Vous êtes sur la page 1sur 63

Nicolas le “Millionnaire Boursier” présente :

Comment devenir
Millionnaire avec la
bourse
Introduction 3
Chapitre 1 : les intérêts composés 6
Chapitre 2 : l’opportunité du 21ème siècle 14
Chapitre 3 : 4 raisons pour lesquelles vous ne gagnerez
jamais d’argent en bourse 16
Chapitre 4 : bien choisir ses stratégies d'investissement 22
Chapitre 5 : la méthode “IFM” 29
Chapitre 6 : la méthode “Rentier avec les dividendes” 45
Chapitre 7 : la méthode “Croissance explosive” 48
Chapitre 8 : la méthode “Investissement intelligent” 50
Chapitre 9 : la méthode “Cryptomonnaies Millionnaire” 52
Chapitre 10 : la méthode “Trader Sans Ordinateur” 55
Chapitre 11 : ressources pour se former 59
Conclusion 62
Introduction
Voulez-vous devenir millionnaire ?

Si la réponse est non, je vous invite à fermer ce livre car


son contenu ne va pas vous intéresser.

Voulez-vous devenir millionnaire ​très rapidement ​?

Si la réponse est oui, je vous invite également à fermer


ce livre car je ne suis pas magicien mais investisseur en
bourse.

En apprenant les bonnes méthodes, on peut devenir


millionnaire en quelques années seulement avec la
bourse.

Cela vous parait trop beau pour être vrai ? Alors


laissez-moi me présenter :

Je m’appelle Nicolas, surnommé par mes élèves « le


millionnaire boursier » et j’ai commencé à investir en
bourse avec quasiment 0€ en 2010 alors que j’étais
encore étudiant.
J’ai ensuite travaillé comme salarié dans un cabinet
comptable jusqu’au 31 juillet 2015, date à laquelle j’ai
démissionné pour vivre à 100% de mes revenus de la
bourse.

En 2018, mon portefeuille a franchi la barre symbolique


du million d’euros. Si vous êtes sceptique et vous avez
raison de l’être, sachez que je publie tous les relevés de
mon compte-titres depuis 2016.

Je vous dirais, à la fin de ce livre, comment accéder aux


relevés complets de mon compte-titres. Je ne souhaite
pas vous donner l’accès maintenant car je veux d’abord
vous expliquer ma stratégie pour que vous puissiez
ensuite comprendre et analyser mon compte-titres. Si je
vous y donnais accès maintenant, vous ne comprendriez
pas grand chose.

Quand j’ai commencé à investir le monde de la bourse


était rempli d’arnaqueurs en tout genre et c’était très
difficile de trouver quelqu’un à qui on pouvait vraiment
faire confiance c’est pour ça que j’ai décidé d’être le
premier millionnaire au monde à partager les relevés de
mon compte-titres en toute transparence !
Dans ce livre, nous allons voir comment devenir
millionnaire en quelques années en investissant en
bourse, avec le moins de risque possible en moins de 1
minute par mois montre en main.

Pour faire simple, je vais vous présenter la technique


que j’ai utilisée pour devenir millionnaire et que j’utilise
encore aujourd’hui et qui va me permettre d’atteindre
les paliers suivants : 10 millions, 100 millions, etc…
Chapitre 1 : les intérêts composés
Avez-vous vu déjà entendu parlé des intérêts composés
? Il y a de grandes chances que oui.

Si vous avez 10 000€ et que vous gagnez 30% par an,


combien aurez-vous sur votre compte en banque après 1
an ?

Oui 10 000€ + 3 000€ d’intérêts soit 13 000€.

Partons maintenant de l’hypothèse que vous


ré-investissez systématiquement vos gains boursiers et
que vous continuez à gagner +30% par an.

En combien d’années aurez-vous 1 million sur votre


compte en banque ?

100 ans ?

200 ans ?

Je vous laisse réfléchir…


En combien d’années aurez-vous 1 million sur votre
compte en banque en partant de 10 000€ et en gagnant
30% par an.

Allez je vous donne la réponse : Pas 100 ans, pas 200


ans, 18 ans seulement.
Avec la bonne méthode d’investissement, vous allez
transformer 10 000€ en 1 million d’euros en 18 ans
seulement.

Et si maintenant vous rajoutez 500€ d’épargne tous les


mois, vous n’aurez besoin que de seulement 13 ans pour
devenir millionnaire.

Quasiment sans effort et en partant de presque 0€, vous


pouvez devenir millionnaire en quelques années
seulement et faire partie des 0,5% les plus riches de la
planète.

Et encore, ce n’est même pas le plus intéressant car


votre argent continuera de vous rapporter tous les ans.

1 million à 30%, c’est une rente de 800€ par jour qui


tombe automatiquement sur le compte en banque.
Donc maintenant que vous avez ces chiffres en tête, il y
a deux possibilités :

- Soit vous n’allez pas en dormir de la nuit


- Soit vous n’êtes pas tout à fait convaincu et
dans ce cas, laissez-moi vous montrer ce formidable
outil :
https://www.lafinancepourtous.com/outils/calculateur
s/calculateur-d-epargne/

Voici les données à indiquer sur ce site :

- Placement de départ : La somme que vous


avez actuellement à investir, pour commencer
- Épargne périodique : La somme que vous
allez rajouter tous les mois/trimestres/années
- Durée du placement : La durée pendant
laquelle votre capital va grossir
- Taux annuel de rendement espéré : Ici, vous
pouvez mettre 30%, nous verrons que dans la réalité,
la méthode que je recommande se rapproche plus des
40% que des 30%
- Capital total : Le capital total que vous aurez
à la fin, quand vous déciderez d’arrêter d’investir
Je vais vous demander maintenant de cliquer sur le lien
ci-dessus et de calculer dans combien de temps vous
pouvez atteindre le million de capital en gagnant 30%
par an.

Vous allez indiquer uniquement le capital dont vous


disposez aujourd’hui, par exemple 10 000€, si vous avez
10 000€ à investir. Et on va partir du principe que vous
allez gagner +30% par an.

En combien d’années allez-vous avoir ce capital total de


1 000 000€ ?

Allez, je vous laisse faire le calcul.

....

