Vous êtes sur la page 1sur 36

o

Maitre d’ouvrage

TOTAL BALI
DOUALA

Tel : 00237.650.79.02.14

e-mail : vincent.duchateau@corex-ing.com
Internet : www.corex-ing.com
PROJET D’AMENAGEMENT DU NOUVEL
IMMEUBLE D’ORANGE CAMEROUN
A YAOUNDE

DOCUMENT DE CONSULTATION DES


ENTREPRISES (DCE)
CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES
PARTICULIERES (CCTP)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Date : 10/07/2020
Référence : 20-103-M
Fiche d’Identification du document
Maitrise d’Œuvre technique

PROJET D’AMENAGEMENT D’UN


NOUVEL IMMEUBLE D’ORANGE
CAMEROUN

TOTAL BALI
DOUALA

Tel : 00237.650.79.02.14
PROJET D’AMENAGEMENT DU NOUVEL
e-mail : vincent.duchateau@corex-ing.com
Internet : www.corex-ing.com IMMEUBLE D’ORANGE CAMEROUN
A YAOUNDE

DOCUMENT DE CONSULTATION DES


ENTREPRISES (DCE)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES


PARTICULIERES (CCTP)

LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

N° affaire -
Date (dernier indice) 10/07/2020
Référence / indice 20-103-M-0
Nom du fichier 20-103-M_DCECVC_CCTP_
CLIMATISATION
VENTILATION_0
Nombre pages document 36

Indice Date Sommaire des modifications Rédacteur Vérificateur Approbateur


0 Juillet 2020 Première émission F. DJOFANG P. TIOGO V. DUCHATEAU

: Document vérifié / approuvé


REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

SOMMAIRE

1 GENERALITES .......................................................................................... 6
1.1 PREAMBULE ............................................................................................. 6
1.2 DESCRIPTION GLOBALE DU SITE ........................................................... 6
1.3 CLASSEMENT DE L’ETABLISSEMENT .................................................... 6
1.4 VISITES DES LIEUX .................................................................................. 6
1.5 PROGRAMME............................................................................................ 7
1.5.1 PHASAGE DU PROJET ............................................................................................................. 7
1.5.2 PERIMETRE DU PROJET........................................................................................................... 7
1.5.3 LISTE DES DOCUMENTS .......................................................................................................... 7

2 REGLES GENERALES ET CONDITIONS APPLICABLES AUX


ENTREPRISES .......................................................................................... 9
2.1 OBLIGATIONS DE L’ENTREPRENEUR .................................................... 9
2.2 PROGRAMME D’EXECUTION DES TRAVAUX ....................................... 10
2.2.1 EVOLUTION DU PROGRAMME ................................................................................................. 10
2.2.2 PROGRAMME FINANCIER ....................................................................................................... 10
2.3 CONDITIONS A REMPLIR ....................................................................... 10
2.4 HYGIENE ET SECURITE ......................................................................... 11
2.5 NETTOYAGE ........................................................................................... 11
2.6 COORDINATION DES TRAVAUX ............................................................ 11
2.7 HORAIRES DE TRAVAUX ....................................................................... 11
2.8 SUIVI DES TRAVAUX ET RESPONSABILITE DE CHANTIER................. 11
2.9 CONNAISSANCE ET APPRECIATION DU PROJET ............................... 12
2.10 COLLABORATION AVEC D’AUTRES CORPS D’ETAT ........................... 12
2.11 PRESENTATION-CONTENU DES OFFRES ENTREPRISES ................. 12
2.12 DOCUMENTS A FOURNIR PAR L'ENTREPRISE .................................... 12
2.12.1 DOSSIER DE CHANTIER ......................................................................................................... 12
2.12.2 DOSSIER DE MAINTENANCE ................................................................................................... 13
2.13 RECEPTION DES TRAVAUX ................................................................... 13
2.14 ASSURANCES / GARANTIES.................................................................. 13
2.14.1 ASSURANCES ....................................................................................................................... 13
2.14.2 GARANTIES .......................................................................................................................... 14

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 3/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

2.14.3 ASSISTANCE TECHNIQUE ...................................................................................................... 14


2.15 LIMITES DE PRESTATIONS .................................................................... 14
2.15.1 IMPLANTATION DES OUVRAGES.............................................................................................. 14
2.15.2 TRAVAUX A LA CHARGE DE L’ADJUDICATAIRE .......................................................................... 14
2.15.3 PROTECTION DES OUVRAGES PAR L’ENTREPRENEUR .............................................................. 15
2.15.4 RESPONSABILITE DE L’ENTREPRENEUR DANS LA PHASE DES TRAVAUX .................................... 15
2.15.5 EXECUTION DES TRAVAUX..................................................................................................... 16
2.15.6 ECHANTILLON DES MATERIAUX ET CONFECTION DE TEMOINS................................................... 16

3 DONNEES ET HYPOTHESES DE BASE ................................................ 17


3.1 NORMES ET REGLEMENTS ................................................................... 17
3.1.1 CLIMATISATION .................................................................................................................... 17
3.1.2 VENTILATION ........................................................................................................................ 17
3.2 HYPOTHÈSES GENERALES .................................................................. 18
3.3 CONDITION DU SITE............................................................................... 18
3.4 CONDITIONS D’AMBIANCE A OBTENIR ................................................ 18
3.5 TRAITEMENTS D’AMBIANCES ............................................................... 18
3.5.1 SALLE INFORMATIQUE (M05) ................................................................................................ 18
3.5.2 PLATEAUX DE BUREAUX ET BOUTIQUES.................................................................................. 18
3.6 PRODUCTION FRIGORIFIQUE ............................................................... 18
3.7 RENOUVELEMENT D’AIR ....................................................................... 19
3.7.1 SYSTEME DOUBLE FLUX ........................................................................................................ 19
3.7.2 SYSTEMES VMC ................................................................................................................. 19
3.7.3 SYSTEMES SPECIFIQUES DE VENTILATION ............................................................................. 19
3.7.4 PRINCIPE DU SYSTEME DE VENTILATION ................................................................................. 19
3.8 AUTRES APPORTS INTERNES .............................................................. 20
3.9 DEBIT D’EXTRACTION A PRENDRE EN COMPTE ................................ 20
3.10 VITESSE DE L’AIR ................................................................................... 20
3.11 CARACTERISTIQUES ELECTRIQUE ET PERFORMANCES
MINIMALES DES EQUIPEMENTS ........................................................... 21
3.12 NIVEAU SONORE - AMBIANCES ............................................................ 21
3.13 CIRCUIT DE TERRE ET LIAISONS EQUIPOTENTIELLES...................... 22
3.14 LIMITES DE PRESTATION ...................................................................... 23

4 PROGRAMME DES TRAVAUX TECHNIQUES ...................................... 24


4.1 TRAVAUX PREPARATOIRES ET FINAUX .............................................. 24
4.1.1 INSTALLATIONS DE CHANTIER ................................................................................................ 24
4.1.2 ETUDES D’EXECUTION ET DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES (DOE) .................................... 24

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 4/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

4.2 CLIMATISATION ...................................................................................... 25


4.2.1 RACCORDEMENT DES EQUIPEMENTS DE CLIMATISATION EXISTANTS ........................................ 28
4.2.2 RECUPERATION DES EQUIPEMENTS DE CLIMATISATION ........................................................... 28
4.2.3 NOUVEAUX CLIMATISEURS .................................................................................................... 29
4.3 VENTILATION .......................................................................................... 30
4.3.1 EQUIPEMENTS DE VENTILATION ............................................................................................. 30
4.3.2 RESEAUX AERAULIQUES ET ACCESSOIRES ............................................................................. 31
4.4 TERMINAUX ................................................................................................ 32
4.4.1 GRILLE DE VENTILATION MURALE ........................................................................................... 32
4.4.2 GRILLE DE VENTILATION PLAFONNIER (SOUFFLAGE ET REPRISE).............................................. 33
4.4.3 GRILLE DE TRANSFERT 300 X 150 ......................................................................................... 33
4.4.4 ACCESSOIRES ...................................................................................................................... 33
4.5 ESSAIS, MISE EN SERVICE .................................................................... 35

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 5/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

1 GENERALITES

1.1 PREAMBULE
Dans le cadre de son plan d’action, ORANGE CAMEROUN envisage délocaliser les services de ses
agences de Kennedy et de Bastos pour une agence nouvellement acquise. Cette nouvelle agence à
aménager du RDC, mezzanine au R+1 est située dans un immeuble SS-1, RDC à R+4 localisé à
Bastos.

Le présent descriptif décrit la consistance des travaux d’installations techniques à réaliser au titre du
lot climatisation ventilation « CVC » dans le cadre de ce projet.

Une attention particulière sera portée sur le fait que les travaux auront lieu en site occupé. Les
dispositions d’hygiène et de sécurité nécessaires devront être prises par les entreprises.

1.2 DESCRIPTION GLOBALE DU SITE


Le nouveau site de l’immeuble d’ORANGE CAMEROUN situé à Bastos Yaoundé est composé de
plusieurs niveaux à savoir, Sous-sol, RDC à R+4 ; parmi lesquels seuls le RDC, la mezzanine et une
partie de l’étage 1 sont concernés.

Le site du projet est de superficie totale d’environ 960m 2.

Les coordonnées GPS du site sont les suivantes : Latitude 4.05 Nord - Longitude 9.69 Est.

Le projet consiste à organiser les plateaux de chaque niveau suivant les services affectés par
ORANGE CAMEROUN ; notamment :
 RDC
o Boutiques conformes à la charte d’OCM
o Bureaux
 Mezzanine
o Infirmerie et restauration
o Bureaux
 Etage 1
o Bureaux

1.3 CLASSEMENT DE L’ETABLISSEMENT


Au titre du règlement de sécurité des établissements applicables, le présent bâtiment est soumis part
à la règlementation du code du travail (Etablissement Recevant des Travailleurs) ; arrêté du
04/06/1982 modifié d’une part et d’un ERP (Etablissement Recevant du Public) 5ème catégorie de type
M d’autre part.

Recueil des textes applicables : le règlement de sécurité incendie ERP et plus particulièrement les
parties concernant les risques d’incendie et d’explosions et évacuation.

Compte tenu du fait que l’ERP est le plus contraignant, tous les aménagements techniques décrits
dans ce document y seront conformes.

1.4 VISITES DES LIEUX


L'entreprise est réputée s'être rendue sur place et avoir apprécié à sa juste valeur les travaux
découlant des ouvrages à réaliser. Il se rendra compte, des possibilités de stockage et de toutes
sujétions liées au site.

Cette visite lui permettra de compléter le cadre du bordereau joint au présent dossier.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 6/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

En cours de travaux, l'entreprise ne pourra demander une majoration de son prix forfaitaire, découlant
des travaux demandés.

Le présent descriptif n’est pas limitatif, il est indicatif du niveau de prestation demandé.

Il appartient à l’entreprise de faire toutes les études techniques nécessaires pour le respect de
l’exécution des plans et descriptifs.

