Vous êtes sur la page 1sur 40

Institut National Polytechnique

Félix Houphouët-Boigny (INP-HB)

Département de Formation et de Recherche des


Sciences de la Terre et des Ressources Minières
(STeRMi)

COURS:
MECANIQUE DES ROCHES
REALISE PAR

Dr OKAINGNI JEAN-CLAUDE
ENSEIGNANT-CHERCHEUR
DFR STeRMi/ INP-HB

04/03/2020 JCO_STeRMi 1
PLAN
INTRODUCTION

CHI: ROCHES ET MASSIFS ROCHEUX

CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES

04/03/2020 JCO_STeRMi 2
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
Objectif général:
Savoir caractériser le comportement mécanique d’un massif
rocheux

Objectifs spécifiques:
➢ Connaître les caractéristiques mécaniques des massifs rocheux

➢ Connaître les critères de rupture des matériaux rocheux

04/03/2020 JCO_STeRMi 3
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
I- Fondements mécaniques (Rappel)
I-1- Notions de Forces
I-1-1-Définition
Une force est une action mécanique qui s’exerce sur un objet.
Elle peut être représentée par un vecteur définit par :
-un point d’application;
- une direction;
- un sens;
- une intensité.
Exemples:
- la réaction d’un support sur un objet placé sur ce support;
- le poids d’un objet;
- etc.
04/03/2020 JCO_STeRMi 4
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
I- Fondements mécaniques (Rappel)
I-1- Notions de Forces
I-1-2- Conditions d’équilibre d’un corps
Les forces extérieures s’exerçant sur un corps:
- forces de surface
- forces de volume

 
 f ext = 0


 M ( f ext ) = 0

04/03/2020 JCO_STeRMi 5
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
I- Fondements mécaniques (Rappel)
I-2- Notions de Contraintes
I-2-1- Définition
f
 = lim , au voisinage de zéro
s
Quand la surface est régulière on a:

f
 =
s
Unités: le bar, le pascal (Pa), etc
1 Pa = 1N/𝑚2 ;
1bar = 105 Pa
04/03/2020 JCO_STeRMi 6
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
I- Fondements mécaniques (Rappel)
I-2- Notions de Contraintes
I-2-2- Contrainte normale – contrainte tangentielle


n n : Contrainte normale

 : Contrainte tangentielle

04/03/2020 JCO_STeRMi 7
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
I- Fondements mécaniques (Rappel)
I-2- Notions de Contraintes
I-2-2- Contrainte normale – contrainte tangentielle

04/03/2020 JCO_STeRMi 8
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
I- Fondements mécaniques (Rappel)
I-2- Notions de Contraintes
I-2-2- Contrainte normale – contrainte tangentielle

En réalité elle s’applique sur toute la surface

Remarque: Si le corps est un fluide alors le vecteur contrainte est absolument perpendiculaire à la surface
considérée.

04/03/2020 JCO_STeRMi 9
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
I- Fondements mécaniques (Rappel)
I-3- Vecteur Contrainte et cercle de MOHR

 =  (i , j ) * n
  x  xy   − sin  
En dimension 2 ( i, j ) on a:  (i , j ) =   ,
 n =   et ՜
𝑡 =
− 𝑐𝑜𝑠 𝜃

 xy  y  cos   −sin 𝜃

Où  est l’angle entre la direction (ox) et le plan d’étude.

   =   n = − x sin  +  y cos 
 =  
   =   t = − x cos  −  y sin 
En faisant coïncider (ox) à la direction principale majeure et (oy) à la direction principale mineure, on obtient:
1 +  3 1 −  3
= − cos 2
  2 2
 =   (՜
՜
𝑛, 𝑡)
   −
 = 1 3 sin 2
2
Où  est l’angle entre la direction principale majeure et le plan d’étude.
04/03/2020 JCO_STeRMi 10
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES

II- Cercle de MOHR: Représentation et utilisation


Exercice d’application
On considère le tenseur des contraintes défini dans le repère :
10 0 3
où les unités sont en MPa. (i, j , k )  =  0 3 0
1- Déterminer les contraintes principales  3 0 2
2- Déterminer les directions principales associées
3- Déterminer les contraintes normale et tangentielle qui s’exercent sur
un plan faisant 57° par rapport à la direction du plan principal majeur

