Vous êtes sur la page 1sur 40

GUIDE

D’ADAPTATION
DES VERRES PROGRESSIFS

QUELQUES RÈGLES POUR RÉUSSIR L’ÉQUIPEMENT

DE VOS CLIENTS PRESBYTES


BIENVENUE

Nous sommes heureux de vous présenter ce guide qui rassemble les règles essentielles
pour réussir l’adaptation des verres progressifs.

Complet, il reprend toutes les étapes de la prise en charge de vos clients presbytes,
depuis votre premier contact jusqu’à la livraison de l’équipement.

Véritable outil de travail, ce guide vous sera utile au quotidien pour vous aider
à réussir toutes vos adaptations et ainsi garantir la satisfaction de vos clients.

N’hésitez pas à le consulter !

02
1

CO
UV

2
RIR
AN LE
AL CL
YS IEN

3
ER T
FA LA
IRE PR
LE ES

4
CH CR
PR OI IPT
EN X IO
D N
DR E

5
EL LA P.
RÉ ES M 0
5
AL M ON
ISE ESU TU
R R

6
E RE P.
L S 0
LIV EM 7
RE ON
R TA

7
L’É GE P.
AS QU 1
7
SU IPE
RE M
R EN
T P.
LE
SU
1
9
IV
ID
EL P.
’A 2
9
DA
PT
AT P.
IO
L’ADAPTATION DES VERRES

N 3
1
PROGRESSIFS ÉTAPE PAR ÉTAPE

P.
3
3
03
DÉCOUVRIR LE CLIENT
1 UN PREMIER CONTACT ESSENTIEL
POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT

Que portait-il Quels sont


1 précédemment ? 2 ses besoins visuels ?
HISTORIQUE ANALYSE DE L’ANCIEN ÉQUIPEMENT CONDITIONS D’UTILISATION
DES LUNETTES
Type
nn de verres portés : correction, verre Mesure
nn de la correction exacte :
progressif, verre de proximité, unifocal VP, sphère, cylindre, axe, addition, En
nn permanence ou par intermittence ?
unifocal VL, BTF (marque et type de verres). prismes éventuels. À
nn quelle(s) distance(s) principale(s) ?
Caractéristiques :
nn matériau, coloration, Date
nn de l’ancien équipement.
traitements. Performance
nn visuelle avec l’ancien EXIGENCES PARTICULIÈRES
équipement : évaluer l’acuité en vision
Activités :
nn métier, hobbies, loisirs.
de loin et en vision de près.
Précision
nn de vision requise.
Comprendre les raisons du changement Champ
nn de vision nécessaire.
de verres et en vérifier la nécessité.

05
2 ANALYSER LA PRESCRIPTION
POUR LEVER TOUTE INCERTITUDE

Comparer la nouvelle Comparer la valeur de


1 correction à l’ancienne 2 l’addition à la moyenne
SI LA DIFFÉRENCE ATTEINT... Les valeurs indicatives du tableau ci-contre
ÂGE ADDITION
ne devraient être dépassées qu’en cas de
0,75
nn D sur la sphère
réelle nécessité. 44 ans 1,00 D
0,50
nn D sur le cylindre
47 ans 1,25 D
10°
nn sur l’axe 49 ans 1,50 D
0,75
nn D sur l’addition 51 ans 1,75 D
...en confirmer la nécessité et 54 ans 2,00 D
s’assurer de son acceptation. 58 ans 2,25 D
63 ans 2,50 D
Les plaintes exprimées avec l’ancien 67 ans 2,75 D*
équipement doivent être en cohérence avec 70 ans 3,00 D*
l’évolution de la prescription. 75 ans 3,25 D*
80 ans 3,50 D*

* Les additions supérieures à 2,50 D


sont rarement nécessaires sauf en cas
de distance d’utilisation réduite et/ou
de faible acuité visuelle.

07
2 ANALYSER LA PRESCRIPTION
POUR LEVER TOUTE INCERTITUDE

1 En vision de loin

DÉCELER L’HYPERMÉTROPIE
SOUS-CORRIGÉE
Elle est souvent la cause d’une addition
excessive car elle se reporte directement
sur la valeur de l’addition.
>> Au test rouge-vert en vision de loin >> Avec un face de + 0,50 D
Si le sujet a une nette préférence pour Placer des verres de + 0,50 D devant la
la lecture sur le fond vert et que les lettres correction vision de loin du sujet et le faire
sont vues brouillées sur le fond rouge, regarder au loin : si sa vision reste nette,
l’hypermétropie est probablement voire même s’améliore, l’hypermétropie
sous-corrigée. est probablement sous-corrigée.

08
2 ANALYSER LA PRESCRIPTION
POUR LEVER TOUTE INCERTITUDE

2 En vision de près

À L’AIDE DU CHECKTEST™ ESSILOR


Le sujet, équipé de sa correction de vision
de près, place le CheckTest à sa distance
habituelle de lecture.

>> Avec un face de - 1,00 D


>> Au test de la mire de Helmoltz Placer des verres de - 1,00 D devant
Si les cercles du centre de la mire sont la correction vision de près du sujet :
vus sans déformation, la correction VP s’il peut encore lire les petits caractères,
est adéquate. S’ils sont vus déformés, la même avec difficulté, l’addition est
correction VP est insuffisante ou excessive. probablement trop forte.