1.5 PROGRAMME
Le projet « OCM Bastos » devra répondre aux caractéristiques minimales suivantes :

Conditions d’environnement du site :

o Température extérieures :
 Maxi : 40°C
 Mini : 15°C

o Hydrométries extérieures :
 Maxi : poids d’eau 25,8 g / Kg as
 Mini : poids d’eau 11,8 g / Kg as

1.5.1 Phasage du projet

Le projet est décomposé en 4 phases :


 Phase 1 : Etudes d’exécutions et approvisionnement
 Phase 2 : Travaux sur les Plateau R01, R02, R03 R04, M01, M02, M03, M04, 103, 104
 Phase 3 : GE et inverseurs
 Phase 4 : Essais et mise en service

Le phasage indiqué est à titre indicatif, celui-ci peut toutefois être modifié en fonction de l’évolution
des travaux ; ceci avec la validation du maître d’œuvre et / ou d’ouvrage. .

1.5.2 Périmètre du projet

Le périmètre des études prend en compte les éléments suivants :

 Les travaux de climatisation ventilation sur les plateaux du RDC, MEZZANINE, ETAGE 1
excepté les espace communs de l’immeuble tels que : les circulations verticales, les halls de
chaque étage et tous autres espace situés en dehors des plateaux appartenant au maitre
d’ouvrage

Ne sont pas inclus les prestations suivantes :

 Maintenance et mise en services des climatiseurs existants sur le nouveau


site.

1.5.3 Liste des documents

En complément au présent document, les éléments ci-dessous sont joints :

 CVC01 - Devis quantitatif CVC - PIECE ECRITE - A4


 CVC02 – CCTP climatisation ventilation - PIECE ECRITE - A4

 CVC05 – Plan d’implantation Climatisation RDC - PIECE GRAPHIQUE - A3


 CVC06 – Plan d’implantation Climatisation MEZZ - PIECE GRAPHIQUE - A3
 CVC07 – Plan d’implantation Climatisation ETAGE 1 - PIECE GRAPHIQUE - A3

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 7/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

 CVC10 – Plan d’implantation Ventilation RDC - PIECE GRAPHIQUE - A3


 CVC11 – Plan d’implantation Ventilation MEZZ - PIECE GRAPHIQUE - A3
 CVC12 – Plan d’implantation Ventilation ETAGE 1 - PIECE GRAPHIQUE - A3

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 8/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

2 REGLES GENERALES ET CONDITIONS APPLICABLES


AUX ENTREPRISES
Le présent cahier des clauses techniques particulières (CCTP) a pour but de décrire les principes
d’exécution, les caractéristiques des matériaux relatifs aux installations techniques du lot 8 :
climatisation ventilation.

2.1 OBLIGATIONS DE L’ENTREPRENEUR


L’entreprise devra être conforme au cahier des charges ainsi qu’aux autres pièces du présent marché.

Les caractéristiques portées au présent descriptif et sur les plans sont données à titre indicatif. Il
appartiendra à l'entreprise d'effectuer ses propres calculs et relevés.

L'acceptation par le Maître d'Ouvrage et l'ingénierie du projet présenté, ainsi que tous les calculs,
dessins, graphiques et courbes s'y rattachant, ne diminue en rien la responsabilité de l'entreprise, en
particulier pour l'obtention des résultats demandés au présent cahier des charges.

L'entreprise devra donc définir son installation complètement en faisant tous les calculs de
déterminations techniques.

L'entreprise est tenue d'obtenir les résultats contractuels ici définis.

L'entreprise sera tenue de se conformer aux renseignements et aux indications techniques


nécessaires à la mise en œuvre de ses installations, délivrés par les services techniques compétents.

L'entreprise devra se mettre en rapport avec ces services, elle devra obtenir tous les renseignements
utiles pour l'exécution de ses travaux, se soumettre à toute vérification et visite des agents de ces
services et fournir tous documents et pièces justificatives demandés.

Il appartient à cette dernière d'établir son étude pour que les prix unitaires et le prix global qu'elle
indiquera soient calculés en tenant compte des dispositifs, diamètres de canalisations, sections de
gaines, caractéristiques du matériel, des difficultés d'exécution et des impératifs du Maître d'Ouvrage,
etc…

En toute circonstance, l'entreprise demeure seule responsable de tous dommages ou accidents


causés à des tiers, soit de son propre fait, soit de son personnel lors ou par suite de l'exécution des
travaux.

L'entrepreneur assurera sous la direction du Maître d'Ouvrage la synthèse de ces travaux avec les
autres corps d'état.

Il est précisé que l'entrepreneur doit prendre connaissance des C.C.T.P des autres lots.

L'entrepreneur ne peut, de ce fait, prétendre ignorer les prestations et obligations des autres corps
d'état dont les travaux sont exécutés en liaison avec les siens.

Dans le courant du délai d'études de prix, il doit signaler par écrit toute omission, tout manque de
concordance ou toute autre erreur qui aurait pu se glisser dans l'établissement des documents de
consultation, faute de quoi il est réputé avoir accepté les clauses du dossier.

Par le fait de soumissionner, chaque entrepreneur contracte l'obligation d'exécuter l'intégralité des
travaux de sa profession, nécessaires pour le complet et parfait achèvement de la construction
projetée, conformément aux règles de l’Art, quand bien même il ne serait pas fait mention
explicitement de certains d'entre eux aux C.C.T.P.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 9/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Dans le cas où les stipulations du C.C.T.P. ne correspondraient pas à celles des plans, notamment en
ce qui concerne les dimensions, l'entrepreneur se doit d'envisager la solution la plus onéreuse. De ce
fait, il ne peut réclamer aucun supplément en s'appuyant sur le fait que la désignation mentionnée sur
les plans d'une part, et sur le C.C.T.P. d'autre part, pourrait se présenter inexacte, incomplète ou
contradictoire.

Enfin, il est précisé que l'entrepreneur ne pourra arguer d'un oubli de localisation du C.C.T.P. pour
prétendre à supplément sur le prix forfaitaire de son marché, si l'ouvrage concerné figure aux plans.

2.2 PROGRAMME D’EXECUTION DES TRAVAUX


Dans l'établissement de ce programme, il est tenu compte du maintien de la circulation et des délais
nécessaires aux expropriations ainsi que ceux nécessaires aux déplacements des différents réseaux
(eau, électricité, téléphone, …) et aux autres lots (plomberie, climatisation, architecture, courants
faibles, …).

L'Entrepreneur tient constamment à jour un état d’avancement des travaux par rapport au planning.
Toute modification importante ne peut être apportée à ce planning qu'avec l'accord du maître d’œuvre,
sans que celui-ci se trouve pour autant engagé par cet accord.

Il est établi, chaque fin de mois/semaine, à la diligence de l'Entrepreneur et à ses frais, un état
d'avancement des travaux selon modèle agréé par le maître d’œuvre. . Cet état est fourni au maître
d’œuvre en nombre et, dans le délai spécifié par le maître d’ouvrage.

Cet état mentionne entre autres:


 Le personnel (nombre, qualifications, tâches affectées) utilisé sur le chantier
 Le matériel (type d'engin, tâches affectées) en place sur le chantier et en ordre de
fonctionnement
 Les quantités de travaux exécutés et prises en attachement depuis le début du chantier, avec
en comparaison avec celles prévues au planning
 Les matériaux approvisionnés sur chantier avec en comparaison avec ceux prévus au
planning
 Les prévisions détaillées quantitativement par tâche tant pour les travaux que pour les
approvisionnements
 Les rendements obtenus depuis le début des travaux et les rendements à prévoir

2.2.1 Evolution du programme

Le programme sera remis à jour tous les mois en tenant compte de l'avancement réel du chantier et
des dispositions arrêtées en réunions de chantier.

L'examen et la mise au point se feront dans les mêmes conditions qui auront prévalu à son
élaboration.

2.2.2 Programme financier

Au programme d'exécution, l'Entrepreneur joindra un programme financier faisant apparaître le


montant des acomptes prévisibles en fonction du programme.

2.3 CONDITIONS A REMPLIR


L’Entreprise Titulaire du marché des travaux, ses cotraitants et ses sous-traitants seront tenus de se
conformer aux dispositions ci-dessous :
 Son personnel devra disposer de toutes les habilitations correspondantes aux types de travaux
à effectuer

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 10/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

2.4 HYGIENE ET SECURITE


L’Entreprise Titulaire du marché des travaux, ses cotraitants et ses sous-traitants seront tenus de se
conformer aux dispositions légales et réglementaires sur la sécurité et la santé des travailleurs.

Les travaux se dérouleront en zone urbaine / occupée, l’entreprise devra donc se soumettre à la
protection des zones en travaux urbains / occupés, suivant toutes les demandes de modes
opératoires qui lui seront données lors des phases chantier :
 Mise en place des échafaudages
 Mise en place d’un système de prévention des accidents de travail
 Mise en place des bandeaux de sécurité
 Mise en place des panneaux de signalisation
 Protection des murs et faux plafonds existants
 Etc.

2.5 NETTOYAGE
 Nettoyage en cours de travaux

Pendant la phase de réalisation, l’Entreprise du présent lot devra nettoyer régulièrement ses gravois
ou matériels et les évacuer régulièrement du site à ses frais. Cela inclus également les dispositifs de
protection des murs, faux plafond et autres existants.

Le Maître d’Œuvre ou le Maître d’Ouvrage pourra demander des nettoyages complémentaires s’il le
juge utile. Ils pourront faire exécuter, à la charge du présent lot, toutes les protections des travaux des
autres corps d’états qu’ils estimeraient nécessaire si les travaux du présent lot ne respectaient pas les
travaux déjà réalisés.

 Nettoyage en fin de travaux

Tous les ouvrages du présent lot seront soigneusement nettoyés, les ouvrages n’ayant pas été
protégés avant l’exécution des travaux du présent lot seront à remettre en parfait état par l’Entreprise
du présent lot à ses frais.

2.6 COORDINATION DES TRAVAUX


Le Titulaire devra assurer la coordination de ses sous-traitants et cotraitants.

2.7 HORAIRES DE TRAVAUX


Les travaux s’effectueront en semaine, de jour. Cependant, l’entreprise devra proposer les effectifs
suffisants à la tenue du planning et s’engage à étendre ses horaires de travail en week-end et la nuit
si nécessaire, sans justifier de rémunération complémentaire.

2.8 SUIVI DES TRAVAUX ET RESPONSABILITE DE CHANTIER


Après passation du marché, l’Entreprise désignera un responsable de l’exécution qui sera l’unique
interlocuteur pendant la durée des travaux.

Ce responsable présent en permanence sur le site aura toute compétence et pouvoir de décision pour
répondre aux exigences du Maître d’Ouvrage, du Maître d’Œuvre ou de leurs représentants. Il sera
tenu d’assister aux rendez-vous de chantier hebdomadaires et aux réunions spécifiques (ou d’y
déléguer un de ses agents ayant pouvoir de décision) et sera en relation avec les responsables de
l’établissement.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 11/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

2.9 CONNAISSANCE ET APPRECIATION DU PROJET


L'Entreprise sera supposée connaître l'ensemble du projet " Tous corps d'état ". Elle vérifiera les
éléments mis à sa disposition au moment de l'établissement de sa proposition.

En cas d'omission, de divergences ou d'impossibilités techniques de réalisation du projet, elle devra,


de par ses connaissances techniques et professionnelles, y remédier d'office et en avertir
obligatoirement le Maître d'Œuvre au plus tard lors de la remise de son offre.

Sans observation de sa part, sa proposition sera considérée comme acceptant l'exécution des travaux
dans leur intégralité sans aucune réserve, ni restriction et sans qu'il puisse être demandé des
suppléments.

L'entreprise devra se conformer aux exigences du présent projet notamment en ce qui concerne les
rebouchages et les calfeutrements.

