Vous êtes sur la page 1sur 84

Guide de prescription des antibiotiques en urgence

2005

1
Avant-propos

Plusieurs enquêtes réalisées ces dernières années démontrent que 20 à 50% des prescriptions d’antibiotiques sont
inappropriées dans les hôpitaux en France. On sait également que la France est le pays qui consomme le plus d’antibiotiques
en Europe. Par ailleurs, le lien entre pression de sélection antibiotique et émergence de résistances aux anti-infectieux est
aujourd’hui clairement démontré. Il n’est donc pas surprenant de constater que les taux de résistances bactériennes en
France sont globalement supérieurs à ceux des autres pays européens. Face à cette situation inquiétante, la circulaire DHOS
– DGS N° 272 du 2 Mai 2002 relative au bon usage des antibiotiques dans les établissements de santé propose un certain
nombre de mesures, dont l’élaboration et la diffusion de recommandations locales pour l’antibiothérapie. En application de ces
mesures, la commission des antibiotiques propose pour l’AP-HM ce guide de prescription des antibiotiques. Les
recommandations proposées l’ont été conformément à l’état actuel des connaissances scientifiques. Les niveaux de preuves
et les forces de recommandations sont précisés pour chaque item, en se basant sur les critères habituellement retenus dans
la littérature médicale, et présentés dans le tableau ci-dessous. Si la commission considère indispensable de suivre les
recommandations de force A ou B, et de niveau de preuve I ou II, les propositions reposant sur des évidences B III ou C III
peuvent être adaptées.

Force de la recommandation
A : preuves fortes pour recommander l’utilisation
B : preuves modérées pour recommander l’utilisation
C : peu de preuves pour recommander ou ne pas recommander l’utilisation
D : preuves modérées pour ne pas recommander l’utilisation
E : preuves fortes pour ne pas recommander l’utilisation

Niveau de preuve
I : preuves issues d’au moins un essai randomisé contrôlé
II : preuves issues d’au moins un essai non randomisé, d’études de cohorte ou d’analyses cas-témoin (de préférence
multicentriques), de multiples séries de cas rapportés, ou de résultats majeurs obtenus à partir d’études non contrôlées.
III : avis d’expert, consensus

Référence : Clin Infect Dis 1994 ;18 :421


2
Bonne pratique des antibiotiques, règles générales :

1) La présence d’une fièvre n’implique pas nécessairement la prescription d’un antibiotique. L’antibiothérapie doit
répondre à une situation clinique, un cadre nosologique précis.
2) Privilégier la voie orale lorsque cela est possible. Les infections sur voie veineuse sont une des principales causes
d’infections nosocomiales, et peuvent avoir des conséquences graves (bactériémies, endocardites, abcès
secondaires,…).
3) Les antibiotiques sont le plus souvent inefficaces sur des lésions abcédées. Le drainage chirurgical est souvent plus
efficace.
4) Une infection sur matériel impose le plus souvent l’ablation du matériel (sonde urinaire, voie veineuse centrale ou
périphérique, prothèse…).
5) Une fièvre chez un patient valvulaire doit faire rechercher une endocardite
6) Toujours se poser la question de la nécessité ou non d’isoler le patient (une infection nosocomiale ouverte impose un
isolement de contact, la présence d’une toux impose un isolement respiratoire jusqu’à identification du problème). Les
protocoles d’isolement sont disponibles au niveau du CLIN (http://clin.ap-hm.fr/).
7) Nous attirons votre attention sur la nécessaire prise en compte du terrain, des précautions et restrictions d’emploi,
des interactions et des contre-indications qu’il n’a pas été possible d’évoquer dans ce guide.

Références citées à plusieurs reprises :


Sanford guide to antimicrobial therapy 2004 (34è édition)
Antimicrobial Therapy, Inc.,
P.O. Box 70, 229 Main street, Hyde Park, VT 05655, USA
http://www. Sanfordguide.com

Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide


Baltimore, Maryland, USA
http://www.hopkins-abxguide.org

3
Méningite purulente communautaire (patient non HIV) : traitement probabiliste

Agents étiologiques :
Streptococcus pneumoniae, Neisseria meningitidis, Listeria, Haemophilus influenzae

Traitement probabiliste pour toute méningite purulente (non HIV) :


dexaméthasone (Soludécadron®) : 1 dose de 0,4 mg/Kg IV (injection à réaliser 15 minutes avant les antibiotiques) (B I) ET
céfotaxime (Claforan®) : 200 mg/Kg/j IV en 3 perfusions de 30 minutes par jour ET amoxicilline (Clamoxyl®) : 2gX6/j IV
ET vancomycine (Vancomycine®) : dose de charge de 15 mg/Kg, puis 60 mg/Kg/j IVSE, à adapter secondairement pour avoir
une vancocinémie à 30 µg/ml (A III)

Il est impératif de débuter le traitement dès que la PL réalisée, et même de débuter le cefotaxime avant la PL en
cas de purpura associé.

Méningite purulente communautaire. Si diplocoque Gram + à l’examen direct (pneumocoque)


arrêter l’amoxicilline (Clamoxyl®) ET POURSUIVRE céfotaxime (Claforan®) : 200 mg/Kg/j IV en 3 perfusions de 30
minutes par jour ET vancomycine (Vancomycine®) : dose de charge de 15 mg/Kg, puis 60 mg/Kg/j IVSE, à adapter
secondairement pour avoir une vancocinémie à 30 µg/ml (arrêt de la vancomycine dès obtention de l’antibiogramme si
pneumocoque céfotaxime-S) (A III) ET dexaméthasone (Soludécadron®) 0,4mg/KgX2/j IV (B I)

Méningite purulente communautaire. Si diplocoque Gram - à l’examen direct (méningocoque)


arrêter le céfotaxime et la vancomycine ET ne pas renouveler la dexaméthasone (Soludécadron®) ET POURSUIVRE
l’amoxicilline (Clamoxyl®) : 2 gX6/j IV

4
Méningite purulente communautaire. Si BACILLE Gram + à l’examen direct (Listeria)
arrêter le céfotaxime et la vancomycine ET ne pas renouveler la dexaméthasone (Soludécadron®) ET METTRE EN ROUTE
UN TRAITEMENT PAR amoxicilline (Clamoxyl®) : 2gX6/j IV ET gentamicine (Gentalline®) : 4,5 mg/Kg/j IV en 1X/j

Méningite purulente communautaire. Si examen direct négatif


Poursuivre le traitement probabiliste aux mêmes posologies

Durée du traitement :
Pneumocoque : antibiotiques : 10 à 14 jours / dexaméthasone : 48 heures
Méningocoque : 7 jours
Listeria : 21 jours

Références :
1) Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
2) Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

5
Méningite communautaire à liquide clair (patient non HIV)

Agents étiologiques
Entérovirus, Listeria, leptospirose

Traitement de référence (B III)


amoxicilline (Clamoxyl®) : 2gX6/j IV pendant 7 jours

Alternative (en cas d’allergie sévère prouvée à la pénicilline) (B III)


triméthoprime/sulfaméthoxazole (Bactrim®) : 15 à 20 mg/Kg/j IV(de triméthoprime) en 3 ou 4 injections/j (en moyenne 12
amp/j IV), pendant 7 jours

En cas de méningite à entérovirus confirmée


arrêt des antibiotiques. Pas d’autre traitement

En cas de méningite herpétique confirmée (B III)


arrêt des antibiotiques ET DEBUTER aciclovir (Zovirax®) : 10 mg/KgX3/j IV pendant 14 à 21 jours

6
Méningo-encéphalite

Agents étiologiques
Herpes simplex, Listeria monocytogenes, Mycobacterium tuberculosis, VZV

Traitement de référence (B III)


amoxicilline (Clamoxyl®) : 2gX6/j IV ET acyclovir (Zovirax®) : 10 mg/KgX3/j IV ET rifampicine (Rifadine®) : 10 mg/Kg/j
per os ou IV (1 prise par jour) ET isoniazide (Rimifon®) : 5 mg/Kg/j per os ou IV (1 prise par jour) ET éthambutol
(Dexambutol® ou Myambutol®) : 20 mg/Kg/j per os ou IV (1 prise par jour) ET pyrazinamide (Pirilène®) :30 mg/Kg/j per os
(1 prise par jour)

Durée du traitement
Amoxicilline : 21 jours
Acyclovir : 21 jours
Rifampicine : 1 an
Isoniazide : 1 an
Ethambutol : 2 mois
Pyrazinamide : 2 mois

7
Abcès du cerveau

Agents étiologiques
Steptocoques, Bacteroides, entérobactéries,

Traitement de référence (B II)


ceftriaxone (Rocéphine®) : 2gX2/j IV ET métronidazole (Flagyl®) : 7,5 mg/KgX4/j IV

Durée du traitement
6 à 12 semaines, non codifiée. Elle est guidée par le suivi de l’imagerie (TDM, IRM)

Références
1) Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
2) Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004
3) Clin Infect Dis. 1993;17:857-63.

