Vous êtes sur la page 1sur 83

1

PROCEDURE DE CONSIGNATION ET DE
DECONSIGNATURE DES OUVRAGES HTA
OBJECTIFS
A l’issus de la présentation de cette procédure, chaque participant doit être
capable de :
Savoir ce que c’est que la consignation et la déconsignation
Savoir les étapes de la consignation
Savoir l’équipement de consignation
Qui doit faire la consignation et la déconsignation
Définir les instructions nécessaires :
Aux opérations à effectuer lors de la consignation aux points de séparation et au
lieu de travail
Aux opérations à effectuer lors de la déconsignation aux points séparation et au
de travail

CHAMP D’APPLICATION
Réseaux HTA exploité par ENEO

Sommaire
1 Consignation
2 Déconsignation
3 Consignes particulières
4 Contrôle périodique de l’effectivité de la procédure
5 Responsabilité dans l’exploitation et la maintenance des ouvrages
6 Responsabilité dans l’application de la procédure
7 Instruction
8 Bibliographie

1. CONSIGNATION

2
N
ETAPE RESPONSABLE INSTRUCTION MOYEN
Opérations aux points de séparation
Préliminaires Chargé de Pendant toute la durée des Casque+ jugulaire
Consignation opérations, Combinaison de travail à
Le chargé de consignation doit manche longue
se vêtir de ses EPI de base Chaussures de sécurité
Démarrage Autoriser la réalisation des Cahier de message (message
Chargé de manœuvres collationné)
1 conduite de consignation Radio et téléphone
Réalise les manœuvres de Fiche de manœuvre
Chargé de séparation Lunettes de sécurité
Séparation de consignation Gants isolants
toutes les Tapis ou tabouret isolant
2 sources
possible de Fiche de manœuvre
tension Chargé de Dans le cas de séparation dans Cahier de message (message et
(opération 1) conduite un poste source, les manœuvres collationne)
sont réalisées par un chargé de Radio ou téléphone
manœuvre en présence d’un
chargé de consignation
Condamnatio Après vérification des
n séparations visibles, procéder à
des appareils Chargé de la condamnation des appareils Fiche de manœuvre cadenas et
3 de coupure consignation de coupure par la pose des pancartes
en position cadenas et des pancartes
d’ouverture
(opération 2)
Lorsque les travaux sont réalisés Fiche de manœuvre
sur un départ en canalisations Lunettes de sécurité
électriques souterraines, Gant isolant
procéder à la vérification de Tapis ou tabouret
Vérification l’absence de tension(VAT) en Vérificateur d’absence de
d’absence de Chargé de aval des appareils de coupure tension
4 tension(VAT consignation puis à la pose des dispositifs de DMTCC

3
) en aval des mise à la terre et en court-circuit Perche isolante
appareils de Si les organes de séparation sont
coupure et associés à un sectionneur de
suivi de la mise à la terre et en court-
mise à la circuit, il faut procéder à sa
terre et en fermeture après vérification de
court-circuit. Chargé de l’absence de tension
manœuvre Voir les consignes
Dans le cas d’un poste source, la d’exploitation du poste
VAT et la fermeture du
sectionneur de terre sont faites
par le chargé de manœuvre
Opérations sur le lieu du travail
Identifier l’ouvrage pour être Fiche de manœuvre
certain que les travaux seront bien Indiquer sur l’attestation de
Identificatio exécutés sur l’ouvrage ainsi mis consignation
5 n de Chargé de hors tension
l’ouvrage Consignation Pique câble
(opération Dans le cas des câbles et Lunette de sécurité
3) canalisations électriques Gants isolants
souterraines, ‘l identification est Tapis ou tabouret isolé
faite au moyen d’un dispositif
pique-câble
Vérification Dans le cas des travaux aériens
de l’absence Vérifier l’absence de tension et
de poser les dispositifs de mise à la Fiche de manœuvre
tension(VA terre et en court-circuit de part et Lunette de sécurité
T) et suivie d’autre au plus près du lieu de Gants isolants
de la mise à travail et poser l’équipotentialité Tapis ou tabouret isolant
6 la terre et en au point du travail DMT-CC
court-circuit Chargé de Lorsque ces DMT-CC ne sont pas Perche isolante
(MALT+C Consignation visible à partir du poste de travail,
C) et une mise à la terre devra être
dispositif de posée par le chargé de
l’équipotent consignation

4
ialité
Dans le cas des travaux
souterrains
La VAT est fait au pique câble en
présence du chargé des travaux.
Les mises à la terre ont été faites
au(x) point(s) de séparation
(Ligne 4)
Chargé de Lorsqu’il existe des ouvrages non Fiche de manœuvre
consignation consignés à proximités de la zone Pancarte ou étiquette
7 Marquage de travail, il est obligatoire de Banderole
matérialiser par marquage
l’ouvrage consigné à l’aide des
banderoles ou des pancartes
Attestation de consignation pour travaux
Vérifications Vérification de l’outillage, des
préliminaires EPI et EPC, de l’effectif et de
l’habilitation des intervenants
(selon le JSA)
(cette étape doit Chargé de Attestation de consignation
être réalisée de consignati Vérifie l’état de des supports et se (Renseignements
8 préférence avant on rassure que les dispositions sont complémentaires)
de commencer les prévues pour les ascensionner en
manœuvres de sécurité
séparation)
Vérifie l’adéquation entre les
engins, les véhicules et les travaux
à réaliser (selon JSA)
9 Etablissement Chargé de Etablit et signe l’attestation de Attestation de consignation
consignati consignation
on
10 Chargé de Fait signer «pour accord» au
Transfert consignati chargé de travaux et lui remet
on l’original de l’attestation de Attestation de consignation
consignation

5
NB La délivrance de l’attestation
de consignation vaux le work
permit
11 Chargé de Informer le chargé de conduite de Cahier de messages (message
Fin de consignati la fin de la consignation et le lui collationné)
consignation on communiquer le numéro de
l’attestation de consignation

2. DECONSIGNATION
N ETAPE RESPONSABLE INSTRUCTION MOYEN

Avis de fin de travail


Rassemble les exemplaires de l’avis
10 Chargé de de fin de travail Avis de fin de travaux
Transfert
consignation Fait remplir et fait signer l’ensemble
par le chargé de travaux
Chargé de Vérifie visuellement si l’ouvrage peut
13
Vérifications finales consignation être remit en exploitation en toute Avis de fin de travail
sécurité
Signe pour accord l’ensemble des
14
Réception Chargé de exemplaires de l’avide fin travail
consignation Avis de fin de travail
Remet une copie de l’avis de fin de
travail au chargé de travaux
Opérations sur le lieu de travail
15 Retrait du marquage Chargé de Dépose les banderoles ou les Fiche de manœuvre
consignation pancartes posées
16 -Retrait des MALT- Chargé de Retire les DMT-CC posés Fiche de manœuvre
CC, retrait de consignation Retire l’équipotentialité posée Lunette de sécurité
l’équipotentialité Gants isolants
Tapis ou tabouret
Perche isolante
Opérations aux points de séparation
17 Retrait des Chargé de Retire les DMT-CC qu’il aurait posés Fiche de manœuvre
MALT-CC, retrait consignation Retire l’équipotentialité qu’il aurait Lunette de sécurité
de posée Gants isolants
l’équipotentialité Tapis ou tabouret
Perche isolante
18 Décondamnation Chargé de Retirer les cadenas et les pancartes Fiche de manœuvre
consignation

6
19 Informer le chargé de conduite de la:
 Fin des travaux et lui Cahier de message (message
communique le numéro de collationne)
l’avis de fin de travail Radio ou téléphone
Fin de la Chargé de  Fin de la déconsignation et
décondamnation consignation remet l’ouvrage à sa
disposition
Informe le chargé
d’exploitation

20 Remise en Chargé de Referme les appareils de séparation Fiche de manœuvre


exploitation consignation (chargé sur instruction du chargé de conduite Lunette de sécurité
de manœuvre) Gants isolants
Tapis ou tabouret
Perche isolante
21 Rapports Chargé de Remet l’originale de l’avis de fin du Bon de travail, FICMS,
consignation travail au chargé d’exploitation pour attestation de consignation,
archivage cahier des messages

3. Consignes particulières

3.1. Cas des exploitations conduites par un CCR


Dans les exploitations conduites par un CCR (centre de conduite des réseaux), les
opérations de séparation et de condamnation sont coordonnées par le chargé de conduite.
Il en est de même pour les opérations de décondamnation et de fermeture des appareils de
coupure et de sectionnement lors des manœuvres de déconsignation et de remise en
service

3.2. Condamnation et MALT-CC


La condamnation a pour but l’interdiction de la manœuvre de l’organe de séparation. Elle
comprend d une immobilisation de l’organe par blocage mécanique et une pancarte
signalant explicitement que cet ouvrage est condamné et ne doit pas être manœuvré.
Toutes les commandes électronique, électriques ou pneumatiques local ou à distance
doivent être neutraliser lorsqu’ils n’est pas possible d’immobiliser matériellement par
blocage les organes de séparation eux-mêmes ou leur dispositif local de commande ou
lorsqu’il n’existe pas de dispositif de manœuvre. Les pancartes constituent protection

7
minimale obligatoire d’interdiction de manœuvrer.

Les pancartes d’avertissement doivent être très visibles et porter une inscription telle que :

APPAREIL CONDAMNE
DEFENSE DE MANŒUVRER
M…………………………………………..
N TEL. / Radio…………………………….

La suppression d’une condamnation ne peut être effectuée que par la personne qui l’a
effectuée ou par un remplaçant désigné par le chargé d’exploitation.