04/03/2020 JCO_STeRMi 11
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-1- Essai de cisaillement direct
On réalise cet essai sur plusieurs échantillons du même massif

C’est un essai de cisaillement direct parce que la surface à cisailler est


connue
04/03/2020 JCO_STeRMi 12
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-1- Essai de cisaillement direct

04/03/2020 JCO_STeRMi 13
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES

II- Essais mécaniques


II-1- Essai de cisaillement direct
F
Connaissant la surface à cisailler on peut définir: = ( N / m2 )
s
On développe ainsi les contraintes suivantes:
N
- la contrainte normale: n = ( N / m2 )
s
Tp
- la contrainte de cisaillement pic: p = ( N / m2 )
s
Tr
- la contrainte de cisaillement résiduel:  r = s
( N / m2 )

04/03/2020 JCO_STeRMi 14
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-1- Essai de cisaillement direct
On réalise ainsi le graphique contrainte normale /contrainte de cisaillement

La roche résiste à l'effort de cisaillement par deux mécanismes internes: cohésion et frottement interne.

04/03/2020 JCO_STeRMi 15
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-2- Essai de compression simple

04/03/2020 JCO_STeRMi 16
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-2- Essai de compression simple

04/03/2020 JCO_STeRMi 17
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES

II- Essais mécaniques


II-2- Essai de compression simple
On définit:
H
 =
- déformation longitudinale: L H
i

D
- déformation transversale: T =
D

En mécanique des roches, la notion de


déformation indique la transformation d’un
corps avec changement de forme, lorsqu’on
passe d’un état initial à un état final sans que les
états intermédiaires ne soient forcement connus

04/03/2020 JCO_STeRMi 18
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES

II- Essais mécaniques


II-2- Essai de compression simple
➢ On construit le graphique:  /L
phase OA: phase de serrage des
microfissures, pores, etc.

point A:fermeture de la quasi-totalité


des microfissures perpendiculaires à l’axe
de serrage

phase AB: domaine d’élasticité de


l’éprouvette
04/03/2020 JCO_STeRMi 19
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-2- Essai de compression simple

Dans le domaine élastique, on définit: E=
 L
E exprime la déformabilité de la roche et est appelé comme le module de
Young

E  100 GPa: roche très rigide (exemple: granite, quartzite, grès siliceux, etc.)

E  (MPa -1GPa): roche très déformable (exemple: marne, calcaire, etc.)

04/03/2020 JCO_STeRMi 20
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-2- Essai de compression simple
Point B: limite d’élasticité en compression simple souvent notée RE

phase BC: apparition de microfissures qui se développent jusqu’au point C

Point C: on observe une rupture et la contrainte réalisant cette rupture est


appelée Résistance à la compression simple et notée c

Dans la pratique, RE est considérée comme la résistance à la compression


simple car à partir du point B les fissurations apparaissent dans la roche

c n’est pas véritablement une propriété intrinsèque de la roche


(anisotropie)
04/03/2020 JCO_STeRMi 21
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-2- Essai de compression simple
Classification des roches en fonction de la résistance à la compression simple

04/03/2020 JCO_STeRMi 22
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-2- Essai de compression simple
➢ On construit le graphique:  T /  L

 T
Dans le domaine élastique, on définit:  =
04/03/2020 JCO_STeRMi
 L 23
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-2- Essai de compression simple

➢ On construit le graphique: T /  L

 exprime le taux de déformation transversale par rapport à la


déformation longitudinale (axiale)

 est appelé coefficient de Poisson de la roche et varie très peu;


pour la plupart des roches on a: 0,15 <  ≤ 0,4
Si le matériau est incompressible alors  = 0,5
En moyenne (en pratique)  = 0,25

04/03/2020 JCO_STeRMi 24
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
II- Essais mécaniques
II-2- Essai de compression simple
Remarque:
Dans la terre, les déformations élastiques sont faibles:    10-3
avec  petit.
Le module de young est par conséquent élevé.

