Vous êtes sur la page 1sur 1

Aucune liste nominative ne doit être fournie

à l'employeur par le médecin du travail.

C'est au salarié qui s'estime vulnérable de


Concernant les personnes
solliciter le service de médecine du travail pour
vulnérables.
préconisations ou mesures nécessaires.

Le service social ou administratif de


l'entreprise n’établir pas de liste.

Aucun écrit ni mail avec l'employeur


comportant des informations médicales
Si un employeur est informé sur la sur l’état de santé du salarié.
vulnérabilité d’un salarié, le
médecin du travail ne doit ni Le médecin du travail n'a pas non plus à
infirmer ni le lui confirmer. valider ou pas un avis de vulnérabilité
émis par le médecin traitant sauf accord
du salarié pour un aménagement ou une
préconisation.

Il pourra donc préconiser un changement


ou un aménagement de poste;
Suite à une vulnérabilité du salarié portée
à la connaissance du médecin du travail.
Sans indiquer le lien ou le motif de la vulnérabilité.
Questionnaires de santé à
l'entrée de l'entreprise;
Une information claire par rapport aux risques encourus
Il n'est pas possible de contacter tous les salariés est cependant obligatoire de la part de l'employeur
Pr Nezzal Abdelmalek
Tests de dépistage auprès des salariés ou Il est interdit à l'employeur de vulnérables par l'employeur avant une reprise
campagnes de dépistage (et ce sans passer collecter ou traiter des informations Cette carte est la synthèse d’un article d'activité pour une visite médicale de reprise du
intéressant que j'ai découvert sur "la gazette travail. Le salarié demeure libre de se rapprocher
par un médecin) de santé concernant les salariés : du médecin du travail" du 28 juin 2020. du médecin du travail en cas de besoin.
Vous trouverez l’article en suivant le lien.

Ou d'exiger un quelconque certificat


Le médecin du travail pourrait les contacter au cas par cas
d'immunisation vis à vis du covid19.
Mais si des salariés avaient été désignés au afin de les informer ou conseiller éventuellement.
médecin du travail comme vulnérables ou en
Cette mesure est très peu fiable pour le COVID-19: ce qui est arrêt par l'employeur. Ce contact n'entre pas dans le cadre d'une convocation
repérage des cas de covid19 permis et ce qui n’est pas
Par l’employeur Par le médecin du travail. formelle pour une visite médicale d'aptitude.
permis lors du retour au
Elle est disproportionnée par rapport travail des salariés.
des "avis de non-contre-indication à l'exposition
au but recherché.
au covid19" ou tel que "affectable sans
restriction relative au covid19
Pourrait être considéré comme une Le médecin du travail ne peut pas rédiger:
violation des droits et libertés et
Concernant les prises d'attestations de "non vulnérabilité au covid19" car il s'agirait
serait donc discriminatoire
Refuser l'entrée d'un établissement à systématiques de de la sélection de salariés et une violation du secret médical.
un salarié ou toute autre personne en température à l'entrée de
L’employeur devant ce refus en ne raison de son état de santé l'entreprise : Si mauvaise évaluation de la vulnérabilité d'un salarié au regard des
laissant pas le salarié accéder à son
risques réels , car comme tout médecin, il doit donner son avis en
poste, pourrait être amené à lui
fonction des données acquises de la science.
verser le salaire correspondant à sa La mise en cause d'un médecin du
journée de travail perdue. travail demeure possible.
Mais ce qui est rassurant dans ce contexte épidémique c'est la
variabilité et l'insuffisance de ces données au quotidien.
Il est cependant conseillé à toute personne de mesurer elle
même sa température à son domicile en cas de sensation de
fièvre et plus généralement d’auto-surveiller l’apparition de Mais s'il constate des conditions de travail dangereuses dans
symptômes évocateurs de covid19. l'entreprise il serait tenu à un devoir de signalement et d'information
Un médecin du travail ne délivre des salariés et de l'employeur
pas d'avis d'inaptitude collective.
Dans le cas contraire cela engagerait sa responsabilité en les laissant travailler.

Il peut donc refuser d'effectuer à la demande de


Le médecin du travail peut mettre en oeuvre l'employeur des prises de température.
toute prescription qu'il juge utile et garde donc
son indépendance dans le cadre de ses missions. Même si une telle mesure est prévue dans le règlement
intérieur et avec l'accord des délégués du personnel.

Un accident du travail pourra être déclaré si un contact est


documenté avec un patient covid19 avec apparition de
Comme pour les accidents d'exposition symptômes dans un délai compatible.
au sang, en cas de lésion en lien direct
avec le covid19 en milieu de travail.
Compte tenu des législations nationales. La rédaction par le médecin du travail d'un Certificat Médical Initial
en liaison avec une lésion qu'il estime être en lien avec l'activité
professionnelle est alors possible.