Vous êtes sur la page 1sur 10

Chapitre 1 Recherche documentaire

1. DEFINITION
La recherche documentaire est une démarche qui consiste à identifier, collecter et
traiter des informations sur un sujet donné, en s’appuyant sur des sources fiables.

2. ETAPES DE LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE


Une recherche documentaire se déroule selon un certains nombre d'étapes :
- Définition des besoins de la recherche ;
- préparation de la recherche ;
- exécution de la recherche ;
- évaluation des résultats.

a) Définition des besoins de la recherche


Bien clarifier les besoins d’une recherche permet de gagner du temps et d'accélérer le
processus de recherche documentaire :
 Nature du travail à produire : rapport, exposé, mémoire, article…
 Exigences spécifiques : délai de réalisation, nombre de pages…
 Niveau attendu de l’information : information de base ou information plus pointue.
 Nature de l’information recherchée : développements sur un sujet, données statistiques,
schémas techniques...
 Degré d’actualité des informations recherchées : informations anciennes ou derniers
résultats de la recherche.
…

b) Préparation de la recherche
Afin de garantir l’obtention de résultats cohérents par rapport aux besoins, toute
recherche documentaire doit être préparée. Ce travail peut se dérouler en deux phases :

 Cerner le sujet
Tout l’art de la recherche documentaire consiste à savoir poser des questions pour
cerner un sujet. Pour cela, on peut utiliser la méthode 3QOCP (en anglais 5W): il s’agit d’une
méthode empirique de questionnement, permettant d’affiner au maximum l’objet d’une
recherche. Elle tente de répondre aux questions Qui, Quoi, Quand, Où, Comment, Pourquoi ?
Qui ? : Qui sont les acteurs, les personnes impliquées ?

F. Boulsina Formation doctorale : Electronique Page 1


Chapitre 1 Recherche documentaire

Quoi ? : De quoi s’agit-il ? Quels sont les aspects qui m'intéressent ?


Quand ? : Quelle est la période concernée ?
Où ? : Le sujet est-il circonscrit à une zone géographique précise ?
Comment ? : Quelles approches ou points de vue faut-il considérer ?
Pourquoi ? : Quelle est l'importance du sujet dans le contexte actuel ?

 Elaboration d’une stratégie de recherche


Il s’agit d’identifier et de hiérarchiser les ressources susceptibles d’apporter
les informations recherchées. Ces ressources variant en fonction du sujet, l’étape précédente
permet de cibler les ressources les plus pertinentes.

 Choix de types de documents


On recherche quel type de documents?
 Les dictionnaires et encyclopédies : utiles pour comprendre le sujet et le préciser, surtout
lorsqu'il s'agit de concepts nouveaux.
 Les livres ou monographies : utiles pour approfondir la recherche. Sont inclus dans cette
catégorie :
 Les manuels, qui font le point sur une question.
 Les mementos, qui permettent de se faire une idée rapide sur un sujet.
 Les précis, qui approfondissent un aspect de la question.
 Les actes de colloques, qui sont les compte-rendus d'un congrès.
 Les périodiques (revues) généralistes ou spécialisés : ils permettent de se tenir informé des
derniers résultats de la recherche.
 Thèses, mémoires, rapports de recherche (la littérature grise): d'un haut niveau scientifique,
ils sont appropriés pour traiter un sujet pointu.
 Documents spécifiques (cartes, brevets, images, données statistiques, etc.): leur usage
dépendra du domaine disciplinaire ou de l'approche choisie pour traiter un sujet.
 La documentation officielle : c'est l'ensemble des documents officiels édités par l'état (lois,
décrets, règlements, marchés publics, associations, ...)

 Choix des outils de recherche à interroger


Il faut choisir l’outil qui permet de trouver le type de document désiré (bases de
données bibliographiques, moteurs de recherche...).

F. Boulsina Formation doctorale : Electronique Page 2


Chapitre 1 Recherche documentaire

c) Exécution de la recherche
La collecte d’informations ou de documents nécessite au préalable l’interrogation
d’outils de recherche. On peut procéder comme suit :

 Formulation du sujet
Parce que le langage parlé n’est pas toujours adapté aux outils de recherche
documentaire, il est nécessaire de traduire le sujet de la recherche par des mots-clés. Pour
trouver des mots-clés pertinents, il convient d’adopter une approche lexicale :
 Consulter un dictionnaire des synonymes.
Instrument de mesure = Appareil de mesure
 Penser aux termes génériques et/ou spécifiques.
 Traduction des termes de recherche en langue anglaise.
 Éviter les termes qui décrivent les relations entre les idées et ne caractérisent pas vraiment
le sujet de recherche. Exemples : caractériser, causes, conditions, conséquences, effets,
enjeux, situation, optimisation, tendances.
 Eviter les mots-vides de sens, comme les articles, les pronoms ou les conjonctions de
coordination. Le, La, Les, Du, De, Des, Il…. A l'exception d'une recherche par expression,
les mots-vides sont totalement inutiles.

