Vous êtes sur la page 1sur 105

Dédicace

Du plus profond de mon cœur et avec le plus grand plaisir de ce monde,


Je dédie ce travail
Á mon cher père Mabrouk
Á ma très chère mère Salha
Pour leurs sacrifices, leurs grands amours qu’ils m’ont portés.
Pour tout ce qu’ils ont enduré pour satisfaire toutes mes sollicitudes en espérant
assister à ce
Jour bien distingué.
Que dieu les préserve en bonne santé et longue vie et qu’ils trouvent dans ces
modestes lignes
Le témoignage de ma gratitude et ma sincère reconnaissance
Á mes frères et mes sœurs
Qu’ils soient comblés de bonheur, de joie, de félicité et d’épanouissement.
Á tous mes amis et mes amies
Que leurs noms dépassent la capacité d’être cités dans une page,
Pour leurs amitiés, leurs fraternités et leurs encouragements continus.
Qu’ils soient comblés de bonheur, de joie et de succès.

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


Remerciement

Les travaux présentés dans ce mémoire ont été effectués au sein de la société GRUNER
Tunisie. Je tiens à remercier Madame Khira MELKI, directrice administratif, Monsieur
Riadh ABAIDI directeur technique, de m’avoir accueilli au sein de la société GRUNER.

Je remercie Monsieur DHUIB, professeur à l’UAS, d’avoir accepté de juger mon travail en
me faisant l’honneur d’être président du jury.
Je tiens à remercier Madame, maître assistante d’avoir bien voulu examiner ce travail

Je tiens à remercier Monsieur Aymen ALOUI, ingénieur responsable maintenance à


GRUNER Tunisie pour avoir accepté de m’encadrer, pour le soutien constant qu’il a bien
voulu m’accorder tout au long de ce travail.
Je remercie également Madame Hajer SAYEM, Maitre assistante à UAS, pour avoir accepté
de diriger ce travail, la disponibilité et les conseils fructueux qu’elle m’a apporté durant mon
travail.
Je remercie tous les membres de la société GRUNER pour leur soutien et leur collaboration
et à toutes les personnes qui m’ont aidé de près ou de loin à la réalisation de ce mémoire.

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


Sommaire

Introduction générale..................................................................................................................1
Présentation de l’entreprise.........................................................................................................2
1. Introduction......................................................................................................................2
2. Présentation de GRUNER................................................................................................2
2.1 Présentation de GRUNER AG.................................................................................2
2.2 Présentation du GRUNER Tunisie...........................................................................3
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT :
la logique câblée.........................................................................................................................7
1. Introduction :....................................................................................................................7
2. Description de la presse pneumatique..............................................................................7
2.3 Description de la presse pneumatique SCHMIDT...................................................7
2.4 Principe de fonctionnement de la presse pneumatique SCHMIDT..........................8
3. Problématique et solutions envisagées...........................................................................10
4. Réalisation de l’armoire de commande..........................................................................11
4.1 La commande bi-manuelle.....................................................................................11
4.2 Alimentation stabilisée................................................................................................15
4.3 Relais temporisé.....................................................................................................15
4.4 Compteur d’impulsions...............................................................................................16
4.5 Les relais de commandes........................................................................................16
4.6 Traçage du schéma électrique final........................................................................17
4.8 Finalisation de l’armoire électrique............................................................................20
5. Conclusion :...................................................................................................................21
Chapitre II : Automatisation de la Presse pneumatique et la machine de Calibrage................22
1. Introduction :..................................................................................................................22
2. Description de la machine de Calibrage........................................................................22
2.1 Description et fonctionnement de la machine de Calibrage...................................22
2.2 Technique de protection d’une machine de calibrage............................................24
3. Automates programmables industriels API...................................................................26
3.1 Choix de l’automate................................................................................................27
3.2 Automate SIMATIC S7-1200................................................................................27

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


3.3 Description du TIA PORTAL V14........................................................................29
3.4 Programmation du PLC..........................................................................................31
3.5 Mise en ligne de la CPU.............................................................................................38
4. Réalisation de l’armoire de commande..........................................................................38
5. Conclusion.....................................................................................................................44
Chapitre III : Supervision de la Presse pneumatique et de la machine de Calibrage..............45
1. Introduction....................................................................................................................45
2. Fonctionnalités de WinCC TIA PORTAL V14.............................................................45
3. Pupitre de commande.....................................................................................................45
4. Connexion du Panel à l’automate..................................................................................46
5. Programmation du pupitre de commande......................................................................48
5.1 Vues de commande.................................................................................................48
6. Conclusion.....................................................................................................................56
Conclusion générale..................................................................................................................57
BIBLIOGRAPHIE....................................................................................................................58
ANNEXES................................................................................................................................59

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


Liste des figures
Figure 1.organigramme de la société GRUNER AG..................................................................2
Figure 2 . Organigramme général du GRUNER Tunisie............................................................5
Figure 2 . Organigramme général du GRUNER Tunisie............................................................5
Figure 3 . Structure de la presse pneumatique SCHMIDT.........................................................7
Figure 4 . Principe de fonctionnement SCHMIDT.....................................................................8
Figure 5 . PressControl.............................................................................................................10
Figure 6 . Relais de sécurité XPS-BC.......................................................................................12
Figure 7. Schéma électrique de la commande bi-manuelle......................................................13
Figure 8 . Diagramme de fonctionnement du module de sécurité XPS-BC.............................14
Figure 9 . Alimentation 24 VDC...............................................................................................15
Figure 10 . Compteur d’impulsion............................................................................................16
Figure 11. Relais avec support..................................................................................................17
Figure 12. Repérage du relais...................................................................................................17
Figure 13. Schéma électrique de la commande de la presse pneumatique avec la technique de
logique câblée...........................................................................................................................19
Figure 14 . Photo armoire électrique de commande de la presse pneumatique........................20
Figure 15 . Coffret de l’armoire................................................................................................20
Figure 16 . Fiche femelle X1 21 pins........................................................................................20
Figure 17. Machine de Calibrage..............................................................................................23
Figure 18. Distributeur 5/2........................................................................................................23
Figure 19. Barriere immatérielle...............................................................................................24
Figure 20. Barrière à une résolution 24 à 30 mm (protection de main)...................................24
Figure 21. Témoins lumineux de l'émetteur et du récepteur.....................................................25
Figure 22. Structure interne d’une automate.............................................................................26
Figure 23. CPU 1214C DC /DC/RLY......................................................................................27
Figure 24. Panneau de commande de la CPU...........................................................................28
Figure 25. Vue du portail..........................................................................................................30
Figure 26. Vue du projet...........................................................................................................31
Figure 27. Blocs de programmation API..................................................................................32
Figure 28. Structure du programme..........................................................................................33
Figure 29. Mise en ligne du PLC..............................................................................................38
Figure 30.câblage des entrées de la presse pneumatique..........................................................39
Figure 31. Câblage des entrées de la presse pneumatique........................................................39
Figure 32. Câblage des sorties de la presse pneumatique.........................................................40
Figure 33. Câblage des entrées de la machine de calibrage......................................................41
Figure 34. Câblage sorties machine de calibrage......................................................................42
Figure 35. Armoire de commande de la presse pneumatique et la machine de calibrage........43
Figure 36. Pupitre Panel Basic KTP400...................................................................................46
Figure 37. Affectation d’une adresse IP au pupitre IHM..........................................................46
Figure 38. Connexion KTP400-S7-1200..................................................................................47
Figure 39. Branchement armoire-pupitre-machine...................................................................47
Figure 40. Différentes icônes du modèle de vues.....................................................................48
Figure 41. Vue racine................................................................................................................49
Figure 42. Vue Presse pneumatique..........................................................................................49
Figure 43. Vue de la machine de calibrage...............................................................................51
Figure 44. Vue de rendement....................................................................................................51
Figure 45. Vue de configuration de recette des outils..............................................................52
Figure 46. Vue d’alarmes..........................................................................................................53
Figure 47. Vue gestion des utilisateurs.....................................................................................54

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


Figure 48. Vue date-heure.........................................................................................................54

Figure 49. Simulation du date et heure.....................................................................................55


Figure 50. Vue en anglais.........................................................................................................55
Figure 51. Vue en allemand......................................................................................................55

