Vous êtes sur la page 1sur 66

PFE ISSTE

Dédicace 1
Au nom du dieu,
Toutes les lettres ne sauraient trouver les mots qu’il faut…
Tous les mots ne sauraient exprimer la gratitude, l’amour, le respect, la reconnaissance…
Aussi, c’est tout simplement que je dédie ce travail…
A dieu (Allah)
Qui m’aide et me donne la patience et le courage durant ces langues années d’études
A mes chers parents
Aucune dédicace ne saurait être assez éloquente pour exprimer la profondeur
Des sentiments d’affection, d’estime et de respect que je vous porte, pour l’amour dont vous
m’avez toujours comblé, l’éducation et le bien être que vous m’assurez, pour votre soutien, vos
sacrifices et vos prières.
Aussi fière d’y appartenir, aussi déterminé à en être digne.
A ma chère sœur et mon cher frère
Pour ses soutiens moral et leurs conseils précieux tout au long mes études.
A mon cher Aymen
Qui m’aidé et supporté dans les moments difficiles.
A ma chère binôme Marwa
Pour son entente et sa sympathie
A toute ma famille
A tous mes amis
A tous ceux que j’aime et ceux que m’aiment

Eya…

i
PFE ISSTE

Dédicace 2

Au nom du Dieu, tout puissant, le bienfaisant.


Je remercie, tout d’abord, le bon Dieu, le subtil le bienveillant qui j’ai accordé
La capacité d’achever ce travail
Avec amour, tendresse et respect, dédie ce travail,
A mes chers parents
Aucune dédicace ne saurait exprimer mon respect, mon amour éternel et ma considération pour
les sacrifices que vous avez consenti pour mon instruction et mon bien être.
Je vous remercie pour tout le soutien et l’amour que vous me portez depuis mon enfance et
j’espère que votre bénédiction m’accompagne toujours.
Que ce modeste travail soit l’exaucement de vos vœux tant formulés, le fruit de vos
innombrables sacrifices, bien que je ne vous en acquitterai jamais assez.
Puisse Dieu, le Très Haut, vous accorder santé, bonheur et longue vie et faire en sorte que jamais
je ne vous déçoive.
Qui se sont dépensés sans comporter pour moi, mes frères et sœurs qui ont éclairé mes chemins
et soutenues tout au long de mes études pour permettre d’atteindre cette étape
À tous mes amis
En Souvenir des plus beaux instants qu'on a passés ensemble
Aussi bien à tous ceux qui m'ont aidé

Marwa….

ii
PFE ISSTE

Remerciements
La première personne que nous tenons à remercier est notre encadrant Dr Elaoud Anis (ISSTE)

pour l’orientation, la confiance, la patience qui ont constitué un apport considérable

sans lequel ce travail n’aurait pas pu être mené au bon port.

Qu’il trouve dans ce travail un hommage vivant à sa haute personnalité.

Avec immense reconnaissance que nous remercions toute l’équipe de l’OTD de Béni Khalled et

Lycée Bouchrik de Grombalia LSFPA

De nous avoir offert l’opportunité de réaliser notre stage de fin d’étude au sien de leur office,

Et nous souhaitons remercier plus particulièrement Mme Olfa Cheikh (LSFPA) pour son

encadrement et suivi

Nous remercions aussi Mr Ferjani Karim (OTD), ingénieur à l’office d’avoir répondu
positivement à chacune de nos sollicitations et la disponibilité dont il a fait preuve.

Nous tenons à remercier toute l’équipe pédagogique de l’Institut Supérieure des Sciences et
des Technologies de Environnement (ISSTE) et les intervenants professionnels responsables
de la formation Energétique et Environnement.

Nos vifs remerciements vont également à Dr Iskander Walha (ISSTE), président du jury,
pour l’intérêt qu’il a porté à notre projet en acceptant d’examiner notre travail
et de présider la soutenance du PFE.

Pour finir, un grand merci à toutes les personnes qui nous ont aidés, avec une mention
particulière à tous les ouvriers de l’OTD de Béni Khalled, et tous les services qui nous ont
soutenue et encouragé tout au long de ce stage.

iii
PFE ISSTE

Liste des Figures

Figure 1. Lycée Sectoriel de Formation Professionnelle Agricole Bouchrik ........................................ 4

Figure 2. Triangle de feu ....................................................................................................................... 8

Figure 3. Cycle quatre temps pour un moteur à allumage par compression ‘Diesel’............................ 9

Figure 4. Cycle d'un moteur à essence ................................................................................................ 11

Figure 5. Common-rail ........................................................................................................................ 13

Figure 6. Pompe d'alimentation de type membrane et piston.............................................................. 17

Figure 7. Filtre du gasoil ..................................................................................................................... 18

Figure 8. Pompe d'injection rotatif et en ligne .................................................................................... 18

Figure 9. Injecteur complet ................................................................................................................. 19

Figure 10. Trajet du gasoil depuis son stockage jusqu'aux injecteurs ................................................. 19

Figure 11. Pôle d'aimant ...................................................................................................................... 21

Figure 12. Propriété d'aimant .............................................................................................................. 22

Figure 13. Ligne de champ pour aimant en U et aimant droite ........................................................... 22

Figure 14. Champ magnétique terrestre .............................................................................................. 23

Figure 15. Sens de courant et du champ magnétique dans un fil conducteur...................................... 23

Figure 16. Flux magnétique ................................................................................................................ 24

Figure 17. Spin isomère d'hydrogène moléculaire [15] ...................................................................... 26

Figure 18. Vue schématique de l'état para et ortho d'hydrogène [14] ................................................. 26

Figure 19. Processus d'ionisation du combustible ............................................................................... 27

Figure 20. Appareil magnétique A ...................................................................................................... 30

Figure 21. Vue photographie de l'aimant néodyme ............................................................................. 31

Figure 22. Appareil à champ magnétique permanent B ...................................................................... 32

Figure 23. Tracteur-ensilage et Tracteur-transport.............................................................................. 32

Figure 24. Ensileuse ............................................................................................................................ 33


iv
PFE ISSTE

Figure 25. Motocyclette 103 ............................................................................................................... 34

Figure 26. Echantillon de gasoil (brut et traité).................................................................................. 35

Figure 27. Positionnement de l’appareil magnétique .......................................................................... 36

Figure 28. Installation de dispositif magnétique sur les injecteurs et après le filtre............................ 37

Figure 29. Installation de l'appareil sur deux injecteurs ...................................................................... 37

Figure 30. Mise en place d'un seul appareil après le filtre .................................................................. 37

Figure 31. Position du placement de l'appareil magnétique ................................................................ 38

Figure 32. Installation de l'appareil sur le moteur de la voiture ......................................................... 38

Figure 33. Voiture utilisée pour le test de pollution ............................................................................ 39

Figure 34. Positionnement des appareils ............................................................................................. 39

Figure 35. Dispositif d'évaporation à température ambiante ............................................................... 42

Figure 36. Consommation moyenne du carburant sous différent régime (vide, chargé, semi chargé) 43

Figure 37. Consommation du carburant - tracteur ‘’Fiat’’ .................................................................. 44

Figure 38. Effet d'un seul appareil sur un tracteur "New Holland" ..................................................... 45

Figure 39. Consommation du carburant d’une voiture........................................................................ 47

Figure 40. Effet des deux appareils sur la consommation du carburant d’une motocyclette .............. 48

Figure 41. Test de pollution sans appareil magnétique ....................................................................... 49

Figure 42. Test de pollution avec appareil magnétique....................................................................... 49

v
PFE ISSTE

Liste des Tableaux


Tableau 1. Consistance de l'agro-combinat "Intilaka" .......................................................................... 5

Tableau 2. Procédés de magnétisation et recherches réalisées [16] [17] [18] ..................................... 28

Tableau 3. Caractéristique de l'appareil magnétique........................................................................... 31

Tableau 4. Spécification du moteur du tracteur .................................................................................. 33

Tableau 5. Spécification du moteur New Holland .............................................................................. 34

Tableau 6.Caractéristique de motocyclette ......................................................................................... 34

Tableau 7. Spécification du moteur de voiture ................................................................................... 35

Tableau 8. Caractéristique de la voiture (Renault express)................................................................ 39

Tableau 9. Résumé de travail .............................................................................................................. 40

Tableau 10. Consommation moyenne du carburant d'un tracteur "New Holland «avec remorque .... 43

Tableau 11. Consommation moyenne du carburant d'un tracteur "Fiat" avec ensileuse .................... 44

Tableau 12. Consommation moyenne du carburant d'un tracteur "New Holland" avec ensileuse ..... 45

Tableau 13. Consommation moyenne du carburant d'une voiture de marque Volkswagen Polo Sedan

.................................................................................................................................................................... 46

vi
PFE ISSTE

Nomenclature

Abréviation Nom Unité

SOx Dioxyde de soufre -

NOx Dioxyde d’azote -

CO Monoxyde de carbone -

HC Hydrocarbure -

CO2 Dioxyde de carbone -

MFC Magnetic Fuel Condioner -

BTP Brevet de Technicien Professionnel -

CAP Certificat d'Aptitude Professionnelle -

OTD Office des Terres Domaniales -

COV Composés Organiques Volatils -

T Température °C

J Jour -

PMH Point Mort Haut -

PMB Point Mort Bas -

IVO Intake Valves Open -

IVC Intake Valves Close -

EVO Exhaust Valves Open -

EVC Exhaust Valves Close -

EMHV Ester Méthylique d’Huile Végétale -

EEHV Ester Ethylique d’Huile Végétale -

RON Indice d'octane recherche -

RON Indice d'octane recherche -


vii
PFE ISSTE

GPL Gaz de Pétrole Liquéfié) -

B vecteur champ magnétique Tesla (T)

