Vous êtes sur la page 1sur 51

Prélude 7 ERP

Paramétrage d’une
Gestion de Production

Jeu compétitif de gestion de flux


sur un horizon fixé

Christian van DELFT - Groupe HEC

Ce jeu nécessite de disposer de la licence au niveau intermédiaire.


-2-

Objectif pédagogique et structure du Jeu compétitif


de gestion de flux sur un horizon fixé
L’objectif de ce jeu est de montrer comment paramétrer une gestion
de production et mettre en œuvre la gestion des flux dans une
entreprise fictive, et ce sur un horizon fixé. Des données identiques
seront ainsi proposées en même temps à différents groupes de
participants qui pourront comparer les performances de leurs
approches respectives.
En particulier on illustre ici les choix de base à réaliser lors de la
structuration de la gestion des flux (production-sur-prévision vs
production-à-la-commande), les paramètres de gestion à se fixer
(stocks de sécurité, tailles de lots, équilibrages charge/capacité) et
enfin les arbitrages à faire en temps réel en fonction des ventes
effectives (choix des priorités) et le bouclage de la planification afin
d’intégrer les écarts entre réel et planifié.
L’exercice d'apprentissage décrit ici est basé sur un exemple très
simple, qui possède toutefois l’ensemble des éléments nécessaires
pour mettre en évidence les mécanismes fondamentaux recherchés ici.
On peut mettre en compétition jusqu’à 8 équipes de 2 à 3 participants.
Ce jeu compétitif est divisé en plusieurs sections :
Découverte de la problématique : 1 heure
1. présentation générale de la problématique d’entreprise et du
problème de gestion des flux à résoudre
2. présentation, via Prélude ERP, des données techniques
correspondant au problème posé. Afin d’alléger au maximum le
travail des compétiteurs, ces données techniques ont été
préalablement saisies dans Prélude ERP.
Conception d’une logique globale de gestion des flux : 1 heure
1. sélection du mode de gestion des flux pour les articles
(production sur prévision ou production à la commande, choix
des stratégies d’ordonnancement et de priorités).
2. Paramétrage de la gestion de production 1 (choix des tailles de lots
en fonction des équilibres charges/capacité souhaité, évaluations
de délais de réalisation des OF, choix des niveaux de stock de
sécurité, …).
Illustration des différentes étapes opérationnelles à mettre en
œuvre à chaque période du jeu compétitif : 1/2 heure
1. découverte du processus de réception des lignes de commande, de
création des commandes clients associées et d’expédition de ces
commandes à partir du stock disponible,
2. découverte du processus de planification et de production, via la
réalisation d’une période de production (avant arrivée de la
première commande) pour initialiser les stocks de produits finis
(PF1 et PF2) et en-cours (SENSCO) suivant les objectifs de
stocks choisis par chaque participant.

1 Pour le choix des tailles de lots et la détermination des temps de réalisation correspondants, Prélude ERP
pourra être utilisé comme outil de calcul et de planification prévisionnel.
-3-

Réalisation de la gestion des flux en temps réel sur un horizon


donné (du 01/01/2003 au 27/01/2003) : 2 heures
Pour chacune des périodes du jeu compétitif, en fonction des
commandes réelles transmises à chaque période par EDI et selon la
logique générale de gestion des flux déterminée au point précédent,
1. déclarations de production et entrées en stocks des fabrications de
la veille
2. acceptation ou refus des commandes périodiques,
3. expédition des commandes réalisées et réalisation des ventes (et
du chiffre d’affaires !)
4. calcul et génération d’éventuels nouveaux ordres de fabrication
5. lancement et suivi des ordres de fabrication en-cours, selon des
règles de priorité optimisées
Analyse de performances de chaque équipe par l’animateur
A l’issue des périodes simulées, l’animateur évalue et compare les
stratégies et performances des différents participants. En particulier,
les indicateurs visualisés seront :
1. le chiffre d’affaires réalisé,
2. les retards de livraison et les pénalités associées,
3. le niveau moyen des stocks et en-cours.
-4-

Partie 1 :
Découverte de la
problématique

1. Le problème industriel posé

2. Les données techniques


associées (via Prélude ERP)
-5-

Présentation générale de la problématique


d’entreprise et du problème de gestion des flux à
résoudre

Objectif du jeu compétitif


La problématique abordée dans ce jeu consiste à piloter les flux de
production d’une entreprise, pendant environ un mois, afin de
maximiser le chiffre d’affaire réalisé (en tenant compte de la qualité
de service offerte au client, qui est caractérisée par des pénalités
financières en cas de retard de livraison). Clairement, ce pilotage de
flux exploitera la gestion de production de Prélude ERP afin
d’optimiser les multiples décisions de gestion sur l’horizon considéré.

