Vous êtes sur la page 1sur 8

Son audition audio écho

acoustique onde sonore


340 QCM BIOPHYSIQUE 3300
1450rtyuiopasdfghjklz1540
UNITE 5 : NEURO-SENSORIEL
Crée par : BENSAAD RAFIK

RADIOertyuiopasdfghjREM
2019/2020

1234567891011121314151
BIOPHYSIQUE NEURO-
SENSORIEL
Surdité, oreille moyenne
UNITE5, QCM DES COURS
DE DR.CHAKOURI
PAR : BENSAAD RAFIK
1-A propos du son : 6-A propos du son et ses types :
A- Il ne transmet pas dans le vide A- Les sons purs sont des sons
B- C’est un mouvement périodique des atomes, selon sinusoïdaux et périodiques
une définition physiologique B- Les sons musicaux sont des sons
C- C’est un mouvement périodique des atomes, selon sinusoïdaux et périodiques
une définition physique C- Le bruit est un son périodique et non
D- L’audition est une sensation sonore provoquée par sinusoïdal
certaines vibrations dans le domaine des sons D- Les sons musicaux sont des sons non
audibles sinusoïdaux et périodiques
E- La vitesse de propagation du son est indépendante du E- Le bruit est un son non périodique et
milieu sinusoïdal
2- A propos de l’onde sonore : 7- Une claque :
A- Elle se propage dans un milieu non matériel A- est un son pur
B- Elle transporte de l’énergie et la matière B- est un son non périodique
C- S’accompagne d’une variation de pression C- est un bruit
D- C’est une onde électrique D- est un son qui s’installe
E- Elle transmet longitudinalement seulement progressivement avant d’atteindre un
3- A propos du son et l’onde sonore : état vibratoire caractéristique
A- Le domaine des sons audibles se situe entre : 20 et E- est un son musical
20000 KHz 8- Cochez la ou les réponses justes:
B- Le rayon électromagnétique peut etre transformé en A- l’impédance de l’air est : 400 kg/m^3.s
son B- Impédance Z = la masse volumique *
C- Les ions diminuent la transmission des ultrasons célérité
D- L’état condensé transport rapidement le son C- Z est caractéristique du milieu
E- Le domaine des sons audibles se situe entre : 20 et D- Z (air) = 400 rayls
20000 Hz E- Z (eau) = 5*10^6 rayls
4- A propos des caractéristiques du son : 9- A propos de la pression acoustique :
A- La période T est le temps qui s’écoule entre 2 points A- Le déplacement des particules ne
ayant des états vibratoires différents s’accompagne jamais de variation de la
B- L’Amplitude est caractéristique du son et REM pression
C- Lorsque 2 ondes sonores atteignent le max B- La pression acoustique dans l’air
d’amplitude au même temps ; on parle de la phase s’étends du 20 Pa jusqu’à 2*10^5 Pa
D- La longueur d’onde est la distance parcourue durant 2 C- P= c*masse volumique*v
périodes D- L’unité de la pression acoustique est le
E- L’unité de la fréquence est : décibels (DB) pascal
5- A propos des caractéristiques du son : cochez E- L’unité pascal = N/m^3
les réponses fausses : 10- A propos de la pression surfacique :
A- La longueur d’onde est la plus petite distance entre 2 A- C’est la quantité de l’énergie rapportée
états vibratoires à l’unité de surface traversée et à
B- Un déphasage est un retard entre 2 phases l’unité du temps
C- La célérité de l’eau : 1540 m/s B- Son unité est W.m^2
D- La célérité des tissus 1540 m/min C- Elle permet de coder la gamme des
E- La célérité de l’eau : 1450 m/s sons non audibles entre 0 et 120 Db
D- W= P^2/z / E- W= P*Z
D- le seuil douloureux est la puissance
11- A propos de la puissance sonore : acoustique que l’oreille perçoit mais n’est
A- Sa valeur standard est 10^-12 W.m^-2 pas capable d’apprécier son intensité
B- I(Db)= 10* log10 (P/P0) E- Lorsque le seuil absolu est abaissé on
C- La valeur standard de la puissance acoustique demande à certain de parler moins fort
correspond à une fréquence de 1000hz, une pour qu’il ne nous casse pas les oreilles
