicatif.
N.B : Veiller à la correction
orthographique des formes
verbales.

• formuler des ▼Lexique ▼Compréhension orale


réponses • Selon l’action sur laquelle portent • Lecture d’un texte court
les questions, les réponses. dialogué.
• Repérage des expressions
marquant l’action, l’agent,
• Types de réponses comme : l’objet, les circonstances.
- Oui, bien sûr ! etc.
- Oui, je pense. etc. ▼Compréhension écrite
- Non, je ne crois pas. • Exercices Q.C.M.
- ... - Oui/Non

▼Grammaire ▼Expression orale


• Les types de phrases : • Questions/ Réponses
- Le type déclaratif affirmatif • Jeux de rôles
- Le type déclaratif négatif
• Les différents degrés de ▼Expression écrite
négation : • Dialogue à compléter
- ne … pas
- ne … plus ▼Exercices systématiques
- ne … jamais • Exercices de substitution
• La réponse à l’interro-négation : • Exercices de transformation
- Non, pas du tout.
- Jamais de la vie…
- (Moi) non plus
- Si.

36
Français

• L’expression de la cause par : ▼Production


- car • A partir d’une situation
- à cause de de communication
- grâce à donnée, rédiger un
- la subordonnée introduite dialogue en s’inspirant de
par « parce que » celui en classe.
• L’expression de temps : • Dramatiser le dialogue
- par les adverbes HIER, etc rédigé.
(cf. les structures lexicales),
- par la subordonnée introduite par
QUAND.

Formuler une demande


Accepter/refuser
Objectif général
A la classe de 6ème, l’élève doit être capable, tant à l’oral comme à l’écrit de
demander à quelqu’un quelque chose ou de faire quelque chose et en outre, de
répondre affirmativement ou négativement à ces mêmes types de demandes.

Objectifs
Contenus Activités possibles
opérationnels
L’élève doit être ▼Lexique ▼Compréhension orale
capable de poser : • Le nom des différents matériels • Identification
• formuler une qui peuvent faire l’objet d’une • Discrimination
demande demande en cours de français ou
dans les autres disciplines : ▼Expression orale
• demander - livre, cahier, dictionnaire, • A partir d’images
un objet feuille de copie … • A partir de dialogues
déterminé - compas, rapporteur … incomplets
- tube à essai, éprouvette … • A partir de situations de
- carte, globe terrestre … communication diverses
• demander la • Le sens des verbes en situation • Jeux de rôles
permission de classe et leurs synonymes :
demander, permettre, préciser,
répéter, se taire, donner son avis

37
Français
• demander à • Les formules les plus utilisées de la ▼Compréhension
quelqu’un de conversation pour exprimer une écrite
faire quelque demande : • Lecture de textes courts
chose : - demander quelque chose (à - invitations
- préciser quelqu’un) - lettres amicales
- répéter, - demander à quelqu’un de … (correspondance
- se taire, - demander la permission avec des amis
- donner son /l’autorisation de … étrangers ou avec
avis. - solliciter une chose … des élèves d’un
- vouloir bien … etc. autre Collège).
▼Grammaire
• La formulation d’une demande et les
différents types de phrases : ▼Expression écrite
- la demande dans une phrase • Formuler une demande
déclarative avec dans une lettre amicale
aimer, • Rédiger une petite
vouloir annonce
- la demande dans une phrase • Jeux de rôles (à partir
interrogative avec de l’annonce)
pouvoir
- la demande dans une phrase
interro-négative
- la demande dans une phrase
exclamative (sous forme de mots,
d’interjections …)
- la demande dans une phrase
impérative (l’équivalent d’un ordre)
- suggestion : construction avec
Si + imparfait
si on allait prendre un verre ?
• Le conditionnel comme mode
d’expression de la politesse les
compléments d’objet des verbes de
volonté, de possibilité (noms, verbes)
• Les pronoms personnels objets et leur
place :
- la double pronominalisation il(s),
elle(s), le, la, les, lui, elle, eux.
▼Conjugaison
• Le présent de l’indicatif et du
conditionnel des verbes aimer, vouloir,
pouvoir.

38
Français
• L’impératif présent des verbes usuels • Exercices de
prononciation (selon les
▼Phonétique difficultés des élèves).
• L’intonation dans les phrases interrogatives, • Exercice sur
exclamatives et impératives. l’intonation.

▼Lexique ▼Compréhension écrite


• Les équivalents des verbes : • Identification
- accepter : acquiescer, consentir, être • Discrimination
accepter/ d’accord, permettre de, autoriser à, ▼Compréhension écrite
refuser donner la permission de, hocher la tête, • Lecture de texte
etc dialogué
- refuser : ne pas être d’accord, interdire, • Exercices : QCM
défendre de, etc - V/F
• Les antonymes
▼Expression orale
▼Grammaire
• A partir d’une image
• Accepter ou refuser dans différents types de
• A partir de dialogues
phrases :
incomplets
- phrase déclarative (surtout pour
• A partir de situations de
accepter)
communication
- phrase exclamative (sous forme de mots,
diverses (en classe ou
d’interjections)
dans la vie quotidienne
- phrase négative (surtout pour
de l’élève)
refuser)
• Jeux de rôles
• La négation avec :
- non
▼Compréhension écrite
- ne … pas
• Textes, lettres amicales
- ne … plus
- ne … jamais en réponse à des
demandes
écrites accord ou
refus

▼Expression écrite
•Rédaction de lettres
amicales
• Pour accepter ou
refuser une demande
reçue, une invitation …
▼Registre de langue

39
Français

(Se) situer dans le temps


et dans l’espace
Objectif général
L’élève doit être capable à l’oral comme à l’écrit, de (se) situer quelqu’un ou
quelque chose (un objet, un événement) dans le temps et dans l’espace.

Objectifs
Contenus Activités possibles
opérationnels
L’élève doit être ▼Lexique ▼Compréhension orale
capable de : • Les verbes relatifs aux temps : • Présenter un emploi du
• (se) situer dans commencer à, se mettre à, durer, temps, un tableau
le temps ; passer, continuer, être en train de, d’activités …,
• situer une être sur le point de, cesser,
action par s’arrêter, finir, venir de, … ▼Compréhension écrite
rapport à un • Les noms des jours (de fête), des • Exercices : QCM, -V/F
moment où à mois, des saisons, le matin, la
une date veille, le lendemain… ▼Expression orale
explicite ; • Les adjectifs qualificatifs : • Lire un tableau de vol
• situer une hebdomadaire, journalier, (mouvements des avions)
action par mensuel, …prochain, suivant, • Fixer des rendez-vous,
rapport au dernier, premier, précédent … puis les déplacer
moment où • Lire un programme
l’on parle. ▼Grammaire d’émissions à la télé
• Les prépositions et groupes • Présenter un programme
prépositionnels pour indiquer le d’activités
temps : • Jeux de rôles
- à (8h), en (1978), en (hiver),
au mois de, depuis (l’année ▼Compréhension écrite
dernière), à partir de (jeudi), • Lecture d’articles de
ce (dimanche), (dimanche) presse racontant des faits
dernier, dans (deux mois) il y passés
a (deux mois).
▼Expression écrite
• Les adverbes et groupes • Reconstituer un emploi
adverbiaux marquant : du temps, sous forme de
- l’antériorité : hier, avant, grille à partir de textes
autrefois, précédemment … relatant des faits passés
- la simultanéité : aujourd’hui, ou futurs
au cours de, maintenant, • Inventer un programme
- la postériorité : après, demain, d’émissions à la radio …
bientôt, puis, ensuite, plus
tard…

40
Français

• La valeur des temps :


- (implicitement et sans
développer) ;
- présent, futur simple, imparfait
passé composé.
• L’expression de l’heure, de la date ;
• L’expression de la durée : depuis,
pendant, jusqu’à …

▼Conjugaison
• Les temps : présent, futur simple,
imparfait et passé composé de
l’indicatif

• (se) situer dans ▼Lexique ▼Compréhension orale


l’espace • Les verbes de localisation : • Identification
• situer une - être situé • Discrimination
personne, un - se trouver • Schématisation
objet ou un lieu - habiter …
• localiser un • Le vocabulaire sur l’environnement ▼Expression orale
événement dans géographique, la dénomination des • A partir d’images, de
l’espace lieux et leurs qualificatifs : plans de ville, de maisons
-à (Madagascar) en (France), • A partir de dialogues
au (Mexique) incomplets
-en (ville), à la (campagne), à • A partir de différentes
(l’Est), au (Sud), dans situations familières
(les régions chaudes) • Jeux de rôles (jeu de
téléphone)

• dire où l’on est, ▼Compréhension écrite


où l’on va, • Les verbes de mouvement : • Lecture :
expliquer un -bouger, remuer, se déplacer, - d’extraits de récits de
itinéraire marcher, courir, aller, venir, voyage
monter, descendre, continuer, - de pages publicitaires,
traverser, suivre, prendre, se - de dépliants
diriger vers, croiser, s’aligner, touristiques,
longer, s’éloigner, s’approcher. - de cartes, de schémas,
de plans.

41
Français
▼Grammaire ▼Expression écrite
• L’interrogation, portant sur le lieu : • Rédaction d’une
par où ? d’où ? vers où ?... invitation à un
• Les prépositions et groupes anniversaire, avec
prépositionnels relatifs à la indications pour trouver
situation de l’espace : facilement le lieu de la
- localisation déterminée : sur, fête.
sous, à côté de, du côté gauche, • Rédaction d’une publicité
par ici, par là, en face de, tout pour sa ville, d’un
droit, dedans, dessus, dessous, … dépliant sur endroits
- localisation indéterminée : intéressants à visiter.
quelque part, partout, n’importe • Dessin d’un schéma avec
où … rédaction de sa légende.
- emploi de : à, au, aux, à la, en, • Dessin d’un plan avec
chez, du, de, des … rédaction des indications
permettant de retrouverun
itinéraire.

Décrire
Objectif général
A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable, tant à l’oral comme à l’écrit
de donner des informations, de façon neutre et exacte, sur un objet, une personne,
en tenant compte du fonctionnement de la langue et de diverses situations de
communications familières.

Objectifs
opérationnels Contenus Activités possibles
L’élève doit ▼Lexique ▼Compréhension orale
être capable • Les adjectifs qualificatifs • A partir de la description
de donner des exprimant les notions de : d’un objet :
précisions sur - forme, - identifier l’objet décrit
les caractéristiques - couleur, - distinguer
d’un objet. - état, - schématiser, dessiner
- dimension, ▼Expression orale
- matière, • Jeux, devinettes, à construire
- consistance, • Décrire les matériels utilisés
- apparence … dans les autres disciplines,
• Les noms des différents les montages effectués, les
éléments constitutifs de figures géométriques, les
l’objet, ses qualités, ses schémas …
défauts, ses propriétés…
• Les verbes exprimant les
notions d’usage, de
composition…

42
Français
▼Grammaire ▼Compréhension écrite
• L’emploi des marques de • Lecture portant sur la
la quantité. description d’un objet.
• L’expansion du nom : adj. • Lecture d’avis de perte ou de
qual. complément de nom, recherche.
subordonnée relative ▼Expression écrite
(qui/que/où) • Exploitation des travaux
• La place de l’adjectif effectués en compréhension
épithète de nom. écrite.
• La place de l’adjectif • Inventer des annonces
attribut du sujet.
• L’expression de la
comparaison et de la
ressemblance (comme) etc.

L’élève sera capable ▼Lexique


de donner des • Les adjectifs qualificatifs ▼Compréhension orale
précisions sur les exprimant les notions de : • A partir de la description
traits de caractère, - âge, taille, couleur des d’une personne :
l’allure d’une cheveux, des yeux ; • identifier la personne décrite
personne. - forme du visage, du
nez, … allure, traits ▼Expression orale
physiques, traits de • Jeux, devinettes
caractère. • à construire …
• Les noms caractérisant la • Jeux de rôle
personne, ses traits • Description
physiques, ses qualités, ses ▼Compréhension écrite
défauts. • Lecture d’extraits de récits
• Accessoires comme les portant sur la description des
vêtements, les chaussures personnages.
• Les verbes exprimant les • Lecture d’autres cours
notions de : goûts, actes … dispensés en français.

▼Grammaire ▼Expression écrite


• L’expansion du nom : • Exploitation des travaux
- la place de l’adjectif effectués en compréhension
qulificatif écrite.
• L’expression de la • Inventer des annonces, des
comparaison avis de recherche.

43
Français

Raconter
Objectif général
A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable, tant à l’oral comme à l’écrit
de relater un événement réel ou imaginaire tenant compte du fonctionnement de la
langue et de diverses situations de communications familières.

Objectifs
Contenus Activités possibles
opérationnels
L’élève doit être ▼Lexique ▼Compréhension orale
capable de : • Réinvestissement des acquis de • Identification,
« se situer dans le temps » discrimination
(structures lexicales). • Exercices à trous
• relater un fait • Les mots de vocabulaire - Vrai/Faux
réel nécessaires à la réalisation des
activités de compréhension et de
production envisagées :
raconter, narrer, relater, un récit,
un conte, une narration, une
morale…
▼Grammaire ▼Exercices systématiques :
• Utilisation des temps du récit : le • à trous
présent, le passé composé, • transformation
l’imparfait. • appariement (ou mise en
• Les marqueurs de la chronologie : relation)
- d’abord, au début, premièrement, • substitution
en premier (lieu), pour • etc
commencer, dans un premier
temps …
- et ensuite, puis après, alors, en
deuxième (lieu) au bout d’un
certain temps, au bout de
(3 jours) …
- enfin, finalement, en définitive,
pour terminer, en dernier lieu …
- les pronoms personnels de la
1ère, 2ème et 3ème personne, sujet et
compléments.

44
Français
• Les adjectifs possessifs
• Il y a …
• L’expression de la cause :
car, à cause de, grâce à, parce
que.
▼Conjugaison • Orthographe correcte des formes
• Les adverbes aux temps du verbales et des outils
récit linguistiques étudiés dans le
▼Orthographe cadre du présent savoir faire
« RACONTER ».
• raconter ▼Types de textes ▼Compréhension orale
un conte • Les caractéristiques d’un • Identification,
texte narratif. • Discrimination,
• raconter • Le schéma d’un conte. • Schématisation.
une histoire ▼Expression écrite
imaginaire • Décrire le déroulement d’une
expérience, d’une démonstration
• Décrire le déroulement de
scènes vécues, d’expériences
personnelles
• Raconter des petits contes
malgaches
▼Compréhension écrite
• Lecture :
- d’articles de presse relatant
des événements
- d’extraits de récits
historiques
- de contes
- de textes relatant de grandes
découvertes dans différents
domaines.
▼Expression écrite
• Compléter un récit
• Contes tronquées : imaginer la
partie manquante
• Rédiger un des petits contes
malgaches racontés en
expression orale
• Raconter dans une lettre amicale
ou dans le journal du Collège un
évènement familial, des fêtes
coutumières dans sa région
• Ecrire des petits contes pour le
journal du Collège.

45
Français
Instructions
Privilégier les pratiques et le travail de groupes
Un des principes fondamentaux de l’apprentissage d’une langue est la
participation
EFFECTIVE de l’élève à des pratiques répétées, variées, signifiantes, c’est-à-dire
propres à développer ses habilités langagières.
Ces pratiques sont à faire individuellement ou en groupes réduits selon la nature
de l’activité et de la tâche.
A propos du fonctionnement de la langue
L’étude du fonctionnement de la langue concerne celle du lexique et des
structures lexicales, celle de la grammaire et de la morpho-syntaxe, celle de la
phonétique, et donc de la prosodie, celle de l’orthographe, celle de la conjugaison… En
conjugaison, on s’attachera à la connaissance parfaite des verbes ETRE et AVOIR, ainsi
qu’à celle d’usage fréquent, notamment ceux employés comme auxiliaires : aller, devoir,
falloir, savoir, pouvoir, faire, prendre, venir, voir …
Cependant, la conjugaison, le vocabulaire, la grammaire, etc… doivent être
enseignés, non pour eux-mêmes, mais au service des compétences communicatives (ou
savoir-faire communicatifs) visées.
Ainsi, l’enseignement de la grammaire ser a de préférence fonctionnel, c’est-à-
dire que les éléments à faire acquérir sont à choisir en fonction de leur pertinence et de
leur utilité immédiate par rapport au(x) savoir-faire à maîtriser. Le « cours » de
grammaire exhaustifs, étalés sur une, voire sur deux heures, sont à éviter, du moins en
classe de 6ème. De toutes les façons, beaucoup de savoirs linguistiques sont communs à
plusieurs savoir-faire communicatifs, ce qui permettra au professeurd’en aborder la
plupart des aspects, pendant l’année scolaire.

Orientations pédagogiques
Le programme proposé est marqué par son option pour une pédagogie centrée sur
l’apprenant. Aussi, le contenu des apprentissages, la démarche pédagogique à mettre en
œuvre, les activités à mener, les supports et autres auxiliaires à utiliser se préoccupent-ils
avant tout de l’atteint par l’élève des objectifs fixés.

Les Objectifs
Généraux
Pour l’enseignement du français, ils indiquent vers quoi doivent tendre toutes les
activités de classe.

Terminaux
Ils precisent les comportements observables et mesurables dont l’élève devra faire
montre au terme des apprentissages.

Intermédiaires
Ce sont les étapes à franchir pour arriver aux objectifs terminaux. Dans ce
programme, ils consistent pour l’élève à réviser et/ou à acquérir, mais surtout à

46
Français
manier à bon escient, d’une manière correcte, efficace et effective les savoirs et autres
outils linguistiques qui sous-entendent les compétences communicatives visées.

Le contenu des apprentissages


Six savoir-faire communicatifs
Partant de l’incapacité des élèves à communiquer, le présent programme a choisi
à la fois comme point de départ et comme points d’arrivée SIX SAVOIR-FAIRE
COMMUNICATIFS (ou COMPETENCES COMMUNICATIVES).
Vu sous cet angle, c’est donc un programme innové. L’analyse des besoins
langagiers de l’élève de 6ème justifie également ce choix.
La limitation à six du nombre de compétences communicatives à faire maîtriser
en 6ème répond au souci d’éviter une surcharge du programme.
Savoirs appropriés
La maîtrise d’un savoir-faire communicatif est conditionné par la
révision/l’acquisition/le maniement des savoirs (ou outils ou connaissances)
linguistiques y afférents.
C’est pourquoi, pour chaque savoir-faire, la liste des savoirs à
revoir/acquérir/manier
par l’élève a été établie. Cependant, cette liste n’est ni fermée ni exhaustive.
Le professeur pourra faire travailler l’apprenant sur d’autres outils qu’il considère
comme nécessaires à telle ou telle compétence communicative, en veillant toutefois à ne
pas trop alourdir le programme.

Rappel de quelques notions


La maîtrise de SIX savoir-faire communicatifs retenus au programme
constituel’objectif terminal de la classe. La maîtrise ainsi entendue suppose
essentiellement l’aptitude de l’élève à COMPRENDRE et à PRODUIRE, compte tenu
du fonctionnement de la langue et de la situation de communication, sur la base des
acquis du primaire et de la 6ème.
Les quatre aptitudes
Le développement des aptitudes à comprendre et à produire repose sur celui des
capacités à ECOUTER/PARLER, à LIRE/ECRIRE ;
Le tableau suivant fait apparaître que :
• écouter et parler relèvent de l’oral ;
• lire et écrire sont du domaine de l’écrit.
Par ailleurs,
• écouter et lire sont liés à comprendre,
• parler et écrire, à produire.
comprendre produire
ORAL écouter parler
ECRIT lire écrire

En somme, il s’agit de dévélopper ces quatre capacités, à l’oral et à l’écrit.

47
Français
Priorité à l’oral
Le contenu des apprentissages en classe de 6ème, repose sur des savoir-faire
communicatifs oraux. Aussi l’enseignant mettra-t-il d’avantages l’accent sur les
activités orales, lorsqu’il organisera son enseignement.
Cependant, donner la priorité à l’oral ne signifie nullement sacrifier l’écrit, dans
la mesure où, en définitive, l’oral et l’écrit sont complémentaires, et compte-tenu surtout
du fait que, généralement, l’oral débouche sur l’écrit.
Des pistes d’activités sont proposées plus loin, donnant à l’enseignant une idée de
la proportion à accorder à l’oral et à l’écrit pendant les classes de français.

Démarche pédagogique
La maîtrise part l’élève des six savoir-faire communicatifs retenus au programme
constitue l’objectif terminal de la classe.
Il est évident que l’atteinte de cet objectif se fera d’une manière progressive tout
au long de l’année scolaire. Cette progression concerne aussi bien chaque savoir-faire
que l’ensemble des savoir-faire.
Progression pour la maîtrise d’un savoir-faire
D’entrée de jeu, il faut souligner que :
• l’ordre des étapes ci-dessous n’est pas contraignant ; l’enseignant peut, au besoin,
le modifier ;
• la liste des étapes et des activités est ouverte, c’est-à-dire que le professeur peut
donner à l’élève d’autres activités à faire, pourvu qu’elles ne le surchargent pas et
contribuent effectivement à l’aider à maîtriser le savoir-faire visé.
• l’apprentissage aux fins de maîtrise de chaque savoir-faire correspond à une unité
didactique ; celle-ci est constituée d’une série d’activités complémentaires et
convergentes. Les étapes et les activités ci-après sont proposées à titre indicatif et
conçues pour être applicables aux six savoir-faire du programme moyennant
quelques adaptations.
Etape 1 : Mise en situation
Elle consistera à demander à l’élève d’observer un document quelconque quant à
la nature (photo, image, dessin, croquis, schéma, texte, objet …) mais nécessairement lié
au savoir-faire visé quant « au sujet ».
Le document choisi doit être susceptible de provoquer la curiosité de l’élève et
l’amener à s’exprimer spontanément de préférence, ou sous l’incitation du professeur, à
la rigueur.
Cette étape a un double objectif :
• sensibiliser l’élève à la situation de communication du document choisi
• en dégager le savoir-faire communicatif visé.
Etape 2 : Réalisation
La présente est une phase d’apprentissage et non d’évaluation. Au cours de cette
étape, l’élève est mis en activités qui doivent, toutes, tendre vers l’objectif terminal, en
l’occurrence le savoir-faire communicatif identifié à la fin de l’étape 1.
Aussi, le rôle du professeur consistera-t-il à aider l’élève à réussir ces activités.
Cette aide se traduira par des rappels de notions déjà vues, par des explications, à
des fins d’acquisitions par l’élève de notions nouvelles, par des interrogations, surtout,
48
Français
par des exercices systématiques, par des tâches, par des simulations et autres
dramatisations et jeux de rôles.
En conséquence, l’étape 2 comporte un certain nombre des sous-étapes,
présentéesci-après selon une progression indicative.
Sous-étape 2.1. Révision/Acquisition/Maniement d’outils linguistiques
Il s’agit des outils linguistiques appropriés au savoir-faire communicatif ciblé (cf.
leur énumération dans la colonne, CONTENUS du PROGRAMME).
L’ensemble de ces outils, comme il est dit dans le présent document constitue ce
qu’on appelle le fonctionnement de la langue.
Pour observation et pour leur étude, il est recommandé au professeur dechoisir
comme point de départ un (ou deux) texte(s) de dialogue(s) entièrement oupartiellement
ou mieux, si les moyens le lui permettent un(ou deux) dialogue(s) enregistré(s) sur
cassette, CD ou carte mémoire. Les raisons de cette recommandation sont:
• primo : le texte dialogué (ou le dialogue enregistré) montre une langue en
fonctionnement, ce qui n’est pas le cas si on part de phrases isolées.
• secundo : le fait de partir d’un texte dialogué(ou d’un dialogue) fournit au
professeur une occasion pour procéder à des exercices à objectif de compréhension.
• tertio : l’objectif de l’unité étant à caractère communicatif, il apparaît tout àfait
logique, sinon indispensable, de se baser dès le départ sur un exemple« authentique »
où le savoir-faire visé est mis en œuvre. Cet exemple peut ultérieurement, servir de
« dialogue-référence » à l’élève lors d’autres activités surtout de production.
Ceci étant, il est rappelé au professeur que la sous-étape 2.1. a pour objet la
révision/l’acquisition et surtout le maniement de savoir-faire linguistiques qui sous-
tendent le savoir-faire communicatif à maîtriser. Aussi, y verra-t-on :
• une ou deux… séances consacrées à l’étude lexicale,
• une ou deux… séances de grammaire et/ou de morpho-syntaxe
• une ou deux… séances de conjugaison,
• une ou deux… séances d’orthographe d’usage et grammaticale,
• une ou deux… séances de phonétique (et de prosodie).
Outre la présentation et les éventuelles explications théoriques des savoirs à étudier,
chaque séance devra surtout prévoir un grand nombre d’exercices systématiques de
formes variées (à trou, substitution, transformation, QCM, ludiques, etc...) destinés à
permettre à l’élève l’appropriation des notions révisées et acquises puis, ultérieurement,
le réinvestissement de celles-ci lors des pratiques du savoir communicatif visé.
Sous-étape 2.2. Pratique du SAVOIR-FAIRE visé
C’est pendant cette sous-étape que l’élève devra se servir des outils acquis au
terme de l’étape 2.1. En effet, il aura notamment à s’exercer à des productions. Selon le
niveau des apprenants, on peut :
• reprendre le texte de départ pour leur permettre de s’en inspirer, ou
• leur demander de rechercher directement, sans repasser par l’exemple du texte, des
situations de communication mettant en œuvre le savoir-faire visé ; ce travail de
recherche peut se faire en petits groupes, lesquels auront aussi à déterminer
éventuellement les micro-actes de paroles des situations trouvées, ainsi que les
énoncés appropriés, ou

49
Français
• leur demander, sans s’inspirer du texte de départ ni préparer mentalement ou
à l’écrit ; d’improviser deux/plusieurs dialogues possibles mettant en œuvre le
savoir-faire communicatif ciblé.
Quelle que soit la procédure adoptée, il faut retenir qu’il s’agit dans cette sous-
étape de :
• construire au moins deux, ou mieux, plusieurs dialogues où le savoir-faire com-
municatif visé est mis en œuvre ;
• réinvestir dans cette tâche de construction les acquis de 2.1 ;
• dramatiser (ou de jouer ou de stimuler) le(s) dialogue(s) construit(s) par
le(s)groupe(s). Les consignes des tâches à faire devront donc être clairement
formulées.
N.B. la tâche : c’est ce que l’élève doit faire dans d’une pratique d’apprentissage.
Chaque fois que l’enseignant propose une activité, les élèves se voient assignés une (ou
deux) tâche(s) individuelle(s) ou en petits groupes.
Exemples :
1. Activité de compréhension d’un dialogue ; les élèves doivent écouter (ou lire)
attentivement le dialogue avec comme tâche principale le relevé des mots,
expressions et autres formules qui se rapportent à « prendre contact » (si le
dialogue porte sur la prise de contact).
2. Activité de production d’un dialogue, tâche : choisir une situation de
communication sur « situer dans l’espace » ; en définir les composantes
principales ; imaginer le dialogue y afférent, fait de 10 répliques.
Etape 3 : Évaluation de l’autonomie de production
Théoriquement, au terme de l’étape 2, la plupart des élèves maîtrisent le savoir-
faire communicatif ciblé. Cela signifie que chacun est apte à comprendre et à produire
de façon autonome les énoncés appropriés aux micro-actes de parole relatifs aux savoir-
faire, en tenant compte de la situation de communication et du fonctionnement de la
langue.
Néanmoins, il s’avère nécessaire d’évaluer le degré de cette maîtrise au niveau
individuel. A cet effet, le professeur doit prévoir un dispositif d’évaluation. Les
exemples suivants lui sont propres à titre indicatif :
• donner aux apprenants un dialogue, sans aucune indication : leur demander
individuellement, à l’oral ou de préférence à l’écrit d’ :
- en identifier la situation de communication et de ses composantes,
- en dégager le (principal) savoir-faire communicatif mis en œuvre.
• donner aux apprenants d’une part les composantes de la situation de communication
ainsi que le (principal) savoir-faire communicatif et, d’autrepart, les répliques du
récepteur, leur demander, individuellement, à l’oral ou depréférence à l’écrit, de
trouver ce que l’émetteur a dit, compte tenu des éléments donnés.
• même test et mêmes éléments donnés, sauf que cette fois-ci au lieu de trouverce
qu’a dit l’émetteur, les apprenants doivent proposer les répliques du récepteur.
• leur demander de bâtir un dialogue de 10 à 15 répliques, après avoir choisi
préalablement un savoir-faire communicatif parmi ceux déjà étudiés, défini la
situation de communication et ses principales composantes (un temps de préparation
limité peut être accordé à l’élève).