Ø Le flux magnétique Web

A Surface m²

C Consommation L

T Essai sans appareil magnétique -

M Essai d’un seul -

DM Essai de doubles appareils magnétiques -

DMAVP Essai de doubles appareils magnétiques avant la pompe -

d’injection

DMAPM Essai de doubles appareils magnétiques après la pompe -

d’injection

t.CH tracteur avec remorque chargé -

t.V tracteur avec remorque vide -

t.S.CH tracteur avec remorque semi-chargé -

viii
PFE ISSTE

Sommaire
Dédicace 1 ................................................................................................................................................i

Dédicace 2 ............................................................................................................................................... ii

Remerciements ....................................................................................................................................... iii

Liste des Figures .................................................................................................................................... iv

Introduction générale ............................................................................................................................. 1

Chapitre 1 ............................................................................................................................................... 3

Présentation de la société ....................................................................................................................... 3

1.1 Introduction.............................................................................................................................. 4

1.2 Présentation générale de LSFPA .................................................................................................. 4

1.3 Présentation générale de l’Agro-Combinat de Béni Khalled........................................................ 5

1.3.1 Présentation générale ........................................................................................................... 5

1.3.2 Moyens humains ................................................................................................................... 6

Chapitre 2 ............................................................................................................................................... 7

Etat de l’art ............................................................................................................................................. 7

2.1 Introduction.................................................................................................................................. 8

2.2 Combustion et les combustibles .................................................................................................. 8

2.2.1 Généralité sur la combustion ................................................................................................ 8

2.2.2 Combustion dans le moteur diesel ....................................................................................... 9

2.2.3 Combustion dans le moteur à essence. .............................................................................. 11

2.2.4 Pollution .............................................................................................................................. 12

2.3 Combustibles .............................................................................................................................. 13

2.3.1 Définition............................................................................................................................. 13

2.3.2 Carburant ............................................................................................................................ 13

2.3.3 Carburants utilisés en Tunisie ............................................................................................. 15

2.3.4 Circuit de carburant dans moteur diesel............................................................................. 16

2.4 Champ magnétique .................................................................................................................... 20

2.4.1 Définition............................................................................................................................. 20

2.4.2 Source de champ magnétique ............................................................................................ 20

2.4.3 Flux et induction magnétique ............................................................................................. 23

2.4.4 Comportements magnétiques ............................................................................................ 24

ix
PFE ISSTE

2.4.5 Application .......................................................................................................................... 25

2.5 Influence du champ magnétique sur les hydrocarbures............................................................ 25

2.5.1 Effet de champ magnétique sur les carburants .................................................................. 25

2.5.2 Ionisation de carburant ...................................................................................................... 26

Conclusion ........................................................................................................................................... 28

Chapitre 3 ............................................................................................................................................. 29

Matériels et Méthodes .......................................................................................................................... 29

3.1 Introduction................................................................................................................................ 30

3.2 Matériels et équipements .......................................................................................................... 30

3.2.1 Carburant ............................................................................................................................ 30

3.2.2 Appareil magnétique ...................................................................................................... 30

3.2.3 Tracteur ............................................................................................................................... 32

3.2.4 Motocycle 103 ..................................................................................................................... 34

3.2.5 Voiture (POLO) .................................................................................................................... 35

3.3 Méthodes et techniques ............................................................................................................ 35

3.3.1 Test d’évaporation ............................................................................................................. 35

3.3.2 Test d’installation de l’appareil magnétique....................................................................... 36

3.3.3 Test de pollution ................................................................................................................. 38

Chapitre 4 ............................................................................................................................................. 41

Résultats et discussion.......................................................................................................................... 41

4.1 Introduction................................................................................................................................ 42

4.2 Effet de champ magnétique sur l’évaporation de gazole .......................................................... 42

4.3 Influence du champ magnétique sur les hydrocarbures............................................................ 42

4.4 Effet du champ magnétique sur la consommation du carburant des tracteurs ........................ 43

4.5 Effet du champ magnétique sur la consommation du carburant sur une voiture et un
cyclomoteur............................................................................................................................................ 46

4.6 Effet du champ magnétique sur les gaz d’échappements ......................................................... 48

Conclusion ........................................................................................................................................... 49

Conclusion générale ............................................................................................................................. 50

Réferences Bibliographiques................................................................................................................ 52

Annexes ................................................................................................................................................ 54

x
PFE ISSTE

Introduction générale

xi
PFE ISSTE

Introduction générale

Au cours des dernières années, l’utilisation des combustibles fossiles a augmenté dans

tous les secteurs. L'agriculture est l'un des secteurs économiques qui doivent prendre des

décisions appropriées afin de réduire la consommation élevée de carburant et par conséquent la

pollution de l'environnement.

En général, les moteurs à combustion interne produisent des niveaux de pollution

modérément élevés, dus à une combustion incomplète du combustible carboné, entraînant du

monoxyde de carbone, des oxydes d'azote et de soufre et des hydrocarbures imbrûlés selon les

conditions de fonctionnement et de rapport carburant / air. Dans les moteurs diesel, autant de

carburants contiennent du soufre conduisant à des oxydes de soufre (SOx) dans les gaz

d'échappement, favorisant les pluies acides. La haute température de combustion crée de plus

grandes proportions d'oxydes d'azote (NOx), qui s'avèrent dangereux pour la santé animale et

végétale [1].

Compte tenu des problèmes inhérents aux moteurs diesel, les chercheurs ont effectué des

études récentes suggèrent que le champ magnétique a un effet positif sur les performances du

système et réduire les émissions des gaz d’échappements.

De ce fait, notre Projet de Fin d’Etudes se positionne afin de montrer et confirmer

expérimentalement l’effet des appareils magnétique sur la réduction de la consommation du

carburant et la réduction des gaz d’échappement (CO…).

1
PFE ISSTE

Un champ magnétique est fixé sur les conduites de carburant des engins agricoles et des

voitures et même sur les motocycles pour réaliser les essais.

Ce rapport est formé de quatre chapitres :

Le premier chapitre concerne l’étude de l’art des effets de magnétisation et du phénomène de

combustion.

Le deuxième chapitre montre les matériels et les méthodes utilisés pour l’application de procédé

magnétique sur les engins.

Le troisième chapitre présente les résultats de l’effet du champ sur l’économie de carburant et sur

la dépollution des gaz d’échappement.

2
PFE ISSTE

Chapitre 1

Présentation de la société

3
PFE ISSTE

1.1 Introduction

Ce chapitre constitue une présentation générale du Lycée Sectoriel de Formation


Professionnelle Agricole Bouchrik Grombalia (LSFPA), et aussi la présentation de l’agro-
combinat OTD Béni Khalled.

1.2 Présentation générale de LSFPA


Le Lycée Sectoriel de Formation Professionnelle Agricole en agrumiculture et viticulture
de Bouchrik est créé en 1956 en tant que collège agricole et fut reconverti en lycée en 1999.

Il est situé au gouvernorat de Nabeul, délégation de Grombalia, à 40 Km de la ville de


Tunis sud, 27 Km de la ville de Nabeul et 30 Km de la ville touristique Hammamet.

Actuellement, il assure la formation initiale pour l'obtention de diplômes de BTP et de


CAP en arboriculture fruitière, et la formation continue à la demande pour différents groupes
cible (les agriculteurs et fils des agriculteurs ,etc.). Par sa vocation en qualité de Lycée sectoriel
LSFPA, il constitue un vecteur de développement et une référence pour les autres centres de
formation professionnelle agricole et un opérateur économique en matière d'agrumes et de vignes
figure 1

Figure 1. Lycée Sectoriel de Formation Professionnelle Agricole Bouchrik

4
PFE ISSTE

1.3 Présentation générale de l’Agro-Combinat de Béni Khalled

1.3.1 Présentation générale

L’agro-combinat « Intilaka » est une unité de l’OTD (Office des TerresDomaniales).

Elle fait partie du nord-est de la Tunisie et particulièrement le gouvernorat Nabeul. Avant


le 12 Mai 1964, elle était exploitée par les ex-colons. A partir de cette date, date de la
nationalisation des terres, elle devient gérée par la coopérative des services jusqu’à Avril 1970
ou elle fait objet d’une unité de production appartenant à l’OTD sous la direction du ministère de
l’agriculture et portant le nom de l’agro-combinat ce qui présente dans le tableau 1.

Tableau 1. Consistance de l'agro-combinat "Intilaka"

Spéculation Intilaka Rizzo Ettakadom Boustène Ahd Kalboussi Joumhouria Totale


Jedid
Agrumes 71 5.5 - 0.75 58.104 - - 135.3
adultes 540
Agrumes 9 - - - - 9
jeunes
Olivier - 30 - - - - 30
jeune
Olivier 51 32 17.54 33.04 56.223 78.3959 78.3959 344.3
3 861
Foret et 43.9480 71.072 36.5 6.687 30.54 43.7823 12.5555 245.0
incultes 859
Parcours 62.6698 - - - 18 - 80.66
98
Terre nue 30.6802 375.51 81.085 44.710 23.322 62.2963 90.3607 609.9
9 582
Totale 268.298 496.09 135.1312 85.1803 186.18 182.2518 181.3121 1534.
10 90 4543
Source : Agro-combinat « Intilaka »

5
PFE ISSTE

1.3.2 Moyens humains

a. Cadres techniques
Ils sont du nombre de 12 :

• 3 ingénieurs principaux
• 3 ingénieurs
• 1 vétérinaire (en commun avec d’autres fermes)
• 1 technicien
• 1 agent technique
• 2 cadres administratifs
b. Ouvriers
Ils sont au nombre de 48 :

• 12 ouvriers d’encadrement
• 36 ouvriers occasionnels permanents

La main d’œuvre occasionnelle est 20000 à 25000 j de travail/compagne

6
PFE ISSTE

Chapitre 2

Etat de l’art

7
PFE ISSTE

2.1 Introduction

Dans ce chapitre nous étudierons le phénomène de la combustion en terme général et


pour un moteur diesel. Ce dernier provoque des pollutions atmosphériques telles que (CO2, CO,
COV). Pour cela, nous verrons l’effet du champ magnétique sur les hydrocarbures pour
améliorer la réaction de combustion.

