Vous êtes sur la page 1sur 8

RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN

Paix - Travail - Patrie


MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS

ETUDES TECHNIQUES EN VUE DE L’EXECUTION

DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION

DE L’AUTOROUTE YAOUNDE - NSIMALEN

Origine du Projet

Aéroport
International
de Nsimalen

Fin du Projet

AVANT PROJET SOMMAIRE

RAPPORT

SOUS-DOSSIER : « ETUDES D’ASSAINISSEMENT »


DIT 08.18 / Août 2010

GROUPEMENT SCET-TUNISIE/SADEG
BP 7 217 YAOUNDE
Société Centrale Société Africaine
pour l’Equipement d’Etudes,
du Territoire - d’Exploitation et
Tunisie de Gestion

ETUDES TECHNIQUES EN VUE DE L’EXECUTION DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE


L’AUTOROUTE YAOUNDE – NSIMALEN

Table de matières

1  INTRODUCTION........................................................................................................................................ 2 
2  ETUDE D’ASSAINISSEMENT.................................................................................................................... 3 
3  OUVRAGES D’ASSAINISSEMENT ............................................................................................................ 3 
3.1  Bordures caniveau et descentes d’eau ...................................................................................... 3 
3.2  Fossés du pied du talus ............................................................................................................ 3 
3.3  Fossés de crête.......................................................................................................................... 3 
3.4  Cunette de bord de plateforme en déblai ................................................................................. 4 
3.5  Drains longitudinaux ............................................................................................................... 4 
3.6  Caniveau de drainage du TPC ................................................................................................. 4 
4  PLANS........................................................................................................................................................ 4 

Etudes techniques de l’autoroute YAOUNDE – NSIMALEN


Rapport de l’Avant Projet Sommaire : Sous-dossier Etudes d’assainissement
Page 1
Société Centrale Société Africaine
pour l’Equipement d’Etudes,
du Territoire - d’Exploitation et
Tunisie de Gestion

1 INTRODUCTION
Dans le cadre d'un marché approuvé le 21 Avril 2008, le Gouvernement de la République du Cameroun,
représenté par le Ministère des Travaux Publics, la Direction des Investissements et de l’Entretien routiers a
confié au Groupement composé de la Société Centrale pour l'Equipement du Territoire – Tunisie (SCET-
Tunisie) et la Société Africaine d’Etudes, d’Exploitation et de Gestion (SADEG), les études techniques en
vue de l’exécution des travaux de construction de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen.
La mission du groupement consiste à :

• Réaliser des études techniques permettant, dans le respect de l'environnement et des règles de l'art,
de construire une liaison autoroutière de qualité entre la sortie sud de Yaoundé et l’aéroport de
Nsimalen – Etudes préliminaires, APS, Etudes d’APD;
• Réaliser les études d’impact sur l’environnement (EIES) ;
• Produire les Dossiers d’Utilité Publique, les Dossiers d’Expropriation, les Dossiers de déplacement
des réseaux ;
• Produire le DCE et l'estimatif confidentiel des travaux.

L’accès l’aéroport de Nsimalen à partir de Yaoundé est assuré actuellement par la route nationale n°2 (RN2).
Les performances de cette route ne sont pas suffisantes pour assurer une desserte fiable de l’aéroport
international de la capitale du Cameroun.

En effet, le temps de parcours entre le centre ville de Yaoundé et l’aéroport de Nsimalen est d’environ 40
minutes. Pour pallier cette insuffisance, le Gouvernement du Cameroun envisage la construction d’une
section autoroutière nouvelle d’environs 10 km entre l'aéroport de Nsimalen et la sortie sud de Yaoundé.
L’objectif de cette autoroute qui prolonge l’amorce réalisée dans le cadre des travaux de construction de
l’aéroport est de :

• Eviter la RN2 qui traverse de nombreuses zones urbanisées qui se densifient de plus en plus ;
• Séparer le trafic local du trafic de longue distance sur la RN2 ;
• Améliorer la sécurité tant pour les usagers que pour les riverains de la RN2;
• Assurer une meilleure lisibilité pour les usagers de l‘aéroport de Nsimalen ;

Les études préliminaires ont été remises à l’administration en janvier 2009 laquelle a choisi le tracé de la
variante2.2 pour la suite des études.

Ce rapport « études d’assainissement » fait partie des études d’Avant Projet Sommaire.

L’objet de l’étude d’assainissement est de :


- Rappeler les principes d’assainissement de la plate-forme autoroutière ;
- Définir le système d’assainissement de l’autoroute et de ses annexes ;
- Vérifier la faisabilité d’un écoulement gravitaire des eaux de plate-forme.

