Vous êtes sur la page 1sur 14

Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

CONVeCtION Naturelle

Rappel:
TP  T 
Tf 
2
Q  hAP (TP  T )
1  ; 1
    (Gaz Parfait)
 T Tf
 ( x)
 3.93Pr 1 2 (0.952  Pr)1 4 Gr 1 4 (Régime laminaire)
x
g  (TP  T ) D 3 g (TP  T ) LC 3
GrL  RaL  Pr
2 2
GrL
1 Convection Naturelle
Gr  109 : Re gime la min aire RaL2
GrL
Gr  109 : Re gime turbulent 1 Convection Forcee
RaL2
GrL
1 Convection Mixte
RaL2
1- Plaque Plane Verticale :

A- Température imposée a la paroi constante : TP  Cte LC=L


Nu  0.59 Ra1/L 4 104  Ra  109 La min aire
Nu  0.1 Ra1/L 3 109  Ra  1013 Turbulent
2
 
 
 0.387Ra1/ 6  1 9
Nu  0.825  8/ 27  10  Ra  10 La m 
9/16
   0.492   
 1     
   Pr   
1/ 4
1/ 4  Pr 
Nu, x  0.508 Ra L   104  Ra  109 La m
 0.952  Pr 

Flux de chaleur constant a la paroi : q  Ct

Département de Mécanique Dr. SALHI M


38
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

1/ 4
Nu, x  0.6 Gr .Pr 
*
x
0.22
105  Grx* .Pr  1011 Laminaire
Nu, x  0.586  Gr .Pr 
x
*
2.1013  Grx* .Pr  1016 Turbulent
g  q P x 4 q P
Grx*  2
; Nu ?  TP  TP ( L / 2) ; q P  h(TL / 2  T )  h  alors
 K TL / 2  T
q P L
Nu   Nu (T  cte )  Resolution Numerique par Iterations
K TL / 2  T 

2- Plaque Plane horizontale : LC= AP/P B- Surface chaude inferieure :


A- Surface chaude supérieure : Nu  0.27 Ra1/L 4 T  cte 105  Ra  1011
Nu  0.58 Ra1/L 5 q  ct 106  Ra  1011
Nu  0.54 Ra1/L 4 T  cte 104  Ra  107
Nu  0.15 Ra1/L 3 T  cte 107  Ra  1011 C- Paroi Incline: Lc=L
Nu  0.13 Ra1/L 3 q  ct Ra  2 108
Nu  0.16 Ra1/L 4 q  ct 5 108  Ra  1011 Utilisation les correlations dune paroi
verticale sauf on remplace g par g cos 
Ra  Ra cas 
3- Cylindre verticale : LC= L
Utilisation les corrélations dune paroi verticale a condition
35 L
Que D 
Gr 1/ 4

4- Cylindre horizontale : LC=D


2
 
 0.387 Ra1/ 6  12
Nu  0.6   Ra  10
9 /16 8 / 27
 1   0.559 / Pr   
   

Convection mixte : forcée + naturelle

1n
Nu   Nu1forcee
n
 Nu1Naturelle
n
 n  3 Verticale n  4 Horizentale

Rayonnement :
Q   As (TP 4  T 4 )   5.67 10 8 W/m 2 .K 4 ,  : Coéfficent d emissivité

5- Sphères :

0.589 Ra1/ 4
Nu  2  4/9
Ra  1011 , Pr  0.7
9 /16
  0.469  
1    
  Pr  

Département de Mécanique Dr. SALHI M


39
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

Exercice N° 01 :

Un tube horizontal de 6 m de longueur


long et 8 cm de
diamètre, conduite l'eau
'eau chaude traverse une grande chambre
dont la température est de 20°C.
20 Si la température de la
surface extérieure du tube
be est de 70°C,
70 déterminez le flux de
chaleur perdu par la convection naturelle et par le
rayonnement. =0.8.