50
Français
• leur demander d’improviser, deux par deux, un dialogue où ils mettent enœuvre un
savoir-faire communicatif déjà étudié, en tenant compte de lasituation de
communication et de ses composantes, ainsi que du fonctionnement de la langue.
Pour conclure cette partie sur la démarche pédagogique, il faut rappeler que
l’exercice et le développement de l’aptitude à COMPRENDRE précédent celui à
PRODUIRE.
A la sous-étape 2.1., le texte servant de corpus de départ permet déjà au
professeur de procéder à des exercices à objectifs de compréhension orale (ECOUTE par
les apprenants du texte lu par l’enseignant ou du dialogue sur K7, CD ou carte mémoire)
et de compréhension écrite (lecture silencieuse du même texte ou d’un son du type
QUOI ? QUI? OU? QUAND? POURQUOI ? COMMENT ? etc ont les réponses
équivaudraient aux principales composantes de la situation de communication. Pour la
compréhension détaillée (de l’écrit), l’enseignant pourrait demander aux élèves de
REPERER les mots/structures lexicales, les structures
grammaticales/morphosyntaxiques et autres faits (de conjugaison, d’orthographe…)
relatifs au fonctionnement de la langue.
Concernant les savoir-faire 5. Décrire et 6. Raconter
Il est à noter que ces savoir-faire sont aborder en 6ème et renforcés en 5ème, 4ème.
Le professeur en graduer l’enseignement/apprentissage de la façon suivante :
- en classe de 6ème : initiation et début de pratiques
- en classe de 5ème : approfondissement/renforcement et pratiques
- en classe de 4ème : suite du renforcement et pratiques intensives.
Les documents liés à ce savoir-faire doivent être susceptibles de provoquer la
curiosité des élèves et les amener à réagir spontanément ou au moins sous l’initiation du
professeur. Les textes partiellement dialogués sont conseillés.

Activités possibles se rapportant à l’exploitation du texte


Pour la pratique
▼Pratique de compréhension
Les habilités visées sont ECOUTER et LIRE.
Pour toutes les pratiques, les tâches à faire réaliser tourneront autour
d’identification /repérage/relevé de traits propres au texte.
• Discours descriptif :
- écouter/lire un discours descriptif
- relever les procédés utilisés par l’auteur pour caractériser l’objet/ la personne
décrits ;
- les mots / groupes de mots de caractérisation physique, morale ;
- la personnification des objets décrits ;
- faire identifier quelles parties des lieux ou quels traits de personnage sont
décrits.
▼Pratique de production
A partir d’un texte descriptif, demander aux élèves d’écrire, ou inventer une
annonce ; un avis de recherche (à caractère descriptif).
• Discours narratif
Inviter les élèves à :
51
Français
- raconter : une aventure qu’ils ont déjà vécue, un fait divers dont ils ont été
témoins
- imaginer/écrire un récit d’aventure.
Activités applicables aux six savoir-faire
Les activités suivantes sont proposées à titre indicatif et conçues pour être
applicables aux six savoir-faire, il appartient à l’enseignant de les étoffer en fonction du
ou des niveaux de ses élèves.

Pour la compréhension auditive


• Ecouter la lecture expressive (ou l’enregistrement sur K7, CD ou carte mémoire)
d’un texte dialogué et répondre aux questions QUOI ? QUI ? QUAND ? OU ? etc,
pour la compréhension globale, et à des questions plus pointues sur d’autres
éléments de la situation de communication pour la compréhension détaillée.
• Ecouter les consignes lues les unes après les autres pour la réalisation d’une tâche
donnée (dessiner un objet quelconque mais familier à l’apprenant, l’itinéraire à
suivre pour se rendre d’un lieu à l’autre, lacer ses chaussures, enfiler un pantalon
/une chemise/une robe/etc. et exécuter au fur et à mesure de la lecture de chaque
consigne.
• Ecouter la lecture d’un texte ou une série de phrases se prêtant à des expressions
gestuelles et mimer.
• Ecouter la lecture d’un texte (ou K7, CD ou carte mémoire) d’un dialogue et en
identifier :
- l’émetteur et le récepteur
- l’intention communicative de l’émetteur ou le savoir-faire communicatif mis en
ouvre
- les rapports émetteur/récepteur
- le registre de langue en donnant des exemples de mots/structures propres au
registre utilisé.
• Ecouter un dialogue et en indiquer le savoir-faire communicatif dominant en
précisant quelques éléments et/ou structures lexicaux, grammaticaux, syntaxiques
spécifiques.
• Ecouter un dialogue et représenter par des flèches le schéma intonatif des répliques.
- etc.
N.B. Les activités ci-dessus sont à faire oralement.

Pour la compréhension écrite


• Les mêmes activités ci-dessus mais :
- au lieu d’écouter, l’apprenant doit lire silencieusement le texte ou en suivre
silencieusement et attentivement la lecture expressive faite par le professeur
- au lieu de les faire oralement, il aura à les traiter à l’écrit.
• Les QCM
• Les questions fermées auxquelles l’apprenant doit répondre par vrai/faux, par
oui/non
• Les exercices de repérage de mots/structures-clés dans un texte.

52
Français
Pour la révision/l’acquisition/ le maniement des savoirs relatifs au fonctionnement
de la langue.
• Activités
- Exercices à trou
• QCM
- Vrai ou Faux
- Oui ou Non
• Appariement
• Substitution
• Transformation
Aux activités proposées ci-dessus on peut ajouter pour :
• les savoirs lexicaux : l’antonymie, la synonymie, mots croisés, mots fléchés, etc ;
éventuellement la dérivation et la composition… ;
• la phonétique : les exercices classiques d’entraînement et de correction
phonétiques, les transcriptions des mots en alphabet phonétique, les jeux (exemple :
un chasseur sachant chasser va à la chasse sans son chien, …)
• l’orthographe d’usage : la paronyme (exemple : la collision ≠ la collusion…),
l’homophonie (exemple : un seau/un sot), les mots composés…)
Pour la pratique et pour la production :
• le passage de la pratique à la production autonome se fera progressivement.
C’est la tâche qui sera le principal moyen de ce passage. La tâche est ce qui l’élève
doit faire dans une pratique d’apprentissage, les apprenants se voient assignés une
tâche.
Voici quelques exemples de tâches présentées dans un ordre progressif applicable
à chaque savoir-faire communicatif :
• mémoriser et dramatiser le dialogue étudié en classe (cf. sous-étape 2.1.),
• s’inspirer du dialogue étudié en classe pour en construire un autre, après avoir
choisi la situation de communication et défini les principales composantes de
celles-ci,
• jouer le dialogue ainsi produit (en le lisant ou après en avoir mémorisé les
répliques),
• sans se référer au dialogue étudié en classe, en imaginer un en tenant compte de la
situation de communication préalablement définie, du fonctionnement de la langue.

Remarque :
Jusque là, toutes les préparations se font en petits groupes et éventuellement à
l’écrit. Seule la partie « jeu de rôle » est orale.
L’enseignant a préparé sur des demi-feuilles des situations de communication, où il aura
défini l’intention de l’émetteur, les relations émetteur/récepteur… Il demande à un
« couple » d’apprenants de :
• tirer au sort une demi-feuille ;
• présenter, sans préparation, un dialogue en tenant compte des éléments donnés.
N.B. Il est évident que plus la pratique est variée et répétée, plus les résultats au niveau
des apprenants seront meilleurs. Il est donc inutile de rappeler à l’enseignant et aux

53
Français
apprenants l’importance de cette pratique qui est la principale condition de la maîtrise du
savoir-faire visé.

Supports
Pour chaque savoir-faire, il faudrait au moins un support comme (objet, photo, image,
dessin, croquis, schéma, texte…) supports visuels et/ou audio-visuels.
• Le support choisi d’être susceptible de provoquer la curiosité de l’élève et l’amener
à s’exprimer spontanément ou au moins sous l’incitation du professeur
• Les textes servent à la fois de supports et de références (modèles) notamment au
moment de la pratique et de la production.
• Le texte dialogué est conseillé pour les élèves de la classe de 6ème.
• Le manuel IPAM offre toute une gamme de supports variés permettant d’aborder
les objectifs opérationnels et de réaliser les activités. Toutefois le professeur est
libre de choisir tout autre auxiliaire didactique d’un niveau de langue accessible à
l’élève de 6ème.

Evaluation
Evaluation des compétences liées à la compréhension

De l’oral
• Audition d’un texte enregistré ou lu ou dramatisé
- identification du(ou des) savoir–faire mis en œuvre dans le texte
- identification et prise en note des principaux outils utilisés et correspondant au(x)
savoir-faire identifié(s)
- questions à choix multiples : position de quatre savoir-faire dont trois non
présentés et un présent dans le texte entendu et cochage/soulignement de ce
dernier.
- VRAI ou FAUX
- OUI ou NON
• Audition de la nature ou de l’enregistrement d’une notice d’emploi d’un appareil
photographique ou d’une recette de cuisine :
- identification de savoir-faire mis en œuvre
- exécution correcte des indications de la notice
• Audition de la lecture ou de l’enregistrement d’un dialogue :
- identification du savoir-faire,
- réaction verbale ou gestuelle…

De l’écrit
• Les mêmes tests mais au lieu de faire écouter, faire LIRE les supports ;
• L’enseignant peut prévoir une grille de lecture que l’élève aura à remplir.

54
Français
Evaluation des compétences liées à la production
Orale et écrite
• Evaluer dans quelle mesure l’élève est capable d’appliquer dans ses productions,
par automatisme ou par raisonnement, les outils révisés et/ou acquis.
• Analyser les productions de l’élève et évaluer dans quelle mesure :
- les répliques sont cohérentes les unes par rapport aux autres
- les énoncés sont adaptés au savoir-faire mis en œuvre et à la situation de
communication ;
- le niveau de langue convient à la situation de communication, compte tenu des
composantes de celle-ci ;
- les énoncés sont corrects au plan de :
la propriété des mots et des expressions employées
le fonctionnement de la langue (grammaire et syntaxe)(cf. premier
point orale et écrite) ;
l’orthographe d’usage grammaticale ;
la conjugaison…

Particularité des productions orales


• Evaluer :
- l’intonation
- la prononciation/ l’articulation…

Pour conclure, il faut noter que bon nombre des activités proposées peuvent servir
d’instruments d’évaluation.

55
Anglais
Anglais
Objectifs de l’enseignement de la matière
Enseigner l’anglais signifie enseigner un système et des formes linguistiques aux
fins de communication.
Enseigner l’anglais implique mettre en contact avec les traits culturels essentiels
et les notions propres aux locuteurs de cette langue « idioms ».
Enseigner l’anglais vise donc à former des élèves capables de (d’) :
• communiquer oralement et par écrit
• apprécier d’autres valeurs et d’autres cultures
• appréhender des notions qui leur sont nouvelles
• s’informer sur les faits et les phénomènes extérieurs, notamment dans les domaines
de la science, de la technologie et des affaires.

Profil de sortie
A la sortie du COLLÈGE, l’élève doit être capable de :
• s’exprimer de façon convenable dans un anglais courant dans diverses situations
• comprendre l’anglais parlé et écrit et y réagir de manière appropriée.
Objectifs de l’enseignement de l’anglais en classe de 6ème
A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable de :
• comprendre les instructions du professeur ;
• réagir de manière active pendant l’écoute/la lecture de l’anglais, par des réponses
verbales/écrites/physiques, des attitudes affectives/émotionnelles, etc. « listening
and reading » ;
• communiquer oralement en utilisant des phrases simples, relativement correctes et
appropriées aux situations évoquées dans le programme « Speaking » ;
• rédiger un dialogue ou texte simple et court« Writing »

Volume horaire
3 heures par semaine

58
Anglais
Contenu
Unit 1. Socializing
Duration : two weeks
General objective:
Students will be able to use simple phrases about daily social call

Specific objectives
Contents Observations
Student will be able to ▼Functions ▼Sample context
greet, to introduce and to Greeting, introducing, saying Two friends pass each
say good-bye goodbye other in the street. They
▼Topic/vocabulary area greet (each other).
• Good morning/afternoon ▼Sample task/activity
• Hello! How are you? etc. Filling bubbles
• What’s your name? ▼Sample techniques/
• My name’s… strategies
• Googbye/ See you etc. • Presentation
• The alphabet - pictures
• Structures - gestures
- I am (I’m), you are (you’re) - miming
- This is (+name) • Practice and production
- role-play*
- pair work*
*cf. Instruction en annexe
Student will be able to ▼Functions ▼Sample context
thank, to answer to Thanking, answering to thanks An elderly woman gets on
thanks a bus and a young man
offers his seat.
▼Topic/vocabulary area ▼Sample task/activity
• Thanks/Thanks very much Filling bubbles
• Thanks a lot. ▼Sample
• You’re welcome techniques/strategies
• It’s a pleasure… • Presentation
• Etc. - pictures,
- gestures,
▼Structures - miming
• He/She/it is(‘s) • Practice and production
• Short answers with “to be” - role-play*
- simulation*
*cf .Instruction en annexe

59
Anglais
Student will be able to ▼Functions ▼Sample context
apologize and reply to Apologizing and replying A woman bumps another
apology to apologize woman while crossing the
▼Topic/vocabulary area road. The first woman
• I’m sorry apologizes
• I apologize. ▼Sample task/activity
• It’s Ok/ All right Filling bubbles
• Never mind ▼Sample techniques/
• No problem strategies
• Presentation
▼Structures - pictures
• Present continuous - gestures
• Practice and production
- role-play*
- simulation

Unit 2. The school


Duration : three weeks
General objective :
Students will be able to talk about the school and to identify colours

Specific objectives Contents Observations


▼Functions ▼Sample context
Students will be Describing the different Somebody comes to your
able to describe the rooms in the school school for the first time and
different rooms in ▼Topic/vocabulary area you show him/her round
the school • Classroom ▼Sample task/activity
• Library. • Listen and do:
• Staffroom - T. reads a description and
• Toilets Ss tick
• Etc - T. provides a school plan
• Structures and Ss write a short
• This/ that description on it.
▼Sample techniques/strategies
• Prepositions of place
• Where is / are? • Presentation
- pictures
• Practice and production
- eleciting*
- pair work*

60
Anglais
▼Function ▼Sample context
Students will be able to
Describing the classroom Two friends who are not in
describe the classroom
▼Topic/vocabulary area the same class are talking
• The classroom furniture about their own
- desk classroom.
- chair ▼Sample task/activity
- blackboard • Listen and do:
- etc. - T. reads a description and
▼Structures Ss tick
• A, an, “zero”, article ▼Sample techniques/
• Singular strategies
• Plural (regular/irregular) • Presentation
• This/these - Realia
• That/those • Practice and production
• What ? - eleciting
• Cardinal numbers - pair work
• There is/ are *cf. Instruction en annexe
• How many?

Students will be able to ▼Functions ▼Sample context


identify people in the Identifying people in the A 5 years old school girl
classroom classroom gets home after her very
▼Topic/vocabulary area first day at school, and
• Teacher tells her parents about the
• Student/pupil. people in her class.
• Neigbour ▼Sample task/activity
• Partner • Listen and do*:
• Classmate - match description with
▼Structures picture
• Possessive adjectives : my, • Information gap*
your, his, her, etc. ▼Sample techniques/
• Present strategies
continuous(continued) • Presentation
• Who ? - gestures
• Practice and production
- simulation
*cf.Instruction en annexe

61
Anglais

Students will be able ▼Function ▼Sample context


to identify school Identify school things Two school children are
things ▼Topic/vocabulary area talking just before their first
• Pen, pencil, ruler, eraser, day at school.
etc. ▼Sample task/activity
▼Structures Match picture with name
• Have got (all forms) ▼Sample
• Do you have ? techniques/strategies
• I don’t have • Presentation :
• Cardinal numbers - realia
(review) - eleciting
- flashcards
• Practice and production
- Competitive games
Students will be able ▼Functions ▼Sample context
to identify colours Identifying colours Teacher gives the list of school
▼Topic/vocabulary area things each student should
• Blue, green, red, etc.. have. Students ask questions
▼Structures about the things colours.
• What colour is/are…? ▼Sample task/activity
• “Yes/No” questions with the - Listen and do : match word
verb “to be” review) description with picture
Sample techniques/strategies
• Presentation
- realia
- flashcards
• Practice and production :
- question-answer
- eleciting
- pair work

62
Anglais
Unit 3. Time, date
Duration : three weeks
General objective
Students will be able to tell time and to say the date.

Specific objectives Contents Observations


Students will be able to ▼Functions ▼Sample context
ask and to tell the time Asking and telling time Two students are working.
▼Topic/vocabulary area After a while, one gets tired
• What’s the time? and asks for the time.
• What time is it? ▼Sample task/activity
• It’s…e.g. 1. 20 : it’s one - Information Gap
twenty or it’s twenty past e.g. filling in train time-table
one ▼Sample
• The different parts of the techniques/strategies
day • Presentation
• Structures - mock-clock
- Present simple (all forms) - realia
• Practice and production
- whole class participation
- pair work
Students will be able to ▼Function ▼Sample context
talk about time-table Talking about time-table There is a change in the
time-table.? So the teacher
▼Topic/vocabulary area is giving the new one to the
• The days of the week students.
• The school subjects. ▼Sample task/activity
• Daily activities - Information Gap
e.g. to get up, to have e.g. inquiring about someone’s
breakfast, to catch the bus daily activities
for school ▼Sample techniques/
▼Structures strategies
• What ? When ? • Presentation
• Present simple (continued) - realia
• Practice and production
- role-play
- pair -work

63
Anglais
Students will be able to ▼Functions ▼Sample context
ask and to say the date Asking and saying the date Two students from different
▼Topic/vocabulary area countries are talking about the
• The months of the years. famous dates which are
• What is the date today ? celebrated in their own
• What’s today’s date ? country.
• What’s the… date ? ▼Sample task/activity
• Today is/ …It’s… • Information gap
▼Structures ▼Sample techniques/
• Ordinal numbers strategies
• Present simple (review) • Presentation
- realy(calendar)
• Practice and production
- pair work

Unit 4. The home


Duration : three weeks
General objective
students will be able to talk about the home

Specific objectives Contents Observations


Students will be able to talk ▼Function ▼Sample context
about the different parts in a Talking about the different The teacher wants to go
house parts in a house and visit a student’s
▼Topic/vocabulary area house. So, he/she asks
• Inside the house: some volunteers to
- ground, first/second/etc describe their own homes
- floor, roof, wall, ceiling, so that he/she can decide
• Outside the house: which house to visit.
- gate garden, fence ▼Sample task/activity
▼Structures • Listen and do:
• Prepositional phrases of - match description with
place picture
- e.g. at the back • Information gap
• There is /are (all forms) ▼Sample
• Where ? techniques/strategies
• Presentation
- pictures
• Practice and production
- pair /group work

64
Anglais
Students will be able to talk ▼Function ▼Sample context
about the different rooms in Talking about the Mother wants the kids to
a house different rooms in a house tidy the rooms and gives
them instructions to
▼Topic/vocabulary area follow.
• Kitchen, dining-room, ▼Sample task/activities
bedroom, etc • Listen and do:
▼Structures - match description with
• Where ? picture
• Preposition of place • Information gap
• There is/are (all forms) ▼Sample techniques/
• Imperatives strategies
• Presentation
- pictures
• Practice and production
- pair/group work

Students will be able to ▼Functions ▼Sample context


describe room furniture Describing room A newly married couple is
furniture discussing about what
pieces of furniture to buy
▼Topic/vocabulary area for their new home.
• The main pieces of ▼Sample task/activity
furniture in each room • Names of furniture
- e.g. armchair, bed, recognition :
cupboard, table - matching numbered
▼Structures pictures with given names
• What ? of furniture
• There is/are (all forms) • Information gap
▼Sample techniques/
strategies
• Presentation
- pictures
• Practice and production
- pair/group work

65
Anglais
Unit 5. The family
Duration : two weeks
General objective
Students will be able to talk about family

Specific objectives Contents Observations


Students will be able ▼Functions ▼Sample context
to talk about family Talking about the family Your little son and
members members daughter keep banging
▼Topic/vocabulary area pots in the kitchen. You
• The nucleus family: are getting headache
- parents: father, mother ▼Sample task/activity
- children/ son, daughter, • Drawing Family tree
brother, sister. - information gap*
▼Structures - inquiring about
• Possessive adjectives (review) someone’s family
• Possessive case members
• Have got (all form) ▼Sample techniques/
• Any strategies
• How many ? (review) • Presentation
- pictures
• Practice and production
- individual/pair work
*cf .Instruction en annexe

Students will be able ▼Functions ▼Sample context


to ask and to answer Asking and answering about A mother takes his little
about age age son to the doctor’s. The
▼Topic/vocabulary area latter inquires about the
• How old are you ? little boy’s age and so on.
• How old is your… ? ▼Sample task/activity
• I’m 5/7 (years old) - Information gap
• Etc - Inquiring about the family
▼Structures members’ age
• To be : present simple - Ranking the family
(all forms) members according to
their age
▼Sample techniques/
strategies
• Presentation
- pictures
• Practice and production
- pair work

66
Anglais

Students will be able ▼Function ▼Sample context


to talk about family Talking about family life A wife and husband are
life ▼Topic/vocabulary area talking about what kind of
• Meals and food dish to have following
• Meals : breakfast, lunch, Sunday.
dinner, supper ▼Sample tasks/activities
• Food (the most usual) - Gap filling:
• Parts of the day (review) - e.g. Fill in the gaps with
▼Structures names of food
• Present simple of usual - match names of meals
verbs (all forms) with parts of the day
▼Sample techniques/
• What ? When ?
strategies
• Presentation
- pictures
- realia
• Practice and production
- pair work

Unit 6. Likes and dislikes


Duration : two weeks
General objective
Students will be able to talk about likes and dislikes.

Specific objectives Contents Observations


▼Functions ▼Sample context
Students will be able to
express likes and Expressing likes and A husband comes in and
dislikes dislikes shows his wife his new hair
▼Topic/vocabulary area cut.
• To like/love
• To dislike/hate ▼Sample task/activity
• Do you like… ? • Filling bubbles
• How do you like…?
▼Structures ▼Sample techniques/
• Present simple strategies
(all forms) • Presentation
• Possessive adjectives - pictures
(review) - gestures, miming
• Why ?... Because • Practice and production
- pair/group work
- simulation

67
Anglais
▼Functions ▼Sample context
Students will be able to
talking about clothes Talking about clothes Two girls are at a clothes
shop, They discuss on which
▼Topic/vocabulary area item to buy.
• Clothes (the must usual)
• Adjectives ▼Sample task/activity
- cheap/expensive, • Information gap
good/nice/beautiful - price vs item
• Colours ▼Sample techniques/
• How much ? strategies
▼Structures • Presentation
• Possessive adjectives - pictures
(review) - relia
• Comparative of superiority • Practice and production
(short /long/ adjectives + - pair/group work
the adjective “good”). - simulation

Unit 7. Health and sports


Duration : two weeks
General objective
Students will be able to talk about health and sports

Specific objectives Contents Observations


Students will be able to ▼Functions ▼Sample context
talk about health Talking about health Mother and children are
tidying their rooms and are
▼Topic/vocabulary area talking about the necessity
• Soap, water of cleaning the whole house
• To clean/sweep/ wash. ▼Sample tasks/activities
• To be clean /dirty • Match works with pictures
• To be sick /healthy/ in • Listen and do
good heath ▼Sample techniques/
strategies
▼Structures • Presentation
- Imperatives - pictures
- Must - gestures
- miming
• Practice and production
- simulation

68
Anglais
Students will be able to ▼Function ▼Sample context
talk about sport Talking about sport A father and a daughter are
jogging together. The
▼Topic/vocabulary area daughter is running faster.
• Names of collective They talk.
sports and individual ▼Sample task/activity
sports. - Mingle* : “find someone
• Number of player who…”
▼Structures e.g :
• The comparative of - pin a name of sport on each
superiority (review). student’s back, without
them knowing what is it.
each student tries to identify
what sport(s) he/she
practices through asking
“Yes/Non questions”.
*cf. Instruction en annexe

Unit 8. People and their occupations


Duration : two weeks
General objective
Students will be able to identify jobs and to talk about means of transport

Specific objectives Contents Observations


▼Function ▼Sample context
Students will be able Identifying people’s jobs Two friends are looking for a
to identify people’s job and are talking about
job what to do.
▼Topic/vocabulary area ▼Sample task/activity
• Names of well-know jobs • Names of job recognition :
- driver e.g :
- doctor – matching numbered
- teacher pictures with given names
- etc of job.

