Vous êtes sur la page 1sur 3

Université Hassan 1er Année Universitaire 2019-2020

Faculté des Sciences et Techniques Parcours GE-GM


Département de Mathématiques et Informatique Analyse numérique (GEGM )

Correction de la série n◦ 3: Résolution d’équations non linéaires


Exercice 1.

1. Monter que l’équation 2x4 + x3 − 1 = 0 admet une racine unique dans l’intervalle [0, 1].
2. En utilisant la méthode de Dichotomie quel est le nombre d’itérations nécessaires pour atteindre
une précision de ε = 10−1 .
3. Donner une approximation de α à 10−1 près.
Correction :
1. f est continue sur [0, 1], f (0) = −1, f (1) = 2 donc f (x) = 0 admet au moins une racine α
dans [0, 1]. De plus f 0 (x) = 8x3 + 3x2 > 0 sur ]0, 1[ d’où α est unique.
2. le nombre d’itérations nécessaires pour atteindre une précision de ε = 10−1 vérifie n >
ln( b−a ) ln(10)
ε
ln(2) ⇒ n> ln(2) = 3.32 n = 4
a0 = 0 et b0 = 1 x1 = a0 +b
2
0
= 12 et f ( 12 ) = − 32 < 0
a1 = x1 = 12 et b1 = 1 x2 = a1 +b2
1
= 34 et f (x2 ) = −0.054 > 0
a2 = 12 et b2 = 43 x3 = 85 et f (x3 ) = 0.69 > 0
a3 = 21 et b3 = 85 x4 = 16
9
et f (x4 ) = −0.62 > 0
1 −1
| a3 − x4 |= 6 < 10 donc on prend α = 16 9
.

Exercice 2.
Soit f (x) = ex − x − 2
1. Montrer que l’équation f (x) = 0 admet une racine unique α dans R+ et localiser α dans un
intervalle de longueur 1.
2. En appliqant la méthodes de Newton donner une approximation à α pour x0 = 1 (ε = 10−1 )
3. Pour quelle(s) valeur(s) de x0 ne peut-on pas démarrer la méthode de Newton ?.
Correction :

1. f est continue sur [0, +∞[ , f (0) = −1, et lim f = +∞ de plus f 0 (x) = ex − 1 donc f est
x→+∞
strictement croissante sur [0, +∞[, alors f (x) = 0 admet une solution unique α dans R+ .
Localisation de α dans un intervalle de longueur 1
On a f (0) = −1 < 0, f (1) = −0.28 < 0 et f (2) = 3.38 > 0 donc α ∈ [1, 2]
2. Méthode de Newton
xn
xn+1 = xn − e ex−x n −2
n −1 .
x0 = 1, x1 = 1.1639, x2 = 1.1464 et |x1 − x2 | = 0.0175 < 10−1 donc α = 1.1464.
3. la méthode de Newton ne démare pas si f 0 (x0 ) = 0 ⇒ ex0 − 1 = 0 ⇒ x0 = 0 en effet la
tangente au point (0, f (0)) est horisentale et la méthode diverge.

Exercice 3.
On considère l’équation x(1 + ex ) = ex .
1. Montrer que cette équation admet une racine unique α dans l’intérvalle [0, 1].
2. Proposer une itération simple de point fixe pour cette équation.
3. Montretr que cette itération converge vers la solution α.
4. déterminer une valeure approchée à α avec une précision de 10−2 .

1
Correction :

1. f est continue sur sur [0, 1], f (0) = −1, f (1) = 1 et f 0 (x) = 1 + xex > 0 donc f est strictement
croissante sur ]0, 1[.
Alors l’équation f (x) = 0 admet une solution unique α dans I = [0, 1].
ex
2. On pose g(x) = 1+ex et xn+1 = g(xn ).
3. g est continue sur [0, 1].
ex
g 0 (x) = (1+e 1 e 0
x )2 > 0 ⇒ g(I) = [ 2 , 1+e ] ⊂ I et |g (x)| < 1 donc g est contractante, alors la

méthode de point fixe associée à g converge vers α ∀ x0 ∈ I.


4. On prend par exemple x0 = 0, alors x1 = g(0) = 21 , x2 = g(x1 ) = 0.622, x3 = g(x2 ) =
0.650, x4 = 0.6 et |x4 − x3 | = 0, 007 < 10−2 . et on prend α ≈ 0.6

Exercice 4.