>> Au test rouge-vert Le CheckTest est disponible sur le site


Si les lettres ou lignes sont vues plus nettes d’Essilor Academy : www.essiloracademy.eu
sur fond vert, la correction VP est juste
ou insuffisante. Si elles sont vues plus
nettes sur fond rouge, la correction VP Mire de Helmoltz Image déformée
est probablement trop forte. du centre de la mire

09
ESSAI DE LA PRESCRIPTION
POUR VALIDER SON ADÉQUATION CO M PLÉM ENT
AVEC LES BESOINS DU CLIENT

Tout se déroule à la table de vente, • Valider l’équilibre OD/OG : AVEC LE CHECKTEST™


en quelques tests rapides et à l’aide placer + 0,50 D devant les 2 yeux et
Faire
nn comparer les lettres sur fond rouge
d’un matériel très simple. comparer le flou OD/OG :
et sur fond vert :
- Si vision équilibrée, conserver
• La vision doit être équilibrée ou
la prescription

1
légèrement plus nette sur fond vert
En vision de loin - Si déséquilibre, ajouter + 0,25 D
devant l’œil qui voit le mieux jusqu’à
• Une préférence pour le fond rouge
révèle une prescription de vision
l’équilibre
de près trop élevée.
Placer la prescription VL sur la lunette d’essais. - Si équilibre impossible, laisser
la dominance à l’œil préféré. À L’AIDE DU PROXIMÈTRE®
Faire
nn regarder au loin ou un tableau
d’acuité placé dans le magasin. Valider
nn l’addition sur test de lecture.
Évaluer l’acuité, les 2 yeux ouverts,
puis œil par œil (masquage). 2 En vision de près
Confirmer
nn l’équilibre OD/OG en vision
de près (en plaçant le séparateur) :
• La vision doit être équilibrée
Valider
nn la prescription avec face bino de
• Sinon, ajouter + 0,25 D sur l’œil
+ 0,50 D puis - 0,50 D :
Placer la prescription VP sur la lunette d’essai. qui voit le moins net.
• + 0,50 D doit brouiller la vision du sujet
• - 0,50 D ne doit pas avoir d’effet significatif SUR UN TEST DE LECTURE
(renouveler éventuellement avec face
+ 0,25 D et - 0,25 D). S’assurer
nn que le client voit confortablement
à sa distance habituelle de lecture.
Comparer
nn la vision des 2 yeux, en masquant
Valider son parcours de vision nette
nn
un œil puis l’autre :
par rapport à ses besoins.
• La vision doit être équilibrée ou
légèrement en faveur de l’œil préféré
(déterminé à l’aide du CheckTest)

10
RÉFRACTION EN VISION DE LOIN (1)
CO M PLÉM ENT UNE CORRECTION PRÉCISE DE LOIN, POUR UNE CORRECTION
CONFORTABLE DE PRÈS

En procédant œil par œil à partir d’une >> Vérifier la puissance du cylindre
Détermination
correction d’essai (ancienne correction
ou mesure de l’auto-réfractomètre). 2 du cylindre
(avec cylindres croisés ± 0,25 D) :
Placer
nn l’axe négatif du cylindre croisé
dans la direction du cylindre (négatif)
Détermination correcteur.
1
PAR LA MÉTHODE DES CYLINDRES
CROISÉS Faire regarder une ligne de petits caractères,
de la sphère nn
retourner rapidement le cylindre croisé et
>> Vérifierl’axe du cylindre demander au sujet la position du cylindre
PAR LA MÉTHODE DU BROUILLARD (avec cylindres croisés ± 0,50 D) : croisé qu’il préfère.
Placer
nn la correction d’essai devant l’œil Placer
nn le manche du cylindre croisé dans Ajouter
nn - 0,25 D au cylindre correcteur :
du sujet et mesurer son acuité visuelle. la direction de l’axe du cylindre de la si le sujet préfère la position avec l’axe
correction d’essai (fait chuter l’acuité). négatif du cylindre croisé selon l’axe
Brouiller
nn en ajoutant + 1,00 D à + 1,50 D
à la correction afin de faire chuter l’acuité Faire
nn regarder une mire de points (négatif) de la correction ; retirer - 0,25 D
visuelle (à environ 2 à 3/10). (ou ligne de lettres de taille moyenne), dans le cas contraire.
retourner rapidement le cylindre croisé et Renouveler
nn l’opération jusqu’à ce que
Débrouiller
nn progressivement par pas de demander au sujet la position qu’il préfère.
- 0,25 D et vérifier que l’acuité progresse. le sujet n’ait (quasi) plus de préférence
Tourner
nn l’axe du cylindre correcteur ou que celle-ci s’inverse. Retenir la valeur
Continuer
nn jusqu’à ce que l’acuité atteigne (négatif) de 5° dans la direction de l’axe de cylindre la plus faible donnant l’acuité
son maximum et y plafonne. négatif du cylindre croisé préféré. maximale.
Retenir
nn la sphère la plus convexe donnant Renouveler l’opération jusqu’à ce que
nn >> Contrôler la sphère :
l’acuité maximale. le sujet n’ait (quasi) plus de préférence.
Rajouter
nn + 0,25 D à la sphère par - 0,50 D
de cylindre ajouté et vérifier que l’acuité
visuelle maximale est conservée.

Pour une information plus détaillée sur


les méthodes de réfraction, consultez
le Cahier d’Optique oculaire « Réfraction
Pratique » d’Essilor Academy, disponible
sur www.essiloracademy.eu
11
RÉFRACTION EN VISION DE LOIN (2)
UNE CORRECTION PRÉCISE DE LOIN, POUR UNE CORRECTION CO M PLÉM ENT
CONFORTABLE DE PRÈS

>> Débrouiller binoculairement POUR LE CYLINDRE :

3 Équilibre bi-oculaire par pas de - 0,25 D jusqu’à obtenir


l’acuité maximale.
Corriger
nn l’astigmatisme surtout s’il
procure un réel gain d’acuité visuelle.
>> Vérifier les acuités OD et OG Se
nn méfier des faibles astigmatismes
>> Dissocier la vision du sujet souvent variables.
par
nn masquage alterné : cacher rapidement
un œil puis l’autre à l’aide d’un masqueur
Quelques règles EN VISION BINOCULAIRE :
ou et recommandations : Bien
nn vérifier l’équilibre bi-oculaire.
par
nn prisme vertical : introduire un prisme Donner
nn la priorité à l’œil préféré : ne pas
de 3 Δ base inf. sur un œil et 3 Δ base POUR LA SPHÈRE :
inverser la dominance oculaire OD/OG.
sup. sur l’autre Toujours bien corriger l’amétropie,
ou
nn Chez
nn les anisométropes, proposer
en particulier l’hypermétropie, la différence minimale entre OD et OG.
par
nn filtres polarisés : utiliser un test mais sans excès.
d’acuité visuelle polarisé et les lunettes Ne
nn pas sur-corriger, préférer une légère
polarisantes correspondantes. sous-correction. Au test rouge-vert :
>> Brouiller binoculairement • pour l’hypermétrope, retenir « équilibré »

de + 0,50 D et comparer les chutes ou dernier « plus net sur le vert »,


d’acuité OD et OG. • pour le myope, retenir « équilibré »
ou dernier « plus net sur le rouge ».
>> Équilibrer la vision de l’OD et de l’OG
en rebrouillant de + 0,25 D l’œil Ne
nn pas négliger que la réfraction n’est
de meilleure acuité. pas réalisée à l’infini : ajouter - 0,25 D
à la sphère si nécessaire.

