Vous êtes sur la page 1sur 77

‫وزارة التعليم العـالي و البحث العلمـي‬

Ecole Nationale Polytechnique ‫المدرسـة الوطنيـة المتعددة التقنيـات‬


D’Oran ‫بوهـران‬
Maurice Audin
‫موريس أودان‬

Mémoire de Complément de Master


Génie Civil

Option : Bâtiment Durable

Intitulé :

Formulation mathématique du bilan thermique d’un bâtiment


selon le logarithme du DTR C 3.2.4_2

Réalisé par : Melle. DJEBBAR Atar Nawel

Melle. LAMOURI Zohra

Soutenu le 19/09/2019 devant le jury

Examinateur : M.CHIHAOUI

Encadrant : Mme. KAZI AOUAL Fatiha

Promotion 2018/2019
Dédicace

Nous dédions ce modeste travail

A nos familles

Nos amis

Nos collègues…
Remerciements

Avant tout propos, nous remercions le bon DIEU le tout puissant pour nous avoir gardés en bonne santé
et de nous avoir donnés le savoir, le courage et la volonté pour réaliser ce travail.

Nous tenant à exprimer nos vifs remerciements et témoigner nos profondes gratitudes à notre directrice de
mémoire Mme “KAZI AOUAL FATIHA “ de nous avoir encadrées, orientées, aidées et conseillées.

Nos sincères remerciements aux messieurs les membres du jury Mr “ CHIHAOUI“ pour l’honneur
qu’il nous font en participant au jugement de ce travail.

Nous adressons nos sincères remerciements à tous les professeurs, intervenants et toutes les personnes
qui par leurs paroles, leurs écrits, leurs conseils et leurs critiques ont guidé nos réflexions et ont accepté
à nous rencontrer et répondre à nos questions durant nos recherches.

Nous remercions très spécialement l’équipe de Centre Nationale d’Etude et de Recherches Intégrées du
Bâtiment CNERIB. Nous tenant à remercier très spécialement Mr. BOUTTOUT Abdelouahab qui a
toujours été là pour nous.
‫ملخص‬

‫ من خالل إجراء توازن الطاقة في فصل الشتاء‬، ‫الهدف من مشروعنا هو إجراء تقييم حراري لمخطط مبنى سكني يقع في وهران سانيا‬
‫ والصيف باستخدام رمز حساب‬FORTRAN ‫ الحالي تم تطويره في‬CNERIB ‫في جزء من مشروع بحثي لوزارة السكن وتخطيط‬
‫ تم تطوير رمز الحساب هذا لتحديد المراجعة التنظيمية‬.8102 ‫المدن والمدينة في عام‬.‫لمباني البرنامج الوطني للسكن‬

Résumé

L’objectif de notre projet est de faire un bilan thermique sur un plan d’un bâtiment résidentiel situé à Sénia
Oran Sénia, en effectuant un bilan énergétique hivernal et estival à l’aide d’un code de calcul en
FORTRAN existant élaboré au CNERIB dans le cadre d’un projet de recherche du ministère de l’habitat,
de l’urbanisme et de la ville en 8102. Ce code de calcul a été développé pour déterminer la vérification
réglementaire des bâtiments du programme national de logements (tous les segments : LSP, LPP,
AADL…etc).

Abstract

The objective of our project is to make a thermal assessment on a plan of a residential building located in
Oran Sénia, by performing a winter and summer energy balance using an existing FORTRAN calculation
code developed at CNERIB in part of a research project of the Department of Housing, Town Planning
and the City in 2018. This calculation code was developed to determine the regulatory audit of the
buildings of the National Housing Program (all segments: LSP, LPP, AADL ... etc).
Liste des figures

Figure I.1 La course du soleil du site d’implantation du projetions………..…………..…... 3


Figure I.2 : Plan du bâtiment…………………………………….………………………. 4
Figure II.1 :Valeur du coefficient de déperdition linéique donnée par Ulys pont thermique. 18
Liste des Tableaux
TableauII.1 : Les coefficients de référence ……………………….……………………………….8

Tableau II.2 : Caractéristiques du mur extérieur……………..………………………………….....9

Tableau II.3 : Caractéristiques du mur en contact avec local non chauffé ……………………........9

Tableau II.4 : Caractéristiques du mur voile ………………………..……………………………..9

Tableau II.5 : Caractéristiques du mur intérieur…………………..……………………………….10

Tableau II.6 : Caractéristiques du mur voile intérieur …………………………………....………..10

Tableau II.7 : Caractéristiques du plancher …………………………………………...…………..10

Tableau II.8 : Caractéristiques du plancher terrasse………………………………….…………...10

Tableau II.9 : Calcul des déperditions….………………………………………………………….11

Tableau II.10 : Débit extrait minimal de référence ……………………………….………………12

Tableau II.11 : Débit extrait maximal de référence ……………...………………..……………….12

Tableau II.12 : Perméabilité surfacique à l’air des ouvrants ……………………………………….12

Tableau II.13 : Coefficient d’exposition au vent..………………………………………………….13

Tableau II.14 : Calcul des déperdition….………………………………………………………….16

Tableau III.1 : Facteurs BF en fonction du type de local………………….……………………….19

Tableau III.2 : Valeur des coefficients majorateurs des gains sensibles et latents …….......................19

Tableau III.3 : Valeurs de a ………………….…………………….………………………….…..81

Tableau III.4: Valeurs de ΔTS réf,PH pour les parois horizontales ………………………..……...80

Tableau III.5 : Valeurs de c …..………………………………………………………..………….82

Tableau III.6 : Valeurs de ΔTSréf,PV pour les parois verticales …………………………….......…83

Tableau III.7 : Valeurs de NPVI,réf ……….………………….…………………..……………….23

Tableau III.8 : Valeurs de ΔTS réf,PVI pour les parois vitrées………………………….……..…...24

Tableau III.9 : Coefficients de simultanéité des gains internes …...………………..…………....….28

Tableau III.10 : Gains dus aux occupants……………………...……………………………….….29

Tableau III.11 : Valeurs de Ccr………………………..……………...……………………..……...30


Tableau III.12 : Gains dus à l’éclairage ……………………………………………….…………..30
Liste des symboles

Symboles Significations Unité


APO apports calorifiques à travers les parois opaques W
AV apports calorifiques à travers les parois vitrées W
AIs et AIl les parties sensible et latente des apports internes. W
As les gains sensibles (charge frigorifique sensible) W
Al les gains latents (charge frigorifique latente) W
ARENs et les parties sensibles et latentes des apports dus à la ventilation des W
ARENl locaux
BF exprime la partie de l’air extérieur (air neuf) non traité par sans dimension
l’installation de climatisation
CΔas est un coefficient majorateur des gains sensibles supplémentaires sans dimension
AEs le gain effectif sensible W
AEl le gain effectif latent W
1.2 coefficient majorateur tenant compte des apports latéraux sans dimension
K coefficient de transmission thermique surfacique de la paroi w/m². °c
considérée pour l’été
Sint la surface intérieure totale de la paroi considérée m²
Δte (t) la différence de température équivalente à l’heure t pour le type °c
de la paroi considérée
Aréf les apports calorifiques de référence W
Aréf,PH les apports calorifiques de référence à travers les parois opaques W
horizontales,
Aréf,PV les apports calorifiques de référence à travers les parois opaques W
verticales,
Aréf,PVI les apports calorifiques de référence à travers les parois vitrées. W
a coefficient lié à la nature de la construction et fonction de la W/m². °C
zone climatique
Sint la surface de la paroi horizontale ou verticale comptée de m²
l’intérieur
ΔTSréf,PH la différence de température de référence pour les parois °C
horizontales
c coefficient lié à la nature de la construction et fonction de la W/m². °C
zone climatique
ΔTSréf,PV la différence de température de référence pour la paroi opaque °C
verticale
AVEréf les apports de référence dus à l’ensoleillement W
AVTréf les apports de référence dus au gradient de température W
SV la surface totale vitrée m²
SVens la surface vitrée ensoleillée à 15 h TSV m²
It le rayonnement total maximal réel W/m²
Id le rayonnement diffus maximal réel W/m²
FSréf le facteur solaire de référence sans dimension
NPVI,réf coefficient d’amortissement relatif aux gains de référence sans dimension
e’ coefficient relatif à la nature des locaux W/m². °C

Souv la surface d’ouverture dans le mur m²


ΔTSréf,PVI la différence de température de référence des parois vitrées °C
CΔte facteur de correction à la différence maximale de la température °C
sèche de l’air
le facteur d’absorption de la paroi sans dimension
Δtem (t) la différence de température équivalente non corrigée (conditions °C
standard) a l’heure t
It,b(40) le rayonnement total de base pour le mois de Juillet, la latitude40° W/m²
Nord et pour l’orientation considérée
TSa la température sèche de l’air intérieur du local adjacent climatisé °C
TSb,i la température sèche de l’air intérieur du local considéré °C
Δtlnc (t) l’écart de température entre l’espace non à climatiser et le local °C
considéré
TSe(t) la température extérieure sèche à l’ instant t considéré °C
Clnc le coefficient correcteur °C
Sapp la surface de la zone d’apport m²
TSi,b la température intérieure de base du local conditionné °C
TSm la température moyenne sèche de l’air extérieur °C
AVT(t) les gains dus au gradient de température à travers les parois W
vitrées
AVE(t) les gains dus au rayonnement solaire à travers les parois vitrées. W
FS le facteur solaire du vitrage sans dimension
mext la masse des parois séparant la zone thermique considérée et Kg
l’environnement extérieur
msep la masse des parois séparant la zone thermique considérée et les Kg
autres zones thermiques
mi toute masse fixe (cloisons, murets, cage d’escalier, etc.) Kg
Spl la surface de plancher pour la zone thermique considérée m²
AIs,j la partie sensible de l’apport interne j W
AIl,j la partie latente de l’apport interne j W
CSj le coefficient de simultanéité relatif à l’apport interne j sans dimension
NAl,j le coefficient d’amortissement relatif à l’apport interne j
AIs,oc la partie sensible des apports internes dus aux occupants W
AIl,oc la partie latente des apports internes dus aux occupants W
AIs/p l’apport sensible dégagé par une personne w/pers.
AIl/p l’apport latent dégagé par une personne w/pers.
Np nombre de personnes
Di les déperditions totales du volume i W/°C
(DT)i les déperditions par transmission du volume i W/°C
(DR)i les déperditions par renouvellement d’air du volume i W/°C
(DS)i les déperditions surfaciques à travers les parties courantes des W/°C
parois en contact avec l’extérieur
(Dli)i les déperditions à travers les liaisons W/°C
(Dsol)i les déperditions à travers les parois en contact avec le sol W/°C
(Dlnc)i les déperditions à travers les parois en contact avec les locaux W/°C
non chauffés
(DRv)i les déperditions dues au fonctionnement normal des dispositifs W/°C
de ventilation
(DRs)i les déperditions supplémentaires dues au vent W/°C
Si les surfaces des parois en contact avec l’extérieur m²
coefficients donnés dépendent de la nature du logement et de la zone W/m². °C
a, b, c, d et climatique
e
Di les déperditions totales du volume thermique i W/°C
tb,i est la température intérieure de base du volume considéré °C
tb,e la température extérieure de base du lieu d’implantation de la °C
construction
QT Le besoins calorifiques de transmission du local climatisé W
Z le coefficient de majoration sans dimension
Dbt les déperditions calorifiques de base par transmission du local W
considéré
Ai la surface de paroi dont le coefficient de transmission m²
ΣAi la surface intérieure totale de la paroi. m²
ΣR la somme des résistances thermiques des différentes couches de m². °C/W
matériaux constituant la paroi
Ri la résistance thermique de la couche i m². °C/W
ei l’épaisseur de la couche de matériau m
i
la conductivité thermique du matériau. W/m. °C
Kvn le coefficient K du vitrage nu W/m². °C
rv la résistance supplémentaire des voilages éventuels m². °C/W
rrid la résistance supplémentaire des rideaux éventuels m². °C/W
rocc la résistance supplémentaire des occultations. m². °C/W
eocc l’épaisseur de l’occultation m
occ
la conductivité thermique du matériau constituant l’occultation W/m. °C
kl le coefficient de transmission linéique de la liaison W/m. °C
L la longueur intérieure de la liaison m
ks le coefficient de transmission linéique du plancher bas W/m. °C
p la longueur de la paroi m
K le coefficient K du plancher haut enterré W/m². °C
A la surface intérieure du plancher. m²
t
la conductivité de la terre W/m. °C
0.14 la somme des résistances superficielles du plancher haut
Nl La différente liaison de la paroi
dli,p les pertes à travers les liaisons de la paroi w/°C
Np les différentes parois opaques constituant l’enveloppe du local
considéré.
K le coefficient de transmission surfacique de chaque partie W/m². °C
A la surface intérieure de chaque partie surfacique m²
Kl le coefficient de transmission linéique de chaque liaison W/m.°C
L la longueur intérieure de chaque liaison m
Tau le coefficient de réduction de température
ti la température intérieure °C
tn la température de l’espace non chauffé °C
te la température extérieure °C
ac les apports de chaleur des divers locaux chauffés W/°C
de les déperditions du local non chauffé vers l’extérieur W/°C
dr les déperditions par renouvellement d’air W/°C
V le volume du local non chauffé m3
N le taux horaire de renouvellement d’air h-1
0.34 la chaleur volumique de l’air Wh/m3. °C
Qv le débit spécifique de ventilation m3/h
Qs le débit supplémentaire par infiltrations dues au vent. m3/h
Tep temps équivalent pétrole Tep/PCI
Sommaire