pression acoustique de 20 Pa 16-Cochez la ou les réponses justes :
D- I(Db)= 10*log10 (W/W0) A- Un timbre est la qualité qui permet de
E- I(Db) = 20 * log10 (W/W0) reconnaitre 2 sons d’une source
12-Si une source émet un son de 60 Db, quel sera commune mais a une sonie différente
le niveau pour trois sources identiques ? B- La sensation du timbre est liée à la
A- I= 60 Db richesse du son en harmoniques
B- I= 10 * log10 (3W/W0) C- La perception et localisation des sons
C- I= 64.7Db ne dépend pas de la position de la tete
D- I = 20*log10 (w+w+w/w0) D- Il Ya une communication entre les 2
E- I= 180db oreilles
13- A propos de l’absorption et la diffraction : E- L’audition binaurale permet de repérer
A- L’absorption du son est plus grande quand, le une source sonore dans l’espace
milieu a une grande masse volumique 17-Cochez la réponse juste : une fatigue
B- Un matériau qui transmet le son et le réfléchisse auditive corresponds a :
mal possède un coefficient d’absorption élevé A- Surdité de transmission partielle et
C- La diffraction sonore est plus importante pour les transitoire
fréquences basses B- Surdité centrale partielle
D- Plus la fréquence est grande, l’absorption est plus C- Surdité de perception
importante D- Surdité de perception transitoire et
E- L’absorption de l’énergie acoustique se fait soit partielle
par le frottement des molécules soit par E- Problème total dans la cochlée et le
conversion en chaleur nerf auditif
14- A propos de la tonie :
A- Elle permet de distinguer les sons aigues et 18- Cochez la ou les réponses fausses :
graves A- La différence de perception du même
B- Elle dépend essentiellement de l’intensité sonore son par les deux oreilles peut etre du
C- Les sons aigues= V faible, sons graves = V élevé au déphasage
D- Le seuil différentiel de la tonie est la petite B- La différence de perception du même
variation d’hauteur perceptible par l’oreille son par les deux oreilles est surement
E- Les musiciens ont une oreille plus sensible que du a une perception unilatérale
les personnes normales C- Un phénomène subjectif nous donne
15- A propos de la sonie : cochez les réponses une valeur approximative
fausses : D- La présence de multiples fréquences
A- Elle dépend de la puissance surfacique nous donne un mal timbre
B- Le seuil absolu est la limite de l’audition, elle E- La localisation des sources dépend de
provoque des réactions douloureuses la position de la tete
C- Seuil absolu élevé = on ne peut pas entendre les
sons faibles
19- Cochez la ou les réponses justes :
A- L’oreille interne analyse les sons ; elle a un rôle de 23-Dans une épreuve de RINNE, on a mis un
transmission diapason au niveau de la mastoïde et
B- Une surdité de perception se traduit par un problème ensuite l’oreille d’un patient, le son n’est
au niveau de la cochlée et le conduit auditif externe pas réentendu, cochez les réponses justes à
C- L’air transmet le son mieux que l’os propos de ce cas :
D- L’air transmet le son plus rapidement que l’os A- CA<CO
E- Une atteinte de l’oreille externe ou moyenne se traduit B- On parle d’une surdité de perception
par une surdité de transmission C- Le test de weber est négatif
20- A propos de l’acoumétrie : D- On parle d’une surdité de transmission
A- C’est une méthode d’exploration subjective qui donne E- Le test de Rinne est négatif
des valeurs précises 24-A propos de l’audiométrie :
B- La voix chuchotée doit etre entendue à une distance A- Est une épreuve non objective, qui
de 6 mètres par les 2 oreilles donne des résultats non précis
C- C’est impossible d’entendre le tic-tac de la montre B- Lorsqu’il y a une surdité de perception ;
d’une distance de 1.50m CA est touché
