Vous êtes sur la page 1sur 46

Travail de fin de semestre en Etude de Marché

Comment améliorer les relations entre les


étudiants de notre promotion

Travail fait par : Groupe N°35


AZOUR ABDELMAJID
ASSEHNOUNE HAMZA
AZIZI MOHAMED
DABACH MOUNIA
LIMOUNI ISMAIL
OUCHEHAD HIBA
SOUFIANI HASNA
SOULAIMANE ASMAA
ZIYANI AYMANE
ZOUZANE SIHAME

Encadré par : Mme SOUAF MALIK


Enseignante chercheuse à
L’ENCG AGADIR
REMERCIEMENTS

Premièrement et avant tout, Nous tenons à exprimer notre grande gratitude et

reconnaissance à notre professeur Madame Malika Souaf, nous la remercions de nous

avoir encadrés, orientés, aidés et conseillés.

Nous adressons ainsi nos sincères remerciements à tous nos autres professeurs,

intervenants et toutes les personnes qui par leurs paroles, leurs écrits, leurs conseils et

leurs critiques ont guidé nos réflexions et grâce à qui nous nous retrouvons là

aujourd’hui en 3eme année en train de rédiger ces quelques mots d’affection.

Une grande pensée va à nos camarades de promo qui nous ont soutenus en répondant à

nos questions, chose qui s’est avérée très utile lors de notre étude et analyse car c’est

grâce à leurs réponses favorables que nous avons pu établir et finir notre travail.

Enfin, je remercie tous mes ami(e)s que j’apprécie tant qui composent ce groupe de

travail pour leurs sincères contributions, patiences et confiances, et à qui je dois ma

reconnaissance et mon attachement pour leurs efforts et leurs présences.

2
SOMMAIRE

• Introduction
• Remerciement
• Motivation sur le choix du thème
• Présentation du thème
o Définition de la communication
o Types
o Acteurs
o Rôle de la communication au sein d’un groupe des étudiants
o Outils

I Méthodologie
• Les objectifs de cette étude
• Les outils
• Questionnaire
• Echantillonnage
• Questionnaire

II Analyse
• Détails du questionnaire et les réponses
• Synthèse des résultats
• Recommandations

III Conclusion
IV La liste des membres

3
Introduction

4
Introduction

Une étude de marché permet de tester une idée et de réduire les incertitudes et les risques :

c’est le meilleur moyen de connaître ses chances de succès avant de se lancer. Mais c’est

surtout une formidable source de renseignements sur le marché que vous visez, les besoins

et les attentes de vos futurs clients, l’adéquation du produit ou du service que vous

proposez. Ces données permettent également de se fixer des objectifs commerciaux plus

réalistes.

Sans être une science exacte, l’étude du marché permet de réduire les doutes. Même si on a

l’impression de bien maîtriser l’environnement économique d’un projet quelconque, l’étude

du marché est une étape cruciale de la réussite de tout projet. (42) Elle permet de prendre

conscience parfaite de l’évolution du marché. Une étude du marché permet ici de :

- valider les hypothèses de départ en terme des produits et services ;

-évaluer le potentiel du marché visé et estimer ainsi un chiffre d’affaires ;

- identifier les avantages personnels par rapport à la concurrence ;

- préparer la prospection et établir l’offre commerciale.

5
Eu égard à ce qui précède, nous disons que l’étude du marché fait allusion aux différentes

recherches et activités effectuées d’avance pour connaître et comprendre le marché sur

lequel on veut agir, tout en déterminant et imaginant la forme et la qualité à donner au

produit, en identifiant les clients qui ont besoin de produit et enfin savoir comment on

vendra le produit. Toutes ces opérations effectuées d’avance concernent ce qu’on appelle en

gestion commerciale, le Marketing Stratégique.

Les entreprises qui ont succès connaissent leurs clients et leurs concurrents. La première

étape critique à franchir pour mener une étude de marché et développer une stratégie

commerciale est d’acquérir des informations claires et précises à propos de la clientèle, de

la concurrence et des sources des matières premières.

Le succès des entreprises, nouvelles et existantes, dépend de l’évaluation précise du marché

et du développement d’un plan d’affaires efficace. Le marché influence et oriente tous les

aspects des activités de l’entreprise et cette dernière analyse, contribuera au succès ou à la

faillite de celle-ci. En développant un plan de commercialisation, vos fonctions principales

seront celles de comprendre ou de sélectionner les produits

qui répondront aux désirs de la clientèle, de faire la mise au point et la conception matérielle

des plans de lancement des produits et assurer son lancement sur le marché. (45)

6
La compréhension de la clientèle permet à l’entrepreneur d’avoir une idée sur leur

pouvoir d’achat et de découvrir l’ampleur du marché. C’est ce qui procure à

l’entrepreneur l’information nécessaire sur l’emplacement, pour déterminer les prix et

les produits qui seront offerts, pour établir les prix et planifier une stratégie de vente.

Les questions fondamentales à considérer sont les suivantes(46) :

- Qui va acheter votre produit ? Quels sont les groupes cibles primaires et secondaires ?

- Où demeure l’acheteur et quel est son profit ?

- Quels sont les facteurs qui influencent la décision de l’acheteur ?

- Qui est engagé dans la décision d’achat ?