69
Anglais
▼Structures • Mingle*
- pin a name of job on each,
• Irregular comparatives student’s back without
(worse, better). knowing them in advance.
Each student tries to identify
what job he/she has through
asking “Yes/No questions”.
▼Sample techniques/strategies
• Presentation
- pictures + eliciting
• Practice and production
- role-play
- pair work
- guessing game*
*cf. Instruction en annexe

Students will be able ▼Functions ▼Sample context


to talk about means of Thanking about means of You’re going to make a trip to a
transport transport given place but you can’t decide
whither to go by bus, train or
▼Topic/vocabulary area plane. You ask a friend.
• To go “on foot “ by ▼Sample task/activity
bus/ car / train / plane • Classifying:
• To drive a car. e.g .
• To ride a bicycle - classify the following means
of transport according to
▼Structures your likes and dislikes.
• Modals: can, may, must Compare your list with that
of your partner, and give
reasons
▼Sample techniques/strategies
• Presentation
- pictures + eliciting
- gestures
- miming
• practice and production
- pair/ group work
*cf.Instruction en annex

70
Anglais
Unit 9. Environment
Duration : two weeks
General objective
Students will be able to talk about environment

Specific objectives Contents Observations


Students will be Functions ▼Sample context
able to talk about Talking about environment A young boy hurt himself because
environment ▼Topic/vocabulary area he slipped while walking on a
• Making our environment banana skin.
clean , healthy and ▼Sample task/activity
beautiful • Listen and do/perform:
• Adjectives: to be clean, - e.g. the teacher asks each
healthy, and beautiful. individual to draw while
he/she gives instructions.
▼Structures ▼Sample techniques/strategies
- Imperatives: • Presentation
- Do/ don’t… - pictures
- Let’s - gestures, miming
• Practice and production
*cf. “Listen and do” - pair work
Instructions en annexe. - whole class activity-
“Simon says game”*
Students will be ▼Function ▼Sample context
able to identify Identifying animals A mother and her little son go and
animals ▼Topic/vocabulary area visit the zoo. The son wants to
• Names of : know the names of the different
- wild animal (ones) animals.
- farm animals ▼Sample taskes/activities
- pets • Information gap*
▼Structures • Information transfer*
• Present simple: all forms Mingle : e.g. pin a name of animal
(review) on the back of each student
• Possessive adjectives without them knowing it in
(review) advance. They ask “Yes/Non
• Prepositional phrases of questions” to identify what
place(review and animals they are.
expansion) ▼Sample techniques/strategies
• Presentation
- pictures + eliciting
• Practice and production
- guessing game*: whole class
*cf.Instruction en annexe participation.

71
Anglais
Instructions
L’approche communicative dans l’élaboration du curriculum.
Les besoins fondamentaux de l’élève pris en charge par un enseignement
curriculaire sont de pouvoir communiquer en Anglais oralement et par écrit, comprendre
et lire, dans des situations réelles. La présentation d’un tel enseignement aux Professeurs
chargées de le mettre en pratique comportera donc, outre le profil de sortie de l’élève, la
description d’une approche méthodologique d’enseignement et d’évaluation.

Enseignement
Le programme se présente comme une succession d’unités pédagogiques
(teaching units). Chaque unité s’organise à partir de la sélection d’une fonction de
communication (language function). Une fois sélectionnée, cette fonction requiert un
contexte qui permettra sa réalisation (sample context).
Exemples :

▼Language function ▼Sample context


Expressing likes dislikes and opinions. A husband comes in and shows his wife
his new hair cut.

Dès le choix d’un contexte, le champ lexical (topic/vocabulary area) se trouve


défini ainsi que les structures.
C’est la création d’un contexte qui a rendu possible cette approche intégrée,
fonctionnelle. Sans ce contexte, l’on reviendrait à un enseignement structurel, centré sur
la matière.
Pour aider l’enseignant à bien réaliser son travail suivant cette nouvelle approche,
des types d’activités (sample tasks/activities), ainsi que des types de techniques (sample
techniques/stratégies) ont été rajoutés dans la troisième (3ème) colonne
Exemple :

Specific Contents Observations


objectives
Students will be ▼Function ▼Sample takes/activities:
able to express Expressing likes and dislikes • Filling bubbles
likes and dislikes • Completing dialogues
▼Topic/vocabulary area
• Expressing likes ▼Sample
- I like/ prefer… techniques/strategies
• Expressing dislikes • Presentation:
- I don’t like… - pictures
- I dislike… - gestures
▼Structures • Pratice and production
• Possessives - pair/group work
• Comparatives - simulation

72
Anglais
Notes sur les activités et les techniques proposées
▼Activités
• Fulling bubbles :
il s’agit de trouver la parole appropriée à la situation donnée.
• Listen and do:
il y a plusieurs variations, telles que « Listen and perform » « Listen and draw»
« Listen and match »… L’enseignant dicte/ donne des instructions et les élèves
exécutent.
• Information gap:
e.g. il s’agit d’obtenir l’information qui manque au moyen des questions.
• Filling up charts :
il s’agit de compléter un tableau suivant l’information reçue.
• Mingle :
les élèves se déplacent et essaient d’obtenir le maximum d’informations et/ou la
réponse adéquate à partir de questions qu’ils posent à leurs camarades.
• Close-procedure :
l’enseignant enlève le 5ème/6ème/7ème mot d’une phrase dans le texte, et puis il
demande aux élèves de trouver le mot le plus approprié (qui n’est pas
obligatoirement le mot enlevé) pour compléter le vide.
• Guessing games :
les élèves posent des questions pour trouver le nom d’un objet.
• Information transfer : (of filling up charts) les élèves lisent un passage/ article tiré
d’un journal/ magazine (en anglais sipossible, mais on pourrait aussi se servir
d’un journal/magazine en d’autres langues). Puis ils transfèrent les principales
informations sur un tableau (chart) préalablement établi par l’enseignant.

▼Techniques/stratégies
• Role-play :
les élèves jouent le rôle des personnages (characters) dans un dialogue/ou une
conversation donné(e).
• Simulation :
on transpose une situation de la vie réelle (real life situation) dans la classe. Puis
les élèves se mettent dans la peau des personnages.
• Pair/ group work :
les élèves travaillent par groupes de deux (pair work) ou plus (group work).
L’enseignant n’intervient pas, mais il joue, plutôt, le rôle de facilitateur ou de
guide (facilitator/guide). Un des principaux intérêts d’une telle technique est de
donner aux élèves timides l’occasion de s’exprimer.
• Elicitation :
à l’aide de questions ou de gestes, l’enseignant amène les élèves à trouver un mot
ou une expression, etc ; se rapportant à un contexte donné.

73
Anglais
Evaluation
Un enseignement communicatif requiert une méthode d’évaluation
communicative.
Il ne s’agit plus d’évaluer uniquement la somme des connaissances acquises par
l’élève, mais aussi des aptitudes à communiquer. Le but n’est plus seulement de tester
l’acquisition par l’élève des différents aspects du mécanisme de la langue (tels que la
grammaire, le vocabulaire ou la prononciation) considérés séparément « compétence »,
mais aussi de tester sa « performance ».
Il s’agit alors d’évaluer l’élève selon son aptitude à utiliser la langue
(« proficiency »).
De ce fait, les tests devraient être caractérisés par :
• l’authenticité et la diversité des sources (reading, listening) ;
• la réalité des situations (speaking)
• l’existence d’une audience, d’un public, d’un lecteur réel (purpose for writing) ;
• l’impossibilité de prédire ce qui va être un test de « compétence » et non de
« performance »
• d’autres activités pour succéder naturellement à une activité donnée (reading,
listening) telle qu’une liste d’instructions reçues (e.g. following instructions on
how to make a paper boat), l’intégration de plusieurs ou de tous les
« skill »(speaking, writing, reading, listening), quand c’est possible.

Mode d’administration des tests


Le mode d’administration des tests ne présente aucun problème majeur sauf pour
« speaking ». En effet, les caractéristiques suivantes sont à prendre en considération:
• la situation de communication est réelle ;
• il est possible de prendre ce que le candidat va dire (la communication est
authentique) ;
• l’examinateur doit rester objectif.
Les tests oraux au sein d’un établissement sont organisés par la CPE, ou
conjointement avec les professeurs d’une école voisine si la CPE ne comprend qu’un
seul membre.
Voici un exemple d’interrogation orale :
• candidate
- You intend to invite your best friend to spend a weekend in your country
house. Try to convice him/her if he/she if he refuses.
- L’enseignant jouera le rôle du « best friend who refuses ».
• Remarques :
a) la situation de communication est réelle, car elle a été définie par un contexte ;
b) il y a un but (purppose) pour communiquer : convaincre, pour « candidate » et
refuser poliment, pour l’enseignant.
• A titre d’exemple, voici les différentes étapes que l’on pourrait suivre :
- étape 1 : cinq minutes de préparation
- étape 2 : le candidat est introduit dans la salle d’interrogation
- etape 3 : interrogation proprement dite (10/15 minutes).

74
Anglais
La réussite ou l’échec du candidat se détermine de la manière suivante :
Exemple :
Speaking
- Pass accuracy and fluency
- Fail accuracy and fluency
- Etc.
La note correspondante dépendra de la compétence et de la performance de
l’élève.
Autres « skills » : Listening
Les tests sont conçus pour mesurer la capacité de l’élève à comprendre les esprits
aussi bien grammaticaux que lexicaux, des paroles qu’ils entendent.
Par exemple, l’élève écoute un dialogue ou une conversation enregistré sur bande
magnétique, radio carte, CD ou lu par l’enseignant ; puis il choisit parmi quatre (04)
paragraphes proposées celle qui correspond le mieux à une affirmation tirée du dialogue
ou de la conversation.
Exemple : Spoken, Writen
Phrase tirée du dialogue :
« I wish you’d done it when i told you”.
Paraphrases proposées:
- A. I told you and you did it then.
- B. I didn’t tell you but you did it then.
- C. I told you but you didn’t do it then.
- D. I didn’t tell you and you didn’t do it then.
Test types :
- same or different
- odd man out
- choosing the written word/utterance corresponding to the spoken word/utterance
- listen and do
- reading
Les tests visent notamment à mesurer la capacité de l’élève à dégager l’idée
principale d’un texte, ainsi que les autres aspects saillants de ce dernier.
- True-false
- Multiple Choice Questions (MCQ)
- Deducing the meaning by contextual clause, etc.
Test types
- Description
- Narration
- Comment
- Anecdote/jokes
- Report /summary, etc
Writing
Les tests visent surtout à mesurer la capacité de l’élève à écrire des phrases
correctes et appropriées.
Test types
- Filling up a chart/diary
- Writing a report or an account…

75
Education Civique
Education Civique
Objectifs de la matière
L’enseignement de l’Education Civique doit amener l’élève à :
• aimer sa patrie ;
• se comporter en citoyen responsable connaissant ses droits et ses devoirs ;
• faire preuve d’esprit critique et de tolérance ;
• analyser et évaluer des situations pour lui permettre de faire son choix dans le
respect des autres et des valeurs culturelles, économiques et sociales
communes ;
• vivre en harmonie avec son environnement.

Objectifs de l’enseignement de l’Education Civique dans le


COLLEGE.
A la sortie du COLLÈGE, l’élève doit être capable de (d’) :
• des connaissances, des compétences et des comportements qui lui serviront
quotidiennement à l’école, dans la famille et dans la communauté ;
• distinguer les droits et les devoirs d’élève et d’un citoyen ;
• identifier les institutions de la république de madagascar et les relations entre
elles ;
• expliquer les mécanismes des relations internationales ;
• inventorier les problèmes locaux, nationaux et planétaires de l’environnement et
d’en proposer des solutions ;
• agir efficacement en toutes circonstances et d’accomplir rapidement des
formalités administratives.

Objectifs de l’enseignement de l’Education Civique en classe


de 6ème
A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable de (d’) :
• identifier et comprendre les règles de vie dans la famille, à l’école et dans la
communauté ;
• définir les concepts utilisés dans la vie de la nation ;
• distinguer les droits et les devoirs de chacun ;
• distinguer les éléments de l’environnement immédiat et expliquer les causes de
leur dégradation.

Volume horaire
2 heures par semaines

78
Education Civique
Contenu
Vie scolaire et sociale
Durée : 09 semaines de 2 heures
Objectif général
L’élève est capable de connaître ses droits, ses devoirs, et ses obligations vis-à-vis
de lui-même et envers sa famille, l’école et la communauté.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼Qu’est-ce que Cette séance introductive
de (d’) : l’Education Civique ? peut se réaliser par un
(séance introductive) exposé du professeur.
Celui-ci doit demander
aux élèves ce qu’ils
pensent de cette nouvelle
matière.

• comprendre c’est que • Faire comprendre aux


l’Education Civique élèves qu’ils viennent à
l’élève pour être des
citoyens libres et
responsables, connaissant
leurs droits et leurs
devoirs
• Définir l’Education
Civique et expliquer de
quoi parler en Education
Civique
▼La famille nucléaire et
la famille étendue
• identifier et représenter • les devoirs de chaque • A partir de diverses
par un schéma de la membre de la famille activités pédagogiques :
composition de sa
famille - montrer que l’élève
appartient à des groupes
qui sont uniques et qui
sont gérés par des
règlements,

• identifier les règlements • l’entraide familiale - montrer que l’entraide


et les lois qui régissent et la solidarité sont
la vie de la famille nécessaires.

79
Education Civique
• accomplir des actes de • le respect mutuel • Proposition d’activités :
solidarité et d’entraide - dresser l’arbre
indispensable à généalogique de la famille
l’harmonie familiale. (travail individuel),
- citer des gestes qui
expriment la solidarité au
sein de la famille nucléaire
et au sein de la famille
étendue (travail en
groupe+synthèse)
▼l’école, une petite société
• identifier les droits et • le droit et le devoir des • Cette leçon peut être
les obligations de élèves, des enseignants et réalisée à partir de la
l’élève à l’école. administratifs ; lecture et du commentaire
du Fitsipi-pifehezana an-
tsekoly (en malagasy si
besoin) et qui sera
d’ailleurs affiché en classe.
• Définir la discipline • la nécessité de la discipline. •
- insister sur les
conséquences de
l’inobservation de ses
obligations (faire ressortir
leur utilité)
• identifier les devoirs - apprendre aux élèves à
des enseignants, et des respecter les enseignants,
membres du personnel le directeur et le personnel
administratif considéré à tort comme
(directeur, surveillant, subalterne.
jardinier, planton,
gardien). ▼la vie communautaire
• définir communauté, • le respect des règles • Cette leçon peut être
vie communautaire ; traditionnelles, des dina, des menée par discussions :
lois - différencier les règles
écrites et les règles non
écrites,
• citer les principales • le sens de la responsabilité - citer des proverbes
règles sur la vie malgaches qui nous
communautaire invitent à respecter les
biens d’autrui
• suivre ces règles et de • l’entraide et la solidarité - citer des cas où les
situer les dans le village ou le quartier membres de la
responsabilités communauté doivent
s’épauler ou être
solidaires,

80
Education Civique

• pratiquer l’entraide et la - citer des lois ou des


solidarité dans le village règlements que les
ou le quartier membres de la communauté
▼Le respect des biens doivent respecter.
publics

• énumérer les biens • l’école, la fontaine, la • Par la méthode


publics rencontrés dans rue… Brainstorminginventorier
le village ou le quartier les biens publics au village
• situer les et discuter de l’importance
responsabilités de de leur respect.
chacun envers ces biens
publics
▼Réglementation de la
circulation

• citer les principales • le comportement • Préparer avec les élèves des


consignes de sécurité sur responsable des usagers modèles de panneaux
la circulation de la route routiers et les afficher en
classe.

• énumérer les • que faire en cas • Observation de situation


dispositions à prendre en d’accident ? réelle en ville ou même
cas d’accident dans le village :
- comment doivent circuler
les piétons ? pourquoi ?
- pourquoi doit-on exiger son
billet dans le bus ou dans le
taxi-brousse ?
- que doit faire le charretier
pendant le voyage de nuit.

81
Education Civique
La Nation et l’Etat
Durée : 04 semaines de 2 heures
Objectif général
L’élève doit être capable de devenir un bon citoyen responsable.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être ▼Identification et
capable de (d’) : construction des concepts
« Nation et Etat ».
• définir la Nation et • Nation : la Nation est • On demande aux élèves de
l’Etat l’ensemble de personnes noter les mots qui leur
qui possèdent une unité viennent à l’esprit
historique, linguistique, lorsqu’on leur dit le mot
culturelle et qui ont la « Nation » (travail
volonté de vivre sur un individuel) et d’organiser
même territoire. ces mots sous forme de
définition (en groupe de 2
ou 3).
• Etat : l’État est Une définition issue de la
l’organisation sociale, réflexion collective est
politique et juridique du inscrite au tableau. Elle
pays. Il assure la justice, recense et hiérarchise les
l’ordre public la sécurité termes suivants : unité
des personnes et des biens. historique, unité
(définitions proposées par linguistique, la volonté de
l’Atelier National sur vivre ensemble, même
l’Education Civique de territoire.
Décembre 1994) • Le même travail est fait
avec la notion d’Etat
▼La construction de la • Réfléchir sur les termes
Nation malgache malgaches de Firenena et
Fanjakana.
• rappeler les grandes • Bref rappel historique • Lire la frise chronologique
étapes de l’Histoire de l’Histoire de
de madagascar Madagascar. Pour éviter
que la séance tourne
exclusivement en une
leçon d’Histoire, il serait
préférable de dégager à
travers des exemples la
notion de civisme et
d’identifier

82
Education Civique
des faits qui ont montré
une manifestation du
▼Madagascar, un Etat sentiment national
républicain
• définir et différencier • République, monarchie ; • Présentation du
république et monarchie, vocabulaire/illustré par
donner des exemples des exemples concrets
(monarchie, république).

• situer dans le temps les • Les quatre Républiques • Pour la situation dans le
quatre républiques successives à Madagascar temps des quatre
successives à républiques, construire
madagascar depuis une frise chronologique
l’indépendance en indiquant comment
est officiellement
• définir constitution • La constitution dénommée chaque
république (en français
et en malgache)

• énumérer les principaux • Les éléments de la • Sur la Constitution, on


éléments de la Constitution de la peut proposer aux élèves
constitution de la IVème Quatrième république des travaux pratiques :
République - le dessin du drapeau
malgache,
- la copie des trois
strophes de l’hymne
national,
- l’explication de la devise
de la République de
Madagascar (Fitiavana-
Tanindrazana-
Fandrosoana).

• identifier les attitudes à • Description des attitudes


prendre face au drapeau à prendre quand on lève
national le drapeau national et
quand on chante
l’hymne national

83
Education Civique
Les droits de l’Homme
Durée : 06 semaines de 2 heures
Objectif général
L’élève doit être capable de comprendre les droits universellement reconnus.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼La Déclaration Universelle
de (d’) : des Droits de l’Homme :
• se familiariser au texte • historique et principes • Il s’agit de connais-
de la Déclaration généraux. sances à donner aux
Universelle des Droits élèves, la démarche
de l’Homme sera proche de celle
d’un cours classique
présentant :
- la date de proclamation
de la D.U.D.H. (10
décembre 1948),
- la composition du texte
(30 articles),
- les principes généraux
de la D.U.D.H
*des principes de droit
*des principes de
liberté
*des principes
▼Les libertés fondamentales d’égalité.

• identifier les libertés • la liberté de pensée, • L’exploitation de cette


fondamentales d’opinion, d’information, leçon se fera sous
d’association et de réunion forme de discussion
dirigée par le
• comprendre, ressentir, • la liberté de mouvement professeur ; les
respecter et vivre les discussions partiront du
droits de l’homme vécu des élèves ou des
exemples de la vie
• réagir et/ ou proposer • la liberté professionnelle et quotidienne.
des remèdes à la syndicale
violation des Droits de
l’Homme

84
Education Civique
La protection de l’environnement
Durée : 06 semaines de 2 heures
Objectif général
L’élève doit être capable de vivre en harmonie avec son environnement.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être ▼Le concept de
capable de (d’) : l’environnement

• décrire les différents • définition de l’environnement • La définition peut se


éléments de l’environ- • les éléments de faire par déduction
nement et de s’y sentir l’environnement après avoir
inclus questionné les élèves.

▼Pourquoi et comment
sauvegarder l’environnement
• énumérer les causes • les causes de la dégradation de • Pour la conduite de
de la dégradation de l’environnement cette leçon il faut :
l’environnement - une heure de sortie-
nature pour constat
• citer et réaliser des • les mesures et les actions à des réalités,
actions pour protéger prendre pour la protection de - une heure
l’environnement l’environnement d’exploitation de la
sortie-nature.
- par ailleurs les
activités suivantes
• améliorer son peuvent être
environnement en réalisées :
assurant un entretien - concours de propriété
permanent de la interclasse,
classe, de la cour - concours de slogans
sur la propreté,
- concours de dessins
sur le domaine
environnemental,
- collaboration des
élèves pour la
construction d’une
fosse à ordure dans un
coin de la cour.

85
Education Civique
Instructions
L’approche méthodologique de l’enseignement de l’Education Civique doit
laisser une large place aux activités individuelles ou de groupes d’élèves :
• donner de temps de parole ;
• privilégier les visites sur terrain ;
• inviter aussi souvent que possible les compétences locales (médecin,
responsables des collectivités décentralisées, ingénieurs,…) pour des exposés
suivis de débats avec les élèves.
Point n’est besoin de faire copier des résumés fleuves, car plus que le SAVOIR,
l’Education Civique vise avant tout le SAVOIR ETRE.

Evaluation
L’évaluation fait partie intégrante du processus d’apprentissage. Elle permet de
mettre en valeur les forces et les faiblesses des élèves et de rectifier si besoin, les
démarches pédagogiques.
L’évaluation des apprentissages d’ordre cognitif pourrait être réalisée à travers les
différents outils classiques d’évaluation : questions à choix multiples, exercices à trou,
questions fléchées, production de réponse courte…
En matière d’Education Civique, il est souvent difficile de porter un jugement, de
faire une évaluation des apprentissages d’ordre affectif, c’est à l’enseignant que revient
l’initiative d’établir les critères permettant de juger de façon objective et équitable les
acquis d’ordre affectif. A titre indicatif le tableau ci-dessous établit une liste de critères
d’observation d’un élève au cours d’une activité pédagogique.

SCORE
CRITERES 1 2 3 4
1. Aptitude pour très lent fait un effort modérément brillant
faire le travail rapide

2. Qualité de mauvaise moyenne bonne très bonne


travail

3. Connaissances a des lacunes maigre modéré bien informé


du travail

4. Intérêt peu intéressé moyennement beaucoup enthousiaste


intéressé intéressé
très
5. Relation nulle irrégulière satisfaisant satisfaisant

6. Coopération rebelle antagoniste tolèrent coopératif

86
Histoire
Histoire
Objectifs de la matière
L’enseignement de l’Histoire doit amener l’élève à :
• acquérir le concept de base en Histoire ;
• comprendre la diversité des conditions matérielles et socioculturelles qui
influencent l’évolution des sociétés ;
• pouvoir se situer dans le temps et dans l’espace ;
• être sensibilisé aux réalisations humaines nationales et étrangères ;
• développer son esprit de curiosité ;
• faire preuve d’esprit critique et de tolérance ;
• acquérir la capacité de raisonnement devant un problème historique ;
• utiliser les sources documentaires et à les traduire éventuellement par des
rapports visuels ;
• élaborer une synthèse des connaissances et méthodes acquises en Histoire.

Objectifs de l’enseignement de l’Histoire dans le COLLEGE


A la sortie du COLLEGE, l’élève doit être capable de (d’) :
• interpréter les informations que lui livrent les médias ;
• acquérir le sens de la nation ;
• se servir de l’Histoire pour comprendre le monde où il vit
• utiliser les notions, le vocabulaire spécifique et le savoir-faire en vue de
l’exercice de ses responsabilités.

Objectifs de l’Histoire en classe de 6ème


A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable de (d’) :
• définir ce qu’est l’Histoire ;
• assimiler la notion de chronologie ;
• comprendre les caractères de la Préhistoire et de quelques civilisations de l’
Antiquité.

Volume horaire
2 heures par semaine

88
Histoire
Contenu
Introduction à l’étude de l’Histoire
Durée : 07 semaines de 2heures
Objectif général
L’élève doit être capable de comprendre la nature de l’Histoire et les moyens de
s’initier à la connaissance historique.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être ▼Définition et Fonction de
capable de (d’) : l’Histoire :

• donner en une phrase • définition de l’Histoire •Partir d’un exercice simple


la définition de à la portée des élèves, faire
l’Histoire ressortir :
• commenter la • fonction de l’Histoire - la définition de l’Histoire ;
fonction de l’Histoire - son utilité, sa fonction et
- connaissance du Passé son objectivité
- explication du Présent - l’interdépendance entre les
trois divisions du Temps
- orientation du Futur
▼La Chronologie
• définir la chronologie • définition de la Chronologie •L’important, c’est de faire
connaître aux élèves :
- la manière de compter le
temps ;
• énumérer les unités • les unités des mesures du - les unités employées
de mesure du temps temps : jour, mois, année, pour le mesurer
siècle, millénaire

• préciser le point de • ère chrétienne, ère •Exploitation de croquis


départ pour la mesure musulmane et leurs points simples et précis
du temps de départ

• préciser la façon • comment écrire les unités de •Il ne suffit pas de citer
d’écrire l’unité de temps « un événement » du passé
temps mais il faut toujours le
situer par rapport à un
« point de repère »(Ex :
Avant ou Après J.C)

89
Histoire
▼La frise chronologique
• Lire et réaliser une • Exploitation de frises
frise chronologique (dressées au préalable
ou ensemble). Guider
les élèves à connaître :
la lecture et la
reproduction d’un axe
chronologique et ses
composants.

▼Les documents historiques


• différencier les types • Les documents écrits • Prendre des exemples
de documents • Les documents muets ou sur l’Histoire de
permettant de retracer archéologiques (outils Madagascar
l’histoire anciens, habitat…)
• Les traditions orales • Il est utile de signaler
que toute « Histoire » a
ses sources : les
documents, et ils sont
variés

La Préhistoire
Durée : 08 semaines de 2heures
Objectif général
L’élève doit être capable de comprendre l’évolution de l’homme durant la
Préhistoire.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de ▼La Préhistoire et ses
(d’) : grandes divisions
• définir « Préhistoire » • définition de la • donner l’étymologie du
Préhistoire mot « Préhistoire » et en
tirer sa définition
• expliquer« Archéologie » • connaissance de la • une présentation
« Fouilles » Préhistoire (fouilles sommaire de la Préhistoire
archéologiques, est recommandée et celle-
datation…) ci doit faire comprendre
aux élèves :
• distinguer, les grandes • les grandes divisions - ce qu’est la Préhistoire ;
périodes de la Préhistoire de la Préhistoire - comment la connaît-on ?

