Vous êtes sur la page 1sur 44

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/235417989

La société de l'Information et de la Communication

Conference Paper · October 2010

CITATIONS READS

0 2,107

1 author:

Mohamed-Khireddine Kholladi
El-Oued University
306 PUBLICATIONS   482 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Parallel Computing and Optimization View project

QUANTITATIVE EVALUATION OF PERIPHERAL LANDSCAPING GROUPS OF NATIONAL ROAD BETWEEN TWO CITIES NORTHEAST ALGERIEN View project

All content following this page was uploaded by Mohamed-Khireddine Kholladi on 31 May 2014.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Dr KHOLLADI Mohamed-Khireddine
Université Mentouri Constantine
Département Informatique
Laboratoire MISC
Email: kholladi@umc.edu.dz
kholladi@yahoo.fr
2010
Introduction

Histoire de la Société de l'Information et de la Communication

Actualité de la Société de l'Information et de la Communication

Le groupe des droits de l’homme et de la société de l’information de l’ONU

Définitions et Concepts de la Société de l'Information et de la Communication

Economie numérique

Situation en Algérie

Situation dans les Universités - UMC


Biotechnologie & Bioinformatique
Conclusion

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 2
o Les grandes découvertes dans les trois domaines
Electronique

Informatique

Multimédia
ont permis la naissance et le développement des Sociétés de
l'Information et de la Communication :
o Convergence

Sociétés de Des technologies


Des technologies l'Information et de la
de l’information
de la communication
Communication
Traiter de Transporter
l’information de
numérisée l’information
La Société de l'Information et de la Communication numérisée
Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 3
12/10/2010
 C’est en 1895 et sous l’action de Paul Otlet et Henri La Fontaine,
qu’a été déjà préfigurée la société des réseaux.
 Ces deux avocats nourrissaient le projet de créer, à Bruxelles,
l’Institut International Bibliographique et d'y déposer, de manière
ordonnée, l’ensemble des savoirs produits par l’Homme depuis la
nuit des temps.
 Pour y parvenir, ils ont mis au point un système universel de
classification décimale et ont inventé la fiche normalisée.

La question de l'accès
à ces documents

Dans son travail Paul La recherche des moyens


pour obtenir une vue
Otlet va intégrer aussi à d'ensemble des documents
sa réflexion
Des facilités de lecture et
de navigation entre et
La Société de l'Information et de la Communication
parmi ces documents
Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 4
La naissance de • la manière de se représenter
la cybernétique le monde,
en 1948 va • et les éléments qui le
Cybernétique :
bouleverser constituent.
Science qui étudie
la communication
La cybernétique des hommes et
devient par • du « contrôle » des machines
excellence la • et de « l'information »
science

 Son père fondateur, le mathématicien américain Norbert Wiener


perçoit tout ce qui l'entoure sous la forme de systèmes qui agissent
et interagissent entre eux; il s'intéresse à la manière dont ils
"fonctionnent" entre eux et comment ils communiquent.

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 5
Dans les années 50,
les cybernéticiens • de pensée,
avalisent l’idée que
les TIC seront les • de rapports des
outils et les institutions, des
structures qui organisations,
permettront etc.
l’élaboration de
nouveaux modes :

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 6
 C'est aux Etats-Unis pendant et après la seconde guerre
mondiale qu'un autre pas de géant a été franchi en
direction d'une future Société de l'Information et de la
Communication.

A cette époque, les • la balistique,


technologies déployées • la surveillance des espaces aériens
visent, dans les • et l’organisation d’une riposte
domaines de : efficace.

• met en réseau plusieurs de ses radars


Et c’est bien dans ce • qui configurent déjà une architecture
contexte que l’US Air de communication électronique en
Force en 1955 réseau.