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


Listes des tableaux
Tableau 1: Information générale de l’entreprise.........................................................................3
Tableau 2. Les produits fabriqués au sein de GRUNER Tunisie...............................................6
Tableau 3. Mode de fonctionnement de la CPU.......................................................................28

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


Introduction générale

Aujourd'hui, l’automatisation des systèmes de production et de contrôle est devenue une


nécessité pour améliorer la compétitivité de l’entreprise en diminuant les coûts de production
soit par la logique câblée tant que par la logique programmée.
L’automatisation d’un procédé consiste à la conduite par un dispositif technologique.
L’intervention d’un opérateur reste nécessaire pour assurer un pilotage global du procédé
(spécification des consignes) et pour contrôler les installations
Dans une économie du marché, les objectifs de cette automatisation visent la compétitivité du
produit (coût, qualité, ...) ainsi que l’amélioration des conditions du travail.
Le présent projet se déroule au sein de la société Gruner Tunisie qui tente à changer un
système de commande des machines pneumatiques à base électronique par une armoire
électrique de commande qui doit être standard pour toutes les machines pneumatiques en fait
l’ancien système engendre plusieurs suspensions du procédé industriel ce qui bloque la
production plusieurs fois par jour.
Les solutions développées dans ce mémoire sont dédiées principalement à une presse
pneumatique et une machine de Calibrage

Afin d’améliorer le rendement du travail des deux machines, nous avons commencé par une
étude générale sur les machines pneumatiques.

Ensuite, une solution de problème basée sur la logique câblée est faite. Pour aboutir à une
bonne réalisation de l'armoire électrique, une conception des schémas électriques de
commande est réalisée.

Enfin, nous avons utilisé la logique programmée pour réaliser l’armoire électrique de
commande. Dans cette partie, l’automatisation est assurée par un automate programmable
industriel S7-1200 à l’aide du logiciel step7. La supervision du process est faite via un Panel
basic KTP400.Cette dernière présente l’avantage d’être plus robuste dans un environnement
industriel perturbé.

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


Présentation de l’entreprise

1. Introduction
Ce chapitre est consacré à la présentation du groupe de société GRUNER auquel appartient la
société GRUNER TUNISIE S.A.R.L, le lieu de déroulement de ce projet de fin d’étude. En
premier lieu nous présentons le groupe GRUNER, son organisation ainsi que les sociétés qui
y appartiennent. En second lieu nous introduisons l’entreprise GRUNER TUNISIE S.A.R.L,
ses services principaux ainsi que les produits fabriqués et le processus de production.

2. Présentation de GRUNER
Dans cette section nous présentons l’entreprise Gruner AG, sa filière Gruner Tunisie S.A.R.L

2.1 Présentation de GRUNER AG

Gruner AG a été fondée en 1953 en Allemagne, spécialisée dans le domaine de fabrication


des trois gammes de produits : les relais pour la gestion de l’énergie, les aimants sur mesure
pour le secteur automobile et les actionneurs pour la gestion des bâtiments. Elle possède trois
sites de production dans le monde : usine de production de 4200 m² en Tunisie, 4000 m² en
Vlasotince Serbie et de 2.500 m² en Haridwar, Inde. Le siège principal se trouve en
Wehingen, Allemagne avec un surface de 12000 m².

Figure 1.organigramme de la société GRUNER AG

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


2.2 Présentation du GRUNER Tunisie

Depuis 1977 GRUNER Tunisie Spécialisée dans la fabrication de relais pour moteurs
automobiles et bâtie sur une superficie de 6 500 m2, l’unité a nécessité des investissements de
l’ordre de 10 millions de dinars, Celle-ci compte un effectif de plus de trois cent personnes.

Figure 2 : Plan de l’entreprise GRUNER Tunisie.

2.2.1 Carte d’identité de l’entreprise

Le tableau 1 représente la carte d’identité de l’entreprise GRUNER Tunisie


Tableau 1: Information générale de l’entreprise

GRUNER Tunisie S.A.R.L.

Adresse Rue 8603 numéro 49 2035 zone industrielle


Charguia 1

Tél 71206288

Fax 71206244

Email Khira.elMelki@gruner.de

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


Site web www.gruner.de

Secteur d’activité Electricité et électronique

Filiale de Gruner AG

2.2.2 Les différents services de Gruner

Les cinq principaux services de Gruner Tunisie sont :

- Service Production : responsable de toutes les étapes de fabrication des produits et


assure la bonne qualité tout en respectant les délais et les quantités planifiées. Il vise
aussi à améliorer l’efficience de l’usine.
- Service Maintenance : il assure le maintien des équipements de production, le bon
fonctionnement des différentes machines et la minimisation du temps d’arrêt.
- Direction Administrative : a pour rôle le recrutement, l’intégration, le payement, la
formation et le développement de la carrière du personnel effectuant un travail au sein
de Gruner Tunisie, il administre aussi les ressources financières.
- Service Qualité : conserve le système qualité actualisé, établi et diffuse des rapports
de résultats mensuels et hebdomadaire de la qualité.
- Service logistique : approvisionne la matière première nécessaire à la fabrication,
planifie et assure la livraison suivant les besoins du client à travers le logiciel ERP
( entreprise Resource Planning)

2.2.3 Certification

Gruner Tunisie possède un système qualité selon la certification ISO 9001 version 2008 et vu
la diversité des marchés des différents types : automobile, énergétique, bâtiment… et pour
assurer la satisfaction de ses client, Gruner Tunisie a un objectif stratégique pour l’année
2017 : la transition de son Système Mangement de Qualité ISO 9001 version 2008 à L’IATF
16949 version 2016 (International Automotive Task Force).

Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG


Ce mémoire a été préparé au sein de la société GRUNER AG
Présentation de l’entreprise

2.2.4 Organigramme de l’entreprise

13
Présentation de l’entreprise

Gruner Tunisie a connu une restructuration basée sur l’autonomie de chaque service tout en gardant un certain niveau de coopération pour
atteindre ses objectifs. L’organigramme fonctionnel de Gruner Tunisie, présenté par la figure ci-dessous, est composé de différentes directions

14
Présentation de l’entreprise

qui sont : production, qualité, technique, et administrative

15
Présentation de l’entreprise

Directeur Directeur
administratif technique

Ingénieur méthode et Responsable systeme


planification qualité
Assistante
administration

Responsable qualité Responsable qualité


Responsable Responsable Relais Magnet et Stellantrieé
Responsable Responsable
production production
magasin Maintenance
Relais Relais

Magasiniers Contrôleuse Contrôleuse Technicien

Figure 2 . Organigramme général du GRUNER Tunisie

2.2.5 Les produits fabriqués

Dans le tableau ci-dessous nous présentons les différents produits fabriqués au sein de l’entreprise.

16
Présentation de l’entreprise

Tableau 2. Les produits fabriqués au sein de GRUNER Tunisie

Pourcentage
du chiffres
Le produit Désignation Applications d‘affaires de
GRUNER
Tunisie

 Gestion
d‘énergie
Bistabile Relais  Automotive 86 %

 Automotive
 Gestion
d’engins et de
moteurs.
 Régulation des
eaux.
Magnete  Systèmes 10 %
d’accès et de
lectures de
cartes

 Automotive
 Sécurité,
Stellantrieb  Chauffage- 4%
Climatiseur

17
Présentation de l’entreprise

 Technologie
d‘information
et de médecine

Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la


logique câblée

1. Introduction :
Ce premier chapitre s’intéresse à la description de la presse pneumatique SCHMIDT ainsi que la réalisation de son armoire de commande. En
premier lieu, nous dresserons un aperçu général de la presse pneumatique. Ensuite, les composants électriques nécessaires pour la solution proposée
aussi le traçage des schémas électriques et le câblage de l’armoire sont présentés.

18
Présentation de l’entreprise

1. Description de la presse pneumatique

2.3 Description de la presse pneumatique SCHMIDT

Les presses SCHMIDT sont synonymes de technologie d’assemblage de premier ordre. Ce process est utilisé pour les machines en poste de
travail individuel ou pour les modules d’assemblage utilisés dans des lignes complexes de production automatisée. Le schéma de la presse
pneumatique est donné par la figure 2.