C’est bon ? Vous avez ce chiffre en tête ? Je suis prêt à


parier qu’il est beaucoup moins élevé que vous le
pensiez initialement.

Je me souviens encore du jour où j’ai compris la


puissance des intérêts composés. J’ai tout de suite voulu
investir en bourse. Le problème est que je n’avais que
300€ à investir et que j’étais encore étudiant.
J’avais lu un livre intitulé “Réfléchissez et devenez
riche” de Napoleon Hill et l’auteur y expliquait que
quand on voulait quelque chose suffisamment fort, on
finissait toujours par l’obtenir.

Alors quand j’étais étudiant, j’essayais d’épargner le


plus possible et les seules dépenses que je m’autorisais
étaient acheter des livres ou des formations sur la
bourse.

Quand j’étais étudiant, je vivais avec environ 250€ par


mois. Quand j’ai commencé à travailler, mes revenus
ont été multipliés par 6 et je gagnais environ 1500€ par
mois.

J’aurais pu faire comme tout le monde et déménager de


mon petit studio, aller au restaurant toutes les semaines,
m’acheter une télévision écran géant.

Mais mon rêve était de devenir financièrement


indépendant grâce à la bourse.

Je n’ai donc pas changé mon style de vie :

- Je suis resté vivre dans mon petit studio


- J’ai continué à utiliser les transports en
commun (2h par jour) car je ne voulais pas acheter de
voiture
- J’ai continué à faire mes courses dans des
supermarchés discount

Même si mon style de vie a fait l’objet de nombreuses


moqueries à l’époque, le résultat est bien là puisque le
31 juillet 2015, j’ai quitté mon poste de comptable en
cabinet pour vivre à 100% de mes revenus de la bourse.

Début 2018, mon portefeuille a enfin franchi la barre


symbolique du million d’euros après près d’une
décennie d’investissement.

N’écoutez jamais les gens qui vous disent : “si c’était


aussi facile, tout le monde le ferait” car croyez-moi,
c’était tout sauf facile.

Mais si c’était à refaire, je ferais tout exactement de la


même manière.

J’aurais pu arriver au même résultat beaucoup plus


rapidement si j’avais eu dès le début une méthode
clé-en-main pour investir et gagner +30% par an.
Encore une fois, n’écoutez pas les personnes qui vous
disent que gagner 30% par an est impossible : “si c’était
aussi facile, tout le monde le ferait”

NON, tout le monde ne le ferait pas.

Parce que tout le monde n’a pas ce désir ardent de


liberté.

Pour la majorité de la population entre investir 100€ en


bourse et investir 100€ dans des dépenses “plaisir”
comme aller au restaurant ou un écran plat 4k, le choix
est vite fait.

Mais si vous dépensez tout votre argent en dépense


“plaisir”, il est évident que vous ne serez jamais
millionnaire.

Il y a une citation que j’aime beaucoup sur le sujet, c’est


“vivez aujourd'hui votre vie comme personne ne le
voudrait pour vivre le restant de votre vie comme tout le
monde en rêverait”

Je répète : “vivez aujourd'hui votre vie comme personne


ne le voudrait pour vivre le restant de votre vie comme
tout le monde en rêverait”
On me demande souvent, qu’est-ce que devenir
millionnaire a changé dans ma vie ?

Gérer mon portefeuille ne me prend que quelques


minutes par mois. J’ai donc beaucoup de temps libre et
beaucoup d’énergie, surtout que je n’ai toujours pas 30
ans !

Siroter les cocktails à la plage en ne faisant rien de


productif de mes journées, ça m’a vite lassé.

C’est pourquoi je me suis lancé un nouveau défi : Aider


1000 personnes à devenir millionnaire avec la bourse !
Si vous souhaitez rejoindre ma communauté, je vous
expliquerais comment faire un peu plus loin dans ce
livre.
Chapitre 2 : l’opportunité du 21ème
siècle
Ce que j’aime avec la bourse, c’est cette liberté.

Votre minute mensuelle de travail, vous pouvez la faire


:
- A Paris en janvier
- A Barcelone en février
- A Rio de Janeiro en mars
- A New York en avril
- A Bangkok en mai
- Au Québec en Juin
- A Londres en juillet
- A Dubaï en août
- A Tokyo en septembre
- A Bruxelles en octobre
- A Mexico en novembre
- Et à Genève en décembre

Quel autre travail vous demande 1 minute d’effort par


mois ? Aucun.
Quel autre travail vous permet de voyager partout dans
le monde ? Aucun.

La bourse est l’opportunité du 21​ème​ siècle et l’important


est de s’y mettre maintenant pas dans 10 ans.

Prenons deux individus l’un commence à investir


maintenant ses 10 000€ d’épargne. Le deuxième attend
d’avoir 100 000€ à investir pour commencer.

Le premier va gagner 30% de 10 000€ pendant 20 ans,


résultat : 1 900 000€

Le deuxième va gagner 30% de 100 000€ pendant 5 ans


seulement car il aura attendu d’avoir 100 000€
d’épargne pour investir, résultat : 370 000€

Avec un capital 10 fois supérieur, il se retrouve à la fin


avec un capital 7 fois inférieur.

A l’heure à laquelle j’écris ce livre, je vis au Brésil avec


ma femme et ma fille. Son sourire est d’ailleurs ce que
je qualifie de ma plus grande richesse ! Comme je gère
toutes mes activités depuis chez moi, je peux passer
autant de temps que je le souhaite avec elle et ça, ça n’a
pas de prix.
Chapitre 3 : 4 raisons pour
lesquelles vous ne gagnerez
jamais d’argent en bourse
On a vu comment, grâce aux intérêts composés, il était
possible de devenir millionnaire avec la bourse, en
quelques années seulement.

Mais ça, c’est dans la théorie car dans la pratique :


- En moyenne, sur 100 investisseurs 80 ne gagnent
pas le moindre centime et parfois perdent des
sommes considérables.
- 1 investisseur sur 100 gagnera 20-30% par an.

Et voici pourquoi :

Raison #1​ : Vous n’acceptez pas de perdre de l’argent.

Si vous n’êtes pas prêt à perdre de l’argent, vous n’en


gagnerez jamais en bourse. Quand je vous dis que vous
allez gagner 30% par an, ce n’est pas 30% tous les ans
mais 30% en moyenne par an sur 10 ans.