DEDICACE

REMERCIEMENT

RESUME

LISTE DES FIGURE

LISTE DES TABLEAUX

LISTE DES SYMBOLES

Introduction générale ................................................................................................................................................... 1

CHAPITRE I Présentation de l’ouvrage

I.1. Introduction.................................................................................................................................................. 2

I.2. Présentation de l’ouvrage............................................................................................................................ 2

I.3. Caractéristiques de l’enveloppe .................................................................................................................. 2

I.4. Données du site ........................................................................................................................................... 3

I.5. L’orientation ................................................................................................................................................. 3

I.6. Données géométriques ............................................................................................................................... 3

I.7. Plan du bâtiment .......................................................................................................................................... 4

CHAPITRE II Calcul des déperditions thermiques

II.1. Introduction.................................................................................................................................................. 5

II.2. Le bilan thermique hiver ............................................................................................................................. 5

II.3. Calcul des déperditions thermiques pour la période d’hiver ................................................................. 6

II.4. Puissance de chauffage à installer :............................................................................................................ 8

II.5. Conclusion .................................................................................................................................................. 18

CHAPITRE III Calcul des apports calorifiques

III.1. Introduction ........................................................................................................................................... 18

III.2. L’application LOGRT........................................................................................................................... 18

III.3. La méthodologie de travail ................................................................................................................... 18

III.4. Calcul des apports.................................................................................................................................. 18


III.5. Vérification réglementaire .................................................................................................................... 20

III.6. Apports à travers les parois opaques .................................................................................................. 24

III.7. Apports à travers les parois vitrées ..................................................................................................... 27

III.8. Apports de chaleur internes ................................................................................................................. 28

III.9. Calcul des gains ...................................................................................................................................... 28

III.10. Apports de chaleur par introduction d’air extérieur ......................................................................... 30

III.11. Conclusion .............................................................................................................................................. 34

Conclusion générale............................................................................................................................................... 36

Références bibliographiques ................................................................................................................................. 37

Annexe
Introduction générale
L’Algérie se distingue par un coût d’énergie électrique excessif en raison de l’utilisation de
l’électricité d’origine thermique et l’incapacité d’utilisation des énergies renouvelables.

De ce fait, le cout de l’énergie représente une part croissante et de plus en plus significatif dans les
couts d’exploitations dans les bâtiments à cause de la mauvaise isolation des parois et l’utilisation des
anciens systèmes de chauffage et de la climatisation.

Le secteur du bâtiment en Algérie est le plus gros consommateur d’énergie parmi les secteurs
économiques, avec 40% de l’énergie finale totale et 80% des émissions de CO8 [0]. L’augmentation de
l’efficacité énergétique permet de réduire les consommations d’énergie, et cela conduit à la diminution des
coûts écologiques, économiques et sociaux liés à la production et à la consommation d’énergie.

Une étude énergétique qui prenne en compte de la thermique du bâtiment et la bonne régulation
des systèmes de chauffage et de la climatisation et l’introduction des énergies renouvelables comme source
d’énergie est essentiel avant chaque construction et avant chaque rénovation.

Le présent document est un mémoire de complément Master, il s’agit d’une étude détaillée du
comportement thermique d’un bâtiment en Algérie dans le but de crée un exemple de référence pour le
calcul des déperditions thermiques en hiver et les apports calorifiques en été.

Le premier chapitre consiste à présenter le cas d’étude.

Le second chapitre sera dédié au calcul des déperditions thermique pour la période d’hiver selon le
DTR C3.2.4_2.

Le dernier chapitre traitera le calcul des apports calorifique pour la période d’été en utilisant le
logarithme du règlement thermique algérien présenté dans le DTR avec le quel l’application LOGRT a été
développée.

1
CHAPITRE I

Présentation de l’ouvrage
Chapitre II Présentation de l’ouvrage

I.1. Introduction
L’ouvrage objet d’étude est une construction en béton armé d’un bâtiment résidentiel R+6,
implanté à « Oran » région correspondante à la zone climatique A selon le DTR C3.2.4_2 zone délimitée
par la mer au nord et les hautes plaines de l'intérieur au sud.

I.2. Présentation de l’ouvrage


Ce bâtiment fait partie d’un projet de logements sociaux, il s’agit d’un immeuble R+6 composés
d’un rez de chaussé + (16) six étages identiques à usage d’habitation chaque étage contient une F8 et une
F3, la configuration du bâtiment présente une régularité en plan et en élévation selon le RPA. L’étude est
réalisée en considérant les paramètres suivants :
I.3. Caractéristiques de l’enveloppe
Le Plancher haut

C’est la source de 31% des déperditions thermique ce qui nécessite une isolation pour améliorer la
qualité de l’enveloppe, nous choisissons un plancher en corps creux avec 4 cm de polystyrène expansée.

Plancher bas

Pour une dalle en béton armé de 10 cm nous optons pour une isolation de 4 cm de polystyrène
expansée.

Les Mur extérieurs

Ce sont les parois opaques responsables de 20% des déperditions thermique, dans notre cas les
murs sont composés d’une double cloison en maçonnerie séparé par 4 cm d’isolation en polystyrène
expansée en plus des murs voiles en béton armé.

Les ouvertures

Les fenêtres et les portes fenêtres

Ce sont des éléments qui assurent double fonction : le renouvellement d’air et l’éclairage naturel,
mais aussi responsables des apports solaires ce qui nécessite une protection pour la stratégie été nous
proposons des fenêtres en bois double vitrage avec une protection solaire en bois.

Les portes

Ouvrant sur les escaliers pour permettre l’accès aux appartements nous adoptons des portes en
bois.

2
Chapitre II Présentation de l’ouvrage

I.4. Données du site


Ce projet est implanté à la commune de Sénia wilaya d’Oran, zone classée urbaine selon le DTR
C3.2.4_2.

Le calcul de la position du soleil dans le ciel se fait par le logiciel SunEarthTools dans le site
www.sunearthtools.com à partir du quel nous pouvons définir d’autre paramètre utile dans la conception
du projet.

Le temps d’ensoleillement est donné dans le graphe présenté dans la figure I.1 :

Figure I.1 : la course du soleil du site d’implantation du projet


I.5. L’orientation
La conception d'un bâtiment, son orientation influente notablement sur son comportement
thermique, en été ou en hiver par l'exposition au soleil, par la protection ou l'exposition au vent. Nous
avons adopté une orientation East ouest pour que les pièces principale profitent des rayons solaires
matinales et pour éviter les ouvertures au sud.

I.6. Données géométriques


• Largeur en plan : 9,25m

• Longueur en plan : 17,35m

• Hauteur des étages : 3,06m

• La surface du plancher et de la toiture S=184 m²

3
Chapitre II Présentation de l’ouvrage

• La surface du mur intérieur

• La surface des portes

• Le volume du local.

I.7. Plan du bâtiment


Le plan de cas d’étude est présenté dans la figure I.8 :

Figure I.2 : Plan du bâtiment

4
CHAPITRE II
Calcul des déperditions
thermiques
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

II.1. Introduction
Dans ce chapitre, il s’agit de déterminer de façon plus précise, les besoins calorifiques des locaux
chauffés dans les conditions climatiques les plus sévères en régime permanent après avoir déterminer les
déperditions thermique et les vérifier avec les déperditions réglementaire.

II.2. Le bilan thermique hiver


Sa mission principale est de calculer les déperditions de chaleurs, identifier les ponts thermiques et
estimer les vrais besoins en chauffage de la maison, conformément aux règlementations thermiques
algériennes présentées dans le DTR C3.2/4.

Les méthodes de calculs présentées dans le DTR sont des méthodes simples et suffisantes permettant
une conception adéquate des bâtiments. Ces méthodes sont illustrées par des exemples de calcul.

Les exigences réglementaires sur lesquelles s’appuient le DTR consistent à limiter les déperditions
calorifiques en période d’hiver et les apports calorifiques en période d’été en fixant des seuils à ne pas
dépasser (appelés respectivement déperditions de référence et apports de référence).

Le respect de ces seuils devrait permettre une économie sur la consommation d’énergie pour le
chauffage et la climatisation et garantir un meilleur confort.

En pratique, le bilan se traduit par une note de calcul qui analyse tous les paramètres qui définissent
l’aspect thermique et énergétique du bâtiment :

• Les matériaux utilisés pour la construction;

• La typologie des vitrages ;

• Les types de sols ;

• Les parois ;

• La toiture ;

• Le système de ventilation ;

• L’orientation du logement ;

• Le système de chauffage;

• Les paramètres géographiques déterminés à partir du logiciel SunEarthTools:

1. Longitude : 0,63 °C Ouest

2. Latitude : 35,66 °C Nord

5
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

• Les paramètres thermiques de base sont :

Zone climatique « A »

• Les conditions de base extérieures :

La température de base extérieure Tbe = 3°C

• Les conditions de base intérieures :

La température intérieure : Ti = 21°C

• Autres :

1. Fenêtres : (0,6m ; 0,6m)

2. Fenêtres : (1,2m ; 1,2m)

3. Portes : (2,04m ; 0,95m)

4. Portes doubles : (2,4m ; 1,2m)

5. Portes fenêtres : (2,4m ; 1,2 m)

II.3. Calcul des déperditions thermiques pour la période d’hiver

Le calcul consiste à déterminer les paramètres suivants :

• Les déperditions surfaciques à travers les parties courantes des parois en contact avec l’extérieur
(Ds)

• Les déperditions à travers les liaisons (Dli)

• Les déperditions à travers les parois en contact avec le sol (Dsol)

• Les déperditions à travers les parois en contact avec les locaux non chauffés (Dlnc)

• Les déperditions par renouvèlement d’air (Dr)

Les expressions générales des déperditions :

Les déperditions totales D pour un logement, contenant plusieurs volumes thermiques, sont données par :

D = ∑ Di [W/°C]

Où Di (en W/°C) représente les déperditions totales du volume i.