2.2 Combustion et les combustibles

2.2.1 Généralité sur la combustion


Une combustion est une réaction chimique au cours de laquelle des espèces combustibles
se combinent à un comburant en général l’oxygène de l’air, pour former des nouvelles espèces
chimiques appelées produits de combustion. Pour qu’une combustion soit possible, trois
éléments sont nécessaires :

• Comburant
• Energie d’activation (chaleur)
• Combustible
Traditionnellement, le phénomène du feu est schématiquement représenté par le triangle de
feu (Figure 2).

Figure 2. Triangle de feu

8
PFE ISSTE

Selon la vitesse de réaction , une combustion peut être lente lorsque la température (T°)
du combustible ou des produits de combustion est insuffisante pour provoquer une émission de
lumière. Aussi, elle peut être vive et trés vive : vive lorsque la T° augmente avec l’apparence de
gaz et des fumées pour provoquer une emission simultanée de lumiére et trés vive, sa vitesse de
réaction est grande, il s’agit alors d’une combustion déflagrante.

De plus, nous trouvons une combustion instantanée si la vitesse de réaction supérieure à


la vitesse du son, alors il s’agit d’une combustion détonante.

Enfin, elle peut être complète si l’air arrive en quantité suffisante, les flammes sont bues,
peu éclairantes, et les produits de combustion principalement formés de dioxyde de carbone et
d’eau, ou incomplète si le renouvellement de l’air est insuffisant. Les flammes sont oranges, très
éclairantes et les produits de combustion sont incomplètement brulés. Le panache de fumées est
souvent noir pour les produits à base de carbone et renferme d’autres produits incomplètement
oxydés tel que monoxyde de carbone.

2.2.2 Combustion dans le moteur diesel

Le moteur Diesel a été inventé et breveté par l’ingénieur mécanicien allemand Rudolph
Diesel en 1893.

Dans ce moteur, la combustion est déclenchée par l'injection de gazole sous pression dans de l'air
fortement comprimé (T° élevée) ; il se produit alors une auto-inflammation, ce qui signifie que le
mélange s'enflamme spontanément.

La figure 3 représente les quatre temps dans le moteur diesel :

Figure 3.Cycle quatre temps pour un moteur à allumage par compression ‘Diesel’

9
PFE ISSTE

L’admission :

Lors de cette phase le piston se déplace du PMH vers le PMB. Pour cette phase les
soupapes d’admission sont ouvertes et permettent donc au gaz frais de pénétrer dans la chambre
de combustion. Ces gaz sont généralement composés d’air et de gaz brûlés provenant des cycles
précédents (EGR). Afin d’optimiser le remplissage, l’ouverture des soupapes d’admission (IVC)
a lieu avant le PMH, de même leur fermeture s’effectue généralement après le PMB [2].

La compression :

Au cours de cette étape, les soupapes d’admission sont fermées. Pour ce second temps, le
cylindre contient une certaine masse d’air et d’EGR. Le mouvement du piston depuis le PMB
vers le PMH exerce une compression sur ce mélange de gaz qui modifie les conditions
thermodynamiques dans la chambre. C’est lors de cette phase qu’une majeure partie du carburant
est injectée. La combustion débute généralement avant le PMH et donc avant la fin de cette
phase. Ce début de combustion est piloté par le phénomène d’auto inflammation qui peut être
contrôlé par les conditions thermodynamiques dans la chambre ainsi que le phasage des
injections [2].

La détente :

Cette phase débute une fois le PMH atteint et dure jusqu'à l’ouverture des soupapes
d’échappement (EVO). Pour ce troisième temps, les différentes soupapes restent fermées et c’est
durant cette phase qu’une grande partie du mélange réactif brûle et occupe tout le volume de la
chambre. Selon les stratégies d’injection, une partie du carburant peut encore être introduit lors
de cette phase. C’est principalement durant celle-ci que l’énergie chimique contenue dans le
carburant est transformée en énergie mécanique au travers du travail exercé par les gaz sur le
piston [2].

L’échappement :

Débute une fois les soupapes d’échappement ouvertes (EVO). Lors de ce temps, le piston
remonte du PMB vers le PMH et pousse ainsi les gaz brûlés dans la tubulure d’échappement. Le
cycle quatre temps se termine donc une fois cette phase finie, c'est-à-dire lorsque le piston a
atteint le PMH. Il existe généralement une stratégie de croisement de soupapes (admission /
échappement) qui est utilisée afin d’optimiser le remplissage du cylindre [2].

10
PFE ISSTE

2.2.3 Combustion dans le moteur à essence.

Presque la totalité des moteurs d’automobile, fonctionne selon le principe du cycle à


quatre temps décrit pour la première fois par Alphonse Beau de Rochas et réalisé par OTTO en
Allemagne.

Il comprend les phases suivantes, durant lesquelles, le piston est


est en mouvement entre le PMH
et le PMB (Figure 4).

Figure 4. Cycle d'un moteur à essence


.

Admission (PMH → PMB ; θ : 0 → 180°) :

La soupape d’admission s’ouvre et le piston se met en mouvement jusqu’au PMB sous


l’effet de l’écoulement de la charge fraîche admise, qui occupe progressivement le volume
disponible. Ce mouvement est engendré par la différence de pression entre le système
sys
d’admission et le cylindre [3]..

Compression (PMB → PMH ; θ : 180°→ 360°) :

Le piston commence sa course ascendante jusqu’au PMH en comprimant la charge


admise (air-carburant
carburant pour le moteur à essence et air pour le Diesel). Dans le moteur à allumage
commandé,
mandé, une étincelle électrique fournie par la bougie d’allumage avant que le piston
n’atteigne le PMH, déclenche la combustion, c’est ce qu’on appelle l’avance
l’a à l’allumage
(20°40°) [3].

11
PFE ISSTE

Combustion détente (PMH → PMB ; θ : 360°→ 540°) :

L’énergie dégagé par la combustion, provoque une élévation de pression jusqu’à 50-60
bar le piston est repoussé vers le PMB, tandis que les soupapes restent fermées [3].

Echappement

Pendant la phase de détente et environ 50° avant que le piston n’atteint le PMB, la
soupape d’échappement s’ouvre (avance d’ouverture d’échappement), les gaz brûlés (produits de
combustion) quittent le cylindre à travers cette dernière [3].

2.2.4 Pollution

Depuis le 19ème siècle, certaines zones urbaines industrialisées en Tunisie et dans le


monde ont connu de graves problèmes de pollution atmosphérique. Les émissions en cause dans
la plupart des villes étaient principalement celles de soufre et les fumées noires, dues à
l'utilisation des combustibles. Des quantités croissantes de gaz et de particules potentiellement
nuisibles sont émises dans l'atmosphère et entraînent des dommages à la santé humaine et à
l'environnement. Elles endommagent également, à long terme, les ressources nécessaires au
développement durable de la planète.

Pour chacun des polluants, les niveaux atteints sont comparés aux références disponibles.
Celles-ci peuvent être des valeurs limites qui doivent obligatoirement être respectées, et dont le
dépassement implique l'élaboration de plans de réduction visant à diminuer la pollution [4].

Dans le moteur diesel, la combustion du carburant génère un certain nombre de polluants


parmi lesquels :

- Le dioxyde de carbone CO2.

- L’oxyde d’azote NOx.

- Les hydrocarbures HC.

- Les fines particules.

– Le dioxyde de soufre SO2.

Parmi les principales innovations pour réduire la pollution, nous trouvons le Common-
rail. La réduction de la pollution au niveau du rail commun se fait essentiellement grâce à la
diminution de la consommation et à une meilleure combustion.

12
PFE ISSTE

La pulvérisation fine du carburant entraîne une bonne qualité du mélange ce qui a pour
conséquence une combustion quasi-complète. Il y a alors moins de résidus imbrûlés, qui sont
sources de pollution [5].

Figure 5. Common-rail
Ainsi, il existe différents types de carburants permettant de réduire la pollution comme
les biocarburants qu’ils proviennent d’une réaction entre une huile végétale et du méthanol pour
former l’ester méthylique d’huile végétale (EMHV) ou avec de l’éthanol pour former un ester
éthylique d’huile végétale (EEHV) [5].

2.3 Combustibles
Il existe plusieurs moyens de transports et plusieurs sources d’énergie qui rendent
possibles ces moyens de transport. La plupart des véhicules, qui se déplacent sur la terre, dans
l’air ou sur les eaux, ont besoin de carburant pour faire fonctionner le moteur.

2.3.1 Définition

Les carburants sont les substances dont la combustion permet le fonctionnement des moteurs
thermiques. L'énergie chimique contenue dans le carburant est donc destinée à être convertie en
énergie mécanique.