L’entreprise, la fabrication et les produits


L'usine Compéti S.A. fabrique et commercialise deux produits finis
PF1 et PF2, dont les nomenclatures sont présentées ci-dessous

PF1 PF2

SENSCO COMP1 SENSCO COMP2

COMPCO COMPCO

Figure 1. Les produits finis et leurs nomenclatures

Conformément aux nomenclatures présentées ci-dessus, la structure


globale des flux matières pour tous ces articles est la suivante :
-6-

M M
A A

SENSCO

COMP1
G G
A A
S S
I I
N N

M
M A
A G
COMPCO

G A
Poste 930

Poste 940
A S
S I
I N
N
PF1
PF2
Atelier de fabrication M
A

COMP2
G
A
S
I
N

Figure 2. Les flux matières dans Compéti SA


On note que l’ensemble des opérations de fabrication, pour les sous-
ensembles SENSCO et les produits finis PF1 et PF2, sont réalisées
dans le même atelier de fabrication, sur des lignes et postes différents.
Dans le cadre de ce jeu (et afin de simplifier quelque peu la
problématique), les flux d’approvisionnement des matières premières
et composants ne sont pas traités : on suppose que des stocks
suffisants de matières et composants achetés sont disponibles en
magasins au début du jeu.

Les produits : analyse commerciale


Prix, coûts et marges
Les coûts sont sensiblement les mêmes pour les deux articles PF1 et
PF2. On note toutefois que cette remarque est à moduler selon les
tailles de lots choisies. Mais globalement, à taille de lots similaires les
coûts sont relativement proches. Les marges sont toutefois très
différentes : PF1 est un produit vendu sur un marché nécessitant des
marges faibles (quelques %), alors que PF2 s’attaque à un marché
plus ciblé permettant des marges plus élevées. Précisément, une unité
de PF1 est vendue 5 euros alors qu’une unité de PF2 est vendue 10
euros (pour des coûts de revient globalement comparables, hors coûts
de réglage).

Délais d’obtention et pénalités de retard


Les clients passent des commandes, jour après jour, pour les produits
finis PF1 et PF2. En termes de délais, les marchés de PF1 et PF2 sont
très différents : les livraisons de PF1 doivent être rapides (soit 2
jours), alors que pour PF2 les clients acceptent 6 jours de délai entre
l’envoi de leur commande et la réception de la marchandise. Ces
délais comprennent le délai de fabrication éventuel et le délai de
transport (qui est fixé à un jour).
-7-

délais exigés et service au client

Délai d’obtention des PF Délai de transport : 1 jour

CLIENT
ENTREPRISE

Délai de traitement de la commande : 1 jour

Contrainte commerciale : PF1 : délai total <= 2 jours


PF2 : délai total <= 6 jours
(délai total = délai de traitement de la commande +délai d’obtention + délai de transport)

Figure 3. Les délais exigés par le client


L’entreprise Competi S.A. peut accepter ou refuser chacune de ces
lignes de commandes. En cas d’acceptation et validation d’une
commande, celle-ci doit être réalisée obligatoirement. Toutefois, il est
possible, en cas de retard, de ne livrer qu’une partie de la commande à
la date de livraison prévue, et le reste ensuite. Des pénalités de retard
importantes sont alors encourues : dans le cas présent, on considère
une pénalité de 20% du prix de vente par jour et par unité en retard
(soit 1 euros par jour et par unité pour PF1 et 2 euros pour PF2).

Historiques des commandes et prévisions


Afin de simplifier la gestion des flux, les commandes sont
journalières, elles sont donc possibles tous les jours de la semaine (y
compris samedi et dimanche). Toutefois, en termes d’historique des
commandes, les marchés de PF1 et PF2 sont très différents, comme
présenté à la figure ci-dessous,
-8-

Figure 4. Historiques des commandes de PF1 et PF2

Modèle de prévision pour PF1


Une analyse de l’historique des commandes de PF1 a permis de
développer le modèle de prévision suivant :
Période lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche Moyenne
Prévision 130 210 250 110 170 250 90 173

Figure 5. Modèle de prévision pour PF1


Si applique ce modèle sur l’historique disponible, on trouve une
erreur de prévision typique inférieure à 10 unités.
-9-

Modèle de prévision pour PF2


Les ventes de PF2 sont très par contre très fluctuantes.

Figure 6. Modèle de prévision pour PF2


L’écart-type des commandes de PF2 est de l’ordre de 350 et aucune
structure particulière n’apparaît dans l’historique. En termes de
prévision, tout ce qu’on peut dire est que la moyenne journalière est
d’environ 160 unités et qu’il y a une commande environ toutes les 5
périodes.
- 10 -

Prélude : les données techniques complètes


Dans cette partie, les participants vont passer en revue l’ensemble des
données techniques correspondant au problème posé. Ces données ont
déjà été saisies dans Prélude ERP.

Notations et conventions
Tout au long de cet exercice, des données seront visualisées ou saisies
dans les différentes fenêtres de Prélude ERP. Les conventions
suivantes ont été adoptées :
1. Noms des commandes Les noms des commandes sont imprimées
en caractères gras, comme par exemple dans "On obtient les fenêtre
de tables par le menu Données, option Tables ".
2. NOMS DES BOUTONS Les noms des boutons apparaissent en
petites capitales, comme par exemple "Cliquer sur le bouton OK".
4. Informations à taper Les mots ou caractères à introduire sont la
plupart du temps imprimés en italique, comme dans "Dans les
cinq premières sessions, entrer 010196, puis valider par...".
- 11 -

Démarrage de Prélude
Pour visualiser en détails les données de chaque entreprise du jeu
compétitif, il est nécessaire de démarrer Prélude. Pour appeler le
logiciel, cliquer sur l'icône Prélude et patienter quelques instants.
Cliquer sur le bouton OK, de manière à faire apparaître la fenêtre de
gestion des dossiers. Cette fenêtre permet de sélectionner le nom du
répertoire qui contiendra les fichiers de données de chacune des
entreprises, à savoir ici Competi1.

