Vous êtes sur la page 1sur 7

MR FAYE & MR SANE

2019/2020
ZIZ’SCIENCES 78188638-773024042

C5 : REACTIONS CHIMIQUES, EQUATION-BILAN


Ι) Réactions chimiques
I-1) Expérience : Action de l’acide nitrique et le cuivre
❖ Dispositif expérimental :

❖ Observations :
On observe :
- Disparition progressive du cuivre ;
- Apparition d’une couleur bleue ;
- formation de vapeurs nitreuses au-dessus du tube.
- Le tube est chaud.
❖ Interprétation
- IL y a transformation du cuivre (Cu) et de l’acide nitrique en d’autres corps.
- La réaction s’accompagne avec un dégagement de chaleur.
❖ Conclusion :
- On peut conclure qu’il y a réaction entre l’acide nitrique et le cuivre.

I-2) Définition
Une réaction chimique est une transformation au cours de laquelle des corps purs appelés réactifs se
transforment en d’autres corps purs appelés produits.
Exemples : La rouille du fer ; Action du soufre sur le fer ; Action de l’eau et de la lessive.

I-3) Caractéristiques d’une réaction chimique


I-3-1/Aspect énergétique
Une réaction chimique peut se produire :
➢ Avec un dégagement de chaleur, elle est dite exothermique
Ex : l’action du soufre sur le fer

1
MR FAYE & MR SANE
2019/2020
ZIZ’SCIENCES 78188638-773024042

➢ Avec absorption de chaleur, elle est dite endothermique


Ex : la dissolution du chlorure d’ammonium (NH4Cl)

➢ Sans libération ni absorption de chaleur, elle est dite athermique.


Ex : réaction entre le nitrate d’argent (Ag)2NO3 et l’iodure de potassium (KI)

I-3-2/Aspect cinétique
Lorsque des réactifs sont mis en contact, le milieu réactionnel peut évoluer de plusieurs manières :
✓ La réaction se produit dès que les réactifs entrent en contact : la réaction est instantanée.
Exemple : action de l’acide nitrique sur le cuivre.
✓ La réaction peut durer quelques minutes voire quelques heures : elle est dite lente.
Exemple : fermentation du lait, la rouille du fer, etc.
Remarque : Une réaction peut durer plusieurs jours, ans, siècle : elle est dite lente aussi.

I-3-3/Loi de conservation
• Conservation des éléments :
Au cours d’une réaction chimique, on trouve les mêmes éléments chimiques dans les réactifs que
dans les produits.
• Conservation du nombre d’atome de chaque élément : Au cours d’une réaction chimique le
nombre d’atome de chaque élément se conserve.
• Conservation de la masse : Au cours d’une réaction chimique la somme des masses des réactifs
transformés est égale à la somme des masses des produits formés : c’est la loi de Lavoisier

∑ masse des réactifs = ∑ masse des produits.


• Conservation de la charge : Lors d’une réaction chimique la somme totale des charges (positives et
négatives) des espèces mises en jeu est conservée entre les réactifs et produits.

Remarque : Distinction entre un phénomène physique et un phénomène chimique.


Un phénomène physique est une transformation au cours de laquelle la nature de la matière ne change pas.
Exemple : les changements d’état de l’eau.
Un phénomène chimique est un phénomène au cours duquel les substances de départ (réactifs) se
transforment en d’autres substances de nature différente (produits).
Exemple : les réactions chimiques

ΙΙ) EQUATION-BILAN D’UNE REACTION


II-1) Ecriture de l’équation d’une réaction
Une réaction chimique se représente par une équation obtenue en plaçant dans le premier membre les

2
MR FAYE & MR SANE
2019/2020
ZIZ’SCIENCES 78188638-773024042

formules chimiques des réactifs et dans le second membre les formules chimiques des produits.
Ces deux membres sont séparés par une flèche.
Exemples :
𝐹𝑒 + 𝑆 → 𝐹𝑒𝑆
𝐶 + 𝑂2 → 𝐶𝑂2

II-2) Equilibrage de l’équation d’une réaction


Equilibrer une équation, c’est placer des coefficients devant les formules chimiques afin de conserver le
nombre d’atome de chaque élément.
Exemple :
13
𝐶4 𝐻10 + 𝑂 → 4𝐶𝑂2 + 5𝐻2 𝑂
2 2
2𝐻2 𝑂 → 𝑂2 + 2𝐻2
Remarque :
Les coefficients utilisés pour équilibrer une équation sont appelés coefficients stœchiométriques.
On n’écrit pas le coefficient 1, il est sous-entendu.

