Vous êtes sur la page 1sur 40

‫الـجـمـهــوريـــــة الـجـزائـريـــــة الـديـمـقـراطـيـــــة الـشـعـبــيـــــة‬

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) Seybouse - Annaba


Palais Consulaire, Place Mohamed BELOUIZDED BP 244 – Annaba - 23000 - Algérie
Téléphone :0(38) 45 42 77| Fax : 0(38) 45 42 00 |www.cci-seybouse.com| contact@cci-seybouse.com

Rapport de stage de fin de formation


En vuE dE l’obtEntion du diplômE dE Déclarant en douane

Thème
La déclaration en détail
Support de dédouanement à l’import
Lieu du stage pratique :
Bureau de Transit ZML (ZERDAZI Mohamed Lotfi)
07, Rue du CNRA, Annaba – 23000

Élaboré par les stagiaires : Formateurs évaluateurs :


Mr AFIFI Aymen Mr RIHANI Mohamed
Mr MENDJEL Mohamed Ziad Mr BENAMMAR Dawed

12° Promotion (2O19-2O2O)


DEDICACES
Tout d’abord, je tiens à remercier Dieu tout
puissant qui m’a donné la force et la patience
d’accomplir ce modeste travail.

Je tiens à remercier en premier lieu


Mes chers parents,
Mon père MENDJEL Mohamed
Et ma mère HAREZ Sameh,
Pour tous leurs sacrifices, leur amour, leur
tendresse, leur soutien et leurs prières tout au long de
mes études et pour leurs appuis, et leurs
encouragements

Mr.MENDJEL Mohamed Ziad


________________________________________________________________________________________________________________________

DEDICACES
Tout d’abord, je tiens à remercier Dieu tout
puissant qui m’a donné la force et la patience
d’accomplir ce modeste travail.

Je tiens à remercier en premier lieu


Mes chers parents,
Mon père AFFIFI Mohamed,
Ma mère HBARA Hacina,
Pour tous leurs sacrifices, leur amour, leur
tendresse, leur soutien et leurs prières tout au long de
mes études et pour leurs appuis, et leurs
encouragements

Mr. AFFIFI Aymen


Remerciements
Aucun travail n’est véritablement individuel pour autant qu’il soit la somme d’une
expérience ou d’un essai de réflexion et des aides, ou les influences extérieures ne
sauraient être méconnues, encore moins reniées
Nous tenons tout d’abord à remercier DIEU LE TOUT PUISSANT ET
MISÉRICORDIEUX, qui nous a donné la force et la patience d’accomplir ce
Modeste travail.
En premier lieu, nous remercions tous les responsables et encadrement de la Chambre
de Commerce et d’industrie (CCI Seybouse - Annaba) élus et administratifs et
particulièrement le Président et le Directeur de la CCI Seybouse
Messieurs MANSOURI Farid Mohamed Riad et HADDAD Khaled
nous tenonsaussi à remercier tous les formateurs composants le staff pédagogique de
la Chambre de Commerce et d’industrie(CCI Seybouse -Annaba ) Messieurs
GHERSSA Yacine , LANANE Djamel, ZOUAIDIA Nadir , BENRABAH Yazid ,
BENNAMAR Dawed et sans oublier Madame BOUZERNA Samia ( chef de service
formation) pour la qualité de la formation qu’ils nous ont inculqués, et
particulièrement Mr RIHANI Mohamed en sa qualité de coordinateur et formateur
du cycle de formation des déclarants en douane(12° Promotion), pour sa amabilité et
son professionnalisme, ainsi que nos encadreurs Mrs RIHANI Mohamed et
BENNAMAR Dawed pour l’orientation, la confiance, la patience qui ont constitué
un apport considérable sans lequel ce travail n’aurait pas pu être mené au bon port.
Qu’il trouve dans ce travail un hommage vivant à sa haute personnalité.
Nos vifs remerciements vont également aux membres du jury d’évaluation du
rapport de stage, pour l’intérêt qu’ils auront porté à notre rapport de stage de fin de
formation pour l’obtention du diplôme de déclarant en douane en acceptant
d’examiner notre travail.
À nos PARENTS pour nous avoirencouragées et permis d’entreprendre la formation
de Bachelor, Sans eux, nous n’en serions pas là.
Bien sûr nous n’oublions pas de remercier Mr-ZERDAZI MED LOTFI,
commissionnaire en douane, ainsi que tout le personnel du bureau de Transit pour
leur accueil, leur aide, leur attention et leur gentillesse tout au long du stage pratique ;
particulièrement Mr KHEMACI chez lequel nous avons assimilés les techniques et
les procedures de dédouanement.

Nous n’oublions bien évidemment pas noscollègues de formationainsi que tous


nosami(e)s, nous les remercions pour les agréables moments passés ensemble…et à
tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à la réussite de ce travail.

Mr. AFFIFI Aymen &Mr. MENDJEL Mohamed Ziad


LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

PLAN DU RAPPORT DE STAGE 01


Liste des abréviations 02
INTRODUCTION GENERALE 03
CHAPITRE 01 : APPROCHE PRATIQUE DU DÉDOUANEMENT À L’IMPORT 08
INTRODUCTION AU CHAPITRE 01 09
SECTION 01PRESENTATION DE LA STUCTURE D’ACCEUIL DU STAGE PRATIQUE 10
TRANST TZML(ZERDAZI Med Lotfi)
§1.1-Présentation de la structure d’accueil (fiche technique). 10
§1.2-Description des activités du commissionnaire ZERDAZI Med Lotfi 10
§ 1.3-La composante du personnel de Transit TZML ZERDAZI Med Lotfi. 13
§ 1.4-Les documents de travail utilisés par Transit TZML ZERDAZI Med Lotfi 13
SECTION 02-LES ETUDES DE CAS PRATIQUES 14
§ 2.1-Observations, analyses et description d’une opération d’importation 15
2.1.1- Cas pratique d’une opération d’importation définitive –code 1000 par la SPA Fromagerie Bel Algérie 17
–Koléa –Wilaya de Tipaza du 12-12-2016.
2.1.2-Cas pratique d’une opération d’importation fonctionnement –code 1030 par la SPA ENICAB Algérie 18
-Wilaya de Biskra du 28-12-2016.
§ 2.2- Analyses et description des deux opérations d’importation 18
2.2.1-Circuit de la déclaration en douane 18
2.2.2-Description d’une opération d’importation par voie terrestre 19
2.2.2.1-Etablissement de la déclaration en détail IMPORT 20
2.2.1.2-Vérification et liquidation de la déclaration en détail 22
2.2.1.3-Enlèvement de la marchandise 24
§ 2.3-Analyses et description d’une opération d’importation 24
2.3.1- Cas pratique d’une opération d’exportation définitive –code 1100 par la SPA Galion Algérie 25
–Wilaya de Boumerdès du 10-12-2016.
2.3.1.1-Etablissement de la déclaration en détail IMPORT 25
2.3.1.2-Vérification et liquidation de la déclaration en détail 27
2.3.1.3-Enlèvement de la marchandise 28
2.3.1.4-expédition de la marchandise 29
CONCLUSION AU CHAPITRE 01 30
CONCLUSION GENERALE 31
ANNEXES 33
BIBLIOGRAPHIE 37

1
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

Liste des abréviations

OMD : organisation mondiale des douanes.


SH : système harmonisé.
OMC : organisation mondiale de commerce.
TVA : taxe sur la valeur ajoutée.
DD : droit de douane.
TPS : taxe sur les produits et les services.
DR : direction régionale.
IDD : inspection divisionnaire des douanes
CNIS : centre national de l’information et des statistiques de la douane.
CNTD : centre national de transmission de la douane
CNFD : centre national de formation douanière.
DRD : direction régionale de la douane.
IPSAC : inspection principale de suivi des acquis à caution.
IPCOC : inspection principale au contrôle des opérations commerciales.
IPB : inspection principale aux brigades.
IPS : inspection principale aux sections.
MADT : les magasins air de dépôt temporaire.
DSTR : déclaration simplifiée de transit routier.
RE : régime économique.
D10 : importation définitive
D11 : exportation définitive.
AT : admission temporaire.
ET : exportation temporaire.
CD : code de la douane.
DSTF : déclaration simplifiée de transit fer.
SNTF : société nationale de transport par fer.
TR : transit routier
TIR : transit international routier.
TIF : transit international par fer.
TI : transit international.
LVI : la lettre de transport international.
DGD : direction régionale des douanes.
SIGAD : système d’information de gestion automatique douanière.
PA : perfectionnement actif.
PP : perfectionnement passif.
UE : union européenne.
ZLE : zone de libre échange.
BAE : bon à enlever.
DED : déclaration en détail.
SPA : société par action.
RPS : taxe du papier de la déclaration.
RUS : taxe sur le temps de saisie de la déclaration.