Pour une information plus détaillée sur


les méthodes de réfraction, consultez
le Cahier d’Optique oculaire « Réfraction
12 Pratique » d’Essilor Academy, disponible
sur www.essiloracademy.eu
L’ADDITION DE VISION DE PRÈS (1)
CO M PLÉM ENT LA MÉTHODE DE LA « RÉSERVE D’ACCOMMODATION »
Une méthode classique de détermination de l’addition

Mesurer l’amplitude Déterminer la valeur Vérifier le confort


1 d’accommodation 2 de l’addition 3 de vision du sujet
restante
Celle qui permet au sujet de n’utiliser, au Faire
nn essayer au sujet sa correction
En vision binoculaire, avec la correction maximum, que 2/3 de son amplitude de vision de loin et son addition.
vision de loin et à l’aide d’un test de lecture. maximale d’accommodation, à sa distance Lui
nn faire évaluer, sur test de lecture,
habituelle de vision de près (donc de son confort en vision de près.
AVEC TEST MOBILE :
conserver une réserve d’accommodation
Pondérer
nn la valeur de l’addition
Rapprocher le texte jusqu’à la limite de d’au moins 1/3 de son amplitude maxi).
en fonction des besoins visuels
lisibilité du sujet, l’amplitude maximale Elle se calcule par la formule :
et des habitudes de travail.
d’accommodation est l’inverse de cette Addition = 1 / distance VP – 2/3 amplitude max.
distance.
Exemple : Distance limite = 0,50 m ; Amplitude Accommodation Addition
Amplitude d’accommodation = 2,00 D. maximale disponible pour 40 cm
d’accommodation (≤ 2/3 acc. max.) (= 2,50 D – 2/3 acc.)
AVEC TEST FIXE :
3,00 2,00 0,50
Placer
nn le test à 40 cm et demander 2,75 1,75 0,75
au sujet de lire. 2,50 1,50 1,00
S’il
nn peut lire le plus petit texte, introduire 2,25 1,50 1,00
des verres de - 0,25 D, - 0,50 D etc… 2,00 1,25 1,25
jusqu’à rendre la lecture impossible. 1,75 1,00 1,50
S’il
nn ne peut pas lire, introduire des verres 1,50 1,00 1,50
de + 0,25 D, + 0,50 D etc… jusqu’à
1,25 0,75 1,75
rendre tout juste possible la lecture
du plus petit texte (Parinaud 2). 1,00 0,50 2,00
Pour une information plus détaillée sur
Amplitude maximale d’accommodation
0,75 0,50 2,00 les méthodes de réfraction, consultez
= 2,50 D - puissance ajoutée. 0,50 0,25 2,25 le Cahier d’Optique oculaire « Réfraction
Pratique » d’Essilor Academy, disponible
sur www.essiloracademy.eu
13
L’ADDITION DE VISION DE PRÈS (2)
LA MÉTHODE DE « L’ADDITION MINIMALE » CO M PLÉM ENT
Une méthode simple et éprouvée de détermination de l’addition

4 ÉTAPES

Bien corriger Ajouter + 0,75 D


1 la vision de loin 3 à + 1,00 D
Corriger l’amétropie au maximum, à l’addition minimale pour trouver la valeur de
en particulier l’hypermétropie l’addition confortable (+ 0,75 D pour les faibles
(cf. pages 11 et 12). additions, + 1,00 D pour les plus fortes).

Déterminer l’addition Vérifier le confort


2 minimale à 40 cm 4 de vision du sujet
Pour cela, ajouter binoculairement + 0,25 D, Faire
nn évaluer son confort de lecture
+ 0,50 D, etc… à la correction vision de loin par le sujet avec l’addition trouvée.
jusqu’à ce que le sujet devine tout juste Lui
nn faire rapprocher le test de lecture
les petits caractères (Parinaud 2) : la valeur jusqu’à rendre impossible la lecture
trouvée est l’addition minimale. des petits caractères : à environ 25 cm
des yeux (si < 20 cm, addition trop forte,
si > 30 cm, addition trop faible).
Moduler,
nn si nécessaire, la valeur
de l’addition de 0,25 D en fonction
de la distance habituelle de travail
ou de lecture.

Pour une information plus détaillée sur


les méthodes de réfraction, consultez
le Cahier d’Optique oculaire « Réfraction
14 Pratique » d’Essilor Academy, disponible
sur www.essiloracademy.eu
L’ADDITION DE VISION DE PRÈS (3)
CO M PLÉM ENT LA MÉTHODE DES « CYLINDRES CROISÉS FIXES »
Une méthode de référence pour la détermination de l’addition

Bien corriger Vérifier le confort


1 la vision de loin 2 Déterminer l’addition 3 de lecture du sujet
Proposer la sphère la plus convexe donnant Faire
nn regarder au sujet, à 40 cm, une croix Placer
nn la correction de vision de près
l’acuité visuelle maximale (cf. pages 11 et 12). de lignes horizontales et verticales. sur une lunette d’essai.
Placer
nn les cylindres croisés de ± 0,50 D Faire
nn évaluer par le sujet son confort
axe négatif à 90° devant les 2 yeux : de vision à l’aide d’un test de lecture.
le sujet voit les lignes horizontales Moduler,
nn si nécessaire, la valeur de
plus nettes. l’addition en fonction de la distance
Introduire
nn progressivement des verres habituelle de travail ou de lecture.
de + 0,25, + 0,50, + 0,75 D… jusqu’à ce
que le sujet voit les lignes horizontales
et verticales de même noirceur.
Retenir
nn la valeur de l’addition qui donne
la meilleure égalité entre les horizontales
et les verticales.

