Vous êtes sur la page 1sur 6

CORRECTION DU BREVET BLANC DE JUIN 2004

PARTIE I : ACTIVITES NUMERIQUES (12 points)


Exercice 1 :
3
A= +
9 ÷ 6 B=
(0,2)2 × (10 −2 )2 × 5
7 14 5 (0,01)3 × (5)2
−1 2 −4
A= 3 + 9 × 5 B = (2×10 −2) 3×10 ×5
7 14 6 (10 ) ×5×5
4 × 10−2 × 10 −4
A = 3 + 3×3×5 B=
7 14×3×2 10− 6 × 5
4 × 10−6
A = 3 + 15 B=
7 28 5 × 10− 6
A = 12 + 15 B= 4
28 28 5
A = 27
28

Exercice 2 :
1. Cette fraction n’est pas irréductible car le numérateur et le dénominateur sont tous les
deux des multiples de 10.
2. PGCD (3570 ; 1890) = 210
3. On en déduit : 3570 = 17×210 = 17
1890 9×210 9
4. G = F – 26 + 5 = 17 − 26 + 5 = − 9 + 5 = - 4 + 5 = 1
9 4 9 9 4 9 4 4 4 4

Exercice 3
1. Développer et réduire H :
H = (−2x2 + 7)2 − 81
H = (−2x²)²−2×2x²×7 + 49 – 81
H = 4x4 − 28x² − 32

2. Factoriser H : H est du type a² − b² = (a+b)(a−b)


H = (−2x² + 7 + 9)(−2x² + 7 − 9)
H = (−2x² + 16)(−2x² − 2)
H = −2(x² − 8)(−2)(x² + 1)
H = 4(x² − 8)(x² + 1)

3. Pour x = 0 H = 4(0 − 8)(0 + 1)


H = −32
Pour x = 2 H = 4(2 − 8)(2 + 1)
H = 4×(−6)×3
H = −72
4. L’équation H = 0 s’écrit aussi 4(x² − 8)(x² + 1)= 0
c’est une équation produit donc :
x² − 8 = 0 ou x² + 1 = 0
x² = 8 ou x² = -1
x = 8 ou x = - 8
Les solutions de cette équation sont donc {- 8 ; 8 }.

Exercice 4
1. Résolution par combinaison :
3600x+150y=792
 on multiplie la 2° équation par −9 :
400x+10y=64
3600x+150y=792
 on additionne membre à membre :
−3600x−90y=−576
0x + 60y = 216 on calcule y :
y = 216 = 3,6 on remplace y par sa valeur dans l’équation 2
60
400x + 10×3,6 = 64 on calcule x :
400x = 64 − 36
400x = 28
x = 28 = 0,07 on interprète le résultat :
400
Le couple solution de ce système est (0,07 ; 3,6)

2. On appelle x le prix d’un œuf et y le prix d’un kilogramme de beurre.


L’énoncé nous permet alors d’écrire le système suivant :
36x+1,5y=7,92
 qui se ramène au système résolu au 1° en multipliant
4x+0,1y=0,64
les deux équations par 100.
On peut alors conclure qu’un œuf coûte 0,07 euros et un kg de beurre coûte
3,6 euros.

PARTIE II : ACTIVITES GEOMETRIQUES (12 points)


Exercice 1
1. Dans le triangle OBD, le point A appartient au segment [OB] et le point C au
segment [OD], et la droite (AC) est parallèle à (BD).
D’après le théorème de Thalès, on peut écrire :
OA = OC = AC 6= 5
d’où l’on déduit
OB OD BD 9 OD
et donc OD = 9×5 OD = 7,5 cm
6

2. Les droites (AF) et (CE) sont sécantes en O, les points A,O,F et C,O,E sont
alignés dans le même ordre.
d’une part OA = 6 =2 d’autre part OC = 5 =2
OF 3 OE 2,5
Les deux rapports sont égaux, donc d’après la réciproque de Thalès, les
droites (AC) et (EF) sont parallèles.
3. Les droites (BH) et (DG) sont sécantes en O, les points B,O,H et D,O,G sont
alignés dans le même ordre.
d’une part OB = 9 ó 1,69 d’autre part OD = 7,5 ó1,66
OH 5,3 OG 4,5
Les deux rapports ne sont pas égaux, donc d’après la réciproque de Thalès, les
droites (GH) et (BD) ne sont pas parallèles.