2
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

INTRODUCTION GENERALE

La douane est le premier protecteur du pays contre tous les délits et les crimes économiques
connus à travers le monde (contrebande, contrefaçon, concurrence déloyale,…etc.).A cet effet
cette administration fiscale et paramilitaire présente différentes missions.
De prime abord, elle est le gardien permanent de l’espace économique, collecteur des droits et
taxe et service pour le contrôle des opérations de commerce extérieur, en veillant sur la santé
publique, la sécurité publique …etc.
Afin de mener à bien ces différentes missions, la douane institue des contrôles rigoureux des
personnes et des marchandises (physiques et documentaires) aussi qu’à l’entrée qu’à la sortie du
territoire douanier. Et ce dans la perspective de suivre tous les flux et de s’assurer de la sincérité
des déclarations en douanes avant l’enlèvement des marchandises.
A partir de là, on pose la problématique suivante :

Comment se fait la procédure de dédouanement des marchandises à l’importation selon la


règlementation en vigueur ?

A partir de cette problématique nous avons abordé notre travail de recherche selon trois
questions subsidiaires à savoir :

Q1 : Comment l’administration des douanes intervient dans la perspective de suivre


tous les flux et de s’assurer de la sincérité des déclarations en douanes avant
l’enlèvement des marchandises à travers la déclaration en détail ?

Q2 : Sur la base de ce constat, quel est le circuit de la déclaration en détail ?

Q3 : Quel est le rôle du commissionnaire en douane en sa qualité d’auxiliaire dans la


procédure de dédouanement des opérations d’importation et d’exportation des
marchandises et sa relation avec les services de l’administration des douanes
Algériennes ?

Sur la base des questions posées nous avons adopté les hypothèses suivantes :

H1 : L’administration des douanes protège et favorise le développement de l’économie à


travers ses missions et les instruments de base de la législation et de la règlementation
régissant le commerce extérieur.

H2 : L’administration des douanes permet la facilitation des opérations douanières pour


les opérateurs économiques à travers leurs relations avec le commissionnaire en douane.
H3 : Les opérations de dédouanement exigent le respect des différentes étapes préalables
au dédouanement proprement dit des marchandises qui se matérialisent par le dépôt de

3
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

la déclaration en détail comme support de dédouanement et son enregistrement par le


système informatisé pour la gestion automatisée de dédouanement (S.I.G.A.D) et sa
vérification des marchandises par les services des douanes selon un circuit douanier.

Pour cela, selon les directives de notre encadreur nous avons adopté une méthode descriptive des
différentes opérations douanières à travers le plan suivant :

Approche pratique du dédouanement à l’importation

Pour ce chapitre unique il a été consacré au volet pratique des opérations commerciales et de
dédouanement à travers deux cas concrets d’opérations douanières, qui traduisent de façon
schématisée le rôle de la douane et du commissionnaire en douane dans le traitement d’une
opération d’importation à travers la description des actions suivantes :

- Le circuit de la déclaration en détail,


- Les éléments de taxation douanière (Origine, Espèce, Valeur),
- Le recours au tarif douanier pour le positionnement tarifaire des marchandises,
- L’enlèvement des marchandises avec paiement des droits et taxes y affèrent,
- les facilitations douanières octroyées aux opérateurs économiques par le dédouanement à
distance.

Afin d’apporter des éléments de réponse à cette problématique, on fera le point dans l’étude
théorique et pratique de ce travail de fin d’étude.
Cette étude sera accompagnée avec des cas pratiques, des points récapitulatifs et des
démonstrations en schémas graphiques.

L’étude de la procédure de dédouanement des marchandises à l’importation, qui est


le thème, de notre mémoire nécessite de donner quelques définitions générales sur les missions
de l’administration des douanes d’une part et les instruments de base de la législation douanière
d’autre part l’administration des douanes est un service public dont l’objectif essentiel est de
protéger et de favoriser le développement de l’économie nationale.
01- LES MISSIONS DE L’ADMINISTRATION DES DOUANES :
Les missions de l'administration des douanes sont nombreuses et diversifiées. Elles sont
de nature fiscale, économique et de contrôle.
La mission fiscale a un caractère traditionnel lequel consiste dans la perception des droits
et taxes applicables aux marchandises qui franchissent la frontière que ce soit à l’entrée ou à la
sortie du territoire douanier national. En général, les Etats encouragent l’exportation de leurs
marchandises par le biais d’exonération de droits et taxes. Cette mission s’inscrit dans le cadre

4
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

de l’application de la loi tarifaire et de la législation douanière et a constitué pendant longtemps


une source importante en matière de ressources fiscales. Outre la perception des impositions à
caractère douanier (exemple des droits de douane), L’administration des douanes est chargée
aussi de recouvrer un certain nombre de droits et taxes touchant au domaine de la fiscalité et de
la parafiscalité.
En ce qui concerne la mission économique, celle –ci consiste en l’observation et le
contrôle des marchandises qui franchissent le territoire douanier national que ce soit à l’entrée ou
à la sortie. Ce rôle lui permet d’observer sans entraver la circulation des marchandises. Aussi,
elle applique les mesures tendant à assurer la protection de la production nationale.
La mission de contrôle consiste à veiller au respect des différentes réglementations
auxquelles sont soumises les marchandises qui franchissent les frontières et également celles qui
mettent en jeu les règles tarifaires ou les mesures de protection ou de prohibition.
L’administration des douanes fournit aussi les statistiques du commerce extérieur afin de
permettre aux pouvoirs publics de corriger ou de prendre les mesures économiques adéquates.
Les statistiques sont collectées à partir des déclarations produites lors des opérations de
dédouanement.
Par ailleurs, L’administration des douanes, par son organisation fonctionnelle et
territoriale œuvre dans le sens de la promotion des échanges extérieurs. L’implantation des
services des douanes à travers l’ensemble du territoire national et la facilitation des procédures
douanières sont des facteurs de rapprochement de l’opérateur économique.
Aux termes de l’article 03 du code des douanes : " L’administration des douanes a
notamment pour mission :

 De mettre en œuvre les mesures légales et réglementaires permettant d’assurer


l’application de la législation douanière et de la loi tarifaire ;
 D’appliquer les mesures légales et réglementaires mises à sa charge, aux marchandises
importées ou exportées ainsi qu’aux marchandises d’origine algérienne placées sous
le régime de l’usine exercée ;
 D’assurer l’établissement et l’analyse des statistiques du commerce extérieur :
 De veiller, conformément à la législation, à la protection :
 De la faune et de la flore ;
 Du patrimoine artistique et culturel. ”.

5
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

D’autres missions sont également confiées à l’administration des douanes à savoir


l’application de réglementations particulières compte tenu de sa présence au niveau des
frontières. On peut citer à titre d’exemple les réglementations relatives à l’hygiène, la santé et la
moralité publique, la police sanitaire des végétaux, des animaux et denrées alimentaires, les
produits pharmaceutiques etc.…
Aussi, on peut citer la législation et la réglementation relative à l’exportation des œuvres
d’art, la protection de la propriété industrielle, la répression de la contrefaçon, les fausses
marques de fabrique, le contrôle de qualité et de conformité des produits importés ou exportés,
les instruments de mesure etc.…
L’énumération des missions de l’administration des douanes est loin d’être exhaustive eu
égard à son champ d’action très large et aux caractères original et évolutif de ses activités.
Pour réaliser ses missions, l’administration des douanes dispose de moyens et de
mécanismes juridiques adaptés à la stratégie de la politique économique du pays. Il y’a lieu de
rappeler que les textes législatifs et réglementaires que l’administration des douanes est chargée
d’appliquer sont divers au même titre que ses missions.
Par ailleurs, l’article 4 du code des douanes dispose que " : Les lois et règlements douaniers
s’appliquent à toutes les marchandises qui sont importées ou à exporter ainsi qu’aux
marchandises d’origine algérienne placées sous un régime douanier suspensif de droits
intérieurs de consommation. ”
02- LE CONTROLE DOUANIER DES OPERATIONS D’IMPORTATION ET
D’EXPORTATION :
L’article 5 f du Code des Douanes définit le contrôle douanier comme étant « l’ensemble
des mesures prises en vue d’assurer l’observation des lois et règlements en vigueur que
l’administration des douanes est chargée d’appliquer ».
Outre la surveillance du territoire douanier et la lutte contre la fraude, la Procédure de
Dédouanement est un ensemble de mesures prises par l’administration douanière en vue de la
mise en œuvre du contrôle douanier, lequel repose sur un dispositif légal et règlementaire dont
les textes essentiels sont énumérés ci-dessous (voir 1.1)
A l’IMPORTATION/ La Procédure de Dédouanement s’articule sur deux étapes
principales consistant en :
Formalités préparatoires (ou antérieures) au dédouanement dont le support administratif
est la DECLARATION SOMMAIRE que doit déposer le Transporteur :