Cliquer alors sur le bouton OUVRIR. On obtient la fenêtre de


présentation générale de l’entreprise :
- 12 -

Les articles
Les articles correspondent d'une part aux différents composants (et
composés) représentés au début de l'exercice, et d'autre part aux
matières utilisées pour fabriquer ces composants.
Appeler la fenêtre Articles, par le menu Données et l'option Articles.
Examiner alors dans les fiches articles les données qui sont reportées
dans le tableau ci-dessous.
Tableau de description des articles
Sélection CODE LIBELLE Unité Magasin Decim. Decim. Délai
type Stocks Nomen d'obtention
(jours)
Fabriqué PF1 Produit fini 1 UN PF 0 0 1
Fabriqué PF2 Produit fini 2 UN PF 0 0 1
Fabriqué SENSCO Sous-ensemble UN EC 0 0 1
commun
Non COMPCO Kit de composants pour UN MP 0 0 5
stocké le sous-ensemble
commun
Non COMP1 Composant spécifique à UN MP 0 0 10
stocké PF1
Non COMP2 Composant spécifique à UN MP 0 0 10
stocké PF2

Pour simplifier le jeu, les articles COMPCO, COMP1 et COMP2 sont


de type ‘non stocké’. Ce sont en fait des articles achetés mais on
évitera ainsi d’avoir à gérer les achats car ce n’est pas l’objet de cet
exercice.
- 13 -
- 14 -

On notera que les valeurs numériques saisies à ce niveau dans


l’onglet paramètres sont des valeurs par défaut que les participants
pourront changer dans le phase d’optimisation des paramètres (à
l’exception des délais d’approvisionnement des achats).
De plus il convient de signaler qu, afin de simplifier la tâche aux
participants, les composants et matières premières ne seront pas
gérés explicitement dans cet exercice : ils seront supposés
disponibles. A ce titre, ils apparaissent en articles non-stockés et
non-gérés explicitement dans Prélude.

Gestion des nomenclatures


Les articles sont en fait reliés entre eux, les articles PF1 et PF2 étant
fabriqués par assemblage des autres articles. On examinera les
informations qui décrivent les liens existant entre les articles
(composant, composé, sous-ensemble, ...), sous la forme de
nomenclatures de fabrication (définis dans le tableau Liste des liens
de nomenclature) dans les fenêtres Nomenclatures, qui peuvent être
obtenues directement par le menu Données et l'option Nomenclature.
Pour faire apparaître un lien, il suffit de procéder aux opérations
suivantes :
1) sélectionner l'article souhaité en introduisant son code dans la
zone Code Article de la fiche Nomenclature (la nomenclature F
est proposée),
2) cliquer sur le bouton MISE A JOUR,
3) introduire le numéro de séquence ou cliquer sur le bouton >>.,
Liste des liens de nomenclature
Article N° de lien Composant Coefficient
SENSCO 001 COMPCO 1

PF1 001 SENSCO 1


002 COMP1 1

PF2 001 SENSCO 1


002 COMP2 1

Appeler l'article PF1 et visualiser

- le graphique de nomenclature arborescente, en cliquant sur le bouton GRAPHIQUE

- le graphique des décalages, en cliquant sur le bouton DECALAGES


- 15 -

Postes de charge et Gammes de fabrication


Dans cette phase, on va examiner les informations qui décrivent les
moyens de production (qui sont des postes ou lignes d’assemblage en
l’occurrence), décrits à ce niveau sous la forme de postes de charge,
et les procédures de fabrication, saisies en tant que gammes de
fabrication. Dans la logique de Prélude ERP, pour pouvoir
caractériser les postes de charge, il faut, au préalable, avoir créé d'une
part les calendriers définissant les horaires de travail dans l'usine et
d'autre part les sections comptables auxquelles rattacher ces postes
lors des calculs de coûts de revient des produits finis.

Définition du calendrier standard


Pour pouvoir planifier l'activité de production, il est nécessaire de
préciser les horaires du calendrier d'activité que l'on souhaite utiliser
pour représenter les horaires de travail des ateliers de l'usine. Ce
calendrier a déjà été saisi. Pour le visualiser, appeler la fenêtre
Calendrier (menu Données, option Calendriers). Le calendrier
standard (CS) pour la semaine courante est affiché.

On note que pour simplifier la tâche des participants, on a choisi un


système qui fonctionne 7 jours sur 7.

Les centres de coûts


Avant de définir le système de production, il est nécessaire de créer
les centres de coûts auxquels seront rattachés les postes de charge. Un
- 16 -

centre de coûts, auquel le poste de charge est rattaché, possède des


taux horaires spécifiques à ce centre (main-d'oeuvre directe et
machine). Ces taux seront appliqués au poste de charge lors de calculs
de coûts.
Visualiser les informations suivantes, qui ont déjà été saisies, dans les
fenêtres de Gestion des centres de coûts (menu Données, option
Centre de coûts).