2.3.2 Carburant

La plupart des carburants utilisés aujourd’hui pour faire fonctionner les véhicules se classent
en deux catégories : les carburants à base de pétrole (l’essence, gaz, gazole …) et les
biocombustibles (l’éthanol et le biodiésel).

13
PFE ISSTE

2.3.2.1 Biocarburant
Il existe plusieurs types de biocarburant qui proviennent de plusieurs matières premières
diverses. Nous nous contenterons de citer les plus répandus et présentant un développement
important ces dernières années :

2.3.2.1.1 Bioéthanol

Un biocarburant qui est produit par fermentation de matières organiques riches en sucre.

Source : Betterave, Canne à sucre, Blé, Maïs, Pomme de terre, Cellulose...etc.

2.3.2.1.2 Biodiesel

Un carburant obtenu à partir d'huile végétale ou animale transformée par un procédé


chimique appelé très souvent trans-estérification. Les biodiesels tentent de concurrencer les
huiles végétales utilisées à l'état brut et le carburant à base de pétrole, c'est-à-dire le diesel
classique.

Source : Colza, Tournesol, Soja, Palme, Huiles de friture, Graisses animales...etc. [6]

2.3.2.2Pétrole
Les carburants usuels n'ont pas une composition bien définie. Ce sont des mélanges
d'hydrocarbures qui varient avec l'origine géographique du pétrole utilisé et les procédés de
raffinage appliqués. En fait le mélange ne peut être commercialisé que s'il vérifie des contraintes
très strictes sur les propriétés physiques (densité, volatilité) énergétiques (pouvoir calorifique) et
chimiques (indice d'octane, limitation des teneurs en certains composants).

2.3.2.2.1 Essence

Il est utilisé pour l’alimentation des moteurs thermiques allumages commandés. Il


provient de la distillation et des traitements de coupes légères du pétrole auxquelles ont été
ajoutées des molécules de synthèses (additifs) et des composés oxygéné… [7].

On peut classer on deux catégories essence ordinaire et les supercarburants qui comportaient
du plomb comme additif. Aujourd'hui, seuls les supercarburants sans plomb sont distribués sur le
marché : sans Plomb 98 (SP 98) et sans Plomb 95 (SP 95). Cette absence de plomb est
indispensable à la durée de vie des pots catalytiques utilisés pour diminuer la pollution des
véhicules. Un supercarburant est caractérisé par l'indice d'octane recherche (RON), mesuré dans
des conditions de vitesse et d'accélération faibles, et l'indice d'octane moteur (MON), déterminé
dans des conditions d'essais plus sévères [8].

14
PFE ISSTE

2.3.2.2.2Gazole

Ce carburant obtenu par le traitement de coupes moyennes du pétrole et est destiné à être
utilisé dans les moteurs diesel (moteurs thermique à allumage par compression)… [7].

2.3.2.2.3 GPL : (Gaz de Pétrole Liquéfié)

Le GPL est issu du raffinage et correspond à la coupe propane et butane. Couramment utilisé
dans des domaines tels que le domaine domestique, industriel, collectif, agricole ou pour
carburation, le GPL a la réputation d’être peu polluant (pas de plomb ni de soufre entre autres
[7].

2.3.3 Carburants utilisés en Tunisie

Le Gazole Sans Soufre :

dernière génération de gazole


compatible avec tous les véhicules Diesel.
qualité supérieure grâce aux additifs qui entrent dans sa composition et avec un taux
de soufre qui est de 0,001%.
Réduire les émissions de particules des moteurs diesel équipés ou non de filtres à
particules.
Eliminer les dépôts présents dans les injecteurs et maintenir les injecteurs propres.
Protéger le système d’alimentation contre la corrosion.
Augmenter la durée de vie des moteurs ainsi que leurs performances.

Essence sans plomb (95)

Est compatible avec tous les véhicules essence fabriqués depuis juillet 1991.
Est un sans plomb 95 de qualité supérieure qui contient des additifs pour améliorer les
performances.
Peut contenir jusqu’à 5% d’éthanol (conformément à la réglementation depuis de
nombreuses années).
Réduit significativement les dépôts sur les soupapes et le collecteur d’admission.
Maintient le système d’alimentation en carburant (carburateur ou injecteurs, soupape
et collecteurs d’admission) propre.
Augmente la durée de vie de l’huile motrice.
Il réduit des émissions de CO2 grâce à la réduction de consommation.

15
PFE ISSTE

GPL

Possède des propriétés remarquables pour le respect de l’environnement. Il ne contient en


effet ni benzène, ni plomb. C’est pour ces raisons que le GPL a été reconnu «carburant propre»
par le Grenelle de l’Environnement
Environnement.

2.3.4 Circuit de carburant dans moteur diesel


di

Dans le cas du moteur diesel le carburant est le gas-oil


gas oil .c’est un carburant moins
dangereux que l’essence car il ne s’enflamme pas instantanément, sauf s’il est chauffé au
préalable. Néanmoins, il est classé comme nocif pour la santé humaine, il faut éviter le plus
souvent possible tout contact avec
ave la peau (produit cancérigène)[9].

Circuit de carburant dans le moteur diésel commence par :

Pompe Filtre et prés


Réservoir
d'alimantation filtre

Pompe
Injecteurs
d'injection

2.3.4.1 Réservoir

C’est le contenant du carburant.il est composé par trois éléments :


• Le bouchon qui permet le remplissage, mais aussi lors du fonctionnement du moteur
permet à l’air extérieur de compenser en volume la consommation de carburant.

16
PFE ISSTE

Il comporte également un joint d’étanchéité pour éviter toute pénétration de poussière ou


eau (pluie, lavage).
• Le réservoir proprement dit peut être en tôle d’acier ou en polypropylène sa capacité
dépend avant tout de la puissance du tracteur.
• Le robinet de fond de cuve. Il n’est pas présent que sur les réservoirs positionnés en
hauteur afin de couper la circulation du gas-oil vers le circuit d’injection et permettre des
interventions sans avoir à le vidanger. Pour les circuits en aspiration (réservoir sous la
cabine) il n’y a pas de robinet [9].

2.3.4.2 Pompe d’alimentation

Elle n’est pas toujours présente. Son rôle est de gaver le circuit en amont de la pompe
d’injection. On distingue généralement du modèle : à piston fixée et entrainée sur les pompes
d’injection ou à membrane fixé sur le bloc moteur. Elles sont entrainées par l’arbre à came du
moteur (pompe à membrane) ou par la transmission de la pompe d’injection (pompe à piston) et
assure la mise en pression du circuit primaire encore appelé basse pression (Fig. 6) [9].

Figure 6. Pompe d'alimentation de type membrane et piston

2.3.4.2 Filtre
Lorsqu’ils sont deux on parle alors de préfiltre et de filtre. Ils sont les derniers remparts
pour éviter que de l’eau ne pénètre jusqu’aux composants pompe d’injection et injecteurs) de
l’injection du carburant dans le moteur. Le rôle du préfiltre et du filtre n’est que de séparer les
impuretés solides en suspension dans le carburant.

17
PFE ISSTE

Ces particule sont majoritairement introduites accidentellement lors des différents


transvasements des contenants (futs, bidons,) jusqu’au réservoir, figure 7 [9].

Figure 7. Filtre du gasoil

2.3.4.4 Pompe d’injection

C’est un ensemble mécanique indépendant entrainé par le moteur dont la fonction n’est
que de distribuer vers les injecteurs, à un moment précis du fonctionnement du moteur, une
quantité variable carburant. La pompe à injection ne dessert qu’un seul injecteur à la fois. Cet
ensemble mécanique très complexe est composé de pièces ajustées au millième de millimètre
comme l’indique figure 8 [9].

Figure 8. Pompe d'injection rotatif et en ligne

18
PFE ISSTE

2.3.4.5 Injecteur
Ce sont les injecteurs qui pulvérisent le carburant dans le cylindre du moteur.
mot Cette
pulvérisation doit être parfaite pour une combustion optimum.
optimum. Comme la pompe d’injection ils
sont constitués d’élément ajusté au millième de millimètre, donc toute corrosion (eau) altéra
leurs fonctionnements. Laa pression d’injection est variable selon le type des moteurs (Fig. 9) [9].

Figure 9. Injecteur complet

Figure 10. Trajet du gasoil depuis son stockage jusqu'aux injecteurs

Il est assez facile de séparer des impuretés solides d’un liquide grâce à, un filtre
conventionnel, mais séparer deux liquide, même s’ils n’ont pas la même densité, sera très
difficile surtout lorsqu’ils en mouvement. La présence d’eau dans le carburant aura
a une grande
influence sur le rendement du moteur mais, elle corrodera les circuits internes de la pompe
d’injection et des injecteurs, créant des pannes souvent irréversible et très couteuses [9].

19
PFE ISSTE

2.4 Champ magnétique

Les phénomènes magnétiques sont depuis longtemps connus et expliqués. En effet, le


magnétisme d'origine naturelle a été observé et défini dans la Grèce Antique. Depuis, nos
connaissances dans ce domaine se sont grandement améliorées. Ainsi, ces phénomènes sont
maintenant omniprésents dans notre quotidien.

2.4.1 Définition

Le champ magnétique est une grandeur ayant le caractère d’un champ vectoriel définie en
tout point de l’espace résultant par déplacement des charges.

