Vous êtes sur la page 1sur 38

ATELIER DE LOME DU 23 AU 29 SEPTEMBRE 2013

ETAT DE LIEU DE LA GESTION DES


DECHETS AU CAMEROUN : CAS DE
YAOUNDE

Emmanuel NGNIKAM,
emma_ngnikam@yahoo.fr
1.Rappel du cadre législatif et réglementaire
2.Mise à jour quantitatives et qualitatives
3.Etat des lieux de la collecte et du
traitement
4.La gestion des déchets autres que les OM
5.Le financement du service
6.Quelques pistes pour améliorer la situation
de la gestion des déchets à Yaoundé
1 - UNE DUALITE ENTRE CAPITALE REGIONALE ET
LES AUTRES VILLES

• Un RESEAU de villes très dense :


1. Le taux d’urbanisation au Cameroun est de 52%
en 2012, avec :
1. 2 villes de plus d’un million d’habitants (Douala (2,5
millions) et Yaoundé (2,2 millions);
2. 8 villes de 100 000 à 500 000 habitants;
3. 14 villes de 50 000 à 100 000 habitants.
2. L’Etat subventionne la collecte et l’élimination
des déchets dans les villes de plus de 100 000
habitants (98 milliards de FCFA entre 2008 et
2012).
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

2. Rappel du cadre législatif et réglementaire

 Les acteurs
 Les institutions de planification et de
contrôle (plusieurs ministères, dont le
MINEPDED en charge de élaboration des
normes et contrôle et le MINHDU qui appuie
les CTD):
 Les institutions d'exécution (Les collectivités
locales, les ANG, les privés)
 Les institutions de financement (l’État, les
organismes bilatéraux, les privés)
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

2. Rappel du cadre législatif et réglementaire


 Organisation des acteurs

Ministère de Ministères techniques Ministère des Ministère en charge de


l’administration (MINDUH, MINSANTE) Finances l’Environnement
Territoriale
Tutelle administrative sur la
Suivi des travaux de Subvention du Contrôle des rejets
Communauté Urbaine et les
collecte, agrément divers service industriels et normes de
CUA.
rejets. Conformité Env.

Communauté Urbaine de
Yaoundé
Suivi de la prestation à
travers la Commission. Contrat de service
et suivi d’exécution

Entreprises
Communes spécialisés
d’Arrondissement HYSACAM gestion DIB
Contrat de prestation de service

Ménages Industries, entreprises


de services.
Pré- collecte avec
payement directe. Récupération, Pré-collecte,
sensibilisation