1 Figure 3 .
2 Structure de3la presse pneumatique
4 SCHMIDT
5 6
Vérin Réglage de Bâti Tête Coulisseau Table de
pneumatique la hauteur presse

19
Présentation de l’entreprise

Cette presse pneumatique comporte un certain nombre de capteur et de distributeurs et d’électrovannes.


Les capteurs :
Cette machine comporte essentiellement quatres capteurs tels que
- Deux capteurs magnétiques de fin de courses s3, s4 (position du vérin) ; 
- Un capteur de pression pour vérifier le seuil de la pression désirée ;
- Un capteur lié au distributeur.

Les distributeurs :
La machine possède des distributeurs 5/2 monostables avec pilotage électropneumatique
Les électrovannes :
Les électrovannes de commande d’air sont Y1, Y2 et Y3.

2.4 Principe de fonctionnement de la presse pneumatique SCHMIDT

1 Prise d’air

2 Piston

Figure 4 . Principe de fonctionnement SCHMIDT 3 Prise d’air

4 Tige de piston

5 Raccords d’échappement
20
6 Coulisseau
Présentation de l’entreprise

Le fonctionnement de la presse pneumatique se déroule comme suit :

Lors de la course de travail, les trois pistons (2) reliés par la tige de piston (4) sont alimentés en air comprimé par l’intermédiaire de la prise d’air
(1) et descendent. L’air en dessous du piston s’échappe des chambres du vérin via le raccord ouvert (3), ainsi que les raccords d’échappements
(5), le coulisseau (6) sort du vérin jusqu’à ce qu’il atteigne la course de travail maximale, [1].

Pendant la course de retour, les chambres supérieures du vérin sont purgées par la prise (1) et ce n’est que le piston inférieur qui est alimenté en
air comprimé par la prise (3). Par les raccords d’échappement (5) de l’air environnant se répand dans les deux autres chambres de vérin ainsi le
coulisseau se déplace vers le haut.

La presse peut être utilisé avec des outils appropriés pour les process d’assemblage suivants :

- Assembler ;
- River ;
- Former ;
- Emmancher ;
- Sertir ;
- Poinçonner.

L’activation d’un cycle est conditionnée par :


- La pression doit être suffisante en bar (en générale nous travaillons avec une pression de 6 à 7 bar) ;

21
Présentation de l’entreprise

- L’électrovanne principale Y1 doit être activée ;


- Bouton arrêt d’urgence n’est pas active ;
- Appui simultané sur les deux boutons de départ cycle : bouton droite et bouton gauche : il s’agit de la commande dite bi-manuelle.

L’activation du bouton arrêt d’urgence ferme l’électrovanne Y1 qui bloque le passage d’air aux deux distributeurs et le vérin revient à son
état initial.

2. Problématique et solutions envisagées

Le problème persistant dans la société réside au niveau de la commande des presses pneumatiques et des machines de calibrage.

En effet, les presses pneumatiques sont associées par un système de commande appelé PressControl lié à la presse pneumatique par une fiche 21
pin X1 et par une autre fiche X2 26 pins pour la machine de calibrage.

Figure 5 . PressControl


22
Présentation de l’entreprise

Ces systèmes de commande sont à base électronique qui engendrent beaucoup de défauts réguliers.
Dans l’usine, les machines qui utilisent ce système de commande PressControl sont nombreux de l’ordre de 22 machines pneumatiques ce qui
augmente sa fréquence de défaillance (Il y a 3 à 4 PressControl en défaut par jour).
Les principaux inconvénients du PressControl sont :
- Le sur chauffage vu l’utilisation fréquente des presses durant toute la journée c’est presque ¾ de la totalité de la journée ;
- Défaut au niveau du programme : perte de donnés ;
- La maintenance de ces PressControl se fait à l’étranger ou en Tunisie selon la gravité des pannes ;
- La réparation est très couteuse et nécessite trop de temps ce qui bloque la production plusieurs fois par semaine.

Afin de remédier aux inconvénients présentés précédemment, nous proposons de ce travail la réalisation d’une armoire de commande dédiée
principalement aux presses pneumatiques et du machines de calibrage. Dans ce chapitre nous nous intéressons uniquement aux cas des presses
pneumatiques.

3. Réalisation de l’armoire de commande


Dans cette partie, l’objectif est la réalisation d’une armoire électrique basée sur la logique câblée. En fait, dans un premier temps, nous
déterminons les schémas électriques de la solution proposée. Puis, nous procédons à la simulation du circuit de commande avec le circuit
pneumatique. Enfin, nous présentons la phase de la réalisation électrique. 

3.1 La commande bi-manuelle

Comme nous avons décrit auparavant les presses pneumatiques fonctionnent suivant une commande bi-manuelle. Pour cela, il faut prendre cette
contrainte en considération lors de la conception de l’armoire à base de logique câblée.

23
Présentation de l’entreprise

Les fonctions de sécurité sont destinées à assurer la surveillance, la commande, l’arrêt de fonctionnement ou la séparation des sources d’énergie
pour l’application des exigences des directives européennes.
Lorsque des mouvements produits par des appareils ou machines électriques peuvent être source de dangers, ceux-ci doivent être équipés de
dispositifs de sécurité destinés à les limiter ou mieux, les supprimer.
Ces dispositifs peuvent être :
- Des arrêts d’urgence placés au plus près des utilisateurs ;
- Des protecteurs mobiles (dispositifs de verrouillage et d’inter-verrouillage) ;
- Des commandes bi-manuelle ;
- Des barrières immatérielles ;
- Des tapis sensibles.

La commande bi-manuelle est le moyen de protection utilisé dans les presses pneumatiques par l’occupation simultanée des deux mains.
Durant le fonctionnement de la machine à risque pour déclencher le mouvement dangereux, les deux unités de commande (bouton droit et bouton
gauche) doivent être actionnées simultanément (t < 0,5 sec). En effet au relâchement d'un seul des deux boutons poussoirs l'ordre de commande
est annulé. Cette option de sécurité peut être garantit par la logique câblée par l’intermédiaire d’un relais de sécurité XPS-BC. Ce module de
sécurité assure la fonction bi-manuelle (figure 6).

24
Présentation de l’entreprise

Figure 6 . Relais de sécurité XPS-BC

L’emploi de ce module de sécurité est indispensable pour réaliser un relayage intermédiaire permet d'éliminer les risques dus à un défaut du
circuit de commande ou du circuit de puissance.
Le module de sécurité redondant et autocontrôle permet de garantir le bon fonctionnement des circuits de sécurité liés aux mouvements
dangereux des machines.
Redondance : consiste à pallier la défaillance d’un organe par le bon fonctionnement d’un autre en faisant l’hypothèse qu’ils ne seront pas
défaillants simultanément.
Autocontrôle : consiste à vérifier automatiquement le fonctionnement de chacun des organes qui changent d’états à chaque cycle de
fonctionnement.
À l’aide du logiciel de schématisation XRELAIS, nous avons fait le schéma électrique nécessaire pour le relais de sécurité XPS-BC. Ce schéma
est présenté par la figure 6.

25
A B C D E F G H I J K

L1(+) Présentation de l’entreprise


1
2 1

N (-) 2A

2
N L

GND ~ AL1
=
0V 0V 24V 24V
3

Le principe de fonctionnement du montage est comme suit :


4 Lorsque les bornes A1-A2 sont alimentées par une tension
230 V, le relais peut être enclenché par un appui sur les
5

boutons droite et gauche simultanément avec un temps de


6
6 6 retard (t <0.5s).
BG BD

12 12
Les relais K1 et K2 sont alors enclenchés, permettent
7 DCY

A1 A1
13 21 d’enclencher les sorties 13-14 et 23-24.
KBG
Si 8
KBG KBD
14 22
l'un des relais K1 ou K2 reste collé, les contact DCY
A2 A2

s’ouvre.
9 A1 T13 T12 T11 Y1 Y2 13 23 31

BI-Manuelle
Les contacts internes K1 et K2 en série assurent la fonction
K1
XPS-BC K2
10
K1 de redondance.
LOGIQUE

11 K1 K2
K2
Le relais est autocontrôle. Il vérifie automatiquement le

A2 T22 T23 T21 14 24 32


bon fonctionnement des organes liés à la sécurité à chaque
12
21
13 cycle de fonctionnement.
A1

KBD
13
22
14
DCY
La figure 7 tracée avec le logiciel Edraw-max nous montre
A2

les états de chaque contact au cours de l’activation et la


14

désactivation de la commande bi-manuelle.