- Combien de fois les acheteurs vont-ils acheter ? (Fréquences d’achat)

- Où font-ils leurs achats, à quel moment et quelles quantités achètent-ils ?

- Quelles sont les préférences et les besoins des acheteurs ?

Les clients vous sont-ils fidèles ? Pouvez-vous établir une relation de longue durée avec

ceux-ci ?

De part ces questions, nous constatons que, les aborder minutieusement, permet d’avoir

des informations adéquates en vue de bien implanter son entreprise. Mais de tout ce qui

précède, aucune argumentation particulière n’est encore avancée du marché des produits

pétroliers, d’où la nécessité d’en produire

7
Motivation sur le choix du
.

thème

8
Motivation sur le choix du théme

Les motivations qui justifient le choix du sujet constitue, avec le choix de l’ensemble du

groupe, la démarche qui aura la plus grande importance dans le cheminement de

l’étudiant. Le sujet de recherche représente ce sur quoi l’étudiant investira le plus et de

ce choix dépendra aussi les apprentissages et la satisfaction que l’étudiant retirera de sa

démarche. Le cadre éducatif de l’établissement peut donner des propositions de sujets

ou fournir des pistes à explorer compte tenu de sa connaissance du domaine et des

problématiques qui peuvent être étudiées dans le contexte d’un mémoire de maitrise,

mais vous devez aussi vous accorder une partie de la décision. Dans certains cas, il peut

être attirant d’adopter des projets définis à l’avance parce que plusieurs informations

seront déjà disponibles, que ce soit la littérature qui aura été dépouillée ou les données

recueillies sur lesquelles vous n’aurez qu’à faire les analyses requises. Mais si vous

n’avez pas d’intérêts particuliers pour le sujet précis, vous risquez fort d’avoir de la

difficulté à rendre votre projet à terme parce que vous en n’en retirerez pas la

satisfaction nécessaire

9
Présentation du thème

➔ Définition de la communication
➔ Types
➔ Acteurs
➔ Rôle de la communication au sein d’un groupe des étudiants
➔ Outils

10
Présentation du thème

La communication est l'ensemble des interactions avec autrui qui transmettent une
quelconque information. On distingue la communication interpersonnelle, la
communication de groupe et la communication de masse, c'est-à-dire de l'ensemble des
moyens et techniques permettant la diffusion du message d'une organisation sociale
auprès d'une large audience.

Elle concerne aussi bien l'être humain, l'animal, la plante (communication intra- ou
inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies…), ainsi que
leurs hybrides : homme-animal, hommes-technologies… C'est une science partagée par
plusieurs disciplines qui ne répond pas à une définition unique. Comme le constate
Daniel Bougnoux : « Nulle part ni pour personne n'existe LA communication. Ce terme
recouvre trop de pratiques, nécessairement disparates, indéfiniment ouvertes et non
dénombrables1 ». Si tout le monde s'accorde pour la définir au moins comme un
processus, les points de vue divergent lorsqu'il s'agit de la qualifier.

1. Les « sciences de l'information et de la communication », proposent une approche


de la communication basée sur la théorie de l'information. Dans ce cadre, la
communication étudie aussi bien l'interaction homme-machine que les processus
psychiques de transmission de connaissances (avec l'appui des sciences
cognitives).
2. La psychologie sociale s'intéresse essentiellement à la communication
interpersonnelle. La communication — vue comme un système complexe —

11
3. concerne tout ce qui se passe lorsque des individus entrent en interaction. Les
processus cognitifs, affectifs et inconscients sont pris en compte. Dans cette

4. optique, les informations transmises sont toujours multiples. La transmission


d'informations n'est qu'une partie du processus de communication ; les
participants traitent plusieurs niveaux de sens simultanément.
5. La psychanalyse traite de la communication intra-psychique.
6. Un métier de la communication est une occupation professionnelle destinée à
convaincre ou persuader à travers les médias, le nom moderne de la rhétorique.

Principaux domaines

La communication interpersonnelle est fondée sur l'échange de personne à personne,


chacune étant à tour de rôle l'émetteur et/ou le récepteur dans une relation de face à
face : la rétroaction est censée être facilitée sinon quasi systématique.

On dit parfois que la communication est « holistique », c'est-à-dire qu'elle fait intervenir
le tout de l'homme (communication verbale et non verbale), ainsi que l'environnement
(possibilité d'interférences environnementales dans la communication).

Pour l'école de Palo Alto, la communication est fondamentale et essentielle pour


l'homme : « on ne peut pas ne pas communiquer ». Que l'on se taise ou que l'on parle,
tout est communication. Nos gestes, notre posture, nos mimiques, notre façon d'être,
notre façon de dire, notre façon de ne pas dire, toutes ces choses « parlent » à notre
récepteur.

12
La communication est aussi une forme de manipulation. Quand bien même notre
intention première voire délibérée n'est pas de manipuler, nous communiquons souvent
dans l'intention d'influencer ou de modifier l'environnement ou le comportement
d'autrui.

La communication de groupe part de plus d'un émetteur s'adressant à une catégorie


d'individus bien définis, par un message ciblé sur leur compréhension et leur culture
propre.

C'est celle qui est apparue avec les formes modernes de culture, souvent axées sur la
culture de masse (société de consommation), dont la publicité ciblée est la plus récente
et la plus manifeste.