6
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

Déperditions totales d’un volume

Les déperditions totales Di d’un volume i sont données par :

Di = (Dt)i+ (Dr)i [W/°C]

Où :

- (DT)i (en W/°C) représente les déperditions par transmission du volume i.

- (DR)i (en W/°C) représente les déperditions par renouvellement d’air du volume i.

Déperditions par transmission d’un volume

Les déperditions par transmission (DT)i d’un volume i sont données par :
(DT)i= (Ds)i + (Dli)i + (Dsol)i + (Dlnc)i [W/°C]

- (Ds)i (en W/°C) représente les déperditions surfaciques à travers les parties courantes des parois
en contact avec l’extérieur ;
- (Dli)i (en W/°C) représente les déperditions à travers les liaisons ;
- (Dsol)i (en W/°C) représente les déperditions à travers les parois en contact avec le sol;
- (Dlnc)i (en W/°C) représente les déperditions à travers les parois en contact avec les locaux non
chauffés

Déperditions par renouvellement d’air d’un volume

Les déperditions par renouvellement d’air d’un volume i (DR)i sont données par :
(Dr)i = (DRv)i + (DRs)i
où :
- (DRv)i (en W/°C) représente les déperditions dues au fonctionnement normal des dispositifs de
Ventilation.
- (DRs)i (en W/°C) représente les déperditions supplémentaires dues au vent.

Déperditions de base

Les déperditions de base totales pour un local DB, contenant plusieurs volumes thermiques, ont pour
expression :
(DB)i = ∑ (Db)i [W]
Où (DB)i (en W) représente les déperditions de base de chaque volume thermique i.
Déperditions de base pour un volume
Les déperditions de base pour un volume thermique (DB)i ont pour expression :
(Db)i = Di × (Tbi – Tbe)
7
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

Où :
- Di (en W/°C) représente les déperditions totales du volume thermique.
- tbi (en °C) est la température intérieure de base du volume considéré.
- tbe (en °C) est la température extérieure de base du lieu d’implantation de la construction.
Vérification et déperdition de référence

Les vérifications réglementaires


Les déperditions par transmission DT du logement doivent vérifier :
Dt ≤ 0.15 x Dréf
- DT (en W/°C) représente les déperditions par transmission du logement,
- Dréf (en W/°C) représente les déperditions de référence.
Calcul des déperditions de référence
Les déperditions de référence Dréf sont calculées par la formule suivante :
Dréf = a × S1 + b× S2 + c × S3 + d × S4 + e × S5
Où :
les Si (en m²) représentent les surfaces des parois en contact avec l’extérieur, un comble, un
vide sanitaire, un local non chauffé ou le sol. Elles concernent respectivement S1 la toiture, S2 le
plancher bas, y compris les planchers bas sur locaux non chauffés, S3 les murs, S4 les portes, S5
les fenêtres et les portes-fenêtres. S0, S8, S3 sont comptées de l’intérieur des locaux, S4 et S5 sont
comptées en prenant les dimensions du pourtour de l’ouverture dans le mur ; les coefficients a, b, c, d et e,
(en W/m².°C) dépendent de la nature du local et de la zone climatique.

Tableau II.1 : Les coefficients de référence

II.4. Puissance de chauffage à installer :


La puissance de chauffage Q nécessaire pour un logement est donnée par :

Q =[tbi - tbe][1+Max (cr , cin)]DT+[(1+cr)DR] [W]

Où :

- tbi (en °C) représente la température intérieure de base,


8
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

- tbe (en °C) représente la température extérieure de base,

- DT (en W/°C) représente les déperditions par transmission du logement,

- DR (en W/°C) représente les déperditions par renouvellement d’air du logement,

- cr (sans dimension) est un ratio estimé des pertes calorifiques dues au réseau de tuyauteries

éventuel,

- cin (sans dimension) représente un coefficient de surpuissance.

Les caractéristiques thermiques des parois extérieures sont données dans les tableaux suivants :

Elément e (m) ρ (Kg/m³) λ (W/m.C) R(m².C/W) 1/he+1/hi 1/K


(m².C/W)
Mur Mortier 0,02 2200 1,4 0,01 0,17 1,73
extérieur Brique 0,15 900 0,48 0,31
Polystyrène expansée 0,04 2000 0,04 1

Brique 0,1 900 0,48 0,20


Enduit 0,01 1000 0,35 0,028
Totale 1,56

Tableau II.2 : Caractéristiques du mur extérieur

Elément e (m) ρ λ R(m².C/W) 1/he+1/hi 1/K


(Kg/m³) (W/m.C) (m².C/W)
Mur en Mortier 0,02 2200 1,4 0,01 0,22 2,03
contact avec Brique 0,15 900 0,48 0,31
un lnc Polystyrène expansée 0,05 2000 0,04 1,25
Brique 0,1 900 0,48 0,20
Enduit 0,01 1000 0,35 0,02
Totale 1,81

Tableau II.3 : Caractéristiques du mur en contacte avec local non chauffé

Elément e (m) ρ (Kg/m³) λ (W/m.C) R(m².C/W) 1/he+1/hi 1/K


(m².C/W)
Mur voile Mortier 0,02 2200 1,4 0,01 0,17 0,32
Béton armé 0,2 2500 1,75 0,11
Enduit 0,01 1000 0,35 0,02
0,15

Tableau II.4 : Caractéristiques du mur voile

Les caractéristiques thermiques des parois intérieures sont données dans les tableaux suivants :

9
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

Elément e (m) ρ λ R(m².C/W) 1/he+1/hi 1/K


(Kg/m³) (W/m.C) (m².C/W)
Mur intérieur Enduit 0,01 1000 0,35 0,02 0,17 1,74
Brique 0,15 900 0,48 0,31
Polystyrène 0,04 2000 0,04 1
expansée
Brique 0,1 900 0,48 0,20
Enduit 0,01 1000 0,35 0,02
Totale 1,57

Tableau II.5 : Caractéristiques du mur intérieur

Elément e (m) ρ (Kg/m³) λ (W/m.C) R(m².C/W) 1/he+1/hi 1/K


(m².C/W)
Mur voile Enduit 0,01 1000 0,35 0,02 0,17 0,34
intérieur Béton armé 0,2 2500 1,75 0,11
Enduit 0,01 1000 0,35 0,02
0,17

Tableau II.6 : Caractéristiques du mur voile intérieur

Les caractéristiques thermiques du plancher sont données dans les tableaux suivants :

Elément e (m) ρ (Kg/m³) λ R(m².C/W) 1/he+1/hi 1/K


(W/m.C) (m².C/W)
Plancher Carrelage 0,02 2200 2,1 0,009 0,34 0,54
Mortier de 0,02 2000 1,4 0,014
pose
Lit de sable 0,02 1800 0,6 0,033
Dalle en 0,2 1450 1,45 0,137
corps creux
Enduit 0,02 1000 0,35 0,057
plâtre

Tableau II.7 : Caractéristiques du plancher

Elément e ρ λ R(m².C/W) 1/he+1/hi 1/K


(m) (Kg/m³) (W/m.C) (m².C/W)
Plancher Gravillon de protection 0,04 2000 1,2 0,03 0,22 1,75
terrasse Etanchéité multi couche 0,02 600 0,23 0,08
Polystyrène expansée 0,04 2000 0,04 1
Forme de pente 0,12 2200 0,92 0,13
Plancher corps creux 0,2 -- -- 0,23
Enduit de plâtre 0,02 1000 0,35 0,05
1,53

Tableau II.8 : Caractéristiques du plancher terrasse

10
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

Le tableau suivant résume les calculs des déperditions :


Séjour (F2)
Elément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2Ds Dt (Dt)
Mur extérieur 1 3,6 3,06 11,01 7,95 0,57 4,58 0,91 5,50 39,74
Mur Voile 1 1 3,06 3,06 3,06 3,05 9,35 1,87 11,22
Mur Voile 2 1 3,06 3,06 3,06 3,056 9,35 1,87 11,22
Porte fenêtre 1,2 2,4 2,88 2,88 2,7 7,77 1,55 9,33
Mur en contact avec lnc 3,3 3,06 10,09 4,15 0,49 2,04 0,40 2,45
Chambre 1 (F2)
Elément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2Ds Dt (Dt)
Mur extérieur 1 3,17 3,06 9,70 8,26 0,57 4,76 0,95 5,71 9,17
Fenêtre 1,2 1,2 1,44 1,44 2 2,88 0,57 3,45
Cuisine (F2)
Elément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2Ds Dt (Dt)
Mur extérieur 1 3,1 3,06 9,48 6,42 0,57 3,707 0,741 4,44 41,72
Mur extérieur 2 3,35 3,06 10,25 5,751 0,57 3,317 0,66 3,98
Mur Voile 1 1 3,06 3,06 3,06 3,05 9,354 1,87 11,22
Mur Voile 2 1 3,06 3,06 3,06 3,05 9,354 1,871 11,22
Porte 0,95 2,4 2,28 2,28 2,7 6,15 1,23 7,38
Fenêtre 1,2 1,2 1,44 1,44 2 2,88 0,576 3,456
Autre (F2)
Elément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2D Dt (Dt)
s
Mur en contact avec lnc 2 3,06 6,12 5,4 0,49 2,655 0,531 3,18 9,46
Mur en contact avec l'escalier 2,15 3,06 6,57 6,579 0,57 3,795 0,759 4,55
Fenêtre 1 0,6 0,6 0,36 0,36 2 0,72 0,14 0,86
Fenêtre 2 0,6 0,6 0,36 0,36 2 0,72 0,144 0,86
Hall(F2)
Elément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2D Dt (Dt)
s
Mur extérieur 1 0,26 3,06 0,79 0,79 0,57 0,45 0,09 0,55 7,93
Porte 0,95 2,4 2,28 2,28 2,7 6,156 1,231 7,3872
Calcul
Renouvèlement d'air 70,63
D sol 3,56
Dt 178,67
DT (étage courant) 318,76
Dt (toiture) 362,54

Dt (bas) 322,32
Tableau II.9 : Calcul des déperditions

Appartement F2 (S=76,96 cm2)

1er cas : étage courant

Déperditions par renouvellement d’air :

DR = 1,34 ∑(Qv + Qs) (W/°C)

- 0,34 (en Wh/m3.°C) est la chaleur volumique de l’air;


11
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

- Qv (en m3/h) est le débit minimal d’air neuf ;

- Qs (en m3/h) est le débit supplémentaire par infiltrations dues au vent.

Qv = Max [0,6 Vh ,Q] [m3 /h]

Qvréf = (5Qvmin + Qvmax)/6

Qvmin (en m3/h) est le débit extrait minimal de référence.

Qvmax (en m3/h) est le débit extrait maximal de référence.

Qs = ∑ (Ppi × evi ) [m3/h]

PPi = ∑ (Poj + Aj ) [m3/h]

Tableau II.10 : Débit extrait minimal de référence

Tableau II.11 : Débit extrait maximal de référence

Tableau II.12 : Perméabilité surfacique à l’air des ouvrants

12
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

Tableau II.13 : Coefficient d’exposition au vent

La hauteur H correspond à la moyenne de la distance entre le sol et la mi-hauteur des ouvrants de la paroi

Considérée.

Les classes de rugosité du site d’implantation du bâtiment sont définies ci-dessous :

- Rugosité de classe I : bord de mer ;

- Rugosité de classe II : rase campagne, aéroport ;

- Rugosité de classe III : zones rurales avec arbres, haies, zones faiblement urbanisées ;

- Rugosité de classe IV : zones urbaines ; zones industrielles ; forêts ;

- Rugosité de classe V : centre des grandes villes.