Exercice 2
1. L’angle au centre a une mesure de 360°.
Æ + BOC
Donc AOB Æ + COA Æ = 360°
Æ = 360 – 100 – 170 = 90°
d’où COA
Donc les droites (OA) et (OC) sont perpendiculaires.
2. L’angle au centre AOBÆ intercepte le même arc de cercle AÈ B que l’angle
Æ
inscrit ACB.
Or, si un angle au centre et un angle inscrit interceptent le même
arc de cercle, la mesure de l’angle au centre est le double de celle
de l’angle inscrit.
Æ = 2×ACB
Donc AOB Æ Æ = 1 AOB
d’où ACB Æ = 1 ×100 Æ = 50°
ACB
2 2
De même l’angle au centre BOC Æ intercepte le même arc de cercle B È C que
Æ
l’angle inscrit BAC
Æ = 2× BAC
Donc BOC Æ d’où BAC Æ = 1 BOC Æ = 1 ×170 Æ = 85°
BAC
2 2
Enfin, la somme des angles d’un triangle étant égale à 180°, on en déduit
Æ = 180 – 50 – 85
la mesure de l’angle ABC Æ = 45°
ABC
3. On sait que la droite (OB) coupe le cercle en D, donc [BD] est un diamètre
du cercle, et le point A est sur le cercle.
Or, si un triangle s’inscrit dans un cercle dont le diamètre est l’un
de ses côtés, alors ce triangle est rectangle et ce côté est
l’hypoténuse.
Donc le triangle ABD est rectangle en A, Æ = 90°.
donc BAD
De plus l’angle au centre AOBÆ intercepte le même arc de cercle AÈ B que
Æ
l’angle inscrit ADB.
Donc ADBÆ = 1 AOB Æ Æ = 1 ×100
d’où ADB Æ = 50°
ADB
2 2
Enfin la somme des angles d’un triangle étant égale à 180°, on en déduit la
mesure de l’angle ABDÆ = 180 – 90 – 50 Æ = 40°
ABD

Exercice 3

1. On sait que [DE] est un diamètre du cercle et que le point B appartient au


cercle.
Or, si un triangle s’inscrit dans un cercle dont le diamètre est l’un de ses
côtés, alors ce triangle est rectangle et ce côté est l’hypoténuse.
Donc le triangle BDE est rectangle en
B.
2. On sait que ABOD est un losange.
Or, les diagonales d’un losange sont
perpendiculaires et se coupent en leur
milieu.
Donc (AO) et (BD) sont
perpendiculaires.

3. On sait que le triangle BDE est


rectangle en B, donc (BD) ⊥ (BE).
On sait aussi que (AO) ⊥ (BD).
Or, si deux droites sont perpendiculaires à une même troisième, alors elles
sont parallèles entre elles.
Donc (AO) // (BE).

Exercice 4
1. Montant de la facture ALO : f(x) = 1,30x + 98
Montant de la facture LAO: g(x) = 1,45x + 95
2. Pour que les deux factures soient égales, il faut que f(x) = g(x).
soit 1,30x + 98 = 1,45x + 95
1,30x – 1,45x = 95 – 98
-0,15x = -3
x = -3 soit x = 20
-0,15
Donc les deux factures sont égales pour 20 minutes de communication.
3. Voir représentation graphique.

PARTIE III : PROBLEME (12 points)


Partie I:
1. Figure :
2. a) L’image de E par la translation de vecteur Ä EH est le point H.
b) L’image de F par la translation de vecteur Ä EH est le point G, car EFGH est un
parallélogramme, donc Ä EH = Ä FG .
3. Le point J est le translaté du point I, milieu de [EF], par la translation de vecteur Ä
EH .
Or la translation conserve les milieux.
Donc J est le milieu de [HG].
4. On sait que J est le milieu de [HG].
Le point K est tel que Ä EK = ÄEG + Ä EH , donc EGKH est un parallélogramme.
Or, un parallélogramme a ses diagonales qui se coupent en leur milieu.
Donc J est aussi le milieu de [EK].

Partie 2 :

1. b) Le triangle AKI est équilatéral.


2.
3.
4. b) Le quadrilatère AMNK est un parallélogramme.
5. b) Le polygone MAISON est un hexagone régulier.
Partie II, Ex 4 : Représentations graphiques des fonctions f(x) et g(x) :