Vous êtes sur la page 1sur 17

CHAPITRE 1:Etude d’une poutre continue

1. Introduction :
Les poutres sont des éléments porteurs généralement horizontaux, qui reposent sur plus de
deux appuis simples. Elles supportent les charges du plancher et les transmettent aux poteaux.
Elles sont plus économiques que les poutres isostatiques.

Figure 1: Emplacement de la poutre

Figure 2: Schéma statique

2. Pré-dimensionnement :
L L
≤h≤
16 12

On prend la travée la plus longue (L=4.54m) 

4.54 4.54
≤h≤  0.28 ≤ h ≤ 0.37
16 12

Donc : On prend h=0.35m et b=0.25m


3. Descente des charges :
3.1. Travée1 :

Gp.p = 0.3x0.25x25 = 2.18 kN/m

2.98 3.54
Gdalle = 6x ( + ) = 19.56 kN /m
2 2

G1 =19.56 + 2.18= 21.74 kN /m

2.98 3.54
Q1 = Qdalle = 1.5x ( + ) = 19.56 kN /m
2 2

3.2. Travée2 :

G2 =21.74+ 2.18 = 21.74 kN /m

2.98 3.54
Q2 = Qdalle = 1.5x ( + ) = 4.89 kN /m
2 2

3.3. Travée3 :

G3 =19.56 + 2.18 = 19.56 kN /m

2.98 3.54
Q3 = Qdalle = 1.5x ( + ) = 4.89 kN /m
2 2

4. Méthode des calculs :


 Construction courante avec charges modérées :
q=1.5 KN/m² ≤ 2g= 2x6=12 kN /m²
q=1.5 KN/m² ≤ 5 kN /m² (Condition vérifiée)
 Les moments d’inertie des sections transversales sont identiques le long de la poutre.
(Condition Vérifiée)
 La fissuration ne compromet pas la tenue du béton armé et de ses revêtements(FPP).
(Condition Vérifiée)
 Les portées successives sont dans un rapport compris entre 0.8 et 1.25 :
Li 4.54
0.8 ≤ = = 1.64 ≤ 1.25 (Condition non Vérifiée).
Li+1 2.76

Donc : on doit appliquer la méthode de « Caquot minorée ».


Cette méthode consiste à multiplier la part des moments sur appuis provenant des seules
charges permanentes par un coefficient compris entre 2/3 et 1 (pour minorer les valeurs au
maximum, on affectera les valeurs concernées par 2/3).
5. Calcul des sollicitations :
5.1. Calcul des moments sur appuis :

Les moments sur appuis sont calculés par la formule suivante :

Avec :

 l’i=li (pour les travées de rive)


 l’i=0.8xli (pour les travées intermédiaires)

Portées à considérer :

 Les travées de rive :


l’1=l1=4.02m
l’3=l3=2.76m
 La travée intermédiaire :
l’2=l2× 0.8= 4.54× 0.8=¿3.63m

−Pw l 'w3 + Pe l ' 3e


M i=
8.5(L ' ¿ ¿ w+ L' e ) ¿

5.1.1 Moment sur appui 2 dû aux charges permanentes :

Figure 3: Chargement de poutre (charge permanente)

−21.74 × 4.023 +21.74 × 3.633


−M 2 g= =−37.71 kN .m
8.5 ( 4.02+3.63 )

5.1.2 Moment sur appui 3 dû aux charges permanentes :


−21.74 × 3.633 +21.74 ×2.76 3
M 3 g= =−27.56 kN . m
8.5 ( 3.63+ 2.76 )

5.1.3 Moment sur appui 2 dû aux charges d’exploitation à gauche de l’appui :

Figure 4: Chargement de poutre travée 1 (charge d’exploitation)


−4.89× 4.023
M 2 qw = =−4.88 kN . m
8.5 ( 4.02+ 3.63 )

5.1.4 Moment sur appui dû aux charges d’exploitation à gauche de l’appui 3 et à


droite de l’appui 2:

Figure 5: Chargement de poutre travée 2 (charge d’exploitation)