 Ecriture des équations de recherche


Il s’agit de combiner les mots-clés définis précédemment afin d’écrire une requête.
Comme chaque outil fonctionne selon son propre langage d’interrogation, il est fortement
recommandé de prendre connaissance des règles à respecter. En effet, plus la requête est
claire (conforme aux règles), plus les résultats seront pertinents (ni bruit, ni silence).
- Bruit : C'est l'ensemble de documents non pertinents trouvés en réponse à une question,
lors d’une recherche d’information. L'information pertinente est noyée dans la masse.
- Silence : C’est l’ensemble des documents pertinents non affichés lors d’une recherche
documentaire. L'information pertinente n'est pas trouvée et celui qui cherche peut penser qu'il
n'y en a pas.
D’un point de vue général, poser une requête revient à combiner les mots-clés grâce aux
opérateurs de recherche :
 Guillemets : permettent de restreindre la recherche à une expression exacte.
 Troncature : permet d’élargir la requête à partir d’un terme (toutes les variantes du mot
seront prises en compte : singulier/pluriel, masculin/féminin, ...).

F. Boulsina Formation doctorale : Electronique Page 3


Chapitre 1 Recherche documentaire

 Opérateurs booléens (ou logiques) : connecteurs servant à relier les mots d’une équation
afin de délimiter la recherche. Ces connecteurs peuvent être traduits différemment selon les
outils de recherche (et/and ; ou/or ; sauf/not).
Il est possible d’améliorer la recherche en faisant appel aux fonctionnalités avancées
que les outils proposent. La « recherche avancée » donne accès à des critères de recherche
tels que : la date, format du document (PDF, DOC, JPG, ...).
Exemple : Pour tirer le maximum de Google, il est avantageux d’utiliser le formulaire
de recherche avancée : https://www.google.ca/advanced_search.

d) Evaluation des résultats


Cette dernière étape est essentielle puisqu’elle valide la qualité et la pertinence des
informations collectées. Seules les informations répondant positivement à ces deux critères
sont à exploiter :

 Evaluation de la qualité des sources


Parmi toutes les informations collectées, afin de ne conserver que celles qui font
preuve de qualité, ci-dessous les points à vérifier :
 Réputation de l’auteur et l’éditeur:
 Y a-t-il des renseignements biographiques fournis sur l’auteur (affiliation, formation et
expertise)? : La biographie aide à juger de l’expertise de l’auteur sur le sujet traité.
 L’auteur a-t-il écrit d’autres documents sur le sujet? : En général, plus un auteur publie sur
un sujet, plus il se positionne comme une sommité dans le milieu.
 L’auteur est-il fréquemment cité dans la littérature abordant le même sujet? : La
reconnaissance d’un auteur dans une communauté d’experts confirme la réputation de celui-ci
dans ce domaine d’expertise seulement.
 L’éditeur est-il reconnu dans son domaine?
 Exactitude de l’information :
 Le texte contient-il des références et une bibliographie?
 Les sources sont-elles vérifiables ?
 Les droits d’auteur respectés ?
 Le document est-il officiel ?
 Objectivité de l’information :
 L’auteur cherche-t-il à convaincre ou informer ?

F. Boulsina Formation doctorale : Electronique Page 4


Chapitre 1 Recherche documentaire

 Emet-il un avis général ou personnel ?


 Actualité de l’information :
 Les mises à jour sont-elles régulières ?
 Les publications sont-elles récentes ?

 Evaluation de la pertinence des sources


La sélection des informations pertinentes peut se réaliser grâce à un simple
questionnement :
 Les informations collectées sont-elles intéressantes dans le cadre du sujet à traiter ?
 Le vocabulaire correspond-il au niveau de connaissance personnel ?
 Le niveau de traitement de l’information est-il adéquat (très général à très précis) ?
 Les informations collectées me permettent-elles d’apporter réponses aux questions posées?
 Me seront-elles utiles pour alimenter mon argumentation ?
 Y a-t-il des citations ou exemples que je pourrais mettre en avant ?
 ...