Les effets de la communication de groupe se situent entre ceux de la communication


interpersonnelle et ceux de la communication de masse.

La communication de groupe est aussi complexe et multiple car elle est liée à la taille du
groupe, la fonction du groupe et la personnalité des membres qui le composent.

On peut également intégrer cette notion dans la communication interne à une entité. Les
groupes peuvent alors être des catégories de personnels, des individus au sein d'un
même service, etc.

On peut aussi intégrer cette notion à une communication externe ciblée vers certains
partenaires ou parties prenantes de l'entité.

La communication de masse, un émetteur (ou un ensemble d'émetteurs liés entre


eux) s'adresse à un ensemble de récepteurs disponibles plus ou moins ciblés. Là, la
compréhension est considérée comme la moins bonne, car le bruit est fort, mais les
récepteurs bien plus nombreux. Elle dispose rarement d'une rétroaction, ou alors très
lente (on a vu des campagnes jugées agaçantes par des consommateurs, couches pour
bébé par exemple, conduire à des baisses de ventes du produit vanté).

Ce type de communication émerge avec :

13
• la « massification » des sociétés : production, consommation, distribution dites
« de masse »,
• la hausse du pouvoir d'achat,
• la généralisation de la vente en libre-service,
• l'intrusion entre le producteur et le consommateur de professionnels et
d'enseignes de distribution,

• les médias de masse ou « Mass-Media » dont la radio et la télévision. L'absence


de réponse possible en fait un outil idéal de la Propagande, ce que souligne à
plusieurs reprises Georges Bernanos.

Aujourd'hui, les NTIC et en particulier Internet abaissent à un niveau sans précédent le


coût de communication et de plus rendent la rétroaction possible.

En France, l'État lie significativement Culture et Communication en les confiant à un


même ministère.

« Psychologie des foules » (1895) du psychopathologue Gustave Le Bon est un ouvrage


considéré comme fondateur de la notion de « masse », bien qu'il soit contestable sur son
contenu et son objectivité. La persuasion clandestine, ouvrage de Vance Packard,
montre à ce sujet que la science de la manipulation était déjà bien avancée en 1957.
Retour au meilleur des mondes d'Aldous Huxley va dans le même sens.

Les contextes de communication


Une communication est gravée dans un contexte. Elle peut avoir lieu à un instant donné,
dans un lieu donné, et vis-à-vis d'une situation, d'un évènement donné.

Tout cet environnement, qui ne fait pas partie de la communication à proprement parler,
mais qui accompagne cette communication, est appelé contexte. L'environnement peut
générer du bruit, ou être source d'interférences.

La philosophie du langage s'intéresse au contexte, et la linguistique précise le contexte


d'une phrase : voir contexte (linguistique).

14
Le contexte intervient dans les enjeux cités plus haut : culture, changement de médias,
langue, souveraineté, identité, dynamisme des territoires, mise en réseau.

Les réseaux

On nomme réseau un ensemble d'acteurs, d'agents économiques, de nœuds, ou lieux de


communication grâce auxquels les messages circulent. L'information se concentre et se
redistribue ainsi.

Réseaux sociaux

Un réseau social est un agencement de liens entre des individus et/ou des organisations,
possédant des intérêts communs (par exemple réseaux d'anciens élèves de grandes
écoles, d'universités, d'associations, d'ONG, de centres de recherche, d'organismes
publics...). Par extension, l’expression « réseaux sociaux » désigne les « médias
sociaux », qui sont les applications web qui permettent la création et la publication de
contenus générés par l’utilisateur9 et le développement de réseaux sociaux en ligne en
connectant les profils des utilisateurs10.

Voir dans le cas d'entreprises : Entreprise étendue.

Sur le plan technique

Des réseaux de transport (routes, canaux, chemins de fer), des réseaux de


télécommunications et informatiques (télégraphe, téléphonie, web) se sont développés
considérablement depuis deux siècles.

Voir aussi sur ce sujet : télécommunications, sémaphore, télégraphie, téléphonie.

Interactions informelles

On découvrit dans les années 1960 que la généralisation des ascenseurs automatiques,
qui supprimait les garçons d'ascenseur, supprimait un nœud important de
communication informelle entre les étages d'une entreprise (car le garçon d'ascenseur
connaissait tout le monde et tout le monde lui parlait). Ce rôle a été partiellement
remplacé par les coins café considérés aujourd'hui comme indispensables dans les
bureaux, et lieux d'échanges informels souvent importants.

15
La temporalité

Une communication qui peut durer dans le temps (le message n'est pas supprimé au
moment où il est envoyé) est dite « intemporelle ». Par exemple, un message rédigé

dans un livre est intemporel. Cette notion est liée au contact entre les entités qui
communiquent. Un message éphémère, lui, est dit « temporel ». Par exemple, une
discussion orale est éphémère, temporelle. La communication est notamment enseignée
dans les écoles d'ingénieurs.

La localisation

Dans l'espace, une communication peut être :

• localisée (concentrée à un endroit), telle une discussion ;


• alocalisée (disponible de n'importe quel endroit) - par exemple internet, extranet ;

• délocalisée (le lieu d'émission est loin du lieu de réception), c'est le cas d'une
discussion téléphonique.

Cette notion est liée à l'expression du contact entre les entités qui communiquent.