Pour une information plus détaillée sur


les méthodes de réfraction, consultez
le Cahier d’Optique oculaire « Réfraction
Pratique » d’Essilor Academy, disponible
sur www.essiloracademy.eu
15
FAIRE LE CHOIX DE LA MONTURE
3 UN CHOIX QUI N’EST PAS NEUTRE POUR LE CONFORT DE VISION
DU PRESBYTE

Sélectionner Ajuster la monture en


1 la monture 2 respectant la position
souhaitée par le client
Sélectionner une monture adaptée au
visage du client et de hauteur de calibre
Ajuster la monture sur le visage du client
compatible avec le verre progressif.
de manière à obtenir :
une
nn distance verre-œil entre 12 et 14 mm
8° - 12°
un
nn angle pantoscopique entre 8° et 12°.
10 mm min.
Procéder dans l’ordre :
rhabillage
nn de la monture
14 mm min. ajustage
nn de la face : projection,
inclinaison, horizontalité 12 - 14 mm
ajustage
nn des branches : ouverture, galbe,
conformation des spatules, fermeture.
Pour un confort optimal, respecter
les distances minimum de :
Si après ajustage, les paramètres montures
14
nn mm entre centre pupille L’ajustage de la monture doit sont éloignés de la norme, le choix d’un verre
et bas de monture toujours être réalisé avant de personnalisé selon les conditions de port est
10
nn mm entre centre pupille procéder à la prise des mesures. conseillé pour assurer au client le confort de
et haut de monture. vision optimal.

Choisir le verre progressif répondant aux besoins formulés par le client en termes de performance visuelle et compatible
avec les contraintes liées au choix de monture. Pour plus d’information, se reporter au Guide des Verres et des Services. 17
4 PRENDRE LES MESURES
Avant toute mesure, la monture
doit être impérativement ajustée
sur le visage du client. UN MOMENT CRUCIAL POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT

MISE EN PLACE DU CLIP CAPTURE VIDÉO


Avec une colonne
1 de prise de mesure Centrer
nn

Plaquer
nn
le clip sur le pont de la monture.
les crochets arrières du clip
S’assurer
nn que le client adopte une position
naturelle ; pour cela, le faire regarder
électronique contre la monture : plan des crochets à droite, à gauche, puis en face.
parallèle au plan des verres. Contrôler
nn le port de tête en temps réel
PRÉ-REQUIS Laisser
nn le client positionner la monture grâce à l’écran placé sur le coin en haut
sur son visage. à droite.
Ajuster
nn la monture : reproduire
les conditions de port ultérieures. Vérifier
nn que le positionnement du clip Mémoriser
nn la valeur moyenne de l’angle
est toujours correct. de cap.
S’assurer
nn de l’horizontalité de la face
et de la symétrie des plans des verres. Procéder
nn à la capture vidéo en 2 étapes :
vue de face et vue de trois-quarts.
Vérifier
nn la projection de la face :
identique côtés droit et gauche. Vérifier
nn que les capteurs ont bien été pris
en compte :
Ôter
nn si possible les verres de présentation. • Sélectionner la capture vidéo vue de
Proscrire la mesure avec verres correcteurs. face qui correspond à la valeur d’angle
Ajuster
nn la distance de mesure de cap déterminé
et la hauteur de la caméra. • Sélectionner la capture vidéo vue

Observer
nn le port de tête du client pendant de trois-quarts, avec un angle compris
la phase de préparation. entre 15° et 25°.

19
4 PRENDRE LES MESURES Avant toute mesure, la monture
doit être impérativement ajustée
UN MOMENT CRUCIAL POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT sur le visage du client.

ÉDITION DU CADRE BOXING ÉCRAN RÉSULTATS Vérifier


nn l’adéquation distance de lecture
et valeur d’addition : la distance de lecture
Le travail des tangentes Boxing est
(en mètres) ne peut être supérieure
fondamental pour la précision de la mesure :
à l’inverse de l’addition (en dioptries).
Vérifier
nn le pointage des reflets pupillaires Exemple : si add = 2,50,
(croix sur reflet), le rectifier si besoin. distance de lecture ≤ 0,40 m.
Monture
nn cerclée : aligner les droites
repères horizontales et verticales >> Œil directeur
tangentiellement avec la frontière Inviter
nn le client à s’éloigner de la colonne
verre/monture (bord interne de la monture, (1 m 30) et à tenir la tablette bras tendus.
ne pas tenir compte de la profondeur Demander
nn au client de viser le sticker
du drageoir). cible situé sur le pied de la colonne
MESURES COMPLÉMENTAIRES
Montage
nn nylor ou percé : positionner les au travers du trou de la tablette.
droites repères sur le bord avant du verre. >> Distance de lecture
Terminer
nn par le choix du type de montage. Placer
nn la carte de lecture dans la tablette
couplée avec le système.
Repositionner
nn le clip sur l’ancienne lunette
correctrice pour être proche de la réalité.
Demander
nn au client de tenir la tablette
comme un livre et de lire le texte.
NB : la lecture des plus grosses lettres
du test permet de prendre en compte
une sous-correction de la vision de près
d’environ 0,50 D.