Code Centre Libellé heures std heures std heures std


de coût machines main-d'œuvre main-d'œuvre
de réglage
FAB Fabrication 10000 10000 5000

Les postes de charge


Il est maintenant possible de définir et caractériser les moyens de
production, via les postes de charge. Examiner les informations
suivantes qui décrivent les postes de charge, dans la fenêtre de
Gestion des postes de charge (menu Données, option Postes de
charge) :
Tableau des postes de charge
CODE LIBELLE Type Section Calendrier Coefficient Coefficient Critique Op. cont.
de de
Capacité Rendement
930 Ligne de F FAB CS 1.00 1.00 OUI NON
fabrication
des sous-
ensembles
940 Poste F FAB CS 1.00 1.00 OUI NON
d’assemblage
final
- 17 -

Les gammes de fabrication


Il est maintenant possible de définir les processus de production,
dénommées gammes de fabrication (et décrites dans le tableau ci-
dessous), dans la fenêtre de gestion des gammes (menu Données,
option Gammes).
Visualiser les gammes ci-dessous (fenêtre de gestion des gammes
(menu Données, option Gammes)),
Tableau des gammes (indice 00)
Code N° Libellé Lot Lot de Poste Temps de Temps Temps Quantité Temps
Gamme de stan trans- de préparation mach. MOD du de
pha dard fert charge (mach et MOD) temps transf.
se
GSENSCO Fabrication du sous- 200 200
ensemble commun
010 Montage 930 4 0.04 0.04 1 3

GF1 Fabrication du produit 250 250


fini 1
010 Montage 940 7 0.0375 0.0375 1 3

GF2 Fabrication du produit 500 500


fini 2
010 Montage 940 6 0.03 0.03 1 3
- 18 -

Les liaisons Articles-Gammes


Après avoir créé toutes les gammes, il faut bien entendu spécifier
pour chaque article quelle gamme est utilisée pour réaliser sa
production :
Tableau des liens Articles - Gammes
Article Gammes
PF1 GF1
PF2 GF2
SENSCO GSENSCO

Visualiser ces liens via la fenêtre de Gestion des articles


correspondante (menu Données, option Articles) et le panneau
GAMMES.
- 19 -

Réalisation de la gestion
des flux en temps réel
pour une période

Conception d’une logique


globale de gestion des
flux

Paramétrage initiale de
Prélude ERP
- 20 -

Conception d’une logique globale de gestion des


flux, simulation d’une période et Paramétrage 2
L’objectif de cette section est double, il s’agit simultanément :
1. d’illustrer la séquence de décisions à prendre par chaque participant
(soit Competi1, Competi2, ….) à chaque période et des opérations à
réaliser pour assurer la gestion des flux sur cette période, à savoir
a) acceptation ou refus des commandes périodiques (en utilisant
éventuellement le menu de planification pour faire une analyse
de la faisabilité de chaque commande),
b) calcul et génération d’éventuels nouveaux ordres de
fabrication,
c) ordonnancement, lancement, réalisation et suivi des ordres de
fabrication en-cours, selon des règles de priorité optimisées,
d) expédition des commandes réalisées et réalisation des ventes
(et du chiffre d’affaires !)
2. d’aider les participants à paramétrer la gestion de production et à
définir une stratégie de traitement efficace (sinon optimale) des
différentes commandes des clients.
Cette approche est organisée autour de la simulation d’une période (la
journée du 31/12/2002). Dans un souci de structuration, cette phase
de simulation/réflexion est (“artificiellement”) divisée en quatre
parties :
1. l’aspect gestion “clientèle”, qui comprend les opérations
suivantes:
• réceptionner et accepter ou refuser une commande du
client
• vérifier si on dispose de stocks pour livrer
• valider et expédier la commande à partir du stock
disponible
2. Suite à quoi, les aspects de Paramétrage des flux seront abordés, à
la lumière de cette première simulation.
3. Ensuite, on passera en revue la partie pilotage de fabrication, qui
comprend les étapes suivantes :
• définition d’une prévision de vente et/ou acceptation
d’une commande,
• génération d’un ordre de fabrication ferme (soit
manuellement, soit via le calcul des besoins nets)
• ordonnancement de cet ordre
• lancement de cet ordre (y compris les sorties de stock des
composants)
• suivi, transfert en stock de l’ordre réalisé et clôture.
4. Il s’agira, à la fin de cette étape de finir la Paramétrage de la
gestion des flux.

2 Toutes ces manipulations seront illustrées pour l’entreprise Competi1.


- 21 -

1. Gestion des demandes des clients

1. Réception des informations de la période


précédente
Il s’agit pour chaque entreprise d’enregistrer les informations
transmises à la période précédente, concernant les nouvelles
commandes passées par les clients. On illustre ci-dessous les trois
choix possibles :
1. refus et destruction d’une ligne de commande
2. acceptation d’une ligne de commande pour un article géré sur
prévision (et donc imputation de la ligne de commande acceptée
aux prévisions)
3. acceptation d’une ligne de commande d’un article géré à la
commande (sans imputation aux prévisions, qui n’existent pas).

Visualisation des lignes de commandes expédiées la veille.


