Vous êtes sur la page 1sur 25

Systèmes de combustion

Dr Bakary Diarra
Plan du cours
I. Objectifs

II. Introduction

III. Analyse de ces systèmes

IV. Amélioration du rendement

V. Conclusion

Economie d'énergie Dr B. Diarra 2


Objectifs
 Connaitre la part des systèmes de combustion
dans la gestion de l’énergie

 Comprendre le fonctionnement de ces systèmes

 Savoir optimiser leur rendement pour économiser


l’énergie et moins impacter l’environnement

 Evaluer les économies réalisables


Economie d'énergie Dr B. Diarra 3
Introduction
Les systèmes de combustion sont les plus grand
consommateurs d’énergie (environ 2/3 des énergies fossiles)

Ils sont utilisés principalement dans la production


d’électricité dans les centrales et n’ont pas en général un
bon rendement

Connaissant la consommation et les pertes d’énergies,


des opportunités de réduction de cout d’exploitation de
ces systèmes doivent être cherchées

Economie d'énergie Dr B. Diarra 4


Système de combustion
Représentation simplifiée

Economie d'énergie Dr B. Diarra 5


Les systèmes de combustion
Consommation d’énergie
 Ces systèmes consument les énergies fossiles en présence de
l’air pour produire de l’énergie sous forme de chaleur
 Cette chaleur peut être utilisée dans la fabrication de produits
industriels, ou pour générer de la haute pression pour tourner
une turbine à vapeur ou pour tout simplement chauffer un
endroit pour le confort de ces occupants
 De façon empirique, l’énergie consommée E est donnée par
1 Charge
𝐸 = 𝑃 𝑑𝑡 Durée
𝜂 Rendement

Economie d'énergie Dr B. Diarra 6


Les systèmes de combustion
Consommation d’énergie
 Le coût de l’énergie consommée est donnée par
1
𝐶𝐸 = 𝑃 𝐶𝐼 𝑑𝑡 Coût de l’hydrocarbure
𝜂

 La réduction de la consommation ou du coût passe soit par une


réduction de la charge, une augmentation du rendement, une
réduction du prix du carburant ou les trois simultanément
 Ceci n’est pas simple qu’il parait car tous ces trois paramètres
peuvent varier au cours de l’opération

Economie d'énergie Dr B. Diarra 7


Les systèmes de combustion
Equations d’équilibre
Ce sont des équations qui permettent de déterminer les entrées et
sorties d’un système.
 Equilibre thermique
 Utilisé dans les cas où toute la chaleur traverse le système
(entrée=sortie). Cette chaleur est déterminée par mesure ou par analyse
 A l’entrée, l’énergie provient de l’air de combustion, du carburant, du
condensat et sort sous forme de vapeur, de gaz d’échappement, de
pertes, cendres etc…
 Les gradeurs à l’entrée et à la sortie sont différentes selon le type de
système de combustion utilisé

Economie d'énergie Dr B. Diarra 8


Les systèmes de combustion
Equations d’équilibre
Ce sont des équations qui permettent de déterminer les entrées et
sorties d’un système.
 Equilibre de la masse
 Utilisé dans les cas où toute la masse traverse le système. Cette
méthode permet d’analyser plusieurs types de systèmes.
 La méthode peut être utilisée d’équilibre de masse d’eau (vapeur,
condensat, purge, alimentation) surtout pour les chaudières à
vapeur
 Cette équation peut servir de base pour évaluer le rendement de
la combustion des systèmes de combustions
Economie d'énergie Dr B. Diarra 9
Les systèmes de combustion
Le rendement
Il existe différents type de rendement pour les systèmes de
combustion qui aboutissent à différentes informations.
 Rendement de combustion
 Le rapport entre la chaleur produite et les pertes dues aux gaz
d’échappement uniquement
 Ce rendement peut s’évaluer en analysant les éléments présents dans
les gaz d’échappement tels que le CO2 ou l’oxygène tant qu’il y’a un
excès d’air présent dans la combustion
 Par contre trop d’excès d’air aussi détériore la rendement dû qu’il doit
être réchauffé

Economie d'énergie Dr B. Diarra 10


Les systèmes de combustion
Mesures d’économie
 Réduction de la charge à travers une bonne isolation des
conduits, systèmes de distribution, échangeurs…

 Amélioration du rendement en utilisant la quantité adéquate


d’air, des chaudières performantes

 Réduction du coût du combustible en changement de type ou


de fournisseurs, utiliser des pompes à chaleur

 Remplacer les fournaises par des chaudières

Economie d'énergie Dr B. Diarra 11


Amélioration du rendement
Excès d’air
L’excès d’air est la quantité d’air injectée en surplus de la
quantité théorique nécessaire pour avoir une combustion
complète du combustible
 Trop peu d’air conduit à une combustion incomplète laissant
des combustible non brulés et causant une émission importante
de CO, de carbone et de fumée
 Trop d’air aussi augmente la quantité de combustible
nécessaire pour la combustion causant des pertes
 La valeur optimale de l’excès d’air peut être mesurée