15

16

17
26
relais de sécurité XPS-BC Designed the 22/02/2017
GRUNER TUNISIE 01
Modified the
49,rue 8603 Charguia I commande bi-manuelle d'une presse pneumatique by : Arfaoui Anwar 01
Présentation de l’entreprise

Figure 8 . Diagramme de fonctionnement du module de sécurité XPS-BC

27
Présentation de l’entreprise

4.2 Alimentation stabilisée

Le circuit de commande nécessite une tension continue stabilisée de 24 V. En fait, cette alimentation utilisée pour l’excitation des relais de
commandes et les différents matériels électriques utilisés dans l’armoire de commande.
Le schéma correspondant à l’alimentation stabilisée MDR-100 est donné par la figure 9.

Référence : MDR-100-
Puissance :96 w
Output : 24VDC, 4 A

Figure 9 . Alimentation 24 VDC

28
Présentation de l’entreprise

4.3 Relais temporisé

29
Présentation de l’entreprise

Lors du fonctionnement de la presse pneumatique le temps de cycle est variable selon de type d’outils fixé sur le vérin et selon les besoins du
travail. Pour cela nous avons besoin d’un temporisateur pour avoir un délai de fonctionnement réglable, nous avons choisi un relais temporisé
ETR4−69 (voir annexe 1) (figure 10-11).

Figure 10. Repérage des bornes selon EN 50042 Figure 11. Relais temporisé ETR4−69

4.4 Compteur d’impulsions

Le comptage du nombre des pièces travaillées est utile pour évaluer le rendement des différents opérateurs aussi pour passer d’une commission
de travail à une autre.
Dans ce contexte, nous avons installé dans l’armoire un compteur d’impulsions. Le principe est de compter le nombre de cycles fait par le vérin,
le compteur s’incrémente à chaque front montant de la descente du vérin. (Voir figure 11)

30
Présentation de l’entreprise

Figure 10 . Compteur d’impulsion

Le compteur d’impulsions utilisé présente les caractéristiques suivantes :


- La remise à zéro soit électrique ou manuelle (par simple appui sur la touche en façade) ;
- Auto-alimenté par pile au lithium autonomie 8 ans à 20°C (non remplaçable) ;
- Affichage LCD 8 chiffres hauteur 9 mm.

4.5 Les relais de commandes

Le relais est constitué essentiellement par une bobine d’excitation et des contacts auxiliaires normalement fermés ou normalement ouverts. Les
relais ont pour but de commander les actionneurs de la presse pneumatique SCHMIDT, c’est la base de la logique câblée
(Figure 12-13).

31
Présentation de l’entreprise

Figure 11. Relais avec support


Figure 12. Repérage du relais

Nous avons utilisé 8 relais à 8 broches de commande pour la commande des élelectrovannes. Chaque relais contient deux broches pour
l’excitation de la bobine, deux contacts normalement ouverts (NO) et deux contacts normalement fermé (NC).Le schéma synoptique est donné
par la figure 12.

4.6 Traçage du schéma électrique final

Après la description du matériels nécessaires pour la réalisation de l’armoire électrique demandée, nous avons fait un schéma électrique qui
rassemble toutes les fonctionnalités désirées ainsi que le câblage de l’armoire électrique et la mise en service. Le schéma électrique est réalisé par
le logiciel de schématisation XRELAIS ( figure 14).

32
Présentation de l’entreprise

S2 : capteur de pression (pression doit être supérieur à 4.5 bar , nous travaillons avec 6 ou 7 bar)
BD : bouton droit ; BG : bouton gauche
K1, K2 : bobines
S3 : capteur magnétique de position de vérin (position de sortie)
S4 : capteur magnétique de position de vérin (position de recul)
KS3, KS4 : bobines de capteurs
S1 : arrêt d’urgence un contact NC
Y1 : bobine électrovanne principale
Y2 : bobine électrovanne du distributeur 1
Y3 : bobine électrovanne du distributeur 2.

DCY : contact contrôlé par le relais de sécurité XPS-BC suite à l’appui simultané sur BG et BD.
MCY : bobine pour maintenir le contact auxiliaire MCY pour assurer la continuité du courant.
FCY : bobine qui contrôle le contact du fin cycle FCY pour désactiver les deux électrovanne Y2 et Y3.
T1 : relais temporisé ETR4 69-A pour une temporisation du vérin.

33
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

A B C D E F G H I J K L M N O P Q

1 24 V
1
F1
4A
2

2 19

3 6 6 19
S4 19
S3 AR.U ''S1'' 15
16 16 MCY
P S2 BG BD
3
T1
3 0-10 Bar 2 12 10 20 20 18
16

4
KS5

5 1

ARRET
KS2
2

3
KS4
7 MARCHE KS3
KS5
4
MCY
DCY
8

9 FCY

4.8 Finalisation de l’armoire électrique


A1 A1 A1 A1 A1 1 A1 A1 1 1 A1 A1 A1

10
KS2 K1 K2 KS4 KS3 Y1 MCY KS5 Y2 Y3 T1 compteur FCY

A2 A2 A2 A2 A2 2 A2 A2 2
Après validation en simulation de la solution
2 A2 A2 A2

11
0V
développée, l’étape finale est le câblage de
GRUNER TUNISIE schéma électrique de la commande d'une presse pneumatique l’armoire électrique (figure
designed
Designedthe
By Dhaouadi
modified Omar
15-16).01Et pour que
16/03/2017
the 23/11/2019D
the ...................
49,rue 8603 Charguia I
byBy Dhaouadi Omar
Arfaoui Anwar 01

Figure 13. Schéma électrique de la commande de la presse pneumatique avec la technique de logique câblée
34
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

l’armoire soit standard pour toutes les presses pneumatiques nous avons installé la fiche femelle X1 sur le plan inférieur de l’armoire comme
l’indique la figure 17

Figure 14 . Photo armoire électrique de commande de la presse pneumatique

35
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

5. Conclusion :
Dans ce chapitre nous avons choisi de travailler
avec la logique câblée pour résoudre le problème
de la commande de la presse pneumatique, les
fonctionnalités nécessaires sont réalisées dans
cette armoire mais nous ne pouvons pas ajouter
d’autres extensions vu l’encombrement des
Figure 16 . Fiche femelle X1 21 pins Figure 15 . Coffret de l’armoire
matériels et des fils électriques.
Pour ces raisons nous allons traiter dans le chapitre suivant une autre technique plus flexible. En effet,  nous pouvons commander plusieurs
machines avec plus d’options de fonctionnalités, aussi facile à la maintenance.

36
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Chapitre II : Automatisation de la Presse pneumatique et la machine de Calibrage

1. Introduction :

Comme nous avons vu dans le chapitre précédent, l’objectif est la commande de la Presse pneumatique et la machine de calibrage. Vu qu’ils sont
nombreux, trouver une solution s’avère très utile pour la société. Nous avons utilisé la logique câblée pour la Presse Pneumatique mais nous ne
pouvons pas ajouter les fonctionnalités de la machine de calibrage. En fait la logique câblée est un ensemble de fonctions logiques ce qui entraine
une augmentation de la taille du circuit en rapport avec la complexité du problème.
De plus, en cas de défaillance, la solution demande une modification du circuit. Ces inconvénients poussent l’industrie à chercher un autre
organe de commande plus efficace. Dans ce cadre, apparait la logique programmée comme solution adéquate, flexible aussi, peut combiner les
deux machines en une seule armoire de commande standard pour tous les types de ces machines avec un minimum de composants, aussi nous
pouvons laisser des extensions pour d’autres besoins futurs.
Dans ce chapitre, nous allons décrire le fonctionnement de la machine de calibrage. Ensuite la programmation des deux machines par le billet
d’un PLC (Programmable Logic Controller) avec le logiciel TIA PORTAL V14.

2. Description de la machine de Calibrage

2.1 Description et fonctionnement de la machine de Calibrage

Un autre type de machines existants dans la société GRUNER sont les machines de Calibrage. En fait elles sont utilisées lors du calibrage des
relais fabriqués dans l’usine.