90
Histoire
• comparer la durée de la - quelles sont ses grandes
préhistoire à celle de divisions ?
l’histoire • Présenter la longue durée
de la Préhistoire par
rapport à l’Histoire, sous
forme de frise.
▼La vie de l’Homme
durant la Préhistoire
• identifier les conditions • la vie de l’homme au • L’essentiel de la leçon
de vie de l’homme au Paléolithique est de donner aux élèves
Paléolithique une vue d’ensemble de la
période du Paléolithique.
- transformation physique • Donner l’étymologie du
de l’homme mot « Paléolithique »
- outillage primitif
- chasse et cueillette
- la découverte du feu
- le nomadisme
• identifier les conditions • la vie de l’homme au • Donner l’étymologie du
de vie de l’homme au Néolithique mot « Néolithique »et
Néolithique l’amélioration de faire ressortir la
l’outillage modification et le
la pratique de l’usage et bouleversement des
de l’agriculture conditions de vie de
la sédentarisation l’homme de cette période,
dite, de la « Révolution ».
▼L’importance de la
Préhistoire Africaine

• décrire l’importance de la • les sites archéologiques • Exploitation de cartes :


Préhistoire africaine
• localiser les régions et les - au Sahara - Les migrations
sites archéologiques sur préhistoriques
une carte d’afrique
- dans le Rift Valley - La préhistoire en
Afrique.

• expliquer les raisons du • le climat de l’Afrique • Il est essentiel d’axer le


peuplement de ces préhistorique favorable cours sur l’expansion
régions durant les au peuplement géographique de l’espèce
périodes préhistoriques humaine à partir du
• expliquer l’intérêt de la • Lucie, un exemple « Berceau Africain »
découverte de Lucie

91
Histoire
Etude de quelques civilisations de l’Antiquité
Durée : 10 semaines de 2heures
Objectif général
L’élève doit être capable de comprendre et comparer quelques caractéristiques de la
civilisation de l’Antiquité.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être ▼Antiquité et Notion de
capable de (d’) : Civilisation
• définir Antiquité et • Antiquité : début et fin • Introduire le chapitre sur
ses caractéristiques une vue d’ensemble de la
(économiques, première et longue
culturelles…) période de l’Histoire qui
a connu la naissance,
l’apogée et le déclin de
diverses civilisations
(3000 av.J.C. jusqu’en
476 après J.C.)
• Définir la • civilisation : les éléments • Partir d’un exemple de
Civilisation d’une civilisation, les « Civilisation » : ce
• identifier les caractères d’une civilisation qu’est la Civilisation ;
principaux éléments ses principaux
d’une civilisation éléments ; ses
caractéristiques
• décrire les caractères • les grandes aires de • Une localisation
d’une civilisation civilisation de l’antiquité : sommaire des grandes
aire africo-méditerranéenne ; ères de civilisation de
aire asiatique (Inde et Chine) l’Antiquité s’avère utile
et nécessaire.
▼L’Égypte antique
• décrire : • L’Égypte des Pharaons • L’essentiel de la leçon
- le lien entre la - l’Egypte un « Don du Nil » est d’amener les élèves
richesse de à:
l’Egypte et ses
conditions
naturelles
- la construction, la -les étapes de l’Histoire - situer l’Egypte sur un
grandeur et le Egyptienne ; planisphère ;
déclin de l’Egypte
- le pouvoir suprême - le pouvoir du Pharaon - donner les aspects
du Pharaon géographiques du pays ;
- décrire l’axe du Nil et
son important rôle ;

92
Histoire
- identifier les grandes
étapes de l’histoire
egyptienne (3000av.j.c.
jusqu’en 300 avj.c.)
• décrire les principales • l’économie de l’Egypte - montrer que l’égypte
activités économiques Antique des pharaons est un
- l’agriculture modèle dans la maîtrise
- l’artisanat de l’espace
- les mines et les carrières géographique
- les débuts des échanges
• décrire l’organisation • l’organisation sociale
sociale en Egypte
Antique
• identifier les aspects • la religion et l’art
religieux de la - Une religion polythéiste
civilisation Egyptienne - La croyance dans l’au-
delà
- L’écriture

▼La Grèce
• expliquer le lien entre la • Le pays et les Hommes • L’essentiel de la leçon,
Géographie et c’est la connaissance de
l’unification de la Grèce la Grèce, en général.
- la Grèce, un pays • Commencer la leçon
montagneux bordé par la par la localisation de la
mer et de nombreuses Grèce, ses
Iles caractéristiques
géographiques et son
peuplement, ensuite
• identifier la formation - le peuplement(les tracer une frise
du peuplement de la populations locales et les chronologique situant
Grèce Antique peuples venus du Nord) les grandes périodes de
• distinguer les différentes • La chronologie de l’Histoire grecque et
étapes de l’Histoire de l’Histoire Grecque enfin centrer l’étude sur
la Grèce SPARTE et
ATHENES. Comme
pour l’Égypte il est
important de voir les
caractéristiques de la
civilisation grecque :
une attention spéciale
doit être portée à
l’endroit de la
démocratie athénienne.

93
Histoire
• caractériser la vie • les cités grecques • Raconter la puissance de
politique dans les cités Sparte, cité guerrière, la démocratie athénienne
grecques de Sparte et Athènes et la démocratie
d’Athènes

• identifier les principaux • les principaux aspects


aspects religieux, religieux et culturels et
culturels et économiques économiques de la
de la civilisation grecque civilisation grecque
- une religion polythéiste
- l’art et la pensée : art,
science, pensée,
enseignement
- économie et société : les
inégalités

L’Empire romain
• décrire l’évolution de • La naissance de l’Empire • Cette dernière partie du
Rome romain et les étapes de la Programme concerne
conquête romaine une longue période et
étudie l’évolution d’une
petite cité (Etat) vers un
immense Empire
englobant les pays
• décrire l’organisation de • Le gouvernement et la riverains de la Mer
l’Empire et la hiérarchie société. La « Paix Méditerranée.
dans la société Romaine »
-
- l’armée romaine • On peut retenir comme
processus d’évaluation,
du cours, ce qui suit :
- les frontières - la naissance de Rome ;
- les voies romaines - les grandes étapes de
l’histoire de Rome ;
• identifier les grands • La ville de Rome - les grands traits du
aspects de Rome durant système politique ;
l’apogée de l’Empire - les monuments - l’économie ;
- les quartiers - l’art et la culture ;

• dégager les grands traits • Les activités - la religion


de l’organisation économiques,
économique de l’Empire l’exploitation de l’empire
Romain.
- l’agriculture

94
Histoire
- la Méditerranée, centre de
l’Empire
• décrire la religion • La religion polythéiste et
traditionnelle à Rome et le début du Christianisme
commenter la naissance
du Christianisme

Instructions
L’enseignement de l’Histoire doit être attrayant pour les élèves. Les notions à
assimiler doivent être abordées à partir des observations, et des activités pratiques. La
narration est encore utile en classe de 6ème car l’Histoire est avant tout une « belle
Histoire ».
L’enseignement de l’Histoire s’introduit par une initiation à la chronologie. Les
activités peuvent être centrées sur :
• le commentaire d’un repère local : Histoire d’un monument local, de
l’établissement scolaire, des anniversaires,… ;
• l’élaboration et la lecture d’une frise chronologique ;
• l’exploitation d’une enquête menée par les élèves ;
• le commentaire en groupe d’un document.
L’étude de la Préhistoire s’appuiera essentiellement sur l’exploitation de
documents (textes, photographies, cartes,…). Elle fera comprendre que l’homme actuel
est le résultat d’une évolution extrêmement longue, et très lente au début.
Pour l’étude de trois civilisations de l’Antiquité prévues au programme, la
démarche suivante est proposée :
• introduire le chapitre sur l’étude sommaire d’une civilisation ;
• dresser correctement le tableau synoptique sous forme de grille (modèle joint) ;
• situer les pays dans le temps et dans l’espace :
- situer chaque pays sur une carte ;
- élaborer la frise chronologique correspondante ;
• étudier les éléments de civilisation pays par pays et compléter la grille au fur et
à mesure ;
• comparer les civilisations en vue de (d’) :
- identifier les ressemblances et les différences ;
- relever les emprunts d’une civilisation à une autre.

95
Histoire
Grille de civilisation qui peut être distribuée aux Elèves pour être complétée

Eléments de civilisation EGYPTE GRECE ROME


1. Localisation
2. Situation dans le Temps
• Naissance
• Apogée
• Déclin
• Fin

3. Organisation politique et
sociale
• Qui gouverne ?
• Quel régime ?
• Les catégories sociales ?
4. Technique de Production-
Échanges
• Culture ?
• Elevage ?
• Artisanat ?
• Connaissances
scientifiques ?
• Route ?
• Commerce ?
5. Arts
• Architecture ?
• Sculpture ?
• Peinture ?
• Les Ecrits ?
6. Croyances religieuses
• Un Dieu, plusieurs
Dieux ?
• Quelle conception du
monde ?
• Culte ?
• Rites ?

96
Histoire
Evaluation
Elle est strictement liée aux objectifs poursuivis ; et permet de mesurer le
rendement de l’apprentissage, de détecter les difficultés, et donc de rectifier les
méthodes et les matériels pédagogiques utilisés.
L’évaluation doit être comprise comme partie intégrante du processus
d’apprentissage. Elle ne doit pas entraver les motivations de l’élève.
L’évaluation peut se faire avant, pendant et après l’apprentissage. Pour éviter la
monotonie, il faut alterner l’oral et l’écrit.
Pour atteindre les objectifs de connaissances en particulier, le questionnaire peut
se présenter sous forme de :
• QCM (question à choix multiples)
• « compléter un vide » (ou exercice à trou)
• appariement (assortir un terme à une définition) ou questions fléchées
• production d’une réponse courte…
En classe de 6ème, on pratiquera surtout une évaluation ne comportant que des
évaluations simples avec des réponses courtes et précises. Les activités pratiques
individuelles ou en groupes (élaboration de schéma ou de graphique simple, lecture de
frise chronologique) serviront de moyens d’évaluations du savoir-faire et du
comportement de l’élève face à un travail précis.

97
Géographie
Géographie
Objectifs de la matière
La géographie doit amener l’élève à :
• savoir penser l’espace, c’est-à-dire avoir une vue d’ensemble de l’espace
organisé, construire une image cohérente en établissant des relations entre les
données comme le relief, le climat, la végétation, la population… ;
• maîtriser le raisonnement géographique c’est-à-dire mettre en œuvre la gamme
complète des processus cognitifs, psychomoteurs et affectifs à propos des
problèmes géographiques ;
• comprendre les interactions entre les milieux humains et physiques, prendre
conscience des problèmes relatifs à l’espace et adopter des comportements
basés sur le respect de la personne humaine et la nature.

Objectifs de l’enseignement de la Géographie dans le Collège


A la sortie du Collège, l’élève est capable de (d’) :
• manier les concepts de base utilisés en géographie : localisation, distance,
échelle, interaction homme-environnement, espace géographique ;
• utiliser les approches et les démarches scientifiques propres à la géographie, à
savoir l’observation, l’explication et l’interprétation ;
• saisir les interactions entre l’homme et les phénomènes géographiques ;
• utiliser les outils d’analyse propres à la géographie : méthodes de représentation
graphique et cartographique, exploitation de documents tels que cartes, textes,
photo, chiffres, caricatures ;
• réaliser de façon autonome un travail écrit ou oral.

Objectifs de la Géographie en classe de 6ème


A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable de (d’) :
• situer la terre dans l’univers ;
• lire et interpréter une carte ;
• acquérir le vocabulaire spécifique à la géographie par l’étude de l’espace
observé et parcouru en trouvant des illustrations concrètes aux termes, aux
notions et aux concepts utilisés ;
• établir des relations entre les phénomènes géographiques ;
• appréhender de façon progressive les démarches méthodologiques propres à la
géographie, les expériences et les mesures portant sur les distances, les
directions, les différences d’altitude, les densités de population ;
• Acquérir des notions de base en matière de population.

Volume horaire
2 heures par semaine

100
Géographie
Contenu
La planète Terre
Durée : 07 semaines de 2 heures
Objectif général
L’élève doit être capable de comprendre la situation de la Terre dans l’Univers en
décrivant les principales caractéristiques de la Terre,lire et utiliser une carte.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼La Terre : un point
de (d’) : minuscule dans
• l’univers
• définir l’univers, • Terre et Univers • Exposé illustré (photo,
galaxie, système solaire croquis) du vocabulaire
concernant l’espace :
Univers, galaxie, système
solaire, planète, astres,
étoiles.
• situer la terre dans le • galaxie
système solaire • Commentaire du croquis
des planètes du système
• citer les planètes du • la Terre et le système
solaire
système solaire solaire
• Les planètes du système
solaire
▼Les caractéristiques
de la Terre
• donner les • forme • Tracer un cercle
caractéristiques de la représentant la Terre et
terre indiquer les mesures de la
circonférence, le rayon et
le diamètre de la Terre
(compte tenu du niveau
des élèves, on peut
procéder au calcul du
rayon et du diamètre à
partir de la circonférence).
• définir la forme de la • dimension :
Terre circonférence à
l’Équateur, diamètre,
• déterminer les rayon
dimensions de la Terre

101
Géographie
• décrire à l’aide d’un • l’inclinaison de la terre • Explication à partir d’un
schéma l’inclinaison du croquis
plan de l’équateur par
rapport au plan de
l’écliptique. ▼Les composantes de la
terre
• identifier les composantes • la lithosphère • Commentaire de croquis
de la terre • l’atmosphère
• l’hydrosphère

• définir labiosphère ▼La biosphère • Élaborer et commenter un


croquis simple montrant
les éléments de la
biosphère

▼La structure interne


du globe
• identifier les éléments de • l’écorce terrestre • Commentaire d’un croquis
la structure du globe • le manteau de la structure interne du
• le noyau globe terrestre (Expliquer
succintement les
caractères de chaque
élément et leurs
conséquences manifestées
par la mobilité de l’écorce
terrestre).
▼Les coordonnées
géographiques

• définir : parallèles et • des lignes imaginaires • Faire constater à l’aide


méridiens parallèles et méridiens d’un fruit (par exemple
une orange) :
• définir la latitude d’un • les parallèles - qu’en découpant en
point caractéristiques, tranches parallèles à la
l’équateur, les ligne médiane(Équateur)
tropiques, les cercles régulièrement espacées les
polaires. cercles obtenus sont de
plus en plus petits, ce sont
des parallèles,

102
Géographie
• définir la longitude d’un • le méridien d’origine 0° et - qu’en découpant en
point le méridien 180° tranches égales, on
obtient les méridiens. ce
sont les demi-cercles
joignant les deux
sommets (pôles).

• déterminer les • des mesures : latitude, • Définir à l’aide de


coordonnées d’un point longitude schémas les coordonnées
géographiques et
exécuter l’explication sur
un planisphère.
• situer un point dont les • comment situer un lieu ? • Exercice d’application :
coordonnées sont connues situer des points sur le
sur le globe ou sur le planisphère
planisphère

▼Les mouvements de la
terre
• caractériser la rotation • la rotation de la Terre • Pour expliquer la
• expliquer l’alternance du - explication rotation, utiliser un globe
jour et de la nuit - conséquences : ou un ballon de football.
alternance du jour et de
la nuit, heures et fuseaux
horaires
• caractériser la révolution • la révolution de la terre • L’étude de la révolution
autour du soleil est difficile : il convient
• décrire les variations de - explication de partir des observations
longueur du jour et de la (par exemple, le jour est
nuit plus long en été, plus
court en hiver).

• distinguer les différentes - conséquences (variations On passera ensuite aux
saisons de la longueur du jour et explications à l’aide de
de la nuit, les saisons) schémas.

▼La carte
• lire une carte • définition • Répertorier les
principaux éléments
• les principaux éléments d’une carte.
d’une carte : orientation, • Lire une carte
échelle, légende topographique.
• Lire une carte thématique
simple.

103
Géographie
Les éléments de la Géographie physique
Durée : 11 semaines de 2heures
Objectif général
L’élève doit être capable de comprendre les principales composantes du milieu
naturel et établir les relations entre elles.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être ▼Les formes du relief
capable de (d’) :

• définir : altitude, • des mesures de (d’) : • Présentation


dénivellation, pente - altitude mathématique des
- dénivellation mesures appuyées par
- pente des croquis. Discuter
l’importance de ces
mesures pour l’homme
et ses activités.
• identifier les formes • des formes majeures du • Exposé illustré par des
majeures du relief relief : croquis des définitions
- plaine essentielles, prendre
- plateau des exemples.
- montagne •
• identifier quelques • des formes de détail : • Exposé illustré par des
formes de détail - vallée croquis, photos des
- colline définitions. Donner des
- col exemples locaux, si
possible.
• identifier les • des manifestations des • Définir à partir de
mouvements mouvements internes du globe commentaire de
internes du globe et et leurs conséquences : croquis simples : les
leurs conséquences - les plissements plissements, les failles,
- les failles les tremblements de
- les tremblements de terre terre, les volcans.
- les volcans Donner si possible des
exemples locaux.
• décrire les • l’érosion • Application simple :
mécanismes de - ablation décrire les mécanismes
l’érosion - transport de l’érosion avec
- sédimentation modèle en terre
• énumérer et • les facteurs de l’érosion • Discuter des facteurs
expliquer les de l’érosion.
facteurs de l’érosion

104
Géographie
- l’eau
- le vent
- l’homme
▼Le relief sous-marin
• différencier mer et océan • La différence entre mer et • Enumération des océans
océan et de quelques mers sur
un planisphère.
• citer les cinq océans • Les étendues marines sur
(donner des exemples de le globe :
mer) - les cinq océans
- des exemples de mer
• identifier les principales • Les formes du relief • Commentaire de schéma
formes de relief sous- sous-marin du relief sous-marin et
marin - la plate-forme exemples.
continentale
- le bassin océanique et les
dorsales
- la fosse sous-marine
▼Le climat
• définir atmosphère • L’atmosphère • Commentaire de la
• citer les différentes - structure verticale coupe verticale de
parties de l’atmosphère - composition de l’atmosphère et du
(structure verticale) l’atmosphère tableau montrant la
• identifier la composition composition de
de l’atmosphère l’atmosphère.
• distinguer la différence • Le temps et le climat • Ecrire un texte sur le
entre temps et climat temps qu’il fait
aujourd’hui et sur le
climat de la région
• Commentaire des
nouvelles Météo de la
Radio ou de la
Télévision si possible
• identifier les éléments du • Les éléments du climat et • Si possible, faire une
climat les appareils de mesure : visite d’une station
- les températures Météo pour initier les
- les précipitations élèves aux appareils de
- la pression mesure et à leur
atmosphérique utilisation.

105
Géographie
• décrire les variations de • les facteurs de variation • Partir des observations
températures des températures : sur le vécu et le perçu
- le jour et la nuit des élèves
- les saisons
- la mer et la continentalité
- l’altitude
• énumérer les principales • les différentes formes de • Leçon à faire à partir de
formes de précipitations précipitations : pluie, l’observation du temps
orage, crachin,
brouillard, rosée, grêle
• citer et localiser les • les grandes zones • Tracer sur un cercle les
grandes zones climatiques : zones climatiques du
climatiques - zone froide globe et expliquer
- zone tempérée succintement leurs
- zone chaude causes. Situer dans
quelle zone Madagascar
est incluse
▼Le cycle de l’eau
• commenter le schéma du • Commentaire du schéma
cycle de l’eau sur le cycle de l’eau
(voir journal la Plume et
Vintsy N°2 et 3).
▼Les eaux sous-marines
• citer principaux • salinité • Exploitation des
caractères des eaux • température observations que les
marines • marée élèves ont pu faire eux-
• courants marins mêmes (surtout lorsque
le collège est situé en
zone côtière)
▼Les eaux continentales
• citer les types de cours • les cours d’eau • Commentaire de schéma
d’eau montrant les différents
• expliquer la formation • les lacs types de cours d’eau et
des lacs de lacs.
• expliquer la formation et • les eaux souterraines
l’importance des eaux
souterraines

106
Géographie
▼Climat et réseau
hydrographique
• établir le lien entre climat • Notion de débit • Donner le vocabulaire et
et réseau hydrographique • Notion de réseau l’explication à partir
hydrographique d’exemples locaux
• Notion de bassin versant
▼Climat et végétation
• établir la relation entre • Vie végétale et éléments • Discuter le rôle du
climat et végétation. du climat climat sur la végétation.
Associer carte de climat • Carte de climat et carte Superposer et
et carte de végétation de végétation commenter la carte de
(exemple malgache) climat et de végétation à
Madagascar.

Les éléments de la Géographie humaine


Durée : 07 semaines de 2heures
Objectif général
L’élève doit être capable de connaître les phénomènes de population et les
principales composantes du milieu humain.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼Compréhension des
de (d’) : phénomènes de population

• retracer l’histoire de la • rythme de croissance de la • Activité :


croissance de la population mondiale dans l’accroissement de la
population mondiale les différentes étapes de population mondiale :
• identifier le rythme de l’histoire humaine. jeux de cartes
croissance de la
population dans les
différentes étapes de
l’histoire humaine
• reconnaître les
changements de rythme
de la croissance de la
population comme effet
de variations dans la
natalité et la mortalité

107
Géographie
• dresser une pyramide • structure de la • Activité : structure de la
des âges à partir des population mondiale population mondiale
données statistiques (pyramide des âges des
• interpréter la structure pays développés et des
par sexe et par âge à pays en voie de
partir d’une pyramide développement)
des âges
• distinguer une
pyramide des âges d’un
pays développé de celle
d’un pays en voie de
développement et en
tirer les problèmes liés
au profil de ces
pyramides
• définir et calculer la • répartition de la • Activité : répartition de la
densité d’une population mondiale population
population
• observer l’inégale
répartition de la
population mondiale
• énumérer les facteurs
qui déterminent la
répartition de la
population de l’espace
• identifier les facteurs
• de l’accroissement de • les facteurs de • A partir des statistiques du
la population l’accroissement de la fokontany calculer
population : l’accroissement de la
- natalité population
- mortalité
- accroissement naturel
- immigration et
émigration
• reconnaître l’inégalité • les causes de la • Activité : les causes de la
de croissance croissance rapide de la croissance rapide de la
démographique entre population mondiale population mondiale
les divers continents
• identifier et citer les • Les conséquences de la • Activité : les
causes de la croissance croissance rapide sur les conséquences de la
rapide besoins de la population : croissance rapide sur les
• identifier les besoins de alimentation, santé, besoins de la population :
la population éducation, habitat et alimentation, santé,
environnement éducation, habitat et
conséquence.

108
Géographie

• déduire que la croissance


rapide de la population
influe sur l’alimentation,
la santé, l’éducation,
l’habitat et
l’environnement
• définir l’exode rural • l’exode rural :
• énumérer les causes de les causes et les effets de • Activité : l’exode rural :
l’exode rural l’exode rural les causes et les effets
• identifier les problèmes de l’exode rural
posés par l’exode rural au
niveau des zones de
départ et des régions
d’accueil
• proposer des solutions
pour éviter l’exode rural

▼Les activités humaines


• différencier les activités • les activités agricoles • Activité : conséquences
humaines de la croissance rapide de
• déterminer les effets de la • les activités industrielles la population sur les
croissance rapide de la activités humaines. Cette
population sur les activité doit être précédée
activités humaines ; d’une identification et
• établir l’interdépendance • les activités de service une différenciation des
entre la croissance rapide trois secteurs d’activités.
de la population et les
activités humaines ;
• déduire les conséquences
de la croissance rapide de
la population ;
• proposer des solutions à
ces problèmes

109
Géographie
Instructions
Comme toutes les disciplines, l’enseignement de la Géographie doit considérer
l’âge des élèves. Au début de l’année scolaire, la Géographie reste basée essentiellement
sur l’observation. Mais assez rapidement, les connaissances doivent être ordonnée et les
concepts de base acquis.
Les notions à assimiler doivent être abordées et appréhendées, autant que possible
à partir des travaux pratiques.
La manipulation d’outils, de documents géographiques doit être systématique en
vue d’inciter l’apprenant à trouver, à fixer et à expliquer les notions à acquérir.
Lorsque l’activité s’y prête, le travail en groupe ou en équipe doit développer
chez les élèves l’aptitude à s’intégrer à une équipe et à communiquer.
L’apprentissage doit être axé sur les réalités locales. Les visites sur le terrain
consistant une approche non négligeable de l’étude de la Géographie. Elles doivent être
soigneusement organisées.
Point n’est besoin de donner des résumés-fleuves. Les croquis et les définitions
simples sont suffisants comme trace écrite en classe de 6ème.
Pour l’étude des éléments de Géographie humaine, des documents ont été
préparés pour faciliter les activités sur la compréhension des phénomènes de population.

Evaluation
L’évaluation fait partie intégrante du processus d’apprentissage. Liée directement
aux objectifs poursuivis, elle permet de mesurer les acquis des élèves et d’orienter les
méthodes d’enseignement et le choix de matériels didactiques.
Les élèves ne doivent pas percevoir l’évaluation comme une sanction. Au
contraire, elle doit les motiver pour mieux apprendre.
Les outils doivent être variés : QCM, VRAI ou FAUX, exercices à trou,
élaboration d’un croquis, compléter une carte, une légende de carte…
L’évaluation commence au début d’année par une sélection de réponses, par
exemple la restitution d’une définition. En fonction de l’évolution de l’apprentissage, la
compréhension peut être vérifiée par une courte description et par une application
pouvant justifier les savoir-faire (élaboration de croquis précis, d’un fond de carte
simple, un graphique à bâtons ou à ligne brisée).

110
Mathématiques
Mathématiques
Objectifs de la matière
Les Mathématiques doivent amener l’élève à :
• développer des habilités intellectuelles et psychomotrices ;
• acquérir les concepts fondamentaux dans les domaines de la numération, de la
géométrie et de la mesure ;
• maîtriser les stratégies et les automatismes de calcul ;
• acquérir une bonne méthodologie dans la recherche des solutions à des
exercices ou problèmes ;
• conjecturer, s’efforcer de prouver et contrôler des résultats obtenus ;
• développer les qualités d’expression écrite et orale (clarté de raisonnement, soin
apporté à la présentation et la rédaction) ;
• acquérir une formation scientifique lui permettant de poursuivre des études
et/ou de s’intégrer dans la vie active et professionnelle.