8
Urétrite aiguë

Agents étiologiques
Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis, Ureaplasma urealyticum, Trichomonas vaginalis

Traitement de référence : traitement minute associant (A II)


ceftriaxone (Rocéphine ®) : 500 mg IM ET azithromycine (Zithromax ®) : 1 g per os

Durée du traitement
Traitement minute

Références
CDC 1998 STD treatment Guidelines ( MMWR 1998 ; 47 : 49-52)

9
Prostatite aiguë simple (sans bactériémie)

Agents étiologiques
E coli , Proteus spp, Klebsiella spp , Enterococcus spp, S aureus, N. gonorrhoeae , C trachomatis

Traitement de référence (B III)


ofloxacine (Oflocet ®) : 200 mgx2/j per os

Durée du traitement
28 jours

Références
Sanford guide for antimicrobial therapy 2004
Rev Med Int 2002 ;23 :999-1005

10
Prostatite aiguë bactériémique

Agents étiologiques
E coli , Proteus spp, Klebsiella spp , Enterococcus spp, S aureus, N. gonorrhoeae , C trachomatis

Traitement de référence (B III)


ofloxacine (Oflocet ®) : 200 mgx2/j per os ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min par jour

Alternative (B III)
ceftriaxone (Rocéphine®) : 2 g/j IV en 1 injection lente par jour (en 2 à 4 min) ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV
en 1 perfusion de 30 min par jour

Durée du traitement
Ofloxacine et ceftriaxone : 28 jours
Gentamicine : 3 jours

Références
Sanford guide for antimicrobial therapy 2004
Rev Med Int 2002 ;23 :999-1005

11
Prostatite chronique bactérienne

Agents étiologiques
E coli , Proteus spp, Klebsiella spp , Enterococcus spp, S aureus

Traitement de référence (B III)


Ofloxacine (Oflocet®) : 200 mg x 2 / J per os OU triméthoprime/sulfaméthoxazole (Bactrim forte®) : triméthoprime : 160
mg /sulfaméthoxazole : 800 mg, 2 fois par jour, soit 1 cpX2/j per os de Bactrim forte®

Durée du traitement
28 jours

Références
Sanford guide for antimicrobial therapy 2004
Rev Med Int 2002 ;23 :999-1005

12
Pyélonéphrite aiguë simple

Agents étiologiques
Entérobactéries, E. coli, Proteus spp., entérocoques

Traitement probabiliste en urgence, à adapter secondairement à l’antibiogramme

Si traitement per os possible (A I)


ciprofloxacine (Ciflox®): 500 mgX2/j per os

Si traitement per os impossible (B II)


ceftriaxone (Rocéphine®) : 2 g/j IV en 1 injection lente par jour (en 2 à 4 min)-

Durée du traitement
14 jours

Référence
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004

13
Pyélonéphrite aiguë sur obstacle

Agents étiologiques
Entérobactéries, E. coli, Proteus spp., entérocoques

Traitement de référence (B III)


ciprofloxacine (Ciflox®) : 500 mgX2/j per os ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/J IV en 1 perfusion de 30 min par
jours ET Drainage des urines en urgence

Alternative (B III)
ceftriaxone (Rocéphine®) : 2g/j IV en 1 injection lente par jour (en 2 à 4 min) ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/J IV
en 1 perfusion de 30 min par jour ET Drainage des urines en urgence

Durée du traitement
Ciprofloxacine et ceftriaxone : 14 à 21 jours
Gentamicine : 3 jours

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004

14
Diarrhée infectieuse aiguë

Agents étiologiques
Virus, Salmonella sp, Shigella, Campylobacter jejuni, E. coli, staphylocoques

Diarrhée modérée (moins de 6 selles par jours et absence de fièvre) (A I)


Traitement symptomatique

Diarrhée sévère (plus de 6 selles par jour, fièvre, ténesme, sang et leucocytes dans les selles)
Traitement de référence (A II)
Ciprofloxacine (Ciflox®): 500 mgX2/j per os

Alternative (B II)
triméthoprime/sulfaméthoxazole (Bactrim fort®) : triméthoprime : 160 mg /sulfaméthoxazole : 800 mg, 2 fois par jour, soit
1 cpX2/j per os de Bactrim forte®

En cas de syndrome dysentérique au retour d’un pays tropical, penser à l’amibiase.

Références
J Infect Dis. 1993 Nov;168(5):1304-7.
Arch Intern Med. 1990 Mar;150(3):541-6.
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

15
Péritonite communautaire simple

Agents étiologiques
Entérobactéries, pneumocoque, entérocoque, anaérobies

Traitement de référence (B III)


céfoxitine (Méfoxin®) : 2 gX3/j IV

Alternative en cas d’allergie aux céphalosporines (B III)


gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min par jour ET métronidazole (Flagyl®) : 500 mgX4/j IV

Durée du traitement
de 24 heures à 10 jours, selon les situations et la prise en charge chirurgicale :

- Plaie pénétrante abdominale avec ouverture du tube digestif opérée dans les 12 heures : 24 heures
- Péritonite localisée, ulcère gastrique ou duodénal perforé : 48 heures
- Péritonite généralisée opérée rapidement : 5 jours
- Péritonite généralisée stercorale ou vue tardivement, quelle que soit sa localisation : 7 à 10 jours

Référence
SFAR, conférence de consensus du 16 Juin 2000 (http://www.sfar.org/s/)

16
Péritonite communautaire grave

Critères de gravité
- Terrain : âge, pathologies associées, immunodépression, défaillance d’organe
- Mode de contamination : épanchement péritonéal stercoral et, dans les perforations traumatiques, perforation colique,
lésions étendues ou associées.
- Prise en charge : retard à l’intervention, antibiothérapie initiale inadaptée

Agents étiologiques
Entérobactéries, pneumocoque, entérocoque, anaérobies, P. aeruginosa, BGN

Traitement de référence (B III)


Pipéracilline/tazobactam (Tazocilline®) : 4 gX3/j IV ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/J IV en 1 perfusion de 30 min
par jour

En cas de choc septique, ajouter (B III)


fluconazole (Triflucan®) : 400 mg/j IV (en 1 perfusion par jour)

Durée
De 24 heures à 10 jours, selon les situations et la prise en charge chirurgicale :
- Plaie pénétrante abdominale avec ouverture du tube digestif opérée dans les 12 heures : 24 heures
- Péritonite localisée, ulcère gastrique ou duodénal perforé : 48 heures
- Péritonite généralisée opérée rapidement : 5 jours
- Péritonite généralisée stercorale ou vue tardivement, quelle que soit sa localisation : 7 à 10 jours

Référence

17
SFAR, conférence de consensus du 16 Juin 2000 : (http://www.sfar.org/s/)

18
Cholécystite et angiocholite

Agents étiologiques
Entérobactéries, entérocoques, bacteroides, clostridium

Traitement de référence (B III)


céfoxitine (Méfoxin®) : 2 gX3/j IV

Alternative en cas d’allergie aux céphalosporines (B III)


gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min par jour ET métronidazole (Flagyl®) : 500 mgX4/j IV

Durée du traitement
Cholécystite : 24-48 heures après chirurgie ou 3-5 jours après chirurgie si intervention retardée
Angiocholite : 7 à 10 jours

19
Abcès du foie

Agents étiologiques
Entérobactéries, Bacteroides, entérocoque, Entamoeba histolytica

Traitement de référence (B III)


Ceftriaxone (Rocéphine®) : 2 g/j IV en 1 injection lente par jour (en 2 à 4 min) ET métronidazole (Flagyl®) : 500 mgX4/j per
os ou IV si voie orale impossible

Durée
1 à 4 mois

Penser à demander une sérologie amibiase


En cas d’abcès amibien confirmé, traiter par Métronidazole (Flagyl®) en monothérapie pendant 10 jours

Référence
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004

20
Sigmoïdite diverticulaire. Forme simple, patient ambulatoire

Agents étiologiques
Entérobactéries, entérocoque, P. aeruginosa, Bacteroides spp.