37
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

La figure 18 présente une vue globale de cette machine

Figure 17. Machine de Calibrage

La machine de calibrage c’est un genre de presse pneumatique avec plus de fonctionnalités, elle possède essentiellement :

- Un vérin principal noté V1 double effet puissant de 1,6 kN à 60 kN assure le calibrage des relais ;

- Deux vérins secondaires notés V2 et V3, doubles effets, moins puissants maintiennent et serrent les relais à calibrer ;

38
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

- Barrière immatérielle avec un carter de protection transparent ;

- Y1 électrovanne principale ;

- Y2 et Y3 deux électrovannes pour la commande du vérin V1 ;

- Y4 et Y6 deux électrovannes pour la commande du vérin V2 ;

- Y5 et Y7 deux électrovannes pour la commande du vérin V3 ;

- Des capteurs magnétiques de positions S3 et S4 pour V1, SV2 et RV2 pour V2 et SV3 et RV3 pour V3 ;

- Capteur de pression S2 ;


4 2

- Six distributeurs 5/2 monostables avec pilotage électropneumatiques (voir figure 19)

5 3
1
Figure 18. Distributeur 5/2

Comme nous l’avons décrit précédemment, la technique de sécurité utilisé dans les presses pneumatiques est la commande bi-manuelle. Pour les
machines de calibrage, nous trouvons une autre technique de sécurité : une barrière immatérielle avec un carter de protection transparent.

39
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

2.2 Technique de protection d’une machine de calibrage

Les barrières immatérielles offrent à l’opérateur la sécurité maximale. La zone dangereuse est protégée contre toutes interventions par des vitres
en Makrolon. En face avant, des barrières immatérielles empêchent l’accès à la zone de danger. En cas de franchissement, le cycle est
immédiatement interrompu et la machine arrêtée. Une fois nous quittons la zone de danger, le cycle se poursuive automatiquement.

Figure 19. Barriere immatérielle

Le type de barrière utilisée dans la machines de calibrage est le barrage FGS (Barrage immatériel de sécurité). En fait les barrages de sécurité
FGS sont des dispositifs de protection électrosensibles possédant une résolution de 14 à 30 mm dédiée pour la protection de mains [2].

40
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Le barrage de sécurité FGS est composé d'un module émetteur et d'un autre récepteur
(Figure 20). Ces modules délimitent le champ de protection caractérisé par sa hauteur et sa largeur.
La synchronisation entre l'émetteur et le récepteur est de type optique. C’est-à-dire qu'il n'est pas nécessaire de relier électriquement les deux
Appareils.
Les modules émetteur et récepteur et leurs connexions :

Les deux sorties OSSD 1 et OSSD 2 sont des sorties à semiconducteurs autocontrôlées supportent un courant de 0,5 A maximum. Les modules
alimentés de 24 V (UV).
UA = UV — 3 V avec UA est la tension entre OSSD 1 et OSSD 2.
Les modules émetteur et récepteur sont équipés de témoins LED (voir figure 22).

41
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 21. Témoins lumineux de l'émetteur et du récepteur

3. Automates programmables industriels API

Comme nous l’avons mentionné précédemment pour faire la commande de la presse pneumatique et de la machine de Calibrage, nous avons eu
recours à un dispositif électronique appelé Automate Programmable Industriel ou API.
L’API est un appareil programmable destiné à faire une opération cyclique répétitive. En effet, il reçoit des données par ses entrées, les traite par
un programme défini et délivre le résultat du traitement par ses sorties.
Les informations traitées par l'automate peuvent être de type :

42
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

- Tout ou rien (T.O.R.) : l'information ne peut prendre que deux états (type booléen). C’est le type d'information délivrée par un détecteur, un
bouton poussoir …
- Analogique : l'information est continue et peut prendre une valeur comprise dans une plage bien déterminée. C'est le type d'information
délivré par un capteur (pression, température …).
- Numérique : l'information est contenue dans des mots codés sous forme binaire ou bien hexadécimale. C'est le type d'information délivré par
un ordinateur ou un module intelligent.

La structure de l’API est donnée par la figure 23.

Figure 22. Structure interne d’une automate

43
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

3.1 Choix de l’automate

Les critères de choix d’un automate sont les suivants :


- Nombre d’entrées-sorties / : le nombre d’entrées/ sorties de l’automate doit satisfaire les besoins du système à automatiser ;
- Type de processus / : la taille mémoire, la vitesse de traitement et les fonctions spéciales offertes par le processeur ;
- Fonctions spéciales / : certains automates présentent des fonctions spéciales qui devront offrir les caractéristiques souhaitées (résolution, ...).
- Fonction de communication / : l’automate doit pouvoir communiquer avec les autres systèmes de commande et offrir des possibilités de
communication avec des standards normalisés

3.2 Automate SIMATIC S7-1200

Selon certaines critères et fonctionnalités désirés, nous avons choisi un automate de la famille S7-1200 de type CPU 1214C DC/DC/RLY (6ES7
214-1HG40-0XB0). En fait cet automate possède une mémoire de travail de 100 Ko à une alimentation DC24V (24V tension continue) avec
DI14 x DC24V (14 entrées), DQ10 x Relais (10 sorties) et une interface PROFINET pour la programmation, communication IHM et API-API.

44
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 23. CPU 1214C DC /DC/RLY

La figure 24 présente la CPU 1214C avec ces éléments principaux :


1 : Alimentation 24 v
2 : Borniers enfichables pour un câblage utilisateur
3 : LED d'état pour les E/S intégrées et le mode de fonctionnement de la CPU
4 : Connexion TCP/IP (sous la CPU)

45
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

La CPU possède les trois modes de fonctionnement suivants :

Tableau 3. Mode de fonctionnement de la CPU

STOP La CPU n’exécute pas le programme, et nous pouvons charger un projet.


RUN La CPU entame une procédure de démarrage.
STARTUP Le programme est exécuté de façon cyclique. Les projets ne peuvent pas
être chargés dans une CPU en mode RUN.

La CPU n’a pas de commutateur physique pour changer de mode de fonctionnement. Le mode STOP ou RUN se change en utilisant le bouton
sur le panneau de commande du logiciel TIA PORTAL (step7). De plus, le panneau de commande est muni d’un bouton MRES pour faire une
réinitialisation générale de la mémoire. Il affiche l’état actuel des DEL de la CPU.

Figure 24. Panneau de commande de la CPU

46
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

La couleur de la LED d'état RUN/STOP sur la façade avant de la CPU (indique le mode de fonctionnement actuel.

STOP Lumière jaune


RUN Lumière verte
STARTUP Lumière clignotante

Les LED ERROR et MAINT indiquent respectivement si une erreur est survenue ou si une maintenance est requise.
Le traitement du programme dans la CPU est cyclique et se déroule comme suit :
- En premier lieu, l'état provenant de la mémoire image des sorties (MIS) est transmis aux sorties et celles-ci sont activées ou désactivées.
- Ensuite, le processeur, que nous pouvons considérer comme le cerveau de l'API, vérifie si chacune des entrées est sous tension ou non. L'état
de ces entrées est enregistré dans la mémoire image des entrées (MIE). Si l'entrée est sous tension, l'information « 1 » sera enregistrée. Si
l'entrée n'est pas sous tension, l'information « 0 » sera enregistrée.
- Le processeur exécute le programme stocké en mémoire programme. Celui-ci est constitué d'une liste d'instructions et d'opérations logiques
exécutées de manière séquentielle. L'information d'entrée requise à cet effet est prélevée dans la mémoire image des entrées
lue auparavant et les résultats logiques sont écrits dans une mémoire image des sorties (MIS). Durant l'exécution du programme le processeur
accède à d'autres zones de mémoire, pour les données locales des sous-programmes, les blocs de données et les mémentos.
- Enfin, les tâches internes du système d'exploitation sont exécutées [3].