Dans la réalité vos performances vont ressembler à ça :


- Année 1 : -3%
- Année 2 : +42%
- Année 3 : +19%
- Année 4 : -13%
- Année 5 : +55%
- Etc…

En bourse, il est très difficile de gagner tous les jours,


tous les mois, tous les ans. Perdre de l’argent est une
composante intégrale de la bourse. Si vous gagnez de
l’argent 1 mois sur 2 (et que vous perdez de l’argent 1
mois sur 2), c’est déjà bien à condition que vous gagniez
plus que vous ne perdez.

Si vous voulez gagner :


- Année 1 : +30%
- Année 2 : +30%
- Année 3 : +30%
- Année 4 : +30%
- Année 5 : +30%

Laissez-moi vous dire que la bourse n’est pas pour vous


et que vous pouvez fermer cette page tout de suite.

Raison #2​ : Vous n’avez pas de vision à long-terme.


Vous allez obligatoirement perdre de l’argent certains
jours, certaines semaines, certains mois, etc… Donc si
vous n’avez pas une vision long-terme, vous allez voir
la tentation d’abandonner à chaque perte et cela arrivera
plusieurs fois par semaine !

Je vous conseille d’investir sur un horizon de 10 ans


minimum. Une fois que vous commencerez à investir,
interdisez-vous de retirer votre argent.

Si vous avez besoin de gagner de l’argent à court-terme,


par exemple sur un horizon de 1-2 ans, la bourse n’est
pas faite pour vous.

Raison #3​ : Vous n’investissez pas selon votre profil

Quand j’ai commencé, je pensais qu’investir en bourse


consistait à passer sa journée devant son écran
d’ordinateur et passer des centaines d’ordres d’achat et
de vente.

Hors, une chose que j’ai lue dans de nombreux livres (et
que je ne croyais pas au début) est que plus on investit à
court-terme et plus on perd son argent rapidement.
Ceux qui investissent en regardant les cours de bourse
toutes les minutes pour acheter et revendre quelques
minutes (secondes) plus tard sont appelés des
“scalpers”. C’est cette catégorie d’investisseurs qui,
contrairement à ce que l’on pourrait penser, gagne le
moins d’argent. Ou plutôt, en perd le plus rapidement.

La raison est simple : plus on prend du recul avec le


marché et plus la tendance est facilement identifiable.
Plus on regarde au microscope et plus ce que l’on voit
n’a pas de sens. La bourse, à très court-terme, est
chaotique, anarchique, c’est pourquoi je vous
recommande de regarder uniquement des graphiques
mensuels : c’est à dire regarder les cours de bourse une
fois par mois uniquement.

Toutes les méthodes qui sont en vente dans la boutique


respectent ce principe : elle demande une heure de
travail maximum par mois. C’est tout. Y passer plus de
temps est tout simplement une perte de temps et
d’argent.

Raison #4​ : Penser que les meilleures méthodes sont


disponibles gratuitement
Il existe autant de méthodes que d’investisseurs mais
une chose est sûre : un investisseur à succès ne donnera
jamais gratuitement ses méthodes si elles fonctionnent.

Dans l’immobilier, si un investisseur trouve une bonne


affaire, il ne va pas en parler autour de lui car il aurait
peur que quelqu'un lui vole sa bonne affaire.

En bourse, la différence est que si vous trouvez une


action à fort potentiel, vous pouvez l’acheter et en parler
autour de vous. Toutes les personnes à qui vous en
parlerez vont gagner de l’argent avec cette action à fort
potentiel. Mieux encore, plus il va y avoir de personnes
qui vont acheter cette action et plus le prix va monter.

En bourse, on peut gagner de l’argent en investissant et


en aidant les autres à investir. Alors pourquoi s’en
priver ?

Vous l’avez compris : je passe quelques heures par mois


pour gérer mon portefeuille boursier d’environ 2
millions d’euros à l’heure à laquelle j’écris ces quelques
lignes. J’ai donc beaucoup de temps libre et c’est
pourquoi je diffuse les méthodes que j’ai mis près de 10
ans à développer.
Je ne suis pas le seul à faire cela, je vais donc
maintenant vous expliquer comment choisir une bonne
méthode.
Chapitre 4 : bien choisir ses
stratégies d'investissement
J’ai mis “stratégies” avec un “s” car je vous
recommande de ne pas placer tous vos oeufs dans le
même panier. En effet, vous devez compartimenter
votre capital, par exemple en 4 ou 5 et utiliser 4 ou 5
méthodes différentes pour lisser votre performance sur
le long-terme.

Bien choisir une méthode revient à bien choisir un


formateur/investisseur. Voici une liste de critères que
j’aurais aimé connaître quand j’ai commencé, il y a 10
ans.

Critère #1​ : Pas de fausse promotion

Si vous voyez une offre du type “cette promotion est


valable uniquement pendant 24h” et que vous revenez
une semaine après sur le site et qu’il est toujours marqué
“cette promotion est valable uniquement pendant 24h”,
il y a 99% de chances que ce soit une arnaque.
Pareil pour le fameux “il ne reste que 2 places” alors
qu’il y a un mois il ne restait “que de 2 places”
également.

Une promotion sérieuse est du type : le prix normal est


de x€, bénéficiez d’une remise de x€ jusqu’au xx/xx/xx.
Si après cette date, la promotion est toujours valable,
vous savez que vous avez à faire à une arnaque.

Critère #2​ : Un capital minimum d’1 million d’euros.

J’estime que l’on a pas l’expérience nécessaire pour


enseigner la bourse si l’on a pas au moins 1 million
d’euros investi en bourse.

Si vous voulez faire des travaux dans votre maison,


allez-vous faire confiance à un jeune apprenti de 16 ans
ou à un professionnel qui a 20 ans d’expérience ?

Si vous voulez faire de la musculation, allez-vous faire


confiance à un bodybuilder professionnel depuis 10 ans
ou à un jeune étudiant en science du sport.

La théorie, c’est bien mais rien ne vaut la pratique.


En bourse, c’est pareil, la grande majorité des
“formateurs” n’ont jamais investi plus de quelques
milliers d’euros.