Comme tout vecteur, le vecteur champ magnétique B(M) en un point M de l’espace


caractérisé par :

• Point d’application, le point (M)

• Direction

• Sens, par convention, le champ magnétique va du pôle sud vers le pôle nord de l’aiguille
aimantée ;

• Valeur, exprime dans le système d’unité international en Tesla (T) qui peut:

être calculé à partir des formules


être mesuré avec un appareil de mesure : un tesla-mètre

2.4.2 Source de champ magnétique

2.4.2.1 Aimant

L’aimant est un objet qui produit autour de lui un champ magnétique continu qui est
invisible mais l'effet du champ magnétique est remarquable. Les aimants peuvent attirer tous les
matériaux ferromagnétiques tels que le fer et peuvent également attirer et repousser avec d'autres
aimants. Il existe nombreux types d’aimants dans différents gammes de dimension, forme et la
force. L'aimant le plus typique utilisé est constitué d'aimant de ferrite et de néodyme [10].

20
PFE ISSTE

Aimants néodyme

Cet aiment aussi connu comme aimant Néo qui est le type le plus utilisé aimant de terre
rares et en couleur argent brillant. Ceci est un aimant permanent en alliage de néodyme, de fer et
de bore et cet aimant considéré comme le fort type à aimant entres autres aimants permanents cet
aimant largement utilisé dans sociétés basées électroniques [10].

Aimant ferrite

Est composé de céramique et d’oxyde fer (|||) .c’est un exemple de l’aimant permanent et
utilisé comme noyau ferrite dans le transformateur. Aimant ferrite considérés comme forts
aimants, mais pas aussi fort que les aimants en néodyme [10].

Un aimant a toujours deux pôles. En le coupant, les deux moitiés prennent à leur tour
chacune deux pôles. Par convention le pôle Nord est représenté (Fig. 11) en bleu et le pôle Sud
en rouge.

Figure 11. Pôle d'aimant

Un aimant permanent à la particularité d'attirer le fer, cependant on peut distinguer:

- les aimants dits "naturels": qui sont dès l'origine aimantés (tels que la magnétite oxyde de
fer : Fe₂O₃).

- les aimants dits "artificiels": qui ne prennent leurs propriétés magnétiques qu'après un
traitement préalable. Tels qu’acier, aluminium Nikel, cobalt …

21
PFE ISSTE

Deux aimants présentant face à face le même pôle, s’attirent, au contraire, deux aimants
présentant face à face des pôles contraires, se repoussent (figure 12).

Figure 12. Propriété d'aimant

Les lignes de champ magnétique indiquent en tout point du champ la direction et le sens
du vecteur B (figure13). Elles partent toujours du pôle nord magnétique et se rendent au pôle sud
magnétique et forment des courbes fermées et non interrompues.

Figure 13. Ligne de champ pour aimant en U et aimant droite

2.4.2.2 Terre
Le champ magnétique de la terre à plusieurs sources : l’aimantation de la croute (champ
cristal), des courants électriques dans l’isosphère et dans la magnétosphère et la source principale
est localisé dans le noyau externe fluide de la terre .Le noyau étant conducteur, il peut être
parcouru par des courants électriques et donc engendrer un champ magnétique. Ce champ est
entretenu par les mouvements de matière dans le noyau [11].

22
PFE ISSTE

Le champ magnétique terrestre est approximativement celui d’un aimant droit Le pôle nord
magnétique de cet aimant terrestre pointe vers le sud géographique figure 14.

Figure 14. Champ magnétique terrestre

2.4.2.3 Fil conducteur

Lorsqu’un
orsqu’un courant circule dans un conducteur, il produit un champ magnétique. Pour
déterminer le sens de rotation du champ autour du conducteur on utilise la règle de la main droite
(le pouce indiquant le sens du courant) figure 15 [12].

Figure 15. Sens de courant et du champ magnétique dans un fil conducteur

2.4.3 Flux et induction magnétique

Le flux magnétique Ø (phi) est l’ensemble des lignes de champ produites par un aimant
ou électroaimant (figure 16).il
.il exprime en webers [Web].

23
PFE ISSTE

Figure 16. Flux magnétique

Il est souvent utile de connaitre quelle est la grandeur du flux par unité de surface .le
rapport du flux magnétique sur la section est appelée induction magnétique.
L’induction magnétique B s’exprime en teslas [T]
[T
B=Ø /A avec : B : induction magnétique [T]
Ø : flux magnétique [Web]
[Web
A : surface perpendiculaire au flux [m²]
[m² [12]

2.4.4 Comportements magnétiques

Les sols sont constitués de nombreux minéraux dont certains possèdent des propriétés
magnétiques marquées. On décrit le comportement magnétique des matériaux en considérant
d’abord leur réaction lorsqu’ils sont soumis à un champ faible. L’aimantation acquise est
proportionnelle
oportionnelle au champ appliqué d’un facteur appelé susceptibilité magnétique [13].

2.4.4.1 Diamagnétisme
C’est le comportement le plus courant. Il correspond à l’acquisition d’une très faible
aimantation induite négative lorsqu’un champ magnétique est appliqué.
appliqué. En l’absence de champ,
les moments magnétiques des atomes et molécules sont nuls.

Exemple : eau, carbone, cuivre ….


… [13]

2.4.4.2 Paramagnétisme
Le matériau dit paramagnétique lorsque l’atome possède une couche électronique
incomplète et un momentt magnétique non nul. L’aimantation induite acquise correspond alors à
un alignement des moments élémentaires sur le champ appliqué et a donc le même sens. Elle
reste faible, mais d’intensité nettement supérieure à celle que l’on peut observer dans le
comportement
ortement diamagnétique.

Exemple : aluminium, magnésium, sodium, pyroxène, biotite … [13]


[13

24
PFE ISSTE

2.4.4.3 Ferromagnétisme
Le ferromagnétisme caractérise les matériaux (tels quel fer, le cobalt, ou le nickel)
réagissant très fortement à un champ magnétique extérieur. Les moments magnétiques
atomiques et le champ magnétique applique sont orientés dans le même sens même sens.

2.4.5 Application

Le magnétisme est un phénomène qui possède de nombreuses applications :

Applications au quotidien : recharge des batteries, les plaques induction …


Applications médicale : Imagerie et caractérisation médicale (Imagerie par
résonance magnétique : IRM)
Applications liées au transport : train à sustentation magnétique, freinage
magnétique
Traitement des eaux
Capteurs de champ : capteur de position, capteur de courant...

2.5 Influence du champ magnétique sur les hydrocarbures

2.5.1 Effet de champ magnétique sur les carburants

Les combustibles hydrocarbonés sont constitués de molécules fabriquées à partir


d'atomes de carbone et d'hydrogène, qui sont recueillies par des liaisons covalentes. Dans
combustion des hydrocarbures, l’enveloppe externe de l'hydrogène qui est brûlée en premier, elle
possède deux formes distinctes comme l’indique figure 17 : l'une est para qui se produit
normalement dans les carburants, l'autre ortho est obtenue en appliquant un champ magnétique.

Dans la molécule para Hydrogène, qui occupe la rotation antiparallèle, l'état de spin d'un
atome par rapport à un autre est dans la direction opposée, il est donc diamagnétique. Mais la
molécule ortho, qui occupe les niveaux de rotation parallèles, l'état de spin d'un atome par
rapport à un autre est dans la même direction, par conséquent, il est paramagnétique [14].

25
PFE ISSTE

Figure 17. Spin isomère d'hydrogène moléculaire [15]


[1

Lorsque le carburant passe à travers un champ magnétique, créé par les aimants
permanents forts, les hydrocarbures changent d'orientation et passent de l'état para à l'état
l ortho
comme le montre la figure18.
18. Dans l'état ortho, la force intermoléculaire est considérablement
réduite et augmente l'espace entre l'hydrogène. Cet hydrogène de carburant se lie activement à
l'oxygène et produit une combustion plus complète dans la chambre de combustion. La figure15
montre la vue schématique de l'état para et l'état ortho de l'hydrogène des groupes
d'hydrocarbures changés avec l'influence du champ magnétique
magnétique et ils sont plus dispersés [14].

Figure 18. Vue schématique de l'état para et ortho d'hydrogène


d'hydrogène [14]

2.5.2 Ionisation de carburant


Les molécules de tout gaz ou liquide transportent des charges électriques + Ve / -Ve. Ces
molécules sont attirées l'une par l'autre et forment des «grappes». Dans un tel état, lorsque le
carburant est mélangé avec de l'air, toutes les molécules du carburant ne peuvent pas se combiner
avec les molécules d'oxygène dans l'air, afin de brûler et de donner de l'énergie thermique.

26
PFE ISSTE

Certaines des molécules de carburant brûlent et le reste s'échappe dans l'atmosphère sous forme
de gaz non brûlés. Cela conduit à un mauvais rendement énergétique et à une pollution de
l'atmosphère [1].

En présence du champ magnétique créé par les aimants permanents très fort, les
molécules de combustible sont orientées dans une direction particulière et les amas moléculaires
sont ouverts (comme le montre la figure 19). C'est ce qu'on appelle "ionisation". Les molécules
de carburant ionisé se combinent rapidement avec les molécules d'oxygène dans l'air et brûlent
efficacement. Cette combustion plus efficace augmente la température de la flamme et l'énergie
thermique plus élevée, ce qui permet d'économiser du carburant et de réduire la pollution de l'air
[15].