Dr = 1,34 ∑(Qv + Qs) = 0.34 [ Max (0,6Vh , Qvréf) + ∑ (Ppi evi) ] =70,63 (W/°C)

(Dt)i = (Ds)i+(Dli)i+(Dsol)i+(Dlnc)i = 248,13 (W/°C)

D = (Dt)i + (Dr)i

D=318, 76 (W/°C)

Dréf =330,56 (W/°C)

Dt ≤ 0,15 Dréf

842,03 ≤ 347,12 condition vérifiée donc l’exigence réglementaire est vérifiée, ce qui signifie que
l’appartement est réglementaire.

Calcul des déperditions de base :

Db = ∑(Db) i = ∑ Di ×(tbi-tbe)

Db=318, 76 × (21 – 3) = 5737,68 W

13
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

Calcul de la puissance du chauffage :

Q = [Tbi - Tbe] × [[1+ Max (Cr, Cin )]× Dt + [ (1+Cr)× Dr]]

Q= [21-3] × [[1+Max (0,2;0,05)]× 248,13 +[(1+0,05)*70,63]]= 6694,51 W

2ème cas : Dernier étage

Dr = 1,34 ∑(Qv + Qs) = 0,34 [ Max (0,6Vh , Qvréf) + ∑ (Ppi evi) ] =70,63 (W/°C)

(Dt)i = (Ds)i+(Dli)i+(Dsol)i+(Dlnc)i = 291,91 (W/°C)

D = (Dt)i + (Dr)i

D= 362,54(W/°C)

Dréf =330,56 (W/°C)

Dt ≤ 0,15 Dréf

890,90 ≤ 347,12 condition vérifiée donc l’exigence réglementaire est vérifiée, ce qui signifie que le
duplex est réglementaire.

Calcul des déperditions de base :

Db = ∑(Db) i = ∑ Di ×(tbi-tbe)

Db=362,54 × (21 – 3) = 6525,72 W

Calcul de la puissance du chauffage :

Q = [Tbi - Tbe] × [[1+ Max (Cr, Cin )]× Dt + [ (1+Cr)× Dr]]

Q= [21-3] × [[1+Max (0,2;0,05)]× 291.91 +[(1+0,05)*70,63]]= 7640,16 W

3ème cas : RDC

Dr = 1,34 ∑(Qv + Qs) = 0.34 [ Max (0,6Vh , Qvréf) + ∑ (Ppi evi) ] =70,63 (W/°C)

(Dt)i = (Ds)i+(Dli)i+(Dsol)i+(Dlnc)i = 251,69 (W/°C)

D = (Dt)i + (Dr)i

D= 322,32(W/°C)

Dréf =330,56 (W/°C)

Dt ≤ 0,15 Dréf
14
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

388,38 ≤ 347,12 conditions vérifiées donc l’exigence réglementaire est vérifiée, ce qui signifie que le
bâtiment est réglementaire.

Calcul des déperditions de base :

Db = ∑(Db) i = ∑ Di ×(tbi-tbe)

Db= 322,32 × (21 – 3) = 5801,76 W

Calcul de la puissance du chauffage

Q = [Tbi - Tbe] × [[1+ Max (Cr, Cin )]× Dt + [ (1+Cr)× Dr]]

Q= [21-3] × [[1+Max (0,2;0,05)] × 251,69 +[(1+0,05)×70,63]]= 6771,41 W

De même pour l’appartement F3

Séjour (F3)
Élément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2Ds Dt (Dt)
Mur extérieur 1 3,6 3,06 11,016 7,956 0,57 4,58 0,91 5,50 39,79
Mur Voile 1 1 3,06 3,06 3,060 3,05 9,35 1,87 11,22
Mur Voile 2 1 3,06 3,06 3,060 3,05 9,35 1,87 11,22
Porte fenêtre 1,2 2,4 2,88 2,88 2,7 7,77 1,55 9,33
Mur en contact avec lnc 3,33 3,06 10,19 4,250 0,49 2,09 0,41 2,50
Chambre 1 (F3)
Élément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2Ds Dt (Dt)
Mur extérieur 1 3,1 3,06 9,48 8,04 0,57 4,64 0,92 5,56 9,02
Fenêtre 1,2 1,2 1,44 1,44 2 2,88 0,57 3,45
Cuisine (F3)
Élément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2Ds Dt (Dt)
Mur extérieur 1 3,25 3,06 9,94 6,88 0,57 3,97 0,794 4,76 42,03
Mur extérieur 2 3,35 3,06 10,25 5,75 0,57 3,31 0,663 3,98
Mur Voile 1 1 3,06 3,06 3,06 3,05 9,35 1,871 11,22
Mur Voile 2 1 3,06 3,06 3,06 3,05 9,35 1,871 11,22
Porte 0,95 2,4 2,28 2,28 2,7 6,15 1,231 7,38
Fenêtre 1,2 1,2 1,44 1,44 2 2,88 0,576 3,45
Autre (F3)
Elément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2Ds Dt (Dt)
Mur en contact avec lnc 3,1 3,06 9,48 8,766 0,49 4,31 0,86 5,17 20,09
Voile 1 3,06 3,06 3,06 2,92 8,96 1,79 10,75
Mur en contact avec l'escalier 2,15 3,06 6,57 3,519 0,57 2,03 0,40 2,43
Fenêtre 1 0,6 0,6 0,36 0,36 2 0,72 0,144 0,864
Fenêtre 2 0,6 0,6 0,36 0,36 2 0,72 0,144 0,864
Hall(F3)
Elément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2Ds Dt (Dt)
Mur extérieur 1 0,26 3,06 0,795 0,79 0,57 0,45 0,09 0,55 9,88
Porte 1,2 2,4 2,88 2,88 2,7 7,776 1,555 9,33
15
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

Chambre 2 (F3)
Élément L(m) h(m) S(m²) A(m²) K Ds Dli=0,2Ds Dt (Dt)
Mur extérieur 1 2,89 3,06 8,84 7,40 0,57 4,27 0,85 5,124 8,58
Fenêtre 1,2 1,2 1,44 1,44 2 2,88 0,57 3,45
Calculs
Renouvèlement d'air 77,09
Dsol 4,42
Dt 133,83
DT (étage courant) 404,76
Dt (toiture) 465,34
DT (bas) 409,18

Tableau II.14 : Calcul des déperditions

1er cas : étage courant


Dr = 1,34 ∑(Qv + Qs) = 0,34 [ Max (0,6Vh , Qvréf) + ∑ (Ppi evi) ] =77,09 (W/°C)
(Dt)i = (Ds)i+(Dli)i+(Dsol)i+(Dlnc)i = 327,67 (W/°C)
D = (Dt)i + (Dr)i
D= 404,76(W/°C)
Dréf = 429,19 (W/°C)
Dt ≤ 0,15 Dréf
327,67 ≤ 450,65 condition vérifiée donc l’exigence réglementaire est vérifiée, ce qui signifie que le
duplex est réglementaire.
Calcul des déperditions de base :
Db = ∑(Db) i = ∑ Di ×(tbi-tbe)
Db= 404,76 × (21 – 3) = 7285,68 W
Calcul de la puissance du chauffage :
Q = [Tbi - Tbe] × [[1+ Max (Cr, Cin )]× Dt + [ (1+Cr)× Dr]]
Q= [21-3] × [[1+Max (0,2;0,05)]× 327,67 +[(1+0,05)×77,09]]= 8534,67 W

2ème cas : Dernière étage


Dr = 1,34 ∑(Qv + Qs) = 0,34 [ Max (0,6Vh , Qvréf) + ∑ (Ppi evi) ] =77,09 (W/°C)
(Dt)i = (Ds)i+(Dli)i+(Dsol)i+(Dlnc)i = 388,25 (W/°C)
D = (Dt)i + (Dr)i
D= 465,34 (W/°C)
Dréf =429,19 (W/°C)
Dt ≤ 0,15 Dréf
388,25 ≤ 450,65 condition vérifiée donc l’exigence réglementaire est vérifiée, ce qui signifie que le
duplex est réglementaire.
Calcul des déperditions de base :
16
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

Db = ∑(Db) i = ∑ Di ×(tbi-tbe)
Db=465,34 × (21 – 3) = 8376,12 W
Calcul de la puissance du chauffage :
Q = [Tbi - Tbe] × [[1+ Max (Cr, Cin )]× Dt + [ (1+Cr)× Dr]]
Q= [21-3] × [[1+Max (0,2;0,05)]× 388,25 +[(1+0,05)×77,09]]= 9843,20 W

3ème cas : RDC


Dr = 1,34 ∑(Qv + Qs) = 0.34 [ Max (0,6Vh , Qvréf) + ∑ (Ppi evi) ] =77,09 (W/°C)
(Dt)i = (Ds)i+(Dli)i+(Dsol)i+(Dlnc)i = 332,09 (W/°C)
D = (Dt)i + (Dr)i
D= 409,18 (W/°C)
Dréf =429,18 (W/°C)
Dt ≤ 0,15 Dréf
332,09 ≤ 450,65 condition vérifiée donc l’exigence réglementaire est vérifiée, ce qui signifie que
bâtiment est réglementaire.
Calcul des déperditions de base :
Db = ∑(Db) i = ∑ Di ×(tbi-tbe)
Db= 409,18 × (21 – 3) = 7365,24 W
Calcul de la puissance du chauffage :
Q = [Tbi - Tbe] × [[1+ Max (Cr, Cin )] × Dt + [ (1+Cr)× Dr]]

Q= [21-3] × [[1+Max (0,2;0,05)] × 332,09 + [(1+0,05) × 77,09]]= 8630,14 W

Remarque

Selon le DTR les déperditions par ponts thermiques pour tout le logement peuvent être évaluées à
20% des pertes surfaciques par transmission à travers les parois du logement, l’utilisation du logiciel ULYS
Pont thermique a bien confirmé cette hypothèse.

L’exemple suivant traite le cas des déperditions par le pont thermique d’un angle rentrant
correspond à la liaison mur-mur du chambre 8 dans l’appartement F3, d’après logiciel ULYS Pont
Thermique le coefficient de transmission linéique est de 0.28 W/m/K en multipliant cette valeur par la
longueur de la liaison nous trouvons une valeur de 0,826 W/K cette valeur peut être arrondis à celle
calculer par la formule théorique du DTR qui est égale à 0,85 W/K.

17
Chapitre II Calcul des déperditions thermiques

Figure II.1 : Valeur du coefficient de déperdition linéique donnée par Ulys pont thermique

II.5. Conclusion

Pour un seul appartement F2, nous devrons concevoir un système du chauffage qui fournit 21106,08 W.

Pour un seul appartement F3, nous devrons concevoir un système du chauffage qui fournit 25743,11 W.

La puissance du bâtiment entier est la somme des puissances calculées pour chaque appartement :

Pbat = 93800,63 W.

18
CHAPITRE III
Calcul des apports calorifiques
Chapitre III Calcul des apports calorifique

III.1. Introduction
Dans cette partie, on va calculer les apports calorifiques globaux pour la saison d’été, provenant de
l’intérieur et de l’extérieur du local (bâtiment R+6) en vérifiant que le bâtiment est réglementaire par la
méthode du DTR 3.2/4 en utilisant l’application LOGRT.

III.2. L’application LOGRT


C’est un outil de calcul thermique qui donne la possibilité de calculer les déperditions d’un local (bilan
thermique hiver), de calculer les apports calorifiques (bilan thermique été) ainsi que de vérifier si le local est
réglementaire.

