Vous êtes sur la page 1sur 48

FAITES

ATTENTION À LA
PRONONCIATION

RÉVISION DE LA
PHONÉTIQUE DU FRANÇAIS

Par Royer
L’ A LPH ABET P H ON ÉTIQ UE

Les sons du français se divisent en voyelles


(V), semi-voyelles (S) et consonnes (C).
Chaque son est représenté par un symbole
phonétique unique. L’ensemble de ces
symboles constitue l’alphabet phonétique
international.
Les symboles phonétiques
s’écrivent toujours entre crochets
Les voyelles orales
Les voyelles nasales
Les semi-voyelles
Les
consonnes
Les voyelles combinées
Les voyelles combinées
Attention à la prononciation
Pour plus d'information
cliquez ici
RÉVISION DE LA PHONÉTIQUE DU FRANÇAIS

La syllabation
Le français se parle par syllabes, la transcription phonétique se fait donc

par syllabes.

La majorité des syllabes se terminent par une voyelle: une syllabe

ouverte. Donc, une syllabe fermée se termine par une consonne.


RÉVISION DE LA
PHONÉTIQUE DU FRANÇAIS

L’enchaînement
L’ENCHAÎNEMENT CONSONANTIQUE EST
DONC UN PROCÉDÉ PHONOLOGIQUE PAR
LEQUEL UNE CONSONNE FINALE QUI EST
TOUJOURS PRONONCÉE S’ENCHAÎNE AVEC LA
VOYELLE INITIALE DU MOT SUIVANT.
Exemples:
On s’implante_en Chine.
Elle_est en retard.

le nord–ouest (pas de liaison entre le d de nord et ouest)


six heures_et demie (pas de liaison entre le s de heures et et)
RÉVISION DE LA
PHONÉTIQUE DU FRANÇAIS

L’enchaînement
L’ENCHAÎNEMENT VOCALIQUE EST DONC UN
PROCÉDÉ PHONOLOGIQUE PAR LEQUEL IL N’Y
A PAS D’ARRÊT DE LA VOIX ENTRE LA
VOYELLE FINALE D’UN MOT ET LA LA
VOYELLE INITIALE DU MOT QUI SUIT.
Exemples:
J’ai_été un peu surpris.
Tu_as acheté_une nouvelle voiture.
J’ai_écrit un email.
RÉVISION DE LA PHONÉTIQUE DU FRANÇAIS

LA LIAISON

La liaison est un procédé phonologique


par lequel une voyelle initiale fait
apparaître un son consonantique final
généralement muet.
Il y a trois types de liaison:

LES LIAISONS LES LIAISONS LES LIAISONS


OBLIGATOIRES INTERDITES QUI FACULTATIVES QUI
QUI SE FONT NE SE FONT PEUVENT SE FAIRE OU
TOUJOURS JAMAIS NON, SELON LE
REGISTRE
Liaison obligatoire
Dans le groupe nominal, entre le déterminant et le
nom ou entre le déterminant et l’adjectif qui
précède le nom :

Paul a un‿intérêt marqué pour le sport.


Les‿amis de mes‿amis sont mes‿amis.
Il attend depuis deux‿heures.
Quels‿adorables enfants !
Liaison obligatoire
Dans le groupe nominal, entre le nom et l’adjectif
qui le précède :

les fines‿herbes
des bons‿amis
le gros‿arbre
Liaison obligatoire
Entre les pronoms (sujet ou objet) et le verbe, ou
entre deux pronoms qui se suivent :

Nous‿avons de la chance.
Peut‿-on y aller ?
On‿aperçevait son ombre.
Je pense que tout‿y est.
Liaison obligatoire
Entre une préposition ne comportant qu’une syllabe
et le mot qui suit : 

Je vais la voir dans‿une heure.


Elle y était allée sans‿objectif précis.
Es-tu déjà allé chez‿eux ?
Liaison obligatoire

Entre l’adverbe et l’adjectif qui l’accompagne :

C’est une personne très‿honnête.


Il est moins‿aimable que je ne le pensais.
Ce texte est bien‿intéressant.
Liaison obligatoire

Dans de nombreuses locutions et dans certains


mots composés :

tout‿à coup
un porc‿-épic
quant‿à
La liaison facultative

Entre le nom pluriel et l’adjectif ou le complément


du nom qui le suit :

des chansons‿entraînantes
les personnes‿en question
des bateaux‿à voile
La liaison facultative

Entre les auxiliaires “avoir” et “être” et le participe


passé : 

Nous avons‿aimé notre voyage.


Ce sujet est‿abordé dans le chapitre suivant.
Jocelyne était‿heureuse.
La liaison facultative

Après les infinitifs en “-er” : 

J’aurais préféré souper‿ailleurs.


Elle ne pouvait pas s’empêcher de rêver‿à lui.
La liaison facultative

Après les conjonctions “quand”, “mais”, “soit” et le


pronom “dont” : 

Quand‿il est arrivé, il avait 18 ans.


Mais‿elle avait autre chose à faire.
C’est la personne dont‿elle parlait tout à l’heure.
La liaison facultative

Entre un adverbe en “-ment” et un adjectif : 

Cet homme est drôlement‿intéressant.


La liaison interdite

Entre deux mots lorsqu’un signe de ponctuation


les sépare : 

Hommes, femmes, | enfants


La liaison interdite

Après la conjonction “et” :

un garçon et | une fille


La liaison interdite

Après un nom singulier :

Le chat| est sorti.


La liaison interdite

Devant les noms d’origine étrangère


commençant par la semi-consonne [j] : 

Fatima achète un| yacht.


Karine aime ces | yaourts.
La liaison interdite

Devant l’adverbe “oui” et les nombres “un”, “huit”


et “onze” : 

Ce sont | huit œufs.Mais| oui!


La liaison interdite

Devant l’adverbe “oui” et les nombres “un”, “huit”


et “onze” : 

Ce sont | huit œufs.


Mais| oui!
La liaison interdite

Après le “-s” du pluriel à l’intérieur de certains


noms composés : 

les arcs|-en-ciel
les moulins | à eau
les vers | à soie
La liaison interdite

Après le “-s” du verbe à la deuxième personne du


singulier à l’indicatif présent ou au subjonctif
présent :

Tu aimes| apprendre de nouveaux mots.


C’est super que tu partes | au Chili.
Révision de la phonétique du français

En français, il y a beaucoup de consonnes


(lettres) finales qu'on ne prononce pas.
Par exemple, "s", "t", "d", "x"
sont presque toujours "muets":
dos, pot, pied, peux.
On ne prononce jamais le
Cas "c" dans la terminaison
particulier: nasale -anc:
C
blanc, banc, franc, etc.
À l'exception des monosyllabes
(hier, fier), le "r" est muet dans la
terminaison:
Cas premier*, dernier*, palmier,
particulier: poirier, etc.,

R étudier, skier, etc.


(*Le “r” des adjectifs se prononce
en liaison:
premier enfant, dernier hôtel.)
Révision de la phonétique du français

Il y a cependant un groupe de quatre


consonnes qui se prononcent dans la
plupart des cas:
Vous
prononcez
la
consonne
finale
Vous
prononcez
la
consonne
finale
L'INTONATION
L'intonation concerne la fréquence
fondamentale comprise comme la
vibration des cordes vocales qui
produisent une succession de tons
qui forment une mélodie, et le sens
que l’on donne à cette mélodie.
Pour plus d'information
cliquer ici
Faites vos meilleurs efforts
pour réviser ce sujet