Vous êtes sur la page 1sur 9

PLAN DE FINANCEMENT

Objectif pédagogique : Au terme de ce chapitre les étudiants doivent être capable de :


- Identifier la phase d’élaboration du plan de financement dans le processus de
décision d’un projet d’investissement
- Construire un plan de financement
- Mesurer sa portée en tant qu’un outil d’analyse stratégique

1- Rappel du processus de décision d’un projet d’investissement


La méthode de formalisation du processus d’investissement dépend de la taille de
l’entreprise, mais aussi du projet d’investissement. Le coût de l’étude du projet
d’investissement doit être inférieur au montant de l’investissement.
Le processus de décision d’un projet d’investissement peut être schématisé de la façon
suivante :
Schéma du processus de décision d’un projet d’investissement
Soumission d’un projet d’investissement

PREMIERE ETAPE :
ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE
Détermination du montant de l’investissement
Détermination des capacités
d’Autofinancement engendrées par le projet
Détermination de la durée de vie économique
du projet
Rentabilité économique du projet

l’investissement satisfait-il aux normes de NON Projet rejeté ou


rentabilité économique de l’entreprise ? réexamen des normes

DEUXIEME ETAPE :
ETUDE FINANCIERE
Choix du mode de financement du projet
d’investissement
Rentabilité financière
Montage financier : plan de financement

Le projet d’investissement peut-il être NON Rejet ou réexamen des


financé ? financements

DECISION FINALE

JOEL MABUDU, EXPERT-COMPTABLE DIPLOME Page 1


Ces deux étapes sont absolument essentielles. Pour tout projet d’investissement, il faut
différencier l’étape « Technico-économique » de l’étape « Financière ».
La première étape permet de connaître la rentabilité économique du projet, qui est une
conséquence du « savoir-faire » de l’entreprise, savoir-faire : commercial, industriel…
La deuxième étape met en jeu le « savoir-faire » des financiers.
La décision finale sera prise à partir de ces deux étapes, et en fonction de ce que
l’entreprise désire privilégier : l’économique ou le financier.

2- Le plan de financement
Le plan de financement est un tableau prévisionnel pluriannuel, permettant de recenser
l’ensemble des besoins et des ressources financières de type structurel d’une entreprise
(tout agent économique : ménages, Etat… peut établir un plan de financement).
Ce document est réalisé selon une périodicité variable, habituellement de 2 à 5 ans, mais
cette durée peut être plus longue, voire 10 ans pour l’étude de certains projets
d’investissement.
L’élaboration du plan de financement n’est pas linéaire, différentes itérations sont
nécessaires, afin d’obtenir une combinaison optimale en matière de financement.
Dans une première partie, la construction du plan de financement sera abordée, la
deuxième partie sera consacrée à son utilité.
2.1- Construction du plan de financement
Le plan de financement est réalisé en deux étapes :
 première étape : on liste l’ensemble des besoins à financer, cette première étape ne
fait pas intervenir les financements externes « nouveaux ».
 deuxième étape : à partir des besoins à financer et de la stratégie financière
élaborée par l’entreprise, on prend en compte les financements externes. Un certain
nombre d’itérations sont nécessaires pour arriver à « optimiser » le plan de
financement.
2.1.1- Première étape
A- Les rubriques du plan de financement
Les rubriques fondamentales sont les suivantes :
 Les investissements :
- immobiliers : terrains, bâtiments…..
- équipements : outillages, agencements, véhicules…
- financiers : prise de participations, prêts à des filiales ou à d’autres sociétés du
groupe.
- Divers : recherche et développement, publicité…..
N. B. : Les investissements financés par crédit-bail doivent être pris en compte dès lors
que leurs montants excèdent 5 % du total des immobilisations brutes. Dans le cas
contraire, ils seront pris en compte qu’au moment de la levée d’option et au prix de rachat.