2.10 COLLABORATION AVEC D’AUTRES CORPS D’ETAT


L'Entreprise devra également fournir aux autres corps d'état tous les renseignements dont elle
dispose et qui sont nécessaires à la " bonne marche " des travaux.

Elle se renseignera également auprès des lots techniques des puissances exactes à amener en
attente à disposition de ces corps d'état, les puissances notées sur les documents joints à la
consultation n'étant qu'indicatives.

2.11 PRESENTATION-CONTENU DES OFFRES ENTREPRISES


L'Entreprise remettra obligatoirement en complément de son offre, le bordereau des prix unitaires.

Les articles seront détaillés à l'unité en précisant les références, marques et caractéristiques
techniques.

Les prix unitaires mentionnés dans le DQ seront des prix composés fourniture et pose, y compris tous
les accessoires de pose, raccordements et lampes pour les appareils et ou de la pose dans le cas où
le matériel serait fourni par le maitre d’ouvrage.

Ils serviront d'une part à l'analyse des offres et d'autre part, après passation des marchés, de base
pour les prix unitaires des travaux réalisés dans la part à commande du marché ou pour les plus ou
moins- values.

2.12 DOCUMENTS A FOURNIR PAR L'ENTREPRISE


2.12.1 Dossier de chantier

L'Entreprise doit remettre après l'approbation du marché et dans les délais définis dans le marché
principal :
 les plans des réservations à exécuter par le lot Gros œuvre
 les plans de cheminement des câbles fournis
 les plans d'implantation des équipements fournis, précisant leurs caractéristiques (IP, tenue au
feu...) en fonction des influences externes
 les plans qui sont dépendants des caractéristiques dimensionnelles et des dispositions
d'installations spécifiques au matériel sélectionné par l'Entreprise
 la nomenclature des matériels en précisant : marque, type, degré IP, tenue au feu le cas
échéant, et emplacement prévu pour leur installation. Ce document devra également être
communiqué au Contrôleur Technique

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 12/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

 les analyses fonctionnelles détaillées


 les plannings de chantier
 la liste du personnel affecté sur le projet
 l’organigramme de gestion du projet, ainsi que les CV du personnel principal affecté sur le
projet
 les agréments dont dispose l’entreprise (ENEO, CAMWATER, …), ses cotraitants et sous-
traitant
 les habilitations du personnel de l’entreprise affecté sur le projet
 le plan HSE de l’entreprise
 la liste des outils de travail de l’entreprise dédié au projet

Tous les documents d'exécution de l'Entreprise devront être réalisés sur support Numérique
AutoCAD. Les fonds de plans architecte seront fournis sous AutoCAD à l'Entreprise, sur demande
écrite au chef de projet.

Aucune modification ne pourra être apportée au projet décrit dans le présent CCTP et les plans joints
sans l'autorisation écrite du Maître d'Œuvre.

Pour toute modification demandée par l'Entreprise et approuvée par le Maître d'Ouvrage et le Maître
d'Œuvre, l'Entreprise prendra à sa charge toutes les mises à jour des plans d'exécution liées à cette
modification, et ceci sans se prévaloir d'une réclamation sur ses forfaits d'étude ou d'exécution.

Tout désaccord avec les dimensions des équipements ou avec les conditions climatiques des locaux
mis à la disposition de l'Entreprise doit être signalé avant signature des offres et être indiqué dans
l'offre de l'Entreprise. Dans le cas contraire, l'Entreprise est réputée avoir accepté les conditions
d'implantations prévues.

2.12.2 Dossier de maintenance

L'Entreprise doit remettre dans les mêmes conditions que le Dossier des Ouvrages Exécutés, un
dossier de maintenance comportant au minimum :
 la liste détaillée des pièces de rechange nécessaires à la maintenance courante et le chiffrage
de leur coût ;
 le procès-verbal d'essais des matériels conformément aux normes et décrets en vigueur ;
 les notices « constructeur » ;
 la documentation utilisateur (notices d'exploitation, d'entretien et de dépannage).

2.13 RECEPTION DES TRAVAUX


A la fin des travaux, le Maître d’Œuvre fera procéder aux opérations de contrôle, accompagné du
Titulaire, en vue de la réception des travaux.

La réception sera prononcée par le Maître d’Ouvrage sur proposition du Maître d’Œuvre qui vérifiera
la conformité des travaux par rapport au Cahier des Charges et à la livraison de la documentation.

Les honoraires du Bureau de Contrôle ne sont pas à la charge du Titulaire du marché. Cependant, les
honoraires liés aux levées de réserves sont à la charge du Titulaire.

Le Titulaire devra prévoir le nettoyage complet et parfait du chantier avant réception.

2.14 ASSURANCES / GARANTIES


2.14.1 Assurances

Le Titulaire devra justifier des assurances ainsi que de leur paiement intégral :

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 13/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

 garantissant les tiers en cas d’accidents ou de dommages corporels qui pourraient être causés
pendant la durée des travaux,
 concernant les risques d’incendie ou d’explosion, qu’elles qu’en soient les causes et origines.

2.14.2 Garanties

Outre les garanties légales (garantie décennale pour la partie bâtiment, …) la durée de garantie sera
d’un an minimum (pièces, main-d’œuvre et déplacements) pour l’ensemble du matériel fourni et/ou
installé et ce à compter de la réception définitive.

Cette garantie engage le Titulaire, pendant le délai fixé, à effectuer à ses frais, sur simple demande du
Maître d’Ouvrage, toutes les réparations qui s’avéreraient nécessaires et à remplacer gratuitement
toutes les pièces défectueuses dans le délai de deux (2) jours, que la défaillance des installations soit
imputable à la mauvaise qualité des matériels et matériaux, aux conditions d’exécution ou à une
erreur de conception des ouvrages.

En cas d’urgence, le Titulaire s’engage à intervenir dans un délai de 24 heures, étant entendu que
dans ce laps de temps le Titulaire aura pris toutes mesures permettant d’assurer la continuité de
service. Ces mesures seront prises dans un délai n’excédant pas deux heures à compter de l’incident
si celui-ci présente un caractère ordinaire et sans délai s’il s’agit d’un désordre susceptible d’affecter
la sécurité de l’établissement.

Le Titulaire sera dégagé de ses obligations si le défaut de fonctionnement provient du fait de


l’utilisateur.

En cas d’indisponibilité d’une partie de l’installation pour réparations importantes durant la période de
garantie, la ou les périodes de garantie, la ou les périodes d’arrêt se rajouteront à la durée
contractuelle de garantie pour cette partie d’installation.

Nota : la garantie ne s’applique pas sur les matériels récupérés sur les anciens sites.

2.14.3 Assistance technique

Pendant toute la période de garantie (cf. paragraphe précédent), le Titulaire apportera une assistance
technique au Maître d’Ouvrage sur la totalité des installations, objet du présent marché.

Cette assistance technique portera sur les points suivants :


 information des personnels d’exploitation,
 formations complémentaires des personnels d’exploitation,
 aide au diagnostic et à l’exploitation dans le cas de situations non décrites dans la notice de
fonctionnement

2.15 LIMITES DE PRESTATIONS


2.15.1 Implantation des ouvrages

Les ouvrages faisant l’objet du présent lot sont implantés par l’entrepreneur à ses frais et sous sa
seule responsabilité.

2.15.2 Travaux à la charge de l’adjudicataire

L'entrepreneur devra l'ensemble des travaux figurant dans le présent CCTP nécessaire à la parfaite
mise en œuvre et prendra à sa charge :
 La remise en temps utile au client et au bureau de contrôle : des plans d'ensemble et de
détails des installations futures avec tous les renseignements techniques et notes de calculs y
afférents
 La fourniture, le transport et la mise en œuvre de tous les matériaux et matériels nécessaires

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 14/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

 le Déplacement de la position de certaines unités intérieures tel qu’indiqué sur le plan joint
 la Modification des liaisons frigorifiques, du réseau d’évacuation des condensats, des câbles
d’alimentation et de commande, du mode de supportage et de tout aléa
 la réalisation des soudures liées au rallongement ou raccourcissement des liaisons frigorifique
 la maintenance systématique sur les équipements de climatisation récupérés, y compris
remplacement des pièces et accessoires manquantes
 la dépose des unités intérieures et extérieures de climatisation à récupérer sur l’ancien site
ainsi que leur réinstallation sur le nouveau site
 La dépose et l'évacuation de tous les matériels en excédent dans le cadre de la charte d’un
chantier propre de la démarche environnementale
 La mise en place de tous les échafaudages, passerelles et protections contre les chutes
nécessaires à la réalisation des travaux
 La mise en place des panneaux de chantier
 Le nettoyage journalier de toutes les zones de travaux
 La protection des matériaux existants dans les zones de travaux
 Les essais et vérification à l'issue des travaux
 La fourniture des documents conformes à l'exécution
 La fourniture des notices nécessaires à l’utilisation, l'entretien et des consignes de sécurité
 La connexion des installations des portes coupe-feu sur le dispositif de surveillance situé au
PC de sécurité.
 Et toute sujétion

A l'exécution ou au cours du montage, si des modifications d'ordre secondaire, inhérentes à tout le


chantier, s'avèrent nécessaires, l'entrepreneur ne saurait, de ce fait, demander une quelconque plus-
value.

Seuls les travaux reconnus comme supplémentaires au terme du cahier des charges et
indispensables au bon fonctionnement des installations envisagées, pourraient faire l'objet d'une
requête de la part de l'entrepreneur.

NOTA : La maintenance systématique sur tous les équipements de climatisation existant et leur mise
en service sera à la charge du bailleur.

2.15.3 Protection des ouvrages par l’entrepreneur

L'entrepreneur prévoira dans sa proposition toutes les protections temporaires pour éviter des
dommages générés dans le cadre des travaux. Une attention particulière sera portée aux nez-de-
marches des escaliers, aux murs, aux faux plafonds, aux canalisations de plomberie, …

L'entrepreneur remettra avec sa soumission les détails de toute nature qu'il considère comme
nécessaire pour éviter tout dommage aux installations. Celui-ci enlèvera toute protection temporaire,
effectuera toutes les réparations nécessaires et réceptionnera l'équipement de façon à la présenter
pour acceptation définitive par le Maître d’Œuvre.

2.15.4 Responsabilité de l’entrepreneur dans la phase des travaux

L’entrepreneur a la charge de réaliser les travaux ou les ouvrages aux conditions définies par le
présent marché, jusqu’au parfait achèvement, suivant les règles de l’art.

L’entrepreneur est réputé avoir visité les lieux préalablement, il reconnaît avoir la complète
connaissance des abords, de leurs environnements et de leurs conditions d’accès.

En conséquence, pour permettre le bon déroulement des opérations, l’entrepreneur est déclaré :
 Avoir estimé les suggestions particulières d’exécution ;
 Avoir signalé au Maître d’ouvrage, lors de la remise de son offre, les désaccords ou
observations éventuels sur le présent cahier des charges ;
 Avoir effectué les relevés nécessaires lui permettant de réaliser l’étude de cette opération de
travaux ;

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 15/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

 Avoir mesuré les difficultés de circulation du site de la Défense, concernant


l’approvisionnement et la manutention du matériel.