3.3. La mise à la terre et en court-circuit

3.4. La mise à la terre et en court-circuit doit intéresser tous les conducteurs


3.5. Les dispositifs de mise à la terre et en court-circuit doivent être périodiquement
contrôlés pour s’assurer qu’ils présentent une tenue aux courts-circuits compatibles
avec le courant de court-circuit de l’ouvrage au point considéré
3.6. Toutes les composantes doivent être contrôlées pour s’assurer de leur capacité à
fournir un chemin de faible résistance au courant de défaut et de pouvoir assurer son
écoulement jusqu’au déclenchement des protections du réseau.
3.7. Lors de la consignation d’un transformateur sur poteau, la séparation et la mise
en court-circuit des câbles BT sont obligatoire.
Si le transformateur est protégé par un disjoncteur haut de poteau (DHP), la mise en court-
circuit s’effectue sur les bornes « arrivée transformateur » de ce disjoncteur.
A défaut de DHP, déconnecter les câbles des bornes du transformateur et les mettre en
court-circuit au fur et à mesure. Cette opération étant considérée comme étant sous tension
en basse tension.

3.8. Si la consignation d’une remontée aéro-souterraine nécessite une séparation,


l’extrémité de câble souterrain doit obligatoirement être mise en court-circuit et à l a
terre en plus des DMT-CC posés sur la partie aérienne et dans le poste (fermeture du

8
sectionneur de terre au cas où il existe)

3.9. Documentation
3.10. Fiche de manœuvre
Chaque condamnation sera enregistrée dans une fiche de manœuvre précisant :
 Le lieu de la condamnation
 L appareil condamné
 L’opération de condamnation réalisée ( pose cadenas ou pas)
La pose des dispositifs de mise à la terre et en court-circuit y comprit l’équipotentialité
sera enregistrée dans une fiche de manœuvre précisant :
 Les différents endroits ou les dispositifs de mise à la terre ont été posés de même que
équipotentialité.

3.11. Attestation de consignation/avis de fin de travail


L’attestation de fin de consignation/avis de fin de travail doit être établie en trois
exemplaires
L’original de l’attestation de consignation est destiné au chargé de travaux
L’original de l’avis de fin de travail remis au chargé de consignation est destiné au
chargé d’exploitation
La souche reste dans le carnet du chargé ce consignation
Les pages du carnet de l’attestation de consignation doivent être foliotées et numérotées

3.12. Correction des erreurs


Les informations sur le document ne doivent être ni surchargées ni effacées. Toute
information doit être barrée d’une ligne et demeurée lisible.

4 Contrôle périodique de l’effectivité de la procédure de consignation

Le contrôle de l’effectivité de cette procédure est effectué à deux niveaux


 Les visites de chantier
Dans le cadre du programme de visite de chantier, on devra s’assurer que les mesures

9
énoncées dans la présente procédure sont scrupuleusement respectées par le chargé de
consignation et le chargé des travaux
 Audit annuel
Sous direction sécurité/Environnement organise un audit opérationnel par région afin de
vérifier l’effectivité aussi bien des éléments de gestion de la procédure que son
application sur les chantiers

Les rapports d’inspection d’audit sont envoyés aussi bien à l’unité concernée pour action
corrective si nécessaire, qu’à la direction des réseaux pour assistance technique en cas de
besoin.

5. Responsabilité dans l’exploitation et la maintenance des ouvrages

Désigne par écrit et habilite le chargé d’Exploitation et ses


Exploitant remplaçants, pour un ensemble d’installations donné
ou Exploitant délégué Désigne par écrit et habilite les chargés de conduite pour les
installations données
Délivre les habilitations au personnel
Chargé Prend les décisions d’autoriser l’accès aux ouvrages
d’Exploitation Organise les opérations, désigne par écrit le(s) chargé(s) de
consignation pour chaque opération, et si nécessaire le(s)
chargé(s) de manœuvre ainsi que le(s) chargé (s) de travaux
Chargé A l’initiative d’exécuter ou de faire exécuter les manœuvres
de Conduite Autoriser le chargé déconsignation à exécuter les opérations
de la fiche de manœuvre de consignation
Chargé Agent ENEO responsable de la séparation d’ouvrage avec :
de Consignation source de tension, de la condamnation des organes de
séparation, de l’indentification de l’ouvrage au chantier et de
la pose des DMT-CC après vérification d’absence de tension
Chargé Agent ENEO habilité et désigné à faire les manœuvres
de manœuvre d’Exploitation sous la direction du chargé de conduite
Chargé Assure effectivement la direction des travaux ou des

10
De travaux interventions
Est chargé de prendre ou de faire prendre les mesures de
sécurité nécessaire et de veiller à leur application

6. Responsable dans l’application des procédures

1. La Direction des réseaux


Approuve la présente instruction d’Exploitation et en assure la promotion.

2. La Sous Direction Exploitation


Évalue l’application et rend compte au directeur des réseaux
3. La Sous Direction Sécurité et Environnement
Assure la vérification de la conformité aux normes et réglementations en
vigueur et vérifie son application à travers les audits
4. Les Divisions Techniques
Assurent la mise en œuvre de l’instruction d’Exploitation par des actions de
formation et d’accompagnement et assurent des mises à jour et renouvellement
des titres d’habilitations
5. Les chefs de base technique (chargés d’exploitation)
Veille à l’application de la présente instruction

6. Les chargés d’exploitation, les chargés de conduit, les


chargés de consignation et les chargés de travaux
Appliquent l’instruction d’exploitation et signalent les dysfonctionnements

7. Mesure transitoire 
Un délai maximum de 06 (six) mois est accordé à toutes les unités pour
l’application des dispositions 3.2.2.4, et avec l’équipement normalisé.

8. Instructions relatives à l’application de la procédure


1- Chargé de consignation (agent ENEO)

11
Si après vérification et inspection du matériel (EPI, EPC) de base et du
véhicule de l’entreprise et se rend compte qu’il manque un élément, il ne peut

procéder à la consignation.

2- Chargé des travaux


Ce n’est qu’après vérification et constat que toutes les étapes de la
consignation sont respectées, qu’il peu autoriser son équipe à intervenir sur
l’ouvrage consigné
NB si une étape manque à la procédure de consignation, le travail ne peut
être réalisé par l’entreprise ; de même si une étape manque à la déconsignation,
le chargé de consignation ne peut remettre l’ouvrage en service pour
exploitation.

12
BIBLIOGRAPHIE
 Procédure générale de consignation et de déconsignation des
ouvrages HTA D’ENEO

13
Participants à l’élaboration de cette procédure

Nom Fonction Visa

TOUKAM NGAKI GUY CT

NOUBINIC BERNARD RESPONSABLE HSE

YOBA MATHIEU DG

14
15
INSTRUCTION SECURITE DES OPERATIONS DE
LEVAGES MECANISES (UTILITAIRES DE GRUES,
BRAS DE LEVAGES)
Domaines d’application
Cette instruction s’applique dans le cadre des travaux de levage mécanisés
des charges diverses avec usages des grues, camion HIAB ou tout autre engin
mécanique.
I- Objectifs
 prévenir les accidents lors des travaux de levage mécanisé.
 Fixer les règles de sécurités à respecter ainsi que les précautions particulières
à prendre lors des travaux de levage mécanisé.
 Lister les équipements nécessaires requis pour exécuter les travaux de levage
mécanisé.

II- HABILITATION
L’habilitation est la reconnaissance de la capacité d’une personne
d’accomplir en sécurité les tâches fixées.
 Le grutier et l’opérateur de levage doivent respectivement être titulaire d’une
autorisation de conduite délivrée par le chef d’entreprise par laquelle il assure
que le travailleur dispose de la compétence et de l’aptitude nécessaire pour
assume en toute sécurité la fonction de conducteur.
 Le grutier et l’opérateur de levage doivent être respectivement formés et
certifiés au métier de grutier et l’opérateur de levage par un organisme agrée
par ENEO et doivent particulièrement connaitre les gestes et codes de
levages.
 Le grutier, l’opérateur de levage et tous membres de l’équipe doive avoir été déclarés apte
médicalement avant toute opération de levage.
 Le grutier, l’opérateur de levage et tous les autres membres de l’équipe ne doivent pas
être sous l’emprise de l’alcool ou des stupéfiants.

16
III- ROLES ET RESPONSABLES D’UNE EQUIPE DE
LEVAGE MECANISE

Une équipe de levage mécanisé est composée :

- Un opérateur de grue (grutier)


- Un opérateur de levage
- Des exécutants.

A) L’OPERATEUR DE LA GRUE
- Il est responsable des opérations de la grue.
- Il doit être formé et certifié pour la catégorie d’engin concerné.
- Il est responsable du bon fonctionnement de la grue.
- Il assure le suivi des inspections réglementaires lors des opérations de
levages
- Il est sous l’autorité de l’opérateur de levage qui lui donne les instructions.

B) L’OPERATEUR DE LEVAGE
- Il est responsable de l’équipe de levage
- Il prépare le plan de levage qu’il communique à tous ses collaborateurs
avant le début de levages.
- Il repartit les guides de l’opérateur de grue lors du levage
- Il peut éventuellement arrêter toutes les opérations s’il juge qu’il a des
disfonctionnement dangereux.
- Il est responsable de la sécurité de la charge, etc.