Objectifs de l’enseignement des Mathématiques dans les


Collèges
A la sortie du Collège, l’élève doit être capable de (d’) :
• mettre en équation des problèmes simples de la vie courante ;
• résoudre problèmes qui font intervenir des équations ou des inéquations du
premier degré à une ou deux inconnues réelles ;
• utiliser des propriétés et des règles de priorité des opérations pour effectuer des
calculs et pour comparer des nombres réels ;
• présenter des données statistiques sous forme de tableaux et sous forme de
graphique, et en calculer la moyenne ;
• construire toutes les figures géométriques de base ;
• utiliser des propriétés de configurations géométriques de base et celles des
transformations (translation, homothétie, symétrie orthogonale, symétrie
centrale) pour justifier des propriétés de figures simples ;
• utiliser les vecteurs du plan et les opérations sur ces vecteurs pour interpréter et
démontrer des propriétés géométriques usuelles ;
• décrire et représenter des objets de formes géométriques usuelles (du plan et de
l’espace) préciser leurs propriétés et calculer des grandeurs qui leur sont
attachées (longueur, aire, volume) ;
• construire un patron d’un solide usuel afin de réaliser ce solide ;
• faire de calculs analytiques dans le plan pour des problèmes de distance, de
parallélisme et d’orthogonalité.
Objectifs des Mathématiques en classe de 6ème
A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable de (d’) :
• connaître et utiliser les quelques notions Mathématiques de base ;
• se familiariser avec le vocabulaire , le langage et les notations usuels ;
• raisonner de façon déductive sur des exercices simples par utilisation de
définitions et/ou de propriétés ;

112
Mathématiques
• avoir plus d’autonomie face à une situation de calcul ;
• utiliser des matériels de géométrie à des problèmes simples de construction ou
de mesure.
Les réflexions faites au niveau des pays francophones d’Afrique et des îles de
l’Océan Indien dont Madagascar furent concrétisées par le séminaire d’harmonisation
des programmes de Mathématiques tenu à Abidjan (Côte d’Ivoire) du 15 au 20 juin
1992.
L’analyse des objectifs de l’enseignement de Mathématiques, ceux des
Programmes de Collège et le profil que l’élève malgache devra avoir à la sortie du
premier cycle de l’enseignement secondaire nous poussent à mettre en œuvre le
programme de 6ème ; en effet celui-ci répond presque en totalité à nos attentes et
objectifs, tient compte tant des progrès de la science que de la capacité de l’élève ; en
relation avec son environnement. Des expérimentations ont été faites dans divers
établissements scolaires, dans le but de savoir comment les enseignants perçoivent ce
programme, de voir comment ils l’ont enseigné dans leurs classes respectives et de
mesurer le degré de compréhension des élèves.
Les résultats obtenus nous amènent donc à proposer ce qui suit, comme nouveau
programme de Mathématiques en classe de 6ème, prévu pour un enseignement de 4
heures par semaine, étalé sur 25 semaines pour année scolaire.

Volume horaire
4 heures par semaine

113
Mathématiques
Contenu
Activités géométriques
Droites
Durée : 2 semaines
Objectifs généraux
L’élève doit être capable d’ :
• approfondir et développer les connaissances acquises sur les droites à l’Ecole
Primaire ;
• utiliser des propriétés et des définitions pour construire et/ou pour justifier.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼Droites ; points Les définitions et propriétés
de (d’) : alignés suivantes sont exigibles :
• nommer une

• Trois points sont alignés


droite (AB), (xy), (D) lorsqu’ils appartiennent à

une même droite.
• reconnaître et placer des • Deux droites sont sécantes
points alignés, des lorsqu’elles ont un seul
points non alignés point commun.
• tracer la droite passant • Symboles et
pour deux points
distincts donnés • Propriétés :
• reconnaître et tracer des ▼Droites sécantes - par deux points il passe
droites sécantes droites une droite et une seule,
perpendiculaires - par un point on ne peut
tracer qu’une seule droite
perpendiculaire à une
droite donnée.
• connaître et utiliser les ▼Droites parallèles • Définition :
notations : deux droites
(D) (L) ; (D) (L) perpendiculaires à une
ainsi que la convention • définition même troisième sont dites
de dessin parallèles
• propriétés • Propriétés :

• reconnaître sur une - par un point pris hors


figure codée deux d’une droite (D), on ne
droites peut tracer qu’une seule
perpendiculaires, deux droite parallèle à (D),
droites parallèles

114
Mathématiques
• construire à l’aide de la règle et - deux droites étant parallèles
de l’équerre :
- la droite perpendiculaire à une *toute droite parallèle à l’une
droite donnée et passant par un est parallèle à l’autre,
point donné
- la droite parallèle à une droite *toute droite sécante à l’une
donnée et passant par un point est sécante à l’autre,
donné
• vérifier que deux droites sont *toute droite perpendiculaire à
perpendiculaires l’une est perpendiculaire à
• justifier que deux droites sont l’autre.
parallèles ou qu’elles sont
perpendiculaires en utilisant des
définitions et/ou des propriétés

Instructions
• La droite ne sera pas à définir explicitement ; il en est de même pour la notion,
de point et celle de droites perpendiculaires, l’élève ayant déjà une image
mentale de ces notions.
• La notion de droites perpendiculaires sera présentée avant celle de droites
parallèles ; deux droites parallèles étant définies comme étant deux droites
perpendiculaires à une même troisième.
• On fera exécuter des constructions simples et variées à main levée pour amener
l’élève à une bonne maîtrise des notions abordées et une meilleure perception
des configurations planes.

115
Mathématiques
Demi-droites, segments
Durée : 01 semaine et demie
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de (d’) :
• maîtriser les connaissances acquises à l’école primaire sur les demi-droites et
les segments de droites ;
• mesurer des longueurs ;
• acquérir la notion de médiatrice d’un segment.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de ▼Support d’une Le vocabulaire, les définitions
(d’) : droite ; support et notations suivantes sont
d’un segment exigibles.
• nommer une demi-droite, • Vocabulaire
un segment de droite - demi-droite ; support ;
• reconnaître et tracer des demi-droites opposées
demi-droites ; des demi-
droites opposées, des
segments de droite
• déterminer la mesure ▼Longueur d’un - segment de droite ;
d’un segment donné, une segment, mesure de support ; longueur d’un
unité de longueur étant longueur segment ; extrémités
choisie
• tracer un segment de
longueur donné
• comparer les longueurs à
l’aide d’un calque ou
d’un compas
• maîtriser la distinction • Un point d’une droite (D)
entre « droite », « demi- détermine sur ces droites
droite » et « segment de deux demi-droites
droite » ainsi que les opposées ayant le même
notions appropriées support.
• trouver un encadrement
de la mesure d’un
segment donné • Définitions :
• déterminer le milieu d’un ▼Milieu d’un segment - le milieu d’un segment est
segment en se servant de le point de ce segment situé
la règle graduée et de à égale distance de ses
l’équerre ou par pliage extrémités.

116
Mathématiques
• construire l’une des
extrémités d’un segment
connaissant l’autre et le
milieu de ce segment
• construire la médiatrice ▼Médiatrice d’un
- la médiatrice d’un
d’un segment à la règle et segment
• définition
segment est la droite qui
à l’équerre
passe par le milieu de ce
segment et qui est
perpendiculaire au
support de ce segment.
• reconnaître sur une figure • construction (règle et • Notations :
codée : équerre)
- le milieu d’un segment - segment [AB]
- la médiatrice d’un - demi-droite [AB) ou
segment [Ax)
- des segments de même
longueur
• reporter des longueurs à
l’aide d’un calque ou
d’un compas
• effectuer des conversions
d’unités de longueur

Instructions
• On n’oubliera pas de dire à l’élève qu’une droite est illimitée dans les deux sens
et qu’une demi-droite est illimitée dans un sens.
• On admettra l’abus de langage qui consiste à faire la confusion entre la longueur
d’un segment et sa mesure lorsque l’unité est choisie.
• Pour donner la longueur d’un segment, on précisera l’unité de mesure ; la
notation « AB » désigne la « longueur AB ».
• La construction de la médiatrice d’un segment se fera, dans ce premier temps, à
l’aide de la règle graduée et de l’équerre.

117
Mathématiques
Cercles
Durée : 1 semaine et demie
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de (d’) :
• utiliser correctement le compas pour tracer des cercles ;
• utiliser les formules (initiation au calcul littéral) ;
• distinguer valeur exacte et valeur approchée d’une grandeur (utilisation du
nombre ).

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de ▼Rayon, Le vocabulaire, les formules
(d’) : diamètre, et les symboles suivants sont
corde, arc exigibles.

• connaître le vocabulaire • Vocabulaire :


relatif au cercle : centre, rayon, - centre, rayon, diamètre,
diamètre, corde, arc. corde, arc,
• construire et nommer un cercle - périmètre du cercle, aire
de centre et de rayon donnés. du disque.
• construire et nommer un cercle
de centre donné et passant par
un point donné
• tracer un cercle de diamètre ▼Notation :
(segment) donné C (A, r)
• reconnaître la position d’un
point par rapport à) un cercle
donné
• déterminer la position d’un
point par rapport à un cercle
• traduire l’appartenance d’un
point M au cercle C (A, r) par
AM=r et réciproquement
• calculer le périmètre d’un ▼Périmètre du Formules :
cercle et l’aire d’un disque (les cercle
formules utilisées étant ▼Aire du disque • C (A,r) étant le cercle de
admises) et présenter les centre A et de rayon r :
résultats d’une façon correcte - son périmètre vaut :
• utiliser les symboles et = P 2r π
pour écrire un résultat - l’aire du disque vaut :
approché ou exact S r x r xπ

118
Mathématiques
Instructions
• Le cercle étant déjà connu de l’élève à l’Ecole Primaire, il ne sera plus nécessaire
d’en donner une définition explicite.
• C (A, r)désigne l’ensemble des points M situés à la distance r du point A.
• On donnera les différentes significations du rayon et du diamètre d’un cercle.
• On trouvera ici une occasion de rencontrer et manipuler des expressions littérales
dans des calculs d’aires et de périmètres (formules). Il s’agira de savoir remplacer
dans une formule des lettres par des nombres donnés et d’effectuer ensuite les
calculs.
• On initiera l’élève à l’utilisation du symbole = dans le cas d’une valeur exacte et du
symbole ≈ dans le cas d’une valeur approchée d’un résultat de calcul.
• On n’utilisera pas les mots « circonférences » et « superficie » mais on dira plutôt
« périmètre » et « aire ».

Triangles
Durée : 1 semaine et demie
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de :
• maîtriser les connaissances acquises sur les triangles à l’Ecole Primaire ;
• découvrir une démarche pour résoudre un problème de construction de
triangles particuliers (utilisations de matériels : compas, règle, équerre) ;
• se familiariser avec des calculs littéraux (utilisation de formules).

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de ▼Vocabulaire : Il importe de donner la
(d’) : notation (ABC) signification pratique des
ou ABC notions mentionnées ci-
dessous :
• connaître le vocabulaire • Vocabulaire :
relatif aux triangles - triangle, sommet, côté,
particuliers (triangle - côté opposé à un sommet,
rectangle, triangle isocèle, sommet opposé à un côté,
triangle équilatéral)

• connaître la définition ▼Triangles - hauteur relative à…, hauteur


d’un triangle rectangle, particuliers issue de…
d’un triangle équilatéral, • triangle réctangle - intérieur, extérieur d’un
d’un triangle isocèle, • triangle isocèle triangle,
d’une hauteur de triangle • triangle équilatéral - hypoténuse, base ; sommet
principal d’un triangle
isocèle.

119
Mathématiques
• reconnaître un triangle
rectangle, un triangle
équilatéral, un triangle
isocèle, une hauteur de
triangle à l’aide des
conventions de dessin
• construire une hauteur ▼Droites • Définitions :
d’un triangle donné en particulières d’un
utilisant l’équerre et la triangle
règle

• tracer une hauteur d’un • hauteurs - une hauteur d’un triangle est
triangle à l’aide d’une la droite passant par un
équerre et d’une règle sommet et perpendiculaire au
dans le cas où : support du côté opposé,
- les trois angles du - un triangle isocèle est un
triangle sont aigus triangle qui a deux côtés de
- l’un des angles du même longueur,
triangle est obtus - un triangle équilatéral est un
triangle qui a trois côtés de
même longueur
- un triangle rectangle est un
triangle qui a deux côtés dont
les supports sont
perpendiculaires.
• utiliser le compas et la • Formules :
règle pour construire :
- un triangle connaissant A
les mesures de ses côtés
- un triangle
superposable à un H
triangle donné
- un triangle isocèle BB C
connaissant les mesures
de ses côtés - aire ABC
- un triangle équilatéral
- périmètre :
connaissant la mesure
ABC AB BC CA
d’un côté
- un triangle rectangle
• Notation :
connaissant le mesure
le triangle A, B, C est noté
d’un côté de l’angle
(ABC) ou ABC.
droit et celle de
l’hypoténuse

120
Mathématiques
• calculer l’aire d’un ▼Périmètre, aire
triangle en utilisant la
formule
Base x Hauteur
2
ainsi que celle d’un
triangle rectangle
connaissant les mesures
des côtés et son angle
droit
• calculer le périmètre
d’un triangle

Instructions
• Les cas d’égalités des deux triangles ne sont pas au programme.
• On fera exécuter des constructions simples et variées et l’on s’assurera que l’élève
sache manipuler correctement règle, compas et équerre.
• On ne fera pas de cours particulier sur les triangles mais on présentera les
éléments « nouveaux » à l’aide de figures pour éviter tout excès de formalisation.
• Ce chapitre donnera également l’occasion de rencontrer et de manipuler des
expressions littérales dans les calculs d’aires et de périmètres (formules). Il
s’agira simplement de savoir remplacer dans une formule les lettres par des
valeurs données puis d’effectuer les calculs.

Angles
Durée : 1 semaine et demie
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de (d’) :
• maîtriser l’utilisation du rapporter pour mesurer et construire des angles ;
• utiliser les angles pour construire des figures et pour justifier des propriétés.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de ▼Introduction de la A l’aide de dessins, on
(d’) : notion d’angle mettra au point les notions
suivantes :
• connaître le vocabulaire ▼Vocabulaire relatif aux • Vocabulaire :
relatif aux angles angles - sommet, côté d’un angle
• reconnaître et tracer un
angle (nul, aigu, obtus, - angle droit, angle plat,
droit, plat), deux angles angle nul,
adjacents
• mesurer un angle donné, ▼Mesure d’angle (en - angle aigu, angle obtus,
à l’aide de rapporteur degrés)
- angles adjacents

121
Mathématiques
• comparer des mesures
d’angles
• calculer des mesures d’angles
dans une configuration
d’angles adjacents
• construire, à l’aide du
rapporteur et de règle, un
angle de mesure donné
• reproduire un angle donné à
l’aide du compas et de la règle
• construire un triangle
connaissant :
- la mesure d’un côté et celles
de deux angles adjacents à ce
côté
- la mesure d’un angle et celles
des deux côtés de cet angle
• connaître et utiliser la
définition de la bissectrice
d’un angle sur une
configuration
• construire la bissectrice d’un ▼Bissectrice • Définitions :
angle donné à l’aide du d’un angle la bissectrice d’un
rapporteur et de la règle angle est la droite qui
• reconnaître la bissectrice d’un passe par le sommet
angle sur une figure codée de cet angle et qui le
partage en deux
angles de même
mesure.
Instructions
• Ce chapitre n’a pas pour ambition de résoudre les problèmes que pose la notion
d’angle dans l’enseignement secondaire.
• Un angle sera présenté comme étant une configuration formée d’une paire de demi-
droite de même origine, cela n’est pas une définition mathématiquement correcte.
Une appréhension concrète de cette notion suffit largement à l’élève, le mot « angle »
ne sera donc pas défini explicitement et le vocabulaire sera dégagé à partir d’une
figure.
• On ne parlera pas de secteur angulaire, ni d’angle rentrant ou saillant. Une mesure
d’angle sera toujours donnée en degrés entre 0 et 180.
• On évitera d’écrire BAC
! = 30°
• En classe de 6ème, la construction de la bissectrice d’un angle ne se fera qu’à l’aide du
rapporteur et de la règle et ni à l’aide du compas car la propriété de la bissectrice
comme ensemble de points équidistants des côtés de l’angle n’est pas encore au
programme.

122
Mathématiques
Figures symétriques par rapport à un point
Durée : 2 semaines
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de (d’) :
• Maîtriser la notion de figures symétriques par rapport à un point ;
• utiliser des propriétés de figures symétriques.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable On montrera à l’aide de
de (d’) : figures, le sens pratique des
▼Figures symétriques notions suivantes.
• reconnaître deux • Vocabulaire :
figures symétriques par
rapport à un point,
• reconnaître sur une - symétrique d’un point ;
figure deux points points symétriques
symétriques par rapport - symétrique d’une figure,
à un point donné figures symétriques
- centre de symétrie.
• construire le ▼Programme de • Définitions :
symétrique d’un point construction
par rapport à un point
donné - deux points A et B sont
symétriques par rapport à
un point O signifie que O
est le milieu du segment
[AB]. Le point O est son
propre symétrique,
• utiliser la définition - un point O est un centre de
pour justifier que deux symétrique d’une figure (f)
points sont symétriques signifie que chaque point
par rapport à un point de (F) a pour symétrique
donné par rapport à O un point de
(F).
• connaître les quelques ▼Droites, segments de • Propriétés :
propriétés (ci-contre) droites, cercles, angles - lorsque des points sont
de la symétrie par symétriques par alignés, leurs symétriques
rapport à un point rapport à un point par rapport à un point O
sont aussi alignés,

123
Mathématiques
• construire, par rapport à un -lorsque les points A et B ont
point, le symétrique pour symétriques par rapport
à un point O les points A’ et
B’ alors :
- d’une droite, d’une demi- ▼Conservation de *les droites (AB) et (A’B’)
droite, d’un segment l’alignement, des sont symétriques par rapport
distances, des à O, les droites (AB) et
mesures d’angles (A’B’) sont parallèles,
- d’un angle *les segments [AB] et [A’B’]
sont symétriques par rapport
à O,
- d’une figure non trop * les segments [AB] et [A’B’]
compliquée (utilisation des ont la même longueur.
propriétés ci-contre)

• justifier que : • Deux angles symétriques


- trois points sont alignés par rapport à un point ont la
- deux droites sont parallèles même mesure
- deux angles ont la même
mesure
- deux segments ont la même
longueur (utilisation des
propriétés de figures
symétriques)
• reconnaître qu’un point ▼Centre de • Le centre d’un cercle est le
donné est centre de symétrie d’une seul centre de symétrie de
symétrie d’une figure figure ce cercle.
• retrouver par construction,
un centre de symétrie d’une
figure donnée, lorsqu’il en
existe.

Instructions
• On parlera tout simplement de figures symétriques par rapport à un point, en faisant
remarquer que ces figures sont superposables. Il ne sera question de parler ni de
symétrie centrale, car la notion d’application n’est pas au programme de la classe
de 6ème, ni de propriétés de conservation de l’alignement, de la distance et de la
mesure d’angles.
• On ne fera pas démontrer qu’un point est centre de symétrie d’une figure, mais on
se limitera à la reconnaissance d’un centre de symétrie éventuel d’une figure qu’on
pourra faire justifier en utilisant des propriétés simples connues.
• Les instruments utilisés sont essentiellement le compas et la règle (éventuellement
du papier calque si l’élève pourra s’en procurer).

124
Mathématiques
Parallélogrammes
Durée : 1 semaine et demie
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de (d’) :
• maîtriser les notions acquises à l’Ecole Primaire sur le rectangle, le carré et le
parallélogramme ;
• saisir le fait que les rectangles et les carrés sont des parallélogrammes
particuliers ;
• utiliser la définition et les propriétés du parallélogramme dans les activités
géométriques.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de • Vocabulaire :
(d’) : - quadrilatère
▼Définition
• connaître la définition du - côté, côtés opposés ; côtés
parallélogramme, du consécutifs
rectangle, du carré - diagonales,
• reconnaître sur une figure - sommet, sommet opposés,
codée : sommet consécutifs,
- un parallélogramme - centre du parallélogramme
- un carré - hauteur relative à un côté
- un rectangle
• construire un • Définitions :
parallélogramme :
- en utilisant la définition - un parallélogramme est un
(règle et équerre) ▼Propriétés quadrilatère dont les côtés
- connaissant les mesures opposés sont parallèles
de deux côtés consécutifs - un rectangle est
(règle et compas) • longueur des côtés quadrilatère qui a ses
opposés angles droits
• diagonales - un carré est un rectangle
dont les côtés ont la même
longueur.

- connaissant les mesures • Propriétés :


des diagonales (règle et - les diagonales d’un
compas) parallélogramme se
- construire un coupent en leur milieu I
parallélogramme appelé centre du
connaissant trois de ses parallélogramme,
sommets

125
Mathématiques
• Justifier qu’un quadrilatère - lorsque les diagonales
donné est un d’un quadrilatère se
parallélogrammeen en coupent en leur milieu, ce
utilisant : quadrilatère est un
- la définition parallélogramme
- les mesures des côtés opposés - les côtés opposés d’un
- le milieu des diagonales parallélogramme ont la
même longueur
• construire un rectangle ▼Parallélogrammes - un quadrilatère qui a ses
connaissant les mesures des particuliers côtés opposés de même
deux côtés consécutifs longueur est un
parallélogramme
• construire un carré • rectangle - un rectangle est un
connaissant la mesure du côté parallélogramme
• justifier qu’un quadrilatère est
rectangle ou un carré, en • carré
utilisant la définition
• calculer le périmètre d’un
parallélogramme connaissant
les mesures des deux côtés
consécutifs

• calculer l’aire d’un ▼Périmètre, aire • Formule donnant :


parallélogramme connaissant - le périmètre et l’aire d’un
la mesure d’un côté et celle de parallélogramme
la hauteur correspondante
- le périmètre et l’aire d’un
rectangle
• calculer le périmètre et l’aire - le périmètre et l’aire d’un
d’un rectangle (resp. d’un carré (schémas à l’appui).
carré) connaissant les mesures
de deux côtés consécutifs
(resp. la mesure d’un côté)

Instructions
• En classe de 6ème, on se limitera aux quadrilatères convexes, mais on ne prononcera
pas le mot « convexe » devant l’élève.
• On pourra, dans ce chapitre, réinvestir les propriétés de la symétrie par rapport à un
point.
• La caractérisation du rectangle et du carré comme parallélogrammes particuliers
interviendront en 5ème.
• On fera manipuler l’élève aussi souvent que possible en l’entraînant à tracer (à
main levée et avec des instruments) des parallélogrammes particuliers et à coder
chaque fois les dessins afin qu’il ait des images mentales de ces configurations.

126
Mathématiques
Figures symétriques par rapport
à une droite
Durée : 2 semaines
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de (d’) :
• maîtriser la notion de figures symétriques par rapport à une droite ;
• utiliser des propriétés de figures symétriques.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de A l’aide de figures, on
(d’) : montrera le sen pratique des
notions suivantes :
• Vocabulaire :
• reconnaître dans une - symétrie d’un point, points
configuration, deux figures symétriques
symétriques par rapport à - symétrie d’une figure,
une droite figures symétriques
reconnaître, sur une figure, - axe de symétrie.

deux points symétriques par


rapport à une droite donnée
• construire le symétrique ▼Programme de • Définitions :
d’un point par rapport à une construction - deux-points A et B sont
droite donnée symétriques par rapport à
une droite (D) signifie que
(D) est la médiatrice du
segment [AB],
- chaque point M de (D) est
son propre symétrique par
rapport à (D),
• utiliser une (ou plusieurs) ▼Droites, segments - une droite (D) est un axe de
propriété(s) pour construire de droites, cercles, symétrie d’une figure (F)
de façon performante le angles symétriques signifie que chaque point de
symétrique par rapport à une par rapport à une (F) a pour symétrique par
droite donnée : droite rapport à (D) un point de
- d’une droite, d’une demi- (F),
droite - un losange est un
- d’un segment quadrilatère dont les
- d’un angle diagonales se coupent en
- d’un cercle leur milieu et ont des
- d’une configuration supports perpendiculaires.
simple

127
Mathématiques
• utiliser la définition pour • Propriétés :
justifier que deux points - lorsque des points sont alignés,
sont symétriques par leurs symétriques par rapport à
rapport à une droite une droite (D) sont aussi
donnée alignés ;
- lorsque les points A et B ont
• utiliser des propriétés de ▼Conservation - pour symétriques par rapport à
figures symétriques pour de l’alignement, une droite (D) les points A’ et
justifier que : des distances, B’ alors :
des mesures
- trois points sont alignés d’angles *les droites(AB) et (A’B’) sont
- symétriques par rapport à (D),
- deux segments ont même *les segments [AB] et [A’B’] sont
longueur symétriques par rapport à (D),
- deux angles ont même * les segments [AB] et [A’B’] ont
mesure la même longueur.

• reconnaître qu’une droite ▼Axe de symétrie


donnée est axe de symétrie d’une figure
d’une figure
• retrouver par construction - deux angles symétriques par
un axe de symétrie d’une rapport à une droite ont la même
figure donnée, lorsqu’il en mesure
existe
• reconnaître qu’une figure - un losange est un
admet un axe de symétrie parallélogramme (car les
diagonales se coupent en leur
milieu)
• utiliser la définition ou les ▼Losange - les quatre côtés d’un losange
propriétés pour construire • définition ont la même longueur (car deux
un losange • propriétés des segments symétriques par
côtés rapport à une droite ont la même
• propriétés des longueur).
diagonales
• justifier qu’un quadrilatère • Périmètre et
donné est un losange aire
• calculer le périmètre d’un
losange connaissant la
longueur d’un côté

• calculer l’aire d’un losange • Formules donnant :


connaissant les mesures - l’aire du losange connaissant les
des diagonales longueurs de ses diagonales,

128
Mathématiques
• calculer la mesure d’une - le périmètre du losange
diagonale d’un losange, connaissant la longueur d’un
connaissant son aire et la côté
mesure de l’autre diagonale. (schéma à l’appui).

Instructions
• On parlera tout simplement de figures symétriques par rapport à une droite en
faisant remarquer que ces figures sont superposables. Il ne sera question de
parler ni de symétrie orthogonale, ni de propriétés de conservation de
l’alignement, de la distance et de la mesure d’angles.
• On ne fera pas démontrer qu’une droite est axe de symétrie d’une figure, mais
on se limitera à la reconnaissance d’un axe de symétrie éventuel d’une figure
qu’on pourra faire justifier en utilisant des propriétés simples connues.
• Le losange sera introduit, dans ce chapitre comme quadrilatère (particulier)
admettant ses diagonales comme axes de symétrie.
• On fera constater que, contrairement à ce qu’on avait vu au chapitre sur les
figures symétriques par rapport à un point, deux droites symétriques par rapport
à une droite(D) ne sont pas nécessairement parallèles.

Pavés droits-cylindres droits


Durée : 2 semaines
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de (d’) :
• observer et décrire des pavés droits, des cylindres droits ;
• réaliser des pavés droits, des cylindres droits ;
• calculer des aires et des volumes de pavés droits, de cylindres droits (initiation
au calcul littéral).

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable La présentation d’objets
de (d’) : matériels est très conseillée pour
expliquer les termes relatifs aux
pavé et cylindre droits.

• connaître le vocabulaire ▼Vocabulaire et • Vocabulaire :


relatif au pavé droit, au Propriétés
cube, au cylindre droit

▼Observation et
• dénombrer les sommets, - pavé droit, cube
les faces, les arêtes d’un description du solide
pavé droit, d’un cube

129
Mathématiques
• reconnaître un pavé droit, un - faces, sommets, faces
cube, un cylindre droit opposées, arêtes,
• dessiner (à main levée) un - faces latérales, hauteur
pavé droit, un cube, un d’un pavé
cylindre droit ▼Réalisation
• réaliser, à partir d’un patron, d’un patron, - patron, développement
un pavé droit, un cube, un d’un solide
cylindre droit
• calculer l’aire latérale, l’aire ▼Volume, aire - cylindre droit, hauteur du
totale, le volume : cylindre, base.
- d’un pavé droit • Définition :
- d’un cube, un cube est un pavé droit
- d’un cylindre droit par dont les arêtes ont la même
utilisation de formules longueur
appropriées. • Formules donnant :
- l’aire latérale d’un pavé
droit,
- le volume d’un pavé droit
- l’aire latérale d’un cylindre
droit,
- le volume d’un cylindre.

