Vous êtes sur la page 1sur 12

Institut des Techniciens Spécialisés en Génie Rural et Topographie – Meknès

Filière : HRI - 1

HYDRAULIQUE SOUTERRAINE

HACHIMI Manal

Hachimi.manal@gmail.com
INTRODUCTION

L’étude du mouvement de l’eau dans le sol.

Hydraulique Souterraine

Etude des écoulements de fluides Terme qui désigne dans le contexte actuel le sol sous ses
incompressibles newtoniens tels que l’eau, différentes formes pourvu qu’il présente, à travers les
mais du point de vue de l’ingénieur. particules le constituant, une accessibilité au fluide en
mouvement.
L’étude du mouvement des eaux souterraines est d’une grande importance à chaque fois que le
phénomène d’infiltration est présent.

Cette importance peut être illustrée sur plusieurs exemples.

-Effets de l’écoulement interstitiel sur l’état de contrainte d’une structure poreuse


sujette à cet écoulement

-Etude du régime d’une nappe

-Simulation de l’intrusion de l’eau de mer dans un aquifère dans le cas où on est à


proximité de la mer

-Etude de la pollution des nappe


PRESENCE DE L’EAU DANS LE SOL
Origine de l’eau souterraine

L’alimentation d’un bassin hydrologique est assurée par une partie des précipitations qui sont les précipitations
efficaces obtenues en retranchant des premières les pertes par évapotranspiration.

L’alimentation ci-dessus se répartira en:

-ruissellement, qui alimentera l’écoulement de surface dans le réseau hydrographique

-infiltration, qui alimentera la nappe souterraine


PRESENCE DE L’EAU DANS LE SOL

La hauteur d’infiltration (quantité d’eau infiltrée à travers la surface du sol par unité de temps) ou le taux
d’infiltration (rapport de la hauteur d’infiltration à la hauteur de précipitation efficace) sont influencés par
plusieurs facteurs dont:

-la géomorphologie du bassin:


topographie et géométrie du réseau -la lithologie du sol,
hydrographique,

-la nature des aménagements de


surface tels que barrages,
rectification des cours d’eau etc..
AQUIFERE ET NAPPES SOUTERRAINES

Un aquifère: massif perméable suffisamment poreux pour permettre un écoulement significatif d’eau interstitielle, et
apte au captage d’une quantité appréciable d’eau provenant de l’infiltration.

Un aquifère peut être homogène ou hétérogène.

La zone saturée d’eau interstitielle d’un aquifère constitue la nappe. cette dernière, généralement limitée vers le bas
par un fond imperméable, peut être libre ou captive.
NAPPE LIBRE / NAPPE CAPTIVE

Une nappe libre voit sa surface piézométrique


coïncider avec sa surface libre au dessus de laquelle il
existe une zone non saturée.
NAPPE LIBRE / NAPPE CAPTIVE

Une nappe captive ou confinée est surmontée par une


formation peu perméable ou imperméable qui fait que l’eau
interstitielle se trouve soumise à une pression supérieure à la
pression atmosphérique ; quand on opère un forage vertical
dans l’aquifère contenant ce type de nappe, et à travers le toit
imperméable, l’eau remonte au-dessus de ce toit ou peut
parfois jaillir.
ETAT DE L’EAU DANS LE SOL

L’eau interstitielle est présente dans un sol sous deux formes


essentielles, gravitaire et en rétention.

L’eau gravitaire est libre à circuler dans les interstices, Les


interstices relatifs à cette eau sont en réalité les espaces
1 intergranulaires diminués du volumes occupée par l’eau non
gravitaire ou de rétention.
ETAT DE L’EAU DANS LE SOL

L’eau de rétention est celle qui est maintenue dans les vides par des forces moléculaires nettement
2 supérieures à la gravité au voisinage des surfaces des grains solides. Cette eau ne peut être mobilisée
par gravité et du point de vue écoulement, elle contribue par une réduction de l’espace
correspondant à l’eau libre ou en mouvement.

L’eau adsorbée: constitue un film autour du


grain et sa quantité augmente inversement à la
taille du grain.(épaisseur de l’ordre du dixième
du micron)

L’eau pelliculaire: est moins fortement liée et


présente une couche de l’ordre du micron.
ACTION DE L’EAU SOUTERRAINE

D’ordre chimique D’ordre mécanique

- Changement de la nature de l’eau souterraine (sels


L’aspect mécanique est beaucoup plus important et plus
minéraux…)
immédiat du fait de la présence du champ de pression
- Changement dans la porosité du milieu poreux
interstitielle due à la présence de l’eau en mouvement
véhiculant cette eau par dissolution du matériau
dans les interstices du sol.
constituant les grains solides.

Vous aimerez peut-être aussi