IV- INSPECTIONS PERIODIQUE DE L’ENGIN DE


LEVAGE
Avant la mise en route, l’engin doit être méticuleusement inspecté :
- Vérifier que tout excès de lubrifiant à été avancé de la cabine et du monteur

17
- Vérifier que tous les organes de sécurité (alarmes, arrêts d’urgences,
fonctionnement)
- Vérifier que les extincteurs sont remplis et dans leur logement
- Vérifier que les capteurs et voyants lumineux (charge angle, et flèche
freins limite de flèche) fonctionnent correctement.
- L’engin doit être testée déployé en rotation en mouvement avant / arrière en
arrêt d’urgence, etc.….
- Le carnet d’entretien doit être à jour et disponible avec la trace des
enregistrements (rapports d’inspections  quotidienne; mensuelle et autres)
- L’engin et ses équipements de levage doivent être inspectés et certifiés bon
usage par un organisme agrée au minimum annuellement.

V- VERIFICATEUR DES ACCESSOIRES DE LEVAGE


Les accessoires utiles pour le levage mécanisé sont :
- Les mailles,
- les élingues en chaines,
- les élingues câbles,
- les crochets, l
- es palonniers,
- les cordes de guidage,
- les stabilisateurs de patins etc.……….

Ces équipements ci-dessous doivent être visiblement inspectés par an et


par un organisme agrée et les certificats doivent être disponible.

VI- CONSIGNES DE SECURITE POUR LEVAGE


MECANISE
A) LA CHARGE
- S’assurer que la charge levée ne dépasse pas la charge limite de sécurité de
la grue (SWL)
- Interdire à quiconque de monter sur la charge lorsqu’elle est levée
18
- Centrer le point d’attache de la charge pour un bon équilibre
- Déplacer la charge au plus près du sol (ou point) dans la mesure du
possible.
- Si la charge présente un mouvement anormal lors du levage, l’amarrage doit
être refait ne jamais se placer sous la charge.

B) ORGANISER LE LEVAGE
- Installer la grue sur une surface solide et plate
- Le grutier doit être en contact direct avec un unique opérateur de levage et
doit pouvoir avoir une vue générale de l’aire de travail néanmoins un signal
d’arrêt d’urgence doit être strictement respecté et ce quelque soit la
personne qui donne ce signal.
- S’assurer que l’opérateur de levage à lieu lorsque personne ne travaille dans
le rayon d’action de la grue
- Sinon assurer un balisage de la zone à l’aide de barricades
- Diriger la charge a l’aide d’une corde de guidage métrologique le
permettent
- Toujours délimiter et y baliser la zone de travail
- Vérifier la proximité et baliser la zone de travail
- Vérifier la proximité des câbles électriques afin d’éviter les risques
d’électrisation

19
EVALUATIONS DES RISQUES ET PLAN D’AMELIORATION
Opérateur de levage mécanisé
Risques Mesures de protection en Programme Date prévu de
place d’amélioration réalisation
Electrocutio - Attestation de consignation, -formation du personnel Diverses sessions de
n (coupures visible), condamnation, - dotation permanentes formation au DRH
identification, vérification des agents en EPI d’Ombe en début de
d’absence de tension, mise à la chaque année et
terre et en court circuit) chaque fois en cas
- Equipement individuels de besoin
vestimentaire (casques, lunettes,
gants isolants, chaussures de
sécurité)
- contrôle de l’état de tension des
installations à proximité de
l’appareil de levage
Chute de la - - Personnel d’opération - Formation de l’operateur - Tous les 03 ans
charge expérimenté et formés de levage (recyclages)
- - Vérificateur des accessoires - Entretien systématique - Lors des contrôles

- - Estimations du poids de la des équipements périodiques des


charge par rapport au poids des - Remplacements des équipements.

appareils de levage. équipements usées et

- - Equilibrage des charges. douteux

- - S’assurer du bon état de


l’appareil de levage à utiliser et
des élingues
Renversement- - respect des règles de conduite - - Formation des - Recyclage tous les
du véhicule par le chauffeur du véhicule chauffeurs à la conduite deux ans
- - contrôle technique (freins, défensive.
pneus, etc….) - - Suivi contrôle technique
des véhicules

20
ANALYSE DES RISQUES LIES AUX TRAVAUS D’OPERATION DE LEVAGE MECANISE
Description de la tache :
Préparé par : Fonction :
ATTENTION : DANGER & EXPOSITION = ACCIDENT
Description de DANGER EXISTANTS OU POTENTIELS / ATUEL OR
la tache POTENTIAL HAZARDS
Work Step 2.2 TYPE 3.2 TYPE

REDUIRE L’EXPOSITION
JUGULER LE DANGER
ENVIRONNEMENT

PROTECTION INDIVIDUELLE
2.1. DESCRIPTION 3.1. DESCRIPTION

CHIMIQUE / CHEMICAL
CHUTE / GARANTY
Mécanique Mécanic

TRAFIC / TRAFIC
Electricité Electric

ENVIROMENT
*

Contrôle du Défaillance technique Vérificateur de la


véhicule flexible élingue, *
niveau d’huile, pneu et
de la documentation
technique

Levage de la Lombalgies Avoir une bonne


charge Ecrasement des poids * * posture, utiliser les *
Chute de la charge techniques appropriés

* port de chaussures de *
sécurité. Bien tenir la
charge, éviter de se *
déplacer en dessous de
la charge

Préparation aux situations d’urgence Boite à pharmacie : hôtel le plus proche Sces de premiers soins : SAMU
Numéro d’urgence : 119

Les personnes Les Procédures Les Equipements L’environnement


Chargé des travaux La consignation de Installations, outillage et EPI Autres ; la condition
Sollicitation du personnel l’ouvrage ; la mise à la terre les véhicules ; les structures ; atmosphérique, l’état du
Coordination des travaux des véhicules ; les les charges à lever ; la sol : l’état de l’éclairage :

21
autres équipes : la instructions de sécurité ; signalisation ; le balisage les plannings
communication, la fatigue, l’espace confiné, la procédure
comment diriger les piétons d’urgence.

22
23
PROCEDURE DE CONSTRUCTION DES
NOUVEAUX BRANCHEMENTS BT
I. CHAMPS D’APPLICATION
1) Personnel concerné
Cette procédure s’applique pour les travaux de construction de nouveaux
branchements basse tension, les personnes appelés à exécuter ces travaux
doivent être formées en nouvelles normes de branchement basse tension et
TSTBT (Travaux sous tension en basse tension)

2) Risques liés aux travaux


- Blessures aux mains
- Chute du support
- Lombalgie pendant la réalisation de la fouille
- Chute de l’opérateur
- Choc électrique, flash électrique

II. DISPOSITION PRELIMINAIRE


1) Documents Administratifs
L’équipe doit disposer des documents suivant :
- L’ordre de service (OS) c’est ce document qui donne l’autorisation de
réaliser le branchement du client, il porte les coordonnées de ces derniers et
est délivré pour le responsable des branchements (Agents Eneo)
- Work permit: c’est une autorisation de travail hebdomadaire délivré par le
responsable ENEO après inspections de tous les EPI, EPC et autres outillages
donc dispose l’équipe.
- Ordre de travail : Autorisation journalier permettant à l’équipe de se rendre
sur le terrain pour exécuter les travaux
- JSA : Document donc dispose l’équipe lui permettant de faire une analyse
des risques liés à la tâche et de prendre des mesures préventives.

24
2) Equipement de sécurité
a) EPI
- Tenue longue manche en coton
- Chaussure de sécurité
- Casque avec Jugulaire et Ecran facial
- Gant de manutention
- Lunettes antiparticules
- Lunette anti –UV
- Grimpette
- Harnais de sécurité à 5 points
- Gants isolants BT
- Imperméable (02 pièces)
- Surgant en cuir à crispin

b) EPC
- Ruban de balisage
- Cône de signalisation
- Pancarte
3) Outillage
- Corde de service
- Pince universelle
- Pinces coupante
- VAT et détecteur de tension
- Ecarteur de phase
- Fourche de levage
- Marteau de 500gkit de tournevis isolés
- Clé à raccord à 6 pans
- Jeux de pelle
- Bar à mine

25
4) Matériels
- Scotch d’électricien en 3 couleurs
- Raccords à perforation d’isolant

5) Constitution de l’équipe
L’équipe est constituée de deux techniciens pour des branchements sans
poteau et de 7 personnes pour des branchements avec poteau.

III. EXECUTION DU TRAVAIL


A-Branchement Standard

1) Fixation du coffret sur le mur


A l’aide d’un marteau et d’un tamponnoir le coffret est fixé au mur à
1,40m du sol avec des vis et des chevilles.

2) Câblages
Commencer à câbler le compteur, puis pincer le câble avec la pince
d’ancrage a l’aide de la plaque queue de cochon et d’un tir fond.

3) Raccordement sur le réseau


- Ascensionner le support après avoir sondé le support et s’assurer qu’il est en
bon état
- Pincer le câble sur la tige queue de cochon
- Placer le CCFBD
- Enfin raccorder le câble au réseau en utilisant l’écarteur de phase
NB : Toujours baisser son écran facial avant de faire le raccordement.

B- BRANCHEMENT PANNEAU SUPPLEMENTAIRE


AVEC DISTRIBUTEUR

1- Pose du Distributeur
- Fixer le distributeur au mur à l’aide des chevilles et des vis.
- Fixer le panneau supplémentaire

26
- Raccordement de la liaison panneau supplémentaire – distributeur
- Faire le raccordement du distributeur
- Effectuer le raccordement au réseau

C- BRANCHEMENT AVEC SUPPORT

1) Implantation du support
- Faire la fouille en respectant la profondeur
- Lever le support à l’aide des fourches de levages et avec un minimum de sept
personnes
2) Pose du coffret
3) Raccordement aux bornes du compteur
4) Raccordement au réseau
5) Tester la présence de l’énergie aux bornes du compteur et sorti
disjoncteur
NB : les étapes 2, 3, et 4 sont identiques aux étapes 1,2 ;et 3 de (A)

27
Noms Fonction Signature
TOUKAM GUY Chargé des travaux
NOUBINIC BERNARD Responsable HSE
YOBA MATHIEU Directeur général

28
29
I. GENERALITE
1) Les travaux sur support mixte et support intermédiaires sont
interdits

2) Pour des supports encombrés, utiliser une échelle double en fibre de


verre

3) Tous les incidents doivent êtres signalés et faire objets d’une étude au
sujet d’une réunion de sécurité au sein de l’entreprise.