6
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

Conduite et mise en douane des marchandises par le transporteur


Déchargement, Ecor et placement des marchandises en MADT/PS (Consignataire et
acconier, en présence Douane)
Placement d’office en Dépôt de Douane (sur ordre Douane), le cas échéant (dépassement
délais)
Formalités du dédouanement proprement dit dont le support administratif est la
DECLARATION EN DETAIL que doit déposer le Propriétaire des marchandises ou son
représentant habilité. Cette Déclaration est traitée par le service des douanes selon un circuit
(informatisé ou manuel) comprenant plusieurs étapes (Recevabilité, enregistrement, vérification,
liquidation droits et taxes, acquittement droits et taxes, enlèvement marchandises, archivage - ou
bien suivi, apurement et archivage en cas de régime économique-)
A L’EXPORTATION/ la Procédure de Dédouanement comprend également deux étapes :
Les formalités de dédouanement dont le support est la Déclaration en Détail que doit
déposer l’exportateur ou son représentant habilité auprès d’un bureau de douane intérieur ou de
sortie
Les formalités postérieures au dédouanement : placement en MADTPS en attente
d’expédition
NB : Ce mémoire s’articulera donc sur les étapes antérieures au dédouanement, et sur le
traitement douanier de la DECLARATION EN DETAIL (conditions d’établissement, contenu,
et circuit), et aussi sur le rôle et la responsabilité du commissionnaire en douane tel le cas de la
structure d’accueil de notre stage pratique en l’occurrence TRANST TZML (ZERDAZI Med
Lotfi)

7
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

CHAPITRE 01 : APPROCHE PRATIQUE

8
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

INTRODUCTION AU CHAPITRE 01

Le stage pratique concernant le thème relatif aux procédures de dédouanement des


marchandises à l’import et à l’export par voie terrestre s’est déroulé auprès de la structure
d’accueil qui est en l’occurrence l’établissement de TRANST TZML(ZERDAZI Med
Lotfi)dont le siège est à ANNABA avec une antenne au niveau du bureau de douane d’El
Ayoun relevant de l’Inspection divisionnaire des douanes d’El Tarf ou nous sommes déplacés
pour étudier les cas de dédouanement lors des opérations d’importation et d’exportation des
marchandises par voie terrestre entre le territoire douanier Algérien et le territoire douanier
Tunisien dont les opérateurs ont mandatés l’établissement de Transit TZML ZERDAZI Med
Lotfi .

Durant ce stage pratique nous nous sommes familiarisés aux techniques douanières de
dédouanement des marchandises mettant en pratique ce que nous avons appris en théorie durant
notre cursus de formation de techniciens supérieurs en commerce international conformément au
programme officiel du ministère de la formation et de l’enseignement professionnels. Le stage
pratique que nous avons effectué nous a permis d’étudier les mécanismes des opérations
douanières à l’export et l’import par les professionnels du dédouanement. Chaque opération en
douanes est justifiée par une sortie à l’étranger ou une entrée des marchandises au territoire
douanier.

LA QUESTION DE LA PROBLEMATIQUE DU STAGE PRATIQUE ETAIT LA


SUIVANTE :

« Quelles sont les différents étapes d’une opération commerciale à l’import et à


l’export ?».

Notre préoccupation étant de pouvoir trouver des réponses aux questions /

 quelles sont les mécanismes d’une opération douanière.


 quelles sont les procédures de dédouanement.
 les différents types du commerce international.
 les formalités du commerce extérieur.
 Les obligations et les contraintes de chaque partie.

9
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

SECTION 01/PRESENTATION DE LA STUCTURE D’ACCEUIL


DU STAGE PRATIQUE TRANSIT TZML
ZERDAZI Med Lotfi

1.1-Présentation de la structure d’accueil (fiche technique).

FICHE TECHNIQUE STRUCTURE D’ACCUEIL DU STAGE PRATIQUE TRANSIT TZML


ZERDAZI Med Lotfi

 Raison sociale et le statut : Commissionnaire en douane


 Date de création : …………………………………………..
 Agrément n°/…………………………………………….
 NIF : ………………………………………………………………
 But social : Dédouanement des marchandises à l’importation & exportation
 Siège social : N° 07 RUE DU CNRA ANNABA
 Téléphone : …….…..……..- Fax : ……………………………………..
 Antenne : .
 Adresse électronique : ..............................
 Situation géographique : - Wilaya : ANNABA
 Daïra : ANNABA
 Commune : ANNABA
 Le siège de l’antenne Transit Inter Frontière se situe à …………………..
 Activité : Transit, dédouanement, étude et conseil Import &Export.
 Types de marchandises dédouanées : Toutes les marchandises importées ou exportées
ainsi que les produits dangereux
1.2-Description des activités du commissionnaire ZERDAZI Med Lotfi

Depuis la création de son établissement (Transit TZML ZERDAZI Med Lotfi) en juin 1991,
Monsieur active en tant que commissionnaire transitaire dans plusieurs wilayas du pays qu’au
niveau des postes frontaliers à usage commercial.
Le commissionnaire ZERDAZI Mohamed Lotfi entretient des rapports professionnels avec :

 Les services des douanes


 Les services de la Police Algériennes des Frontières

10
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

 Opérateurs économiques publics et privés


 Les services de contrôle aux frontières
 Les services bancaires
 Les organismes d’assurances
 Les compagnies de transport
 Etc.
Disposant d’une équipe jeune et dynamiquement avérée dans le domaine du dédouanement et du
transit, dont l’activité principale est l’opération de dédouanement des marchandises.

Bien que les opérations de transit inter frontière concerne l’importation et l’exportation de tout
produit commercial, non prohibé par la réglementation en vigueur, dont la cadence de traitement
des dossiers de dédouanement s’échelonne sur une Capacité mensuelle de prise en charge des
dossiers de dédouanement :
De l’ordre 80 à 100 dossiers par mois, les importations sont prépondérantes par rapport aux
exportations selon le pourcentage suivant :

 98 % POUR LES OPERATIONS D’IMPORTATION


 02% POUR LES OPERATION D’EXPORTATION
TRANSIT INTER FRONTIERE ASSURE LES PRESTATIONS SUIVANTES/
1) Transit, dédouanement, étude et conseil Import &Export
2) Réception des documents (Dossiers commerciaux)
3) Préparation des déclarations en douanes selon les régimes douaniers
4) Saisie de la déclaration en douane
5) Dépôt et suivi en douane
6) Présentation des marchandises pour le contrôle et la vérification en douane et les
différents services de contrôle du ministère du commerce
7) Règlement des droits et taxes de douane si exigé
8) Obtention des bons à enlever (sortie des marchandises)
9) Chargement des marchandises sur les moyens de transport
10) Livraison et manutention sur site

Types de marchandises dédouanées : TOUTES LES MARCHANDISES IMPORTÉES OU EXPORTÉES


AINSI QUE LES PRODUITS DANGEREUX.

11
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

Transit TZML ZERDAZI Mohamed Lotfi traite l’ensemble des prestations douanières, de
manutention et transport, son activité consiste en ;

12
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

1.3-La composante du personnel de Transit inter frontière.

 Ressources humaines :

LE TRANSITAIRE

(COMMISSIONNAIRE EN DOUANE Mr ZERDAZI Med Lotfi)

o 04 DECLARANTS

o 05 AGENTS DE VISITE

o 02 SECRETAIRES DE DIRECTION

o 01 TECHNICIEN EN INFORMATIQUE

o 0 3 CHAUFFEURS

1.4-Les documents de travail utilisés par Transit TZML ZERDAZI Med Lotfi

TRANSIT ZML Mr. ZERDAZI Mohamed LotfiCommissionnaire agrée en douane


N° 07, Rue du CNRA –ANNABA

13
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

SECTION 02/PRESENTATION DES CAS PRATIQUES


DE DEDOUANEMENT EFFECTUES PAR TRANSIT TZML

Notre stage pratique au sein de TRANSIT TZML ZERDAZI Mohamed Lotfi nous a
permis d’observer r et d’analyser :

Deux cas pratiques d’opération d’importation

 Cas pratique d’une opération d’importation définitive –code 1000 par la


SPA Fromagerie Bel Algérie –Koléa –Wilaya de Tipaza du 12-12-2016.
 Cas pratique d’une opération d’importation fonctionnement –code 1030
par la SPA ENICAB Algérie-Wilaya de Biskra du 28-12-2016

Un cas pratique d’exportation.

 Cas pratique d’une opération d’exportation définitive –code 1100 par la


SPA Galion Algérie –Wilaya de Boumerdès du 10-12-2016.