PME et GIC Association de


quartiers et ONG
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

2. Rappel du cadre législatif et réglementaire


 la loi n° 96/12 du 5 août 1996 portant loi cadre
relative à la gestion de l’environnement.
 La loi n° 98/015 du 4 juillet 1998 régit le respect des
principes de saine gestion des établissements classés,
dangereux, insalubres ou incommodes.
 Le Décret N° 2013/0171/PM du 14 février 2013 fixant
les modalités de réalisation des études d’impact
environnemental ;
 Le Décret N°99/818/PM du 9 novembre 1999 fixant
les modalités d’implantation d’exploitation des
établissements classés dangereux, insalubres et
incommodes
 L’Arrêté N° 0070/MINEP du 22 avril 2005 fixant les
différentes catégories d’opérations dont la réalisation
est soumise à une étude d’impact environnemental;
2- NOUVELLE RÉGLEMENTATION EN MATIERE
DE GESTION DES DECHETS
• Entre septembre et octobre 2012, plusieurs textes
organisant la gestion des déchets ont été publiés. On
peut citer :
– Le décret n°2012/2809/PM du 26 septembre 2012 fixant
les conditions de tri, de collecte, de stockage, de transport,
de récupération, de recyclage, de traitement et
d’élimination finale des déchets.
– l’arrêté n°02/MINEPDED du 15 octobre 2012 fixant les
conditions spécifiques de gestion des déchets toxiques
et/ou dangereux;
– L’arrêté n°03/MINEPDED du 15 octobre 2012 fixant les
conditions spécifiques de gestion des déchets médicaux et
pharmaceutiques;
2- NOUVELLE RÉGLEMENTATION EN MATIERE
DE GESTION DES DECHETS
• Entre septembre et octobre 2012, plusieurs textes
organisant la gestion des déchets ont été publiés. On
peut citer :
– L’arrêté n°01/MINEPDED du 15 octobre 2012 fixant les
conditions d’obtention de permis environnemental en matière
de gestion de déchets;
– l’arrêté conjoint MINEPDED/MINCOMMERCE d’octobre
2012 réglementant l’introduction des équipements
électriques et électroniques au Cameroun et la gestion
des déchets résultant de leur utilisation;
– L’arrêté conjoint MINEPDED/MINCOMMERCE d’octobre
2012 interdisant la fabrication, la commercialisation des
plastiques souples au Cameroun (épaisseur de moins de 60
µm).
Stratégie de gestion des déchets
solides
3. Données de la CU
générales de YAOUNDE
: l’étalement urbain est une contrainte
 Etendue urbaine : 4000 ha en 1980, 16000 ha en 2001 et 36 000
ha en 2011 (x 40 en 30 ans!)
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

3. Données générales : Démographie et Socio-économie


 Population avec un taux d'accroissement de
5,7%
 En 2005 : 1,9 millions (3ème recensemment)
 En 2011 : 2,4 millions
 En 2030 : entre 3,5 et 4 millions
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

3. Données générales : Répartition des classes de logement


 On trouve toutes les classes de logement dans chacun des
arrondissements
 Les quartiers “spontanés” sont les plus peuplés. Ils
représentent 40% de la population totale
densité
 Avec les quartiers périurbains ils
représentent plus de 65% de la
population
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

3. Données générales : Infrastructures de transport

Un taux de couverture de collecte variant


avec la densité de voirie et leur état de
fonctionnement. Le temps d’accès au
transport en commun est en adéquation
avec le mode de collecte des déchets.
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

4. Mise à jour de la production des déchets des ménages


 Données initiales 1995 Catégorie Composition
% humide
Composition
% sec

 Campagne de caractérisation Carton 1,2% 2,0%


Papier 2,3% 3,7%
2011 (en amont)
Plastiques (x4,5) 9,4% 15,7%

 Production et Fermentescibles 76,1% 58,9%

caractérisation des déchets Textiles 2,4% 3,6%

au niveau des ménages textiles


sanitaires
1,5% 1,3%

(440 ménages) Verre 1,7% 4,4%

 Résultats Composite 0,6% 1,2%


Métaux 0,8% 2,1%
 Densité moy. : 0,28 Combustibles (os, 0,2% 0,3%
cuir, bois)
 Taux d'humidité : 62% Incombustibles 0,2% 0,4%
(gravats, cailloux)
 Production de 0,46 à 0,8 Déchets 0,1% 0,2%
kg/hab/jour – moy. CUY : dangereux

0,6 D3E 0,1% 0,2%


Éléments fins 3,6% 5,8%
 Caractérisation : 76% de Total 100,0% 100,0%
fermentescibles
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

4. Mise à jour de la caractérisation à l'entrée de la décharge


Catégorie Compositi Compositio
 Données initiales : 2005 on %
humide
n % sec

 Quantités admises : 400 carton 10,4% 11,7%

000t/an papier 1,9% 2,3%


textile 5,5% 8,6%
 Flux : Evolution
1000 t/jmensuel
du tonnage environ
par arrondissement
depuis janvier 2009
textile sanitaire 0,8% 0,9%
Incombustibles (gravats) 0,3% 0,6%
8000
7000 YDE 1
6000 YDE 2 Combustibles (bois, os, 0,8% 0,9%
YDE 3
5000
YDE 4
cuir)
4000 YDE 5
tonnes