III.3. La méthodologie de travail


La première étape consiste à introduire les paramètres suivants :
La température sèche de base de l’air intérieur;

L’altitude;

Le volume habitable du bâtiment;

Les surfaces des parois opaques verticales selon leurs orientations;

Les surfaces des parois opaques horizontales;

Les couches composants chaque paroi;

Les surfaces des parois vitrées;

Les dimensions du vitrage pour chaque paroi vitrée;

Ce sont les paramètres nécessaires pour calculer les apports calorifiques.

III.4. Calcul des apports


Les apports calorifiques sensibles As et latents Al sont donnés par :

As = APO + AV + AIs + AINFs [W]


A1 = AIl + AINF1 [W]

 APO (en W) représente les apports par les parois opaques,


 AV (en W) représente les apports à travers les parois vitrées,
 AIs et AI1 (en W) représentent les parties sensibles et latentes des apports internes,
 AINFs et AINF1 (en W) représentent les parties sensibles et latentes des apports dus aux
infiltrations d’air.

Les apports calorifiques effectifs sensibles AEs et latents AE1 sont donnés par :
AEs = (C As) + (BF ARENs)
18
Chapitre III Calcul des apports calorifique

AEl = (C Al) + (BF ARENl) [W]


où :
 As (en W) représente les gains sensibles,
 Al (en W) représente les gains latents,
 ARENs et ARENl (en W) représentent les parties sensibles et latentes des apports dus à la
ventilation des locaux,
 BF ou facteur de by-pass exprime la partie de l’air extérieur (air neuf) non traité par
l’installation de climatisation (imperfection de l’appareil de traitement), et qui parvient au
local sans modifications. La valeur de BF représente une caractéristique de l’équipement
donnée dans les catalogues des constructeurs. En l’absence d’informations, on adoptera les valeurs
du tableau

49Tableau III.1 : Facteurs BF en fonction du type de local


 CΔas est un coefficient majorateur des gains sensibles qui prend en compte les gains
supplémentaires (échauffement du ventilateur, réseau de conduits d’air traversant des locaux non
conditionnés) ; à défaut d’un calcul précis, on prendra les valeurs du tableau,
 CΔal est un coefficient majorateur des gains latents qui prend en compte les gains supplémentaires
(tels que ceux dus aux fuites d’air éventuelles dans les réseaux de conduits d’air) ; à défaut d’un
calcul précis,

50Tableau III.2 : Valeur des coefficients majorateurs des gains sensibles et latents

Les apports calorifiques totaux sensibles ATs et latents ATl sont donnés par :
ATs = (C As) + ARENs [W]
ATl = (C Al) + ARENl [W]
Où :
 As (en W) représente les gains sensibles,
 Al (en W) représente les gains latents,
 CΔas et CΔal sont des coefficients majorateurs des gains sensibles et latents,
 ARENs et ARENl (en W) représentent les apports sensibles et latents dus à la ventilation des
locaux.
19
Chapitre III Calcul des apports calorifique

III.5. Vérification réglementaire


La somme des apports calorifiques par les parois vitrées et les parois opaques aériennes doit vérifier au
mois de Juillet à 15 h TSV, pour une température sèche intérieure de 27°C, la relation ci-après :
APO (05 h) + AV (05 h) ≤ 0,15 Aréf (15 h) [W]
 APO (en W) désigne les apports calorifiques à travers les parois opaques aériennes,
 AV (en W) désigne les apports calorifiques à travers les parois vitrées,
 Aréf (en W) désigne les apports calorifiques de référence.

Les apports calorifiques de référence Aréf sont donnés par :


A réf = A réf,PH + A réf,PV + A réf,PVI [W]
Où :
 Aréf,PH (en W) désigne les apports calorifiques de référence à travers les parois opaques
horizontales,
 Aréf,PV (en W) désigne les apports calorifiques de référence à travers les parois opaques verticales,
 Aréf,PVI (en W) désigne les apports calorifiques de référence à travers les parois vitrées.

Apports de référence des parois opaques horizontales


Les apports calorifiques de référence des parois opaques horizontales Aréf,PH sont calculés par la formule
suivante :
A réf,PH = Ʃ a × Sint × ∆TS réf,PH
Où :
 a (en W/m².°C) est un coefficient lié à la nature de la construction et fonction de la zone
climatique,
 Sint (en m²) désigne la surface de la paroi horizontale comptée de l’intérieur ;
 ΔTSréf,PH (en °C) est la différence de température de référence pour les parois horizontales
La valeur du coefficient "a" est :
 égale à 1,90 W/m².°C pour les planchers hauts (plafonds) en contact avec un local non
conditionné (quelle que soit la zone climatique)
 égale à 2,70 W/m².°C pour les planchers bas en contact avec un local non conditionné (quelle que
soit la zone climatique)

20
Chapitre III Calcul des apports calorifique

51Tableau III.3 : Valeurs de a


La valeur du coefficient ΔTSréf,PH est donnée dans le tableau ci-après.

52Tableau III.4: Valeurs de ΔTS réf,PH pour les parois horizontales

Apports de référence des parois opaques verticales


Les apports calorifiques de référence des parois opaques verticales Aréf,PV sont calculés par la
formule suivante :
A réf,PV = Ʃ ( c × Sint × ∆TS réf,PV )
Où :
 c (en W/m².°C) est un coefficient dépendent au type d’usage de la construction,
 Sint (en m²) désigne la surface de la paroi verticale comptée de l’intérieur,
 ΔTSréf,PV (en °C) est la différence de température de référence pour la paroi opaque verticale ; les
valeurs de ΔTSréf,PV sont données dans le tableau en fonction de la latitude et de l’orientation de
la paroi.

21
Chapitre III Calcul des apports calorifique

53Tableau III.5 : Valeurs de c

22
Chapitre III Calcul des apports calorifique

55Tableau III.6 : Valeurs de ΔTSréf,PV pour les parois verticales

Apports de référence des parois vitrées


Les apports de référence pour les parois vitrées sont donnés par la somme des apports de référence de
chaque paroi vitrée.
Les apports de référence Aréf,PVI pour une paroi vitrée en contact avec l’extérieur sont
donnés par :
A réf, PVI = AVE réf + AVT réf [W]
Où :
 AVEréf (en W) désigne les apports de référence dus à l’ensoleillement,
 AVTréf (en W) désigne les apports de référence dus au gradient de température.

Les apports de référence dus à l’ensoleillement à travers une paroi vitrée AVEréf
sont donnés par :
AVE réf = [SVens × It + (SV - SVens) × Id] FS réf × N réf PVI [W]
Où :
 SV (en m²) est la surface totale vitrée,
 SVens (en m²) est la surface vitrée ensoleillée à 15 h TSV,
 It (en W/m²) est le rayonnement total maximal réel pour l’orientation et la latitude considérées,
 Id (en W/m²) est le rayonnement diffus maximal réel
 FSréf est le facteur solaire de référence ; FSréf est égal à :
1,05 pour les locaux à usage d’habitation et d’hébergement.
0,38 pour les locaux à usage de bureaux.
 NPVI,réf est le coefficient d’amortissement relatif aux gains de référence des parois vitrées pour
l’orientation considérée.
Les valeurs de NPVI,réf sont données par le tableau

23
Chapitre III Calcul des apports calorifique

56Tableau III.7 : Valeurs de NPVI,réf


Les apports de référence dus au gradient de température à travers une paroi vitrée AVTréf sont donnés
par :
AVTréf = e’ × S ouv × ∆TS réf, PVI [W]
où :
 e’ (en W/m².°C) est un coefficient relatif à la nature des locaux ; la valeur de e’ (en W/m².°C) est
prise égale à :
4,8 pour les locaux à usage d’habitation et d’hébergement.
5,4 pour les locaux à usage de bureaux.
 Souv (en m²) est la surface d’ouverture dans le mur,
 ΔTSréf,PVI (en °C) est la différence de température de référence des parois vitrées

57Tableau III.8 : Valeurs de ΔTS réf,PVI pour les parois vitrées


Les apports de référence Aréf, PVI pour une paroi vitrée en contact avec un local non conditionné sont
donnés par :
A réf, PVI = 4,5 × Souv × ∆TS réf, PVI [W]
où :
 Souv (en m²) est la surface d’ouverture dans le mur,
 ΔTSréf,PVI (en °C) est la différence de température de référence des parois vitrées.

III.6. Apports à travers les parois opaques


Parois aériennes
Les parois opaques aériennes sont celles qui sont en contact direct avec l’air extérieur (parois verticales ou
horizontales).
Expression générale
APO(t) = 1,2 × Kété × Sint × ∆te(t) [W]
Où :

24
Chapitre III Calcul des apports calorifique

 1,2 (sans dimension) est un coefficient majorateur tenant compte des apports latéraux linéiques (à
travers les ponts thermiques),
 Kété (en W/m².°C) est le coefficient de transmission en partie courante de la paroi considérée
pour l’été,
 Sint (en m²) est la surface intérieure totale de la paroi considérée ; pour les toitures en pente, on
prendra la projection horizontale de la surface,
 Δte(t) (en °C) est la différence équivalente de température à l’heure t.

Le coefficient Kété des parois opaques est donné par la formule suivante :

Où :
 ΣR (en m².°C/W) représente la somme des résistances thermiques des différentes couches de
matériaux constituant la paroi,

 (en m².°C/W) représente la somme des résistances d’échange superficiel prise


conformément aux valeurs données dans le tableau.
Le coefficient Kété des ouvrants est obtenu de la manière suivante :

 prendre le coefficient Kvn du vitrage nu,


 retrancher à Kvn les résistances d’échanges superficiels «hiver»,
 ajouter les résistances d’échanges superficiels «été» données dans le présent DTR,
 ajouter éventuellement les résistances supplémentaires provenant des différentes protections
(voilages, protection extérieure, etc.).
Différence de température équivalente Δte(t)
La différence de température équivalente Δte(t) est donnée par

 paroi ensoleillée ∆te (t) = ∆tes(t) + C∆te + [ ∆tem(t) -∆tes(t)] ×

 paroi à l’ombre 84 h / 84 ∆te(t) = tes(t) + C ∆te


Où :
 Δtes(t) (en °C) est la différence de température équivalente à l’heure t en considérant que la paroi
est à l’ombre ; les valeurs de Δtes(t)sont données par les tableaux pour les parois verticales, et les
parois horizontales ;
 CΔte (en °C) est un facteur de correction dû, d’une part, à la différence maximale ΔTSmax de la
température sèche de l’air entre l’extérieur et l’intérieur pour le mois considéré, et d’autre part à
l’écart diurne de base Eb pour le mois considéré,
 α est le facteur d’absorption de la paroi,

25
Chapitre III Calcul des apports calorifique

 Δtem(t) (en °C) est la différence équivalente de température à l’heure t pour l’orientation de la
paroi considérée ; les valeurs de Δtem(t) sont données par le tableau pour les parois verticales et
horizontales,
 It,b (en W/m²) est le rayonnement total de base pour le mois, la latitude et l’orientation considérés,
 It,b(40) (en W/m²) est le rayonnement total de base pour le mois de Juillet, la latitude 40° Nord et
pour l’orientation considérée.
Parois intérieures

Les apports de chaleur à un instant t, APO(t), traversant une paroi opaque en contact avec deux locaux
conditionnés sont donnés par la formule suivante :
APO(t) = Kété × Sint [TSa – TSb,i ] [W]
Où :
 Kété (en W/m².°C) est le coefficient de transmission en partie courante de la paroi Considérée,
 Sint (en m²) est la surface intérieure de la paroi considérée,
 TSa (en °C) est la température sèche de l’air intérieur du local adjacent,
 TSb,i (en °C) est la température sèche de l’air intérieur du local considéré.