Pour chacune des entreprises, la procédure est alors la suivante : via la
fonction Recevoir les messages EDI, menu Fichiers (ou en cliquant
sur l’icône de boîte aux lettres qui figure sur le tableau de bord),
afficher les messages :

L’entreprise pilotée par un participant doit avoir trois messages de


type CC (commande client), informant que de nouvelles lignes de
commande ont été passées par le client attitré. On voit en effet que
pour cette première période du jeu, trois commandes (code CC) ont
été émises par les clients.
En cliquant sur un ligne, on voit apparaître dans la partie basse de
l’écran, le détail de la commande.
- 22 -

Destruction d’une ligne de commande


A priori, on décide de refuser la deuxième commande, qui paraît
impossible à satisfaire pour le moment au vu des faibles stocks
initiaux disponibles. Pour ce faire, on sélectionne la deuxième
commande et on clique sur le bouton REFUSER (et on confirme le
refus).
Réception d’une ligne de commande d’un article géré sur
prévision
On sait que des stocks initiaux sont disponibles et on va accepter la
première commande de PF1, géré sur prévisions (ce qui signifie
qu’une prévision avait été réalisée pour cette première ligne de
commande). On peut en effet constater qu’une prévision existe via le
menu Commercial, option Prévisions de ventes,

Rappeler la fenêtre de réception des messages EDI.


On sélectionne donc les options IMPUTER AUX PREVISIONS et
VALIDER LES COMMANDES REÇUES, on sélectionne la seconde ligne
et on clique sur le bouton ENREGISTRER pour accepter et valider
cette première ligne de commande,
- 23 -

Via ce bouton, la commande passée par EDI a été transformée en une


ligne de commande validée, comme on peut le constater via le menu
Commercial, fonction Commande Clients :

Via le bouton LIGNES on obtient l’ensemble de l’information sur


cette ligne de commande. En particulier, on voit que cette ligne est
validée et imputée aux prévisions,
- 24 -

La fenêtre des prévisions a été modifiée comme suit (menu


Commercial, option Prévisions de ventes),

et le programme directeur devient (via le menu Planification, option


Programmes directeurs),
- 25 -

Réception d’une ligne de commande d’un article géré sur


commande
On sait que des stocks initiaux sont disponibles et on va accepter la
commande de PF2, supposé (à ce niveau de l’exercice) géré sur
commande (ce qui signifie qu’aucune prévision avait été réalisée pour
cette première ligne de commande).
Rappeler la fenêtre de réception des messages EDI.
On sélectionne la ligne et on clique sur le bouton ENREGISTRER pour
accepter et valider cette ligne de commande,

Via ce bouton, la commande passée par EDI a été transformée en une


commande validée (menu Commercial, fonction Commande
Clients),
- 26 -

Via le bouton LIGNES on obtient l’ensemble de l’information sur


cette ligne de commande. En particulier, on voit que cette ligne est
validée et non-imputée aux prévisions,

2. Expédition des lignes de commande


courantes au client
Il s’agit d’expédier aux clients les lignes de commande correspondant
à la période courante (pour peu qu’un stock suffisant soit disponible).
La procédure est alors la suivante : via la fonction Expédition
Commande client, menu Ventes, ou en cliquant sur l’icône

.
- 27 -

Cliquer alors sur le bouton TOUTES afin d’expédier automatiquement


les lignes de commande qui doivent l’être (puisque les stocks
disponibles sont suffisants).
La ligne a été expédiée et la ligne de commande est soldée, ainsi que
la commande.
On procède alors de manière similaire pour la seconde commande.

Cliquer alors sur le bouton TOUTES afin d’expédier automatiquement


les lignes de commande qui doivent l’être (puisque les stocks
disponibles sont suffisants).
La ligne a été expédiée et la ligne de commande est soldée, ainsi que
la commande.
On notera que si les stocks sont insuffisants pour couvrir toute la
ligne de commande, ces opérations conduiront à expédier autant
d’unités que possible. Les unités résiduelles seront quant à elles
expédiées lors d’une prochaine période, dès que du stock physique
redeviendra disponible.
- 28 -

Paramétrage de la gestion de production


On propose ici quelques questions qui ont pour objectif de structurer
quelque peu la procédure à suivre pour les participants dans ce jeu
compétitif.

Question 1 : sélection du mode de gestion des


flux et paramétrage correspondante
La première question à se poser concerne le mode de gestion de flux à
adopter pour chacun des produits finis fabriqués (PF1 et PF2) :
1. gestion de flux avec anticipation (c’est-à-dire production avant
réception de la commande sur base de prévision des commandes
futures)
2. gestion des flux à la commande : l’ordre de fabrication n’est
généré qu’après réception de la commande.
Il est nécessaire d’identifier le mode le mieux adapté à chacune de ces
références (cocher les zones correspondantes dans le tableau ci-
dessous),
Dans la mesure où pour PF1 :
1. les ventes de PF1 sont régulières et on dispose d’un bon modèle
de prévision,
2. les délais de livraisons sont assez courts (2 jours tout compris)
Cela semble logique de chercher à piloter PF1 sur stocks et
anticipation.
L’argumentation inverse s’applique à PF2. On obtient donc le tableau
suivant ,
PF1 PF2 SENSCO
Délai d’obtention exigé 0 4 -
(voir Figure 2)
Taille de lot moyenne 200 800 200 ou 1000
(sans regroupement)
Délai de production du 1 jour 2 jours 1 jour ou 3 jours
lot moyen
Mode de gestion PF1 PF2 SENSCO
sélectionné
Sur anticipation X X

A la commande X

De plus, la logique de flux va être assez différente pour ces trois


articles :
1. PF1 : géré sur stock avec pilotage traditionnel sur calcul des
besoins tirés par les prévisions (avec éventuellement un stock de
sécurité et des règles de regroupement à définir),
2. PF2 : géré à la commande avec pilotage traditionnel sur calcul des
besoins tirés par les commandes acceptées (sans aucun paramètre
de gestion complémentaire)
- 29 -