D- L’acoumétrie à parole est une méthode d’exploration C- On utilise un générateur des sons purs
subjective, elle donne des résultats précis de fréquences décroissantes
E- L’acoumétrie à montre est une méthode d’exploration D- Lorsqu’il y a une surdité de
objective, elle donne des résultats approximatifs transmission ; CA est touché
21- A propos de l’acoumétrie au diapason : E- Le patient est mis dans une chambre
A- L’épreuve de weber étudie le rapport entre Ca et Co isolée du son
B- En cas de surdité de perception unilatérale, le son 25-Cochez la ou les réponses fausses :
n’est pas latéralisé du côté malade A- Une otospongiose est pathologie des
C- En cas de surdité de perception unilatérale, le son est osselets
latéralisé du coté malade B- La quantité d’énergie réfléchie par
D- En cas de surdité de transmission unilatérale, le son l’oreille est indépendante de son
est latéralisé du côté malade impédance
E- Dans l’épreuve de WEBER, on met le diapason au C- L'énergie acoustique absorbée est
niveau de la mastoïde donnée par la différence entre l'énergie
22- Cochez la ou les réponses fausses : acoustique incidente (mesurée) et
A- L’épreuve de RINNE étudie le rapport entre CA et l'énergie acoustique réfléchie (connue)
CO, dans un cas normal CO<CA D- Le P.E.A final est obtenu par moyen-
B- Dans l’épreuve de RINNE on met le diapason au âge des différents potentiels recueillis
niveau du crane ou front lors de plusieurs stimulations
C- Dans une épreuve de RINNE, si le son est E- Le PEA et l’Impédencemetrie ne donne
réentendu, on parle d’un Rinne + et donc pas de pas des valeurs précis
pathologie 26-Cochez la ou les réponses justes :
D- Dans l’épreuve de WEBER, on met le diapason A- L’impédencemetrie est faite par un
au niveau du crane ou le front impédancemètre de weber
E- Si le son n’est pas réentendu dans une épreuve B- Un épanchement rétro-tympanique est
de RINNE, on parle d’une surdité de perception caractérisé par la présence d’un sang,
LCR ou abcès dans le tympan
C- Une otospongiose est une pathologie E- C’est la plus grande distance séparant
de l’oreille moyenne 2 points ayant la même distance
D- Le PEA est un examen qui donne des 32- à propos de l’impédance :
valeurs précis A- Elle est exprimée en : kg/m.s
E- L’impédencemetrie étudie la B- L’impédance de ce milieu = 5*10^6
constitution de la cochlée rayls
Exercice 1: voici la figure 1 : C- Elle est caractéristique du milieu
27-le graph présente : D- Son unité est le rayls
A- une courbe sinusoïdale et périodique E- L’impédance de ce milieu = 1.5*10^6
B- une courbe non sinusoïdale et kg/m.s
périodique Exercice 2 : donnés :
C- une fonction linéaire P0=2*10^-5 Pa/ W0 = 10^-12 W.m^-2
D- courbe d’une onde sonore 33- Pour une pression acoustique de 20 Pa,
E- une courbe non périodique quel sera le niveau sonore en décibels ?
28- La période T : A- I(Bels) = 20 * log10 (P/P0) est la
A- T= 0.02 ms relation utilisée
B- T est le temps entre 2 états vibratoires B- I = 140 DB
distincts C- I(DB) = 20 * log10 (20/ 2*10^-5)
C- T= 20 ms D- I= 120DB
D- T est le temps entre 2 états vibratoires E- I(DB) = 10 * log10 (1/10^-12)
identiques 34- pour une puissance acoustique de 10^-
E- T= 0.02 s 12 W.m^-2, quel sera le niveau sonore en
29- La fréquence V : décibels ?
A- Elle s’exprime en décibels A- I=0DB
B- Fréquence= 1/T (ms) B- I = 100 Db
C- V= 50 Hz C- I(Db) = 20*log10 (10^-12/10^-12)
D- c’est une onde sonore audible D- I(Bels) = log 10 (W0/W)
E- V = 100 Hz E- I(DB) = 10 * log10 (10^-12/10^-12)
30- La célérité du milieu ou se propage cette 35- Si une source sonore émet un son de
onde sonore est égale à c= 1450 m/s, ce 120 DB, quel sera le niveau sonore de 2
milieu est : sources identiques ?