Les apports de chaleur à un instant t, APO (t), traversant une paroi opaque en contact avec un local non
conditionné sont donnés par la formule suivante :
APO(t) = Kété × Sint × ∆tlnc(t) [W]
Où :
 Kété (en W/m².°C) est le coefficient de transmission en partie courante de la paroi considérée,
 Sint (en m²) est la surface intérieure de la paroi considérée,
 Δtlnc (en °C) représente l’écart de température entre l’espace non conditionné et le local considéré.
∆tlnc est donné par la formule suivante :
∆tlnc = [(TSe(t) –Clnc ) – TSb,i ]
Où :
 TSe(t) (en °C) est la température extérieure sèche à l’instant considéré,
 Clnc (en °C) est un coefficient correcteur,
 TSb,i (en °C) représente la température intérieure du local conditionné.

Parois en contact avec le sol


Les apports APO à travers une paroi en contact avec le sol sont donnés par :
APO = Kété × S app (TS m - TS i,b ) [W]
Où :
 Kété (en W/m².°C) est le coefficient de transmission de la paroi calculé comme si la paroi était en
contact avec l’extérieur,
26
Chapitre III Calcul des apports calorifique

 Sapp (en m²) est la surface de la zone d’apport,


 TSi,b (en °C) est la température du local conditionné,
 TSm (en °C) est la température moyenne sèche de l’air extérieur.

III.7. Apports à travers les parois vitrées


Les apports à travers les parois vitrées intérieures AVT (t) sont dus uniquement à la différence de
température de part et d’autre de la paroi. Ils sont donnés par :
AVT(t) = K été × S ouv [( TS e (t) -C lnc ) - TS b,i ] [W]
 Kété (en W/m².°C) est le coefficient de transmission en partie courante de la paroi considérée,
 Souv (en m²) est la surface de l’ouverture dans la paroi opaque,
 TSe(t) (en °C) est la température extérieure sèche à l’heure t,
 Clnc est un coefficient correcteur,
 TSb,i (en °C) est la température intérieure sèche de base pour le local considéré.

Les gains à travers les parois vitrées extérieures AV (t) sont donnés par :

AV(t) = AVT(t) + AVE(t)

Où :
 AVT (t) (en W) représente les gains dus au gradient de température à travers les parois vitrées,
 AVE (t) (en W) représente les gains dus au rayonnement solaire à travers les parois vitrées.
Les gains dus au gradient de température AVT(t) à travers les parois vitrées extérieures sont donnés par :
AVT(t) = 1,2 × Kété × S ouv [TS e (t) - TS b,i ] [W]
Où :
 1,2 (sans dimension) est un coefficient majorateur tenant compte des apports à travers les ponts
thermiques,
 Kété (en W/m².°C) est le coefficient de transmission en partie courante de la paroi Considérée,
 Souv (en m²) est la surface de l’ouverture dans la paroi opaque,
 TSe (t) (en °C) est la température extérieure sèche à l’heure t,
 TSb,i (en °C) est la température intérieure de base.

Les gains dus au rayonnement solaire à travers les parois vitrées extérieures AVE (t) sont donnés par :
AVE(t) = [SV ens × It (SV - SVens) Id] FS N PVI (t) [W]
Où :
 SV (en m²) est la surface totale vitrée,
 SVens (en m²) est la surface vitrée ensoleillée,
 SV - SVens (en m²) est la surface vitrée à l’ombre,

27
Chapitre III Calcul des apports calorifique

 It (en W/m²) est le rayonnement total maximal réel,


 Id (en W/m²) est le rayonnement diffus maximal réel,
 NPVI (t) représente le coefficient d’amortissement relatif aux gains par ensoleillement à travers les
parois vitrées à l’heure t considérée,
 FS est le facteur solaire du vitrage.

III.8. Apports de chaleur internes


On désigne par apports de chaleur internes, ou gains internes, les quantités de chaleur dégagées sous forme
latente ou sensible à l’intérieur des locaux conditionnés.
AI(t) = Ʃ j j(CS j . A Is.j .N AI.j )+Ʃ j (CS j . AI l.j) [W]
Où :
 AIs.j (en W) représente la partie sensible de l’apport interne j,
 AIl.j (en W) représente la partie latente de l’apport interne j,
 CSj est le coefficient de simultanéité relatif à l’apport interne j,
 NAI.j est le coefficient d’amortissement relatif à l’apport interne j.

Tableau III.9 : Coefficients de simultanéité des gains internes

III.9. Calcul des gains


Gains dus aux occupants
Les gains dus aux occupants sont une source de chaleur sensible et latente.
Gains sensibles occupants :
28
Chapitre III Calcul des apports calorifique

Q Soc = n .C Soc [W]


Gains latents occupants :
Q Loc = n .C Loc [W]
 n = nombre d’occupants,
 CSoc = chaleur sensible des occupants (W),
 CLoc = chaleur latente des occupants (W).

Les gains internes pour un occupant sont donnés dans le tableau 12.3.
Les valeurs sont valables pour un homme adulte. On devra minorer les valeurs de ce tableau par les
coefficients suivants :
 pour les femmes :-20%
 pour les enfants : -20 à -40%
 pour un public mixte : -10%

87Tableau III.10 : Gains dus aux occupants

Gains dus à l’éclairage


Les appareils d’éclairage constituent une source de chaleur sensible.
AI = Ʃ (Wn .Cme .Ccr)
Où :
 Wn (en W) est la puissance nominale de l’ampoule ou du tube fluorescent ;
 Cme est un coefficient de majoration ; il est égal à :
1,2 pour les lampes à incandescence,
1,25 pour les tubes fluorescents,
 Ccr est le pourcentage de chaleur résiduelle correspondant à la part d’énergie restant dans la salle ;
Ccr est :
égal à 0 pour les installations dont l’éclairage n’est pas raccordé à un système d’extraction d’air,

29
Chapitre III Calcul des apports calorifique

93Tableau III.11 : Valeurs de Ccr


Si l’on ne connaît pas la puissance installée pour l’éclairage, on calculera les gains dus l’éclairage en utilisant
ce tableau.

94Tableau III.12 : Gains dus à l’éclairage

III.10. Apports de chaleur par introduction d’air extérieur


Les apports de chaleur dus à l’introduction d’air extérieur sont une source de chaleur latente et sensible.
Les gains sensibles dus au renouvellement de l’air ARENs, et dus aux infiltrations AINFs sont donnés par
les formules données ci-après :
ARENs (t) = 0,320 × Qv an (TS e (t) - TS b,i ) [W]
AINFs(t) = 0,320 × Qvinf (TSe (t) - TS b,i )
Où :
 1,381 (en J/m3.°C) représente le produit de la chaleur spécifique de l’air (0114 J/kg.°C) par la
masse volumique de l’air (0,05 kg/m3) et par un facteur de conversion (0/3611),
 Qvan (en m3/h) représente le débit d’air neuf,
 Qvinf (en m3/h) représente le débit dû aux infiltrations,
 TSe (en °C) représente la température sèche de l’air extérieur,
 TSb,i (en °C) représente la température sèche de l’air intérieur.

Les gains latents dus au renouvellement de l’air AREN0, et dus aux infiltrations AINF0 sont donnés par
les formules données ci-après :
AREN1 = 0,797 Qv an Max.[(HS b,e - HS b,i ) , 0] [W]
AINF = 0,797 Qvinf Max.[(HS b,e - HS b,i ) , 0] [W]
Où :
 0,797 (en J.kgair /gvap.m3air) représente le produit de la masse volumique moyenne de l’air (1,15

kg/m3) par la chaleur de vaporisation de l’eau (8492 J/g) et par un facteur de conversion (0/3611),

 Qvan (en m3/h) représente le débit d’air neuf,


 Qvinf (en m3/h) représente le débit dû aux infiltrations,
30
Chapitre III Calcul des apports calorifique

 HSb,e (en gvap/kgas) représente l’humidité spécifique de base de l’air extérieur,


 HSb,i (en gvap/kgas) représente l’humidité spécifique de base de l’air intérieur.
Après l’utilisation du programme LOGRT, les résultats des calculs obtenus sont comme suit :
Pour l’appartement F3
Zone climatique : A
Latitude = 36
Mois de calcul : Juillet
Apports des parois horizontales en contact avec l’extérieur
ArefPH1 = 906.4763[W]
Apports de références des parois opaques horizontales
ArefPH = 906.4763[W]
Les apports de références des parois opaques verticales :
Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Nord
ArefPV_Nord = 80.35704[W]
Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Nord2
ArefPV_Nord2 = 34.22304[W]
Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Est
ArefPV_Est = 141.5721[W]
Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Est2
ArefPV_Est2 = 26.99976[W]
Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Ouest
ArefPV_Ouest = 100.485[W]
Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Ouest2
ArefPV_Ouest2 = 40.11[W]
Apports calorifiques de référence des parois opaques verticales
ArefPV = 423,7469[W]
Apports calorifiques de référence dus à l’ensoleillement
Apports dus à l’ensoleillement de la paroi vitrée Est
AVEref_E = 6.777692 [W]
Apports dus à l’ensoleillement de la paroi vitrée Ouest
AVEref_O = 30,23528[W]
Apports dus à l’ensoleillement des parois vitrées
AVEref = 37,01297[W]
Les apports de référence dus au gradient de température
AVTref_1 = 190.512[W]

31
Chapitre III Calcul des apports calorifique

Les apports de référence ArefPVI des parois vitrées


ArefPVI = 227.525[W]
Les apports calorifiques de référence Aref
Aref = 1557.748[W]
Les apports à travers les parois aérienne
Les apports à travers les parois opaques APO
APO_N(15) = 37.44976[W]
APO_N2(15) = 91.44692[W]
APO_E(15) = 74.14641[W]
APO_E2(15) = 81.07706[W]
APO_O(15)= 48.15828[W]
APO_O2(15) = 110.2168[W]
Les apports à travers les parois intérieurs
Apports calorifiques des parois opaques aériennes
APO_POA_15h = 1073.653[W]
Apports calorifiques des parois opaques
APO_15h = 1073.653[W]
Apports calorifiques à travers les parois vitrées intérieurs
AVT_15h = 0.000000E+00[W]
Les gains dus au gradient de température à travers les parois vitrées extérieurs
AVT_PVE_15h = 83.82529[W]
Les gains dus au rayonnement des parois vitrées extérieurs
AVE = 310.2239[W]
Les apports de chaleur internes sensible
AI_s = 6858.479[W]
Les apports de chaleur interne latente
AI_l = 2695.8 [W]
Les apports de chaleur internes
APO_int = 9554.279[W]
Les gains sensibles dus au renouvellement d’air
AREN_S_15 = 168.0 [W]
Les gains latentes dus au renouvellement d’air
AREN_l(15) = 311.6764 [W]
Les gains sensibles dus aux infiltrations de l'air
AINF_S_15 = 304.2838 [W]
Les gains latents dus à l’infiltration de l'air
32
Chapitre III Calcul des apports calorifique

AINF_l = 378.9285 [W]


Les apports de chaleur par introduction d'air extérieur
APO_int_air_ext_15 = 1162.889[W]
Gains dus à l'éclairage
AEc = 118.5717[W]
Les apports calorifiques sensibles
As = 8630.466[W]
Les apports calorifiques latents
Al = 3074.729[W]
Les apports calorifiques effectifs sensibles
Aes = 9145.988[W]
Les apports calorifiques effectifs latents
AEl = 3230.567[W]
Les apports calorifiques totaux sensibles
ATs = 9229.988[W]
Les apports calorifiques totaux latents
ATl = 3386.405[W]
Le débit volumique de soufflage
qv_sf = 5378.506[m3/h]
Aref = 1557.748000
APO_POA_15h+AVT_PVE_15h+AVT_t_15h+AVE_15h = 1467.702
Le bâtiment satisfait la vérification réglementaire
 surface ensol ouest
 SVens_O= 8.462711E-01[m²]
 SVens_O2= 8.462710E-01[m²]
 SVens_O3= 8.462710E-01[m²]
 Phi_soleil= 82.0 [m²]
 b_fen_N= 2.000000E-01[m²]
 e1_fen_O2= -2.810817E-02[m²]
 e2_fen_O2 = 3.925345E-01[m²]
 BB_fen_O2 = 1.2 [m²]
 HH_fen_O2 = 1.200000[m²]
 Sens_O2 = 1.208959[m²]
 Sens_O = 1.208959[m²]
 AREN_l_15h = 311.6764[m²]
33
Chapitre III Calcul des apports calorifique

 Qvan = 111.732[m²]
 AVE(15) = 310.2239 [W]
 AVT_PVE_15h = 83.82529[W]
 APO_POA_15h = 1073.653 [W]
 AVT_t_15h = 0.000000E+00[W]
 Aref = 1557.748W
 APO_toit(15) = 631.158W
 NPVI_N(15) = 98.0W
 APO_15h = 1073.653W
 AVT_15h = 0.000000E+00W
 AI_s = 6858.479W
 AINF_S(15) = 304.2838W
La puissance de climatisation à fournir : 12616.38 W.
Les résultats des autres cas sont dans les annexes.

