Vous êtes sur la page 1sur 25

Transport des gaz

respiratoires

Réalisé par: Dr BENREKIA Y

2019-2020
Plan:
I/ Introduction
II- Transport de l’oxygène
A- Principales formes de transport
B- Saturation de l’Hb en O2
C- courbe de saturation de l’Hb
III- Transport du gaz carbonique (CO2)
1- Principales formes de transport
2- Réserves de CO2 dans l’organisme
IV/ Hémoglobine et monoxyde de carbone
I/ Introduction:
L’oxygène et le gaz carbonique sont transportés par la
circulation sanguine des poumons vers les tissus et des
tissus vers les poumons (utilisation de l’O2 et élimination
du CO2) .

Les gaz se trouvent dans le sang sous forme libre


dissoute, et en combinaison chimique.

Seule la fraction dissoute du gaz participe à la pression


partielle (et donc au gradient de diffusion)
1- Transport de l’oxygène:

L’oxygène est transporté:

A- Essentiellement sous forme combinée (liée à


l’hémoglobine : une protéine tétramérique α2β2 de 64500
Dalton, Chaque sous unité polypeptidique est associée à
une molécule d’hème qui comprend un atome de fer)
Hb + 4O2 Hb(O2)4 (oxyhémoglobine)
L’Hb est un pigment de couleur violette si non oxygéné
(sang veineux) et de couleur rouge si oxyhémoglobine
(sang artériel)
B- Une faible quantité dissoute 1 à 3% (0,3ml/100ml du sang)

Le coefficient de solubilité α de Bensen est:

pour l’O2 : αO2 =10µmol/l de plasma/Kpa, soit 20 X plus faible


que αCO2

* Le pouvoir oxyphorique:

Est le volume maximal d’O2 que peut fixer 1g d’Hb fonctionnel

Théoriquement 1g d’Hb fixe 1,39 ml d’O2.

Alors in vivo 1g d’Hb fixe 1,34 ml ( du faite de la présence de la


carboxyhémoglobine HbCO et la méthémoglobine ( Fe3+)
La saturation du sang artériel atteint 97% alors que,

La saturation du sang veineux mêlé est de l'ordre de 0.73


(SO2 veineuse = 73%).

La valeur artérielle diminue avec l'âge, tandis que la


valeur veineuse varie d'un organe à l'autre, car
l'extraction d'O2 dépend de la nature et du travail de
chaque organe.
• PO2 et taux de saturation de l’Hb:
Le % de saturation de l’Hb dépend essentiellement de la PO2
du sang qui elle-même fonction de la quantité d’O2 dissous.

Quand la PO2 dans le sang monte, (comme dans les capillaires


pulmonaires) la formation de l’HbO2 également augmente, et
inversement au niveau des capillaires systémiques (au niveau
des tissus).

NB: Au repos, la consommation de l’O2 par l’ensemble des


cellules de l’organisme est de 250ml/min, consommation qui
peut être multiplier 25 fois lors d’un exercice physique maximal
•Courbe de dissociation de l’HbO2 (courbe de saturation):

100%
% de saturation de l’Hb

75%

50%

P50 = 27 mmHg 60 mmHg 100mmHg


PO2 du sang (mmHg)
Courbe de Barcroft
La relation entre la PO2 et le % de saturation de l’Hb
n’est pas linéaire, le doublement de la PO2 n’entraine pas
le doublement de la saturation de l’Hb.

On distingue deux parties physiologiquement importantes:

• Un plateau entre 60 et 100mmHg de PO2: dont un


changement de PO2 entraine peu de variation de la SO2 ce
qui donne une marge de sécurité pour l’organisme en cas de
baisse de la PO2 jusqu’à 60mmHg

Il correspond à la zone de PO2 qu’il y a dans les poumons


• Une partie abrupte (verticale) entre 0 et 60 mmHg de
PO2 : dont laquelle un petit changement de PO2 a un
effet important sur la SO2 , elle correspond à la zone de
PO2 qu’il y a dans les tissus, il suffit alors une faible
baisse de PO2 pour qu’il y ait automatiquement plus
d’O2 disponible pour le besoin accru des tissus.

• La P50 est la valeur de PO2 dont laquelle l’Hb est


saturée à 50%
La courbe de Barcroft peuve être déviée à droite (affinité Hb-
O2 faible) ou à gauche (affinité Hb-O2 forte) dans des
conditions particulières (voire sur la courbe)

La déviation de la courbe à droite est dite effet Bohr.


Déviation à gauche = affinité Hb-O2 élevée, lors:
Ph , T° , ou PCO2
100%
% de saturation de l’Hb

75%

Déviation à droite=affinité
Hb-O2 basse; quand:
50%
Ph , T° , PCO2 ou 2,3 DPG

P50 = 27 mmHg 100mmHg


PO2 du sang (mmHg)
Courbe de Barcroft
III- Transport du gaz carbonique (CO2):

La majeur partie du gaz carbonique est transportée sous


forme combinée (70% en bicarbonates et 20% en carbamate).