A- Le tissu osseux A- I = 120DB
B- Le tissu humain B- I(DB) = 10 x log (w+w/w0) = 10x log
C- L’air (2w/w0) = 10xlog10(2) +10xlog10
D- L’eau (w/w0) =3+120 = 123 Db
E- Le verre C- I= 0 DB
31- A propos de longueur d’onde de cette D- I = 126 db
onde sonore : E- I = 120.3 Bels
A- 𝜆 = fréquence/célérité -Les questions suivantes sont de type
B- 𝜆= 29 m VRAI/FAUX :
C- La longueur d’onde est l’inverse de la 36- Les sons complexes sont utilisés
fréquence comme une référence dans l’acoustique
D- Son unité est le mm A- VRAI / B- FAUX
37- lorsque le seuil douloureux est abaissé,
on demande à certains gens de parler moins
fort pour ne nous pas casser les oreilles
A-VRAI / B-FAUX
38- l’amplitude est l’élongation minimale
d’un point à partir de sa position d’équilibre
A-VRAI/ B-FAUX
39- La gamme des pressions acoustiques se
situe entre 20 Pa et 2x10^5 Pa
A-VRAI/B-FAUX
40- dans le cas d’un son pur, le déplacement
des particules est longitudinal ou sinusoïdal
A-VRAI/B-FAUX
41-l’unité de la puissance surfacique est :
W.m^2
A-VRAI/ B-FAUX
42- W=P^2/Z (impédance)
A-VRAI/ B-FAUX
43- une surdité de perception se traduit par
une atteinte du cochlée ou nerf auditif
A-VRAI/ B-FAUX
44- Le son est latéralisé du côté sain dans
une surdité de transmission
A-VRAI/B-FAUX
45- La quantité du son réfléchie par l’oreille
est en fonction de son impédance
A-VRAI/B-FAUX
46-Le dysfonctionnement tubaire veut que
quelque chose empêche le son de pénétrer
dans le conduit auditif
A-VRAI/B-FAUX
47-Une méthode d’exploration subjective ne
nécessite pas la coopération du patient et
l’observateur
A-VRAI/B-FAUX
48-Plus que le sujet est âgé, plus que la
possibilité d’entendre les fréquences
élevées est diminuée, c’est la presbyacousie
A-VRAI/B-FAUX
49-un son aigue correspond à une
fréquence basse
A-VRAI/B-FAUX
50- Un son grave correspond à une
fréquence élevée : A-VRAI/B-FAUX
1
CORRIGE TYPE Q44-FAUX
Q1- ACD Q45-VRAI
Q2- C Q46-VRAI
Q3- BDE Q47-FAUX
Q4-C Q48-VRAI
Q5-CD Q49-FAUX
Q6-AD Q50-FAUX
Q7-BD EXPLICATION DES CALCULES
Q8-BCD EXO 1 :
Q9-CD T = 0.01 s = 0.01 x 1000 ms = 10 ms (d’après
Q10-AD le graph)
Q11-AD V = 1/T= 1/0.01 = 100hz (son audible)
Q12-BC Longueur d’onde = C/V = 1450/100 = 14.5m
Q13-CDE
Q14-ADE
Q15-BE
Q16-BE
Q17-D
Q18-BD
Q19-CE
Q20-B
Q21-BD
Q22-BCE
Q23-ADE
Q24-ADE
Q25-BCE
Q26-CD
Q27-AD
Q28-CDE
Q29-CD
Q30-D
Q31-BC
Q32-CD
Q33-CDE
Q34-AE
Q35-BE
Q36-FAUX
Q37-VRAI
Q38-FAUX BON COURAGE POUR L’EXAMEN
Q39-FAUX
Q40-VRAI
Q41-FAUX
Q42-VRAI
Q43-VRAI

Vous aimerez peut-être aussi