Préalablement à toute d’opération d’importation ou d’exportation tout opérateur du


commerce extérieur est soumis à l’obligation de la DOMICILIATION BANCAIRE de la
dite opération.

 La formalité de domiciliation de toute opération d'importation est impérativement préalable à sa réalisation,


à son règlement financier et a son dédouanement.
 Par conséquent l'exportateur doit faire parvenir à l'importateur algérien une facture pro forma que ce
dernier devra domicilier auprès de sa banque dans le cadre du crédit documentaire.
 domiciliation est donc l'acte par lequel un importateur décide de confier à l'une de ses banques une
opération commerciale donnée.
 Les importateurs domicilient donc leurs importations auprès de leur banque préalablement à tout transfert,
rapatriement de fonds, engagement et ou dédouanement.
 Cette domiciliation consiste en l'ouverture d'un dossier (auprès d'un intermédiaire agrée) qui donne lieu à
attribution d'un numéro de domiciliation par intermédiaire agrée domiciliataire.
 L'importateur fournira tous les justificatifs a sa banque et lui confiera également le traitement des
opérations d'achats, vente de devises et transfert rapatriement la banque de son coté, doit s'assurer de la
conformité de l'opération a toutes les réglementations en vigueur et doit rendre compte à la banque
d'Algérie des conditions dans lesquelles l'opération se déroule, dans un délai de 180 jours les produits de la
vente en devise doivent être rapatriés.

14
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

 ORDONNANCE. 03.04 des 19.07.03 portant conditions générales d’importation et


d’exportation
 Art. 13/1 LFC 05 modifiée Par Art.61 Loi des Finances 2008 instituant l’obligation de
contrôle du commissaire aux comptes et abrogeant celle du capital minimum 20
millions de dinars
 Règlement de la Banque d'Algérie n° 07.01 du 9.1.07 relatif aux règles applicables aux
transactions courantes avec l’étranger et aux comptes devises
§ 2.1-Observations, analyses et description d’une opération d’importation :

Toutes les entreprises exportatrices ou importatrices doivent passer par un


DECLARANT EN DOUANE. Celui-ci accomplit, sous son propre responsabilité, LA
DECLARATION EN DOUANE, soit d'IMPORTATION, soit d'EXPORTATION, et ce pour le compte
d'un client national ou étranger. Il est donc en relation directe avec son client. Il contrôle les
documents en sa possession selon la réglementation en vigueur et il demande au client le
complément de dossier suivant la réglementation en vigueur avant L'ENREGISTREMENT DE LA
DECLARATION EN DETAIL.
LES DOCUMENTS A FOURNIR ATRANST TZML (ZERDAZI Med Lotfi)
POUR DOSSIER A L'IMPORTATION D’UNE MARCHANDISE DE TUNISIE :

01- Factures originaux domiciliées


02- Copie registre de commerce légalisé (3)
03- Carte magnétique légalisée (3)
04- Procuration pour le transitaire (MANDAT) model (sera fait sur place
05- Photocopie du statut de la société
06- Liste de colisage (2)

15
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

07- Lettre de voiture (2)


08- Certificat de conformité
09- Certificat d'origine
10- Fiche technique
11- Photocopie de déclaration d'exportation tunisienne
12- Cheque des droits et taxes au profit de Mer le receveur principal des douanes EL
AIOUN
(Avec cachet rond de la banque et deux signatures et deux griffes)

TRANST TZML (ZERDAZI Med Lotfi)

 Étudie le fond du dossier de manière à déterminer les éléments de taxations des


marchandises qui se présente en l'origine, la valeur et l’espèce.
 Doit confondre entre la provenance et l'origine pour ne pas bénéficier des avantages d'une
manière illégale réprimés par la législation en vigueur.
 A cet effet pour lui permettre de s'assurer exactement des éléments de taxations il doit
vérifier les informations suivantes :
 Le mode de vente entre le vendeur et l'acheteur à savoir l'incoterm choisi par les
deux parties vendeur et acheteur, le mode de transport.
 L'ensemble des frais engendrés par l'opération commerciale.
 L'origine des marchandises.
 Nombre, poids, volume ...etc.
 Les attestations particulières s'il y a lieu.
 Les licences ministérielles pour les marchandises soumises à autorisation.
 le déclarant doit communiquer à la douane les renseignements concernant les
marchandises en agissant en tant que déclarant mandaté par le client. Le code de douane
fixe les deux modes de représentations possibles :
 La représentation directe : dans ce cas le représentant agit au nom et pour le compte
d'autre personne.
 La représentation indirecte : dans ce cas le représentant agit en son nom propre.

La loi algérienne stipule que :La représentation directe est réservée aux commissionnaires
en douane, dans ce cas il y a lieu d'un mandat lorsque la personne agit dans le cadre de la
présentation en douane, elle est tenue de faire connaitre le mode représentation choisi,
ou d'être en mesure d'apporter, la preuve d'un contrat justifiant son pouvoir de
représentation auprès du receveur principal des douanes.

TRANST TZML (ZERDAZI Med Lotfi) établi la note détail qui est le document de synthèse des
renseignements contenus dans les documents commerciaux fournis par le client et doit être
obligatoirement annexée à la déclaration en détail. Pour résumer la note détail il y a :

 1er cas : la déclaration en détail en nom propre les importateur es interviennent eux-
mêmes ou par l'intermédiaire de leurs employés salariés. Ils sont donc, en qualité de
déclarants, les seuls débiteurs de la dette douanière et fiscale au moment du

16
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

dédouanement ou à postériori.
 2ème cas : la déclaration est faite en nom propre et pour le compte d'autrui
(représentation directe), les importateurs ou exportateurs sont solidairement
responsable avec leur mandant de la dette douanière et fiscale.
 3éme cas : la déclaration est faite au nom et pour le compte d'autrui (représentation
directe), la a été établie par un commissionnaire en douane agrée, dument habilité par
mandat, seul l'importateur est responsable de la dette douanière en sa qualité de
déclarant.

L'article 75 du code de la douane reprend comme ce qui suit : Toutes les marchandises
importées, réimportées destinées à être exportées ou réexportées doivent faire l'objet d'une
déclaration en détail. La déclaration en détail est l'acte, dans les formes prescrites par les
dispositions du code de douanes, par lequel le déclarant indique le régime douanier a assigné
aux marchandises et communique les éléments requis pour l'application des droits et taxes et
pour les besoins du contrôle douanier.

L'article 75 bis du code de la douane désigne les régimes douaniers sous lesquels peuvent
être placées les marchandises sont les suivants :- La mise à la consommation- Le dépôt de
douane- Le transit- Le transbordement-Les entrepôts- Les usines exercées- L'admission
temporaire- Le réapprovisionnement en franchise- Les marchandises en retour- L'exportation
définitive- L'exportation temporaire- La réexportation - Les constructions navales .

L'article 76 du code des douanes :La déclaration en détail doit être déposées au bureaux de
douane, habilité à cet effet, dans un délai maximum de vingt et un (21) jours franc à compter de
la date d'enregistrement du document par lequel a été autorisé le déchargement ou la
circulation des marchandises. Les marchandises importées ou exportées doivent être déclarées.

Après finalisation de la préparation du dossier le commissionnaire en douane doit


obligatoirement enregistrer le dossier de dédouanement et la déclaration prés établit dans
un sommier (registre) paraphé et numéroté par le président du tribunal de la circonscription
compétente. Ce registre tient lieu de preuve pour le calcul de l'impôt annuel par l'inspection
des impôts. Comme se sommier peut être contrôlé par le service de la lutte contre la fraude
des douanes dans le cadre du contrôle a posteriori.

2.1.1-Cas pratique d’une opération d’importation définitive –code 1000 par la SPA
Fromagerie Bel Algérie –Koléa –Wilaya de Tipaza du 12-12-2016.

Le-12/12/2016-L'opérateur économique la SPA FROMAGERIE BEL ALGERIE –Koléa –Wilaya de


Tipaza Importe de Tunisie 186 code 1000, une marchandise de 15912 kg Fromages
fondus, autres que râpés ou en poudre(1) FROMAGE KIRI SNOW par le poste frontalier EL
AIOUN.
 Cette opération a été gérée par le commissionnaire en douane TRANST TZML (ZERDAZI
Med Lotfi) 315, cité BOURARA ANNABA 24000.Ce dernier a procédé en premier lieu au
dédouanement selon les procédures et les techniques douanières, sous la position tarifaire
4063000.

17
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

2.1.2-Cas pratique d’une opération d’importation fonctionnement –code 1030 par la SPA
ENICAB Algérie -Wilaya de Biskra du 28-12-2016.