Instructions
• Il sera souhaitable de commencer par les activités de manipulation, d’observation,
de classement de solides divers (corps ronds, pointus, droits) de dénombrement
d’éléments consécutifs. Elles permettent de familiariser les élèves avec le
vocabulaire spécifique de l’espace.
• Le pavé droit et le cylindre droit ne seront pas à définir d’une manière explicite
(on se contentera d’introduire ces deux objets à l’aide d’objets matériels).
• Concernant une éventuelle représentation plane des solides étudiés, on ne devra
pas insister sur la notion de perspective cavalière ; une représentation sommaire
pourra suffir.
• On fera dessiner des patrons et réaliser des pavés droits et des cylindres droits.
• On profitera de l’étude des pavés droits pour mieux asseoir la notion de volumes
(empilement de cubes), notion très mal acquise à la sortie de la classe de 7ème.
• Les calculs d’aires et de volumes renforceront ici, la notion de calcul littéral.

130
Mathématiques

Activités numériques
Ensemble N des entiers naturels
Durée : 1 semaine
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de (d’) :
• maîtriser les notions acquises à l’Ecole Primaire sur les nombres entiers ;
• utiliser des définitions ou des règles pour connaître des nombres entiers
particuliers ou pour justifier des propriétés de nombres.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼Nombres entiers • Vocabulaire et notations :
de (d’) : naturels
• reconnaître un nombre • ensemble des - nombre, nombre entier naturel,
entier naturel nombres
• écrire un nombre entier • écriture en - nombres entiers consécutifs
naturel en lettres, en chiffres, en lettres
chiffres
• reconnaître et trouver des - ensemble N de nombres entiers
nombres entiers naturels naturels
consécutifs - chiffres, chiffres des unités, des
• déterminer les chiffres dizaines, des centaines
des unités (dizaine..) - nombre pair, nombre impair
dans l’écrire d’un - élément d’un ensemble,
nombre entier naturel
• écrire en extension un - …est multiple de … ;
ensemble - … est divisible par …
• utiliser les symboles " - …est diviseur de ...
et pour traduire qu’un - … appartient à …
nombre appartient ou - … n’appartient pas à …
non à un ensemble donné
- …"… ;…
• distinguer un nombre
pair d’un nombre impair
• justifier qu’un nombre
• entier naturel est multiple • multiples et • Propriétés :
d’un nombre entier diviseurs
- chaque nombre entier naturel est
naturel donné(ou encore
multiple de lui-même de 1,
divisible par…)
- 0 est multiple de chaque entier
• trouver des multiples
naturel.
d’un entier naturel donné

131
Mathématiques
• justifier qu’un nombre est • caractères de • Règles :
divisible par : divisibilités par : - un nombre est divisible par
- 10 ; 100 ; 1000 10 ; 100 ; 1000 … ; 2 lorsqu’il se termine par 0,
- 2 ; 5 ; 3 ; par 9 2;5;3;9 2, 4, 6, 8,
- un nombre est divisible par
10,100, 1000… lorsqu’il se
termine par 0 ; 00 ; 000…
• justifier qu’un entier - un nombre est divisible par
naturel est un diviseur d’un 3 lorsque la somme de ses
autre entier naturel donné chiffres est multiple de 3
• écrire l’ensemble des - un nombre est divisible par
diviseurs d’un entier 9 lorsque la somme de ses
naturel non nul donné. chiffres est multiple de 9.

Instructions
• Dans ce chapitre, on ne fera pas d’étude systématique sur la théorie des
ensembles malgré que le mot « ensemble » figure dans une rubrique ; les
symboles " et sont donnés en vue de leur utilisation pour des formulations
simples.
• On veillera à l’usage correct du vocabulaire et des notations se rapportant :
- aux multiples et diviseurs d’un entier naturel (…est multiple de… ; …est
diviseur de…)
- à des ensembles d’entiers naturels (entiers naturels, entiers consécutifs ; chiffre,
ensemble ; élément ; " ; N…)
• On profitera de toutes les occasions pour développer la pratique du calcul
mental et pour initier l’élève au raisonnement.

132
Mathématiques
Comparaison de nombres décimaux positifs
(ou arithmétiques)
Durée : 1 semaine
Objectif général
L’élève doit être capable de maîtriser les connaissances acquises à l’Ecole Primaire
sur la comparaison de nombres décimaux positifs.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de On expliquera les notions
(d’) : suivantes sur des exemples :
• vocabulaire et notations
- partie entière, partie
• détérminer la partie entière et ▼Ecriture
d’un - décimale
la partie décimale d’un nombre décimal - chiffres des unités ;
nombre décimal donné dizaines ; centaines ;…
- chiffres des dixièmes ;
• présenter différentes écritures
centièmes ;…
d’un nombre décimal donné
• déterminer le chiffre des
unités (dizaines ;
dixièmes ;…) dans l’écriture
d’un nombre décimal donné
• lire et écrire en lettres, en
chiffres, un nombre décimal
donné
• comparer deux nombres ▼Comparaison de - …est plus grand que… ;>
décimaux et utiliser les nombres - … est plus petit que… ;<
symboles > et < décimaux - …est différent de… ; ≠
positifs - ordre croissant, ordre
• ranger les nombres décimaux
décroissant ;
dans l’ordre croissant ; dans
- comparer deux nombres
l’ordre décroissant
décimaux différents, c’est
dire quel est le plus grand
(ou quel est le plus petit),
• graduer une demi-droite en ▼Demi-droite
nombres entiers naturels, une graduée ;
unité étant choisie repérage sur
une demi-droite

133
Mathématiques
• placer (exactement ou - ranger des nombres décimaux
approximativement) sur une dans l’ordre croissant, c’est
demi-droite graduée le point écrire ces nombres du plus
auquel correspond un nombre petit au plus grand,
décimal donné
• donner approximativement le - ranger des nombres décimaux
nombre décimal correspondant dans l’ordre décroissant, c’est
à un point placé sur une demi- écrire ces nombres du plus
droite graduée grand au plus petit.
• encadrer un nombre décimal par
deux nombres entiers
consécutifs, par deux nombres
décimaux consécutifs ayant le
même nombre de chiffres après
la virgule.

Instructions
• On ne procédera pas à une nouvelle introduction des nombres décimaux positifs
(nombres déjà connus de l’élève sortant du primaire) mais plutôt on se contentera
de les introduire à partir de situations diverses qui sont d’ailleurs complémentaires :
- mesures de longueurs ;
- repérage sur une demi-droite ;
- situation de partage.
• On évitera de prononcer l’expression « nombre à virgule » qui, en tout cas, a un
sens mathématique différent de celui du nombre décimal.
• On utilisera, pour la comparaison de deux nombres décimaux, les symboles > et <
(qui se lisent : « … est plus grand que… » ou « est plus petit que… ») et jamais en
6ème les symboles ô ou â dont la signification peut ne pas être adaptée à
l’entendement de l’élève.
• Afin de développer chez l’élève le reflexe de visualiser tout problème lié à la notion
d’ordre, on l’habituera à marquer approximativement, à main levée sur une demi-
droite graduée, les points correspondant aux nombres qui entrent en jeu.

134
Mathématiques
Opérations sur les nombres
décimaux positifs
Durée : 1 semaine
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de (d’) :
• effectuer des calculs d’une manière performante ;
• s’auto-contrôler par des techniques d’estimation et des tests d’erreurs ;
• acquérir une meilleure performance en calcul mental.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de ▼Opérations On entraînera l’élève à
(d’) : • addition utiliser le vocabulaire, les
• soustraction règles et propriétés ci-
• multiplication dessous en évitant autant
que possible toute
formalisation.
• effectuer une addition, une • Vocabulaire :
soustraction, une - addition, somme
multiplication sur des - soustraction, différence
nombres décimaux positifs - terme d’une somme,
d’une différence,
- multiplication, produit
- facteurs d’un produit.
• utiliser l’addition, la
soustraction, et la
multiplication pour résoudre
un problème courant
• utiliser correctement les
termes :
- addition, somme
- soustraction, différence
- multiplication, produit
- termes, facteurs ▼Ordre de grandeur
d’un résultat
• estimer le résultat d’une
somme, d’un produit de
nombres décimaux positifs
• contrôler le résultat d’une
soustraction par l’addition

135
Mathématiques
• contrôler le résultat d’une
multiplication :
- par le test du dernier chiffre
- par le test du nombre de
chiffre après la virgule
- par la preuve par 9

• arrondir des termes, des


facteurs ou des résultats
d’une somme, d’un produit à
une unité, à un dixième ou à
un centième près
• organiser un calcul en ▼Organisation • Règles de priorité :
utilisant les règles de priorité des calculs - dans une écriture en ligne, une
• calculer en respectant les opération entre parenthèses est
prioritaire,
règles de priorité
- en l’absence de parenthèse la
• traduire une écriture en ligne multiplication est prioritaire sur
en schémas de calcul (et l’addition et la soustraction
réciproquement) et effectuer
ce calcul - propriétés de la multiplication :
• calculer une somme, un
produit d’une manière
performante : *pour multiplier une somme par
- déplacer et regrouper un nombre, on peut multiplier
certains termes ou facteurs chaque terme par ce nombre et
additionner les résultats obtenus

- appliquer des propriétés de * pour multiplier une différence


la manipulation vis-à-vis un nombre, on peut multiplier
de l’addition ou de la chaque terme par ce nombre et
soustraction (mis en calculer la différence entre les
facteur). produits obtenus.

Instructions
• On évitera toute théorie car les opérations sur les nombres décimaux positifs sont
des connaissances déjà acquises par l’élève à l’Ecole Primaire.
• A travers des situations de la vie courante, on renforcera ces notions en mettant en
place le vocabulaire approprié, en faisant le point sur les techniques opératoires et
en leur donnant du sens.
• On entraînera l’élève à utiliser le symbole ¢ lorsque le résultat donné est une
valeur approchée.

136
Mathématiques
• Les propriétés des opérations seront utilisées, mais sans aucune formalisation, sur des
exemples numériques variés de calculs écrits ou calculs mentaux.
• On insistera sur les règles de priorité des opérations à travers des exemples avec ou
sans parenthèses.

Division sur les nombresdécimaux positifs


Durée : 1 semaine
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de (d’) :
• effectuer une division d’une manière performante ;
• s’auto-contrôler par des techniques d’estimation et des tests d’erreurs ;
• acquérir une meilleure performance en calcul mental.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼Division d’un On veillera à une meilleure
de (d’) : entier naturel acquisition des notions
par un entier suivantes.
naturel
• connaître et utiliser le • Vocabulaire :
vocabulaire relatif à la
division - division, dividende, quotient,
• effectuer correctement reste,
une division : - quotient entier par défaut, par
- d’un entier naturel par un excès,
entier naturel non nul - quotient exact,
- quotient décimal approché.
- d’un nombre décimal par ▼Division d’un • Propriété :
un nombre décimal non nombre décimal lorsqu’on multiplie(ou l’on
nul, en utilisant par un nombre divise) le dividende et le
éventuellement la décimal non nul diviseur par un même nombre
propriété ci-contre non nul, le quotient ne change
pas.
• calculer le quotient et le • Formule :
reste d’une division Dividende=
connaissant le dividende (Diviseur x quotient) + Reste ;
et le diviseur le reste étant toujours plus
• calculer le quotient petit que le diviseur.
approché à l’unité près,
au dixième près, au
centième près, …,

137
Mathématiques
dans une division
connaissant le dividende et
le diviseur
• multiplier ou diviser par : ▼Calculs avec :
- 10, 100 ; 1000… - 10 ; 100 ; 1000…
- 0,1 ; 0,01 ; 0,001… - 0,1 ; 0,01 ; 0,001…
• utiliser la division pour
résoudre un problème de la
vie courante
• contrôler les résultats d’une
division :
- par une estimation du
résultat
- par la preuve par 9…
retrouver l’un quelconque
des éléments de la formule :
Dividende =
(Diviseur x quotient) + Reste
connaissant les trois autres

Instructions
• On renforcera les savoir-faire déjà acquis à l’Ecole Primaire :
- en justifiant le mécanisme de la division
- en multipliant les exercices d’entraînement, sans pour autant refaire toute
une théorie.
• On fera le point sur les résultats d’une division par l’utilisation d’un vocabulaire
simple, précis et ne présentant aucune ambigüité.

138
Mathématiques
Fractions
Durée : 2 semaines
Objectif général
L’élève doit être capable de maîtriser des techniques opératoires sur les fractions.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


▼Différentes
L’élève doit être capable On insistera sur la bonne
de (d’) : écritures d’une utilisation des termes suivants
fraction ainsi que sur la mise en pratique
des règles d’opération.

• reconnaître une fraction • simplification • Vocabulaire :


• reconnaître des fractions • écriture Fraction, numérateur,
égales. fractionnaire d’un dénominateur, termes
nombre décimal d’une fraction,

• reconnaître des fractions $


• Notation : %
égales à une fraction
donnée
• simplifier fraction • Fraction décimale
donnée
• connaître la définition • Définition :
d’une fraction décimale une fraction décimale est une
• reconnaître une fraction fraction dont le dénominateur est
décimale 10 ; 100 ; 1000 …
• écrire un nombre décimal • Propriété :
sous forme de fraction on obtient une
décimale fraction égale à une fraction
• exprimer un partage à donnée en multipliant (ou en
l’aide d’une fraction divisant) le numérateur et le
dénominateur par un même entier
naturel non nul.

• connaître et utiliser les ▼somme ou


règles d’addition et de différence de
soustraction (quand c’est deux fractions
possible) sur les fractions de même
de même dénominateur, dénominateur
ainsi que la règle de la
multiplication d’un entier
naturel par une fraction

139
Mathématiques
• Prendre une fraction ▼Produit d’un entier • Règles :
d’une quantité donnée naturel par une
fraction a c a c
b(0
b b b

a c a*c
* a + , -. / ( 0
b b b
c a0c
a0 b(0
b b

Instructions
• On tiendra compte des savoirs acquis par l’élève à l’EcolePrimaire, en se limitant aux
calculs de sommes et de différences de fractions de même dénominateur et de
produits d’un nombre entier par une fraction.
• On ne parlera pas de fraction irréductible mais on entrainera l’élève à faire des
simplifications successives par tâtonnement ou en utilisant éventuellement les
caractères de divisibilité connus.
• On n’envisagera aucune écrite décimale illimitée (dans un tel cas, on gardera
l’écriture sous forme fractionnaire).

140
Mathématiques
Proportionnalité
Durée : 2 semaines
Objectif général
L’élève doit être capable de résoudre des problèmes relevant de situations de
proportionnalité.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de ▼Situationsde On veillera à la bonne
(d’) : proportionnalité compréhension du vocabulaire
donné. On ne retiendra pas par
cœur la définition d’un tableau
de proportionnalité.
• traduire, quand c’est • tableau de • Vocabulaire :
possible, un problème proportionnalité
donné en situation de
proportionnalité
• reconnaître un tableau de • suite de nombres - tableau de correspondance
proportionnalité proportionnels
• compléter un tableau de - tableau de proportionnalité
proportionnalité
• déterminer un coefficient • coefficient de - coefficient de
de proportionnalité d’un proportionnalité proportionnalité
tableau
• utiliser un coefficient de - situation de proportionnalité,
proportionnalité pour - « … est proportionnel à… »
effectuer des calculs - pourcentage, échelle
- agrandissement, réduction

• Définition :
un tableau de
proportionnalité est un
tableau de correspondance
dans lequel les nombres
d’une ligne sont obtenus en
multipliant les nombres
correspondants par un même
coefficient.
• traduire un pourcentage en ▼Pourcentage et
nombre décimal ; en échelle
fraction décimale.

141
Mathématiques
• utiliser les propriétés de • Utilisation comme Propriétés de linéarité
linéarité pour : opérateurs
xa
- compléter un tableau
- résoudre un problème
• reproduire un dessin à une
échelle donnée
(agrandissement, réduction) xa
• effectuer des calculs
pratiques en utilisant une
:a
échelle.+

:a

(Ces propriétés peuvent


être schématisées comme
ci-dessous, a et b étant des
nombres non nuls)

Instructions
• Etant donné que la notion de proportionnalité est appliquée dans beaucoup de
situations courantes, et qu’elle reste encore parmi les notions difficilement
maîtrisée par l’élève à la sortie de l’Ecole Primaire, son apprentissage devra être
fait, en classe de 6ème d’une extrême munitie. On choisira ainsi, autant que possible,
des exemples d’introduction tirés de la vie courante.
• On présentera également des contre-exemples.
• On mettra l’accent sur l’utilisation des coefficients de proportionnalité et des
propriétés de linéarité qui sont des outils que l’élève doit maîtriser pour la
résolution de problèmes.
• Les calculs de pourcentage et d’échelle ne sont pas exigibles en classe de 6ème.

142
Mathématiques
Nombres décimaux relatifs
Durée : 2 semaines
Objectif général
L’élève doit être capable de manipuler de nouveaux nombres.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de ▼Introduction On concrétisera chaque fois,
(d’) : l’apprentissage des nouvelles
notions ci-dessous.
• traduire des situations • ensemble Z des • Vocabulaire
concrètes par des nombres nombres entiers - nombre entier relatif,
relatifs (entiers ou relatifs nombre décimal relatif ;
décimaux) • ensemble D des - nombre entier positif,
nombres décimaux nombre décimal positif
relatifs - nombre entier négatif,
nombre décimal négatif
- abscisse d’un point
• reconnaître si un nombre
• relatif est : • Notations :
- entier ou décimal - N, D,
- positif ou négatif - (+3) se note aussi +3 ou 3,
• graduer une droite en - (-3) se note aussi -3.
entiers relatifs, en
décimaux relatifs ayant un
chiffre après la virgule
• placer approximativement
sur une droite graduée un
nombre décimal relatif ▼Repérage d’un point
donné sur une droite
• placé exactement sur une
droite graduée un nombre
entier relatif donné
• donner l’abscisse d’un
• point placé sur une droite • Définition et propriété :
graduée
• trouver l’opposé d’un
• nombre relatif (entier ou ▼Somme d’entiers - deux nombres sont dits
décimal) relatifs opposés lorsqu’ils sont les
abscisses de deux points
symétriques par rapport au
point d’origine d’une
droite graduée,

143
Mathématiques
• calculer la somme de deux - La somme des deux entiers
nombres entiers relatifs relatifs opposés est égale à
zéro.
• traduire le mécanisme de
l’addition de deux nombres
entiers relatifs par un
déplacement sur une droite
graduée.

Instructions :
• On introduira les nombres relatifs à l’aide de situations concrètes tirées de
l’environnement de l’élève ; il en sera de même pour l’apprentissage du mécanisme
de l’addition afin d’éviter toute formulation qui fait appel à la notion de valeur
absolue (cette notion n’étant pas au programme).
• La définition de deux nombres opposés se fera par symétrisation par rapport à
l’origine d’une droite graduée.
• On devra multiplier les exercices d’entrainement sur l’addition d’entiers relatifs de
façon à la rendre mécanique. L’addition de nombres décimaux relatifs sera étudiée en
classe de 5ème.

144
Mathématiques
Instructions générales
Les instructions suivantes sont valables pour tous les niveaux d’enseignement du
collège.
La classe de Mathématiques est d’abord un lieu de découverte, d’exploitation de
situations, de réflexion et de débat sur les démarches suivies et les résultats obtenus, de
synthèses dégageant clairement quelques idées et méthodes essentielles et mettant en
valeur leur portée.
Il convient alors de (d’) :
• éviter l’utilisation systématique d’une présentation centrée sur un exposé
synthétique, pour toutes les notions du programme.
• aborder les notions que l’élève doit assimiler, autant que possible, à partir de
travaux dirigés, de travaux pratiques, de manipulations, d’activités plaçant
l’élève dans une situation de recherche
• limiter le cours à la synthèse, donc aux quelques notions, résultats et outils de
base que l’élève doit connaître et savoir utiliser et aux méthodes de résolution
de problèmes qui les mettent en jeu.
• éviter des révisions systématiques ;
De plus, il est demandé au professeur d’assurer un bon équilibre entre les
différentes parties du programme et en particulier, de ne pas bloquer en fin d’année la
géométrie.
A titre indicatif, la durée allouée au traitement d’un chapitre est mentionnée après
chaque intitulé ; au total on pourra prévoir :
• 15 semaines pour les activités géométriques ;
• 10 semaines pour les activités numériques (une semaine équivaut évidemment
4 heures d’enseignement en classe de 6ème).
On signale que les chapitres tels qu’ils sont écrits dans ce programme suivent déjà
un ordre chronologique du point de vue du traitement, mais on accordera à la CPE de
chaque établissement de les traiter dans un ordre qui lui conviendra.
Il est très conseillé d’enseigner en parallèles activités géométriques et activités
numériques, et de réserver en fin d’année et dans la mesure du possible, des séances de
révision sur tout le programme.
Recommandation : traiter le programme, tout le programme.

Documents pédagogiques
Le professeur est invité à consulter les manuels de la Collection Inter-Africaine de
Mathématiques (C.I.A.M.) pendant la mise en œuvre de ce programme.
Toutefois, une certaine réadaptation devra être faite en ce qui concerne les exercices
d’application, d’entrainement et de recherche, compte tenu des réalités de l’élève
malgache.
Enfin, la liste des compétences exigibles (cf. objectifs spécifiques) ne sera jamais
exhaustive ; il appartient au professeur de la compléter si besoin est et si le niveau de sa
classe le permet.

145
Mathématiques
Evaluations
On mettra en œuvre des formes diversifiées d’évaluation valables pour tous les
chapitres étudiés :
• exercices de contrôle des acquis, généralement courts (suivi de correction
immédiate) ;
• exercices d’application directe pour faire fonctionner les définitions et les
propriétés et permettant l’assimilation des notions étudiées (rédigés en groupes) ;
• exercices d’entrainement pour consolider les acquis (à faire traiter à la maison) ;
• exercices de synthèse et/ou de recherche permettant à l’élève d’éprouver sa
compétence et au professeur d’évaluer son enseignement (à faire traiter en classe et
individuellement sous forme de devoir surveillé).

146
Sciences Physiques
Sciences Physiques
Objectifs de la matière
Les Sciences Physiques doivent amener l’élève à :
• pratiquer une démarche expérimentale pour faire aboutir une recherche ;
• adopter une attitude scientifique en développant chez lui l’esprit
scientifique ;
• interpréter des phénomènes naturels par les connaissances qu’elles lui
apportent ;
• mieux connaître le monde technique qui nous entoure par le biais de
l’analyse des réalités et de l’effort pour comprendre et expliquer.

Objectifs de l’enseignement des Sciences Physiques au Collège


A la sortie du COLLÈGE, l’élève doit être capable de (d’) :
• continuer ses études au Lycée ;
• faire preuve de maturité sur le plan de raisonnement ;
• interpréter des faits physiques de son environnement naturel et technique.

Objectifs des Sciences Physiques en classe de 6ème


A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable de (d’) :
• distinguer les trois états de la matière ;
• définir les divers changements d’état ;
• mesurer une masse et un volume ;
• repérer une température ;
• distinguer chaleur et température ;
• réaliser le schéma d’un circuit électrique simple et inversement ;
• différencier une transformation physique et réaction chimique.

Volume horaire
3 heures par semaine

148
SciencesPhysiques
Contenu

Physique
Propriétés physiques de la matière
Objectifs généraux
L’élève doit être capable de :
• distinguer les trois états de la matière ;
• mesurer une masse et un volume ;
• repérer une température ;
• distinguer chaleur et température.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼Les états
de (d’) : physiques de la
matière
• montrer expérimen- • Observation de • La comparaison d’échantillons
talement que : solides compacts familiers de solides et de liquides
- les solides compacts ont et pulvérisés et servira de support pour faire un
une forme propre liquides classement entre (compacts et
- les solides pulvérisés pulvérisés) et liquides, et pour
n’ont ni forme propre ni faire dégager par les élèves leurs
surface libre plane propriétés fondamentales
- les liquides n’ont pas de
forme propre et • On insistera sur l’horizontalité de
présentent une surface la surface libre d’un liquide au
libre plane et horizontale repos. On fera observer
• utiliser correctement les expérimentalement aux élèves
termes compacts, que quelque soit la position du
pulvérisé, forme propre récipient, la surface libre d’un
et surface libre liquide au repos est horizontale.
On le schématisera. On citera le
niveau à bulle du maçon en
exemple.
• recueillir et transvaser un ▼Manipulation • On montrera expérimentalement
gaz (l’air) avec un gaz (l’air) aux élèves la possibilité de
transvaser un gaz (l’air) par
déplacement de liquide et de
recueillir un gaz (exemple : gaz
d’un briquet).

149
Sciences Physiques
• montrer qu’un gaz • On fera observer qu’un gaz (l’air)
(l’air) n’a ni forme n’a pas de forme propre et montrer
propre, ni surface qu’il n’a pas de surface libre plane
libre plane et et horizontale.
horizontale
▼Masse et volume
• expliquer ce que la • détermination de • On veillera à ce que les élèves
masse représente la masse d’un sachent utiliser correctement une
solide et d’un balance.
liquide. Unité de
masse
• mesurer une masse • La description d’une balance devra
être l’occasion d’une étude d’un
appareilfamilier. L’étude des
qualités d’une balance est hors
programme. On se limitera aux
pesées simples. La technique de
double pesée n’est pas au
programme.
• exprimer la masse • On veillera aussi à ce que les
dans le système élèves respectent les unités du
international : l’unité système international. L’unité de
légale de masse est le masse est le kilogramme (kg).
kilogramme (kg)
• faire la conversion • On ne manquera pas d’utiliser ses
entre les différentes multiples et ses sous-multiples et
unités de masse de faire quelques conversions.
• mesurer le volume • détermination de • On veillera à ce que les élèves
d’un liquide à l’aide volume d’un sachent utiliser correctement un
récipient gradué solide et d’un récipient gradué.
• mesurer le volume liquide. Unité de • L’unité légale de volume est le
d’un liquide de forme volume mètre cube (m3) dans le système
géométrique international. Cette unité n’est pas
quelconque par pratique ; dans la vie courante, on
déplacement de utilise le litre (symbole l).
liquide
• calculer le volume • On ne manquera pas d’utiliser
d’un solide de forme leurs multiples et leurs sous-
géométrique simple multiples. L’élève devra savoir
passer des unités relatives au mètre
cube à celles du litre

150
SciencesPhysiques
• exprimer le • Pour un solide de forme géométrique
volume dans le simple, on comparera le résultat
système calculé à la valeur obtenue en
international : mesurant son volume par déplacement
l’unité légale de de liquide.
volume est le
mètre cube (m3)
• faire une
conversion entre
les différentes
unités de volume ▼Température
• décrire un • observation d’un • Faire observer et décrire quelques
thermomètre thermomètre types de thermomètre (thermomètres à
alcool, à mercure…).
• Faire trouver l’utilisation de chacun de
• relever une ces thermomètres.
température • lecture d’un • On veillera à ce que les élèves sachent
thermomètre. utiliser correctement un thermomètre.
• expliquer l’échelle échelle Celsius
Celsius • Outre le savoir-faire que constitue la
lecture d’une température, il sera
important de faire acquérir aux élèves
quelques ordres de grandeur :
température d’une eau froide, tiède et
chaude (dès que l’on ne peut plus y
plonger la main) et les températures
▼Transformations
ambiantes dans la région.
Physiques
• Dans le système international, l’unité
de température est le Kelvin (K). Pour
cette année, nous ne parlerons que de
l’échelle Celsius qui est couramment
utilisée.
• définir • passages • Faire acquérir expérimentalement ces
réciproques entre notions de transformations physiques
- une fusion les trois états • Faire trouver les conditions qui
physiques. favorisent l’évaporation (élévation de
Chaleur et température, augmentation de surface
température libre).
- une solidification • Montrer que la quantité de chaleur
cédée ou reçue par un corps peut
provoquer une variation de sa
température ou son changement d’état
physique.