47
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

3.3 Description du TIA PORTAL V14

TIA Portal V14 est la plateforme d'ingénierie intégrée qui permet de programmer les PLC avec Step7, les dispositifs HMI, les grafcets, suivant
l'application et les composants utilisés dans le projet, nous avons le choix entre différents modules tels que « STEP7 Basic », « STEP7
Professional », « WinCC Comfort », « WinCC Advanced », « WinCC Professional » et « Start drive ».
Avec STEP 7 Professional V14, les fonctions suivantes peuvent être utilisées pour une automatisation :
- Configuration et paramétrage du matériel ;
- Paramétrage de la communication ;
- Programmation ;
- Test, mise en service et dépannage avec les fonctions d'exploitation et de diagnostic ;
- Documentation ;

- Génération d’écrans de visualisation pour les Basic Panels SIMATIC avec WinCC Basic intégré.

Il est également possible de générer des écrans de visualisation pour les PC et autres Panels à l'aide d'autres progiciels WinCC.
TIA Portal offre deux vues différentes du projet : un ensemble orienté tâche de portails qui sont organisés selon la fonctionnalité des outils (vue
des portails) et une vue orientée projet des éléments dans le projet (vue du projet). Choisissons la vue qui permet un travail le plus efficace
possible. Avec un simple clic, nous pouvons faire le va et vient entre la vue du portail et la vue du projet.

48
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 25. Vue du portail

1 Portails pour les différentes tâches


2 Actions correspondantes au portail sélectionné
3 Fenêtre de sélection correspondant à l'action sélectionnée
4 Basculer dans la vue du projet
5 Affichage du projet actuel ouvert

49
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 26. Vue du projet

1 Barre d’outils et menus


2 Navigateur de projet
3 Vue détaillée
4 Zone de travail
5 Fenêtre d'inspection
6 ’’ Task Cards ‘’
7 Barre d’Edition

50
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

3.4 Programmation du PLC

3.4.1 Blocs et structures du programme

Le logiciel Siemens STEP 7 permet de programmer avec plusieurs langages, qui peuvent être combinés dans un seul programme. En fait la
programmation peut être en langage CONT (schéma a contact ou ladder) ou en langage de LIST ou en langage LOG.
En outre la programmation doit être structurée en plusieurs modules : les modules d'organisation (OB), de programmes (FB), fonctionnels (FC),
de pas de séquences (SB), de données (DB) pour que le programme soit cohérant confortable et complet.
Le programme est structuré dans les blocs suivants :

- Un Bloc OB1 : s’exécute de manière cyclique et constitue la structure de base du programme ;


- Des Blocs FC : des sous programmes sont exécutés lorsqu'ils sont appelés dans un le bloc OB1 ;
- Des blocs de données DB : Les données utilisables dans le code main OB1 et les fonctions FC peuvent être sauvegardées dans un DB
(temporisateurs, compteurs, temps de cycle, alarmes…).

En effet, les fonctions utilisées pour réaliser les objectifs désirés :


FC1 : Presse pneumatique
FC2 : Machine de Calibrage
FC3 : Alarmes machines
FC4 : Alarmes maintenance préventive
FC5 : Réglage date et heure

51
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 27. Blocs de programmation API


La figure suivante montre une vue architecturale de la structure du programme implanté dans le PLC

52
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

DB1
DB2
FC1 DB4
DB5
DB14
DB6
FC2
DB5
DB17
DB18
CPU OB1 DB7
1214C (CYCLIQUE) FC3
DB9
DB10
DB11
DB3
DB15
FC4 DB16
DB3
FC5 DB8
Figure 28. Structure du programme

53
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

3.4.2 Programmation des blocs

La programmation des blocs se fait du sous-bloc vers le bloc principal ; nous avons choisi le langage de programmation à contact (CONT).
- OB1

C’est un bloc d’objet qui englobe tout le fonctionnement du projet. Dans ce bloc, nous ferons les appels aux différentes fonctions
Dans les deux premiers réseaux, nous avons débuter par l’appel de la fonction FC1 qui contienne le code relatif à la presse pneumatique et la
fonction FC2 de la machine de Calibrage avec un verrouillage entre les deux modes de fonctionnement.

54
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Le réseau suivant est l’appel de la fonction FC3 qui contienne les alarmes de défauts de la presse pneumatique. En effet en cas de détection de
défauts au niveau de la machine en cours de fonctionnement, des messages alarmes seront affichées sur le pupitre IHM de visualisation,
indiquent les défauts d’électrovannes ou d’une mauvaise manipulation de la machine. Ces messages de défauts restent affichés sur l’écran du
pupitre jusqu’à la maintenance de ces pannes.

55
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

56
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

La fonction FC4 est un sous-programme d’alarme de maintenances préventives des outils montés dans les presses pneumatiques. La liste d’outils
est configurée dans une vue IHM et chaque outil a un nom et un nombre de cycle limite.

57
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

La fonction FC5 est une sous-programme qui est dédié pour le règlage de la date et heure. En fait ce code est associé à un champ dans une vue

IHM pour la saisie des données.

Réseau de la commande bi-manuelle : ce code est utilisé dans la fonction FC1

58
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

59
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

3.5 Mise en ligne de la CPU

La simulation du S7-1200 n’est pas possible que en cas de branchement matériel de l’automate avec le PC (TIA Portal), pour cette raison nous
avons simulé le programme avec un autre PLC simulable avec le logiciel S7-PLCSIM avec un changement de quelque syntaxe de code selon le
type du PLC,
Un exemple de simulation est enregistré par la capture suivante (voir figure 30)

60
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 29. Mise en ligne du PLC


Cette figure montre la simulation du main OB1, nous voyons le mode RUN activé, la fonction FC1 est activée aussi la valeur du comptage est
dynamique dans la sortie MW20 de la fonction FC1 et dans le simulateur s7-PLCSIM

4. Réalisation de l’armoire de commande

La réalisation d’un système de commande pour les machines pneumatiques mentionnées précédemment nécessite en premier lieu le câblage des
entrées et les sorties à l’automate.
Les schémas de commande sont présentés comme suit :

61
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 30.câblage des entrées de la presse pneumatique

Figure 31. Câblage des entrées de la presse pneumatique

62
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

63
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 32. Câblage des sorties de la presse pneumatique

64
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

65
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

66
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

67
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 34. Câblage sorties machine de calibrage

Après avoir réalisé les schémas de câblage des entrées et des sorties de chaque machine, nous avons câblé l’armoire électrique.
La figure suivante présente une photo de l’armoire finie.

68
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

69
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 35. Armoire de commande de la presse pneumatique et la machine de calibrage

5. Conclusion

Ce chapitre a été réservé pour la description de la machine de Calibrage en premier lieu.


Ensuite nous avons décrit de façon générale les automates programmables API. Enfin nous avons présenté une vue détaillée sur la
programmation du PLC s7-1200 avec le logiciel TIA Portal V14.
Dans le troisième chapitre, nous présentons une étude détaillée de la programmation du pupitre à travers le logiciel « WinCC » intégré dans TIA
PORTAL.

70
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Chapitre III : Supervision de la Presse pneumatique et de la machine de Calibrage

1. Introduction

Sachant que les process deviennent de plus en plus complexes et que ces machines et les systèmes doivent être toujours opérationnelles, nous
avons besoin d’un outil efficace pour superviser et contrôler les machines en temps réel. Un système IHM (Interface Homme Machine)

71
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

représente l’interface entre l’être humain et le process (machine/système). Le contrôle effectif du process s’effectue à travers le système de
contrôle. Il y a donc une interface entre l’opérateur et WinCC (sur le pupitre opérateur) et une interface entre WinCC et le système de contrôle.

6. Fonctionnalités de WinCC TIA PORTAL V14

WinCC gère les tâches suivantes :


- Représentation du process : le process est représenté sur le pupitre opérateur. Si, par exemple, un changement intervient dans le process,
l’affichage est mis à jour sur le pupitre opérateur ;
- Commande du process : l’opérateur peut commander le process via l'interface graphique. Par exemple, nous utilisons pour donner des
consignes à l'automate ;
- Affichage d’alarmes : si des états critiques surviennent dans le process, une alarme se déclenche automatiquement : alarmes défauts
matérielles, alarmes maintenances préventives ;
- Gestion des paramètres du process et des machines : le système IHM peut enregistrer les paramètres de process et des machines dans des
recettes. Cela nous permet de transférer ces paramètres en une seule fois du pupitre opérateur à l'automate, nous avons l’utilisons pour
insérer la liste des outils de la presse pneumatique.