JOEL MABUDU, EXPERT-COMPTABLE DIPLOME Page 2


Les montants sont retenus hors T.V.A, car la TVA est récupérée rapidement par
l’entreprise, et n’a donc pas d’incidence sur le plan de financement (sauf en cas de TVA non
récupérable)
 La variation du besoin en fonds de roulement : Celle-ci sera faite à partir du chiffre
d’affaires prévisionnel.
 Le remboursement d’emprunt : Dans la première étape, on doit prendre en compte le
remboursement en capital (la charge d’intérêt est déjà prise en compte pour la
détermination de la CAF) des emprunts existants, c’est-à-dire mis en place
antérieurement à l’étude en cours. Par emprunts, il faut comprendre les emprunts
bancaires, mais aussi les emprunts non bancaires (prêt de la société mère, d’une
autre filiale…). Le montant des remboursements en capital est associé aux
échéanciers des emprunts en place.
 Les dividendes : Cette rubrique comprend la rémunération prévisionnelle des
actionnaires, les montants pourront être modifiés lors de la deuxième étape, en
fonction des ressources de financement mis en place.
 La Capacité d’Autofinancement (CAF) : La capacité d’Autofinancement est calculée
en fonction des prévisions d’activité. Cette capacité d’Autofinancement est
déterminée avant la prise en compte des nouveaux financements, donc avant la prise
en compte des frais financiers découlant de ces financements. Elle représente donc,
le reliquat égal à la différence entre tout ce qu’on aurait dû encaisser (ventes +
produits), et ce qu’on aurait dû décaisser (charges payables) ; c’est la somme
algébrique du résultat net et des dotations annuelles.
De façon synthétique, CAF = Résultat net + Dotations aux Amortissements
A- Modèle de plan de financement

ANNEES 1 2 3 . n

I- EMPLOIS (Besoins)
- Investissements
- Augmentation du BFE
- Remboursement d’emprunt
(emprunts existants)
- Retrait de comptes courants
- Dividendes

Total des Emplois (I)

II- RESSOURCES
- CAF
- Diminution du BFE

Total des Ressources (II)

SOLDES (II - I)

SOLDES CUMULES

JOEL MABUDU, EXPERT-COMPTABLE DIPLOME Page 3


2.1.2- Deuxième étape
A la fin de cette première étape, le plan de financement n’est généralement pas équilibré,
le solde annuel est souvent négatif. En fonction de ce solde et de la stratégie financière de
l’entreprise, un ensemble de ressources de financement sera mis en place. Le plan de
financement après mise en place des financements sera bâti. Ce document, qui découle du
précédent prend en compte les diverses options de financement possibles. L’incidence de
ces options sera également prise en compte.
A- Les ressources
- Les emprunts
Ils devront être inclus dans le plan de financement en fonction des modalités
- L’augmentation en capital
Il faut retenir, dans cette rubrique, les augmentations en capital se traduisant par un flux
financier ; une incorporation de réserves ou une conversion d’obligations convertibles ne
doivent pas être incluses dans le plan de financement, car elles ne génèrent pas de flux
financiers.
- Les cessions d’actif immobilisé
Il s’agit du prix de vente de la cession du bien immobilisé.
- La CAF
La CAF, calculée lors de la première étape, devra être modifiée par les choix de
financement retenus. S’il s’agit d’emprunts nouveaux, ces emprunts vont générer des
charges financières, la CAF devra tenir compte de ces nouvelles charges financières ainsi
que l’incidence fiscale de ces charges. Si l’entreprise fait appel au crédit-bail. Il faut tenir
compte du retraitement des redevances si le seuil de 5 % est atteint.

Intérêt
Redevances =
amortissement de l’emprunt

B- Les emplois
L’endettement nouveau va donner naissance à un remboursement supplémentaire en capital
(les frais financiers figurant dans la CAF). Si l’entreprise utilise le crédit-bail pour
financer en partie ou en totalité ses immobilisations, on devra modifier :
- les emplois par déduction des investissements financés par crédit-bail.
- La CAF.
Si une augmentation de capital a été nécessaire, il se peut que la politique de dividendes ait
changé.

JOEL MABUDU, EXPERT-COMPTABLE DIPLOME Page 4


C- Modèle de plan de financement
ANNEES 1 2 3 . n
I- EMPLOIS
- Investissements
- Augmentation du BFE
- Remboursement d’emprunt
(emprunts existants)
Remboursement d’emprunt
(emprunts nouveaux)
- Retrait des comptes courants
- Dividendes (modifiés)
Total des Impôts (I)
II- RESSOURCES
- CAF
- Augmentation de capital
- Subventions et primes
- Emprunts
- Diminution de BFE
- Cessions d’actif
Total des Ressources (II)
SOLDES (II - I)
SOLDES CUMULES

2.2- Unité du plan de financement


Le plan de financement permet d’indiquer sur un document simple les éléments
fondamentaux de la stratégie de l’entreprise.
Certaines habitudes prises dans les entreprises ont pu conduire à penser que l’on pouvait
investir, obtenir des financements, se développer au gré d’opportunités, sans véritables
études préalables, et sans prévisions. Or, on s’aperçoit que ce type de situation conduit
infailliblement à des difficultés d’ordre commercial, industriel et financier.
L’élaboration du plan de financement et son exploitation relèvent d’une réflexion fondée
sur des hypothèses crédibles offrant les meilleures chances de réussite sans pour autant
exclure les facteurs d’incertitudes. Mais ces facteurs sont envisagés, mesurés, avec
parfois des solutions pour les diminuer.
Le plan de financement ne permet pas de conduire une analyse financière, mais par contre
il permettra de mesurer les incidences d’un plan d’investissement sur la vie économique et
financière de l’entreprise et d’apprécier la faisabilité du projet.
Le plan de financement ne constitue pas un document isolé dans la démarche prévisionnelle,
d’autres outils des gestion sont nécessaires : plan d’action à court terme (budget de
trésorerie), élaboration de ratios….