Figure 19. Processus d'ionisation du combustible

27
PFE ISSTE

Tableau 2. Procédés de magnétisation et recherches réalisées [16] [17] [18]

Chercheurs Réduction de Réduction des gaz L’intensité Année


carburant % polluant (NOX, HC,
CO)%

Ali Faris et .al entre (9 -14)% HC 40% Obtenue par l’application 2012

CO 30% différent intensité


2000,4000, 6000,9000
Gauss

Piyush et .al. 8% HC 30% 2000 Gauss 2014

NOx 27.7%

K. Chaware 12% HC 34% Appliqué différent 2015

M. Basavaraj NOx 17% intensité 1000, 2000, 3000,


4000 Gauss le meilleur
CO 8.5 %
résultat obtenue en 3000
Gauss

Conclusion
Le traitement magnétique des carburants est une solution nouvelle et très récente utilisé pour
minimiser la consommation de carburant, la réduction des émissions de HC d'autres polluants et
évite les problèmes de colmatage dans les moteurs grâce à sa simplicité d’installation, son
raisonnable cout et son efficacité. Il est aussi utile dans plusieurs autres domaines : la santé,
l’industrie...

28
PFE ISSTE

Chapitre 3

Matériels et Méthodes

29
PFE ISSTE

3.1 Introduction
L’agriculture est l’un des secteurs économiques qui ont besoin de prendre des décisions
appropriées afin de réduire la consommation de carburant élevée et par conséquent la pollution
de l’environnement. Donc nous allons chercher un économiseur de carburant magnétique comme
une solution. Les expériences sont effectuées au Parc de l’OTD, Lycée de Bouchrik et au
laboratoire de l’Institut Supérieure de Science et de Technologie et l’Environnement de Borj
Cedria. Dans ce chapitre, une description des matériels et des méthodes est présentée pour
exprimer les travaux effectués de 20 Février jusqu'à 14 Juin 2018.

3.2 Matériels et équipements

3.2.1 Carburant

Un carburant est un combustible qui alimente un moteur (moteur thermique, etc.) qui
transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique. Durant nos essais, nous avons
utilisé le gasoil 10ppm qui contient 0,001 % de souffre pour les voitures, gasoil pour les tracteurs
et l’essence pour la motocyclette.

3.2.2 Appareil magnétique

Au sein du laboratoire de l’ISSTE et dans le parc de LSFPA, nous avons travaillé avec
deux appareils magnétiques à champ permanent.

• Appareil A

Cet appareil est caractérisé par sa forme, puissance, type, Température de curie...(Tableau 3).

Figure 20. Appareil magnétique A

30
PFE ISSTE

Tableau 3. Caractéristique de l'appareil magnétique

Forme Rectangulaire

Puissance 5500 Gauss

Type Néodyme (NdFeB)

Températures de curie 310-340°C

Taille sans enveloppe 2.5cm /0.8cm 2.5cm/0.8cm

Taille avec enveloppe 3.5cm/2.8cm 3.5cm/2.8cm

Poids avec enveloppe 40 g

Propriétés de l'aimant
Aimants en néodyme également connu sous le nom ‘Neo’ : c’est le type le plus utilisé
d'aimant de terre rare et de couleur argentée brillante comme le montre la figure (Figure 21).
C'est un aimant permanent qui est réalisé d'alliage de néodyme, de fer et de bore. Cet aimant
largement utilisé dans les entreprises électroniques et utilisé comme moteur dans les outils sans
fil. Sa force magnétique est 5500 Gauss.

Figure 21.Vue photographie de l'aimant néodyme

31
PFE ISSTE

• Appareil B

Figure 22. Appareil à champ magnétique permanent B


Cet appareil magnétique (Figure 22), est caractérisé par son intensité 2900 Gauss, sa
facilité d’installation
lation et son poids d’ordre
d de 0.600 kg.

3.2.3 Tracteur

Un tracteur est un véhicule destiné à tirer un ou plusieurs instruments et machines


agricoles. Il remplace les chevaux et bœufs, à partir de la fin du XIXee siècle.
siècle Parmi les tracteurs
que nous avons utilisé pour les essais: tracteurs avec ensileuse et tracteur avec remorque de
transport (figure 23).

Figure 23. Tracteur-ensilage et Tracteur-transport


transport
Tracteur avec ensileuse
Pour la technique d’ensilage,
d’ensilage nous avons utilisé un tracteur avec une ensileuse dont un
moteur avec des caractéristiques bien déterminées (Tab 4).

32
PFE ISSTE

Tableau 4. Spécification du moteur du tracteur

Iveco
Marque de moteur
8045-05
Type de moteur
4
Nombre de cylindre
3908 cm³
Cylindrée
80 Ch
Puissance annoncée
59 Kw
Puissance

Type de refroidissement Liquide

2500 tr/min
Régime nominal
267 N.m
Couple maxi annoncé

Ainsi, l’utilisation de l’ensileuse (Fig 24), également appelée récolteuse-hacheuse ou


faucheuse-hacheuse-chargeuse. C’est une machine agricole permettant de récolter du fourrage
vert pour faire de l'ensilage. Cette machine peut être traînée ou portée par un Tracteur ou, plus
souvent de nos jours, une machine automotrice.

Figure 24. Ensileuse

Tracteur avec remorque


Pour le transport, nous avons utilisé un tracteur de marque New Holland 8066S (Tab 5)
avec des remorques semi-portées.

33
PFE ISSTE

Tableau 5. Spécification du moteur New Holland

Marque du moteur New Holland

Type du moteur NEF

Nombre de cylindres 6

Cylindrée 6728 cm3

Puissane annoncée 116 Ch

Puissance 85 Kw

Type de refroidissement Ventilateur isostatique

Régime nominal 2200 tr/min

Couple maxi annoncé 632N.m

3.2.4 Motocycle 103

Un motocycle est utilisé pour vérifier l’efficacité des champs magnétique sur ce dernier (Figure
25 et Tableau 6).

Figure 25. Motocyclette 103


Tableau 6. Caractéristique de motocyclette

Moteur Monocylindre, 2 temps

Alimentation Clapets

Puissance 2.55 ch. à 5000 tr/min

Refroidissement Air

Allumage électronique

Lubrification mélange

poids 63kg

34
PFE ISSTE

3.2.5 Voiture (POLO)

Pendant nos essais, des mesures de la consommation du carburant d’une voiture de


marque Volkswagen Polo Sedan 1.4 L Highline (Tableau 7) sont effectuées.

Ces essais aident à la vérification des effets des appareils magnétique sur la consommation.

Tableau 7. Spécification du moteur de voiture

Carrosserie Berline

Nombre de portes 4

Nombre de cylindres 4

Energie Diesel

Puissance fiscale 5 CV

Puissance 85 ch.

Cylindrée 1390 cm3

3.3 Méthodes et techniques

3.3.1 Test d’évaporation

Pour comprendre les modifications et les variations physiques lors du traitement


magnétique du gasoil, des tests d’évaporation ont été effectué.
Pour ce fait, nous avons utilisé:
• Deux béchers gradués de 80 ml
• Un dispositif magnétique de puissance 550 Gauss
La mise du gasoil dans deux béchers 80 ml, l’un sans champ magnétique et l’autre sous
champ magnétique.

Figure 26. Echantillon de gasoil (brut et traité)

35
PFE ISSTE

3.3.2 Test d’installation de l’appareil magnétique

Pendant l’exécution de notre Projet de Fin d’Etudes, nous avons planifié des tests sur
différents engins: Tracteur Fiat, New Holland sous différents régimes (chargé (CH), vide (V) et
semi chargé S (CH)). Ainsi, sur une voiture et une motocyclette 103.

Nous avons utilisé deux appareils de même puissance 550 Gauss installés dans différents
position. Pour chaque essai nous avons répété trois fois les essais (voir les annexes) pour vérifier
l’efficacité de ce procédé magnétique (Figure 27).

Filtre de carburant

Réservoir

Injecteur

Moteur

Appareil magnétique

Figure 27. Positionnement de l’appareil magnétique


Trois tests ont été effectués sur le tracteur d’ensilage : en premier lieu l’appareil est
installé sur la conduite du carburant après la filtration en utilisant deux appareils (Figure 28).

36
PFE ISSTE

Figure 28. Installation de dispositif magnétique sur les injecteurs et après le filtre

Concernant le deuxième test,


test les deux dispositifs sont placés sur deux injecteurs.
injecteurs Le
dernier test est réalisé en utilisant un seul appareil installé après le filtre (Figures
igures 29 et 30).

Figure 29. Installation


ation de l'appareil sur deux injecteurs

Figure 30.
30 Mise en place d'un seul appareil après le filtre

Sur le tracteur (transport),


(transport) nous avons installé le dispositif sur la conduite du carburant
après la filtration et avec différents
différent régimes (pendant son travail,, aves charge et vide)
vide sans
changement de vitesse (Figure
igure 31).
31

37
PFE ISSTE

Figure 31. Position du placement de l'appareil magnétique


Pour vérifier l’efficacité de cet appareil nous avons effectué plusieurs autres tests sur
différents engins (voiture et motocyclette).

Voiture

Nous avons réalisé deux tests (après et avant la pompe d’injection) avec deux appareils en
trois répétitions (fig. 32).

Figure 32. Installation de l'appareil sur le moteur de la voiture

Cyclomoteur
Les essais sur le cyclomoteur sont réparties : Sans traitement ; Traitement avec un seul
appareil ; Traitement avec doubles appareils magnétiques).

3.3.3 Test de pollution

Plusieurs travaux montrent que le dispositif de magnétisation n’agit pas seulement sur la
consommation du carburant mais aussi sur la réduction du taux de pollution. Grace à
l’amélioration du phénomène de la combustion, le taux des gaz d’échappement diminue.

38
PFE ISSTE

Pour la vérification des effets du champ magnétique sur la pollution, nous avons réalisé des
essais au sein du centre technique de contrôle des voitures de Sijoumi.