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 7
 Il faudra encore attendre 1968, et grâce au travail du
groupe de la DARPA (Defense Advanced Research Projects
Agency), pour voir apparaître le réseau Arpanet, l’ancêtre
d’Internet.
 Ces projets de la mise en réseau des machines (grappes
d’ordinateurs ou grilles de calcul) sont guidés, du côté des
scientifiques et des chercheurs, par l’espoir :

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 8
Grâce aux avancées •l’ordinateur s’est largement répandu
technologiques et dans le monde
•et le Web, défini comme un espace
notamment à la virtuel, est le principal support à la
miniaturisation des « Société de l’Information et de la
Communication ».
composants
électroniques,

•dans l’essor des technologies numériques


•et dans la création des « cyberespaces »
Des philosophes •« un outil qui se contient lui-même et qui
comme Pierre Levy porte en lui les promesses d’une société
plus égalitaire fondée sur l’échange et la
voient : coopération ».

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 9
 Selon le groupe de réflexion des droits de l’homme et de la
société de l’information de l’ONU :
Le développement d’une • fondé sur un ensemble de principes
Société de l’Information fondamentaux
et de la Communication

Reconnaître l’information
et la communication • comme des biens publics communs

 Gouvernance démocratique et mise en application des droits de


l’homme et de la société de l’information :
Qu’une bonne gouvernance de • « de participation et de transparence,
la Société de l’Information et • d’obligation et de compte rendu,
de la Communication doit être
fondée sur des valeurs • et sur l’état de droit ».

Le caractère « sans frontières »


des TIC, un cadre approprié • « de démocratie,
devrait être élaboré pour
• de légalité,
établir la compétence des
juridictions afin d’assurer le • et de souveraineté ».
respect des principes
La Société de l'Information et de la Communication
Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 10
Le rapport entre • Stade de simple
connectivité,
les ordinateurs et
• Moyenne inter-
les hommes a connectivité
considérablement • Très grande hyper-
évolué connectivité.

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 11
Services des Services Ex: Comptabilité
administrations des Finances
publiques entreprises Personnel
Commerciale
Etc.
E-learning Tout type de
Dématérialisation réservations
des échanges et des
informations

Puissance de traitement Tout type de


de l’informatique a paiements
Tout type
décuplé les volumes par Internet
d’abonnements
d’information

Ex: E-commerce

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 12
Apparition des Développement de
moteurs de nouveaux modèles
recherche économiques
L’information est
de plus en plus
disponible
Groupes de Recherches
contact d’Informations

Instruments
L’Information de pouvoir
Société de l’Information
et
et la Communication
la connaissance

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 13
• Confidentialité (accessibilité)
Une information • Disponibilité (présence de
peut-être soumise à l’information ≠performance)
3 types d’exigences • Intégrité (= exactitude +
complétude)

Une information
seule n’a aucune
valeur, • => Notion d’impact
C’est son utilisation
qui en détermine sa
valeur

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 14
Une information, seule,
n’est pas vulnérable en
elle-même; c’est le • => Notion de
support sur lequel elle
repose et/ou la ressource vulnérabilité
informatique susceptible
de l’exploiter qui est
vulnérable et exploitable

Un motif pour
qu’elle soit en • => Notion de
danger (l’erreur menace
humaine en fait
partie)

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 15
On évalue les risques qui pèsent
RISQUE = Menace * Vulnérabilité * Impact

 Faire de la sécurité, c’est agir sur les


composantes de cette équation afin de
réduire le risque tant bien que mal.
 Le risque 0 n’existe pas.

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 16
• rapide : servie « chaude ».
La conception des • simple : facile d'accès.
messages pour une bonne
information et qu’elle doit • intéressante : apportant de nouveaux
éléments.
être :
• sélective : les faits, pas tous les faits.

• Engagement des acteurs de la société :


• les responsables politiques,
• les dirigeants du secteur socio-
Facteurs clefs de économique public ou privé;
succès • et les usagers (la population).
• Introduction progressive de l’information
et de ses moyens
• Sensibiliser sur le plan communication

 La démocratisation de l’outil informatique a conduit à la


Société de l’Information et de la Communication.