JOEL MABUDU, EXPERT-COMPTABLE DIPLOME Page 5


N. B. : Il est souvent utile dans un dossier de crédit, d’accompagner le plan de financement
des deux derniers bilans, car ils servent souvent aux organismes financiers.
A vous de jouer
CAS FINANCIAS
La société financias décide de réaliser un projet d’investissement dont les caractéristiques
sont les suivantes :
Conditions d’exploitation :
Chiffre d’affaires : 25.000 KF avec une augmentation de 10% l’an. La marge sur coût
variable est de 40% du chiffre d’affaires. Les coûts fixes hors amortissement s’élèvent à
8.000 KF
Plan d’investissement
Année 1 : Equipement A : 5.000 KF
Année 2 : Equipement B : 2.000 KF
Année 3 : Equipement C : 1.500 KF
Durée probable d’utilisation des équipements : 5 ans pour A, 4 ans pour B, et 3 ans pour C.
Informations complémentaires
Les dividendes à verser représentent 10% de la CAF et seront théoriquement imputés à
l’exercice de réalisation de la CAF. Le taux d’impôt sur les bénéfices est de 35%.
La durée du projet est de 5 ans.
Le BFE est de 500 KF la 1ère année et il augmente de 50 KF chaque année
Travail à faire
1- Calculer les amortissements annuels.
2- Calculer les CAF annuelles.
3- Construire l’ébauche du plan de financement.
4- Pour équilibrer l’ébauche du plan, les dirigeants de financias ont pris les
décisions suivantes :
- Emprunt indivis au début de la 1ère année au taux facial de 10% avec un
remboursement in fine sur 5 ans : 5.000 KF.
- Cession de l’équipement A à la fin de la 5e année : 500 KF
- Augmentation du capital au cours de la 2e année d’une valeur de 1.000 KF qui
entraînera une augmentation du taux des dividendes de 5% à partir de la fin de la
deuxième année.
a) Présenter le tableau de l’emprunt.
b) Calculer la nouvelle CAF de deux façons différentes.
c) Construire le plan de financement définitif.

JOEL MABUDU, EXPERT-COMPTABLE DIPLOME Page 6


CORRIGE
1- Calcul des amortissements annuels
Année 1 :
Année 2 :
Année 3 :
Année 4 :
Année 5 :

2- Calcul des CAF annuelles


Année
1 2 3 4 5
Eléments
Chiffre d’affaires
M/CV (40% CA)
- CF hors amort.
- Amortissement
Rt avant impôt
- Impôt

Résultat net
+
amortissement
CAF

3- Ebauche du plan de financement


1 2 3 4 5
Emplois
- Equipement
- ∆ BFE
- Dividendes
TOTAL des Emplois (I)
Ressources
- CAF
Total des Ressources (II)
Solde II – I
Soldes cumulés

JOEL MABUDU, EXPERT-COMPTABLE DIPLOME Page 7


Tableau d’amortissement de l’emprunt
Eléments Emprunt Intérêts Amortissement Annuités
Période
1
2
3
4
5

a- Calcul de la nouvelle CAF


1ère méthode

1 2 3 4 5
M/CV
- CF hors amort
- Amort
- Intérêt
Rt avant impôt
- Impôt

Résultat net
+ Amortissement
CAF nouvelle

2ème méthode

1 2 3 4 5
Ancienne CAF
- Intérêt net d’impôt
Nouvelle CAF

JOEL MABUDU, EXPERT-COMPTABLE DIPLOME Page 8


b- Plan de financement définitif
1 2 3 4 5
Emplois
- Equipement
- ∆ BFE
- Dividendes
- Rembours. emprunt
Total des Emplois (I)
Ressources
- CAF
- Emprunt
- Cession d’immobilisation
- Augmentation capital
Total des Ressources II
Solde II – I
Soldes cumulés

JOEL MABUDU, EXPERT-COMPTABLE DIPLOME Page 9

Vous aimerez peut-être aussi