Le code

Le code (information) est un concept souvent mis en avant dans la vision mécaniste de
la communication. Il est pourtant rarement adéquat, ne s'appliquant bien qu'aux seules
situations hiérarchiques et autoritaires : interface homme-machine, relations homme-
animal, etc. Par extension et d'une manière pessimiste, la notion de code est souvent
employée pour l'étude des relations humaines.

Dans ce cadre simplifié, pour communiquer, l'émetteur et le récepteur doivent disposer


d'un code commun. La communication se caractérise alors surtout par l'utilisation d'un
code établissant les correspondances entre un signe et son sens qui doit être commun
aux interlocuteurs. L'absence de code commun entre émetteur et récepteur est l'une des
sources d'échecs de la communication, chacun pouvant supposer que l'autre comprend
son code, sans que ce soit le cas :

16
• Un chef de projet américain est choqué de voir son équipe française
exiger du matériel pour son travail. Élucidation faite, cette équipe ne voulait que
demander ce matériel (or to demand signifie exiger).
• Le même s'étonne de voir, après avoir stigmatisé le peu de temps dont on dispose
pour un petit projet, de voir des membres européens se demander pourquoi au
contraire on dispose d'une telle marge. Élucidation : quand il écrivait sur son
tableau 6/6 pour la date de début et 6/12 pour la date de fin, il pensait pour cette
dernière au 12 juin et l'équipe européenne a compris 6 décembre !
• Un collègue japonais désirant montrer le grand respect qu'il éprouve pour la
famille d'un collègue européen l'invitant à dîner apporte à la maîtresse de maison
une fleur considérée comme l'une des plus belles au Japon : un chrysanthème.
Gêne garantie chez celle-ci, pour qui cette fleur est symbole de cimetière.

Dans tous ces exemples, la notion de code explique l'incompréhension entre les êtres
humains; mais la notion n'explique pas pour autant la compréhension. Or les situations
sont courantes où le défaut de code n'apporte pas de catastrophe, au contraire : relations
sourd-entendant, relations aveugle-voyant, relations entre étrangers sans mots
communs, etc. Entre humains, on peut toujours essayer de se faire comprendre ; essayez
donc de vous « faire comprendre » d'un ordinateur qui détecte une faute de syntaxe dans
l'ordre envoyé. Non, décidément, le code est une notion trop évidente pour être utilisée
sans pincettes.

La transmission

La communication consiste à transmettre un message afin d'établir un contact.


L'établissement du contact comporte certains risques, notamment lors de l'« ouverture »
et « fermeture » de la communication. Les risques d'intrusion, de non réponse, de
blocage et d'abandon existent réellement. Ce point fait l'objet de la confidentialité en
sécurité de l'information, on l'appelle le message.

Le protocole de communication

On désigne sous ce terme tout ce qui rend la communication possible ou plus aisée sans
rapport avec le contenu de la communication elle-même.

Attendre une tonalité pour numéroter, demander à l'interlocuteur de se répéter, épeler


son nom, s'entendre tacitement sur le moment où une communication sera considérée
comme terminée font partie des protocoles.

La mise en œuvre d'un protocole demande la définition de normes élaborées.

Voir aussi :

• Diplomatie,

17
• Norme,
• Internet.

La rétroaction

Le message de Rétroaction (ou Feedback en anglais), est le message, verbal ou non,


renvoyé sous forme de réaction par le récepteur, à l'émetteur. La possibilité d'obtenir et
de traiter une telle réponse ouvre la voie à la communication bidirectionnelle. Selon les
cas, le feed-back consiste à confirmer ou infirmer la réception du message, demander
des précisions, relancer ou terminer la discussion.

La notion de rétroaction (feed-back) est issue des travaux de Norbert Wiener dans les
années 1950 sur la cybernétique11. Elle correspond au saut technologique du passage de
la mécanographie à l'informatique, et à l'apparition des premiers ordinateurs basés sur
des technologies électroniques. Cette notion montre qu'il existe à côté de la vision
linéaire (unidirectionnelle) de la communication la possibilité et l'intérêt de créer et
d'entretenir un processus circulaire (bidirectionnelle) avec trois formes de Feed-Back :

• Le Feed-back positif, qui conduit à accentuer un phénomène, avec un effet


possible de boule de neige (hausse de la tension entre les communicants,
énervement croissant entre deux personnes).

• Le Feed-back négatif peut être considéré comme un phénomène de régulation,


qui en amoindrissant la communication, l'équilibre et la stabilise grâce à la
reformulation ou au questionnement.
• L'absence de Feed-back (réponse néant) révèle une « panne » de communication.
Non seulement aucune information n'est renvoyée, mais on ne sait même pas si le
message émis a été reçu ou pas.

La boucle de rétroaction a conduit à définir des modèles théoriques et systémiques de


système d'information (niveaux opérationnel, organisationnel, décisionnel).