151
Sciences Physiques
- une vaporisation • Montrer que lors de l’ébullition de
(ébullition et l’eau pure, sa température reste
évaporation) constante alors que l’on continue à lui
- une condensation fournir de la chaleur.
- une sublimation
• établir les
conditions qui
favorisent
l’évaporation
• distinguer
température et
chaleur
• montrer que la • Conservation de • Montrer expérimentalement la
masse d’un corps la masse et non conservation de la masse de l’eau (par
reste constante lors conservation du exemple) lors du passage de l’état
d’un changement volume solide à l’état liquide.
d’état • Montrer expérimentalement la
• montrer que le variation de volume de l’eau (par
volume peut varier exemple) lors du passagede liquide à
l’état solide.

Electricité
Objectif général
L’élève doit être capable de réaliser le schéma d’un circuit électrique et
inversement.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être ▼circuit
capable de (d’) : Electrique

• indiquer les deux • alimentation • Le professeur fera découvrir


bornes, pour une d’une lampe par expérimentalement aux élèves :
lampe et pour une un générateur de - les différentes parties d’une lampe et
pile courant continu d’une pile (étude technologique)
• allumer une lampe (pile). Circuit
avec une pile électrique et - comment allumer une lampe avec une
courant pile.
électrique

152
SciencesPhysiques
• montrer que la pile • L’élève doit être capable de décrire
est la cause de la une lampe et d’expliquer comment on
circulation d’un l’allume : les contacts entre les bornes
courant électrique qui de la pile et de la lampe permettent le
peut faire briller la passage du courant à travers le
lampe : c’est un filament. Ce dernier devient alors
générateur incandescent et la lampe brille.
• utiliser des douilles, • Dans une deuxième étape, on fera
des éléments de briller la lampe en utilisant des fils
connexions et des électriques, des douilles et des pinces
pinces crocodiles crocodiles
• Le professeur doit noter que l’ampoule
n’est que la partie en verre de la lampe
• tester si un matériau • conducteur et • La maîtrise de l’idée de continuité du
est un conducteur ou isolant circuit et de circulation du courant
un isolant à l’aide électrique sera acquise par
d’un montage l’expérience.
électrique simple •
• définir les mots • Le professeur fera rechercher aux
conducteur et isolant élèves le montage permettant de
distinguer les isolants et les
conducteurs (ne pas oublier de tester
l’eau de pluie, l’eau salée, l’air…). On
regroupera dans un tableau les
matériaux testés.
• identifier quelques • Le professeur pourra montrer aux
conducteurs et élèves une lampe démontée pour
isolants couramment distinguer les parties conductrices et
utilisés isolantes de celle-ci.
• distinguer les parties • La notion de bons et de mauvais
conductrices et conducteurs (résistance) ne sera pas
isolantes d’une lampe abordée.
• réalisation et • Le professeur donnera les symboles
• repérer les bornes schématisation des différents éléments d’un circuit
d’une pile et d’une d’un circuit de électrique dans un tableau (ne pas
lampe simple oublier les deux positions possibles de
allumage d’une l’interrupteur).
lampe par un
• réaliser un circuit générateur • Le professeur s’assurera que les termes
électrique avec une « ouvert » et « fermé » ont été
pile, une lampe et un compris.
interrupteur

153
Sciences Physiques
• définir un circuit • On représentera le circuit électrique
électrique ouvert, un d’abord par un dessin, puis à l’aide des
circuit électrique fermé symboles d’usage.
• schématiser un circuit
électrique de simple
allumage
• expliquer le
fonctionnement
technologique d’une
torche électrique ou
d’une lampe de poche.
• repérer sur la pile la • choix de la • Le professeur développera chez l’élève
tension du générateur et lampe en l’attitude consistant à contrôler
sur la lampe la tension fonction du systématiquement la bonne adaptation
d’usage générateur des appareils utilisés dans un circuit
électrique.
• choisir une lampe • Le professeur fera observer la différence
compte tenu de la d’éclat d’une même lampe alimentée sous
tension du générateur et des tensions différentes (piles
inversement différentes).
• montrer • Le professeur demandera aux élèves de
expérimentalement les lire les indications techniques portées sur
effets d’une sous- les piles et sur les lampes. On conclura
tension, d’une sur l’utilité de ces informations pour
surtension choisir une lampe adaptée à un générateur
donné.
• identifier une panne • Le professeur fera rechercher aux élèves
(simple) à l’aide d’un les différentes pannes possibles dans un
testeur de continuité circuit électrique simple (pile usée, lampe
grillée, mauvaises connexions,
coupures…). Il leur fera aussi rechercher
comment détecter ces pannes. La
localisation des pannes sera faite à l’aide
d’un « testeur de continuité» (lampe
adaptée à la tension de la pile utilisée) ou
d’une diode électroluminescente D.E.L.
protégée. A cet égard, on sera prudent
dans la conclusion du « tout ou rien » :
l’intensité du courant peut être trop faible
pour que la lampe brille (on pourra le
monter en montant en série sur une pile
plate deux lampes, l’une « 220V-100W »,
l’autre « 2,5 V-100mA »).

154
SciencesPhysiques
• comparer la • danger du • La présentation du secteur (tension,
tension d’une pile courant du dangers, règles de sécurité) a pour but de
avec celle du secteur. Règles familiariser les élèves avec la source de
secteur de sécurité tension utilisée à la maison ou à l’école.
On mettra en garde les élèves contre les
risques encourus à vouloir refaire avec le
secteur les expériences en classe avec des
piles.
• montrer que le • On notera qu’une tension supérieure à 24
courant du secteur Volts peut causer des dommages et peut
présente un danger être mortelle.
mortel pour les
hommes et peut
être la cause d’un
incendie
• éviter quelques • On précisera les erreurs à ne pas faire.
erreurs avec le
courant du secteur
• énoncer les
principales règles
de sécurité ▼Montages en
série et en
dérivation
• montrer qu’une • bornes + et – • On fera observer aux élèves que les
pile est : d’une pile. bornes d’une pile sont repérées de
Association manière différente.
- dissymétrie : elle des piles en • Pour différencier les bornes de la pile, il
possède 2 bornes série serait intéressant d’utiliser un petit moteur
de nature électrique, une diode électroluminescente
électrique (D.E.L.) ou un « détecteur de courant à
différente boussole ». Il n’est pas question
d’expliquer quoi que ce soit mais
simplement d’observer une différence de
comportement entre les 2 branchements.
• associer • Le professeur devra trouver la règle
correctement des simple permettant de déterminer la
piles en série tension de l’association de ces piles : le
(piles rondes et fonctionnement normal d’une lampe
piles plates) (adaptée à la pile plate) à l’aide de3 piles
rondes de 1,5V permettra de trouver
l’additivité des tensions. On pourra faire
« démonter » une pile 4,5Volts aux
élèves.
• Un montage en opposition sera également
réalisé.

155
Sciences Physiques
• déterminer la tension • On fera l’étude technologique d’une
d’une association de torche électrique. L’analyse de son
piles montées en série circuit sera une occasion pour consolider
les acquis, et on montrera le retour par la
masse. Les élèves retrouveront ensuite
ce type de circuit sur une bicyclette, sur
une automobile.
• définir un circuit série • montage de • Il est possible et intéressant de faire
lampes en rechercher par les élèves les deux types
série et en de montages avec des maquettes (qu’ils
• réaliser le montage de dérivation peuvent réaliser eux-mêmes).
deux lampes en série
et en dérivation
• identifier sur un • Dans le montage en série, on fera
schéma et dans un comprendre que la tension de la pile se
montage s’il s’agit répartit entre les lampes, également si
d’un branchement en elles ont les mêmes caractéristiques
série ou en dérivation nominales, inégalement dans le cas
contraire. Si le professeur décide de
présenter ce dernier cas, il devra le faire
avec prudence : il ne faudrait pas
renforcer chez l’élève, l’idée que le
courant s’affaiblit à la traversée de
chaque lampe ! (il sera judicieux de
permuter l’ordre des lampes afin de
constater qu’il n’y a pas de différence).
Le professeur aura présent à l’esprit que
la répartition de la tension est
déterminée par les caractéristiques des
lampes.
• réaliser un circuit
électrique à partir de
son schéma et
inversement

• montrer • On montrera dans les deux types de


expérimentalement montages les effets d’une lampe
les intérêts et les « grillée ».
inconvénients de ces
deux montages
• expliquer l’effet
d’une lampe grillée
dans ces deux
montages

156
SciencesPhysiques
• expliquer les effets • court- circuit • On notera que le court-circuit est une
d’un court-circuit cause d’incendie ; d’où le nécessité de
dans un montage protéger les installations par des
comportant une fusibles. On pourra faire toucher à un
lampe et une pile élève un fil placé en court-circuit
(échauffement) et montrer que la paille
de fer peut s’enflammer (danger
d’incendie et détérioration du
générateur).
• définir le rôle du • Il convient de dissiper la fausse idée
fusible dans un suivant laquelle une lampe court-
montage circuitée est détruite, alors qu’en réalité
c’est l’inverse qui se produit. Le court-
circuit est destructeur pour le reste du
circuit et non pour l’appareil court-
circuité.
• repérer sur un schéma • Le rôle du fusible sera montré
le fil responsable d’un expérimentalement. Le disjoncteur peut
court-circuit. suppléer le fusible dans le cas d’un
court-circuit (double sécurité).

Chimie
Objectif général
L’élève doit être capable de différencier une transformation physique et une
réaction chimique.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


Les combustions
L’élève doit être ▼Quelques • on signalera que « brûler » et « faire de
capable de (d’) : Combustions la combustion » sont synonymes.
• montrer qu’une • combustion du • on présentera brièvement aux élèves le
combustion n’est pas charbon de bois charbon de bois et son obtention.
une transformation
physique ; une
combustion est une
réaction chimique
• identifier les produits • on pourra réaliser l’expérience en
formés lors de la brûlant un petit bâton de charbon de
combustion bois à l’aide de la flamme d’une
bougie.

157
Sciences Physiques
• Le professeur amènera la notion de
réaction chimique comme étant une
transformation au cours de laquelle
certains corps disparaissent (réactifs) et
d’autres apparaissent (produits formés).
• On fera remarquer que les cendres ne
sont pas un produit de la réaction, mais
un résidu non combustible.Il est entendu
que la réaction chimique ne sera pas
définie à ce niveau.
• différencier une • combustion de la • La combustion de la bougie permettra
transformation bougie de faire la différence entre
physique et une transformation physique (fusion,
réaction chimique vaporisation de la paraffine) et réaction
chimique (formation des produits
nouveaux : gaz carbonique, carbone,
eau).
• identifier les • Consulter « Repère n°8, Novembre-
produits formés lors Décembre 1995, page 5 ».
de la combustion de • La bougie sera étudiée comme objet
la bougie technique : rôle de la mêche…
• expliquer que l’air • l’oxygène, un • l’observation de la combustion de
est un mélange constituant de charbon de bois montrera la nécessité de
gazeux l’air nécessaire à l’air et en particulier de l’oxygène, un
la combustion constituant de l’air.
• montrer que • on étudiera « le fatam-pera » comme
l’oxygène est un objet technique permettant d’effectuer
constituant de l’air des combustions. on étudiera en
indispensable à la particulier sa forme et ses possibilités de
combustion réglage de l’apport d’air (orientation lors
de son emploi).
▼Aspects
• On pourra aussi étudier, selon
pratiques des l’environnement, un brûleur à pétrole ou
combustions à gaz.
• montrer qu’une • combustion • On montrera expérimentalement que :
combustion se source de - la combustion du charbon de bois peut
déclenche par un chaleur être déclenchée par la chaleur apportée
apport de chaleur par la flamme d’une bougie ;
• montrer que toute - la chaleur dégagée par la combustion du
combustion est charbon de bois permet de cuire des
accompagnée d’un aliments, chauffer des objets…
dégagement de
chaleur

158
SciencesPhysiques
• utiliser des • On reviendra si nécessaire sur l’étude
combustions du « fatam-pera ».
comme source de
chaleur
• montrer qu’une • combustion • On montrera expérimentalement que
combustion peut comme source lors de la combustion, d’une bougie
donner de la de lumière par exemple, c’est la présence des
lumière particules de carbone incandescentes
• utiliser la en suspension dans la flamme qui la
combustion comme rend éclairante.
source • On fera l’étude technologique d’une
de lumière lampe à combustion de liquides.
• On pourra citer en exemples : lampes à
pétrole, à huile…
• identifier les • utilisation de • On réalisera expérimentalement
combustibles usuels divers quelques combustions de combustibles
• expliquer le combustibles trouvés dans l’environnement.
fonctionnement • On n’oubliera pas de rappeler que toute
technologique de combustion est une réaction chimique.
quelques appareils
utilisant les
combustibles usuel
• réaliser des • problèmes de • On rappellera que les combustions
combustions sécurité liés aux nécessitent de l’air, d’où nécessité
• expliquer les causes combustibles d’aérer les locaux.
des différents • On évitera les fuites de liquides ou de
dangers liés aux gaz combustibles qui pourraient
combustions s’enflammer en présence d’une flamme
ou d’une étincelle.
• On devra constater les risques
d’asphyxie ou d’intoxication lors des
combustions par manque d’air, ou par
dégagement de gaz toxiques (dioxydes
de carbone, monoxyde de carbone).
• Certaines combustions sont
dangereuses pour la santé : le tabac,
certains produits chimiques
(benzène…).

159
Sciences Physiques
• expliquer des effets • les combustions • Il est important que les élèves
néfastes de la et connaissent les dangers liés aux
déforestation et de l’environnement combustions afin d’être en mesure de
la pollution les maîtriser : effet thermique, risques
d’explosion, consommation d’air,
toxicité de certains produits. A cet
égard, on signalera la nocivité de la
fumée de tabac, tant pour le fumeur
que pour son environnement.
• les feux de brousse dégagent des gaz
nuisibles pour la santé et provoquet la
dévastation des forêts qui sont une
richesse nationale.
• On pourra parler des conséquences de
la déforestation : sécheresse, érosion,
création des « lavaka » (cassures du
sol).

Instructions
• La physique et la chimie sont des sciences expérimentales. Alors chaque leçon
doit être bâtie sur des expériences simples ou sur des observations rattachées à
l’environnement naturel ou technique des élèves. L’explication de l’expérience,
animée par le professeur, doit comporter une participation active des élèves.
• Chaque semaine doit comporter une séance de Physique et une séance de Chimie.

Evaluations
Le professeur ne doit pas manquer de mettre en œuvre des évaluations formatives,
sommatives et d’intégration. Le choix des situations d’évaluation adéquates est laissé à
son initiative.

160
Sciences Naturelles
Sciences Naturelles
Objectifs de la matière
L’Enseignement des Sciences Naturelles cesse d’être une accumulation de
connaissances, il doit se préoccuper de l’homme et vise à :
• donner des connaissances de base en Biologie, Ecologie et en Géologie ;
• inculquer le respect de la vie et de la nature ;
• cultiver l’esprit d’analyse et de synthèse ;
• réussir un développement harmonieux et intégral de la personne dans ses
composantes biologiques, psychologiques et sociales ;
• développer chez l’élève l’esprit scientifique, les facultés d’observation et de
raisonnement logique, le sens de la responsabilité et de l’esthétique, le goût de
l’effort, la persévérance et le sens du vrai ;
• donner le sens pratique des résultats d’expérience.

Objectifs de l’enseignement des Sciences Naturelles dans les


Collèges
A la sortie du COLLEGE, l’élève doit être capable de (d’) :
• acquérir une démarche d’apprentissage du raisonnement et de l’interprétation ;
• développer le sens de la curiosité ;
• mettre en évidence, les liens existants entre les facteurs biotiques ;
• développer les techniques d’apprentissage de résolution des problèmes ;
• développer le sens de la créativité, l’esprit d’analyse et l’esprit de synthèse ;
• manipuler des outils d’observation au laboratoire et sur les terrains ;
• utiliser des concepts scientifiques de base qui permettent de différencie la matière
organique de la matière minérale ;
• maîtriser des connaissances de base sur les différentes fonctions biologiques ;
• maîtriser les connaissances de basse sur les différents constituants de la matière
minérale.

Objectifs des Sciences Naturelles en classe de 6ème


A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable de (d’) :
• comprendre des concepts et des connaissances de base ;
• classer sommairement les animaux, les végétaux et les sols ;
• respecter la vie et la nature ;
• traduire en schémas les observations faites ;
• prendre soin de son corps ;
• discerner le sens des interrelations entre l’homme, les animaux, les plantes et leur
environnement ;
• utiliser les observations réfléchies et le raisonnement logique.

Volume horaire
3 heures par semaine

162
Sciences Naturelles
Contenu
Biologie
L’homme
Durée : 9 semaines de 3 heures
Objectif général
L’élève doit être capable d’assumer les formes d’engagement personnel nécessaire
au maintien de la santé du corps humain.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable La peau
de (d’) :
• décrire lapeau comme ▼Anatomie de la peau
organe récepteur
• localiser sur une coupe • épiderme, derme, • Partir des observations de
de la peau les trois hypoderme la peau d’un Mammifère
principales composantes (ex : peau de viande de
• sensation tactile, porc, de bœuf…)
• nommer les principales sensation de douleur, • Faire tâter des surfaces
sensations perçues par la sensation de chaleur lisses, rugueuses froides
peau ou légèrement chauffées.
• associer à chacune de
• corpuscules et • Faire des schémas de
ces sensations des
terminaisons libres corpuscules sensitifs
structures cutanées
• nommer trois rôles non • protection, excrétion, • Amener les élèves à
sensitifs de la peau élaboration de vitamine réfléchir sur les autres rôles
D de la peau.
• expliquer la nécessité de ▼Hygiène de la peau
l’hygiène cutanée et
décrire quelques
mesures à prendre
• nommer trois avantages • meilleure réalisation • Amener les élèves à faire
d’une propriété cutanée des rôles de la peau des critiques sur les
• bien-être personnel méfaits de la saleté.
• bien-être d’autrui
• nommer les mesures à • Faire inventorier les
• exposition non
respecter pour éviter les méfaits des intempéries
prolongée au soleil et
dessèchements, les sur la peau.
aux vents froids
craquelures, les
• protection par la
gerçures…
glycérine ou autres

163
Sciences Naturelles
• appliquer les mesures • lavage au savon 3 fois • contrôler régulièrement la
d’hygiène de la peau par jour propreté des élèves.
• ne pas maltraiter la peau
• nutrition équilibrée.
Les os
• identifier sur une coupe ▼Anatomie des os
la structure d’un os
• énumérer les • os long (fémur, radius, • Présenter aux élèves quelques
différentes formes d’os cubitus) échantillons d’os de formes
en donnant des • os courts (rotules, différentes
exemples carpiens, tarsiens,
vertèbres)
• os plats : os du crâne,
omoplate, sternum
• identifier les structures • épiphyse, os spongieux • Montrer des os frais coupés
d’un os long et • cartilage articulaire longitudinalement,
distinguer sur une diaphyse, os compact transversalement…
coupe ces structures • périoste (expériences ou
• moelle photographies)
• identifier la présence • canaux (os compact) • Faire observer des coupes
des structures montrant • logette (os compact) d’os frais (expériences ou
l’os est vivant photographies).

• schématiser une des • travées osseuses


coupes observées entrecroisées (os
spongieux)
• des cavités (os
spongieux)
• vaisseaux sanguins
• moelle jaune
• moelle rouge
• comparer la structure • présence de cartilage de • Comparer la coupe d’un os
d’un os long en conjugaison sur l’os en d’animal adulte à celle d’un os
croissance et d’un os croissance d’animal jeune
long ayant fini sa • cavité médullaire en
croissance cours de formation
• expliquer les modes de • périoste : croissance en • Faire observer les coupes d’os
croissance d’un os épaisseur d’animal jeune de préférence,
long, croissance en pour distinguer périoste et
épaisseur, en longueur cartilage

164
Sciences Naturelles
• cartilage de conjugaison :
croissance en longueur
• déterminer expérimenta- • composition d’un os : sels • Préparer des expériences
lement la composition minéraux, osséine quelques jours à
chimique d’un os l’avance : action de
• déterminer les causes ▼Fracture l’acide, action du feu.
susceptibles de
provoquer une fracture
• appliquer les conduites à • immobiliser les membres • Faire une simulation de
tenir en cas de fractures par des attèles réalisation d’attèles.
• emmener l’individu à
l’hôpital
Le squelette
• décrire le squelette ▼Anatomie et rôle
comme soutien des
organes mous, support
des mouvements de
l’organisme et protecteur
des organes internes.
• distinguer les trois • squelette de la tête • Partir de l’observation
parties du squelette • squelette du tronc d’un squelette humain (ou
• squelette des membres à défaut de celle d’une
planche).
• identifier sur chaque • tête : crâne • Etablir la correspondance
partie les principales • tronc : thorax, colonne entre les différentes
composantes vertébrale parties du corps et les
• membres : membres différents os du squelette.
inférieurs et membres
supérieurs
• décrire la forme, la • crâne : os plats engrenés • Partir de l’observation
disposition et le mode les uns aux autres suivant d’un squelette humain ou
d’union des os des lignes sinueuses d’une planche de
squelette.
• face : os soudés les uns • Déterminer le nombre des
aux autres dont un seul os du crâne sans les
mobile : la mâchoire nommer.
inférieur
• thorax :
- ensemble de côtes à
forme d’un demi cercle
osseux

165
Sciences Naturelles
- articulation de la tête
d’une côte sur une
vertèbre dorsale
- vers avant : 7côtes reliées
au sternum
- 3 côtes reliées les unes
aux autres
- 2 côtes flottantes
- colonne vertébrale :
empilement de 33
vertèbres
- vertèbres unies par des
cartilages articulaires
- le rôle des ligaments dans
articulation.
• comparer l’organisation • une ceinture • Faire découvrir les
osseuse du membre • correspondance carpe- correspondances entre
supérieur à celui du tarse et doigts-orteils membres supérieurs et
membre inférieur • 3 articulations principales membres inférieurs.
• expliquer la mobilité et la • crâne : articulation au • Faire découvrir et
résistance de chaque niveau du condyl : expliquer les différents
composante mouvement de la types d’articulations.
mâchoire
- articulation sur la
première vertèbre
cervicale (axis) :
mouvement de bras en
haut, de gauche à droite
• colonne vertébrale :
- souplesse (double
courbure)
- mobilité
• membres :
- rotation
- extension
• donner les fonctions de • crâne : protection du • Inciter les élèves à
chaque composante cerveau réfléchir, sur les rôles
• thorax : avec une partie de des différentes parties
la colonne vertébrale, du squelette.
protection du cœur et des
poumons

166
Sciences Naturelles
• colonne vertébrale :
- protection de la moelle
épinière
- résistance aux chocs
• expliquer la nécessité de ▼Hygiène du squelette
l’hygiène du squelette et
décrire quelques mesures
à prendre
• nommer et expliquer les • constitution du corps • Conduire les élèves à
avantages de l’hygiène • bien-être personnel comprendre la nécessité
du squelette • pratique du sport de prendre soin du
• solidité squelette.
• étudier un cas de • le rachitisme • Faire constater les méfaits
déformation du squelette du rachitisme après
l’avoir défini.
• citer les éléments qui • bonne alimentation : • Expliquer la nécessité
donnent au squelette sa calcium, phosphore, d’avoir une alimentation
solidité vitamine D, vitamine A. variée et équilibrée.
• appliquer la conduite à • entorse : immobilisation • Bien marquer les
tenir en cas d’entorse et • luxation : remise en différences entre
de luxation contact des surfaces fractures, entorse et
articulaires, luxation.
immobilisation
• assurer les formes • scoliose • Exiger aux élèves
normales et harmonieuses • lordose d’adopter les postures
du squelette • cyphose correctes en classe.

Les muscles
▼Anatomie des muscles
• associer la forme et les
propriétés des muscles à
leur fonctionnement
• localiser • biceps brachial • Demander à un élève
expérimentalement le costaud d’exécuter des
muscle responsable de la mouvements
flexion de l’avant-bras correspondant pour que
ses camarades puissent
observer ces muscles
• localiser • deltoïde
expérimentalement le
muscle responsable de
l’abduction du bras.