On investit pas 1 000€ et 1 000 000€ avec le même


sérieux, avec la même application.

Si vous voulez acheter une méthode qui vous paraît


prometteuse, demandez au formateur combien il investit
en bourse. Dans la majorité des cas, vous allez être très
surpris.

Critère #3​ : Un formateur qui utilise ses propres


méthodes

Vous seriez surpris du nombre de “formateurs” qui


n’investissent même pas en bourse mais qui gagnent
simplement de l’argent en vendant des méthodes
(bidons la plupart du temps sinon ils investiraient avec).
Ce n’est pour moi pas un gage de sérieux pour une
raison simple :

Si les élèves perdent de l’argent, le formateur lui en


gagne quand même.
Si le formateur investit avec les élèves (et souvent des
sommes plus élevées), quand les élèves perdent de
l’argent, il en perd aussi (et souvent en perd beaucoup
plus).

Vous pouvez d’ailleurs retrouver à cette adresse les


relevés mensuels de mon compte-titres depuis 2016 :
https://drive.google.com/drive/folders/1tssgAgBthwjB9r
gWFpimzu-svI3CziPh?usp=sharing

Critère #4​ : De nombreux témoignages

Avoir des témoignages d’élèves est un gage de qualité.


Selon moi, il est facile de falsifier des témoignages
écrits, c’est pourquoi le plus haut niveau de sérieux est
la vidéo.

Si un élève est prêt à sortir de son anonymat pour faire


une vidéo dans laquelle il dit tout le bien de son
professeur, c’est que la formation est d’excellente
qualité.

Vous pouvez retrouver ici une cinquantaine de


témoignages en vidéos de mes élèves ici :
https://formation.millionnaire-boursier.com/55-temoign
ages-nicolas-le-millionnaire-boursier/
Critère #5​ : Une transparence des performances

Même si les performances passées d’une méthode ne


présagent pas des performances futures, un suivi des
performance (en toute transparence) est un gage de
qualité.

Certains formateurs montrent des gains sur un trade ou


sur une journée mais je doute qu’ils soient gagnants sur
le long-terme car sinon ils montreraient les relevés de
leur compte-titres, en toute transparence, comme moi je
le fais.

Un trade gagnant montré en public cache parfois des


dizaines de trades perdants gardés en privé. Cela peut
donner l’impression que gagner de l’argent avec la
bourse est très facile alors que c’est loin d’être le cas.

D’une manière générale, il est facile de falsifier une


copie-écran d’un trade gagnant, c’est déjà plus dur de
falsifier une semaine entière et ça l’est encore plus de
tricher sur plusieurs années

Je vois également certains formateurs publier des


fichiers excel dans lesquels ils annoncent gagner 12,5%
un mois, 13% le mois suivant, etc… Mais il n’y a aucun
moyen de savoir d’où sortent ces chiffres et il ne sont
pas vérifiables. Ces chiffres sont dans 100% des cas,
faux.

Je publie les résultats de la méthode IFM (ma méthode


principale) depuis 1990 et je mets à jour tous les mois
les performances du mois passé dans un fichier
disponible librement, même par les personnes qui ne
sont pas mes élèves.

Le 1er juin 2019, j’ai décidé d’aller encore plus loin


dans cette démarche de transparence et j’ai décidé de
faire ce que je faisais depuis plusieurs années avec la
méthode IFM avec toutes les autres méthodes de la
boutique.

Vous pouvez retrouver ce suivi mensuel de toutes les


méthodes vendues dans la boutique ici :
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1W85UeysJeM
FfxUi9Piy4mZryzJl6d8PFAeZdmFi7RF4/edit?usp=shar
ing

Pour résumer, je vous conseille d’éviter d’investir votre


argent dans une formation si les 4 critères suivants ne
sont pas respectés :
- Critère #1 : Pas de fausse promotion
- Critère #2 : Un capital minimum d’1 million
d’euros
- Critère #3 : Un formateur qui utilise ses propres
méthodes
- Critère #4 : De nombreux témoignages
- Critère #5 : Une transparence des performances
Chapitre 5 : la méthode “IFM”

Donc pour devenir millionnaire, vous allez devoir


épargner une partie de vos revenus et investir en bourse.

Il y a une règle très importante qui a été dite par Warren


Buffett : “​la règle #1 en bourse est de ne jamais perdre
d’argent​”.

Si votre portefeuille perd 50%, il faudra qu’il gagne par


la suite 100% (et non 50%) pour revenir à l’équilibre.

Alors comment éviter de perdre 50% ? En diversifiant


ces actifs. Chaque actif, sur le long-terme, a toujours des
périodes lors desquelles il performe mieux que les
autres.

Il existe 4 grandes classes d’actifs :

Les actions (titre de propriété d’une entreprise) : l’actif


qui rapporte le plus sur le long-terme et qui performe
très bien dans les périodes de prospérité économique
(quand les profits des entreprises augmentent, que le
chômage est bas). Inconvénient : en cas de récession,
c’est un actif qui baisse beaucoup (temporairement),
jusqu’à -50%

Les obligations (titre de créance auprès d’un état ou


d’une entreprise) : Actif plus stable et qui sert de valeur
refuge en cas de crise économique.

L’or physique (lingot d’or) : Sert de valeur refuge en cas


de forte inflation (quand la monnaie perd de sa valeur)

Les liquidités (liquidité) : Gagne de la valeur en cas de


déflation

Partant de ce principe, l’auteur Harry Browne a proposé


un portefeuille « permanent » composé de :

- 25% actions
- 25% obligations
- 25% or
- 25% liquidités

Ce portefeuille a rapporté +8,31% depuis 1978.

On est encore loin des 30% par an mais par contre il est
possible d’appliquer cette stratégie en moins d’1 minute
par mois avec ce qu’on appelle les ETFs ou tracker en
français.

En 1 minute par mois, il est évident que l’on n’a pas le


temps de composer soi-même un portefeuille diversifié
d’actions, d’obligations. Il vous faudra au minimum
plusieurs heures par semaine.