L'entrepreneur acceptera l'entière responsabilité de l'installation à l'emplacement ou aux


emplacements indiqués sur les documents architecturaux. En particulier, l'entrepreneur accepte la
responsabilité :
 Des études de l’installation faites de façon à ce que les spécifications du présent CCTP soient
respectés, ainsi que de l'établissement des plans de détails des éléments ou sous-ensembles
dont les études sont, ou devront être, établies par l'entrepreneur.
 De sélectionner les marchandises, matériaux et équipements neufs et de première qualité qui
auront été, ou devront être, installés par l'entrepreneur.
 De satisfaire à tous les critères de performances, des spécifications, des études qui figurent
ou qui sont implicites dans ce contrat.
 De l'exécution des travaux en parfait achèvement.

L'entrepreneur doit s’assurer :


 Qu’aucune partie de l'installation, ayant été spécifiée par lui-même ou par d'autres, ne puisse
s'avérer incompatible avec un fonctionnement normal et correct des installations après leur
mise en service.
 Qu’avant toute mise en exploitation, que tous les raccordements avec le lot courant fort ou
avec l'ensemble des installations et équipements existants ou devant être fournis sont faits
correctement.

L'entrepreneur devra faire le nécessaire pour que tous les équipements, matériaux et composants se
trouvent en parfait état au moment de leur réception définitive (voir chapitre protection des ouvrages).

2.15.5 Exécution des travaux

L'entrepreneur aura également la responsabilité de tous les échafaudages, plates-formes, palans et


autres outillages ainsi que des matériaux nécessaires à la bonne exécution des travaux, et devra en
avoir inclus les prix dans sa soumission.

L'entrepreneur devra obtenir toutes les couvertures d'assurance nécessaires (celles-ci seront à
produire au Maître d’Ouvrage).

La mise à disposition d'un local fermé sur chantier pour l'entrepreneur sera décidée d'un commun
accord avec le conducteur des travaux. Ce local devra être équipé de toilettes, d’un point d’eau
(lavabo par exemple) et d’un endroit spécifique pour se changer. Un autre local doit être réservé au
stockage temporaire du matériel en attente de montage. Si le Maître d’Ouvrage ne peut fournir ces
locaux à l’Entrepreneur celui-ci devra prévoir une solution de substitution dans son offre.

2.15.6 Echantillon des matériaux et confection de témoins

L’entrepreneur fournira un échantillon des matériaux à approuver par le maître d’œuvre avant mise en
œuvre ; à cet effet un local sera réservé aux échantillons dans le bureau de chantier.

Le maître d’œuvre indiquera à l’entrepreneur l’espace à aménager comme témoin, à approuver, en


vue du lancement définitif des ouvrages.
L'entrepreneur devra en outre prendre des dispositions pour qu'une quantité substantielle des
matériaux et produits se trouve disponible pour être examinée par le bureau d’étude technique soit sur
le chantier, soit ailleurs, avant le début du montage ou de la pose

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 16/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

3 DONNEES ET HYPOTHESES DE BASE

3.1 NORMES ET REGLEMENTS


Dans la suite de ce document, une série de normes seront employées pour répondre aux exigences
du maitre d’ouvrage. La liste des textes énoncés ci-après n’est pas exhaustive et ne constitue qu’un
rappel des principales réglementations applicables aux installations.

Les installations de climatisation ventilation, seront contrôlées conformément aux lois, décrets,
arrêtés, circulaires, ordonnances, normes, DTU, règlements, etc. des différents organismes, en
vigueur à la date de diffusion du présent document notamment (liste non exhaustive) :

3.1.1 Climatisation
 NFE 35 400 : Installations frigorifiques
 NFE 35 402 : Petites installations frigorifiques
 NFE 35 403 : Equipements frigorifiques des climatiseurs
 NF EN 378-1 : 2008 Système de réfrigération – Exigences de sécurité et d’environnement
 NFX 08.100 : Pour le repérage des installations thermiques
 EN 1283 : Pour le calcul des déperditions thermiques
 Manuel ASHRAE Data Center Power Equipment Thermal Guidelines and Best Practices 2016
 Réglementation RT 2012
 Respect de la réglementation acoustique et notamment les textes du 20/08/85, du 01/03/93,
du 05/05/88, du 18/04/95, du 23/01/97 concernant les gênes du voisinage.
 DTU 65.5 Prescriptions provisoires modifiées le 20/01/83, DTU 65.10, DTU 60.1 et DTU
60.11, DTU 65.11 (janvier 1973) concernant les dispositifs de sécurité relatifs aux marchés
d’exploitation de chauffage et de distribution des fluides thermiques, Spécifications techniques
A.T.G., les Articles CH, du règlement de sécurité contre l’incendie dans les ERP.

3.1.2 Ventilation
La liste des textes énoncés ci-après n’est pas exhaustive et ne constitue qu’un rappel des principales
réglementations applicables aux installations. L'installation sera réalisée conformément aux règles de
l'art et aux règlements en vigueur, et en particulier :
 Le Code de la construction
 Le Règlement Sanitaire Départemental Type* - RSDT
 Le Code du travail (Décret 841093 et 841094 du 07.12.1984)
 Articles complétés par les dispositions particulières type M
 La Réglementation Thermique RT 2005, applicable depuis le 1er septembre 2006 à tous les
bâtiments tertiaires
 NF P 50-402. Composants de ventilation. Code d'essais aérauliques et acoustiques des
entrées d'air en façades (juillet 1985)
 NF P 50-403. Distribution d'air. Accessoires pour conduits aérauliques dimensions (août 1987)
 Norme XP P 50-410 Installations de ventilation mécanique contrôlée (DTU 68.1)
 Norme XP P 50-411 Installations de ventilation mécanique contrôlée (DTU 68.2)
 NF E 51-700(juin 1987) : Composants de ventilation mécanique contrôlée - terminologie
 NF E 51-708(mars 1990) : Composants de ventilation mécanique contrôlée - conduits
souples, renforcés, nus et cylindriques - Caractéristiques et essais
 NF E 51-713(juin 1992) : Composants de ventilation mécanique contrôlée (VMC) – bouches
d’extraction pour VMC - Spécifications - Contrôle de la conformité aux spécifications
 NF E 51-732(septembre 1992) : Composants de ventilation mécanique contrôlée - Entrées
d’air en façade - caractéristiques
 NF X 10-231. Distribution et diffusion d'air. Technique de mesure du débit d'air dans un
conduit aéraulique (avril 1984)
 NF X 10-236. Distribution d'air. Degré d'étanchéité à l'air dans les réseaux de distribution d'air
en tôle (novembre 1985)
 Règlement de sécurité contre l’incendie relatif aux établissements recevant du public.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 17/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

3.2 HYPOTHÈSES GENERALES


Les hypothèses utilisées dans le cadre de cette étude sont données ci-dessous. Elles pourront être
affinées en fonction de l’avancement du projet.
Situation
 Etat : République du Cameroun
 Ville : Yaoundé ; Quartier : Bastos

3.3 CONDITION DU SITE


 Température sèche : 29.9°C
 Humidité Relative : 81%
 Mois de référence Février / Mois le plus chaud de l’année

3.4 CONDITIONS D’AMBIANCE A OBTENIR

Local Conditions intérieures


24 °C (mini 18 °C , maxi 27 °C ) / r = 5,5 à
Local informatique (plateau M05)
10,5 gr / kg as maxi et HR 60 % maxi *

Boutiques, bureau, hall 26 °C / HR : NC

Circulations, magasin, blocs toilettes, stockage NC

NOTA : * correspond à la zone A0 recommandée de l’ASHRAE 2011

NC : non contrôlée.

3.5 TRAITEMENTS D’AMBIANCES


3.5.1 Salle informatique (M05)

La Climatisation de la salle informatique est réalisée par des monosplits à détente directe à
condensation à air.

Chaque unité intérieure est reliée à son condenseur par une liaison frigorigène spécifique.

L’alimentation électrique est réalisée depuis les prises électriques installés par le lot courant fort.

3.5.2 Plateaux de bureaux et boutiques

Le traitement d’ambiance des locaux est réalisé par multi- split systèmes réversible à condensation à
air et par mono-split inverter à condensation à air éventuellement.

Les unités intérieures sont de type cassettes plafonnières en général et muraux pour quelques
bureaux spécifiques.

3.6 PRODUCTION FRIGORIFIQUE

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 18/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

 La production de froid est assurée par des systèmes centralisé et individuels à détente directe à
condensation à air prévus en redondance 2N pour le local informatique.

Note : La climatisation des autres locaux non cités ci-dessus ne sont pas redondées.

Les systèmes à détente directe à condensation à air sont du type à haute performance
énergétique avec compresseurs et ventilateurs à débits et vitesses variables.

Les unités condenseurs permettront de respecter un niveau sonore maximal en limite de


propriété inférieur à 55 dB(A).

La distribution frigorifique est réalisée en tubes cuivre qualité frigorigène calorifugés installés
dans des gaines annelées

Des pièges à huile sont installés si la configuration des réseaux le nécessite.

3.7 RENOUVELEMENT D’AIR


3.7.1 Système double flux
Le renouvellement d’air des plateaux de bureau est assuré par deux caissons double flux à
récupération d’énergie répartie. Ces caissons assurent également le refroidissement et la
déshumidification de l’air insufflé ; leur installation est réalisée en extérieur avec protection aux
intempéries.

Ce système est mis en œuvre comme suit :


 Caisson N°1 : plateaux R03, R04, M03, M04, 103, 104
 Caisson N°2 : plateaux M01, M02

Le renouvellement d’air du local informatique quant à lui est réalisé par infiltration d’air via le bas de la
porte. A cet effet, un détallonage est réalisé pour la porte du M05, réalisé par le lot menuiserie (Lot 3).

3.7.2 Systèmes VMC

Le système d’extraction mécanique d’air existant dans les sanitaires des plateaux de bureau (excepté
le 103 et 104 qui sont ventilés naturellement) sera maintenu et mis en service à la charge du bailleur.

La compensation d’air est réalisée par transfert provenant du détalonnage des portes.

3.7.3 Systèmes spécifiques de ventilation

Le magasin, stockage sécurisé sont ventilés naturellement par une VB et une VH statiques prévus
respectivement sur les portes et sur les cloisons.

3.7.4 Principe du système de ventilation

La distribution d’air au soufflage et à la reprise est réalisée par l’intermédiaire de gaines en acier
galvanisé isolées par matelas de laine de verre et finition kraft / alu.

Tous les conduits véhiculant de l’air neuf, de l’air refoidi ou un risque de condensation sont
calorifugés.

Les réseaux sont équipés de volets de réglage et de modules de régulation pour l’équilibrage des
débits.

Les niveaux de filtration sont de performances G4 ou M5 pour les équipements fonctionnant en


recyclage et de performance M6 + F9 pour les équipements fonctionnant en air neuf ou en mélange.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 19/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Les moto ventilateurs sont de type à roues libres et à très basse consommation électrique.

Des trappes de maintenance sont régulièrement réparties, au plus tous les 10 mètres, et
facilement accessibles. Elles serviront au nettoyage et à la vérification des gaines sur la totalité de
leur longueur.

Des clapets coupe feu 2H télécommandés sont installés à toutes les traverssées de parois verticales
et horizontales.

3.8 AUTRES APPORTS INTERNES


Cette liste n’est pas exhaustive ; l’entreprise devra déterminer la puissance calorifique de tout autre
appareil selon les caractéristiques de ceux-ci.
Les calculs des apports seront réalisés suivant la méthode CARRIER ou toute autre méthode
équivalente.