Le-28/12/2016-L'opérateur économique EPA/SPA ENTREPRISE DES INDUSTRIES DES


CABLES DE BISKRA importe de Tunisie 186 code 1030, une marchandise de 50 000 kg de
PLASTIFIANTS COMPOSITES POUR CAOUTCHOUC OU MATIERES PLASTIQUES par le poste
frontalier EL AIOUN.
 Cette opération a été gérée par le commissionnaire en douane TRANST TZML (ZERDAZI
Med Lotfi) .Ce dernier a procédé en premier lieu au dédouanement selon les procédures et
les techniques douanières, sous la position tarifaire 38122000.

-§ 2.2-Analyses et description des deux opérations d’importation :

En sa qualité de commissionnaire TRANST TZML (ZERDAZI Med Lotfi) va procéder aux


dédouanements selon les procédures et les techniques de dédouanements, selon les étapes
reprises schématiquement comme suit :
2.2.1/circuit de la déclaration en douane

Circuits des déclarations en douanes GUICHET UNIQUE


Déclaration sommaire consignation

Inspection principale des Inspection principale des


sections I. P .S ( douanes brigades I.P.B ( douanes)
)

Propriétaire des marchandises


Remise des documents pour dédouanement (connaissement, facture …autres)

Commissionnaire en douanes (Transitaires )

Saisie des dossiers déclarations en douanes sur système informatique S.I.G.A.D


Validation + dépôt

SERVICE DEPOT
I.P.S

Remise des déclarations


Inspection principale des opérations circuit vert
commerciales I.P.O.C
Inspecteur des douanes chargé des
dossiers “ circuit vert” contrôle
circuit orange circuit rouge sommaire
Inspecteurs des douanes : Contrôle documentaire Inspecteurs des douanes : Remise des dossiers
immédiat ( vérification des énonciations des Contrôle documentaire immédiat et visite physique
déclarations en rapport avec les documents, pièces, obligatoire des marchandises Remise des dossiers
certificats et autorisations exigibles ) Vérification marchandises

Remise des dossiers Remise des dossiers

CAISSE Receveur BRIGADE


Paiement/consignation des droits et taxes COMMERCIALE
Remise des dossiers
I P B
Bons a enlever DOUANES
Service “ Bon a enlever ”
Apurement des
Examen par scanner à rayon X manifestes
Enlèvement des marchandises

18
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

2.2.2/description d’une opération d’importation par voie terrestre

19
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

2.2.3-L'ETABLISSEMENT DE LA DECLARATION EN DETAIL A L'IMPORT

Le commissionnaire en vérification de la D.C.P La douane


douane ou son conformité des
IPS /IPOC
déclarant mandaté documents

 1ERE OPERATION : L’utilisateur (client importateur) une fois sa marchandise arrivée au


frontière, il communique son désir de la dédouaner chargé du service transit l'IFTB en
lui communiquant le dossier complet de la marchandise importée. Le
commissionnaire en douane peut ne pas accepter d'accomplir les formalités de
dédouanement de cette marchandise. Cas favorable le client doit lui établir alors ainsi
un mandat en douane selon modèle normalisé par la direction générale des douanes.
Chargé du dédouanement l'Inter Frontière Transit ZML (ZERDAZI MED LOTFI) demande
au service approvisionnement les documents suivants :

1- Factures originales domiciliées auprès de la banque


2- Copie registre de commerce légalisé (3) +Statut de l'entreprise cas échéant.
3- Carte magnétique légalisée (3) NIF (Numéro d'identification Fiscale)
4- Procuration pour le transitaire (MANDAT) model (sera fait sur place)
5- Photocopie du statut de la société
6- Liste de colisage (2) et note de poids.
7- Lettre de voiture (2) CMR (lettre de transport routier).
8- Certificat de conformité (Autorisation d’entrée du produit délivrée par l’inspection contrôle de
qualité et répression de la fraude.)
9- Certificat d'origine
10- Fiche technique
11- Photocopie de déclaration d'exportation tunisienne
12- Photocopie de la demande de franchise des droits de douane
13- Cheque des droits et taxes au profit de Mer le receveur principal des douanes EL AIOUN
(Avec cachet rond de la banque et deux signatures et deux griffes)
Ainsi que tout autre document exigé par la réglementation particulière que la douane est
chargée d'appliquée.

20
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

 2EME OPERATION : Le déclarant TZML procède à la vérification de la conformité des


documents et vérifie surtout :

01/ La domiciliation bancaire.


02/ L'incoterm.

 Le déclarant détaille la facture article par article selon le nombre


d'article et assigne à chaque article une position tarifaire appropriée
selon le tarif d'usage.
 Détermine le régime douanier à assigner aux marchandises.
 Il établit la note de détail "Ventilation de la déclaration".
 Aussi le commissionnaire en douane établi la DEV (Déclaration
d'Éléments de Valeur).
 Le mandat établi et signé par le propriétaire de la marchandise.

 3EME OPERATION : Le déclarant communique tout le dossier de l'opération


commerciale au service de direction du contrôle de la qualité et répression des
fraudes (DCP), le dossier doit contenir :
1) Facture définitive d'achat.
2) Registre de commerce.
3) Le NIF (Numéro d'Identification Fiscale).
4) Certificat d'origine.
5) Certificat de conformité.
6) Copie CMR (lettre de transport).
7) Attestation de dépôt des comptes sociaux.
8) Bon session banquier.
9) Chèque de banque certifiée.
10) Une demande d'autorisation d'entrée de la marchandise sur le
territoire douanier cette dernière doit être obligatoirement signée et
cachée par l'importateur.

Après le contrôle et la déclaration de la conformité de la marchandise importée,


effectuée par l'inspecteur de la DCP, on lui délivre l'autorisation d'entrée de la marchandise
au territoire douanier.
L'autorisation délivrée par la DCP est un document qui sera obligatoirement joint au dossier
de dédouanement conformément aux directives de la loi de finance en vigueur.

4EME OPERATION : Une fois tous les documents exigés par la réglementation douanière
notamment ceux relatifs aux conditions de dépôt de la déclaration en détail sont réunis, le
déclarant IFTB procède à la saisie de la note détail sur le système SIGAD à partir des
informations contenus dans les différents documents du dossier. Le commissionnaire en
douane ne peut imprimer la déclaration en détail qu'après validation des donnés saisis.

21
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

OBSERVATION : Le déclarant en sa qualité de responsable de l'opération doit réviser les


informations saisis sur le SIGAD, dans ce contexte le système SIGAD lui offre la possibilité de
valider provisoirement sa déclaration en détail pour un délai de 48 heures.
La validation de la déclaration en détail sur le système SIGAD entraine :
1- Son orientation sous l'un des trois circuits suivants :

 Circuit vert,
 Circuit orange,
 Circuit rouge.

2- Sa cotation aléatoirement à un inspecteur liquidateur pour la vérification des éléments de


la taxation (origine, espèce et valeur.

 Dès l'impression de la déclaration en détail le déclarant doit la composter par son


cachet humide réglementaire avant son dépôt au niveau de l'IPS (Inspection Principale
aux Sections) chargée de la recevabilité des déclarations en détails.
 A l'IPS le service vérifie et reconnue conforme dans la forme la déclaration en détail,
qui sera enregistrée sur un registre spécial de dépôt et la transmettre à l'IPOC.

2.2.4- VERIFICATION ET LIQUIDATION DE LA DECLARATION

Le Commissionnaire IPOC La recette


ou son Déclarant en
Inspecteur Agent de visite «Caisse»
douane mandaté
liquidateur

22
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

 1ère Opération : Avant de procéder au contrôle physique, l'inspecteur doit effectuer un


contrôle documentaire conformément au texte de la législation en vigueur par lequel il
doit :

- Examiner très attentivement le contenu de la déclaration en détail ainsi que les pièces qui y
sont annexées.
- Il s'assure de la régularité des documents produits.
- Il concentre son attention sur la facture dont l'examen est essentiel afin de constater
d'éventuelles fausses déclarations de valeurs.
- Il compare les prix facturés à ceux des marchandises similaires qui ont été dédouanées
précédemment; si le prix de la facture ne lui parait pas suffisant explicite, il demande au
déclarant d'autre documents propres à l'éclairer exemple: contrat de vente, contrat de
transport...etc.

 2ème Opération : Le déclarant se présente à l'inspecteur des douanes sur la demande de


ce dernier pour :

- Complément de toute pièce jugée utile par la liquidation de l'opération.


- Présenter un échantillon de la marchandise déclarée en douane conformément à l'article 96
du code des douanes.
- Connaitre la date et l'horaire du contrôle physique à savoir que la présence du déclarant ou
le propriétaire légitime de la marchandise est obligatoire conformément à l'article 95 du code
des douanes.

 3ème Opération : Cette opération ou cette partie de la vérification des marchandises


importées est jugée importantes, l'inspecteur des douanes procède à la vérification ou
contrôle physique de la marchandise en présence du déclarant.

