Vous êtes sur la page 1sur 11

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE


SCIENTIFIQUE

UNIVERSITE Kasdi Merbah

Ouargla

FACULTE DES HYDROCARBURES ET DE LA CHIMIE

Exposé N°01:

Thème

Les opérations qui vérifient l’état


mécanique des puits

Réalisé par :

 BRIK BELKACEM (G: 02)

Mister:

 ATLILI MOUHAMED L HADI


Les opérations qui vérifient l’état mécanique des puits

Les opérations qui vérifient l’état mécanique des puits sont des
opérations de stimulation (coiled tubing, snubbing) devraient
inclure les principales étapes suivantes :

 Sélection du candidat
 Etablir la nature et l’espacement de l’endomagement
 Selection des fluides de traitement / additifs
 Determiner la pression / débit d’injection
 Etablir le volume de fluide
 Déterminer la stratégie de mis en place
 Définir la fin de l’operation : shut-in , dégorgement
 Evaluer la rentabilité par l’amelioration de la
productivité

1. COILED TUBING
Le travail au coiled tubing est une procédure qui consiste à faire
manœuvrer un tubing continu de faible diamètre dans un puits
neutralisé ou sous pression.

Bien que le principe de coiled tubing est similaire à celui utilisé aux
opérations au câble, la pratique est considérablement différente.

Les opérations d’interventions au coiled tubing ont effectivement


commencé à être utiliser dans l’industrie pétrolière dans les
années soixante.

Durant les dix dernières années, l’utilisation du coiled tubing a été


significativement développée et commence à remplacer le
snubbing dans beaucoup de domaines d’interventions sur des
puits sous pression où le diamètre de tubing aujourd’hui peut
atteindre 3 1/2’’ et des profondeurs qui peuvent dépasser 20000
pieds.

Le coiled tubing est utilisé dans des domaines d’activités comme :

 le forage avec un moteur hydraulique de fond


 Les opérations de perforation
 le nettoyage des dépôts et sédiments
 la mise en place des bouchons de sable et de ciment
 l’acidification et la fracturation des réservoirs
 le démarrage et neutralisation des puits
 la descente et remontée des outils au câble
 les opérations de logging
 Les opérations de fraisage et repêchage
 Le forage des puits hautement dévié (drains latéraux)

La portabilité des unités coiled tubing et leur rapidité dans le


montage et le démontage ainsi que les spécificités des
équipements sont des facteurs favorables à l’utilisation de cette
technologie.

Les matériaux utilisés pour fabriquer le coiled tubing sont à base


d’acier de très haute performance, sont rigoureusement contrôlés
et qui présentent une meilleure résistance à la corrosion et
l’hydrogène sulfurique.

La vitesse de manœuvre est fonction des conditions du puits et du


diamètre de tubing, dans les conditions normales cette vitesse est
comprise entre 125 et 250 ft/mn.
Avantages de l’utilisation du coiled tubing

 facile à transporter
 temps de montage et démontage réduit
 vitesse de manœuvre élevée
 utilisé sur des puits sous pression
 circulation en cours de manœuvre
 utilisé pour faire des opérations de logging sur puits horizontaux

Limitation de l’utilisation du coiled tubing

 faible résistance à la traction


 facile à endommager à cause de son épaisseur et sa flexibilité
 pertes de charge élevées
 limitation à la pression maximale
 limitation de la durée de vie à cause des forces de flexion.
 la pression différentielle ne doit pas dépassé 1500 psi pour ne
pas collapser le coiled tubing
 la combinaison de toutes les forces ci-dessus
 risque de corrosion par acidification

Forces appliquées au coiled tubing

 les contraintes d’écrasement dues à la pression extérieure


 les contraintes d’éclatement dues à la pression intérieure
 les contraintes de traction qui peuvent causer l’allongement ou
la rupture de tubing
 les contraintes de compression dans les puits déviés qui
peuvent causer le flambage
 les contraintes de flexion cycliques entre le touret et la tête
d’injection
 la combinaison de toutes les forces réduit la durée de vie de
coiled tubing
Les moments de déformation critiques de tubing durant la
manœuvre sont:
 au début du déroulement et de l’enroulement du tubing sur le
tambour lorsqu’il passe de l’état de courbure à l’état droit et vice
versa
 au moment de passage sur le col de cygne lorsque le tubing
passe de l’état droit à l’état de courbure vice versa
 au moment de passage du col de cygne à la tête d’injection
lorsque le tubing passe de l’état de courbure à l’état droit et vice
versa

Un cycle de fatigue pour un coiled tubing est défini comme étant


l’ensemble des séquences, de son déroulement et enroulement
sur le tambour, son passage à la descente et repassage à la
remontée sur le col de cygne (goose neck ) (fig 4.1)

La durée de service d’un coiled tubing est généralement


considérée de l’ordre de 80 cycles, sans tenir compte des effets de
pression, acidification et du poids

Le calcul du nombre de cycles réalisés par chaque section du


coiled tubing doit être mis à jour afin de déterminer la longueur de
la section à couper.