3. REDACTION DE LA BIBLIOGRAPHIE
3.1. Définitions et utilité
Une bibliographie référence, en respectant certaines règles de rédaction, toutes les
sources ayant été utilisées durant une recherche documentaire. Bien souvent, la recherche est
suivie d’un travail de rédaction. La bibliographie doit apparaître en fin de tous travaux écrits
(rapports, mémoires, ouvrages, articles…).
Une référence bibliographique est une notation, codifiée, juste et complète, qui permet
d’identifier, sans ambiguïté, le document décrit.
On parle aujourd’hui de médiagraphie puisque les sources ne sont plus seulement
papier mais aussi audiovisuelles ou électroniques.

Pourquoi citer les sources ?


 Respecter les droits d’auteur. Eviter le plagiat et ses conséquences.
 Valoriser le travail effectué. Donner de la crédibilité à ce travail.
 Permettre au lecteur de remonter à la source.

F. Boulsina Formation doctorale : Electronique Page 5


Chapitre 1 Recherche documentaire

3.2. Etapes de la rédaction de la bibliographie


La rédaction de la bibliographie peut se dérouler en trois étapes :
- Rédaction des références ;
- classement des références ;
- insertion des renvois bibliographiques.

a) Rédaction des références


Afin de pouvoir rédiger la bibliographie, il faut dans un premier temps rédiger toutes
les références bibliographiques sur lesquelles le texte (rapport, mémoire, article…) s’appuie.
Les références bibliographiques doivent respecter les règles de rédaction. Celles-ci
sont déterminées par des normes (Norme AFNOR, Norme ISO 690 [mise à jour en juillet
2010],…). Il convient de présenter la bibliographie de manière cohérente et de n'employer
qu'une seule norme. Chaque type de document possède un modèle de citation spécifique.

b) Classement des références


Les références bibliographiques doivent être listées et classées selon un ordre :
 Chronologique, par ordre d’apparition dans le texte ;
 Lorsqu’une référence est citée plusieurs fois, elle garde la même numérotation.
 La numérotation est établie seulement lorsque le travail de rédaction est terminé.
 Alphabétique, par noms d’auteur (ou par titre lorsque la publication est anonyme) ;
 Lorsqu’une référence est citée plusieurs fois, elle garde la même numérotation.

c) Insertion des renvois bibliographiques


Cette dernière étape permet de faire un lien entre le corps du texte (rapport, mémoire,
article…) et la bibliographie. Un numéro est attribué à chaque référence ; celui-ci est alors
noté dans le corps du texte (à côté de l’idée qui s’appuie sur ladite référence), ainsi qu’au sein
de la bibliographie (face à la même référence).

Remarques
 Il faut mentionner où l’information a été trouvée dans les deux cas suivants: on reprend
textuellement un passage (citation) ou lorsqu’on reprend dans nos propres mots les idées d’un
auteur (paraphrase).

F. Boulsina Formation doctorale : Electronique Page 6


Chapitre 1 Recherche documentaire

 Des logiciels de gestion bibliographiques ont été développés pour faciliter la sélection des
références bibliographiques, et donc l’établissement de la bibliographie.

4. OUTILS DE RECHERCHE

 Les catalogues de bibliothèques : pluridisciplinaires, ils sont incontournables pour trouver


de la documentation papier.
Exemple : Catalogue de bibliothèque de l’université 8 Mai 1945 Guelma.
 Les bases de données bibliographiques: Elles sont constituées d'un ensemble structuré de
références bibliographiques sur un sujet, un domaine, un type de document, …. Elles peuvent
contenir une analyse, un résumé et de plus en plus souvent l’accès au texte intégral du
document lui-même. Elles peuvent être spécialisées dans un domaine ou plus générales.
Exemples : Scopus, Web of science, Jstor, DOAJ, ArXiv.org.
 Les plateformes d’éditeurs : Service en ligne développé par un éditeur pour donner accès à
ses publications et à leurs références bibliographiques. Exemples : IEEE Xplore.
 Les ressources du Web : Elles sont innombrables mais leur qualité est extrêmement
variable et l'information y est volatile.

Quelques sites recommandés :


Des moteurs de recherche
 Google Scholar (http://scholar.google.com)
 Google Books (http://books.google.com)
 Crossref (https://search.crossref.org)
 http://www.scienceresearch.com
 Theses.fr (http://www.theses.fr)

Un répertoire de sites
 Open Directory Project (http://www.dmoz.org). Créé en 1998, Il est géré par une
vaste communauté d'éditeurs bénévoles provenant du monde entier.