L'inspecteur vérifie l'exactitude des marchandises qui se rapportent aux contenues de la


déclaration en détail à cet effet il peut procéder une vérification intégrale au partielle
conformément à l'article 92 du code des douanes.

Le vérificateur lors de la vérification procède à la manipulation (le déballage, le


remballage...etc.) et aussi peut étendre le contrôle physique des marchandises à l'analyse,
expertise dans des laboratoires agrées et spécialisées pour finaliser la vérification, cependant
les frais nécessaire de contrôle est à la responsabilité du déclarant.

 4ème Opération : Dans cette phase de la vérification l'inspecteur des douanes doit :

- Procéder à la liquidation des droits et taxes notamment, il doit signer la déclaration en


détail dite "liquidée" et emmètre sa griffe portant son nom et prénom, son matricule

23
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

administratif et as qualité.
- Rédiger le certificat de visite qui doit être le compte rendu fidèle complet de la vérification
et ses résultats. Après l'achèvement de l'opération de la déclaration en détail, cette dernière
sera transmise à la recette pour acquittement des droits et taxes exigés.

 5ème Opération : Le déclarant se présente à la recette principale des douanes service


caisse pour procéder au paiement des droits et taxes dus pour l'obtention par conséquent :

- De la quittance.
- Du bon à enlever, pour faire sortir la marchandise.

2.2.5- Enlèvement de la marchandise

Douane les agents de polices et douanes

1ère Opération: Dès le paiement des droits et taxes un délai de 15 jours est accordé au
déclarant pour procéder à la sortie des marchandises conformément aux dispositions du code
des douanes. Une autorisation de sortie écrite sera délivrée par le service P.A.F sur
présentation des documents suivants :
- Copie de la déclaration en détail.
- Copie du bon à enlever.
- Copie de la quittance de paiement.
- Copie de la carte grise et du permis de conduire du transporteur.

2ème Opération : Aux issus de sorties du poste frontalier chacun en ce qui concerne les
agents de polices et douanes procèdent du contrôle suivant :
a) Les agents de polices : contrôle du bon de sortie signé par le service.
b) Les agents des douanes : Vérification et contrôle :
- La quittance de paiement.
- Le bon à enlever.
- Les numéros des colis ou des conteneurs.
- S'assurer que la marchandise est conforme par rapport à la déclaration en détail.
- Apurer sur le système SIGAD la sortie définitive de la marchandise et enfin autorise la sortie.

2.3-- Observations, analyses et description d’une opération d’exportation.

24
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

2.3.1- Cas pratique d’une opération d’exportation définitive –code 1100


par la SPA Galion Algérie –Wilaya de Boumerdès du 10-12-2016.
Le-10/12/2016-L'opérateur économique Cette opération a été gérée par le
la SPA Galion Algérie –Wilaya de commissionnaire en douane ZERDAZI Med
Boumerdès ALGERIE qui exporte vers la Lotfi. Ce dernier a procédé en premier lieu
TUNISIE 1368 kg de Boites, caisses, casiers au dédouanement selon les procédures et
et articles similaires par le poste frontalier les techniques douanières, sous la position
EL AIOUN. tarifaire 39231000.

En sa qualité de commissionnaire Monsieur ZERDAZI Med Lotfi va procéder aux


dédouanements selon les procédures et les techniques de dédouanements, selon les schémas
suivants

2.3.1.1-L'établissement de la déclaration en détail à l'EXPORT

De chef secteur Inspection principale


Le commissionnaire Consignateur
ou son déclarant en aux sections
douane mandaté

1ERE OPERATION : L’utilisateur une fois sa marchandise arrivée au frontière, il communique


son désir de la dédouaner chargé du service transit l'IFTB en lui communiquant le dossier
complet de la marchandise exportée. Le commissionnaire en douane peut ne pas accepter
d'accomplir les formalités de dédouanement de cette marchandise. Cas favorable le client

25
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

doit lui établir ainsi un mandat en douane selon modèle normalisé par la direction générale
des douanes. Chargé de l’opération de dédouanement à l’export l'Inter Frontière Transit ZML
(ZERDAZI MED LOTFI) exige au service approvisionnement du client. Le déclarant procède à
la constitution des documents et du dossier d'exportation appropriés à présenter aux
services douaniers et qui doit comporter:

1) -La facture commerciale de vente définitive domiciliée.


2) -Le certificat d'origine visé par la chambre de commerce.
3) -Le certificat de circulation des marchandises EUR-1.
4) -Copie du registre de commerce
5) Carte magnétique légalisée (3)
6) Carte magnétique légalisée (3)
7) Procuration pour le transitaire (MANDAT) model (sera fait sur place
8) Photocopie du statut de la société
9) Liste de colisage (2)
10) Lettre de voiture (2)
11) Certificat de conformité

Une fois tous ces documents vérifiés le déclarant procède à la ventilation de la déclaration
positionne la marchandise sous la position tarifaire 39231000 et établie la note de détail.

2EME OPERATION : Le déclarant TZML procède à la vérification de la conformité des


documents et vérifie surtout :
- La domiciliation bancaire.
- L'incoterm.
- Le déclarant détaille la facture article par article selon le nombre d'article et assigne à
chaque article une position tarifaire appropriée selon le tarif d'usage.
- Détermine le régime douanier à assigner aux marchandises.
- Il établit la note de détail "Ventilation de la déclaration".
- Aussi le commissionnaire en douane établi la DEV (Déclaration d'Éléments de Valeur).
- Le mandat établi et signé par le propriétaire de la marchandise.
3EME OPERATION: Le déclarant communique tout le dossier de l'opération commerciale au
service de direction du contrôle de la qualité et répression des fraudes (DCP), le dossier doit
contenir :
- Facture définitive d'achat.
- Registre de commerce.
- Le NIF (Numéro d'Identification Fiscale).
- Certificat d'origine.
- Certificat de conformité.
- Copie CMR (lettre de transport).
- Attestation de dépôt des comptes sociaux.
- Bon session banquier.
- Chèque de banque certifiée.
- Une demande d'autorisation de sortie de la marchandise du le territoire douanier cette
dernière doit être obligatoirement signée et cachée par l'importateur. Après le contrôle et la

26
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

déclaration de la conformité de la marchandise à exporter, effectuée par l'inspecteur de la


DCP, on lui délivre l'autorisation d'entrée de la marchandise au territoire douanier.
L’autorisation délivrée par la DCP est un document qui sera obligatoirement joint au dossier
de dédouanement conformément aux directives de la loi de finance en vigueur.
4EME OPERATION: Une fois tous les documents exigés par la réglementation douanière
notamment ceux relatifs aux conditions de dépôt de la déclaration en détail sont réunis, le
déclarant IFTB procède à la saisie de la note détail sur le système SIGAD à partir des
informations contenus dans les différents documents du dossier. Le commissionnaire en
douane ne peut imprimer la déclaration en détail qu'après validation des donnés saisis.
Observation : Le déclarant en sa qualité de responsable de l'opération doit réviser les
informations saisis sur le SIGAD, dans ce contexte le système SIGAD lui offre la possibilité de
valider provisoirement sa déclaration en détail pour un délai de 48 heures.
La validation de la déclaration en détail sur le système SIGAD entraine :
1- Son orientation sous l'un des trois circuits suivants :
- Circuit vert,
- Circuit orange,
- Circuit rouge.
2- Sa cotation aléatoirement à un inspecteur liquidateur pour la vérification des éléments de
la taxation (origine, espèce et valeur)
Dès l'impression de la déclaration en détail le déclarant doit la composter par son cachet
humide réglementaire avant son dépôt au niveau de l'IPS (Inspection Principale aux Sections)
chargée de la recevabilité des déclarations en détails.
A l'IPS le service vérifie et reconnue conforme dans la forme la déclaration en détail, qui sera
enregistrée sur un registre spécial de dépôt et la transmettre à l'IPOC.
2.3.1.2- Vérification et liquidation de la déclaration en détail EXPORT

IPOC
Le commissionnaire
ou son déclarant en Inspecteur
douane mandaté Secrétariat IPOC Agent de contrôle
Liquidateur

27
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

1ere Opération : Après avoir coté et transférer de L'IPS à L'IPOC le dossier douane
d'exportation, il sera enregistré au secrétariat de L'IPOC sur le registre courrier arrivé et
remet à l'inspecteur liquidateur.
2eme Opération : L’inspecteur liquidateur étudie le dossier et les documents joints.
L’inspecteur désigne un agent de douane pour la vérification de la marchandise.
3eme Opération : Le déclarant se présente auprès de l'inspecteur pour procéder à la visite
douanière. Le déclarant se déplace accompagné de l'agent de douane sur les lieux
d'entreposage.
4eme Opération : L’agent douanier vérifie la marchandise en présence du déclarant et rédige
le certificat après avoir constaté qu'elle est conforme à la déclaration engagée et la mise de
plombage 5eme Opération : L'inspecteur liquidateur après avoir procédé à la vérification de
la marchandise et constaté qu'elle est conforme.