4) Chargement et déchargement des supports bois


- Le chargement / déchargement est effectués par une équipe de 7 personnes
- S’assurer que chacun dispose des EPI nécessaire (Casque de sécurité avec
jugulaire, chaussure de sécurité, gants de manutention, lunettes anti –
particules).
- A la fin du chargement, bien amarrer les poteaux à l’aide de corde afin qu’il
ne glisse pas.

II. PREPARATION AUX SITUATION D’URGENCE


1) Kit de sauvetage
L’équipe doit disposer d’un kit de sauvetage composé de :
- Une corde de sauvetage
- Une élingue
- Un huit descendeur
- Un harnais à 5 point
- Une paire de grimpettes
- Un couteau
NB : l’état de tout ce matériel doit être vérifié avant le début de tout chantier
2) Trousse à pharmacie
- L’équipe doit disposer d’une trousse à pharmacie pour administrer les
premiers soins

30
3) Repérer l’hôpital le plus proche
L’équipe doit repérer l’hôpital ou le centre de santé le plus proche afin de
s’y rendre facilement en cas de besoin.

31
32
Instruction de sécurité pour les travaux de Coupure -
remises et Normalisation
Cette Instruction de sécurité s’applique dans le cadre des travaux de
coupure – remise et de normalisation.

A- Objectifs :
 Prévenir la sécurité des biens et des personnes.

 Prévenir et éviter les accidents lors des travaux de coupure – remise et

normalisation.
 Fixer les règles et consignes de sécurité à respecter ainsi que les
précautions particulières à prendre lors des travaux de coupures, de remise
et normalisation.

B- Consignes de sécurité pour les travaux de de


Coupure - remises et Normalisation
Avant la réalisation de tous les travaux de construction coupure – remise
et normalisation. les équipes de Maticam Sarl devront se rassurer que les
instructions de sécurité ci-dessous ont été préalablement respectées :
- Stricte Interdiction rigoureuse de travailler sur les supports mixes.
- Stricte Interdiction rigoureuse de travailler sur les supports intermédiaires.
- Stricte Interdiction rigoureuse de travailler sur les supports encombrés.
- Stricte Interdictions rigoureuse de travailler aux abords des conducteurs
électriques de 15/30KV.
NB : mentionner l’équipement à la fin de l’instruction
Cependant, il faut :
- S’assurer que tous les électriciens monteurs ont suivis avec succès la
formation en TST BT au centre de formation d’ENEO à OMBE et sont
habilités B2T.

33
- S’assurer que tous les électriciens monteurs sont affiliés à la CNPS et qu’ils
bénéficient d’une assurance maladie individuelle.
- S’assurer que le conducteur moto possède un permis A en cour de validité
et qu’il à suivi avec succès la formation en conduite défensive moto et
qu’ils disposent d’un moyen pour communiquer avec la base.
- Le port de casque moto est obligatoire pour les travaux itinérants de
coupures et remise.
- Vérifier que tous les électriciens disposent et utilisent leurs EPI et EPC
pendant les travaux de coupures et remise.
- S’assurer que l’outillage est en bon état et adaptés pour les travaux de
coupures et remise.
- Toujours baliser la zone de travail
- S’assurer que les électriciens travaillant sous tension sont équipés des gants
isolants avec Surgant, d’un écran facial résistant à l’arc flash, un casque anti
choc et d’une chaussure de sécurité en bon état et qu’ils utilisent les
outillages isolés.
- S’assurer que tous les travaux de raccordement ou dé raccordement sous
tension sont uniquement exécutés par les électriciens formés sur les risques
de l’arc flash.
- S’assurer que Tous les membres de l’équipe sont formés en protection de
chute et sauvetage en hauteur.
- Tous les incidents ou accident minimes qu’elles soient survenus lors des
travaux de coupures et remise doivent être déclarés à la direction pour une
analyse circonstancielle.

C- Inspection périodique d’EPI- EPC et outillages


Les équipes des travaux de coupures et remise doivent s’assurer avant le
début des travaux que :
- Les EPI et EPC ont été inspectés et qu’ils sont en bon état.

34
- Tous les outillages sont appropriés et qu’ils sont de bonnes qualités et
surtout en bon état.

D- Organisation du travail
Le Chef d’équipe doit organiser et repartir les travaux de coupures et
remise aux personnes formés et selon leurs capacités.
- Il doit s’assurer que le travail s’effectue en toute sécurité et que toutes les
consignes de sécurités sont respectées à tous les niveaux.

E-Composition d’une équipe de réalisation des travaux


de construction des nouveaux branchements.
Une équipe des travaux de coupures et remise est composée de :
- 02 (deux) personnes
- 02 (deux) électriciens B2T

F-De la discipline
Pour le suivi de l’application de ces instructions de sécurité des travaux de
coupure et remise, nous avons dans le cadre de la discipline instaurés des
sanctions à tous contrevenants à ces instructions de sécurité :
- Avertissement
- Demande d’explication
- Suspension des primes
- Blâme
- 03 jours de mise à pieds
- Exclusion des effectifs de MATICAM Sarl.

35
EQUIPEMENTS ET OUTILLAGE OBLIGATOIRE
Les équipements ci-après sont requis pour la réalisation des travaux de
Coupures - remise.

UTILISATION DESIGNATION
Moyens logistiques Moto

- Tenue de travail bleu longues manches


- Casque de sécurité avec jugulé
- Chaussure de sécurité
- Gants isolants BT
EPI - Gants de manutention
- Tapis isolant
- Lunette UV
- Lunette anti particule
- Ecran facial
- Surgant
EPC Harnais de sécurité complet
Banderoles, ruban de balisage et cornes de signalisation
Outillage - Clé à raccord isolée
- Tournevis isolé
- Pince coupante isolé
- Ecarteur de phase isolé
- Grimpettes pour poteau bois
- Couteau électricien
- Marteau de sondage
- Corde de service
- Vérificateur d’absence de tension
- Matelas isolant

Le Coordonnateur HSE le Directeur général

36
37
PROCEDURE DES TRAVAUX SOUS TENSION (coupures
et remises)

1. Disposition préliminaire
1.1 Documents commerciaux
1.2 Equipement de sécurité, outillage et matériel
1.2.1 Equipement de sécurité individuel
1.2.2 Outillage
1.2.3 Matériel
1.3 Constitution des équipes
1.4 Se rendre au lieu de travail
1.5 Arriver chez le client
1.6 Connaissance du support
1.7 Connaissance du branchement
1.8 Opérations nécessitant la supervision effective des bases
technique (Opération non couvertes par l’autorisation de
travail DCC)
1.9 Opération interdites

2. Exécution de la tache
2.1 A la boite CC
2.2 Coupure
2.3 Remise

38
Disposition préliminaire
1.1 Document Commerciaux

 Avis de coupure
 ordre de service (pour les entreprises sous traitantes) délivrer par le chef
section de recouvrement.
 Autorisation de travail (Pour les agents ENEO)
 JSA
 WORK Permit (hebdomadaire) délivré par le chef cellule technique
après inspection de tous les EPI

1.2 Equipement de sécurité, outillage et matériel


1.2.1 Equipement de sécurité individuel
 Combinaison de travail
 Imperméable (en 2 pièces)
 Casque de sécurité / écran facial
 Chaussure de sécurité
 Lunette anti –UV
 Gant isolants BT
 Sur gants en cuir à crispin
 Nappes isolantes + pinces (03)
 Profilés isolants (03)

1.2.2 Outillage
 Grimpettes supports bois ou béton, ou échelle double (10m)
 Corde de service
 Pince universelle
 Détecteur de tension BT / VAT
 Marteau Rivoir
 Sacoche de monteur

39
1.2.3 Matériel
- Scotch d’électricien en 3 couleurs différentes

1.3 Constitution des équipes


Deux monteurs électriciens pour une moyenne de 20 à 30 coupures par
jour

1.4 Se rendre au lieu de travail


- Les déplacements en moto :
Le conducteur doit être formé en conduite défensive de motos ; tout
utilisateur de moto doit impérativement porter un casque de moto ; les motos
doivent faire l’objet d’une inspection au moins hebdomadaires par l’utilisateur
(annuelles par un service compétant).
La marche à pied : marcher sur la gauche, resté sur le trottoir fais attention
aux trous, pour marcher de nuit, utiliser des vêtements munis des bandes à haute
visibilités, ou des tenues claires.

1.5 Arriver chez le client


Sonner puis attendre qu’on vienne vous ouvrir
En cas d’agression par des chiens, éviter le moindre geste qui pourrait
provoquer le chien encore plus ; ne pas bouger, rester silencieux, détourner le
regard et attendre que le propriétaire vienne vous sauver.

1.6 Connaissance du support et de l’environnement


 Procéder d’abord à une vérification visuelle du support quelqu’en soit
la nature
 Un support bois nécessite impérativement un sondage à la base
 Prêter une attention particulière au support disposant d’une descente
de terre en portant les gants isolants BT protégés par les sur gants en
cuir à crispin.
 Appliquer les 4 techniques de sondage des supports bois

40
1.7 Connaissance du branchement
L’intervention n’est possible que si le branchement est connecté au réseau
par des raccords à PI et alimente un seul point de livraison. Sinon, ne pas
intervenir et informer le service technique de l’agence afin qu’une normalisation
préalable soit réalisé.