Application1 :
Equilibrer les équations chimiques suivantes
𝑁𝑎 + 𝑂2 → 𝑁𝑎2 𝑂
𝑁2 𝑂5 → 𝑁𝑂2 + 𝑂2
𝑁2 + 𝐻2 → 𝑁𝐻3
𝐶 + 𝐹𝑒𝑂 → 𝐶𝑂 + 𝐹𝑒
𝐶2 𝐻6 + 𝑂2 → 𝐶𝑂2 + 𝐻2 𝑂
𝐻2 𝑆 + 𝑂2 → 𝑆𝑂2 + 𝐻2 𝑂 + 𝑆
𝐻2 𝑂2 → 𝐻2 𝑂 + 𝑂2
𝐶𝑥 𝐻𝑦 + 𝑂2 → 𝐶𝑂2 + 𝐻2 𝑂
Cu + OH → Cu(OH)2
2+ -

Ag+ + PO43- → Ag3PO4


Solution
Equilibrons les équations suivantes

1
𝑁2 𝑂5 → 2𝑁𝑂2 + 𝑂2
2
4𝑁𝑎 + 𝑂2 → 2𝑁𝑎2 𝑂
𝑁2 + 3𝐻2 → 2𝑁𝐻3
𝐶 + 𝐹𝑒𝑂 → 𝐶𝑂 + 𝐹𝑒
7
𝐶2 𝐻6 + 𝑂2 → 2𝐶𝑂2 + 3𝐻2 𝑂
2

3
MR FAYE & MR SANE
2019/2020
ZIZ’SCIENCES 78188638-773024042

2𝐻2 𝑆 + 2𝑂2 → 𝑆𝑂2 + 2𝐻2 𝑂 + 𝑆


1
𝐻2 𝑂2 → 𝐻2 𝑂 + 𝑂2
2

𝑌 𝑦
𝐶𝑥 𝐻𝑦 + (𝑥 + )𝑂2 → 𝑥𝐶𝑂2 + 𝐻2 𝑂
4 2
Cu2+ + 2OH- → Cu(OH)2
3Ag+ + PO43- → Ag3PO4

II-3) Double signification de l’équation-bilan d’une réaction chimique


Prenons l’exemple de la synthèse de l’eau : 2𝐻2 + 𝑂2 → 2𝐻2 𝑂
A l’échelle microscopique : l’équation signifie que 2 molécules de dihydrogène réagissent avec 1 molécule
de dioxygène pour donner deux molécules d’eau.
A l’échelle macroscopique : elle signifie que 2 moles de molécules de dihydrogène réagissent avec 1mole
de molécule de dioxygène pour donner deux moles de molécules d’eau.

ΙΙ-4) Bilan molaire d’une réaction chimique


Considérons la réaction suivante :
Equation : 𝛼𝐴 + 𝛽𝐵 → 𝛾𝐶 + 𝛿𝐷
Soit : na et nb les nombres de mol de A et B ayant réagi ;
nc et nd les nombres de mol de C et D formés. Le bilan molaire de la réaction est défini par :

𝑛𝑎 𝑛𝑏 𝑛𝑐 𝑛𝑑
= = =
𝛼 𝛽 𝛾 𝛿
On peut suivre l’évolution d’une réaction lente au cour du temps.
𝛼𝐴 + 𝛽𝐵 → 𝛾𝐶 + 𝛿𝐷
A l’instant t = 0 na nb 0 0
A l’instant t différent de 0 na –𝛼𝑥 nb –𝛽𝑥 𝛾𝑥 𝛿𝑥
𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑥 avancement de la reaction.
Remarque :
- Une réaction est totale lorsqu’au moins un des réactifs est épuisé.
- Le rendement est le rapport entre le nombre de mole expérimental (nombre de mole obtenu à la fin
de l’expérience) et le nombre de mole théorique (nombre de mole déterminé grâce à l’équation)
d’un produit.
𝑛𝑒𝑥𝑝
𝑅= × 100; R est toujours inférieur à 1.
𝑛𝑡ℎé𝑜
Applications:
Les réactions chimiques sont utilisées dans plusieurs domaines:
En industrie dans la fabrication des médicaments, des parfums, des engrais, du beurre, des savons…
En biologie dans la digestion, la photosynthèse…