Solution :

Les propriétés de l’air a 1 atm et a la température moyenne :


Tf = (Tp+T)/2 = (70+20)/2 = 45 C
 (Tableau)
k  0.02699 W/m.C
  1.75 105 m 2 /s
Pr  0.7241
1 1
   0.0031446 K -1
T f (45  273)K

(a) La longueur caractéristique Lc  D  0.08 m , alors :

g  (Ts  T ) D 3 (9.81 m/s 2 )(0.0031446 K -1 )(70  20 K )(0.08 m)3


Ra  Pr  (0.7241)  1.869 106  1012
2 5 2
(1.75 10 m /s) 2

2 2
   
 0.387 Ra1/ 6   0.387(1.869  106 )1/ 6 
Nu  0.6    0.6    17.40
9 /16 88// 27 9 /16 8 / 27
 1   0.559 / Pr     1   0.559 / 0.7245   
       

k 0.02699 W/m.C
h Nu  (17.4)  5.869 W/m 2 .C
D 0.08 m
Ap   DL   (0.08 m )(6 m )  1.508 m 2

Q  hAp (Tp  T )  (5.869 W/m 2 .C)(1.508 m 2 )(70  20)C  442.54 W


(b) Le flux de chaleur
haleur perdu par rayonnement :

Q rad   Ap (T p 4  T 4 )  (0.8)(1.508 m 2 )(5.67  108 W/m 2 .K 4 ) (70  273 K ) 4  (20  273 K ) 4 
 242.65 W

Exercice N° 02 :

Département de Mécanique Dr. SALHI M


40
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

Considérons une plaque carrée mince (0,6 m x 0,6 m) dans une chambre à 30°C. Un côté de la
plaque est maintenu à une température de 90˚C,
90˚C, tandis que l'autre côté est isolé, comme le montre la
figure.
- Déterminer le flux de chaleur de la plaque par convection naturelle si la plaque est :

(a) verticale, (b) horizontale avec la surface chaude supérieure, et (c)


horizontale avec la surface chaude inférieure.

Solution :

Les propriétés de l’air a 1 atm et a la température moyenne :


Tf = (Tp+T)/2 = (90+30)/2 = 60 C
 (Tableau)
k  0.02808 W/m.C
  1.896 105 m 2 /s
Pr  0.7202
1 1
   0.0030 K -1
T f (60  273)K

(a) Paroi verticale :

La longueur caractéristique Lc  L  0.6 m , alors :


g  (Ts  T ) L3c
Ra  Pr
2 2
(9.81 m/s )(0.003 K -1 )(90  30 K)(0.6 m)3
 (0.7177)
(1.896 10 5 m 2 /s)2

 7.656  108  109 Laminaire


2
 
 
 0.387Ra1/ 6 
Nu  0.825  8 / 27   113.4
   0.492 9 /16  
 1     
   Pr   
k 0.02808 W/m.C
h Nu  (113.4)  5.306 W/m 2 .C
Lc 0.6 m
AP  (0.6 m )(0.6 m )  0.36 m 2
Q  hA (T  T )  (5.306 W/m2 .C)(0.36 m 2 )(90  30)C  115 W
p p 

(b) Paroi horizontale dessus:


dessus

A L2 L 0.6
Lc   = = =0.15 m
P 4L 4 4

Département de Mécanique Dr. SALHI M


41
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

g  (Ts  T ) L3c
Ra  Pr
2 2
(9.81 m/s )(0.003 K -1 )(90  30 K)(0.15 m)3
 (0.7177)
(1.896  105 m 2 /s) 2

 1.66 107  109 Turbulent

Nu  0.15 Ra1/ 3  0.15(1.66  107 )1/ 3  38.26


k 0.02808 W/m.C
h Nu  (38.26)  7.162 W/m 2 .C
Lc 0.15 m
Q  hA (T  T )  (7.162 W/m 2 .C)(0.36 m 2 )(90  30)C  154.7 W
p p 

(c) Paroi horizontale dessous:


dessous

Nu  0.27 Ra1/ 4  0.27(1.66  107 )1/ 4  17.23


k 0.02808 W/m.C
h Nu  (17.23)  3.225 W/m 2 .C
Lc 0.15 m

Q  hA (T  T )  (3.225 W/m2 .C)(0.36 m 2 )(90  30)C  69.68 W
p p 

Le flux de chaleur
haleur perdu par rayonnement : =1
Q rad   Ap (T p 4  T 4 )  (1.0)(0.36 m 2 )(5.67  108 W/m 2 .K 4 ) (90  273 K ) 4  30  273 K ) 4 
 182 W

Exercice N° 03 :

L'eau bout dans une casserole de 12 cm de profondeur avec


un diamètre extérieur de 25 cm qui est placé sur le dessus d'un
fourneau.. L'air ambiant à une température de 25 ° C, et
l'émissivité de la surface extérieure de la casserole est de 0,95.
En supposantt que toute la casserole soit à une température
moyenne de 98 °C.