1.8 Opérations nécessitant la supervision effective des bases


techniques (opérations non couvertes par autorisations de
travail DCO)
 Réalisation des activités de coupures et remises sur des poteaux mixtes
et intermédiaires.
 Réalisation des activités de coupures et remises dans les bornes
LOTIES installées sur les réseaux souterrains BT pour l’alimentation
des immeubles (Camps SIC en général).
 L’accès aux postes HTA / BT est réservé au personnel des bases
techniques. Les électriciens du commercial ayant les habilités requises
(HOV – BOV) peuvent y accéder pour réaliser uniquement la relève
des clients industriels.

1.9 Opérations interdites


 Coupures à la descente :
Les coupures à la descente sont interdites pour trois principales
raisons :
- Le câble de branchement est détruit, car aucun manchon de jonction n’est
posé à la remise
- Un risque supplémentaire est crée au point de sectionnement du câble à
cause des épissures réalisées à la remise
- Une possibilité de fraude est ainsi offerte aux clients qui peuvent
s’alimenter frauduleusement à partir des épissures.
 Coupures ou remise dans la pluie :

41
Il n’est pas permis de couper ou de remettre pendant la pluie. Attendre
la fin de la pluie pour intervenir.

2. Exécution de la tâche
La coupure ou la remise est une intervention qui nécessite l’établissement
d’une fiche d’intervention et de contrôle des mesures de sécurité pour chaque
opération.
Au cas où plusieurs branchements seraient issus des même raccords, se
rassurer que les autres clients reste alimentés.
Pour intervenir de nuit, il est important de se munir d’un éclairage adéquat
du chantier.

2.1 A la boite CC ou au distributeur

2.1.1 Coupures
 Informer le client de la coupure
 Ouvrir le disjoncteur
 Ouvrir le distributeur s’il en existe (branchement collectif)
 Repérer la ou les bases (s) qui alimentent le disjoncteur ouvert
 Tirer le levier du haut vers le bas pour décrocher la cartouche fusible
 Retirer le fusible en monophasé ou les 3 fusibles en triphasé, laisser en place
la barrette de neutre pour la boite à CC et poser le scellé
 Vérifier la tension en aval du disjoncteur

2.1.2 Remise
 Informer le client de la remise et vérifier l’absence de fusible et la position
ouverte du disjoncteur. En cas d’anomalie, informer le service technique de
l’agence.
 Vérifier la présence de tension sur les bornes arrivées de la boite CC et
l’absence de tension sur les bornes sortie du disjoncteur
 Embrocher le fusible en monophasé ou les 3 fusibles en triphasé
 Fermer le disjoncteur

42
 Vérifier la présence de tension à la sortie du disjoncteur

2.2 Au support

2.2.1 Coupure
 Sonder le support en respectant les quatre méthodes de sondages ; si le
support est bon
 Informer le client de la coupure
 Ouvrir le disjoncteur et / ou débrocher les fusibles uniquement sur les phases
 Repérer les phases du branchement au circuit BT à l’aide du scotch
d’électricien de couleur
 Déconnecter uniquement les phases au raccord à PI (retirer les fusibles du
CCFBD)
 Vérifier la tension en aval du disjoncteur

2.2.2 Remise
 Informer le client de la remise et vérifier l’absence de fusible et la position
ouverte du disjoncteur. En cas d’anomalie, informer le service technique de
l’Agence ;
 Vérifier l’absence de tension sur les bornes sortie du disjoncteur :
 Reconnecter les branchements en fonction du repérage antérieur au scotch de
couleur : remettre le fusible CCFBD
 Vérifier la présence de tension à la boite CC et embaucher le ou les fusibles
 Fermer le disjoncteur
NB : les coupures au poteau sont provisoirement interdites
jusqu'à nouvel ordre.

1) Consigne de sécurité
- Les coupures sur poteaux mixtes et intermédiaires sont strictement
interdites.
- Pour les poteaux très encombré, libérer le support de tout élément ne
faisant pas partir du réseau (banderoles, plaque, câble TV…), ou utiliser

43
une échelle double en fibre de verre lorsque les câbles électriques sont très
encombrant.
- Déclarer tous les incidents survenus pendant l’exécution des travaux.

2) Préparation aux situations d’urgence


a) Kit de sauvetage
L’équipe doit disposer d’un kit de sauvetage constitué de :
- Corde de sauvetage
- 8 descendeurs
- Anneau en élingle
- Un couteau
- 02 harnais à 5 points
- 02 paires de grimpettes

b) Trousse à pharmacie
Ceci pour administrer les premiers soins. Il est composé de :
- Alcool à 90°
- Coton
- Sparagram
- Ciseau
- Bétadine
- Etc…………….

c) Moyen de communication
Disposer d’un tél portable avec un crédit de 500 Frs minimum

44
Noms Fonction Signature
TOUKAM GUY Chargé des travaux
NOUBINIC BERNARD Responsable HSE
YOBA MATHIEU Directeur général

45
46
LA PROCEDURE DE SECURITE ROUTIERE
I. Objectif
Cette politiques définir les consignes générales de sécurités routière pour la
réalisation des déplacements entre les sites des différents chantiers à l’aide des
véhicules et des motos.

1) Autorisation de conduire
Tout employé de Maticam Sarl sollicitant conduire un véhicule ou une moto de
service doit d’abord recevoir :
Une autorisation de conduire signée par le Directeur général.
En plus, il doit être :
Titulaire d’un permis de conduire de catégorie « A» ou « B » ou « C » en cours
de validité
Formés avec succès à la conduite défensive auto ou moto.
Avoir un certificat médical en cours de validité délivré par un médecin autorisé.

II. RESPONSABILITES
a) Le Directeur Général
Le Directeur général avant d’attribuer l’autoréalisation de conduire doit
vérifier l’authenticité des documents cités ci- dessus et mettre à la disposition
des chauffeurs les éléments suivants :

Un appareil pour communiquer avec la base ainsi que le crédit de


communication.

Une souscription d’assurance maladie et une affiliation à la CNPS pour les


conducteurs.

b) Le Coordonnateur HSE
Le Coordonnateur HSE doit veiller a ce que :

Les validités des conduites défensives ne soient pas périmées

47
Le dossier de certification de la grue ne soit pas périmé
Le certificat de formation du grutier soit toujours valide
Il doit organiser les réunions de sensibilisation du personnel à la politique de
sécurité routière mie en place dans l’entreprise.
Il doit veiller à l’application des instructions et consigne de sécurité de la
politique de sécurité routière.

c) Le Conducteur de véhicule ou de moto


Les conducteurs de véhicule ou de moto doivent d’abord :
Avoir l’esprit professionnel
Veiller a leur propre sécurité et à celle des passagers à bord de leur véhicules.
Respecter toutes les consignes et instructions définies dans la politique de
sécurité routière.

III. CHAMPS D’APPLICATION

a) Le port des casques moto


Le port des casques moto est obligatoire pour toute personne à bord
d’une moto y compris son passager.

b) Le port des ceintures de sécurité à bord des véhicules.


En voiture ; le conducteur et tous les passagers à bord doivent attacher
obligatoirement leurs ceintures de sécurités.
Ceci est applicable aux véhicules personnels, aux véhicules de transport
du personnel et aux véhicules Pick up utilisé dans le cadre du déplacement
professionnel.

c) Le transport du personnel
Le conducteur est responsable de la sécurité du personnel à bord de son
véhicule et doit veiller a ce que :
 Le nombre de personnes transportées correspondent aux nombres de
ceintures de sécurité fonctionnelles dans le véhicule.

48
 Tous les passagers présents à bord de son véhicule aient attachés leurs
ceintures de sécurité avant le démarrage du véhicule.
 Il est à noter que le post du personnel sur les bennes des pick-up et des
camions est strictement interdit à tous les conducteurs de Maticam Sarl.
 La limitation de vitesse maximale est de 90 km/h en journée et de 60 Km/h
dans la nuit en zone urbaine.

d) Inspections sécurité du transport des matériels


- Le conducteur doit s’assurer que le véhicule est aménagé pour le transport du
personnel et du matériel de travail
- Le conducteur devra s’assurer que le matériels transporté est bien amassé sur
le véhicule et qu’il n’ya aucun risque de chute durant le transport.
- Le conducteur de moto doit s’assurer qu’aucun matériel encombrant n’est
transporté à bord de sa moto

e) Assurances
La Direction doit s’assurer que :
- Le conducteur est équipé d’un appareil pour communiquer avec sa base.
- Le conducteur à la gestion de l’utilisation de la boite à pharmacie.
- Le conducteur de véhicule ou de moto est affilié à la CNPS

IV. INSPECTIONS DES VEHICULES ET MOTO


Les véhicules et moto de l’entreprise doivent être inspectées obligatoirement
suivant le programme des inspections définit dans les objectifs sécurités assignés
aux leaders et autres personnels de l’entreprise.
NB : Tout conducteur de véhicule ou de moto doit procéder à une
inspection documentée de celle-ci avant la prise en main.

49
V. DE LA DISCIPLINE
a) Les sanctions
Dans le cas d’une inobservance volontaire ou non volontaire du respect
des consignes et instructions prescrite dans cette politique de sécurité routière,
des sanctions suivantes seront appliquées :
- Avertissement
- Demande d’explication
- Blâmes
- Mise à pied de 1 à 3 jours
- Exclusion définitive

b) Les Récompenses
De même, les agents ayants fait de bonne prestation de performances
sécurité se verront récompenser à hauteur de 3 000 Frs (Trois milles francs) à
5 000 Frs Cfa (Cinq mille Francs).

