Vous êtes sur la page 1sur 3

UNIVERSITE P. et M.

CURIE Année universitaire 2001/02


DEUG S.C.M. 1ère année

EXAMEN DE CHIMIE (Chimie 1)


Septembre 2002
(durée 2h30)

Il est rappelé que les calculatrices sont interdites

I Question de cours : La maille hexagonale compacte dans le solide métallique (temps


conseillé 30 mn)

a) Représenter sur la figure 1 jointe ci-après la position des atomes dans la maille hexagonale
compacte.
b) Tracer sur la figure 2 jointe ci-après, la maille élémentaire (et non la maille
conventionnelle) du réseau hexagonal compact.
c) Déterminer le nombre d’atomes par maille conventionnelle et par maille élémentaire
réduite.
d) Exprimer les paramètres de maille a et c en fonction du rayon atomique R de l’atome.
Etablir la relation qui doit exister entre les paramètres de maille a et c. Définir la
compacité du réseau . Etablir sa valeur pour le réseau hexagonal compact.

II) Exercices :

1) Atomistique. (temps conseillé 45 mn)

a) Le sélénium Se a pour numéro atomique 34. Ecrire la structure électronique de cet atome,
on explicitera sous forme de cases quantiques la couche de valence.
b) En utilisant les coefficients de Slater du tableau ci-joint, calculer l’écran électronique σ,
subi par un électron de la couche de valence du sélénium; en déduire la valeur du numéro
atomique effectif Z*.
c) Même question pour l’ion Se+.
d) Etablir la relation permettant de déterminer l’énergie de première ionisation de l’atome de
sélénium.
e) Un des isotopes stables du sélénium est 77 Se. Donner la composition en électrons, protons
et neutrons de cet atome ainsi que celle de l’ion 77 Se2-.
f) Les électronégativités de l’arsenic (33 As) et du tellure (52 Te) sont égales et valent 2,1 dans
l’échelle de Pauling. Celle du sélénium est-elle inférieure ou supérieure à cette valeur ?
Justifier votre réponse.
g) Le rayon atomique du soufre (16 S) vaut 0,1 nm et celui du brome (3 5 Br) 0,114 nm.
Comment situez vous le rayon atomique du sélénium par rapport à ces deux atomes ?
Justifier votre réponse.

2) Cinétique. (temps conseillé 30 mn)

Parmi les isotopes radioactifs du sélénium on trouve l’élément 79 Se dont la période radioactive,
T, vaut 650 siècles! Ce dernier se désintègre en émettant un électron (émission β -).
a) Ecrire la réaction de désintégration en identifiant le noyau fils.
b) Quelle est la signification cinétique de la période radioactive ?
c) La réaction de désintégration radioactive est-elle une réaction élémentaire ? Quel est alors
son ordre ?
d) Ecrire en fonction de la période T et de la variable t (temps) la loi cinétique de l’activité
radioactive A(t) (cette grandeur est directement proportionnelle au nombre d’atomes
radioactifs à l’instant t)
e) En prenant arbitrairement l’activité radioactive d’une roche contenant du sélénium égale à
1 au temps présent, quelle était son activité il y a 325000 ans ?

3) Liaisons chimiques. (temps conseillé 4 mn)

Le sélénium peut se combiner avec le fluor pour donner les composés SeF4 et SeF6 .
a) Ecrire les schéma de Lewis de ces deux molécules. Obéissent-elles à la règle de l’octet de
Lewis ?
b) A quelle type de structure AXmEn correspondent ces deux composés dans la méthode
VSEPR ? En déduire leur géométrie la plus stable.
c) L’existence des molécules SF4 et SF6 est elle possible ? Justifier votre réponse.
d) L’existence des molécules OF4 et OF6 est elle possible ? Justifier votre réponse.
(On rappelle que 8 O, 16 S et 34 Se appartiennent à la même colonne du tableau périodique)
e) Combinés avec l’atome d’hydrogène H, les trois atomes O, S et Se forment les composés
H2 O, H2 S et H2 Se ayant même géométrie. Sachant que l’angle de liaison dans H2 Se est de
90° comment évolue l’angle de liaison quand on passe à H2 S puis à H2 O ? On justifiera sa
réponse à partir des règles de Gillespie (VSEPR).
f) L’électronégativité de H vaut 2,1 dans l’échelle de Pauling. Indiquer comment se polarise
la liaison H-Se.
g) A l’état gaz le moment dipolaire de H2 Se mesuré par différentes méthodes vaut à peu près
0,25 D (1/4 D). Sachant que la longueur de liaison H-Se vaut 0,15 nm ((3/2) ×10-10 m)
déterminer le caractère ionique partiel de la liaison H-Se.

On donne : cos (45 °) = 0,7


1D =(1/3 )×10-29C.m
charge élémentaire 1,6x10-19 C

Tableau des constantes d'écran:

Valeur du coefficient d'écran σij exercé par chaque électron i sur l'électron j

état de l'électron i
1s 2s2p 3s3p 3d 4s4p 4d
1s 0.30 0 0 0 0 0
2s2p 0.85 0.35 0 0 0 0
l'électron j
état de

3s3p 1 0.85 0.35 0 0 0


3d 1 1 1 0.35 0 0
4s4p 1 1 0.85 0.85 0.35 0
4d 1 1 1 1 1 0.35
A JOINDRE AVEC LA COPIE. N° Anonymat :

Figure 1

Figure 2

Vous aimerez peut-être aussi