 Pour les bureaux équipés d’un ordinateur : 250 W / ordinateur


 Pour les bureaux équipés d’un ordinateur et d’une imprimante : 300 W/équipements
 Pour les locaux techniques Informatiques (Baie de brassage): 1000 W/baie
 Pour les onduleurs : (0,04 x Puissance nominale système) + (0,06 x Charge totale du matériel
informatique)
 Pour les occupants seront de :

3.9 DEBIT D’EXTRACTION A PRENDRE EN COMPTE


Les débits extraits dans chaque pièce de service doivent pouvoir atteindre simultanément ou non les
valeurs données suivantes :
 Les débits d’air extrait dans les circulations devront garantir une qualité d’air intérieure
agréable.
 Les pertes de charges des réseaux aérauliques seront aussi réduites que possible.

3.10 VITESSE DE L’AIR


Pour respecter les niveaux sonores dans les locaux, la vitesse de l’air dans les différents réseaux de
gaines sera conforme au tableau ci-joint. Celle-ci n’excédera pas 3m/s pour les distributions
terminales (bouches ou grilles de soufflage et d’extraction).

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 20/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

NOTA : La commande du démarrage des caissons double flux sera par interrupteur horaire avec une
temporisation permettant le renouvellement d’air selon l’intervalle : 4h de marche (8h – 12h et 14h –
18h) et 2h d’arrêt (12h – 14h). Cette commande est du ressort du lot courant fort.

3.11 CARACTERISTIQUES ELECTRIQUE ET PERFORMANCES


MINIMALES DES EQUIPEMENTS
L’amenée du courant est du type triphasé (3 phases + 01Terre) ou monophasé (01 phase + terre),
nécessaires aux endroits définis.
 Puissance de référence des ventilateurs : 0,25 W/m3/h.
 Classe d’étanchéité des réseaux aérauliques : Classe B.
 Calorifuge des gaines en volumes chauffés R > 0,6 m2.°K/W.

3.12 NIVEAU SONORE - AMBIANCES


D'une manière générale, les caractéristiques phoniques des installations seront étudiées et réalisées
de manière à ne pas engendrer des niveaux sonores supérieurs aux valeurs des contraintes
acoustiques définies dans les fiches de "Traitement des différents locaux" ci-avant.

Dans le cas où le niveau sonore n’est pas précisé, il sera estimé par comparaison avec les locaux
similaires précités.

Les définitions spectrales correspondantes seront conformes aux courbes NR.

Pour les locaux comportant des bouches en partie haute, la mesure sera effectuée à 2 mètres du sol
dans l'axe de celles-ci.

A l'intérieur du bâtiment, les bruits induits par les gaines de ventilation ne devront pas dépasser des
niveaux résultants supérieurs aux ISO de base, selon des valeurs contrôlées à 1 mètre des bouches.

Spécifications particulières :
 tolérance de 5 dB(A) maximum sur les bruits aérodynamiques de laminage aux bouches.
 tolérance de 5 dB(A) maximum sur les bruits aérodynamiques de laminage aux bouches.

Ambiances sonores dans le local technique :

Il sera nécessaire de limiter l'ambiance sonore qui régnera dans ce local à un spectre assimilable à
ISO 75 au maximum, selon une définition qui correspond approximativement au critère établi par la
Commission d'étude du bruit du Ministère de la Santé Publique, délimitant la courbe spectrale
d'émission sonore au-delà de laquelle, des risques de traumatisme auditif sont à craindre lors d'une
exposition permanente.

Une technique d'absorption acoustique devra être envisagée dans les locaux susceptibles de ne pas
respecter le spectre imposé.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 21/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

La conception d'un capotage devra être prévue en cas de niveaux élevés qui ne pourraient pas être
réduits par cette absorption.

Ambiances sonores au voisinage du bâtiment :

En l'absence de données mesurées, on adoptera un niveau maximum en limite de propriété :


o Jour : ambiance extérieure +5 dB (A) et +5 dB dans chaque bande de fréquence,
o Nuit : ambiance extérieure +3 dB (A) et +3 dB dans chaque bande de fréquence.

En l'absence de données mesurées, on adoptera un niveau maximum en limite de propriété :


o En période nocturne (22 h à 6 h) ISO 35/ 40 dB(A).
o En période diurne (6 h à 22 h) ISO 40/ 45 dB(A).

L’entreprise prévoira au titre de son marché les mesures normalisées de niveau sonore avant et après
travaux.

Filtration vibratoire :

Pour toute machine tournante, il sera prévu des dispositifs antivibratoires désolidarisant l'élément de
la structure, dont la filtration vibratoire sera de 96 % au minimum pour la fréquence d'excitation la plus
basse de l'appareil.

Les installations ne devront pas transmettre aux parois et éléments des locaux, des vibrations
supérieures en accélération à 2,5 cm 2/s.

Recommandations générale

Le choix des matériels spécialisés d'absorption acoustique d'insonorisation et d'isolation vibratoire


devront nécessairement être assujettis à des spécifications strictement chiffrées en affaiblissement
spectraux, pertes de charge, facteur d'absorption et filtrages vibratoires notamment.

L'Entrepreneur devra obtenir de ses fournisseurs l'engagement précis de garantie relative aux
performances spécifiées à la présentation et à la tenue en service de leurs matériels.

Les circuits d'air et d'eau devront être établis selon des profils des sections définis de façon à éliminer
ou à réduire tous phénomènes parasites de pulsations consécutives à des turbulences localisées ou
de sifflantes de laminage susceptibles de s'y développer. Les divergents ne devront pas avoir une
pente supérieure à 15%.

3.13 CIRCUIT DE TERRE ET LIAISONS EQUIPOTENTIELLES


Conformément à la norme NFC 15.100, il sera réalisé un circuit de terre et un circuit d'équipotentialité
des masses.

Il est absolument proscrit d'utiliser comme conducteur de terre, les huisseries, canalisations d'eau, de
gaz, gaines de ventilation, etc. Les équipements reliés au circuit de terre seront les suivants :

 Chaises des équipements (Unité de traitement d’air, etc)


 Moteurs
 Tuyauteries
 Gaines d’air

Le circuit de terre général, ainsi que les liaisons équipotentielles seront sans discontinuité. Les
raccordements de liaisons équipotentielles réalisés par tresse de cuivre, seront visibles et
accessibles.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 22/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

3.14 LIMITES DE PRESTATION


Les prestations comportent la comportent la fourniture, transport et déchargement de la totalité des
matériels nécessaires au parfait montage pour le fonctionnement correct des installations de CVC.

Ils seront exécutés aux conditions prévues dans les pièces constitutives du marché.

L’ensemble des documents remis avec le présent dossier (plans) a pour but de renseigner le titulaire
du présent lot, d’une manière générale, sur la nature des travaux à effectuer.

Toutefois, il est précisé que ces indications n’ont aucun caractère exhaustif et que le titulaire du
présent lot, de par sa qualification professionnelle, est tenu de prévoir tous les travaux et fournitures
nécessaires au parfait achèvement des ouvrages à réaliser.

De ce fait, le Titulaire du présent lot en tiendra compte dans l’établissement de ses prix et ne pourra
arguer de quelconque omission, insuffisance ou imprécision.

D’une manière générale, tous les travaux entraînés par une modification apportée par le Titulaire du
présent lot, à la solution de base faisant l’objet de l’appel d’offres, seront obligatoirement exécutés à la
charge du Titulaire du présent lot. Toutefois, chaque modification devra être approuvée par le Maitre
d’Ouvrage, le Maître d’Œuvre et le Bureau de Contrôle.

Le Titulaire du présent lot doit, à partir des limites de prestations des différents lots, la réalisation
complète des installations de son lot et de celles nécessaires aux autres corps d’état dans les limites
fixées ci-dessous, dont le Titulaire du présent lot aura pris connaissance et ne pourra en aucun cas
faire état d’insuffisance ou d’absence de renseignements.

Modification des installations de climatisation existant

Travaux à la charge du présent lot (non limitatif) :


 Déplacement de la position de certaines unités intérieures tel qu’indiqué sur le plan joint
 Modification des liaisons frigorifiques et réseau d’évacuation des condensats y compris les
câbles d’alimentation et de commande et tout aléa

Récupération des équipements de climatisation

Travaux à la charge du présent lot (non limitatif) :


 Dépose des unités intérieures et extérieure de climatisation à récupérer sur l’ancien site
 Maintenance de ces unités intérieures et extérieures qui consistera à nettoyage systématique,
remplacement des pièces, pièces et accessoires manquantes
 Réinstallation de ces unités suivant le plan d’implantation joint y compris percements, la
fourniture et pose des accessoires (liaisons frigorifiques, canalisation d’évacuation des
condensas, câbles électriques d’alimentation et de commande, chevilles etc)

Nouveaux climatiseurs

Travaux à la charge du présent lot (non limitatif) :

 Fourniture et pose des équipements de climatisation neufs y compris, accessoires


conformément aux règles de l’art et conformément au plan d’implantation joint

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 23/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

4 PROGRAMME DES TRAVAUX TECHNIQUES


Les prestations du présent lot comprennent :
 La réalisation des travaux de climatisation
 La réalisation des travaux de ventilation

Ne sont pas inclus dans le présent lot :


 L’alimentation électrique de chaque principal de claque équipement de climatisation et de
ventilation
 L’alimentation électrique des clapets coupe feux

4.1 TRAVAUX PREPARATOIRES ET FINAUX


4.1.1 Installations de chantier

L’entreprise devra assurer l’éclairage de chantier sur tout le site. Toutes les zones de travail de
chaque lot devront disposer d’un éclairage suffisant.

Les coffrets de chantier seront installés par le lot courant fort, ils évolueront avec l’avancement des
travaux. Le titulaire de ce lot reste néanmoins responsable de l’éclairage de sa zone d’intervention
quel que soit les circonstances.

Le présent lot doit aussi dans sa prestation :


 Les échafaudages, escarbots, …
 Le stockage de son matériel de travail
 Les outils de mise en œuvre : perceuses, caisses à outils, harnais, …
 Les outils de balisage de chantier
 L’entretien permanent de l’installation temporaire de chantier
 Les modifications et déplacements pendant la durée du chantier
 La dépose complète des installations en fin de chantier sans laisser des tronçons d’installation
temporaire dans l’installation définitive
 Les plans de chantiers

4.1.2 Etudes d’exécution et Dossier des ouvrages exécutés (DOE)

4.1.2.1 Etudes d’exécution


Les documents d'exécution des ouvrages seront à la charge de l'entrepreneur. Qui sera tenu de
fournir une copie physique et numérique de chaque document validé par l’équipe du projet, au maitre
d’ouvrage, au maitre d’œuvre et au bureau de contrôle.

NOTA : En cas de mise à jour ce dossier par l’entreprise, il sera tenu d’en informer toutes les parties
prenante et de leur transmettre par la même occasion le dossier physique et numérique.