2.3.1.3-Enlèvement de la marchandise

Commissionnaire ou Chef de brigade


son déclarant en commerciale Chef de secteur Consignateur
douane douane

1ERE OPERATION : Avant de procéder au contrôle physique, l'inspecteur doit effectuer un


contrôle documentaire conformément au texte de la législation en vigueur par lequel il doit :
- Examiner très attentivement le contenu de la déclaration en détail ainsi que les pièces qui y
sont annexées.
- Il s'assure de la régularité des documents produits.
- Il concentre son attention sur la facture dont l'examen est essentiel afin de constater
d'éventuelles fausses déclarations de valeurs.
- Il compare les prix facturés à ceux des marchandises similaires qui ont été dédouanées
précédemment; si le prix de la facture ne lui parait pas suffisant explicite, il demande au
déclarant d'autre documents propres à l'éclairer exemple: contrat de vente, contrat de
transport...etc.
2EME OPERATION : Le déclarant se présente à l'inspecteur des douanes sur la demande de ce

28
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

dernier pour :
- Complément de toute pièce jugée utile par la liquidation de l'opération.
- Présenter un échantillon de la marchandise déclarée en douane conformément à l'article 96
du code des douanes.
- Connaitre la date et l'horaire du contrôle physique à savoir que la présence du déclarant ou le
propriétaire légitime de la marchandise est obligatoire conformément à l'article 95 du code des
douanes.
3EME OPERATION : Cette opération ou cette partie de la vérification des marchandises
exportées est jugée importantes, l'inspecteur des douanes procède à la vérification ou contrôle
physique de la marchandise en présence du déclarant. L'inspecteur vérifie l'exactitude des
marchandises qui se rapportent aux contenues de la déclaration en détail à cet effet il peut
procéder une vérification intégrale au partielle conformément à l'article 92 du code des douanes.
Le vérificateur lors de la vérification procède à la manipulation (le déballage, le remballage...etc.)
et aussi peut étendre le contrôle physique des marchandises à l'analyse, expertise dans des
laboratoires agrées et spécialisées pour finaliser la vérification, cependant les frais nécessaire de
contrôle est à la responsabilité du déclarant.

 Rédiger le certificat de visite qui est le compte rendu fidèle complet de la vérification et
ses résultats.
 Après l'achèvement de l'opération de la déclaration en détail, cette dernière sera
transmise à la recette pour le rapatriement de la somme de vente.

2.3.4-EXPEDITION LA MARCHANDISE
1ERE OPERATION : A la finalisation du dédouanement un délai est accordé au déclarant pour
procéder à la sortie des marchandises conformément aux dispositions du code des douanes. Une
autorisation de sortie écrite sera délivrée par le service P.A.F sur présentation des documents
suivants :

 Copie de la déclaration en détail.


 Copie du bon à enlever.
 Copie de la quittance de rapatriement.
 Copie de la carte grise et du permis de conduire du transporteur.

Aux issus de sorties du poste frontalier chacun en ce qui concerne les agents de polices et
douanes procèdent du contrôle suivant :

 a) Les agents de polices :


 contrôle le bon de sortie signé par le service.
 b) Les agents des douanes : vérifie et contrôle
 La quittance de rapatriement.
 Le bon à enlever.
 Les numéros des colis ou des conteneurs.
 S'assurer que la marchandise est conforme par rapport à la déclaration en détail.
 Apure sur le système SIGAD la sortie définitive de la marchandise et enfin autorise la
sortie.

29
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

2EME OPERATION : Dans cette phase l’exportateur doit :

 Procéder au rapatriement de la somme de vente après un délai de 180 jours suivant le


règlement de la banque d'Alger.

CONCLUSION AU CHAPITRE PREMIER


L’évolution de l’économie national impose l’ obligation pour toute entreprise de créer une
image de marque puisque le consommateur devient très exigeants de l’offre des nouveautés
étrangères à travers les pubs rayonnent des moyens de communication et aussi l’ouverture de
plus en plus grande des économies national , définir une politique commerciale international
n’est plus d’accroitre son chiffre d’affaire seulement mais est devenue un impératif de survie
puisqu’il permet à l’entreprise de testé son produit par rapport aux normes du marché
mondiale reconnues .
Multiples entreprise aujourd’hui pense d’abord à l’international tant que les perspectives
leurs paraissent prometteuse tant que les facteurs clé de réussite dans les opérations
d’export sont favorable exemple :
- la parité de change de monnaie
-La saturation des marches nationales.
-L’émergence d’importants marché extérieur.
-Le développement des moyens de transport.

En ce qui concerne l’Algérie qui s’est lancé le défi de promouvoir les exportations hors
hydrocarbure depuis la venue au pouvoir du président Abdelmadjid TEBOUNE.
La balance commerciale de l’Algérie actuellement se situe à un pourcentage de 3% chiffre
minuscule contre 97% de rentes hydrocarbures cela malgré le programme du fond de soutien
des opérations d’exportations ( FSPE) créer par ordonnance depuis l’année 2000 ou a été mis
en œuvre plusieurs facteurs ou formules pour aider et soutenir les entreprise dans ce créneau
qui se présente comme passage impératives pour éventuelle mise à niveau de notre pays avec
les économies étrangères concurrentes . Depuis les exportations en Algérie ont un grand
allégement en matière des formalités douanières à savoir la suppression de l’ensemble des
droits et taxes pour toutes marchandises destinées à l’exportation et contrepartie d’un
rapatriement de la valeur de vente en devise suivant règlement de la banque d’Algérie.

30
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

CONCLUSION GENERALE

La douane a longtemps été assimilée à un « gendarme aux frontières » reposant sur une
organisation quasi militaire, elle était avant tout le symbole de la puissance publique chargé de
protéger l'espace national et sa souveraineté contre l'afflux de marchandises étrangères
susceptibles de déséquilibrer le marché intérieur.

Si la douane est une administration très ancienne, elle est à la fois l'une des plus
modernes, et des plus réactives dans un contexte en évolution rapide. Elle est chargée de par ses
vastes compétences de mettre en œuvre et de faire respecter les dispositions législatives et
réglementaires chaque fois que des personnes ou de marchandises, traversent les frontières.

C'est un élément essentiel du fonctionnement du marché, ce dernier ne fonctionne


efficacement que s'il existe des règles appliquées de manière harmonisée à ses frontières. Ces
règles s'étendent à tous les volets de politique commerciale, tels que les échanges préférentiels,
les contrôles sanitaires et environnementaux, ainsi que la protection des intérêts économiques au
moyen d'instruments non tarifaires et de mesure de politique extérieure.

Les pratiques commerciales modernes imposent aux administrations de fournir des


régimes douaniers simples, prévisibles et rentable pour le dédouanement des marchandises et à la
circulation des personnes, tout en étant soumis à des exigences nationales et internationales de
plus en plus complexes visant à assurer le respect de la loi nationale et des accords
internationaux et à répondre aux défis
Elle est chargée de mettre en œuvre les mesures légales et réglementaires permettant
d'assurer l'application de la législation douanière et de la loi tarifaire, ainsi que les mesures
légales et réglementaires mises à sa charge aux marchandises importées ou exportées. Elle
collabore avec de nombreuses autres administrations, services publics et ministères dans la
mesure où son action s'étend à un grand nombre de domaine. Dans la politique gouvernementale
une douane performante au niveau national se trouve au cœur de la réalisation des ambitions
politique.
L’administration des douanes doit disposer de tous les moyens adéquats pour lui permettre de
mener à bien sa tâche. Ces moyens consistent essentiellement dans la mise en œuvre d’une
politique qui répond aux exigences et aux attentes des opérateurs économiques nationaux et
internationaux.

31
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

Une politique qui doit être axée sur la participation de la douane à promouvoir l’économie
nationale, en mettant à la disposition des opérateurs des procédures douanières allégées, simples
et harmonisée. L’automatisation de ces dernières, par l’introduction de l’informatique (SIGAD),
permet leur accélération et une réduction des coûts ou des surcoûts des importations et des
exportations. Ainsi la douane devient un facteur incitatif aux opérateurs et investisseurs.

Par ailleurs, en accordant des facilitations, la douane prend du risque. A savoir ; le risque
de faire bénéficier un fraudeur potentiel des facilitations non mérités ou de laisser échapper un
fraudeur réel dans les frontières. Néanmoins, du fait que la fraude entrave la mise en œuvre de
toutes politiques douanières et entraîne des effets néfastes pour le trésor et pour l’économie en
général, la lutte contre la fraude douanière restera une préoccupation majeure et permanente de
l’administration des douanes. Et donc les contrôles effectués lors de dédouanement des
marchandises demeureront impératif.

