Vous êtes sur la page 1sur 11
| ArRicaN union UNION AFRICAINE | me I Ob aay ; ai UNO AFRICANA AFRICAN COURT ON HUMAN AND PEOPLES! RIGHTS CCOUR AFRICAIME DES DROITS DE L;HOMME ET DES PEUPLES Arran GUILLAUME KIGBAFORI SORO ET AUTRES REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE REQUETE No. 012/2020 ‘ORDONNANCE [MESURES PROVISOIRES - 2) 48 SEPTEMARE 2020 La Cour composée de ; Ben KIOKO, Vice-Président, Rafa’ BEN ACHOUR, Angelo \V. MATUSSE, Suzanne MENGUE, M-Thérése MUKAMULISA, Tujlane CHIZUMILA, Chafika BENSAQULA, Biaise TCHIKAYA, Stella |. ANUKAM et Imani D. ABOUD, Juges et Robert ENO, Greffer. Confomément & fartcle 22 du Protocole relat & la Charte atticaine des droits de "homme et des peuples portant création d'une Cour aficaine des droits de homme et des peuples (cl-aprés désigné « le Protocole ») et article 8(2) du RAglement intérieur de la Cour (chaprés désigné le « Raglement »), le Juge Syivain ORE, de nationale Ivonne, stestrécusé En lataire (GUILLAUME KIGBAFORI SORO ET AUTRES représontés par i. NI Affoussy BAMEA, avocat au Barreau de Paris; li, Me Brahima SORO, avocat au Barreau d'Abiejan. contre REPUBLIQUE DE COTE DIVOIRE representée par. i. M. Constant Ziignon DELBE, Conseiler technique du Garde des sceaux, Ministre de la jusice ot des droits de homme ; li, MP Abdoulaye Melt, avocat au Barreau de Cote d'volre ; ii, MP Samassi Mamadou, avocat au Barreau de Cote d'Ivoire ; iv. M® Patrice Gueu, avocat au Barreau de Céte d'Wwoiee : v._M® Mamadou Kone, avocat au Barreau de Cote d'ivoire. ‘Aprés en avoir delivers, ‘0nd la présente Ordonnance |. LES PARTIES: 1. Le Sieur Gullaume Kigbafori SORO (ci-aprés « le Requérant ») est un ressotissant ivolion et homme poliique ayant occupé les fonctions de Premier Ministre et chef du Gouvernement ainsi que de Président de Assemblée Nationale et de chef de part politique 2. La Requéte a été introduite contre la République de Céte d'ivoire (ch-aprés « ‘Etat défendeur »} qui est devenue parte & la Charte afrcaine des droits de "homme et des peuples (c-aprés désignée «la Charte »), le 31 mars 1992 et au Protocole le 25 janvier 2004. L'Etat défendeur a également déposé, le 23 jullet 2013, la Déclaration prévue & Farticle 34(6) du Protocole par laquelle il accept la compétence de la Cour pour recevoir les requétes émanant des individus et des organisations non gouvernementales. Toutefois, le 29 avril 2020, Etat défendeur a déposé auprés de la Commission de Union instrumant de retrat de sa Déclaration, afvicaine, . OBJET DE LA REQUETE 3. Par Requéte introductive dinstance datée du 2 mars 2020, le Requerant et