L'établissement des plans de fabrication et de mise en œuvre sur chantier. Ces plans et dessins
devront faire apparaître tous les détails de l'exécution, notamment :
 Son organigramme de gestion du projet
 Les agréments nécessaires pour aménagement des postes MT/BT (ENEO)
 Le planning détaillé de réalisation des prestations énumérées
 Son devis quantitatif conforme à ses études d’exécution et au marché de base
 La méthodologie HSE
 La liste du personnel affecté sur le projet, y compris le CV du personnel principal et les
habilitations
 Les fiches techniques de tous les équipements prescrits
 La liste complète avec échantillonnage des matériels, appareillages et fournitures diverses
dont la mise en œuvre est envisagée pour l’exécution des travaux; ainsi que les

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 24/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

caractéristiques techniques détaillées et les coordonnées des constructeurs retenues pour


chaque matériel
 Les plans de percements, de réservations, etc. provoqués par les modes de mise en œuvre
propres à l’entreprise
 Les plans de cheminement de toutes les canalisations comportant toutes les dérivations
jusqu’aux divers points d’utilisation.
 Les plans d’implantation côté des divers équipements dus au présent lot,
 Les détails de pose des divers équipements de climatisation et de ventilation : unités intérieure
murale et cassette, cheminement de liaisons frigorifiques et des canalisations des condensas
etc.
 Les détails de pose des divers réseaux de climatisation et de ventilation : fixation des liaisons
frigorifiques, fixation des canalisations d’évacuation des condensas, fixation des gaines sur le
mur, fixation des gaine dans le plénum etc.

Tous les documents seront soumis à l’approbation du maître d’œuvre et ne seront pris en
considération qu’après accord de ce dernier et du bureau de contrôle.

NOTA : L’entreprise devra se conformer aux rectifications que le maître d’œuvre jugera utile
d’apporter à ses documents tant sous l’aspect technique qu’esthétique et ce dans la limite du montant
des travaux et des éléments contractuels.

4.1.2.2 Dossier des ouvrages exécutés (DOE)


Les Dossiers des Ouvrages Exécutés (D.O.E.), plans d’installation, plans de détails des ouvrages
ainsi que les notices techniques et notice d’entretien (D.I.O.E.) des appareils mis en place devront
être fournis par l’entreprise.

Ces dossiers devront être remis sur support papier et sur support informatique (CD) constitué comme
suit :
 05 séries de tous les plans et schémas des installations conformes aux installations exécutées
sous version AUTOCAD 2007.
 05 séries de tous les plans à l'échelle 2cm/m des plans repérage techniques des matériels.
 05 séries de nomenclatures de tout le matériel installé précisant leur nom codé, leur fonction,
leur marque, leur type, leur caractéristique principale, leur localisation, la position de leurs
organes de protection et de commande.
 05 séries de plans indiquant le parcours des canalisations, câbles, gaines avec leurs
indications de leur nature et de leur station.
 05 séries de fiches techniques avec indications des provenances.
 05 exemplaires des consignes d'entretien et de réparation de chaque matériel.
 05 exemplaires des spécifications des pièces détachées avec indications des pièces
détachées soumises à usure de première urgence, des pièces détachées soumises à usure de
deuxième urgence.
 05 exemplaires de la liste des fournisseurs avec adresses, numéros de téléphone des
personnes à contacter.
 05 exemplaires du bordereau récapitulatif des documents constituant le dossier ci-dessus
défini.

4.2 CLIMATISATION
Généralités
De manière générale, la technologie des machines frigorifiques sera de type à condensation à air et à
détente directe. Le système sera du type de régulation inverter.

Afin de diminuer les consommations d’énergie, toutes les unités extérieures seront exclusivement
équipées de compresseurs à technologie inverter, pour adapter précisément la puissance absorbée
du système à la charge thermique du bâtiment.

La régulation des unités extérieures permettra de faire varier automatiquement la température


d’évaporation afin d’optimiser les performances saisonnières

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 25/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Chaque groupe extérieur sera traité contre la corrosion, assemblé, testé et chargé en usine en fluide
frigorigène R-410 A.
Il sera également équipé de dispositifs de régulation lui permettant de s'adapter aux différentes
conditions extérieures dans une plage de température pouvant s'étendre de +15°C à +46°C.

Conformités
Chaque groupe frigorifique sera conforme aux normes édictées dans le présent document.

Les groupes extérieurs mono et multi-split comporteront au minimum les éléments suivants :
o Une carrosserie en tôle galvanisée revêtue d'une résine polyester résistante aux
agressivités des conditions à fort taux d’humidité (> 80%) et de l’environnement du
site,
o Un échangeur fluide frigorigène / air en cuivre et ailettes aluminium revêtues d'un film
de résine anticorrosion résistante aux agressivités des conditions de l’environnement
du site,
o Des moto-ventilateurs de type hélicoïdal surdimensionnés à faible émission sonore,
o Des compresseurs hermétiques type scroll à régulation invertir et à faible intensité de
démarrage,
o Un échangeur sous refroidisseur breveté améliorant le cycle thermodynamique,
o Des séparateurs d'huiles à haute performance (avec un équilibrage du niveau entre
compresseurs),
o Un système de contrôle électronique par microprocesseur (contrôle de la température
eau en entrée ou sur la sortie, contrôle de la condensation par un signal modulant
0/10 V en fonction de la pression compensé sur la base de la température extérieure,
rotation des compresseurs et de la pompe sur la base des heures de fonctionnement,
transducteurs de haute et basse pression, réenclenchement automatique des
alarmes, message en 4 langues, historique des alarmes)
o Un ensemble de vannes frigorifiques pour raccordement des canalisations,
o Un afficheur digital pour faciliter les opérations de maintenance,

Les unités intérieures murales comporteront au minimum les éléments suivants


o un échangeur thermique fluide frigorigène / air en cuivre et ailettes en cuivre
o un moto ventilateur à entraînement direct
o une vanne de détente électronique motorisée pas à pas
o un système de contrôle électronique (régulation PID)
o un dispositif d'évacuation des condensats avec pompe de relevage pour unités de
type cassette
o un filtre sur l'air repris
o un filtre à air de rechange mis à disposition du MO
o Télécommande infrarouge ou filaire

Les unités intérieures cassettes comporteront au minimum les éléments suivants


o un échangeur thermique fluide frigorigène / air en cuivre et ailettes en cuivre
o un moto ventilateur à entraînement direct
o une vanne de détente électronique motorisée pas à pas
o un système de contrôle électronique (régulation PID)
o un dispositif d'évacuation des condensats avec pompe de relevage pour unités de
type cassette
o un filtre sur l'air repris
o un filtre à air de rechange mis à disposition du MO
o Bac en matériau polymère auto-extinguible classement au feu M1 sans rétention
d’eau,
o Douille d’évacuation des condensats Ø 22 mm,
o Pompe de relevage silencieuse
o Télécommande infrarouge ou filaire

Châssis et habillage
Carrosserie en tôle d’acier galvanisé avec finition peinture époxy revêtue d'une résine polyester
résistant aux agressivités des conditions de l’environnement du site.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 26/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Chaque groupe frigorifique reposera sur un châssis métallique renforcés sur lequel viendront
s'adapter des panneaux rigides en acier revêtus d'une résine époxy et démontables, pour faciliter un
accès à tout l'équipement intérieur.

Chaque groupe frigorifique sera posé sur une ossature métallique préfabriquée mécano-soudée et
revêtue d’une peinture anticorrosion avec une finition époxy. En fonction de la charge à reprendre il
sera prévu des patins de répartition avec résilient phonique genre Big foot Systems. Pour les groupes
frigorifiques situés en toiture terrasse, la hauteur de l’ossature métallique sera de 0,40 m afin de
permettre la visite et un entretien de l’étanchéité en sous face du groupe frigorifique. La fourniture et la
pose de cette ossature métallique seront prévues au présent lot.

Compresseurs avec capotage insonorisé


Les compresseurs seront du type hermétique scroll. Ils seront équipés d'un contrôle capable de
modifier sa vitesse en fonction de la charge thermique. Le variateur de fréquence étagera les montées
en puissance s'adaptant ainsi aux besoins thermiques. Il limitera également les surintensités au
démarrage. Les moteurs seront refroidis par les gaz d'aspiration et protégés par des sondes
thermiques.

Échangeur de chaleur
L'échangeur de chaleur sera constitué de tube cuivre sertis sur des ailettes en aluminium. Les ailettes
en aluminium seront revêtues d'un traitement anticorrosion de type "Blue Fin".

Section de ventilation
Les ventilateurs de type hélicoïde seront équilibrés statiquement et dynamiquement et seront équipés
de moteur à courant continu à haut rendement. La technologie Inverter permettra de faire varier la
vitesse de rotation du moteur afin de limiter la consommation électrique de cet élément.
Paliers à roulements étanches graissés à vie, moteur type IP 44 avec protection thermique intégrée.
La pression disponible au refoulement des ventilateurs devra être réglable jusqu'à +60 Pa.

Accessoires
Chaque groupe extérieur comportera les accessoires suivants :
o Des supports anti vibratiles par plots à ressort Mason Industries type SLS-H,
o Un interrupteur de proximité conforme au Code du Travail,

Tension
Chaque unité extérieure sera monophasé 1Ph + Neutre + Terre - 50 Hz, avec sectionneur de
proximité. Les sections de câbles et la protection électrique devront respecter les réglementations en
vigueur.

La communication entre chaque groupe extérieur et ses unités intérieures sera assurée par une
liaison bus non polarisée reliant le groupe extérieur à chacune de ses unités intérieures. Ce câble de
bus devra être obligatoirement blindé avec tresse métallique de section 2 x 1,5 mm² minimum.

Les liaisons bus non polarisées (maximum L=500m) pourront être réalisées en série, en parallèle ou
en pieuvre.

L’arrêt ou la mise hors tension d’une unité intérieure avec un défaut lié à cette seule unité intérieure,
ne pourra affecter le fonctionnement des autres unités intérieures du système.

Levage manutention
Les opérations de démarches administratives, d’autorisations de circulation sur voiries publiques, de
d’utilisation de terrasses, de balisage, de levage et de manutention des groupes frigorifiques seront à
la charge du présent lot.

Raccordements frigorifiques
Les raccordements frigorifiques sur chaque unité extérieure seront réalisés par brasage pour assurer
une parfaite étanchéité.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 27/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Protection acoustique des équipements frigorifiques.


L’entrepreneur doit prévoir les protections acoustiques qu’il juge nécessaires et suffisantes pour
respecter les conditions acoustiques imposées dans les locaux adjacents et sur l’environnement
extérieur, compte tenu des pressions sonores émises par le matériel.

Ces protections peuvent être de divers ordres tels que socles antivibratoires ou tout autre système
propre à garantir le confort de l’installation.

L’entrepreneur doit fournir tous les détails nécessaires en fonction des solutions techniques
proposées.

Garantie constructeur pour climatiseurs neufs


Chaque groupe frigorifique et équipements de ventilation seront garantis :
o garantie main d'œuvre et déplacement 1 ans avec mise en service réalisée
impérativement par le constructeur

4.2.1 Raccordement des équipements de climatisation existants

La modification des installations de climatisation existantes consistera à :

 Faire la maintenance systématique sur tous les équipements de climatisation existant de sorte
à les rendre tous dans un état de fonctionnement correct (à mettre à la charge du bailleur)
 Faire la mise en service des équipements de climatisation

Le tableau ci-après présente la liste des unités intérieures nécessitant un repositionnement :

QUANTITE A PUISSANCE
LOCALISATION PLATEAU TYPE
REPOSITIONNER FRIGORIFIQUE
103 1 12000BTU/h Mono-split mural
R+1
104 1 12000BTU/h Mono-split mural

NOTA : Cette liste n’est pas exhaustive.

Les éléments ci-après seront conservés :

 Le calepinage du plafond sera respecté au mieux pour ce qui est des nouvelles positions des
unités intérieures.
 L’ensemble des éventuelles soudures liées au rallongement ou raccourcissement des liaisons
frigorifique se fera par brassage selon les règles de l’art tandis que le rallongement des tuyaux
d’évacuation des condensas vers le réseau existant se fera par colle spéciale.
 Les coudes de 90° seront à éviter au maximum.
 Le supportage des liaisons frigorifiques et tuyaux de condensa sera également ajusté suivant
le même type de support, selon les nouveaux cheminements.