De ce fait, les préoccupations de l’administration des douanes d’alléger et de


simplifier les formalités au passage des frontières, tout en gardant la maîtrise du contrôle des
opérations commerciales ne peuvent trouver une solution que sous l’angle d’une méthode de
sélection et de ciblage, basée sur la gestion des risques et surtout dans le cadre du circuit vert.
Car, en raison du volume important des marchandises franchissant les frontières et le peu de
moyen que dispose l’administration des douanes, il est impossible de vérifier chaque envoi et
toutes les indications contenues sur les documents.

32
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

LES ANNEXES

33
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

ANNEXE N°01 : liste des codes des régimes douaniers

Code N° DESIGNATION
1000 Importation définitive (mise à la consommation)
1001 Mise à la consommation déchet de fabrication
1002 Mise à la consommation construction navale
1003 Mise à la consommation de dons en Algérie
1004 Mise à la consommation de véhicules importés par des particuliers (licence)
1006 Mise à la consommation fusil de chasse
1011 CCR nationaux non résident salariés
1012 CCR non résident étudiants stagiaires
1013 Nationaux non résident héritage
1014 Diplomates et assimiles algériens
1015 Agents des représentations des entreprises et des établissements publiques
1016 Diplomates étrangers venants s’établir en Algérie
1017 Étrangers qui acquièrent la nationalité algérienne
1018 Transferts d’activités dans le cadre CCR
1033 Mise à la consommation suite entrepôts
1036 Réimportation suite exportation temporaire
1178 Mise à la consommation suite admission temporaire
1100 Exportation définitive d’un bureau intérieur
1101 Exportation définitive d’un bureau intérieur
1102 Exportation définitive de dons d’Algérie
1111 Changements de résidences diplômâtes nationaux (exportations)
1112 Changements de résidences diplômâtes étrangers (exportations)
1113 Changements de résidences nationaux (exportations)
1114 Changements de résidences étrangers (exportations)
1115 Changement de résidences dans le cadre héritage (exportations)
1136 Exportations définitive suite exportation définitive
2501 Réexportation directe, retour à l’origine
3301 Entrepôts privés
3302 Entrepôt public
3303 Entrepôt industriel
3304 Prorogations d’entrepôts
3320 Cession d’entrepôts
3678 Entrée entrepôt / suite AT
3601 Exportation temporaires pour perfectionnement actif
3603 Exportation temporaires de matériel pour réparation
3604 Exportation temporaire de foire, exposition et démonstrations
3605 Exportation temporaire. Échange standard
7801 A.T destiné à la réalisation de travaux et prestations
7802 A.T pour perfectionnement actif
7803 A.T pour foire, exposition et démonstration
7804 A.T de droit (emballage)
7805 Prorogations d’admission temporaire

34
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

ANNEXE N°02 :LISTE DES CODES DES DOCUMENTS A JOINDRE A LA DECLARATION

CODE DESIGNATION
101 Bulletin de dépôt
110 Autorisation de circuler territoire douanier (animaux)
160 Visas control sanitaire vétérinaires
210 Visa control phytosanitaire
300 Autorisation d’importation de véhicule (inv. Guerre et inf.)
350 Attestation d’emploi
351 Attestation de franchise TVA
356 Exonération RFD
630 Assurance
600 Facture non domicilié
610 Facture domicilié
620 Registre de commerce
635 Certificat de changement de résidence
640 Inventaire
645 Attestation sur l’honneur
646 Note de détail
647 Certificat de garantie de rénovation
648 Copie connaissement
649 Facture fret
650 Avis d’arrivée
651 Décision d’octroi d’avantages fiscaux
652 Bon de livraison
653 Certificat d’analyse
654 Attestation d’activité délivrée par les impôts
655 Photocopie carte fiscale légalisée
656 Photocopie carte grise légalisée
657 Photocopie carnet international
658 Photocopie de titre de passage en douanes < TPD >
659 Certificat de conformité
660 PV d’expertise
661 Contrat domicilié
672 Décision de rappel (diplomates et assimilés)
673 Copie inventaire
674 Copie carte consulaire
677 Photo véhicule réformé
7002 PV police et gendarmerie en cas de décès
705 Copie licence d’invalidité (ancien moudjahidines)
710 Copie brevet de pension
820 Attestation handicapé moteur
825 Copie licence véhicule invalide (taux 20 %)
830 Copie licence véhicule invalide (taux 25 %)
835 Copie licence véhicule invalide (taux 30 %)
840 Copie licence véhicule invalide (taux 35 %)
845 Copie licence véhicule invalide (taux 40 %)

35
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

850 Copie licence véhicule invalide (taux 45 %)


855 Copie licence véhicule invalide (taux 5 %)
860 Copie licence véhicule invalide (taux 55 %)
865 Copie licence véhicule invalide (taux 60 %)
870 Copie licence véhicule invalide (taux 65 %)
871 Franchise totale (MDN)
872 Sauf partie véhicule du 8705 exonérées
875 Copie licence (75%)
880 Copie licence (80%)
890 Copie licence (90%)
895 Copie licence (95%)
899 Copie licence (100%)

ANNEXE N°03 :CODES PAYS

PAYS CODE PAYS CODE


Afghanistan 302 Irlande 544
Afrique du sud 025 Islande 547
Albanie 501 Italie 550
Algérie 028 Jamaïque 557
Angola 031 Japon 355
Argentine 202 Jordanie 358
Australie 710 Kenya 096
Autriche 504 Colombie 221
Bahamas 206 Congo 046
Bahreïn 310 Costa-Rica 224
Bangladesh 313 Cote d’ivoire 049
Belgique 508 Cuba 227
Belize 210 Djibouti 051
Benin 054 Danemark 552
Britannise (G.B) 317 El Salvador 231
Bolivia 211 Émirat Arabes Unis 331
Botswana 036 Équateur 223
Brésil 213 Espagne 525
Bulgarie 514 Etat Unis 236
Burkina-Faso 064 D’Amériques 061
Burundi 038 Éthiopie 333
Cameroun 043 Fidji 529
Finlande

36
LES PROCEDURES DOUANIERES A L’IMPORT/EXPORT (SELON LA REGLEMENTATION ALGERIENNE)
Lieu de stage pratique : Transit ZML (ZERDAZI Med Lotfi)

BIBLIOGRAPHIE CONSULTÉE
1- Textes législatifs et réglementaires:
 le code du commerce
 le code algérien des assurances et textes d’application
 le code des douanes et textes d’application
 le code maritime
 règlement de la banque d’Algérie n°07-01(Règles applicables aux transactions courantes avec
l’étranger et aux comptes devises).
 Tarif Douanier Algérien EDITION 2020.
 Circulaire n°67/DGD du 18 septembre 1998 relative à la visites des marchandises en douane.
2- Ouvrages :
 Barelier (A.), Dubois (J.), Importer, - Foucher, Paris, 1996
 Madeleine Nguyen-The, importer – 4éme édition2011
 Damien Forterre, Catherine Lafarge, gérer les risques des achats à l’international, Dunod.
 Legrand (G.), Martini (H.), Techniques de commerce international : comment bien gérer vos
opérations import/import, - Gualino, 2 ème édition, Paris, 2002
 Monod (D.), Moyens et techniques de paiement internationaux,- Éditions ESKA, 2002.
 Peyrard (J.), Le risque de change, - édition Vuibert, Paris,1986.
 Ramberg (J.), Guide ICC des Incoterms 2000, - ICC Publication,2000.
 Le dictionnaire de la douane et de la réglementation douanière tunisienne édition C.L.E 1998.
 Manuel des procédures de dédouanement, CNID 1994 Direction générale des douanes.
3- Mémoires :
 Mohamed Kheyar et Nourredine Zerouklane, « La politique maritime algérienne après la
libéralisation du commerce extérieur » mémoire de licence en sciences économiques2008
 Karim Hellal, Le financement et le risque du commerce extérieur : étude comparative entre le
crédit documentaire et la remise documentaire au niveau de la BNA,2013.
 LASSAD (A.), Le contrôle des régimes fiscaux privilégiés par la douane, mémoire de fin
d’études, IEDF, 1993, P75.
 Cours de commissionnaires et déclarants en douanes - Chambre de Commerce et d’Industrie
Seybouse - Annaba.
4- Sites Web:
 http://www.mincommerce.gov.dz/?mincom=guidexp(ministre du commerce)
 http://www.douane.gov.dz(Douane Algérienne)
 http://www.bank-of-algeria.dz/(la banque d’Algérie)
 www.unctad.org (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement)

37