Des portails scientifiques


 Système National de Documentation en Ligne (SNDL) (https://www.sndl.cerist.dz)
 WorldWideScience (http://worldwidescience.org)
 ScienceDirect (http://www.sciencedirect.com)

F. Boulsina Formation doctorale : Electronique Page 7


Chapitre 1 Recherche documentaire

 Scopus (https://www.scopus.com)
 IEEE (http://www.ieee.org/index.html)

Des outils de recherche de l'Open Access


 Bielefeld Academic Search Engine (https://www.base-search.net)
 OpenAIRE (http://www.openaire.eu)
 Directory of Open Access Journals (http://www.doaj.org).

Recherche de littérature grise


 OpenGrey (http://www.opengrey.eu)

Recherche d’experts : Les réseaux sociaux académiques


 http://www.researchgate.net

Le cas de Wikipédia…
Wikipedia est une encyclopédie en ligne qui contient des articles créés et édités
bénévolement par des contributeurs anonymes.
Avertissement : Wikipédia ne garantit pas l’exactitude des informations contenues sur son site.

Recherche de chercheurs par identifiant :


Un identifiant chercheur est un code numérique permanent attribué à un chercheur ou un
auteur.
Systèmes d’identifiants chercheurs
 ORCID,
 ResearcherID,
 Scopus Author ID,
 …

5. OUTILS DE COLLABORATION
 Outils de stockage et de partage de fichiers :
- Google Drive.
- Dropbox.

F. Boulsina Formation doctorale : Electronique Page 8


Chapitre 1 Recherche documentaire

- Microsoft OneDrive.
- …
 Outils d’écriture collaborative :
- Traitements de texte en ligne (Ex : Google Documents - Intégré à Google Drive-).
- Pads (éditeurs de texte collaboratifs en temps réel, Ex : EtherPad
(https://etherpad.org/).
- Wikis (Ex : Wikipedia…).
- Blogs.
- …
 Outils de brainstorming collectif :
- Outils de cartes heuristiques (Ex : Framindmap).
- Tableaux collaboratifs (Ex : Scrumblr).
- …
 Outils de gestion de projets :
- Trello (https://trello.com/).
- Asana (http://www.asana.com).
- GanttProject (http://www.ganttproject.biz/)
- ...
 Outils de gestion d’agendas :
- Google Agenda (https://www.google.com/calendar?hl=fr)
- ...
 Outils de planification de réunions :
- Doodle.
- Moreganize (http://moreganize.com/).
- ...
 Outils de réunions à distance :
- Téléphonie IP (Skype, Viber..).
- Webconférence (BigBlueButton…).
- …

F. Boulsina Formation doctorale : Electronique Page 9


Chapitre 1 Recherche documentaire

REFERENCES
[1] ISIPCA, école de la CCI région Ile-de-France, Guide méthodologique réalisé par le centre
de documentation et d’information : La recherche documentaire, 2014.
[2] Service formation des publics, Université d’Avignon et des pays de Vaucluse,
« Méthodologie de la recherche documentaire : principes clés ».
[http://bu.univ-avignon.fr/wp-content/uploads/2013/08/Methodo_documentaire.pdf]. Consulté
le 10 février 2017.
[3] Université du Québec à Montréal. Tutoriel Info Sphère, [http://www.infosphere.uqam.ca].
Consulté le 10 février 2017.
[4] Bibliothèque du collège de bois-de-boulogne, « Guide de recherche documentaire », 2015.
[5] https://www.sites.univ-rennes2.fr/urfist/ressources/connaitre-les-moteurs-de-recherche-de-
linformation-scientifique/50-outils-de-recherche-po. Consulté le 03 mars 2019.
[6] Marie-Laure Malingre, Alexandre Serre, Florence Thiault, « Rechercher l’information
scientifique: plateformes et outils spécialisés». URFIST de Rennes. 2018.
[https://drive.google.com/file/d/12-A4ecfi-w5t9dDjd01Uj1s2ijcw4hJN/view], Consulté le 03
mars 2019.
[7] Marie-Laure Malingre, Alexandre Serres, « Les outils de travail collaboratif ». URFIST de
Rennes. 2014. [https://www.4tempsdumanagement.com/attachment/912823/], Consulté le 03
mars 2019.

F. Boulsina Formation doctorale : Electronique Page 10