III.11. Conclusion
Le calcul des apports calorifique permet de définir les besoin énergétiques pour le confort thermique en
été d’un bâtiment.
Le DTR C 2.3/4 présente des méthodes de calculs simplifiés mais l’outil numérique permet de faciliter le
travail dans des courtes durées.

34
Conclusion générale
Etablir le bilan thermique d'un bâtiment, c'est répertorier et quantifier toutes les sources de
perturbation qui vont influencer l'ambiance en température et en humidité apports de chaleur venant de
l'extérieur (été) ou départs de chaleur vers l'extérieur (hiver), apports de chaleur dus aux équipements
internes ou aux occupants, apports ou départs d'humidité dus aux équipements, aux occupants et à la
migration par les parois, apports ou extractions d'air.
Après ce bilan thermique du bâtiment on a constaté que ce bâtiment est un bâtiment énergivore,
les solutions d’adopter 4 cm d’isolation en polystyrène expansé permettent d’améliorer l’efficacité
énergétique du bâtiment.
L’énergie renouvelable est une source d’énergie durable qui permet une réduction de la puissance
consommée pour le chauffage et la climatisation et une grande amélioration de l’efficacité énergétique
pour cela il est nécessaire de les adopter pour répondre aux besoins énergétiques.
Références bibliographiques

 DTR.C.3.2/4: Document technique réglementaire


 Mémoire de master : Audit énergétique dans les bâtiments en Algérie
 Logiciel SunEarthTools
 Application LOGRT
 Logiciel Ulys Pont Thermique
ANNEXE
Annexe 1
(Appartement F2 dernier étage)

-----------------Programme LOGRT-----------------------------
--------Rapport de calcul des apports calorifiques ----------
-------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------
Logement en immeuble collectif
Logement pour usage habitation et hébergement
Zone climatique : A
Latitude= 36.000000
Mois de calcul: Juillet

Les apports calorifiques de références sont donnés par la formule suivante:


Aref=ArefPH+ArefPV+ArefPVI

Apports des parois horizontales en contact avec l exterieur


ArefPH1= 906.476300[W]

Apports de références des parois opaques horizonales


ArefPH= 906.476300[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports de réferences des parois oppaques verticales :

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Nord


ArefPV_Nord= 80.357040[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Nord2


ArefPV_Nord2= 34.223040[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Est


ArefPV_Est= 141.572100[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Est2


ArefPV_Est2= 26.999760[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Ouest


ArefPV_Ouest= 100.485000[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Ouest2


ArefPV_Ouest2= 40.110000[W]

Apports calorifiques de reference des parois opaques verticales


ArefPV= 423.746900[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques de reference dus a l ensoleillement
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Est
AVEref_E= 6.777692[W]
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Ouest
AVEref_O= 30.235280[W]
Apports dus a l ensoleillement des parois vitree
AVEref= 37.012970[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de référence dus au gradient de température
AVTref_1= 190.512000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports de référence ArefPVI des parois vitrées
ArefPVI= 227.525000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques de référence Aref
Aref= 1557.748000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois aérienne
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois opaques APO
APO_N(15)= 37.449760[W]
APO_N2(15)= 91.446920[W]
APO_E(15)= 74.146410[W]
APO_E2(15)= 81.077060[W]
APO_O(15)= 48.158280[W]
APO_O2(15)= 110.216800[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois intérieurs
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques des parois opaques aériennes
APO_POA_15h= 1073.653000[W]
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques des parois opaques
APO_15h= 1073.653000[W]
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques à travers les parois vitrées intérieurs
AVT_15h= 0.000000E+00[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains dus au gradient de température à travers les parois vitrées
extérieurs
AVT_PVE_15h= 83.825290[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains dus au rayonnement des parois vitrées extérieurs
AVE= 310.223900[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes sensible
AI_s= 6858.479000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes latentes
AI_l= 2695.800000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes
APO_int= 9554.279000[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains sensibles dus au renouvellement d air
AREN_S_15= 168.000000[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains latentes dus au renouvellement d air
AREN_l(15)= 311.676400[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains sensibles dus aux infiltrations de l'air
AINF_S_15= 304.283800[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains latents dus aux infiltration de l'air
AINF_l= 378.928500[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur par introduction d'air exterieur
APO_int_air_ext_15= 1162.889000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
gains dus à l'éclairage
AEc= 118.571700[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques sensibles
As= 8630.466000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques latents
Al= 3074.729000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques effectifs sensibles
AEs= 9145.988000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques effectifs latents
AEl= 3230.567000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques totaux sensibles
ATs= 9229.988000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques totaux latents
ATl= 3386.405000[W]
--------------------------------------------------------------
Le débit volumique de soufflage
qv_sf= 5378.506000[m3/h]

--------------------------------------------------------------
Aref = 1557.748000
APO_POA_15h+AVT_PVE_15h+AVT_t_15h+AVE_15h= 1467.702000
--------------------------------------------------------------
Le batiment satisafait la vérification réglementaire
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
surface ensol ouest
SVens_O= 8.462711E-01[m²]
SVens_O2= 8.462710E-01[m²]
SVens_O3= 8.462710E-01[m²]
Phi_soleil= 82.000000[m²]
b_fen_N= 2.000000E-01[m²]
e1_fen_O2= -2.810817E-02[m²]
e2_fen_O2= 3.925345E-01[m²]
BB_fen_O2= 1.200000[m²]
HH_fen_O2= 1.200000[m²]
Sens_O2= 1.208959[m²]
Sens_O= 1.208959[m²]
AREN_l_15h= 311.676400[m²]
Qvan= 111.732000[m²]
AVE(15)= 310.223900[W]
AVT_PVE_15h= 83.825290[W]
APO_POA_15h= 1073.653000[W]
AVT_t_15h= 0.000000E+00[W]
Aref= 1557.748000W
APO_toit(15)= 631.158000W
NPVI_N(15)= 98.000000W
APO_15h= 1073.653000W
AVT_15h= 0.000000E+00W
AI_s 6858.479000W
AINF_S(15) 304.283800W

Annexe 2

(Appartement F2 étage courant)

-----------------Programme LOGRT-----------------------------
--------Rapport de calcul des apports calorifiques ----------
-------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------
Logement en immeuble collectif
Logement pour usage habitation et hébergement
Zone climatique : A
Latitude= 36.000000
Mois de calcul: Juillet

Les apports calorifiques de références sont donnés par la formule suivante:


Aref=ArefPH+ArefPV+ArefPVI
Apports des parois horizontales en contact avec l exterieur
ArefPH1= 906.476300[W]

Apports de références des parois opaques horizonales


ArefPH= 906.476300[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports de réferences des parois oppaques verticales :

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Nord


ArefPV_Nord= 80.357040[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Nord2


ArefPV_Nord2= 34.223040[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Est


ArefPV_Est= 141.572100[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Est2


ArefPV_Est2= 26.999760[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Ouest


ArefPV_Ouest= 100.485000[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Ouest2


ArefPV_Ouest2= 40.110000[W]

Apports calorifiques de reference des parois opaques verticales


ArefPV= 423.746900[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques de reference dus a l ensoleillement
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Est
AVEref_E= 6.777692[W]
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Ouest
AVEref_O= 30.235280[W]
Apports dus a l ensoleillement des parois vitree
AVEref= 37.012970[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de référence dus au gradient de température
AVTref_1= 190.512000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports de référence ArefPVI des parois vitrées
ArefPVI= 227.525000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques de référence Aref
Aref= 1557.748000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois aérienne
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois opaques APO
APO_N(15)= 37.449760[W]
APO_N2(15)= 91.446920[W]
APO_E(15)= 74.146410[W]
APO_E2(15)= 81.077060[W]
APO_O(15)= 48.158280[W]
APO_O2(15)= 110.216800[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois intérieurs
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques des parois opaques aériennes
APO_POA_15h= 1073.653000[W]
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques des parois opaques
APO_15h= 1073.653000[W]
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques à travers les parois vitrées intérieurs
AVT_15h= 0.000000E+00[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains dus au gradient de température à travers les parois vitrées
extérieurs
AVT_PVE_15h= 83.825290[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains dus au rayonnement des parois vitrées extérieurs
AVE= 310.223900[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes sensible
AI_s= 6780.104000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes latentes
AI_l= 2695.800000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes
APO_int= 9475.904000[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains sensibles dus au renouvellement d air
AREN_S_15= 112.000000[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains latentes dus au renouvellement d air
AREN_l(15)= 311.676400[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains sensibles dus aux infiltrations de l'air
AINF_S_15= 304.283800[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains latents dus aux infiltration de l'air
AINF_l= 378.928500[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur par introduction d'air exterieur
APO_int_air_ext_15= 1106.889000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
gains dus à l'éclairage
AEc= 118.571700[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques sensibles
As= 8552.091000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques latents
Al= 3074.729000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques effectifs sensibles
AEs= 9035.695000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques effectifs latents
AEl= 3230.567000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques totaux sensibles
ATs= 9091.695000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques totaux latents
ATl= 3386.405000[W]
--------------------------------------------------------------
Le débit volumique de soufflage
qv_sf= 5329.663000[m3/h]

--------------------------------------------------------------
Aref = 1557.748000
APO_POA_15h+AVT_PVE_15h+AVT_t_15h+AVE_15h= 1467.702000
--------------------------------------------------------------
Le batiment satisafait la vérification réglementaire
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
surface ensol ouest
SVens_O= 8.462711E-01[m²]
SVens_O2= 8.462710E-01[m²]
SVens_O3= 8.462710E-01[m²]
Phi_soleil= 82.000000[m²]
b_fen_N= 2.000000E-01[m²]
e1_fen_O2= -2.810817E-02[m²]
e2_fen_O2= 3.925345E-01[m²]
BB_fen_O2= 1.200000[m²]
HH_fen_O2= 1.200000[m²]
Sens_O2= 1.208959[m²]
Sens_O= 1.208959[m²]
AREN_l_15h= 311.676400[m²]
Qvan= 111.732000[m²]
AVE(15)= 310.223900[W]
AVT_PVE_15h= 83.825290[W]
APO_POA_15h= 1073.653000[W]
AVT_t_15h= 0.000000E+00[W]
Aref= 1557.748000W
APO_toit(15)= 631.158000W
NPVI_N(15)= 98.000000W
APO_15h= 1073.653000W
AVT_15h= 0.000000E+00W
AI_s 6780.104000W
AINF_S(15) 304.283800W
Annexe 3