18
Le rôle de la communication au sein un groupe des étudiants

Le passage du secondaire à l’université amène d’autre part une redéfinition du réseau

social d’appartenance et une confrontation entre le réseau issu de la scolarité antérieure

et le réseau étudiant. Il procède ainsi d’une affiliation dont l’objectif est de s’intégrer à

l’université, à savoir créer de nouveaux liens sociaux, se constituer un réseau étudiant,

et obtenir une identité sociale offrant et validant l’appartenance à un groupe. L’identité

universitaire et l’identité sociale visées sont deux pans du métier d’étudiant qu’il s’agit

de maîtrise

La communication entre les étudiants donc permet de faciliter l’intégration de ces

etudiants dans leur milieu , cette integration se définit comme la possibilité, pour eux,

de participer pleinement à tous les aspects de la société d’accueil, au même titre que la

population locale, et de développer un sentiment d’appartenance , il s’agit donc pour les

étudiants de participer pleinement à la vie académique et sociale de leur établissement

de formation et à en exploiter les services et les ressources.

Deux types d’intégration sont ainsi distingués au sein du modèle et sont vus comme

déterminants : l’intégration sociale et l’intégration académique. Selon Tinto, ces deux

formes d’intégration alimentent la réflexion de l’étudiant par rapport à ses buts et ses

19
engagements vis-à-vis de l’institution, et constituent une « réévaluation de la

concordance entre le projet étudiant et les conditions de l’environnement institutionnel

[qui] débouchera sur la décision de poursuivre ou d’abandonner ses études ». Le rôle

des interactions entre l’étudiant et ses pairs de même qu’avec les professeurs apparaît

ainsi crucial dans l’intégration de l’étudiant au milieu institutionnel.

Les attributs spécifiques des étudiants à leur entrée dans l’enseignement supérieur

déterminent initialement leur intégration académique et sociale, laquelle évolue ensuite

en permanence suivant leurs expériences académiques et sociales au sein de leur

établissement de formation .

Autrement dit, l’intégration académique et sociale des étudiants n’est jamais figée. Elle

résulte d’une négociation constante entre plusieurs aspects, formels et informels, de

l’expérience académique des étudiants. Elle est définie comme les interactions et la

congruence que l’étudiant entretient avec le système académique et social de

l’établissement, tant dans les cours qu’à l’extérieur de la salle de classe

L’intégration sociale, pour sa part, est composée :

1) sur le plan formel, des activités sociales étudiantes extracurriculaires (ex. : initiations

20
des étudiants de 1re année, 5 à 7 organisés par l’association étudiante, bal des finissants,

etc.);

2) sur le plan informel, des interactions de nature sociale avec le personnel de

l’établissement de formation (enseignants, adjoints administratifs, etc.) et les pairs

Etudier à l’université implique ainsi de nombreux changements pour les élèves sortants

de l’enseignement secondaire qui, en arrivant à l’université, entrent dans une phase de

nouvelle socialisation ou de socialisation secondaire. Celle-ci se décrit comme un

processus car inscrite dans une temporalité plus ou moins longue, elle n’est donc pas

nécessairement exclusive aux nouveaux arrivants et aux premières périodes de

l’expérience universitaire. Cette nouvelle socialisation se définit par une articulation

entre acculturation et affiliation. La transition avec l’enseignement secondaire amène

une confrontation entre la culture scolaire et la culture universitaire, elle procède ainsi

d’une acculturation dont l’enjeu est d’intégrer l’université, à savoir sa culture, ses

exigences académiques, son organisation, son fonctionnement, et d’obtenir une identité

universitaire attendue par l’université et ses acteurs

21
Méthodologie

22
Objectif de cette étude

Analyse des questions

Outils

23
Objectifs de l’étude de marché

Dans le cadre de notre recherche universitaire, auprès des étudiants de la 24ème

promotion de l’école nationale de commerce et de gestion d’Agadir, cette étude menée a

pour objet d’établir un état des savoirs sur les relations entre les étudiants de la même

promotion dans notre établissement d’enseignement supérieur, car les relations entre les

étudiants, indépendamment de leur fonction sociale, ont souvent une influence évidente

sur l’apprentissage..

Plusieurs objectifs sont possibles dans l'étude de notre marché :

• Valider (ou pas) nos hypothèses sur la 24éme promo, ses besoins et attentes.

• En conséquence, valider ou ajuster notre offre et son contenu.

• Ainsi, s'assurer que notre projet est viable en adaptant notre offre à notre cible.

• Définir notre méthode de vente de notre service (amélioration des relations entre

les étudiants) et adapter nos méthodes de communication et de vente.

• Avoir des données nous permettant de travailler sur notre prévisionnel.

En clair, donner plus de chances à notre projet !

24
Analyse des questions

Voyons maintenant plus en détails les sous objectifs de cette étude de marché et leur

contenu.

Question 1 : Est-ce que les étudiants de notre promotion sont soudés ?

➔ L’intérêt : question fermée, permettant d’avoir une idée globale sur l’impression

et les pensées que les étudiants ont sur le relationnel entre eux.

Question 2 : Pensez-vous qu'il y'a des problèmes entre eux ?

➔ L’intérêt : question fermée, afin de confirmer ou nier l’existence des conflits

contraignant les relations entre les étudiants.

Question 3 : Trouvez-vous des difficultés de communication ?

➔ L’intérêt : question fermée, pour préciser si les obstacles de la communication

entre les étudiants sont à cause des caractères des individus ou d’autres raisons

externes.

Question 4 : Pensez-vous que les travaux de groupe améliorent les relations entre

les étudiants ?

25
➔ L’intérêt : question fermée, permettant de savoir si les travaux collectifs

ont une contribution dans l’amélioration des relations entre les étudiants.