50
Noms Fonction Signature
TOUKAM GUY Chargé des travaux
NOUBINIC BERNARD Responsable HSE
YOBA MATHIEU Directeur général

51
52
CONSIGNE DE SECURITE RELATIVES AUX
POTEAUX ENCOMBRES
Nous pouvons avoir plusieurs cas de figures.
Poteaux encombrés par des câbles TV, pancartes, banderoles…
Câble du réseau (électrique)
3 X 70² 4 X 16²
2 X 16² 4 X 2²

CONSIGNES
1- Poteaux encombrées par des câbles TV et autres.

 Nous devons les couper et déposer pancartes et banderoles pendant


l’ascension de ces dits poteaux.
 Dans le cas où nous ne pouvons les déposer, nous utiliserons une échelle
double en fibre de verre pour traverser les obstacles afin d’opérer sur le
réseau.

2- Poteaux encombrées par les câbles du réseau.


Dans certains cas les poteaux sont encombrés au point de travail par des
câbles du réseau.
Dans ce cas :
Si le poteau est encombré et que les câbles ne sont pas blessés, nous
porterons nos EPI appropriés (gants BT classe 0 ou 00 ; Ecran facial
classe 2, tenues à manches longues, casque avec jugulaires,
chaussures de sécurité) avant de faire les opérations sur le réseau.
Si le poteau est encombré et que les câbles sont blessés, nous
demanderons la mise hors tensions de la ligue BT sur laquelle nous
devons opérer.

53
NB : L’idéal voudrait que le travail se fasse hors tension. Sans
oublier les gants BT de classe 0 ou 00, écran facial de classe 2 et
autres EPI de base.

54
Noms Fonction Signature
TOUKAM GUY Chargé des travaux
NOUBINIC BERNARD Responsable HSE
YOBA MATHIEU Directeur général

55
56
PROCEDURE SUR LES TRAVAUX EN
HAUTEUR
I- Objectifs :
A la fin de cette procédure chaque électricien monteur doit :
Savoir quand est ce que l’on parle de travail en hauteur.
Savoir les risques que l’on court en effectuant les travaux en hauteur.
Savoir les techniques de sondage de supports
Savoir les techniques d’ascension
Savoir le matériel de lutte contre les chutes
Savoir se positionner au poteau pendant le travail.

II- Champs d’Application


Cette procédure s’applique aux électriciens monteurs travaillant pour
ENEO. Ayant reçu une formation en sauvetage en hauteur Afin de réduire au
maximum les accidents, incidents et autres dangers y afférent.

III- Définition
a) Travaux en hauteur
Un travail est dit en hauteur s’il est effectue à partir de 1,8m au dessus du
sol.
b) Chute 
C’est le déplacement d’un corps d’un point à vers un point B. dans notre
cas la chute est de manière verticale (de haut vers le bas)

c) Risques
Tout évènement ou situation susceptible de présenter un danger pour
l’homme.
Risque = Danger / Sécurité

57
d) Sécurité
C’est le fait de travailler ou exercer une activité en toute quiétude
e) Accidents
C’est un évènement malheureux qui arrive lorsqu’on à pas prévu.
f) Danger
Inconvénient plus ou moins probable auquel on est exposé. ce qui
constitue une menace

IV- Corps de la procédure


Pou effectuer un travail en hauteur, il ya des exigences à respecter ; entres
autres :
1- Nul ne peut aspirer à un travail en hauteur sans être formé en sauvetage en
hauteur
2- Savoir qu’il peut avoir une chute
3- Avant d’ascensionner il faut :

a)Respecter les techniques de sondage ou méthodes de


vérification des supports.

a-1) Vérificateur visuelle


a-2) Sondage au marteau
a-3) Sondage au tournevis
a-4) Sondage au basculement

a-1 : Vérification Visuelle


La vérification visuelle permet d’observer
 Les pourritures
 Les trais
 Les nœuds

a-2 : Sondage au marteau de 500g


- Frapper fortement à la base du support

58
- Frapper progressivement de la base vers le haut
- Frapper tout autour du support
Si le marteau rebondit avec un son sec, continuer les autres étapes.
a-3 : Sondage au tournevis
- Creuser autour du support à profondeur de 15 à 20 cm
- A l’aide d’un long tournevis et d’un marteau, vérifier l’état intérieur du
support en le perforant à l’aide de ce tournevis.
a-4 : Sondage au basculement
- Utiliser les cordes de service sur laquelle on appliquera une force
horizontale au support dans le sens perpendiculaire à la ligne.
- Essayer de faire basculer dans un mouvement va et viens.
- Utiliser au besoin une corde de service ou mefourche de levage pour les
gros sujets.
NB : les craquements dans ce cas montrent que le support est pourri
- Si le support s’incline il est mal implanté.
En Conclusion : les quatre étapes de vérification sont nécessaire pour décider
d’ascensionner ou nom le support.
Si l’une des vérifications n’est pas favorable, l’ascension du support n’est pas
possible.

b) Défauts de poteaux bois, Béton ; métallique


- Les poteaux sont examinés pour vérifier s’il ne présente aucun danger
- Que le poteau soit en bois, en béton ou en métal, il doit être examiné avant
l’ascension
- Chaque type de poteau peut présenter différentes conditions de danger :
- - Inclinaison
- Pourriture (à la base, en profondeur ou en hauteur)
- Fissures
- Corrosion (poteau métalliques)
- Déformation

59
- Trous
- Nœuds
- Profondeur d’implantation insuffisante
- Condition du sol (argileux, mou, marécageux, marque de brûlures
- Etc……………….

V- TECHNIQUE D’ASCENSION DES SUPPORTS


Comme nous le savons tous, nous ne pouvons Ascensionner les poteaux
sans être former au sauvetage en hauteur au préalable, ni vérifier le matériel
d’ascension.

AVANT ASCENSION
Port EPI complet
Sonder le poteau
Nous placer au pied du support
S’amarrer au support avec la longe d’ascension en faisant un tour mort

PENDANT L’ASCENSION.
Monter au poteau en respectant les 03 points d’appuies (transfert d’énergie)
Un pieds- Deux mains
Deux pied – une main.
L’ascension terminé, se mettre en position pour travailler : système de
positionnement du travail (SPT)
Créer un point d’ancrage mobile
Accrocher sa longe anti chute à ce point d’ancrage.

VI- LUTTE CONTRE LES CHUTES


Pour lutter contre quelque chose ; il faut savoir cette chose.
Comme nous l’avons si bien dit dans la définition, la chute est le
déplacement d’un corps d’un point A vers un point B de manière verticale dans
notre cas.

60
Pour lutter contre la chute, il faut avoir le matériel ou équipement
suivant :
EPI standard (tenue longue manche, casque de sécurité, chaussure, gant de
manutention, lunette anti- particule)

 02 Harnais à 05 points
 02 grimpettes
 01 kit de sauvetage composé de
 Corde de sauvetage
 08 (huit) descendeurs
 Anneau en élingue sangle
 Mousquetons
 01 Couteau
 Numéro d’urgence
NB : dans un chantier pour un monteur au poteau, il faut un autre
opérateur au sol près pour le sauvetage. Formé pour le sauvetage en hauteur.
Les deux opérateurs doivent être formés en sauvetage en hauteur.

VII- Les responsabilités de chacun :


Pour qu’un système mis sur pied marche normalement il faudrait que les
responsabilités soient partagées.

Electricien Monteur : il doit transmettre ses besoins en EPI et EPC au chargé


des travaux.

Chargé des travaux : ce dernier transmet les besoins au responsable HSE

Responsable HSE : Il a pour devoir et obligation de doter tous les employés des
EPI et EPC nécessaires.

Le Directeur Général : Il doit mettre à la disposition du personnel les moyens


financier et logistiques pour que employés puissent travailler en toute quiétude.

61
VIII-Formations et éléments de vérifications
a) Formation
Tout le personnel de MATICAM SARL sera formé sur cette procédure
afin de ne jamais l’oublier par le DT ou le formateur.
b) Eléments de vérifications
La vérification du respect de la dite procédure doit être faite afin
d’observer l’application effective de celle-ci par le personnel. Elle se fait par :

 Works site Visit (WSV)


 Audits internes
 QER

62
BIBIOGRAPHIE
1- Notion de secourisme (ENEO) document sur la formation au Safety Stand
Down (Ascension des supports) (ENEO)

63
Noms Fonction Signature
TOUKAM GUY Chargé des travaux
NOUBINIC BERNARD Responsable HSE
YOBA MATHIEU Directeur général

64
65
INSTRUCTIONS SUR LES TRAVAUX EN HAUTEUR

Une entreprise digne de ce nom et qui veux émerger doit être régis par des
instructions.

La procédure dans son intégralité doit être respectée

Tous ceux qui respecteront à la lettre cette procédure sans faille pendant un mois
entier, auront droit à un bonus d’encouragement allant de 3 000 Frs à 5 000 Frs
Cfa

Ceux qui ne respecteront pas cela se verront infliger une sanction :

KOTSING pendant deux jours par le DT ou le formateur sur cette


procédure afin de retourner au chantier.

Les récidivistes auront droit à des sanctions suivantes :

 Blâmes
 Avertissements
 Mise à pied de 1 à 3 jours
Le chargé des travaux ou le chef d’équipe devra rendre compte au
responsable HSE du comportement des électriciens sur le terrain cela tous les
jours pour le bon suivi des instructions.