20 Dans tous les cas, il est indispensable de se référer à la notice d’utilisation du matériel pour une bonne prise de mesures.
CO M PLÉM ENT PRENDRE LES MESURES
UN MOMENT CRUCIAL POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT

ANGLE DE CAP POINTS DE VIGILANCE


Sélection
nn par défaut de l’image présentant le port de tête le plus VALEUR
POINTS DE VIGILANCE
proche de 0°. MOYENNE
Si
nn angle de cap observé, nécessité de choisir l’image correspondante. ANGLE
Entre 8° et 12°
Vigilance sur le port de tête trop relevé ou trop
PANTOSCOPIQUE abaissé
Si
nn angle de cap variable, réaliser 2 mesures et procéder comme suit :
ANGLE DE GALBE Entre 6° et 8° Vérifier que les cotes A et B sont cohérentes

Entre 16 mm aux différences de DCRO OD/OG > 2 mm


DISTANCE CRO
2 observations et 36 mm Vérifier que les verres sont dans le même plan
Valeur moyenne
du client : (Vm) Écart total colonne = écart total pupillomètre
Cap 1 et Cap 2 DEMI-ÉCARTS Les demi-écarts dépendent de l’angle de cap
PUPILLAIRES Si les demi-écarts sont incohérents, vérifier que les croix sont
sur les reflets cornéens
Valeurs Respecter les différences de hauteurs OD & OG
Cas 1 Cas 2 minimales différentes à la prise de commande et au montage
Comparaison
Cap 1 - Cap 2 > ± 2° Cap 1 - Cap 2 ≤ ± 2° HAUTEUR DE design short Les asymétries de hauteur OD & OG peuvent
des 2 observations Vm instable Vm = (Cap 1 + Cap 2) / 2 MONTAGE = 14 mm être dues à une non-horizontalité de la monture
autre design Si besoin, pointer les mesures sur le calibre de
= 17 mm présentation
Port de l’ancienne correction et lecture du texte
Prendre l’image Faire défiler le curseur sur la tablette (choix de la ligne en fonction
Prise de mesures : des capacités de lecture du client)
la plus proche de 0° de la vidéo pour choisir DISTANCE DE Entre 28 cm
vue de face strictement < ± 5° l’image = Vm à l’adéquation entre la distance de lecture
LECTURE et 50 cm
mesurée et la valeur de l’addition prescrite
La distance de lecture influence la position
de la zone de vision de près
COEFFICIENT Aucune valeur
Coefficient de stabilité inférieur ou égal à 0,15
Page des résultats TÊTE-ŒIL moyenne
ANGLE DE CAP 0° ANGLE DE CAP = Vm
EXPERT III Maintien de la tablette bras tendus, les deux
ŒIL DIRECTEUR -
yeux ouverts : le client vise le sticker cible

21
4 PRENDRE LES MESURES
UN MOMENT CRUCIAL POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT

DEUXIÈME PHOTO ÉCRAN DE RÉSULTATS


Avec un système de prise
2 de mesure électronique Demander
nn au client d’abaisser la tête
d’au moins 10° et de regarder le point
de table de vente lumineux.
Déclencher
nn la prise de vue quand l’écran
PRÉ-REQUIS ET MISE EN PLACE DU CLIP passe au vert (port de tête correct).
Procéder
nn comme indiqué page 19.

PREMIÈRE PHOTO
Positionner
nn l’appareil à environ 60-90 cm
DISTANCE DE LECTURE
de votre client, ses yeux à environ 20 cm
au-dessus. Repositionner
nn le clip sur l’ancienne lunette
Demander
nn au client de se tenir assis en correctrice pour être proche de la réalité.
bord de chaise en regardant droit devant. Demander
nn au client de tenir la tablette
Déclencher
nn la prise de vue quand l’écran comme un livre et de lire le texte.
passe au vert (port de tête correct). NB : la lecture des plus grosses lettres
du test permet de prendre en compte
ÉDITION DU CADRE BOXING une sous-correction de la vision de près.
Le travail des tangentes Boxing est Lancer
nn la vidéo de mesure.
fondamental pour la précision de la mesure :
Procéder
nn comme indiqué page 20.

22 Dans tous les cas, il est indispensable de se référer à la notice d’utilisation du matériel pour une bonne prise de mesures.
4 PRENDRE LES MESURES
Avant toute mesure, la monture
doit être impérativement ajustée
sur le visage du client. UN MOMENT CRUCIAL POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT

>> Positionner le pupillomètre >> Procéder à la mesure


Avec les instruments
3 traditionnels
Procéder
nn à la mesure, de préférence
le client en position debout.
en vision de loin (à l’infini) et,
en vision de près (à 40 cm)
Régler la distance de mesure du pupillomètre
nn Déplacer les réticules droit et gauche
nn

MESURER LES DEMI-ÉCARTS (à l’infini puis à 0,40 m). du pupillomètre pour les amener en
PUPILLAIRES correspondance avec les reflets cornéens.
Relever
nn l’appui-front et positionner
le pupillomètre sur le nez du client Procéder à la mesure les deux yeux ouverts,
nn
À l’aide du Pupillomètre à Reflets Cornéens
(par exemple en lui proposant de le puis œil par œil en utilisant le cache-œil
(PRC).
« prendre comme une paire de jumelles »). du pupillomètre.
S’assurer
nn que le pupillomètre est positionné En cas d’œil dévié et/ou de perception
nn

comme le sera la monture. dédoublée, procéder à la mesure


œil par œil en utilisant le cache-œil.
Relâcher
nn l’appui-front. Vérifier que
le pupillomètre est horizontal et
>> Noter les écarts pupillaires
en contact avec le front du client.
Lire
nn les demi-écarts pupillaires droit
et gauche.
Observer
nn s’il existe une dissymétrie entre
les écarts droit et gauche et la valider
Demi-écart pupillaire = distance séparant le centre
de la pupille de la racine du nez. (en cas de doute, procéder à nouveau à la
mesure en vérifiant le bon positionnement
du pupillomètre sur le nez du client).
Noter
nn l’écart pupillaire binoculaire,
somme des écarts demi-écarts pupillaires
monoculaires.

Pour assurer un confort optimal, utiliser des outils garantissant a minima une précision des mesures à +/- 0,5 mm
sur les demi-écarts pupillaires et les hauteurs en respectant les asymétries. 23
4 PRENDRE LES MESURES Avant toute mesure, la monture
doit être impérativement ajustée
UN MOMENT CRUCIAL POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT sur le visage du client.