Traitement de référence (B III)


céfoxitine (Méfoxin®) : 2 gX3/j IV

Alternative en cas d’allergie aux céphalosporines (B III)


gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min par jour ET métronidazole (Flagyl®) : 500 mgX4/j IV

Durée du traitement
7 à 10 jours

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004
Am. J. Gastroenterol. 1999;94(11):3110-21

21
Sigmoïdite diverticulaire. Forme sévère, patient hospitalisé

Agents étiologiques
Entérobactéries, entérocoque, P. aeruginosa, Bacteroides spp.

Traitement de référence (B II)


Pipéracilline/tazobactam (Tazocilline®) : 4 gX3/j IV

Durée du traitement
7 à 10 jours

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004
Am. J. Gastroenterol. 1999;94(11):3110-21

22
Gangrène gazeuse, fasciite nécrosante et cellulite grave chez le diabétique

Agents étiologiques
Clostridium perfringens, Clostridium sp., Streptocoques groupe A, C et G, bacilles à Gram -

Traitement de référence (B III)


pipéracilline/tazobactam (Tazocilline®) : 4 gX3/j IV

En cas de choc septique associé (B III)


pipéracilline/tazobactam (Tazocilline®) : 4 gX3/j IV ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min

Durée du traitement
Pipéracilline/tazobactal : 10 à 28 jours
Gentamicine : 3 jours

Commentaire
Le débridement chirurgical en urgence constitue le traitement principal. Le rôle de l’oxygénothérapie hyperbare reste
débattu (N Engl J Med 1996. 334 :1642).

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

23
Cellulite supeficielle, érysipèle simple non compliqué (sauf face)

Agents étiologiques
Streptocoques groupes A, B, C, G, Staphylococcus aureus

Traitement de référence (B II)


amoxicilline + clavulanate (Augmentin®) : 1gX3/j per os

Alternative (B III)
clarithromycine (Zeclar®): 500 mgX2/j per os

Durée du traitment
3 jours après guérison clinique, maximum 10 jours

Références
Cutis. 1984;34(6):567-70
Antimicrob Agents Chemother. 1983;24(6):856-9.
Antimicrob Agents Chemother. 1983;24(5):679-81.
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

24
Cellulite de la face

Agents étiologiques
Staphylococcus aureus, streptocoque groupe A

Traitement de référence (B III)


Oxacilline (Bristopen®) : 2gX6/j IV

Alternative (B III)
vancomycine (Vancomycine®) : 30 mg/Kg/j en 2 perfusions de 90 minutes par jour

Durée du traitement
3 jours après guérison clinique

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

25
Choc septique d’origine communautaire à point de départ inconnu chez l’adulte non neutropénique

Agents étiologiques
Bacilles gram négatif, cocci Gram positif, autres

Traitement de référence (B III)


pipéracilline/tazobactam (Tazocilline®) : 4gX3/j IV ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min
par jour

Alternative en cas d’allergie aux béta-lactamines (B III)


ciprofloxacine (Ciflox®) : 400 mgX2/j IV ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min par jour ET
metronidazole (Flagyl®) : 500 mgX4/j IV

Durée du traitement
Non codifiée

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

26
Arthrite septique

Agents étiologiques
S. aureus, streptocoques, gonocoque

Traitement uniquement sur documentation bactériologique, adapté à l’antibiogramme (ponction articulaire évacuatrice)

Traitement empirique en attendant la documentation (B III)


oxacilline (Bristopen®) : 2 gX6/j IV ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min par jour

Durée du traitement
14 à 28 jours

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

27
Morsures (chat, chien, homme)

Remarques importantes
1) Antibiothérapie discutée en cas de plaie minime vue précocement pour soins locaux (< 9 heures)
2) Evaluer la nécessité d’une prophylaxie du tétanos
3) Evaluer le risque HIV en vue d’un éventuel traitement post-exposition en cas de morsure humaine
4) Contacter le centre anti-rabique en cas de morsure par un animal (04 91 96 81 97)

Agents étiologiques
Pasteurella multocida, Bacteroides spp., Capnocytophaga, S. aureus

Traitement de référence (B II)


amoxicilline/clavulanate (Augmentin®) : 1 gX3/j per os

Durée du traitement
10 jours

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Pediatr Emerg Care. 1992 ;8 :194-9
Am J Emerg Med. 2004 ;22 :10-3
Arch Emerg Med. 1989 ;6 :251-6.

28
Lymphangite sur voie veineuse périphérique sans bactériémie

Traitement de référence (B III)


Ablation du cathéter ET Pas d’antibiotique en l’absence d’hémoculture positive ET faire 3 hémocultures à une heure
d’intervalle quelle que soit la température du patient ET pansement avec Osmogel®

Durée du traitement
Jusqu’à guérison clinique

Références
Clin Infect Dis 2001 ;32 :1249-72

29
Infection sur cathéter périphérique ou central avec fièvre

Agents étiologiques
S. aureus, staphylocoques coagulase négative, BGN

Remarque
Rechercher systématiquement une localisation secondaire (ETO, Scanner thoraco-abdomino-pelvien, IRM rachis si douleur,
scintigraphie osseuse)

Traitement de référence en cas de signe de sepsis sévère (B III) (dysfonction d’organe, hypotension, hypoperfusion),
Ablation du cathéter ET vancomycine (Vancomycine®) : 30 mg/Kg/j IV en 2 perfusions de 90 minutes par jour ET
ceftazidime (Fortum®) : 1 gX3/j IV PUIS adapter l’antibiothérapie au germe trouvé dans les hémocultures

En l’absence de signe de sepsis sévère (B III)


Ablation du cathéter ET traitement adapté au germe trouvé dans les hémocultures

Durée du traitement
- Si hémoculture positive : 14 jours en l’absence de localisation secondaire, 6 semaines en cas de localisation secondaire.
- Si hémocultures stériles (à condition que ces hémocultures aient été réalisées avant toute antibiothérapie) : pas
d’antibiothérapie. Rechercher une autre cause infectieuse si sepsis sévère.

Référence
Clin Infect Dis 2001 ;32 :1249-72

30
Endocardite à entérocoque, streptocoque, HACEK, endocardite à hémocultures négatives

Traitement de référence( B III)


Amoxicilline (Clamoxyl®) : 2 gX6/j IV ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min par jour

Durée du traitement
1) Streptocoques sensibles à la Péni G (CMI < 0,1) et valves natives sans complication : 2 semaines de bithérapie IV
2) Streptocoques (Péni G, CMI entre 0,1 et 0,5) : 2 semaines de bithérapie IV, puis 2 semaines de monothérapie par
amoxicilline IV
3) Streptocoques (Péni G CMI > 0,5) et entérocoques : prendre l’avis d’un spécialiste
4) Endocardite à streptocoque compliquée et/ou valves prothétiques : 2 semaines de bithérapie IV, puis 4 semaines de
monothérapie par amoxicilline IV
5) Streptocoques déficients : prendre l’avis d’un spécialiste
6) Endocardites à hémocultures négatives : prendre l’avis d’un spécialiste
7) HACEK : prendre l’avis d’un spécialiste

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

31
Endocardite à staphylocoques coagulase négative, à Staphylococcus aureus méti-R, à entérocoques (Péni G CMI >
16µg/ml), endocardite à hémocultures négatives sur pace maker, endocardite post chirurgicales (<12 mois),
endocardite du cœur droit, endocardite nosocomiale

Traitement de référence (B III)


Vancomycine (Vancomycine®) : 30 mg/Kg/j IVSE en continu sur 24 heures ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1
perfusion de 30 min par jour

Durée du traitement
1) Staphylocoque et endocardite à hémocultures négatives: 7 jours de bithérapie IV, puis 5 semaines de monothérapie par
vancomycine IV si valve native. Quatorze jours de bithérapie IV, puis 4 semaines de monothérapie par vancomycine IV si
valve prothétique et/ou pace maker
2) Entérocoques : prendre l’avis d’un spécialiste

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

32
Endocardite à Staphylococcus aureus méti-S

Traitement de référence (B III)


Cloxacilline (Orbénine®) : 2 gX6/j IV ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min par jour

Durée du traitement
7 jours de bithérapie IV, puis 5 semaines de monothérapie par cloxacilline IV si valve native. Quatorze jours de bithérapie
IV, puis 4 semaines de monothérapie par cloxacilline IV si valve prothétique.