Déterminer le flux de chaleur perdu de la surface


latérale cylindrique de la casserole vers l'environnement par : (a) convection naturelle et (b)
rayonnement.

(d) Si le taux d'évaporation de l'eau


l'eau est 2 kg / h à 100 ° C, déterminer le rapport de pertes de
chaleur des surfaces latérales de la casserole à celle de l'évaporation de l'eau. La chaleur
d'évaporation de l'eau à 100 °C est de 2257 kJ / kg.

Solution :

Les propriétés de l’air a 1 atm et a la température moyenne :

Département de Mécanique Dr. SALHI M


42
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

Tf = (Tp+T)/2 = (98+25)/2 = 61.5C


61.5 sont (Tableau)
k  0.02819 W/m.C
  1.910  10 5 m 2 /s
Pr  0.7198
1 1
   0.00299 K -1
Tf (61.5  273)K

(a) La longueur caractéristique de la casserole, Lc  L  0.12 m. alors,


g (T s  T ) L3 (9.81 m/s 2 )(0.00299 K -1 )(98  25 K )(0.12 m ) 3
Ra  Pr  299 10 6
(0.7198)  7.299
2 (1.910  10 5 m 2 /s ) 2
On peut traiter le cylindre
ylindre vertical comme une paroi plane verticale, sachant que :
35L 35(0.12) 35L
1/ 4
 6 1/ 4
 0.07443 < 0.25 and thus D 
Gr (7.299  10 / 0.7198) Gr 1 / 4
A ce moment,
2 2
   
   
 1/ 6   6 1/ 6 
 0.387Ra   0.387(7.299  10 ) 
Nu  0.825  8 / 27   0.825  8 / 27 
 28.60
   0.492  9 / 16      0.492  9 / 16  
 1       1     
   Pr       0.7198   

k 0.02819 W/m.C
h Nu  (28.60)  6.720 W/m 2 .C
L 0.12 m
As  DL   (0.25 m )(0.12 m )  0.09425 m 2
et
Q  hAs (Ts  T )  (6.720 W/m 2 .C)(0.09425 m 2 )(98  25)C  46.2 W
(b) Le flux de chaleur
haleur perdu par rayonnement
Q rad  As  (Ts 4  Tsurr 4 )

 (0.95)(0.09425 m 2 )(5.67  10 8 W/m 2 .K 4 ) (98  273 K ) 4  (25  273 K ) 4  56.1 W 
(c)) Le flux de chaleur perdu par l’évaporation de l’eau :
Q  m  LV  (2 / 3600 kg/s)(2257 kJ/kg)  1.254 kW  1254 W
Alors, le rapport de flux dee chaleur perdu de cette casserole par rapport au flux de chaleur perdu par
l’évaporation de l’eau est :
46.2  56.1
f   0.082  8.2%
1254

Exercice N° 04 :

Un réservoir de propane cylindrique de 1,5 m de


diamètre et 4 m de longueur est initialement rempli de
propane liquide, dont la densité est de 581 kg / m3.
Le réservoir estt exposé à l'air ambiant à 25 °C. °
Maintenant, une fissure se développe au sommet du
réservoir, et la pression à l'intérieur tombe à 1 atm tandis que la température chute à -42 °C, qui est la

Département de Mécanique Dr. SALHI M


43
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

température d'ébullition du propane à 1 atm. La chaleur d'évaporation du propane à 1 atm est de 425 kJ
/ kg. Le propane est vaporisé lentement à la suite du transfert de chaleur de l'air ambiant dans le
réservoir, et la vapeur de propane s'échappe du réservoir à -42 ° C à travers la fissure.
En supposant que le réservoir de propane soit à peu près à la même température que le propane à
l'intérieur, déterminez combien de temps il faudra pour que le réservoir se vide s'il n'est pas isolé.