Question 5 : Partagez-vous des moments extra-scolaires avec vos camarades en

dehors de l'école ?

➔ L’intérêt : question fermée, pour connaitre si les étudiants ont tendance à

développer leurs relations en dehors de l’école.

Question 6 : Vous préférez préparer pour vos examens individuellement ou en

groupe?

➔ L’intérêt : question avec options, pour si les étudiants ont un esprit d’équipe et

une personnalité sociable

Question 7 : Selon vous quel est le meilleur outil de communication de votre

promo?

➔ L’intérêt : question ouverte, afin de savoir si les étudiants préfèrent

communiquer directement à travers le dialogue… ou bien indirectement à

travers d’autres plateformes sociales.

Question 8 : L’intégration au sein de votre promotion a-t-elle été facile?

L’intérêt : question fermée, afin d’avoir une idée sur les personnalités et attitudes

sociales des étudiants.

26
Question 9 : Pensez-vous que les activités parascolaires (action sociale, les travails

en groupe...) sont suffisantes pour améliorer la relation entre les étudiants de la

24éme promotion?

-Oui -Partiellement -Non

-> l’intérêt : question avec options, visant à connaitre si les activités parascolaires

constituent une solution unique pour l’amélioration des relations entre les étudiants ou

non.

Question 10 : Sinon, que suggérez-vous pour intégrer les étudiants de la 24éme

promotion entre eux?

➔ L’intérêt : question ouverte, visant à envisager d’autres approches et démarches

en perspective d’améliorer le relationnel entre la 24éme promo.

Question 11 : Pensez-vous que l'élaboration des événements exclusifs pour les

étudiants de la 24éme promotion va entraîner une bonne interaction entre eux?

-Tout à fait d'accord -D'accord -Neutre - Non

-> l’intérêt : question avec options, confirmant si l’approche va se baser sur

l’organisation des événements exclusifs répond au besoin d’amélioration des relations.

Question 12 : Pensez-vous que cette divergence des mentalités des étudiants affecte

négativement leur socialisation ?

27
➔ L’intérêt : question ouverte, permettant de mesurer le degré de l’ouverture et

l’acceptation des avis des autres.

Question 13 : Êtes-vous d'accord pour l'instauration d'une journée d'intégration

exclusive pour la 24éme promotion ?

-Très intéressant -Intéressant -Neutre -Pas intéressé.

-> l’intérêt : question avec options, confirmant si l’approche va se baser sur

l’instauration d’une journée d’intégration exclusive répond au besoin d’amélioration des

relations.

Question 14 : Quelle est votre position en ce qui concerne le rôle des réseaux sociaux

dans l'amélioration de la relation entre les étudiants de la promotion?

-Très efficace -efficace -Neutre -Inutile

-> l’intérêt : question avec options, qui plaide en faveur de connaitre le rang des réseaux

sociaux dans la vie des étudiants

28
Outils de l’étude de marché

1) Collecte des données générales :

• Identification de son marché (quel est-il, est-il en développement? évolution en

volume / valeur ?)

• Les acteurs (qui sont les acheteurs, les consommateurs, les concurrents et combien

sont-ils ?, comment se comportent-ils ?, les circuits de distribution)

• L’environnement (innovations et technologies ? cadre réglementaire ?)

• Compétences de l’entrepreneur

2) Analyse des données :

• Analyses quantitatives / questionnaires

• Analyses qualitatives / entretiens

• études disponibles / données secondaires

3) Schématiser et présenter les données.

4) Synthèse, ou comment détecter et valider les opportunités et menaces du

marché afin d’identifier les facteurs clés de succès.

29
L’échantillonnage

30
L'échantillonnage

L'échantillonnage est la sélection d'une partie dans un tout qui produit une série

d'échantillons à étudier.

Le terme prend un sens précis dans certaines spécialités scientifiques et techniques.

La population : les étudiants de l’ENCG AGADIR

La population de référence ou la population cible

Les étudiants de la 24 éme promotion de l’ENCG AGADIR

Effectif : 345

Unité d’échantillonnage : un étudiant de la 24 promotion

31
Questionnaire

32
Questionnaire

Nom et prénom ……………………………………………………………….

Age …………………………………………….

Ville ……………………………………………….

L’intégration Au sein de votre promotion a t elle été facile?


o Oui
o Non

Q1: Pensez vous que les activités parascolaires (action social, les travails en groupe...)
sont suffisantes pour améliorer la relation entre les étudiants de la 24éme promotion?
o Oui
o Partiellement
o Non

Q2: Sinon, que suggérez-vous pour intégrer les étudiants de la 24éme promotion entre
eux?
……………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………
………………………………………………………….

33
Pensez-vous que l'élaboration des événements exclusifs pour les étudiants
de la 24éme promotion va entraîner une bonne interaction entre les étudiants de la
promotion?:
o Tout à fait d'accord
o D'accord
o Neutre
o Non

Pensez-vous que cette divergence des mentalités des étudiants affecte négativement
leurs socialisation?
o Oui
o Non

Êtes-vous d'accord pour l'instauration d'une journée d'intégration exclusive pour la


24éme promotion.
o Trés intéressant
o Intéressant
o Neutre
o Pas intéressé.