3. SENSCO : géré sur stock avec pilotage par calcul des besoins
pour les besoins prévisibles correspondant à PF1, avec un stock
de sécurité complémentaire pour couvrir les besoins non-
prévisibles générés par PF2.
Pour PF1,
1. chiffrer les prévisions de vente pour les périodes à venir (voir la
sous-section Informations commerciales dans la présentation
générale) sur l’horizon du jeu, à savoir pour les périodes
01/01/2003 au 27/01/2003.
Si on reprend les données de la section Informations commerciales et
si on fait bien la liaison entre date du jour et type de jour dans la
semaine (lundi, mardi, ..), on trouve les prévisions suivantes pour
PF1 :

01/01/03 02/01/03 03/01/03 04/01/03 05/01/03 06/01/03 07/01/03


mercredi jeudi vendredi samedi dimanche lundi mardi
170 250 90 130 210 250 110
08/01/03 09/01/03 10/01/03 11/01/03 12/01/03 13/01/03 14/01/03
mercredi jeudi vendredi samedi dimanche lundi mardi
170 250 90 130 210 250 110
15/01/03 16/01/03 17/01/03 18/01/03 19/01/03 20/01/03 21/01/03
mercredi jeudi vendredi samedi dimanche lundi mardi
170 250 90 130 210 250 110
22/01/03 23/01/03 24/01/03 25/01/03 26/01/03 27/01/03 28/01/03
mercredi jeudi vendredi samedi dimanche lundi mardi
170 250 90 130 210 250 110

2. saisir ces prévisions de vente pour les articles gérés sur prévisions
(menu Ventes, option Prévisions) pour les périodes du
01/01/2003 au 28/01/2003.
- 30 -

Paramétrage des règles de gestion


La seconde étape consiste à sélectionner les paramètres associés aux
règles de gestion via une étude des rapports charges/capacité des deux
postes de travail. En particulier, il sera nécessaire ici de tirer un
maximum de conclusions pour paramétrer les articles fabriqués.
La modification des paramètres de gestion se fera via la fonction
Règles de gestion (menu Planification).

Il s’agira donc de définir :


• le mode de gestion (sur stocks, sur besoins, …) et les règles de
regroupement associées,
• le délai d’obtention d’un OF typique (compte tenu de la taille de
lot moyenne associée au mode de gestion choisi),
• les divers paramètres résiduels (stock de sécurité, lot multiple, …)
Ensuite, il faudra définir une stratégie générale au niveau de la
politique d’acceptation ou de refus des commandes, qui sera mise en
œuvre à chaque nouvelle période.
Pour réaliser les simulations nécessaires à toutes ces analyses, on
conseille d’utiliser l’approche suivante :
1. saisie des prévisions (même approximatives !) de ventes
journalière (ou des ventes moyennes journalières) pour les articles
gérés à la commande. Ceci afin d’avoir une approximation
prévisionnelle globale.
2. génération des ordres de fabrication par le calcul des besoins nets
3. analyse des charges, des marges, etc. , via le module de
jalonnement et calcul des charges.
4. réflexion et choix de paramètres par essais/erreurs/corrections
5. supprimer alors les prévisions de ventes approximatives qui ont
été saisies pour les articles gérés sur commande. Ces prévisions
n’étaient de fait que des données auxiliaires en vue de faire une
analyse charge/capacité prévisionnelle.
- 31 -

Propositions
Une gestion des flux sur calcul des besoins. On peut déjà se fixer
comme point de départ que, vu le faible nombre de références à gérer,
l’ensemble des flux sera géré sur calcul de besoins.
1. PF1 : géré sur stock avec pilotage traditionnel sur calcul des
besoins tirés par les prévisions (avec éventuellement un stock de
sécurité et des règles de regroupement à définir) :

2. PF2 : géré à la commande avec pilotage traditionnel sur calcul des


besoins tirés par les commandes acceptées (sans aucun paramètre
de gestion complémentaire).

3. SENSCO : géré sur stock avec pilotage par calcul des besoins
pour les besoins prévisibles correspondant à PF1, avec un stock
de sécurité complémentaire (par exemple de 1000 unités) pour
couvrir les besoins non-prévisibles générés par PF2.
- 32 -

Recours à la simulation pour estimer les paramètres de gestion.


On se propose de faire une simulation globale sur l’horizon à partir
des prévisions de vente effectives pour PF1 et d’estimations
grossières pour PF2 (qui de fait sont les seules données dont on
dispose). On estimera donc que les ventes de PF2 sont approximées
par des ventes de 800 unités tous les 5 jours. Une fois ces prévisions
(auxiliaires et temporaires) saisies, on trouve :

Règles de regroupement et équilibrages charge/capacité


Si on applique à ce niveau la séquence Calcul des besoins (date
limite 31/01/2003), Jalonnement et calcul des charges, directement
sous les prévisions saisies avec chaque article géré en Besoins
Quotidien (délai 1jour), on trouve les résultats suivants :
- 33 -
- 34 -

