Vous êtes sur la page 1sur 9

1-Introduction.

2-Régime transitoire.
2- 1 capacité dynamique.
3- BILAN DE PUISSANCE.
3 – 1 l’Object de pilent de puissance
3 - 2 réalisations de la note de calcul
4- Essais de les machines à courent continu.
4 –1 les pertes effet de joule
4 – 2 les pertes électriques dans les balais
4 – 3 les pertes supplémentaires en charge
5- les avenages et les inconvénients.
6- conclusion.

1
L’évolution des technologies conduit à utiliser des machines
nécessitant des vitesses de rotation précises et variables et
dons ce chapitre nous d’étudié un système

2
3
Électromécanique qu’est la machine à courant continu.
2) Régime transitoire :
1, 1/Capacité dynamique :
Soit une génératrice, à excitation séparée fonctionnent à circuit
rétorque ouvert est entrainée à la vitesse Ωm par un moteur
dimensionné pour la couverture des pertes à vide
l’enclenchement brusque sur une charge extérieure provoque
que la circulation d’un courant Ir tel que :
diq
∪=∪i+ Rr .ir + Lq .
dt

4
Avec :
∪ i=Cm . Ωm. ϕd

Le couple électromagnétique Τe m développe par la génératrice


est très supérieur au couple Τ ex correspondant au couple des
pertes à vide
dir Cmϕd 2
∪=Rr . ir+ Lq . +( ) ∫ irdt
dt J

3/ Bilan de puissance :
Est une étape indispensable dans installation électrique il prend
en compte la totalité des puissances des appareils et leur
utilisation, plusieurs coefficients s’ajoutent au calcul :
 Le coefficient de simultanéité Ks : détermine les
conductions d’utilisation s’appliquant à un ensemble de
récepteurs ou circuits.
 coefficient d’utilisation Ku : détermine le taux d’utilisation
d’un récepteur selon le temps5
3,1) L’Object de pilant de puissance :
Déterminer la puissance ainsi que l’intensité totale de
votre installation
En fonction du résultat obtenu nous conseillerons dans le
choix du type de tarif à installer dans vos choix, nous
proposer des moyens de délestage de façon à vous
apporter votre projet.
3, 2) Réalisation de la note de calcule :
 Calcul des câbles et disjoncteurs
 Fiches de calcul 3 circuits
 Réglages des protections
 Fiche en conformité
 Coordination protection

6
4- Essais de la machine à courant continu :
4- 1) Pertes effet joule :
Les pertes ohmiques dans les enroulements sont déterminées
d’après le courent et les résistances propres à chaque
enroulement
4- 2) Pertes électriques dans les balais :
Ces pertes se calculent d’après la chute de tension aux balais et
courant d’induit, la chut de tension total pour deux balais en
série et de 2V pour les balais en charbon ou en graphite et de
0.6V pour les balais en métallographitiques
7
4- 3) Pertes supplémentaires en charge :
Ont admet que les pertes supplémentaires total varient avec le
carre du courant de charge et que selon les normes leur valeur
atteint pour le courant nominal
1% de la puissance nominal pour les machines non compensée
0.5%pour les machines compensées
5 -1) Les avantages :
Une large gamme de variation de vitesse au dessous la
vitesse du régime
Un fonctionnement avec des couples constant ou variable
 Une facilité de récupération d’énergie
 La variation de fréquence de rotation est simple à réaliser.
5-2) Les inconvénients :

 Le principal problème de ces machines vient de la liaison


entre les balais ou charbons et le collecteur rotatif
 Une alimentation statorique et rotorique par courant
continu
 Un mauvais facteur de puissance à basse vitesse

8
6-conclusion :
Ce chapitre a rappelés les différents éléments qui constituent
une machine à courant continu

Vous aimerez peut-être aussi