Solution :

Les propriétés de l’air a 1 atm et a la température moyenne :


Tf = (Tp+T)/2 =(-42+25)/2 = -8.5C sont (Tableau)
k  0.02299 W/m.C
  1.265  10 5 m 2 /s
Pr  0.7383
1 1
   0.003781 K -1
Tf (8.5  273)K

Le réservoir gagne de la chaleur à travers sa surface cylindrique ainsi que ses surfaces
d'extrémité circulaires. Pour plus de commodité, nous prenons le coefficient de transfert de chaleur
aux surfaces d'extrémité du réservoir pour être le même que celui de sa surface latérale. (L'alternative
est de traiter les surfaces d'extrémité comme une plaque verticale, mais cela va doubler la quantité de
calculs sans apporter beaucoup d'amélioration puisque la surface des surfaces d'extrémité est beaucoup
plus petite et circulaire plutôt que rectangulaire). La longueur caractéristique dans ce cas est le
diamètre extérieur du réservoir, Lc  D  1.5 m. Ensuite,

g (T  Ts ) D 3 (9.81 m/s 2 )(0.003781K -1 )[(25  (42) K ](1.5 m ) 3


Ra  2
Pr  5 2 2
(0.7383)  3.869  1010
 (1.265  10 m /s)
2 2
 0.387 Ra 1 / 6   0.387(3.869  1010 )1 / 6 
  
Nu  0.6     0. 6  8 / 27 
 374.1
 
1  0.559 / Pr 9 / 16 
8 / 27
   
1  0.559 / 0.73839 / 16 

k 0.02299 W/m.C
h Nu  (374.1)  5.733 W/m 2 .C
D 1 .5 m
As  DL  2D 2 / 4   (1.5 m )(4 m )  2 (1.5 m) 2 / 4  22.38 m 2
et
Q  hAs (T  Ts )  (5.733 W/m 2 .C)(22.38 m 2 )[(25  (42)]C  8598 W
La masse totale et le débit massique d'évaporation du propane sont :
D 2 (1.5 m) 2
m  V   L  (581 kg/m 3 ) (4 m)  4107 kg
4 4
Q 8.598 kJ/s
m    0.02023 kg/s
h fg 425 kJ/kg

et il faudra
m 4107 kg
t    202,996 s  56.4 hours
m 0.02023 kg/s

Département de Mécanique Dr. SALHI M


44
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

Exercice N° 05 :

Considérons un transistor de puissance mural qui dissipe 0,18


W de puissance ce dans un environnement à 35 °C. ° Le transistor mesure
0,45 cm de longueur et a un diamètre de 0,4 cm. L'émissivité de la
surface externe du transistor est de 0,1 et la température moyenne des
surfaces
faces environnantes est de 25 °C. ° En ne tenant compte d'aucun
transfert de chaleur de la surface
ace de base, déterminer la température de
surface du transistor. Utiliser les propriétés de l'air à 100 ° C.

Solution:

Les propriétés de l’air a 1 atm et a la température moyenne :


Tf = =100C are (Table A-15)
k  0.03095 W/m.C
  2.306  10 5 m 2 /s
Pr  0.7111
1 1
   0.00268 K -1
Tf (100  273) K

La solution de ce problème nécessite une approche par essais et erreurs puisque la


détermination du nombre de Rayleigh et donc du nombre de Nusselt dépend de la température de
surface inconnue. Nous commençons le processus de la solution en "devinant" la température de la
surface à 165 °C pour l'évaluation de h. C'est la température de surface qui donnera une température
de film de 100C.
C. Nous vérifierons l'exactitude de cette estimation plus tard et répéterons les calculs si
nécessaire.
Le transistor perd de la chaleur à travers sa surface cylindrique ainsi que sa surface supérieure.
Par commodité, nous prenons le coefficient de transfert de chaleur à la surface supérieure du transistor
pour être le même que celui de sa surface latérale. (L'alternative est de traiter la surface supérieure
comme une plaque verticale, mais cela va doubler le nombre de calculs sans apporter beaucoup
d'amélioration de la précision puisque la surface supérieure est beaucoup plus petite et de forme
circulaire au lieu d'être rectangulaire). La longueur caractéristique dans ce cas est le diamètre extérieur
du transistor, Lc  D  0.004 m. Ensuite,

g  (Tp  T ) D 3 (9.81 m/s 2 )(0.00268 K -1 )(165  35 K)(0.004 m)3


Ra  Pr  (0.7111)  292.6
2 (2.306  10 5 m 2 /s) 2
2 2
 0.387 Ra 1 / 6   0.387(292.6)1 / 6 
   
