Vous êtes sur la page 1sur 10

CHAPITRE : ETUDE DES

ESCALIERS

1.Pré-dimensionnement

H=hauteur à franchir : 3 m d’ où 1.5 m /volée

Soit g= 0.3 m la largeur de la marche variant de 0.192m à 0.292m, h =1.5/9=0.166 m La relation de

BLONDEL : 60≤2h+g≤64

➢ On a g=30cm  2*16.66+30=63.32  escalier confortable


❖ L’angle d’inclinaison de la paillasse :

tg (α) = (h/g) , α = arctg (16.66/30)=29.04

❖ Epaisseur de la paillasse :

L=5.2 m, Q= 4 kN/m2 (bâtiment à usage commercial)

e=L× K × √3 ρb × e+q e= 5.2× 0.018× √3 25 × e+ 4 e=0.197 m

Par itérations on trouve e=0.197 m que l’on arrondi à 0.2 m pour tenir compte des revêtements.

L’épaisseur de la paillasse doit vérifier la condition de flèche :

L L
≤e≤
30 25

5.2 5.2
≤e≤ => 0.17m≤ e ≤ 0.208m or e=0.2m donc condition vérifiée.
30 25

2. Détermination des charges :

2.1. Charges permanentes :


Tableau : Charges permanentes sur le paillasse
Désignations  Épaisse formule Charg
(kN/m ur s es
²) (kN /
e (cm)
m)
Chape de béton 25 20 e.béton 5
Marbre 28 3 emar 0.84
m
Mortier de pose 20 1.5 emort mort 0.3
Enduit 20 1.5 0.3
eend enduit
G palier 6.44
Tableau : Charges permanentes sur palier

2.2. Charges d’exploitation :

Q= 4 kN/m2 (bâtiment à usage commercial)

2.3. Calcul des sollicitations :

Charges Paillas Pali


se er
Pu 19.34 14.
(KN /m) 7
Ps 13.88 10.
(KN/m) 44
Tableau : Répartition des charges sur la volée de l’escalier

Nous avons introduit t le schéma statique dans RDM 6 et nous avons


obtenu les résultats suivantes :
Moment Effort
fléchissant tranchant
KN.m KN
À ELU 60.82 43.79
À ELS 43.54 31.72
Tableau : Sollicitations d’escalier
Figure : Moment fléchissant (RDM 6)
Figure : Effort Tranchant (RDM 6)

❖Calcul des sollicitations manuelles :

P 2. l ² ( P 2−P 1 ) . a ²
Moment maximal à mi- travée : Mt= −
8 8

P 2 xb+ P 1 xa
Effort tranchant sur les appuis : Vg = -Vd=
2

EL EL
U S
Tableau : Calcul des
P1 [KN] 19. 14.
34 7
P2 [KN] 13. 10.
88 44
Mt [KN.m] 48. 36.
24 32
Vg [KN/m] 20. 17.
35 6
Vd[KN/m] - -
20. 17.
35 6

sollicitations

❖Comparaison entre calcul manuel et calcul avec RDM 6 :

EL E
U L
S

Mt V [KN/m] Mt V
[KN.m] [KN.m] [KN/m]
calcul 48.24 20.35 36.3 17.6
manuel 2
calcul RDM6 60.82 43.79 43.54 31.72

Tableau : comparaison entre calcul manuel et RDM 6


Conclusion :

Les valeurs obtenues par RDM6 sont comparables avec les valeurs
calculées manuellement

3. Calcul des armatures longitudinales :

On effectuera le ferraillage pour « une poutre » de largeur b=1m et de hauteur égale à


l’épaisseur de la paillasse h=0.2m.

Il convient de prendre les valeurs des sollicitations les plus importantes pour avoir les
mêmes nuances d’armatures tout le long de l’escalier.

3.1. Armatures principales :

Mu = 60.82 KN.m.

Mu 0 . 0682
μu = 2
= =0 . 166
b⋅d ⋅f bu 1×0 . 172 ×14 . 16

Avec d=e-c=0.2-0.03=0.17m

μ<μlu =0,37  Asc = 0.

α=1.25⋅( 1−√ 1−2μ ) = 0.108;


y u =α⋅d=0.018 m.

Z=d−0.4 y u = 0.162m

Mu 0 . 0682
A st = = =9. 67 . 10−4
 Z⋅f su 0 . 162⋅435 m2/m = 9.67 cm2/m.

f t 28 2. 1
A min =0 .23⋅b⋅d⋅ =0 .23×1×0 . 17× =1 .64⋅10−4
fe 500 m2/m.
A st > A min

On choisit 7HA14 par mètre Au = 10.78 cm2/m

Aciers de répartition 

La section des armatures de répartition dans le sens de la largeur des escaliers est
prise égale au quart de la section d’armatures principales, ainsi on a :

A 10 .78
A r= = =2 . 69
4 4 Cm2/m

 On choisit 4HA10 par mètre Ar = 3.14cm²/m

Aciers de chapeau 

La section des armatures de chapeau dans le sens de la longueur des escaliers est
prise égale à 15% de la section d’armatures principales, ainsi on a :

Ar = A ×0.15=1.61 cm² /m>Amin

 On choisit 4HA8 par mètre. Ach = 2.01 cm²/m

4.5.6 Vérification de la condition de non fragilité :


ft 28 2.1
Amin= 0.23× b× d × =0.23×1 ×0.17 × =1.6cm²≤ Ast =9.67 cm²
fe 500

 Condition de non fragilité vérifiée.

Vérification de la contrainte à l’ELS :

Il faut que :
Mser
σbc= × y 1 ≤ σbc =0.6× fc 28
ISRh
Position de l’axe neutre « y1 » :

Pour déterminer y1, il faut résoudre l’équation :


b0 2 h0
2 (
y 1 + ( b−b 0 ) ×h 0 × y 1−
2 )
+15 Asc ( y 1−d )−15 Ast ( d− y 1 )=0

Or on a Asc=0cm²

b0 2 1
y 1 −15 Ast ( d− y 1 )=0  y 12 −15× 9.76 10−4 × ( 0.17− y 1 )=0
2 2

 0.5 y 12+ 0.014 ( y 1 )−0.002=0


 Y1=0.049m=0.05m=5cm
Moment d’inertie « I SRH » :

b y 31 ' 2
I SRH = +15 Asc ( y 1−d ) +15 Asc( d− y 1)²
3

b y 31
Or on a Asc=0cm²  I SRH = +15 Ast (d − y 1) ²
3

3 −6
1 ×5 ×10 −4 −2
I SRH = +15 × 9.67 ×10 ×(0.17−5 ×10 ) ²
3

I SRH =2.5 ×10−4 m4

Vérification :

Mser 0.043
σbc= × y 1= × 0.05=8.65 MPa ≤ σ bc =0.6 × f c 28=¿15MPa
I SRH 2.5 ×10−4

 Vérifiée
Figure : Schéma de ferraillage de l’escalier

Vous aimerez peut-être aussi