Economie d'énergie Dr B. Diarra 12


Amélioration du rendement
Excès d’air
L’excès d’air est la quantité d’air injectée en surplus de la
quantité théorique nécessaire pour avoir une combustion
complète du combustible
Pour un bon rendement, le taux d’oxygène être mesuré
régulièrement dans le gaz de combustion, la différence
de température entre le gaz de combustion et la
température de l’air de combustion relevée et le type de
combustible bien choisi

Economie d'énergie Dr B. Diarra 13


Amélioration du rendement
Excès d’air exemples

Economie d'énergie Dr B. Diarra 14


Amélioration du rendement
Exemples

Pétrole

Gaz naturel

Economie d'énergie Dr B. Diarra 15


Exercice
Pour un système de combustion à gaz naturel,
déterminer l’économie d’énergie réalisée avec ce
changement de pourcentage d’excès d’air dans le
système de combustion
 Consommation actuelle d’energie:1100000 therms (1 therm=113,94J)
 Capacité du système: 600 boiler hp
 Fonctionnement: 8500hr/an
 Analyse actuelle des gaz de combustion: 9% d’oxygène par volume
 Température air de combustion:80
 Température gaz de combustion:580
 Fonctionnement proposé: 2% d’oxygène par volume

Economie d'énergie Dr B. Diarra 16


Exercice
Solution
1. On détermine la différence de température entre les
gaz et l’air de combustion
Δ𝑇 = 580° − 80° = 500°
2. Cette température indique la courbe de rendement à
choisir pour la projection des points de
fonctionnements sur la courbe avec les deux valeurs
de l’excès d’air

Economie d'énergie Dr B. Diarra 17


Exercice
3. Projection
81,4%

76,4%

Ancienne valeur
Nouvelle valeur

Economie d'énergie Dr B. Diarra 18


Exercice
Solution
4. Evaluation du pourcentage de combustible
économisé
𝜂𝑛 − 𝜂𝑎 81,4% − 76,4%
%𝐶 = = = 6,14%
𝜂𝑛 81,4%
5. Evaluation du combustible économisé
𝐶 = %𝐶 x conso = 67540 therms/an

Ici pour simplifier, la charge est considérée constante!

Economie d'énergie Dr B. Diarra 19


Amélioration du rendement
Adaptation de la charge
 Il y’a une relation entre le rendement de conversion des
systèmes de combustion et la charge qu’ils doivent alimenter

 Il est recommandé de faire fonctionner chaque partie du


système à la charge correspondant à son rendement maximal à
partir de sa documentation

 Même en cas de combinaison de système, chaque système doit


être exploité le mieux possible

Economie d'énergie Dr B. Diarra 20


Amélioration du rendement
Choix du combustible
 Gaz naturel
 Les systèmes de combustion au gaz naturel ont été les plus
prisés à cause du coût relativement bas du gaz et le peu
d’équipements requis pour son acheminement et utilisation

 Ces systèmes sont bon marché et de petite dimension

 Ces limitations résident principalement dans son faible


rendement de conversion comparé au pétrole

Economie d'énergie Dr B. Diarra 21


Amélioration du rendement
Choix du combustible
 Le pétrole
 Les différents types ou dérivés du pétrole n’ont pas les
mêmes propriétés de conversions

 La viscosité et la température de combustion (145°-250°)


sont des paramètres à considérer lors du choix

 La concentration en soufre et la quantité les cendres émises


durant la combustions sont également importantes à
considérer surtout pour l’aspect environnemental
Economie d'énergie Dr B. Diarra 22
Amélioration du rendement
Choix du combustible
 Le charbon
 A cause de l’émission importante de SO2 et Nox, et les
équipements onéreux à mettre en place pour leur filtrage, le
charbon n’est pas très populaire

 Coût de maintenance et de manutention élevé

 Un mauvais rendement comparé au gaz et au pétrole mais


un prix d’achat bon marché séduit toujours quelques pays

Economie d'énergie Dr B. Diarra 23


Amélioration du rendement
Vanne de purge
 Controller la concentration des impuretés dans le condensat en
jouant sur les vannes pour éviter la formation des boues ou
dépôts

 Ne pas trop vider le condensat autrement beaucoup d’énergies


seraient nécessaire pour réchauffer l’eau et il faudrait un nouvel
apport d’eau

 Beaucoup d’économies réalisables en cherchant le niveau


optimal d’impuretés et en réutilisant l’eau chaude du condensat

Economie d'énergie Dr B. Diarra 24


Conclusion
Pour la gestion d’énergie, le rendement des systèmes de
combustion est un élément clef

Un choix intelligent du combustible, de l’excès d’air ou


des températures de fonctionnement peut améliorer
considérablement leur rendement

Moins de combustible brulé conduit à optimiser leur


durée d’utilisation et à réduire la pollution de
l’environnement

Economie d'énergie Dr B. Diarra 25