Nu  0.6  8 / 27 
  0 .6  8 / 27 
 2.039
 
1  0.559 / Pr 9 / 16     1  0.559 / 0.71119 / 16  

Département de Mécanique Dr. SALHI M


45
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

k 0.03095 W/m.C
h Nu  (2.039)  15.78 W/m 2 .C
D 0.004 m
Ap   DL   D 2 / 4   (0.004 m)(0.0045 m)   (0.004 m) 2 / 4  0.000069
0.0000691 m 2
et

Q  hAp (Tp  T )   As (T p 4  Tsurr 4 )


0.18 W  (15.8 W/m 2 .C)(0.0000691 m 2 )(Ts  35) C
 (0.1)(0.0000691 m 2 )(5.67  108 ) (Ts  273) 4  (25  273 K) 4 
 Tp  187C
Qui est relativement proche de la valeur supposée de 165C.
165 . Pour améliorer la précision du résultat, nous répétons le calcul du nombre de
Rayleigh à une nouvelle température de surface de 187 ° C et déterminons la température de surface à

Tp = 183C

Exercice N° 06 :

Un appareil de chauffage à résistance


cylindrique de 400 W mesure 1 m de longueur
long et 0,5 cm
de diamètre. Le fil de résistance est placé
horizontalement
ntalement dans un fluide à 20 °C.° Déterminer la
température de la surface extérieure du fil de résistance
en fonctionnement stable si le fluide est (a) de l'air et
(b) de l'eau. Ignorer tout transfert de chaleur par
rayonnement. Utiliser les propriétés à 500 °C
° pour l'air et à 40 ° C pour l'eau.

Solution :

Les propriétés de l’air a 1 atm et a la température moyenne :


Tf = 500C sont (Tableau)

k  0.05572 W/m.C
  7.804  10 5 m 2 /s
Pr  0.6986
1 1
   0.001294 K -1
Tf (500  273)K

Les propriétés de l’eau a Tf = 40C


40 sont
k  0.631 W/m.C
   /   0.6582  10 6 m 2 /s
Pr  4.32
  0.000377 K -1
(a) La solution de ce problème nécessite une approche par essais et erreurs puisque la détermination du
nombre de Rayleigh et donc du nombre de Nusselt dépend de la température de surface qui est
inconnue. Nous commençons le processus de la solution en "devinant" la température de la surface à
1200 C pour le calcul de h. Nous vérifierons l'exactitude de cette estimation plus tard et répéterons

Département de Mécanique Dr. SALHI M


46
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

les calculs si nécessaire. La longueur caractéristique dans ce cas est le diamètre extérieur du fil,
Lc  D  0.005 m. Ensuite,

g  (Tp  T ) D 3 (9.81 m/s 2 )(0.001294 K -1 )(1200  20)C(0.005 m)3


Ra  Pr  (0.6986)  214.7
2 (7.804 105 m 2 /s) 2

2 2
 0.387 Ra 1 / 6   0.387(214.7)1 / 6 
   
Nu  0.6     0. 6  8 / 27 
 1.919
 
1  0.559 / Pr 9 / 16 
8 / 27
   1  0.559 / 0.69869 / 16  

k 0.05572 W/m.C
h Nu  (1.919)  21.38 W/m 2 .C
D 0.005 m
Ap   DL   (0.005 m)(1 m)  0.01571 m 2
et
Q  hAp (T p  T )
400 W  (21.38 W/m 2 .C)(0.01571 m 2 )(T p  20)C
Tp  1211C
Qui est suffisamment proche de la valeur supposée de 1200 C utilisée dans l'évaluation de h, et il n'est
donc pas nécessaire de répéter les calculs.