Et c’est là que les ETFs entrent en jeu puisque ce sont


des fonds qui vont acheter des centaines d’actions et
d’obligations à votre place et de manière automatique.
Plus précisément, ils recopient la performance d’indices
boursiers comme le CAC 40)

Si vous n’avez jamais entendu parlé des ETFs, sachez


que l’investisseur le plus célèbre du monde Warren
Buffett dont j’ai parlé au début de cette vidéo,
recommande les ETFs à tous les investisseurs.

Quelques avantages à investir dans les ETFs :

1. Diversification : en achetant un ETF CAC 40, cela


revient à acheter les 40 actions du CAC 40, soit
environ 2% de votre capital sur chaque action du
CAC 40. Avec un ETF SP 500, vous aurez 0,20%
de votre capital sur chaque action de l’indice. C’est
donc facile d’avoir un portefeuille diversifié avec
les ETFs.
2. Liquidité : les achats et ventes d’ETFs représentent
10% des échanges mondiaux sur la bourse, il est
donc très facile d’acheter et de vendre des ETFs.
3. Faible risque : il est possible qu’une action du CAC
40 fasse faillite mais il est très peu probable que les
40 actions du CAC 40 fassent faillite en même
temps. D’autant que si une action voit sa valeur
baisser, elle va automatiquement sortir de l’indice
pour être remplacée par une nouvelle action en
pleine croissance.
4. Faibles frais (0,20%) : parce que la gestion est
automatisée et qu’il n’y a pas de gestionnaire de
fonds à payer, les frais sont réduits au strict
minimum.

Alors comment trouver ces fameux ETFs ? Pour cela je


vous recommande le formidable outil gratuit de
Morningstar, qui est une base de données regroupant
tous les ETFs : ​http://www.morningstar.fr/fr/etfs/

Il est évident que l’on peut optimiser cette stratégie tout


simplement en sélectionnant certains actifs pendant
certaines périodes :
- En cas de prospérité, ce sont les actions qui
performent le mieux
- En cas de récession, les obligations font office de
valeur refuge
- En cas d’inflation, c’est l’or liquide qui est le
meilleur placement
- Enfin en cas de déflation, ce sont les liquidités qui
rapportent le plus

Alors comment déterminer chacune de ces périodes ?


Comment savoir si on est dans une période de
prospérité, de récession, d’inflation ou de déflation ?

La vérité est que c’est très difficile. On n’est jamais


dans une période de prospérité, ni une période de
récession franche. On peut connaître une période de
prospérité avec ou sans inflation.

Vous voyez bien que dans la pratique, ces différents


cycles se mélangent.

On voit bien qu’il est difficile de tracer les limites de


chacune de ces périodes.

Cependant, le meilleur moyen de savoir sur quel actif se


positionner est le ​momentum.​
Isaac Newton a dit un jour “​un corps en mouvement
reste en mouvement”​

Il y a une image qui est très parlante à ce sujet :


imaginez un immeuble de 100 étages, vous êtes au
50ème étage et vous voulez aller tout en haut. Vous
appelez donc l’ascenseur.

Le premier est à l’étage 0 et monte pour arriver au


50ème étage.

Le deuxième est à l’étage 100 et descend pour arriver au


50ème étage.

Les deux arrivent en même temps mais vous ne savez


pas lequel vous êtes censé prendre, tout ce que vous
savez c’est qu’un des deux monte et l’autre descend.

La logique voudrait que vous preniez celui qui monte


car il a plus de chance de continuer son mouvement.

C’est exactement pareil avec nos actifs. En cas de


période de prospérité, les actions n’en finissent pas de
monter. D’ailleurs tous les experts disent, semaine après
semaine, ça va bientôt s’arrêter. Mais ça ne s’arrête au
final qu’après plusieurs années.

Mois après mois, de nouveaux records sont atteints.

Jusqu’au jour où la tendance s’inverse et nous voilà


parti pour plusieurs années de baisse. Quand on regarde
les graphiques à long-terme, ces tendances sont
absolument évidentes. Elles le sont moins si on regarde
les courbes de bourse tous les jours.

Et c’est là la grande force de ma méthode, on ne


regardera la bourse qu’une seule fois par mois. Et donc
il nous sera très facile d’identifier la tendance
dominante, chose qui est quasiment impossible quand
on regarde la bourse au jour le jour.

Mais alors comment mesurer ce ​momentum​ ? Comment


mesurer cette tendance dominante ?

La manière la plus connue et la plus utilisée est de


calculer la performance d’un actif sur une période de 1
an.

Pour cela, on utilisera les ETFs plutôt que de prendre


tous les actifs d’une classe d’actifs un par un.
Par exemple, pour calculer le ​momentum​ sur 1 an d’un
actif, on prendre la valeur du jour divisé par la valeur du
même jour il y a un an.

Par exemple : 1er mars 2017, la valeur est de 150€, 1er


mars 2016 la valeur est de 120€

Le ​momentum​ sur 1 an est donc de 150€/120€ = 25%

Comment créer une stratégie d’investissement autour de


cette analyse du ​momentum​ sur 1 an ?

La stratégie la plus connue aux Etats-Unis mais qui l’est


beaucoup moins en France est la méthode décrite par
Gary Antonacci dans son livre ​Dual Momentum
Investing​.

Cette méthode, qui consiste à utiliser le ​momentum​ sur 1


an pour savoir sur quels actifs se positionner est la
propriété de Gary Antonacci et est expliqué dans son
livre vendu 30€. Le seul inconvénient est que ce livre
n’a pas été traduit en français.
Je vous dis ça parce que j’ai déjà vu des formateurs
francophones peu scrupuleux qui revendaient cette
méthode plusieurs centaines d’euros.

Mais moi, je vais vous en révéler les grandes lignes


gratuitement dans ce livre.

Alors l’actif qui rapporte le plus sur le long-terme, ce


sont les actions. Gary a donc utilisé, dans un premier
temps, le ​momentum​ sur 1 an pour comparer les actions
USA et les mondiales sans les actions USA (Europe,
Asie, etc…)

Chaque fin de mois, il regarde qui du SP500 ou du


MSCI ACWI ex-us a la meilleure performance sur 1 an
et se positionne dessus le mois suivant.