Quelle est votre position en ce qui concerne le rôle des réseaux sociaux dans
l'amélioration de la relation entre les étudiants de la promotion?
o Très efficace
o Efficace
o Neutre
o Inutile

34
Analyse

35
Détails du questionnaire

Synthése des résultats

Recommandations

36
Détails questionnaire

Le questionnaire se portait sur la communication entre la 24ème promo promotion

comment améliorer la relation entre les étudiants et comment évaluer leurs affinités leur

degrés d’entente et leur harmonie.

Nous avons reçu plusieurs réponses concernant notre enquête qui ont semblé créer des

dilemmes entres les étudiants. Nos questions étaient d’ordre directs francs justes et qui

réveillaient dans nos étudiants un air de réflexion de pensées de remise en question par

rapport aux relations qui entretiennent avec leurs camarades et leurs comportement.

L’établissement de ce questionnaire est passé par plusieurs étapes en premier nous

avons commencé par des réunions de brainstorming. Au tout début c’était pour décider

de sujet de notre enquête après nous sommes passe a l‘étapes des choix des questions

pertinentes et qui nous aideront a avoir des réponses claires et intelligentes de la part de

nos camarades. Nous avons aussi été aider par vous madame le professeur qui nous a

37
aidé tout au long de notre mission d’accomplissement de questionnaire et d’obtention de

réponses.

Le questionnaire en premier lieu était sous format papier qu’on distribuait à nos

camarades et puis nous attendions qu’ils nous répondent en anonymat. Apres nous

sommes passés à la création de notre questionnaire sur Google Forms et le finaliser avec

vous puis nous l’avons envoyé à tous les étudiants de la 24eme promo ainsi que l’avoir

partagé sur nos groupes privés de la promotion.

Grace a l’implications de nos camarades nous avons reçu plusieurs réponses plusieurs
avis et aussi des positions très différentes les uns des autres. Parmi la question qui a créé
une sorte de différences étaient comme celles ci :

1- Pensez-vous que les activités parascolaires (actions sociales, les clubs de l’école)
sont suffisantes pour améliorer la relation entre les étudiants de la 24eme
promotion ?

2- Que suggériez vous pour intégrer les étudiants de la 24eme promotion entre
eux ?

3- Etes vous d’accord pour l’instauration d’une journée d’intégration exclusive


pour la 24eme promotion ?

Pensez-vous que les activités parascolaires (actions sociales, les clubs de l’école) sont
suffisantes pour améliorer la relation entre les étudiants de la 24eme promotion ?

38
Cette question était d’un ordre fermé vu qu’on avait présenté trois propositions « oui /
partiellement /non) tout en expliquant la raison de leur choix.
Les réponses étaient différentes chacun selon sa manière de voir les choses ainsi que sa
personnalité. Nous avons constaté que les étudiants ouverts qui aiment se découvrir qui
ont une joie de vivre et qui n’ont pas peur de se lancer dans des activités sont ceux qui
leur clubs leurs actions sociales leur ont aidé a mieux se retrouver et a créer des liens

avec ceux qui les entoure ils sont aussi des personnes très joyeuse et qui aiment aider les
autres dans leur besoin et ont la capacité de prendre des risques et assumer leur choix ce
qui les rend des personnes justes et avec une capacité de communication forte avec les
autres ceux la ont répondu oui et ils ont 40% de la totalité.

Nous Trouvons aussi ceux qui ont répondu négativement et ces étudiant sans pas du tout
adhérents dans les clubs de l’école. Ce sont toujours des personnes qui aime la bonne
organisation la sécurité et la prudence ce qui rend la communication avec eux un peu
compliqué et leur communication avec les autres encore plus. Et ils sont de 30% de la
totalité.

En dernier vient ceux qui ont répondu partiellement et ce sont les personnes qui no se
donne pas en intégralité aux activités parascolaires mais qui sont présents de temps en
temps pour vivre avec leurs amis des petits moment agréable et chaleureux et ceux la
sont les 30% restants. Ils ont aussi expliqué que beaucoup d’activités épuisaient leur
temps et qu’ils préfèrent équilibrer leurs moments et ils ont aussi été reconnaissant pour
ces dernières en nous informant que ces grâces a elles ils sont bien entourée compris et
épanouis a leur niveau.

La deuxième question était une question ouverte et nos étudiants avaient le choix de
répondre a cette interrogation avec toute liberté et cette dernière était comme suit :

Que suggériez vous pour intégrer les étudiants de la 24eme promotion entre eux ?

39
Plusieurs réponses ont été très intéressantes et parfois même créatives cette question
nous a permis de comprendre les attentes des étudiants et ce qu’ils souhaitent avoir
auprès de l’école et ce qu’ils attendait de tout le corps scolaires nous avons comme
réplique reçu des suggestions telles que des cours de langues ou les étudiants pourront
se partager des langue des études de cultures et des intérêt en commun.

D’autres suggestions comme des compétitions sportives où les étudiants vont faire face
à un esprit de compétition un esprit de travail en équipe et en complicité.

Ainsi des journées entrepreneuriales ou les étudiants apprendront plus sur le domaine
qui leur plait et le domaine futures et donc se mettront dans un bain de découverte et de
professionnalisme.