(b) Pour le cas de l'eau, nous "supposons" que la température de surface est de 40 ° C. La longueur
caractéristique dans ce cas est le diamètre extérieur du fil, Lc  D  0.005 m. Ensuite,

g  (Tp  T ) D 3 (9.81 m/s 2 )(0.000377 K -1 )(40  20 K)(0.005 m)3


Ra  Pr  (4.32)  92,197
2 (0.6582  106 m 2 /s)2
2 2
 0.387 Ra 1 / 6   0.387(92,197)1 / 6 
   
Nu  0.6     0. 6    8.986
 
1  0.559 / Pr 9 / 16 
8 / 27
   1  0.559 / 4.32  
9 / 16 8 / 27


k 0.631 W/m.C
h Nu  (8.986)  1134 W/m 2 .C
D 0.005 m
et
Q  hAp (Tp  T )
400 W  (1134 W/m 2 .C)(0.01571 m 2 )(Tp  20)C
Tp  42.5C
Qui est suffisamment proche de la valeur supposée de 40C dans l'évaluation des propriétés et
h. La température moyenne du film dans ce cas est (Tp+T)/2 = (42.5+20)/2 =31.3C, ce qui est proche
de la valeur de 40C utilisée dans l'évaluation des propriétés.

Exercice N° 07 :

Considérons une Carte de circuit imprimé de 15cm x 20 cm contenant des composants


électroniques d'un côté. La carte est placée dans une pièce à 20 °C. La perte de chaleur de la surface

Département de Mécanique Dr. SALHI M


47
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

arrière de la carte est négligeable. Si la carte de circuit est en train de dissiper 8 W de puissance,
déterminer la température moyenne de la surface chaude de
la carte, en supposant que la carte est (a) verticale, (b)
horizontale avec surface chaude vers le haut et (c)
horizontale avec la surface chaude vers le bas. Prendre
l'émissivité de la surface de la planche à 0.8 et supposer que
les surfaces environnantes sont à la même température que
l'air dans la pièce (appareil).

Solution :

Les propriétés de l’air a 1 atm et a la température moyenne :


Tf = (Tp+T)/2 = (45+20)/2 = 32.5C sont: (Tableau)
k  0.02607 W/m.C
  1.631 10 5 m 2 /s
Pr  0.7275
1 1
   0.003273 K -1
Tf (32.5  273)K

(a) Position verticale:

Nous commençons le processus de la solution en "supposition" la température de la surface à 45


°C pour l'évaluation des propriétés et h. Nous vérifierons l'exactitude de cette estimation plus tard
et répéterons les calculs si nécessaire. La longueur caractéristique dans ce cas est la hauteur du
PCB, Lc  L  0.2 m. Ensuite,

g  (Tp  T ) L3 (9.81 m/s 2 )(0.003273 K -1 )(45  20 K)(0.2 m)3


Ra  Pr  (0.7275)  1.756  107
2 5
(1.63110 m /s) 2 2

2 2
   
   
 1/ 6   7 1/ 6 
 0.387Ra   0.387(1.756  10 ) 
Nu  0.825  8 / 27   0.825  8 / 27 
 36.78
   0.492  9 / 16      0.492  9 / 16  
 1       1     
   Pr       0.7275   

k 0.02607 W/m.C
h Nu  (36.78)  4.794 W/m 2 .C
L 0.2 m
Ap  (0.15 m)(0.2 m)  0.03 m 2
La perte de chaleur par convection naturelle et par rayonnement peut être exprimée

Q  hAp (Tp  T )   As (Tp 4  T 4 )


8 W  (4.794 W/m 2 .C)(0.03 m 2 )(Tp  20)C  (0.8)(0.03 m 2 )(5.67 108 ) (Tp  273)4  (20  273 K) 4 

Sa solution est TP=46.6 °C

Département de Mécanique Dr. SALHI M


48
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

qui est suffisamment proche de la valeur supposée de 45°C pour l'évaluation des propriétés et h.

(b) Surface horizontale et chaude vers le haut

A nouveau, nous supposons que la température de surface est de 45 °C et utilisons les propriétés
évaluées ci-dessus. La longueur caractéristique dans ce cas est:

As (0.20 m )(0.15 m )
Lc    0.0429 m.
p 2(0.2 m  0.15 m )

A ce moment,
g  (Tp  T ) L3c (9.81 m/s 2 )(0.003273 K -1 )(45  20 K)(0.0429 m)3
Ra  Pr  (0.7275)  1.728 105
2 (1.631 105 m 2 /s)2

Nu  0.54 Ra1 / 4  0.54(1.728  105 )1 / 4  11.01


k 0.02607 W/m.C
h Nu  (11.01)  6.696 W/m 2 .C
Lc 0.0429 m

La perte de chaleur par convection naturelle et par rayonnement peut être exprimée :

Q  hAp (Tp  T )   Ap (Tp 4  T 4 )


8 W  (6.696 W/m 2 .C)(0.03 m 2 )(Tp  20)C  (0.8)(0.03 m 2 )(5.67 108 )[(Tp  273)4  (20  273 K)4 ]

Sa solution est: TP=42.6 °C

qui est suffisamment proche de la valeur supposée de 45°C dans l'évaluation des propriétés et h.

