Vous êtes sur la page 1sur 5

Examen Neurologique

Rappel anatomique :

1/Le système nerveux central :

L’encéphale :

On le subdivise en quatre grandes parties:

-Les deux hémisphères cérébraux;

-Le diencéphale (l’hypothalamus,thalamus);

-Le tronc cérébral regroupant mésencéphale, bulbe rachidien et le pont;

-Le cervelet.

La moelle épinière : La substance grise (cornes), lieu d’interconnexions


neuronales et la substance blanche (cordon), lieu de passage des voies
ascendantes (sensitives) et descendantes (motrices).

2/ Le système nerveux périphérique :

Comprend :

-Les racines nerveuses. Exp : C2, L5, S1…

-Les plexus nerveux. Exp : plexus brachial…

-Les troncs nerveux. Exp : nerf médian, nerf cubital…

-Les terminaisons nerveuses.

-La jonction neuromusculaire.

-Les muscles striés.

3/Protection du SNC :

I - La boîte crânienne et le canal rachidien : protection osseuse du SNC.

II - Les méninges : Ce sont trois membranes de tissu conjonctif, la dure mère,


l'arachnoïde et la pie-mère, respectivement de l'extérieur vers l'intérieur. Elles
recouvrent et protègent le SNC.
III – Le liquide céphalorachidien :

Le LCR est principalement un coussin aqueux ayant pour fonction d'amortir les
chocs, contribue également à l'apport nutritionnel.

Sa composition est semblable à celle du plasma sanguin, mis à part quelques


concentrations ioniques différentes. Fabriqué par les plexus choroïdes, cellules
tapissant les parois des cavités ventriculaires. Circule également dans les
espaces sous-arachnoïdiens.

Physiologie :

1/Les hémisphères cérébraux :

Sont subdivisés aussi bien sur le plan anatomique que physiologique en lobes
est en « aires» corticales.

Lobes frontaux, pariétaux, temporaux et le lobe occipital.

Lieu de projection des informations sensitives, sensorielles…

Lieu de naissance des influx commandant la motricité volontaire.

2/ La moelle épinière :

-Les faisceaux spinaux descendants :

Ce sont des faisceaux moteurs, conduisant l'influx nerveux depuis l'encéphale


jusqu'aux cornes antérieures de la moelle où se trouvent les motoneurones
coordonnant l'activité des muscles squelettiques.

-Les faisceaux pyramidaux sont les principaux véhicules du contrôle volontaire.


Leur origine remonte aux cellules pyramidales de la circonvolution frontale,
puis descendent par le mésencéphale, la protubérance et le bulbe.

-Les faisceaux extrapyramidaux provenant de structures sous corticales


influencent la motricité en intervenant dans la coordination musculaire et
l'équilibre.

-Les faisceaux spinaux ascendants: ils conduisent les afflux afférents des
récepteurs sensitifs aux zones concernées de l'encéphale ou du cervelet. On
note plusieurs principaux faisceaux spinaux ascendants: les faisceaux de Goll,
cunéiformes, spino-thalamiques, spino-cérébelleux....

-L'arc réflexe : Il se décompose en séquences:

-Un récepteur reçoit une information (souvent un nocicepteur).

-Un neurone sensitif, via le nerf rachidien, transmet l'influx nerveux vers
la moelle épinière.

-Une ou plusieurs synapses entre le neurone sensitif et un neurone


moteur efférent transmet l'information, conduisant ainsi à la création d'un
influx nerveux au niveau de la corne antérieure grise.

Examen neurologique :
• Etat civil et motif d’hospitalisation : Symptôme rapporté par le malade.

Mode d’installation, évolution.

Exp : Céphalée, faiblesse des deux membres inférieurs, fourmillements des


quatre membres, troubles de l’équilibre, troubles de la marche, douleur…

• ATCD.

• HDM.

• Etat général : Etat d’hydratation, coloration cutanéomuqueuse…

• Statut neurologique : conscience, orientation. Fonctions supérieures


(langage et mémoire).

-L’état de conscience : Score de Glasgow.


-L’orientation : temporo-spatiale et vis-à-vis des personnes.
-La mémoire : antérograde (récente) et rétrograde (ancienne).
-Le langage : Aphasie de Broca (motrice), le malade comprend mais parle
peu ou pas du tout. Aphasie de Wernicke, le patient ne comprend pas
mais parle (jargonaphasie).
• Extrémité céphalique : morphologie, raideur de la nuque, paires
crâniennes (voir cours).

• Membres sup :

-Motricité :

*Force musculaire : épreuve de Barré et/ou Testing musculaire.

*Tonus : hypertonie spastique élastique ou plastique, hypotonie de


passivité et d’extensibilité.

*Reflexes ostéo-tendineux : bicipital, tricipital, stylo-radial et cubito-


pronateur.

-Sensibilité (examen yeux fermés): superficielle (tactile et


thermoalgésique) et profonde (kinesthésie, graphesthésie, pallesthésie,
stéréognosie).

Kinésthésie : Sens segmentaire des membres (pouce en haut ou en bas).

Pallesthésie : Sens vibratoire (épreuve du diapason).

Graphesthésie : Reconnaître une lettre, un chiffre, un symbole écrit sur la


paume de la main.

Stéréognosie : reconnaissance d’un objet par la main yeux fermés.

-Coordination : épreuve doigt-nez et des marionnettes yeux ouverts et


fermés.

• Tronc : Le passage de la position couchée à la position assise.

Reflexes cutanés abdominaux.

Troubles sphinctériens : incontinence urinaire et/ou anale, miction


impérieuse, rétention urinaire, troubles sexuels.

Sensibilité : superficielle.
• Membres inf :

-Motricité :

*Force musculaire : épreuve de Mingazinni et de Barré aux membres inf.

*Tonus.

*ROT : Rotulien et achiléen.

*Reflexe cutané plantaire.

-Sensibilité : superficielle et profonde.

-Coordination : épreuve talon-genou yeux ouverts et fermés.

• Station debout et marche :

Station debout : Pieds joints et yeux fermés (oscillations, chute).

Marche : Recherche un déficit, un trouble de l’équilibre et même des


troubles proprioceptifs.

Exemples : élargissement du polygone de sustentation à la station


debout. Marche ébrieuse, talonnante, dandinante, avec fauchage ou avec
steppage.

• Examen somatique.

Examen cardiovasculaire, articulaire etc…