Ce qui fait apparaître qu’il y aurait un certain intérêt à opérer des


regroupements pour économiser des temps de réglage afin de mieux
- 35 -

équilibrer charges et capacités. De plus, Dans la mesure PF1 est


l’article dont la consommation est la plus régulière, il semble logique
de chercher à faire des regroupements sur cet article en priorité. La
logique ici devient alors double :
1. plus les regroupements seront importants et plus les équilibrages
charges/capacités seront en moyenne favorables,
2. plus les regroupements seront importants et plus les OF re PF1
seront longs et risquent alors de retarder fortement les OF de PF2
qui sont eux produits à la commande et demandent un délai de
réaction court et de nécessiter un accroissement du délai.
Via la fenêtre Règles de gestion (menu Planification), on modifie les
paramètres de gestion (par exemple) comme suit :
- 36 -

Relancer un calcul des besoins nets puis un jalonnement et calcul


des charges.
- 37 -
- 38 -

Marges et ajustement des délais


Une fois les règles de regroupement spécifiées, il devient nécessaire
de mettre à jour les délais d’obtention des articles. On constate en
effet que pour le moment, la plupart des marges des OF sont
négatives (menu Planification, option Marges des OF suggérés) :

On propose ainsi d’ajuster les délais afin que les marges pour PF1 et
PF2 soient positives, ainsi que les marges relatives aux OF SENSCO
associés au flux de PF1 (uniquement). On propose donc les valeurs
suivantes (3 jours de délai d’obtention pour chaque article) :
- 39 -

Relancer un calcul des besoins nets puis un jalonnement et calcul


des charges. Les marges deviennent :
- 40 -

Il est maintenant possible de supprimer les prévisions se ventes


(auxiliaires) de PF2 (bouton Supprimer) :

Sélection des règles de priorité à


l’ordonnancement
L’idée serait ici, en cas de phénomène de congestion sur un poste de
charge, de savoir à quel type d’ordre de fabrication donner la priorité.
Cet indice de priorité pourra être saisi dans la fenêtre Règles de
gestion (menu Planification). Il sera ainsi automatiquement exploité
lors des ordonnancements successifs. On affectera un indice de
priorité maximum à PF2 et minimum à PF1.
- 41 -

Choix des stocks initiaux réalisés en première


période (soit à la date du 31/12/2002)
La première période du jeu sera une période sans commande des
clients, ce qui permet d’utiliser les ressources de production (et de
matières) pour initialiser les stocks de produits finis (PF1 et PF2)
et/ou d’en-cours (SENSCO) selon une stratégie à fixer par chaque
participant
Il est donc nécessaire ici
1. d’évaluer via les gammes (ou via la création directe d’OF ferme
(menu Ordonnancement) les quantités maximales qui peuvent
être réalisées en une période pour chacun des articles fabriqués
(en tenant compte des temps de transfert). Dans cette logique,
remplir le tableau suivant :

PF1 PF2 SENSCO


Quantité maximale 240 333 300
par jour
Tableau 1 : les productions maximales pour la première période
2. de choisir comment répartir les capacités disponibles entre les
articles fabriqués (et donc en finale les quantités de chacun à
fabriquer à la première période). Dans cette logique, remplir le
tableau suivant,

PF1 PF2 SENSCO


Production souhaitée pour 240 0 300
la première période
Tableau 2 : les productions souhaitées pour la première période
- 42 -

2. Pilotage de fabrication pour


constituer les stocks initiaux

1. Définition d’une prévision de vente ou


acceptation d’une commande
Lors des simulations du jeu compétitif, les flux seront tirés, via le
calcul des besoins nets, soit par la définition de prévisions de ventes
(pour les articles gérés sur prévision), saisies dans la fenêtre
Prévision de ventes, menu Ventes, soit directement par la réception
et la validation d’une commande (pour les articles gérés à la
commande). Dans la mesure où on illustre ici la constitution des
stocks initiaux par fabrication, cette étape n’est pas nécessaire.

2. Génération d’ordres de fabrication fermes


Normalement, les ordres de fabrication sont générés par le calcul des
besoins (pour faciliter le travail des participants). Toutefois, pour
l’étape de fabrication des stocks initiaux, les ordres de fabrication
seront générés “à la main”.
Chaque participant réalisera des ordres de fabrication en accord avec
les objectifs de production pour la période initiale fixés au tableau 2,
ci-dessus. On suppose dans cette notice pédagogique, à titre
d’illustration, qu’on souhaite pour accroître les stocks initiaux
produire : 233 unités de PF1 et 300 unités de SENSCO.
Via le menu Ordonnancement on accède à la fenêtre de Gestion des
ordres fermes,

Via le bouton NOUVEAU, on crée les ordres fabrication nécessaires et


on saisit toutes les données correspondantes. Pour cette note
pédagogique, les ordres fermes créés sont les suivants :
- 43 -

Noter que la date de besoin doit être forcée au 01/01/2003.

On peut constater que ces OF sont réalisables dans le délai d’une


journée.

3. Ordonnancement des ordres de fabrication


fermes
On réalise alors l’ordonnancement, soit en cliquant directement sur le
bouton ORDO dans chaque fenêtre de chaque OF ferme, soit via la
fonction d’ordonnancement à capacité finie (menu
Ordonnancement), qui permet un traitement automatique de tous les
OF.
Ordonnancement du premier OF. Via le menu Ordonnancement,
accéder à la fenêtre de Gestion des ordres fermes du premier OF.
On réalise alors l’ordonnancement en cliquant directement sur le
bouton ORDO, puis en cliquant sur le bouton ORDONNANCER :
- 44 -

On peut voir le résultat de l’ordonnancement sur le planning des


machines en cliquant sur PLANNING.