(c) Surface horizontale et chaude vers le bas

This time we expect the surface temperature to be higher, and assume the surface temperature to
be 50  C . We will check this assumption after obtaining result and repeat calculations with a
better assumption, if necessary. The properties of air at the film temperature of
Cette fois, nous nous attendons à ce que la température de surface soit plus élevée et supposons
que la température de surface soit de 50°C. Nous allons vérifier cette hypothèse après avoir
obtenu le résultat et répéter les calculs avec une meilleure hypothèse, si nécessaire. Les propriétés
de l'air à la température moyenne du film de :

Tp  T 50  20
Tf    35C sont : (Tableau)
2 2

Département de Mécanique Dr. SALHI M


49
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

k  0.02625 W/m.C
  1.655  10 5 m 2 /s
Pr  0.7268
1 1
   0.003247 K -1
Tf (35  273)K

La longueur caractéristique dans ce cas est, de la partie (b),L


(b), c = 0.0429 m. Alors,

g  (Tp  T ) L3c (9.81 m/s 2 )(0.003247 K -1 )(50  20 K)(0.0429 m)3


Ra  Pr  (0.7268)  166,
166,379
379
2 (1.655  10 5 m 2 /s)2

Nu  0.27Ra1 / 4  0.27(166,379)1 / 4  5.453


k 0.02625 W/m.C
h Nu  (5.453)  3.340 W/m 2 .C
Lc 0.0429 m

Considérons que la perte de chaleur se fait par la convection naturelle et par rayonnement

Q  hAp (Tp  T )   Ap (Tp 4  T 4 )


8 W  (3.340 W/m 2 .C)(0.03 m 2 )(Tp  20)C  (0.8)(0.03
(0.8)(0.03 m 2 )(5.67  108 )[(Tp  273)4  (20  273 K)4 ]

Sa solution est: TP=50.7 °C


Ce qui est très proche de la valeur supposée. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de répéter les
calculs.

Exercice N° 08 :

Une lampe est un objet destiné à produire de la lumière par la


conversion d'énergie électrique
ectrique. La lampe de verre s'échauffe très
rapidement à la suite de l'absorption toute cette chaleur et la dissipant
dans les environs par convection et rayonnement.

Considérons une lampe de 10 cm de diamètre dans une chambre


à 25 ° C, la température de la lampe monte jusqu’au 175 °C.

-Déterminer le flux de chaleur perdu dans l’air par la convection


naturelle et le rayonnement. L'émissivité
'émissivité du verre est de = 0.9, σ=5,67
2 4 2
10-8 W/ m .K et g= 9,81 m/s .

Solution :

Les propriétés de l'air à la température moyenne du film de :

Tp  T 175  25
Tf    100C sont : (Tableau)
2 2

Département de Mécanique Dr. SALHI M


50
Université de Blida 1 Transfert de chaleur 2

k  0.03095 W/m.C
  2.306 105 m 2 /s
Pr  0.7111
1 1
   0.00267 K -1
T f (100  273)K

Lc = D = 0.1 m
g  (Tp  T ) D 3
Ra  2
Pr  1.1792328  107

0.589 Ra1/ 4
Nu  2  4/9
 29.944
1   0.469 / Pr 9 /16 
 
Alors
k
h Nu  7.638 W/m 2 .C
D 2
Ap   D   (0.1 m) 2  0.0314 m 2

Q Conv  hAp (Tp  T )  (7.638 W/m 2 .C)(0.0314 m2 )(175  25)C=35.97 W


Q Ray   Ap (Tp 4  T 4 )  (0.9)(0.0314m 2 )(5.67 108 W/m 2 .K 4 )[(175  273)4  (25  273 K) 4 ]
 51.97 W

Q TOT  Q Conv  Q Ray  35.97  51.97  87.94W

Département de Mécanique Dr. SALHI M


51