MESURER LES HAUTEURS >> Positionner l’outil sur la monture >> Procéder à la mesure
PUPILLAIRES du client en vision de loin, en position debout
À l’aide du Mesureur de Hauteur de Pupille Placer
nn la monture sur le visage du client Faire regarder le client au loin à la
nn

(MHP). et s’assurer de son parfait ajustage. hauteur de ses yeux et le laisser adopter
Saisir
nn l’outil entre pouces et index, une position naturelle (pour cela, le faire,
en maintenant ouverts les clips mobiles. regarder à droite, à gauche puis en face).
Poser
nn l’appareil sur la monture par Positionner le trait blanc de chaque curseur
nn

les attaches supérieures et relâcher au centre de la pupille en actionnant


les clips sur le bas de la monture. les boutons moletés situés sur les côtés.
Centrer l’outil sur le pont de la monture. Bien se placer face au client et à sa hauteur
afin d’éviter toute erreur de parallaxe.
S’assurer
nn que la position de la monture
Si le centre pupille est difficile à observer,
sur le visage du client n’a pas été modifiée.
créer un reflet cornéen à l’aide d’un
stylo-lampe.
Hauteur pupillaire = distance séparant le centre
de la pupille de la tangente au bas de la monture Lire la graduation tangente au bas de
nn
(en fond de drageoir). la monture avant de la retirer et noter
la hauteur pupillaire en tenant compte
de la profondeur du drageoir.
Doit être relevée dans le système Boxing
(par rapport à la ligne horizontale tangente Observer s’il existe une différence entre
nn

au bas de la monture) et non dans le système les hauteurs droite et gauche et la valider
Datum (par rapport au point du bord de (en cas de doute, procéder à nouveau
la monture situé à la verticale de la pupille). à la mesure en vérifiant le bon ajustage
horizontal de la monture).

Pour assurer un confort optimal, utiliser des outils garantissant a minima une précision des mesures à +/- 0,5 mm
24 sur les demi-écarts pupillaires et les hauteurs en respectant les asymétries.
4 PRENDRE LES MESURES
Avant toute mesure, la monture
doit être impérativement ajustée
sur le visage du client. UN MOMENT CRUCIAL POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT

PRENDRE LES MESURES >> Distance verre-œil Mesure de la distance verre-œil :


COMPLEMENTAIRES Placer
nn la monture sur le visage du client
pour les verres progressifs dans la position adoptée; s’assurer de
personnalisés son parfait ajustage.
À l’aide de l’outil de mesures (Fit System®). Faire
nn regarder le client au loin.
Positionner
nn l’outil sur le côté de la
monture, parallèlement à la branche.
Amener
nn la pointe de l’outil en
correspondance avec le sommet cornéen.
Noter
nn la distance séparant le sommet
cornéen du plan des verres.
Distance verre-œil = distance entre la face arrière
du verre et le sommet de la cornée du client.

Cet outil permet de déterminer les paramètres


de personnalisation des verres : distance
verre-œil, angle pantoscopique et angle
de galbe.
Ces paramètres permettront d’optimiser
le calcul du design du verre en fonction
de sa position exacte devant l’œil du client.

25
4 PRENDRE LES MESURES Avant toute mesure, la monture
doit être impérativement ajustée
UN MOMENT CRUCIAL POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT sur le visage du client.

>> Angle pantoscopique Mesure de l’angle pantoscopique :


Retirer
nn les calibres de présentation
(sauf monture percée ou à fil nylon).
Placer
nn la monture sur le visage du
patient et s’assurer de son parfait
positionnement.
Faire
nn regarder le client au loin,
dans une position naturelle.
Appliquer
nn la tranche latérale de l’outil
contre les bords de la monture. Mesure de l’angle de galbe :
Angle pantoscopique = angle formé par le plan Relever
nn la valeur de l’angle pantoscopique Placer
nn l’outil à plat (sur une table).
des verres avec la verticale. indiquée par le niveau à bulle. Positionner
nn la monture sur l’outil,
symétriquement par rapport aux
Il correspond à l’inclinaison de la monture graduations, les branches bien à
par rapport à la direction primaire horizontale >> Angle de galbe l’horizontale.
du regard.
Lire
nn la valeur de l’angle de galbe indiquée
par la graduation en correspondance
avec les bords temporaux du calibre
de la monture (doit être identique à droite
et à gauche).

Angle de galbe = angle formé par le plan passant


par les bords du calibre – à ses deux extrémités –
et le plan tangent au milieu du pont de la monture.

26
4 PRENDRE LES MESURES
UN MOMENT CRUCIAL POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT

>> Distance de lecture

Cette distance permet d’optimiser le Mesure de la distance de lecture :


positionnement latéral de la zone de vision Équiper
nn le client de sa correction
de près du verre (inset d’autant plus important de vision de près (sur lunette d’essais
que la distance de lecture est plus courte). ou en utilisant son ancienne correction).
Lui
nn donner un texte de lecture et lui faire
lire des caractères de taille moyenne
(Parinaud 3).
S’assurer
nn qu’il adopte sa position
naturelle de lecture.
Mesurer
nn à l’aide d’un mètre-ruban,
ou tout autre outil adapté, la distance
séparant le test du plan des verres.
La distance de lecture (en mètres) ne peut
être supérieure à l’inverse de l’addition
(en dioptries).

Distance qui sépare le plan de lecture


du plan des verres.

27
4 PRENDRE LES MESURES
UN MOMENT CRUCIAL POUR LA RÉUSSITE DE L’ÉQUIPEMENT

4 Contrôler les mesures

À l’aide du Ditest ou de la carte de centrage, CONTRÔLE EN VISION DE LOIN


tracer les croix de centrage de vision de loin Tous nos designs sont calculés pour
Faire
nn regarder le client au loin, se placer un centrage pleine pupille. Le respect
aux écarts et hauteurs pupillaires mesurés
face à lui à hauteur de ses yeux et vérifier de cette condition de centrage
ainsi que le positionnement des cercles
que les croix de centrage sont bien est impératif pour l’obtention
de vision de près. Laisser le client
en correspondance avec le centre des d’un confort de vision optimal.
repositionner la monture sur son visage.
pupilles (voir photo ci-contre).
Les
nn hauteurs pupillaires OD et OG sont
généralement similaires. Si une différence
de hauteur est relevée :
• vérifier l’ajustage de la monture,
en particulier son horizontalité souvent
à l’origine des différences de hauteur.
• vérifier que le sujet présente une réelle
asymétrie faciale verticale.
Si la différence de hauteur est confirmée,
la reproduire au montage.