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

33
Angine

Agents étiologiques
Virus (Rhinovirus, coronavirus...), streptocoque Groupe A, anaérobies (angine de Vincent), Neisseria gonorrhoeae,
Corynebacterium diptheriae

Ne traiter que si le test dépistage des antigènes streptococciques est positif (A II)

Traitement de référence (A II)


pénicilline V (Oracilline®) : 1 million UI X 3 / j per os OU azithromycine (Zithromax®) : 500 mg/j per os en une prise par
jour

Durée du traitement
Pénicilline V : 10 jours
Azithromycine : 3 jours

Référence
Clin Infect Dis 2002 ;35 :113-125

34
Otite moyenne aiguë : 1er épisode

Agents étiologiques
Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae, Moraxella catarrhalis, virus

Traitement de référence (B II)


1) Patient n’ayant pas reçu d’antibiotique dans le mois précédent :
amoxicilline (Clamoxyl®) : 1 gX3/j per os

2) Patient ayant reçu des antibiotiques dans le mois précédent :


amoxicilline (Clamoxyl®) : 2 gX3/j per os

Alternative (B II)
azithromycine (Zithromax®) : 500 mg à J1, puis 250 mg/j per os en 1 prise par jour

Durée du traitement
Amoxicilline : 10 jours
Azithromycine : 5 jours

Références
Ann Otol Rhinol Laryngol Suppl. 2000;183:1-12.
Pediatr Infect Dis J. 2000;19(2):95-104
Pediatr Infect Dis J. 1996;15(Suppl 9):4-9.

35
Otite moyenne aiguë : échec du traitement standard à J3 (cf Otite moyenne aiguë)

Agents étiologiques
Streptococcus pneumoniae de sensibilité diminuée à la pénicilline

Traitement de référence (B III)


Ceftriaxone (Rocéphine®) : 2 g/j IM en 1 injection lente par jour (en 2 à 4 min)

Durée du traitement
3 jours

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

36
Sinusite aiguë

Agents étiologiques
Origine bactérienne dans 0,2 à 10% des cas seulement. Origine allergique ou virale dans 90 à 99% des cas. Coronavirus,
Parainfluenza virus, Rhinovirus. H. influenzae, S. pneumoniae, streptocoques groupe A, M. catarrhalis, S. aureus, anaérobies

Traitement de référence
1) Traitement symptomatique (A I)

2) En cas de persistance des symptômes après 7 jours ou si présentation initiale sévère (douleur majeure, fièvre > 38°C) :
amoxicilline/clavulanate (Augmentin®) : 1 gX3/j per os (B III)

Alternative : (en cas d’allergie vraie à la pénicilline) (B I)


azithromycine (Zithromax®) : 500 mg le 1er jour, puis 250 mg/J per os en 1 prise par jour

Durée du traitement
Traitement symptomatique : 7 jours
amoxicilline/clavulanate : 10 jours
azithromycine : 5 jours

Références
Arch Intern Med. 2003 Aug 11-25;163(15):1793-8 (non intérêt amoxicilline/clavulanate d’emblée)
Antimicrob Agents Chemother. 2003;47(9):2770-4
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Johns Hopkins University Division of Infectious Diseases antibiotic guide 2004

37
Score de Fine

Score de Fine
Facteurs Points
Facteurs démographiques
Âge
Homme Âge
Femme Âge - 10
Vie en institution + 10
Comorbidités
Maladie néoplasique + 30
Maladie hépatique + 20
Insuffisance cardiaque congestive + 10
Maladie cérébrovasculaire + 10
Maladie rénale + 10
Données de l’examen physique
Atteinte des fonctions supérieures + 20
Fréquence respiratoire > 30/min + 20
TA systolique < 90 mm Hg + 20
Température < 35°C ou > 40°C + 15
Fréquence cardiaque > 125/min + 10
Données biologiques et radiologiques
PH artériel < 7,35 + 30
Urée > 11 mmol/l + 20
Na < 130 mmol/l + 20
Glycémie > 14 mmol/l + 10
Hématocrite < 30% + 10
PaO2 < 60 mm Hg + 10
Epanchement pleural + 10

Classe I : âge < 50 ans, aucune comorbidité, absence des 5 anomalies ciblées par l’examen physique. Mortalité 0,1%
Classe II : Points < 70. Mortalité 0,6 – 0,7%
Classe III : 71-90 points. Mortalité 0,9 – 2,8%
Classe IV : 91-130 points. Mortalité 8,2 – 9,3%
Classe V : Points > 131. Mortalité 27 – 31%

38
Références
Clin Infect Dis 2003 ; 37 : 1405-33

39
Pneumonie communautaire aiguë de classe I et II sans épanchement pleural associé

Agents étiologiques
S pneumoniae, Mycoplasma pneumoniae, Chlamydia pneumoniae, Coxiella burnetii, H influenzae, Moraxella catarrhalis

Traitement de référence (B II)


télithromycine (Ketek®) : 800 mg/j per os en 1 prise par jour

Durée du traitement
3 à 5 jours après apyrexie

40
Pneumonie communautaire aiguë de classe III, IV et V, et toutes classes en cas d’épanchement pleural associé

Agents étiologiques
S pneumoniae, Mycoplasma pneumoniae, Chlamydia pneumoniae, Coxiella burnetii , H influenzae

Traitement de référence (B II)


azithromycine (Zithromax®) : 500 mg/j à J1, puis 250 mg/j per os en 1 prise par jour
ET ceftriaxone (Rocéphine®) : 2 g/j IV en 1 injection lente par jour (en 2 à 4 min). REMPLACER azithromycine par
érythromycine (Erythrocine®) uniquement si voie orale impossible : 1 gX3/j IV

En cas d’éthylisme sévère ou de coma ou de traitement psychotrope lourd ou de trouble neurologique (= suspicion
d’inhalation), ajouter en plus du traitement ci-dessus (B III)
métronidazole (Flagyl®) : 500 mgX3/j per os ou IV

Durée
3 à 5 jours après apyrexie ou 3 semaines si épanchement pleural associé

Référence
Clin Infect Dis 2003 ; 37 : 1405-33

41
Exacerbation aiguë de bronchite chronique

Agents étiologiques
Virus, S pneumoniae, H influenzae, Moraxella catarrhalis, tabac, fumée, pollution atmosphérique.