−4.89 ×3.633
M 3 qw = =−4.3 kN .m
8.5 ( 4.02+ 2.76 )

−4.89 × 3.633
M 2 qe= =−3.59 kN .m
8.5 ( 4.02+3.63 )

5.1.5 Moment sur appui 3 dû aux charges d’exploitation à droite de l’appui :

Figure 6: Chargement de poutre travée 3(charge d’exploitation)


3
−4.89 × 2.76
M 3 qe= =−1.89 kN .m
8.5 ( 3.63+2.76 )

5.1.6 Moment sur appui 2 dû aux charges d’exploitation :

Figure 7: Chargement de poutre travée 1 et 2 (charge d’exploitation)


−4.89 × 4.023 +4.89 ×3.633
M 2 q= =−8.48 kN . m
8.5 ( 3.63+2.76 )
5.1.7 Moment sur appui 3 dû aux charges d’exploitation :

Figure 8: Chargement de poutre travée 2 et 3 (charge d’exploitation)

Mi (Cas 1) [kN .m] Mi (Cas 2)[kN .m] Mi (Cas 3)[kN .m] Mi (Cas 4)[kN .m] Mi (Cas 5)[kN .m]

Appui
ELU ELS ELU ELS ELU ELS ELU ELS ELU ELS

(1) 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

(2) -46.82 -33.74 -41.43 -30.14 -42.18 -28.85 -46.82 -33.74 -34.1 -25.26

(3) -34.21 -24.65 -27.76 -20.35 -31.37 -25.24 -24.92 -18.46 -34.21 -24.65

(4) 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

−4.89 × 3.633+ 4.89 ×2.763


M 3 q= =−6.19 kN .m
8.5 ( 3.63+2.76 )

Tableau 1: Moments sur appuis à l’ELU et l’ELS

5.2. Calcul des moments en travée :

Figure 9: les combinaisons des chargements


 A l’ELU : C=1.35g+1.5q et D=1.35g
 A l’ELS : C=g+q et D=g

5.2.1 Cas 1 : C-C-C


5.2.1.1. Moments en travées à l’ELU :
Pu=1.35 G+1.5 Q=1.35 ×21.74 +1.5 ×4.89=36.68 kN . m

Pu=1.35 G=1.35 × 21.74=29.34 KN . m

M 2 u= (0.67×1.35) M 2 g+1.5 M 2 q=¿ (0.67×1.35)×-37.71+1.5×-8.48=-46.82 kN .m

M 3 u= (0.67×1.35) M 3 g+1.5 M 3 q=¿ (0.67×1.35)×-27.56+1.5×-6.18=-34.21 kN .m

 Travée 1 :

M tu ( x)= M t 0 ( x )+ M 1 u ¿)+ M 2 u ¿ )

Pu 2
M t 0 ( x )= (l 1 x −x )
2

Pu 2
M tu ( x)= (l 1 x−x )+ M 2u ¿)
2

36.68
M tu ( x)= ( 4.02 x −x2 )-46.82¿)=-18.34x²+62.08x
2

dM tu (x )
=0 ; -36.68x+62.08=0
dx

62.08
X= =1.69 m
36.68

M tu ( x)=−¿ 18.34(1.69)²+62.08(1.69)=52.53kN .m

M tu ( x)=52.53kN .m

 Travée 2: (voir annexe)


 Travée 3: (voir annexe)

Pser =G+Q=21.74 +4.89=26.63 kN . m

Pser =G=21.74 KN . m

M 2 ser = 0.67× M 2 g+ M 2 q=¿ 0.67×-37.71)-8.48=-33.74 kN .m

M 3 ser = 0.67× M 3 g+ M 3 q=¿ (0.67×-27.56) -6.18=-24.65 kN .m

5.2.1.2. Moments en travées à l’ELS :


 Travée 1 :
M t ser ( x)= M t 0 ( x )+ M 1 ser ¿ )+ M 2 ser ¿)