Et une dernière suggestion que nous avons trouvé une proposition très créative qui est
les veillées ramadanesques vu qu’il y a un grand nombres d’étudiants qui passent ce
mois loin de chez eux et qui pour eux ces déjeuner peuvent être des moment de partage
de convivialités et de petites discussions sur de différents sujets et débats ce qui selon
eux les aidera a solidifier leur communication et leur harmonie.

La troisième question était sur l’évaluation du degrés d’importance de la promotion vis


a vis de ces étudiants. Cette dernière se définissait ainsi :

Etes vous d’accord pour l’instauration d’une journée d’intégration exclusive pour la
24eme promotion ?

Les étudiant qui a évalué « très intéressant » était 52%. Un taux très élevés ou la
majorité a souhaité avoir un moment en exclusivité sans avoir à se mélanger avec les
autres étudiants et amis des autres promotions. Ils l’ont expliqué par la volonté de
pouvoir apprendre a se connaitrais et a se découvrir mutuellement en passant une
journées ensemble sans aucun externe a la promotion.

40
D’autres n’ont répondu pas intéressé et qui étaient 36% ces personnes ont expliqué
que ce serait une perte de temps et que ce n’est pas important d’établir des relations
avec de nouvelles personnes. Qu’une journée en exclusivités et plus convenables avec
leurs amis qu’avec leur camarades et que ces derniers ne sont que des collègues qui se
partage un amphi et une classe et pas plus.

Une autres catégories et ce sont les « FREE SPIRIT » sont favorables a tout les
changeant les nouvelles idées et les nouvelles rencontres. Ces personnes rêverait avoir
une promotion réunis qui se connaît et qui aussi se reconnaît et se montre forte par
rapport aux autres et ils représentent 12% de la totalité de la promotion.

41
Synthèse des résultats

En analysant les réponses de notre promotion nous ne trouveront jamais de réponses ou

la totalité est d’accord pour définir le Seul problème ou la suggestion idéale pour faire

face a cette problématique.

Nous sommes une promotion de 450 personnes ce qui est logique qu’on ne puisse pas

sortir avec la solution parfaite.

Nous avons déduit pendant que tenions notre enquête que notre promotion est divisé en

catégories il y a ceux qui ne veulent pas de changement et veulent continuer leurs études

dans le même rythme et la même sérénité.

Il y a ceux chez qui un changement ne les déplaira pas et qui peuvent s’aligner et faire

des efforts pour intégrer le bateau surtout si il y a un intérêt collectif dans ces actions et

que tout le monde bénéficiera.

Et la troisième catégories les CHANGE MAKERS ceux qui optent pour le vrai

changement la dynamise parfaite la reconstitution et l’affaire intégrale

42
Cependant avec toutes ces catégories nous sommes d’accord que la majorité est prête à

fournir des efforts pour unifier notre promotion à pouvoir partager des moments et

avancer ensemble.

Certes la majorité a voté que les clubs, les activités parascolaires les sorties les

évènements sont une possibilité et une voie d’union entres les étudiants l’intégration n’a

peut être pas été facile pour tout les étudiants mais les travaux en groupe qui nécessite

un regroupement une division de travail un esprit d’équipe ont été d’une aide pour

unifier notre promotion.

Finalement on peut dire que la 24eme promotion n’est peut etre pas la promotion

modele mais c’est une promotion enthousiaste plein de vie et d’energies qu’elle deploie

pour le bien de ces membres et qui n’est pas contre le changement. Elle est peut etre

réservé mais ces etudiants sont a l’ecoute et porte de l’aide les uns pour les autres dans

les moments difficiles. La 24eme promotion espere trouver ce qui est mieux pour elle

pour ameliorer sa communication et aller de l’avant ensemble et tres loin.

43
Recommandations

Les étudiants ont proposés des solutions pour aider à améliorer la communication entre

eux. Nous revenons à la 2eme question ou on a eu plusieurs réponses et plusieurs

propositions comme les journées dédiées qu’aux étudiants de la promotion.

Des veillées Ramadanesque pour partager des moments de convivialité des activités

ludiques pour rassembler tout les étudiants et leur apprendre à s’accepter et à créer des

moments de complicité et de communications.

Nous proposons aussi les jeux et les compétition que nous trouverons la meilleure

solution ou les étudiant devront s’affronter s’aider se complémenter et feront un ressorti

de l’air de compétition qui ils ont au fond d’eux ainsi que les personnes seront la pour

encourager leurs camarades ce qui semble être la pièce manqué du jeux pour gagner.

Communiquer c’est un besoin un avantage et un plaisir nous essayeront de tout

regrouper afin de pouvoir avancer main dans la main et être fier de nous tous.

44
Conclusion

Cette étude de marché menée par notre groupe, sous forme de questionnaire,

a pu nous fournir assez d'opinions et d'informations en ce qui concerne le

rôle de la communication inter-étudiants au sein de la 24 éme promotion. Et

c'est grâce à plusieurs outils, qu'on a intégré pour mieux comprendre cette

étude et de fournir des remèdes - alignés aux préférences des étudiants - à la

problématique étudiée.

45
Prénom et nom Pourcentage du travail

Abd El Majid Azour 10%

Asmaa Soulaimane 10%

Aymane Ziyani 10%

Hamza Assehnoune 10%

Hasna Soufiani 10%

Hiba Ouchehad 10%

Mounia Dabach 10%

Siham Zouzane 10%

Simo Azizi 10%

Smail Limounia 10%

46