Définition de l’exacerbation aiguë


Majoration du volume de l’expectoration, majoration de la purulence de l’expectoration, majoration de la dyspnée (présence
d’au moins 2 critères sur les 3)

Indication de l’antibiothérapie
1) Bronchite du sujet sain : pas d’antibiotique
2) Exacerbation aiguë de bronchite chronique sans syndrome ventilatoire obstructif : pas d’antibiotique
3) Exacerbation aiguë de bronchite chronique sans syndrome ventilatoire obstructif avec fièvre > 38°C après 3 jours
d’évolution : débuter une antibiothérapie
4) Exacerbation aiguë de bronchite chronique avec syndrome ventilatoire obstructif : débuter une antibiothérapie

Traitement de référence (C III)


Amoxicilline (Clamoxyl®) : 1 gX 3 / jour per os OU télithromycine (Ketek®) : 800 mg/j per os en 1 prise par jour

Durée du traitement
7 jours

Référence
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004

42
Salpingite primitive. Forme mineure

Définition de la forme mineure


Multipares, pas de risque de stérilité, pas d’indication à la cœlioscopie

Agents étiologiques
Gonocoque, Chlamydia, Bacteroides, entérobactéries, streptocoque

Traitement de référence (B III)


ofloxacine (Oflocet®) : 400 mgX2/j per os pendant 14 jours ET métronidazole (Flagyl®) : 500 mgX2/j per os pendant 14
jours

Alternative (B III)
ceftriaxone (Rocéphine®) : 1 g IM une seule fois ET doxycycline (Vibramycine®) : 100 mgX2/j per os pendant 14 jours

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
MMWR 1998;47:79-86

43
Salpingite primitive. Forme sévère

Définition de la forme sévère


Présence d’une indication à la cœlioscopie

Agents étiologiques
Gonocoque, Chlamydia, Bacteroides, entérobactéries, streptocoque

Traitement de référence (B III)


ofloxacine (Oflocet®) : 400 mgX2/j IV ET métronidazole (Flagyl®) : 500 mgX3/j IV

Durée du traitement
14 jours

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
MMWR 1998;47:79-86

44
Salpingite primitive. Forme suppurée

Agents étiologiques
Gonocoque, Chlamydia, Bacteroides, entérobactéries, streptocoque

Traitement de référence (B III)


Clindamycine (Dalacine®) : 900 mgX3/j IV ET gentamicine (Gentalline®) : 4,5 mg/Kg/j IV en 1 perfusion de 30 min par jour,
PUIS Relais per os à 24 heures d’apyrexie par : doxycycline (Vibramycine®) : 100 mgX2/j per os pendant 14 jours

Références
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
MMWR 1998;47:79-86

45
Fractures ouvertes

Agents étiologiques
Staphylococcus aureus méticilline-sensible, Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae, anaérobies (dont Bacteroides fragilis)

Traitement de référence (A I)
amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin®) : 1gx3/j IV, associé dans le cas d’une souillure tellurique à la gentamicine
(Gentalline®) : 3mg/kg/j en 1 fois (perfusion de 30 min)

Alternative (B III)
clindamycine (Dalacine®): 600 mgx2/j (perfusion de 60 min) ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/kg/j en 1 fois (perfusion
de 30 min)

Durée du traitement
48 heures

Référence
Conférence de consensus de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation sur Antibioprophylaxie en chirurgie
(Actualisation 1999) www.sfar.org

46
Plaies traumatiques des parties molles

Agents étiologiques
Staphylococcus aureus méticilline-sensible, Clostridium perfringens

Traitement de référence (A II)


amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin®) : 1gx3/j per os ou IV OU 2gx3/j IV si plaie délabrante

Alternative (B III)
clindamycine (Dalacine®) : 600 mg x 2/j (per os ou perfusion de 60 min) ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/kg/j en 1 fois
(perfusion de 30 min)

Durée du traitement
48 heures

Référence
Conférence de consensus de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation sur Antibioprophylaxie en chirurgie
(Actualisation 1999) www.sfar.org

47
Plaies crânio-cérébrales

Agents étiologiques
Staphylococcus aureus méticilline-sensible, Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae, anaérobies

Traitement de référence (A II)


amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin® ) : 1gx3/j IV

Alternative (B III)
clindamycine (Dalacine®) : 600 mgx2/j (perfusion de 60 min) ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/kg/j en 1 fois (perfusion
de 30 min)

En présence d’une fracture de la base du crâne avec fistule du LCR (A I)


Pas d’antibiotique. L’antibiothérapie ne prévient pas la survenue de méningites en cas de plaie crânio-cérébrale avec fistule
de LCR

Durée du traitement
48 heures

Référence
Conférence de consensus de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation sur Antibioprophylaxie en chirurgie
(Actualisation 1999) www.sfar.org

48
Plaies oculaires

Agents étiologiques
Staphylococcus aureus méticilline-sensible, Streptococcus sp., Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae

Traitement de référence (A II)


pipéracilline (Piperacilline®) : 4gx3/j IV (perfusion de 30 min) ET ciprofloxacine (Ciflox®) : 200 mgx2/j IV (perfusion de 30
min)

Alternative (B III)
Ciprofloxacine (Ciflox®) : 200 mg x 2/j IV (perfusion de 60 min) ET fosfomycine (fosfocine®) : 4g x 3/j IV (perfusion de 1
heure)

Durée du traitement
48 heures

Référence
Conférence de consensus de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation sur Antibioprophylaxie en chirurgie
(Actualisation 1999) www.sfar.org

49
Traumatismes du thorax

Agents étiologiques
Staphylococcus aureus méticilline-sensible, Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae

Traitement de référence (A I)
amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin® ) : 2gx3/j IV

Alternative (B III)
clindamycine (Dalacine®): 600 mgx2/j (perfusion de 60 min) ET gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/kg/j en 1 fois (perfusion de
30 min)

Durée du traitement
48 heures

Référence
Conférence de consensus de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation sur Antibioprophylaxie en chirurgie
(Actualisation 1999) www.sfar.org

50
Plaies abdominales et de l’oesophage

Agents étiologiques
Escherichia coli et autres entérobactéries, Bacteroides fragilis et autres anaérobies

Traitement de référence (A II)


céfoxitine (Mefoxin®) : 2gx3/j IV

Alternative (B III)
gentamicine (Gentalline®) : 3 mg/kg/j IV (perfusion de 30 min) en 1 fois ET métronidazole (Fagyl®) : 1g/j IV en 1 fois
(perfusion de 30 min)

Si choc septique et plaies de l’œsophage (B III)


ceftriaxone (Rocéphine®) : 2g/j IV en 1 fois ET gentamicine (Gentalline®) : 3mg/kg/j IV en 1 fois (perfusion de 30 min)

Durée du traitement
48 heures

Référence
Conférence de consensus de la Société Française d’Anesthésie et de Réanimation sur Antibioprophylaxie en chirurgie
(Actualisation 1999) www.sfar.org

51
Enfants : infections respiratoires

Ce sont des pathologies distinctes de celles de l'adulte avec une vulnérabilité particulière du petit enfant, une étiologie

généralement virale, des tableaux spécifiques à l'âge pédiatrique (laryngite sous-glottique, bronchiolite aiguë …), un impact

des vaccinations. Les indications d'hospitalisation sont plus fréquentes. Il y a peu d'indications d'antibiotiques. Par contre

dans les pathologies où S. pneumoniae prédomine les posologies de beta-lactamines doivent être augmentées en raison des

résistances possibles lors d'administration par voie orale.

52
Enfants : Rhinites, pharyngite ou rhinopharyngite

Agents étiologiques
Virus

Penser à rechercher le VRS lors de rhinite isolée chez un nouveau né de moins de 1 mois, en période épidémique de
bronchiolite. Lors de positivité, il faut hospitaliser l’enfant pour surveillance (risque de pauses respiratoires et
d’oxygénodépendance). Penser également à rechercher la grippe par aspiration nasopharyngée en période épidémique.

Traitement de référence (A II)


Aucun sauf désobstruction rhino-pharyngée et antipyrétiques.

Référence
Arroll B. antibiotics for upper respiratory tract infections : an overview of Cochrane reviews. Respir Med 2005; 99: 255-61

53
Enfants : laryngite sous glottique ou laryngite striduleuse

Agents étiologiques
virale

Traitement de référence (A II)


Aucun traitement spécifique

Alternative
corticoïdes : Célesténe® : 10 gouttes/kg per os OU Solupred®, Solumédrol® : 1 à 2 mg/kg

Durée du traitement
3 jours

Référence
Arroll B. Antibiotics for upper respiratory tract infections : an overview of Cochrane reviews. Respir Med 2005; 99: 255-61

54
Enfants : épiglottite aiguë

Agents étiologiques
Haemophilus Influenzae (pathologie rare depuis la vaccination)

Traitement de référence (A II)


Céfotaxime (Claforan®) : 100 mg/kg/j en 3 IV ET hospitaliser en réanimation, pas de stimulation ORL, ne pas allonger
l'enfant

Durée du traitement
7 jours

Référence
McEwan J. Paediatric acute epiglottitis : not a disappearing entity. Int J Pediatr Otorhinolaryngol 2003; 67: 317-21

55
Enfants : bronchite, bronchiolite aiguë du nourrisson

Agents étiologiques
Virus toujours

Traitement de référence (A II)


Aucun traitement antibiotique, (Aucun traitement fluidifiant non plus, ni antitussif)

Référence
Conférence de consensus ANAES 2000 (Arch Pédiatr 2001)

56
Enfants : pneumonies communautaires

Agents étiologiques
Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae (HI), Moraxella Catarrhalis, Mycoplasma pneumoniae. Parfois d’origine
virale. Epidémiologie modifiée depuis la généralisation de la vaccination contre HI : lutter en première intention contre le
pneumocoque.