28
5 RÉALISER LE MONTAGE
QUELQUES ÉTAPES À RESPECTER

Vérifier la conformité Vision de loin Addition

1
Exemple

des verres et de leurs D/G DD


70/75
Sph
+3,25
Cyl
+0,75
Axe
030
Add
+1,25 Puissance prescrite

marquages
+3,12 +0,62 025 +1,14 Puissance mesurée
au frontofocomètre

Vérification
nn de la puissance de vision La complexité de certains designs progressifs,
nn
de loin : la mesure s’effectue en plaçant leurs différents paramètres d’optimisation
la face concave du verre en contact avec rendent difficile la localisation et le contrôle
le cône d’appui du fronto-focomètre. de la puissance VP au fronto-focomètre.
Le cercle de contrôle de la vision de Procéder au contrôle de façon simple et
loin doit coïncider avec l’embout du fiable par la lecture de la gravure temporale.
fronto-focomètre, l’axe du verre étant Vérification
nn du bon positionnement
horizontal. des marquages par rapport aux gravures.
Les
nn designs de certains verres Vérification
nn du prisme : elle s’effectue
prennent en compte des critères en plaçant le fronto-focomètre au point
d’optimisation complexes (asphérisation, de contrôle. Le prisme mesuré est la
personnalisation…) influant sur la lecture résultante du prisme d’allègement
directe au fronto-focomètre. Ces verres (2/3 de l’addition) et de l’éventuel prisme
sont livrés avec un double-étiquetage. de correction.

29
5 RÉALISER LE MONTAGE
QUELQUES ÉTAPES À RESPECTER

Réaliser le centrage Contrôler la conformité


2 et le montage 3 du montage 4 Rhabiller la monture
en système Boxing
À l’aide du Ditest ou de la carte de centrage, en portant une attention toute particulière :
contrôler : au positionnement des verres dans
Toutes
nn les cotes doivent être en système nn

Boxing. les
nn demi-écarts droit et gauche, un même plan,
Centreur
nn et meuleuse doivent fonctionner les
nn hauteurs droite et gauche, à
nn l’angle d’inclinaison de la face.
dans ce système. l’horizontalité
nn du montage :
par alignement des micro-cercles.

Conserver (ou retracer)


5 les marquages jusqu’à
la livraison
Pour vérification finale du centrage
sur le visage du client.

30
6 LIVRER L’ÉQUIPEMENT
L’INSTANT DE VÉRITÉ

Ajuster la monture Vérifier la qualité Prévenir de l’éventuelle


1 sur le visage du client 4 de vision période d’apprentissage
6 nécessaire à chaque
Respecter la position choisie avec le client. En vision de loin à l’aide d’un test d’acuité
nn nn
visuelle. nouvel équipement
En
nn vision de près avec un test de lecture.
Vérifier le centrage
2 à l’aide des marquages
Donner les conseils
En
nn vision de loin : croix de centrage
en correspondance avec le centre des
5 qui facilitent
pupilles, avec respect de l’éventuelle
l’apprentissage
différence de hauteur OD/OG.
Vision
nn de loin à hauteur des yeux, regard
à l’horizontale.

Finaliser l’ajustage Vision de près dans la zone inférieure


3
nn
du verre, en abaissant le regard (et en
de la monture relevant légèrement la tête si nécessaire).
Lors
nn de l’apprentissage, tous les
mouvements de la tête et des yeux
doivent s’effectuer doucement.

31
7 ASSURER LE SUIVI DE L’ADAPTATION
POUR UNE SATISFACTION À LONG TERME

1 Confort de vision 2 Transparence de vision 3 Efficacité de vision

Un
nn parfait ajustage est essentiel Recommander
nn de toujours essuyer les Expliquer
nn à votre client comment
pour bénéficier du meilleur du design verres avec un tissu en microfibres et la presbytie évolue dans le temps
progressif. s’ils sont très sales, de les laver à l’eau (cf. tableau page 7).
Encourager
nn votre client à vous rendre tiède avec du savon liquide ou un produit Conseillez-lui
nn d’effectuer des contrôles
régulièrement visite pour vérification adapté ne contenant pas de composés visuels réguliers afin de porter une
et remise en état de son équipement. chimiques agressifs. correction toujours adaptée à son besoin
Préconiser
nn de ranger les lunettes dans ce qui facilite l’adaptation lors des
un étui après utilisation, de ne jamais changements d’équipements.
les poser côté verres et ne pas les exposer
à une source de chaleur (pare-brise
de voiture...).

33
7 ASSURER LE SUIVI DE L’ADAPTATION
POUR UNE SATISFACTION À LONG TERME

4 Certificat d’authenticité 5 Adaptation garantie

Les
nn verres Essilor sont livrés avec Préciser
nn que les verres progressifs
une carte d’authenticité qui permet de marques Varilux et Essilor bénéficient
de garantir leur origine et d’identifier de l’adaptation garantie Verres Progressifs
le type de verres portés ainsi que leurs Essilor sous un mois maximum.
puissances. Dans
nn le cadre de cette offre, le client
Indiquer
nn au client l’importance de la de lunettes dispose d’un mois à compter
conserver et de la présenter à chaque de la date de livraison pour exprimer
visite chez l’ophtalmologiste. d’éventuelles difficultés d’adaptation
persistantes en dépit d’un port régulier
de l’équipement. Si la cause de la
C E R T I F I CAT D ’A U T H E N T I C I T É difficulté d’adaptation impose une
N° 0109127512344

MME MARTIN Marie


modification de l’équipement, procéder
OD : -2,75 (+0,75) 180° Add 2,25 au remplacement des verres en tenant

E N
OG : -2,50 (+0,50) 180° Add 2,25
compte des éléments de l’analyse de la
I M
ÉC
cause d’inadaptation. Pour cela, respecter

SP
VARILUX® STYLIS
CRIZAL / E-SPF-25 les conditions de l’adaptation garantie
OPTIQUE BELLEVUE
14, boulevard de la Vision
Verres Progressifs Essilor décrites dans
75 000 Paris Tel. : 01 02 03 04 05 les conditions générales de vente.