Pour un essai de compression simple, à la rupture on a:


3 = 0 et 1 = c

04/03/2020 JCO_STeRMi 25
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES

III- Essais mécaniques


III-2- Essai de compression simple

04/03/2020 JCO_STeRMi 26
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
III- Essais mécaniques
III-3- Essai de compression triaxiale

04/03/2020 JCO_STeRMi 27
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
III- Essais mécaniques
III-3- Essai de compression triaxiale

2 phases:
- Phase hydrostatique
- Phase déviatorique

La contrainte différentielle correspond à la contrainte axiale 1 moins la pression


de confinement 3 et on a :  = 1 - 3
04/03/2020 JCO_STeRMi 28
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
III- Essais mécaniques
III-3- Essai de compression triaxiale
Phase hydrostatique
L’analyse de cette phase permet d’obtenir des renseignements sur
l’isotropie mécanique ou non de la roche ainsi que sur sa
microfissuration initiale. Si l’on trace la courbe pression de
confinement/déformation volumique (V/V: somme des 3
déformations principales). On observe une phase initiale non linéaire
suivie d’une phase linéaire. La pente de cette partie linéaire
correspond à K, le module de compressibilité de la roche.
L’extrapolation de la partie linéaire de la courbe permet d’obtenir
une indication sur la porosité de fissure de la roche.
04/03/2020 JCO_STeRMi 29
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
III- Essais mécaniques
III-3- Essai de compression triaxiale
Phase hydrostatique

04/03/2020 JCO_STeRMi 30
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
III- Essais mécaniques
III-3- Essai de compression triaxiale
Phase déviatorique:
une série de tests triaxiaux donne le résultat suivant:

En traçant les cercles de Mohr, on définit la courbe intrinsèque


et on obtient la cohésion et l'angle interne de frottement
04/03/2020 JCO_STeRMi 31
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
III- Essais mécaniques
III-3- Essai de compression triaxiale

04/03/2020 JCO_STeRMi 32
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
III- Essais mécaniques
III-4- Essai de traction indirecte ou Essai brésilien
C’est l’essai de traction le plus commun pour les roches . On utilise une
éprouvette de longueur à peu près égale au diamètre.

04/03/2020 JCO_STeRMi 33
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES

III- Essais mécaniques


III-4- Essai de traction indirecte ou Essai brésilien

La contrainte de traction est donnée par la relation suivante:


2 Fmax
t =
DL
04/03/2020 JCO_STeRMi 34
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES

III- Essais mécaniques


III-4- Essai de traction indirecte ou Essai brésilien
Pour un essai brésilien, à la rupture on a:

3 = -t et 1 = 3t

avec t la résistance à la traction

04/03/2020 JCO_STeRMi 35
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES

III- Essais mécaniques


III-5- Essai de Cisaillement sur discontinuité
L’essai de cisaillement consiste à induire un déplacement relatif des deux
épontes d’une discontinuité en maintenant la vitesse constante.

04/03/2020 JCO_STeRMi 36
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
III- Essais mécaniques
III-5- Essai de Cisaillement sur discontinuité

04/03/2020 JCO_STeRMi 37
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
IV- Critères de rupture
IV-1- Critères de Mohr-Coulomb sur la matrice rocheuse
L'expérience montre que le cisaillement maximal limite augmente avec la
contrainte normale. Le critère de Mohr‐Coulomb suppose que cette
augmentation est linéaire :

04/03/2020 JCO_STeRMi 38
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES
IV- Critères de rupture
IV-1- Critères de Mohr-Coulomb sur la matrice rocheuse

Après un changement de variable t = tan
2
On montre que:
   
 1 = 2c tan( + ) +  3 tan 2 ( + )
2 4 2 4
➢ En compression on a:
 
 c = 2c tan( + )
2 4
➢ En traction on a:
 
 t = 2c tan −1 ( + )
2 4

04/03/2020 JCO_STeRMi 39
CHII: CARACTERISATIONS MECANIQUES

IV- Critères de rupture


IV-1- Critères de Mohr-Coulomb sur la discontinuité

 p =  n tan( r + i ) si  n   0 ; i : angle de dilatance


 p = ca +  n tan(u ) si  n   0 ; ca : cohésion apparente
04/03/2020 JCO_STeRMi 40

Vous aimerez peut-être aussi