167
Sciences Naturelles
• définir les changements • raccourcissement • Demander à un élève
observables visuellement • augmentation de d’exécuter des
que subissent les muscles diamètre mouvements permettant
lors de leur contraction de mettre en évidence ces
changements
• identifier sur un muscle • tendon • Faire observer un
ses différentes parties • ventre membre frais écorché
• aponévrose (expérience ou
photographie)
• localiser sur une coupe • faisceau de fibres • Faire observer une coupe
transversale de muscle musculaires transversale de muscle
les différentes • vaisseaux sanguins frais (expérience ou
composantes • conjonctif photographie)

• démontrer à l’aide d’un • facteur actif du • Réaliser un schéma ou un


schéma la contraction mouvement : modèle montrant que la
musculaire et le - contraction musculaire contraction entraine le
mouvement - mouvement des os mouvement des os qui
correspondant - mouvement des autres lui-même amène le
structures mouvement des autres
• démontrer que la fixation structures
du muscle sur l’os est
essentielle
• démontrer l’effet • fléchisseur et extenseur • Montrer à l’aide d’un
antagoniste du biceps et schéma ou d’un modèle
du triceps l’effet antagonisme du
biceps et du triceps.
• Donner des schémas à
commenter
• définir l’élasticité • élasticité musculaire • Pincer, étirer et relâcher
musculaire les muscles de la joue ou
des lèvres
• déterminer les mesures à ▼Hygiène des muscles
prendre pour le bon
fonctionnement des
muscles
• identifier deux causes de • insuffisance de sources • On peut commenter un
la fatigue musculaire énergétiques et film ou un texte exposant
d’oxygène l’emploi du temps d’un
• accumulation de déchets grand athlète ou son
poster et une page
publicitaire de celui-ci

168
Sciences Naturelles
• choisir quatre moyens • exercices réguliers • Faire choisir parmi sept
pour accroître la gradués et rythme de situations (ou plus)les
résistance à la fatigue travail moyens permettant
musculaire d’accroître la résistance à
• travail de détente : repos la fatigue musculaire.
• alimentation adéquate
• aération suffisante
Les dents
• décrire la structure d’une ▼Structure
dent et établir la formule
dentaire de l’homme
• donner une définition • Faire observer des dents
simple du mot « dent » isolées ou en place.
organe dur enchâssé dans
la mâchoire
• localiser une dent chez • à l’intérieur de la
l’homme bouche : dans la cavité
buccale
• distinguer les deux • la couronne (partie • Observer une dent et en
principales parties de la visible) faire un schéma.
dent • la racine (partie
implantée dans la
mâchoire)
• identifier sur une coupe • émail, cément, ivoire, • Faire observer une dent
les éléments constitutifs pulpe dentaire, vaisseaux coupée longitudinalement
de la dent sanguins et nerfs (expérience et
photographie), en faire le
schéma.
• dresser la liste des • les incisives • Faire observer des dents
différents types de dents • les canines sur une mâchoire d’un
• les prémolaires et les animal mort et faire
molaires observer par l’élève les
dents de ses voisins. En
demander le nombre de
chaque type de dents sur
l’animal et sur le voisin.
Comparer.
• situer sur la mâchoire • forme et localisation : • Faire manipuler des dents
chaque type de dent et - incisives isolées de chaque type
décrire leur forme - canines comparé.
- prémolaires et molaires

169
Sciences Naturelles
• établir la formule • Formule dentaire • Faire faire des exercices
dentaire : sur la formule dentaire
- d’un enfant (donner le nombre de
- d’un adulte dents d’un Mammifère et
en faire établir la formule
dentaire et inversement).
• indiquer à partir de sa ▼Rôle et hygiène de la dent
structure le rôle de
chaque type de dent
et décrire quelques
règles d’hygiène
• dresser une liste des • couper, saisir, déchire, • Demander aux élèves les
activités des dents écraser, broyer des aliments rôles des dents sans
solides préciser laquelle d’entre
elles les effectue.
• déduire de ces • incisives pour saisir et • Induire les élèves à
activités les rôles couper tous les aliments donner le rôle de chaque
respectifs de chaque solides type de dent.
type de dent • canines pour déchirer • Sensibiliser les élèves sur
• molaires pour écraser les l’importance des rôles
aliments des dents.
• définir une dent non • dent gâtée ou cariée
saine
• identifier la partie • émail • Faire observer une dent
détruite en premier cariée d’un camarade.
sur une dent

• appliquer les mesures • nettoyage et brossage des • Montrer des accessoires


d’hygiène des dents dents 3 fois par jour aux soins journaliers à
• une alimentation équilibrée, apporter aux dents.
riches en substances • Projeter un film de
minérales et en vitamine D démonstration des soins à
• à éviter : donner aux dents.
- couper des objets durs ; • Ou commenter avec les
- les aliments riches en acide élèves des documents
et les excès de sucre concernant les soins
apportés aux dents.

170
Sciences Naturelles
La puberté
• développer une meilleure ▼Physionomie et
compréhension de cette physiologie
étape capitale du
développement de l’être
humain appelée puberté et
vivre ce développement sans
inquiétude ni peur
• identifier les transformations • les transformations • On peut utiliser les
externes du corps de la fille externes du corps de documents élaborés par
et du garçon à la puberté la fille et celui du le FNUAP.
garçon à la puberté
• relier ces changements • relation entre les • Déduire de ces
corporels aux capacités changements transformations externes
physiologiques acquises par corporels et les qu’il y a aussi des
la fille et par le garçon de capacités à procréer transformations internes
procréer
• expliquer et appliquer la ▼Adolescent et
nécessité de prendre soin de hygiène sexuelle
toutes les parties de son
corps pour son propre bien-
être (en particulier des
organes génitaux à la
puberté)
• relier la propriété des
organes génitaux à la
fonction de production
assurant le renouvellement
de la vie
• appliquer les règles ▼Adolescent et • L’approche utilisée par
d’hygiène des organes hygiène sexuelle les enseignants sera
génitaux fonction de l’âge des
élèves

• comprendre l’hygiène • Insister sur la


sexuelle comme partie connaissance de soi et en
intégrante de l’hygiène déduire les soins
corporelle corporels

171
Sciences Naturelles
Les animaux vertébrés
Durée : 3 semaines de 3 heures
Objectif général
Par la découverte de certaines caractéristiques de la voie digestive des vertébrés et
de leur nourriture, l’élève doit être capable de structurer le concept de la nutrition et
de régime alimentaire.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable Mode de nutrition des
de (d’) : Vertébrés

• établir le rapport entre • Sur l’ensemble de ce


régime alimentaire et chapitre, insister sur la
structure de l’appareil relation entre régime
digestif de l’animal alimentaire, le tube
digestif et l’évolution de
• définir ce qu’on entend la dentition, insister sur
par régime alimentaire • carnivore et herbivore : l’intérêt de l’animal
ex : le chat, la vache, la étudié.
poule
• distinguer les • fragmenter les aliments
différentes manières de solides
consommer les aliments • avaler sans fragmenter
• expliquer le pourquoi de • rôles des dents
ces différentes manières - carnivore (formule
dentaire)
- herbivore (formule
dentaire)

• retracer le trajet de la • tube digestif de la poule


nourriture dans le tube • tube digestif de la vache
digestif

172
Sciences Naturelles
Végétaux monocotylédones
et dicotylédones
Durée : 4 semaines de 3 heures
Objectif général
L’élève doit être capable de développer une attitude éclairé concernant
l’environnement à partir des connaissances sur la structure des plantes, leur mode
de vie et leur rôle dans la biosphère.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable de Etude d’une plante
(d’) : monocotylédone

• caractériser les différentes ▼Appareil végétatif


parties de l’appareil
végétatif d’une plante
monocotylédone et leurs
rôles respectifs
• identifier à partir d’un plant • racine • L’étude doit se faire à partir
les différentes parties de • tige d’une plante locale, exemple :
l’appareil végétatif • feuilles le riz, le maïs, le bambou, la
canne à sucre… Les
expériences sur : l’absorption,
la respiration, la germination,
la circulation, la transpiration
doivent être préparées à
l’avance et peuvent se faire en
parallèle.
• décrire et comparer les • une racine principale •Partir de l’expérimentation.
racines • des racines secondaires
• des racines fasciculées
• comprendre les rôles des • fixation de la plante •Insister sur la capacité
racines d’observation des élèves
• absorption des éléments •Faire découvrir
nourriciers (eau, sels expérimentalement :
minéraux) - l’absorption
- la circulation de l’eau et
des substances minérales.
• décrire une tige • nœuds • Faire manipuler les élèves.

173
Sciences Naturelles
• entre-nœuds
• épi et tige creuse dans le
cas du riz
• comprendre le rôle de la • circulation • Exploiter l’expérience
tige • véhicule du liquide sur la circulation
nourricier préparée à l’avance.
• décrire la feuille du riz • feuilles alternes, • Faire manipuler les
engainantes, linéaires, à élèves.
nervation parallèle, pas •
de pétiole
• comprendre le rôle de la • respiration • Exploiter l’expérience
feuille • transpiration sur la respiration et la
• indiquer de façon simple • assimilation transpiration
la réaction générale de chlorophyllienne
l’assimilation • eau + gaz carbonique
chlorophyllienne lumière sucre+oxygène

• décrire l’appareil ▼Appareil reproducteur


reproducteur pour
dégager son rôle
• décrire une fleur de riz et • fleurs groupées en épi • Faire observer un épi
ses organes reproducteurs entourées de glumes et (riz) en fleur à l’aide
de glumelles respiration d’une loupe
• pas de sépales ni pétales
• pistil (stigmate, style,
ovaire contenant les
ovules)
• étamine (anthère, filet)
• définir les phénomènes • la pollinisation • Définir sommairement la
indispensables à la • la fécondation pollinisation, la
formation du fruit • la fructification fécondation et la
fructification
• décrire les différentes Etude d’une plante • partir de l’étude d’une
parties de l’appareil dicotylédone plante locale, exemple :
végétatif et leurs rôles ▼Appareil végétatif le haricot ou le pois du
respectifs. cap ou le caféier…

174
Sciences Naturelles
• identifier à partir d’un • racine • partir de
plant les différentes • tige l’expérimentation.
parties de l’appareil • feuilles
végétatif du haricot par
exemple
• décrire une racine • racine principale • Faire manipuler les
• racine pivotante élèves.
• racine secondaire
• comprendre les rôles des • fixation • Faire des expériences
racines • conservation du sol en montrant les
évitant l’érosion par les phénomènes à étudier
eaux de pluie et le vent
• absorption de l’eau et de
substances minérales

• décrire une tige • tige principale


• tiges secondaires
• énumérer les rôles de la • circulation et transport des • Schématiser le trajet
tige sèves des sèves dans une
• support plante
• décrire une feuille de • schéma d’une feuille
haricot
• respiration • Faire les mêmes
• comprendre le rôle d’une • transpiration expériences qu’avec les
feuille monocotylédones
• assimilation
chlorophyllienne

• décrire les différentes ▼Appareil reproducteur


parties de l’appareil -
reproducteur et leurs
rôles respectifs
• identifier les éléments de • pédoncule • Faire observer des
l’appareil reproducteur de fleurs (haricots) à l’aide
l’haricot • réceptacle avec les pièces d’une loupe.
florales :
- calice et sépale
- corolle et pétale
- étamines
- pistil

175
Sciences Naturelles
• définir le rôle d’une fleur • pollinisation • faire disséquer une fleur
dans la reproduction • fécondation assez grande
d’une plante
• expliquer d’une manière • fructification
simple les phénomènes
indispensables à la
fructification
• différencier les ▼Classification
caractéristiques d’un
dicotylédone de celles
d’un monocotylédone

• donner une définition • définition de la • initier les élèves à la


simple de la classification classification classification simple des
plantes en utilisant
comme critères les
éléments de l’appareil
végétatif et de l’appareil
reproducteur
• comparer des plantes • caractéristique des • vérifier la classification
monocotylédones avec plantes simple des plantes à
des plantes dicotylédones monocotylédones : l’aide des exercices
- graines à un cotylédon d’observation directe de
- feuilles à nervures quelques échantillons.
parallèles -Dicotylédone : haricot,
- fleurs de types 3 coton, pois du cap,
• Caractéristique des caféier
plantes dicotylédones -Monocotylédone :
- feuilles à nervures maïs, riz, blé, bambou.
ramifiées
- fleurs souvent de types 4
ou 5

176
Sciences Naturelles
Géologie
Le sol
Durée : 5 semaines de 3 heures
Objectif général
L’élève doit être capable de réaliser que le sol évolue et qu’il participe de manière
dans ce processus.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼ Etude sommaire du sol
de (d’) :
• découvrir à partir des • observation sur terrain • 1 semaine (3 heures) à
observations sur terrain, d’une coupe de sol consacrer pour une
l’existence de différents sortie sur terrain et
horizons du sol insister sur la capacité
d’observation des élèves
sur terrain et à l’aide
d’une grille
d’observation élaborée
d’avance
• nommer les différents • profil d’un sol (horizons • Au cours de la sortie,
horizons du sol A, B et C) faire noter par les élèves
les observations sur les
différentes parties d’un
profil frais de sol, sur les
manipulations
permettant de découvrir
les différents
composants du sol
(minéraux, organiques).
• reconnaître les • notion de sol arable
caractéristiques d’un sol (importance de l’humus)
arable
• expliquer le rôle des • développement des
racines dans la racines dans le sol
conservation du sol
• distinguer les 4 types de • les différents types de • Faire lire une carte
sols à Madagascar. sols à madagascar : pédologique de
Madagascar.
- sols latéritiques
- sols ferrugineux
- sols hydromorphes
- sols volcaniques

177
Sciences Naturelles
L’eau
Durée : 4 semaines de 3 heures
Objectif général
L’élève doit être capable de manifester une attitude responsable dans l’utilisation
rationnelle de l’eau.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼Usage de l’eau
de (d’) :
• montrer l’importance de
l’eau dans la vie de
l’homme
• identifier les besoins en • usage domestique • Mini enquête sur la
eau de l’homme consommation en eau de
la famille.
• eau dans l’agriculture • Expérimentation sur la
pollution de l’eau.
• eau industrielle • Expérimentation sur le
filtrage.
• comprendre les moyens • exploitation par les puits • Commenter oralement des
et les méthodes de et le pompage des eaux gravures sur les moyens et
recherche et captage de de nappes libres ou les méthodes de recherche
l’eau phréatiques et de nappes et captage de l’eau.
captives
• identifier les différents • pollution • A partir de faits sociaux
types de pollution des bactériologiques observés, déterminer s’il
eaux • pollution chimique s’agit de pollution
bactériologique ou de
pollution chimique

• expliquer le cycle de • cycle de l’eau • Faire commenter un


l’eau schéma de cycle de l'eau.

178
Sciences Naturelles
Synthèse générale
Durée : 1 semaine de 3 heures
Objectif général
L’élève doit être capable de réaliser l’interrelation entre l’homme, les animaux, les
plantes et leur environnement.

Objectif spécifique Contenus Observations


L’élève doit être capable ▼Notion de chaîne alimentaire
de
• définir une chaîne • Commenter un
alimentaire. exemple de chaîne
alimentaire.

Instructions
Des orientations méthodologiques
La classe de sixième est encore une d’observation. Pour ce faire, la démarche
méthodologique doit être inductive : l’enseignement doit partir du vécu, du concret, de
l’environnement immédiat de l’élève pour aboutir à un cas plus général.
Pour ce faire, les notions doivent être abordées autant que possible à partir des
résultats de travaux pratiques ou d’expérimentation et des observations réalisées sur le
terrain. Cela permet d’initier l’élève à l’interprétation, au raisonnement et à l’explication
des résultats et des observations. Il faut susciter le travail individuel suivi d’un travail en
groupe afin de développer chez l’apprenant l’autonomie et l’aptitude à s’intégrer dans
une équipe et à communiquer.
Les sorties seront organisées en collaboration avec les autres enseignants pour
avoir un caractère pluridisciplinaire en fonction de la saison, des moyens et des réalités
sur place.

Recommandations
• Faire le suivi quotidien de l’application des règles d’hygiène tout au long de
l’année jusqu’à l’acquisition du comportement souhaité.
• Situer les différents organes internes d’un vertébré à l’aide d’une planche ou par
une dissection.

Supports pédagogiques
• Elaboration de matériels didactiques pour le collège par chaque professeur
suivant ses habilités (planches, schémas, textes…).

Documentation proposée
• Anatomie Physiologie Hygiène 3ème, G. Menant, M. Oria, J. Raffin Edition
Hatier, 1989.
• BIOLOGIE-GEOLOGIE 4è, E. Périlleux, Edition Nathan, 1988.
• Documents produits par le WWF pour le secondaire.

179
Sciences Naturelles

• Documents produits par l’U.E.R.P.


• Documents produits par le FNUAP.

Evaluation
Elle est liée aux objectifs fixés et permet de mesurer l’écart entre les résultats
obtenus et les résultats attendus et donc de rectifier les méthodes utilisées et de corriger
les erreurs.
L’évaluation peut se faire avant, pendant ou après l’apprentissage et comporte :
• une grille d’évaluation incluant les objectifs de l’apprentissage ;
• un support d’évaluation pouvant être un graphique, un schéma, un texte…
• un questionnaire d’évaluation, exemple :
- exercice à trou = test de closure
- questions à choix multiples
- compte rendu simple d’une expérience d’observation des travaux pratiques
- reproduction de schéma, graphique,
• description d’une expérience.
• interprétation simple des expériences.

180
Education Physique
et Sportive*

*Nos plus vifs remerciements au Département des Stages de l’Académie Nationale


des Sports pour leur précieuse collaboration dans la conception des programmes
d’E.P.S.
Education Physiques et Sportives
Objectifs de la matière
L’E.P.S. doit amener l’élève à :
• entretenir le capital santé ;
• enrichir ses expériences corporelles ;
• favoriser son adaptabilité à l’environnement spatial, social, physique ;
• percevoir et comprendre des situations motrices variées et se situer par rapport à
celles-ci ;
• user méthodiquement de ses capacités organiques et foncières et des facteurs
psycho-moteurs de la conduite ;
• savoir adapter ses capacités à des situations similaires de la vie courante ;
• acquérir le sens de la responsabilité individuelle ou en groupe, et adapter des
comportements et attitudes selon un système établi de valeurs ;
• maîtriser les concepts de base du phénomène sportif et participer effectivement
aux compétitions correspondant à son niveau, à son choix et à divers titres dans
le care du sport scolaire ou extra-scolaire ;
• élaborer une synthèse et une mise en application des connaissances acquises à
travers la pratique des activités physiques et sportives variées et diversifiées ;
• accéder à une autonomie et à un épanouissement de son être, facteur de
libération des initiatives.

Objectifs de l’enseignement de l’E.P.S. dans les collèges


A la sortie du COLLEGE., l’élève doit être capable de (d’) :
• acquérir la maîtrise fondamentale des savoir-faire techniques, tactiques,
règlementaires et organisationnels ;
• exercer des responsabilités en conciliant l’initiative individuelle avec le respect
d’autrui ;
• soutenir un rythme et un effort prolongé de façon naturelle ;
• maîtriser et appliquer les premiers principes de l’organisation.

Objectifs de l’E.P.S en classe de 6ème


A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable de (d’) :
• comprendre le mécanisme général de fonctionnement d’une structure sportive ;
• prendre part à la préparation des tâches d’organisateur, d’observateur et
d’officiel ;
• réaliser différents rôles et enchaîner deux séquences d’action ;
• maîtriser les règles essentielles ;
• réaliser des tâches tactiques et exécuter techniquement un mouvement dans sa
structure dynamique ;
• maintenir ou modifier un rythme.

Instructions
Dans les collèges, 4 cycles d’actions doivent être vus.

182
Education Physiques et Sportives
Des disciplines obligatoires
courses, lancers, sauts, à raison de 7 séances
1 Cycle d’athlétisme AEPS :
de 2 heures ou 14 heures.
foot-ball, basket-ball, hand-ball, volley-ball,
1 Cycle de sport collectif parmi : rugby à raison de 8 séances de 2 heures ou 16
heures.

Des disciplines facultatives


gymnastique rythmique sportive, danse,
1 Cycle d’AVEE parmi : gymnastique sportive à raison de 5 séances de
2 heures (ou 10 heures)
1 Cycle AOI + natation parmi: Judo, karaté, tennis, pétanque.

On peut jumeler deux ou plusieurs éléments de différents cycles au cours d’une


séance.

AEPS Actions dans un Environnement Physique Stable.

ACO Actions de Coopération et d’Opposition.

AVEE Actions à Visées Esthétiques et Expressives.

AOI Actions d’Opposition Interindividuelles.

Evaluation
Les élèves seront notés avec le même coefficient pour tous les cycles.

183
Education Physiques et Sportives

Natation
5 séances de 2 heures
Objectif général
L’élève doit être capable de démontrer trois styles de nage et de réaliser un
plongeon canard.

Objectifs Contenus Observations


spécifiques
L’élève doit être
capable de :
• coordonner les • Travail de propulsion • Travail bras seuls
mouvements • Les mouvements simultanés • Travail jambes seules
des bras et des • Les mouvements alternatifs - en synchronisation avec la
jambes ; respiration, avec planches,
• enchaîner trois • Crawl bouées,
styles de nage ; • Dos crawlé - coordination bras-jambes
• Brasse • Augmenter au fur et à
mesure les distances pour
réussir chaque nage sur
12,50m.
• récupérer un • Plongeon canard • Assis sur le bord, se laisser
objet au fond glisser dans l’eau, nager sur
de l’eau et le 2m environ et plonger.
traîner sur 10m.

Instructions
• La natation doit se faire par groupe niveau, le nombre maximal idéal est de 10
élèves débutants et 13 élèves débrouillés par enseignant.
• L’enseignant doit être un nageur capable d’assurer la sécurité des élèves.
• La présence d’un maître nageur est conseillée pour un effectif élevé.

Evaluation

Démonstration crawl sur 5 points dont 3 points pour 2 points pour 100% de la
12,50m : coordination, distance.
Démonstration dos crawlé 5 points dont 3 points pour 2 points pour 100% de la
sur 12,50m : coordination, distance.
Démonstration brasse sur 5 points dont 3 points pour 2 points pour 100% de la
12,50m : coordination, distance.
Démonstration plongeon 5 points dont 3 points pour 2 points pour 100% de la
canard sur 10m : le ramassage d’objet, distance.

184
Education Physiques et Sportives

Judo
5 séances de 2 heures
Objectif général
L’élèvedoit être capable de projeter l’adversaire au sol et de l’immobiliser pendant
un certain temps.

Objectifs Contenus Observations


spécifiques
L’élève doit être
capable de :
• renverser et • Combat au sol : • Simulation
immobiliser un - départ : - Tori attaque en 1er
adversaire se *à 4 pattes - Uke subit (partenaire)
trouvant dans *à 3 pattes - Inverser les rôles dans un
différentes *sur 2 appuis 2ème temps
positions, *assis • Combat libre :
* sur le dos les deux combattants sont
* sur le côté confondus et agissent selon
* à plat ventre leur perception de la
situation.
• déséquilibrer un • Combat débout : • Adopter les mêmes principes
adversaire et - en supprimant un ou deux de travail, les combats au
l’amener au sol ; appuis par : sol : simulation, combat libre
*fauchage
*crochetage
*balayage
*barrage
*ou ramassage, d’une ou
des deux jambes
- en soulevant et projetant avec
l’aide :
*des hanches
*des épaules
*des bras

• maintenir • Compétition selon les règles


l’immobilisation officielles du judo.
de l’adversaire le
plus longtemps
possible.

185
Education Physiques et Sportives
• Les critères de points :
- immobilisation de plus de
30s = 10pts
- immobilisation entre
25 et 29s = 7,5pts
- immobilisation entre
24 et 25s = 5pts
- projection directement
sur le dos = 10pts
- projection indirectement
sur le dos = 7,5pts
- projection sur le côté = 5pts
- 10 points = Ippon et victoire
• Fautes à éviter :
- donner des coups
- toucher le visage
- étrangler
- saisir les doigtsdel’adversaire

Evaluations
Critères d’évaluation :
• démonstration de gestes techniques = 10 points
• combats au sol debout = 10 points.

186
Education Physiques et Sportives

Basket-ball
8 séances de 2 heures
Objectif général
A la fin de la classe de 6ème, l’élève doit être capable de s’intégrer dans une
structure de jeu et de réaliser une tactique.

Objectifs spécifiques Contenus Observations


L’élève doit être
capable de (d’) :
• identifier son équipe ; • Notion d’équipe. • Groupage par taille, âge, sexe
ou niveau.
• localiser et occuper • Occupation territoriale du • Déterminer les divisions
les différents terrain territoriales et placer les
domaines du jeu ; élèves équipe par équipe.
Ensuite chaque équipe
s’organise seule pour que les
joueurs changent de places à
chaque passage.
• structurer la • Formation d’attaque 3-2 • Disposition 3 derrière 2
formation du jeu devant (n° 4 et 5).
adoptée ; • Formation d’attaque 2-3 • Disposition 2 derrière 3
devant (1-2-3).
• s’identifier par • Appuis et soutien • Placés devant = appuis
rapport à ses • Placés derrière = soutien
coéquipiers ;
• progresser en ligne et • Remontée de balle en • Evolution en 2 lignes sur
placer ses balles ; une-deux : remise en jeu derrière la ligne
- progression à 5 mais de fond par seuls les appuis
circulation de balle à 2 ; circulent la balle.
- progression à 5 mais • Moyens techniques : passe et
circulation de balle à 3 ; réception (faire sauter pour
recevoir et pour passer).
• orienter ses actions et • Pénétration au but et • Moyens techniques :
ses déplacements vers couverture offensive - démarquer dans les « stations
le but et se cibles »,
positionner en fin - ne pas laisser tomber la balle,
d’attaque ; - récupérer et tirer (3 essais
par équipe).

187
Education Physiques et Sportives
réaliser un et une • Organisation du tir et de • Travail de tir et de
entraide ; la récupération rebond offensif.
• Pénétration en dribble
dès le 6m et marquer
l’arrêt avant le tir de près
élevé.
• défendre seul son camp et • Marquage individuel du • Consignes : prendre le
sauver des buts ou but devant l’offensive porteur de balle et en
repousser une attaque par adverse. empêcher le tir
ses interventions ;

• réagir dans la bonne • Séquence de • Partie à 2 puis à 5


direction suivant qu’il est compétition
attaquant ou défenseur ;

• exploiter un surnombre. • Jeu 2x2 à partir de • Créer l’avantage


l’engagement au niveau numérique par la
du centre central ou disposition initiale des
l’entre-deux. joueurs : travail du saut
vertical et de la frappe de
la balle
• Jeu 5 contre 5 • Intercaler les joueurs
adverses : formation en
X pour les uns et en +
pour les autres

Instructions
• Travailler toujours sur le terrain, utiliser les paniers pour tous les exercices.
• Pour un effectif élevé, privilégier le travail en vagues ;
• S’il n’y a qu’un ballon, placer les élèves en vis-à-vis de chaque coté des camps.
• Une ou 2 pauses sont nécessaires pour permettre aux élèves de se réhydrater
environ 2 minutes.
• Utiliser une fiche d’observation pour déterminer les résultats de prestation de
l’équipe ou de l’élève.

Fiche d’observations
Tirs Aides Marquages Habiletés
Equipe Service Balles Attaque Balles
réussis ratés Tirs récupérés boudés Sanction
conquises repoussée perdues

188
Education Physiques et Sportives
Evaluations
Critère de notation : compétition 2 contre 2 (ou 5 contre 5) tout terrain.
Période de 6minutes ou 3 à 5 paniers gagnants.

Tirs tentés/tirs réussis 100% =


Pourcentage de réussite : 3 points
2 pts, 0,5 pts par service décisif.

+ 1pt par récupération,


-0,5 par bouderie (jeu boudé =
Aides : 3 points
quand le joueur traîne en défense ou en
attaque).

Habilités (balles perdues) : 1,5 point -0,5pt par maladresse (balle perdue)

Sanction : 1 point -0,5pt par infraction (marcher)

Marquage : 1,5 point +0,5pt par intervention (interception,


dégagement…)

189