P ser 2
M t 0 ( x )= (l 1 x−x )
2

P ser 2
M t ser ( x)= (l 1 x−x )+ M 2 ser ¿)
2

26.63
M t ser ( x)= ( 4.02 x −x2 )-33.74¿)=-13.31x²+45.12x
2

dM tser (x)
=0 ; -26.63x+45.12=0
dx

45.12
X= =1.69 m
26.63

M t ser ( x)=−¿ 13.31(1.69)²+45.12(1.69)=38.23 kN .m

M t ser (x)= 38.23 kN .m

 Travée 2: (voir annexe)


 Travée 3: (voir annexe)

Travée 1 Travée2 Travée3


(L=4.02m) (L=4.54m) (L=2.76m)
X[m] 1.69 2.34 1.71
M tu ( x) [kN .m] 52.53 54.09 19.89

Tableau 2: Moments en travées à l’ELU(cas1)

Travée 1 Travée2 Travée3


(L=4.02m) (L=4.54m) (L=2.76m)
X[m] 1.69 2.34 1.71
M t ser ( x) [kN .m] 38.23 39.19 14.29

Tableau 3: Moments en travées à l’ELS(cas1)

5.2.2 Cas 2 : C-D-C


5.2.2.1. Moments en travées à l’ELU :
 Travée 1 : (voir annexe)
 Travée 2 : (voir annexe)
 Travée 3 : (voir annexe)

5.2.2.2. Moments en travées à l’ELS:


 Travée 1 : (voir annexe)
 Travée 2 : (voir annexe)
 Travée 3 : (voir annexe)

Travée 1 Travée2 Travée3


(L=4.02m) (L=4.54m) (L=2.76m)

X[m] 1.73 2.35 1.65


M tu ( x) [kN.m] 54.82 59.95 22.43

Tableau 4: Moments en travées à l’ELU(cas2)

Travée 1 Travée2 Travée3


(L=4.02m) (L=4.54m) (L=2.76m)

X[m] 1.72 2.34 1.65

M t ser ( x) [kN.m] 37.87 43.99 16.17

Tableau 5: Moments en travées à l’ELS(cas2).

5.2.3 Cas 3 : D-C-D


5.2.3.1. Moments en travées à l’ELU :
 Travée 1 : (voir annexe)
 Travée 2 : (voir annexe)
 Travée 3 : (voir annexe)

5.2.3.2. Moments en travées à l’ELS :


 Travée 1 : (voir annexe)
 Travée 2 : (voir annexe)
 Travée 3 : (voir annexe)

Travée 1 Travée2 Travée3


(L=4.02m) (L=4.54m) (L=2.76m)

X[m] 1.69 2.34 1.71

M tu ( x) [kN.m] 52.53 54.09 19.89

Tableau 6: Moments en travées à l’ELU(cas3)


Travée 1 Travée2 Travée3
(L=4.02m) (L=4.54m) (L=2.76m)

X[m] 1.74 2.29 1.72

M t ser ( x) [kN.m] 40.32 41 14.07

Tableau 7: Moments en travées à l’ELS(cas3)

5.2.4 Cas 4 : C-C-D


5.2.4.1. Moments en travées à l’ELU :
 Travée 1 : (voir annexe)
 Travée 2 : (voir annexe)
 Travée 3 : (voir annexe)

5.2.4.2. Moments en travées à l’ELS :


 Travée 1 : (voir annexe)
 Travée 2 : (voir annexe)
 Travée 3 : (voir annexe)

Travée 1 Travée2 Travée3


(L=4.02m) (L=4.54m) (L=2.76m)

X[m] 1.69 2.4 1.62

M tu ( x) [kN .m] 52.37 58.95 23.54

Tableau 8: Moments en travées à l’ELU(cas4)

Travée 1 Travée2 Travée3


(L=4.02m) (L=4.54m) (L=2.76m)

X[m] 1.69 2.39 1.63

M t ser ( x) [kN .m] 38.04 42.34 16.92

Tableau 9: Moments en travées à l’ELS(cas4)