L’opération est à répéter tous les mois et voici le résultat


:
En rouge, vous avez le SP500 pour les actions
américaines, en gris, le MSCI ACWI ex-US et en bleu
la performance du portefeuille « ​relative momentum​ »
qui est soit positionné sur le SP500 soit sur le MSCI
ACWI.

Depuis 1971 jusqu’à 1992, le portefeuille « relative


momentum​ » est systématiquement en-dessous du MSCI
ACWI ex-us puis le dépasse après.

Sur le long-terme, cette stratégie bat le marché actions


mais subit les forts drawdown liés aux actions (1975,
2000 et 2008).
Le drawdown est une perte temporaire, par exemple
vous investissez 10 000€ et vous gagnez 100 000€ puis
vous repassez à 50 000€ puis 200 000€. On essaye
d’éviter ces forts drawdown car en période de baisse, on
peut avoir la tentation de tout abandonner au pire
moment.

Cette première analyse est appelée « ​relative momentum


» puisque l’on compare les actions entre-elles.

Il a ensuite ajouté un deuxième type de ​momentum​ qu’il


a appelé « ​absolute momentum​ » qui consiste à
comparer le ​momentum​ des actions avec celui des
obligations.
En rouge, vous avez les actions (SP 500) et en gris les
obligations. Enfin, en bleu le portefeuille « ​absolute
momentum​ ».

On bat le marché actions sans les inconvénients des


actions : à savoir les fortes périodes de hausse.

En combinant les deux stratégies précédentes, on arrive


à une performance de +17% par an avec un drawdown
de seulement -17,8%
Donc sur le papier c’est une très belle stratégie mais
dans la réalité, ça l’est un peu.

Le livre est sorti en 2014 et sur les 4 années qui ont


suivi 2014 - 2015 - 2016 et 2017 :
La stratégie a réalisé une performance annuelle
moyenne de seulement 8% par an au lieu de +17%
promis.

Une belle désillusion pour tous ceux qui se sont


empressés d’appliquer la stratégie quand le livre est
sorti. Bien entendu, la stratégie n’est pas mauvaise car
sur la période 2006-2016, elle gagne tout de même
+10% quand le marché gagne +7%

Ce que je reprocherai à Gary, c’est d’avoir fait remonter


son backtest aux années 70-80 quand l’inflation était
très élevée et qu’il suffisait d’acheter n’importe quelle
action pour gagner de l’argent.

Dans la réalité, on est très loin des +17% par an. Si on


prend la période 1971-1991, on est à +21,50% de
performance par an ce qui augmente, un peu de manière
malhonnête les performances annuelles annoncées.
Et cette méthode fera probablement beaucoup de déçus
dans les années à venir qui rêveraient de faire 17% par
an mais qui devront se contenter d’un petit 11-12%.

La méthode de Gary a posé les bases de la stratégie que


j’ai développé au cours de la dernière décennie.

La seule chose que je retiendrai de cette stratégie est


qu’en 1 minute par mois, il est possible de battre le
marché.

En 1 minute par mois, il est possible de faire mieux que


99% des investisseurs à condition de se former et
d’avoir la bonne méthode.

J’ai passé les 10 dernières années à développer un


algorithme qui permet de passer de +10% à +38,90%
par an. Cet algorithme, je l’ai baptisé ​IFM​.

IFM​, pour Indicateur Futurs Millionnaires. Je l’ai


appelé ainsi car n’importe quelle personne qui utilise cet
indicateur sur une période de 10 ans va devenir
millionnaire.

Bien sûr, la durée de 10 ans est donnée à titre indicatif


car si vous avez 100€ pour commencer ou si vous avez
500 000€, vous n’allez pas avoir besoin de la même
durée pour atteindre ce premier million (et la méthode
continue de marcher après, c’est pour ça que je continue
de l’utiliser).

L'indicateur ​IFM​ (Indicateur Futurs Millionnaires) se


présente de la manière suivante : chaque mois, en fin de
mois, l'algorithme calcule s'il vaut mieux se positionner
sur les actions (vert) ou les obligations (rouge) le mois
suivant.

C'est un forum privé, qui regroupe l'une des plus grosses


communautés d'investisseurs passifs, qui investissent en
bourse avec la même méthode que moi : la méthode
IFM​.
Chaque mois, en fin de mois, je mets à disposition le
résultat de l'indicateur ​IFM​ : je vous dis clairement s'il
faut vous positionner sur les actions (vert) ou les
obligations (rouge) le mois suivant.

Sur ce forum, vous retrouverez la partie théorique qui


vous permettra de tout comprendre avant de passer à
l'action. La partie théorique s'adresse à tout le monde,
du débutant à l'investisseur confirmé.

Vous pouvez retrouver plus d’information sur la


méthode “IFM” dans la boutique :
https://formation.millionnaire-boursier.com/les-formatio
ns
Chapitre 6 : la méthode “Rentier
avec les dividendes”
En général, les entreprises versent une partie des
bénéfices aux co-proprietaires de l’entreprise. En
bourse, on dit que l’entreprise verse des “dividendes”
aux actionnaires.

Avec un capital suffisant, ce dividende, qui peut-être


mensuel ou annuel, peut remplacer un salaire et on peut
alors arrêter de travailler pour vivre uniquement de ses
dividendes.

Pour cela, ma stratégie est simple : On va investir dans


des actions à fort dividende.

Une erreur classique est de vouloir acheter une action


avec le dividende le plus élevé possible. C'est une
excellente stratégie, sur le court-terme uniquement.

Pourquoi ? Car les actions qui versent le plus fort


dividende (par rapport au prix de l'action) sont, la
plupart du temps, des actions dont le prix est soit :
- Anormalement bas (et c'est parce que la plupart des
investisseurs n'en veulent pas)
- A baissé très fortement récemment (pareil : les
investisseurs n'en veulent pas)

Même si on est intéressé par le dividende, il faut prendre


en compte la valorisation de l'action également car sinon
:
- Vous allez toucher des dividendes pendant une
certaine période
- Vous allez revendre l'action moins chère que vous
ne l'avez achetée En faisant le bilan dividendes
perçus - moins-values, vous serez perdant.