Les tests ont été effectué sur une voiture de marque Renault Express.

Les caractéristiques de cette voiture sont présentées dans le tableau 8.

Tableau 8. Caractéristique de la voiture (Renault express)

Type Fourgon
Energie Essence sans plomb
Puissance réelle 36 KW (49 Ch.)
Boite de vitesse Boite manuelle
Portes/Places 3 portes / 2 places
Vitesse maximale 128 Km/h
Type de moteur 4 cylindres (en ligne)
cylindrée 1108 cm3

Durant ces essais, nous avons installé deux appareils magnétiques de même puissance sur
la conduite de carburant après la filtration comme la montrent les figures 33 et 34.

Figure 33.Voiture utilisée pour le test de pollution

Figure 34. Positionnement des appareils


Ci après le tableau 9 résumant les essais :

39
PFE ISSTE

Tableau 9. Résumé de travail

Type de machine Nombre des appareils Position d’installation

Tracteur avec remorque 2 Après le filtre de carburant

Tracteur d’ensileuse « Fiat » 2 Après le filtre de carburant

Sur deux injecteurs

Tracteur d’ensileuse « New 1


Holland » Après le filtre de carburant
2

Voiture Après la pompe d’injection

2 Avant la pompe d’injection

Motocyclette 1 Sur conduite de carburant

Conclusion
Plusieurs tests ont été effectué sur des différents engins : tracteurs, voitures, motocyclette
avec différents appareils magnétique et à différent emplacement. Ces essais nous permettrons de
voir l’efficacité des appareils magnétique et d’optimiser les paramètres pour une meilleure
utilisation.

40
PFE ISSTE

Chapitre 4

Résultats et discussion

41
PFE ISSTE

4.1 Introduction

Durant ce chapitre, nous allons présenter les résultats de l’étude expérimentale réalisée.

Cette étude est consacrée à évaluer les performances de traitement


traitement magnétique du carburant et
d’optimiser les paramètres pour une meilleure utilisation.
utilisatio

Les résultats obtenus permettront de déduire l’efficacité de l’appareil magnétique.

4.2 Effet de champ magnétique sur l’évaporation


l de gazole

À une température
ature ambiante équivalente à 17,5°C,
17, nous avons observé un volume
évaporé pour le gasoil non magnétisé de 3.5 ml. Le traitement magnétique du gasoil pendant 30
minutes montre un volume évaporé de 2.6 ml (Figure 35).

Alors, nous avons constaté que le taux d’évaporation de gazole diminue grâce à l’effet
du champ magnétique de 27,71%
71%.

Figure 35.
35 Dispositif d'évaporation à température ambiante

4.3 Influence du champ magnétique sur les hydrocarbures


Les combustibles hydrocarbonés sont constitués de molécules fabriquées à partir
d'atomes
tomes de carbone et d'hydrogène. Dans la combustion des hydrocarbures, l’enveloppe externe
de l'hydrogène qui est brûlée
lée en premier, possède deux formes distinctes : l'une para et l'autre
ortho. Plusieurs chercheures, telles que Ali Faris et al., Piyush et al. Kushal Chaware et M.
Basavaraj, ont montré qu’un champ magnétique (créé
(créé par les aimants permanents forts),
forts change
l'orientation des hydrocarbures qui passentt de l'état para à l'état ortho. Ainsi, la force
intermoléculaire devient considérablement
considérablement réduite et augmente l'espace entre l'hydrogène, et les
molécules de combustible qui seront
ont orientées dans une direction particulière et les amas
moléculaires seront
ont ouverts ce qui permet d'économiser du carburant et de
de réduire la pollution de
l'air.

42
PFE ISSTE

4.4 Effet du champ magnétique sur la consommation du carburant


des tracteurs
La figure 36 et le tableau 10
1 représentent la quantité du carburant consommée après
magnétisation pour différents régimes de tracteur (chargé (CH.), vide (V) et semi chargé (S.CH))
et l’application
pplication de la même vitesse.

La quantité du carburant non traité consommée par le moteur pour les différentes fonctions de
tracteur sont respective (7,04 ; 5,560 et 4,02 l). Alors que, après l'utilisation de deux appareils
magnétique de même puissance 550 Gauss
G respectivement en série, la consommation montre une
diminution respectivement (3,15 ; 2,58 et 2,5 l).

Tableau 10. Consommation moyenne du carburant d'un tracteur "New Holland «avec remorque

Traitement T DM T DM T DM
Mag. t.CH t.CH t.V t.V t.S.CH t.S.CH
Essai
C (l/h) 7 ,04 3,150 5,560 2,586 4,02 2,50

Consommation du carburant
C% tracteur avec remorque "New Holland"
60,00%
55,25
25% 53,48%
40,00%
37,,81%
20,00%

0,00%
t ,Ch t,V t,S ,CH

DM

Figure 36. Consommation moyenne du carburant sous différent régime (vide, chargé, semi
chargé)

Un deuxième essai est effectué


effect sur un tracteur de type Fiat. Les résultats obtenus sont
présentés sur la figure 37 et le Tableau 11.
1 . Nous observons tout d’abord que la consommation du
d
carburant diminue en fonction de la position et du
d nombre des appareils utilisés. Sans
S appareil, la
quantité de carburant consommé est de 7,27 l.

43
PFE ISSTE

Ainsi, avec le même emplacement, les consommations enregistrées, avec l’utilisation d’un seul
appareil et après le filtre sont 6,99 l et 6,23 l.

Lors de l’installation des deux appareils sur deux injecteurs, la consommation enregistrée est
6,29 l.

Ensuite, les résultats nous montrent qu’une réduction de la quantité de gasoil consommé obtenue
lors de l’utilisation de deux appareils après le filtre de 14,30 %.

Un meilleur emplacement de l’appareil magnétique est enregistré après le filtre en utilisant


utilisan des
appareils plus puissants.

Cependant, les chercheurs Ali Farisa et al. (2012) ont ont travaillé sur la même étude en
examinant l'effet du champ magnétique sur la consommation du
d carburant et sur les émissions
d'échappement dans les moteurs à deux temps. Leur résultats ont montré un taux de réduction de
la consommation d'essence variant entre 9 et 14 %, obtenue
btenue par l’application des différents
intensités 2000, 4000, 6000, 9000 Gauss.

Tableau 11. Consommation moyenne du carburant d'un tracteur "Fiat" avec ensileuse

Traitement T M après le filtre DM après le DM sur deux


Mag. filtre injecteurs

Essai
C (l/h) 7,27
27 6,99 6,23 6,96

Consommation du carburant Tracteur "Fiat" avec


ensileuse C%
14,30%
%

3,85% 4,26%

tracteur ensileuse
M après le filtre DM sur deux injecteurs DM après le filtre

Figure 37.
37 Consommation du carburant - tracteur ‘’Fiat
Fiat’’

44
PFE ISSTE

En utilisant un seul appareil monté sur les conduites du


d carburant après le filtre nous
avons remarqué que la consommation de carburant est réduite de 0,2 l/h (12 l/h jusqu’à 11,8 l/h)
soit de 1,66 % (Tab 12 et Fig 38).

La quantité du carburant réduite


réduit pendant une heure est très petite lorsque de l’utilisation
d’un seul appareil.. D’où il faut utiliser des appareils plus puissants pour obtenir un bon résultat :
en augmentant la longueur de l’appareil magnétique (ou le nombre des appareils), la réduction
s’accentue.

En Inde, l'utilisation des véhicules augmente énormément


énormément au cours des dernières décennies.
décennies
Compte tenu des problèmes inhérents aux moteurs diesel, les chercheurs (P.
( Govindasamy et S.
Dhandapani) ont effectué des études récentes sur l'influence
'influence du champ magnétique sur les
paramètres de performance du moteur
moteur tels que la consommation de carburant spécifique,
l'efficacité thermique de rupture, les émissions d'échappement, etc.

En appliquant un champ magnétique (9000 Gauss) immédiatement avant l'injecteur du


d carburant
un pourcentage de réduction de la consommation du carburant de 8 % est enregistré.
enregistré

Tableau 12. Consommation moyenne du carburant d'un tracteur "New Holland" avec
ensileuse
Traitement T M après le filtre
Mag.
Essai
C (l/h) 12 11,8
Pourcentage de réduction 1,66%

Effet d'un seul appareil sur la cosommation


C (L) de carburant sur le tracteur "New Holland"
12,05
12
11,95
11,9
11,85
11,8
11,75
11,7
tracteur ensileuse New Holland

T M

Figure 38. Effet d'un seul appareil sur un tracteur "New Holland"

45
PFE ISSTE

4.5 Effet du champ magnétique sur la consommation du carburant


sur une voiture et un cyclomoteur
Voiture
Pour vérifier l’efficacité de cet appareil et son efficacité sur les voitures, nous avons
installé sur une voiture de marque Polo Sedan deux appareils avec deux positions différents,
nous avons mis dans la première position les deux appareils avant la pompe et la deuxième
position après la pompe.
La consommation pour la première position égale 5,33 l/h. Par contre, la consommation de la
première position égale 5,11 l/h.

Nous avons observé un meilleur résultat obtenu lors de l’implantation de deux appareils
magnétique après la pompe car il y’a une réduction de consommation enregistrée de 18,24 %
(Tab 13 et Fig. 39).