34
RÉSOUDRE LES DIFFICULTÉS D’ADAPTATION
CO M PLÉM ENT LA NÉCESSITÉ D’UNE DÉMARCHE RIGOUREUSE
UNE RECHERCHE APPROFONDIE À MENER

LA DÉMARCHE GÉNÉRALE

Détailler les plaintes Vérifier l’ajustage


1 exactes du client 3 Retracer les marquages 5 de la monture
Type de problème rencontré, fréquence et Croix de centrage de vision de loin. Positionnement en hauteur, horizontalité,
circonstances particulières d’apparition, inclinaison et stabilité.
distances concernées, solutions palliatives
trouvées, etc.

Contrôler le bon Valider la bonne


2 Mesurer les verres 4 centrage des verres 6 correction du sujet
Puissances de vision de loin, de vision En vision de loin et en vision de près, Mesurer
nn l’acuité en vision de loin
de près et addition. monture placée sur le visage du client. et en vision de près.
Confirmer
nn la bonne correspondance
de l’addition avec l’âge.

35
RÉSOUDRE LES DIFFICULTÉS D’ADAPTATION CO M PLÉM ENT
UN TABLEAU DE PISTES À EXPLORER
Ce tableau met en rapport les plaintes les plus souvent exprimées par
les clients avec les caractéristiques éventuellement mises en cause.

CARACTÉRISTIQUES ÉVENTUELLEMENT MISES EN CAUSE

em re
u
ge

nt

t
en
mo
il
VP

VL

ta

ais re / œ
on
ir e

ir e

a
cie de l

e
em

in

ip
ism
ill a

ill a

r
lo

Inc e ve

A s équ
n
rd
up

up
et

de

at
ge

o
n
PLAINTES DU CLIENT SOLUTIONS POSSIBLES

efl

nc
t io
eu

m
tp

tp

n
ta
n

tig
st a

lin
t ir

si o
ut

di

us
ar

ar
An

An
Ad
Ha
Éc

Éc

Aj

Di
Vi
Modifier l’ajustage en soulevant la monture.
nn
A besoin de relever la tête ou
Augmenter la puissance VL ou VP.
nn
de soulever ses verres pour lire.
Monter de nouveaux verres plus haut.
nn

Modifier l’ajustage en soulevant la monture.


nn
A besoin de baisser ses verres ou
Augmenter la puissance VL ou VP.
nn
la tête pour mieux voir en vision de loin.
Monter de nouveaux verres plus bas.
nn

Modifier l’ajustage.
nn
A besoin d’incliner le tête
Modifier le centrage.
nn
pour voir nettement.
Vérifier l’astigmatisme.
nn

Réduire l’addition.
nn
A un champ de vision de près très réduit. Réduire l’addition et augmenter la puissance VL.
nn
Fatigue après un travail prolongé Vérifier l’astigmatisme.
nn
en vision de près. Modifier l’ajustage en soulevant la monture.
nn
Modifier le centrage : monter les verres plus haut.
nn

Vérifier l’équilibre entre l’OD et l’OG.


nn
Réduire la puissance VL.
nn
Réduire l’addition.
nn
Voit flou en vision latérale.
Vérifier l’écart pupillaire VL et modifier le centrage.
nn
Vérifier l’inclinaison de la monture.
nn
Vérifier l’ajustage et l’inclinaison de la monture.
nn

36
CO M PLÉM ENT RÉSOUDRE LES DIFFICULTÉS D’ADAPTATION
UN TABLEAU DE PISTES À EXPLORER
Ce tableau met en rapport les plaintes les plus souvent exprimées par
les clients avec les caractéristiques éventuellement mises en cause.

CARACTÉRISTIQUES ÉVENTUELLEMENT MISES EN CAUSE

em re
u
ge

nt

t
en
mo
il
VP

VL

ta

ais re / œ
on
ir e

ir e

a
cie de l

e
em

in

ip
ism
ill a

ill a

r
lo

Inc e ve

A s équ
n
rd
up

up
et

de

at
ge

o
n
PLAINTES DU CLIENT SOLUTIONS POSSIBLES

efl

nc
t io
eu

m
tp

tp

n
ta
n

tig
st a

lin
t ir

si o
ut

di

us
ar

ar
An

An
Ad
Ha
Éc

Éc

Aj

Di
Vi
Vérifier
nn l’écart pupillaire VL et VP et la hauteur
de montage pour vérifier le centrage.
Voit double de loin ou de près Vérifier les puissances VL et VP, l’astigmatisme
nn
ou bien les deux. et l’équilibre entre l’OD et l’OG.
Vérifier l’ajustage et l’inclinaison de la monture.
nn
Comparer avec l’ancien équipement.
nn

Faire de nouveaux verres avec un traitement antireflet.


nn
Voit les sources lumineuses dédoublées.
Vérifier l’astigmatisme.
nn

Vérifier l’astigmatisme.
nn
Réduire l’addition.
nn
Vérifier l’écart pupillaire
nn VP et VL et la hauteur
Voit les lignes déformées.
de montage pour vérifier le centrage.
Modifier l’ajustage en soulevant la monture
nn
ou monter de nouveaux verres plus haut.

Vérifier
nn l’écart pupillaire VP et la hauteur
de montage pour vérifier le centrage.
A des brûlures, des démangeaisons, Vérifier les puissances VL et VP, l’astigmatisme
nn
ressent une fatigue oculaire. et l’équilibre entre l’OD et l’OG.
Comparer avec l’ancien équipement.
nn
Faire de nouveaux verres avec un traitement antireflet.
nn

37
Pour plus d’information
ou pour télécharger ce
Guide d’Adaptation des Verres Progressifs,
visitez notre site web :
www.essiloracademy.eu
www.essiloracademy.eu

© Copyright Essilor Academy Europe - Essilor ® et Varilux® sont des marques déposées d’Essilor International - AC032 - 2013.