5.2.5 Cas 5 : D-C-C


5.2.5.1. Moments en travées à l’ELU :
 Travée 1 : (voir annexe)
 Travée 2 : (voir annexe)
 Travée 3 : (voir annexe)
5.2.5.2. Moments en travées à l’ELS :
 Travée 1 : (voir annexe)
 Travée 2 : (voir annexe)
 Travée 3 : (voir annexe)

Travée 1 Travée2 Travée3


(L=4.02m) (L=4.54m) (L=2.76m)

X[m] 1.77 2.26 1.71

M tu ( x) [kN .m] 58.55 61.09 19.89

Tableau 10: Moments en travées à l’ELU(cas5)

Travée 1 Travée2 Travée3


(L=4.02m) (L=4.54m) (L=2.76m)

X[m] 1.77 2.27 1.71

M t ser ( x) [kN .m] 41.71 43.37 14.29

Tableau 11: Moments en travées à l’ELS(cas5)

5.3. Diagrammes des moments :

Figure 10: Diagramme des moments maximums à l’ELU


Figure 11: Diagramme des moments maximums à l’ELS

5.4. Calcul des efforts tranchants à l’ELU:

5.4.1 Appui 1 :


P × L1 36.68× 4.02
V U 1=V 0 U 1= U = =73.72
2 2

5.4.2 Appui 2 :


• A gauche de l’appui 2 :
M − M 1 U −PU × L1 M 2 U −46.82
V U 2 g =V 0 U 2 g+ 2 U = + =−73.72+ =−85.36 kN
l1 2 L1 4.02

• A droite de l’appui 2 :


M −M 2 U PU × L2 M 2 U 36.68× 4.54 46.82
V U 2 d =V 0 U 2d + 3 U = + = − =72.95 kN
l2 2 L2 2 4.54

5.4.3 Appui 3 :


• A gauche de l’appui 3 :
M −M 2 U −PU × L2 M 3U −36.68 × 4.54 −34.21
V U 3 g =V 0 U 3 g+ 3 U = + = + =−90.79 kN
l2 2 L2 2 4.54

• A droite de l’appui 3 :


M −M 3 U PU × L3 M 3 U 36.68× 2.76 34.21
V U 3 d =V 0 U 2 d+ 4 U = + = − =43.08 kN
l3 2 L2 2 4.54

5.4.4 Appui 4 :


P × L1 −36.68× 2.76
V U 4 =V 0 U 4= U = =-50.61 kN
2 2
5.5. Diagramme des efforts tranchants:

Figure 12: Diagramme des efforts tranchants à l’ELU

6. Calcul du ferraillage :
6.1. Armatures longitudinales : 

 Travée 1 :  Mu= 58.55 kN.m


Ms= 41.71 kN.m

6.1.1 Dimensionnement à l’ELU :


Mu
58. 55 .10−3
µ bu= = =0 .16
b . d² . f bu 0 . 25 .( 0. 315 )² . 14 . 16
µlim = 0.391

µbu < µlim (pas d’aciers comprimés A’sc =0)

α=1,25(1− √1−2μ bu ) = 1.25. (1-√ 1−2 x 0.21 √ 1−2×0.16 ) = 0.21

Z = d (1-0.4α) = 0.325(1-0.4x0.3) = 0.28m

M u 58.55. 10−3
A st = = =6 cm²
z × f ed 0.28 × 348

A f t 28 ×b × d 2.1 ×0.25 ×315


min=0.23 =0.23 =0.95 cm²
fe 400

Ast > Amin

Choix d’aciers : 4HA14 soit Aréel= 6.16cm²

6.1.2 Vérification à l’ELS :


b
S tan= × y 2+15 ( A ' sc + A st ) y−15 × ( A ' sc × d '+ A st × d ) =0
2
0.25
× y 2+15 ( 6 × 10−4 ) y −15× ( 6 ×10−4 ×0.315 ) =0
2

0.125 y 2 +0.009 y−0.0028=0y =0.11m

b 2
I h= × y 3+ 15× A ' sc ( y−d ' ) + 15× A st ( d − y ² )
3

Avec : Ih = moment d’inertie de la section rendue homogène par rapport à l’axe neutre.