7. Pupitre de commande

Les « SIMATIC HMI Panel » offrent des fonctionnalités haute gamme avec une résolution à écran de largeur de 4 "à 22" disponibles en option
avec des touches de commande ou de contrôle tactile. Ils peuvent être adaptés de manière optimale à toutes les applications.
Dans ce projet, nous avons choisi le « HMI KTP400 basic panel ».
Les « Basic Panels SIMATIC HMI » sont des gammes spécifiées pour l’exploitation et la supervision des systèmes avec une communication par
le Profinet / Ethernet.

72
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 36. Pupitre Panel Basic KTP400

8. Connexion du Panel à l’automate

Pour assurer l'affichage et la commande des valeurs de process d'un automate, il faut configurer une liaison entre le pupitre et l’automate, en fait
cette communication faite suivante le Protocol Profinet

73
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Nous avons affecté une adresse IP au Panel IHM déférent de celui de l’automate (figure 37)

Figure 37. Affectation d’une adresse IP au pupitre IHM

Ensuite nous connectons le pupitre avec l’automate avec le Protocol Profinet (TCP/IP)

74
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 38. Connexion KTP400-S7-1200


Après la programmation du pupitre de commande nous l’avons le branché avec l’automate via un câble Ethernet (RJ45).
La figure suivante présente une photo de l’armoire électrique de commande finie en marche.

Figure 39. Branchement armoire-pupitre-machine

75
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

9. Programmation du pupitre de commande

La visualisation du process pour la commande de la presse pneumatique et la machine de calibrage est conçue avec le logiciel de configuration
STEP7 V14 à l'aide de la version intégrée de WinCC. Les valeurs du process sont représentées via des vues et des objets sur l’écran. Les valeurs
par défaut peuvent être transférées à l'automate en utilisant les éléments de commande. La communication entre le pupitre opérateur et la
machine ou le process s’effectue via l'automate au moyen de variables. La valeur d’une variable est écrite dans une zone mémoire (adresse) de
l'automate où elle est lue par le pupitre opérateur.

9.1 Vues de commande

Une vue peut se composer d’éléments statiques et dynamiques. Les éléments statiques, tels que les textes et les graphiques, ne sont pas mis à jour
par l'automate. Les éléments dynamiques sont connectés à l'automate et visualisent les valeurs en cours qui se trouvent en mémoire. La
visualisation peut être sous la forme d’affichages alphanumériques, de courbes et de barres. Les données saisies sur le pupitre opérateur et écrites
dans la mémoire de l'automate sont aussi des éléments dynamiques.

76
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

9.1.1 Vue racine

La vue initiale ou racine c’est la vue principale de la visualisation. En fait, cette vue comporte les deux modes de fonctionnement soit le mode
Presse pneumatique ou le mode machine de Calibrage. Avec leurs images relatives. Lorsqu’un mode est activé la couleur du choix devient verte
pour indiquer le mode en cours.
La vue comporte aussi des champs qui activent d’autres vues telles que la vue de la presse pneumatique, la vue de la machine de calibrage et la
vue système.

Figure 40. Différentes icônes du modèle de vues

La vue racine est présentée par la figure 41, avec les deux modes de fonctionnement.

77
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Jjjuuj

Figure 41. Vue racine

9.1.2 Vue Presse pneumatique

La figure 42 présente la vue de commande de la presse pneumatique.

78
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 42. Vue Presse pneumatique

La vue de la Presse pneumatique comporte les éléments suivants :


- Le bouton RUN : active la machine en activant l’électrovanne principale Y1 et en attendant la commande bi-manuelle physique pour
débuter un cycle. Celui-ci change de couleur lorsqu’il est activé ;
- Le bouton STOP : ce bouton met la machine en arrêt en désactivant l’électrovanne principale Y1 ;

79
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

- Les électrovannes Y1, Y2, et Y3 changent de couleur, lorsqu’elles sont activées prennent la couleur verte si non la couleur rouge, et
clignotent en rouge en cas d’un arrêt d’urgence ;
- Champ d’entrée-sortie temps de cycle en ms (millisecondes) : ce champ configure le temps de cycle selon les besoins du travail, nous
pouvons saisir la valeur désirée en ms (c’est le temps de cycle pour finir une seule pièce) ;
- Champ de sortie Compteur : c’est un élément dynamique qui est variable avec le l’activation du front montant du capteur S3 (capteur de
position basse du vérin V1) qui compte le nombre de cycle, en fait le nombre de pièces travaillées ;
- Le bouton RESET : ce bouton réinitialise le compteur à zéro. En effet, nous avons associé ce bouton au bouton F2 en bas du pupitre
(bouton non tactile) et le comptage se réinitialise que lorsque nous appuyons plus de 3s sur le bouton F2 ou le bouton RESET
En fait cette option est faite pour ne pas perdre les données lors d’une mauvaise manipulation ;
- Le bouton rendement : ce bouton active une autre vue qui est une courbe dynamique qui contrôle le nombre de pièces travaillées avec le
temps ;
- Le bouton maintenance : active une vue qui est dédié pour la configuration de la maintenance préventive des outils utilisés suivant leurs
temps d’utilisation et une alarme s’affiche sur l’écran lorsqu’une maintenance préventive est exigée
- Le bouton précédent : ce bouton active la vue précédente

5.1.3 Vue machine de Calibrage

La figure 43 illustre la vue de la machine de calibrage.


Les éléments de cette vue sont configurés de la même manière que la vue de la presse pneumatique.

80
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 43. Vue de la machine de calibrage

5.1.4 Vue rendement

La vue de rendement est une courbe qui contrôle en fonction de temps le nombre de pièces travaillées. Nous pouvons reculer dans le temps pour
voir le rendement dans un temps bien déterminé. (Figure 44).

Figure 44. Vue de rendement

81
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

5.1.5 Vue de la maintenance préventive

Figure 45. Vue de configuration de recette des outils

82
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Cette vue gère essentiellement la liste d’outils (voir annexe 8) que nous pouvons utiliser avec la presse pneumatique selon les besoins du travail
de l’usine. En fait, nous avons fait un champ de saisie des données, par exemple, ici nous pouvons choisir l’outil 1 en lui associant un nom (A) et
un NBL (nombre de cycle limite pour la maintenance 9 par exemple). Puis, nous enregistrons les données par l’appui sur le bouton SET.
La saisie des données est configurée de saisir plus de 100 éléments.
La saisie de tous les outils peut être faite en une seule fois et reste à l’opérateur de choisir l’outil avec la liste déroulante, son nom et son NBL
seront automatiquement affichés dans le champ suivi des données : NOM, NBL et NA (nombre de cycle actuel)
Un message d’alarme de maintenance préventive s’affiche sur le pupitre indiquant. Une maintenance est exigée pour l’outil en fonctionnement.
Ce message ne s’acquitte pas que lorsque nous pressons le bouton E Validé pendant 3s après la maintenance.
D’après les données de la société certaines outils doivent être maintenue après 5000 heures mais ces outils ne sont pas utilisés de façon continue
donc l’astuce est de raisonner sur le nombre de cycle. Après un chronométrage fait, un cycle prend 7s en moyenne pour qu’une pièce soit finie
donc le nombre de cycle limite pour faire une maintenance sera de l’ordre de 25714282 cycles.

5.1.6 Vues des alarmes

La figure 46 présente une vue d’alarmes de défauts : défauts matériels de la machine : absence de pression, arrêt d’urgence active, position de
vérin invalide et autres messages d’alerte pour indiquer une mauvaise manipulation ou une maintenance préventive est exigée.

Figure 46. Vue d’alarmes

83
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

5.1.7 Vue de gestion des utilisateurs

Figure 47. Vue gestion des utilisateurs

Cette vue est configurée pour des raisons de confidentialité des données ou une perte de données suite à une mauvaise manipulation du pupitre.
Pour cette raison, certaines fonctionnalités sont protégées par un mot de passe

5.1.8 Vue de configuration date-heure

Pour avoir une synchronisation entre l’horloge de l’API et du Panel, nous avons créé une interface de configuration de date et heure lors d’une
perte de données.