Traitement de référence (A I)
amoxicilline (Clamoxyl®) : 100 à 150 mg/kg/j per os ou IV en 3 à 4 prises/j. EN CAS DE PLEURO-PNEUMONIE, il faut
augmenter les doses de Clamoxyl® jusqu’à 200 mg/kg/j.

Alternative (A I) en cas de nourrissons insuffisamment vaccinés ou d’enfants non vaccinés contre l’Haemophilus :
amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin®) : 80 mg/kg/j en 3 prises/j per os ou IV

Alternative (A II) en cas de tableau clinique évocateur d'infection à mycoplasme (toux sèche traînante, foyer bilatéral…),
prescription d’emblée OU en cas de pneumonie peu ou pas fébrile chez un nourrisson de moins de 3 mois, prescription
d’emblée.(germes : mycoplasmes génitaux) OU en cas de persistance de la symptomatologie 48h après début du traitement,
remplacement du Clamoxyl® par la Josacine® :
josamycine (Josacine®) 50 mg/kg/j en 2 prises per os

Durée du traitement
Amoxicilline : 10 jours
amoxicilline + acide clavulanique : 10 jours
josamycine : 15 jopurs

NB

57
Les pneumonies sans signe de détresse respiratoire, sans oxygénodépendance, ou avec prise correcte des médicaments per
os ne sont pas à hospitaliser. Il faut systématiquement réaliser une radiographie de contrôle de thorax de face un mois
après l’épisode actuel.

Référence
Ovetchkine P. Antibiothérapie des infections respiratoires basses chez l'enfant. Arch Pédiatr 2004; 11: 1277-81

58
Enfants : otites moyennes aigues

Agents étiologiques
Streptococcus pneumoniae, Haemophilus influenzae, Moraxella catarrhalis

Traitement de référence (A I) D’emblée si nourrisson, terrain d’immunodépression, ou altération importante de l'état


général. Sinon, lors de persistance des signes chez les enfants plus grands après 48h de mesures non spécifiques.
amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin®) : 1 dose pour le poids, 3 fois par jour, soit 80 mg/kg/j

Alternative (A I)
cefpodoxime proxétil (Orelox®) : 1 dose pour le poids 2 fois par jour, soit 8 mg/kg/j.
En cas de persistance de fièvre 48h après le début du traitement il faut revoir un médecin pour paracentèse ou modification
du traitement (remplacement par Clamoxyl® à 150 à 200 mg/kg/j devant la suspicion de pneumocoques de sensibilité
diminuée à la pénicilline).

Durée du traitement
8 jours

Référence
AFSSAPS. Antibiothérapie par voie générale en pratique courante : otite moyenne aiguë. Juillet 2001

59
Enfant : angine

Agents étiologiques
50 à 90% sont d’origine virale. 25 à 40% des angines de l’enfant sont dues au Streptocoque bêta-hémolytique du groupe A
(SGA)

Traitement
> 3 ans : lors de positivité du StreptoTest®
< 3 ans : antibiotique inutile (angines essentiellement virales et responsabilité exceptionnelle du SGA).

Traitement de référence (A I)
Pénicilline V (Oracilline®) : 50000 à 100000 UI/kg/j en 3 prises par jour

Alternatives (A I)
amoxicilline (Clamoxyl®) : 50 mg/kg/j en 2 ou 3 prises par jour OU josamycine (Josacine®) (mais 10 à 20% de streptocoques
résistants aux macrolides) : 50 mg/kg/j en 2 prises OU cefuroxime-axétil (Zinnat®) : 20 mg/kg/j en 2 prises OU
Cepodoxime-proxétil (Orelox®) : 8 mg/kg/j en 2 prises/ j

Durée du traitement
Pénicilline V : 10 jours
Amoxicilline : 6 jours
Josamycine : 5 jours
Cefuroxime-axétil : 4 jours
Cepodoxime-proxétil : 5 jours

Référence
AFSSAPS. Antibiothérapie par voie générale en pratique courante : angine. 2002

60
Enfant : sinusite aiguë maxillaire (possible après 3- 4 ans seulement après pneumatisation des cavités)

Agents étiologiques
Origine bactérienne dans 0,2 à 10% des cas seulement. Origine allergique ou virale dans 90 à 99% des cas. Coronavirus,
Parainfluenza virus, Rhinovirus. H. influenzae, S. pneumoniae, streptocoques groupe A, M. catarrhalis, S. aureus, anaérobies

Traitement de référence
Traitement symptomatique : antipyrétiques.

En cas de persistance des symptômes après 7 jours ou si présentation initiale sévère (douleur majeure, fièvre > 38°C) (C II)
amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin®) : 1 dose pour le poids 3 fois par jour, soit 80 mg/kg/j en 3 prises/j

Alternative (en cas d’allergie vraie à la pénicilline) (C II)


Azithromycine (Zithromax®) : 20 mg/kg/j en une prise/j-

Durée du traitement
amoxicilline + acide clavulanique : 10 jours
azithromycine: 5 jours

Références
ANAES. Antibiothérapie par voie générale en pratique courante : sinusite aiguë de l'enfant. 2001
Elies W. Short-course therapy for acute sinusitis : how long is enough ? Treat Respir Med 2004; 3: 269-77

61
Enfant : ethmoïdite aiguë, mastoïdite aiguë

Agents étiologiques
Haemophilus influenzae, Streptococcus pneumoniae, Staphylocoque

Traitement de référence (B II)


hospitalisation ET cefotaxime (Claforan®) : 100 mg/kg/j en 3 injections IV ET fosfomycine (Fosfocine®) : 100 mg/kg/j en 4
perfusions de 4 heures pendant 8 jours PUIS relais par amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin®) pendant 8 jours
encore

Référence
ANAES. Antibiothérapie par voie générale en pratique courante : sinusite aiguë de l'enfant. 2001

62
Enfant : cystite simple

Agents étiologiques
E.coli

Traitement de référence (B II)


cotrimoxazole (Bactrim®) si et seulement si symptomatique +++ : 30 mg/kg/j en 2 prises par jour ET Toujours rechercher
une cause sous jacente par la réalisation d’une échographie chez l'enfant-

Durée du traitement
3 à 5 jours

Références
Bensman A. Traitement curatif des infections des voies urinaires basses. Arch Pédiatr 1998; 5 suppl 3: 302-4s
Tran D. Short-course versus conventional length antimicrobial therapy for uncomplicated lower urinary tract infections in
children : a metaanalysis of 1279 patients. J Pediatr 2001; 139: 93-9

63
Enfant : pyélonéphrite aigue

Agents étiologiques
E.coli, P. mirabilis

Traitement de référence (B II)

< 3 mois :
Hospitalisation initiale ET ceftriaxone (Rocéphine®) pendant 5 jours : 100 mg/kg/j le 1er jour IV et 50 mg/kg/j ensuite ET
amikacine (Amiklin®) : 15 mg/kg/j IVL pendant 1 jour PUIS relais per os adapté à l’antibiogramme ou céfixime (Oroken®) en
l'absence d'antibiogramme, pendant 5 jours.