0 .25
I h= ×0 . 113 +15 ×6 ×10−4 ( 0 . 315−0 . 11 )2
3

Ih = 4.89x10-4 m4

M ser 41.71 x 10−3


σ bc= . y= x 0.11=9.38 MPa
Ih 4.89 x 10−4

σ bc=9.38 MPa ≤ σ´bc =15 MPa (Vérifiée)

M ser 4.71 x 10−3


σ st =15 .( d− y )=15 x (0.315−0.11)=262.28 MPa
Ih 4.89 x 10−4

σ st =262.28 MPa ≤ σ´st =348 MPa (Vérifiée)

Le ferraillage des autres travées et appuis sont déterminées avec la même démarche dans les
tableaux suivants.

Travées Travée 1 Appui 2 Travée 2 Appui Travée


3 3
Mu [kN.M] 58.55 46.82 34.21 23.54 23.54
Mu 0.16 0.13 0.17 0.097 0.067
µ bu =
b . d² . f bu
µlim 0.391 0.391 0.391 0.391 0.391
µbu < µlim Vérifiée
A’sc [cm²] 0 0 0 0 0
0.17 0.22 0.12 0.086 0.21
α =1.25. (1- √ 1−2 μ bu )
√ 1−2. µ bu
Z = d (1-0.4α) [m] 0.28 0.29 0.24 0.29 0.30
Mu 6 4.6 7.31 3.28 2.22
A st =
Z . f ed [cm²]
f .b.d 0.95 0.95 0.95 0.95 0.95
A min =0 .23 t28
fe
[cm²]
Choix d’aciers 4HA14 6HA10 6HA14 4HA12 4HA14
Section réelle [cm²] 6.16 4.71 9.24 4.52 3.14
Tableau 12: Dimensionnement à l’ELU (Armatures longitudinales sur appuis et en
travées)

Travée 1 Appui 2 Travée 2 Appui 3 Travée 3

Ms [kN.M] 41.71 33.74 43.99 24.65 16.92


y [m] 0.11 0.104 0.14 0.091 0.077
b 2 4.89x10-4 4x10-4 5.64 x10-4 3.09x10-4 1.9 x10-4
I h= × y 3+ 15× A ' sc ( y−d ' ) + 15× A st ( d − y ² )
3
[m4]
M ser 9.38 8.77 10.91 7.25 6.85
σ bc= . y [MPa]
Ih
σ´bc [MPa] 15 15 15 15 15
σ bc < σ´bc Vérifiée
M 262.28 266.96 204.74 268.03 317.9
σ st =15 ser .( d− y ) [MPa]
Ih
σ´st [MPa] 348
σ st < σ´st Vérifiée
Tableau 13: Vérifications à l’ELS

6.2. Armatures transversales:

 Travée 1 :
Vu = 73.72 kN

6.2.1 Vérification des poutres sous sollicitations tangentes :


• Contrainte tangente conventionnelle:
V 73.72
τu= u = ×10−3 =0.93 MPa
b0 .d 0.3 x 0.325

Contrainte tangente limite ultime: F.P.P

f c28 25
{
τ´u =min 0.2
γb } {
, 5 MPa =min 0.2
1.5 }
, 5 MPa =3.33 MPa

τ u =0.93 MPa ≤ τ´u=3.33 MPa (Vérifiée)

6.2.2 Détermination des armatures transversales:


• Diamètre des armatures d’âme :
h b0
∅ t ≤ min{ }
, , ∅ =min {10,25,14 }
35 10 l

∅ t ≤ 10 mm
Soit ∅ t =6 mm  On disposera un cadre ∅ 6 RL (At=1.13 cm²).