Etudes techniques de l’autoroute YAOUNDE – NSIMALEN


Rapport de l’Avant Projet Sommaire : Sous-dossier Etudes d’assainissement
Page 2
Société Centrale Société Africaine
pour l’Equipement d’Etudes,
du Territoire - d’Exploitation et
Tunisie de Gestion

2 ETUDE D’ASSAINISSEMENT
L’étude d’assainissement consiste à :
- déterminer les apports des aux pluviales qui proviennent de la plateforme autoroutière ou des sous-
bassins versants ;
- définir les points hauts et les points bas à traiter ;
- déterminer le mode de drainage de la plateforme en déblais tout en empêchant l’infiltration des eaux
vers le corps de la chaussée
- étudier la mode de protection des talus (en déblais et en remblai) par rapport aux ruissellements des
eaux provenant de la plateforme ou d’un apport extérieur.

Le but de l’étude de l’assainissement est donc de concevoir les ouvrages adéquats pour protéger toutes les
composantes de la plateforme autoroutière.
Les études d’assainissement détaillées seront menées lors des études d’Avant Projet Détaillé sur la base sur
les aménagements retenus pendant l’APS et sur fond topographique relevé sur terrain à l’échelle du
1/1000éme.

3 OUVRAGES D’ASSAINISSEMENT
Outre les ouvrages hydrauliques qui permettent de rétablir les écoulements existants qui franchissent
l’autoroute, des ouvrages d’assainissement et de drainage permettent de mettre hors d’eaux la plateforme
autoroutière projetée et de protéger le corps de la chaussée.

3.1 Bordures caniveau et descentes d’eau


Lorsque les hauteurs des remblais dépassent deux mètres les eaux de ruissellement provenant de la chaussée
peuvent dégrader les talus de remblais. Dans ce cas, des bordures caniveau sont prévues aux bords de la
plateforme et achemine les eaux vers des descentes d’eaux en béton sur le talus espacées d’une distance
régulière.

3.2 Fossés du pied du talus


Du coté où la pente du terrain naturel est dirigée vers l’autoroute en remblais, des fossés de pied de talus
permettent de protéger les talus et l’autoroute contre l’attaque des eaux. La nature (en terre ou revêtu) et les
dimensions du fossé dépendent de la pente du terrain et de la dimension du sous bassin versant. Dans certains
cas des protections du talus de remblais par des perrés maçonnées seront prévus.

3.3 Fossés de crête


Du coté où la pente du terrain naturel est dirigée vers l’autoroute en déblais, des fossés de crête permettent de
protéger les talus et l’autoroute contre l’attaque des eaux. Ces fossés seront revêtus vue que leur rôle est très
important et leur disfonctionnement n’est pas admis (risque d’éboulement des talus de déblai). Les
dimensions du fossé dépendent de la pente du terrain et de la dimension du sous bassin versant.

Etudes techniques de l’autoroute YAOUNDE – NSIMALEN


Rapport de l’Avant Projet Sommaire : Sous-dossier Etudes d’assainissement
Page 3
Société Centrale Société Africaine
pour l’Equipement d’Etudes,
du Territoire - d’Exploitation et
Tunisie de Gestion

3.4 Cunette de bord de plateforme en déblai


Lorsque l’autoroute est en déblai les eaux de ruissellement provenant de la chaussée sont récupérer par des
cunette imperméables (revêtues) aux bords de la plateforme et acheminées vers l’exutoire le plus proche.

3.5 Drains longitudinaux


Pour protéger la chaussée en déblais des eaux souterraines voisines le corps de chaussée est protégé de part
et d’autre par un drain longitudinal qui capte ces eaux et les achemine vers l’exutoire.

3.6 Caniveau de drainage du TPC


Les eaux de la terre plein centrale de l’autoroute sont captées par des caniveaux et évacuées par les ouvrages
hydrauliques (dalots ou buses) à travers des regards.
Ces caniveaux peuvent être en terre ou revêtus selon le débit évacué et la pente du profil en long.

4 PLANS
Les plans ci-après joints au présent sous dossier représentent les différents ouvrages types que nous
préconisons pour assurer le drainage de la plate-forme de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen projeté :

N° PLAN INTITULE DES PLANS ECHELLE

DR 1 DRAINAGE – DESCENTE D’EAU TYPE A1 DIVERSES

DR 2 DRAINAGE – OUVRAGES LINEAIRES TYPES DIVERSES

DR 3 DRAINAGE – OUVRAGES LINEAIRES EN LIMITES DE L’EMPRISE DIVERSES

Etudes techniques de l’autoroute YAOUNDE – NSIMALEN


Rapport de l’Avant Projet Sommaire : Sous-dossier Etudes d’assainissement
Page 4