Ce que l'on va rechercher :


- Des actions dont le dividende est légèrement plus
élevé que la moyenne (3/4% est suffisant)
- Des actions dont le dividende augmente, années
après années depuis plusieurs décennies (depuis
minimum 25 ans par exemple)
- Des actions dont le taux de croissance du dividende
est supérieur à la moyenne (20/30/40% de
croissance par an par exemple)

En procédant ainsi : on sera gagnant avec les dividendes


mais également en revendant l'action plus chère que l'on
ne l'a acheté. On gagnera sur les deux tableaux.
Vous pouvez retrouver plus d’information sur la
méthode “Rentier avec les dividendes” dans la boutique
:
https://formation.millionnaire-boursier.com/les-formatio
ns
Chapitre 7 : la méthode “Croissance
explosive”
Certaines entreprises ont, ce que j’appelle, une
“croissance explosive”. Cela peut-être une forte
croissance du chiffre d’affaires, des bénéfices, des
produits et services en vente.

Cette forte croissance se traduit par la croissance du prix


de l’action. Et donc, on peut faire de grosses plus-values
en investissant dans ces actions en forte croissance.

Une erreur classique est de vouloir acheter une action


avec la croissance la plus élevée possible. C'est une
mauvaise stratégie car vous allez, dans la majorité des
cas, acheter des actions sur-côtées et dont le prix peut
stagner voir baisser.

La solution : Nous allons chercher des actions en forte


croissance mais dont le prix est encore raisonnable. Pour
cela, on définira une liste de critères strictes et nous
utiliserons un "screener".

Un screener est un logiciel qui va automatiquement


trouver les actions du marché qui répondent à nos
critères. Grâce à ce logiciel et à nos paramètres, en
quelques secondes, vous avez une liste d'action dont le
prix est sur le point d'exploser à la hausse !

Vous pouvez retrouver plus d’information sur la


méthode “Croissance Explosive” dans la boutique :
https://formation.millionnaire-boursier.com/les-formatio
ns
Chapitre 8 : la méthode
“Investissement intelligent”
Un investisseur intelligent se doit de regarder les
actions, sous trois angles distincts : le prix de l’action, la
qualité intrinsèque de l’entreprise et les variations de
son prix.

Tout d’abord, nous allons analyser le prix de l’action et


le comparer par rapport à la valeur “réelle” de
l’entreprise. Si le prix est trop élevé, nous n’acheterons
pas l’action. Si le prix est en-dessous de la valeur
“réelle” de l’entreprise, alors c’est une bonne affaire et
nous pouvons l’acheter.

Ensuite, nous regarderons les qualités intrinsèques de


l’entreprise : Est-elle surendettée ? Est-elle en
croissance ? Il y a t-il un risque de faillite ? Est-elle
rentable ? Etc…

Et enfin, nous analyserons la courbe du prix de l’action.


Nous allons préférer les actions dont le prix est en
augmentation constante.
Cela peut sembler un travail titanesque de regarder ces
critères pour chaque action mais nous allons définir des
critères précis et utiliser un “screener”.

En quelques secondes, ce logiciel va trouver toutes les


actions qui correspondent à nos critères. Grâce à ce
logiciel et à nos paramètres, en quelques secondes, vous
avez une liste d'action à fort potentiel !

Vous pouvez retrouver plus d’information sur la


méthode “Investissement Intelligent” dans la boutique :
https://formation.millionnaire-boursier.com/les-formatio
ns
Chapitre 9 : la méthode
“Cryptomonnaies Millionnaire”
Si vous vous intéressez de près ou de loin à la bourse,
vous avez forcément entendu parler des cryptomonnaies
et plus particulièrement, du BITCOIN.

Avec les cryptomonnaires, ma stratégie est simple : On


va investir dans des cryptomonnaies (BITCOIN,
ETHERUM, RIPPLE, etc...) qui ont le potentiel d'être
multiplié par 100 d'ici quelques années.

Investir ne serait-ce que 10 000€ sur une cryptomonnaie


qui multiplie son cours par 100 vous rendra millionnaire
(10 000€ x 100 = 1 000 000€)

Quelques exemples :

- Le BITCOIN valait 100$ en 2013 et a atteint les 10


000$ en 2017 (x100 en 4 ans)
- L'ETHEREUM valait 10$ en 2017 et a atteint 1 000$
en 2018 (x100 en 1 an)
- Le RIPPLE valait 0,01$ en 2017 et a atteint 1$ en
2018 (x100 en 1 an)
Les cryptomonnaies ont donc un très fort potentiel. Mais
avec ce potentiel vient un défaut de taille : La volatilité
extrême. Il est tout à fait normal de voir le cours d'une
cryptomonnaie divisé par 2 en 24h. Mais il est
également tout à fait normal de voir le cours d'une
cryptomonnaie multiplié par 2 en 24h.

Il faut être prêt à accepter cette volatilité extrême pour


devenir millionnaire avec les cryptomonnaies.

Il y a donc deux grandes stratégies d'investissement :

Stratégie #1 : Investir dans les cryptomonnaies les plus


connues et dont le cours a déjà été multiplié par 100. Le
potentiel retour sur investissement sera plus faible :
peut-être x2/x3 tous les ans mais la volatilité le sera
aussi.

Stratégie #2 : Investir dans les cryptomonnaies les plus


prometteuses et dont le cours n'a pas déjà été multiplié
par 100. Le potentiel retour sur investissement est
beaucoup plus élevé mais la volatilité le sera aussi. Il est
fort probable que le cours de plusieurs de ces
cryptomonnaies tombera à zéro. Mais il suffit d'une
seule cryptomonnaie dont le cours est multiplié par 100
pour vous rendre millionnaire. Il suffit de mettre 10
000€ sur 10 cryptomonnaies et même si 9 tombent à
zéro (pire des scénarios) et seulement une est multiplié
par 100, vous serez millionnaire.

Vous pouvez retrouver plus d’information sur la


méthode “Cryptomonnaie Millionnaire” dans la
boutique :
https://formation.millionnaire-boursier.com/les-formatio
ns
Chapitre 10 : la méthode “Trader
Sans Ordinateur”
J’ai appelé cette méthode “Trader Sans Ordinateur”
parce que vous n’allez pas trader directement mais
laisser un professionnel le faire à votre place !