4.2.2 Récupération des équipements de climatisation

Afin de satisfaire au besoin de climatisation par rapport à l’existant, il est nécessaire de compléter
dans certains cas les unités de climatisation.

Le tableau ci-dessous donne un récapitulatif des climatiseurs à récupérer sur les sites existant
(Bastos et Kennedy) et à leur nouvel emplacement pour la pose.

Quantité à Puissance
Localisation Marque Type Affectations
récupérer frigorifique
Bastos (Plateau Mono-split
LG 1 12000BTU/h M03
M05) mural
Bastos LG 1 12000BTU/h Mono-split R01

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 28/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

mural
Mono-split
LG 1 22000BTU/h R03
mural
Mono-split
Kennedy IGLOO 1 12000BTU/h M01
mural
Mono-split
LG 1 22020BTU/h R04
mural

Il est question de :

 La dépose des unités intérieures et extérieure de climatisation à récupérer sur l’ancien site
 La maintenance de ces unités intérieures et extérieures qui consistera à nettoyage
systématique, remplacement des pièces et accessoires manquantes, défectueuses
 La réinstallation de ces unités suivant le plan d’implantation joint y compris percements, la
fourniture et pose des accessoires (liaisons frigorifiques, canalisation d’évacuation des
condensas, câbles électriques d’alimentation et de commande, chevilles etc)
 Le complément en fluide frigorigène éventuellement
 La pose des télécommandes infrarouges

NOTA : Les liaisons frigorifiques ne seront pas récupérées, y compris les canalisations d’évacuation
des condensas. L’ensemble des prestations seront à la charge de l’entreprise.

4.2.3 Nouveaux climatiseurs

Notant la puissance de climatisation toujours insuffisante, il est nécessaire de compléter ces


équipements par des équipements neufs.

Les nouveaux climatiseurs seront fournis et installés par l’entreprise avec tous leurs accessoires
conformément aux règles de l’art et conformément au plan d’implantation joint.

Le tableau ci-dessous donne un récapitulatif des équipements à compléter.

Modèle Puissance
Localisation Plateau Type Marque Quantité
Ui / ue frigorifique
Mono-split UT18H NP1 /
R03 LG 1 18000BTU/h
cassette UU18WH UE1
Mono-split P12EN.NSJ /
R04 LG 1 12000BTU/h
mural P12EN.UA3
Mono-split P24EN.NSK /
M04 LG 1 24000BTU/h
mural P24EN.UUE
Bi-split MU2M17 UL2 /
MEZZ M04 LG 1 18000BTU/h
cassettes CT09 NR2
Mono-split P24EN.NSK /
M05 LG 2 24000BTU/h
mural P24EN.UUE
Mono-split UT18H NP1 /
103 LG 1 18000BTU/h
cassette UU18WH UE1
R+1
Mono-split P18EN.NSK /
104 LG 1 18000BTU/h
mural P18EN.UL2

Mono-split mural
Ils seront de la série Standard plus smart inverter du modèle indiqué ci-dessus dans le tableau, de
chez LG ou équivalent. Celui-ci intègre la fourniture des unités intérieures du type mural y compris les
liaisons frigorifiques isolées à l’armaflex. Les puissances des équipements prescrits sont indiquées
sur les documents joints.

Le titulaire du présent lot sera responsable de la fourniture et pose de ces unités intérieures, y
compris accessoires (dispositifs antivibratoire, supports, visseries, …).

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 29/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Il est prévu la pose des canalisations d’évacuation des condensas jusqu’aux réseaux d’évacuation de
plomberies sanitaires tel que indiqués sur les plans. Les évacuations de condensats seront en PVC
suivant les diamètres (mm) indiqués sur le plan, isolées à l’armaflex ep. 9.0 (mm) à l’intérieur du
bâtiment et non isolé à l’extérieur. Les raccordements seront exécutés conformément aux directives
du constructeur (Pente, garde d’eau du siphon…).

Par ailleurs, l’entreprise prendra en compte la fourniture et pose des liaisons frigorifiques (cheminant
dans les gaines annelées), des canalisations d’évacuation des condensas, des accessoires (armaflex,
coutes, tés, …), y compris percements et toute sujétion.

Mono-split et bi-split casette


Ils seront de la série Standard plus smart inverter du modèle indiqué ci-dessus dans le tableau, de
chez LG ou équivalent. Celui-ci intègre la fourniture des unités intérieures du type mural y compris les
liaisons frigorifiques isolées à l’armaflex. Les puissances des équipements prescrits sont indiquées
sur les documents joints.

Le titulaire du présent lot sera responsable de la fourniture et pose de ces unités intérieures, y
compris accessoires (dispositifs antivibratoire, supports, visseries, …).

Il est prévu dans cet item la pose des canalisations d’évacuation des condensas jusqu’aux réseaux
d’évacuation existant dans le plénum, provenant des unités cassettes existantes. Les évacuations de
condensats seront en PVC suivant les diamètres (mm) indiqués sur le plan, isolées à l’armaflex
ep. 9.0 (mm) à l’intérieur du bâtiment et non isolé à l’extérieur.

Les raccordements seront exécutés conformément aux directives du constructeur (Pente, garde d’eau
du siphon…).

En somme, cet item prend en compte la mise la fourniture et pose des unités intérieures et
extérieures, des liaisons frigorifiques, des canalisations d’évacuation des condensas, des accessoires
(armaflex, coutes, tés, …), y compris percements et toute sujétion.

En général, ces équipements de climatisation répondront aux performances ci-après :

4.3 VENTILATION
Le système de ventilation mis en œuvre est un système double flux avec récupération d’énergie.
L’installation de ce système sera réalisée ainsi qu’il suit.

Les locaux seront maintenus en surpression de 10Pa.

4.3.1 Equipements de ventilation


4.3.1.1 Caisson double flux 3000m3/h
Ce caisson double flux sera de la gamme POWER BOX de France air, débit 3000 m3/h, de modèle
FTE-702-008-A-POWER BOX / 3000V ou équivalent.

Il sera entièrement isolé thermiquement et phoniquement par une mousse injectée d'épaisseur 50mm
formant corps avec les deux tôles de la double enveloppe. Les panneaux ainsi constitués seront au
minimum classés M1.

Les panneaux seront assemblés sur une ossature rigide issue d'un assemblage de profilés et coins en
matériau composite résistant à la corrosion. Les différents composants seront assemblés par
boulonnerie cadmiée.

Chaque fonction nécessitant une possibilité d'accès sera pourvue de panneaux ouvrants à systèmes
rapides ou de portes sur charnières manœuvrables par poignées avec dispositif de sécurité
permettant l'ouverture de l'intérieur. Ces portes équiperont en particulier la section de dégagement
prévue en aval du caisson de filtration, la section ventilateur, la section d'humidification.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 30/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Ce caisson installé à l’arrière du bâtiment (confère plan) et sera commandé par interrupteur horaire
suivant les plages : marche : 8h – 12h et 14h – 18h ; Arrêt : 12h – 14h.

L’entreprise sera à la charge de la fourniture et la pose de ce caisson y compris ses accessoires de


pose (support, vis…)

4.3.1.2 Caisson double flux 700m3/h


Ce caisson double flux sera de la gamme POWERPLAY 90 BC2 de France air, de débit 700 m3/h, de
modèle - Powerplay® 90 BC2 - Taille 700 - Modèle mural ou équivalent.

Il sera entièrement isolé thermiquement et phoniquement par une mousse injectée d'épaisseur 50mm
formant corps avec les deux tôles de la double enveloppe. Les panneaux ainsi constitués seront au
minimum classés M1.

Les panneaux seront assemblés sur une ossature rigide issue d'un assemblage de profilés et coins en
matériau composite résistant à la corrosion. Les différents composants seront assemblés par
boulonnerie cadmiée.

Chaque fonction nécessitant une possibilité d'accès sera pourvue de panneaux ouvrants à systèmes
rapides ou de portes sur charnières manœuvrables par poignées avec dispositif de sécurité
permettant l'ouverture de l'intérieur. Ces portes équiperont en particulier la section de dégagement
prévue en aval du caisson de filtration, la section ventilateur, la section d'humidification.

Ce caisson installé à l’arrière du bâtiment (confère plan) et sera commandé par interrupteur horaire
suivant les plages : marche : 8h – 12h et 14h – 18h ; Arrêt : 12h – 14h.

L’entreprise sera à la charge de la fourniture et la pose de ce caisson y compris ses accessoires de


pose (support, vis…)

4.3.2 Réseaux aérauliques et accessoires

Les gaines seront en tôle d'acier galvanisé à chaud. Tous les accessoires constituant les gaines
(cornières, cadres brides, boulonnerie etc.) seront galvanisés.

Les conduits ne devront présenter aucune déformation due à la circulation de l'air.

L'entrepreneur prendra à cet effet toutes les dispositions de raidissage nécessaires sans toutefois que
les raidisseurs puissent créer un obstacle quelconque au passage de l'air à l'intérieur des conduits.

Le pourcentage de fuite des conduits ne devra pas dépasser 3% du débit d'air total véhiculé. Ce débit
de fuite devra par ailleurs être pris en compte dans la détermination des ventilateurs.

Les gaines seront rectangulaires ou cylindriques spiralées. Dans tous les cas, elles seront prévues
pour être utilisées pour une pression statique inférieure à 500 Pa et une vitesse d'air maximale de 6
m/s ou la vitesse maximale silencieuse.

Elles seront déterminées pour une résistance linéique ≤ 0,6 Pa/m.

4.3.2.1 Gaines circulaires


Les gaines circulaires seront constituées par des tôles galvanisées enroulées en spirale et agrafées.

Elles seront assemblées par emboîtement jusqu'au diamètre 800, au-delà de ce diamètre, elles seront
assemblées par brides et joints classés M1, la fixation se faisant par boulons cadmiés. Leur
étanchéité sera assurée par bandes adhésives ou thermo rétractable.

Les suspentes seront assurées par des colliers en feuillards galvanisés fixés à des pattes pour tubes.
La fixation de celles-ci sur les tiges filetées verticales se fera par des boulons avec interposition de
plots antivibratiles.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 31/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Les suspensions s'effectueront par tiges filetées réglables. Elles seront espacées tous les 2 mètres
maximum.

Le raccordement aux différents diffuseurs se fera par gaine PVC souple.

4.3.2.2 Gaines rectangulaires


Les gaines circulaires seront constituées par des tôles galvanisées.

Elles seront assemblées seront assemblées par brides et joints classés M1, la fixation se faisant par
boulons cadmiés. Leur étanchéité sera assurée par bandes adhésives ou thermo rétractable.

Les suspentes seront assurées par des colliers en feuillards galvanisés fixés à des pattes pour tubes.
La fixation de celles-ci sur les tiges filetées verticales se fera par des boulons avec interposition de
plots antivibratiles.

Les suspensions s'effectueront par tiges filetées réglables. Elles seront espacées tous les 2 mètres
maximum.

Le raccordement aux différents diffuseurs se fera par gaine PVC souple.

4.3.2.3 Isolation thermique (Calorifuge des gaines)

Conduits de diffusion et de reprise d’air


L'isolant thermique sera constitué d'un matelas de fibres de verre avec revêtement d'un kraft
aluminium armé formant pare-vapeur (classement M0).
 Epaisseur : 25 mm.