Chez le nourrisson plus âgé et l’enfant :


Ceftriaxone (Rocéphine®) pendant 1 jour ou jusqu’à obtention de l’apyrexie : 100 mg/kg/j le 1er jour IV et 50 mg/kg/j
ensuite ET amikacine (Amiklin®) : 15 mg/kg/j IVL pendant 1 jour PUIS relais per os en fonction de l’antibiogramme, pour 10
jours au total

Références
Bensman A. Traitement curatif des infections des voies urinaires basses. Arch Pédiatr 1998; 5 suppl 3: 302-4s
Hellerstein S. Antibiotic treatment for urinary tarct infections in pediatric patients. Minerva Pediatr 2003; 55: 395-406

64
Enfant : méningite aigue lymphocytaire

Agents étiologiques
Virus avec essentiellement le rôle des Entérovirus sous forme épidémique

Traitement de référence (A III)


Aucun traitement spécifique. L’antibiothérapie initiale devant un LCR retrouvant une formule panachée peut être discutée :
Ceftriaxone (Rocéphine®) : 50 mg / kg /j, en une seule IV. Arrêt à 48h si LCR stérile ou si PCR Entérovirus positive dans le
LCR

65
Enfant : encéphalite

Agents étiologiques
Virale dans tous les cas, se méfier du risque d’encéphalite herpétique.

Traitement de référence (A II)


Pas de traitement spécifique. En cas de doute étiologique avec une encéphalite herpétique :
Acyclovir (Zovirax®) : 500 mg / m2 / 8h en IV lente sur 1h jusqu’au résultat de la PCR HSV dans le LCR

Référence
Kennedy PG. Viral encephalitis. J Neurol 2005 Mar 11

66
Enfant : méningite aiguë purulente chez l'enfant de plus de 3 mois

Agents étiologiques
Streptococus pneumoniae, Haemophilus influenzae, Neisseria meningitidis

Traitement de référence (A II)


céfotaxime (Claforan®) : 200 à 300 mg /kg /j en 4 perfusions en IVL ET vancomycine (Vancocine®) : 40 à 60 mg / kg /j
en 4 perfusions IV lente sur 1h ou en continu. Adaptation des antibiotiques selon les résultats bactériologiques

Référence
Conférence de consensus de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française. Les méningites purulentes
communautaires. Méd Mal Infect 1996; 26: 944-51

67
Enfant : impétigo

Agents étiologiques
Staphylococus aureus, streptocoque A

Traitement de référence (B II)


Oxacilline (Bristopen®) : 50 mg/kg/j en 3 prises per os ET soins locaux : désinfection cutanée. A noter éviction scolaire 48h
après introduction du traitement. Pas d’AINS, ni aspirine

Alternative
Amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin®) (B II) : 1 dose kg 3 fois/j, soit 80 mg/kg/j per os OU josamycine
(Josacine®) (C II) : 50 mg/kg/j per os en 2 prises par jour

Durée du traitement
7 à 10 jours

Référence
Epps RE. Impetigo in pediatrics. Cutis 2004; 73 (5 suppl): 25-6

68
Enfant : cellulite, érysipèle

Agents étiologiques
Streptocoque A, S. aureus

Traitement de référence (B II)


amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin®) : 80 mg/kg/j en IV en 3 prises par jour PUIS relais per os dès amélioration
locale.

Pour la cellulite de la face (B II)


oxacilline (Bristopen®) : 35 à 50 mg/kg/j IV ou per os en 3 prises/j

À noter
Pour les érysipèles de jambe que l’anticoagulation n’est pas systématique. Pas d’AINS ni d’aspirine

Alternative (B II)
pristinamycine (Pyostacine®) : 50 mg/kg/j per os en 2 ou 3 prises/j

Durée du traitement
10 jours

Référence
Cutis. 1984;34(6):567-70

69
Enfant : fasciite nécrosante

Agents étiologiques
Streptocoque A, S. aureus

Traitement de référence (B III)


amoxicilline + acide clavulanique (Augmentin®) : 80 mg/kg/j IV en 3 IV par jour +/- associée à la clindamycine (action anti-
toxinique). Pas d’AINS ni aspirine. Réanimation parfois nécessaire. Exploration chirurgicale : excision urgente et précoce des
tissus nécrosés.

Durée du traitement
10 à 28 jours

Références
Erysipèle et Fasciite nécrosante. Med Mal Infect 2000 ; 30 : 241-45.
Zimbelman J et al. Improved outcome of Clindamycin compared with Betalactamin for invasive Streptococcus pyogenes
infection. Pediatr Infect Dis J. 1999 18: 1096-100.

70
Enfant : ostéites et ostéo-arthrites

Agents étiologiques
Staphylocoque, salmonella, kingella kingae, streptocoque A

Traitement de référence (B II)


Après prélévement chirugical ++,céfotaxime (Claforan®) : 100 mg/kg/j en 3 à 4 injections / j ET fosfomycine
(Fosfocine®) : 100 mg/kg/j en 4 IVL sur 4 heures pendant 21 jours PUIS relais per os

Durée du traitement
6 semaines au total si arthrite
3 à 6 semaines si ostéite

Référence
Timsit S. Infections bactériennes ostéoarticulaires du nourrisson et de l'enfant : expérience sur un an. Arch Pédiatr 2005;
12: 16-22

71
Enfant : ostéomyélites

Agents étiologiques
Streptococcus pneumoniae, Haemophilus Influenzae, Klebsiella pneumoniae, Streptococcus pyogenes
Se souvenir aussi du risque de Salmonelle chez le sujet ayant une drépanocytose

Traitement de référence (B II)


En hospitalisation pour traitement intra-veineux initialement et après prélévement chirugical ++
Céfotaxime (Claforan®) : 100 mg/kg/j en 3 à 4 injections / j ET fosfomycine (Fosfocine®) : 100 mg/kg/j en 4 IVL sur 4
heures pendant 21 jours PUIS relais per os

Durée du traitement
3 à 6 mois

Référence
Timsit S. Infections bactériennes ostéoarticulaires du nourrisson et de l'enfant : expérience sur un an. Arch Pédiatr 2005;
12: 16-22

72
Enfant : spondylodiscites

Agents étiologiques
S. aureus, S. pyogenes

Traitement de référence (B III)


céfotaxime (Claforan®) : 100 mg/kg/j en 3 à 4 injections par jour ET fosfomycine (Fosfocine®) : 100 mg/kg/j en 4 en IVL
sur 4 heures ET avis orthopédiste pour immobilisation.

NB
toujours se souvenir de la possibilité de mal de Pott tuberculeux en cas de non amélioration.

Durée du traitement
15 jours environ selon les signes locaux et inflammatoires

73
Enfant : typhoïde

Agents étiologique
Salmonella typhi

Traitement de référence (A II)


ceftriaxone (Rocéphine®) : 50 mg/kg/j en une seule IV-

Alternative (A II)
ciprofloxacine (Ciflox®) : 20 mg / kg/j per os ou IV en 2 prises. Attention AMM uniquement > 5 ans (dans le cadre de la
mucoviscidose) OU azithromycine (Zithromax®) 30 mg /kg /j en une prise per os

Durée du traitement
Ceftriaxone ou azithromycine : 5 jours
Ciprofloxacine : 7 jours

Référence
Moulin F. Ciprofloxacine après échec des β-lactamines dans les salmonelloses de l'enfant. Arch Pédiatr 2003; 10: 608-14

74
Enfant : salmonelles mineures chez nourrisson de < 6 mois. GEA glairo-sanglantes > 48 h, Altération de l’état général.
Terrain sous jacent : immunodépression, drépanocytose.