4
MR FAYE & MR SANE
2019/2020
ZIZ’SCIENCES 78188638-773024042

Evaluation
Exercice 1:
Babacar le bijoutier veut préparer du laiton, un alliage de cuivre et d’or, pour fabriquer un collier à la demande de Bintou. Ne
disposant que d’or et d’oxyde de cuivre II (CuO), il décida de fabriquer du cuivre. Pour cela, il fait réagir 2,4g de carbone avec de
l’oxyde de cuivre II (CuO) dans un four à 350°C. Il se forme un gaz qui trouble l’eau de chaux et du cuivre. Dans les conditions
de l’expérience, le volume molaire est égal à 24L/mol.
1. Ecrire l’équation bilan de la réaction.
2. Déterminer la masse d’oxyde de cuivre nécessaire pour transformer tout le carbone.
3. Déterminer le volume de gaz recueilli.
4. Déterminer la masse de cuivre formée.
Données : masses molaires atomiques en g/mol ; C=12, O=16, Cu= 63,5.
Solution exercice 1:
1/ Equation bilan : C + 2CuO CO2 + 2Cu
n1 n2 n3 n4
2/ Masse de CuO pour transformer tout le C
n1= n2/2 ; n2 = 2 n1 ; n2 = 2 m1/M1 AN : n2= 2x2,4/12
n2= 0,4 mol
m2= n2 x M2 ; AN : m2 = 0,4 x 79,5 = 31,8g
3/ Volume de gaz
n1 = n3 = n2/2 ; n3= m1/M1 AN : n3= 2,4/12= 0,2 mol
n3= 0,2mol
V = n3Vm; AN V = 0,2 x 24 = 48L; V= 48 L
4/ Masse de cuivre
n4/2 = n1; n4 = 2 n1; n4 = 0,4mol
m4 = n4 x M4; m4 = 0,4 x 63,5 = 25,4g
m4 = 25,4g
Exercice 2:
Amy et Moustapha réalisent en salle de travaux pratiques une réaction dans un four en mélangeant 12,42g d’aluminium et de
20,16g de soufre. Leur réaction fourni du sulfure d’aluminium de formule Al2S3.
1/ Ecrire l’équation bilan de la réaction
𝑛(𝐴𝑙) 𝑛(𝑆)
2/ A-t-on = ? quel est le réactif qui est en excès.
2 3
3/ Calculer la masse du produit formé.
4/ Calculer la masse restante du réactif en excès
5/ Calculer la masse du réactif en défaut qu’ils doivent ajouter pour que le mélange soit dans les proportions stœchiométriques.
6/ Calculer la masse expérimentale pour un rendement de R= 30℅

Solution
1. Equation-bilan de la réaction
2𝐴𝑙 + 3𝑆 → 𝐴𝑙2 𝑆3

𝑛(𝐴𝑙) 𝑛(𝑆)
2. Calculons et
2 3

5
MR FAYE & MR SANE
2019/2020
ZIZ’SCIENCES 78188638-773024042

𝑛(𝐴𝑙) 2,7
= = 0,050
2 2 × 27

𝑛(𝑆) 3,2
= = 0,033
3 3 × 32

𝑛(𝐴𝑙) 𝑛(𝑆)

2 3

Remarque :
𝑛(𝐴𝑙) 𝑛(𝑆)
3. > l’aluminium est en excès et le soufre est en défaut.
2 3
𝑛(𝑆) 𝑛(𝐴𝑙)
4. Si était supérieur à : le soufre serait en excès et l’aluminium en défaut.
3 2
𝑛(𝑆) 𝑛(𝐴𝑙)
5. Si était égal à : il n’y aurait ni excès ni défaut dans ce cas, on dit que les réactifs sont mélangés dans des proportions
3 2
stœchiométriques.
6. Si les réactifs ne sont pas dans des proportions stœchiométriques, on raisonne toujours avec le réactif qui est en défaut appelé
aussi réactif limitant
7. Calcul de la masse du sulfure d’aluminium formé

𝑛(𝐴𝑙2 𝑆3 ) 𝑛(𝑆) 𝑚(𝑆) × 𝑀(𝐴𝑙2 𝑆3 )


= → 𝑚(𝐴𝑙2 𝑆3 ) =
1 3 3 × 𝑀(𝑆)

3,2 × 150
𝐴𝑁 : 𝑚(𝐴𝑙2 𝑆3 ) = → 𝑚(𝐴𝑙2 𝑆3 ) = 5𝑔
3 × 32

8. Calculons la masse du réactif en excès


Conservation de la masse : 𝑚 + 𝑚′ = 𝑚(𝐴𝑙)𝑟𝑒𝑠𝑡 + 𝑚(𝐴𝑙2 𝑆3 )
D’où 𝑚(𝐴𝑙)𝑟𝑒𝑠𝑡 = 𝑚 + 𝑚′ − 𝑚(𝐴𝑙2 𝑆3 )
𝐴𝑁 ∶ 𝑚(𝐴𝑙)𝑟𝑒𝑠𝑡 = 2,7 + 3,2 − 5 → 𝑚(𝐴𝑙)𝑟𝑒𝑠𝑡 = 0,9𝑔
9. Calcul de la masse expérimentale
𝑚𝑒𝑥𝑝 𝑚𝑡ℎé𝑜 × 𝑅 30 × 5
𝑅= × 100 → 𝑚𝑒𝑥𝑝 = 𝐴𝑁: 𝑚𝑒𝑥𝑝 = → 𝑚𝑒𝑥𝑝 = 1,5𝑔
𝑚𝑡ℎé𝑜 100 100

6
MR FAYE & MR SANE
2019/2020
ZIZ’SCIENCES 78188638-773024042

Vous aimerez peut-être aussi