1. Déterminer une valeur approchée de 2 à 10−1 près par :
a) La méthode de Dichotomie ([a, b] = [1, 2]).
b) la méthode Newton-Raphson (x0 = 2).
Que peut on conclure ?.
2. En utilisant la méthode de point fixe déterminer les racines de la fonction f (x) = x2 + 2x − 8
Correction :
√ √ √
1. on prend f (x) = x2 − 2 les racines de f sont 2 et − 2, dans [1, 2] la rcine unique est α = 2.
a- Méthode de Dichotomie :
a0 = 1 et b0 = 2, x1 = 32 , f (a0 ) = −1, f (b0 ) = 2 et f (x1 ) = 0.25 > 0
a1 = 1, b1 = 23 , x2 = 45 et f (x2 ) = −0.43 < 0
a2 = 54 , b2 = 32 , x3 = 11 8 et f (x3 ) = −0.109 < 0
a3 = 11 , b 3 = 3
, x 4 = 23
16 = 1, 4375
8 2 √
Test |a3 − x4 | = 0.06 < 10−1 , on prend donc 2 =≈ 1.4375.
b- Méthode de2 Newton2 :
n −2
xn+1 = xn − x2x = x2x
n +2
.
n n √
x0 = 2, x1 = 2 , x2 = 12 = 1.4166 et |x2 − x1 | = 0.83 < 10−1 et on prend 2 ≈ 1.4166.
3 17

Conclusion : La méthode de Newton est plus rapide que celle de Dichotomie


2. f (x) = x2 + 2x − 8.
On utilise le théorème suivant :
Si g : I → I tellque |g 0 (x)| < 1 sur I et g(I) ⊂ I alors la suite définie par xn+1 = g(xn
a- converge vrs le point fixe de g ∀x0 ∈ I.
b- La racine α de f est l’unique point fixe de g dans I.
Les racines de f (x) = 0 sont 2 et −4 √
Pour la racine 2 on prend par exemple g1 (x) = 8 − 2x donc g10 (x) = − √8−2x 1
et |g10 (x)| <
1 ⇒ x < 27 On cherche I ⊂] − ∞, 72 [ soit par exemple I = [0, 3], alors 2 ∈ I et g(I) ⊂ I donc
la suite définie par xn+1 = g(xn ) converge vers 2 ∀x0 ∈ I
Si on prend x0 = 0 on x1 = 2.82, x2 = 2.22, x3 = 1.88, x4 = 2.05, x5 = 1.97 et |x5 − x4 | =
0.06 < 10−1 donc α ≈ 1.97
Pour la deuxième racine :
2
Si on prend g2 (x) = 8−x2 on a g20 (x) = −x donc |g20 (x)| <⇒ |x| < 1 ne contient pas −4, il faut
changer g2 √
si on prend g2 (x) = − 8 − 2x alors |g20 (x)| < 1 ⇒ x < 27 et on choisit par exemple I = [−6, 0]
qui contient −4 et vérifie g2 (I) ⊂ I
Pour x0 = 0 on a x1 = −2.82, x1 = −3.6, x2 − 3 = −3.89, x4 = −3.97 et |x4 − x3 | = 0.08 <
10−1 d’où α ≈ −3.97

2
Exercice 5. Soit la fonction f (x) = ln(x) + x
1. Montrer que l’equation f (x) = 0 admet une racine unique α dans I =]0, 1].
2. Par la méthode de Dichotomie déterminer une valeur approchée à α avec une précision ε =
10−1 .
3. Par la méthode de Newton-Raphson donner une approximation à α à ε = 10−1 prés avec
x0 = 1. Comparer les deux méthodes.
4. On pose g(x) = e−x .
a) Montrer que toute racine de f est point fixe de g et réciproquement.
b) Montrer que la méthode de substitution utilisant la fonction g converge vers la racine
α ∀ x0 ∈ I.
Correction :

1. f est continue et dérivable sur I et f 0 (x) = 1


x +1 > 0 sur I , de plus lim f = −∞ et f (1) => 0
x→0+
d’où l’équation f (x) = 0 admet une solution unique α ∈ I.
2. Méthode de Dichotomie :
a0 = 0, b0 = 1, x1 = 12 et f (x1 ) = −0.193 < 0
a1 = 12 , x= 43 et f (x2 ) = 0.46 > 0
a2 = 12 , b2 = 34 , x3 = 85 et f (x3 ) = 0.15
Test d’arret : |a2 − x3 | = 0.125 > ε
a3 21 , b3 = 85 , x4 = 16
9
9
Test : |a3 − x4 | = 0.062 < ε et on prend 16 .

3. Méthode de Newton :
xn+1 = xn − ln(x n )+xn
1+ 1 xn
Pour x0 = 1 on a x1 = 21 , x2 = 0.56 et |x2 − x1 |0.06 < ε alors α ≈ 0.56
Conclusion : la méthode de Newton est plus rapide que celle de Dichotomie.
4. On pose g(x) = e−x
a- f (x) = 0 ⇔ x + ln(x) = 0 ⇔ ln(x) = −x ⇔ g(x) = x ⇔ x est point fixe de g
b- g 0 (x) = −e−x d’où |g 0 (x)| < 1 et g(I) ⊂ I
Donc la méthode de point fixe utilisant g(x) converge vers la racine α x0 ∈ I.

Vous aimerez peut-être aussi