Agents étiologiques
Salmonelles non typhi, Shigella

Traitement de référence (B II)


ceftriaxone (Rocéphine®) : 50 mg /kg /j en une seule IV / j pendant 5 jours

Si Campylobacter jejuni
josamycine (Josacine®) : 50 mg / kg / j 2 prises per os pendant 15 jours

Référence
Valdes L. Diarrhée du nourrisson. Rev Prat Med Gén 2003; 17, n°619

75
Enfant : morsures (chat, chien, homme)

Remarques importantes
5) Antibiothérapie discutée en cas de plaie minime vue précocement pour soins locaux (< 9 heures)
6) Evaluer la nécessité d’une prophylaxie du tétanos *
7) Evaluer le risque HIV en vue d’un éventuel traitement post-exposition en cas de morsure humaine
8) Contacter le centre anti-rabique en cas de morsure par un animal. (04 91 52 34 22)

Agents étiologiques
Pasteurella multocida, Bacteroides spp., Capnocytophaga, S. aureus

Traitement de référence (B II)


amoxicilline +acide clavulanique (Augmentin®) : 1 dose pour le poids 3 fois/J, soit 80 mg/kg/j

Durée du traitement
10 jours

* Rappel concernant la prophylaxie contre le Tétanos :


• Rappel < 5 ans : pas de rappel ni d’immunoglobulines spécifiques
• Rappel entre 5 et 10 ans : si plaie minime et propre : pas de rappel ni traitement spécifique. Si plaie souillée et
profonde : rappel de vaccin.
• Dernier rappel > 10 ans : rappel de vaccin et si la plaie est souillée et profonde faire immunglobulines antitétanique 250
UI.
• Vaccination absente ou douteuse : immunoglobulines spécifiques (250 à 500 UI selon la gravité de la plaie) et
vaccination (1injection, un rappel 1 à 2 mois plus tard puis à 6 mois.)

Références

76
Sanford guide to antimicrobial therapy 2004
Pediatr Emerg Care. 1992 ;8 :194-9
Am J Emerg Med. 2004 ;22 :10-3

77
Enfant : maladie des griffes du chat

Agents étiologiques
Bartonella henselae

Traitement de référence chez l’enfant > 8 ans (A II)


Doxycycline (Vibramycine®) : 4 mg/kg/j en 2 prises/ j (cp sécables)

Traitement de référence Chez l’enfant < 8 ans (A II)


amoxicilline (Clamoxyl®) : 50 mg/kg/j en 3 prises per os

Alternative (B II)
Josamycine (Josacine®) : 50 mg/kg/j en 2 prises per os

Durée du traitement
10 jours

Référence
Margilith AM. Recent advances in diagnosis and treatment of cat scratch disease. Curr Infect Dis Rev 2000; 2: 141-6

78
Enfant : infection sur cathéter périphérique ou central avec fièvre

Agents étiologiques
S. aureus, staphylocoques coagulase négative, BGN

Remarque
Rechercher systématiquement une localisation secondaire

Traitement de référence en cas de signe de sepsis sévère (B III) (dysfonction d’organe, hypotension, hypoperfusion)
Traitement probabiliste d’emblée
Ablation du cathéter ET vancomycine (Vancocine®) : 20 à 40 mg/Kg/j IVL ET ceftazidime (Fortum®) : 50 mg/ kg/ j
en IVL en 3 fois PUIS adapter l’antibiothérapie au germe trouvé dans les hémocultures

Traitement de référence en l’absence de signe de sepsis sévère (B III)


Ablation du cathéter ET traitement adapté au germe trouvé dans les hémocultures

Durée du traitement
- Si hémoculture positive : 14 jours en l’absence de localisation secondaire, 6 semaines en cas de localisation secondaire.
- Si hémocultures stériles (à condition que ces hémocultures aient été réalisées avant toute antibiothérapie) : pas
d’antibiothérapie. Rechercher une autre cause infectieuse si sepsis sévère.

Référence
Clin Infect Dis 2001 ;32 :1249-72

79
Nourrisson < 3 mois : fièvre sans point d’appel.

On considère comme fièvre une température supérieure à 38° chez les nourrissons de moins de 3 mois. Chez le petit
nourrisson de moins de 1 mois, en l’absence d’orientation clinique il faudra faire un bilan étiologique, infectieux complet avec
bilan sanguin (NFS, fibrine, ionogramme sanguin, CRP), hémoculture, ECBU (BU inutile), PL, thorax.

Agents étiologiques
Streptocoque B, E. Coli, Listéria monocytogenes

Traitement de référence (B III)


Hospitalisation systématique si < 1 mois.
céfotaxime (Claforan®) : 100 mg /kg /j en 3 IVL / j ET amoxicilline (Clamoxyl®) : 100 mg / kg /j en 3 IVL / j ET amikacine
(Amiklin®) : 15 mg /kg /j en en une IVL / j.

Si méningite
Doubler les doses de Claforan® et de Clamoxyl®

Durée du traitement
Au minimum 48h jusqu’aux différentes cultures. Puis en fonction des résultats

Référence
Brook I. Unexplained fever in young children : how to manage severe bacterial infection. BMJ 2003; 327: 1094-7

80
Néonatalogie : infection materno-fœtale précoce (3 premiers jours de vie) - hors méningite

Agents étiologiques
Streptococcus agalactiae, Escherichia coli, Listeria monocytogenes

Traitement de référence si nouveau-né symptomatique en situation de détresse vitale et /ou antibiothérapie


maternelle prolongée récente
Prélèvements bactériologiques PUIS traiter sans attendre les résultats :
Triple association : amoxicilline (Clamoxyl®) : 100 mg/kg/12h IVD ET céfotaxime (Claforan®) : 100 mg/kg/12h IVD ET
amikacine (Amiklin®) : 15 mg/kg/24h en 30min

Traitement de référence si nouveau-né symptomatique et/ou présence d’un critère de risque infectieux absolu (1) ou
présence de deux critères de risque infectieux majeurs (2)
Prélèvements bactériologiques PUIS traiter sans attendre les résultats :
Double association : pénicilline G 50 000 UI/kg/12h en 30min OU amoxicilline (Clamoxyl®) : 50 mg/kg/12h IVD ET amikacine
(Amiklin®) : 15 mg/kg/24h en 30min (4)

Traitement de référence si présence d’un critère de risque infectieux majeur (2) ou présence de 2 critères de risque
infectieux mineurs (3)
Prélèvements bactériologiques PUIS traiter si examen direct positif :
pénicilline G 50 000 UI/kg/12h en 30min OU amoxicilline (Clamoxyl®) : 50 mg/kg/12h IVD ET amikacine (Amiklin®) : 15
mg/kg/24h en 30min (4)

Durée du traitement
Amoxicilline, cefotaxime, et pénicilline G : 10 jours
Amikacine : 2 injections

81
(1) Chorioamniotite, infection materno-fœtale chez le jumeau, fièvre maternelle > 38° avant ou en début de travail
(2) Prématurité inexpliquée < 37 SA, , durée d’ouverture de la poche des eaux > 18 heures, rupture prématurée des
membranes avant 37 SA, tachycardie fœtale, antibioprophylaxie maternelle incomplète (complète : Clamoxyl ® 3 g
puis 1 g/4 heures jusqu’à l’accouchement)
(3) Liquide amniotique teinté ou méconial, ouverture de la poche des eaux > 12 heures mais < 18 heures, anomalies du
rythme cardiaque fœtal inexpliquées, score d’Apgar < 7 inexpliqué
(4) Posologie chez l’enfant à terme

Référence
ANAES . Recommandations pour la pratique clinique : Diagnostic et traitement curatif de l’infection bactérienne précoce du
nouveau-né. Septembre 2002.

82
Néonatalogie : infection materno-fœtale tardive (premier mois de vie) pneumonie, pyélonéphrite - hors méningite

Agents étiologiques
Streptococcus agalactiae, Escherichia coli, Listeria monocytogenes

Traitement de référence
amoxicilline (Clamoxyl®) : 50 mg/kg/8h IVD ET céfotaxime (Claforan®) : 50 mg/kg/8h IVD ET amikacine (Amiklin®) : 15
mg/kg/24h en 30min

Durée du traitement
Amocixilline et cefotaxime : 10 jours
Amikacine : 2 injections

83
Néonatalogie : infection materno-fœtale : méningite

Agents étiologiques
Streptococcus agalactiae, Escherichia coli, Listeria monocytogenes

Traitement de référence
amoxicilline (Clamoxyl®) : 50 mg/kg/6h IVD ET céfotaxime (Claforan®) : 50 mg/kg/6h IVD ET amikacine (Amiklin®): 15
mg/kg/24h en 30min

Durée du traitement
- Amoxicilline : 21 jours. Durée pouvant être raccourcie à 15 jours dans les méningites à strepto B.
- Céfotaxime : 21 jours. Dans les méningites à BGN : association secondaire de ciprofloxacine (Ciflox®) : 10 mg/kg/12h IVL
30mn
- Amikacine : 5 injections

84