• Espacement entre les armatures :


0.9 x At x f e
St ≤
γ s b 0 (τ u −0.3 f t 28)
0.9 x 1.13 x 10−4 x 235
St ≤ =0.27 m=27 cm.
1.15 x 0.25(0.93−0.3 x 2.1)
St ≤ min { 0.9 d , 40 cm }
St ≤ min { 28 cm, 40 cm} =28 cm
St
La position de la première armature d’âme est placée à une distance de =15 cm de l’appui.
2

6.3. Vérification des aciers de glissement :

• Appui de rive :
V umax×1 .15 73 . 72. 10−3 ×1. 15
A g≥ =
fe 400 =2.11cm²
• Bielle d’about :
2⋅V umax 2×7372. 10−3 f c28
σ bc= = =1. 96MPa≤0 . 8 =17 . 39MPa
b 0⋅a 0 . 25×0 . 3 γb

La condition est vérifiée

7. Vérification de la flèche :
La vérification de la flèche est une justification vis-à-vis de l’ELS. Elle devient unitile si les
conditions suivantes sont satisfaites.

h 1 h 1 Mt
Avec :

{{≥ ¿ ≥ ⋅ ¿ ¿¿¿
l 16 l 10 M0
M0=Moment de la travée de référence

Mt=Moment maximal en travée

A=section d’acier tendu en travée

 Travée 1:
h 0 .35 1
= =0 .087≥ =0 . 062
l 4 . 02 16 (Vérifiée)

h Mt 41 .71
=0 .087≥ = =0 . 079
l 10M 0 10×52 . 53 (Vérifiée)

A 6 . 10−4 4.2
= =0 .0076≤ =0 . 0105
b0 d 0 .25×0 . 315 fe (Vérifiée)
 Travée 2: (voir annexe)
 Travée 3: (voir annexe)

Les trois conditions sont vérifiées pour toutes les travées, donc le calcul des flèches
n’est pas nécessaire.

8. Schéma de ferraillage :
 Travée 1 : (voir annexe)
 Travée 2: (voir annexe)
 Travée 3 : (voir annexe)

 Travée 1 Travée 2 Travée 3


Armatures 4 HA 8 6HA 8 4 HA 8
Armatures supérieurs
Calcul longitudinales Armatures 4HA14 6HA14 4HA14
manuel inférieurs
Armatures transversales 1 cadre + 1 cadre + 1 cadre +
étrier Ø6 étrier Ø6 étrier Ø6
Armatures 3 HA 8 3 HA 8 3 HA 8
Armatures supérieurs
Calcul avec longitudinales Armatures 3 HA 10 3 HA 10 2HA 8
ARCHE inférieurs 3 HA 12 3 HA 12 3 HA 8
BAEL Armatures transversales 1 cadre + 1 cadre + 1 cadre +
étrier Ø8 étrier Ø8 étrier Ø8
Tableau 14: Tableau comparatif entre calcul manuel et calcul avec BAEL sur
ARCHE.

9. Schéma de ferraillage (EC2) avec logiciel ARCHE :


 Travée1 : (voir annexe)
 Travée 2 : (voir annexe)
 Travée 3 : (voir annexe)

9.1. Comparaison entre calcul BAEL et calcul avec EC2 sur ARCHE:

Travée 1 Travée 2 Travée 3


9.2.
Armatures 3 HA 8 3 HA 8 3 HA 8
Armatures supérieurs
Calcul avec longitudinales
ARCHE Armatures 3 HA 10 3 HA 10 2 HA 8
BAEL inférieurs 3 HA 12 3 HA 12 3 HA 8
Armatures transversales 1 cadre + 1 cadre + 1 cadre +
étrier Ø8 étrier Ø8 étrier Ø8
Armatures 3 HA 8 3 HA 8 3 HA 8
Armatures supérieurs
Calcul avec longitudinales Armatures 3 HA 12 3 HA 12 3 HA 8
ARCHE inférieurs 3 HA 14 3 HA 14 3 HA 10
EC2 Armatures transversales 1 cadre + 1 cadre + 1 cadre +
étrier HA8 étrier HA8 étrier HA8
Tableau 15: Tableau comparatif entre calcul BAEL et calcul avec EC2 sur ARCHE