(Appartement F3 dernier étage)

-----------------Programme LOGRT-----------------------------
--------Rapport de calcul des apports calorifiques ----------
-------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------
Logement en immeuble collectif
Logement pour usage habitation et hébergement
Zone climatique : A
Latitude= 36.000000
Mois de calcul: Juillet

Les apports calorifiques de références sont donnés par la formule suivante:


Aref=ArefPH+ArefPV+ArefPVI

Apports des parois horizontales en contact avec l exterieur


ArefPH1= 1008.669000[W]

Apports de références des parois opaques horizonales


ArefPH= 1008.669000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports de réferences des parois oppaques verticales :

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Nord


ArefPV_Nord= 109.603200[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Nord2


ArefPV_Nord2= 34.223040[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Est


ArefPV_Est= 180.587400[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Est2


ArefPV_Est2= 26.999760[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Sud


ArefPV_Sud= 196.274400[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Sud2


ArefPV_Sud2= 61.285680[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Ouest


ArefPV_Ouest= 184.800000[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Ouest2


ArefPV_Ouest2= 40.110000[W]

Apports calorifiques de reference des parois opaques verticales


ArefPV= 833.883500[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques de reference dus a l ensoleillement
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Est
AVEref_E= 6.777692[W]
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Sud2
AVEref_S2= 2.752351[W]
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Sud3
AVEref_S3= 17.619540[W]
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Ouest
AVEref_O= 34.935940[W]
Apports dus a l ensoleillement des parois vitree
AVEref= 62.085530[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de référence dus au gradient de température
AVTref_1= 423.360000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports de référence ArefPVI des parois vitrées
ArefPVI= 485.445500[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques de référence Aref
Aref= 2327.998000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois aérienne
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois opaques APO
APO_N(15)= 51.079700[W]
APO_N2(15)= 91.446920[W]
APO_E(15)= 94.580160[W]
APO_E2(15)= 81.077060[W]
APO_S(15)= 107.421400[W]
APO_S2(15)= 192.314300[W]
APO_O(15)= 88.566960[W]
APO_O2(15)= 110.216800[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois intérieurs
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques des parois opaques aériennes
APO_POA_15h= 1519.015000[W]
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques des parois opaques
APO_15h= 1519.015000[W]
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques à travers les parois vitrées intérieurs
AVT_15h= 0.000000E+00[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains dus au gradient de température à travers les parois vitrées
extérieurs
AVT_PVE_15h= 186.278400[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains dus au rayonnement des parois vitrées extérieurs
AVE= 481.015100[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes sensible
AI_s= 6780.104000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes latentes
AI_l= 2695.800000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes
APO_int= 9475.904000[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains sensibles dus au renouvellement d air
AREN_S_15= 112.000000[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains latentes dus au renouvellement d air
AREN_l(15)= 335.203600[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains sensibles dus aux infiltrations de l'air
AINF_S_15= 561.525500[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains latents dus aux infiltration de l'air
AINF_l= 699.274700[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur par introduction d'air exterieur
APO_int_air_ext_15= 1708.004000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
gains dus à l'éclairage
AEc= 118.571700[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques sensibles
As= 9527.938000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques latents
Al= 3395.075000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques effectifs sensibles
AEs= 10060.330000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques effectifs latents
AEl= 3562.677000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques totaux sensibles
ATs= 10116.330000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques totaux latents
ATl= 3730.278000[W]
--------------------------------------------------------------
Le débit volumique de soufflage
qv_sf= 5937.811000[m3/h]

--------------------------------------------------------------
Aref = 2327.998000
APO_POA_15h+AVT_PVE_15h+AVT_t_15h+AVE_15h= 2186.309000
--------------------------------------------------------------
Le batiment satisafait la vérification réglementaire
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
surface ensol ouest
SVens_O= 8.462712E-01[m²]
SVens_O2= 8.462710E-01[m²]
SVens_O3= 8.462710E-01[m²]
Phi_soleil= 82.000000[m²]
b_fen_N= 2.000000E-01[m²]
e1_fen_O2= -2.810817E-02[m²]
e2_fen_O2= 3.925345E-01[m²]
BB_fen_O2= 1.200000[m²]
HH_fen_O2= 1.200000[m²]
Sens_O2= 1.208959[m²]
Sens_O= 1.208959[m²]
AREN_l_15h= 335.203600[m²]
Qvan= 120.166200[m²]
AVE(15)= 481.015100[W]
AVT_PVE_15h= 186.278400[W]
APO_POA_15h= 1519.015000[W]
AVT_t_15h= 0.000000E+00[W]
Aref= 2327.998000W
APO_toit(15)= 702.312100W
NPVI_N(15)= 98.000000W
APO_15h= 1519.015000W
AVT_15h= 0.000000E+00W
AI_s 6780.104000W
AINF_S(15) 561.525500W
Annexe 4

(Appartement F3 étage courant)

-----------------Programme LOGRT-----------------------------
--------Rapport de calcul des apports calorifiques ----------
-------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------
Logement en immeuble collectif
Logement pour usage habitation et hébergement
Zone climatique : A
Latitude= 36.000000
Mois de calcul: Juillet

Les apports calorifiques de références sont donnés par la formule suivante:


Aref=ArefPH+ArefPV+ArefPVI

Apports des parois horizontales en contact avec l exterieur


ArefPH1= 1008.669000[W]

Apports de références des parois opaques horizonales


ArefPH= 1008.669000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports de réferences des parois oppaques verticales :

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Nord


ArefPV_Nord= 109.603200[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Nord2


ArefPV_Nord2= 34.223040[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Est


ArefPV_Est= 180.587400[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Est2


ArefPV_Est2= 26.999760[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Sud


ArefPV_Sud= 196.274400[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Sud2


ArefPV_Sud2= 61.285680[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Ouest


ArefPV_Ouest= 184.800000[W]

Apports calorifiques de la paroi opaque verticale Ouest2


ArefPV_Ouest2= 40.110000[W]

Apports calorifiques de reference des parois opaques verticales


ArefPV= 833.883500[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques de reference dus a l ensoleillement
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Est
AVEref_E= 6.777692[W]
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Sud2
AVEref_S2= 2.752351[W]
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Sud3
AVEref_S3= 17.619540[W]
Apports dus a l ensoleillement de la paroi vitree Ouest
AVEref_O= 34.935940[W]
Apports dus a l ensoleillement des parois vitree
AVEref= 62.085530[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de référence dus au gradient de température
AVTref_1= 423.360000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports de référence ArefPVI des parois vitrées
ArefPVI= 485.445500[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques de référence Aref
Aref= 2327.998000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois aérienne
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois opaques APO
APO_N(15)= 51.079700[W]
APO_N2(15)= 91.446920[W]
APO_E(15)= 94.580160[W]
APO_E2(15)= 81.077060[W]
APO_S(15)= 107.421400[W]
APO_S2(15)= 192.314300[W]
APO_O(15)= 88.566960[W]
APO_O2(15)= 110.216800[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Les apports à travers les parois intérieurs
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques des parois opaques aériennes
APO_POA_15h= 1519.015000[W]
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques des parois opaques
APO_15h= 1519.015000[W]
--------------------------------------------------------------
Apports calorifiques à travers les parois vitrées intérieurs
AVT_15h= 0.000000E+00[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains dus au gradient de température à travers les parois vitrées
extérieurs
AVT_PVE_15h= 186.278400[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains dus au rayonnement des parois vitrées extérieurs
AVE= 481.015100[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes sensible
AI_s= 6780.104000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes latentes
AI_l= 2695.800000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur internes
APO_int= 9475.904000[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains sensibles dus au renouvellement d air
AREN_S_15= 112.000000[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains latentes dus au renouvellement d air
AREN_l(15)= 335.203600[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains sensibles dus aux infiltrations de l'air
AINF_S_15= 561.525500[W]
--------------------------------------------------------------
Les gains latents dus aux infiltration de l'air
AINF_l= 699.274700[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports de chaleur par introduction d'air exterieur
APO_int_air_ext_15= 1708.004000[W]
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
gains dus à l'éclairage
AEc= 118.571700[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques sensibles
As= 9527.938000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques latents
Al= 3395.075000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques effectifs sensibles
AEs= 10060.330000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques effectifs latents
AEl= 3562.677000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques totaux sensibles
ATs= 10116.330000[W]
--------------------------------------------------------------
Les apports calorifiques totaux latents
ATl= 3730.278000[W]
--------------------------------------------------------------
Le débit volumique de soufflage
qv_sf= 5937.811000[m3/h]

--------------------------------------------------------------
Aref = 2327.998000
APO_POA_15h+AVT_PVE_15h+AVT_t_15h+AVE_15h= 2186.309000
--------------------------------------------------------------
Le batiment satisafait la vérification réglementaire
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------
surface ensol ouest
SVens_O= 8.462712E-01[m²]
SVens_O2= 8.462710E-01[m²]
SVens_O3= 8.462710E-01[m²]
Phi_soleil= 82.000000[m²]
b_fen_N= 2.000000E-01[m²]
e1_fen_O2= -2.810817E-02[m²]
e2_fen_O2= 3.925345E-01[m²]
BB_fen_O2= 1.200000[m²]
HH_fen_O2= 1.200000[m²]
Sens_O2= 1.208959[m²]
Sens_O= 1.208959[m²]
AREN_l_15h= 335.203600[m²]
Qvan= 120.166200[m²]
AVE(15)= 481.015100[W]
AVT_PVE_15h= 186.278400[W]
APO_POA_15h= 1519.015000[W]
AVT_t_15h= 0.000000E+00[W]
Aref= 2327.998000W
APO_toit(15)= 702.312100W
NPVI_N(15)= 98.000000W
APO_15h= 1519.015000W
AVT_15h= 0.000000E+00W
AI_s 6780.104000W
AINF_S(15) 561.525500W
Date: 09/2019 ULYS Ponts Thermiques 1.0.6 Responsable
de l'etude: Djebbar - Lamouri

Societe: ENPO

Nom de l'étude: Liaison mur-mur appartement F3

DESCRIPTION ET HYPOTHESES

Localisation dela liaison: Angle rentrant


Forme de la liaison: L

IN
T

4
1 3
5 6

7
U = 1.4 W /(m².K)
10 8
IN
EXT 9 2 T

Résultats

Convention par élément (recommandée)

Formule :

Ψ = 0.281

= 85.720/20.000 - (0.585*2.000 + 1.418*2.000)

< 0.1 Très faible

0.1 à 0.2 Faible


0.2 à 0.5 Moyen
0.28
0.5 à 1 Fort
W/m/
> 1 Très fort K
U = 0.58 W /(m².K)
U = 1.4 W /(m².K)

U = 0.58 W /(m².K)
Carte des températures

Mon étude de pont thermique 09/2019 Page 2/4


Cartes des flux

Mon étude de pont thermique 09/2019 Page 3/4


Carte des températures - Zoom sur la zone du pont thermique

Mon étude de pont thermique 09/2019 Page 4/4


Carte des flux - Zoom sur la zone du pont thermique

Mon étude de pont thermique 09/2019 Page 5/4


lignes de flux
lignes de flux - Zoom sur la zone du pont thermique

Mon étude de pont thermique 09/2019

Vous aimerez peut-être aussi