3000 YDE 6 Verre 1,6% 3,1%


2000 YDE 7
1000
0
Céramique 0,2% 0,3%
9 9 9 9 0 0 0 0 1 1 1
..0 ..0 il.
.0 ..0 ..1 ..1 il.
.1 ..1 ..1 ..1 il.
.1
nv vr ct nv vr ct nv vr
ja a ju o ja a ju o ja a ju Plastiques 14,2% 16,0%
fermentescibles 58,9% 46,8%
Métaux 0,8% 1,7%
 Résultats campagne 2011
composite 0,4% 0,4%
 Densité déchets moy. : 0,32 D3E 0,1% 0,3%
Dangereux 0,1% 0,3%
 Taux d'humidité : 55% Éléments fins 4,2% 6,1%
 Quantité plastiques admise Total 100,0% 100,0%
en décharge : 56 800 t
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : marché HYSACAM

 Historique : régie municipale avant 1967


 Contrat avec HYSACAM depuis 1968 avec
une interruption entre 1990 et 1998;
 Reprise de service HYSACAM en 1998
 Cahier des charges (collecte, balayage et
nettoyage places et marchés ):
 Balayage : 157 km de voiries + 5 marchés + 13
places
 Nettoyage : 5 rues et 3 places
 Sectorisation de l'agglomération : 29 secteurs
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : marché HYSACAM

 Cahier des charges (collecte, balayage et nettoyage


places et marchés ):
 Définition d'objectifs quantitatifs de collecte par
secteurs
 Localisation de plus de 800 bennes (1, 6 et 16
m3)
 Définition des circuits de collecte : 48 circuits (5
de nuit)
 Définition des moyens de collecte : 65 véhicules
dont 23 BOM
 Définition des fréquences de collecte : 3 à 7 fois
par semaine
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : circuits de collecte et balayage


collecte

Balayage

Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : implantation des bennes


(Septembre 2011)

Commune Bacs mobiles

1m3 6m3 16m3

Yaoundé I 150 52 17

Yaoundé II et VII 75 33 16

Yaoundé III 50 30 13

Yaoundé IV 50 42 23

Yaoundé V 75 30 8

Yaoundé VI 100 10 15

relais 13 8

TOTAL 500 210 100


Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : Moyens HYSACAM (août 2011)


Matériel
collecte

Répartition
personnels

Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : Tonnage moyen par commune


(janvier 2009 – juin 2011)
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : Implantation des tas


sauvages (septembre 2011)
Commune Volume du tas

M oins 10 à 30 m3 Plus de
de 10 30 m3
m3
Yaoundé I 24 12 13

Yaoundé II et VII - - -

Yaoundé III 30 6 6

Yaoundé IV - - -

Yaoundé V 20 4 3

Yaoundé VI - -

TOTAL 74 22 22
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : activités de pré-collecte OM


 8 associations de pré-collecte – peu de collecte sélective en
2011

Nb. Coût Salaire


Aire Qté.
Nom de du Fréqu des
d'interve Qté. Nb. Plastiq
de la ména servic ence / éboue
ntion OM ébou ues
struc ges e semai urs
(quartier t/j eurs recyclé
ture desse mens ne FCFA/
s) es
rvis uel mois
4
Total Arrondis
9
/ sements 500- 12,8t 25000 -
4350 3j/s 38 tonnes/
moy et 1000 /j 45000
mois
enne 28
quartiers
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : activités de pré-collecte OM

 Carte des activités de


pré-collecte dans la ville

 La plupart des
associations opèrent
dans la Commune
d’Arrondissement de
Yaoundé 6
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : bilan qualitatif et quantitatif


 Moyens HYSACAM : objectifs du marché atteints (1000t/j en
moyenne) – résultats très mitigés dans certains quartiers
 Synthèse quantitative OM

producti
production production
population on proportio
Strates spécifique journalière
2011 annuelle n
(kg/hab/jour) (tonne)
(tonne)