Le Responsable HSE TOUKAM GUY Le Directeur Général

Chargé des travaux

66
67
INSTRUCTION DE SECURITE SUR LE
CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DES
POTEAUX ET AUTRES CHARGES
L’objectif sécurité étant de (zéro accident) nous avons instauré à
MATICAM SARL, des instructions de sécurité sur le chargement et le
déchargement des poteaux et autres charges sur le camion grue pour assurer la
protection des biens et des personnes.
Ceci dit l’opérateur de levage doit avant toute manœuvre respecter les
instructions suivantes :

A- Instructions d’inspections des accessoires


 il doit inspecter immédiatement le crochet, les élingues, le bras de levage
et de pivot
 S’assurer que la grue ne peut pas basculer pendant le travail de levage
mécanisé
 S’assurer que le certificat d’inspection de la grue et du bras de levage
n’est pas périmé
 S’assurer que le certificat d’attestation de formation de l’opérateur de levage
mécanisé n’est pas expiré.

NB : cette formation doit être faite dans les centres de formation agrée par
ENEO.
Pour le suivie de l’application de ces procédures nous avons réservé les
sanctions disciplinaires à tous ceux qui ne respecterons pas ces instructions, il
s’agit entres autre de :
- Avertissement
- Demande d’explication
- Mise à pied de 01 à 03 jours
- Licenciement.

68
Le Coordonateur HSE

EQUIPEMENTS ET OUTILLAGE OBLIGATOIRE


Les équipements ci-après sont requis pour la réalisation des travaux de
nouveaux branchements.
UTILISATION DESIGNATION
Moyens logistiques Voiture équipée des ceintures de sécurité
- Tenue de travail bleu longues manches
- Casque de sécurité avec jugulé
- Chaussure de sécurité
- Gants isolants BT
EPI - Gants de manutention
- Tapis isolant
- Lunette UV
- Lunette anti particule
- Ecran facial
- Surgant
EPC Harnais de sécurité complet
Banderoles, ruban de balisage et cornes de signalisation
Outillage - Clé à raccord isolée
- Tournevis isolé
- Pince coupante isolé
- Ecarteur de phase isolé
- Grimpettes pour poteau bois
- Couteau électricien
- Tarière
- Marteau de sondage
- Corde de service
- Caisse à outils
- Pelles
- Pioche
- Barre à mine

69
- Fourches
- Vérificateur d’absence de tension
- Pincer à sertir
- Matelas isolant

70
71
PROCEDURE DE CHARGEMENT /
DECHARGEMENT DES SUPPORT AVEC LA
GRUE
I) Disposition préliminaire
1) Documents administratif
2) Equipement de sécurité, outillage et matériel.
a) Equipement de sécurité
b) Outillage
3) Constitution des équipes
4) Accès au parc

II) Chargement des supports

1- Règles de sécurité
2- Technique de chargement
3- Transport pour la base
4- Déchargement
III) préparation aux situations d’urgence.
IV) Responsabilité des intervenants
1- Chauffeur
2- Opérateur de levage
3- Responsable des travaux
4- Responsable ENEO

72
I. DISPOSITION PRELIMINAIRE
1- Document administratif
- Demande matériel (DM)
- Works permit
- JSA
- Work briefing sécurité
- Engagement sécurité

2- Equipement de sécurité et Outillage


a- Equipement de sécurité
- Tenue longue manches
- Casque de sécurité avec jugulaire
- Chaussure de sécurité
- Lunette anti particules

b- Outillage
- Camion grue
- 02 bars de fer
- 02 élingues
- 04 sangles
- Cône de signalisation (06)
- Ruban de balisage
- Corde de guidage (02)

3- Constitution de l’équipe
L’équipe est constituée de 5 personnes minimum (1
chauffeur et 4 techniciens)

4-Accès au parc
- Vitesse limitée à 20km/h

73
II. CHARGEMENT
1- Règles de sécurité
- Délimiter la zone de travail à l’aide des cônes de signalisation
- Les travaux doivent être supervisés par le Responsable ENEO du parc
- Capacité de chargement
 Pour les poteaux bois de 8 m et 9 m : 15
 Pour les poteaux de 11,12 et 13 m : 10
 En cas de chargement mixte : 10

2- Technique de chargement
- Positionner les supports par tas de 05 maximums
- Passer l’élingle en dessous
- Attacher la corde de guidage
- Puis procéder au levage
- Ne pas rester sous la charge
NB : l’opérateur de la grue doit suivre les instructions de l’opérateur
de levage (guide)
- Poser les supports sur le Camoin, les amarrer avec un premier sangle avant
d’enlever l’élingue afin d’éviter le glissement des supports
- A la fin du chargement, amarrer l’ensemble des supports avec les sangles.
3- Transport pour la base
Le chauffeur doit respecter les contraintes de la conduite défensive.

4- Déchargement des supports


Les mêmes précautions prises pendant le chargement doivent être prise
pour le déchargement.
III. PREPARATION AUX INCIDENT OU ACCIDENTS
- Avant d’engager les travaux, l’équipe doit signaler sa présence à
l’infirmerie du site (infirmerie bassa)

74
- L’équipe doit disposer d’une trousse à pharmacie pour appliquer les
premiers soins en cas de nécessité.
- Un des membres de l équipe doit être formé en secourisme du travail.

IV. RESPONSABILITE DES INTERVENANTS


1- Chauffeurs
Il a la responsabilité de :
- Vérifier l’état de la grue avant le déplacement pour le site de chargement.
- Vérifier l’état de la grue niveau d’huile
- Vérifier l’état des sangles, des élingues

2- Opérateur de levage
Il doit guider l’opérateur de la grue pendant les opérations de levage
(chargement / déchargement).
3- Responsable des travaux
- Il s’occupe des démarches administratives (Work permit, JSA, engagement
sécurité)
- Il assure du respect des instructions de sécurité ainsi que le port d’EPI
4- Responsable ENEO
- Il délivre le document administratif
- Il veille au respect des techniques de chargement des supports
- En cas de disfonctionnement il à l’obligation d’arrêter les travaux.
Lorsque les intervenants respectent cette procédure de manière
rigoureuse sur une période d’un mois ils peuvent bénéficier d’une prime
d’encouragement allant de 2 000 frs à 5 000 frs Cfa.
En cas de violation de la procédure de manière permanente les mesures
suivantes sont prises :
- Blâme
- Mise à pieds
- Recyclage

75
Noms Fonction Signature
TOUKAM GUY Chargé des travaux
NOUBINIC BERNARD Responsable HSE
YOBA MATHIEU Directeur général

76
SOMMAIRE
PROCEDURE DE CONSIGNATION ET DE DECONSIGNATURE DES OUVRAGES HTA.................2
OBJECTIFS............................................................................................................................2
CHAMP D’APPLICATION.......................................................................................................2
Sommaire...........................................................................................................................2
DECONSIGNATION..............................................................................................................6
Consignes particulières.......................................................................................................7
3.11. Attestation de consignation/avis de fin de travail...............................................10
3.12. Correction des erreurs...........................................................................................10
4 Contrôle périodique de l’effectivité de la procédure de consignation.............................10
5.Responsabilité dans l’exploitation et la maintenance des ouvrages................................10
6. Responsable dans l’application des procédures.............................................................11
1.La Direction des réseaux.................................................................................................11
2.La Sous Direction Exploitation........................................................................................11
3.La Sous Direction Sécurité et Environnement.................................................................12
4.Les Divisions Techniques................................................................................................12
5.Les chefs de base technique (chargés d’exploitation)....................................................12
7.Mesure transitoire.........................................................................................................12
8. Instructions relatives à l’application de la procédure.................................................12
1- Chargé de consignation (agent ENEO)......................................................................12
2-Chargé des travaux........................................................................................................12
BIBLIOGRAPHIE.................................................................................................................14
INSTRUCTION SECURITE DES OPERATIONS DE LEVAGES MECANISES (UTILITAIRES DE
GRUES, BRAS DE LEVAGES)................................................................................................17
INSTRUCTION SECURITE DES OPERATIONS DE LEVAGES MECANISES (UTILITAIRES DE
GRUES, BRAS DE LEVAGES)................................................................................................17
Domaines d’application.....................................................................................................17
I-Objectifs.........................................................................................................................17
II-HABILITATION................................................................................................................17
III-ROLES ET RESPONSABLES D’UNE EQUIPE DE LEVAGE MECANISE...................................18
A) L’OPERATEUR DE LA GRUE........................................................................................18
B) L’OPERATEUR DE LEVAGE..........................................................................................18
IV-NSPECTIONS PERIODIQUE DE L’ENGIN DE LEVAGE........................................................18
V-VERIFICATEUR DES ACCESSOIRES DE LEVAGE.................................................................19
VI-CONSIGNES DE SECURITE POUR LEVAGE MECANISE......................................................19

77
A) LA CHARGE.................................................................................................................19
B) ORGANISER LE LEVAGE..............................................................................................20
EVALUATIONS DES RISQUES ET PLAN D’AMELIORATION...................................................21
Opérateur de levage mécanisé..........................................................................................21
ANALYSE DES RISQUES LIES AUX TRAVAUS D’OPERATION DE LEVAGE MECANISE.............22
PROCEDURE DE CONSTRUCTION DES NOUVEAUX BRANCHEMENTS BT.............................24
I.CHAMPS D’APPLICATION................................................................................................24
1) Personnel concerné.......................................................................................................24
2) Risques liés aux travaux................................................................................................24
II.DISPOSITION PRELIMINAIRE...........................................................................................24
1) Documents Administratifs............................................................................................24
2) Equipement de sécurité................................................................................................25
a) EPI...............................................................................................................................25
b) EPC..............................................................................................................................25
3) Outillage........................................................................................................................25
4) Matériels........................................................................................................................26
5) Constitution de l’équipe................................................................................................26
III.EXECUTION DU TRAVAIL...............................................................................................26
A-Branchement Standard..................................................................................................26
1) Fixation du coffret sur le mur....................................................................................26
2) Câblages.....................................................................................................................26
3) Raccordement sur le réseau......................................................................................26
B-BRANCHEMENT PANNEAU SUPPLEMENTAIRE AVEC DISTRIBUTEUR...............................26
1- Pose du Distributeur.....................................................................................................26
C-BRANCHEMENT AVEC SUPPORT.....................................................................................27
1) Implantation du support...........................................................................................27
2) Pose du coffret...........................................................................................................27
3) Raccordement aux bornes du compteur..................................................................27
4) Raccordement au réseau...........................................................................................27
5) Tester la présence de l’énergie aux bornes du compteur et sorti disjoncteur.......27
I.GENERALITE....................................................................................................................30
1) Les travaux sur support mixte et support intermédiaires sont interdits....................30
2) Pour des supports encombrés, utiliser une échelle double en fibre de verre............30
3) Tous les incidents doivent êtres signalés et faire objets d’une étude au sujet d’une
réunion de sécurité au sein de l’entreprise.........................................................................30