Dans ce cadre, plusieurs études ont été menées sur les procédés de magnétisation et les
chercheurs ont montré une réduction de consommation :

Kushal Chaware et M Basavaraj ont prouvé l’effet du champ magnétique sur les consommations
des carburants dans un moteur diesel où le champ magnétique est appliqué sur la conduite du
carburant immédiatement avant l’injecteur avec différent intensité 1000, 2000, 3000, 4000
Gauss. Les résultats globaux de leurs travaux montrent que la viscosité de magnétisation des
molécules de carburant d’hydrocarbure diminue qui traduit l’atomisation du carburant et une
combustion efficace du mélange air / carburant et la diminution de la consommation de carburant
environ 12 %.

Les résultats sont statistiquement significatifs avec R2=0,72 et Fcritique (0,03307) <<F (10,204703)
(Voir Tableau en Annexe).

Tableau 13. Consommation moyenne du carburant d'une voiture de marque Volkswagen


Polo Sedan

Traitement
Mag. T DMAVP DMAPP

Essai
C (l/h) 6,25 5,33 5,11

46
PFE ISSTE

Consommation du carburant
C% cas d'une voiture
20,00%
15,00%
10,00%
5,00%
0,00%
Voiture

DMAVP DMAPM

Figure 39. Consommation du carburant d’une voiture


Motocyclette
Ainsi, nous avons effectué le même principe sur un cyclomoteur 103 mais avec différents
traitements magnétiques.

Premièrement, nous avons mesuré la consommation sans appareil qui est égale 0,679 l/h. Ensuite
nous avons enregistré une consommation égale 0,616 l/h avec simple magnétisation.

Et la dernière mesure avec double magnétisation après la filtration a illustré une consommation
de 0,546 l/h.

Nous avons constaté un meilleur résultat obtenu lors de l’implantation de deux appareils
magnétique. Une réduction de consommation enregistrée de 19,58 % (Tab 14 et Fig.39).

Les résultats sont statistiquement significatifs avec R2=0,85 et Fcritique (0,0079) <<F (24,2505)
(Voir Tableau en Annexe).

Tableau 14. Consommation moyenne du carburant d’un cyclomoteur 103

Traitement
Mag. T M DM
Essai
C (l/h) 0,679 0,616 0,546

47
PFE ISSTE

Consommation de carburant
C%
motocyclette
25,00%
20,00%
15,00% 19,58%

10,00%
5,00% 9,27%

0,00%
motocyclette

M DM

Figure 40. Effet des deux appareils sur la consommation du carburant d’une motocyclette

Donc, lors que le carburant passe à travers un champ magnétique, créé par les aimants
permanents forts :

• Les hydrocarbures changent d'orientation et passent de l'état para à l'état ortho.


• Les molécules de combustible sont orientées dans une direction particulière et les amas
moléculaires sont ouverts
• Les molécules de carburant ionisé se combinent rapidement avec les molécules d'oxygène
dans l'air et brûlent efficacement.

Ce qui explique la réduction de la consommation du carburant lors de l’utilisation des


champs magnétique avant la combustion (moteur).

4.6 Effet du champ magnétique sur les gaz d’échappements

Les tests effectués des gaz d’échappements ont montré que le pourcentage du CO
diminue et les pourcentages de CO2 et O2 augmentent avec l’appareil magnétique.

Les résultats de nos études ont indique une diminution de CO assez importante de 53 ,96%, par
contre une augmentation des pourcentages du CO2 et O2de 5,66 % et 1,20 % comme le montrent
les figures 40 et 41.

Nos résultats sont conformes avec les résultats de plusieurs chercheurs comme Ali Faris et .al,
qui sont montrés une réduction du CO de 30 % obtenu avec différents intensités (2000, 4000,
6000 G…).

48
PFE ISSTE

Figure 41. Test de pollution sans appareil magnétique

Figure 42. Test de pollution avec appareil magnétique


Conclusion
Les différents tests réalisés à l’ISSTE, à la parcelle de Bouchrik et au parc de l’OTD,
montrent tous un effet positif sur la performance et l'émission du moteur et sont en accord avec
les résultats obtenus par plusieurs chercheurs.

Les résultats ont montré que :

• Le taux d’évaporation de gasoil diminue 27,71 %.


• Le traitement magnétique engendre la diminution de la consommation de carburant sur
les différents engins : tracteurs, voiture et motocyclette.
• Le meilleur emplacement de l’appareil magnétique est après le filtre (le tracteur « Fiat » a
montré dans ce cas une réduction de consommation de 14,30 %).
• Diminution de la consommation du carburant de la voiture (14,72 % avant pompe et
18,24 % après la pompe)
• Réduction de la consommation de l’essence d’une motocyclette (réduction 9,27 % avec
un seul dispositif et réduction de 19,58 % avec deux appareils magnétique).
• Réduction du gaz d’échappement CO de 53,96 %

49
PFE ISSTE

Conclusion générale
Le développement des engins et des machines consommatrices en carburant est de plus
en plus extensible. Ces derniers ont un effet sur l’environnement et l’économie.

Le traitement magnétique est un procédé certes ancien mais qui reste encore peu compris surtout
que certaines études sont contradictoires. Les avantages qu’offre cette technologie pour
l’agriculture et plusieurs domaines.

Dans le cadre de ce Projet de Fin d’Etudes, nous avons étudié l’effet de champ
magnétique sur la consommation du carburant.

Pour cet effet nous avons réalisé plusieurs essais expérimentaux sur différent engins :

*Tracteur : Fiat, New Holland (chargé, vide et semi chargé)

*Voiture

*Motocyclette.

Les travaux sont focalisés sur l’étude de la consommation des carburants (gasoil
magnétisé et gasoil nom magnétisé).

Les essais ont été réalisés afin de vérifier l’effet des champs magnétiques sur le carburant et
l’optimisation des paramètres (nombres d’appareil, emplacement et positionnement).

Les résultats obtenus ont montré que le traitement magnétique engendre une diminution
de la consommation du carburant pour les différents types des engins (réduction de : 14,30 %
tracteurs Fiat ; 53,48 % tracteur New Holland vide ; 55,25 % tracteur en charge et 37,81 %
tracteur semi chargé ; 18,24 % la voiture ; 19,58 % pour la motocyclette). Ceci est expliqué par
le changement d'orientation des hydrocarbures qui passent de l'état para à l'état ortho et les
molécules de combustible qui sont orientées dans une direction particulière et les amas
moléculaires sont ouverts et se combinent rapidement avec les molécules d'oxygène dans l'air et
brûlent efficacement…

50
PFE ISSTE

Ainsi, l’appareil magnétique montre un effet sur les gaz d’échappement CO avec une
réduction qui peut atteindre 53,96 %.

Les résultats exécutés dans ce rapport du Projet de Fin d’Etudes, prouvent l’effet positif
de l’application des champs magnétique sur les carburants (réduction de consommation et du
taux du CO).

De ce fait, il est intéressant d’approfondir les applications et les recherches dans ce


domaine en appliquant des champs magnétiques avec plusieurs intensités et de varier
l’emplacement (plus de position) au niveau du moteur.

51
PFE ISSTE

Réferences Bibliographiques
[1] P Vijaya Kumar, Santosh Kumar Patrol and vedasamhita Pudil. Experimental study of a

novel magnetic fuel ionization method in four stroke diesel engines. 2014. Page 151,152.159.

[2] Pascal Higelin. Modélisation 0D/1D de la combustion diesel : du mode conventionnel au

mode homogène. 2011. Page 23/24. 402

[3] Mahfoudi Nadjiba. Modélisation thermodynamique d’un moteur à pistons : calcul des

émissions de NOx. 2009. Page 3/4. 96

[4] Karima Boussoura. Etude des émissions polluantes et des moyens de dépollution dans les

moteurs à combustion interne. 2010. Page 5/6. 211

[5] François Bois. Réduction de la pollution d’un moteur de diésel. Page 3/4. 5

[6] El hadji Ibrahima Ndiaye. Caractérisation thermo physique des biodiesels : vitesse du son,

densité compressibilité. 2012. Page 24.184

[7] Christine Boust & Rodolf Lebreton. Combustibles et carburants pétroliers. 2006. Page

3.10

[9] Angonin Bernard :CANC Platforme Machinesme agricole .page 4,5,6,7,8,9.36

[10] Barath A /L Ponnusamy. Magnet device to reduce diesel consumption in diesel engine.

Décembre 2011.page 21,22.33

[11] Claire Bouligand. Etudes sur le comportement du champ magnétique terrestre durant les

périodes de polarité stable. 2012. Page 5. 267

[12] S.Bolay, Electroniccien Mult2,CFPs-EMVs. Introduction electromagnétisme.2011. page

6 /7 .28

[13] M. Julien Thiesson. Mesure et cartographie de la viscosité magnétique des sols. 2007 .Page

16,17.143

52
PFE ISSTE

[14] Piyuch Patel M., Gaurav Rathod P., Tushar Patel M. Performance and emission analysis of

single cylinder diesel engine under the inflence of magnetic fuel energizer.2014. Page 34/35.39

[15] Kushal Chaware, M Basavaraj. Effects of fuel magnetism by varying intensity on

performance and emission of single cylinder four stroke diesel engine.2015. page 1122.1126.

[16] Ali S. Faris. Effects of magnetic Field on fuel consumption and exhaust emission in two –

stroke engine.2012. page 327.

[17] Levente Barna, Dorin lelea. The influence of magnetic Field on low pressure injection of

oxyhydrogen in turbocharged compression ignition engine.2016. Page 719.729.

[18] Kushal Chaware, M Basavaraj. Effects of fuel magnetism by varying intensity on

performance and emission of single cylinder four stroke diesel engine.2015. Page 1126.

53
PFE ISSTE

Annexes

54
PFE ISSTE

55