Haut standing 126 726 0,8 101 37004 7,2%

Moyen
68 0505 0,56 381 139 095 27,2%
standing
Spontané 963 960 0,46 443 161 849 31,6%
périurbain 71 1874 0,67 477 174 089 34,0%
Total déchets
2 483 064 0,565 1403 512 037 100,0%
ménagers
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : pratique de gestion des


déchets
 Enquête sur 434 ménages répartis sur les 4 types d'habitat
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CU de YAOUNDE

5. État des lieux de la collecte : pratique de gestion des


déchets
 Enquête sur 434 ménages répartis sur les 4 types d'habitat
1500 à 3000
F/mois;
Moyen
1500 à 3000 Standing; 40%
F/mois; haut
Oui; haut
standing;
standing;
32,50%
57,70%
au plus 500 FCFA/mois
Oui; Moyen 1500 à 3000
1000 F/mois
standing; Oui F/mois;
40,40% Oui; Spontané; 1500 à 3000 F/mois
Périurbain;
Non
37,10% 1500 à 3000 18%
Plus de 3000 F/mois
F/mois;
Spontané;
Oui; 11%
périurbain;
18,80%

Consentement à payer la pré-collecte par strate


consentement à trier
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

5. État des lieux du traitement des OM


 Centre de stockage des déchets de NKOLFOULOU à SOA
 15 km au Nord-ouest du centre ville
 Environ 40 ha propriété de la CUY
 Début exploitation 1990
 400 000 t en 2011 → 4 Mt stockées
 Déchets interdits : Quantités de déchets stockés à Nkolfoulou T / an
T cumulé
tonnages annuels et cumulés
 déchets inertes 500 000 4 000 000
450 000
 boues d'assainissement 400 000
3 500 000
3 000 000
350 000
tonnages annuels

 DIS

tonnage cumulé
300 000 2 500 000
250 000 2 000 000
200 000 1 500 000
150 000
1 000 000
100 000
50 000 500 000
0 0
90

92

94

96

98

00

02

04

06

08

10
19

19

19

19

19

20

20

20

20

20

20
année
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

5. État des lieux du traitement des OM


 Centre de stockage des déchets de NKOLFOULOU à SOA
 3 zones dont 2 comblées (attention érosion des couvertures)
 Une extension de la 3ème zone + Zone 4 en projet
 Capacité potentielle annoncée par HYSACAM = + 8Mm3
 Saturation attendue entre 2022 et 2025
 Captage et brûlage du biogaz : inscription comme MDP (crédit
carbone)
Biogaz : Production actuelle de 500-800 m3/h
CH4 < 30%

Prévision a/c 2017 : 2 500 m3/h


CH4 = 50%

Traitement des lixiviats par décantation


successive dans 3 bassins de 180m3 chacun

Rejet dans le milieu extérieur


Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

6. La gestion des déchets autres que les OM

 Les déchets de marchés

 Les déchets non dangereux d'activités diffuses et


DIB

 Les boues d'assainissement

 Les déchets inertes

 Les déchets spéciaux produits par les ménages


(DMS)

 Les déchets d'activité de soins (DASRI)

 Les déchets industriels


Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

6. Les déchets des marchés


 Se retrouvent dans les bennes HYSACAM et/ou aux
alentours

 Pas de valorisation des déchets organiques

 Étude en 1995
 21 marchés (5 au marché d'HYSACAM)
 35 catégories de déchets
 34 000 commerçants recensés
 Enquête sur 600 vendeurs
 Production annuelle : 86,7 t/j
 Une journée par semaine consacrée au nettoyage

 Production spécifique : 0,085 kg/hab/jour


Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

6. Les déchets d'activités diffuses


 Secteurs surtout avec activités informelles (étude en 2002)
 10 000 unités recensées réparties en 20 groupes dans toute la
CUY
 Déchets produits en mélange
 Production spécifique = 0,078 kg/hab/jour →
28,470kg/hab/an
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