Cette stratégie, parfois appelée "Trading social" ou


"Copy trading" n'existait pas il y a encore quelques
années et a été mis en avant principalement par la
plateforme Etoro, que vous connaissez peut-être.
Cependant je déconseille Etoro pour plusieurs raisons :

Première raison : les frais chez Etoro sont tout


simplement exorbitants. Surtout si vous n’avez pas un
gros capital, avec tous les frais fixes, il vous sera
quasiment impossible de faire des profits après frais.

Deuxième raison : Etoro facture des frais quand vous


voulez retirer de l’argent en plus d’être très long pour
recevoir l’argent. Il faut plus d’une semaine en moyenne
pour retirer votre argent. Je trouve cela tout simplement
scandaleux.
Et enfin troisième raison, les traders à copier proposent
des performances très basses et comparaison de ceux
que je vais vous montrer plus loin dans la vidéo. Gagner
2 000€/mois avec Etoro sera très difficile avec moins de
100-200 000€.

Comme je vous l’ai dit, de part son côté « pratique »,


Etoro est le numéro 1 du secteur. Mais si vous êtes prêt
à passer 15 minutes à configurer votre propre système,
vous pouvez gagner beaucoup plus. Je vous rassure,
vous n’avez pas besoin d’être informaticien.

L’installation n’est pas compliquée en soi mais vous


devez juste relier plusieurs plateformes entre elles au
lieu d’une seule plateforme tout en un comme Etoro.

Voici quelques exemples de performance que vous allez


obtenir grâce à ma méthode (chaque chiffre représente
la performance d'un mois) :

Performance moyenne : 14,10% par mois. Avec ma


méthode et un bon courtier, les frais sont très très
faibles, c’est donc quasiment du net dans votre poche.
Un capital de seulement 14 000€ est suffisant pour
dégager 2 000€ de revenus passifs par mois et bien sûr
en laissant son ordinateur éteint.

Quand j’ai commencé à investir en bourse en 2010, ce


genre de système n’existait pas ou alors était
absolument méconnu. Mais aujourd’hui, le trading
social devient de plus en plus populaire.

Vous pouvez bien sûr et c’est recommandé, commencer


avec un compte démo (c’est à dire avec 0€), puis une
fois que vous aurez de bons résultats, vous pourrez
rajouter 100€ puis 500€, etc… L’important est d’y aller
progressivement pour gagner en confiance. Et bien sûr,
faire augmenter vos revenus petit à petit.

Tradeur suivant (j’en ai pris quelques uns au hasard) :

+24,40% de performance par mois. Un capital de 8 000€


est suffisant pour dégager 2 000€ de revenus par mois.

Quelques précisions cependant : je ne vous recommande


pas de confier tout votre capital à un seul tradeur mais
au contraire d’en sélectionner 2, 3 ou plus selon la taille
de votre capital pour diversifier vos risques.

Votre seul et unique travail sera de vérifier tous les mois


que les tradeurs que vous copiez performent toujours
aussi bien et si ce n’est plus le cas, d’en changer.

Performance moyenne 10,60%, un capital de 20 000€


est suffisant pour gagner 2 000€/mois.

Vous pouvez retrouver plus d’information sur la


méthode “Trader sans ordinateur” dans la boutique :
https://formation.millionnaire-boursier.com/les-formatio
ns
Chapitre 11 : ressources pour se
former
Si vous vous sentez prêt pour passer à l’action, je vous
conseille mes formations payantes :
https://formation.millionnaire-boursier.com/les-formatio
ns/

Si vous ne vous sentez pas encore prêt, je vous conseille


les articles gratuits de mon blog :
https://objectif10pourcent.com/blog/

Les deux indicateurs de tendance les plus performants :


https://objectif10pourcent.com/les-deux-indicateurs-de-t
endance-les-plus-performants/

Les deux indicateurs de volatilité les plus performants :


https://objectif10pourcent.com/les-deux-indicateurs-de-
volatilite-les-plus-performants/

Ichimoku Kinko Hyo : l’indicateur ultime ?


https://objectif10pourcent.com/ichimoku-kinko-hyo-lind
icateur-ultime/
Fiscalité : Le guide ultime
https://objectif10pourcent.com/fiscalite-2018-guide-ulti
me/

Tout savoir sur l’assurance-vie :


https://objectif10pourcent.com/savoir-lassurance-vie/

Comment investir dans les grands indices boursiers


mondiaux ?
https://objectif10pourcent.com/investir-grands-indices-b
oursiers-mondiaux/

Bitcoin, crypto-monnaie : Faut-il investir ?


https://objectif10pourcent.com/bitcoin-crypto-monnaie-f
aut-investir/

Comment devenir riche ?


https://objectif10pourcent.com/comment-devenir-riche/

J’ai 10 000€, que faire ?


https://objectif10pourcent.com/jai-10-000e-faire/

Comment choisir le bon courtier pour investir en bourse


?
https://objectif10pourcent.com/choisir-courtier-investir-
bourse/
40 conseils pour bien débuter en bourse :
https://objectif10pourcent.com/debuter-en-bourse/

Comment devenir trader en 10 étapes :


https://objectif10pourcent.com/comment-devenir-trader/

ETF, tracker : Le guide ultime


https://objectif10pourcent.com/etf-tracker/

Comment bien investir en bourse : les 10 meilleures


stratégies
https://objectif10pourcent.com/comment-bien-investir-b
ourse-meilleures-strategies/

10 raisons de ne JAMAIS investir dans l’immobilier :


https://objectif10pourcent.com/10-raisons-de-ne-jamais-
investir-limmobilier/

Chandeliers japonais : 14 configurations à connaitre


https://objectif10pourcent.com/chandeliers-japonais-14-
configurations-a-connaitre/
Conclusion
Vous êtes arrivé à la fin de ce livre, à vous de passer à
l’action maintenant ! Pour cela, rendez-vous dans la
boutique :
https://formation.millionnaire-boursier.com/les-formatio
ns

Si vous ne vous sentez pas encore prêt, sachez que


l’important est de passer à l’action. Lire des livres, se
former, c’est bien mais vous ne gagnerez pas d’argent
tant que vous ne passerez pas votre premier ordre de
bourse.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à me


contacter par email : ​nicolas@millionnaire-boursier.com

Nicolas

Vous aimerez peut-être aussi