Avant la pose du calorifuge, il sera procédé aux essais d'étanchéité.

La fixation du calorifuge s'effectuera par clips à raison de 10 clips au m 2 collés par adhésif suivant les
préconisations du fabricant. Les tiges seront coupées à l'arasement de la surface finie externe du
calorifuge.

La finition à la jonction des panneaux de calorifuge sera réalisée par des bandes adhésives de 5 cm
de large sur les joints longitudinaux et transversaux.

Le calorifuge sera posé de sorte qu'il n'y ait pas rupture de l'isolation au droit des supports et qu'il ne
subisse pas d'écrasement à ce niveau.

Conduits de prise d'air neuf


Les gaines de prise d'air neuf seront calorifugées ; matériau utilisé : laine de roche de 25 mm
d'épaisseur avec finition pare-vapeur kraft aluminium

4.4 Terminaux
4.4.1 Grille de ventilation murale
Les Grilles de prise d'air ou de rejet d'air seront installées en encastré dans les parois maçonnées,
fixées sur cadres métalliques scellés à cette paroi. Ce sera une Fixation par visserie protégée contre
l'oxydation à poser dans trous pré-percés à la fabrication.

La Grille sera construite en aluminium extrudé protégé par oxydation anodique, étanche à la
pénétration de l'eau, avec grillage à maille en partie arrière ou spécifications particulières du chapitre
« Travaux à réaliser ».

La détermination des surfaces des grilles de prise d'air et de rejet d'air serait obtenue à une vitesse
maximale de 2,5 m/s et 3 m/s.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 32/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

4.4.2 Grille de ventilation plafonnier (soufflage et reprise)

La diffusion et la reprise de l’air sera réalisée par des grilles de ventilation de type plafonnier.

Chaque diffuseur sera équipé d’un plénum insonorisé sur mesure (adaptation des hauteurs libres
dans les faux plafonds) et un organe de réglage avec prises de pression différentielles.

La perte de charge maximale au diffuseur ne devra pas dépasser 25 Pa.

La répartition des diffuseurs sera conforme au moins à la disposition définie sur les plans.

 Marque : France AIR


 Dimension : 150 x 150
 Désignation : DAU 40
 Δp : ≤ 25 Pa
 Localisation : RDC, MEZZ, R+1

 Marque : France AIR


 Dimension : 450 x 450
 Désignation : DAU 40
 Δp : ≤ 25 Pa
 Localisation : RDC, MEZZ

4.4.3 Grille de transfert 300 x 150

Les transferts d'air vers les caisses, magasins, stockages sécurisés seront prévus par des grilles à
chevrons, montage en traversée de maçonnerie ou de cloison, en partie basse de la porte et haute de
la maçonnerie ou cloison.

Chaque grille de transfert sera exécutée en aluminium avec protection anodique.

La perte de charge maximale à la grille ne devra pas dépasser 10 Pa.

La répartition des grilles sera conforme au moins à la disposition définie sur les plans.
 Marque : France AIR
 Désignation : GAV 91 300 x 150
 Δp : ≤ 10 Pa
 Localisation : RDC, MEZZ

4.4.4 Accessoires

4.4.4.1 Piège à son circulaire


Des pièges à son seront installés dans tous les cas où il sera nécessaire de réduire les propagations
de bruit afin de respecter les critères acoustiques imposés (voir spécifications acoustiques). Ces
pièges à son (silencieux) ne seront installés qu'après que toutes les actions aient été entreprises pour
limiter au maximum, par un dimensionnement optimum, les nuisances dues aux équipements et
organes générateurs de bruits.

Dans tous les cas, il sera mis en place un piège à son à l'aspiration et au refoulement de chaque
centrale de traitement d'air.

Les pièges à son seront sélectionnés avec soin en fonction des bruits générés. Ils seront de
dimensions indiquées sur plan.

Les courbes d'affaiblissement par fréquence seront transmises pour approbation de l’AMO.

La vitesse d'air entre les baffles ne devra pas excéder 10 m/s.

Les silencieux seront installés.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 33/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Le raccordement au conduit se fera par brides et divergents ou convergents assurant une irrigation
uniforme en toute zone du silencieux.

Les baffles seront fabriqués en matériau M0.

4.4.4.2 Registre de réglage


Ils seront positionnés en antenne principale sur tous les réseaux nécessitant un équilibrage
aéraulique.

Composition :
 Cadre en tôle d'acier galvanisé à chaud,
 Lamelles profilées composées chacune de deux tôles d'acier galvanisé à chaud et montées
sur un axe entraîné par deux roues dentées,
 Commande manuelle par poignée blocable sur secteur gradué de 0 à 100%.

Les dimensions seront identiques à celles indiquées sur plans.

4.4.4.3 Clapet coupe-feu


Il sera employé obligatoirement des clapets agrées par un organisme officiel selon les exigences du
règlement en vigueur.

Ils seront de degré coupe-feu 2h, de type rectangulaire. Les dimensions seront identiques à celles
indiquées sur plans.

Les emplacements habituels seront les suivant (liste non exhaustive) :


 Traversée de mur de trémie verticale,
 Traversée de plancher ou de plafond,
 Traversée de paroi coupe-feu,
 Traversée de mur de local technique

La fermeture d'un clapet C.F. susceptible d'annuler la totalité du débit d'air d'une centrale, soufflage et
reprise et notamment en sortie de locaux techniques, devra automatiquement arrêter la centrale
concernée et déclencher une alarme.

Les clapets seront à déclenchement par fusible ou à bobine, suivant spécification, et seront munis :
 D'une commande manuelle,
 D'un système contrôle de position consistant en 2 contacts inverseurs de début / fin course.
 D'un système de déclenchement par fusible thermique à 70°C,
 D’une bobine de déclanchement télécommandée par le SSI
 D'un bornier G.I.F.

4.4.4.4 Accessoires de pose


Accessoires de pose (tiges filetées - colliers de serrage - vis…)

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 34/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

4.5 ESSAIS, MISE EN SERVICE


L’Entreprise aura à sa charge tout le personnel et le matériel nécessaire à la mise en œuvre, dans les
meilleurs délais et les meilleures conditions des essais (appareils de mesures, matériel consommable,
de rechange, bancs de charge, etc.), ainsi que les frais afférents aux réceptions.

L’Entreprise donnera suffisamment à l’avance les dates et lieu des essais. Parallèlement, elle
soumettra au Maître d’œuvre un planning détaillé et les procédures d’essais détaillées. Les fiches
d’essais mentionneront obligatoirement les valeurs garanties et les références aux normes
concernées.

Les procès-verbaux d’essais seront rédigés par l’Entreprise. Outre les résultats des essais, ces
procès-verbaux comporteront toutes les informations nécessaires à l’exploitation (réglages, points de
consignes, etc.) avec les remarques correspondantes.

Les tests seront conduits par du personnel qualifié et responsable, dûment mandaté par l’Entreprise et
le fabricant des matériels.

Les essais seront exécutés conformément aux recommandations des Textes Officiels en vigueur.

La liste donnée ci-après n’est pas exhaustive. Les essais spécifiques à certains équipements sont
spécifiés sous le titre concerné.

Le Maître d’Ouvrage se réserve le droit d’assister à tout ou partie des essais ou de se faire
représenter par un organisme conseil de son choix.

Si, lors de visites d’inspection, et sans en avoir été prévenu à l’avance par l’Entreprise, le Maître
d’œuvre constatait que les essais prévus au planning ne peuvent être réalisés à la date programmée,
l’Entreprise aurait à supporter les coûts de la ou des visites complémentaires du Maître d’œuvre
rendues nécessaires.

En cas d’absence de représentants qualifiés de l’Entreprise le jour prévu pour les essais ou si les
essais sont indûment retardés, le Maître d’œuvre peut notifier à l’Entreprise d’exécuter ces tests dans
les 10 jours après réception de la notification et dans les conditions requises par le C.C.T.P.

Si l’Entreprise manquait à cette obligation, le Maître d’Ouvrage se réserve le droit de faire exécuter les
essais par un organisme de son choix, aux frais et aux risques de l’Entreprise, y compris les frais de
déplacements supplémentaires.

A sa demande de réception des ouvrages, l’Entreprise joindra :

 Tous les procès-verbaux d’essais et de mesures et les fiches d’autocontrôle,


 Une demande de vérification de la conformité des installations,
 L’ensemble des documents demandés dans le C.C.T.P.

Les manuels opératoires, de maintenance et d’intervention permettront à un exploitant non


nécessairement familiarisé avec le type d’installation proposé d’opérer, maintenir et réparer un
équipement rapidement et en toute sécurité.

Si au cours de la période de garantie, ces documents se révélaient inadéquats, ou erronés,


l’Entreprise devrait sans délai les compléter ou les modifier, à sa charge.

Au cas où des modifications auraient été apportées par l’Entreprise, aux installations telles quelles
étaient au moment de la réception, l’Entreprise remettrait au Maître d’Ouvrage un dossier complet de
l’installation modifiée.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 35/36
REHABILITATION DES SALLES INFORMATIQUES ADC YAOUNDE
CCTP DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE)
LOTS 8 : CLIMATISATION VENTILATION

Formation
Le Titulaire du présent lot aura à sa charge la formation du personnel. Cette formation se déroulera
pour un groupe 4 personnes (3 sessions à prévoir – une durant les essais sur site et la seconde et
troisième après réception).

Un programme de formation avec une durée associée sera communiqué dans la remise de l’offre.

La formation comprendra à minima :

Pendant les phases de réception des ouvrages des formations sur les différents thèmes techniques
seront dispensées aux différents utilisateurs des installations techniques.

Ces formations concerneront en autres les sujets suivants :


 Fonctionnement des armoires de climatisation
 Les asservissements liés à la sécurité.
 La régulation des installations de traitement d’air.
 Les fonctionnalités offertes par la GTC, les droits d’accès et les interdits.
 La conduite à tenir en cas de dysfonctionnement.

Pour la mise en application de ce protocole le Maître d'Ouvrage établira la liste des personnes
habilitées à suivre ses formations parmi le personnel du site et de l’exploitant éventuel.

Les ateliers seront définis en fonction du niveau de qualification des personnes à former et de leur rôle
à tenir dans le processus de conduite, surveillance, exploitation et maintenance.

La formation doit est dispensée en français, par du personnel ayant le niveau de qualification requis.
La possibilité offerte au personnel spécialiste d’assister aux mises au point et essais des matériels ne
saurait constituer l’essentiel de la formation due.

Un support écrit, autre que la documentation du DOE, rédigé en langue française, est remis à
chacune des personnes à instruire, et ce dès le début de la formation.

A la mise en service de l’ouvrage, l’exploitant a reçu une première formation lui permettant d’exploiter
et maintenir les installations jusqu’aux deux formations complémentaires qui doivent intervenir dans
un délai de deux mois après la réception complète des installations.

A l’issue de la première formation, le personnel ayant suivi la formation doit être capable d’exploiter
les installations et de réaliser les interventions de premier niveau permettant de relancer l’ensemble
de l’installation en cas de dysfonctionnement.

COREX CM : Bali – Tél : 00237.651 78 81 32 –www.corex-ing.com Page


SARL au capital de 10 000 000 FCFA – RC : RC/DLA/2015/M/5317 36/36

Vous aimerez peut-être aussi