On peut visualiser les dates des opérations ordonnancées, soit via la


fenêtre de Gestion des ordres fermes (menu Ordonnancement),
onglet Dates
- 45 -

Ordonnancement du second OF. Relancer le jalonnement et calcul


des charges (menu Planification).
Via le menu Ordonnancement, accéder à la fonction
Ordonnancement à capacité finie :

Après avoir sélectionné le type d’ordonnancement souhaité (ici, on a


sélectionné Date de besoin), cliquer sur OK pour réaliser
l’ordonnancement des OF non-encore mis dans le planning.
Visualiser le résultat sur le planning des machines (menu
Ordonnancement),
- 46 -

4. Lancement et réordonnancement des


ordres de fabrication fermes
On réalise alors le lancement en fabrication de chaque ordre, soit en
cliquant directement sur le bouton LANCEMENT dans chaque fenêtre
de chaque OF ferme, soit via la fonction de Lancement automatique
(menu Ordonnancement), qui permet un traitement automatique de
tous les OF.
Lancement du premier OF. Via le menu Ordonnancement, accéder
à la fenêtre de Gestion des ordres fermes du premier OF,

On réalise alors le lancement en cliquant directement sur le bouton


LANCEMENT,
- 47 -

puis en cliquant sur le bouton OK.

Lancement du second OF. Via le menu Ordonnancement, accéder


à la fonction Lancement automatique,

Après avoir sélectionné la date limite souhaitée, cliquer sur OK.


- 48 -

Via le menu Ordonnancement, accéder à la fonction


Ordonnancement à capacité finie,

Après avoir sélectionné le type d’ordonnancement souhaité, cliquer


sur OK pour réaliser l’ordonnancement des OF lancés.

5. Déclaration automatique, entrée en stock


des OF et clôture des OF
A ce niveau tout est terminé pour la journée du 31/12/2002. Au début
de la journée du 01/01/2003, il sera nécessaire d’avaliser le fait que
les OF sont terminés et physiquement disponibles dans le stock. Cette
procédure de déclaration automatique est la fonction Déclarations
automatiques, menu Suivi.
Avant de réaliser cette déclaration, cliquer sur le bouton TERMINER
pour signaler à l’animateur que l’ensemble des opérations du
31/12/2002 sont effectuées.

Attendre que toutes les équipes aient réalisé ces opérations et que
l’animateur ait fait progressé la date courante.

Une fois que l’animateur aura passé la date du jour au 01/01/2003, les
dossiers Prélude des participants changent de date automatiquement.

Effectuer les déclarations des production de la veille.

Appeler la fonction Déclarations automatiques, menu Suivi :


- 49 -

Confirmer par OK. La fenêtre suivante contient l’ensemble des


informations sur les quantités produites et mises en stocks :

On peut d’ailleurs vérifier les stocks disponibles, via le menu Stocks,


fonction Stocks par article :
- 50 -

Le jeu peut commencer.


- 51 -

Les opérations à réaliser à chaque période simulée


La suite du jeu consiste à simuler et optimiser la gestion des flux sur
un horizon de 27 jours. En résumé, les étapes successives à réaliser à
chaque nouvelle période sont les suivantes : lors du changement de
date courante réalisé par l’animateur :
1. en début de la nouvelle journée, réaliser la déclaration
automatique, l’entrée en stock des OF et la clôture des OF pour
les opérations réalisées durant la journée précédente (via la
fonction Déclarations automatiques, menu Suivi).
2. Visualisation des lignes de commandes expédiées la veille
par le client, via la fonction Réception des messages EDI,
menu Fichiers. Ensuite, enregistrer les lignes de commande
acceptées et détruire les lignes de commande refusées.
3. Expédition des lignes de commande courantes au client (via
la fonction Commandes clients, menu Ventes)
2. Génération de nouveaux ordres de fabrication via le calcul des
besoins (menu Planification, fonction Calcul des besoins nets).
Analyse de ces ordres (via le jalonnement et le calcul des
charges ou l’analyse des stocks et des manquants par exemple),
modifications éventuelles et affermissement.
3. Ordonnancement des ordres fermes et des ordres lancés en cours
de fabrication (menu Ordonnancement).
• Si l’ordonnancement est satisfaisant, lancement des ordres
fermes (menu Ordonnancement) et réordonnancement des
OF lancés.
• Cliquer sur le bouton TERMINER pour signaler à l’animateur
que l’ensemble des opérations du jour courant sont
effectuées.
Bien entendu les participants peuvent à tout moment modifier les
paramètres de gestion de flux (délai d’obtention, tailles de lots, niveau
de stocks de sécurité, ..) si cela paraît souhaitable.

Les équipes peuvent lancer PPvisu.exe pour visualiser l’état du jeu


(équipes qui ont ou non terminé leurs opérations de la journée).
Sélectionner le répertoire JeuComp.

En fin de jeu ou vers la fin du jeu, l’animateur peut donner accès aux
équipes aux récapitulatifs de PPvisu. Les équipes pourront ainsi voir
leur position par rapport aux autres (menu Récapitulations).

Vous aimerez peut-être aussi