Vous êtes sur la page 1sur 5

Diana Epure

Français
FRA561-51

KAMOURASKA
Analyse littéraire

Travail présenté à
Mme. Bigras

École Secondaire Mont-Royal


Le 2 Juin 2008
Anne Hébert, nom gravé dans l’histoire de la littérature québécoise, réussie
à connaître le succès avec son deuxième roman intitulé Kamouraska , qui a reçu le
prix des Libraires en 1971. Ce roman raconte l’histoire de madame Rolland au
moment où son second mari attend péniblement sa fin dans sa maison de la rue du
Parloir. À ce moment précis, elle évoque son passée en faisant le tour de ses plus
importants moments de sa vie. Chaque étape de sa vie peut être caractérisé par 3
noms différents : l’époque d’ Elisabeth d’Aulnières , celle d’Elisabeth Tassy et
finalement celle d’ Elisabeth Rolland.
Ce qui ont en commun ces trois périodes de sa vie c’est qu’Elisabeth se
sent emprisonnée, ennuyée et condamnée à mener un vie qu’elle n’a pas choisi.
Cela débute avec son enfance, lorsque ses tantes prenaient soin d’elle et lui
imposent une bonne éducation et cela se continue lorsqu’elle devienne madame
Tassy à l’âge de 16 ans. Ce mariage planifié par sa mère et ses tantes, lui
apporte un grand malheur et Elisabeth devient une machine à bébés, maltraité par
son mari ignoble. Suite à la mort d’Antoine Tassy, elle continue sa vie de
prisonnière sous le nom de Elisabeth Rolland suite à son mariage avec Jérôme.
Par contre, la seule fois où elle goûte à la liberté et fait connaissance avec
certains sentiments jamais connus auparavant c’est lorsqu’elle raconte George
Nelson. Cette relation qui se développe entre les deux, change le cours de
l’histoire radicalement et donne naissance à une histoire d’amour interdite
semblable à celle de Tristan et Iseult. Cette relation se développe dès leur
première raconte, lorsque George Nelson a été demandé par Antoine Tassy de
venir consulter Elisabeth
Elisabeth , malade, voit en George Nelson l’unique homme qui pourra la
sauver de son mariage malheureux. Elle a essayé de lui livrer ce message en se
jetant à son cou et en lui disant qu’elle était malheureuse. Le docteur a compris ce
message et inquiet pour la santé d’Elisabeth, il passait les soirs sous ses fenêtres
afin de vérifier si elle allait bien. En peu de temps, ils ont commencé à se
fréquenter de plus en plus souvent et ils sont devenus des amants.
Par contre, Antoine Tassy refuse de laisser sa femme et continue de la battre
lorsqu’elle n’obéissait pas. La haine d’Elisabeth pour son mari était de plus en
plus grande puisqu’elle recevait toujours des coups de poings d’Antoine et
puisqu’il l’empêchait d’être heureuse avec l’homme qui lui donnait toute la liberté
voulue et tout l’amour inconditionnel qu’elle n’a jamais reçu d’Antoine. Le
ressentiment de George depuis son adolescence à l'égard d'Antoine et la haine
illimitée d’Elisabeth les unissent et ils se forment un nouveau but qui dépasse
même celui de s’aimer, le but de tuer Antoine Tassy. Cela les alimente de haine et
ils oublient que le but initial de cette action était de vivre ensemble. Leur relation
passe d’une belle histoire d’amour à une relation semblable à celle qui existe entre
deux partenaires qui veulent effectuer le crime parfait. Cela va aller jusqu'à
détruire l’amour qui les liait puisque George commet un crime abominable qui va
le forcer de fuir et de se réfugier aux États-unis.

Appréciation du roman

Ce roman illustre une belle histoire d’amour impossible dans le style de


Shakespeare et j’ai aime beaucoup cela puisque les histoires d’amour impossible
font toujours rêver le lecteur et il se laisse facilement emporté par l’histoire. Par
contre, le roman n’expose par juste une histoire d’amour mais aussi le destin
d’une femme dès sa jeunesse jusqu’au début de l’âge adulte. La manière dont
l’auteur a reconstitué les souvenirs d’Elisabeth, ne m’a pas vraiment plu
puisqu’il y avait beaucoup des retours en arrière et des souvenir mélangés qui me
rendaient incapable de m’attacher au personnage. Tout ce tourbillon de souvenirs
du passé jusqu'à présent m’a rendu difficile la lecture et m’a fait décroché à
plusieurs reprises. Par contre, je tiens à souligner que j’ai apprécie beaucoup
l’histoire en ensemble surtout grâce aux intrigues présentes dans le roman.

Centres d'intérêt liés