6. Les déchets des activités de soins

1. Un système de tri des déchets spéciaux est mis en place


dans tous les grands centres, mais le tri est absent dans
les petits centres;
2. Pas d’incinérateur fonctionnel dans aucun centre
hospitalier dans la ville, mais les projets d’installation sont
en cours (Hôpital CNPS);
3. Les déchets dangereux des petits centres et activités de
soins diffuses se retrouvent dans les bacs;
4. Le cadre réglementaire est inadapté;
5. Les mesures mises en place dans les grands centres sont
insuffisantes (réparation des piquants et restockage dans
les bouteilles plastiques);
6. Une stratégie et un plan d’action nationale sont
nécessaires pour améliorer la situation.
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

6. Les déchets industriels


4600 tonnes par mois
Traitement : dont :
 Incinération
- 200 tonnes des
 Transport en décharge DASRI;

 Recyclage interne - 64 tonnes de DIS


solides
 Valorisation externe (drêches)
- 360 tonnes de DIS
 Mise en décharge interne sous fourme de boue.
Évacuation en bennes - près de 4000 tonnes
HYSACAM de DIB, dont 1900 t de
drêches.
Collecte des DIB par la SECA et

mise en décharge à Nkolfoulou


Stratégie de gestion des déchets
solidesdes
6. La gestion de déchets
la CUY de YAOUNDE
autres que les OM

 Bilan quantitatif
Prod.
production Product.
spécifique %
(tonne/j) (tonne/an)
(kg/hab/jour)
déchets des
0,103 256 93 351 30%
marchés
Activités diffuses 0,078 194 70 693 23%

déchets industriels 0,102 253 92 345 30%

Production totale
(Hors boue de 702 302 262 100%
vidange)

Prod. Spéc. Qté. Prod Admission


densité humidité Mat.org. taux.
(kg/hab/an) t/j Nkolfoulou

ménages 0,28 62% 76% 0,565 1423

décharge 0,32 55% 59% 1873* 1000 53%


Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE
7. Le financement du système

La taxe communale directe ou "taxe spécifique pour


service rendu" a été instituée par la loi n°74/25 a été
remplacé en 2009 par la loi sur la fiscalité locale. La loi
n°2009/019 sur la fiscalité locale fixe les taux la taxe
de développement local incluant (le ramassage des
OM, l’électricité, l’accès à l’eau, l’ambulance) entre
3000 FCFA et 90 000 FCFA par an.
Coût de revient de la collecte et élimination des déchets de
15 000 FCFA HT / tonne .
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

7. Le financement du système
Le financement du dernier contrat avec HYSACAM
est assuré à hauteur de 84% par l’État et à 16% par la
CUY (durée de 5 années renouvelable) sans
contribution des communes.
Capacité financière de la CUY : Dépense par
habitant faible (1,5 % du PIB) ; 30% du budget pour
les investissements ; 2ème dépense après le poste
« entretien - voirie »
Les recettes générées par la Communauté Urbaine
de Yaoundé ne peuvent pas supporter les frais de
gestion des déchets qui correspond au tiers des
recettes globales de la Communauté Urbaine en
2008.
Stratégie de gestion des déchets
solides de la CUY de YAOUNDE

8. Propositions d’amélioration

 Développement du recyclage et de la valorisation

 L'augmentation des taux de collecte par le :

 Développement et soutien à la pré-collecte


 Nouveaux circuits
 Optimisation de la collecte avec un ou deux centres
de transit (recherche de sites ).
 Recherche des zones favorables à l’implantation de
nouveaux sites de décharges

 Amélioration de la gestion des déchets hospitaliers

 De nouveaux mécanisme de financement à rechercher


MERCI POUR VOTRE ATTENTION

• Site de Compostage de Melen 8B


Onana Meuble à Yaoundé

www.era-cameroun.com