Figure 48. Vue date-heure

En activant le runtime du bloc de données « date -heure » nous visualisons les données lues par l’automate et les données saisie par le panel IHM
(voir figure 49).

84
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Figure 49. Simulation du date et heure

85
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

5.1.9 Vue changement de langues

86
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

La société GRUNER est une société allemande, tous les équipements sont configurés en allemand. Pour cette raison, nous avons configuré le
panel en trois langues : français, anglais et allemand, nous avons traduit le texte de tous les vues (voir annexe 7).

5.1.10 Vues système et informations du projet

Ces vus sont présentées par les figures 52 et 53.

Figure 50. Vue en anglais Figure 51. Vue en allemand

Figure 52.Figure 53. Vue informations projet


Vue système

87
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

10.Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons présenté une étude détaillée de la supervision de processus des deux machines. Cette supervision sert à assurer le bon
fonctionnement des machines en agissant et contrôlent le process en temps réel via un pupitre de commande intelligent KTP400. Ce dernier est
connecté au PLC pour avoir une enfin une armoire de commande finie

88
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Conclusion générale

Ce projet de fin d’étude est effectué au sein de l’entreprise GRUNER.il a comme objectif l’automatisation du processus de commande de la
Presse pneumatique et de la machine de Calibrage de type Schmidt.
Pour arriver à cet objectif, différentes étapes s’imposent.
Nous avons commencé par une étude générale sur les machines pneumatiques.
Ensuite, une solution de problème se base sur la logique câblée est faite. Pour aboutir à une bonne réalisation de l'armoire électrique, une
conception des schémas électriques de commande est réalisée.
Enfin, nous avons utilisé la logique programmée pour réaliser l’armoire électrique de commande. Dans cette partie, l’automatisation est assurée
par un automate programmable industriel S7-1200 à l’aide du logiciel step7. La supervision du process est faite via un Panel basic KTP400

Ce projet me donne l’opportunité pour apprendre des nouveaux idées et informations sur l’industrie, aussi pour assumer des responsabilités et
savoir réagir et prendre des décisions dans des conditions difficiles. Ce travail m’a donné la chance d’avoir et d’achever plus d’expérience dans la
vie professionnelle.

89
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Comme perspective de ce travail, je propose d’intégrer dans le système automatisé un système ERP (Enterprise Resource Planning) qui permet
de gérer et suivre au quotidien, l’ensemble des informations et des services opérationnels de l’entreprise, en fait l’application client-serveur SAP
est un leader mondial du monde des ERP. Ses modules couvrent l'ensemble des fonctions de gestion de l'entreprise et chaque module couvre des
besoins complets de gestion.

BIBLIOGRAPHIE

[1] schmidttechnology.com
[2] · www.sick.com
[3] support.industry.siemens.com

90
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

91
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

ANNEXES
Annexe 1 : Relais temporisé ETR4-69-A

Annexe2 : compteur d’impulsion

92
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Annexe 3 : fiches femelles X1 et X2

93
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

94
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Annexe 5 : pupitre KTP400

95
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

96
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Annexe 6 : devis de la solution de la logique câblée et la solution automatisée

97
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

98
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

99
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Devis
N° 2019/201

100
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Annexe 7 : traduction de texte du pupitre


Français Allemand
Année Jahr
Mois Monat
Jour Tag
Heure Stunde
Minute Minute
Réglage heure et date Zeiteinstellung
En ligne On-Line
Hors ligne Offline
Login Login
Connexion Verbindung
Quitter runtime Runtime quittieren
Commande Steuerung
Compteur Zähler
Contrôle Überwachung
Gestion des utilisateurs benutzerverwaltung
Précédent Zurück
RUN (marche) Start
STOP ( arrêt) STOP
RESET Grundstellung
Rendement Leistung
Tâches diverses Diverse Tätigkeit
Valider Bestätigen
Vue racine Wurzelübersicht
Vues systèmes Systemübersicht

101
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Changer de langue Sprache ändern


Le vérin n’est pas dans sa position initiale Hauptzylinder nicht in Grundstellung
Position basse du vérin n’est pas atteinte Hauptzylinder nicht in funktion
Pression n’est pas présente Druckluft fehlt
Mode de fonctionnement Betriebsart
Appuyez simultanément sur les boutons de Zwei-Hand Tasten gleichzeit drücken
commandes bi-manuelle (droite et gauche)
Bouton arrêt d’urgence activé, veuillez le Not-Aus-Taste verriegelt, bitte Not-Aus-
désactiver puis appuyez sur le bouton RUN Taste entriegeln und dann Run-Taste
pour débuter un nouveau cycle drücken für weiter produzieren
Y1 en défaillance Ventil Y1 nicht funktionsfähig
Y3 en défaillance Ventil Y3 nicht funktionsfähig
Informations projet Projekt Informationen
Encadreur académique Akademisch Assistent
Encadreur industriel Firmenasistent
Informations système System Informationen
Programmation et supervision d’une presse Programmierung und Überwachung der
pneumatique Pneumatisch Presse
Quatre mois du février à mai 2017 Vier Monaten von Februar bis mai 17
Elève ingénieur Ingenieurschüler
Période de création Erstellungszeit

102
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

Résumé : Le présent travail a été élaboré dans le cadre d’un projet de fin d’études dans la société GRUNER Tunisie pour l’obtention de diplôme
national d’ingénieur en Génie Electromécanique. Il a pour but
l’automatisation d’une Presse pneumatique SCHMIDT et d’une machine calibrage dans le but de remplacer leurs anciens systèmes de commande
pour avoir un fonctionnement plus performant. Dans ce contexte, une étude minutieuse des machines était primordiale afin de connaître en
détails ses différentes unités avec les différents composants pneumatiques assurant leurs fonctionnements, une première version basée sur la
logique câblée était faite pour la presse pneumatique et une deuxième version basée sur la logique programmée faite pour les deux machines avec
une supervision sur un panel basic pour le control en temps réel du process. Une application client-serveur SAP peut être intégré dans
l’ultérieur pour gérer et suivre au quotidien, l’ensemble des informations et des services opérationnels de l’entreprise.

Abstract : This work was developed as part of a final project in the company GRUNER Tunisia for the obtaining of a national diploma of
engineer in Electrical Electromechanical . The aim is to automate a SCHMIDT Pneumatic Press and a calibration machine in order to replace
their old control systems for better performance. In this context, a careful study of the machines was essential in order to know in detail its
different units with the various pneumatic components ensuring their functioning, a first version based on hardwired logic was made for the
pneumatic press and a second version based on logic Programmed for both machines with supervision on a basic panel for real-time process
control. A SAP client-server application can be integrated into the future to manage and track all of the company's operational information and
services on a daily basis.
•‫ للحصول على شهادة مهندس في الهندسة الكهروميكانيكية‬GRUNER Tunisie ‫ قد تم هذا العمل كمشروع تخرج بمؤسسة‬:‫خالصة‬
‫ وفي هذا السياق قمنا بدراسة دقيقة لآلالت من أجل معرفة مختلف تفاصيل وحداتها‬.‫ للعمل‬ ‫ وآلة تعديل بهدف تعويض نظام التحكم السابق‬SCHMIDT ٌ‫ويهدف الى برمجة آلة ضاغطة هوائية‬
.‫مكوناتها بدقة الهوائية التي تضمن عملها‬
ٌ
.‫على لوحة أساسية للتحكم والمراقبة‬ ‫في مرحلة أولى تم تطبيق المنطق السلكي على الضاغطة الهوائية وفي مرحلة ثانية قمنا بتطبيق المنطق المبرمج على اآللتين مع نظام إشراف‬
.‫ خادم إلدارة وتتبع كل األعمال والخدمات بالشركة‬- ‫ويمكن دمج تطبيق حريف‬
Mots clés : Automate Siemens s7-1200 – Automatisation – Commande - Supervision
Keywords : Plc Siemens s7-1200- Automating- Command – Supervision

103
Chapitre I : Réalisation d’une Armoire de commande de la presse pneumatique SCHMIDT : la logique câblée

 ‫إشراف‬-‫تحكم‬--‫برمجة‬-S7-1200 ‫التحكم األلي‬ : ‫مفاتيح‬  ‫كلمات‬

104

Vous aimerez peut-être aussi