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 17
• recueillir
Ecouter l’information
ascendante

Informer

Motiver
et
unifier

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 18
• Ordinateur

• Téléphone

• Lecteur de musique et
de vidéo

• iPod, Blackberry…

En ligne ou non
La Société de l'Information et de la Communication
Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 19
On passe de la
notion de
« logiciel » à
L’internet participatif celle d’outil en
(« living web ») pas ligne et à celle
seulement mettre en de « User
ligne des contenus Generated
mais organiser la
participation et la
Content »
Communiquer communication des (contenu généré
dans le temps et internautes. par
l’espace lieu / l’utilisateur).
moment

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 20
la vision de
l’économie • est transversale.
numérique

Elle n’est pas


l’apanage de quelques • mais aussi les secteurs qui les
secteurs qui
produisent ou qui sont utilisent.
basés sur les T.I.C

• des télécommunications,
• de l’audiovisuel,
Ainsi, elle
• du logiciel,
comprend les • de l’Internet
secteurs • et les secteurs qui les utilisent en tant
que cœur ou support de leur activité.

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 21
1. Le marché des télécommunications 11. Les freins à l’usage de l’Internet
2. L’équipement en téléphonie fixe et 12. L’équipement et les usages des
ses évolutions mobiles
3. L’équipement en internet fixe 13. L’équipement et les usages de la TV
4. L’équipement en téléphonie mobile numérique

5. Le déploiement de la télévision 14. L’écoute de la radio en ligne et les


numérique téléchargements de musique

6. L’équipement et les usages des TIC 15. L’usage des jeux vidéo en ligne et
en entreprises des logiciels

7. L’impact individuel de l’économie 16. Le commerce électronique


numérique sur le travail en 17. Le marché des produits numériques
entreprises 18. Le marché de la communication
8. Les entreprises face au commerce 19. Les usages des particuliers
9. L’équipement et les connexions 20. Les usages des entreprises
Internet
10. Les usages précurseurs de l’Internet

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 22
 Économie industrielle  Économie numérique
 Tangibles  Intangibles
 Biens physiques  Biens numériques
 Manufacturier (long terme)  Services (éphémères)
 Production de masse  Production flexible, adaptée
 Marketing de masse  Personnalisation
 Marchés spatiaux/phys.  B-Webs, internet
 Internationalisation  Globalisation

Les 3 forces du changement (numérisation+globalisation+technologie)

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 23
• les industries,
• les entreprises,
• les produits et les
L’impact de l’économie services,
numérique sur • les coûts.

Conséquences le marché • le temps,


électronique réduit au • et l’espace.
minimum deux contraintes
majeures

• ouverts,
• compétitifs,
• dynamiques,
Les marchés sont plus • et créatifs.

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 24
• Le client intègre le système
Économie d’information de l’entreprise.
• On transforme le client en
numérique producteur (Testeur /jeux vidéos)

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 25
L’Afrique accuse un
retard dans la transition • Un africain sur 160 a accès à
vers la Société de
l’Information et de la l’Internet
Communication

Les TIC constituent le


socle du monde à • Le savoir,
venir car elles • La productivité,
permettraient • Et le bien-être social.
d’accroître

La majorité des
pays africains ne • Indicateurs fiables des TIC
disposent pas

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 26
 L’Algérie a mis en place, dans le cadre des réformes
du secteur des télécommunications, des structures
d'appui à sa politique dans le domaine des TIC.
La transformation de
l'ancien Ministère des
Postes et • Ministère des Postes et des TIC (PTIC).
Télécommunications
(PTT)

Création de deux • Algérie Telecom,


sociétés • et Algérie Poste.

Mise en place d'une • l'exploitation,


autorité de régulation
(ARPT), permettant
• la régulation,
ainsi la séparation • et la politique sectorielle.

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 27
 Dans le cadre de la préparation de la politique destinée à
promouvoir et organiser le secteur des TIC, une commission
interministérielle appelé e-Commission a été créée, sous la
présidence de Monsieur le Chef du Gouvernement.
 Cette commission regroupe les ministres concernés par ce
domaine (MPTIC, MERS, etc.).
 Un comité technique a été également mis en place pour le
soutien technique de cette commission.