78
4) Chargement et déchargement des supports bois........................................................30
II.PREPARATION AUX SITUATION D’URGENCE...................................................................30
1) Kit de sauvetage............................................................................................................30
2) Trousse à pharmacie.....................................................................................................30
3) Repérer l’hôpital le plus proche...................................................................................31
Instruction de sécurité pour les travaux de Coupure - remises et Normalisation...............33
A-Objectifs :......................................................................................................................33
B-Consignes de sécurité pour les travaux de de Coupure - remises et Normalisation.........33
C-Inspection périodique d’EPI- EPC et outillages................................................................34
D-Organisation du travail..................................................................................................35
E-Composition d’une équipe de réalisation des travaux de construction des nouveaux
branchements...................................................................................................................35
F-De la discipline...............................................................................................................35
EQUIPEMENTS ET OUTILLAGE OBLIGATOIRE.....................................................................36
PROCEDURE DES TRAVAUX SOUS TENSION (coupures et remises).....................................38
1.Disposition préliminaire.................................................................................................38
1.1 Documents commerciaux..........................................................................................38
1.2.1 Equipement de sécurité individuel.................................................................38
1.2.2 Outillage..........................................................................................................38
1.2.3 Matériel...........................................................................................................38
1.3 Constitution des équipes............................................................................................38
1.4 Se rendre au lieu de travail........................................................................................38
1.5 Arriver chez le client...................................................................................................38
1.6 Connaissance du support...........................................................................................38
1.7 Connaissance du branchement..................................................................................38
1.8 Opérations nécessitant la supervision effective des bases technique (Opération non
couvertes par l’autorisation de travail DCC).......................................................................38
1.9 Opération interdites...................................................................................................38
2.Exécution de la tache.....................................................................................................38
2.1 A la boite CC........................................................................................................38
2.2 Coupure...............................................................................................................38
2.3 Remise.................................................................................................................38
Disposition préliminaire....................................................................................................39
1.1Document Commerciaux..............................................................................................39
1.2Equipement de sécurité, outillage et matériel..............................................................39

79
1.2.1 Equipement de sécurité individuel.......................................................................39
1.2.2 Outillage.............................................................................................................39
1.2.3 Matériel..............................................................................................................40
1.3 Constitution des équipes.............................................................................................40
1.4 Se rendre au lieu de travail..........................................................................................40
- Les déplacements en moto :.........................................................................................40
1.5 Arriver chez le client....................................................................................................40
1.6 Connaissance du support et de l’environnement.........................................................40
1.7 Connaissance du branchement....................................................................................41
1.8 Opérations nécessitant la supervision effective des bases techniques (opérations non
couvertes par autorisations de travail DCO)......................................................................41
1.9 Opérations interdites..................................................................................................41
2.Exécution de la tâche.....................................................................................................42
2.1 A la boite CC ou au distributeur............................................................................42
2.1.1 Coupures.........................................................................................................42
2.1.2 Remise.............................................................................................................42
2.2 Au support.................................................................................................................43
2.2.1 Coupure...........................................................................................................43
2.2.2 Remise.............................................................................................................43
1)Consigne de sécurité......................................................................................................43
2)Préparation aux situations d’urgence.............................................................................44
a) Kit de sauvetage........................................................................................................44
b) Trousse à pharmacie..................................................................................................44
c) Moyen de communication........................................................................................44
LA PROCEDURE DE SECURITE ROUTIERE............................................................................47
I.Objectif...........................................................................................................................47
1) Autorisation de conduire..............................................................................................47
II.RESPONSABILITES..........................................................................................................47
a) Le Directeur Général..................................................................................................47
b) Le Coordonnateur HSE...............................................................................................47
c) Le Conducteur de véhicule ou de moto....................................................................48
III.CHAMPS D’APPLICATION..............................................................................................48
a) Le port des casques moto..........................................................................................48
b) Le port des ceintures de sécurité à bord des véhicules...........................................48
c) Le transport du personnel........................................................................................48

80
d) Inspections sécurité du transport des matériels......................................................49
e) Assurances.....................................................................................................................49
IV.INSPECTIONS DES VEHICULES ET MOTO........................................................................49
V.DE LA DISCIPLINE...........................................................................................................50
a) Les sanctions..................................................................................................................50
b) Les Récompenses..........................................................................................................50
CONSIGNE DE SECURITE RELATIVES AUX POTEAUX ENCOMBRES.......................................53
CONSIGNES.......................................................................................................................53
1-Poteaux encombrées par des câbles TV et autres...........................................................53
2-Poteaux encombrées par les câbles du réseau...............................................................53
PROCEDURE SUR LES TRAVAUX EN HAUTEUR...................................................................57
I-Objectifs :.......................................................................................................................57
II-Champs d’Application....................................................................................................57
III-Définition......................................................................................................................57
a) Travaux en hauteur...................................................................................................57
b) Chute..........................................................................................................................57
c) Risques.......................................................................................................................57
d) Sécurité......................................................................................................................58
e) Accidents....................................................................................................................58
f) Danger........................................................................................................................58
IV-Corps de la procédure...................................................................................................58
1- Nul ne peut aspirer à un travail en hauteur sans être formé en sauvetage en hauteur
58
2- Savoir qu’il peut avoir une chute...................................................................................58
3- Avant d’ascensionner il faut :........................................................................................58
a) Respecter les techniques de sondage ou méthodes de vérification des supports.....58
a-1) Vérificateur visuelle....................................................................................................58
a-2) Sondage au marteau..................................................................................................58
a-3) Sondage au tournevis.................................................................................................58
a-4) Sondage au basculement...........................................................................................58
a-1 : Vérification Visuelle...................................................................................................58
a-2 : Sondage au marteau de 500g....................................................................................58
a-3 : Sondage au tournevis................................................................................................59
a-4 : Sondage au basculement..........................................................................................59
b) Défauts de poteaux bois, Béton ; métallique..............................................................59

81
V-TECHNIQUE D’ASCENSION DES SUPPORTS.....................................................................60
VI-LUTTE CONTRE LES CHUTES...........................................................................................60
VII-Les responsabilités de chacun :....................................................................................61
VIII-Formations et éléments de vérifications.....................................................................62
a) Formation...................................................................................................................62
b) Eléments de vérifications..........................................................................................62
BIBIOGRAPHIE...................................................................................................................63
1- Notion de secourisme (ENEO) document sur la formation au Safety Stand Down
(Ascension des supports) (ENEO)..........................................................................................63
INSTRUCTIONS SUR LES TRAVAUX EN HAUTEUR...............................................................66
INSTRUCTION DE SECURITE SUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DES POTEAUX ET
AUTRES CHARGES.............................................................................................................68
A-Instructions d’inspections des accessoires.....................................................................68
EQUIPEMENTS ET OUTILLAGE OBLIGATOIRE.....................................................................69
PROCEDURE DE CHARGEMENT / DECHARGEMENT DES SUPPORT AVEC LA GRUE..............72
I)Disposition préliminaire..................................................................................................72
1) Documents administratif...............................................................................................72
2) Equipement de sécurité, outillage et matériel..............................................................72
a) Equipement de sécurité.................................................................................................72
b) Outillage.........................................................................................................................72
3) Constitution des équipes...............................................................................................72
4) Accès au parc.................................................................................................................72
II)Chargement des supports..............................................................................................72
1- Règles de sécurité..........................................................................................................72
2- Technique de chargement.............................................................................................72
3- Transport pour la base...................................................................................................72
4- Déchargement...............................................................................................................72
III)préparation aux situations d’urgence............................................................................72
IV) Responsabilité des intervenants..................................................................................72
1- Chauffeur.......................................................................................................................72
2- Opérateur de levage......................................................................................................72
3- Responsable des travaux..............................................................................................72
4- Responsable ENEO........................................................................................................72
I.DISPOSITION PRELIMINAIRE………………………………………………………………………………………….73
1- Document administratif................................................................................................73

82
2- Equipement de sécurité et Outillage...........................................................................73
a- Equipement de sécurité............................................................................................73
b- Outillage.....................................................................................................................73
3- Constitution de l’équipe................................................................................................73
4- Accès au parc.................................................................................................................73
II.CHARGEMENT................................................................................................................74
1- Règles de sécurité..........................................................................................................74
2- Technique de chargement............................................................................................74
3- Transport pour la base..................................................................................................74
4- Déchargement des supports.........................................................................................74
III.PREPARATION AUX INCIDENT OU ACCIDENTS...............................................................74
IV.RESPONSABILITE DES INTERVENANTS...........................................................................75
1- Chauffeurs......................................................................................................................75
2- Opérateur de levage......................................................................................................75
3- Responsable des travaux..............................................................................................75
4- Responsable ENEO........................................................................................................75
Y

83