1- CO2 dissous (plasma, cytoplasme intra érythrocytaire)

Représente une faible fraction du contenue total en CO2 (qui


est de 58ml/100ml de sang à 37°C) mais qui est
qualitativement importante car c’est une forme de passage
obligée :

Pour une PaCO2=40mmHg(5,3KPa) la [CO2d]=3ml/100ml de


sang artériel soit environ 5% du CO2 transporté dans le sang.
2- CO2 combiné plasmatique:

Le CO2 est transporté dans le plasma sous 2 formes combinées :

A- Sous forme de bicarbonate :

Présente dans le plasma et dans les GR

Le CO2 provenant des cellules se lie avec l’H2O pour former


l’acide carbonique H2CO3, cette réaction lente dans le plasma
est par contre plus rapide dans le GR en présence d’une enzyme
: l’anhydrase carbonique (AC)
•Une partie d’HCO3- formée reste dans le GR pour former : les
bicarbonates de potassium (KHCO3)

•La plus grande partie des HCO3- diffuse hors des GR pour
former les bicarbonates de sodium (NaHCO3)

•Les HCO3- sorte des GR en échange avec du Cl- ; ce


phénomène est appelé:
effet Hamburger

•Les ions H+ sont


neutralisés par l’Hb
B- Sous forme de composés carbaminés :
Il s’agit du CO2 lié à l’Hb pour former la carbaminohémoglobine
(carbHb), cette réaction est rapide et réversible.

La désoxyHb a une affinité plus grande que l’HbO2 pour le CO2


** Effet Haldane :
Au niveau des tissus la transformation de l’HbO2 en Hb
augmente la capacité de transport du CO2 sous forme carbHb

Alors au niveau des poumons la formation de l’HbO2 a un effet


inverse : cet effet est appelé effet Haldane
Le CO2 et les ions H+ chargés par l’Hb dans les tissus à la
suite de la libération de l’ O2 sont transportés vers les
poumons où des réactions se produisent en sens inverse de
celles qui ont lieu dans les tissus (pour perdre du CO2).
IV/ Hémoglobine et monoxyde de carbone:

Le CO est un poison gazeux produit lors de la combustion


incomplète de composés du carbone tels que l’essence
automobile, le charbon, le bois et le tabac.

Il n’est pas détectable car il est inodore, incolore, insipide


et non irritant.

L’Hb a une affinité 240 fois plus forte pour le CO que


pour l’O2, il y’a donc compétition entre le monoxyde de
carbone et l’O2 pour les mêmes sites de liaisons de l’Hb.
un peu de CO rend l’Hb non disponible pour le transport
de l’O2. Alors même que la concentration d’Hb et la PO2
sont normales, la concentration totale du sang en O2 est
fortement réduite.

Une intoxication au CO se manifeste par des céphalées, de


trouble de consciences mais ne s’accompagne pas de
polypnée ( la PO2 artérielle est normale).
V/ Relation entre le contenu en CO2 et le PH sanguin :
La constance du PH est particulièrement importante dans
l’organisme

Lorsque le PH s’écarte beaucoup de la normale, des troubles de


métabolisme, de la perméabilité membranaire et de la répartition
des électrolytes apparaissent.

Des PH sanguin < 7 ou > 7,8 sont incompatible avec la vie


Le PH est déterminé par l’équation d’Henderson-Hasselbalch :
PH = Pka + log [HCO3-]/[CO2]
Le PH peut être donc modifié par le changement de la [CO2]
sanguine suite soit à une augmentation ou diminution :

•De la production du CO2 lors du métabolisme


•Du rejet pulmonaire (hyper ou hypoventilation)
Si la [CO2] diminue le PH augmente : situation d’Alcalose

Si la [CO2] augmente le PH diminue : situation d’Acidose

**** Le système respiratoire est un système ouvert de


régulation du PH via la capacité tampon du couple HCO3-/CO2

CO2 + H2O HCO3- + H+


Un excès d’ion H+ engendre l’augmentation de la [CO2] :

HCO3- + H+ CO2 + H2O

Le CO2 formé en plus est enlevé de la solution par l’expiration


(système ouvert+++)

Normalement la quantité de CO2 rejetée est égale à la quantité de


CO2 produite lors du métabolisme (15000 à 20000 mmol/j) de
sorte que la PCO2 artérielle ne varie pratiquement pas.
VI/ Gazométrie et exploration de la fonction respiratoire:

La gazométrie artérielle est une analyse de laboratoire


qui permet d'évaluer la fonction respiratoire
(l’Hématose) et acidobasique d'un patient.

Les gaz du sang sont dosés sur un prélèvement artériel au


niveau de l’artère radiale ou fémorale.
La gazométrie normale comprend :

Un pH : 7,38-7,42

Une PaO2 : 73 - 100 mmHg, elle dépend de l'âge (diminue


après 60 ans)

Une PaCO2 : 35 à 45 mmHg ; Une SaO2 : 95- 98 %

L’insuffisance respiratoire chronique est définie par une:

PaO2≤ 70mmHg

Si PaO2 < 60mmHg et / ou PaCO2 > 45mmHg :l’insuffisance


respiratoire chronique est dite grave

Vous aimerez peut-être aussi