Vous êtes sur la page 1sur 1

Sommes de projections vectorielles Énoncé

Sommes de projections vectorielles


Dans tout le problème, E est un espace vectoriel sur K (R ou C).

Première Partie
1. Soit p un projecteur de E et u un endomorphisme de E.
Montrer que p et u commutent si et seulement si ker p et Im p sont stables par u.
2. Soit q un projecteur de E et F un sous-espace vectoriel de E.
Montrer que F est stable par q si et seulement si F = (F ∩ ker q) ⊕ (F ∩ Im q).
3. Déduire de ce qui précède que deux projecteurs p, q de E commutent si et seulement si :
E = (ker p ∩ ker q) ⊕ (ker p ∩ Im q) ⊕ (Im p ∩ ker q) ⊕ (Im p ∩ Im q)

Deuxième partie
Dans cette partie (sauf question 8), p et q sont deux projecteurs de E qui commutent.

On note : E1 = ker p ∩ ker q, E2 = ker p ∩ Im q, E3 = Im p ∩ ker q et E4 = Im p ∩ Im q.

Pour k ∈ {1, 2, 3, 4}, on note πk la projection de E sur Ek parallèlement à ⊕j6=k Ej .

On notera x = x1 + x2 + x3 + x4 la décomposition d’un vecteur x de E suivant E = E1 ⊕ E2 ⊕ E3 ⊕ E4 .

1. (a) Calculer p(x), q(x), p ◦ q(x) en fonction de x1 , x2 , x3 , x4 .


(b) Pour p et q, que représentent E1 ⊕ E2 , E3 ⊕ E4 , E1 ⊕ E3 , et E2 ⊕ E4 ?
(c) Montrer que p ◦ q est un projecteur. En préciser le noyau et l’image en fonction de ceux de p et q.
2. Exprimer les projecteurs IdE , p, q et p ◦ q en fonction de π1 , π2 , π3 , π4 et réciproquement.
3. Pour tous (i, j) de {1, 2, 3, 4}2 , calculer πi ◦ πj .
4. En déduire que :
∀(α, β, γ, δ) ∈ K4 , ∀ n ∈ N, (απ1 + βπ2 + γπ3 + δπ4 )n = αn π1 + β n π2 + γ n π3 + δ n π4
5. Exprimer (αIdE + βp + γq + δp ◦ q)n en fonction de IdE , p, q, et p ◦ q.
6. Montrer que :


(a) E1 = { 0 } ⇔ p ◦ q = p + q − IdE .


(b) E2 = { 0 } ⇔ p ◦ q = q.


(c) E3 = { 0 } ⇔ p ◦ q = p.


(d) E4 = { 0 } ⇔ p ◦ q = 0.
7. (a) Montrer qu’en dehors des cas ci-dessus, la famille IdE , p, q, p ◦ q est libre dans L(E).
(b) Déterminer dans ce cas tous les projecteurs de E qui sont combinaisons linéaires de IdE , p, q, et p ◦ q
(on en trouve 16).
(c) Déterminer les images et noyaux de ces projecteurs en fonction de ceux de p et q.
8. p et q sont maintenant deux projecteurs quelconques de E.
(a) Montrer que p + q est un projecteur de E ⇔ p ◦ q = q ◦ p = 0.
(b) Donner alors le noyau et l’image de ce projecteur en fonction de ceux de p et q.

© Jean-Michel Ferrard Le corrigé de ce sujet est disponible sur le site mathprepa.fr Page 1

Vous aimerez peut-être aussi