L’objectif majeur
porte sur la mise en • l’orientation,
place d’une
organisation • la coordination
institutionnelle intersectorielle,
cohérente •et l’exécution.
s’articulant autour
de trois niveaux

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 28
Un plan • Pour définir les objectifs à
multisectoriel atteindre
appelé « Stratégie • Et les actions à mettre en œuvre
e-Algérie 2013 » a dans les cinq années de 2009 à
2013.
été développé

Ce plan • Articulé autour de douze axes


quinquennal (2009- majeurs.
2013) est

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 29
Axe1 Accélération de l’usage des TIC dans l’administration publique.
Axe 2 Accélération de l’usage des TIC au niveau des entreprises.
Axe 3 Mécanismes incitatifs permettant l’accès des ménages et des PME
aux équipements et aux réseaux des TIC.
Axe 4 Développement de l’économie fondée sur le savoir.
Axe 5 Renforcement de l’infrastructure de télécommunication à très
haut débit.
Axe 6 Développement des compétences humaines.
Axe 7 Renforcement de la recherche développement & de l’innovation.
Axe 8 Mise à niveau du cadre juridique.
Axe 9 Valorisation de la coopération internationale.
Axe 10 Mécanismes d’évaluation et de suivi.
Axe 11 Mesures organisationnelles.
Axe 12 Moyens financiers .

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 30
Intérieur et Industrie et
Collectivités Finances Promotion des Commerce
Locales Investissements

e-Services

Affaires Enseignement
Supérieur et
Religieuses et Communication Recherche
des Waqfs Scientifique
La Société de l'Information et de la Communication
Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 31
L’intégration des différents services publics et privés
aura pour conséquences:

La promotion de la
• un usager,
mise en œuvre des
projets intégrés • un étudiant,
pour la mise en • un travailleur,
place des portails • un décideur,
dédiés en premier • un touriste,
au citoyen qui peut • etc.
être

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 32
La Société de l'Information et de la Communication
Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 33
FRONT OFFICE
BACK OFFICE

Portail
Fichier national
du citoyen
avec
identificateur
unique Intranet
sécurisé

Internet SERVICES EN
LIGNE

Banques de données
et archives
numérisés

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 34
Centre
d’expertise
Réseau
MSPRH

Centre
Hospitalo
Universitaire

Centre de soins EHS OUARGLA

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 35
 L’Université en général et l’U M C en particulier ont mis en place des
dispositifs pour la mise en valeur des moyens de communications et
d’accès à l’Internet.
 Ces moyens permettent aujourd’hui aux universités d’avoir leur portail
Web, de procéder à des opérations à distance telles que les inscriptions
des bacheliers, l’enseignement à distance, le télétutorat, etc.

Pour les
étudiants
Pour les
enseignants

Les objectifs sont de


créer des portails
Pour les
administrations
Pour les
travailleurs
La Société de l'Information et de la Communication
Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 36
La Société de l'Information et de la Communication
Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 37
Comme Moodle ou
FOAD
La Société de l'Information et de la Communication
Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 38
Des plantes GFP Des souris GFP

GFP : Green Fluorescent Protein Un biobot


Des poissons GFP Biobot : Robot biologique
La Société de l'Information et de la Communication
Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 39
La • biologistes,
bioinformatique • informaticiens,
est un champ de • mathématiciens
recherche • physiciens,
multidisciplinaire • dans le but de résoudre un
où travaillent de problème scientifique posé par la
concert des : biologie.

Le terme
bioinformatique • Toutes les applications
informatiques résultant de ces
peut également recherches
décrire

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 40
• Plus de 1 000 sont répertoriées et
Banques de données libres sur le Web;
dans le domaine de • Banques de données de séquences
d’ADN ou de protéines, génomique,
la biologie structure 3D, publications, etc.

• l’acquisition et l’analyse de
données expérimentales
• l’analyse des séquences
(prédiction);
Outils logiciels • la comparaison des séquences;
pour • la visualisation et de modélisation
des structures 3D;
• Ces logiciels sont disponibles sur le
Web.

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 41
On a vu que l’économie numérique
• a permis l’expansion de la Société de
l’Informatique et de la Communication.
On a vu des exemples d’applications
• qui montrent l’importance actuelle et
future de cette société du numérique.

La Société de l'Information et de la Communication


Dr Kholladi Mohamed-Khireddine 12/10/2010 42
La Société de l'Information et de la Communication
DrViewKholladi
publication stats
Mohamed-Khireddine 12/10/2010 43

Vous aimerez peut-être aussi