Note: Si le calcul du nombre de cycle se fait à la main on


prend des tronçons de 1000 pied
Fig. 1 : contraintes pendant les opérations coiled tubing

2. SNUBBING

Le snubbing est une technique utilisée pour manœuvrer les


tubes obturés utilisant des Bops afin d’obtenir une
étanchéité tout autour dans un puits sous pression.

L’unité peut effectuée les opérations suivantes:

 descente et remontée des complétions


 opérations de repêchage
 circulation et nettoyage des dépôts et sédiments à
l’intérieur du puits
 Acidification et nettoyage des perforations
 Opérations de fraisage
 contrôle des puits
 Opérations d’abandon des puits

Dans les opérations de snubbing le nombre de Bops à


utiliser peut être très grand comme dans le cas des puits à
haute pression avec des colonnes de tubing mixtes où il est
préférable d’avoir des obturateurs de remplacement pour
chaque diamètre de tube descendu dans le puits.
Dans le cas des opérations de snubbing dans un puits
neutralisé par isolation de la couche productrice ou par un
fluide dans le puits d’une densité supérieure à la densité
d’équilibre, le nombre de BOP peut être réduit.

Le work over hydraulique est normalement effectué sur des


sites où il sera difficile de monter un mât pour des raisons
techniques ou économiques.
L’empilage des Bops dans ce genre d’intervention sera
comme suit:
- obturateur Blind shear rams en bas
- obturateur pipe rams au milieu
- obturateur annulaire en haut

Dans ce chapitre en va traiter seulement les opérations de


snubbing dans un puits sous pression.
Il faut noter que, contrairement aux opérations
d’interventions de coiled tubing et travail au câble, dans les
opérations de snubbing où les vérins hydrauliques et la
passerelle de travail sont positionnés directement au-
dessus de tout les équipements de confinement, le risque
associé à des erreurs de conception des Bops ou au
manque d’expérience de l’équipe d’intervention peuvent
conduire directement à une catastrophe.

Avantages

Les avantages d’utilisation d’une unité snubbing sont:

 Rapidité dans le démontage et le montage


 facilité de transfert
 Réduction du risque d’endommagement de la
formation par le fluide de contrôle
 Capacité de levage importante par rapport au coiled
tubing
 remplace le coiled tubing quand le torque appliqué à
l’outil au fond est supérieur au couple maximum
fourni par la turbine ou le moteur de fond
 remplace le coiled tubing lorsque la pression de
travail risque de dépasser la limite d’éclatement
 remplace l’appareil work over dans le cas de
l’impossibilité de monter un mât
 Perforation sans présence d’un appareil de forage
 remplace le coiled de tubing dans les travaux
effectués sur des puits hautement déviés ou
horizontaux
 possibilité de descendre une complétion après
déménagement de l’appareil de forage
 Possibilité d’effectuer des interventions sur une
plate-forme sans mât
 Possibilité d’effectuer des opérations de forage en
underbalance
 possibilité d’effectuer des opérations de forage de
diamètre réduit comme dans le cas de forage des
drains latéraux

Inconvénients

 Difficile à utiliser sur des appareils submersibles à


cause des mouvements de l’appareil dus à l’effet de
vagues
 le travail sous pression augmente le taux d’erreur et
d’accident
 le temps de manœuvre est relativement très long
 le flambage dans les opérations de snubbing est
important ce qui accélère la fatigue des tubings et
des tiges
Fig. 2 :unité de snubbing assiste par une appareil work over
 les meshs (20/40  ,16/30  ,12/20)

Ce sont des tailles des grains des agents de soutènement


la perméabilité de ces agents de soutènement est
considérablement supérieure à celle de formation réputée
peu à très peu perméable.
Par ailleurs, la perméabilité des proppants doit être
considérée en relation avec la perméabilité du réservoir,
c’est pourquoi pour un réservoir peu perméable il n’est pas
tellement nécessaire de recourir à des proppants à très
forte perméabilité

En pratique on utilise principalement des agents


(20/40mesh),(16/30mesh),(12/20)

Vous aimerez peut-être aussi